UE 2.9 S.5 Compétence 4 PROCESSUS TUMORAUX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UE 2.9 S.5 Compétence 4 PROCESSUS TUMORAUX"

Transcription

1 IFSI CHU Dijon Promotion Collière Année 2016 /2017 UE 2.9 S.5 Compétence 4 PROCESSUS TUMORAUX MOYENS METHODES - Travail individuel avec support. 1 Réviser l anatomie et la physiologie des systèmes suivants : Sang. Système lymphatique. Système respiratoire. Système digestif. Système urinaire. Système génital. Système nerveux. La peau. Les sens (O. R. L.). 2 Répondre aux questions suivantes Compléter le schéma suivant : 1

2 2.2 - Décrire la fonction de chacun des trois éléments principaux qui composent la cellule Le noyau La membrane plasmique Le cytoplasme Enoncer la fonction de la division cellulaire Citer les principales périodes du cycle cellulaire Décrire le déroulement de la division cellulaire Définir une cellule souche Définir l'hématopoïèse Nommer les éléments de la composition du sang et leurs fonctions Citer les chiffres normaux de : Numération formule sanguine Hémostase Biochimie sanguine Biochimie urinaire Définir le tissu et citer les 4 tissus primaires de l'organisme Définir et décrire la fonction du système lymphatique 2

3 3 Etudier le lexique en hématologie cancérologie suivant : Quelques préfixes : Adeno : qui exprime un rapport avec le tissu glandulaire Chondr(o) : du cartilage Dys : altéré, anormal, qui dysfonctionne Erythro : rouge Fibro : en rapport avec les fibres conjonctives Leuco : blanc Mélano : noir Onco : relatif à une tumeur Sarco : muscle, tissu, en rapport avec la chair Quelques suffixes : Blaste : d'une cellule en formation Des mots : Ectomie : ablation chirurgicale Emie : du sang Génique : relatif aux gènes Ome : désigne une tumeur Pathie : maladie Pénie : manque de, déficience, déficit, diminution Plasie : développement Poïèse : création, fabrication, production Trophie : croissance des tissus Tumeurs bénignes et tumeurs malignes Carcinome : tout cancer dérivé des structures du tissu épithélial = tumeur maligne. Cancer développé à partir d'un épithélium (peau, muqueuse) 3

4 Sarcome : toute forme de cancer du tissu conjonctif et dont les cellules sont en prolifération, très actives, mais ne donnant naissance qu'à des produits (fibrilles, os, cartilage). Toutes ces variétés ont comme caractère commun la malignité, c'est-à-dire la tendance à se généraliser et à récidiver. Adénome : tumeur bénigne de l'épithélium glandulaire Adénocarcinome : tumeur maligne se développant aux dépens de l'épithélium glandulaire interne (sein, prostate, estomac, colon ) Chondrome : tumeur bénigne formée de tissus cartilagineux Chondrosarcome : tumeur maligne constituée de tissus cartilagineux Fibrome : tumeur bénigne dérivée des fibrocytes du tissu conjonctif Fibrosarcome : tumeur maligne dérivée des fibrocytes du tissu conjonctif. Touche le plus souvent les membres. Lipome : tumeur bénigne des adipocytes Liposarcome : tumeur maligne rare des tissus adipeux Myome : tumeur bénigne des muscles Myosarcome : tumeur maligne musculaire Myxome : tumeur formée à partir du tissu muqueux Ostéome : tumeur bénigne de l'os Ostéosarcome : tumeur maligne de l'os Autres : Adénopathie : nom générique désignant une affection des ganglions lymphatiques Agranulocytose : diminution en dessous de 500/ mm3 ou disparition des granulocytes circulants (leucocytes polynucléaires neutrophiles), à l origine d état infectieux graves avec angine ulcéro nécrotique. Algologie : branche de la médecine spécialisée dans la prise en charge de la douleur Allogreffe : greffe où donneur et receveur appartiennent à la même espèce et différent par un ou plusieurs antigènes d histocompatibilité. Alopécie : perte ou rareté des cheveux et des poils, qui peut survenir dans tous les territoires pileux (pas seulement au niveau du cuir chevelu), souvent provoquée par la chimiothérapie anticancéreuse 4

5 Antiémétique : substance, le plus souvent un médicament, utilisé pour traiter les nausées et les vomissements. Apoptose : mort cellulaire génétiquement programmé (suicide cellulaire). Ce mécanisme de mort cellulaire intervient dans la formation de l embryon par élimination de certains tissus (pour façonner le cerveau, ou encore les doigts). Le dérèglement de programme de suicide cellulaire pourrait jouer un rôle essentiel dans de nombreuses maladies, tels que les cancers, les maladies neuro-dégénératives (maladies d Alzheimer, de Creutzfeldt-Jakob), le SIDA. Anémie : baisse du taux d'hémoglobine et chute du nombre de globules rouges circulants = hémoglobinémie inférieure à 12g/100ml. Hémoglobinémie inférieure à 10g/100ml = fatigue Analgésique : synonyme d'antalgique. Qualifie tout moyen d'agir contre la douleur Antinéoplasique : synonyme d'anticancéreux Aplasie médullaire : appauvrissement ou sidération de la moelle osseuse aboutissant au tarissement des globules sanguins qu'elle cesse de fabriquer. Il y a souvent réduction (hypoplasie) plus que suppression de la production de globules. On parle de leucopénie, thrombopénie, anémie, ou pancytopénie (diminution du nombre de tous les éléments figurés du sang). L'aplasie est une conséquence souhaitée ou non des traitements anticancéreux Ascite : épanchement liquidien intra-abdominal, accumulation de liquide dans l'abdomen, plus précisément dans la cavité péritonéale Asialie : absence ou diminution de la sécrétion salivaire Asthénie : affaiblissement prononcé et généralisé sans relation de cause à effet avec l'effort ou le travail (contrairement à la fatigue) Autogreffe : greffe à partir de cellules souches prélevées chez le receveur lui-même. Biopsie : bios = la vie ; opsis = vue. Voir un fragment de tissu vivant. Exérèse totale ou partielle d'un tissu servant au diagnostic par analyse histologique microscopique Blastome : tumeur embryonnaire (rétinoblastome). Tumeur formée à partir d'un blastème. Suffixe indiquant l'origine embryonnaire d'une tumeur Blaste : cellule immature d une lignée hématopoïétique. Cancer : (crabe en latin). Prolifération anormale et anarchique de cellules aboutissant à l'invasion et à la destruction des tissus sains voisins Cancérologie : discipline médicale consacrée à l'étude des cancers ou tumeurs malignes = oncologie = carcinologie CA : cancer antigène = marqueur. Substances produites dans les cellules cancéreuses et libérées dans le sang. Leur dosage permet de dépister certains cancers. CA 19.9, CA

6 Cachexie : état d'amaigrissement extrême favorisé par des troubles de l'alimentation ou par la sécrétion de cachectine Cachectine : protéine sécrétée par les macrophages, capable d'agir sur les cellules cancéreuses et s'opposant à l'accumulation des lipides entraînant un amaigrissement Carcinome : tumeur maligne qui se développe aux dépens d un épithélium. Chimiothérapie anticancéreuse : utilisation de cytotoxiques, d hormones, d immuno modulateurs et d anticorps monoclonaux, dans le cadre de la cancérologie et l hématologie. Cure : séquence de plusieurs cycles de chimiothérapie anticancéreuse espacée de deux à quatre semaines. Cycle : un cycle correspond à une ou plusieurs séances de chimiothérapie sur un ou plusieurs jours. «Feu vert» : c est la condition nécessaire pour administrer la chimiothérapie anticancéreuse. Elle prend en compte les résultats des examens biologiques, de l imagerie médicale, de l état clinique de la personne. Le «feu vert» est donné par le médecin, il est écrit, l infirmière peut alors administrer le traitement. Chimiothérapie anticancéreuse adjuvante : chimiothérapie anticancéreuse utilisée après le traitement de la tumeur par radiothérapie et/ou par chirurgie. Chimiothérapie anticancéreuse néo adjuvante : chimiothérapie anticancéreuse utilisée avant tout autre traitement. Chimiothérapie anticancéreuse palliative : utilisation de cytotoxiques, d hormones, d immuno modulateurs et des anticorps monoclonaux, dans le cadre de la cancérologie et l hématologie. L objectif du traitement est de contrôler la maladie, d améliorer le confort du patient, et, en corollaire sa qualité de vie. Les chimiothérapies sont utilisées chez les malades présentant un cancer avancé ou en rechute. Classification TNM : classification utilisée en cancérologie pour évaluer l extension tumorale en fonction de la taille de la tumeur :T, l envahissement ganglionnaire :N (Node en anglais), présence de métastase : M, chaque lettre étant suivie d un coefficient numérique. Curiethérapie : utilisation de substances radioactives mises au contact des tissus cancéreux pour les irradier et les détruire. Cytaphérèse : procédé de séparation d un ou plusieurs éléments figurés du sang Emétique : qualifie toute substance qui provoque nausée ou vomissement (anti-émétique : famille de médicaments luttant contre les nausées et les vomissements provoqués notamment par la chimiothérapie anticancéreuse) Emétogène : potentiel d'une substance à induire des vomissements 6

7 Erythrocyte : cellule anucléée du sang, de couleur rose rouge, en forme de disque biconcave, qui contient de l hémoglobine et transporte l oxygène nécessaire à l organisme. 1mm3 de sang en contient environ 5 millions, synonyme : hématies, globules rouges Erythropoïèse : ensemble des processus cellulaires se déroulant dans la moelle osseuse aboutissant à l'élaboration des globules rouges ou érythrocytes Extravasation : passage d un liquide organique dans les tissus, après lésion ou rupture des vaisseaux ou organes qui les contiennent. Facteurs de croissance : molécules qui favorisent ou inhibent la multiplication des cellules. Ce sont des substances protéiniques, souvent appelées premier messager. On distingue différents facteurs de croissance suivant la quantité d acides aminés. Glossite : inflammation de la langue Granulocytes : sortes de globules blancs possédant un noyau segmenté et des granules dans le cytoplasme = polynucléaires. Autres globules blancs : lymphocytes, monocytes (macrophages) Granulopénie : diminution des granulocytes (polynucléaires) Hématologie : étude du tissu myéloïde, lymphoïde, de l hémostase et de la coagulation. Hématopoïèse : formation des cellules sanguines. L'hématopoïèse se déroule dans la moelle osseuse Hématose : transformation du sang veineux en sang artériel au niveau des poumons (fixation d'oxygène et élimination de CO2) Hémogramme : diagramme ou formule sanguine qui analyse le nombre, la proportion, les variations des éléments figurés du sang périphériques contenus dans 1 mm de sang. Hémostase : ensemble des phénomènes normaux qui arrêtent une hémorragie Hormonothérapie : traitement utilisant des hormones et/ou des agents bloquant la sécrétion hormonale, dans le but de supprimer, réduire le taux ou l action des hormones susceptibles de favoriser le développement tumoral. Hyperleucocytose : augmentation importante du nombre de leucocytes immatures Hyposialie : diminution de la sécrétion salivaire induite par les traitements ou par radiothérapie. Leucémie : affection, avec augmentation considérable des globules blancs dans le sang, et présence de cellules anormales (prolifération anormale de globules blancs immatures ou anormaux) Leucémies aigues : affection maligne du tissu hématopoïétique qui se définit par la présence de plus de 20 % de blastes dans la moelle osseuse. Leucopénie : diminution du nombre de globules blancs 7

8 Leucopoïèse : ensemble des processus cellulaires se déroulant dans la moelle osseuse aboutissant à l'élaboration de globules blancs Lymphome : tumeur des tissus lymphoïdes, le plus souvent des ganglions lymphatiques. Tumeur bénigne ou maligne Lymphoedeme : accumulation de lymphe dans les espaces interstitiels, surtout dans la graisse sous cutanée, suite à la section des collecteurs afférents aux ganglions lymphatiques. Marqueurs tumoraux : substances anormalement présentes ou à des taux trop élevés dans le sérum, témoignant d une pathologie tumorale. Les principales sont : l antigène carcino-embryonnaires (ACE), l alphafoetoprotéine, l antigène spécifique de la prostate (PSA), les antigènes carcino embryonnaire, certaines hormones Mammectomie : ou mastectomie : ablation de la glande mammaire Médecine prédictive : qui prévoit l'apparition d'une maladie grâce par exemple à la présence d'un gène. Pose des problèmes éthiques importants. Mélanome : tumeur noire. Se développe à partir des mélanocytes, cellules responsables de la pigmentation de la peau Méléna : évacuation par l anus de sang noir digéré parfois mêlé aux selles Métastase : tumeur secondaire se développant à distance de la tumeur primitive Mucite : inflammation d'une muqueuse observée par exemple après une chimiothérapie (stomatite = inflammation de la muqueuse buccale = mucite) Myélogramme : examen qui permet d'identifier et de compter les différentes cellules présentes dans la moelle Myélome : prolifération maligne de plasmocytes Pancytopénie : diminution de tous les éléments figurés du sang : érythocytes, leucocytes et thrombocytes généralement en rapport avec une insuffisance médullaire. Polyglobulie : augmentation excessive du nombre de globules rouges Pronostic : évolution prévisible de la maladie Radiothérapie : emploi thérapeutique de rayonnements ionisant. Récidive : rechute Rémission : affaiblissement temporaire des symptômes d'une maladie soit aiguë, soit chronique Réticulocyte : érythrocyte jeune qui montre un réseau de granulations. Les Réticulocytes sont des éléments de formation médullaire accélérés, particulièrement nombreux dans les anémies post-hémorragiques. 8

9 Stomatite : inflammation de la muqueuse buccale. Thrombopénie : diminution du nombre de plaquettes dans le sang. Bibliographie : BLONDEL M., DAUTZENBERG B., GUERRIN R., LEJEUNE V. MAROLLA M., SLIWKA C., Processus tumoraux. Paris : Lamarre, 1 ère édition, 2010, 320 p. HOERNI B., MORTUREUX A., KANTOR G., Nouveaux cahiers de l infirmière, soins infirmiers aux personnes atteintes d hémopathies et de cancers. Paris : Masson, 2 ème édition, 1999, 226 p. MANUILA L., MANUILA A., NICOULIN M., Dictionnaire médical abrégé. Paris : Masson, 6 ème édition, 1994, 505p MARIEB E. N., biologie humaine, principes d anatomie et de physiologie. PEARSON Paris 8ème édition p. QUEVAUVILLIERS J., Dictionnaire médical. Paris : Masson, 4 ème édition, 2004, p. TALBERT-WILLOQUET GERVAIS, Guide pharmaco-clinique. Moniteur des pharmacies, p. QUEVAULLIERS J., Dictionnaire médical de poche. Paris : Masson,

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases :

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : SYNTHESE Chapitre 4 Cycle cellulaire Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : G1 : phase de croissance cellulaire et d activités métaboliques normales. S : phase

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

Comprendre la formule sanguine complète (FSC)

Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Notre mission Ce que vous devez savoir Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

LEXIQUE (par ordre alphabétique)

LEXIQUE (par ordre alphabétique) LEXIQUE (par ordre alphabétique) 6-1 ALLOGREFFE : acte consistant à prélever des cellules souches hématopoïétiques chez un donneur pour la réinjecter à un receveur compatible. ALOPECIE : chute (temporaire,

Plus en détail

Myélome Lymphomes Leucémies Myélodysplasie

Myélome Lymphomes Leucémies Myélodysplasie Biologie: Sang Moelle osseuse Système lymphatique Traitements: Chimiothérapie Radiothérapie Chirurgie Immunothérapie Thérapie ciblée Greffe de la moelle osseuse Soins de support / soins palliatifs Myélome

Plus en détail

Dossier «Maladies du sang» Mieux les connaître pour mieux comprendre les enjeux liés au don de sang

Dossier «Maladies du sang» Mieux les connaître pour mieux comprendre les enjeux liés au don de sang Dossier «Maladies du sang» Mieux les connaître pour mieux comprendre les enjeux liés au don de sang Maladies du sang Objectif de ce dossier Les demandes des médias portent régulièrement sur les usages

Plus en détail

Cancer Du Sein Cancer Du Sein

Cancer Du Sein Cancer Du Sein Cancer Du Sein Canal normcanal normal Le cancer est une maladie de la cellule. Il arrive parfois qu une cellule se multiplie de manière incontrôlée pour former une masse appelée «tumeur». Si une tumeur

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses lent chondrosarcomes. Une des formes de cancer osseux, composé

Plus en détail

Comprendre votre formule sanguine. Stéphanie Duguay Infirmière Clinicienne CSIO(C) CHUQ, Hôtel-Dieu de Québec 18 Juin 2011

Comprendre votre formule sanguine. Stéphanie Duguay Infirmière Clinicienne CSIO(C) CHUQ, Hôtel-Dieu de Québec 18 Juin 2011 Comprendre votre formule sanguine Stéphanie Duguay Infirmière Clinicienne CSIO(C) CHUQ, Hôtel-Dieu de Québec 18 Juin 2011 Plan de la présentation La composition du sang Définition de la formule sanguine

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER Dr Michael Hummelsberger, Pr Jean-Gabriel Fuzibet, Service de Médecine Interne, Hôpital l Archet, CHU Nice 1. ANEMIE L étiologie de l anémie

Plus en détail

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie:

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: MYÉLOME MULTIPLE Myélome Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: 1% des cancers, 10% des hémopathies Plus fréquent chez les hommes,

Plus en détail

Biologie et physiopathologie humaine

Biologie et physiopathologie humaine Biologie et physiopathologie humaine Session Juin 2011 - Corrigé Un sujet étonnant (une bonne partie du sujet porte sur la partie 5 «Respiration» comme en 2009) mais qui ne présente finalement pas de difficultés

Plus en détail

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca MALADIE DE HODGKIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer Note : ce document n est qu une prise de note rédigée pendant le cours de BL01. Il ne peut donc se substituer au cours d autant plus qu il est souvent incomplet (la 2 ème heure était souvent celle de la

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

Les tumeurs bénignes ne sont pas cancéreuses. Elles ne se propagent pas à d autres parties du corps.

Les tumeurs bénignes ne sont pas cancéreuses. Elles ne se propagent pas à d autres parties du corps. Vivre avec le cancer Renseignements généraux à propos du cancer Le cancer apparaît lorsque des cellules deviennent anormales et prolifèrent de manière incontrôlée. Ces cellules empêchent les cellules saines

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Tumeur maligne des os

Tumeur maligne des os Tumeur maligne des os E p idém iologie tumeur maligne primitive de l os touchant essentiellement l adolescent et l adulte jeune. 70% des sarcomes ostéogéniques sont diagnostiqués avant l âge de 18ans dans

Plus en détail

SOMMAIRE (ouvrage physiologie)

SOMMAIRE (ouvrage physiologie) SOMMAIRE (ouvrage physiologie) Partie 1 : Organisation cellulaire et tissulaire des êtres vivants Chapitre 1 : Ultrastructure des cellules humaines A définition et généralités sur la cellule B membrane

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

14/ Tumeurs de la prostate

14/ Tumeurs de la prostate SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux 14/ Tumeurs de la prostate Carcinogénèse Conversion d'une cellule normale vers une cellule tumorale Cellule normale: division cellulaire, apoptose Cellule tumorale:

Plus en détail

LE CANCER C EST QUOI? QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN ORGANE NORMAL ET UN ORGANE ATTEINT PAR LE CANCER? Organe normal Organe précancéreux Cancer

LE CANCER C EST QUOI? QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN ORGANE NORMAL ET UN ORGANE ATTEINT PAR LE CANCER? Organe normal Organe précancéreux Cancer LE CANCER C EST QUOI? Généralement, le cancer se présente sous la forme d une tumeur, d une masse, qui se développe dans un organe. Les tumeurs solides, qui représentent 90% de tous les cancers, se distinguent

Plus en détail

Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie

Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie Réunion régionale Oncomip Soins Oncologiques de Support Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie Dr Emmanuelle Vigarios MCU PH IUCT-O Consultation multidisciplinaire des pathologies de la muqueuse buccale

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE Livret LAM page 1 INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE Dans certains cas les symptômes et le traitement peuvent différer de ce que y est présenté dans ce livret. A tout moment

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203 .(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3 .( @.*" '!%2"+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!

.( /.*!0) %1 2+ %#(3004) 05' 203 .(.*0+ ) '!2+ %#(30+ 0!%) 4!%2) 3 .( @.* '!%2+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2+ 16 3047! !"#! $ %#&' (!"#$!% & % ' (!%' ) )''! *)+* *! %#"+, ' ( ', -) " *.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203.(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3.( -.* %)!(2"+ %#(30! &' 4!!%.+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!%(%' 0.(89.*

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

LES MARQUEURS TUMORAUX

LES MARQUEURS TUMORAUX LES MARQUEURS TUMORAUX DÉFINITION Molécules chimiquement définies ou non Synthétisées par le tissu tumoral Produites par la tumeur et secrétées dans le sang ou les autres liquides biologiques L IDÉAL Molécule

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique Septembre 2011 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

Cancer des os. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer des os. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer des os Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca CANCER DES OS Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque tous les jours, vous

Plus en détail

LE SANG I- DEFINITION - COMPOSITION

LE SANG I- DEFINITION - COMPOSITION LE SANG I- DEFINITION - COMPOSITION Le sang est un tissu liquide, circulant à l'intérieur d'un système vasculaire clos. Il est formé de cellules vivantes en suspension dans une solution aqueuse de composition

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Lymphome non hodgkinien

Lymphome non hodgkinien Lymphome non hodgkinien Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca LYMPHOME NON HODGKINIEN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer de la prostate Juin 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail

Erythropoïèse : Cellules souches, morphologie, compartiments, régulation

Erythropoïèse : Cellules souches, morphologie, compartiments, régulation Erythropoïèse : Cellules souches, morphologie, compartiments, régulation Document revu par Christian Binet, novembre 2009 L érythropoïèse est l'ensemble des mécanismes qui concourent à la formation des

Plus en détail

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie UNITÉ D APHÉRÈSE Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie L aphérèse est une technique servant à extraire et séparer les éléments figurés du sang, soit pour la préparation

Plus en détail

CONCOURS D INTERNAT ET DE RESIDANAT DES ETUDES EN PHARMACIE

CONCOURS D INTERNAT ET DE RESIDANAT DES ETUDES EN PHARMACIE CONCOURS D INTERNAT ET DE RESIDANAT DES ETUDES EN PHARMACIE 1 QUESTIONS D INTERNAT ET DE RESIDANAT EN PHARMACIE ADMISSIBILITE A- SCIENCES FONDAMENTALES 1- Dosages radioimmunologiques : - principe - mise

Plus en détail

Cours IFSI sept 292015 PARTICIPATION DE L IDE AUX EXAMENS EXPLORATOIRES EN CANCEROLOGIE LA BIOSPIE OSTEO MEDULLAIRE LE MYELOGRAMME N1 PLUS N2

Cours IFSI sept 292015 PARTICIPATION DE L IDE AUX EXAMENS EXPLORATOIRES EN CANCEROLOGIE LA BIOSPIE OSTEO MEDULLAIRE LE MYELOGRAMME N1 PLUS N2 Cours IFSI sept 292015 PARTICIPATION DE L IDE AUX EXAMENS EXPLORATOIRES EN CANCEROLOGIE LA BIOSPIE OSTEO MEDULLAIRE LE MYELOGRAMME N1 PLUS N2 Les progeniteurs hematopoietiques constituent la descendance

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du myélome multiple

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du myélome multiple G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du myélome multiple Septembre 2011 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat

Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat Alexandra Briend-Marchal Laboratoire Vebiotel France Introduction La cytométrie en

Plus en détail

Module Biologie Humaine S5 Cours d Hématologie du Pr Nouzha Bouamoud TD2

Module Biologie Humaine S5 Cours d Hématologie du Pr Nouzha Bouamoud TD2 Module Biologie Humaine S5 Cours d Hématologie du Pr Nouzha Bouamoud TD2 Hémoglobinopathies Drépanocytose, Thalassémie Anomalies du nombre de cellules sanguines Augmentation du nombre de cellules Maladie

Plus en détail

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA)

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Epidémiologie 3 ème cause de cancer chez l enfant après leucémies et tumeurs cérébrales 10% des cancers pédiatriques

Plus en détail

Item 316 : Hémogramme : indications et interprétations (Evaluations)

Item 316 : Hémogramme : indications et interprétations (Evaluations) Item 316 : Hémogramme : indications et interprétations (Evaluations) Date de création du document 2009-2010 QCM QUESTION 1/9 : Quelques heures après une brûlure grave et étendue, l'hémogramme montrera

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

Les syndromes myélodysplasiques

Les syndromes myélodysplasiques A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres informations? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir

Plus en détail

Cancer des os Comprendre le diagnostic

Cancer des os Comprendre le diagnostic Cancer des os Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 cancer.ca Cancer des os Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle nouvelle peut

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Adénopathies de l enfant. Professeur Jean Loup DEMORY Consultations d Hématologie pédiatrique Clinique médicale Saint Antoine

Adénopathies de l enfant. Professeur Jean Loup DEMORY Consultations d Hématologie pédiatrique Clinique médicale Saint Antoine Adénopathies de l enfant Professeur Jean Loup DEMORY Consultations d Hématologie pédiatrique Clinique médicale Saint Antoine Structure du ganglion lymphatique vaisseaux lymphatiques afférents 1-3 mm capsule

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille Guide de Mobilisation de cellules souches pour mon Autogreffe Carnet d informations et de suivi Carnets pour d informations le patient et sa et famille de suivi pour le patient et sa famille AVEC LE SOUTIEN

Plus en détail

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) 1 Définition Hémopathie maligne grave d étiologie inconnue caractérisée par la prolifération de plasmocytes

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte Mars 2012 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour faciliter la discussion sur

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Réflexions autour de cas cliniques. D R Bernard Desoutter, Nîmes

Réflexions autour de cas cliniques. D R Bernard Desoutter, Nîmes Réflexions autour de cas cliniques D R Bernard Desoutter, Nîmes Traitement des conséquences de la maladie Traitement des effets secondaires du traitement allopathique Le soutien psychologique de l accompagnement

Plus en détail

Section II. Examens génétiques.

Section II. Examens génétiques. - 1 - Section II. Examens génétiques. 1 er. Tests de biologie moléculaire sur du matériel génétique humain pour des affections acquises. A. "07.06.2007 + A.R. 04.05.2010 M.B. 07.06.2010 Application : 01.08.2010»

Plus en détail

Comment interpréter le résultat de sa prise de sang? Source: http://www.passeportsante.net Le 21 février 2015

Comment interpréter le résultat de sa prise de sang? Source: http://www.passeportsante.net Le 21 février 2015 Comment interpréter le résultat de sa prise de sang? Source: http://www.passeportsante.net Le 21 février 2015 L'hématologie Sommaire Glycémie, cholestérol, plaquettes Vous venez de récupérer les résultats

Plus en détail

Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication

Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication Le Lundi 20 janvier, la campagne de mobilisation de ce début d année de l Etablissement Français du Sang a été lancée : «Je donne mon sang, tu donnes

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

mon enfant a un cancer www.e-cancer.fr GuIDe D InformatIon à l IntentIon Des familles

mon enfant a un cancer www.e-cancer.fr GuIDe D InformatIon à l IntentIon Des familles mon enfant a un cancer GuIDe D InformatIon à l IntentIon Des familles www.e-cancer.fr MON ENFANT A UN CANCER Ce guide a été édité en août 2009 par l Institut national du cancer (INCa) et la Société française

Plus en détail

Le système immunitaire

Le système immunitaire Le système immunitaire L organisme doit se protéger des agressions qu il subit continuellement de la part du milieu externe. Cette protection consiste tout d abord en l interposition d une barrière entre

Plus en détail

1 of 5 02/11/2012 14:03

1 of 5 02/11/2012 14:03 1 of 5 02/11/2012 14:03 Le cancer du chat par Sandrine Cayet, docteur-vétérinaire Le cancer chez le chat n est pas une fatalité. Un cancer chez le chat, c est comme chez l homme, ça se diagnostique, ça

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la thyroïde

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la thyroïde G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer de la thyroïde Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous

Plus en détail

Photos des différents ingrédients

Photos des différents ingrédients 14 globules blancs (2 cuillères à soupe farine) participent à la défense contre les bactéries. plaquettes (2 cuillères à café pigment jaune) participent à la coagulation = bouchent les trous Photos des

Plus en détail

Hémogramme (316) D. Sainty Janvier 2006

Hémogramme (316) D. Sainty Janvier 2006 Hémogramme (316) D. Sainty Janvier 2006 1. Introduction L hémogramme est l examen complémentaire le plus prescrit puisqu il fait partie du bilan effectué devant tout symptôme clinique, toute altération

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE RAPPORT GLOBAL

SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE RAPPORT GLOBAL SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

Plus en détail

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Introduction Cette brochure vise à vous familiariser avec la greffe de cellules hématopoïétiques (GCH). Elle présente en quelques

Plus en détail

Les greffes de cellules souches

Les greffes de cellules souches A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres informations? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir

Plus en détail

Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Le cancer de la prostate

Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Le cancer de la prostate Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches Le cancer de la prostate G R A N D P U B L I C Septembre 2009 LE CANCER DE LA PROSTATE Le cancer de la prostate

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Coalition européenne contre le cancer du sein Document extrait du site Version imprimable Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Oeuvre collective de la FNCLCC Extrait de Comprendre le cancer

Plus en détail

I N F O R M A T I O N & P R É V E N T I O N. Les leucémies

I N F O R M A T I O N & P R É V E N T I O N. Les leucémies I N F O R M A T I O N & P R É V E N T I O N Les leucémies Les leucémies Les leucémies sont des affections hématologiques malignes caractérisées par la prolifération incontrôlée, dans la moelle osseuse,

Plus en détail

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm Paris, le 19 avril 2006 Dossier de presse Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm En 2000, d après les estimations issues des registres, le nombre de nouveaux cas de cancer

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal!

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! J ai de 18 à 50 ans Le Don de Moelle Osseuse Ça m intéresse -1 je demande des infos, je réfléchis. -2 je contacte le centre EFS le plus proche de chez moi. 3- je suis

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Définition et Généralités

Définition et Généralités LE CANCER PRIMITIF DU COLON Docteur Jean-Baptiste Bachet, fédération des pathologies digestives, Hôpital Ambroise Paré, APHP, Boulogne Billancourt & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ Les mécanismes de reconnaissance et d élimination des molécules du non soi font intervenir un système diffus d organes, de tissus, de cellules et de molécules qui

Plus en détail