COMPTE RENDU DU COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL DU 21 MAI 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DU COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL DU 21 MAI 2014"

Transcription

1 COMPTE RENDU DU COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL DU 21 MAI 2014 ETAIENT PRESENTS Jean-François ROUBAUD Président Mme Jean-Louis JAMET Geneviève ROY Vice-Président Trésorier Vice-présidente chargée des affaires sociales Jean-Lou BLACHIER Président de l UTPMI Mme Michaël ZENEVRE Roger MONGEREAU Bruno ROBINE Gérard BOHELAY Frédéric GRIVOT Alain BETHFORT Geneviève BEL Président de l UTPS Président de l UTPMC Président de l UNPS Président de l UNPMC Président de l UNPMI Président de l UNA Vice-Présidente chargée de l Entrepreneuriat au féminin

2 ETAIENT PRESENTS Secrétaire Général Jean-Eudes du MESNIL Mmes AUBERTIN, BARRUCAND, BEAUBELIQUE, BILLEBAULT, DAURAT, DEBAUDRE, DUTEIL, HAKEM, LABADIE, LABOUE BILLEBAULT, LAJEUNIE, LAVRUT, LEPOUTRE, PAOLI D., PAOLI V., PAUZAT, PELTYN, POMA, PONS, SERRE, TASSOU, TOUCHARD-LIANDER, XAVIER M ÉTAIENT EXCUSÉS AMIAND, ANER, ASSAMOIS, ASSELIN, BERGERET, BERNARD, BESSAUDOU, BESSER, BINDAULT, BRIN, BOULLERAY, BRUNIN, CHAMPOUX, CHEDAL, COHARDY, COINAUD, CORMIER, COUPEY, COURET, COUROT, DAQUAI, DE BRAUER, DECKOUS NZAMBI, DEMIER, DERRIEN, DIALLO, DOLL, DUCEAU, DUQUESNE, FOURQUET, GAMOND, GASSOT, GARNIER, GAUTIER, GAUVAIN, GHETTI, GIRARD A., GIRARD J., GIROUX, GONZVA, GRUMIAUX, GUIBERT, GUILLAUME, HARABAGIU, HOFFMEISTER, KLING, JESSEL, JOYEAU, LATAPIE, LASSELIN, LAVIGNE, LEBRUN, LEGROS, LEJEUNE, LLEC, LOGRE, MARCILLAUD, MEZZIOUANE, MORVAN, MOUROT, MENORET, MIGNON, PALOMBI, PERRONNEAU, RENAUD, ROSAY, ROSY, ROUBAUD P, ROUSSELIN, SABOURIN, SANTRAILLE, SATGE, STRULLU, STRUPIECHONSKI, TARLET, VAILLANT, VANDENBERGHE, VIENT, VERET, WIBAUX, YVERNEAU, ZANINI, ZEDDA Mmes CHOUX, DEQUE, FAVETTA SIEYES, LAUNAY, MAUREL, PONS, STREANGA, TEYSSEDRE M ANTOINE, BAILLY, BECAM, BERKOVIC, BOUDON, BOISSEAU, COT, DE BODARD, DECHAMPS, DESARTHE, DOUAIS, DURIN, DUVIN, LEYS, MARTIN, MAGGIAR, MORVAN, OURMIERES, PATRICE, PERPERE, ROUX O, ROUX P, ROUX L., SABLIER, SENECHAL, SPIRE, VERGIER 2

3 Le Président Jean-François ROUBAUD ouvre la session du Comité Directeur du 21 mai Jean-François ROUBAUD commence par soumettre le compte-rendu du Comité Directeur Confédéral du mois d avril à approbation. En l absence de remarque, il est approuvé à l unanimité. Le Président ROUBAUD félicite ensuite les personnalités CGPME dernièrement nommées : Promu Officier dans l ordre national de la Légion d Honneur : Philippe de BRAUER Chevalier dans l ordre national de la Légion d Honneur : François ASSELIN, Patrick BAILLY et Philippe GUILLAUME, Dans l ordre du Mérite National : Jean-François PILLIARD, Bernard COLOOS ont été élevés au grade de Commandeur dans l ordre national de la Légion d Honneur, Jean-Marie ATTARD, Irène GUILLAUME, Louis GAUDRON, Xavier HORENT ont été élevés au grade de Chevalier dans l Ordre National du Mérite. Il félicite également trois nouveaux présidents de CGPME territoriales : - Laurence BEAUBELIQUE, Présidente de la CGPME de Haute Vienne, - Thierry LOGRE, Président de la CGPME du Lot, - Isabelle LAJEUNIE, Présidente de la CGPME des Hauts de Seine, Jean-François ROUBAUD explique que les entreprises françaises, notamment les PME / TPE affrontent une période très difficile en ce moment et souhaitent des solutions rapides et efficaces. La Confédération reste très vigilante face aux augmentations de charges potentielles. Concernant les mandats patronaux et la représentativité, il a été acté en Bureau Confédéral et à l unanimité, qu il n y ait aucune organisation interprofessionnelle majoritaire dans tous les mandats. Une réunion sur ce sujet est prévue entre le MEDEF, la CGPME et l UPA le mercredi 28 mai. Concernant l AGEFA, le Président ROUBAUD explique que la volonté de se renforcer dans certains CFA a eu pour conséquence d orienter une partie des fonds au détriment d autres actions menées en liaison avec les CGPME régionales. Il a été demandé à l AGEFA de ne pas pénaliser les actions déjà engagées ou en projet. Roger MONGEREAU a le plaisir de faire part de la nomination de Sandrine BOURGOGNE, Secrétaire Générale Adjointe, directrice de l action territoriale rebaptisée direction du Développement et Animation des Réseaux. 3

4 Compte-rendu de Bruno ROBINE pour la réunion de l UNPS - Information sur les règles de combinaison comptable des fédérations professionnelles par Pascal LABET, Directeur des Affaires économiques de la CGPME, - Présentation et discussion autour des premières propositions du Groupe de Travail Concurrence déloyale, - Point sur l'activité de la Commission Nationale des Services (CNS). Dans le cadre des sujets abordés figuraient la typologie des services, l insertion professionnelle des jeunes, la participation de membres de l UNPS à la section thématique emploi. Compte-rendu de Gérard BOHELAY pour la réunion commune de l UNPMC / UTPMC - Discussion sur le thème «comment améliorer la collaboration entre UNPMC et UTPMC?», - Réactualisation du livret «commerce». Le Président BOHELAY informe les adhérents du fait que la CGPME sera reçue par la Secrétaire d Etat chargée du Commerce de l Artisanat, de la consommation et de l économie sociale et solidaire, Valérie FOURNEYRON, le 26 mai. Tour de table des sujets à aborder lors de cette rencontre : redynamisation des centres villes, fiscalité, paiement électronique, accessibilité, taux de vacance des commerces, - Retour sur la fin des tarifs réglementés de l énergie, Gérard BOHELAY rappelle qu une réunion est organisée l après-midi même à la CGPME sur ce sujet, - Point sur le projet de loi sur le commerce, l artisanat et les TPE dit «ACTPE» ou «PINEL», - Discussion autour du lancement prochain de 3 groupes de travail au Conseil National de la Consommation (CNC). Compte-rendu de Frédéric GRIVOT pour la réunion de l UNPMI - Intervention de Florian MASSEUBE sur les élections européennes, sur «les PME recrutent» et sur le projet de loi transition énergétique, - Retour sur la réunion ayant eu lieu concernant la réduction de la pression des contrôles administratifs dans les entreprises industrielles, 4

5 - Conseil National de l Industrie. Lors de la dernière réunion, il a été décidé : o o d activer l articulation des Comités Stratégiques de Filières Régionales avec les régions. Une feuille de route est en cours de réalisation. Celle-ci porte sur la composition des représentations, de rencontrer la Ministre de l environnement pour discuter de l avis énergie, - Point sur la Semaine de l Industrie. Frédéric GRIVOT note que celle-ci fut un véritable succès ( participants soit près de de plus que l année précédente et très forte implication de l éducation nationale). Compte-rendu de Michaël ZENEVRE pour la réunion de l UTPS - Approbation du compte rendu de la dernière réunion commune des 3 UT, - Échanges et retour d'expériences des territoires : o o Actions développement des adhésions auprès de prestataires de services et branches services, Club business, clubs services mis en place par les territoires, - Positionnement et prise en compte des prestataires de services dans les chambres consulaires (CCI et CMA), - Il rappelle que l ensemble des territoires est invité à se réunir l après-midi même pour un Groupe de Travail inter UT. Compte-rendu d Alain BETHFORT pour la réunion de l UNA - Échange sur la réforme des chambres consulaires suite à l audition d Alain BETHFORT par l IGF le 29 avril dernier. Il semble que le seul axe d inspection de cette commission ait été les documents comptables des chambres consulaires sans observer les services rendus aux entreprises. Il précise que le montant des taxes pour frais de Chambre (TFC) perçues par les CMA diminuera de 26 % d ici fin Préparation du rendez-vous du lundi 26 mai avec Valérie FOURNEYRON, Secrétaire d'état chargée de l'artisanat, auprès du ministre de l Économie, du Redressement productif et du Numérique. Les personnes présentes ont passé en revue le livre blanc de l artisanat. Il a été décidé d élaborer un nouveau document de synthèse qui sera donné lors du rendez-vous. 5

6 Compte-rendu de la réunion de l UTPMI par Christian GAMOND en remplacement de Jean Lou BLACHIER absent. - Approbation du compte-rendu du 16 avril dernier, - Intervention de Jean-Lou BLACHIER sur le projet d ambassadeur de la médiation dans les régions, - Intervention de Laurent BERNARD de la Société Valpinov sur le thème «L innovation : une solution pour sortir de la crise» - Point sur le calendrier 2014 des réunions UTPMI, Jean-François ROUBAUD remercie Christian GAMOND et cède la parole à Geneviève BEL pour faire un point sur l entrepreneuriat au féminin. Geneviève BEL indique que les Trophées de l Entrepreneuriat au féminin seront remis le 18 juin prochain à 18h au Musée des Arts Forains à Bercy. De nombreux groupes ont rejoint les Trophées et sont en train de relayer l information, il s agit notamment du Comité National des Femmes Françaises (CNFA), des Chambres de Commerce de France, d un groupe féminin le BPW, du groupe informatique ORACLE, Agnès BRICARD, Présidente de la Fédération Femmes administrateurs ainsi que de la FFB. Ces Trophées sont l occasion de valoriser les talents des femmes entrepreneurs quel que soit le métier, la nature de l activité de l entreprise ou son histoire, c est pourquoi, huit catégories ont été définies et un Trophée sera remis pour chacune de ces catégories : - Trophée de l innovation, - Trophée de l export, - Trophée de l encouragement, - Trophée de la création d entreprise, - Trophée du développement d entreprise, - Trophée de la transmission / reprise d entreprise, - Trophée coup de cœur : ce Trophée sera attribué à une candidate qui participe à la promotion de l Entrepreneuriat au féminin dans les établissements scolaires ou universitaires. - Trophée des métiers dits «masculins». En effet, le Centre national des femmes françaises (CNFF) a souhaité rajouter un Trophée supplémentaire qui serait attribué à une femme travaillant dans un milieu mixte. 6

7 Geneviève BEL précise que les cartons d invitations seront envoyés dans la journée. Elle indique que la soirée se passera en présence de Najat VALLAUD BELKACEM, Ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ainsi que de parrains et marraines de renom tels qu André MARCON, Fleur PELLERIN, Valérie PECRESSE, Bernard CAPRON, Florence LACAVE, un représentant de la FFB, une femme qui représentera les boutiques de gestion et peut être Xavier BERTRAND. Jean-François ROUBAUD remercie Geneviève BEL et la félicite pour l organisation de ces Trophées, il cède ensuite la parole à Geneviève ROY pour faire un point sur l activité sociale. Geneviève ROY fait un point sur les 3 sujets sociaux d actualité. Geneviève ROY aborde tout d abord la mise en œuvre du compte personnel de prévention de la pénibilité appelé également le C3P. La CGPME plaide pour que la pénibilité soit mesurée annuellement mais Michel DE VIRVILLE souhaite mesurer la pénibilité au «plus près du terrain» c est-à-dire mensuellement et que cela soit annexé au bulletin de salaire. Geneviève ROY précise que dans le cadre d une lettre commune des 3 organisations patronales le Président ROUBAUD a écrit au Premier Ministre pour insister sur la complexité de la mise en œuvre de ce compte pénibilité dans les PME / TPE. Geneviève ROY explique que la Confédération se bat actuellement sur les seuils et les durées d exposition ouvrant des droits aux salariés. La CGPME propose un seuil annuel de 900 heures, plutôt qu un seuil mensuel de 80 heures, souvent évoqué. La périodicité de l évaluation de la pénibilité doit être laissée à l initiative de l entreprise. Elle explique qu il est absolument nécessaire de rester à une obligation annuelle et de ne pas aller en-deçà En effet, descendre à une périodicité inférieure à l obligation annuelle aboutirait à accentuer le caractère ingérable de ce dispositif. Elle insiste notamment sur le fait que ce dispositif doit rester simple à mettre en œuvre pour les TPE / PME. Il faut également que la sécurité juridique des employeurs soit assurée et que le coût de la surcotisation soit contenu. Elle ajoute que l établissement d une fiche d exposition pour chaque salarié est hors de portée des TPE/PME. Elle conclut sur ce sujet en indiquant que ce compte pénibilité doit être mis en œuvre au 1 er janvier Concernant la loi relative au temps partiel, il semblerait impossible d obtenir un nouveau report de date en ce qui concerne la date du 30 juin 2014 jusqu à laquelle les branches professionnelles ont la possibilité de négocier des accords dérogatoires à la durée minimale hebdomadaire de 24 heures. En l absence d accord de branche, certaines entreprises ne pourront remplacer leurs salariés absents. Elle cite notamment l exemple d une entreprise qui ne pourra pas remplacer un salarié parti en mi-temps thérapeutique. 7

8 Geneviève ROY précise que la seule piste, certes insuffisante, reste la dérogation par le salarié. En effet, actuellement, le salarié peut signer une lettre motivée qui accepte de ne pas être à 24 heures. Elle explique que «l idée est d attendre la fin du Congrès de la CFDT pour demander la réouverture d une table ronde des signataires de l ANI qui fixent les 24 heures et que l on voit comment, par une position commune, l on vienne sécuriser juridiquement l employeur qui demanderait une lettre express du salarié de dérogation aux 24 heures de manière à ce que celui-ci ne puisse pas revenir ultérieurement sur sa demande». S agissant de la proposition de loi relative aux pouvoirs de l inspection du travail, la CGPME, le MEDEF et l UPA ont une position commune. Il s agit de rester très vigilants face à certains points : - L inspecteur pourra élargir ses moyens d expertise techniques et ordonner le nombre aux frais de l entreprise, - Il pourra également demander l accès à tous les documents nécessaires et pas seulement aux documents obligatoires prévus par le Code du Travail. La CGPME se trouve confrontée à une vraie difficulté puisque tous ses amendements sur ce sujet sont écartés. Geneviève ROY rappelle que la grande conférence sociale se tiendra les 7 et 8 juillet prochain. Deux tables rondes se dessinent déjà. Une sur le thème «Autour de l Europe» et la seconde sur «l emploi des jeunes». Au sujet de la formation professionnelle, le Président ROUBAUD rappelle le retard de certaines régions qui ne nous ont toujours pas adressé le dossier d action territoriale nationale en faveur de la promotion de la formation professionnelle. Le Président ROUBAUD accueille ensuite Henri MALOSSE, Président du Comité Economique et Social Européen. Il précise qu il est le 30 ème Président de ce Comité et en est membre depuis Il est également l auteur d une cinquantaine de rapports et a participé au lancement de la délégation des Chambres de Commerce et d Industrie françaises auprès de l Union Européenne, il a ensuite fondé l association européenne des PME au Parlement Européen. Jean-François ROUBAUD le remercie d être venu et lui cède la parole. Henri MALOSSE indique qu il a été élu Président de ce Comité il y a un peu plus d 1 an. Il explique que c est une tâche très compliqué puisqu il s agit d une institution partagée entre le souci légitime de faire entendre une voix différente et la peur de froisser, la recherche perpétuelle de consensus. Henri MALOSSE plaide pour revenir aux origines de la construction européenne quand on faisait des politiques communes, il ajoute «qu il faut très vite retrouver des projets communs». 8

9 Il ajoute qu il faut mieux intégrer les pays de la zone euro. L un des gros chantiers à mener est de réduire les divergences constantes de fiscalité, sociales ou même salariales entre les différents pays. Il faut se recentrer sur l Union économique. Un autre grand chantier à mener est de donner davantage de culture européenne. Henri MALOSSE plaide notamment pour davantage de programmes d échanges pour les étudiants mais aussi pour les apprentis. Selon lui, il faut également développer une culture européenne d entreprise, soutenir davantage la coopération entre entreprises européennes et ouvrir l accès au marché. S agissant du marché transatlantique, il précise que certaines fédérations souhaitent un accord car ils ont des besoins notamment en matière d accès au marché américain. C est pour cela qu il est important de s engager sur cette voie peut permettre du gain dans certains secteurs. Il déplore néanmoins un manque de transparence et regrette que le Comité Economique et Social Européen ne soit pas plus associé à ce dossier au niveau de l information. Il ajoute que le gouvernement américain a mis en place un système d information bien meilleur et plus large que l Union Européenne. La grande force de l Europe tient dans son marché intérieur, il fait remarquer qu il est le plus riche du monde si l on additionne tous les PIB des différents pays européens. Il soutient l idée que le marché intérieur européen peut être un levier de retour à la croissance pour certains pays comme la Grèce par exemple qui a vu son marché intérieur chuter de 30%. Jean-François ROUBAUD remercie Henri MALOSSE et passe la parole à Bruno FUCHS d Image et Stratégie pour faire un point détaillé sur l état d avancement de Planète PME. Bruno FUCHS fait une présentation à l aide d un power point (voir annexe 1). Jean-François ROUBAUD le remercie et cède la parole à Pascal LABET pour faire un point sur l activité économique. Pascal LABET fait un point sur les simplifications administratives à l aide d une présentation power point (voir annexe 2). Le Président ROUBAUD remercie Pascal LABET et clôt ce Comité Directeur Confédéral du mois de mai. 9

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme»

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» Les TPE-PME, véritables piliers de l économie 243 grandes entreprises 5 000 ETI 3 138 000 TPE-PME et micro-entreprises

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les conditions de fonctionnement du Comité Technique Paritaire fonctionnant auprès du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 3 février 2006 Communiqué de presse «Coopératives et mutuelles : un gouvernement d entreprise original» Les 30 recommandations du rapport sur le gouvernement d entreprise des coopératives et

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité»

2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité» DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 juin, La-Roche-sur-Foron 2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité» L Etat, en collaboration avec la CCI Haute-Savoie

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Loi relative au dialogue social et à l emploi dite «Loi Rebsamen» Suite au vote à l assemblée nationale du 23 juillet 2015

Loi relative au dialogue social et à l emploi dite «Loi Rebsamen» Suite au vote à l assemblée nationale du 23 juillet 2015 Loi relative au dialogue social et à l emploi dite «Loi Rebsamen» Suite au vote à l assemblée nationale du 23 juillet 2015 SOMMAIRE Création de CPRI (commissions paritaires régionales interprofessionnelles)

Plus en détail

Présentation des structures «d Œuvres Sociales» rencontrées

Présentation des structures «d Œuvres Sociales» rencontrées Présentation des structures «d Œuvres Sociales» rencontrées Constat commun : «fuite de la main d œuvre artisanale vers les grandes entreprises» Volonté des acteurs de : Création de COS ou assimilé -«renforcer

Plus en détail

La Loi Rebsamen du 17 Aout 2015

La Loi Rebsamen du 17 Aout 2015 La Loi Rebsamen du 17 Aout 2015 1-Les mesures relatives aux IRP. La loi du 17 aout 2015 sur le dialogue social modifie en profondeur le droit de la représentation du personnel. Dispositions de la loi Définition

Plus en détail

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP - la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) - la Fédération Française du Bâtiment (FFB) - la Fédération

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

STATUTS ARAET. Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012

STATUTS ARAET. Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012 -1- STATUTS ARAET Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012 TITRE I : Nom Buts Siège - Durée Article 1 : Nom 1.1 L Association Romande Arts, Expression et Thérapies - ARAET - est une

Plus en détail

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DE CONDITIONS DE TRAVAIL DE L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Document validé par le CHSCT au cours de sa séance du 18 septembre 2012 Mis à

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3002 IDCC : 2609. ETAM Brochure n 3193 IDCC : 1596. Ouvriers (Entreprises occupant

Plus en détail

Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux

Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux RÉGLEMENT DES ÉTUDES Vu le décret n 2002-50 du 10 janvier 2002 relatif aux conditions d accès et aux régimes de formation

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 24 avril 2015 relatif au règlement intérieur de la commission administrative paritaire compétente à l égard du corps d encadrement et d application du personnel de surveillance de l administration

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

pour l emploi 7 et 8 juillet 2014 Palais d'iéna Tables rondes

pour l emploi 7 et 8 juillet 2014 Palais d'iéna Tables rondes la grande conférence sociale pour l emploi 7 et 8 juillet 2014 Palais d'iéna Tables rondes Sommaire Table ronde 1 - salle Eiffel P. 2 Amplifier l action pour l emploi, en particulier pour les jeunes,

Plus en détail

RENCONTRE D INFORMATION : Mutuelle et complémentaire santé

RENCONTRE D INFORMATION : Mutuelle et complémentaire santé En 2015, Cezam Ile-de-France propose à ses adhérents un programme de formation des élus, en lien avec les formateurs de Cezam Alsace. Cette nouveauté a pour objet de vous donner la possibilité d'acquérir,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures COMPTE RENDU Conseil Municipal Du Octobre 200 à 8 heures Présents : DURAND, SALTET, PATRINOS, GRELLIER, THION, CRISTIANI, ABRIC, BLANC, MARTIN, ISZEZUK Absents excuses : CABRILLAC (procuration à SALTET),

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION COCuMONT Mémoire et Patrimoine REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES 1.1. Membres actifs : Les membres actifs sont admis lors du paiement de la cotisation annuelle. Ils bénéficient de tous

Plus en détail

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 REPUBLIQUE FRANCAISE SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006 RAPPORTEUR : Le président OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 Le 10 juillet 2006, le comité syndical

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015 Projet de loi Modernisation du dialogue social Suivi du projet par l UNSA 25 mai 2015 La commission des affaires sociales de l Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au dialogue social et

Plus en détail

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS Guide d accompagnement DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS www.strasbourg.cci.fr Vous recherchez une écoute et une information, vous ne savez pas vers qui vous tourner? Ne restez pas isolé! En

Plus en détail

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Monsieur le Préfet de la Région Martinique Monsieur Ange MANCINI Rue Victor SEVERE 97200 FORT-de-FRANCE Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Objet : Mobilisation pour l Activité et l Emploi Monsieur le Préfet

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Ordre du jour. 1. Demande de révision d un conseil de discipline. 3. Élaboration du descendeur n 30 (AG 2014) :

Ordre du jour. 1. Demande de révision d un conseil de discipline. 3. Élaboration du descendeur n 30 (AG 2014) : Compte rendu de la réunion de Bureau du 12 janvier 2014 à Reims Présents : Laurence TANGUILLE, Jean-Pierre HOLVOET, Dominique LASSERRE, José PREVOT, Jean-Pierre SIMION, Eric ALEXIS Ordre du jour 1. Demande

Plus en détail

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE République française Polynésie française www.cgf.pf LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE (Mode d emploi de la FPC) SOMMAIRE I La mise en place du comité technique paritaire p. 2 A Une instance paritaire pour

Plus en détail

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29 1 JORF n 0095 du 21 avril 2012 Texte n 29 DECRET Décret n 2012-528 du 19 avril 2012 relatif au fonds d assurance formation des chefs d entreprise exerçant une activité artisanale NOR: EFII1126169D Publics

Plus en détail

SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS

SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS TITRE I CONSTITUTION-DENOMINATION-DUREE-SIEGE-OBJET Article 1 : Constitution et Dénomination Il est formé entre les personnes qui ont adhéré ou qui

Plus en détail

Table ronde «Prévoyance»

Table ronde «Prévoyance» Table ronde «Prévoyance» La couverture santé minimale obligatoire pour tous, c est demain : quel impact pour mon entreprise? Laurent BUCHHOLTZER Responsable animation commerciale, région sud-est, Harmonie

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2016 PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS Table des matières Note de présentation 5 Composition des cabinets

Plus en détail

ASSOCIATION AQUILENET STATUTS

ASSOCIATION AQUILENET STATUTS ASSOCIATION AQUILENET STATUTS Article 1 Titre de l Association Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du premier juillet 1901 et le décret du 16 août 1901,

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

Une monnaie pour Nantes Complémentaire Locale, Plus libre, plus solidaire, plus humaine... Enjeux et perspectives

Une monnaie pour Nantes Complémentaire Locale, Plus libre, plus solidaire, plus humaine... Enjeux et perspectives Une monnaie pour Nantes Complémentaire Locale, Plus libre, plus solidaire, plus humaine... Pascal Bolo Adjoint au Maire de Nantes Vice-Président du Crédit Municipal Nantes CCO. Le 10 octobre 2012 Enjeux

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

D une grande conférence sociale à l autre

D une grande conférence sociale à l autre D une grande conférence sociale à l autre Une année de réformes par le dialogue Il y a un an, les forces économiques et sociales françaises et le Gouvernement faisaient ensemble un pari : inventer un «dialogue

Plus en détail

Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical?

Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical? Sommaire Synthèse Fiche détaillée Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical? Quels sont les documents dont le délégué syndical est destinataire? Peut-il

Plus en détail

Bienvenue à l Assemblée Générale du Siège : 50 rue Racine / Bureaux : 54 rue Verlaine - 69100 Villeurbanne www.gevil.fr

Bienvenue à l Assemblée Générale du Siège : 50 rue Racine / Bureaux : 54 rue Verlaine - 69100 Villeurbanne www.gevil.fr Bienvenue à l Assemblée Générale du Ordre du jour I. Compte-rendu d activités 2014 II. Actions 2015 III. Approbation du rapport moral vote IV. Etats financiers 2014 V. Approbation du rapport financier

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Contribution des CCI DE FRANCE

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Contribution des CCI DE FRANCE Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi Contribution des CCI DE FRANCE Décembre 2012 1 Position des CCI de France Les CCI de France saluent le pragmatisme économique du Pacte national

Plus en détail

Plan d urgence pour l emploi. Propositions à débattre

Plan d urgence pour l emploi. Propositions à débattre Plan d urgence pour l emploi Propositions à débattre Avant propos : Ce document est un document de travail. Il vise à formuler un projet de plan d action structuré en faveur de la création d emplois. Il

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

Philippe Arraou Vice Président Conseil Supérieur Ordre des Experts-comptables

Philippe Arraou Vice Président Conseil Supérieur Ordre des Experts-comptables Comptabilité des PME en France Philippe Arraou Vice Président Conseil Supérieur Ordre des Experts-comptables Principe général MEMES OBLIGATIONS COMPTABLES POUR TOUS Applicables à toutes les entreprises

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

S T A T U T S. L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE

S T A T U T S. L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE S T A T U T S L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE Article premier : NOM Il est formé sous la dénomination «l Association BEP, Bien-Etre & Performance», une association

Plus en détail

TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015. Simplifications pour les entreprises 4. Complémentaire santé..5-6. Actualité sociale.. 6

TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015. Simplifications pour les entreprises 4. Complémentaire santé..5-6. Actualité sociale.. 6 TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015 Pages REUNIONS Medef Assemblée Permanente. 2-3 ECO Attestation de vigilance 4 Simplifications pour les entreprises 4 Acheteurs publics procédures d achat 4 SOCIAL

Plus en détail

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens.

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens. STATUTS CISS BRETAGNE Article 1. Forme et dénomination Il est créé une association loi 1901 dont la dénomination est : «Collectif inter associatif sur la santé de Bretagne» (CISS Bretagne). Elle a son

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de l enseignement supérieur et de la recherche,

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône 1 ARTICLE 1 - TITRE DE L ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents

Plus en détail

FORFAIT ANNUEL EN JOURS

FORFAIT ANNUEL EN JOURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N 52 DU 17 SEPTEMBRE 2015 FORFAIT ANNUEL EN JOURS Préambule Le présent accord a pour objet la fixation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR : ESRS0905375D

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015 Trophées Les étoiles de l éco Date limite de retour des dossiers : vendredi 2 octobre 2015 Adresse de retour des dossiers : CGPME des - 10 bis, avenue du Général de Gaulle - BP 2-88001 épinal CEDEX Dossier

Plus en détail

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 Entre les adhérents aux présents statuts est constituée une association qui

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5)

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) Fiche 5 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) o Code de l action sociale et des familles (CASF) : articles L. 123-4 à L. 123-9 articles R.123-1 à R.123-26

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 12 juin 2014 Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 13 12 juin 2014 Projet de loi de financement rectificative de la

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES»

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES» REGLEMENT INTERIEUR «ADASP des YVELINES» ARTICLE PREMIER - AGREMENT DES MEMBRES 1.1 Membres actifs du 1er collège : Le 1 er collège est composé au plus de 15 membres. Sont admis de droit les membres actifs

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 Article 1 : Dénomination. Il est fondé, entre les personnes morales adhérentes aux présents statuts,

Plus en détail

STATUTS ARTICLE 1 ER CONSTITUTION ARTICLE 2 OBJET ARTICLE 3 DURÉE - EXERCICE SOCIAL CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013

STATUTS ARTICLE 1 ER CONSTITUTION ARTICLE 2 OBJET ARTICLE 3 DURÉE - EXERCICE SOCIAL CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013 STATUTS CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013 Les présentes dispositions statutaires sont décidées par le Conseil d administration de l Apec dans le respect du principe général de transparence applicable

Plus en détail

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES Association Internationale Sans But Lucratif STATUTS Approuvé par l Assemblée Générale du 16/06/2015 Dénomination, but et objectif

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11 Table des matières CHAPITRE I Introduction générale... 11 1. Caractère d ordre public... 13 1.1. Application territoriale... 13 1.2. Principe de faveur... 14 1.2.1 Types de clauses... 15 1.2.2 Institution

Plus en détail

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Règlement intérieur du conseil de l Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Titre premier : Dispositions

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

AUDITION DE DIRECTIVE RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHE INTERIEUR

AUDITION DE DIRECTIVE RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHE INTERIEUR AUDITION DE LA CONFEDERATION GENERALE DES PME SUR LA PROPOSITION DE DIRECTIVE RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHE INTERIEUR La Commission Européenne a rédigé un premier rapport sur «l état du marché intérieur

Plus en détail

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA Association marocaine régie par le dahir du 15 novembre 1958 Siège : Casablanca,

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

==================================== PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis

==================================== PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis ACTE D ENGAGEMENT =================================== MARCHE N MP 2010 033 00 600 (Marché à procédure adaptée passé en vertu des dispositions de l article 28 du Code des Marchés Publics) ====================================

Plus en détail

Comité Directeur«Négoce de Bois» Procès-verbal de la réunion du 24 septembre 2013. Madame et Messieurs les Membres du Comité directeur Négoce de Bois:

Comité Directeur«Négoce de Bois» Procès-verbal de la réunion du 24 septembre 2013. Madame et Messieurs les Membres du Comité directeur Négoce de Bois: Bruxelles, le 10 octobre 2013 056/FDM/adb Comité Directeur«Négoce de Bois» Procès-verbal de la réunion du 24 septembre 2013 Etaient présents : Monsieur le Président : P. Van Steenberge Madame et Messieurs

Plus en détail

CONféRENCE parlementaire SUR L EmpLOI ET LE HaNDICap

CONféRENCE parlementaire SUR L EmpLOI ET LE HaNDICap CONféRENCE parlementaire SUR L EmpLOI ET LE HaNDICap JEUDI 3 OCTObRE 2013 maison DE La CHImIE présidée par martine CaRRILLON-COUvREUR Députée de la Nièvre, Vice-présidente de la Commission des affaires

Plus en détail

ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION

ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION "L ABTOF travaille au nom des professionnels du tourisme programmant la France. Le but essentiel de l association est de conseiller et d influencer les actions

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

COMPTE RENDU REUNION DP / CE Du Jeudi 13 Mars 2014 15H00 A L ARCHEVECHE

COMPTE RENDU REUNION DP / CE Du Jeudi 13 Mars 2014 15H00 A L ARCHEVECHE COMPTE RENDU REUNION DP / CE Du Jeudi 13 Mars 2014 15H00 A L ARCHEVECHE Etaient présents : Emmanuel Champeau, Stephan Hugonnier, Mathilde Lamy, Nicolas Monnin, Maria Ott-Nancy Direction : Eve Lombart,

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

L ambition des Jeunes Européens - France est de devenir la référence des associations de jeunesse sur les questions européennes.

L ambition des Jeunes Européens - France est de devenir la référence des associations de jeunesse sur les questions européennes. PROJET DE CHARTE NATIONALE ENTRE LE MOUVEMENT EUROPEEN FRANCE ET LES JEUNES EUROPEENS FRANCE Préambule L association de type Loi 1901 «Les Jeunes Européens France» (JE-F) a été créée en 1992 à l initiative

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation Consultation pour une mission d expertise comptable Dossier de consultation Cahier des clauses techniques particulières - CCTP octobre 2010 LD/SO/ND Lozère Développement Consultation Experts Comptable

Plus en détail

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Groupe de travail Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Version du 5 décembre 2011 Présents Jérémy Houstraëte, Cabinet Alixio Didier Dugast, MDEF de Sénart Yannick

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MUTUELLE D ENTREPRISE LEROY-SOMER CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE Article 1 : composition L Assemblée Générale est constituée : - de délégués titulaires de sections de vote

Plus en détail

ASSOCIATION DES CENTRALIENS

ASSOCIATION DES CENTRALIENS ASSOCIATION DES CENTRALIENS Charte de fonctionnement des composantes de la communauté centralienne liant l Association des Centraliens et sa composante dénommée ci-dessous «GROUPEMENT de TOURS» ou ATIEC

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2010 COMPTE RENDU DETAILLE

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2010 COMPTE RENDU DETAILLE CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2010 COMPTE RENDU DETAILLE VOTE : APPROUVE Approbation du procès verbal de la séance précédente Rappel des Arrêtés du Maire pris en application des articles L 2122-22 et L

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

LETTRE AUX ADHÉRENTS Février 2014

LETTRE AUX ADHÉRENTS Février 2014 ADEZAC Territoires de Courtabœuf, Limours, Marcoussis, Saclay LETTRE AUX ADHÉRENTS Février 2014 Page 1 sur 5 L ÉVÈNEMENT DU MOIS : Petit déjeuner ADEZAC du 6 février 2014 L entreprise et la voiture : financement

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail