Physique Fiche1 3eme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physique Fiche1 3eme"

Transcription

1 Physique Fiche1 3eme Exercice1 Réfraction de la lumière Sur les figures ci-dessous les milieux (1) et (2) sont transparents et homogènes, et leurs surfaces de séparation ( ) est plane. 1. Définir le phénomène de réfraction. 2. Déterminer, dans chaque cas, les valeurs des angles d incidence «i», de réfraction «r» et de déviation «d» du rayon lumineux représenté. 3. Lequel des deux milieux (1) et (2) est le plus réfringent? Justifier la réponse. 4. La célérité de la lumière dans le milieu (2) est V 2 = 2,25 x 10 8 m/s. 5. On donne C = 3,00 x 10 5 Km/s. 5.1 Calculer l indice de réfraction n 2 du milieu (2). 5.2 Comment varie l indice de réfraction avec la célérité La lumière passe maintenant du milieu (2) au milieu (1). On donne successivement à l angle d incidence i les valeurs suivantes : 0 ; 28 0 ; Donner les valeurs correspondantes de l angle de réfraction r. Justifier les réponses. 6.2 On donne à l angle d incidence la valeur i = Que va-t-il passer? Justifier la réponse et faire un schéma. Exercice2 Marche d un rayon lumineux à travers un demi-cylindre Etudier dans chacun des cas suivants la marche du rayon lumineux et donner les explications nécessaires. On 0 donne angle limite de réfraction : 42 Page 1 of 7

2 Exercice3 Comportement de la lumière à la surface de séparation des deux milieux transparents. On dispose d une source de lumière rouge S, placée dans l eau. Cette source S envoie un faisceau étroit de lumière, assimilable eau-air sous un angle d incidence i 1. Le document ci-contre représente quatre directions prises par le faisceau lumineux correspondant à quatre dispositions de S. 1. Tracer, en le justifiant, la marche du faisceau SI Le faisceau SI 2 émerge en rasant la surface de séparation eau-air. Que représente alors l angle d incidence de 49 0? Donner la valeur de l angle réfraction correspondant. 3. a) Le faisceau SI 1 passe de l eau dans l air. Pourquoi? b) Le faisceau réfracté correspondant à SI 1 rencontre le mur vertical en un point B. B est-il au dessus ou en dessous de? Justifier le choix. 4. Le faisceau SI 3 tombe à la surface de séparation eau-air sous un angle d incidence de a) Le faisceau SI 3 peut-il sortir de l eau? Justifier. b) Nommer alors le phénomène subit par ce faisceau. c) Dessiner le trajet suivi par SI 3. de Exercice 4 Image donnée par une lentille convergente Le but de cet exercice est d étudier, par construction géométrique, la variation de la distance lentille- image en fonction de la distance lentille objet (l objet est entre l infini et le foyer objet). Le document ci-dessous représente une lentille convergente (L), son axe optique, son foyer objet F et un objet lumineux (B). (L) B F O 1 cm I L objet (B) est à 6 cm de (L). 1 cm Page 2 of 7

3 1) Reproduire, à l échelle réelle, le document ci-dessus sur le papier millimétré. 2) Placer, en le justifiant, le foyer image F de (L). 3) Trouver la distance focale de (L). 4) a Construire, en donnant les explications nécessaires, l image ( 1 B 1 ) de (B), donnée par (L). b Préciser, en le justifiant, la nature de ( 1 B 1 ). c Trouver la distance (d 1 ) entre (L) et ( 1 B 1 ). II - L objet (B) est à 4 cm de (L). 1) Construire, sur une nouvelle figure et sans explication, l image ( 2 B 2 ) de (B) donnée par (L). 2) Trouver la distance (d 2 ) entre (L) et ( 2 B 2 ). III Conclusion : Déduire alors comment varie la distance lentille image quand l objet s approche de F. Exercice 5 Lentille convergente Le but de cet exercice est de mettre en évidence les variations de la grandeur et de la position de l'image réelle donnée par une lentille convergente avec la distance focale de cette lentille. I Première expérience On réalise le montage de la figure ci-dessous. (L1) est une lentille convergente de distance focale 1 Reproduire, sur un papier millimétré et à la même échelle, le schéma ci-dessus. 2 a) Tracer l'image 1 B 1 de B. Justifier. b) En déduire la grandeur de 1 B 1 ainsi que sa distance d 1 à (L 1 ). On remplace (L 1 ) par une autre lentille convergente (L 2 ) de distance focale f 2 = 25 cm. L'objet B est toujours à la même distance de 30 cm de la lentille. 1. Faire, sur le papier millimétré, un nouveau schéma qui montre (L 2 ), x x, B et les deux foyers F2 et de (L 2 ). 2 a) Tracer la nouvelle image 2 B 2 de B. 3 b) En déduire la grandeur de 2 B 2 et sa distance d 2 à (L 2 ). II Deuxième expérience On remplace (L 1 ) par une autre lentille convergente (L 2 ) de distance focale f 2 = 25 cm. L'objet B est toujours à la même distance de 30 cm de la lentille. 1. Faire, sur le papier millimétré, un nouveau schéma qui montre (L 2 ), x x, B et les deux foyers F2 et de (L 2 ). 4 a) Tracer la nouvelle image 2 B 2 de B. b) En déduire la grandeur de 2 B 2 et sa distance d 2 à (L 2 ). III Conclusion 1. Comparer : a) 1 B 1 et 2 B 2. ' F 2 ' F 2 b) d 1 et d 2. Page 3 of 7

4 2. Pour examiner les petits détails de l'objet B, on préfère utiliser la lentille (L 2 ). Pourquoi? Exercice 6 Exploitation d un document concernant une lentille convergente Le document ci-dessous représente une lentille convergente ( L ), son axe optique x ox, un objet lumineux B et un écran ( E ). (L) (E) B O x x 2 cm 5 cm Construction de l image 1 B 1 de l objet B donnée par (L) L image 1 B 1 se forme sur l écran. 1) Reproduire, à la même échelle, le document ci-dessus. 2) Préciser, en le justifiant, la position de l image 1 de. 3) Tracer, en donnant les explications nécessaires, la marche du rayon lumineux permettant de trouver la position de l image B 1 de B. B Caractéristiques de l image 1 B 1 1) Donner la nature de 1 B 1 et trouver sa grandeur. 2) L image 1 B 1 est-elle droite ou renversée par rapport à B? 3) Trouver la distance d = O 1 entre l image et la lentille. C - Détermination de la distance focale de ( L ) 1) Tracer, en le justifiant, la marche du rayon lumineux permettant de déterminer la position du foyer image F de ( L ). 2) Déduire la valeur de la distance focale f de ( L ). Page 4 of 7

5 Exercice 7 Image donnée par une loupe Le but de cet exercice est de déterminer graphiquement les caractéristiques d un objet placé devant une lentille convergente jouant le rôle d une loupe. On donne alors le schéma ci-dessous montrant : - la lentille ( L ), son axe optique et ses deux foyers objet et image F et F ; - l image B, de l objet B, donnée par (L) ; - un rayon particulier, issu de B, dont la direction passe par F et qui rencontre la lentille en I. - l émergent KF d un rayon incident particulier issu de B. B (L) I K F O F 1 cm 1- Construction de l objet B a) Reproduire, à l échelle réelle, sur un papier millimétré, la figure ci-dessus. b) Tracer, avec justification, sur cette reproduction : 1- le trajet du rayon émergent correspondant au rayon incident FI. 2- le rayon incident correspondant au rayon émergent KF. c) Construire alors l objet B. 2- Caractéristiques de l objet Déterminer graphiquement : a) la grandeur de l objet B. b) la distance de l objet B à la lentille. 3- Caractéristiques de l image a) Quelle est la nature de B? b) Déterminer graphiquement la grandeur de l image et sa distance à la lentille. 4- En comparant les caractéristiques de l image à celles de l objet, déduire que la lentille (L) joue, dans ce cas, le rôle d une loupe. Exercice 8 Passage de la lumière de l air dans l eau On considère le rayon lumineux (SI 1 ) incident sur la surface de séparation des deux milieux air-eau comme l indique la figure ci-contre. Page 5 of 7

6 La célérité de la lumière dans le vide et dans l air est c = 3, m.s 1. Dans l eau, la vitesse de propagation de la lumière est v 2 = 2, m.s 1. L'angle limite λ du système (air eau) est de 49 o 1) Calculer l indice de réfraction de l air et celui de l eau. 2) Déterminer la valeur de l angle d incidence i en I 1. 3) Sachant que la déviation d subite par SI 1 est de 18 o, calculer la valeur de l angle de réfraction r en I 1. 4) Reproduire la figure et tracer le rayon incident SI 1, le rayon réfléchi I 1 R, le rayon réfracté I 1 R. Indiquer sur cette figure les angles i, r et d. 5) Pour quelle valeur de l angle d incidence i le rayon lumineux ne dévie pas en passant de l air dans l eau? Exercice 9 Demi-cylindre en verre Un élève d Eb9 dispose d une source laser, d un demi-cylindre en verre et d un tableau indiquant les angles d incidence et de réfraction correspondant au passage de la lumière de l air dans le verre. ngle d incidence dans l air ngle de réfraction dans le verre Il dirige sa source lumineuse vers la surface circulaire du demi-cylindre en visant son centre I. Le faisceau lumineux émis se propage dans l air et traverse la surface circulaire en sans déviation. Il arrive alors à la surface plane de séparation du verre et de l'air au centre I du demi-cylindre. 1) En se basant sur le tableau ci-dessus, indiquer la valeur de l angle limite du système verre-air. 2) Expliquer pourquoi le rayon visant le centre I du demi-cylindre en verre, traverse en la surface circulaire sans déviation. 3) La valeur de l'angle d'incidence a en I est de 35 o. Parmi les rayons R 2, R 3, R 4 et R 5, indiquer quel rayon représente le rayon réfracté dans l'air et préciser la valeur de l angle de réfraction. Justifier les réponses. 4) Pour quelle valeur de a le rayon réfracté en I correspond à IR 1? 5) Pour quelles valeurs de a le rayon lumineux ne pourra pas passer dans l'air? Page 6 of 7

7 Page 7 of 7

8 Physique Fiche 2 3eme Exercice1 On a réalisé le circuit ci-contre : Des mesures ont donné : U DC = - 6V; I = 350 m; I 1 = 0, 250. a- Calculer les tensions U B et U PN. b- Calculer la valeur de l'intensité I 2. Exercice2 On dispose d'une pile dont les pôles et B ne sont pas identifiés. On connecte respectivement : la voie Y (l'entrée de l'oscilloscope) à la borne ; la masse de l'oscilloscope à la borne B. La ligne lumineuse, située initialement au centre de l'écran, se déplace vers le bas de 2 cm. La sensibilité verticale de l'oscilloscope étant Sv = 1V/cm. a- Identifier le pôle positif de la pile en justifiant la réponse? b- Quelle est la valeur de la tension mesurée par l'oscilloscope? c- Quelle est alors la tension U B de la pile? d- On inverse les branchements aux bornes de l'oscilloscope. Que voit-on sur l'écran de l'oscilloscope? Exercice 3 Dans le circuit de la figure suivante, la tension aux bornes de la lampe L est U L = 9 V. 1. Quelle est la tension U P aux bornes de l interrupteur K fermé? 2. Quelle est la tension U M aux bornes du moteur M. P + - N 3. Quelle est la tension U PN aux bornes du générateur? K L B 4. On ouvre l interrupteur. Que vaut la tension à ses bornes? M Exercice 4 On réalise le montage de la figure ci-contre. L interrupteur K est fermé. L intensité du courant principal est I = 260 m, celle du courant traversant la lampe L 2 est I 2 = 0,14. Les tensions aux bornes de L 1 et L 2 sont U 1 = 4,6 V et U 2 = 2,2 V. K 1. Indiquer, sur le schéma, le sens conventionnel du courant N P électrique dans les différentes branches du circuit. 2. Déterminer l intensité du courant I 1 traversant L 1? 3. Calculer l intensité du courant I 3 traversant L 3? C F B 4. Calculer la tension U CB. L 1 L 2 ٣ of ١Page E L 3 D

9 5. Déterminer la tension aux bornes de L Indiquer sur le circuit comment on doit brancher un oscilloscope pour mesurer la tension U CF aux bornes de la lampe L 2? 7. La tension U CF est-elle positive ou négative? 8. La sensibilité verticale de l oscilloscope ainsi branchée est réglée à S v = 2 V/div. Quelle est la valeur de la déviation verticale du signal lumineux observé sur son écran?. Exercice 5 La sensibilité verticale S v de l oscilloscope ci-dessous est réglée à S v = 2 V/div. Quelle est la valeur de la tension maximale U max mesurée? C Exercice 6 R 1 R 2 Quatre conducteurs ohmiques sont disposés comme il est indiqué dans la figure ci-dessous : R 1 = 100 Ω, R 2 = R 3 = 200 Ω et R 4 = 400Ω. B On applique entre et B une tension continue U = 6 V. R 3 R 4 D 1- Calculer la résistance équivalente au groupement. 2- Quelle est l énergie thermique totale dégagée par l ensemble de ces trois conducteurs ohmiques pour une durée de 5 minutes? Exercice 7 Les lampes qui éclairent les escaliers et les couloirs des bâtiments sont munies de minuterie. Une minuterie est un dispositif permettant d éteindre la lampe après un certain temps, généralement 2 à 3 minutes; d où le nom minuterie. Un garage est éclairé jour et nuit par 8 ampoules de 100W chacune. Dans le but de réduire la consommation d énergie électrique, on décide de faire installer une minuterie qui coûte L.L. insi les lampes fonctionnent pendant 4h chaque 24h. a- Sachant que ces lampes fonctionnent sous une tension de 220V, calculez l intensité traversant chacune d elles. b- Ces lampes sont-elles branchées en série ou en parallèle? Quelle est la valeur de l intensité totale traversant les 8 lampes? c- Calculer, en kwh, la dépense d énergie par jour avant et après l installation de la minuterie. d- Quelle est la dépense d énergie annuelle (365 jours) avant et après l installation de la minuterie. e- De combien réduit-on la consommation annuelle, en kwh si on fait fonctionner cette minuterie? ٣ of ٢Page

10 f- Si le prix du kwh est de l ordre de 120L.L., déterminer la somme annuelle économisée. g- Tirer une conclusion sur l intérêt de l installation d une minuterie. Exercice 8 Un circuit de maison comprend : Une lampe de puissance 100 W ; Une résistance chauffante de puissance 2200 W ; Un fer à repasser de puissance 1800 W. a- Quelles sont les caractéristiques de la tension du secteur délivrée par l EDL? b- Quel appareil doit-on brancher sur le secteur pour mesurer la valeur efficace de la tension? c- Dessine le schéma de l installation comportant ces appareils sachant que chacun est branché en série avec un interrupteur. Indiquer la ligne phase et la ligne neutre sur le schéma. d- Quel est le calibre du fusible adapté au fer à repasser? e- Quelle est l intensité du courant principal si les trois appareils fonctionnent simultanément? f- On place dans le circuit un disjoncteur à maximum d intensité de 5. Peut-on faire fonctionner simultanément les trois appareils? Pourquoi? g- Sachant qu on utilise en moyenne chacun de ces appareils 1heure par jour, quel est le montant à payer au bout de 30 jours si le prix du kwh est de 35 LL. Exercice 9 Tensions et intensités Soit le circuit de la figure suivante comprenant un générateur de tension 20 V et cinq conducteurs ohmiques de résistances : R 1 = 140 Ώ ; R 2 = 100 Ώ ; R 3 = 60 Ώ ; R 4 = 60 Ώ ; R 5 = 30 Ώ. R 1 R 3 B I 3 a- Démontrer que la résistance du conducteur ohmique équivalent au dipôle BD est R' = 60 Ώ. b- Dessiner le montage simplifié, constituée par la résistance R 1 et R' et calculer la résistance du conducteur ohmique équivalent au dipôle D. c- Enoncer la loi d ohm et calculer l intensité du courant débité par le générateur G. d- Déterminer la tension U BC. e- Déterminer les intensités I 2 et I 3. f- La loi des nœuds est-elle vérifiée? Justifier. I 1 U D = 20 V I D C I 2 R 2 R 5 R 4 ٣ of ٣Page

11 Physique Fiche3 3eme Exercice 1 On dispose d'un ressort de longueur à vide 8 cm. Une boule en fer de masse 500 g, est accrochée à ce ressort. L'ensemble est posé sur un plan lisse et incliné. l'équilibre, la longueur du ressort devient 13 cm. 1) Calculer l'intensité du poids de la boule. On donne g = 10 N/kg. 2) a- L'intensité de la tension du ressort en fonction de l'allongement est donnée par le graphique ci-contre. En déduire l'intensité de la tension du ressort. b- Calculer la raideur du ressort dans le système international. 3) Quelle est la troisième force exercée sur la boule? 4) Indiquer la direction, le sens et le point d'application de chacune de ces forces. Préciser de même si c'est une force de contact ou à distance. 5) Quelle relation vectorielle existe entre ces forces à l'équilibre? 6) Reproduire la figure et représenter ces forces sans tenir compte de l'échelle (sans tenir compte de l'intensité de ces forces). Intesité de la tension du ressort (N) llongement (cm) Exercice 2 On donne : Pression atmosphérique Patm = 76 cm de mercure ; masse volumique du mercure ρhg = 13,6 g/cm3 ; Masse volumique de l'eau ρeau = 1 g/cm3 ; g = 10 N/kg. I Pression atmosphérique On considère un tube en U contenant de l'eau à l'équilibre (figure 1). 1. Les deux points et B subissent la même pression qui est la pression atmosphérique. Calculer en pascals la valeur de cette pression. 2. Les deux points et B sont dans un même plan horizontal. Justifier. II Masse volumique du liquide Dans l'une des deux branches du même tube, on verse une quantité d'un liquide non miscible à l'eau, de masse volumique ρ. À l'équilibre, la hauteur du liquide est h = 20 cm et celle de l'eau au-dessus de la surface de séparation des liquides est h 1 = 16 cm (figure 2). 1. Déterminer, en fonction de ρ, la pression au point C. 2. Calculer la pression au point D. Page 1 of 5

12 3. Les pressions en C et D sont égales. Pourquoi? 4. Déduire la valeur de ρ. Exercice 3 On dispose d un pavé droit homogène en aluminium de masse volumique ρ = 2,7 g/cm 3 et de volume 60 cm 3. Prendre g = 10 N/kg. 1) Montrer que la masse du pavé est de 162 g. 2) Le pavé repose en sa surface rectangulaire de dimension 3 cm par 4 cm sur un support horizontal. Calculer la pression exercée par ce pavé sur le support dans le système international. L aire d un rectangle est égale au produit de sa longueur par sa largeur. Exercice 4 Une éprouvette contient une colonne d eau de hauteur 25 cm. On donne : g = 10 N/kg ; ρ eau = 1 g/cm 3 ; ρ mercure = 13,6 g/cm 3 1) Quelle est la pression exercée par l eau au fond de l éprouvette? 2) La pression atmosphérique à la surface de l eau est équivalente à celle d une colonne de 75 cm de mercure. Montrer que la pression atmosphérique est de Pa. 3) En déduire la pression totale exercée sur le fond de l éprouvette. Exercice 5 On dispose d'un ressort de longueur à vide 8 cm. Le graphe ci-contre montre la variation de l'intensité de la tension de ce ressort en fonction de l'allongement. 1) a- Quelle conclusion peut-on tirer concernant la tension du ressort et l'allongement? Justifier. b- Déterminer la raideur de ce ressort en N/m. T(N) Δl (cm) ) Une boule en fer de masse 280g, est accrochée à ce ressort comme l'indique la figure ci-contre. L'ensemble boule-ressort est en équilibre. 7) Quelles sont les forces exercées sur la boule? Indiquer pour chacune si c'est une force de contact ou à distance. 8) Déterminer l'intensité de chacune de ces forces. Prendre g = 10 N/kg. 9) Reproduire la figure et représenter ces forces. Indiquer l'échelle choisie. 10) Calculer la longueur du ressort après avoir accrocher la boule. 3) Dans une deuxième expérience, un aimant de masse 150 g est placé au-dessous de la boule en fer. La force exercée par l aimant sur la balle est de 0,4 N. Page 2 of 5

13 a- Quelle l intensité de la force exercé par la boule sur l aimant? Justifier. b- Calculer le poids de l aimant ainsi que l intensité de la réaction du support exercée sur l aimant. Exercice 6 Un ressort de raideur 25 N/m et de longueur à vide 10 cm est accroché à un support lisse. En son extrémité, on accroche un bloc (B) de masse 250 g. l équilibre, la longueur du ressort est alors 15 cm. Le bloc subit de la part du support une force de 2,2 N. Prendre g = 10 N / kg. 1) Calculer le poids du bloc (B). 2) Calculer la tension du ressort exercée sur (B). 3) Donner les caractéristiques de la réaction du support en justifiant. 4) Dessiner les forces exercées sur (B). 5) Quelle est la relation vectorielle entre ces forces? 1) P = m g = 2,5 N 2) Loi de Hooke : T = K Δl ; or Δl = = 5 cm = 0,05 m donc T = 25 0,05 = 1,25 N 3) Le support est lisse donc la réaction du support est la réaction normale. Point d application : centre de la surface de contact Direction : verticale Sens : vers le haut Intensité : 2,2 N 4) Figure ci-contre. 5) (B) en équilibre donc T + P + R = 0 Exercice 7 Tension et allongement d'un ressort On dispose d'un ressort élastique et d'un solide (S) de masse M. On donne : g = 10 N/kg. I - Caractéristique du ressort La figure ci-contre donne, dans la limite d'élasticité du ressort, les variations de la valeur T de la tension en fonction de l'allongement ΔL du ressort. 1) En se référant au graphique, compléter le tableau ci-dessous. T (N) 2 6 L (cm) 2 2) K= T L (N/cm) K représente une grandeur caractéristique du ressort. a) Nommer cette grandeur. b) Donner sa valeur dans le SI. Page 3 of 5 (S)

14 c) Nommer la loi traduite par la relation entre T, K et L. II - Equilibre du solide (S) On suspend le solide (S) à l'extrémité libre du ressort. (S) est au repos. 1) Nommer les deux forces agissant sur (S) et classer les en force à distance et force de contact. 2) Ecrire la relation vectorielle entre ces deux forces. III - Limite d'élasticité du ressort L'allongement maximal du ressort dans sa limite d'élasticité est de 7 cm. Si on accroche au ressort une masse M = 1,7 kg, le ressort perd son élasticité. Justifier en se référant au graphique. Exercice 8 Force pressante Un récipient contient une quantité d'eau de hauteur h = 30 cm. u fond de ce récipient, on place une pièce de métal d'épaisseur négligeable et de surface S = 10 cm 2. Le récipient est posé sur une table horizontale comme le montre la figure ci-contre. L'eau dans le récipient est au repos. On donne : pression atmosphérique : P atm = 75 cm de mercure masse volumique du mercure : Hg = kg/m 3 masse volumique de l eau : eau = 1000 kg/m 3 g = 10 N/kg. 1) Pression à la surface de l'eau a) La surface libre de l'eau dans le récipient est plane et horizontale. Pourquoi? Calculer, en pascals, la valeur de la pression en un point de cette surface. 2) Pression au fond du récipient a) Calculer la pression exercée par l'eau en un point B de la pièce de métal. b) En déduire la valeur de la pression totale subie par B. 3) Représentation de la force pressante a) Calculer la valeur, F, de la force pressante Fsubie par la pièce de métal. b) Donner la direction, le sens de F et son point d application. c) Représenter F, au point B, à l'échelle : 35 N 1 cm. B h Exercice9 Mesure de la masse volumique de l huile a- Considérons un tube en U, rempli d une certaine quantité d eau, comme le montre la figure (a). Les deux surfaces libres de l eau sont sur le même niveau horizontal. Pourquoi? 1 pt Page 4 of 5

15 b- Dans l une des branches du tube, on verse de l huile jusqu'à une hauteur H = 18 cm comme le montre la figure (b). la dénivellation de l eau dans le tube est h = 13,5 cm. On donne : - masse volumique de l eau : 1000 Kg/m 3. - g = 9,81 N/Kg 1- Choisir, en le justifiant, deux points dans le tube de la figure (b), de sorte que les pressions en ces deux points soient égales. 2- Calculer la pression de la hauteur h de l eau dans le tube. 3- Déterminer la masse volumique de l huile. c- Déterminer la hauteur du mercure qui est équivalente à 18 cm d huile, sachant que la masse volumique du mercure est 13,6 g/cm 3. Exercice 10 Les icebergs Un iceberg est un bloc immense de glace qui flotte à la surface de l eau. Pour mettre en évidence le danger des icebergs sur la navigation maritime, on dispose d un glaçon, de masse 135 g et de volume V 1 = 150 cm 3 et d un vase contenant une quantité suffisante d eau de masse volumique 1000 kg/m 3. g = 10 N/kg. 1. On immerge le glaçon complètement dans l eau et on le lâche. Le glaçon monte. a) Nommer les forces qui agissent sur le glaçon dans l eau. b) Donner leur direction. c) Déterminer la valeur de chacune d elle. d) En déduire pourquoi le glaçon monte. 2. Le glaçon flotte ; il est en équilibre à la surface de l eau. a) Donner la condition d équilibre du glaçon à la surface de l eau. b) Déduire le volume V 2 de la partie immergée du glaçon. 3. a) Calculer le rapport V 2 /V 1. b) Le calcul du rapport V 2 /V 1 met en évidence le danger des icebergs. Expliquer. Page 5 of 5

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Nom et numéro d ordre :. I. Réfraction de la lumière. ( 5 pts ) On donne :

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles II.2 ptique 1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles 1.1) Définitions 1.1.1) Rayons et faisceaux lumineux

Plus en détail

4 e ou 5 e NOM PRÉNOM ADRESSE POSTALE ADRESSE MAIL. Code d identification. Année d études

4 e ou 5 e NOM PRÉNOM ADRESSE POSTALE ADRESSE MAIL. Code d identification. Année d études 4 e ou NOM PRÉNOM ADRESSE POSTALE ADRESSE MAIL Olympiades de Physique 4 e et - Problèmes 2014 Page 1 sur 11 Problème 1 Les trois appareils suivants sont posés dans la même pièce et le liquide qu ils contiennent

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

CHAPITRE. La réfraction CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. La réfraction CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE La réfraction CORRIGÉ DES EXERCICES Exercices. La réfraction de la lumière SECTION.. Pourquoi un crayon partiellement immergé dans l eau semble-t-il plié? Parce que la lumière ne voyage pas à

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

Chapitre II-3 La dioptrique

Chapitre II-3 La dioptrique Chapitre II-3 La dioptrique A- Introduction Quelques phénomènes causés par la réfraction de la lumière : quelqu'un dans une piscine semble plus petit... un règle en partie immergée semble brisée... un

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

mouvement des électrons Observation : En actionnant en permanence la manivelle de la machine, la lampe à lueur brille de façon continue.

mouvement des électrons Observation : En actionnant en permanence la manivelle de la machine, la lampe à lueur brille de façon continue. Chapitre 3 Électricité 3.1 Tension et énergie électriques 3.1.1 Énergie électrique Expérience 3.1 On relie les calottes d une lampe à lueur aux sphères métalliques d une machine de Wimshurst (figure 3.1).

Plus en détail

TENSION et COURANT ALTERNATIF

TENSION et COURANT ALTERNATIF Chapitre 2 TENSION et COURANT ALTERNATIF I/ Principe de fonctionnement d'un oscilloscope 1- Schéma Plaques de déviation horizontale et verticale Tube à vide Faisceau d'électrons B Cathode Anode + Spot

Plus en détail

Feuille d'exercices : optique géométrique

Feuille d'exercices : optique géométrique Feuille d'exercices : optique géométrique P Colin 2015/2016 Formulaire : Rappel des relations de conjugaison pour une lentille mince L de centre O, de foyer objet F, de foyer image F et de distance focale

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2005 EPREUVE PHYSIQUE-CHIMIE - Série S DURÉE DE L'ÉPREUVE : 3 h 30 - COEFFICIENT : 8 L'USAGE DE LA CALCULATRICE N'EST PAS AUTORISÉ Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et

Plus en détail

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Nom : 4.1 Les différents types de lentilles Laboratoire: Les types de lentilles But : Découvrir les caractéristiques principales de divers types de lentilles. Matériel

Plus en détail

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet ( P P B P C bjectifs distinguer le poids et la masse d un objet utiliser la relation de proportionnalité entre le poids et la masse énoncer et utiliser la condition d équilibre d un solide soumis à deux

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces Lycée rançois Arago Perpignan M.P.S.I. - TD d optique n o Lentilles sphériques minces Exercice - Constructions de rayons émergents. Représenter les rayons émergents correspondants aux rayons incidents

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

THEME : SANTE. Sujet N 6

THEME : SANTE. Sujet N 6 THEME : SANTE Sujet N 6 Exercice n 1 : Question de cours Qu'est ce que la période d'un phénomène périodique? Exercice n 2 : Manger le bon poisson Le chat aime le poisson mais préfère les rouges. S'il vise

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces / Rappel : Point objet, point image Les lentilles minces Pour un système optique, un point est objet s il se trouve à l intersection des rayons incidents sur le ou de leurs prolongements Pour un système

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

ETUDE DES LENTILLES MINCES

ETUDE DES LENTILLES MINCES ETUDE DES LENTILLES MINCES I ) Définitions Une lentille est un milieu transparent limité par deux surfaces dont l une au moins n est pas plane. Parmi les lentilles minces, on distingue deux catégories

Plus en détail

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Règlements : NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Professeur : Pierre Noël de Tilly Tout plagiat entraîne la note zéro. Seuls calculatrice, règle, rapporteur d'angle, gomme à effacer,

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces non parallèles Si un solide soumis à l'action de 3 forces A

Plus en détail

document 1 - indice de réfraction

document 1 - indice de réfraction chap 1 les mécanismes optiques de la vision document 1 - indice de réfraction La lumière est déviée lorsqu'elle passe d'un milieu transparent à un autre. C'est ce phénomène qu'on observe lorsque l'on regarde

Plus en détail

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES X LENTILLES SPHERIQUES MINCES Exercices de niveau Dans ces exercices vous apprendrez à manipuler correctement les relations de conjugaison et de grandissement, d abord dans des cas très simples puis plus

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Test d auto-évaluation 2010

Test d auto-évaluation 2010 SwissPhO Olympiade Suisse de Physique 2010 Test d auto-évaluation 2010 Ce test permet aux intéressés d évaluer leurs capacités à résoudre des problèmes et de reconnaître des lacunes dans certaines notions.

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

Chapitre 3 : Lentilles

Chapitre 3 : Lentilles 2 e B et C 3 Lentilles convergentes 1 3.1 Définitons Chapitre 3 : Lentilles Les surfaces des lentilles sont sphériques. La droite joignant les centres C 1 et C 2 des deux calottes donne l axe optique de

Plus en détail

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES Professeur M. CHEREF Faculté de Médecine Alger I Université d Alger I- Les Lentilles (1) : Généralités (1) Lentille : définition MILIEU

Plus en détail

+ 1 (attention aux conventions de signe)'

+ 1 (attention aux conventions de signe)' L'essentiel o Pour obtenir une image de bonne qualité, il faut que 'objet soit proche de 'axe optique et que 'ouverture de la lentille ne soit pas trop grande.. Les rayons passant par le centre optique

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces http://www.bauchrie.sscc.edu.lb Les lentilles minces http://mazenhabib.webs.com 1 - Pour commencer... D après les lois de la réfraction, on doit changer de milieu si l on veut changer la direction de la

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

LE COURANT ELECTRIQUE CONTINU

LE COURANT ELECTRIQUE CONTINU LE COURT ELECTRQUE COTU 1- perçu historique de l'électricité Voir polycop 2- Le courant électrique l existe deux types de courant. EDF. faire tirages feuille exercice et T annexe Montrer effet induction

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Cours S6. Formation d une image

Cours S6. Formation d une image Cours S6 Formation d une image David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le miroir plan 1 1.1 Le miroir plan...............................................

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Université Bordeaux Segalen Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2011/2012 OPTIQUE GEOMETRIQUE

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PARTIE THEORIQUE A - RESEAUX 1 - Définition On appelle réseau plan le système constitué par un grand nombre de fentes fines, parallèles, égales

Plus en détail

I- SITUATION PROBLEME

I- SITUATION PROBLEME I- SITUATION PROLEME 1-Le flash classique d un appareil photo. Le flash augmente la luminosité pendant un court instant au moment où "l'obturateur" de l appareil photo s'ouvre. Le flash est alimentée par

Plus en détail

Courant, tension et Intensite

Courant, tension et Intensite eçon 01 : Courant, tension et Intensite Exercice N 1. Dans le montage ci-contre, on mesure la tension U égale à 6. aux bornes du générateur et la tension U 2 égale à 2,4 aux bornes de la lampe. En déduire

Plus en détail

ING1. PHYSIQUE (TD) S1. Optique Géométrique. Lamia ROUAI 2008-09 rouai@ece.fr

ING1. PHYSIQUE (TD) S1. Optique Géométrique. Lamia ROUAI 2008-09 rouai@ece.fr ING1 PHYSIQUE (TD) S1. Optique Géométrique Lamia ROUAI 2008-09 rouai@ece.fr Exercice 1 Sur une plage un baigneur A se trouve à une distance Y d'un rivage supposé rectiligne. Il décide A de se rendre sur

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques

Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques Examen : CAP Épreuve : Mathématiques-Sciences durée : 2 heures Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques Sont concernées les spécialités suivantes : Accessoiriste

Plus en détail

Le faisceau de lumière. Un faisceau de lumière est la partie de l espace éclairée par une source de. lumière.

Le faisceau de lumière. Un faisceau de lumière est la partie de l espace éclairée par une source de. lumière. LE FAISCEAU DE LUMIERE Le faisceau de lumière n existe pas dans un milieu complètement vide car il n est pas possible de le matérialiser. La lumière ne se voit pas, elle permet de voir les objets. Un faisceau

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE - L).42. Durée : 2 heures Goefficient : 3 SESSTON 2011. Tout autre matériel est interdit.

BTS OPTICIEN LUNETIER OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE - L).42. Durée : 2 heures Goefficient : 3 SESSTON 2011. Tout autre matériel est interdit. BTS OPTICIEN LUNETIER OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE - L).42 SESSTON 2011 Durée : 2 heures Goefficient : 3 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Bien réussir les écrits

Bien réussir les écrits Chapitre 1 Bien réussir les écrits Voici quelques conseils pour préparer au mieux les écrits du concours. Ils s adressent plus particulièrement à ceux qui n auraient pas une grande expérience des concours.

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope?

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope? OBJECTIFS Oscilloscope et générateur basse fréquence (G.B.F.) Siuler le fonctionneent et les réglages d'un oscilloscope Utiliser l oscilloscope pour esurer des tensions continues et alternatives Utiliser

Plus en détail

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles L RMTIN DES IMGES PTIQUES Représentation visuelle du monde et 2 Compétences exigibles au C : Reconnaître une lentille convergente ou divergente par une méthode au choix : par la déviation produite sur

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2010 PHYSIQUE CHIMIE Série Collège DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1/6 à 6/6. Le candidat s assurera en début d épreuve que le

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13 LA LUMIERE : Les lentilles (p 188) I Lentille convergente et lentille divergente Quelle est l action d une lentille sur un faisceau de lumière parallèle? Activité 1 p 190 J observe l expérience p 190 Je

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Définition : Les miroirs sphériques Un miroir sphérique est une

Plus en détail

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain.

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. 3 LES ONDES LUMINEUSES La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. Caractéristiques : les ondes lumineuses se propagent en ligne droite; lorsqu elles rencontrent un

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Travaux pratiques Série 2 Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Objectifs du TP : Se familiariser avec l utilisation d un interféromètre d apparence complexe.

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Présentation de l outil Présentation de l outil Vous êtes : 1 enseignant au collège. 2 enseignant au lycée. 3 les deux. 4 aucune des réponses précédentes.

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail