Controle Hormonal de l Erythropoïèse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Controle Hormonal de l Erythropoïèse"

Transcription

1 Controle Hormonal de l Erythropoïèse Erythropoïetine (EPO) libérée par le rein en cas de: Hypoxie due à une baisse d érythrocytes Diminution de disponibilité en oxygène Augmentation de la demande en oxygène des tissus Une augmentation de l erythropoïèse augmente: Le nombre d érythrocytes dans le sang La capacité de transport de O 2 dans le sang

2 Erythropoiétine Glykosylierungsmuster von natürlichem Und rekombinanten EPO ist verschieden -> Nachweis von Zufuhr high-mannose N-linked oligosaccharides (Man_9 GlcNAc_2 ) = EPO MW 34kDa 4 helices alpha en faisceaux (bundle) Cytokine de classe AA (193 AA=Präproprotein) Produziert in Niere zu 90% (Kapillare endothelzellen) employé à faible doses pour traitement chimothérapique du cancer pas efficace à doses élevées induit à haute altitude, & lors d hypoxie a été employé contre le SIDA glycosylated variants (glycoforms) and glycosylation is known to modulate its biological function alpha-galnac O-linked glycan Glykosyliertes menschl. Erythropoietin

3 Erythropoiétine Recepteur de l Erythropoiétine hétero-dimère formé feuillets beta active la voie JAK-Stat stimulate NF-kB protège contre l apoptose RTK type

4 Im Knochenmark z.b. Differenzierungsgene -> Erythrocyten

5 Erythropoiétine Hormone glycoprotéique: codée par chr 7, 165 aa, 34kDa, contenant 15% acide sialique Production: -cellules endothéliales péri-tubulaires du rein, à 90% -foie à 10% Concentration sanguine: 10 à 20 mu/ml (1U = 12,5 ng) Contrôle de la sécrétion: diminution de la PaO 2 PaO 2 Hypoxie tissulaire Reins Epo Moelle osseuse Effets médullaires: -prolifération et différenciation CFU-E -stimulation synthèse Hb -accélération sortie médullaire des réticulocytes

6 Erythropoiétine Erythropoietin Mechanism Increases O 2 -carrying ability of blood Normal blood oxygen levels Start Stimulus: Hypoxia due to decreased RBC count, decreased availability of O 2 to blood, or increased tissue demands for O 2 Reduces O 2 levels in blood Enhanced erythropoiesis increases RBC count Erythropoietin stimulates red bone marrow Kidney (and liver to a smaller extent) releases erythropoietin Figure 17.6

7 Hypoxia induziert HIF (Transkriptionsfaktor) HIF-1α HIF-1β

8 HIF induziert genexpression (z. B. EPO, VEGF) z.b. EPO, VEGF

9 Erythropoiétine Cellules produisant l EPO O2 arterial pressure endothelial cells in peritubular Capillaries (90%) Hepatocytes (10%) ARNm EPO Seric EPO

10 Erythropoiétine Regulation de la production de GR par EPO Tissu - Hypoxie Synthèse de EPO - Rein EPO dans sang périphérique EPO dans moelle osseuse EPO se lie sur recepteurs spécifiques Production de Hb et GR

11 Schnittstellen der Wirkung von EPO während der Hämatopoese rote Pfeile: Erythropoese; TGF = Transforming Growth Factor; MIP = Macrophage Inflammatory Protein; IL = Interleukin; G-CSF = Granulocyte-Colony Stimulating Factor; SCF = Stem Cell Factor; IGF = Insulin-like Growth Factor; FLT-3/FLK-2 = Rezeptor-Tyrosinkinase; BFU-E = Erythroid Burst Forming Unit; CFU-E = Erythroid Colony Forming Unit

12 augmentation du taux d Epo: -hémorragie ou hyper-hémolyse -anomalie affinité Hb -élévations des besoins tissulaires en O 2 -hypoxie d altitude -hyper-production tumorale Epo recombinante : médicament pour traitement de -anémie de l insuffisance rénale chronique -certaines anémies chroniques d origine inflammatoire, liées à des hémoglobinopathies, ou après traitement anticancéreux -transfusions autologues Epo recombinante: dopage sportif Erythropoïetine EPO Autres facteurs de régulation de l érythropoïèse -Androgènes: augmentent la production Epo par rein, et la prolifération des cellules souches -Hormones thyroïdiennes: stimulent hypoxie tissulaire infectieuse, EPO receptor

13 augmentation du taux d Epo: - hémorragie ou hyper-hémolyse - anomalie affinité Hb - élévations des besoins tissulaires en O 2 - hypoxie d altitude - hyper-production tumorale Epo recombinante = médicament pour traitement de: - anémie de l insuffisance rénale chronique - certaines anémies chroniques d origine inflammatoire, infectieuse, - anémies liées à des hémoglobinopathies ou après traitement anticancéreux - transfusions autologues Epo recombinante: dopage sportif Erythropoïetine Autres facteurs de régulation de l érythropoïèse - Androgènes: augmentent la production Epo par rein, et la prolifération des cellules souches - Hormones thyroïdiennes: stimulent hypoxie tissulaire

14 Erythropoietin mediated neuroprotection through NF-kB Intervall training -> hypoxia -> EPO up -> more Oxygen delivery

15 Fer Compartiments - adulte de 75 kg réserves 1000mg Tissus 500 mg 3 mg Absorption < 1 mg/day Excretion < 1 mg/day erythrocytes 2300 mg

16 - Le fer dans l organisme 4-5g - Absorption 1-2 mg/j Pertes 1-2 mg/j Utilisation Circulation Utilisation 300 mg 3 mg Stockage 300mg ferritine 1-1,6 g mg/j 2,5 g

17 Regulation de metabolisme du Fe

18 Facteurs exogènes Le Fer Fer Total: H 50mg/kg, F 35 mg/kg Adulte 3 à 4g fer total 1 L sang = 500 mg fer % du Fer Total Fer Fonctionnel Hémoglobine 66% Myoglobine 3% Cyt.C, Peroxydases, Catalase, Flavoprotéines 0,2% Fer de Transport Transferrine 0,1% Fer de Réserve Ferritine, Hémosidérine 30% Fer de réserve H 1200 mg, F 600 mg

19 Eisenresorption im Darm

20 DMT1 / NRamp2 Divalent Metal Transporter-1 / Natural Resistance Associated Macrophage Protein - Transporteur membranaire de cations métalliques divalents Fe 2+, Zn 2+, Mg 2+, Cu 2+ - Conservation au cours de l évolution : protéines similaires chez les vertébrés, µorganismes, insectes, plantes - 2 isoformes DMT1- IRE duodénum DMT1 non IRE endosome - Expression fortement inductible par la carence en fer

21 DAP (DMT1 associated protein) - Expression majoritaire dans l intestin et le colon - Co-localisée avec DMT1- IRE dans le duodénum - DAP interagit avec DMT1- IRE - Régulation post-transcriptionnelle par le fer intracellulaire

22 Zelluläre Eisenaufnahme über den Transferrin Rezeptor

23 Funktion des Hepcidins bei der Eisenresorption Hepcidin bremst Eisenresorption

24 Regulation vom Hepticidin Gen (HAMP)

25 HCP1 (Heme Carrier Transporter 1) Chez le rat identification d une protéine localisée au niveau de la bordure en brosse du duodénum effectue le transfert du fer héminique HCP1 est régulée par le statut en fer : déficit en fer: protéine localisée au pôle apical entérocytes surcharge en fer: protéine migre vers le cytoplasme HCP1 mrna fortement exprimé dans le duodénum régulé par l hypoxie mais pas par le fer HCP1 est le transporteur du fer héminique

26 L ABSORPTION INTESTINALE DU FER Hème Fe 3+ DCYTB Fe 2+ Entérocytes Différenciés ABSORPTION HCP1 Hème HMOX1 Fe 2+ Biliverdine DMT1 DAP Ferritine? Ferroportine Héphaestine + apotf holotf

27 Täglicher Eisenumsatz

28 La Ferritine Hétéropolymère de 24 sous-unités, assemblées en sphère creuse pouvant contenir 4500 atomes de fer sous forme Fe 3+ - Deux types de chaînes polypeptidiques: H (heart ou heavy) et L (liver ou light) Synthèse dans toutes les cellules Variation du rapport H/L selon les tissus - Propriétés physico-chimiques différentes Chaîne H activité ferroxydase (Fe 2+ => Fe 3+ ) Chaîne L catalyse la formation du noyau Fe 3+

29 Ferritine Forme spherique 24 peptides sous-unités de 480kd séquestre jusqu à 4500 Fe sous forme de Fe(III) dans la sphere

30 La Ferroportine Transporteur membranaire (9 ou 10 domaines transmemranaires) Sortie du fer au pôle basolatéral de l entérocyte Sortie du fer des macrophages La ferroportine serait la seule protéine d export du fer Expression majoritaire dans les entérocytes, les macrophages du foie et de la rate, le placenta Expression contrôlée par l hepcidine

31 Modèle de l hepcidine, regulateur de homeostase du Fe Prediction: l augmentation de Hepcidine induit un état deficient en Fe

32 L Héphaestine (Hfe) Oxydation Fe2+ => Fe3+ Famille des oxydases Cu-dépendantes 50% homologue à céruloplasmine

33

34 La Transferrine Synthétisée et sécrétée par le foie Deux sites de fixation pour Fe 3+ Conditions N : Saturation 30% Capacité de fixation saturée apparition de fer libre diffusion passive ou? surcharge tissulaire et/ou dommages cellulaires

35 Captation du fer par les cellules utilisatrices IREG-1 Transferrine Tf Fe 3 + R Recyclage Endosome Acidification Fe3+ Apo-Tf Circulation sanguine Fe 2 + Fe 2 + Ferritine Cellule DMT1 Mitochondrie Synthèse de l hème & protéines FeS

36 Récepteurs de la Transferrine TfR1 - Glycoprotéine homodimérique transmembranaire - Présente à la surface de tous les types cellulaires - Fixe 2 molécules de transferrine TfR2-66% de similitude avec TfR1 - Exprimé principalement dans le foie - Affinité de la transferrine 30 fois plus faible

37 RECEPTEUR de TRANSFERRINE

38 Régulation de la synthèse de protéines clés du métabolisme du fer

39 Iron Responsive Protein 1 IRE Si [Fe] basse G A-U C-G C A-U A-U C-G U-G U-A C C G-C C-G U G-C A-U G-C G-C Si [Fe] élevée 4Fe-4S Aconitase

40

41 Régulation du Fe Régulation de la synthèse de l hème L hème: - active la synthèse des molécules de globine - diminue le relargage cellulaire du fer - inhibe l action de la Ferrochélatase 1 Régulation de l ALA synthase En présence de fer, IRP1 pas lié à mrna => la synthèse d ALA synthase s effectue IRP1 4Fe - 4S 5 ALAS-3 5 ALAS-3 Inhibition Traduction

42 Régulation du Fe 2 Régulation du récepteur à la transferrine En présence de fer, IRP1 se détache de mrna => dégradation la synthèse du récepteur ne s effectue plus. La cellule a déjà suffisamment de fer IRP1 4Fe - 4S 5 AUG -TFR 3 L ARNm est stabilisé, la synthèse a lieu 5 AUG -TFR 3 L ARNm est dégradé car non stabilisé par IRP1

43 IRE AUG-ALAS-AAAA 3 [Fe] 4Fe-4S [Fe] AUG-ALAS-AAAA 3 AUG-ALAS-AAAA 3 ALAS

44 5 AUG-TFR AAAA3 [Fe] [Fe] 4Fe-4S 5 AUG-TFR 5 AUG-TFR Stabilisation Dégradation Récepteur à la transférrine

45 Intrazelluläre Eisenhomöostase

46 Les Surcharges en Fer Hémochromatoses, accumulation sanguine et organiques du fer, conduisant à insuffisances fonctionnelles (foie, cœur, rein, pancréas ) -primaires: Hémochromatose génétique : dérégulation de l absorption intestinale du Fer -secondaires: transfusions chroniques, alcoolisme ou autre cytolyse hépatique, mauvaise utilisation du fer (thalassémies, anémies réfractaires sidéroblastiques)

47 Hemochromatoses formes adultes Autosomiques récessives Autosomique dominante Type I HFE Reguliert die Interaktion von transferrin Rezeptor mit transferrin Type 3 TfR2 formes juvéniles Type 4 SLC40A1 (ferroportine) Type 2A HJV (Hämojuvelin-> Für hepcidin Synthese notwendig) Type 2B HAMP Hepcidin Gen

BIOCHIMIE DU SANG. Biosynthèse du Hème. Structure du heme. L hème

BIOCHIMIE DU SANG. Biosynthèse du Hème. Structure du heme. L hème BIOCHIMIE DU SANG 1. Métabolisme de l erythrocyte 2. Production et élimination d éléments cellulaires: synthèse de hème 3. Metabolisme et Transport du 4. Composants du Plasma (structure & fonction) L hème

Plus en détail

Métabolisme du Fer Chez le Sujet Normal

Métabolisme du Fer Chez le Sujet Normal Métabolisme du r Chez le Sujet Normal Olivier Loréal INSERM U522 et Service des Maladies du Foie Nancy, Université d Eté de la Société Francophone de Dialyse 21-22 Juin 2005 r Organisme Milieu Extérieur

Plus en détail

Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010

Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010 Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010 Métabolisme du fer : hepcidine Fer absorbé par les entérocytes des villosités duodénales : transporteur

Plus en détail

LE FER DANS LA SANTE HUMAINE

LE FER DANS LA SANTE HUMAINE LE FER DANS LA SANTE HUMAINE Fe Fe 3+ Carole Peyssonnaux Equipe Hypoxie et homéostasie du fer UNITE 1016 UMR 8104 Le fer est un nutriment essentiel pour la plupart des organismes vivants Hémoglobobine

Plus en détail

Métabolisme du Fer : apports, absorption, transport, réserves,

Métabolisme du Fer : apports, absorption, transport, réserves, Métabolisme du Fer : apports, absorption, transport, réserves, méthodes d exploration. Document revu par Christian Binet, décembre 2009 Le fer est l'élément central de la molécule d'hémoglobine et des

Plus en détail

Chap.2: L HEMATOPOIESE

Chap.2: L HEMATOPOIESE Chap.2: L HEMATOPOIESE PLAN I- Définition II- Localisation II- Déroulement III- Régulation IV- L Érythropoïèse Durée de vie des cellules du sang Érythrocytes Leucocytes Thrombocytes 120 jours 2 à 10 jours

Plus en détail

DIFFUSION ET TRANSPORT DES GAZ

DIFFUSION ET TRANSPORT DES GAZ DIFFUSION ET TRANSPORT DES GAZ 40 mmhg d O 2 = réserve 40 mmhg CO 2 = participe à la régulation du ph; stimulus ventilatoire Le sang revenant des tissus vers le poumon contient encore de l'o 2 (PO 2v =

Plus en détail

FORMULE SANGUINE (1) ERYTHROPOÏESE PHOTOMETRE CHAMBRE SEDIMENTATION ANEMIE Hb < 120 g./l. Hb < 135 g./l. RETICULOCYTES 50 120.10 9 /L (G/L) REGENERATIVE RETICULOCYTES > 120 G/L HYPOREGENERATIVE RETICULOCYTES

Plus en détail

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique EXPLORATION DU STATUT MARTIAL - info NUMERO 5 2013 ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique Son dosage isolé est SANS INTÉRÊT, il ne se justifie que couplé à celui de la transferrine qui permet

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 Item 242 : HÉMOCHROMATOSE Objectifs pédagogiques terminaux : «Diagnostiquer une hémochromatose», «Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient» C est une surcharge en fer de l organisme

Plus en détail

Erythropoïèse : Cellules souches, morphologie, compartiments, régulation

Erythropoïèse : Cellules souches, morphologie, compartiments, régulation Erythropoïèse : Cellules souches, morphologie, compartiments, régulation Document revu par Christian Binet, novembre 2009 L érythropoïèse est l'ensemble des mécanismes qui concourent à la formation des

Plus en détail

Formation. Métabolisme du fer CAHIER DE N 48 2011. physiologie et pathologie. Biologie médicale CAHIER DE. Cahiers de formation déjà parus

Formation. Métabolisme du fer CAHIER DE N 48 2011. physiologie et pathologie. Biologie médicale CAHIER DE. Cahiers de formation déjà parus CAHIER DE CAHIER DE Formation Biologie médicale Cahiers de formation déjà parus N 27 : Les marqueurs cardiaques N 28 : Immunoglobulines monoclonales N 29 : Mycobactéries - Mycobactérioses N 30 : Exploration

Plus en détail

LES TRANSPORTS GAZEUX

LES TRANSPORTS GAZEUX LES TRANSPORTS GAZEUX I - TRANSPORT DE L OXYGENE 1.1 GENERALITES + Composition de l atmosphère L atmosphère est composée d azote (79%), d oxygène (21%) et de traces de gaz carbonique. Chacun de ces gaz

Plus en détail

Cours n 3 : Métabolisme du fer (partie 1)

Cours n 3 : Métabolisme du fer (partie 1) UE 8 Nutrition Pr Hervé Puy Le 3/10/2016 à 13h30 Ronéotypeur : Sophie Rousselet Ronéoficheur : Carla Zindel Cours n 3 : Métabolisme du fer (partie 1) Ronéo n 2 Cours n 3 UE8 1 sur 8 Sommaire I) Introduction

Plus en détail

Chapitre 4. Génotype, phénotype et environnement

Chapitre 4. Génotype, phénotype et environnement Chapitre 4 Génotype, phénotype et environnement Comment s établit le phénotype macroscopique? Le phénotype ne se résume pas toujours à la simple expression du génome, les relations entre génotypes et phénotypes

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

Patrick FIEVET, GHPSO (Creil - Senlis) Photo: Mines de Fer d Annaba (Algérie)

Patrick FIEVET, GHPSO (Creil - Senlis) Photo: Mines de Fer d Annaba (Algérie) Patrick FIEVET, GHPSO (Creil - Senlis) Photo: Mines de Fer d Annaba (Algérie) Mécanismes de la carence martiale au cours de l IRC Augmentation des pertes sanguines Investigations invasives Prélèvements

Plus en détail

Séminaire sur l hémochromatose 18 septembre 2013 Genopole - Evry

Séminaire sur l hémochromatose 18 septembre 2013 Genopole - Evry Séminaire sur l hémochromatose 18 septembre 2013 Genopole - Evry Homéostasie du fer chez les mammifères et ses dérégulations LABEX GLOBULE ROUGE ANR ERYFER Plan de la présentation 1- Généralités sur le

Plus en détail

Mutations du gène HFE dans le cancer épithélial de l ovaire

Mutations du gène HFE dans le cancer épithélial de l ovaire Université de Montréal Mutations du gène HFE dans le cancer épithélial de l ovaire Par Sanae Medelci Département de Sciences Biomédicales Faculté de médecine Thèse présentée à la Faculté des études supérieures

Plus en détail

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Utilise le schéma ci-dessous pour répondre à la question 1. Organite 1 Organite 2 1. Identifie les organites 1 et 2 et compare leurs fonctions d au moins

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE Transport de l'oxygène de l'ambiance à la cellule et causes d'hypoxie

APPAREIL RESPIRATOIRE Transport de l'oxygène de l'ambiance à la cellule et causes d'hypoxie 01/10/14 GIORGI Lorène L3 CR : MACIOW Benjamin Appareil respiratoire Pr. Yves JAMMES 10 pages Transport de l oxygène de l ambiance à la cellule et causes d hypoxie Plan : A. Oxygène et hypoxie I. La «cascade»

Plus en détail

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Monsieur Paul ROBACH Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs de ce symposium et

Plus en détail

LES PROTEINES SERIQUES ET URINAIRES. I - Electrophorèse II Détection et dosage spécifique des différentes protéines sériques

LES PROTEINES SERIQUES ET URINAIRES. I - Electrophorèse II Détection et dosage spécifique des différentes protéines sériques LES PROTEINES SERIQUES ET URINAIRES INTRODUCTION A - METHODES D ANALYSE I - Electrophorèse II Détection et dosage spécifique des différentes protéines sériques B - ETUDE DE QUELQUES PROTEINES SERIQUES

Plus en détail

ANEMIES. Dr A.KHELIFA, le 21/07/2009

ANEMIES. Dr A.KHELIFA, le 21/07/2009 ANEMIES Dr A.KHELIFA, le 21/07/2009 I Définition d une anémie On définit donc une anémie par un taux d hémoglobine par unité de volume de sang inférieur aux valeurs physiologiques de référence qui varient

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 INTRODUCTION... 4 PARTIE A. HOMEOSTASIE DU FER DANS L'ORGANISME 6 A1. GENERALITES SUR LE FER...

SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 INTRODUCTION... 4 PARTIE A. HOMEOSTASIE DU FER DANS L'ORGANISME 6 A1. GENERALITES SUR LE FER... SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 INTRODUCTION... 4 PARTIE A. HOMEOSTASIE DU FER DANS L'ORGANISME 6 A1. GENERALITES SUR LE FER... 7 A1.1 Rôle du fer dans l organisme... 7 A1.2 Toxicité du fer dans l organisme...

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Chapitre 3 : Digestion et absorption des glucides

Chapitre 3 : Digestion et absorption des glucides Chapitre 3 : Digestion et absorption des glucides Professeur Patrice FAURE UE1 : Biochimie métabolique Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Digestion

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Introduction Origine et cinétique de la lignée érythrocytaire Localisation de l'érythropoïèse Origine de la lignée érythrocytaire Les progéniteurs

Introduction Origine et cinétique de la lignée érythrocytaire Localisation de l'érythropoïèse Origine de la lignée érythrocytaire Les progéniteurs Hématologie UE 7 Science biologiques Annexe sur Moodle complet Semaine : n 3 (du 21/09/15 au 25/09/15) Date : 23/09/2015 Heure : de 8h00 à 10h00 Binôme : n 52 Professeur : Pr. Tagzirt Correcteur : n 54

Plus en détail

Item 242 : Hémochromatose

Item 242 : Hémochromatose Item 242 : Hémochromatose Collège des Enseignants d'endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques (CEEDMM) Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Définition...3 II Physiopathologie...

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

L hepcidine, de la répression à l expression

L hepcidine, de la répression à l expression Introduction L hepcidine est un peptide hormonal ayant comme rôle clé de réguler les besoins en fer biodisponible dans l organisme. Pour cela, l hepcidine se fixe à la ferroportine à la surface des entérocytes

Plus en détail

Différences entre Homme et singes?

Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Apparition de l œil? Apparition du vol? Apparition des hémoglobines? Molécule d hémoglobine HEME Chaîne polypeptidique de type 2 Chaîne

Plus en détail

Réponse de la fibre musculaire à l entrainement. Plan: Plan: Définition: Définition:

Réponse de la fibre musculaire à l entrainement. Plan: Plan: Définition: Définition: Réponse de la fibre musculaire à l entrainement Objectif: Expliciter comment la fibre musculaire s adapte à un entrainement. Stefan Matecki INSERM 1046 s-matecki@chu-montpellier.fr Définition: Excitabilité

Plus en détail

Stratégies anti-angiogéniques dans le cancer du rein

Stratégies anti-angiogéniques dans le cancer du rein Stratégies anti-angiogéniques dans le cancer du rein BENEFICES ET RISQUES Gilles PAGES CNRS UMR 6543 - Nice Néovascularisation des tumeurs / Stade 1 Ang 2 Déstabilisation des interactions cellules endothéliales

Plus en détail

Données scientifiques et hypothèses

Données scientifiques et hypothèses Académie nationale de pharmacie séance thématique du 27 janvier 2010 Effets des flavonoïdes alimentaires sur la santé Conclusions : Données scientifiques et hypothèses Mécanismes potentiels des effets

Plus en détail

PRINCIPALES ETAPES DE L'HEMATOPOIESE MEDULLAIRE (lignées, maturation, voies de domiciliation tissulaire) Partie II

PRINCIPALES ETAPES DE L'HEMATOPOIESE MEDULLAIRE (lignées, maturation, voies de domiciliation tissulaire) Partie II Le 23/09/13 SOGHOMONIAN Astrid, L2 Tissu sanguin et système immunitaire Pr Baccini 22 pages PRINCIPALES ETAPES DE L'HEMATOPOIESE MEDULLAIRE (lignées, maturation, voies de domiciliation tissulaire) Partie

Plus en détail

Modèle cellulaire du DNID: la cellule B

Modèle cellulaire du DNID: la cellule B Modèle cellulaire du DNID: la cellule B L étude des conséquences du diabète NID à l échelle cellulaire se concentre bien entendu sur les atteintes subies par les cellules B pancréatiques à l origine de

Plus en détail

43 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Marseille, 5 7 novembre 2014 CARENCE MARTIALE

43 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Marseille, 5 7 novembre 2014 CARENCE MARTIALE ACNBH ODPC N 1495 43 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Marseille, 5 7 novembre 2014 CARENCE MARTIALE Pr Bruno BAUDIN (Hôpital Saint-Antoine, HUEP, AP-HP UFR Pharmacie Châtenay-Malabry)

Plus en détail

REGULATION POST- TRANSCRIPTIONNELLES ET CANCER. Yann Audic, CNRS UMR 6061

REGULATION POST- TRANSCRIPTIONNELLES ET CANCER. Yann Audic, CNRS UMR 6061 REGULATION POST- TRANSCRIPTIONNELLES ET CANCER 1 Yann Audic, CNRS UMR 6061 - Régulations Post-transcriptionnelles - Régulation stabilité et traduction d'oncogènes c-fos c-myc - Syndrome de Von-hippel-Lindau

Plus en détail

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment Diabète et obésité Un état qui progresse constamment Dans nos sociétés industrielles, l obésité, naguère exceptionnelle, puis plus courante, suit une telle progression qu elle pourrait bien, à terme, constituer

Plus en détail

Homéostasie du Fer, Biosynthèse de l hème et Porphyries. Pr Jean-Charles Deybach Faculté Médecine - Université D. Diderot Paris P2-2012

Homéostasie du Fer, Biosynthèse de l hème et Porphyries. Pr Jean-Charles Deybach Faculté Médecine - Université D. Diderot Paris P2-2012 Homéostasie du Fer, Biosynthèse de l hème et Porphyries Pr Jean-Charles Deybach Faculté Médecine - Université D. Diderot Paris P2-2012 1 I. Le Fer 2 Le Fer: Indispensable à toute forme de vie sur Terre

Plus en détail

Activité physique et Santé : sur quelles bases physiologiques et biologiques?

Activité physique et Santé : sur quelles bases physiologiques et biologiques? Activité physique et Santé : sur quelles bases physiologiques et biologiques? AX Bigard Institut de Recherche Biomédicale des Armées 38702 La Tronche - 91220 Brétigny / Orge Activité physique et prévention

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

abc Le métabolisme du fer : revue générale et récents développements revue générale Iron metabolism, overview and recent insights

abc Le métabolisme du fer : revue générale et récents développements revue générale Iron metabolism, overview and recent insights revue générale abc Ann Biol Clin 2006 ; 64 (6) : 523-34 Le métabolisme du fer : revue générale et récents développements Iron metabolism, overview and recent insights doi: 10.1684/abc.2006.0016 S. Omar

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

LES HYPERFERRITINEMIES EN MEDECINE INTERNE. Dr V Loustaud-Ratti Service Pr Vidal Limoges

LES HYPERFERRITINEMIES EN MEDECINE INTERNE. Dr V Loustaud-Ratti Service Pr Vidal Limoges LES HYPERFERRITINEMIES EN MEDECINE INTERNE Dr V Loustaud-Ratti Service Pr Vidal Limoges INTRODUCTION F LA FERRITINE : paramètre biologique de référence pour évaluer le stock en fer de l organisme UNE FERRITINE

Plus en détail

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE IFSI DIJON 2014-2015 Promotion COLLIERE UE 2.1.S1 : Biologie fondamentale S. SIMONNET 2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE Généralités 1- Définition C est l ensemble des phénomènes cytologiques biochimiques

Plus en détail

E.I.A CARDIO : BIOLOGIE

E.I.A CARDIO : BIOLOGIE E.I.A CARDIO : BIOLOGIE A SAVOIR ABSOLUMENT( ou pas ) - La formule de Friedewald et ses conditions d application - Les différentes classes de dyslipidémie - Les différents facteurs de risques cardiovasculaires

Plus en détail

L HYPERFERRITINEMIE. 15 minutes. Dr ZANDITENAS David hépatologue 1

L HYPERFERRITINEMIE. 15 minutes. Dr ZANDITENAS David hépatologue 1 L HYPERFERRITINEMIE en 15 minutes Dr ZANDITENAS David hépatologue 1 Objectifs pédagogiques Connaître les mécanismes de l Hyperferritinémie Savoir reconnaître une Hémochromatose génétique Savoir la rapporter

Plus en détail

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Les thérapies ciblées antiangiogéniques en cancérologie Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Objectifs pédagogiques Donner une définition des thérapies ciblées

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

LE CONTRÔLE ANTIDOPAGE ET SES LIMITES ; ENTRE DIFFICULTÉS ANALYTIQUES ET PROGRES

LE CONTRÔLE ANTIDOPAGE ET SES LIMITES ; ENTRE DIFFICULTÉS ANALYTIQUES ET PROGRES LE CONTRÔLE ANTIDOPAGE ET SES LIMITES ; ENTRE DIFFICULTÉS ANALYTIQUES ET PROGRES E. SAUSSEREAU 1, M. GUERBET 2, J.P. GOULLÉ 1,2 1-Groupe Hospitalier du Havre 2- UFR de Médecine et de Pharmacie, EA 4651,

Plus en détail

A. Transport du dioxygène B. Transport du dioxyde de carbone

A. Transport du dioxygène B. Transport du dioxyde de carbone A. Transport du dioxygène B. Transport du dioxyde de carbone Dissolution de l O2 dans les liquides est faible : 1.5 % dans le sang 98.5 % fixé à une protéine de transport : hém 100 ml de sang transporte

Plus en détail

Leptine et diabète LA LEPTINE POSSEDE DEUX TYPES DE RECEPTEURS

Leptine et diabète LA LEPTINE POSSEDE DEUX TYPES DE RECEPTEURS Leptine et diabète La leptine est une hormone protéique de 16 KDa (précédé d une séquence signal hydrophobe) comportant 167 acides aminés produite à partir du "gène de l'obésité" ob, principalement par

Plus en détail

CLASSIFICATION DES ANEMIES (1) : LES ANEMIES HYPOCHROMES MICROCYTAIRES

CLASSIFICATION DES ANEMIES (1) : LES ANEMIES HYPOCHROMES MICROCYTAIRES CLASSIFICATION DES ANEMIES (1) : LES ANEMIES HYPOCHROMES MICROCYTAIRES Pr Vincent Praloran Dr Nicolas Lechevalier Laboratoire d Hématologie CHU Bordeaux et Université de Bordeaux 1 Classification des anémies

Plus en détail

Hémochromatoses Philippe Sogni. Cochin Novembre 2015

Hémochromatoses Philippe Sogni. Cochin Novembre 2015 Hémochromatoses Philippe Sogni Cochin Novembre 2015 1 Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Affiliations INSERM USM20 Institut Pasteur; Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité; Assistance Publique Hôpitaux

Plus en détail

Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly

Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly 1 Vendredi 25 janvier 2008 : Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly 2 Immunité et exposition aux rayonnements ionisants Professeur Michel

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Quand l extrémité Ct de la protéine a traversé la membrane, le peptide signal est éliminé par coupure par une signal

Plus en détail

Le métabolisme du Fer UE XII: Sciences biologiques. Indiquer ici, dans cette police s'il y a une annexe en fin d'heure. Heure : de 9h00 à 10h00

Le métabolisme du Fer UE XII: Sciences biologiques. Indiquer ici, dans cette police s'il y a une annexe en fin d'heure. Heure : de 9h00 à 10h00 Semaine : n 18 (du 02/01/2017 au 06/01/2017) Date : 03/01/2017 Le métabolisme du Fer UE XII: Sciences biologiques Indiquer ici, dans cette police s'il y a une annexe en fin d'heure Heure : de 9h00 à 10h00

Plus en détail

SIGNALISATION CELLULAIRE

SIGNALISATION CELLULAIRE SIGNALISATION CELLULAIRE Voies de communication cellulaire A distance Par contact direct Voies de communication cellulaire SIGNALISATION (en) signal transduction - Terme specifique MEDLINE - 1972-3 elements

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCEMIE

REGULATION DE LA GLYCEMIE REGULATION DE LA GLYCEMIE Approvisionnement continu en glucose cellules activité métabolique normale. Constance remarquable de la glycémie : 4-6 mmol/l (0,7-1,1 g/l) Régulation étroite. Exemple : SNC Besoins

Plus en détail

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Exercice A :Une faible absorption des acides aminés (anorexie, dénutrition, problème métabolique etc.) ne permet pas à l organisme de renouveler et de conserver

Plus en détail

Nicolas Buchon, Nichole A. Broderick, Mickael Poidevin, Sylvain Pradervand, and Bruno Lemaitre Cell Host & Microbe 5, February 19, 2009

Nicolas Buchon, Nichole A. Broderick, Mickael Poidevin, Sylvain Pradervand, and Bruno Lemaitre Cell Host & Microbe 5, February 19, 2009 Nicolas Buchon, Nichole A. Broderick, Mickael Poidevin, Sylvain Pradervand, and Bruno Lemaitre Cell Host & Microbe 5, February 19, 2009 LECA Julie & MARTINEZ Sébastien IMMUNITE CHEZ LA DROSOPHILE Mélanisation

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

Physiopathologie de l hémochromatose liée au gène HFE

Physiopathologie de l hémochromatose liée au gène HFE Physiopathologie de l hémochromatose liée au gène HFE 03 février 2007 Vanessa POLIN, DES 03/02/2007 Physiopathologie hémochromatose liée à HFE 1 Plan Rappels sur le métabolisme du fer De la mutation du

Plus en détail

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli Les cytokines et leurs récepteurs Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli l i@ i 1 Les cytokines et leurs récepteurs 2 mécanismes principaux d interactions cellulaires : - contact membranaire

Plus en détail

Anémie par carence en fer

Anémie par carence en fer Anémie par carence en fer Avec des images et des données de J Berger, IRD, Hanoi IFMT-MS.Anémies.déc.2005 1 Les 3 grandes causes d anémie 1. carence en fer (iron defiviency anemia ou IDA) représente 50%

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques

Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques UE7 Cours n 9 C. LAMAZE 24.11.11 Elise GODEAU (partie1) Guillaume MERGENTHALER (partie2) Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques SOMMAIRE : I. L endocytose à récepteurs : la voie des clathrines

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

Rôle d IL6 dans le développement d un CAC (colitis associated cancer)

Rôle d IL6 dans le développement d un CAC (colitis associated cancer) Rôle d IL6 dans le développement d un CAC (colitis associated cancer) Article; IL-6 and Stat3 Are Required for Survival of Intestinal Epithelial Cells and Development of Colitis-Associated Cancer Le cancer

Plus en détail

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate.

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. IV Gluconéogenèse La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. La gluconéogenèses est essentiellement réalisée dans les cellules du foie (90 %). Mais elle peut également survenir,

Plus en détail

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes 1. Origine des lymphocytes - les lymphocytes proviennent d'une cellule souche hématopoïétique multipotentielle (= totipotente)

Plus en détail

34 -... Les molécules cytoplasmiques ayant un poids moléculaire de plus de 60 kda pénètrent dans le noyau uniquement par transport actif.

34 -... Les molécules cytoplasmiques ayant un poids moléculaire de plus de 60 kda pénètrent dans le noyau uniquement par transport actif. 32 -... Pour pouvoir pénétrer dans le noyau, les protéines nucléaires possèdent toutes au sein de leur séquence le même signal de localisation nucléaire. 33 -... Dans son état inactif, la sous-unité a

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Le système endocrine : définitions-généralités

Le système endocrine : définitions-généralités Chapitre 01 : Introduction aux médicaments du système endocrine Page 1 sur 12 Le système endocrine : définitions-généralités Endocrinologie: Science de la régulation à distance des fonctions cellulaires

Plus en détail

L insuline, hormone de la nutrition

L insuline, hormone de la nutrition L insuline, hormone de la nutrition Le rôle capital joué par le pancréas dans l homéostasie glucidique a été élucidé en 1899 par Von Mering et Minkowsky mais ce n est qu en 1922 que l insuline fut employée

Plus en détail

F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison

F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison Après-Midi Rhumato, février 2014, CHU JRB Antananarivo Maladies inflammatoires : désordres inflammatoires

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T Frédéric VELY frederic.vely@ap-hm.fr MCU-PH Laboratoire d Immunologie - Hôpital de la Conception Lab of NK cells and Innate Immunity - Centre d Immunologie de Marseille-Luminy Les bases de la transduction

Plus en détail

DIAGNOSTIC d une ANEMIE 3 étapes

DIAGNOSTIC d une ANEMIE 3 étapes DIAGNOSTIC d une ANEMIE 3 étapes 1- Est-ce bien une anémie? Hémoglobine F < 12 g/dl H < 13 g/dl 2-Quel est son mécanisme? 3-Quelle est sa cause? Analyse des constantes du Coulter Question 1: microcytaire?

Plus en détail

Polynucléaires, monocytes et macrophages.

Polynucléaires, monocytes et macrophages. Polynucléaires, monocytes et macrophages. Marianne Gougerot-Pocidalo, Lionel Prin, Sylvie Chollet-Martin I-Introduction... 2 II-Facteurs chimio-attractants... 2 III-Origine et devenir des polynucléaires

Plus en détail

Comprendre votre formule sanguine. Stéphanie Duguay Infirmière Clinicienne CSIO(C) CHUQ, Hôtel-Dieu de Québec 18 Juin 2011

Comprendre votre formule sanguine. Stéphanie Duguay Infirmière Clinicienne CSIO(C) CHUQ, Hôtel-Dieu de Québec 18 Juin 2011 Comprendre votre formule sanguine Stéphanie Duguay Infirmière Clinicienne CSIO(C) CHUQ, Hôtel-Dieu de Québec 18 Juin 2011 Plan de la présentation La composition du sang Définition de la formule sanguine

Plus en détail

MÉTABOLISME, DIABÈTE ET

MÉTABOLISME, DIABÈTE ET MÉTABOLISME, DIABÈTE ET VIEILLISSEMENT Anne Lajoix Centre de Pharmacologie et Innovation dans le Diabète EA 7288 anne-dominique.lajoix@univ-montp1.fr LE DIABÈTE Maladie métabolique caractérisée par un

Plus en détail

Pourquoi le diagnostic est trop tardif : les signes articulaires associés à ceux du diabète doivent faire penser à l hémochromatose

Pourquoi le diagnostic est trop tardif : les signes articulaires associés à ceux du diabète doivent faire penser à l hémochromatose L hémochromatose (des deux mots grecs haïma le sang, et khrôma la couleur) est la maladie de la surcharge en fer. On l a appelée cirrhose pigmentaire ou bronzée ou encore diabète bronzé, car la personne

Plus en détail

Le réticulum endoplasmique

Le réticulum endoplasmique Le réticulum endoplasmique Les principaux compartiments intracellulaires de la cellule endosome 1% mitochondrie 22% peroxysome 1% cytosol 54% lysosome 1% appareil de Golgi Réticulum endoplasmique lisse

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Chapitre 2 : INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Objectifs - Savoir définir et expliquer les différentes phases du devenir du médicament dans l organisme. - Savoir définir les

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

LE FER : METABOLISME ET EXPLORATIONS

LE FER : METABOLISME ET EXPLORATIONS LE FER : METABOLISME ET EXPLORATIONS Table des matières Table des matières 3 I - Introduction 7 A.Introduction...7 II - Métabolisme du fer 9 A.Répartition du fer dans l'organisme...9 1.Le compartiment

Plus en détail

Hématopoïèse et vieillissement. Dr Pascal CHAIBI Service de Médecine Interne Gériatrie du Professeur Piette Hopital Charles Foix Ivry sur Seine

Hématopoïèse et vieillissement. Dr Pascal CHAIBI Service de Médecine Interne Gériatrie du Professeur Piette Hopital Charles Foix Ivry sur Seine Hématopoïèse et vieillissement Dr Pascal CHAIBI Service de Médecine Interne Gériatrie du Professeur Piette Hopital Charles Foix Ivry sur Seine Hématopoïèse normale (1) Cellules sanguines Très différenciées

Plus en détail

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse Mort cellulaire Lara Chalabreysse 1 1/ Apoptose 2 Définition Forme de mort cellulaire Eliminer les cellules indésirables Étapes coordonnées programmées Gènes dédiés à cette tache Implications Développement

Plus en détail

Résumé. Delphine Théard

Résumé. Delphine Théard Delphine Théard Département de Biologie Cellulaire, section Biologie Cellulaire des Membranes, Centre Medical Universitaire de Groningue, Université de Groningue, 9713 AV Groningue, Pays-Bas - 135 - Résumé

Plus en détail

Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale

Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale Dr Eric Sevin, Biologiste Médical Groupe Biolyss 1 CDT et imprégnation alcoolique 2 Transferrine Transferrine, glycoprotéine présente dans le

Plus en détail

Angiogénèse. Myriam DECAUSSIN 13 Mai 2008

Angiogénèse. Myriam DECAUSSIN 13 Mai 2008 Angiogénèse Myriam DECAUSSIN 13 Mai 2008 Définition Vasculogénèse : différenciation du mésoderme en cellules endothéliales (embryogénèse) Angiogénèse : formation de nouveaux vaisseaux à partir du lit vasculaire

Plus en détail

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr 1 Cellules Présentatrices d Antigène (CPA) Cellules dendritiques Monocytes / Macrophages Lymphocytes

Plus en détail