Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable»"

Transcription

1 Éditions T.I. Juin 2010 OBNP_Cde6.book Page 24 Vendredi, 11. juin :41 16 chap. 5 page 24 Mode de mise en œuvre Période de mise en œuvre 1) Taux initial après mise en œuvre Taux de couverture à 1 an Taux de couverture à 3 ans Éléments précultivés Toutes saisons 70 % 80 % 80 % (plaques, tapis et bacs) Plantation de Printemps ou 5% 60 % RENFORCER 80 L ENVELOPPE % micromottes Les toitures ou godets végétalisées automne 2) Semis de fragments ou de graines Printemps ou automne 3) 0% 40 % 80 % Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable» 1) Sauf période de sécheresse ou de gel. 2) À moduler en fonction des zones climatiques (sur conseil du tenant du procédé). 3) Milieu de printemps et début d automne. Tab. 6 Période de mise en œuvre! Commentaires Périodes de mise en œuvre et taux de couverture Mode de mise Période de mise Taux initial après Taux de couverture Taux de couverture en œuvre Des zones en œuvre très localisées, subissant des contraintes particulières (absence de pluie, mise en œuvre à 1 an à 3 ans couloir de vent, réflexion solaire intense, zone ombragée ) sont à considérer comme Éléments précultivés Toutes saisons 70 % 80 % 80 % des zones singulières qui ne rentrent pas dans l appréciation du taux de couverture global. (plaques, tapis et bacs) Pour construire Elles pourront une toiture être aménagées végétale comme une zone stérile. Plantation de Pendant Printemps la phase ou chantier, l arrosage 5% est obligatoire pour 60 % permettre le démarrage 80 % de la attention micromottes ou godets aux automne végétation. ouvrages 2) Il est à particuliers adapter à la technique retenue et aux conditions climatiques. Semis de fragments ou Printemps ou 0% 40 % 80 % de graines automne 3) F - OUVRAGES PARTICULIERS 1) Sauf période de sécheresse ou de gel. 2) À moduler en fonction des zones climatiques (sur conseil du tenant du procédé). 3) Milieu de printemps et début d automne. Dispositions à respecter sur l implantation des émergences Ce sont celles des DTU 20.12, 43.1, 43.3, 43.4 ou du cahier du CSTB n 2192, selon l élément porteur. Zone dite Commentaires stérile La largeur de cette zone stérile est au minimum de 40 cm autour des émergences et en périphérie. Dans l emprise Des zones de très la zone localisées, stérile, subissant le revêtement des contraintes d étanchéité particulières est le même (absence revêtement de pluie, antiracines couloir que celui de vent, de la réflexion zone végétalisée. solaire intense, zone ombragée ) sont à considérer comme des zones singulières qui ne rentrent pas dans l appréciation du taux de couverture global. La protection Elles pourront est réalisée être aménagées dans les conditions comme une retenues zone stérile. par les NF-DTU ou les Avis techniques pour Pendant les terrasses la phase chantier, inaccessibles l arrosage ou accessibles est obligatoire : pour permettre le démarrage de la végétation. Il est à adapter à la technique retenue et aux conditions climatiques. couche de gravillons avec granulométrie des éléments meubles > 15 mm (les granulométries inférieures favorisant l installation de la végétation parasite), éventuellement recouverts Fde -dalles OUVRAGES béton préfabriquées PARTICULIERS (suivant exposition au vent : voir DTU 43.1) ; dalles préfabriquées en béton posées sur la couche drainante ou sur plots ; Dispositions à respecter sur l implantation des émergences Ce sont celles des DTU dalles 20.12, préfabriquées 43.1, 43.3, en 43.4 bois ou posées du cahier sur du plots CSTB ; n 2192, selon l élément porteur. revêtement d étanchéité autoprotégé (toute pente admise), si le document technique de Zone référence dite l admet. stérile La largeur de cette zone stérile est au minimum de 40 cm autour des émergences et en périphérie. Toute autre disposition évaluée pour assurer les fonctions de zones stériles pour les zones de Dans relevés l emprise (autre de cas la zone non conforme stérile, le revêtement aux DTU) sera d étanchéité décrite dans est le même document revêtement technique antiracines que celui de la zone végétalisée. La zone protection stérile est et réalisée la zone végétalisée dans les conditions sont délimitées retenues par par un les dispositif NF-DTU de ou séparation. les Avis techni- de référence. ques pour les terrasses inaccessibles ou accessibles : couche de gravillons avec granulométrie des éléments meubles > 15 mm (les granulométries inférieures favorisant l installation de la végétation parasite), éventuellement recouverts de dalles béton préfabriquées (suivant exposition au vent : voir DTU 43.1) ; dalles préfabriquées en béton posées sur la couche drainante ou sur plots ; dalles préfabriquées en bois posées sur plots ; revêtement d étanchéité autoprotégé (toute pente admise), si le document technique de référence l admet. Éditions T.I. Juin 2010 Toute autre disposition évaluée pour assurer les fonctions de zones stériles pour les zones de relevés (autre cas non conforme aux DTU) sera décrite dans le document technique de référence. La zone stérile et la zone végétalisée sont délimitées par un dispositif de séparation. Éditions T.I.

2 RENFORCER L ENVELOPPE chap. 5 page 25 Des schémas techniques, clairs et informatifs Fig. 5 Dispositif de séparation. Présence de la zone stérile (toute pente) En aucun cas, cette zone stérile ne peut être supprimée au pourtour des entrées d eaux pluviales et dans les noues courantes ou noues de rives de fil d eau de pente inférieure à 2 %. Sa présence est obligatoire en pieds de relevés : en végétalisation semi-intensive ; en végétalisation extensive si la végétation comprend des graminées vivaces ou des plantes ligneuses. En l absence de zone stérile, les hauteurs de relevés sont comptées à partir de la surface du substrat. Spécificité des toitures (pente > 3 % et 20 %) Pour assurer une bonne durabilité de la toiture végétalisée, il y a lieu de distinguer les zones de partie courante (zones A) à pente supérieure ou égale à 3 % des zones de noue centrale ou de rive (zones B ou C) : zone A : traitement identique à celui décrit au chapitre 8 ; cependant, la couche drainante selon 8.2 et la couche filtrante selon 8.3 sont facultatives (la couche filtrante reste indispensable au droit des dispositifs de séparation et des EEP) ; zone B : traitement selon la pente du fil d eau de la noue : þsi pente du fil d eau de la noue 2 %, traitement de la zone B en zone stérile, þsi pente du fil d eau de la noue > 2 %, traitement de la zone B en zone stérile ou à l identique du chapitre 8 (configuration de la partie courante) ; largeur l de la zone B : þ0,40 m en partant du fil d eau pour les pentes de versants comprises entre 10 et 20 % ; þ1,00 m en partant du fil d eau pour les pentes de versants de 3 à 10 %. zone C : un dispositif, défini dans le document technique de référence du procédé, situé en bas de pente doit permettre l écoulement des eaux (voir principe au paragraphe 9.3), le maintien en place du substrat en s opposant aux forces tangentielles liées à la poussée du substrat. Les simples pattes d étanchéité ne suffisent pas lorsque la pente est supérieure à 5 %. Éditions Éditions T.I. T.I. Juin 2010

3 chap. 5 page 26 RENFORCER L ENVELOPPE Fig. 6 Principe de zones sur toiture en pente. Des schémas et des tableaux pour synthétiser l information Récapitulatif relatif à la présence de la zone stérile L emplacement où les zones stériles sont indispensables ou facultatives est récapitulé dans le tableau ci-dessous. Tab. 7 Emplacement de la zone stérile Avec graminées vivaces et Indispensable sur une largeur de 40 cm plantes ligneuses Contre les relevés Végétalisation extensive sur les émergences Sans graminées vivaces ni Facultative et en périphérie plantes ligneuses Végétalisation semi-intensive Indispensable sur une largeur de 40 cm Entrées des eaux pluviales Indispensable sur une largeur minimale de 40 cm au pourtour de l EEP 1) Pente de versants < 3 % Indispensable sur une largeur minimale (support maçonné uniquement) de 40 cm depuis le fil d eau Indispensable sur une largeur de 1 m Pente 2% Pente des versants de 3 à 10 % Noues depuis le fil de l eau Indispensable sur une largeur minimale Pente des versants de 10 % à 20 % de 40 cm depuis le fil d eau Pente > 2 % Facultative 1) Une forme de regard est aussi possible. Dispositif de séparation Le matériau de séparation utilisé permet de : retenir la couche de culture ; il est stable et de hauteur telle que sa partie supérieure arrive au niveau de la surface de la couche de culture ; un filtre de séparation est également prévu ; le passage de l eau : þsi la couche drainante est filante, le dispositif n est pas nécessairement muni d ouvertures, þsi la couche drainante est interrompue, le dispositif doit être muni d ouvertures dont la surface totale doit représenter 25 % de la surface du dispositif au contact de la couche drainante, þsi la fonction drainante est assurée par le substrat, le dispositif décrit à l alinéa précédent est mis en œuvre mais complété par un filtre. Les matériaux constituant le dispositif de séparation sont définis dans le document technique de référence cité au chapitre II ; ils peuvent être par exemple : des bandes ajourées ; elles doivent être maintenues en place sur l étanchéité à l aide de pattes en membrane d étanchéité collée ou soudée ; dans le cas de bandes métalliques, elles doivent être en alliage d aluminium type 3003 ou en acier inoxydable austénitique CrNi 18-10, d épaisseur adaptée à la poussée qu elles vont recevoir ; des bordures en béton, en brique, uniquement dans le cas des couches drainantes filantes. Éditions T.I. Juin 2010

4 RENFORCER L ENVELOPPE chap. 5 page 27 Fig. 7 Dispositif de séparation par bande métallique. Un schéma détaillé pour chaque solution technique Fig. 8 Dispositif de séparation par bordure préfabriquée béton ou en brique. Reliefs La conception et la constitution des reliefs sont conformes aux normes NF P (DTU 20.12) et de la série NF P (DTD de la série 43). Relevés Dans le cas où une zone stérile est prévue, la hauteur est donnée par les NF DTU (ou cahier du CSTB n 3502 dans le cas des membranes en PVC-P) suivant le type de protection de la zone stérile. Dans le cas où il n y a pas de zone stérile, la hauteur des relevés au-dessus de la couche de culture est : 15 cm minimum ; 5 cm si le revêtement d étanchéité revêt l acrotère jusqu à l arête extérieure dans le cas d élément porteur en maçonnerie. Éditions Éditions T.I. T.I. Juin 2010

5 chap. 5 page 28 RENFORCER L ENVELOPPE Fig. 9 Relevé contre costière de lanterneau avec zone stérile. Fig. 10 Cas particulier de l acrotère revêtu jusqu à l arête extérieure avec zone stérile. Ouvrages annexes isolés 1/ Évacuations pluviales Les entrées d eaux pluviales sont réalisées conformément aux normes série NF P (DTU de la série 43). Leur section est déterminée conformément à ces NF-DTU. Elles sont : þsoit bordées par une zone stérile sur 40 cm minimum ; þsoit protégées par un dispositif conforme aux Avis techniques des procédés de terrasses-jardins protégées par une forme de regard. Elles sont équipées d un garde-grève visitable dont la section des perforations est conforme aux spécifications des NF-DTU de la Série 43. À noter BON DE COMMANDE page suivante Leur contrôle pour l entretien reste identique à celui des terrasses inaccessibles habituelles. Éditions Éditions T.I. T.I. Juin 2010

6 BON DE COMMANDE À compléter et à retourner à Éditions T.I. /ETI Construction - 249, rue de Crimée PARIS ou par fax au Oui, je m abonne pour 1 an au guide pratique : «Construction performante, saine et durable» Seulement 430,50 HT + 9,50 HT (frais de port et d emballage) + 35 HT (frais d ouverture d abonnement) = 475 HT Soit 548,50 TTC pour 1 an d abonnement tout compris Je coche mon choix : Je règle par chèque bancaire ou postal à l ordre des ÉDITIONS T.I. Je règle par virement bancaire sur Crédit du Nord - RIB Je réglerai à réception de la facture. IMPORTANT : Si vous utilisez votre propre bon de commande, n oubliez pas de joindre cet original afin que votre commande soit traitée en priorité. Merci de compléter toutes vos coordonnées : ... Société :... Nom :... Prénom :... Fonction :... Adresse de livraison :... CP :...Ville :... Tél. (standard entreprise) :... Fax :... SIRET :... Effectif :... salariés Code NAF :... Photos, dates et sujets non contractuels. Tarifs valables jusqu au 31/12/2011. TVA incluse (5,5 %). L abonnement couvre une période d un an et se renouvelle par tacite reconduction. À l issue de la 1 re année, le montant du réabonnement annuel sera d environ 25 HT/mois. Conformément à la loi dite «Informatique et libertés», vous disposez d un droit d accès et de rectification des informations vous concernant. Les conditions générales de vente sont disponibles sur simple demande ou sur Date, cachet, signature obligatoires 72-WM-SEG0172 Editions T.I. / ETI Construction 249, rue de Crimée Paris Tél. : Fax : SAS au capital de euros - R.C.S. Paris B SIRET NAF 5814Z

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

Règles Professionnelles

Règles Professionnelles ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INNOVATION EN VEGETALISATION EXTENSIVE DE TOITURE CAMBRE SYNDICALE FRANÇAISE DE L ETANCEITE SYNDICAT NATIONAL DU PROFILAGE DES PRODUITS PLATS EN ACIER UNION NATIONALE

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

REGLES PROFESSIONNELLES POUR LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES TERRASSES ET TOITURES VEGETALISEES

REGLES PROFESSIONNELLES POUR LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES TERRASSES ET TOITURES VEGETALISEES 1 REGLES PROFESSIONNELLES POUR LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES TERRASSES ET TOITURES VEGETALISEES CSFE SNPPA UNEP 6-14, rue La Pérouse 2, rue de Logelbach 10, rue Saint-Marc 75784 Paris Cedex 16 75017

Plus en détail

Avis Technique 5/10-2120

Avis Technique 5/10-2120 Avis Technique 5/10-2120 Procédé de végétalisation des terrasses et toitures Végétalisation des toitures Green roof system Dachbegrünung Toitures Vegetal id et Hydropack Le Prieuré Titulaire : Le Prieuré

Plus en détail

Sommaire détaillé de la publication Gestion du personnel simplifiée

Sommaire détaillé de la publication Gestion du personnel simplifiée Message aux lecteur Sommaire détaillé 101 Sommaire détaillé de la publication Gestion du personnel simplifiée Sommaire détaillé de la publication Gestion du personnel simplifiée Susceptible de modifications.

Plus en détail

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN ANNEXE 3 LA TOITURE VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS LES TYPES DE TOITURE VERTE La toiture-jardin La toiture-jardin légère La toiture végétalisée LES AVANTAGES DE LA TOITURE VERTE LES PARTICULARITÉS DE L ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

MARCHE D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DU

MARCHE D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DU CCTP - DCE Lot 09 - Etanchéité Date : 27 Avril 2015 Référence : I-TA10065-500 AGENCE DE PARIS Immeuble Vendôme 1 12/14 rue du Centre I 93160 Noisy le Grand I Tél : 01 79 95 15 70 I Fax : 01 43 03 29 03

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

VÉGÉTALISATION EXTENSIVE OXYGÉNEZ VOS TOITURES!

VÉGÉTALISATION EXTENSIVE OXYGÉNEZ VOS TOITURES! VÉGÉTALISATION EXTENSIVE OXYGÉNEZ VOS TOITURES! SOMMAIRE 02 Démarche HQE 03 Membrane d étanchéité Sarnafil T 03 Végétalisation extensive 04 Sarnavert Végétalisation extensive par semis 06 Sarnasedum Tapis

Plus en détail

Extrait gratuit du guide Formulaire Social BTP commenté

Extrait gratuit du guide Formulaire Social BTP commenté Extrait gratuit du guide Formulaire Social BTP commenté Chap. 03/1 : Élaborer les règles de discipline dans l entreprise N o 03/1-060 Note de service sur la rémunération des temps de trajet Vous gérez

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Exemples de solutions de raccord et de terminaison selon la Norm SIA 271 avec description détaillée des différentes couches.

FICHE TECHNIQUE. Exemples de solutions de raccord et de terminaison selon la Norm SIA 271 avec description détaillée des différentes couches. FICHE TECHNIQUE CO M M I S S I O N T E C H N I Q U E TO I T P L AT 00 SVD. W 0 D E TA I L S D D E S Y S T E M E S D E TO I T P L AT E N B I T U M I N E Exemples de solutions de raccord et de terminaison

Plus en détail

www.hdgdev.com SOMMAIRE :

www.hdgdev.com SOMMAIRE : www.hdgdev.com SOMMAIRE : a) Différents procédés de végétalisation. b) Glossaire et explications des termes techniques de la toiture. c) La gestion de l eau : 1) Le problème de l eau en ville et dans les

Plus en détail

Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur

Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur Procéder aux formalités générales d embauche Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur Référence Internet FBC.01.2.100 FBC.01.2.100 A Vous souhaitez recruter un mineur durant ses vacances

Plus en détail

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée F-a e édition Octobre 011 Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée FescoDrain, FescoDrain S, Fesco, Kooltherm K1 1 Solutions 1 réfection totale

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE POUR PENTE 20%

CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE POUR PENTE 20% Procédés de végétalisation extensive et semi-intensive pour les terrasses et les toitures végétalisées CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE POUR PENTE 20% EDITION JANVIER 2008 Rapport d Enquête SOCOTEC Dossier

Plus en détail

Définir l'ordre des licenciements

Définir l'ordre des licenciements Gérer les départs en raison de difficultés économiques Définir l'ordre des licenciements Votre entreprise connaît des difficultés économiques et vous êtes contraint d engager un licenciement économique.

Plus en détail

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE CSFE La toiture-terrasse La réponse à la démarche HQE Sommaire Préambule La toiture-terrasse 03 La réponse à la démarche HQE 04-05 La réponse à la démarche HQE selon la destination de la toiture-terrasse

Plus en détail

Extrait gratuit de «Droit du travail Métallurgie» : Fiche conseil

Extrait gratuit de «Droit du travail Métallurgie» : Fiche conseil Extrait gratuit de «Droit du travail Métallurgie» : Fiche conseil Vous êtes tenu de rémunérer certains congés, dont bien sûr les congés payés annuels, mais également certains congés pour événements familiaux.

Plus en détail

Avis Technique 5/12-2315

Avis Technique 5/12-2315 Avis Technique 5/12-2315 Procédé de végétalisation des terrasses et toitures Végétalisation des toitures Green roof system Dachbegrünung Sopranature Toundra Titulaire : Soprema SAS 14 rue de Saint Nazaire

Plus en détail

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales...

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales... Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990 Une philosophie passionnante... 1 La

Plus en détail

Mise en place de l option pour l abattement de 10 %

Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Chap. 04/2 : La rémunération N o 04/2-100 Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Vous souhaitez mettre en place l option pour l abattement supplémentaire pour frais professionnels dans votre

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

Contrat de travail à temps partiel sur la semaine

Contrat de travail à temps partiel sur la semaine contrat de travail à temps partiel Référence Internet FSC.02.2.010 Contrat de travail à temps partiel sur la semaine Vous souhaitez conclure un contrat de travail à temps partiel et fixer la durée du travail

Plus en détail

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch Janvier 2008 I F 3969 2 ToitureTerrasse Gamme Stisolétanch La gamme isolant support d étanchéité de Placo est composée de panneaux en PSE pour l isolation des toituresterrasses en maçonnerie, béton cellulaire

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch Janvier 008 I F 3969 ToitureTerrasse Gamme La gamme isolant support d étanchéité de Placo est composée de panneaux en PSE pour l isolation des toituresterrasses en maçonnerie, béton cellulaire ou bois.

Plus en détail

2 - Les modalités d indemnisation

2 - Les modalités d indemnisation 2 - Les modalités d indemnisation A. Le montant de l indemnité L indemnité perçue par le salarié est égale, pour chaque heure de travail perdue, aux trois quarts du salaire horaire pris en considération,

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Guide d aide à la conception. Systèmes de végétalisation des toits en pente. De la vie sur vos toits!

Guide d aide à la conception. Systèmes de végétalisation des toits en pente. De la vie sur vos toits! Guide d aide à la conception Systèmes de végétalisation des toits en pente De la vie sur vos toits! Ingénierie et systèmes de 17 végétalisation de toiture Pour réussir une végétalisation pérenne sur l

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite L autoliquidation de la TVA Obligations et formalités Référence Internet Disponible sur Internet + dans l ouvrage (cf. page 4) Saisissez

Plus en détail

toit verts extensifs Guide d aide À la conception 0.2

toit verts extensifs Guide d aide À la conception 0.2 toit verts extensifs Guide d aide À la conception 0.2 0 Introduction 1 conception 2 mise en oeuvre d un toit vert extensif 1.1 réglementation Marquage CE NF EN 13252 Directives pour la conception, la mise

Plus en détail

La formation à la sécurité des salariés exposés à l amiante

La formation à la sécurité des salariés exposés à l amiante Extrait gratuit de la documentation Sécurité des chantiers du BTP - Guide illustré La formation à la sécurité La formation à la sécurité des salariés exposés à l amiante Référence Internet PSI.05.2.050

Plus en détail

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit Toiture-jardin potager Optigreen Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Avec les

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Coûts de réalisation et d entretien d une toiture verte Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

LOT n 04 ETANCHEITE SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES

LOT n 04 ETANCHEITE SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES LOT n 04 ETANCHEITE SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 1.2 D.T.U - REGLEMENTATIONS NORMES 1.2.1 - DTU 1.2.2 Réglementations 1.2.3 - Règles de calculs 1.2.4 - Normes et autres

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Cahier des Charges. Notice de prescription de pose. Végétalisation extensive pour toiture sur pente inférieure ou égale à 20 %

Cahier des Charges. Notice de prescription de pose. Végétalisation extensive pour toiture sur pente inférieure ou égale à 20 % en partenariat avec TOITURE VÉGÉTALISÉE Cahier des Charges Végétalisation extensive pour toiture sur pente inférieure ou égale à 20 % Notice de prescription de pose Mise à jour février 2011 ALLEMAGNE OPTIGRÜN

Plus en détail

Les règles de gestion des frais professionnels

Les règles de gestion des frais professionnels La rémunération Fiche n 11/050 Les frais professionnels sont des dépenses que le salarié engage dans le cadre de son activité professionnelle. Le dédommagement du salarié par l employeur peut revêtir différentes

Plus en détail

Guide Pratique. Par application de revêtements. En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2. Le ravalement de façade

Guide Pratique. Par application de revêtements. En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2. Le ravalement de façade Guide Pratique Le ravalement Par application de revêtements En application des DTU 42.1, 59.1 et 59.2 SOMMAIRE Définition du ravalement............................ 4 Conditions administratives d exécution................

Plus en détail

É TA N C H É I T É A S P H A LT E

É TA N C H É I T É A S P H A LT E ÉTANCHÉITÉ ASPHALTE L asphalte, un matériau naturel L asphalte coulé est un produit fini constitué d un mélange à chaud en proportions variables de : liant bitume pouvant être modifié par des polymères,

Plus en détail

Tableau des indemnités versées au salarié en cas de rupture du contrat de travail

Tableau des indemnités versées au salarié en cas de rupture du contrat de travail Le départ des salariés Tableau des indemnités versées au salarié en cas de rupture du contrat de travail Référence Internet Indemnité de licenciement, indemnité compensatrice de préavis, indemnité de fin

Plus en détail

Etanchéité. Edition 10/2012. Rivnet. Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium

Etanchéité. Edition 10/2012. Rivnet. Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium Etanchéité Rivnet Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium Edition 10/2012 La philosophie de notre entreprise s exprime par la formule : idées + aluminium = dani alu idées : Recherche

Plus en détail

Bulletin de paie commenté

Bulletin de paie commenté EXTRAIT GRATUIT DU GUIDE PRATIQUE RESPONSABLE & GESTIONNAIRE PAIE Bulletin de paie commenté Retrouvez tous les bulletins de paie traités dans «Responsable et Gestionnaire paie» dans le cadre de l abonnement,

Plus en détail

LES TOITURES VERTES RÉSULTATS ET VALORISATION DE LA RECHERCHE MENÉE AU CSTC

LES TOITURES VERTES RÉSULTATS ET VALORISATION DE LA RECHERCHE MENÉE AU CSTC Avec la collaboration de la guidance technologique Eco construction et développement durable de la Région de Bruxelles Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS)

Plus en détail

Extrait gratuit de la documentation «Rémunération et Paie Bâtiment»

Extrait gratuit de la documentation «Rémunération et Paie Bâtiment» Extrait gratuit de la documentation «Rémunération et Paie Bâtiment» Le caractère forfaitaire du salaire mensualisé ne s oppose pas à ce que le montant de la rémunération soit réduit pour les mois de travail

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

Produits d étanchéité

Produits d étanchéité 86 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Produits d étanchéité Gamme AXTER 88 87 Produits d étanchéité Gamme ALPAL / ALPAL TS Procédés d étanchéité monocouches autoprotégés. Les membranes ALPAL

Plus en détail

PRIME ÉNERGIE B5 TOITURE VERTE

PRIME ÉNERGIE B5 TOITURE VERTE PRIME ÉNERGIE B5 TOITURE VERTE Décision du 24 octobre 2013 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif à l octroi d aides financières en matière d

Plus en détail

ENTRETIEN DES TOITURES, TERRASSES, GOUTTIERES ET CHENEAUX DES BATIMENTS DE LA VILLE DE CLAYE-SOUILLY

ENTRETIEN DES TOITURES, TERRASSES, GOUTTIERES ET CHENEAUX DES BATIMENTS DE LA VILLE DE CLAYE-SOUILLY ENTRETIEN DES TOITURES, TERRASSES, GOUTTIERES ET CHENEAUX DES BATIMENTS DE LA VILLE DE CLAYE-SOUILLY CAHIERS DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Article 1 er Connaissances des lieux Le prestataire est

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite Gérer les congés Calcul et traitement comptable de la provision congés payés et RTT Référence Internet Disponible sur Internet + dans

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est?

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide 11 La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? 11 1. Définition 12 2. Composition 13 La fonction des éléments constitutifs de la toiture-terrasse

Plus en détail

Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois. Le panneau EUROTHANE AUTOPRO SI apporte à votre

Plus en détail

Fiche conseils. L incidence de la maladie sur le bulletin de salaire. *1 Calculer la retenue sur salaire pour maladie

Fiche conseils. L incidence de la maladie sur le bulletin de salaire. *1 Calculer la retenue sur salaire pour maladie EXTRAIT GRATUIT DU GUIDE PRATIQUE RESPONSABLE & GESTIONNAIRE PAIE Fiche conseils Maladie L incidence de la maladie sur le bulletin de salaire Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le

Plus en détail

Les étapes de la mise en place d un accord d intéressement

Les étapes de la mise en place d un accord d intéressement La rémunération et les cotisations Fiche n Les étapes de la mise en place d un accord d intéressement L intéressement est un outil de rémunération qui permet aux salariés d être associés aux résultats

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

La Gamme Universelle. Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses

La Gamme Universelle. Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses La Gamme Universelle Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses Axter : L étanchéité par excellence AXTER fabrique et commercialise en France et dans plus de 50 pays

Plus en détail

proforma terrassement

proforma terrassement proforma terrassement La qualité du terrassement est décisive, un terrassier professionnel doit vous garantir un strict respect des cotes et des niveaux. Nous vous conseillons vivement la mise en place

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Les toitures vertes Les Isnes 25 février 2014 Benoît Michaux ir. Chef-Adjoint de la division Enveloppe du bâtiment et

Plus en détail

Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels

Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels Juin 2009 Nos conseils pour répondre à la RT 2005* Murs extérieurs : Isolation en bardage simple ou double couche (page 44 et 45) TM 100 ép. 70 + TM 415

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE PLATE

ISOLER LA TOITURE PLATE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE PLATE

Plus en détail

Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP

Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP La rémunération et les cotisations Les règles de gestion des frais professionnels Référence Internet

Plus en détail

LOGIAL - 17 LOGEMENTS - ATHIS-MONS S O M M A I R E ------------ 0. GENERALITES... 1 1. TOITURES-TERRASSES NON ACCESSIBLES... 4

LOGIAL - 17 LOGEMENTS - ATHIS-MONS S O M M A I R E ------------ 0. GENERALITES... 1 1. TOITURES-TERRASSES NON ACCESSIBLES... 4 MAR CCTP Lot : 04 Etanchéité S O M M A I R E ------------ 0. GENERALITES... 1 1. TOITURES-TERRASSES NON ACCESSIBLES... 4 2. TOITURES-TERRASSES ACCESSIBLES... 7 9 3. EXUTOIRES DE DESENFUMAGE... 9 11 MAR

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

La procédure de consultation du comité d entreprise

La procédure de consultation du comité d entreprise Participer à la vie de l entreprise, défendre les intérêts des salariés Fiche n La procédure de consultation du comité d entreprise L employeur a l obligation de consulter le comité d entreprise avant

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA VIENNE

DEPARTEMENT DE LA VIENNE DEPARTEMENT DE LA VIENNE Commune de : Eaux de Vienne - siveer 55, rue de Bonneuil-Matours - 86000 POITIERS Tél : 05 49 61 61 38 Fax : 05 49 44 14 23 E-mail : pole-assainissement@eauxdevienne.fr Date de

Plus en détail

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 BULLETIN D INSCRIPTION - ASSOCIATION À retourner avant le 31 juillet 2015 ASSOCIATION :......

Plus en détail

CATALOGUE PRIX PRODUITS

CATALOGUE PRIX PRODUITS Les conduits de lumière CATALOGUE PRI PRODUITS Des solutions adaptées pour tous vos projets NEUF OU RENOVATION DISTRIBUTEUR ECLUSIF Vos pièces manquent de lumière? Offrez-vous la solution SOLATUBE à vos

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite Disponible sur Internet + dans l ouvrage (cf. page 4) Le versement d une prime d ancienneté ou d assiduité Attribuer des primes Référence

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LES CHOIX DE L AUTEUR DE PROJET ILLUSTRATION PAR UN EXEMPLE : AU STADE DE L ESQUISSE LE PARTI ARCHITECTURAL LES CHOIX DES SYSTÈMES DE TOITURE ILLUSTRATION

Plus en détail

Extrait gratuit de la publication. Gestion pratique du personnel et des rémunérations du BTP Editions Tissot 465

Extrait gratuit de la publication. Gestion pratique du personnel et des rémunérations du BTP Editions Tissot 465 Extrait gratuit de la publication «Gestion pratique du personnel et des rémunérations du BTP» Spécial rémunération Déterminer les frais professionnels, les primes et les avantages en nature Frais professionnels

Plus en détail

OFFICE DES ASPHALTES CAHIER DES CHARGES E T A N C H É I T É C L I M A T D E P L A I N E

OFFICE DES ASPHALTES CAHIER DES CHARGES E T A N C H É I T É C L I M A T D E P L A I N E OFFICE DES ASPHALTES CAHIER DES CHARGES FA S C I C U L E 1 E d i t i o n 2 0 0 5 E T A N C H É I T É D E S TO I T U R E S T E R R A S S E S C L I M A T D E P L A I N E 6 / 14, rue La Pérouse 75784 PARIS

Plus en détail

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011 Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation Liste de prix 2011 Natte d étanchéité, de desolidarisation et de drainage Nattes d étanchéité et desolidarisation en polyéthylène pour la pose

Plus en détail

Extrait n 1 du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait n 1 du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait n 1 du Guide Pratique du Trésorier CE L achat de cartes de réductions peut-il être imputé sur le budget de fonctionnement? La dualitédesbudgetsduce 2.2 E-Surquelbudgetimputertelleoutelle dépense

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

REFECTION D'ETANCHEITE SUR 5 COLLEGES DU DEPARTEMENT

REFECTION D'ETANCHEITE SUR 5 COLLEGES DU DEPARTEMENT CONSEIL GENERAL DE LA SOMME Direction des Bâtiments Départementaux 3 Rue Beauregard 80026 AMIENS CEDEX REFECTION D'ETANCHEITE SUR 5 COLLEGES DU DEPARTEMENT Lot 2 : Collège Jean MOULIN à ALBERT CAHIER DES

Plus en détail

Etanchéité. Sécurité. Façade. Solaire

Etanchéité. Sécurité. Façade. Solaire Etanchéité Solinet Systèmes de solins en aluminium «L utilisation de bandes solines métalliques est obligatoirement justifiable de l Avis Technique CSTB.» DTU 0. Edition /00 /0 NOUVEAU! Solinet 0/0 pour

Plus en détail

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Le rôledutrésorierce 1.2 / 5. Le suivi et la gestion des cotisations URSSAF Le CE peut être amené à

Plus en détail

Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité DOSSIER. Recommandations

Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité DOSSIER. Recommandations DOSSIER MAI 2012 04 Recommandations Professionnelles de la CSFE Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité CSFE Chambre Syndicale Française

Plus en détail

Solutions pour toitures végétalisées. HQEvégétalisation. isolation thermique. acoustique. sopranature

Solutions pour toitures végétalisées. HQEvégétalisation. isolation thermique. acoustique. sopranature Solutions pour toitures végétalisées HQEvégétalisation isolation thermique acoustique sopranature Sopranature sommaire 2 SOMMAIRE Pour une ville plus nature 3 Une démarche HQE 4 Une forte valeur ajoutée

Plus en détail

STATIONNEMENT DES VEHICULES

STATIONNEMENT DES VEHICULES SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU CIMETIERE DES JONCHEROLLES STATIONNEMENT DES VEHICULES Plan de situation 1 IDENTIFICATION Identité Adresse 95 rue Marcel Sembat 93430 VILLETANEUSE Dénomination Stationnement des

Plus en détail

Mise en œuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d étanchéité en toiture-terrasse DOSSIER FÉV. 2011

Mise en œuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d étanchéité en toiture-terrasse DOSSIER FÉV. 2011 DOSSIER FÉV. 2011 03 RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES DE LA CSFE Mise en œuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d étanchéité en toiture-terrasse CSFE Chambre Syndicale Française

Plus en détail

Planification + exécution GREEN Toit végétal

Planification + exécution GREEN Toit végétal Planification + exécution Eternit (Suisse) SA I CH- Niederurnen I CH-0 Payerne I www.swisspearl.ch Rev. 09.0 / web Sommaire Indications, généralités Programme Planification Exécution Formats, accessoires

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES FICHE TECHNIQUE : MONOCOQUES propose un large choix de garages préfabriqués monocoques en béton, garantie pour vous de trouver celui qui correspond parfaitement aux exigences techniques de votre projet.

Plus en détail

Le contexte et la méthode : pour être sûr de suivre la bonne démarche.

Le contexte et la méthode : pour être sûr de suivre la bonne démarche. Exemple de fiche conseil Définir le contrat de travail qui vous convient Conclure un contrat d extra Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

LES TOITURES TERRASSES stockage des eaux de pluie sur des toitures terrasses végétalisées ou non

LES TOITURES TERRASSES stockage des eaux de pluie sur des toitures terrasses végétalisées ou non stockage des eaux de pluie sur des toitures terrasses végétalisées ou non Toitures terrasses : de quoi parle-t-on 2 Toitures terrasses : les questions fréquemment soulevées 3 On dit que l entretien de

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

Toitures plates Partie 2

Toitures plates Partie 2 Toitures plates Partie 2 La toiture verte : les différents types, conception, mise en œuvre et sécurité contre l'incendie Vincent Jadinon Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 2 VILLAS JUMELLES A 1807 BLONAY PARCELLE N 1919

CONSTRUCTION DE 2 VILLAS JUMELLES A 1807 BLONAY PARCELLE N 1919 CONSTRUCTION DE 2 VILLAS JUMELLES A 1807 BLONAY PARCELLE N 1919 1/9 DESCRIPTIF GENERAL DE CONSTRUCTION GENERALITES Les travaux seront exécutés selon les règles de l art, en conformité avec le permis de

Plus en détail