LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE"

Transcription

1 LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE 1

2 LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE des O. P. A. Régime actuel : 1,24% Qui est concerné? En complément de leur régime de retraite complémentaire obligatoire par répartition, l ensemble des salariés des Caisses Régionales et filiales sous convention collective FNCA, quel que soit leur statut, bénéficient d un régime de retraite supplémentaire obligatoire géré par CCPMA PRÉVOYANCE Comment fonctionne le régime? Le régime fonctionne selon les règles de la capitalisation. Le salarié et l employeur versent un montant défini de cotisations sur un compte individuel en euros. La cotisation est aujourd hui supportée à parts égales entre le salarié et l employeur. Le cumul des cotisations et des revenus issus du placement financier des cotisations permet la constitution d une épargne. Elle est restituée sous forme de rente viagère au moment du départ à la retraite. 2

3 Un régime par capitalisation Le régime CCPMA prévoyance d Agrica assure un capital garanti par l affectation des cotisations et des produits financiers sur le compte de chacun des participants. Un régime collectif Dans le cadre de l article 83 du Code Général des Impôts, le régime 1,24 % bénéficie des conditions de déductibilité attachées aux régimes collectifs de retraite. Régime fiscal et social de la rente La rente est soumise à l impôt sur le revenu. Elle est soumise à la cotisation forfaitaire maladie ainsi qu à la CSG et à la CRDS, selon la situation de l'intéressé. 3

4 Une adhésion obligatoire Un accord des Partenaires Sociaux a rendu le régime obligatoire à compter du 1er janvier 1997 pour tous les Organismes Professionnels Agricoles qui adhéraient à CCPMA RETRAITE au 31 décembre 1996 Affiliation Tous les salariés des Organismes Professionnels Agricoles ayant adhéré au régime, doivent obligatoirement être affiliés dès lors qu ils totalisent 6 mois de présence continue ou discontinue au sein de l entreprise, y compris les périodes de maladie. Cependant, dans le cadre d un accord d entreprise, ce délai de 6 mois peut être réduit ou supprimé. 4

5 Cotisations Les Partenaires Sociaux ont choisi un régime de retraite supplémentaire à cotisations définies. Cela signifie que le montant des cotisations a été fixé conventionnellement et qu il ne peut être modifié. Taux de cotisation Part employeur Part salarié 1,24 % sur TA,TB et TC 0,62% 0,62% Dès que le salarié justifie de 6 mois de présence dans l entreprise, sa cotisation est due à compter du 1er jour du mois suivant. 5

6 Calcul des droits L épargne accumulée est fonction du volume des cotisations versées, de la durée de versement de ces cotisations ainsi que des produits financiers dégagés par leur placement. Le montant du capital évolue chaque année. La règle de calcul des droits est la suivante : Capital accumulé année N-1 + Cotisations nettes année N + Intérêts nets acquis année N = Capital accumulé Cotisations nettes = cotisations brutes frais sur versements Intérêts nets acquis = produits financiers frais de gestion et fonds de solidarité Les droits sont exprimés en euros. 6

7 Au moment de la liquidation des droits du salarié, le capital constitué est transformé en rente viagère par application du coefficient des rentes. Ce coefficient est fonction de l espérance de vie au moment du départ en retraite, du taux technique de la rente. Le calcul est le suivant : total du capital constitué tarif des rentes 4 = montant trimestriel de la rente Le montant de la rente supporte des frais de rente. La rente peut être revalorisée à la fin de chaque exercice civil. MODALITES DE REGLEMENT VERSEMENT D UNE RENTE TRIMESTRIELLE si SUPERIEURE ou EGALE à 120, si la rente trimestrielle est inférieure à 120 versement d un CAPITAL UNIQUE. Le calcul et le règlement sont mis en œuvre dès la demande de Retraite Complémentaire (option possible de versement ultérieur) 7

8 Une problématique : les taux de remplacement Les projections réalisées par le Conseil d Orientation des Retraites (COR) anticipent une baisse du taux de remplacement (proportion de la pension de retraite par rapport au dernier salaire d activité) Dans le régime agricole, les cotisations sur la tranche A permettent un complément du taux de remplacement de 5 à 10 % pour les années à venir (en fonction de la durée d activité dans ce régime) Les salariés du régime agricole partent aujourd hui avec un taux de remplacement moyen de 65 % * Nets de prélèvements et calculés dans l hypothèse d une carrière continue de 42,5 ans 8

9 Nouvelles possibilités liées à la réforme des retraites De nouvelles sources d alimentation sont possibles : Les versements individuels individuels et facultatifs réguliers ou libres Avantages : déductibilité du revenu imposable dans le cadre de l enveloppe fiscale d épargne retraite plafond de 10% des revenus professionnels N-1 (dans la limite de huit fois le plafond de la sécurité sociale) Les jours de CET possibilité d alimenter à hauteur de 10 jours par an son dispositif de retraite supplémentaire (sous réserve que l accord CET de la CR le prévoit) Avantages : Non soumis à l impôt sur le revenu Exonéré des charges sociales salariales (à l exception de la CSG et CRDS) et de la plupart des cotisations patronales. 9

10 Versements optionnels de retraite supplémentaire Retraite Moyenne Age du salarié au départ du contrat Classes d emplois Rémunération brute annuelle (moyennes 2010) Coût annuel pour le salarié (*) Régime actuel 1,24% collectif Complément annuel de retraite T% de remplacement supplémentaire Simulations avec 50 de versements / trimestre optionnels Coût annuel pour le salarié avant déduction fiscale Complément annuel de retraite T% de remplacement supplémentaire Simulations avec 100 de versements / trimestre optionnels Coût annuel pour le salarié avant déduction fiscale Complém ent annuel de retraite T% de remplacement supplémentaire 25 ans RM ,85 % ,71% ,42 % TAU ,85% ,18 % ,36 % 35 ans RM ,54% ,84 % ,67 % TAU ,54% ,35 % ,70 % 45 ans RM ,50% ,45 % ,90 % TAU ,50% ,73 % ,46 % 55 ans RM ,67% ,19 % ,38 % TAU ,67% ,29 % ,58 % 10

11 Déductions fiscales Vos versements sont déductibles de votre revenu imposable dans la limite de 10% de votre rémunération annuelle Votre économie d impôt dépend donc du montant de vos versements et de votre taux marginal d imposition. Exemple : Si vous choisissez un versement trimestriel de 100, et si votre taux marginal d imposition est de 30 %, votre économie d impôt sera de 120 (100 x 4 trimestres x 30 %) 400 Versts annuels 120 Moins = Economie d impôt 280 Effort réel d épargne 11

12 Rendement du régime 1,24 % Le rendement porté au compte des assurés ces dernières années est le suivant : 2006 : 3,10 % 2007 : 4,30 % 2008 : 3,30 % 2009 : 3,30 % 2010 : 3,10 % 2011 : 2,85 % Cela représente un rendement cumulé d un peu plus de 21 % pour les six dernières années, soit un taux annuel moyen de 3,32 % relativement attractif pour un placement sécurisé. Les partenaires sociaux ont pour objectif une politique de gestion financière basée sur deux principes : La sécurité optimale des fonds gérés La réalisation de performances sur le long terme (source rapport de gestion 2011 CCPMA prévoyance) 12

13 REPONSES aux QUESTIONS des SALARIES Qui peut en bénéficier : Tous les salariés du régime agricole, déjà adhérents à CCPMA prévoyance (Agrica). Modalités précises de ce dispositif : il s agit d une adhésion facultative, il suffit de vous procurer le bordereau de souscription que vous avez dû recevoir avec votre relevé de situation individuelle Agrica, également à votre disposition sur le site internet du SNECA : Mes congés et mes jours de RTT sont-ils éligibles : oui, sous réserve que l accord CET de votre CR le permette, vous pourrez alimenter votre dispositif de retraite supplémentaire à hauteur de 10 jours par an. Des économies d impôts à quelle hauteur : Vos versements sont déductibles de votre revenu imposable dans la limite de 10% de votre rémunération annuelle. Votre économie d impôt dépend donc du montant de vos versements et de votre taux marginal d imposition. Quelles sont les garanties, y a-t-il des risques : Le régime CCPMA prévoyance d Agrica assure un capital garanti par l affectation des cotisations et des produits financiers sur le compte de chacun des participants. Des montants sont-ils à respecter : Les versements ponctuels doivent être au minimum de 150, les versements réguliers mensuels à partir de 15. Des frais sont-ils prélevés : les frais sur versements se montent à 1,50 %, et les frais de gestion à 0,20 %. Ces taux sont compétitifs par rapport aux produits du marché. Une retraite améliorée dans quelle proportion : le tableau de la diapositive 10 montre l impact des cotisations supplémentaires. Exemple : un technicien commençant à 45 ans à verser 100 par trimestre, et ayant une rémunération brute annuelle de , percevra au moment de se retraite un complément annuel à sa retraite de base de 511 au titre du régime obligatoire des 1,24 % au titre du régime facultatif issu de ses versements optionnels. 13

14 ANNEXES Périodes de maladie Périodes de chômage Régime fiscal et social des cotisations Liquidation des droits Exceptions au versement sous forme de rente Majorations pour enfant Réversion des droits Décès du retraité Décès du salarié en activité Droits des orphelins de père et de mère De nouveaux motifs de rachat (réforme des retraites, de nouvelles possibilités) 14

15 Périodes de maladie : 2 situations le contrat de travail est maintenu : Jusqu au 90e jour d arrêt de travail, les cotisations dues au titre du présent régime sont calculées sur la base du salaire qu aurait perçu le participant s il n avait pas cessé son activité. A partir du 91e jour d arrêt de travail, les cotisations sont calculées sur les salaires et prestations complémentaires entrant dans l assiette des cotisations des assurances sociales éventuellement complétées par l attribution de droits gratuits par le fonds de solidarité du régime dans certaines conditions. le contrat de travail est rompu : Le versement des cotisations au titre du présent régime cesse mais l ancien salarié peut continuer à bénéficier à d une attribution gratuite de droits dans certaines limites.. 15

16 Périodes de chômage Le versement des cotisations au titre du présent régime cesse mais l ancien salarié bénéficie de droits gratuits dans certaines conditions. Régime fiscal et social des cotisations Les cotisations patronales et salariales sont, dans les limites légales, déductibles fiscalement et ne sont pas soumises à charges sociales. Liquidation des droits La liquidation des droits se fait, à la demande du participant, à condition qu il ait cessé de façon définitive son activité salariée dans l entreprise adhérente et qu il puisse bénéficier de sa pension de vieillesse du régime de base. La demande de liquidation doit s effectuer par écrit auprès du service Prestations Épargne d AGRICA. La retraite supplémentaire sera ensuite versée sous forme de rente tous les trimestres à compter du 1er jour du mois civil qui suit la date d'effet de la retraite. Majorations pour enfant Le régime ne prévoit pas de majorations familiales. 16

17 Réversion des droits Décès du retraité Le retraité opte ou non, au moment de la liquidation de ses droits, pour la réversion au profit de son conjoint survivant ou séparé de corps, au taux de 60 % du montant de la rente servie. Ce choix est définitif. S il fait cette demande, le conjoint divorcé non remarié bénéficie également de plein droit d une pension de réversion représentant 60 % des droits constitués par le retraité pendant la durée du mariage. En présence à la fois d un conjoint survivant ou séparé de corps et d un ou plusieurs conjoints divorcés non remariés, chaque conjoint peut recevoir une pension de réversion représentant 60 % des droits constitués, calculée au prorata de la durée de son mariage avec le décédé par rapport à la durée globale des mariages du participant. La pension de réversion est versée à compter du 1er jour du trimestre civil qui suit celui au cours duquel le décès du participant retraité est intervenu ou à la date à laquelle les conditions d ouverture des droits sont remplies, c est-à-dire : - avoir atteint 55 ans (sauf invalidité ou 2 enfants à charge au moment du décès), - ne pas avoir contracté un nouveau mariage. 17

18 Décès du salarié en activité En cas de décès d un salarié en activité, le conjoint survivant ou séparé de corps ou divorcé non remarié bénéficie obligatoirement d une pension de réversion. La réversion au profit du conjoint survivant ou séparé de corps s effectue au taux de 100 % des droits constitués, déduction faite des frais de rente. La réversion au profit du conjoint divorcé non remarié s effectue au taux de 100 % des droits constitués pendant la durée du mariage, déduction faite des frais de rente. En présence, à la fois d un conjoint survivant ou séparé de corps et d un ou plusieurs conjoints divorcés non remariés, chaque conjoint peut recevoir une pension de réversion représentant 100 % des droits constitués, déduction faite des frais de rente, calculée au prorata de la durée de son mariage avec le décédé par rapport à la durée globale des mariages du participant. 18

19 Décès du salarié en activité (suite) La pension de réversion est versée à compter du 1er jour du mois civil qui suit le décès du participant actif ou à la date à laquelle les conditions d ouverture des droits sont remplies, c est-à-dire : - avoir atteint 55 ans (sauf invalidité ou 2 enfants à charge au moment du décès), - ne pas avoir contracté un nouveau mariage. Lorsque le montant de la rente trimestrielle est inférieur à au seuil fixé par le Conseil d'administration, les droits inscrits sur le compte individuel du salarié décédé en activité sont versés sous forme d'un versement unique au profit du conjoint non séparé de corps, à défaut aux enfants du décédé par parts égales, à défaut aux héritiers. Le montant du capital correspond à 100 % des droits inscrits, déduction faite des frais de gestion. Il est versé dès qu'agrica a eu connaissance du décès et du bénéficiaire de la réversion. 19

20 Possibilités sorties anticipées en capital (réforme des retraites) Expiration des droits chômage en cas de licenciement Cessation d activité suite à liquidation judiciaire Invalidité 2 ème et 3 ème catégorie reconnue par la MSA Décès du conjoint ou du partenaire lié par un PACS Surendettement de l assuré Droits des orphelins de père et de mère Les orphelins bénéficient d une rente s ils ont moins de 21 ans ou s ils sont considérés comme étant à charge au moment du décès de leur dernier parent. La rente est égale à 100 % des droits acquis auprès du régime par le participant décédé, déduction faite des frais de rente. Elle est versée à compter du 1er jour du mois civil qui suit le décès du dernier parent ou du 1er jour du trimestre civil qui suit le décès du dernier parent bénéficiaire d une rente du régime. La rente cesse d être versée si l orphelin ne satisfait plus aux conditions, excepté le cas ou l orphelin a été reconnu invalide avant l âge de 21 ans. 20

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011 Article 83 : régime de retraite septembre 2011 PELT : CHIFFRES CLES 2009 et 2010 2009 2010 Versements (M ) 0.30 0.34 % participants 58 % 56 % Constat : Le dispositif n est utilisé que par à peine plus

Plus en détail

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS 1 LA RETRAITE Objectif Permettre au bénéficiaire de préserver un niveau de vie pas trop décalé par rapport à la période d' activité Limites des régimes obligatoires

Plus en détail

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA Le régime de retraite supplémentaire obligatoire Qui est concerné? Comment fonctionne le régime? Une adhésion obligatoire Date d adhésion Modalités pratiques Cessation d adhésion Affiliation Cotisations

Plus en détail

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués. Transparents Collège des conjoints survivants retraités. Mme Colas 1 er octobre 2015

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués. Transparents Collège des conjoints survivants retraités. Mme Colas 1 er octobre 2015 Transparents 2015 Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués Collège des conjoints survivants retraités Mme Colas 1 er octobre 2015 Votre caisse de retraite Les élus de la CARMF 2 Élus de

Plus en détail

CCN Mutualité. Mémento Prestations

CCN Mutualité. Mémento Prestations CCN Mutualité Mémento Prestations Mise à jour Janvier 2014 Sommaire Rappel des garanties 3 Page Détermination du salaire de référence 5 Constitution et prise en charge des dossiers Arrêts de travail 8

Plus en détail

CCN ALISFA. Mémento Prestations. Mise à jour Mars 2012

CCN ALISFA. Mémento Prestations. Mise à jour Mars 2012 CCN ALISFA Mémento Prestations Sommaire Rappel des garanties 3 Page Détermination du salaire de référence 5 Constitution et prise en charge des dossiers Arrêts de travail 8 Constitution et prise en charge

Plus en détail

Affiliation du chirurgien dentiste

Affiliation du chirurgien dentiste 2014 Affiliation du chirurgien dentiste EFFET DE L AFFILIATION Premier jour du trimestre civil qui suit le début d activité dans : le régime de base des libéraux, le régime complémentaire, le régime invalidité

Plus en détail

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT Contrat d'assurance collectif à cotisations définies souscrit par l'entreprise pour l'ensemble de ses salariés, ou une catégorie d entre eux, en vue de leur constituer

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Danemark Danemark : le système de retraite en 212 Il existe un régime public de base. Une prestation de retraite complémentaire sous conditions de ressources est versée aux retraités les plus défavorisés.

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE. Production agricole ANNEXE AUX CONDITIONS GÉNÉRALES

RÉGIME DE PRÉVOYANCE. Production agricole ANNEXE AUX CONDITIONS GÉNÉRALES RÉGIME DE PRÉVOYANCE Production agricole Régime conventionnel national de frais de prévoyance des salariés non cadre en agriculture www.groupama.fr ANNEXE AUX CONDITIONS GÉNÉRALES ANNEXE AUX CONDITIONS

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 15 AVRIL 2010

AVENANT N 2 DU 15 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3037 Convention collective nationale IDCC : 1921. PERSONNEL DES HUISSIERS DE JUSTICE AVENANT N O 26 DU

Plus en détail

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés La loi Madelin permet la déduction fiscale, sous certaines conditions, des cotisations versées par le travailleur non salarié pour se constituer

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13 Sommaire Introduction...13 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE...19 Chapitre 1 - Généralités sur l assurance vieillesse...21 Le financement des pensions...21 Le rôle

Plus en détail

Affiliation de la sage femme

Affiliation de la sage femme 2014 Affiliation de la sage femme EFFET DE L AFFILIATION Premier jour du trimestre civil qui suit le début d activité dans : le régime de base des libéraux, le régime complémentaire, le régime invalidité

Plus en détail

PROJET. PROTOCOLE D ACCORD Retraite Supplémentaire à cotisations définies

PROJET. PROTOCOLE D ACCORD Retraite Supplémentaire à cotisations définies PROJET PROTOCOLE D ACCORD Retraite Supplémentaire à cotisations définies Entre le représentant de l'unité Économique et Sociale constituée autour de la MUTUELLE ASSURANCE DES TRAVAILLEURS MUTUALISTES,

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU REGIME SUPPLEMENTAIRE DE RETRAITE COLLECTIVE (RSRC) De l Institution de Prévoyance Banque Populaire

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU REGIME SUPPLEMENTAIRE DE RETRAITE COLLECTIVE (RSRC) De l Institution de Prévoyance Banque Populaire NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU REGIME SUPPLEMENTAIRE DE RETRAITE COLLECTIVE (RSRC) De l Institution de Prévoyance Banque Populaire Entrée en vigueur le 1 er juillet 2014 Addendum à effet du 1 er janvier

Plus en détail

CCN DES CABINETS MEDICAUX REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL NON CADRES -

CCN DES CABINETS MEDICAUX REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL NON CADRES - Ancienneté requise : Un an d ancienneté dans le cadre du contrat de travail du participant DECES DECES TOUTES CAUSES En cas de Décès d un participant, il est versé au(x) bénéficiaire(s) un CAPITAL dont

Plus en détail

PRÉPARER SA RETRAITE ET RÉDUIRE SES IMPÔTS

PRÉPARER SA RETRAITE ET RÉDUIRE SES IMPÔTS PRÉPARER SA RETRAITE ET RÉDUIRE SES IMPÔTS Principale caractéristique des produits d épargne retraite : ils comportent un avantage fiscal qui vous permet de réduire votre effort d épargne. Mais cet avantage

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Pensions de réversion de la retraite complémentaire Guide salariés n o 8 Mars 2017 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

ACCORD DU 20 MAI 2005 (1)

ACCORD DU 20 MAI 2005 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE RÉMUNÉRATION DES SALARIÉS ET APPRENTIS DES COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL AGRICOLE

Plus en détail

TITRE III REGIME INVALIDITE DECES

TITRE III REGIME INVALIDITE DECES TITRE III REGIME INVALIDITE DECES ARTICLE PREMIER Conformément à l article L.644-2 du Code de la Sécurité Sociale, il est institué un régime d assurance invaliditédécès, fonctionnant à titre obligatoire

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale EPARGNE ENTREPRISE DISPOSITIF LÉGAL La Fiscalité de l Épargne Salariale LE CADRE FISCAL ET SOCIAL POUR L ENTREPRISE A - Les versements dans les dispositifs Nature du versement Charges sociales et taxes

Plus en détail

L Optimisation Retraite

L Optimisation Retraite L Optimisation Retraite «Stratégie et Réforme» Pascal SOULAINE APS tel : 03 26 82 84 84 mail : aps-consultants@wanadoo.fr 1 L APPROCHE GLOBALE Le Bilan et l Analyse de l Existant Les Objectifs et Les Expériences

Plus en détail

Collège des conjoints survivants retraités M me Colas 29 septembre 2017

Collège des conjoints survivants retraités M me Colas 29 septembre 2017 Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués 1 Collège des conjoints survivants retraités M me Colas 29 septembre Votre caisse de retraite 2 Effectifs au 1 er janvier Votre caisse de retraite

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES REMONTEES MECANIQUES ET DOMAINES SKIABLES

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES REMONTEES MECANIQUES ET DOMAINES SKIABLES CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES REMONTEES MECANIQUES ET DOMAINES SKIABLES REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Ensemble du personnel ouvrier, employé, technicien et agent

Plus en détail

Audit situation Cadre

Audit situation Cadre Dossier crée le 06 Juin 2017 Audit situation Cadre Dossier réalisé par : KPF Conseil Courriel : guiot.freddy@gmail.com Dossier réalisé pour : Monsieur SPECIMEN Cadre Synthèse des prestations de retraite

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ORGANISMES DE FORMATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ORGANISMES DE FORMATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ORGANISMES DE FORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE DESCRIPTIF DES GARANTIES PERSONNEL CONCERNE Les bénéficiaires des garanties du régime de prévoyance

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

FNAROPA - Commission Retraites Formation FNAR 24 Septembre 2013

FNAROPA - Commission Retraites Formation FNAR 24 Septembre 2013 Trois composantes : la Retraite de Base la Retraite Complémentaire la Retraite Supplémentaire Deux Types de Droits : le Droit Personnel le Droit à Réversion La Retraite de Base : la CARSAT (ex CRAM) la

Plus en détail

Memento Version Janvier Salariés Régime Général

Memento Version Janvier Salariés Régime Général Memento 2008 Version Janvier 2008 Salariés Régime Général CHARGES SOCIALES SUR SALAIRE (Taux au 01/01/2008, en %) TAXES DIVERSES PRÉV. RETRAITES COMPLÉMENTAIRES ASSEDIC SÉCURITÉ SOCIALE / URSSAF Employeur

Plus en détail

MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance

MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance Votre retraite et votre prévoyance Édition 2017 Vous exercez une profession libérale relevant du régime de la micro-entreprise, la Cipav est votre caisse de retraite

Plus en détail

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des salariés non cadres

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des salariés non cadres Collectives Osmose Prévoyance La protection des salariés non cadres Entreprises Prévoyance Osmose Prévoyance salariés non cadres Ce document décrit l offre standard pour les groupes de 1 à 19 non cadres.

Plus en détail

Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes

Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Cotisations 2012 Mémento des chirurgiens-dentistes Cotisations en première et deuxième année d activité Lorsque vous débutez votre

Plus en détail

L épargne salariale dans le BTP

L épargne salariale dans le BTP AFFAIRES SOCIALES Emploi - Protection sociale L épargne salariale dans le BTP En très bref FEVRIER 2016 Usage interne L épargne salariale dans le BTP 2 SOMMAIRE 1 - L intéressement... 3 2 - Le plan d épargne

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION (1 re édition en préparation)

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du

Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du 18.11.99 TITRE I : PRINCIPES GENERAUX Article 1 : Objet et date de mise en oeuvre Le régime de maintien de droits a pour objet de

Plus en détail

À vos côtés pour mieux protéger vos salariés! PRÉVOYANCE DES SALARIÉS DU BTP

À vos côtés pour mieux protéger vos salariés! PRÉVOYANCE DES SALARIÉS DU BTP À vos côtés pour mieux protéger vos salariés! PRÉVOYANCE DES SALARIÉS DU BTP ENTREPRISES Les conventions collectives du Bâtiment et des Travaux publics prévoient, pour chaque catégorie de personnel, une

Plus en détail

PREVAAL Article 83. Contrat d assurance collective de retraite supplémentaire à cotisations définies

PREVAAL Article 83. Contrat d assurance collective de retraite supplémentaire à cotisations définies PREVAAL Article 83 Contrat d assurance collective de retraite supplémentaire à cotisations définies Entreprise : une solution gagnante Un outil de management social Bien plus qu une augmentation de salaire,

Plus en détail

TITRE II RÉGIME COMPLÉMENTAIRE

TITRE II RÉGIME COMPLÉMENTAIRE ARTICLE 27 Les allocataires s'engagent à fournir un certificat de vie chaque fois que la demande leur en sera faite, sous peine de voir suspendre le service des allocations jusqu'à réception par la Caisse

Plus en détail

ACCORD DU 17 DÉCEMBRE 2007

ACCORD DU 17 DÉCEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif EXPLOITATION ET ENTREPRISES DE POLYCULTURE, ÉLEVAGE, ÉLEVAGES SPÉCIALISÉS (À L EXCEPTION DE LA PISCICULTURE), VITICULTURE,

Plus en détail

LA RETRAITE DE REVERSION

LA RETRAITE DE REVERSION LA RETRAITE DE REVERSION 1 LE REGIME GENERAL DE LA SECURITE SOCIALE LES REGIMES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO LES CONTACTS ET SOURCES D INFORMATION 2 LE REGIME GENERAL DE LA SECURITE SOCIALE CONDITIONS D

Plus en détail

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués Collège des conjoints survivants retraités

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués Collège des conjoints survivants retraités Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués Collège des conjoints survivants retraités M me Vergnon 16 septembre 2016 Votre caisse de retraite Effectifs au 1 er juillet 2016 2 Collèges Affiliés

Plus en détail

Copyright DGAFP /06/ :12:32

Copyright DGAFP /06/ :12:32 Circulaire du 20 décembre 2007 relative aux modalités de mise en œuvre de la réduction de cotisations salariales de sécurité sociale prévue à l article 3 du décret n 2007-1430 du 4 octobre 2007 portant

Plus en détail

PERENNA MADELIN RETRAITE

PERENNA MADELIN RETRAITE PERENNA MADELIN RETRAITE Une solution pour vous constituer un complément de retraite adapté à vos besoins DOCUMENT À CARACTÈRE PUBLICITAIRE PERENNA MADELIN RETRAITE Une offre adaptée à vos besoins EN PHASE

Plus en détail

Assemblée Générale des adhérents de l ASCAF Le 8 novembre 2016

Assemblée Générale des adhérents de l ASCAF Le 8 novembre 2016 Assemblée Générale des adhérents de l ASCAF Le 8 novembre 2016 Généralités Principe : Lorsqu un salarié ou retraité décède, appelé l ouvrant droit, une fraction de sa retraite complémentaire est susceptible

Plus en détail

Je prépare ma retraite CDG de l ORNE le 19 Octobre 2017

Je prépare ma retraite CDG de l ORNE le 19 Octobre 2017 Je prépare ma retraite CDG de l ORNE le 19 Octobre 2017 Octobre 2017 Direction des retraites et de la solidarité La retraite en France Assurance Retraite (Régime Général de la Sécurité Sociale) 3 La pension

Plus en détail

Quand? Comment? Combien?

Quand? Comment? Combien? Quand? Comment? Combien? Espérance de vie HOMME FEMME En Moyenne 69 66 63 72 69 65 73 70 67 75 76 72 72 68 68 77 73 69 78 74 70 80 76 71 81 77 73 82 78 74 83 79 75 84 81 77 85 85 82 82 78 78 En 2010 :

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3159 Convention collective nationale IDCC : 2596. COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES

Plus en détail

COTISATIONS LE RÉGIME DE RETRAITE ADDITIONNELLE. Références :

COTISATIONS LE RÉGIME DE RETRAITE ADDITIONNELLE. Références : COTISATIONS NOTE D'INFORMATION DU 22.09.2004 N 2004-33 SERVICE DOCUMENTATION LE RÉGIME DE RETRAITE ADDITIONNELLE EFFET AU 1 ER JANVIER 2005 Références : Loi n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des

Plus en détail

CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES

CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES KLESIA PRÉVOYANCE CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES Une protection sociale complète pour tous vos salariés Garanties PRÉVOYANCE UN NOUVEAU RÉGIME de prévoyance pour vos salariés DEPUIS LE 1 ER JANVIER

Plus en détail

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise.

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise. PEE PERCO Le plan d épargne entreprise (PEE) et le plan d épargne pour la retraite collective (PERCO) offrent la possibilité aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (celles

Plus en détail

épargne salariale PACTEO PRO Accélérez votre épargne projets et retraite

épargne salariale PACTEO PRO Accélérez votre épargne projets et retraite PROFESSIONNELS épargne salariale PACTEO PRO Accélérez votre épargne projets et retraite DEMANDEZ PLUS À VOTRE BANQUE PROFESSIONNELS, ARTISANS, COMMERCANTS Découvrez l efficacité et la simplicité de l épargne

Plus en détail

LE REGIME DE RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE OUVERT LE 1 ER JUILLET 1991 ET FERME LE 30 JUIN 1999

LE REGIME DE RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE OUVERT LE 1 ER JUILLET 1991 ET FERME LE 30 JUIN 1999 LE REGIME DE RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE OUVERT LE 1 ER JUILLET 1991 ET FERME LE 30 JUIN 1999 Créé en 1991, le régime de retraite surcomplémentaire a été annulé, pour une question de forme, par le Conseil

Plus en détail

ACCORD PROFESSIONNEL DU 17 DÉCEMBRE 2004

ACCORD PROFESSIONNEL DU 17 DÉCEMBRE 2004 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel DISPOSITIF DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE BRANCHE DES INDUSTRIES ÉLECTRIQUES ET GAZIÈRES AGENTS RÉSIDANT

Plus en détail

Guide pratique de l employeur Accord départemental de prévoyance de l Orne du 19 juin 2009

Guide pratique de l employeur Accord départemental de prévoyance de l Orne du 19 juin 2009 Guide pratique de l employeur Accord départemental de prévoyance de l Orne du 19 juin 2009 Salariés non-cadres agri PrÉVOYaNCE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...........................................................................................................................................................................3

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE SOCIAL N 121 SOCIAL N 44 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 octobre 2006 ISSN 1769-4000 REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE La loi du 21 août 2003 portant

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE Fiche Pratique LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE L ESSENTIEL La Loi reconnaît au Comité d Entre prise un rôle important pour toutes

Plus en détail

La durée de service de cette allocation, qui a un caractère temporaire, est variable selon la date à laquelle elle prend effet.

La durée de service de cette allocation, qui a un caractère temporaire, est variable selon la date à laquelle elle prend effet. Si votre conjoint était retraité, informez, dès son décès les différentes caisses de retraites de base et complémentaire dont il était allocataire. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 8. Pensions de réversion de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 8. Pensions de réversion de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 8 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord départemental

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord départemental MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION COMPLÉMENTAIRE PRÉVOYANCE DES SALARIÉS NON CADRES DES EXPLOITATIONS AGRICOLES ET

Plus en détail

AVENANT N 33 DU 16 DÉCEMBRE 2015

AVENANT N 33 DU 16 DÉCEMBRE 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3107 Accords collectifs nationaux BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS AVENANT N 33 DU

Plus en détail

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE FICHE PRATIQUE LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE L ESSENTIEL La Loi reconnaît au Comité d Entre prise un rôle important pour toutes

Plus en détail

Les fonctionnaires des fonctions publiques de

Les fonctionnaires des fonctions publiques de Selon mon statut Les fonctionnaires des fonctions publiques de l État territoriale er DE QUOI EST-ELLE COMPOSÉE? La retraite des fonctionnaires est retraite additionnelle. À QUEL ÂGE POURRAI-JE PRENDRE

Plus en détail

Questions Réponses du 7 juin 2004

Questions Réponses du 7 juin 2004 Ministère de la santé et de la protection sociale République Française DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU 5B Contribution à la charge de l employeur sur les régimes de retraite conditionnant

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Les bénéficiaires d un minimum de pension

Les bénéficiaires d un minimum de pension Les bénéficiaires d un minimum de pension En 2015, 18 % des pensions liquidées sont portées au minimum contributif au régime général, soit 7 points de moins qu en 2014. Cette baisse s explique par le durcissement

Plus en détail

AVENANT N 4 DU 9 JUIN 2016

AVENANT N 4 DU 9 JUIN 2016 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif PRÉVOYANCE DES SALARIÉS NON CADRES DES COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL AGRICOLE (Bretagne)

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2016

Taux de cotisations au 1 er janvier 2016 de cotisations au 1 er janvier 2016 Tableaux n 1 : taux de droit commun de sécurité sociale Assurances sociales agricoles d allocation s familiales maladie, vieillesse s (hors cas visés cidessous) : s

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Rhône-Alpes) (6 juillet

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2016

Taux de cotisations au 1 er janvier 2016 Taux de cotisations au 1 er janvier 2016 Tableaux n 1 : taux de droit commun de sécurité sociale Assurances sociales agricoles d allocation s familiales maladie, vieillesse Salariés (hors cas visés cidessous)

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Cotisations 2013 Mémento des chirurgiens-dentistes Début d activité page 2 En cours d activité page 5 Réductions de cotisations

Plus en détail

AVENANT N O 141 DU 30 NOVEMBRE 2006 (1)

AVENANT N O 141 DU 30 NOVEMBRE 2006 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9661. EXPLOITATIONS VITICOLES, MARAÎCHÈRES, ARBORICOLES, HORTICOLES, DE POLYCULTURE, D ÉLEVAGE ET PÉPINIÈRES

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000043 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.10.04;1.029.4 Montreuil, le 03/04/2012 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 18/03/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-039 OBJET : Loi n 2008-111 du 8 février 2008 pour le pouvoir d'achat TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

DESCRIPTIF DES GARANTIES

DESCRIPTIF DES GARANTIES CCN des remontées mécaniques et domaines skiables DESCRIPTIF DES GARANTIES w Édition février 2016 Régime de Prévoyance conventionnel obligatoire humanis.com Personnel concerné Ensemble du personnel ouvrier,

Plus en détail

Profiter de l épargne salariale

Profiter de l épargne salariale Profiter de l épargne salariale L épargne salariale regroupe un ensemble de dispositions (participation, intéressement ) en faveur des salariés dont certaines remontent au début de la V ème République.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3287 Convention collective nationale IDCC 1947. NÉGOCE DE BOIS D ŒUVRE ET PRODUITS

Plus en détail

BECOM GROUPE. Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable

BECOM GROUPE. Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable BECOM GROUPE Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable La Retraite chiffrée Quels seront mes revenus à la retraite? Ai-je constitué un capital suffisant? Quelle sera la

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 11 28 juin 2016 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Les évolutions récentes de la réversion et la majoration. de la réversion au régime général CNAV

Les évolutions récentes de la réversion et la majoration. de la réversion au régime général CNAV CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 27 juin 2012 à 9 h 30 «Réversion et veuvage : évolutions récentes» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les évolutions récentes

Plus en détail

AVENANT N 47 DU 22 FÉVRIER 2011

AVENANT N 47 DU 22 FÉVRIER 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3266 Convention collective nationale IDCC : 1671. MAISONS D ÉTUDIANTS AVENANT N 47 DU 22 FÉVRIER 2011 MODIFIANT L AVENANT

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 29/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE Référence de classement : 1. 010.04; 1.010.10;

Plus en détail

CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE DE CERTAINS TRAVAILLEURS SALARIES (CATS)

CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE DE CERTAINS TRAVAILLEURS SALARIES (CATS) SOCIAL 16 octobre 2001 N 78 SOCIAL N 35 ATTENTION Ce Bulletin est incomplet. Il comporte des annexes qui n apparaissent dans ce fichier. Pour vous les procurer, nous vous invitons à contacter Céline COSTE

Plus en détail

Contrat d assurance Collective Prévoyance à adhésion obligatoire

Contrat d assurance Collective Prévoyance à adhésion obligatoire Contrat d assurance Collective Prévoyance à adhésion obligatoire Notice d Information de l Assuré Conditions particulières Du contrat conclu entre le souscripteur : SA FNAC 9 RUE DES BATEAUX LAVOIRS 94768

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

N 2013 / 014 4/06/2013

N 2013 / 014 4/06/2013 N 2013 / 014 4/06/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Contact : Département Réglementation des prestations A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables

Plus en détail

Journée de la protection sociale des non-salariés agricoles

Journée de la protection sociale des non-salariés agricoles Journée de la protection sociale des non-salariés agricoles La retraite des non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire La retraite des non-salariés agricoles Les conditions La retraite forfaitaire (RF)

Plus en détail