Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l'avenir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l'avenir"

Transcription

1 Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l'avenir Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l'avenir Les enveloppes fluides de la Terre (atmosphère et hydrosphère) sont le siège d'une dynamique liée notamment à l'énergie reçue du Soleil. Elles sont en interaction permanente avec la biosphère et la géosphère. Le climat, à l'échelle globale ou locale, est à la fois le résultat de ces interactions et la condition de leur déroulement. La compréhension, au moins partielle, de cette complexité permet d'envisager une gestion raisonnée de l'influence de l'homme. Sans chercher l'exhaustivité, l'objectif de ce thème est d'aborder quelques aspects de la relation entre histoire des enveloppes fluides de la Terre et histoire du climat. - L'atmosphère initiale de la Terre était différente de l'atmosphère actuelle. Sa transformation est la conséquence, notamment, du développement de la vie. L'histoire de cette transformation se trouve inscrite dans les roches, en particulier celles qui sont sédimentaires. [Il s'agit de traiter le passage de l'atmosphère primitive à l'atmosphère oxydante en s'appuyant sur un nombre limité d'arguments pétrographiques.] - Les bulles d'air contenues dans les glaces permettent d'étudier la composition de l'air durant les dernières années y compris des polluants d'origine humaine. La composition isotopique des glaces et d'autres indices (par exemple la palynologie) permettent de retracer les évolutions climatiques de cette période. [Les élèves doivent connaître les apports essentiels de la glaciologie. Aucun autre argument n'est exigible, mais les élèves devront pouvoir étudier des documents permettant de les mettre en évidence.] [Les autres aspects de l'énergétique de la fibre musculaire sont exclus.] - L'effet de serre, déterminé notamment par la composition atmosphérique, est un facteur influençant le climat global. La modélisation de la relation effet de serre/climat est complexe. Elle permet de proposer des hypothèses d'évolutions possibles du climat de la planète notamment en fonction des émissions de gaz à effet de serre induites par l'activité humaine. [L'ensemble des mécanismes agissant sur le climat n'est pas au programme, mais on indiquera que l'effet de serre n'est qu'un facteur parmi d'autres. En particulier, l'influence des paramètres astronomiques pourra être évoquée, mais n'est pas exigible des élèves au baccalauréat.] - Sur les grandes durées (par exemple pendant le dernier milliard d'années), les traces de variations climatiques importantes sont enregistrées dans les roches sédimentaires. Des conditions climatiques très éloignées de celles de l'époque actuelle ont existé. [On étudie seulement un exemple permettant de reconstituer les conditions climatiques et leur explication en termes de géodynamique. L'histoire de la variation du climat en elle-même est hors programme ainsi que l'étude exhaustive des relations entre géodynamique et climat.]

2 I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 1) Les archives du climat - Les bulles d'air contenues dans les glaces permettent d'étudier la composition de l'air durant les dernières années y compris des polluants d'origine humaine. La composition isotopique des glaces et d'autres indices (par exemple la palynologie) permettent de retracer les évolutions climatiques de cette période. [Les élèves doivent connaître les apports essentiels de la glaciologie. Aucun autre argument n'est exigible, mais les élèves devront pouvoir étudier des documents permettant de les mettre en évidence.] a) Les glaces La glace résulte de l'accumulation puis du tassement de la neige. En réalisant des carottages dans les glaciers, surtout en Antarctique, on accède ainsi à de la glace formée il y a plusieurs centaines de milliers d'année. Or, lorsqu'elle se forme, la glace piège des bulles d'air dont la composition est exactement celle de l'atmosphère. En faisant fondre la glace, les bulles d'air sont libérées et ont peu ainsi connaître la composition de l'atmosphère (taux de CO 2, d'o 2 etc ) telle qu'elle était au moment de sa formation. Les forages les plus profonds permettent de remonter jusqu'à ans, avec une précision d'environ 1000 ans pour les couches les plus profondes. L'analyse de la composition des bulles d'air piégées dans la glace permet de connaître la composition passée de l'atmosphère. Par ailleurs, la composition de la neige elle même nous apporte des indications sur la température. On trouve en effet 2 isotopes différents de l'oxygène dans les molécules d'eau : 18O et 16O. Or on constate que plus la température atmosphérique est élevée, plus on retrouve de 18 O dans la vapeur d'eau, et donc plus tard dans l'eau des précipitations, dans la neige, puis dans la glace. Le rapport 18 O/ 16 O de la glace permet de déduire la température de l'atmosphère au moment de sa formation. Remarque : on utilise souvent une valeur plus commode, le δ 18 O qui s'utilise de la même manière que le rapport 18 O/ 16 O.

3 b) D autres indices Les sédiments océaniques piègent également les isotopes de l'oxygène. On constate par contre que ce rapport présente une évolution opposée à celle mesurée dans la glace. Sur les continents, les variations climatiques sont enregistrées par les sédiments des lacs et des tourbières dans lesquels on retrouve des grains de pollens. Ces derniers nous informent directement sur la composition passée de la flore. Chaque espèce ayant des exigences écologiques différentes, il est possible de déduire de ce diagramme l'évolution locale du climat.

4 2) Origines des variations climatiques récentes - L'effet de serre, déterminé notamment par la composition atmosphérique, est un facteur influençant le climat global. La modélisation de la relation effet de serre/climat est complexe. Elle permet de proposer des hypothèses d'évolutions possibles du climat de la planète notamment en fonction des émissions de gaz à effet de serre induites par l'activité humaine. [L'ensemble des mécanismes agissant sur le climat n'est pas au programme, mais on indiquera que l'effet de serre n'est qu'un facteur parmi d'autres. En particulier, l'influence des paramètres astronomiques pourra être évoquée, mais n'est pas exigible des élèves au baccalauréat.] Les variations climatiques du dernier million d année sont marquées par l alternance de périodes très froides (périodes glaciaires) et de périodes de réchauffement. On retrouve la périodicité de ces alternances dans des variations de l orbite de la Terre. Ces variations qui influent en effet sur la quantité d énergie reçue par la Terre ne peuvent qu en partie expliquer les importantes variations de températures constatées. D autres facteurs interviennent et amplifient les effets de ces fluctuations orbitales. 1 er exemple : influence de l albedo (livre p.72) Lorsque le climat se refroidit, la surface du globe couverte par les glaces augmente. Or, la glace réfléchit davantage la lumière incidente que l océan. On appelle albedo le pourcentage de lumière renvoyé. L albédo de la glace est d environ 90%, celui de l océan environ 30%. Donc plus la glace s étend, plus l albedo augmente, et la quantité d énergie solaire absorbée par la Terre diminue. Ce cercle vicieux amplifie la variation climatique initiée par les variations orbitales. 2 ème exemple : influence des gaz à effet de serre (document) Si on compare les variations récentes de la composition de l atmosphère (déterminée à partir des bulles d air piégées dans la glace) avec les variations de la température (déterminées à partir des rapports isotopiques) on constate que ces dernières sont fortement corrélées aux taux de CO 2 et de CH 4. Il existe donc un lien entre les variations récentes du taux de CO 2 et de CH 4 atmosphérique et le climat. (document 2 p.71) Or ces 2 gaz sont transparents pour les longueurs d ondes visibles mais opaques pour les infrarouges (rayonnement émis par tout corps chauffé). Cela signifie qu ils laissent passer la lumière incidente du soleil mais absorbent et réémettent en partie vers le sol les infrarouges (et donc la chaleur) émis par la Terre : on parle de gaz à effet de serre. (schéma)

5 (modèle numérique effet de serre) Bien que leur concentration soit infime, ces 2 gaz, ainsi que la vapeur d eau, contribuent considérablement à réchauffer l atmosphère. En l absence d effet de serre, la température de l atmosphère serait en moyenne de -18 C! Depuis la révolution industrielle du XIXème siècle, la concentration atmosphérique de ces 2 gaz a augmenté très nettement. Cette augmentation est liée aux émissions d origine anthropique (origine humaine) consécutives à l utilisation des combustibles fossiles et aux pratiques agricoles. (modélisation informatique, simclimat) Il est difficile de prévoir quelle sera exactement l évolution du climat suite à cette augmentation. En effet, de très nombreux facteurs interviennent et interagissent. Par exemple, le réchauffement de l océan va entraîner une libération du CO 2 dissous dans l atmosphère, accentuant l effet de serre (rétroaction positive=cercle vicieux). Le carbone circule en effet dans les 4 enveloppes externes de la Terre (atmosphère, hydrosphère, biosphère et lithosphère) selon un cycle très complexe (cycle du carbone). Pour prévoir l évolution future du climat il faudrait pouvoir mettre en équation toutes ces interactions, c est ce qu on appelle un modèle numérique (ex : simclimat). Ces modèles ont hélas pour l instant une marge d incertitude importante, mais il est probable qu en l absence de mesures drastiques pour réduire les émissions de CO 2 (voir protocole de Kyoto) le climat global de la Terre se réchauffe durablement.

6 II Atmosphère et climat aux grandes échelles de temps 1) De l atmosphère primitive à l atmosphère actuelle - L'atmosphère initiale de la Terre était différente de l'atmosphère actuelle. Sa transformation est la conséquence, notamment, du développement de la vie. L'histoire de cette transformation se trouve inscrite dans les roches, en particulier celles qui sont sédimentaires. [Il s'agit de traiter le passage de l'atmosphère primitive à l'atmosphère oxydante en s'appuyant sur un nombre limité d'arguments pétrographiques.] Exploitation des documents p.84, 85 L atmosphère primitive de la Terre s est formée peu de temps après son accrétion (sa formation par agglomération de corps plus petits). Elle provient du dégazage des roches (alors en fusion) du manteau. Sa composition peut être déduite : - des gaz émis par les volcans actuels (ces gaz proviennent eux aussi du dégazage d un magma d origine mantellique) - des gaz contenus dans les météorites (la composition de ces dernières n ayant pas évolué depuis la formation du système solaire) Contrairement à l atmosphère actuelle, qui contient essentiellement du N2 (78%) et de l O 2 (21%), l atmosphère primitive devait contenir surtout de la vapeur d eau et du CO 2. Lorsqu elle s est suffisamment refroidie, la vapeur d eau a pu se condenser, remplissant les océans. Une fois l essentiel de la vapeur d eau éliminée, l atmosphère contenait essentiellement du CO 2.

7 Entre -3 et -2 Ga se sont formés des roches sédimentaires riches en oxydes de fer. Or, ces oxydes ne peuvent se former que dans une atmosphère oxydante, c'est-à-dire riche en O 2. Au cours de cette période, l atmosphère initialement réductrice est devenue oxydante. Ce changement résulte de l activité des premiers êtres vivants photosynthétiques, probablement des bactéries vivant en colonies. Ces colonies bactériennes sont à l origine de formations sédimentaires caractéristiques : les stromatolites. Un autre phénomène a contribué à diminuer le taux de CO 2 atmosphérique. Le CO 2 est un gaz très soluble dans l eau. L eau de pluie, chargée en CO 2 altère les roches en dissolvant certains minéraux, notamment ceux contenant du calcium. Cette réaction consomme le CO 2. Exemple : dissolution du calcaire CaCO 3 + H 2 O + CO 2 Ca HCO 3 - L atmosphère initiale était très riche en CO 2. L activité des premiers êtres vivants photosynthétiques et l altération des minéraux calciques ont considérablement diminué le taux de ce gaz dans l atmosphère, tandis que le taux de O 2 augmentait.

8 2) Evolution ultérieure du taux de CO 2 et du climat - Sur les grandes durées (par exemple pendant le dernier milliard d'années), les traces de variations climatiques importantes sont enregistrées dans les roches sédimentaires. Des conditions climatiques très éloignées de celles de l'époque actuelle ont existé. Le taux de CO 2 atmosphérique a par la suite connu d autres fluctuations importantes. Ces fluctuations résultent entre autre de la formation des gisements de combustibles fossiles (qui «fixent» le carbone dans la lithosphère) notamment au Carbonifère (-300 Ma). L érosion des chaînes des montagnes consomme aussi du CO 2, et à l inverse la précipitation et la sédimentation du calcaire en libère. Ces variations du taux de CO 2 ont entraîné d importantes variations de la température moyenne du globe. Ces changements climatiques sont inscrits dans les roches sédimentaires (ex : bauxite = climat tropical, tillites = climat glaciaire) et dans les archives fossiles.

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP :

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : En rouge : les objectifs En bleu : les activités pratiques

Plus en détail

Thème : Atmosphère, hydrosphère, climats

Thème : Atmosphère, hydrosphère, climats Thème : Atmosphère, hydrosphère, climats Chapitre 1 : Les facteurs agissant sur la température de surface 1. Bilan radiatif Le flux solaire incident correspond à l'énergie reçue par la Terre. La valeur

Plus en détail

Quels sont les liens entre CO 2 et température?

Quels sont les liens entre CO 2 et température? Frédéric Parrenin (CNRS) est glaciologue et paléoclimatologue au Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'environnement (LGGE), à Grenoble. Après une formation en mathématiques à l École normale

Plus en détail

Thème 1: DU PASSE GEOLOGIQUE A L EVOLUTION FUTURE DE LA PLANETE. 1.1 Les climats passés de la planète.

Thème 1: DU PASSE GEOLOGIQUE A L EVOLUTION FUTURE DE LA PLANETE. 1.1 Les climats passés de la planète. Thème 1: DU PASSE GEOLOGIQUE A L EVOLUTION FUTURE DE LA PLANETE 1.1 Les climats passés de la planète. Les changements du climat des 700 000 dernières années La glace des calottes polaires, mémoire du climat

Plus en détail

CHAP 01-ACT PB/DOC-Les archives du climat

CHAP 01-ACT PB/DOC-Les archives du climat Thème : L eau CHAP 01-ACT PB/DOC-Les archives du climat Mots clés : Traceurs chimiques ; Climat ; Erosion ; Dissolution ; CORRIGE Objectifs : Résolution d un problème scientifique Analyse et synthèse de

Plus en détail

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Le climat change

Plus en détail

Thème 2 Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol

Thème 2 Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Thème 2 Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol L Homme a besoin de matière et d énergie. La croissance démographique place l humanité face à un enjeu majeur : trouver et exploiter des ressources

Plus en détail

Thème 1 La Terre, la vie et l évolution du vivant. Chapitre 1 : La Terre, une planète habitée

Thème 1 La Terre, la vie et l évolution du vivant. Chapitre 1 : La Terre, une planète habitée Thème 1 La Terre, la vie et l évolution du vivant Chapitre 1 : La Terre, une planète habitée Introduction Chapitre 1 : LA TERRE, UNE PLANÈTE HABITÉE Grâce aux sondes envoyées dans l espace, les connaissances

Plus en détail

2nde - Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains

2nde - Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains 2nde - Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains On se situe - dans la classe de seconde - dans le thème 2 «enjeux planétaires contemporains : énergie, sol» - dans l item 1 «l énergie solaire». Notions

Plus en détail

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers :

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers : La planète Terre : une planète habitable et habitée. Dans ce chapitre, nous allons essayer de comprendre - En quoi la Terre apparaît comme une planète originale dans le système solaire, et a permis l apparition

Plus en détail

THEME 2 : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol

THEME 2 : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol THEME 2 : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Quels sont les ressources utilisées par les Hommes? L eau La nourriture : végétale et animale L énergie ( charbon, gaz, pétrole, électricité) L

Plus en détail

Spectroscopie du Soleil

Spectroscopie du Soleil Spectroscopie du Soleil Niveau - Seconde Objectif Déterminer les longueurs d onde de certaines raies d absorption dans une partie du spectre du Soleil. Identifier les entités chimiques présentes dans la

Plus en détail

La COP 21. Quelques activités pour la classe.

La COP 21. Quelques activités pour la classe. La COP 21 Quelques activités pour la classe. A l école Quelques pistes d activités à mener en classe A partir de photographies, enclencher, réactiver des connaissances, débattre et sensibiliser les élèves

Plus en détail

3. Procaryotes: les Bactéries et les Archées

3. Procaryotes: les Bactéries et les Archées 3. Procaryotes: les Bactéries et les Archées Les Bactéries et les Archées sont des procaryotes, ce qui signifie qu'ils n'ont pas de noyau d'une cellule ou d'autres organites membranaires dans leurs cellules.

Plus en détail

THÈME : L EAU DOMAINE D ÉTUDE : EAU ET ENVIRONNEMENT mots clés : Concrétion climat- surveillance et lutte contre les pollutions

THÈME : L EAU DOMAINE D ÉTUDE : EAU ET ENVIRONNEMENT mots clés : Concrétion climat- surveillance et lutte contre les pollutions TP TS- SPE THÈME : L EAU DOMAINE D ÉTUDE : EAU ET ENVIRONNEMENT mots clés : Concrétion climat- surveillance et lutte contre les pollutions PAGE 1 I. Activité documentaire : Mers et Océans, réservoir d

Plus en détail

Qu est-ce que le système climatique?

Qu est-ce que le système climatique? Qu est-ce que le système climatique? Un ensemble de composantes Le système climatique est constitué de cinq composantes : l atmosphère (couche gazeuse enveloppant la Terre), l hydrosphère (mers et océans,

Plus en détail

LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION

LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION 13 Sources : Climats d Aubrac années 1970 à 2055 Jean-Pierre LEMARCHAND Ingénieur météo honoraire Climats d Aubrac INTRO: Météo

Plus en détail

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Introduction sur les gaz à effets de serre» de la semaine 2

Plus en détail

CHAP I : Les climats passés de la Terre

CHAP I : Les climats passés de la Terre CHAP I : Les climats passés de la Terre Les variations climatiques sont étudiées à deux échelles de temps : - le dernier million d années où la continuité des enregistrements géologiques permet d observer

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Vue par Messenger en C est la planète la plus proche du Soleil Et la plus petite des planètes telluriques

Vue par Messenger en C est la planète la plus proche du Soleil Et la plus petite des planètes telluriques Vue par Messenger en 2008 C est la planète la plus proche du Soleil Et la plus petite des planètes telluriques 2440 km 6000 km 6400 km 3400 km Mercure Vénus Terre Mars L orbite de Mercure est assez elliptique

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

Le système solaire. Notre système solaire* est composé d un. ensemble de planètes et d autres astres* qui. tournent autour d une même étoile*.

Le système solaire. Notre système solaire* est composé d un. ensemble de planètes et d autres astres* qui. tournent autour d une même étoile*. Le système solaire Notre système solaire* est composé d un ensemble de planètes et d autres astres* qui tournent autour d une même étoile*. Le Soleil est l étoile de notre système solaire. LEXIQUE système

Plus en détail

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches B. LES ACTIONS DE L EAU SUR LA CROÛTE OCÉANIQUE À chaque étape de l histoire de la croûte océanique, l eau est présente : - dès sa mise en place au

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Pricewaterhouse Coopers Services GIE

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Pricewaterhouse Coopers Services GIE Strategy Développement Durable Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Pricewaterhouse Coopers Services GIE Rapport de restitution Décembre 2015 Sommaire 1. Personne morale concernée 3

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT L'environnement de la planète Terre correspond à tous les éléments du Système Solaire dont elle fait partie. L'environnement de la Terre a pu être découvert

Plus en détail

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D I. SAVOIR RECONNAITRE LES DIFFÉRENTS SPECTRES (4 PTS) Compléter la légende, en indiquant la lettre majuscule qui désigne le spectre sur le document ci contre 1) Spectre de raies d émission C 2) Spectre

Plus en détail

ASTRONOMIE. L aspect de la Lune change. L angle sous lequel on voit la partie éclairée de la Lune change au cours de son mouvement.

ASTRONOMIE. L aspect de la Lune change. L angle sous lequel on voit la partie éclairée de la Lune change au cours de son mouvement. COMPLEMENT DE CONNAISSANCES ASTRONOMIE LA LUNE Le Soleil éclaire en permanence la moitié du globe lunaire qui renvoie à son tour, dans l espace, une partie de la lumière reçue. L autre moitié est dans

Plus en détail

Atelier de Sensibilisation des acteurs de la filière bois Energie sur le lien entre Déforestation et Changements climatiques 30/ 11/ 2013 Ouagadougou

Atelier de Sensibilisation des acteurs de la filière bois Energie sur le lien entre Déforestation et Changements climatiques 30/ 11/ 2013 Ouagadougou Atelier de Sensibilisation des acteurs de la filière bois Energie sur le lien entre Déforestation et Changements climatiques 30/ 11/ 2013 Ouagadougou MODULE1 Les changements climatiques : Causes conséquences-

Plus en détail

Fiche pédagogique n 10 Vénus, planète de la soeur de la terre: une comparaison

Fiche pédagogique n 10 Vénus, planète de la soeur de la terre: une comparaison Fiche pédagogique n 10 Vénus, planète de la soeur de la terre: une comparaison Jusqu'aux années 60, Vénus a été souvent considérée comme la "soeur jumelle" de la Terre, parce que Vénus est la planète la

Plus en détail

Dans la légende, il existe des indications du métamorphisme régional (= métamorphisme général).

Dans la légende, il existe des indications du métamorphisme régional (= métamorphisme général). À partir de l'extrait de carte géologique de la Fiance au millionième fourni, et de sa légende, décrivez et interprétez les phénomènes métamorphiques visibles dans les Alpes franco-italiennes. (oral Agro-véto

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre Phénomènes de transfert de chaleur et de masse Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL Matériaux 4 ième semestre Prof. H. HOFMANN Laboratoire de Technologie des Poudres EPFL / IMX 2 PHENOMENES DE TRANSFERT I. TRANSFERT

Plus en détail

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les termes du bilan énergétique La moyenne planétaire et annuelle Les variations spatiales du bilan radiatif net Les variations

Plus en détail

Quelques définitions...

Quelques définitions... Écologie des écosystèmes Cas particulier des agro-écosystèmes et des écosystèmes forestiers Carole Chateil chateil@mnhn.fr Quelques définitions...! Espèce : groupe de populations naturelles réellement

Plus en détail

Une éducation au développement durable

Une éducation au développement durable Une éducation au développement durable Après une année d'expérimentation (2003-2004), conduite dans 84 établissements répartis dans 10 académies, l'éducation à l'environnement pour un développement durable

Plus en détail

Les verbes en -ier, -uer,-ouer : Les nuages et les volcans in Système Terre, Ichtiaque Rasool (Flammarion, 1993) pp

Les verbes en -ier, -uer,-ouer : Les nuages et les volcans in Système Terre, Ichtiaque Rasool (Flammarion, 1993) pp Les verbes en -ier, -uer,-ouer : Les nuages et les volcans in Système Terre, Ichtiaque Rasool (Flammarion, 1993) pp. 47-65 2 écrivez, lorsque cela est indiqué, l infinitif de chaque verbe en caractères

Plus en détail

Cette masse s est alors embrassée et est devenue le soleil. Les masses plus petites sont devenues les planètes que nous connaissons aujourd hui.

Cette masse s est alors embrassée et est devenue le soleil. Les masses plus petites sont devenues les planètes que nous connaissons aujourd hui. 1 2 Il y a environ 4.5 milliards d'années, le système solaire n était qu un gros nuage de gaz, principalement de l hydrogène et de l hélium et de poussière dans l espace. Durant des millions d années,

Plus en détail

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme T3 : Enjeux planétaires contemporains U1 : Géothermie et propriétés thermique de la Terre Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme I. La géothermie Les hommes recherchent des

Plus en détail

Représentation des interactions sous-maille entre glace de mer et océan dans les modèles de grande échelle

Représentation des interactions sous-maille entre glace de mer et océan dans les modèles de grande échelle Thèse de doctorat présentée en vue de l'obtention du grade de docteur en sciences par Antoine Barthélemy Représentation des interactions sous-maille entre glace de mer et océan dans les modèles de grande

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 LES ÉTATS ET CHANGEMENTS D'ÉTAT DE L'EAU CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 LES ÉTATS ET CHANGEMENTS D'ÉTAT DE L'EAU CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur 5 ème COURS Chimie Chapitre 4 LES ÉTATS ET CHANGEMENTS D'ÉTAT DE L'EAU CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 51 a Les trois états de l'eau sont

Plus en détail

Sciences La matière L eau : le cycle de l eau

Sciences La matière L eau : le cycle de l eau Sciences La matière L eau : le cycle de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et leurs conséquences dans le cycle. - Imaginer

Plus en détail

Fossiles : Empreintes du temps

Fossiles : Empreintes du temps Fossiles : Empreintes du temps 1. Rappels sur l évolution La terre s est formée il y a 4,5 milliards d années, la vie est apparue 3,2 milliards d années après. Les animaux et les plantes n ont pas toujours

Plus en détail

Exercices. Exercices d application. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 18. Combustion et énergie chimique. 5 minutes chrono!

Exercices. Exercices d application. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 18. Combustion et énergie chimique. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. dioxyde de carbone ; de l'eau b. 5 c. mol ; J.mol 1 d. chimique e. libère ; exothermique f. 1000 à 10 000 2. QCM a. 2 C 2 H 6 (g)

Plus en détail

CHAPITRE 2 : RÔLES DE L'ÉNERGIE SOLAIRE À L'ÉCHELLE PLANÉTAIRE

CHAPITRE 2 : RÔLES DE L'ÉNERGIE SOLAIRE À L'ÉCHELLE PLANÉTAIRE CHAPITRE 2 : RÔLES DE L'ÉNERGIE SOLAIRE À L'ÉCHELLE PLANÉTAIRE LES VARIATIONS DE L'ÉNERGIE SOLAIRE REÇUE PAR LA TERRE Répartition de la température sur Terre LES VARIATIONS DE L'ÉNERGIE SOLAIRE REÇUE PAR

Plus en détail

L altération des roches - CORRECTION. Les différents types d érosion Le système des carbonates dans l océan

L altération des roches - CORRECTION. Les différents types d érosion Le système des carbonates dans l océan Mots-clefs : Erosion ; dissolution ; concrétion. L altération des roches - CORRECTION Contexte du sujet : Le climat a fortement évolué depuis la formation de la Terre. Comment l altération des roches par

Plus en détail

Le rayonnement thermique et la loi du Corps Noir

Le rayonnement thermique et la loi du Corps Noir Le rayonnement : Le rayonnement thermique et la loi du Corps Noir Un corps chauffé émet de l'énergie sous forme de rayonnement électromagnétique. Une des particularités de ce rayonnement dit "thermique"

Plus en détail

DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT DU PROGRAMME DE SVT EN SECONDE

DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT DU PROGRAMME DE SVT EN SECONDE DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT DU PROGRAMME DE SVT EN SECONDE Document d'accompagnement du programme de seconde, texte provisoire, 09/11/1999 1/5 Ce document d accompagnement complète le nouveau programme de

Plus en détail

Modes de production de la lumière

Modes de production de la lumière D OÙ VIENT LA LUMIÈRE? La lumière est présente partout où on se tourne. Mais elle provient uniquement des sources lumineuses. Ces sources de lumière ont plusieurs propriétés. Les sources productrices de

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Distribution Services IKEA France Rapport final

Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Distribution Services IKEA France Rapport final 2012 Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Distribution Services IKEA France Rapport final Eric Ernoult 3 rue du Louvre 75001 Paris Tél : 01 44 55 38 56 eric.ernoult@climatmundi.fr 19 novembre 2012

Plus en détail

1 S TP 4.5 : FORMATION DE LA CROUTE OCEANIQUE A LA DORSALE

1 S TP 4.5 : FORMATION DE LA CROUTE OCEANIQUE A LA DORSALE 1 S TP 4.5 : FORMATION DE LA CROUTE OCEANIQUE A LA DORSALE OCEANIQUE La fusion partielle de l asthénosphère fournit un magma chaud qui remonte à la surface grâce à sa faible densité. Ce magma de composition

Plus en détail

Proposer une démarche permettant de répondre au problème posé. Étape 2 : Mettre en œuvre un protocole de résolution (20min)

Proposer une démarche permettant de répondre au problème posé. Étape 2 : Mettre en œuvre un protocole de résolution (20min) TP 1 : étude de la géothermie des mines Gaspé au Québec Obligatoire THEME 2 Chapitre 2 Fiche sujet candidat La Terre émet à sa surface de l énergie thermique. L Homme utilise cette énergie, dite géothermique,

Plus en détail

La SERRE : un espace de vie. Groupe : Classe de Troisième

La SERRE : un espace de vie. Groupe : Classe de Troisième La SERRE : un espace de vie Groupe : Classe de Troisième Sommaire A quoi sert une serre? Comment et avec quoi est-elle réalisée? Comment appelle-t-on la culture sous serre? Quel phénomène utilise la serre?

Plus en détail

Les instruments d'observation en Astronomie

Les instruments d'observation en Astronomie Les instruments d'observation en Astronomie Les problèmes liés à l'atmosphère terrestre Caractéristiques optiques des télescopes L'instrumentation en Astronomie Les problèmes liés à l'atmosphère terrestre

Plus en détail

TP de chimie n 3 Facteurs influant sur la vitesse d une réaction chimique

TP de chimie n 3 Facteurs influant sur la vitesse d une réaction chimique TP de chimie n 3 Facteurs influant sur la vitesse d une réaction chimique Compte rendu Les objectifs du TP sont d étudier les paramètres (appelés facteurs cinétiques) qui agissent sur la rapidité d évolution

Plus en détail

CHAPITRE II LE VOLCANISME

CHAPITRE II LE VOLCANISME CHAPITRE II LE VOLCANISME A. Les manifestations du volcanisme (voir vidéos et photos du livre (p 154 à 157, + internet) Il existe de nombreuses manifestations du volcanisme : - Projections de matériaux

Plus en détail

Présentation de la planète Terre

Présentation de la planète Terre Présentation de la planète Terre Un livre de lecture de Reading A Z, Niveau L Nombre de mots : 665 LECTURE L Présentation de la planète Terre Youpi! Je glisse tous les jours! Texte de Celeste Fraser Illustrations

Plus en détail

Association Bilan Carbone. Rapport du bilan d émissions de GES Année 2014 Parc du Futuroscope. Bilan de GES 2014 Parc du Futuroscope Page 1

Association Bilan Carbone. Rapport du bilan d émissions de GES Année 2014 Parc du Futuroscope. Bilan de GES 2014 Parc du Futuroscope Page 1 Association Bilan Carbone Rapport du bilan d émissions de GES Année 2014 Parc du Futuroscope Bilan de GES 2014 Parc du Futuroscope Page 1 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale :

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE

LES GAZ A EFFET DE SERRE LES GAZ A EFFET DE SERRE L EFFET DE SERRE L EFFET DE SERRE Le Soleil réchauffe la Terre. L EFFET DE SERRE La Terre perd de la chaleur sous forme de rayons infrarouges L EFFET DE SERRE Une partie de cette

Plus en détail

Chapitre 3 : les plaques.

Chapitre 3 : les plaques. Chapitre 3 : les plaques. Où se situent les plaques à la surface de la Terre? I/ Les plaques sont délimitées par des zones fortement sismiques et volcaniques. Carte représentant les plaques à la surface

Plus en détail

SUITES. Exercice 01 (voir réponses et correction) Exercice 02 (voir réponses et correction) Exercice 03 (voir réponses et correction)

SUITES. Exercice 01 (voir réponses et correction) Exercice 02 (voir réponses et correction) Exercice 03 (voir réponses et correction) SUITES Exercice 01 (voir réponses et correction) On considère un carré ABCD de coté c = 4. On appelle A 1, B 1, C 1 et D 1, les points situés respectivement sur [AB], [BC], [CD], [DA] à la distance 1 de

Plus en détail

A.Quelles sont les énergies de demain? L'énergie solaire (photovoltaïque et thermique), l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique.

A.Quelles sont les énergies de demain? L'énergie solaire (photovoltaïque et thermique), l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique. A.Quelles sont les énergies de demain? L'énergie solaire (photovoltaïque et thermique), l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique. Les énergies de demain! Nos noms : 1.Hawat Paul 2.Perez Matteo Groupe

Plus en détail

jusque 270 000 ans en arrière : Interglaciaire de Holstein ou Yamouthien -

jusque 270 000 ans en arrière : Interglaciaire de Holstein ou Yamouthien - Les phases antérieures à l'humanité relèvent de la paléoclimatologie. Elle permet de suivre, au fil de la dérive des continents et des glaciations successives, les variations ayant affecté les sols et

Plus en détail

Chapitre 3 : la tectonique des plaques.

Chapitre 3 : la tectonique des plaques. Chapitre 3 : la tectonique des plaques. Comment se répartissent les séismes et les volcans à la surface du globe? I/ La répartition mondiale des séismes et des volcans s explique par la mobilité des plaques.

Plus en détail

Les séismes et les éruptions volcaniques sont les manifestations, visibles à la surface, de l activité interne de la Terre.

Les séismes et les éruptions volcaniques sont les manifestations, visibles à la surface, de l activité interne de la Terre. Début du cours pour les absents et la suite... Chapitre 4 Les plaques et leurs mouvements Les séismes et les éruptions volcaniques sont les manifestations, visibles à la surface, de l activité interne

Plus en détail

Introduction aux Sciences de la Vie et de la Terre

Introduction aux Sciences de la Vie et de la Terre Extrait cours svt 6e semaine 1 Introduction aux Sciences de la Vie et de la Terre Deux grands thèmes sont abordés en classe de 6 e : Comprendre la nature qui nous entoure, à travers l étude de l environnement

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2 nd GT

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2 nd GT NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2 nd GT ACTIVITÉS 7 RÉFRACTION DE LA LUMIÈRE 8 LA RÉFLEXION TOTALE 1 Activité 7 OBJECTIFS Mettre en évidence le phénomène de réfraction.

Plus en détail

Les différents états de l eau Evaporation et condensation Ebullition Enthalpie de changement d état

Les différents états de l eau Evaporation et condensation Ebullition Enthalpie de changement d état Les différents états de l eau Evaporation et condensation Ebullition Enthalpie de changement d état Etude de la bioclimatisation Les états de l eau animation : C:\Users\LEYNAUD\Documents\T STI2D\HABITAT

Plus en détail

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers Introduction à l évolution de l Univers 1 Plan I. Qu est-ce que l Univers? II. III. IV. Historique de la cosmologie Les grandes étapes de l évolution de L Univers L avenir de l Univers V. Annexes 2 Plan

Plus en détail

L ÉROSION DE LA CROÛTE CONTINENTAL

L ÉROSION DE LA CROÛTE CONTINENTAL L ÉROSION DE LA CROÛTE CONTINENTAL Cours de Terminale S Années 2013-... 1 DISPARITION DES RELIEFS 2 DISPARITION DES RELIEFS Thermochronologie minérale Gradient géothermique et traces de fissions cristallines

Plus en détail

BIOLOGIE ET PHYSIOLOGIE DES ORGANISMES ET BIOLOGIE DES POPULATIONS, EN RAPPORT AVEC LE MILIEU DE VIE OPTION B SESSION 2009

BIOLOGIE ET PHYSIOLOGIE DES ORGANISMES ET BIOLOGIE DES POPULATIONS, EN RAPPORT AVEC LE MILIEU DE VIE OPTION B SESSION 2009 BIOLOGIE ET PHYSIOLOGIE DES ORGANISMES ET BIOLOGIE DES POPULATIONS, EN RAPPORT AVEC LE MILIEU DE VIE OPTION B SESSION 2009 Leçons portant sur le programme spécialité B OPTION B Autofécondation et allofécondation

Plus en détail

Emetteurs, données techniques

Emetteurs, données techniques 1 - Emetteurs infrarouge-radiation infrarouge 1.1 - Le spectre électromagnétique L émission d un émetteur Infrarouge est une onde électromagnétique qui se situe dans l intervalle 100nm et 100000nm (1mm).

Plus en détail

L influence des astres sur. le climat terrestre

L influence des astres sur. le climat terrestre L influence des astres sur le climat terrestre Laurent LONDEIX Introduction Le Soleil nous apporte chaleur et lumière. Ses conjonctions avec la Terre donnent le rythme des jours et des nuits, des saisons,

Plus en détail

SOLEIL. La ronde des planètes/observatoire de Paris

SOLEIL.  La ronde des planètes/observatoire de Paris SOLEIL http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/pia03149 Le Soleil est une étoile parmi beaucoup d autres étoiles dans notre galaxie. C est une boule de gaz très très chaud. La température à sa surface

Plus en détail

Le réchauffement climatique : des observations aux modèles

Le réchauffement climatique : des observations aux modèles Le réchauffement climatique : des observations aux modèles Vincent Courtillot Institut de Physique du Globe de Paris et Université Paris-Diderot Sorbonne Paris Cité et Académie des Sciences (Paris) Kiwanis

Plus en détail

1 er cycle du primaire

1 er cycle du primaire Cette section présente une activité de départ à réaliser en tout premier lieu avec les élèves. Elle est suivie de plusieurs activités regroupées sous deux thèmes : Les végétaux et les changements climatiques;

Plus en détail

KIT FORMATION DES STROMATOLITHES. COMPOSITION (pour 15 binômes)

KIT FORMATION DES STROMATOLITHES. COMPOSITION (pour 15 binômes) KIT FORMATION DES STROMATOLITHES Réf.: STRO Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 Avant toute manipulation, étudier les conseils de sécurité en page 6 : 0033 (0)169922672 : 0033

Plus en détail

Doc.1 L intérieur d un volcan. Sciences. La naissance des volcans

Doc.1 L intérieur d un volcan. Sciences. La naissance des volcans Doc.1 L intérieur d un volcan La naissance des volcans Comment se forme-t-il? Environ 95% des volcans apparaissent le long des plaques tectoniques, où la croûte terrestre se casse, coulisse, se compresse

Plus en détail

RECONSTITUER L'HISTOIRE DE LA VIE SUR TERRE

RECONSTITUER L'HISTOIRE DE LA VIE SUR TERRE Partie 3, Chapitre 7 RECONSTITUER L'HISTOIRE DE LA VIE SUR TERRE Intro : Les connaissances scientifiques actuelles indiquent que la Terre s est formée il y a 4,6 milliards d années (MMA) et que la vie

Plus en détail

STI2D Chapitre 1 : Rappels et compléments sur l énergie

STI2D Chapitre 1 : Rappels et compléments sur l énergie Sommaire I Introduction...1 II Les Unités...2 III Rendements...3 IV Notion d entropie...4 V Exercices...5 I Introduction Aujourd hui l énergie est utilisée sous différentes formes : chaleur, travail mécanique,

Plus en détail

Séance 3 : Produire de l'électricité L'alternateur L'alternateur suite. Trois exemples : Une centrale thermique. Une centrale nucléaire.

Séance 3 : Produire de l'électricité L'alternateur L'alternateur suite. Trois exemples : Une centrale thermique. Une centrale nucléaire. S15 Les différentes formes de l énergie, produire de l électricité Séance 1 : Les différentes sources d'énergie. L'énergie mécanique L'énergie mécanique réponses Les progrès Sur ton cahier d'expérience

Plus en détail

BOUR Ivan. Laboratoire de géologie de Lyon Université Claude Bernard Lyon 1 ENS Lyon

BOUR Ivan. Laboratoire de géologie de Lyon Université Claude Bernard Lyon 1 ENS Lyon BOUR Ivan Laboratoire de géologie de Lyon Université Claude Bernard Lyon 1 ENS Lyon Processus d altération contrôlée par: Une la solubilité altérite est des une minéraux roche détritique (parfois meuble)

Plus en détail

I. Absorption et émission quantique

I. Absorption et émission quantique CHAPITRE N 2 PARTIE D TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE TS I. Absorption et émission quantique 1. Quantification des niveaux d énergie Les niveaux d énergie d un atome sont quantifiés, ils ne peuvent pendre

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3 PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES : sur la feuille réponse (3/3) QCM (3,5 points) : Cochez la proposition exacte pour chaque question 1

Plus en détail

Voyage autour du soleil

Voyage autour du soleil Voyage autour du soleil Voici les planètes dans l ordre, en orbite autour du soleil. La planète Jupiter, qu on appelle «la géante», fait 318 masses terrestres. Celle-ci est la plus grande du système. Mars,

Plus en détail

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 ème pièce du puzzle La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 Dynamique du climat La dynamique atmosphérique Principes généraux Quelques principes

Plus en détail

I I out. = énergie. émise. 4πR 2. Quantité d énergie thermique reçue. par une planète. Notion de bilan radiatif. par une planète

I I out. = énergie. émise. 4πR 2. Quantité d énergie thermique reçue. par une planète. Notion de bilan radiatif. par une planète Notion de bilan radiatif On dit qu'un corps opaque est en équilibre radiatif avec le rayonnement qui l'entoure s'il n emmagasine pas d'énergie et n'en perd pas. Dans ces conditions, le flux incident doit

Plus en détail

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min.

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Sioufi Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Chimie Attention! L usage d une calculatrice NON PROGRAMMABLE est autorisé La présentation est de rigueur La composition

Plus en détail

Problème : Quelles sont les différents types de volcanismes?

Problème : Quelles sont les différents types de volcanismes? Chapitre 2 : Le volcanisme Problème : Quelles sont les différents types de volcanismes? I- Les éruptions volcaniques Activité : comparaison de différents types d'éruption volcanique Consigne : Remplir

Plus en détail

Paramètres influençant la couleur d une substance

Paramètres influençant la couleur d une substance TP C6 1S Paramètres influençant la couleur d une substance Noms : Matières colorées Classe : Chapitre 6 pages 103, 104 ; Essentiel page 105 ; Chapitre 8 p128 I. Influence du solvant : signifie peut être

Plus en détail

6 CO H 2 O Chlorophylle C 6 H 12 O O H 2 O.

6 CO H 2 O Chlorophylle C 6 H 12 O O H 2 O. THEME 1 : La Terre dans l'univers, et l'évolution de La photo-autotrophie vis-à-vis du carbone (la photosynthèse). Ces cellules chlorophylliennes possèdent un organite spécialisé : le chloroplaste. Celui-ci

Plus en détail

Fiche n 5 : Comment poussent les plantes?

Fiche n 5 : Comment poussent les plantes? Fiche n 5 : Comment poussent les plantes? Cette fiche pédagogique accompagne et complète la pastille vidéo pédagogique «La croissance des plantes». Pour une meilleure compréhension, il est recommandé de

Plus en détail

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... TP 1S

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... TP 1S TP 1S THÈME OBSERVER/MATIÈRES COLORÉES CH. V. PARAMÈTRES INFLUANÇANT LA COULEUR D UNE ESPÈCE CHIMIQUE PAGE 1 / 5 I. INFLUENCE DU SOLVANT : EXEMPLES DU DIIODE Le diiode est, dans les Conditions Normales

Plus en détail

Corrigé du cahier de l élève

Corrigé du cahier de l élève Corrigé du cahier de l élève SECTION 1 : Montage en atelier 1. Faites une liste des matériaux qui seront nécessaires pour faire le montage Ampoule halogène Ampoule incandescente Ampoule DEL Ampoule fluorescente

Plus en détail

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20)

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20) Examen de thermodynamique Uniquement deux fiches de synthèse A4 recto-verso et une calculatrice sont autorisées pendant l épreuve Porter une attention particulière à la qualité de la rédaction LIRE ENTIEREMENT

Plus en détail

Le dérèglement Climatique

Le dérèglement Climatique Le dérèglement Climatique Le terme de «réchauffement climatique» est aujourd hui relativement bien intégré dans la société. Il est d ailleurs peu à peu remplacé par le terme plus juste et moins confondant

Plus en détail

Cours n 16 : Physique quantique

Cours n 16 : Physique quantique Cours n 16 : Physique quantique 1) Nature corpusculaire de la lumière La lumière peut être vue sous deux aspects : ondulatoire et corpusculaire. Dans ce chapitre nous allons étudier l aspect corpusculaire.

Plus en détail

RESPIRER dans DES MILIEUX DE VIE DIFFÉRENTS

RESPIRER dans DES MILIEUX DE VIE DIFFÉRENTS Partie 2, Chapitre 5 RESPIRER dans DES MILIEUX DE VIE DIFFÉRENTS Intro : Les humains réalisent des échanges gazeux : ils prélèvent du 02 et rejettent du CO2. En est-il de même pour tous les autres êtres

Plus en détail

Lecture du thème 1 (cycle 4): La planète terre, l environnement et l ac:on humaine Forma:on disciplinaire mai 2016 J1. Sous- :tre

Lecture du thème 1 (cycle 4): La planète terre, l environnement et l ac:on humaine Forma:on disciplinaire mai 2016 J1. Sous- :tre Lecture du thème 1 (cycle 4): La planète terre, l environnement et l ac:on humaine Forma:on disciplinaire mai 2016 J1 Sous- :tre Les adendus de fin de cycle 4 (AFC) Explorer et expliquer certains phénomènes

Plus en détail