JURIDIQUE - COMPTABILITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JURIDIQUE - COMPTABILITE"

Transcription

1 Numéro 106 juin 2015 FISCAL - Annonce de la mise en œuvre du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu - Taux, abattements et exonérations de droits d'enregistrement applicables aux ventes d'immeubles à compter du 1er juin Obligations déclaratives liées à l'exonération de taxe foncière en faveur des petits commerces situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville - Nouvelles modalités de correction d'insuffisances sur les déclarations de TVA - Déconcentration des services en charge du traitement des dossiers de régularisation des avoirs non-déclarés à l'étranger SOCIAL - Suppression de l'attestation spécifique au portage salarial destinée à Pôle emploi - Précisions réglementaires sur la mesure de l'audience pour la reconnaissance de la représentativité des organisations patronales - Modification des taux du versement de transport à compter du 1er juillet Une formation et du temps pour préparer les réunions alloués aux administrateurs salariés JURIDIQUE - COMPTABILITE - Publication d'avis du Comité de coordination du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) - Mise en œuvre du dispositif d'encadrement des loyers - Précisions réglementaires de l'autorité des Normes Comptables (ANC) sur les obligations comptables des organismes paritaires collecteurs de la formation 1

2 FISCAL...Annonce de la mise en œuvre du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu Le ministre des finances et des comptes publics et le secrétaire d État chargé du budget ont présenté une communication relative à la mise en œuvre du prélèvement à la source. Le barème progressif de l impôt sur le revenu, sa familialisation et sa conjugalisation, la prise en compte globale des divers revenus perçus par le foyer, l imputation de réductions ou l octroi de crédits d impôts, seront maintenus. De ce fait, la déclaration annuelle restera nécessaire. Dès la rentrée 2015, un débat parlementaire et une concertation avec l ensemble des parties prenantes, notamment les partenaires sociaux, auront lieu sur le prélèvement à la source dans la perspective de la rédaction d un livre blanc. Dans le projet de loi de finances pour 2016, le Gouvernement proposera au Parlement des mesures qui permettront de favoriser le recours à la télé-déclaration et au paiement de l impôt par voie de mensualisation. Fin 2016, le projet de loi de finances pour 2017 organisera les modalités de mise en œuvre du prélèvement à la source, qui sera pleinement effectif à compter du 1er janvier SOURCE / DO Actualités N 25/2015 : Communication du conseil des ministres du 17 juin Taux, abattements et exonérations de droits d'enregistrement applicables aux ventes d'immeubles à compter du 1er juin 2015 La DGFiP vient de publier les taux, abattements et exonérations applicables à la date du 1er juin 2015 en matière de droits d'enregistrement et de taxe de publicité foncière exigibles sur les mutations à titre onéreux d'immeubles ou de droits immobiliers. Compte tenu de la faculté de relèvement instituée à titre temporaire par la loi de finances pour 2014 et pérennisée par la loi de finances pour 2015, le taux départemental de 3,80 %, qui s'appliquait pendant la période précédente dans 11 départements, ne s'applique plus que dans 7 départements, les autres départements ayant utilisé cette faculté pour porter le taux du droit départemental à son maximum légal (4,50 %), à l'exception de la Côte d'or qui l'a relevé à 4,45 %. L'abattement d'assiette facultatif pour les immeubles à usage d'habitation ou de garages n'est applicable que dans 5 départements, comme auparavant. SOURCE / DO Actualités N 25/2015 : Note DGFiP du 1er juin Obligations déclaratives liées à l'exonération de taxe foncière en faveur des petits commerces situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville Pour bénéficier de l'exonération de TFPB instituée par la seconde loi de finances rectificative pour 2014 en faveur des petits commerces situés dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, les redevables doivent déposer une déclaration, dont le contenu vient d'être fixé, avant le 1er janvier de la première année exonérée. Pour la TFPB due au titre de 2015 une tolérance administrative devrait, selon nos informations, permettre aux contribuables de bénéficier de l'exonération. SOURCE / DO Actualités N 25/2015 : Décret N du 9 juin Nouvelles modalités de correction d'insuffisances sur les déclarations de TVA Les modalités de correction d'insuffisances sur les déclarations de taxes sur le chiffre d'affaires sont modifiées et la conduite à tenir par les centres de gestion et associations agréés dans l'exercice de leurs missions est précisée. Ces nouvelles modalités plafonnent à en droits la faculté pour l'entreprise de corriger les omissions de TVA au titre d'un exercice comptable antérieur sur la déclaration relative à la période de découverte de l'erreur. Au-delà de ce montant, l'entreprise doit déposer une déclaration rectificative de TVA relative à la période à laquelle est attachée l'erreur. SOURCE / DO Actualités N 24/2015 : BOI-TVA-DECLA (paragraphe 245) et BOI-DJC-OA (paragraphe 55) du 3 juin Déconcentration des services en charge du traitement des dossiers de régularisation des avoirs nondéclarés à l'étranger Afin d'accélérer le traitement des demandes de régularisation, les déclarations rectificatives déposées par des 2

3 contribuables détenant des avoirs non déclarés à l'étranger peuvent désormais être traitées par 7 pôles interrégionaux, pour les dossiers portant sur des avoirs inférieurs à et détenus directement par une seule personne physique. Cette nouvelle organisation concerne les dossiers déposés depuis le 1er juin 2015 ainsi que les dossiers déjà reçus mais non encore traités à cette date. Les modalités de paiement des droits et des pénalités ne sont pas modifiées. SOURCE / DO Actualités N 24/2015 : Décret N du 3 juin 2015 et communiqué du Ministère des finances du 4 juin

4 SOCIAL...Suppression de l'attestation spécifique au portage salarial destinée à Pôle emploi L Ordonnance N du 2 avril 2015 relative au portage salarial encadre désormais les conditions de recours au portage salarial, incluant : - les différents types de contrats de travail, leurs caractéristiques ; - les conditions d emploi et de travail des salariés portés et les garanties qui leurs sont applicables. Ainsi, depuis le 3 avril 2015, les dispositions de l ordonnance sont rendues obligatoires pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans son champ d application. Il n est plus nécessaire pour les entreprises de portage salarial de produire l attestation spécifique destinée à Pôle emploi. SOURCE / DO Actualités N 25/2015 : Circulaire UNEDIC N du 11 juin Précisions réglementaires sur la mesure de l'audience pour la reconnaissance de la représentativité des organisations patronales Des précisions sont apportées sur la mesure de l'audience des syndicats d'employeurs, qui sera réalisée à compter de l'année 2017, selon le niveau pour lequel la représentativité est demandée, qu'il s'agisse de la branche professionnelle, du niveau national et interprofessionnel et du niveau multi-professionnel. Pour ce calcul, sont ainsi fixées, pour chaque niveau de représentativité, les conditions de prise en compte des entreprises adhérentes à ces organisations, y compris pour les professions libérales exerçant en association, ainsi que les documents à joindre à la déclaration de candidature, parmi lesquels figure l'attestation d'un commissaire aux comptes sur le nombre par département d'entreprises adhérentes de l'organisation candidate. SOURCE / DO Actualités N 25/2015 : Décret N du 10 juin Modification des taux du versement de transport à compter du 1er juillet 2015 L'article 33 de la loi de simplification du droit et d allégement des démarches administratives a pour objet de sécuriser juridiquement les changements de taux du versement transport. La lettre circulaire diffuse les évolutions liées à l application du versement transport au sein des périmètres de transports urbains, à compter du 1er juillet SOURCE / DO Actualités N 24/2015 : Lettre circulaire ACOSS N du 7 mai Une formation et du temps pour préparer les réunions alloués aux administrateurs salariés Les membres du conseil d administration ou de surveillance d une société anonyme représentant les salariés ont droit, depuis le 6 juin 2015, à une formation et à au moins 15 heures pour préparer les réunions du conseil. Depuis la loi du 14 juin 2013, des représentants des salariés doivent être élus par les salariés ou désignés par les institutions représentatives du personnel dans toute société anonyme qui, pendant deux exercices consécutifs, emploie elle-même et dans ses filiales au moins salariés en France ou au moins salariés en France et à l'étranger et a l'obligation de constituer un comité d'entreprise. Le décret du 3 juin 2015 fixe le temps nécessaire à ces administrateurs pour exercer leurs missions et les modalités de leur formation. Ces nouvelles dispositions sont applicables depuis le 6 juin SOURCE / DO Actualités N 24/2015 : Décret N du 3 juin

5 JURIDIQUE - COMPTABILITE...Publication d'avis du Comité de coordination du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) Le ministère de la Justice vient de publier plusieurs avis rendus par le Comité de coordination du RCS. Ces avis portent principalement sur : - la possibilité pour une société en procédure collective de faire l'objet d'une fusion absorption ; - les formalités de publicité par annonces et au RCS en cas de fusion simplifiée ; - l'obligation pour les sociétés d'exercice libéral (SEL) d'avocats de déposer des comptes annuels en annexe au RCS. SOURCE / DO Actualités N 25/2015 : Comité de coordination du RCS, avis N , N , et N Mise en œuvre du dispositif d'encadrement des loyers Les modalités d'application du dispositif d'encadrement des loyers prévu par la loi ALUR sont définies. Sont ainsi précisés : - le périmètre géographique dans lequel s'applique le dispositif (zones tendues) ; - les modalités de détermination des loyers de référence fixés par le préfet ; - les modalités d'application d'un éventuel complément de loyer ; - les modalités de réévaluation du loyer manifestement sous-évalué d'un bail. L'application effective du dispositif nécessite la publication d'un arrêté préfectoral dans chaque zone concernée. À Paris, le Gouvernement a annoncé la publication de l'arrêté pour fin juin, pour une entrée en vigueur le 1er août SOURCE / DO Actualités N 25/2015 : Décret N du 10 juin Précisions réglementaires de l'autorité des Normes Comptables (ANC) sur les obligations comptables des organismes paritaires collecteurs de la formation Les règles comptables applicables aux organismes paritaires collecteurs de la formation et au fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels sont précisées par un règlement de l'autorité des Normes Comptables (ANC), en cours d'homologation. Ainsi, sont désormais précisées : - les dispositions relatives au traitement comptable des opérations dans ces deux types d'organismes ; - les modalités de première application de ces dispositions ; - les règles relatives à la nomenclature des comptes spécifiques ; - les modalités de présentation des comptes annuels. Ces dispositions sont applicables aux exercices ouverts à compter du 1er janvier SOURCE / DO Actualités N 24/2015 : ANC, règlement N , 7 mai

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 30 JUIN 2015 N 12/2015 BÉNÉFICES NON COMMERCIAUX OBLIGATIONS DÉCLARATIVES ET DE PAIEMENT Les dates limites de déclaration et de paiement de certains impôts et taxes sont harmonisées

Plus en détail

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES SUPPRESSION DE L EXONÉRATION EN FAVEUR DES CRÉATIONS OU EXTENSIONS D ÉTABLISSEMENTS SITUÉS DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 104 mai 2015 FISCAL - Commentaires administratifs sur les conditions d'application du taux de 5,5 % aux opérations d'accession sociale à la propriété - Précisions administratives sur la réforme

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 ÉPREUVE N 4 DROIT FISCAL DURÉE DE L'ENSEIGNEMENT (à titre indicatif) : 150 heures 12 crédits européens 1. Introduction générale

Plus en détail

Épreuve n 4 : droit fiscal

Épreuve n 4 : droit fiscal Épreuve n 4 : droit fiscal Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE :

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE : ... FISCAL : Absence de pénalité pour dépôt tardif d'une déclaration papier en raison de l'impossibilité de télédéclarer Présentation du projet de loi de finances pour 2012 Effet rétroactif d'un apport

Plus en détail

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96)

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) G ISF SONT EXONERES Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) L'article 6 de la loi de finances pour 1996 (n 95-1346 du 30 décembre 1995 - JO du 31 décembre 1995, p. 19030 et 19031): - précise le champ

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 SEPTEMBRE 2012 N 16/2012 FISCALITÉ DES PARTICULIERS TÉLÉPROCÉDURES Modalités pratiques des nouvelles procédures de télécorrection et de téléréclamation L'Administration a mis

Plus en détail

Ce guide est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires.

Ce guide est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires. Ce guide est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires. DIRECTION GENERALE DES IMPÔTS Service de la Communication Rue Haj Ahmed Cherkaoui - Agdal, RABAT Tél.

Plus en détail

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 81 mai 2014

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 81 mai 2014 Numéro 81 mai 2014 FISCAL - Présentation officielle de la baisse de l'impôt sur les revenus 2013 pour les ménages les plus modestes - Publication de l'arrêté fixant les barèmes d'évaluation forfaitaire

Plus en détail

I. LE CHAMP D APPLICATION II. LE REGIME SOCIAL ET FISCAL

I. LE CHAMP D APPLICATION II. LE REGIME SOCIAL ET FISCAL MICRO-ENTREPRENEUR 30/04/2015 La loi du 18 juin 2014, relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises a modifié le statut de l'auto-entrepreneur en créant de nouvelles obligations.

Plus en détail

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER Afin de relancer le marché de l'immobilier neuf, la construction, et d'une manière plus générale le bâtiment, le gouvernement et le parlement ont voté, dans la loi de finances

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 92 décembre 2014 FISCAL - Rétablissement de la dispense de déclaration n 1330-CVAE-SD en faveur des entreprises mono-établissement - Actualisation pour 2015 des plafonds d'exonération de CFE applicables

Plus en détail

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL - Tolérance administrative pour l'application de la suppression de l'exonération fiscale des heures supplémentaires et assimilées - Conditions de déduction

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ETST1425090D Intitulé du texte : Décret relatif à l utilisation à titre expérimental des droits affectés sur un compte épargne temps pour financer des

Plus en détail

Droit Fiscal 1 er cours. NCG - Maryline HOCDE

Droit Fiscal 1 er cours. NCG - Maryline HOCDE Droit Fiscal 1 er cours NCG - Maryline HOCDE Plan du cours 1. Définition et caractéristiques du droit fiscal 2. Les sources du droit fiscal 3. L organisation de l administration fiscale 4. Les principales

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ETLL1505864D Intitulé du texte : Décret relatif aux modalités de mise en œuvre du dispositif d encadrement du niveau de certains loyers et aux commissions

Plus en détail

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

30 MAI 2015 - N 10/2015

30 MAI 2015 - N 10/2015 La lettre des adhérents 30 MAI 2015 - N 10/2015 BÉNÉFICES NON COMMERCIAUX FRAIS ET CHARGES La DGFiP commente le régime de déductibilité de la taxe sur les locaux commerciaux ou de bureaux en Îlede-France

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Aout 2012 Une information de notre partenaire Texte phare de la session parlementaire extraordinaire convoquée en juin dernier par le nouveau président de

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 INTRODUCTION En 2009, 74 % des créateurs d entreprises ont choisi d exercer leur activité dans le cadre d une entreprise individuelle, soit une hausse de

Plus en détail

La gouvernance dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle Hors-série #10 novembre 2014

La gouvernance dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle Hors-série #10 novembre 2014 La gouvernance dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle Hors-série #10 novembre 2014 SOMMAIRE Attribuer de nouvelles compétences aux Régions... 3 Rationaliser les instances et les outils...

Plus en détail

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 83 juin 2014

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 83 juin 2014 Numéro 83 juin 2014 FISCAL - Mise à jour des commentaires administratifs relatifs à la taxe sur les plus-values immobilières élevées - Exit tax : report au 21 juillet 2014 de la date limite de dépôt de

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Fiscalité I. Les différents régimes fiscaux II. La TVA III. Imposition des bénéfices IV.Taxes diverses et exonérations fiscales V. Les Centres de Gestion Agréés I.

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

la participation de l employeur est assujettie à la CSG et à la CRDS sans abattement :

la participation de l employeur est assujettie à la CSG et à la CRDS sans abattement : COTISATION / IMPOSITION Le dispositif de la protection sociale complémentaire ne prévoit pas d exonération de charges; la participation des employeurs (relevant des «aides à la personnes») est considérée

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 95 janvier 2015 FISCAL - Calcul des bénéfices agricoles forfaitaires : quatrième tableau 2013 - Réforme du régime simplifié d'imposition : modalités de versement des acomptes semestriels - Autoliquidation

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1504726A Intitulé du texte : Arrêté portant modification de la convention type relative aux opérations de transfert de données fiscales effectuées

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

1 sur 5 07/02/2012 00:04

1 sur 5 07/02/2012 00:04 Net-iris Droit et information juridique au service des actifs Inscription Connexion Panier Contact ACTUALITE CHIFFRES MODELES FORUM BLOGS FORMATION Veille juridique : Edition du jour Jurisprudence Dossiers

Plus en détail

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité Cercle Patrimonial Débat sur la Fiscalité Oujda, le 10 octobre 2013 Cadre légal marocain d imposition des salariés Benchmark sur les différents modèles de la fiscalité des produits de retraite (1/4) Dans

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF Conférence débat Mercredi 14 mai 2014 Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF L Impôt Sur la Fortune (ISF) est un impôt annuel dû par les personnes physiques dont le patrimoine net (actif - passif),

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES INCITATIONS FISCALES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES INCITATIONS FISCALES TABLEAU SYNOPTIQUE DES INCITATIONS FISCALES Réforme globale du Code Général des Impôts Fiche technique thématique Mesures Modalités pratiques Objectif poursuivi 1 Crédit d impôt pour investissement (Impôt

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2011 La loi de finances rectificative pour 2011 a été définitivement adoptée le 6 juillet dernier et devrait, sauf recours constitutionnel, être prochainement publiée

Plus en détail

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise!

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Août 2005 Comité de la Transmission d entreprise du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Plus en détail

B.O.I. N 5 DU 20 JANVIER 2012 [BOI 3P-1-12]

B.O.I. N 5 DU 20 JANVIER 2012 [BOI 3P-1-12] B.O.I. N 5 DU 20 JANVIER 2012 [BOI 3P-1-12] Références du document 3P-1-12 Date du document 20/01/12 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 3 P-1-12 N 5 DU 20 JANVIER 2012 INSTRUCTION DU 18 JANVIER 2012 CONTRIBUTION

Plus en détail

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 La loi de finances pour 2014 a été publiée le 30 décembre 2013 au Journal Officiel de la République Française. Nous verrons dans les développements

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

SECTION 3 ENTREPRISES UTILISANT UNE ADRESSE DITE DE DOMICILIATION [DB 4G223]

SECTION 3 ENTREPRISES UTILISANT UNE ADRESSE DITE DE DOMICILIATION [DB 4G223] Références du document 4G223 Date du document 25/06/98 SECTION 3 Entreprises utilisant une adresse dite de domiciliation Dans le cadre des mesures destinées à faciliter la création des entreprises, la

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION FISCALE N 181

LETTRE D INFORMATION FISCALE N 181 LETTRE D INFORMATION FISCALE N 181 23 Décembre 2013 ACTUALITES FISCALES ACTUALITES FISCALES Adoption définitive du Projet de Loi de Finances pour 2014 Le Parlement a adopté définitivement jeudi par un

Plus en détail

Fiscalité. Une simplification a accompagné la création du régime micro-social :

Fiscalité. Une simplification a accompagné la création du régime micro-social : Fiscalité Le cloisonnement des revenus en différentes catégories, en fonction de l activité, ne simplifie pas l imposition des pluriactifs. En effet, les charges administratives sont lourdes (plusieurs

Plus en détail

Le régime des plus-values mobilières pour 2013 et 2014

Le régime des plus-values mobilières pour 2013 et 2014 Le régime des plus-values mobilières pour 2013 et 2014 Les plus-values réalisées par les particuliers à l occasion de la cession de valeurs mobilières ou de droits sociaux sont en principe imposables à

Plus en détail

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez.

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez. Bulletin Internet 6 mai 2013 Comme chaque année, vous devez souscrire la déclaration d'ensemble des revenus, n 2042 et la déclaration n 2042 complémentaire. Deux déclarations complémentaires sont prévues

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

Suivi de l'actualité Numéro 64 Septembre 2013 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE

Suivi de l'actualité Numéro 64 Septembre 2013 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE Suivi de l'actualité Numéro 64 Septembre 2013 FISCAL - Présentation des orientations fiscales et budgétaires pour 2014 - Précisions administratives complémentaires sur l'envoi des avis d'imposition 2013

Plus en détail

FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER LA CREATION D ACTIVITE INDEPENDANTE DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE

FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER LA CREATION D ACTIVITE INDEPENDANTE DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE AVRIL 2014 FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER LA CREATION D ACTIVITE INDEPENDANTE DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE Cette fiche a été réalisée grâce aux apports de l Asav, du Gisti et du CNDH Romeurope SOMMAIRE

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 02.11 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 La loi de Finances rectificative pour 2010, n 2010-1658 du 29 décembre 2010,

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 30 AVRIL 2015 N 8/2015 IMPÔT SUR LE REVENU OBLIGATIONS DÉCLARATIVES La procédure de télétransmission des déclarations de revenus des particuliers (EDI-IR) est mise en place Une

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 3 AOUT 2012 7 D-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 3 AOUT 2012 7 D-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 3 AOUT 2012 7 D-1-12 DROITS D ENREGISTREMENT. MUTATIONS A TITRE ONEREUX DE MEUBLES. CESSIONS DE DROITS SOCIAUX. (C.G.I., art. 726) NOR : EFI L 12

Plus en détail

CIRCULAIRE N 362 DU 24 Mai 1967

CIRCULAIRE N 362 DU 24 Mai 1967 CIRCULAIRE N 362 DU 24 Mai 1967 Prise en application de I'arrêté du 24 mars 1967 modifiant les conditions d'attribution de la prime de service aux personnels de certains établissements d'hospitalisation,

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE [DB 5L3]

TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE [DB 5L3] TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE [DB 5L3] Références du document 5L3 Date du document 01/06/95 TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Plafonnement des effets du quotient

Plus en détail

Version 8.1 Mars 2013

Version 8.1 Mars 2013 Version 8.1 Mars 2013 Principales évolutions 1 Evolutions législatives... 2 1.1 Fiscalité Impôt sur le revenu... 2 1.1.1 Gel du barème 2013 appliqué aux revenus de 2012, revalorisation de la décote et

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA FRANCE LE ROYAUME-UNI DE GRANDE-BRETAGNE ET D'IRLANDE DU NORD

CONVENTION ENTRE LA FRANCE LE ROYAUME-UNI DE GRANDE-BRETAGNE ET D'IRLANDE DU NORD CONVENTION ENTRE LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI DE GRANDE-BRETAGNE ET D'IRLANDE DU NORD TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS EN MATIERE D'IMPOTS SUR LES SUCCESSIONS signée à Paris le 21 juin 1963, approuvée

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Joëlle Garriaud- Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Au 31 décembre

Plus en détail

Agenda Agenda fiscal-social

Agenda Agenda fiscal-social Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Françoise HARRIAGUE Pôle Guichet Unique Janvier 2015 Devient le MICRO-ENTREPRENEUR La loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Du 18 juin 2014

Plus en détail

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Joëlle Garriaud- Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Au 31 décembre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

PASSEPORT AGRICOLE PASSEPORT AGRICOLE : DIVERSIFIER LES ACTIVITES AGRICOLES : LES FORMES JURIDIQUES ADAPTEES

PASSEPORT AGRICOLE PASSEPORT AGRICOLE : DIVERSIFIER LES ACTIVITES AGRICOLES : LES FORMES JURIDIQUES ADAPTEES PASSEPORT AGRICOLE Titre Durée Public Objectifs PASSEPORT AGRICOLE : DIVERSIFIER LES ACTIVITES AGRICOLES : LES FORMES JURIDIQUES ADAPTEES Passeport de 3 jours soit 21h Collaborateurs L activité agricole

Plus en détail

DÉPENSE FISCALE N 110211. Réduction d impôt pour frais de comptabilité et d adhésion à un centre de gestion ou une association agréés

DÉPENSE FISCALE N 110211. Réduction d impôt pour frais de comptabilité et d adhésion à un centre de gestion ou une association agréés DÉPENSE FISCALE N 110211 Réduction d impôt pour frais de comptabilité et d adhésion à un centre de gestion ou une association agréés SOMMAIRE 1. IDENTITÉ DE LA DÉPENSE... 1 1.1. Description juridique et

Plus en détail

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Qu'est-ce qu'un auto-entrepreneur? C'est une personne physique qui souhaite créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, à titre

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 30 DÉCEMBRE 2014 N 23/2014 NUMÉRO SPÉCIAL LOIS DE FINANCES LOI DE FINANCES POUR 2015 SECONDE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2014 INTRODUCTION La loi de finances pour 2015 et

Plus en détail

L auto-entrepreneur. D i r e c t i o n d u c o m m e r c e, d e s p r o f e s s i o n s l i b é r a l e s

L auto-entrepreneur. D i r e c t i o n d u c o m m e r c e, d e s p r o f e s s i o n s l i b é r a l e s L auto-entrepreneur D i r e c t i o n d u c o m m e r c e, d e l a r t i s a n a t, d e s s e r v i c e s e t d e s p r o f e s s i o n s l i b é r a l e s 3-5, rue Barbet de Jouy - 75353 Paris 07 SP T

Plus en détail

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008)

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) Objet Article Dispositions Taux Principe 52-I Règle générale Hôtels Bureaux

Plus en détail

Les principaux dispositifs d aide à la création reprise d entreprise en Mayenne

Les principaux dispositifs d aide à la création reprise d entreprise en Mayenne Les principaux dispositifs d aide à la création reprise d entreprise en Mayenne Juillet 2009 L objectif de ce document est de répertorier les principaux dispositifs d aides à la création et à la reprise

Plus en détail

Epargne salariale : l'essentiel du projet de loi Macron (4/5)

Epargne salariale : l'essentiel du projet de loi Macron (4/5) Epargne salariale : l'essentiel du projet de loi Macron (4/5) 22/07/2015 Suite de notre série de synthèses sur le projet de loi Macron. Aujourd'hui : l'épargne salariale. Le texte modifie certaines règles

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION

NOTE DE PRÉSENTATION AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRÉSENTATION RÈGLEMENT N 2011-01 DU 9 JUIN 2011 Relatif au plan comptable applicable aux organismes paritaires collecteurs de la formation professionnelle continue

Plus en détail

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5 Eres a créé cette fiche pour vous aider à mettre en place dans les meilleures conditions un accord d intéressement au sein d une entreprise. En effet, l accord d intéressement nécessite un certain formalisme,

Plus en détail

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée Un nouveau statut juridique et fiscal A jour au 12 mai 2010 Sommaire de l intervention > Présentation de l EIRL > Pourquoi? > Pour qui? > Comment? > Quand?

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 JUIN 2015 N 11/2015 IMMOBILIER/CONSTRUCTION ACCESSIBILITÉ DES ERP AUX PERSONNES HANDICAPÉES Le contenu et les conditions d'approbation des demandes de prorogation des délais

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H E R E N T S

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H E R E N T S F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H E R E N T S Flash 0908 du 22 avril 2009 LES NOUVELLES MESURES FINANCIÈRES ET FISCALES EN FAVEUR DU LOGEMENT NEUF Nous vous prions de bien vouloir trouver

Plus en détail

Numéro 102 avril 2015

Numéro 102 avril 2015 Numéro 102 avril 2015 FISCAL - Précisions administratives sur l'amortissement exceptionnel en faveur de l'investissement annoncé par le Gouvernement - Déclaration des loyers des locaux professionnels :

Plus en détail

Dossier. L Etat annonce des premières mesures en faveur de la redynamisation économique

Dossier. L Etat annonce des premières mesures en faveur de la redynamisation économique Dossier Contrat de redynamisation du site de défense de Châlons-en-Champagne L Etat annonce des premières mesures en faveur de la redynamisation économique www.marne.gouv.fr Twitter : @Prefet51 FB : prefecturedelamarne

Plus en détail

Loi de finances pour 2011 Introduction

Loi de finances pour 2011 Introduction Loi de finances pour 2011 Introduction Les mesures fiscales de la loi de finances pour 2011 sont articulées autour de deux priorités : - participer à l effort de maitrise des déficits publics et de financement

Plus en détail

LES NOUVEAUTES 2013. - Impôt sur le revenu : ENTREE EN VIGUEUR. Barème progressif sur l impôt sur le revenu : Impôt sur le revenu 2013 (revenus 2012)

LES NOUVEAUTES 2013. - Impôt sur le revenu : ENTREE EN VIGUEUR. Barème progressif sur l impôt sur le revenu : Impôt sur le revenu 2013 (revenus 2012) LES NOUVEAUTES 2013 La loi de finances pour 2013, la troisième loi de finances rectificative pour 2012 et la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 sont désormais publiées au Journal officiel.

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 109 septembre 2015 FISCAL - Valeur vénale moyenne des terres agricoles en 2014 - Déclaration des loyers des locaux professionnels : précisions sur l échéance du 15 septembre - Cession d'usufruit

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 SEPTEMBRE 2013 N 16/2013 Présentation des orientations fiscales et budgétaires pour 2014 ORIENTATIONS DU PLF ET DU PLFSS 2014 Le ministre de l'économie et des Finances a présenté

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

Note commune N 2 / 2014 R E S U M E

Note commune N 2 / 2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales Note commune N 2 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 53 de la loi n 2013-54

Plus en détail

Médecin célibataire Avant LF 2014 Après LF 2014 Ecart

Médecin célibataire Avant LF 2014 Après LF 2014 Ecart LA FISCALITE DES LIBERAUX Dans le but de diffuser la culture fiscale, nous avons le plaisir de vous présenter le nouveau régime fiscal des médecins de libre pratique. En tant que profession libérale, les

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 H-3-07 N 39 du 19 MARS 2007 IMPOT SUR LES SOCIETES. DISPOSITIONS PARTICULIERES. ASSIETTE (DETERMINATION DU BENEFICE IMPOSABLE). REGIME FISCAL

Plus en détail

Proposition d'amendement sur les modalités de calcul des impôts locaux des organismes sans but lucratif. Exposé des motifs :

Proposition d'amendement sur les modalités de calcul des impôts locaux des organismes sans but lucratif. Exposé des motifs : Proposition d'amendement sur les modalités de calcul des impôts locaux des organismes sans but lucratif. Exposé des motifs : Dans le souci de tarir la source de nombreux contentieux, l article 43 de la

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

Numéro 101 avril 2015

Numéro 101 avril 2015 Numéro 101 avril 2015 FISCAL - Modalités d'entrée en vigueur de l'indexation annuelle de la franchise des impôts commerciaux au titre des activités lucratives accessoires des organismes sans but lucratif

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger SOMMAIRE Cap Export : Pour Mieux Exporter 1. Favoriser l emploi des jeunes à l export Un crédit d impôt export étendu 2. Partir gagner des marchés à l étranger 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à

Plus en détail

PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014

PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014 ACTUALITE PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014 I. Quelle imposition pour les plus-values de cession de valeurs mobilières des particuliers

Plus en détail