En partenariat avec N AVRIL 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014"

Transcription

1 En partenariat avec N AVRIL 2014

2 En partenariat avec N AVRIL 2014

3 Editorial Editorial Par François PAULUS (1989), Président du Jury Quand vous lirez ces lignes nous serons en avril 2014, et vous découvrirez un palmarès issu de pas moins de six réunions du jury ayant démarré dès juin Cette année Télécom ParisTech et son association Télécom ParisTech alumni ont décidé d innover sur les trois Prix qui constituent le Prix des Technologies Numériques. Pour le Prix du Manager d Entreprise 2014, une orientation ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) a été prise dès le départ. La France a su produire des grands groupes implantés avec succès sur tous les continents, et il nous tenait à cœur de montrer que la France avait également des ETI capables de relever le défi de la compétition mondiale, au delà des groupes phares du CAC 40. Pour le Prix de l Innovation 2014, le thème retenu a été celui des innovations numériques dans le domaine de la performance énergétique. Ce thème recoupe au moins une dizaine des 34 plans de reconquête pour dessiner la France industrielle de demain présentés à l Elysée le 12 septembre 2013, et le numérique y est omniprésent, c est dire son importance dans le paysage des Technologies Numériques et de leurs usages. 3 Pour le troisième Prix, il a été décidé de supprimer le Prix de la Personnalité Numérique (anciennement appelé Prix du Promoteur de la Société Numérique) et de le remplacer par le Prix de l Objet connecté. Cette évolution prend acte du fait que le numérique est désormais présent (presque) partout dans nos vies, et intronise ainsi un Prix visant à reconnaître l Objet connecté de l année. Pour la première fois en 2014 les sociétés ont pu candidater sur ces deux Prix (Innovation et Objet Connecté), ceci afin d élargir autant que faire se peut le spectre d analyse du jury. Enfin, dernière innovation cette année, nous nous sommes associés avec le groupe NextRadioTV (BFM TV, 01Net, etc) afin qu il soit le partenaire media du Prix des Technologies Numériques. A titre exceptionnel cette année, le jury a décidé d attribuer un quatrième Prix, à un entrepreneur nommé dans la catégorie Prix de l Innovation Son innovation est une véritable rupture technologique et d usage que le jury a souhaité récompenser. En 2014 plus que jamais, le palmarès du Prix des Technologies Numériques souligne que le slogan de Télécom ParisTech «Innover et Entreprendre dans un Monde Numérique» constitue bien plus que de simples mots et qu il correspond véritablement à un état d esprit que notre École s efforce de diffuser en son sein (auprès de ses étudiants, de ses personnels) et autour d elle (auprès de ses diplômés, de ses partenaires ).

4 Prix des Technologies Numériques 2014 Synthèse des travaux des élèves Cette année encore, quatre élèves de Télécom ParisTech ont accompagné les membres du jury du Prix des Technologies Numériques pour leur permettre d identifier des entreprises éligibles aux prix de «l objet connecté» et de «l innovation» sur le thème de la performance énergétique. Encadrés par Thomas Houy (2006), enseignant-chercheur en Management à Télécom ParisTech et Gilles Vaqué, co-fondateur de PMP et membre du jury, Hadrien, Omar, Ruslan et Pierre ont réalisé un travail méthodique de veille pour présenter au jury un panel de toutes les start-up prometteuses concernées par le PTN. Ces recherches, d une grande utilité pour le jury, ont permis aux élèves de progresser dans leur compréhension des enjeux associés à l innovation. Sensibilisés à l innovation au moyen d approches pédagogiques complémentaires au sein de l école, l intérêt de l implication des élèves sur ce projet était de leur donner à voir le caractère protéiforme de l innovation, parfois tirée par une invention, dans d autres cas portée par un produit, un service, une technologie ou encore un usage. 28 Observations sur le prix de «l objet connecté» Le nombre d objets connectés est en forte croissance depuis plusieurs années et atteindra certainement des chiffres record à court terme. Dans son livre blanc paru en 2011, l équipementier américain Cisco évoque la possibilité de voir apparaître plus de 50 milliards d objets connectés en Dans leur travail de sélection, les élèves ont pu constater l abondance et la diversité des objets proposés. Ils ont pu en tirer plusieurs observations : que tout connecter sans problème lourd d autonomie de l objet. Le textile, les équipements indoor, les objets mobiles outdoor en sont quelques exemples. La miniaturisation des technologies de connexion et leur caractère non-intrusif autorisent des applications pour tous les objets du quotidien. cations «big data» à forte valeur ajoutée. La connexion des objets présente un intérêt dans l utilisation des données d usage qu elle permet. Plus largement, la connexion d un objet n est presque jamais neutre et créée de nouvelles opportunités d usages pour les consommateurs. La proposition de valeur des objets est ainsi renouvelée dès lors qu ils se connectent. Pierre GUCESKI, (2014) 21 ans Ingénieur en Robotique et Systèmes Embarqués. Double-Parcours : Robotique et système embarqué (ROSE), Management par projet et Innovation. «Grâce au Prix des Technologies Numériques j ai plongé dans le monde des start-up, découvert des applications concrètes de toutes ces théories que j avais apprises sur les bancs de l école. Gilles Vaqué et Thomas Houy, nous donnant un pied dans le monde de l entreprise et un autre dans le monde de l entrepreneuriat et de l innovation, surmonter les difficultés rencontrées au gré des étapes tout en en tirant un enseignement pertinent pour mon futur fut chose aisée.» de la saturation des réseaux connectant. Des innovations sont cependant en phase de développement sur ce champ et il est raisonnable de penser que ce problème sera surmonté à court terme et ne constituera pas un frein au développement des objets connectés. Finalement, la diversité des entreprises repérées par les élèves pourrait nous amener à nous interroger sur le fait qu il puisse encore rester des objets qui ne soient pas connectés dans un futur proche. 1/ Livre Blanc Cisco, avril 2011 : «L Internet des objets : comment l évolution actuelle d Internet transforme-t-elle le monde?», disponible sur cisco.com/web/fr/assets/executives/pdf/internet_of_things_iot_ibsg_0411final.pdf (p.4)

5 Prix des Technologies Numériques 2014 Enseignements sur le prix de la «Performance énergétique 2014» La performance énergétique est une préoccupation majeure de tous les acteurs de l écosystème productif (état, industriels, consommateurs...). Le travail des élèves a permis de mesurer combien les nouvelles technologies étaient porteuses d espoirs dans ce domaine. Les technologies peuvent contribuer à réduire significativement les gaspillages énergétiques. Elles peuvent aussi améliorer sensiblement la performance des équipements. Et, elles incitent parfois à l émergence de comportements vertueux en matière énergétique. Les enseignements du travail des élèves sont nombreux. les ménages que les entreprises. Les nouvelles technologies positionnées dans ce domaine adressent ainsi des marchés très différents, certains avec des stratégies BtoB, d autres avec des stratégies BtoC. est souvent séduisant dès lors que l utilisation du dispositif vendu créée une réduction des dépenses énergétiques pour son usager. L argumentaire fondé sur le «retour sur investissement» de la nouvelle technologie est alors privilégié et facilite l acte d achat par le consommateur. ves étaient en phase finale de démonstration de faisabilité. Il est donc fort à parier que le secteur de la performance énergétique va connaitre dans les prochains mois une vague d innovations majeures. Finalement, il ressort du travail des élèves que les innovations récentes en matière de performance énergétique sont des armes particulièrement puissantes pour relever les défis environnementaux auxquels nous devons faire face. Le développement de la sphère productive génère inévitablement des externalités négatives (pollution, nouveaux risques environnementaux ) qui sont combattus de différentes façons. La conception, le développement et la production d innovations capables de limiter ces externalités participent de ce combat. En période de recherche de compétitivité pour les entreprises et de quête d un pouvoir d achat amélioré pour les ménages, ces innovations présentent de surcroit un intérêt accru : elles permettent de réduire les dépenses énergétiques alors même que les anticipations sur le prix de toutes les énergies sont à la hausse. Hadrien, Omar, Ruslan et Pierre ont finalement participé à un projet assez représentatif des nombreuses initiatives pédagogiques entreprises à Télécom ParisTech pour sensibiliser les élèves à «l entrepreneuriat et l innovation dans un monde numérique» : les élèves se sont confrontés très directement à l innovation, en mobilisant l ensemble des compétences attendues d un élève ingénieur (savoir technique et savoir en sciences sociales) pour réussir un travail collectif et partager le résultat de leur travail avec des professionnels. Hadrien POTIEZ-GALI (2015), 20 ans Double - parcours : signal et AFA (apprentissage, fouille de données et applications). «Bien que mon parcours soit technique, je m intéresse énormément à l innovation en entreprise. Le Prix des Technologies Numériques m a ainsi permis de comprendre comment à partir d une simple idée innovante une startup pouvait se créer et réussir. Etudier le mode de fonctionnement et les capacités de rupture de ces différentes entreprises s est révélé être un très bon apprentissage sur le monde de l entreprenariat et de l innovation.» Omar LAZREK (2013), 24 ans Cursus : Economie et stratégie d entreprise (management de projet par innovation). «Après un premier stage de 6 mois effectué en audit financier dans le cabinet Mazars, j ai intégré pendant 6 mois le groupe Orange au sein du Groupe Marketing International, période pendant laquelle j ai pu travailler sur différents sujets liés à l innovation technologique dont notamment les objets connectés. C est ainsi qu à mon retour à l école j ai voulu faire partie du projet car le monde des startups est très dynamique et innovant et pouvoir continuer à travailler sur les objets connectés m a beaucoup stimulé. Ce projet est très intéressant car il permet à la fois de travailler avec des étudiants en amont et de confronter ces travaux aux membres du jury. Finalement, ce projet reste une expérience très enrichissante qui m a permis d être confronté à de nouveaux challenges.» Ruslan PLASTININ (2014), 25 ans Ingénieur en Systèmes d Information. Parcours : Management par projet et Innovation. Cours : INF et SES (Création d entreprise, Management et design de l innovation technologique). «J ai toujours été attiré par le monde des start-ups et grâce à ce projet j ai eu l occasion d approfondir mes connaissances sur les dernières innovations numériques françaises. J ai bien apprécié la coopération entre les étudiants et les membres du jury au sein du PTN. En gros, la participation à ce projet était une expérience très intéressante et enrichissante.» 29

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

_Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE. Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval

_Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE. Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval _Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval avec l'esiea Plongez au coeur des SCienCES & technologies du numérique Les nouveaux

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie Electronique & Télécommunication OBJECTIFS DE LA FORMATION Les objectifs de la

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Bureau d'études et conception technique de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie des Systèmes Electroniques & Télécommunications OBJECTIFS DE LA FORMATION Les

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche technique du concours Présentation du réseau EGC Les partenaires

Plus en détail

Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1. Soirées de l étudiant créateur

Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1. Soirées de l étudiant créateur DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1 Soirées de l étudiant créateur 7 avril 2014 Contacts Presse : Valérie SOLARCZYK - 03 20 63 78 03 06

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

ESSEC BUSINESS SCHOOL. Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011

ESSEC BUSINESS SCHOOL. Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011 ESSEC BUSINESS SCHOOL Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011 L ESSEC, c est 2 3 4 L ESSEC, c est Une culture de l innovation Un dispositif complet de soutien à l entreprenariat L apprentissage

Plus en détail

EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011

EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011 EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011 Suite 2. Le concours actuel des écoles des mines A partir de 2011, le recrutement sur concours des écoles des mines d'albi, Alès, Douai et Nantes se

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2015/01-02 relatif à l accréditation de l Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet Dossier A : Renouvellement, à compter du 1er septembre

Plus en détail

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE MASTERE et 3 CYCLE SPECIALISE EN ENTREPRENEURIAT SYLLABUS Année 2013/2014 Responsables : Olivier IGON Secrétaire : Zohra BA ( : (33) 05.61.29.48.80 Bâtiment Le Bosco Bureau

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

CATALOGUE DES INITIATIVES

CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT : Partagez notre ambition CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT PARIS SACLAY Programmes pédagogiques «Les règles du jeu» (pour appréhender les outils nécessaires au

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Décision et traitement de l'information - Data mining de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir Programme d Investissements d Avenir FONDS NATIONAL D INNOVATION Action «Culture de l innovation et de l entrepreneuriat» Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) Dates : Lancement : 19 juin 2014 Dépôt des

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir Programme d Investissements d Avenir FONDS NATIONAL D INNOVATION Action «Culture de l innovation et de l entrepreneuriat» Appel à projets Date de clôture de l appel à projets 27 février 2015 1/15 CONTACTS

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

GUIDE VAE «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Génie Industriel de l Environnement. Informations à l usage des candidats

GUIDE VAE «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Génie Industriel de l Environnement. Informations à l usage des candidats GUIDE VAE «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Génie Industriel de l Environnement Informations à l usage des candidats Sommaire 1. L École des Métiers de l Environnement... 3

Plus en détail

INVENTEZ LE CAMPUS DE DEMAIN!

INVENTEZ LE CAMPUS DE DEMAIN! INVENTEZ LE CAMPUS DE DEMAIN! Prêt à révolutionner votre campus? Vous êtes convaincus que les enjeux du développement durable sont ceux du monde de demain? Tetragora et SFR vous lancent le défi d imaginer

Plus en détail

Relations entreprises Groupe Efrei

Relations entreprises Groupe Efrei Relations entreprises Groupe Efrei 78 ans d innovation au service des entreprises Groupe Efrei 1500 élèves, 10000 anciens 2 écoles d ingénieurs Cti 8 majeurs et 2 cursus en Alternance 1 laboratoire de

Plus en détail

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR AFRICA OFF EVENT COP21 2-11 Décembre 2015 Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR Avant-propos À l occasion de la 1 ère édition du Land of African Business, un lieu unique de rencontres et d

Plus en détail

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé Titre de Responsable Commercial & Marketing (Bac + 4) M2 Marketing, Vente & Distribution (Bac + 5) PAR L état Formations en Alternance www.cnam-alsace.fr

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets

Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets Programme Ministériel 2015 de la GSMA : compte-rendu de session Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets Lundi 2 mars 2015 Session animée par

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes Inventons l avenir ensemble Fonds de dotation de l École des Mines de Nantes Imaginons et construisons l avenir ensemble Dans un monde hautement concurrentiel et globalisé, sujet à de profondes mutations

Plus en détail

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N 296 CHASSAGNE Jean-Marie, CASTELLAN Joëlle [Équipe PATRE, ENFA LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Cette communication se situe dans le

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL!

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL! #donnezdusensàvotre taxed apprentissage2015 ALL IS DIGITAL! Andreas Kaiser, Directeur d ISEN Lille Ingénierie des affaires dans le monde numérique Réseaux, communications mobiles et objets connectés Robotique

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

Présentation du cabinet Lamy Lexel

Présentation du cabinet Lamy Lexel Présentation du cabinet Lamy Lexel Un cabinet d avocats français Né de la fusion de deux grands cabinets juridiques : LAMY Avocats Associés (créé en 1888) et LEXEL Conseil (créé en 1919) Palmarès des avocats

Plus en détail

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur?

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur? L 1. Qu est ce que l? Un est celui qui observe son environnement, identifie les opportunités qui se présentent eu plan économique ou social, réunit les moyens nécessaires, met en œuvre l activité et en

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME"

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation Stratégie de Croissance des PME Mardi 1er octobre 2013 Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME" Les sept chefs d entreprises, au cours

Plus en détail

B I E N V E N U E D A N S

B I E N V E N U E D A N S BIENVENUE DANS Depuis 2012, nous avons entrepris une transformation profonde de Bouygues Telecom pour adapter l entreprise à un marché des télécoms profondément bouleversé. Aujourd hui, il nous apparaît

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant

Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant Date limite d envoi des dossiers : 31 mars 2014 INFORMATION RÈGLEMENT DOSSIER DE PARTICIPATION TÉLÉCHARGEABLES www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Dossier de

Plus en détail

DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ. Permettre aux jeunes de développer leur potentiel et d améliorer leur employabilité,

DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ. Permettre aux jeunes de développer leur potentiel et d améliorer leur employabilité, DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ AGHRIB Pour développer l esprit d entreprise des jeunes et améliorer leur insertion professionnelle 10 BONNES RAISONS DE DEVENIR CONSEILLER BÉNÉVOLE Entrepreneurs, cadres

Plus en détail

Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée «Urbanisme et qualité de vie»

Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée «Urbanisme et qualité de vie» Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée «Urbanisme et qualité de vie» Institut Mines-Télécom L Institut Mines-Télécom Francis Jutand Directeur Scientifique Institut Mines-Télécom

Plus en détail

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL!

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL! #donnezdusensàvotre taxed apprentissage2015 ALL IS DIGITAL! Marc Faudeil, Directeur ISEN Brest Ingénierie des affaires dans le monde numérique Réseaux, communications mobiles et objets connectés Robotique

Plus en détail

Sommaire de la présentation

Sommaire de la présentation Le Serious Game Sommaire de la présentation! Définition du Serious Game! Gamification?! Les mécaniques de jeu dans un projet professionnel! Exemples concrets! Formation continue! Simulation 3D pour la

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT PUBLIC

MASTER MANAGEMENT PUBLIC MASTER MANAGEMENT PUBLIC - MASTER 1 : Management public environnemental - MASTER 2 : anagement euro-méditerranéen et développement durable couvmasters_a5_01.indd 1 17/01/12 10:08 Le Management Public et

Plus en détail

Le Trophée du CSR pour la Recherche et l Innovation 2013

Le Trophée du CSR pour la Recherche et l Innovation 2013 Le Trophée du CSR pour la Recherche et l Innovation 1 Le Trophée du CSR pour la Recherche et l Innovation 2013 «C est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale.

Plus en détail

LA FORMATION PRATIQUE : LA PRÉPARATION DES SUPERVISEURS ET DES ENSEIGNANTS ASSOCIÉS À LA FORMATION EN MILIEU DE PRATIQUE

LA FORMATION PRATIQUE : LA PRÉPARATION DES SUPERVISEURS ET DES ENSEIGNANTS ASSOCIÉS À LA FORMATION EN MILIEU DE PRATIQUE LA FORMATION PRATIQUE : LA PRÉPARATION DES SUPERVISEURS ET DES ENSEIGNANTS ASSOCIÉS À LA FORMATION EN MILIEU DE PRATIQUE Résumé des constats et des défis identifiés lors de la journée thématique Présentation

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études Dossier de presse 2014 / Press book 2014 Ecole SUPimage Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études L école-agence : un nouveau concept de coworking

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

Appel à projets 2010

Appel à projets 2010 Appel à projets 2010 Formation entrepreneuriale et accélérateur de développement aux États-unis Le contexte : un besoin, des ressources Le programme NETVA est une initiative nouvelle développée par la

Plus en détail

UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT

UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT Mardi 29 janvier 2008 Contacts presse : Ville de Paris : Lionel Bordeaux Clarisse Guyonnet ; tel : 01 42 76 49 61 Microsoft : Ghislain Garesse

Plus en détail

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile. Position du problème Un axe très important dans les transports individuels est celui des nouveaux usages

Plus en détail

Préambule. Les Partenaires

Préambule. Les Partenaires Préambule Les caractéristiques de l environnement économique et les conditions d accès au marché de l emploi imposent aux jeunes diplômés de disposer de compétences particulières pour mener à bien leur

Plus en détail

Dynamiser l esprit d entreprise des étudiants MBway avec le start-up Challenge et l incubateur d entreprises

Dynamiser l esprit d entreprise des étudiants MBway avec le start-up Challenge et l incubateur d entreprises Communiqué de presse Angers, Annecy-Chambéry, Caen, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Rennes 12 mars 2015. Focus sur l entrepreneuriat avec la première édition nationale du Start Up Challenge

Plus en détail

Grand Lyon, L Esprit d Entreprise

Grand Lyon, L Esprit d Entreprise 3 e Etats Généraux de l économie lyonnaise Grand Lyon, L Esprit d Entreprise Introduction par Olivier TORRES Chercheur associé EM LYON Spécialité: Management des PME et Territoires 2 3 e Etats Généraux

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Louise et Hugo ont choisi d être Iteemiens. Et vous? Département de l École Centrale de Lille co-dirigé par SKEMA Business School

Louise et Hugo ont choisi d être Iteemiens. Et vous? Département de l École Centrale de Lille co-dirigé par SKEMA Business School Louise et Hugo ont choisi d être Iteemiens Et vous? Département de l École Centrale de Lille co-dirigé par SKEMA Business School 2 Bienvenue à l Iteem! Vous êtes curieux, dynamique, ingénieux? Vous avez

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Informatique. Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Informatique. Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Voyage Exploratoire Barcelone

Voyage Exploratoire Barcelone Voyage Exploratoire Barcelone 24 au 26 février 2016 Inclus une journée au Mobile World Congress Le contexte Elue «Capitale européenne de l innovation» par la commission européenne en 2014, Barcelone accueille

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Soutenez l équipe d ISIBOT L Institut Supérieur d Informatique, de Modélisation et de leurs Applications est l une des écoles publiques d ingénieurs les plus dynamiques de la région

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

Transition énergétique : une large palette de

Transition énergétique : une large palette de 1 sur 7 11/12/2015 09:51 Transition énergétique : une large palette de métiers LE MONDE 09.12.2015 à 15h02 Mis à jour le 10.12.2015 à 09h05 Par François Schott Emmanuel Kerner pour Le Monde. La palette

Plus en détail

Le 26 mars 2015 Palais des Congrès de Madiana. www.numerikdays.com

Le 26 mars 2015 Palais des Congrès de Madiana. www.numerikdays.com Le 26 mars 2015 Palais des Congrès de Madiana www.numerikdays.com 1. Le constat 2. Les «NumerikDays» à l initiative du CNID 3. Nos ambitions 4. Une nouvelle façon d apprendre «Innovation pédagogique» 5.

Plus en détail

BAROMÈTRE INRIA 2014 - TNS SOFRES BIENVENUE DANS L ÈRE DE L HOMO NUMERICUS! LE POUVOIR D AGIR EN TOUTE CONSCIENCE

BAROMÈTRE INRIA 2014 - TNS SOFRES BIENVENUE DANS L ÈRE DE L HOMO NUMERICUS! LE POUVOIR D AGIR EN TOUTE CONSCIENCE BAROMÈTRE INRIA 2014 - TNS SOFRES BIENVENUE DANS L ÈRE DE L HOMO NUMERICUS! LE POUVOIR D AGIR EN TOUTE CONSCIENCE 2 Ème Édition mars 2014 sommaire Édito P.04 P.08 P.10 La perception des français - 2011-2014

Plus en détail

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY A EURATECHNOLOGIES, 165 AVENUE DE BRETAGNE, 59000 LILLE JEUDI 18 SEPTEMBRE 2014 Le Big Data envahit brutalement

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

INNOVATION & DESIGN THINKING

INNOVATION & DESIGN THINKING 1 INNOVATION & DESIGN THINKING @kedgeds facebook.com/kedgeds DESIGN OUR FUTURES. INVENTER NOS FUTURS. INNOVATION & DESIGN THINKING 3 KEDGE DESIGN SCHOOL LES + DU PARCOURS KEDGE Design School est une École

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec le calendrier national

Plus en détail

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge IngénIeur esiea par l ApprentISSAge Systèmes embarqués Systèmes d Information Diplôme d Ingénieur habilité par la Commission des Titres d Ingénieur www.esiea.fr devenez ingénieur esiea par la voie De l

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

Dossier de presse. Réseau social professionnel. www.amplement.fr

Dossier de presse. Réseau social professionnel. www.amplement.fr Dossier de presse Réseau social professionnel www.amplement.fr Sommaire 1 2 3 4 Le réseau social professionnel Made in France Tout ce qu il faut pour booster son réseau Quelques chiffres et citations pour

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

BIG DATA : GESTION ET ANALYSE DES DONNÉES MASSIVES (BGD) Mastère Spécialisé. Appréhendez les challenges économiques et juridiques du Big Data

BIG DATA : GESTION ET ANALYSE DES DONNÉES MASSIVES (BGD) Mastère Spécialisé. Appréhendez les challenges économiques et juridiques du Big Data Mastère Spécialisé BIG DATA : GESTION ET ANALYSE DES DONNÉES MASSIVES (BGD) Rejoignez le secteur le plus stratégique de l économie numérique Appréhendez les challenges économiques et juridiques du Big

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir Le Baromètre des pratiques digitales 2015 Sia Partners - Econocom - Ifop révèle des pratiques très différenciées et des priorités contrastées au sein des grandes entreprises françaises Paris, le 29 septembre

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts!

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts! White paper 9 : Smart Cities «Smart City», les services à l usager au bout des doigts! Emmanuel Jaunart Emmanuel Jaunart commença sa carrière dans le domaine des télécommunications. En 1995, il rejoint

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commerce inter entreprises, commerce de gros et commerce international de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017

Plus en détail

S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs

S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs Module 17 Marketing S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs Objectifs pédagogiques Ce module dédié à l approche marketing

Plus en détail

Jérôme GAYET. Business development. Groupe Eyrolles, 2010 ISBN: 978-2-212-54675-0

Jérôme GAYET. Business development. Groupe Eyrolles, 2010 ISBN: 978-2-212-54675-0 Jérôme GAYET Business development, 2010 ISBN: 978-2-212-54675-0 Sommaire Remerciements... 9 Préface... 11 Les recettes concrètes du développement de votre chiffre d affaires... 11 Introduction... 13 Chapitre

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail