Centre de documentation. Pierre-Michel MENGER. Bibliographie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre de documentation. Pierre-Michel MENGER. Bibliographie"

Transcription

1 Centre de documentation Pierre-Michel MENGER Bibliographie Septembre 2009

2 Vous trouverez dans cette bibliographie, une liste non exhaustive des principales publications de Pierre-Michel Menger. Certaines de ces références sont consultables au centre de documentation de la NACRe, elles sont signalées. Les références sont classées par ordre décroissant de date. Ouvrages Le travail créateur : s'accomplir dans l'incertain Paris : Gallimard, 2009, 670 p. Notes: Bibliogr. Index. Résumé : La création est un acte de travail. Depuis l'élaboration de l'œuvre jusqu'à l'organisation des activités en marchés, en professions, en relations d'emploi et en dispositifs d'évaluation, un même principe régulateur agit: l'activité créatrice est de part en part fécondée par l'incertitude. Le travail n'est gratifiant pour l'artiste que si son déroulement demeure surprenant. Les professionnels, les critiques et les publics procèdent à d'incessantes comparaisons pour identifier les qualités des artistes et des œuvres, faute de savoir comment déterminer leur valeur absolue. Les marchés gèrent par la surproduction la recherche de l'originalité profitable. Cet ouvrage met en place un cadre théorique d'analyse de l'action en horizon incertain, puis l'applique aux arts. Des différences considérables de succès peuvent-elles résulter de différences minimes de talent? La catégorie du génie est-elle soluble dans la critique sociologique? Pourquoi les inégalités présentent-elles le même profil dans les arts et dans les sciences? Si l'offre augmente toujours plus vite que la demande, faut-il conclure que les artistes sont les funambules du déséquilibre, et que les mondes artistiques gagent leur développement sur les paris de ces "fous rationnels"? Avec quelles contreparties? Que gagnent les professionnels à s'agglomérer dans les grandes métropoles? Comment le principe d'incertitude gouverne-t-il l'action culturelle publique? Comment une œuvre peut-elle être admirée pour son inachèvement? Les intermittents du spectacle : sociologie d'une exception Paris : Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Juillet 2005, 286 p. Notes: Bibliogr. Index. Résumé : "A partir de données, l'auteur établit les faits, mesure les évolutions, soupèse les avantages et les dérives de l'emploi en contrats courts et chômage long. Il passe au crible le régime des intermittents du spectacle : ses règles, ses comptes, son utilisation, ses jeux stratégiques, ses subtilités paritaires et politiques." Profession artiste : extension du domaine de la création Paris : Textuel, 2005, 109 p. Résumé : "Refusant le manichéisme stérile de la querelle entre l'argentier et le saltimbanque, Pierre-Michel Menger veut échapper aux dérives relativistes de la démocratie culturelle comme aux procès néolibéraux faits à l'inefficacité du soutien public aux arts, mener le diagnostic de la démocratisation culturelle et établir ce qu'il en est des désirs et affects de l'artiste. Pour dessiner en creux ce que seront le travail et le salarié de demain " Portrait de l'artiste en travailleur: métamorphoses du capitalisme Paris : Le Seuil, 2002, 96 p. 2

3 Résumé : Dans les représentations actuelles, l'artiste voisine avec une incarnation possible du travailleur futur, avec la figure du professionnel inventif, mobile, indocile aux hiérarchies, intrinsèquement motivé, pris dans l'économie de l'incertain, et plus exposé aux risques de concurrence interindividuelle et aux nouvelles insécurités des trajectoires professionnelles. Comme si, au plus près et au plus loin de la révolution permanente des rapports de production prophétisée par Marx, l'art était devenu un principe de fermentation du capitalisme. Comme si l'artiste lui même exprimait à présent, avec toutes ses ambivalences, un idéal possible du travail qualifiée à forte valeur ajoutée. Le paradoxe du musicien Paris : L'Harmattan, 2001, 395 p. 2 e éd. [Première édition en 1983 chez Flammarion] Résumé : "Les profondes transformations esthétiques, techniques et socio-économiques qui ont bouleversé la création et la consommation musicales depuis 1945 donnent aujourd'hui au projet d'une sociologie de la musique toute son actualité et tout son sens. Elles ont en effet accéléré l'évolution des relations entre musique et société dans deux directions opposées : plus l'engouement pour les œuvres du passé a grandi, plus la création savante contemporaine s'est projetée dans le futur et a paru défier depuis 40 ans mélomanes, interprètes et publics des autres musiques. C'est ce destin qui est ici analysé par l'exploration des lois du marché musical et l'action des institutions qui orientent son développement, les conditions très inégales d'existence des compositeurs, les rapports entre vie sociale, carrière professionnelle et activité créatrice de ceux-ci, les enjeux des conflits esthétiques et leurs retentissements dans la vie musicale française, les effets de l'intervention sans cesse élargie de l'état, le rôle des éditeurs et des médias et l'évolution des relations entre la musique contemporaine et les mélomanes. Tout au long de ce parcours résonne une question qui fait surgir les paradoxes évoqués dans le titre du livre : quel est aujourd'hui le prix de la liberté de créer?" Le spectacle vivant Paris : La Documentation Française, 1997, 442 p. Résumé : "Le spectacle vivant regroupe des activités artistiques aussi variées que le théâtre, la musique, les variétés, mais aussi les arts de la rue, le cirque, sans oublier les parcs de loisirs, les discothèques... Les effectifs ont progressé de 1985 à 1993, mais cette hausse a été inégale d'une activité à l'autre. Plus de personnes artistes, techniciens et administratifs vivent aujourd'hui [années 1990] de ces professions. Un trait marquant de l'emploi est l'intermittence qui concerne plus de la majorité des actifs du secteur. Deux enjeux majeurs pour ce secteur : l'amélioration des modes de régulation du marché du travail et le renforcement du professionnalisme." La profession de comédien : formations, activités et carrières dans la démultiplication de soi Paris : Ministère de la culture; DEP, 1997, 455 p. Les laboratoires de la création musicale: acteurs, organisations et politique de la recherche musicale Paris : La Documentation Française, 1989, 214 p. La condition du compositeur et le marché de la musique contemporaine Paris : La Documentation Française, 1978, 163 p. 3

4 Ouvrages co-signés Avec RANNOU Janine ; BLONDEL Alice ; CICE Chantal ; ZAVADSKI Carole. Les métiers du spectacle vivant et leurs classifications : bilan et harmonisation Paris : CPNEF SV, 348 p. Résumé : "La nomenclature des emplois du spectacle vivant présentée dans cet ouvrage répond à une volonté d'harmoniser les conditions d'enregistrement des informations sur les situations de travail et de contribuer ainsi à une meilleure visibilité statistique de l'emploi et du travail dans ces secteurs d'activité. Commanditée par les organisations syndicales d'employeurs et de salariés, elle résulte d'un travail en étroit partenariat avec celles-ci. Son élaboration s'est fondée sur une analyse systématique des classifications existantes (classifications conventionnelles, accords d'entreprises, listes d'emploi, nomenclatures de la statistique publique...) qui s'est révélée riche d'enseignements sur les modèles professionnels en œuvre dans ces activités, réputées rebelles à toute forme de catégorisation. Le monde su spectacle vivant s'est transformé au cours des vingt dernières années sous l'effet conjugué de la croissance et de la diversification de l'offre de spectacles. Parmi les transformations observables, deux phénomènes pèsent particulièrement sur les modes de représentation sociale et professionnelle : le développement de l'intermittence et la place croissante occupée par des formes artistiques nouvelles. Leur influence est perceptible dans l'ensemble des métiers, mais leur impact varie selon le type d'activités (artistique, technique, administratif...) et selon le profil des identités professionnelles qui leur sont associées. Le lecteur trouvera ici une analyse approfondie de ce monde composite qui, en dépit des évolutions en cours, demeure néanmoins fortement attaché à quelques figures professionnelles emblématiques. Ce sont les objectifs, les méthodes et les résultats de ce travail qui font la matière de ce livre." Avec RANNOU Janine ; BLONDEL Alice ; CICE Chantal ; ZAVADSKI Carole. Projet d'harmonisation des nomenclatures d'emploi en usage dans le spectacle vivant : document de synthèse Paris : CPNEF SV, 2000, 56 p. Direction d ouvrages Les professions et leurs sociologies. Modèles théoriques, catégorisations, évolutions Paris : Editions de la MSH, 2003, 252 p. Avec GRENIER Jean-Yves ; GRIGNON Claude Le modèle et le récit Paris : Maison des sciences de l homme, 2001, 501 p. Résumé : La nature particulière des faits humains oblige-t-elle l histoire, la sociologie et l anthropologie à se satisfaire du langage naturel élaboré avant elles par la tradition savante? Leur interdit-elle de conduire leurs raisonnements et de construire leurs objets au moyen d une langue formalisée? Qu est-ce qu un récit scientifique? En quoi la stylisation scientifique de la réalité se distingue-t-elle de la fiction littéraire? Quels sont les rapports entre le degré de formalisation du langage dans lequel un savoir se pense et s exprime et le type de vérité et d intelligibilité qu il est en mesure de produire? Telles sont quelques-unes des questions abordées dans cet ouvrage. Questions d actualité : la mathématisation de l'économie ne cesse en effet d accuser 4

5 l'opposition entre l'ambition d'une modélisation appuyée sur des outils de plus en plus perfectionnés, et la tradition du récit commune à la majorité des sciences historiques et sociales. Le séminaire dont ce livre est issu a eu pour premier objectif de formuler les questions que cette confrontation pose, et plus encore celles qu il devrait poser. On sait en effet que les historiens, les sociologues, les anthropologues, les linguistes et les psychologues ont depuis longtemps recours à diverses formes de modélisation ; on sait aussi que les analyses économiques dans lesquelles la formalisation mathématique est la plus poussée ne peuvent se passer de la langue dite naturelle dans la formulation de leurs hypothèses de départ ou dans leurs conclusions, c'est-à-dire à chacun de leurs contacts avec la réalité. On a donc entrepris l'inventaire des idées sous-jacentes auxquelles se rattachent les opérations caractéristiques des deux styles de recherche ; en partant des difficultés et des obstacles rencontrés dans la pratique de la recherche, on s est attaché à mettre au jour les relations que des choix de méthode ou de langage dont la neutralité n'est qu'apparente entretiennent avec des partis plus fondamentaux et souvent moins conscients. Articles L emploi dans les spectacles et les paradoxes de sa croissance. Flexibilité des relations contractuelles et des protections assurantielles In : Communications, 2008 Un marché du travail d exception. L intermittence dans les arts du spectacle estelle viable et à quel prix? In : Raison présente, n Paris : Raison présente, 2007, p Les activités de portage salarial : une analyse socio-économique Avec Pascaline Costa, Danièle Hanet et Colin Marchika Actes du colloque organisé le 22 juin 2007 à L Université de Nantes, In : Semaine sociale Lamy, supplément N décembre 2007, Fraude ou nouvelle forme d organisation du travail? Le portage salarial. p. 11 à 43. Portage : Travailler par mission : qui et comment? Le cas du portage Avec P. Costa, D. Hanet, C. Marchika In : Droit social, n 1 Paris, janvier 2007, p L assurabilité du risque de chômage dans les régimes d emploi hyperflexibles In : Revue de la CFDT n 79 Septembre-octobre 2006, p Troupe ou projet? Quel modèle d organisation du travail dans les arts du spectacle? In : Journal des trois théâtres, n 20 Mai 2006, p

6 Qui doit payer pour les intermittents? Publié sur Telos-eu, agence intellectuelle le 05 mars 2006 Ressource disponible sur : Dubuffet et l invention de l art brut, avec Raymonde Moulin Soumis à Annales HSS, Egalités et inégalités dans l activité créatrice. Durkheim, Marx et Rawls devant l individualisme artistique In : Revue européenne des sciences sociales, tome XLII, 2004, n , p L'employeur, le salarié et l'assureur dans l'hyperflexibilité contractuelle : les intermittents du spectacle In : Droit social n 9;10 Septembre-Octobre 2004, p. 825 à 833. La professionnalité artistique : un système incomplet de relations sociales In : Regards sur l'actualité n 303 Paris : La Documentation Française, août-septembre 2004, p. 15 à 31 Résumé : Après un examen statistique d'ensemble de la démographie des professions culturelles et de son évolution, l'auteur interroge la signification de la revendication d'un statut pour les professions artistiques et culturelles. Intermittence : Exception culturelle, exception sociale Paris : Républiques des idées, Décembre 2003, 34 p. Résumé : "Défendue comme un acquis précieux, l intermittence conjugue les effets les plus contrastés : sécurisation et généralisation du «CDD d usage», protection des professionnels et précarisation des relations d emploi, modernité d une assurance sociale adaptée à des parcours individualisés et financement collectif indirect d entreprises culturelles qui, en dépit des protestations de solidarité de ces derniers mois, profitent largement de l aubaine. Ce sont ces paradoxes dont, avec le recul nécessaire, Pierre-Michel Menger tente ici de restituer la subtilité et parfois la perversité en décrivant par le menu leurs mécanismes et leurs conséquences souvent inavouées. Ressource disponible sur : Synthèse également disponible dans : Politique culturelle en débat (La): anthologie, Paris : La Documentation Française, 2006, 211 p. Un cas d'hyperflexibilité du marché du travail : les intermittents du spectacle Regards sur l'actualité n 291 Paris : La Documentation Française, Mai 2003, p. 77 à 84 Résumé : «A la fin de l'hiver et au printemps revient en France la saison des lauriers culturels. De quoi impatienter ceux qui cultivent les marges et l'indifférence au marché et, qui s'irritent des impudences de l'industrie culturelle, et de la concurrence érigée en principe. Or, c'est aussi à l'occasion des retransmissions 6

7 télévisées de ces tournois de célébrités que se seront faits entendre de l'opinion les intermittents mobilisés pour défendre leur régime spécifique d'assurance-chômage, régulièrement mis en cause pour ses déficits croissants.» Spectacle vivant et aide publique In : Culture, Etat, Marché, Cahiers français n 312 Paris : La Documentation Française, 2003, 8 p. Les intermittents du spectacle In : Espaces Temps, n , p Travail expressif, loisir intensif : vers le mélange des genres? In : Cadres CFDT n 403 Paris : CFDT, Février 2003, p. 41 à 48 Résumé : L'arrivée en force des valeurs du loisir dans le monde du travail va de pair avec l'intrusion des valeurs du travail dans le monde des loisirs. Après avoir rappelé les définitions classiques (notamment philosophiques) du travail, Pierre-Michel Menger s'attache à montrer les conséquences de cette évolution. Avec COULANGEON Philippe et ROHARIK Ionela Les loisirs des actifs : un reflet de la stratification sociale In : Economie et statistique n Paris : INSEE, 2002, p. 39 à 55 Le génie et sa sociologie. Controverses sur le cas Beethoven In : Annales HSS n , p Ressource disponible sur : Avec HAMON Cécile ; PARADEISE Catherine Le travail et l emploi des comédiens In : Profession acteur. Du théâtre n 23 Paris : Pour le théâtre, Janvier 1999, 31 p. Etre artiste par intermittence : la flexibilité du travail et le risque professionnel dans les arts du spectacle In : Travail et emploi n 60 Paris : 1993, 18 p. Marché du travail artistique et socialisation du risque le cas des arts du spectacle Revue française de sociologie n 32 7

8 Paris : Revue Française de Sociologie, 1991, 13 p. Contributions à des ouvrages collectifs Les professions artistiques, la loi de Pareto et la socialisation du risque. Quel impact de la révolution numérique sur l économie et le droit du travail de création? In : Culture Web ; Xavier Greffe, Nathalie Sonnac (sous la direction de) Paris : Editions Dalloz, mai Les activités de portage salarial : une analyse socio-économique (avec) In : Le portage salarial. Fraude ou nouvelle forme d organisation du travail, L. Casaux-Labrunée (dir.), Avec P. Costa, D. Hanet, C. Marchika Paris : Wolters Kluwer, Supplément de la Semaine sociale Lamy, pp , décembre Qui doit payer pour les intermittents? In : Le monde selon Telos, Z. Laïdi (dir.) Paris : PUF, 2006, pp Innovations technologiques, création et appropriation des biens culturels In : Création et diversité au miroir des industries culturelles. Xavier Greffe, coord. Paris : La Documentation Française, 2006, p. 105 à 125 Les professions artistiques : un système incomplet de relations sociales In : Institutions et vie culturelles, sous la dir. de Guy Saez Les notices de la Documentation française Paris : La Documentation Française, 2005, p. 157 à 163 Liens, interdépendances et micro-organisations dans le système d activité des comédiens In: Arts du spectacle, métiers et industries culturelles, L. Creton, M. Palmer, J.P. Sarrazac (eds.) Paris : Presses Sorbonne Nouvelle, 2005, pp L hyperflexibilité salariale et assurantielle, ses conflits et sa viabilité : l intermittence dans les arts du spectacle In : Actes des Xèmes Journées internationales de sociologie du travail, Rouen : novembre 2005, volume 2, p

9 Histoire de la sociologie de l art In : Dictionnaire de la pensée sociologique, Boudon R., Borlandi M., Cherkaoui M., Valade B. (sous la direction de) Paris : PUF, Talent et réputation. Ce que valent les analyses sociologiques de la valeur de l artiste, et ce qui prévaut dans la sociologie beckerienne In : L art du terrain. Mélanges offerts à H. Becker, A. Blanc et A. Pessin (dir.) Paris, L Harmattan, 2004, p La culture, un continent pour l hyperflexibilité salariale? L intermittence artistique et ses crises In : Culture toujours... et plus que jamais! Coord. par Martine Aubry Paris : Editions de l'aube, 2004, p. 119 à 135. Désintégration du marché du travail, intégration des protections et ressources assurantielles. Le risque d emploi et sa couverture dans les arts In : Actes du colloque «Acteur, risque et prise de risque à l épreuve des sciences sociales», Lille : Clersé, L art comme travail In : Arts, sciences et technologie, S. Becuwe et N. Garreau (sous la dir. de) La Rochelle : Editions de la MSH de l Université de La Rochelle, 2003, p Travail, structure sociale et consommation culturelle : vers un échange d attributs entre travail et loisir? In : Public[s] de la culture (Le[s]), Olivier Donnat (Dir.) Paris : Presses de Sciences Po, 2003, p. 61 à 86 L organisation et le marché du travail dans les arts In : Encyclopédie des ressources humaines, J. Allouche (sous la dir.) Paris, Vuibert, 2003, p Deux physiques sociales du travail. L'invention d'un espace continu des cotations du travailleur et des états individuels d'activité In : Les professions et leurs sociologies. Modèles théoriques, catégorisations, évolutions, P.-M. Menger (sous la direction de) Paris : Editions de la MSH, 2003, p

10 Durkheim et la question de l'art In : Goût de l'enquête. Mélanges en l'honneur de Jean-Claude Passeron, Fabiani J.-L. (sous la direction de) Paris : L'Harmattan, 2001, p Les temps, les causes et les raisons de l'action In : Le modèle et le récit, Grenier J-Y., Grignon C., Menger P.-M., (sous la direction de) Paris : Editions de la MSH, 2001, p Culture In : Dictionnaire des Politiques culturelles de la France depuis 1959, Waresquiel E. de (sous la direction de) Paris : Larousse & CNRS Editions, 2001, p Les profils de l'inachèvement. L'œuvre de Rodin et la pluralité de ses incomplétudes, In : Vers une sociologie de l'œuvre, volume 1, Majastre J.-O., Pessin A. (sous la direction de) Paris : Editions L'Harmattan, 2001, p Art, politisation et action publique In : Artistes-Politiques Sociétés et représentations n 11. Paris : Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, Mars 2001, p. 169 à 204 Marché (Le) de l emploi musical et ses transformations. In : Musique au regard des sciences humaines et des sciences sociales (La). Vol. 2, avec ESCAL Françoise ; IMBERTY Michel ; GODCHAU Jean-François. Paris : L'Harmattan, 1998, p. 121 à 154 Appariement, risque et capital humain : l emploi et la carrière dans les professions artistiques In : Art (L ) de la recherche : essais en l'honneur de Raymonde Moulin. Avec PASSERON Jean-Claude ; CROZIER Michel ; GIRARD Augustin ; HENNION Antoine ; URFALINO Philippe ; BECKER Howard S. ; COMMAILLE Jacques. Paris : La Documentation Française, 1994, p. 219 à

11 Quadrature (La) du déterminisme In : Arts, l'exception ordinaire. Avec ELSTER Jon ; CHATEAU Dominique ; RUBY Christian ; NOUVEL Kevin ; PASSERON René ; LEVY Jacques ; CONTE Richard ; RANCIERE Jacques. Espaces temps n 55/56. Paris : Espaces temps, 1994, p. 6 à 17 L art, objet de science : la recherche musicale savante contemporaine. In : Sociologie de l art, Raymonde Moulin (Dir.) Paris : La Documentation Française, 1986, p. 247 à 260 Des entretiens vidéo de Pierre-Michel Menger sur la sociologie de l art et du travail peuvent être visionnés sur le site des archives audiovisuelles de la recherche : Lien direct vers la page de Pierre-Michel Menger : mat=68# 11

Publications (sélection)

Publications (sélection) Pierre-Michel Menger Publications (sélection) Ouvrages personnels La Condition du compositeur et le marché de la musique contemporaine en France, Paris, La Documentation française, 1979, 164 p. The Serious

Plus en détail

Protocole d accord sur l Observatoire prospectif des métiers et des qualifications du Spectacle Vivant

Protocole d accord sur l Observatoire prospectif des métiers et des qualifications du Spectacle Vivant Protocole d accord sur l Observatoire prospectif des métiers et des qualifications du Spectacle Vivant Préambule Dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle tout au long de la vie, et conformément

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

TRAVAILLER COMME ARTISTE

TRAVAILLER COMME ARTISTE ARTISTE Qui est artiste?... 1 Travailler comme artiste... 2 Travailler par l'intermédiaire de Tentoo... 2 Le régime des petites indemnités... 2 Prestation artistique versus statut d'artiste... 3 Le statut

Plus en détail

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES Décembre 2013 Diagnostic de l emploi et de la formation dans le spectacle vivant et l audiovisuel en Rhône-Alpes

Plus en détail

CONSTRUIRE UN PROJET DANS LE SECTEUR CULTUREL

CONSTRUIRE UN PROJET DANS LE SECTEUR CULTUREL CONSTRUIRE UN PROJET DANS LE SECTEUR CULTUREL Public : les responsables associatifs, salariés ou non, qui souhaitent insérer dans ce secteur professionnel un projet (action culturelle, festival ). 2 modules

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

Les évolutions du lien salarial dans les organisations contemporaines. François PICHAULT HEC-Ecole de gestion de l ULg/ ESCP-EAP, Paris

Les évolutions du lien salarial dans les organisations contemporaines. François PICHAULT HEC-Ecole de gestion de l ULg/ ESCP-EAP, Paris Les évolutions du lien salarial dans les organisations contemporaines François PICHAULT HEC-Ecole de gestion de l ULg/ ESCP-EAP, Paris Plan 0. La fin d'un modèle de référence 1. Développement des nouvelles

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Master Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles (MACA)

Master Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles (MACA) Promotion 9/ Site : Clermont-Ferrand Master Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles (MACA) Objectifs de ce master : Le master management des activités culturelles et audiovisuelles vise

Plus en détail

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES...

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... Tellement à la mode depuis quelques années, le mot de créativité est peut-être déjà démodé. La publicité, la médiatisation,

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

ÉLÉMENTS D ANALYSE SUR LA PROPOSITION DE DIRECTIVE DU PARLEMENT ET DU CONSEIL RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (COM(2004)2)

ÉLÉMENTS D ANALYSE SUR LA PROPOSITION DE DIRECTIVE DU PARLEMENT ET DU CONSEIL RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (COM(2004)2) ÉLÉMENTS D ANALYSE SUR LA PROPOSITION DE DIRECTIVE DU PARLEMENT ET DU CONSEIL RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (COM(2004)2) I- Remarques d ordre général La proposition de directive sur les

Plus en détail

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen)

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 20 ème Congrès du CIRIEC International Buenos Aires, octobre 2014 Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 1 Hétérodoxie versus

Plus en détail

Le COEF spectacle vivant et audiovisuel Rhône-Alpes

Le COEF spectacle vivant et audiovisuel Rhône-Alpes Le COEF spectacle vivant et audiovisuel Rhône-Alpes Un outil contractuel au service de l emploi et de la formation en Rhône-Alpes Un peu d histoire L emploi et la formation dans le secteur de la culture

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat Entretien avec Ivan Béraud et Christian Janin Des formes d emploi à encadrer Pour une sécurisation des parcours professionnels La CFDT et la fédération Culture, Conseil, Communication (F3C) ne sont pas

Plus en détail

Le géomarketing - Page 1 sur 7

Le géomarketing - Page 1 sur 7 Le géomarketing - Page 1 sur 7 LES DOSSIERS MADWATCH.net méthodes Le Géomarketing Novembre 2003 Nb de pages : 7 Le géomarketing - Page 2 sur 7 Créé dans les années 80, la plupart des applications du géomarketing

Plus en détail

LA MUTUALISATION DES EMPLOIS DANS LE SECTEUR ARTISTIQUE ET CULTUREL

LA MUTUALISATION DES EMPLOIS DANS LE SECTEUR ARTISTIQUE ET CULTUREL LA MUTUALISATION DES EMPLOIS DANS LE SECTEUR ARTISTIQUE ET CULTUREL La mutualisation des emplois dans le secteur artistique et culturel semble avoir acquis une importance certaine depuis quelques années

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DE L ARTISTE : UNE HISTOIRE SANS FIN?

LE STATUT SOCIAL DE L ARTISTE : UNE HISTOIRE SANS FIN? LE STATUT SOCIAL DE L ARTISTE : UNE HISTOIRE SANS FIN? Par Estelle CEULEMANS Conseillère Service d'études Fédéral, Département Social FGTB-ABVV Quelle place une société veut-elle donner à ses artistes?

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC

MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC Direction pédagogique : Jean-François Amadieu Professeur en Sciences de Gestion Yves Doutriaux Conseiller d Etat Professeur associé à l université

Plus en détail

Le nouvel esprit du capitalisme

Le nouvel esprit du capitalisme A 367895 Luc Boltanski Eve Chiapello Le nouvel esprit du capitalisme Gallimard TABLE DES MATIERES Remerciements 11 PROLOGUE 17 Un capitalisme régénéré et une situation sociale dégradée 18 La mise en péril

Plus en détail

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition.

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Rapport Reda, tableau comparatif Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Alors que Julia Reda appelait à une harmonisation hâtive et à un élargissement

Plus en détail

Quel contrôle de gestion pour les ONG 1?

Quel contrôle de gestion pour les ONG 1? Quel contrôle de gestion pour les ONG 1? (Rémi Bachelet et Nathalie Claret) Dans le cadre de l atelier portant sur les nouveaux champs du contrôle de gestion, une réflexion sur la place de ce dernier dans

Plus en détail

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE. Annexe

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE. Annexe SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE A. du 1-7- 2002. JO du 10-7-2002 NOR : MENE0201542A RLR : 524-5 MEN - DESCO A4 Vu code de l'éducation, not. art. L. 311-1

Plus en détail

Direction Générale du Travail. COE Intervention du 19 novembre 2013 Jean-Denis COMBREXELLE

Direction Générale du Travail. COE Intervention du 19 novembre 2013 Jean-Denis COMBREXELLE Direction Générale du Travail COE Intervention du 19 novembre 2013 Jean-Denis COMBREXELLE Direction Générale du Travail Les nouvelles formes d emploi Introduction Une évolution forte du travail de ces

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Direction Générale des Affaires Sociales

Direction Générale des Affaires Sociales Direction Générale des Affaires Sociales sous la présidence de Yves LARDINOIS, Député Provincial Site de la DGAS : http://dgas.hainaut.be Point de menu «Documentation» Rue de la Bruyère, 159-6001 MARCINELLE

Plus en détail

La mutualisation des emplois dans le spectacle vivant Bibliographie du mois de Janvier 2009

La mutualisation des emplois dans le spectacle vivant Bibliographie du mois de Janvier 2009 La mutualisation des emplois dans le spectacle vivant Bibliographie du mois de Janvier 2009 Vous trouverez dans ce document un ensemble de références sur la mutualisation des emplois dans le secteur culturel

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 -

Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 - Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 - Comme lors de la 1ère édition, l Université d Automne en Economie Autrichienne vise à expliquer les raisons

Plus en détail

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Faut-il reculer l âge de la retraite? Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Entretien avec

Plus en détail

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître DOCTORIALES franco-belges 20112 QUESTIONNAIRE DE PRE-EVALUATION destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître L accès au questionnaire se fera en vous identifiant sur le site

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE Table Ronde : L'ACTIVITÉ DE PUBLICATION DU JEUNE CHERCHEUR La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne 13 décembre 2013 Bibliothèque de Paris MINES ParisTech Aboubekeur ZINEDDINE

Plus en détail

Les politiques de rémunération des entreprises : diversification, individualisation et segmentation

Les politiques de rémunération des entreprises : diversification, individualisation et segmentation Les politiques de rémunération des entreprises : diversification, individualisation et segmentation Jocelyne Barreau, Delphine Brochard, LESSOR, Rennes 2 L exploitation de l enquête REPONSE que nous avons

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

ACCORD REGIONAL ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES SPECTACLE VIVANT

ACCORD REGIONAL ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES SPECTACLE VIVANT 1 ACCORD REGIONAL ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES SPECTACLE VIVANT 2010 2012 ENTRE L Etat représenté par Monsieur le Préfet de la région Pays de la Loire. ET La branche du spectacle

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs Séminaire CGTM Mercredi 19 mars 2008 Danielle LAPORT Sociologue Ingénieur Social Equipe de Recherche REV Université Paris XII Val-de-Marne Il me revient

Plus en détail

Attentes liées aux prestations

Attentes liées aux prestations Appel à propositions du 26/05/2014 "Diagnostics de Sécurisation des Parcours Professionnels" Attentes liées aux prestations Projet SECURI'PASS 2.0 Cette opération bénéficie du soutien financier de l'etat,

Plus en détail

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi SOMMAIRE INFORMATIONS RESEAU CFTC... 2 Rencontre nationale des mandatés chômage à la Confédération... 2 Suite des réunions de suivi des formations prioritaires

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

Après la crise et si le meilleur était à venir?

Après la crise et si le meilleur était à venir? Colloque AGRICA mercredi 24 juin 2009 Après la crise et si le meilleur était à venir? VOS NOTES ANIMATION DES DEBATS Nathalie LEVY Journaliste-présentatrice, Nathalie Lévy présente en direct «Info 360»

Plus en détail

Lectures et lecteurs en 2015

Lectures et lecteurs en 2015 Lectures et lecteurs en 2015 Permanences et mutations Montréal, 11 mars 2015 Christophe Evans Bibliothèque publique d information Service Études et recherche evans@bpi.fr Lire? «La plus polymorphe des

Plus en détail

Données chiffrées Afdas / Pôle emploi 2011-2012

Données chiffrées Afdas / Pôle emploi 2011-2012 COMMISSION REGIONALE DES PROFESSIONS DU SPECTACLE VIVANT ET ENREGISTRE Données chiffrées Afdas / Pôle emploi 2011-2012 STATISTIQUES POLE EMPLOI SPECTACLE POUR LA BASSE-NORMANDIE Actualisation mai 2012

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet de trouver un emploi

Plus en détail

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement Promotion 212/213 Situation au 1er mars 21 Site : Le Puy-en-Velay Objectif de cette licence professionnelle : Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement La Licence Professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Plus en détail

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10 Sommaire Textes officiels... 5 Horaires... 7 Enseignement de détermination... 9 Présentation... 9 Programme... 10 Indications complémentaires... 11 collection Lycée voie générale et technologique série

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

PERSPECTIVES DEMOGRAPHIQUES

PERSPECTIVES DEMOGRAPHIQUES PERSPECTIVES DEMOGRAPHIQUES MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Bureau des statistiques, des études et de l évaluation Juin 22 Situation et perspectives

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

Séminaire LIDILEM. vendredi 25 juin 2010 ET LA RECHERCHE ACTUELLE

Séminaire LIDILEM. vendredi 25 juin 2010 ET LA RECHERCHE ACTUELLE Séminaire LIDILEM vendredi 25 juin 2010 LE MÉTIER DE CHERCHEUR ET LA RECHERCHE ACTUELLE Salle Jacques Cartier Maison des Langues et des Cultures Organisatrices : Cristelle Cavalla & Françoise Raby Thierry

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI?

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES E n s e l i m i t a n t à u n e présentation graphique simple et en insistant sur les déterminants de l'offre et de la demande, on expliquera l'analyse néoclassique du fonctionnement

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe Retraites : qu'en disent nos voisins européens? Le 7 octobre 2010 Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010 Face au vieillissement de la population et aux déficits publics aggravés par

Plus en détail

Association des parties prenantes à l'expertise sanitaire

Association des parties prenantes à l'expertise sanitaire Inspection générale des affaires sociales RM2011-048A Association des parties prenantes à l'expertise sanitaire RAPPORT THEMATIQUE Établi par Françoise BAS-THERON Christine DANIEL Nicolas DURAND Membres

Plus en détail

Licence professionnelle Génie logiciel, développement d'applications pour plateformes mobiles

Licence professionnelle Génie logiciel, développement d'applications pour plateformes mobiles Promotion 22/23 Situation au er mars 24 Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Génie logiciel, développement d'applications pour plateformes mobiles Objectif de cette licence professionnelle

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

le statut de l artiste et les cumuls d activités

le statut de l artiste et les cumuls d activités Association départementale pour le développement des arts vivants dans le Morbihan Fiche 19 Le statut de l artiste le statut de l artiste et les cumuls d activités Le statut de l artiste du spectacle 1)

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS DOSSIER D INFORMATION N 4 LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS INTRODUCTION Les festivals d arts visent à célébrer la richesse et la diversité des cultures dans le monde en réunissant des

Plus en détail

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année CONTENU DES ENSEIGNEMENTS ET MODALITES D EVALUATION Semestre 1 : 30 crédits 9 EC obligatoires 1 EC optionnelle à choisir parmi 2

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR ET E.A.O. ET LANGUES ÉTRANGÈRES À L'UNIVERSITÉ

ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR ET E.A.O. ET LANGUES ÉTRANGÈRES À L'UNIVERSITÉ 192 ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR ET LANGUES ÉTRANGÈRES À L'UNIVERSITÉ 1. APPLICATIONS PÉDAGOGIQUES DE L'INFORMATIQUE ET ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR (EAOI. 1.1 Différents niveaux d'intervention

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Intitulé Matière semestre année CM TD ECTS Département de rattachement Allemand 2 L1 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 L2 24 2

Intitulé Matière semestre année CM TD ECTS Département de rattachement Allemand 2 L1 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 L2 24 2 Intitulé Matière semestre année CM TD ECTS Département de rattachement Allemand 2 L1 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 L2 24 2 Administration économique et sociale Allemand 2 M1 9 1

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel - 1/14 - Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en œuvre de l entretien professionnel et, pour cela, de rappeler pour chacune des étapes les activités

Plus en détail

Gérer les rapports de pouvoir

Gérer les rapports de pouvoir Gérer les rapports de pouvoir Marc Thiébaud Novembre 1995 L'analyse des relations de pouvoir est importante à deux titres au moins: a) Pour développer la coopération que peuvent avoir les autres entre

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Cadre de la gestion des ressources humaines (32121 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Responsable des ressources humaines..................................

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy IntégrerSciencesPoAix en Provence,Lille,Lyon,Rennes,Strasbourg,Toulouse Lundi24juin2013 DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR Contact presse : Catherine Amy Coordination de la

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie DE LA SOCIÉTÉ DE PLANTATION À LA SOCIÉTÉ DE TRANSFERTS : UNE SOCIOLOGIE DE LA RÉUNION

TABLE DES MATIÈRES. Première partie DE LA SOCIÉTÉ DE PLANTATION À LA SOCIÉTÉ DE TRANSFERTS : UNE SOCIOLOGIE DE LA RÉUNION Remerciements...7 Introduction...9 Politiques sociales et société créole : la construction d un objet...9 Condition salariale, désaffiliation, réaffiliations : l intégration par le travail en débat...

Plus en détail

Dahir n 1-03-113 du 18 rabii Il 1424 (19 juin 2003) portant promulgation de la loi n 71-99 portant statut de l'artiste[1].

Dahir n 1-03-113 du 18 rabii Il 1424 (19 juin 2003) portant promulgation de la loi n 71-99 portant statut de l'artiste[1]. Dahir n 1-03-113 du 18 rabii Il 1424 (19 juin 2003) portant promulgation de la loi n 71-99 portant statut de l'artiste[1]. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed VI) Que l'on sache par

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUE

ACCORD RELATIF A L'EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUE PREAMBULE ACCORD RELATIF A L'EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUE Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative à l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, de l'accord

Plus en détail

RÉTROSPECTIVE. Poids global et principales caractéristiques de l emploi dans les professions culturelles

RÉTROSPECTIVE. Poids global et principales caractéristiques de l emploi dans les professions culturelles FINANCEMENT ET RÉGULATION Définition Les professions spécifiques au domaine des arts, des spectacles et de l information sont définies par référence à la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles

Plus en détail

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au U nion d E conomie S ociale pour le L ogement Rénovation Rénovation urbaine urbaine Services des Salariés salariés entreprises Services aux des entreprises Septembre 2008 Mixité sociale Mixité sociale

Plus en détail

Sommaire. Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos...

Sommaire. Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos... Sommaire Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos... 21 Introduction... 23 Chapitre 1 Prolégomènes à la propriété intellectuelle...

Plus en détail

LES CRITÈRES D'ATTRIBUTION ET RÈGLES D APPLICATION DE RÉMUNÉRATIONS ADDITIONNELLES POUR LES EMPLOYÉS COUVERTS PAR L UNITÉ SCRC

LES CRITÈRES D'ATTRIBUTION ET RÈGLES D APPLICATION DE RÉMUNÉRATIONS ADDITIONNELLES POUR LES EMPLOYÉS COUVERTS PAR L UNITÉ SCRC LES CRITÈRES D'ATTRIBUTION ET RÈGLES D APPLICATION DE RÉMUNÉRATIONS ADDITIONNELLES POUR LES EMPLOYÉS COUVERTS PAR L UNITÉ SCRC PRÉPARÉ PAR LE COMITÉ PATRONAL SUR L'ÉGALITÉ SALARIALE LE 30 JANVIER 2006

Plus en détail

Ce qu on ne nous dit pas

Ce qu on ne nous dit pas Retraites Ce qu on ne nous dit pas L argument de la démographie Nous vivons de plus en plus longtemps Il y a de plus en plus de retraités pour toujours moins d actifs Il faut donc travailler plus longtemps

Plus en détail

MASTER (M2) MENTION SCIENCE POLITIQUE - SPÉCIALITÉ SOCIOLOGIE POLITIQUE DES REPRÉSENTATIONS" ET "EXPERTISES CULTURELLES"

MASTER (M2) MENTION SCIENCE POLITIQUE - SPÉCIALITÉ SOCIOLOGIE POLITIQUE DES REPRÉSENTATIONS ET EXPERTISES CULTURELLES MASTER (M2) MENTION SCIENCE POLITIQUE - SPÉCIALITÉ SOCIOLOGIE POLITIQUE DES REPRÉSENTATIONS" ET "EXPERTISES CULTURELLES" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine :, Objectifs Voie

Plus en détail

Bulletin d'information du bureau de la formation continue des adultes

Bulletin d'information du bureau de la formation continue des adultes direction de l'enseignement scolaire n 24 Bulletin d'information du bureau de la formation continue des adultes Dernière minute Nous apprenons que nos collègues de la Dafco de Toulouse ont été aussi victimes

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

Jules Gazon LE CHÔMAGE, UNE FATALITÉ? Pourquoi et comment l'éradiquer

Jules Gazon LE CHÔMAGE, UNE FATALITÉ? Pourquoi et comment l'éradiquer Jules Gazon LE CHÔMAGE, UNE FATALITÉ? Pourquoi et comment l'éradiquer L'HARMATTAN Table des matières Introduction 13 Partiel Le chômage: une fatalité acceptée 23 Chapitre 1 Le chômagexonséquence économique

Plus en détail

Les métiers de l'administration culturelle

Les métiers de l'administration culturelle Les métiers de l'administration culturelle Sommaire : Entreprises de spectacles : p.1 Institutions et organismes de développement culturel : p.5 Guide des formations en Rhône-Alpes : administration et

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Promotion / Site : Clermont-Ferrand Objectif de cette licence professionnelle : Licence professionnelle Assistant juridique La licence professionnelle assistant juridique offre aux étudiants qui ont acquis

Plus en détail

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes par Dominique Folscheid et Brice de Malherbe, co-directeurs du département d Ethique biomédicale,

Plus en détail

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique?

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Formation et pratiques d enseignement en questions Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Abdel-Jalil AKKARI 1, (HEP-BEJUNE) et Sylvain RUDAZ (IFMES) Elément structurel des nouvelles

Plus en détail

Comprendre l'économie sociale

Comprendre l'économie sociale Comprendre l'économie sociale Fondements et enjeux Jean-François Draperi DUNOD Table des matières Introduction. Comprendre et entreprendre PREMIÈRE PARTIE POURQUOI L'ÉCONOMIE SOCIALE? 1. L'économie sociale

Plus en détail