Xavier Guichet Direction Géosciences, IFPEN Réunion Transferts de technologies entre les filières du sous-sol

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Xavier Guichet Direction Géosciences, IFPEN Réunion Transferts de technologies entre les filières du sous-sol"

Transcription

1 MODÉLISATION NUMÉRIQUE DES BASSINS SÉDIMENTAIRES, AVANTAGES ET APPLICATIONS D UNE RECONSTRUCTION DYNAMIQUE Xavier Guichet Direction Géosciences, IFPEN Réunion Transferts de technologies entre les filières du sous-sol 1

2 SOMMAIRE Modélisation des bassins sédimentaires Objectifs / Principes TemisFlow : un outil reconnu pour l exploration du sous-sol Facteurs clé et enjeux pour la géothermie profonde Température, débit Modélisation des flux de chaleur et de la température Modélisation du régime de pression Modélisation de la qualité des fluides de bassin Application possible, conclusion I F P E N

3 MODÉLISATION DES BASSINS SÉDIMENTAIRES Objectif : reconstruire l histoire géologique de la température, de la pression, de la nature des fluides par calculs numériques (échelles spatiales 100 km x 100 km, temporelles plusieurs millions d années) Calcul direct Construction du modèle au présent 0Ma Les résultats des calculs donnent accès à une information régionale en fonction du temps Re-construction des géométries dans le passé Temperature ( C) I F P E N 34Ma 86Ma 118Ma

4 LOGICIEL TEMISFLOW : UN LOGICIEL POUR L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE UTILISÉ PAR LES «GEOSCIENCES» Résultat de plusieurs décennies de développement et d études Équipes de Géoscience et de Mathématiques Appliquées travaillent conjointement Interface conviviale pour la construction des cas Calculs 1D, multi-1d, 2D, 3D Outils de visualisations des résultats souples et adaptés aux problématiques géosciences I F P E N

5 GÉOTHERMIE PROFONDE: FACTEURS-CLÉS ET ENJEUX Facteurs-clés et enjeux d un projet de géothermie profonde Température Débit Principe P = r c Q (Ti - To) PE = puissance électrique = a P a = a(ti) Besoin de modèles pour l exploration (échelles bassin / permis, 100s km 2 ) : Comprendre la distribution spatiale des températures, en particulier ce qui a généré l existence d anomalies thermiques Compréhension des écoulements régionaux Evaluer les risques liés aux gaz acides par exemple Objectif de l exploration : délimiter et caractériser les structures favorables (thermicité et circulations) I F P E N

6 APPORTS DE LA MODÉLISATION DE BASSIN L évolution géologique (calcul 3-D) détermine : les distributions régionales de flux de chaleur les directions et vitesses d écoulement Il est possible de préciser : l existence de zones en surpression l influence, sur le champ de pression régional : des failles de certaines réactions minérales (déshydratation des smectites) les anomalies régionales du champ de contraintes Nature des fluides de bassin Gaz acides H 2 S, CO I F P E N

7 ORIGINE DES ANOMALIES THERMIQUES DANS LES BASSINS SÉDIMENTAIRES Structure de la croûte et chaleur d origine profonde (manteau / intrusions) Zones de rifting, la durée de la relaxation thermique est de l ordre de 50 Ma Présence de roches présentant de fortes productions de chaleur radiogénique (notamment : les granites du socle) Présence de failles / couloirs de fracturation permettant la circulation des fluides chauds Contrastes de conductivité thermique entre roches différentes (notamment : présence d évaporites) Anisotropie de conductivité thermique dans les dépôts sédimentaires Phénomènes de convection dans d épaisses couches suffisamment perméables L ensemble de ces phénomènes peut être traité avec le logiciel TemisFlow I F P E N

8 TEMISFLOW : CALCUL DE LA TEMPERATURE La chaleur est transportée par conduction et par convection Différents types de conditions aux limites peuvent être spécifiés Possibilité de prendre en compte l évolution lithosphérique (notion de rifting) Une bibliothèque de lithologies est proposée intégrant conductivité thermique, une capacité calorifique évoluant en fonction de la porosité. La production radiogénique de chaleur dans les roches est prise en compte Des schémas numériques robustes, précis et parallélisés permettent de traiter des cas 3D réalistes I F P E N (simulations réalisées sur le supercalculateur IFPEN de 110 Tflops, 6048 coeurs)

9 EXEMPLE : CALCUL DES FLUX DE CHALEUR AVEC DESCRIPTION DE LA LITHOSPHÈRE Exemple de la marge ibérique 30 km calcul de la structure thermique actuelle La relaxation thermique dure d environ 110 Ma à environ 40 Ma I F P E N

10 ECOULEMENTS RÉGIONAUX : CALCUL DE LA SURPRESSION DANS UN EXEMPLE FAILLÉ EN CONTEXTE EXTENSIF Calcul de la surpression dans le delta du Niger, lien entre les failles et les compartiments de pression Détermination sur cas complexe de (en plus de la température) Ecoulement le long des failles Surpressions Contraintes in-situ Carte de fracturation naturelle I F P E N MPa R&D en cours calcul géomécanique 3D via un couplage avec Code Aster Utile en géothermie pour Localiser les anomalies thermiques Le forage/risques associés à la production Caractériser les écoulements en production Caractériser le comportement des fractures naturelles

11 RÉGIME DE PRESSION ET ÉVOLUTION MINÉRALOGIQUE DÉSHYDRATATION DES SMECTITES DANS LE BASSIN DES LLANOS (COLOMBIE) La déshydratation des smectites (argiles hydratées) est une réaction contrôlée essentiellement par la température Pour des températures supérieures à 100 C, les smectites libèrent de l eau qui: Modifie la distribution régionale de la salinité des réservoirs Influence le régime régional de pressions Gonzales-Penagos et al. (2016) I F P E N

12 EVALUER LES RISQUES LIÉS AUX GAZ ACIDES : ECOULEMENTS POLYPHASIQUES AVEC FLUIDES ACIDES Exemple de génération d H 2 S dans les réservoir d âge Dévonien en Alberta (Canada) Production d H 2 S par réduction thermique des sulfates H 2 S Dissous en kg/m 2 R&D en cours H 2 S Total en kg/m 2 H 2 S Gazeux en kg/m I F P E N

13 CONCLUSION IFPEN a un important savoir-faire dans le domaine de l E&P pétrolière. Les outils logiciels d IFPEN bénéficient d une recherche active et sont validés sur des cas réels à travers des partenariats avec l industrie. Ces outils logiciels, adaptés de façon appropriée, pourraient également servir dans des contextes différents tels que le stockage souterrain de fluides/énergie ou l exploration, l évaluation et le pilotage de projets de géothermie profonde Stockage de CO2 (Projet Ultimate CO2 (BRGM- IFPEN)) Echelle régionale : Modélisation de bassin, champs de T, P et de salinité Echelle du réservoir : transport diphasique avec raffinement de maillage adaptatif (AMR) L exploitation durable de ressources géothermiques profondes repose précisément sur les mêmes aptitudes à coupler des aspects thermiques, hydrauliques, géomécaniques et géochimiques à différentes échelles Exploration : échelle du bassin / permis Production : échelle du réservoir (écoulements PumaFlow, interactions eaux-roches CooresFlow) I F P E N

14 Retrouvez-nous sur : I F P E N

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre! PLAN 1 Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre A) Mesurer et calculer le gradient et le flux géothermiques mesurer le gradient de la croûte

Plus en détail

Thème 2-A La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre

Thème 2-A La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre Thème 2-A La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre Classe : Terminale S Durée envisagée : 1 semaine Nombre de TP : 1 En rouge : Bilans à faire noter aux élèves En bleu : Activités pratiques

Plus en détail

Thème : Enjeux Planétaires Contemporains. Chapitre 2.2 : La Géothermie

Thème : Enjeux Planétaires Contemporains. Chapitre 2.2 : La Géothermie Thème : Enjeux Planétaires Contemporains Chapitre 2.2 : La Géothermie Introduction : La géothermie, du grec géo (la terre) et thermie (la chaleur), est la science qui étudie la production d énergie thermique

Plus en détail

T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 2 semaines Cours Approche

Plus en détail

Modélisation numérique d un site thermal (Dax, Landes)

Modélisation numérique d un site thermal (Dax, Landes) 16ièmes Journées Techniques du CFH de l AIH France Evian, 16-17 octobre 2009 : transposer l expérience acquise dans le domaine des eaux minérales Modélisation numérique d un site thermal (Dax, Landes)

Plus en détail

RHÉOLOGIE. Rhéologie: étude du comportement des matériaux soumis à une contrainte. p.1/34

RHÉOLOGIE. Rhéologie: étude du comportement des matériaux soumis à une contrainte. p.1/34 RHÉOLOGIE Rhéologie: étude du comportement des matériaux soumis à une contrainte p.1/34 RHÉOLOGIE Rhéologie: étude du comportement des matériaux soumis à une contrainte Dépend de 3 paramètres physiques:

Plus en détail

Convection mantellique

Convection mantellique Convection mantellique Montée de matière chaude à l axe des dorsales ou des points chauds, dérive des plaques lithosphériques froides et retour par plongée dans les zones de subduction matérialise un circuit

Plus en détail

Modélisation des écoulements en milieu géologique fracturé Application à la géothermie profonde

Modélisation des écoulements en milieu géologique fracturé Application à la géothermie profonde Sujet de Thèse 2015 GEMP Modélisation des écoulements en milieu géologique fracturé Application à la géothermie profonde Manuel MARCOUX - Rachid ABABOU marcoux@imft.fr ababou@imft.fr Image École Doctorale

Plus en détail

Point chaud T du fluide prélevé <30 C 45 C à 80 C 150 à 250 C

Point chaud T du fluide prélevé <30 C 45 C à 80 C 150 à 250 C 1) Les différentes utilisations de la géothermie dépendent du flux géothermique local : Les exploitations géothermiques actuelles sont le plus souvent associées à des zones au flux thermique important

Plus en détail

Thème 2A : GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

Thème 2A : GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Partie 2 : Enjeux planétaires contemporains Thème 2A : GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE A la surface de la Terre, deux sources d énergie

Plus en détail

Leçon 5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Leçon 5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Acquis : zone de subduction = zone de production de magma avec remontée des isothermes au niveau de la plaque chevauchante = zone de remontée de l énergie d origine interne. D autres indices révèlent cette

Plus en détail

Synthèse géologique et hydrogéologique de la Plate-Forme du Saint-Laurent présentation et mise à jour de l étude E2-1 et du Dossier Public 7338

Synthèse géologique et hydrogéologique de la Plate-Forme du Saint-Laurent présentation et mise à jour de l étude E2-1 et du Dossier Public 7338 Synthèse géologique et hydrogéologique de la Plate-Forme du Saint-Laurent présentation et mise à jour de l étude E2-1 et du Dossier Public 7338 Christine Rivard, chercheure en géosciences Denis Lavoie,

Plus en détail

Modélisation hydromécanique de stockage géologique du CO2 et étude des modes possibles d'endommagement des couvertures (Utilisation du Code_Aster

Modélisation hydromécanique de stockage géologique du CO2 et étude des modes possibles d'endommagement des couvertures (Utilisation du Code_Aster Modélisation hydromécanique de stockage géologique du CO 2 et étude des modes possibles d'endommagement des couvertures (Utilisation du Code_Aster en géosciences au BRGM) N. Guy a,b, F. Hild b,j. Rohmer

Plus en détail

Soufrière de Guadeloupe: programmes de recherche IPGP et al. présenté par F. Beauducel

Soufrière de Guadeloupe: programmes de recherche IPGP et al. présenté par F. Beauducel Soufrière de Guadeloupe: programmes de recherche IPGP et al. présenté par F. Beauducel Conseil Scientifique du Parc National de Guadeloupe 6 novembre 2006 - INRA, Petit-Bourg Institut de Physique du Globe

Plus en détail

Proposer une démarche permettant de répondre au problème posé. Étape 2 : Mettre en œuvre un protocole de résolution (20min)

Proposer une démarche permettant de répondre au problème posé. Étape 2 : Mettre en œuvre un protocole de résolution (20min) TP 1 : étude de la géothermie des mines Gaspé au Québec Obligatoire THEME 2 Chapitre 2 Fiche sujet candidat La Terre émet à sa surface de l énergie thermique. L Homme utilise cette énergie, dite géothermique,

Plus en détail

De la 1 e S a la T le S : l essentiel a retenir

De la 1 e S a la T le S : l essentiel a retenir De la 1 e S a la T le S : l essentiel a retenir Fiche 1/3 : Géologie La mobilité des continents : naissance d une idée Vers l abandon de l ancienne théorie fixiste La théorie mobiliste est portée par.

Plus en détail

Chapitre4 : L énergie géothermique

Chapitre4 : L énergie géothermique Université de Med Boudiaf M sila Année Universitaire 2016/2017 Faculté des Technologies Option Energétique Département de Génie Mécanique Master 1 ère Année 4.1 Introduction Chapitre4 : L énergie géothermique

Plus en détail

Simulation de transfert de chaleur dans un échangeur de chaleur coaxial

Simulation de transfert de chaleur dans un échangeur de chaleur coaxial Premier Séminaire National de Génie Mécanique (SNGM01) Biskra, 7 et 8 Décembre 011 Simulation de transfert de chaleur dans un échangeur de chaleur coaxial Mohamed Amine Abdelghani Mokrane 1, Abdelhafid

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES CHAPITRE II : TRANSFERT DE MATIERE EQUATION DE CONTINUITE

TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES CHAPITRE II : TRANSFERT DE MATIERE EQUATION DE CONTINUITE TABLE DES MATIERES Nomenclature VIII IX CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES 1 Transferts unidirectionnels 2 1.1. Cas d une phase non homogène 2 1.2. Transfert électrique 2 1.3. Transfert

Plus en détail

Projet SHPCO2 Appel à projet ANR-CIS 2007

Projet SHPCO2 Appel à projet ANR-CIS 2007 Projet SHPCO2 Appel à projet ANR-CIS 2007 Anthony MICHEL IFP énergies nouvelles SHPCO2 Simulation Haute Performance du stockage géologique de CO2 Appel d offre - ANR Calcul Intensif et Simulation 2007

Plus en détail

IMPACTS POTENTIELS DES ACTIVITÉS LIÉES AU GAZ DE SHALE SUR LES AQUIFÈRES St-Édouard

IMPACTS POTENTIELS DES ACTIVITÉS LIÉES AU GAZ DE SHALE SUR LES AQUIFÈRES St-Édouard 22 avril 2014 IMPACTS POTENTIELS DES ACTIVITÉS LIÉES AU GAZ DE SHALE SUR LES AQUIFÈRES St-Édouard par Christine Rivard 2 Objectif du projet Améliorer les connaissances sur un lien potentiel entre l unité

Plus en détail

L homme utilise de l énergie pour ses différentes activités. Nucléaire problème de sécurité et de gestion à long terme des déchets

L homme utilise de l énergie pour ses différentes activités. Nucléaire problème de sécurité et de gestion à long terme des déchets Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains. Thème 2-A - Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Chapitre 13 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre L homme utilise de l énergie pour ses

Plus en détail

Un modèle de la dynamique de la planète Terre : la tectonique globale Définitions à connaître :

Un modèle de la dynamique de la planète Terre : la tectonique globale Définitions à connaître : Un modèle de la dynamique de la planète Terre : la tectonique globale Définitions à connaître : Géotherme courbe décrivant l évolution de la température en fonction de la profondeur pour une zone donnée.

Plus en détail

Question 4 : Réponse correcte : c. Question 5 : Réponse correcte : d. Question 6 : Réponse correcte : b.

Question 4 : Réponse correcte : c. Question 5 : Réponse correcte : d. Question 6 : Réponse correcte : b. Corrigé-type du devoir SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SN02 Ce corrigé donne des éléments de correction mais n a pas valeur de modèle. Sont précisés dans ce corrigé, des points de méthodes, la démarche

Plus en détail

LE SHALE D UTICA CONTEXTE GÉOLOGIQUE. Denis Lavoie Commission géologique du Canada CGC-Québec

LE SHALE D UTICA CONTEXTE GÉOLOGIQUE. Denis Lavoie Commission géologique du Canada CGC-Québec LE SHALE D UTICA CONTEXTE GÉOLOGIQUE Denis Lavoie Commission géologique du Canada CGC-Québec Plan de la présentation 1. Contexte régional Shale d Utica 2. Les données techniques de l Utica (MRNF) 3. Les

Plus en détail

TP 7: La géothermie et son utilisation

TP 7: La géothermie et son utilisation TP 7: La géothermie et son utilisation Les connaissances apportées par la géologie peuvent avoir des applications concrètes notamment en ce qui concerne la production d énergie par l homme. En quoi un

Plus en détail

FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie

FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie 1. Origine du flux thermique Une partie de la chaleur de la Terre est une relique de sa formation, il y a 4,55 milliards d'années.

Plus en détail

L UTILISATION DE LA GEOTHERMIE PAR L HOMME

L UTILISATION DE LA GEOTHERMIE PAR L HOMME TP18 (partie 2) L UTILISATION DE LA GEOTHERMIE PAR L HOMME La géothermie est une ressource inégalement répartie selon le contexte géodynamique et dont une infime partie est utilisée par l Homme. Les exploitations

Plus en détail

1.2 Notions de conductivité et de conservation

1.2 Notions de conductivité et de conservation Modélisation d un phénomène de diffusion J. Erhel Janvier 2014 1 Phénomène de diffusion voir http://www.breves-de-maths.fr/la-conduction-un-moteur-universel/ 1.1 Exemples de diffusion Le phénomène de diffusion

Plus en détail

Réunion d écoute et d échanges :

Réunion d écoute et d échanges : Réunion d écoute et d échanges : Les ressources en eaux souterraines en Bretagne et leur utilisation durable Pontivy BRGM Bretagne Plan de la présentation > Le BRGM en quelques mots > Fonctionnement des

Plus en détail

Modélisation régionale et locale sur base des données de la carte hydrogéologique

Modélisation régionale et locale sur base des données de la carte hydrogéologique Modélisation régionale et locale sur base des données de la carte hydrogéologique Colloque La Carte hydrogéologique de Wallonie : un outil au service de tous Jambes (Namur) - Belgique - 16 mai 2013 Philippe

Plus en détail

Modélisation régionale et locale sur base des données de la carte hydrogéologique

Modélisation régionale et locale sur base des données de la carte hydrogéologique Modélisation régionale et locale sur base des données de la carte hydrogéologique Colloque La Carte hydrogéologique de Wallonie : un outil au service de tous Jambes (Namur) - Belgique - 16 mai 2013 Philippe

Plus en détail

De la 1 e S a la T le S : l essentiel a retenir

De la 1 e S a la T le S : l essentiel a retenir De la 1 e S a la T le S : l essentiel a retenir Fiche 1/3 : Géologie La mobilité des continents : naissance d une idée Vers l abandon de l ancienne théorie fixiste La théorie mobiliste est portée par Wegener.

Plus en détail

FORAGE, STOCKAGE ET INTEGRITÉ DES PUITS

FORAGE, STOCKAGE ET INTEGRITÉ DES PUITS FORAGE, STOCKAGE ET INTEGRITÉ DES PUITS POSSIBILITÉS DE TRANSFERT ENTRE FILIÈRES LAURENT CANGÉMI 1 Worshop «Transferts de technologies entre les filières du sous-sol» - Pôle Avénia Pau - 16 mars 2017 INTRODUCTION

Plus en détail

Bases de données géothermiques et apports des données pétrolières

Bases de données géothermiques et apports des données pétrolières Bases de données géothermiques et apports des données pétrolières V. Hamm, P. Durst (BRGM) E. Malcuit (CFG Services) du Bassin parisien Base créée en 2002 (Inclue des données depuis 1980) Financée par

Plus en détail

Guerric VILLADANGOS (Groupe ES) Directeur général ECOGI Co-gérant GEIE-EMC Soultz

Guerric VILLADANGOS (Groupe ES) Directeur général ECOGI Co-gérant GEIE-EMC Soultz LabEx G-EAU-THERMIE PROFONDE JOURNÉE DE LANCEMENT 14 Juin 2012 Guerric VILLADANGOS (Groupe ES) Directeur général ECOGI Co-gérant GEIE-EMC Soultz Les origines du projet, De Soultz-sous-Forêts.. à Rittershoffen-Hatten

Plus en détail

Simulation de la circulation océanique globale au 21 ème Siècle: enjeux et état de l art

Simulation de la circulation océanique globale au 21 ème Siècle: enjeux et état de l art Simulation de la circulation océanique globale au 21 ème Siècle: enjeux et état de l art Partie I: Définitions Partie II: Révolutions de la fin du 20 ème et du début du 21 ème Partie III: Enjeux Partie

Plus en détail

La problématique des maillages pour la simulation numérique des stockages de déchets radioactifs

La problématique des maillages pour la simulation numérique des stockages de déchets radioactifs La problématique des maillages pour la simulation numérique des stockages de déchets radioactifs Jean ROGER Andra / Direction de la Recherche et Développement C2S@Exa Inria Project Lab Meshes and their

Plus en détail

Facteurs influençant la production d électricité géothermique à partir de réservoirs à faible température

Facteurs influençant la production d électricité géothermique à partir de réservoirs à faible température Facteurs influençant la production d électricité géothermique à partir de réservoirs à faible température 2 ième atelier sur la géothermie dans les bassins sédimentaires Marc-André Richard, Chercheur IREQ

Plus en détail

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique.

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Annexe 1 Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Compétences : ( ) Cette activité propose trois exemples d implantation

Plus en détail

Exploration pétrolière et gazière: Charlevoix

Exploration pétrolière et gazière: Charlevoix Exploration pétrolière et gazière: Charlevoix Les Mines J.A.G. ltée Travaux d exploration 2008 et 2009 Projet Charlevoix - 39 258 hectares - 2 permis d exploration (gaz et pétrole) -Secteur Baie St-Paul

Plus en détail

Modélisation Réservoir. De la réalité aux modèles numériques: méthodes et stratégies. S. Viseur

Modélisation Réservoir. De la réalité aux modèles numériques: méthodes et stratégies. S. Viseur Modélisation Réservoir De la réalité aux modèles numériques: méthodes et stratégies S. Viseur Puits Sismique Etudes quantitatives: - Débit d'un puits producteur? - Réserve en Réalité place? - Transport

Plus en détail

Canton du Jura Géothermie profonde Etude du potentiel cantonal

Canton du Jura Géothermie profonde Etude du potentiel cantonal Canton du Jura Géothermie profonde Etude du potentiel cantonal RAPPORT TECHNIQUE (RESUME) Géothermie profonde Etude du potentiel cantonal Dossier 11J028 Version 001 24 mai 2012 1 1. Résumé 1.1 Introduction

Plus en détail

Contribution à la communication au sein de l APR

Contribution à la communication au sein de l APR Pôle Européen de Gestion et d Economie APR, bureau 202 61, avenue de la Forêt Noire 67000 STRASBOURG (France) Tel : 00.33 3 90 24 21 62. E-Mail : contact@apr-strasbourg.org Contribution à la communication

Plus en détail

MESURES IN SITU DES PERFORMANCES DES APPAREILS DE PRODUCTION THERMODYNAMIQUE

MESURES IN SITU DES PERFORMANCES DES APPAREILS DE PRODUCTION THERMODYNAMIQUE MESURES IN SITU DES PERFORMANCES DES APPAREILS DE PRODUCTION THERMODYNAMIQUE Cédric TEUILLIÈRES (*), Odile CAURET (*), Dominique MARCHIO (**), Philippe RIVIERE (**) (*) EDF R&D, Département ENERBAT (**)

Plus en détail

L optimisation des stockages de gaz par modélisation thermodynamique et thermomécanique

L optimisation des stockages de gaz par modélisation thermodynamique et thermomécanique L optimisation des stockages de gaz par modélisation thermodynamique et thermomécanique POLE AVENIA CLUB GEOSCIENCE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE ENTRE LES FILIERES DU SOUS-SOL L. Londe Pau 16 mars 2017 Stockage

Plus en détail

Intérêt de Code_Aster pour la géologie structurale

Intérêt de Code_Aster pour la géologie structurale CO 2 maîtrisé Carburants diversifiés Véhicules économes Raffinage propre Réserves prolongées Intérêt de Code_Aster pour la géologie structurale M. Guiton, J-L. Rudkiewicz, I. Moretti, M-C. Cacas, J-F.

Plus en détail

dans les tourbières à sphaignes envahies par des végétaux vasculaires.

dans les tourbières à sphaignes envahies par des végétaux vasculaires. Intéractions rhizosphèremicroorganismes et substrats carbonés dans les tourbières à sphaignes envahies par des végétaux vasculaires. Doctorant : Fabien Leroy Directeur de thèse : F. Laggoun Loïc Lacour

Plus en détail

! 2A Chapitre 14 Juin 2014

! 2A Chapitre 14 Juin 2014 2A Chapitre 14 Juin 2014 TECTONIQUE DES PLAQUES APPLIQUEE : PROSPECTION DES RESSOURCES PETROLIFERES formation d un gisement : (rappel 2nde) : http://www.youtube.com/watch?v=jic06n1rwwq Un océan peut naître

Plus en détail

Thermique (2) Module «Géothermie 3A/M2 2016/2017

Thermique (2) Module «Géothermie 3A/M2 2016/2017 Thermique (2) Module «Géothermie 3A/M2 2016/2017 Plan Quelques éléments de thermo mécanique La dilatation thermique Les contraintes thermiques Loi Darcy, conductivité hydraulique, perméabilité, viscosité

Plus en détail

Projet industriel de géothermie profonde ECOGI-Roquette

Projet industriel de géothermie profonde ECOGI-Roquette Projet industriel de géothermie profonde ECOGI-Roquette Jean-Jacques GRAFF Directeur général / ES-Géothermie Forum TRION - Fribourg, le 16 mai 2014 Le projet ECOGI ECOGI: Exploitation de la Chaleur d Origine

Plus en détail

TECTONIQUE DES PLAQUES APPLIQUEE : PROSPECTION DES RESSOURCES PETROLIFERES

TECTONIQUE DES PLAQUES APPLIQUEE : PROSPECTION DES RESSOURCES PETROLIFERES 2A Chapitre 7 TECTONIQUE DES PLAQUES APPLIQUEE : PROSPECTION DES RESSOURCES PETROLIFERES formation d un gisement : (rappel 2nde) : https://www.youtube.com/watch?v=dkjohqzx8zs Un océan peut naître (Mer

Plus en détail

MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT

MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Les objectifs de la mention sont

Plus en détail

Calcul haute performance pour l évaluation de performance et de sûreté des stockages de déchet radioactif

Calcul haute performance pour l évaluation de performance et de sûreté des stockages de déchet radioactif Calcul haute performance pour l évaluation de performance et de sûreté des stockages de déchet radioactif C2S@Exa : Développement du code Traces 13 janvier 2015 Laurent LOTH Direction Recherche et Développement

Plus en détail

Etude expérimentale et modélisation multiphysique de la cuisson d un gâteau à pâte jaune

Etude expérimentale et modélisation multiphysique de la cuisson d un gâteau à pâte jaune Journée Thermique et Agro-Alimentaire/Agro-Ressources Etude expérimentale et modélisation multiphysique de la cuisson d un gâteau à pâte jaune P. Le Bideau, R.Cutté,J.P. Ploteau, P. Glouannec, J.F. Le

Plus en détail

V - Dynamique du manteau

V - Dynamique du manteau V - Dynamique du manteau 1) Flux de chaleur 2) Bilan thermique 3) Géotherme 4) Convection thermique C.Grigné - UE Terre Profonde 192 Convection thermique : Transfert de chaleur par transport de matière

Plus en détail

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION Problématique : Que se passe-t-il en cas de convergence de 2 lithosphères? La convergence lithosphérique se caractérise par : - le rapprochement de repères

Plus en détail

Fondements scientifiques de la géothermie profonde en Alsace Module «Géothermie» EGS

Fondements scientifiques de la géothermie profonde en Alsace Module «Géothermie» EGS Fondements scientifiques de la géothermie profonde en Alsace Module «Géothermie» EGS Jean Schmittbuhl EOST (UdS/CNRS) LabEx G-eau-thermie Profonde Chaire industrielle de Géothermie Profonde 05/02/2015

Plus en détail

Agnès Brenot 1 ; Philippe Négrel 2 ; Emmanuelle Petelet- Giraud re Conférence internationale 26 au 28 juin 2012 LYON FRANCE

Agnès Brenot 1 ; Philippe Négrel 2 ; Emmanuelle Petelet- Giraud re Conférence internationale 26 au 28 juin 2012 LYON FRANCE Recherches et Actions au service des fleuves et grandes rivières 1 re Conférence internationale 26 au 28 juin 2012 LYON FRANCE Déchiffrage dans le temps et dans l'espace de l'origine de la salinité des

Plus en détail

PARTIE I B : la tectonique des plaques : l histoire d un modèle. Natacha JULIEN juin Problèmes / questions et «fil conducteur»

PARTIE I B : la tectonique des plaques : l histoire d un modèle. Natacha JULIEN juin Problèmes / questions et «fil conducteur» PARTIE I B : la tectonique des plaques : l histoire d un modèle Début du XXième siècle: En quoi l étude en surface peut-elle faire naître l idée d une mobilité horizontale? L observation de la surface

Plus en détail

Chapitre 15 : La Terre : une machine thermique

Chapitre 15 : La Terre : une machine thermique Chapitre 15 : La Terre : une machine thermique L'énergie solaire, d'origine externe au globe terrestre, participe au réchauffement de la planète. Les éruptions volcaniques, les geysers et les sources thermales

Plus en détail

La convergence lithosphérique et la subduction

La convergence lithosphérique et la subduction La convergence lithosphérique et la subduction L expansion de la lithosphère océanique à partir des dorsales s accompagne de sa destruction au niveau des zones de convergence des plaques lithosphériques.

Plus en détail

1.5.1 Convergence et subduction La convergence se traduit par la disparition de lithosphère océanique dans le manteau, ou subduction.

1.5.1 Convergence et subduction La convergence se traduit par la disparition de lithosphère océanique dans le manteau, ou subduction. I.5 La convergence lithosphérique et ses effets (4 semaines) - Sciences de la Terre - L étude de la dynamique de la lithosphère s effectue de façon continue et progressive sur les deux dernières années

Plus en détail

TP: Test d enveloppes rhéologiques

TP: Test d enveloppes rhéologiques TP: Test d enveloppes rhéologiques Baïkal: Recherche d une rhéologie expliquant la distribution des séismes en profondeur 1. Etablissez la courbe de variation en % du nombre de séismes en fonction de la

Plus en détail

processus métamorphiques TUE42M

processus métamorphiques TUE42M I. Introduction générale II. Thermodynamique des systèmes naturels III. Cinétique des réactions IV. Bilans thermiques V. Métamorphisme et contextes géodynamiques VI. Le métamorphisme de HP-BT: exemple

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DES RESSOURCES DU SOUS SOL (SUISSE ET ROMANDIE) Aspects géochimiques et environnementaux

ETAT DES LIEUX DES RESSOURCES DU SOUS SOL (SUISSE ET ROMANDIE) Aspects géochimiques et environnementaux ETAT DES LIEUX DES RESSOURCES DU SOUS SOL (SUISSE ET ROMANDIE) Aspects géochimiques et environnementaux Dr. Damien Do Couto Geo Energy / Reservoir Geology and Basin Analysis Group Department of Earth Sciences,

Plus en détail

Chaussées chauffantes et récupératrices d'énergie

Chaussées chauffantes et récupératrices d'énergie Routes et nouvelles technologies, l innovation au cœur des territoires Cluny 15 novembre 2016 Chaussées chauffantes et récupératrices d'énergie Frédéric BERNARDIN, Cerema Centre-Est 1 Chaussées hors-gel

Plus en détail

la Géothermie Présentation la chaleur de la terre économique écologique efficace

la Géothermie Présentation la chaleur de la terre économique écologique efficace la Géothermie en ile-de-france la chaleur de la terre économique écologique efficace Présentation la Géothermie en ile-de-france La géothermie : qu est-ce que c est? L Île-de-France dispose d un potentiel

Plus en détail

Formation de terrain en Sciences de la Terre, de l Environnement et des Planètes (STEP) Cartographie géologique appliquée à la modélisation 3D

Formation de terrain en Sciences de la Terre, de l Environnement et des Planètes (STEP) Cartographie géologique appliquée à la modélisation 3D Formation de terrain en Sciences de la Terre, de l Environnement et des Planètes (STEP) Cartographie géologique appliquée à la modélisation 3D Responsable : Jean Besse, Physicien du globe l IPGP/université

Plus en détail

L Energie. Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur.

L Energie. Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur. L Energie I- Le concept d énergie Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur. Utilisation courante de l «énergie»

Plus en détail

Utiliser les documents pour répondre aux problèmes scientifiques puis présenter votre travail de recherche la séance suivante.

Utiliser les documents pour répondre aux problèmes scientifiques puis présenter votre travail de recherche la séance suivante. 3 - De la matière organique au pétrole Comment se forment les gisements d'hydrocarbures? D où provient la matière organique de la roche mère? Comment la matière organique se transforme-t-elle? Comment

Plus en détail

Forum pour la géothermie dans le Rhin Supérieur 22 Mai 2012 Fribourg 8ieme conférence internationale sur la géothermie 2012

Forum pour la géothermie dans le Rhin Supérieur 22 Mai 2012 Fribourg 8ieme conférence internationale sur la géothermie 2012 Forum pour la géothermie dans le Rhin Supérieur 22 Mai 2012 Fribourg 8ieme conférence internationale sur la géothermie 2012 Directeurs généraux ECOGI Guerric VILLADANGOS (Groupe ES) Clément ROBERT (Roquette

Plus en détail

Chapitre 7 La subduction

Chapitre 7 La subduction Chapitre 7 La subduction Une création permanente de lithosphère est réalisée au niveau des dorsales océaniques. Fonctionnement d une dorsale océanique rapide 1. Fusion partielle 2. Zone de brassage par

Plus en détail

Les caractéristiques des zones de subduction

Les caractéristiques des zones de subduction CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 1 Les caractéristiques des zones de subduction La lithosphère est découpée en douze plaques. Les limites de ces plaques constituent les zones actives de la planète

Plus en détail

Climatisation réversible de serre par stockage thermique en aquifère

Climatisation réversible de serre par stockage thermique en aquifère Climatisation réversible de serre par stockage thermique en aquifère Étude de préfaisabilité Étude cofinancée par le Ctifl et l ADEME Brgm Languedoc-Roussillon Quel programme et pourquoi? > Objet du programme

Plus en détail

Caractérisation des discontinuités en milieu argileux (station expérimentale de Tournemire)

Caractérisation des discontinuités en milieu argileux (station expérimentale de Tournemire) 7La sûreté des déchets radioactifs 7 3 Caractérisation des discontinuités en milieu argileux (station expérimentale de Tournemire) Questions clés relatives à l évaluation de la sûreté du stockage des déchets

Plus en détail

Simulation du comportement d un échangeur Air/sol destiné au rafraîchissement des locaux

Simulation du comportement d un échangeur Air/sol destiné au rafraîchissement des locaux Premier Séminaire National de Génie Mécanique (SNGM01) Biskra, 7 et 8 Décembre 2011 Simulation du comportement d un échangeur Air/sol destiné au rafraîchissement des locaux H. Nebbar 1, Noureddine Moummi

Plus en détail

côté : Transferts avec un fluide au repos

côté : Transferts avec un fluide au repos 1.1 Modélisation de la chaleur au voisinage des solides. Le modèle de Newton En l absence de rayonnement thermique, tout au moins en considérant que les phénomènes radiatifs sont négligeables devant les

Plus en détail

Généralités sur la géothermie

Généralités sur la géothermie Généralités sur la géothermie Michel Meyer, responsable géothermie SIG Formation continue universitaire UniGE - GeoDH La géothermie > Géothermie, du grec gê, terre et thermos, chaud > Chaleur de la Terre

Plus en détail

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches B. LES ACTIONS DE L EAU SUR LA CROÛTE OCÉANIQUE À chaque étape de l histoire de la croûte océanique, l eau est présente : - dès sa mise en place au

Plus en détail

Que signifie vraiment le Captage et Stockage de CO 2? Comment s assurer que le CO 2 pourra être stocké en toute sécurité dans le sous-sol?

Que signifie vraiment le Captage et Stockage de CO 2? Comment s assurer que le CO 2 pourra être stocké en toute sécurité dans le sous-sol? Que signifie vraiment le Captage et Stockage de CO 2? Comment s assurer que le CO 2 pourra être stocké en toute sécurité dans le sous-sol? Isabelle Czernichowski-Lauriol CO 2 GeoNet President Emeritus

Plus en détail

Panorama de la géothermie EGS : projets en cours en France et dans le monde

Panorama de la géothermie EGS : projets en cours en France et dans le monde Panorama de la géothermie EGS : projets en cours en France et dans le monde Albert Genter, Directeur Scientifique GEIE Exploitation Minière de la Chaleur La technologieegs Plan Tentative de définition

Plus en détail

Compartiments inférieurs? A, B et C. Compartiments médians? D, E et F. Compartiments supérieurs? G, H, I et J

Compartiments inférieurs? A, B et C. Compartiments médians? D, E et F. Compartiments supérieurs? G, H, I et J Compartiments inférieurs? A, B et C Compartiments médians? D, E et F Compartiments supérieurs? G, H, I et J Compartiments inférieurs? Noyau interne, noyau externe, manteau inférieur Compartiments médians?

Plus en détail

Dynamique interne de la Terre

Dynamique interne de la Terre Dynamique interne de la Terre Les couches terrestres J G H I Compartiments inférieurs? A, B et C F E D Compartiment médian? D, E et F Compartiment supérieur? G, H, I et J C B A Les couches terrestres Compartiments

Plus en détail

Chapitre 5 : LA GÉOTHERMIE

Chapitre 5 : LA GÉOTHERMIE Thème 2A : Géothermie et propriété thermique de la Terre Chapitre 5 : LA GÉOTHERMIE Sur Terre, deux sources d énergies peuvent être considérées comme inépuisables à l échelle humaine : l énergie solaire

Plus en détail

CHAPITRE I LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES

CHAPITRE I LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES CHAPITRE I LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES Les phénomènes de transfert occupent une place essentielle lorsqu il s agit de comprendre et expliquer le fonctionnement d un procédé de transformation de

Plus en détail

Risques pour les ressources en eau souterraine face au développement des hydrocarbures

Risques pour les ressources en eau souterraine face au développement des hydrocarbures 28 e Entretiens Jacques Cartier 2015, Colloque n o 15 Ressources en eau et en énergie souterraines face au changement climatique Chambéry, France, 2-3 décembre 2015 Risques pour les ressources en eau souterraine

Plus en détail

Modélisation et contrôle des phénomènes de bouchons dans les conduites pétrolières

Modélisation et contrôle des phénomènes de bouchons dans les conduites pétrolières Modélisation et contrôle des phénomènes de bouchons dans les conduites pétrolières Enjeux industriels Quang-Huy Tran, Frédéric Coquel, Marie Postel Présentation ERT, Laboratoire Jacques-Louis Lions, 07/03/2005

Plus en détail

Le retour d expérience du projet de géothermie de SOULTZ dans le projet ECOGI pour l acceptabilité publique

Le retour d expérience du projet de géothermie de SOULTZ dans le projet ECOGI pour l acceptabilité publique Le retour d expérience du projet de géothermie de SOULTZ dans le projet ECOGI pour l acceptabilité publique 4 ème forum pour la géothermie dans le Rhin supérieur Offenburg, 05 mars 2015 Bernard KEMPF Directeur

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE à diffusion non restreinte

RESUME NON TECHNIQUE à diffusion non restreinte RESUME NON TECHNIQUE à diffusion non restreinte DE LA DEMANDE D AUTORISATION DE RECHERCHES DE GÎTES GÉOTHERMIQUES À BASSE TEMPÉRATURE DANS LE DÉPARTEMENT DU BAS-RHIN DITE «AUTORISATION DE RIED-ILLKIRCH»

Plus en détail

Equipe-Projet SAGE. Simulation et Algorithmes sur des Grilles de calcul appliqués àl Environnement. Réunion de lancement Hemera. Paris, 5 octobre 2010

Equipe-Projet SAGE. Simulation et Algorithmes sur des Grilles de calcul appliqués àl Environnement. Réunion de lancement Hemera. Paris, 5 octobre 2010 Equipe-Projet SAGE Simulation et Algorithmes sur des Grilles de calcul appliqués àl Environnement Réunion de lancement Hemera Paris, 5 octobre 2010 Equipe-Projet SAGE Modéliser les transferts de fluides

Plus en détail

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 INTRODUCTION Modélisation et limitations Système: tout système physique se subdivise en 2 soussystèmes un sous-système matériel un champ de rayonnement électromagnétique

Plus en détail

ED 2A OPM Déformation Plastique. Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge

ED 2A OPM Déformation Plastique. Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge ED 2A OPM Déformation Plastique Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge Etienne Pessard Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel

Plus en détail

MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT

MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Les objectifs de la mention

Plus en détail

Les activités géothermie du BRGM, partenaire du LABEX G-EAU-THERMIE profonde

Les activités géothermie du BRGM, partenaire du LABEX G-EAU-THERMIE profonde Les activités géothermie du BRGM, partenaire du LABEX G-EAU-THERMIE profonde Romain Vernier Directeur adjoint des Géoressources et responsable de la division Géothermie Le BRGM Etablissement public de

Plus en détail

Appliqué aux champs électriques pulsés. Réunion GMN 3A 06/12/2011 Eric FERRET - Cyril IACONELLI

Appliqué aux champs électriques pulsés. Réunion GMN 3A 06/12/2011 Eric FERRET - Cyril IACONELLI Utilisation de Comsol Multiphysics dans la réalisation de modèles numériques : une aide au calcul et à l interprétation de phénomènes physiques complexes Appliqué aux champs électriques pulsés Réunion

Plus en détail

Thème 2A. Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Comment est produite l énergie géothermique? Comment l exploite-t-on?

Thème 2A. Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Comment est produite l énergie géothermique? Comment l exploite-t-on? Thème 2A Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Comment est produite l énergie géothermique? Comment l exploite-t-on? I- Flux géothermique et contexte géodynamique: 1- La Terre libère de la chaleur

Plus en détail

LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE

LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE Préparation à l Agrégation Interne Samedi 16 octobre et mercredi 20 octobre 2010 LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE Les mots clés : Séismes, ondes sismiques, pression, température, croûte, manteau,

Plus en détail

MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT

MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT MASTER SCIENCES DE LA TERRE ET DES PLANETES, ENVIRONNEMENT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Objectifs Les objectifs de la mention

Plus en détail

CE DOCUMENT EST DESTINÉ AUX ETUDIANTS DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE RABAT (MAROC)

CE DOCUMENT EST DESTINÉ AUX ETUDIANTS DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE RABAT (MAROC) CE DOCUMENT EST DESTINÉ AUX ETUDIANTS DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE RABAT (MAROC) LE CONTENU DE CE DOCUMENT EST COMMENTÉ DANS LE DETAIL PENDANT LES SEANCES DE COURS POUR TOUT AUTRE USAGE IL CONVIENT DE

Plus en détail