Chapitre 7 : l évolution des paysages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 7 : l évolution des paysages"

Transcription

1 Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches et ainsi faire évoluer les paysages? I/ L érosion des roches par l eau modifie les paysages. Voir sortie et activité 1. L eau est le principal agent d érosion des roches. L érosion des roches par l eau fait évoluer les paysages Les roches résistent plus ou moins à l action de l eau. Que deviennent les particules de différentes tailles issues de l érosion des roches? II/ Les produits de l érosion s accumulent dans un sol ou sont transportés par l eau. Voir activité 2. Les particules issues de l érosion des roches peuvent s accumuler sur place et participer à la formation d un sol Elles peuvent aussi être transportées par les cours d eau. Dans ce cas les plus petites particules pourront être transportées le plus loin et rejoindre les océans. Les plus grosses se déposeront le long du cours d eau.

2 Que deviennent les particules issues de l érosion qui se déposent dans la mer? III/ Les particules qui se déposent dans la mer se déposent puis se transforment en roches sédimentaires. Voir activité 3. DEFINITIONS : Sédimentation = dépôt de sédiments issus de l érosion. Sédiments = particules déposées lors de la sédimentation Roches sédimentaires = roches issues de la transformation de sédiments Fossiles = traces ou restes d êtres vivants ayant vécu dans le passé. Après leur transport, les particules se déposent lors de la sédimentation Les sédiments se transforment ensuite en roches sédimentaires Ces roches sédimentaires peuvent contenir des fossiles.

3 Comment les roches sédimentaires peuvent-elles nous renseigner sur les paysages anciens? IV/ Les roches sédimentaires, témoins de milieux de sédimentation anciens. Un milieu de sédimentation est une zone où se déposent des sédiments. La connaissance des milieux de sédimentation actuels permet de reconstituer les milieux de sédimentation anciens. Les géologues admettent en effet que les évènements passés se sont déroulés en suivant les mêmes lois que les évènements actuels. Par exemple : les rides de courants peuvent témoigner de la présence d une plage disparue. V/ La reconstitution de paysages anciens. En plus de nous informer sur les conditions de dépôts et les milieux de vie, l empilement des matériaux sédimentaires successifs rend possible la reconstitution d une suite de paysages. Comment l exploitation des roches modifie-t-elle les paysages? VI/ L exploitation des roches et ses conséquences sur les paysages. L homme prélève dans son environnement des roches (sable, graviers, calcaire ) afin de construire des ponts, des tunnels, des routes, des maisons Ces prélèvements sont réalisés dans des carrières qui sont des lieux où les paysages sont fortement modifiés. La loi oblige le réaménagement des anciennes carrières. L homme reboise parfois des pentes rocheuses afin de réduire l érosion et ainsi limiter les risques de glissements de terrain.

4 Sortie géologie NOM : Prénom : Classe : Travail autour de l affleurement de St Vigor : 1. Donne la définition d un affleurement (I) : 2. Explique pourquoi les roches sont bien souvent peu visibles dans les paysages (Rai) : 3. A ton avis, que trouverait-on si nous creusions sous nos pieds (Rai): 4. Réalise un croquis de cet affleurement et de son environnement (Ré) : 5. Après discussion avec la classe sur les différents éléments du paysage, rajoute sur ton croquis les légendes importantes établies en commun. (Ré) Zoom sur les roches de l affleurement de St Vigor : 6. Légende les photos ci-dessous à l aide des mots : bloc, couche calcaire, couche de silex, fissure. (Ré)

5 7. Décris la disposition des couches de roches les unes par rapport aux autres (I, C) : 8. Propose une explication pour les couches plus inclinées visibles sur la photo ci-dessous (Rai). 9. Propose une hypothèse pour l origine des fissures dans les roches (Rai) : 10. Quelles pourraient être les conséquences des fissures sur l évolution de la falaise (Rai) : 11. En Normandie, il pleut souvent selon toi, que va devenir l eau de pluie qui tombe sur le haut de la falaise? (Rai) 12. Indique quelles sont les couches les plus en relief, et propose une explication. (I, Rai) 13. Dans la falaise, on ne retrouve que des fossiles d origine marine. Propose une explication. (Rai) 14. Selon toi quelle peut être l utilisation de ces roches par l Homme. (Rai)

6 Activité 1 : l érosion des roches modifie les paysages. Au cours de cette activité, tu vas étudier l action de l érosion sur quelques paysages. Passe pour cela sur les différents postes de travail pour y lire les documents, réaliser le travail demandé et compléter le tableau ci-dessous. PAYSAGE AGENT RESPONSABLE DE L EROSION DES ROCHES ROCHES LES PLUS RESISTANTES A L EROSION MODIFICATION DU PAYSAGE. CHEMINEES DE FEE. FALAISE DES VACHES NOIRES. FALAISE DE ST- VIGOR Tableau de synthèse sur l érosion des roches dans différents paysages. Correction activité 1 : PAYSAGE AGENT RESPONSABLE DE L EROSION DU PAYSAGE ROCHES LES PLUS RESISTANTES A L EROSION MODIFICATION DU PAYSAGE. CHEMINEES DE FEE. Eau de pluie Celles situées au sommet des cheminées. Les colonnes deviennent de plus en plus hautes. FALAISE DES VACHES NOIRES. Eau de pluie Recul des falaises FALAISE DE ST- VIGOR Eau de pluie Le silex Recul des falaises, apparition de fissures.

7 PAYSAGES AVEC CHEMINEES DE FEE Les cheminées de fée sont des colonnes de roches visibles dans les paysages. Repère les cheminées de fée sur les photos ci-dessous. Pour comprendre comment elles se forment, clique sur l animation nommée «chapitre 7» sur le bureau de l ordinateur puis complète ton tableau.

8 PAYSAGE DE LA FALAISE DE ST-VIGOR La falaise de St Vigor présente des alternances de couches de calcaire (claires) et de silex (plus sombres). Les couches de calcaire sont plus creusées en surface de la falaise que les couches de silex. L agent responsable de cette érosion est l eau de pluie qui tombe le long de la falaise. Ceci s explique par le fait que les couches de calcaire sont plus faciles à éroder que les couches de silex. Pour le vérifier, compare l usure d une roche calcaire et d un silex lorsque tu grattes ces roches avec ton ongle. Cette falaise présente de nombreuses fissures qui s agrandissent par l action de l eau entraînant parfois l effondrement de pans entiers de falaise et son recul. Pour expliquer cela, dépose une goutte d eau en surface d une roche calcaire et observe ce qu il se passe. Le calcaire est poreux, c'est-à-dire que l eau est absorbée par la roche. En cas de gel, l eau augmente de volume dans la roche, ce qui la fait éclater, créant ainsi des fissures. L eau de pluie va ensuite facilement circuler dans les fissures, dissoudre la roche et ainsi agrandir les fissures. N oublie pas de compléter ton tableau.

9 PAYSAGE DES «VACHES NOIRES» La falaise des vaches noires est essentiellement constituée de roches argileuses de couleur noire. Ces roches peuvent être facilement érodées par l eau. Repère ces roches argileuses sur la photographie ci-dessus. L eau de pluie est guidée par le modelé du paysage vers les ravins, qui vont se creuser davantage grâce à l action mécanique de l eau. Repère les ravins sur la photographie ci-dessus. L eau entraîne avec elle de fines particules d argile extraites de la roche, formant des coulées de boue. Repère les coulées de boue sur la photographie ci-dessus. Ce processus d érosion fait progressivement reculer la falaise des vaches noires. Pour simuler l action érosive de l eau sur des roches argileuses, gratte avec un stylo une telle roche et observe qu elle se creuse facilement. N oublie pas de compléter ton tableau.

10 Activité 2 : le transport des particules issues de l érosion. L objectif de cette activité est de mieux comprendre comment les cours d eau transportent les particules issues de l érosion des roches. Un torrent de montagne La Seine proche de son estuaire Les cours d eau prennent naissance dans les montagnes et se jettent dans les mers et les océans. Ils sont très pentus et à forts courants dans les montagnes et sont de moins en moins pentus et à courants de plus en plus faibles en allant vers la mer. Ils récupèrent tout au long de leur parcours les eaux de pluie qui ont érodé les roches. 1. Compare en complétant le tableau à double entrée ci-dessous les caractéristiques des torrents de montagne et des fleuves proches de la mer (I) Pente Courant torrent de montagne fleuve proche de la mer Pour étudier ce que peuvent transporter ces différents cours d eau, tu vas réaliser et utiliser une maquette de cours d eau composée : D une gouttière jouant le rôle de rivière. D une bouteille d eau pour faire couler de l eau dans la rivière. De particules de différentes tailles représentant les produits d érosion des roches. 2. Teste, à l aide de la maquette, l influence de la pente sur le transport des particules, puis complète le tableau ci-dessous (Rai, Ré) : Taille des particules transportées Pente faible Pente forte 3. Teste, à l aide de la maquette, l influence de la vitesse du courant sur le transport des particules, puis complète le tableau cidessous (Rai, Ré) : transportées Taille des particules Courant faible Courant fort 4. Déduis-en les tailles de particules transportées par les torrents de montagne et par les fleuves près de la mer (Rai) : Indique ce que deviennent les grosses particules transportées par les torrents de montagne (Rai) : Indique ce que deviennent les plus fines particules transportées par les torrents de montagne (Rai) :...

11 Correction activité 2 : 1. Compare en complétant le tableau à double entrée ci-dessous les caractéristiques des torrents de montagne et des fleuves proches de la mer. torrent de montagne fleuve proche de la mer Pente forte faible Courant fort faible 2. Teste, à l aide de la maquette, l influence de la pente sur le transport des particules, puis complète le tableau ci-dessous : Taille des particules transportées Pente faible Petites uniquement Pente forte Petites à grosses. 3. Teste, à l aide de la maquette, l influence de la vitesse du courant sur le transport des particules, puis complète le tableau ci-dessous : Taille des particules transportées Courant faible Petites uniquement Courant fort Petites à grosses. 4. Déduis-en les tailles de particules transportées par les torrents de montagne et par les fleuves près de la mer : les courants de montagne peuvent transporter toutes tailles de particules, tandis que les fleuves proches de la mer ne peuvent transporter que les plus petites particules. 5. Indique ce que deviennent les grosses particules transportées par les torrents de montagne : Elles se déposent dans les cours d eau lorsqu ils ne peuvent plus les transporter. 6. Indique ce que deviennent les plus fines particules transportées par les torrents de montagne : Elles sont transportées jusqu à la mer.

12 Activité 3 : le devenir des particules issues de l érosion. L eau érode les roches et transporte les particules issues de l érosion. Les plus grosses particules ne sont pas transportées bien loin, tandis que les plus petites, comme le sable ou l argile, sont transportées sur de grandes distances jusqu à la mer. Que deviennent les fines particules qui se déposent dans la mer? A/ EXPERIENCE : 1. Dans le tube contenant de l eau, verse de la craie blanche puis réalise un schéma de ce que tu obtiens. (Ré, C) 2. Ajoute de la craie bleue dans le tube contenant l eau et la craie blanche puis complète le schéma précédent. (Ré, C) 3. Ajoute de la craie rose dans le tube contenant l eau, la craie blanche et la craie bleue puis complète ton schéma. (Ré, C) 4. Résultats (I, Rai): - Quelle est la disposition des couches de craie les unes par rapport aux autres? - Quelle est la craie au fond du tube? - Quand a-t-elle été déposée? - Quelle craie est la plus haute dans le tube? - Quand a-t-elle été déposée? - Quel est le lien entre le moment du dépôt et sa profondeur? B/ ANIMATION : 1. Note l épaisseur de la première couche de sédiments qui s est déposée au fond de la mer en 1000 ans : a. Avant le dépôt de la deuxième couche : (I) b. Après le dépôt de la deuxième couche : (I) 2. Déduis-en un phénomène subi par les sédiments : (Rai) 3. Indique ce que l on observe entre les particules de la première couche de sédiments avant le dépôt de la troisième couche : (I), et après le dépôt de la troisième couche : (I) 4. Déduis-en un autre phénomène subi par les sédiments : (Rai) 5. Indique combien de temps a-t-il fallu pour transformer nos sédiments en roches sédimentaires? (I)

13 Activité 4 : faire parler les fossiles trouvés aux vaches noires mais aussi ailleurs. Complète, en t aidant d une clé de détermination des fossiles, les tableaux ci-dessous. Image 5 cm Nom du fossile Mode de vie Lieu de vie Climat Age du fossile Image 2 orifices sur les faces opposées Lisse Nom du fossile Mode de vie Lieu de vie Climat Age du fossile

14 Activités du livre p Le béton a beaucoup d importance pour l homme car il l utilise pour la construction des ponts, des tunnels, des maisons, ou encore des autoroutes (doc. 1). De plus, la construction de béton nécessite chaque année, par habitant, 50 kilogrammes de ciment ainsi qu une tonne de granulats. (doc 2 et 3) 2. Roche exploitée Matériau obtenu Calcaire ciment Sable et graviers granulats L utilisation par l homme de différentes roches (doc 4 et 5) L exploitation des roches modifie fortement les paysages. Dans certaines carrières, on peut voir les paysages creusés et la roche mise à nu, tandis que dans d autres, on peut voir des tas de roches. (doc 4 et 5) 3. La réhabilitation des sites exploités par l homme permet de limiter les dégâts sur les paysages. Ces sites peuvent de plus trouver une utilité (bases de loisir ). C est le texte de loi de 2001 sur la réglementation sur les carrières qui oblige cette réhabilitation. (doc 6 et 7). 4. Pour conclure, l homme prélève les roches dont il a besoin pour ses constructions dans des carrières. Cela dégrade les paysages, mais lorsque l exploitation est terminée, il doit réhabiliter les sites utilisés.

Erosion, corrosion, transport et sédimentation

Erosion, corrosion, transport et sédimentation Erosion, corrosion, transport et sédimentation par Johan et Lionel BARRIQUAND ARPA, UFR des Sciences de la terre, Université Claude Bernard, Lyon I, Villeurbanne, France Sommaire 1. Dossier de documentation

Plus en détail

PARTIE 1 GEOLOGIE EXTERNE : EVOLUTION DES PAYSAGES

PARTIE 1 GEOLOGIE EXTERNE : EVOLUTION DES PAYSAGES PARTIE 1 GEOLOGIE EXTERNE : EVOLUTION DES PAYSAGES Leçon I. LES PAYSAGES ACTUELS Connaître le sens et utiliser les termes (connaissances) : Modelé d un paysage : aspect que l érosion donne au relief. Érosion

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 Les roches sédimentaires sont des témoins de leur époque de formation. Tu as vu que les produits érodés peuvent rester sur place ou être transportés par différents agents, ce

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches 3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches Cette fiche permet à l élèves de développer plusieurs connaissances et compétences du socle commun au palier 3. Parmi celles-ci, les principales sont :

Plus en détail

Sommaire de la séquence 10

Sommaire de la séquence 10 Sommaire de la séquence 10 La séquence 10 est la suite de la démarche que tu as menée dans la séance 2 de la séquence 9. Rappel de la question scientifique : Comment expliquer que l érosion puisse être

Plus en détail

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G.

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. LES ROCHES 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. Cuvelier page 1 b) Les roches, matériaux de construction : Cours de géographie

Plus en détail

Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1

Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1 Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1 Renouvellement et disparition des fonds océaniques Fabiola Fabiola ARNAUD, ARNAUD TS3 Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 2 Mécanismes à l origine de nouveaux matériaux

Plus en détail

Chapitre 2 : Un paysage change au cours du temps. I- Le paysage change sous l action de l homme

Chapitre 2 : Un paysage change au cours du temps. I- Le paysage change sous l action de l homme Chapitre 2 : Un paysage change au cours du temps I- Le paysage change sous l action de l homme Enquête: quelques ressources minérales exploitées par l homme dans le monde Pétrole Bauxite http://www.7sur7.be

Plus en détail

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION : Chapitre 2 : le volcanisme Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 2 : le volcanisme

Plus en détail

Chapitre IV La disparition des reliefs

Chapitre IV La disparition des reliefs Chapitre IV La disparition des reliefs Vestiges d anciennes chaînes de montagnes datant de plusieurs centaines de millions d années observables sur tous les continents. Quels sont les processus responsables

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE Géosciences Aux débuts de la prospection en Pennsylvanie en 1860, les méthodes étaient "hautement scientifiques". (À l ombre des derricks, Morris, éditions Dupuis, 1997) Depuis, la consommation de pétrole

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES www.centrenaturemontagnarde.org Centre de la Nature Montagnarde Château des Rubins - 74700 Sallanches 04 50 58 32 13 contact@centrenaturemontagnarde.org ECOSYSTEMES Cycle 1 et 2

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

Coraux, témoins de l histoire

Coraux, témoins de l histoire Coraux, témoins de l histoire Infos pour l enseignant Ces activités rencontrent les objectifs inscrits dans le programme d études du cours de formation scientifique pour les élèves du 1 er degré du secondaire

Plus en détail

5 e. Sols et structures. Comment a-t-on construit ici? Habitat et ouvrages. FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22.

5 e. Sols et structures. Comment a-t-on construit ici? Habitat et ouvrages. FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22. Habitat et ouvrages Sols et structures Comment a-t-on construit ici? DOCUMENT PROFESSEUR 5 e novembre 2010 FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22 Mise en situation : Quelle remarque faites-vous en

Plus en détail

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction Chiadmi Hamid Sami Cherradi TP SVT: Intro : Les chaines de montagne sont des lieux de convergence lithosphériques. Ces zones d affrontement entre deux lithosphères renferment des informations qui permettent

Plus en détail

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes T H E M E 1 : L A T E R R E D A N S L U N I V E R S, L A V I E, L E V O L U T I O N D U V I V A N T P A R T I E 2 : G E O D Y N A M I Q U E D U D O M A I N E C O N T I N E N T A L C H A P I T R E 11 :

Plus en détail

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre 5. Les ressources en eau La totalité de l eau présente sur la Terre forme ce que l on appelle l hydrosphère. Son volume total est estimé à 400 millions de km 3. Ce volume paraît considérable : il correspond

Plus en détail

TITRE : COMMENT EXPLIQUER LA DIVERSITE DES PAYSAGES?

TITRE : COMMENT EXPLIQUER LA DIVERSITE DES PAYSAGES? TITRE : COMMENT EXPLIQUER LA DIVERSITE DES PAYSAGES? FICHE PROFESSEUR classe : 5 ème durée : 45 mn la situation-problème DEUX PHOTOGRAPHIES DE DEUX PAYSAGES (texte = photographies prises le même jour après

Plus en détail

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

CATALOGUE DES VISITES ANIMÉES DE LA MAISON DE LA PIERRE ET DU CIMENT AINSI QUE LES JOURNÉES ORGANISÉES AVEC NOS PARTENAIRES.

CATALOGUE DES VISITES ANIMÉES DE LA MAISON DE LA PIERRE ET DU CIMENT AINSI QUE LES JOURNÉES ORGANISÉES AVEC NOS PARTENAIRES. CATALOGUE DES VISITES ANIMÉES ET DES ATELIERS DE GROUPES DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DES VISITES ET ATELIERS DE LA MAISON DE LA PIERRE ET DU CIMENT AINSI QUE LES JOURNÉES ORGANISÉES AVEC NOS PARTENAIRES. En

Plus en détail

TÂCHE COMPLEXE Un paysage ancien : Salins-les-Bains au Mésozoïque (période du Trias)

TÂCHE COMPLEXE Un paysage ancien : Salins-les-Bains au Mésozoïque (période du Trias) TÂCHE COMPLEXE Un paysage ancien : Salins-les-Bains au Mésozoïque (période du Trias) La présence de certaines roches dans le sous-sol peut permettre de reconstituer le milieu dans lequel celles-ci se sont

Plus en détail

Animations optionnelles

Animations optionnelles Animations optionnelles Le premier objectif des sciences expérimentales est de donner à l élève des éléments de culture scientifique indispensables à la compréhension du monde qui l entoure. Les élèves

Plus en détail

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Thèmes 4 et 5 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui aboutit à la

Plus en détail

F RMA M TION C O C NTINUE E

F RMA M TION C O C NTINUE E AGROCAMPUS-OUEST OUEST centre d Angers Institut National d Horticulture et de Paysage Département de Génie Agronomique FORMATION CONTINUE 2014 Identification et délimitation des zones humides par caractérisation

Plus en détail

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre I] Des éruptions volcaniques différentes CHAPITRE 2 LES VOLCANS : EFFETS ET CAUSES Quelles sont les manifestations d une éruption volcanique? Quelles sont

Plus en détail

Les natures de terrain

Les natures de terrain Les argiles Les natures de terrain Les argiles sont des roches sédimentaires à grains fins, de taille inférieure à 0,005 mm, contenant au moins 50 % de silicate d'alumine. Elles absorbent l'eau et forment

Plus en détail

Du paysage à la carte

Du paysage à la carte séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Du paysage à la carte Observer un paysage séance 1 Observe attentivement cette photo, prise depuis la place du marché de Montréjeau, dans les Pyrénées. Repère les différents

Plus en détail

Reliefs et climats du monde

Reliefs et climats du monde Reliefs et climats du monde Matière : Géographie Domaine : Regard sur le Monde Séance 1 Quels sont les reliefs mondiaux? CM2! Objectif(s) de la séance :! Connaître les caractéristiques des reliefs du monde

Plus en détail

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain CoTITA Méditerranée Journée du 17 novembre 2011 Conférences sur les risques Plan de Prévention des Risques Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain Laboratoire

Plus en détail

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est.

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est. CORPS MORTS PRINCIPES DE FABRICATION DES CORPS MORTS Il est essentiel que le DCP soit retenu par un corps mort massif et bien conçu. Les ancres du commerce sont en général trop coûteuses. Il est possible

Plus en détail

Représenter un pays : la carte de France

Représenter un pays : la carte de France séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 séance 1 De la photo à la carte. Je découvre Avec l aimable autorisation de la Mairie de l Ile d Arz - www.iledarz.fr Emma va passer quelques jours de vacances à Bilhervé,

Plus en détail

Voir en annexe 1 la liste de vocabulaire «milieux géographiques»

Voir en annexe 1 la liste de vocabulaire «milieux géographiques» à soi-même S éveiller à sa responsabilité de citoyen au monde Remarques : - on construit l espace en le vivant, en le représentant (maquette et plan), - les faits humains doivent être appréhendés simultanément

Plus en détail

EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS

EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS LES 11 ET 12 AVRIL 2007 Sortie de terrain en Ardèche 1 ère S : objectifs Déterminer les grandes catégories

Plus en détail

Le gaz de schistes : sa genèse Une vieille histoire géologique

Le gaz de schistes : sa genèse Une vieille histoire géologique Le gaz de schistes : sa genèse Une vieille histoire géologique La genèse du gaz de schistes se confond avec la genèse du pétrole, du gaz naturel et du charbon. Dans tous ce cas, ces matériaux se sont formés

Plus en détail

La boussole et les points cardinaux

La boussole et les points cardinaux 7 8 9 Lumière et ombres, le ciel et la Terre La boussole et les points cardinaux boîtier pivot aiguille partie colorée de l aiguille Dana S. Rothstein/Fotolia.com La boussole est un objet qui sert à s

Plus en détail

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Page 1 DES CONFERENCES QUI ENRICHISSENT LES PROGRAMMES SCOLAIRES : Objectifs principaux : Acquérir et approfondir des

Plus en détail

Qu est-ce que le respect du vivant?

Qu est-ce que le respect du vivant? Le respect de l environnement Qu est-ce que le respect du vivant? JE DÉCOUVRE QU EST-CE QUI EST VIVANT? Tu sais déjà que les animaux, les végétaux et les champignons sont des êtres vivants. Ils ont tous

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches A. L EAU DANS L ALTÉRATION ET L ÉROSION Quelle que soit la nature des roches à la surface du globe, elles subissent les actions conjuguées des fluides

Plus en détail

Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs

Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs Définition En géomorphologie, l érosion est le processus de dégradation et de transformation du relief qui est causé

Plus en détail

Activité 3 Les déchets de la rue sous la pluie. Objectifs : o Les élèves prennent conscience de la grande

Activité 3 Les déchets de la rue sous la pluie. Objectifs : o Les élèves prennent conscience de la grande Activité 3 Les déchets de la rue sous la pluie. Niveau : 3 e année Matières scolaires : Sciences de la nature, roumain. Démarches favorisées : Démarche socioconstructiviste, démarche réflexive. Durée suggérée

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5 Dossier de presse 7 films pour découvrir l un des plus grands glissements de terrain des Alpes françaises et les travaux entrepris par les hommes pour assagir la montagne. Y sont- ils parvenus? SOMMAIRE

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Nom : Prénom : Classes : Sciences de la vie et de la Terre Livret de fiches méthodes Collège Louis Pasteur - Brunoy Ce livret m est distribué en début de sixième. Il contient les principales fiches méthodes

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

Habiter des espaces à fortes contraintes naturelles

Habiter des espaces à fortes contraintes naturelles Habiter des espaces à fortes contraintes naturelles Contrainte naturelle : Un obstacle de la nature qui empêche l homme d aménager un territoire. PBQ : Comment les hommes aménagent-ils les espaces à fortes

Plus en détail

Jeux d eau - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Jeux d eau - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Jeux d eau - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - On trouve de l eau partout : dans les étangs, les rivières et les lacs, et même dans notre corps. L eau est aussi un excellent moyen de s

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques

Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques Les roches calcaires : Les calcaires sont des roches sédimentaires, facilement solubles dans l eau. Lorsque la roche

Plus en détail

PARCOURS DECOUVERTE TRAVAIL DE LA PIERRE

PARCOURS DECOUVERTE TRAVAIL DE LA PIERRE PARCOURS DECOUVERTE TRAVAIL DE LA PIERRE LES MATERIAUX UTILISES DANS LA CONSTRUCTION À VIEUX-LA-ROMAINE Salle : Vitrine «Matériaux et techniques de construction». ) Voici les matériaux utilisés pour construire

Plus en détail

Perspective et espace ou comment créer l illusion de la profondeur à travers les collections du musée Mandet

Perspective et espace ou comment créer l illusion de la profondeur à travers les collections du musée Mandet Perspective et espace ou comment créer l illusion de la profondeur à travers les collections du musée Mandet Rappel : Les principaux types de perspective Perspective de réduction ou perspective diminutive

Plus en détail

Classeur numérique de SVT Niveau 6 ème. Ou cliquez sur Alt A puis f puis x

Classeur numérique de SVT Niveau 6 ème. Ou cliquez sur Alt A puis f puis x Classeur numérique de SVT Niveau 6 ème AFFICHER le classeur en PAGE DOUBLE «Affichage de page» «Deux pages» Ou cliquez sur Alt A puis f puis x Ou en bas: Puis en haut: Ou faire défiler les pages M BOITEAU

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Titre : Etude des lois de l intensité électrique Niveau : 4ème

Titre : Etude des lois de l intensité électrique Niveau : 4ème Titre : Etude des lois de l intensité électrique Niveau : 4ème Type d activité TP «virtuel» à faire à la maison Connaissances : - L intensité du courant est la même en tout point d un circuit en série.

Plus en détail

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014 Synthèse des interventions 1 Objectifs du chantier Le contexte Par le biais de l entreprise Formaterre contactée

Plus en détail

L'évolution des reliefs

L'évolution des reliefs L'évolution des reliefs Table des matières Introduction 3 I - Retracer l'histoire des Alpes 4 II - TP : l'évolution des reliefs 5 1. Chaînes de montagnes anciennes et récentes... 5 2. Exercice : altitude

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Les grands reliefs du Canada

Les grands reliefs du Canada Les grands reliefs du Canada Aperçu général Dans cette leçon, les élèves identifient, décrivent et expliquent les processus qui ont formé les grands reliefs du Canada. Ils dressent une carte de ces grands

Plus en détail

Utilisation sécurisée des PEMPs Conseils Relatifs à l Évaluation de l état des Sols

Utilisation sécurisée des PEMPs Conseils Relatifs à l Évaluation de l état des Sols Introduction La stabilité de toutes les PEMPs dépend des conditions des sols sur lesquels elles sont placées. Ceci s applique tout autant à celles qui nécessitent l utilisation de stabilisateurs qu à celles

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Règlement du jeu. L équipe gagnante est celle qui arrive sur la case départ en premier.

Règlement du jeu. L équipe gagnante est celle qui arrive sur la case départ en premier. Règlement du jeu Le départ Tous les pions sont placés sur la case départ (un pion par équipe). Chaque équipe lance le dé. L équipe qui fait 6 en premier commence (et relance le dé). Le parcours Lorsque

Plus en détail

Métier d élève Exploiter des données à partir d un tableau, graphique ou schéma

Métier d élève Exploiter des données à partir d un tableau, graphique ou schéma Champ Compétence Métier d élève Exploiter des données à partir d un tableau, graphique ou schéma Séance 1 : lire un graphique, un tableau Trouver des exemples de la vie courante : o magazine o programme

Plus en détail

Livre à colorier Qu'est-ce qu'une mine? Qu'est-ce qu'une mine Gracieuseté de B arrick Gold acieuseté de B

Livre à colorier Qu'est-ce qu'une mine? Qu'est-ce qu'une mine Gracieuseté de B arrick Gold acieuseté de B Livre à colorier mine? qu'une Qu'est-ce Qu'est-ce À titre d organisme de bienfaisance, Une mine de renseignements s est donné comme mandat de sensibiliser les élèves, les éducateurs et le grand public

Plus en détail

À la rescousse d un architecte

À la rescousse d un architecte À la rescousse d un architecte Niveaux : 4 e et 6 e année Matières scolaires : sciences de la nature, français Objectifs de l ERE : les connaissances, la prise de conscience, les compétences. Objectifs

Plus en détail

Pas moins de sept codes traitent du domaine. La définition des événements naturels dans le régime. des catastrophes naturelles.

Pas moins de sept codes traitent du domaine. La définition des événements naturels dans le régime. des catastrophes naturelles. La définition des événements naturels dans le régime L auteur Christophe Gadouleau des catastrophes naturelles La prévention et la gestion des risques majeurs en France s articule autour de nombreux textes

Plus en détail

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50)

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) N. Pidancier Exercice 1 : Introduction Le relief au niveau de la Terre se répartit

Plus en détail

I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans "rouges" : (exemple : Le Piton de la Fournaise).

I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans rouges : (exemple : Le Piton de la Fournaise). LE VOLCANISME. Introduction : La Terre possède sur les cinq continents plus de 1500 volcans (et bien davantage sous les océans) qui sont aujourd hui considérés comme actifs ; chaque année en moyenne 60

Plus en détail

Chapitre 3 : la digestion

Chapitre 3 : la digestion Chapitre 3 : la digestion INTRODUCTION : Les organes prélèvent en permanence du glucose et du dioxygène dans le sang pour leur fonctionnement. Le dioxygène est apporté (dans le sang) par la respiration.

Plus en détail

LEGENDE ET PHOTOS 1 Eléments dus à l homme (en noir)

LEGENDE ET PHOTOS 1 Eléments dus à l homme (en noir) LEGENDE ET PHOTOS 1 Eléments dus à l homme (en noir) Sur une carte d orientation, les symboles sont toujours les mêmes, ils sont facilement identifiables par les coureurs de toutes les nations. Route Double

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

Murs et enduits PA TRI MOI NE. de communes. Saint-Flour/Margeride. du Pays de. Communauté

Murs et enduits PA TRI MOI NE. de communes. Saint-Flour/Margeride. du Pays de. Communauté Communauté de communes du Pays de Saint-Flour/Margeride Murs et enduits L enduit assure la cohésion des maçonneries et garantit leur protection contre les intempéries. Témoins de savoir-faire locaux, certains

Plus en détail

LES PAYSAGES EVOLUENT. Les roches sédimentaires sont des archives permettant de reconstituer les paysages anciens.

LES PAYSAGES EVOLUENT. Les roches sédimentaires sont des archives permettant de reconstituer les paysages anciens. LES PAYSAGES EVOLUENT Les roches sédimentaires sont des archives permettant de reconstituer les paysages anciens. 1 - De nouvelles roches se forment à partir des matériaux de l'érosion 1 - De nouvelles

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

Le piton de la fournaise

Le piton de la fournaise Le piton de la fournaise 1 Où se trouve le Piton de la fournaise? 2 La Réunion est formée de combien de volcans? 3 Quel est l âge du Piton de la fournaise? 4 Comment s est construite l île? 5 Quelle est

Plus en détail

Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : Cycle 3 niveau : 3 Le cycle de l'eau

Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : Cycle 3 niveau : 3 Le cycle de l'eau Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : Cycle 3 niveau : 3 Le cycle de l'eau Champ disciplinaire : Les sciences expérimentales Domaine : la matière

Plus en détail

Formation Guides du Patrimoine

Formation Guides du Patrimoine Martigny, le 30 septembre 2010 Formation Guides du Patrimoine Géologie aménagement risques Notes du cours de Pascal Tissières 1. Quels sont les risques liés à la géologie? Figure 1 : Types de mouvements

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ORIENTATION

FONDAMENTAUX DE L ORIENTATION FONDAMENTAUX DE L ORIENTATION S ADAPTER À DES CONDITIONS VARIEES Pouvoir produire un effort physique (marche ou course prolongée) Adapter son allure à la durée de l activité ou aux distances à parcourir.

Plus en détail

LES ALPES : A LA RECHERCHE DE L OCEAN PERDU

LES ALPES : A LA RECHERCHE DE L OCEAN PERDU LES ALPES : A LA RECHERCHE DE L OCEAN PERDU NB : Le fichier du DM (version couleur) est présent sur le site http://m.pourcher.free.fr INTRODUCTION : PRESENTATION DE LA CHAINE ALPINE Les Alpes sont une

Plus en détail

PRO 2011-05. Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay

PRO 2011-05. Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay PRO 2011-05 Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay www.mrnf.gouv.qc.ca/produits-services/mines.jsp Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Gouvernement du Québec,

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

Projet Orientation + Randonnée USEP CERET. Paulilles

Projet Orientation + Randonnée USEP CERET. Paulilles Projet Orientation + Randonnée USEP CERET Paulilles La rencontre se décomposera en temps : ½ journée Jeux d orientation ½ journée randonnée entre Banyuls (Les Elmes) et Paulilles. Organisation générale

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

Terre dynamique, Sudbury

Terre dynamique, Sudbury Anciens fonds marins, roche fragmentée par une météorite, sculpture de l âge glaciaire, fonderie de Sudbury Coordonées (46.47399 o 81.03256 o ) Terre dynamique et le Big Nickel au sommet d une colline

Plus en détail

Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose

Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose Le glucose qui se trouve dans le sang, utilisé pour le fonctionnement des organes, provient des aliments mangés. Quel est le trajet des aliments dans notre corps?

Plus en détail

Enseigner la géographie à un public adolescent LECTURE DE PAYSAGE

Enseigner la géographie à un public adolescent LECTURE DE PAYSAGE Enseigner la géographie à un public adolescent LECTURE DE PAYSAGE Enseigner la géographie La géographie g est une science humaine et sociale qui cherche à comprendre comment les hommes produisent, occupent,

Plus en détail

METHODES EN GEOSCIENCES. Date et heure Localisation des prélèvements (longitude, latitude, profondeur ) Type d environnement Description du site

METHODES EN GEOSCIENCES. Date et heure Localisation des prélèvements (longitude, latitude, profondeur ) Type d environnement Description du site METHODES EN GEOSCIENCES I : Méthodes d études sédimentologies 1 - Notes de terrain Date et heure Localisation des prélèvements (longitude, latitude, profondeur ) Type d environnement Description du site

Plus en détail

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange Chapitre 4 : Séparer les constituants d un mélange 1. Que faut-il pour récupérer un gaz? 2. A quoi sert l eau de chaux? 3. Comment utilise-t-on l eau de chaux? 4. Qu'utilise-t-on pour tester la présence

Plus en détail

Se repérer dans l espace. séquence 1. séance 1 Des mots pour décrire ce que je vois. séance 2 Comment lire un paysage? (1)

Se repérer dans l espace. séquence 1. séance 1 Des mots pour décrire ce que je vois. séance 2 Comment lire un paysage? (1) Paul Klee, Sicile Collection Centre Pompidou, dist. RMN / P. Migeat Se repérer dans l espace séance 1 Des mots pour décrire ce que je vois. séance 2 Comment lire un paysage? (1) séance 3 Comment lire un

Plus en détail

Chapitre. Le modelé des paysages. Les options pédagogiques du chapitre

Chapitre. Le modelé des paysages. Les options pédagogiques du chapitre Chapitre 7 Le modelé des paysages Les options pédagogiques du chapitre Le chapitre 7 marque le début de l'étude des Sciences de la Terre. Même si, en sixième, certains thèmes proches ont été étudiés, comme

Plus en détail

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com G2 Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com Séance 1 : Les territoires français dans le Monde 1. Quels territoires français ne sont pas une ile ou un archipel? 2. Dans quel océan ne

Plus en détail

«Je connais mon C.O.» LE SYSTEME

«Je connais mon C.O.» LE SYSTEME 1. Objectifs du thème «Je connais mon C.O.» LE SYSTEME Ce thème doit permettre à l élève de se situer dans son parcours scolaire et mettre en évidence les différents parcours de formation possibles. L

Plus en détail

Bilan TP11 : La formation des combustibles fossiles.

Bilan TP11 : La formation des combustibles fossiles. Bilan TP11 : La formation des combustibles fossiles. Atelier 1 : La formation d'un gisement de charbon L'origine biologique du charbon est montrée par la présence de fossiles de végétaux dans les roches

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail