Domaine d apprentissage : FRANÇAIS LANGUE SECONDE - IMMERSION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Domaine d apprentissage : FRANÇAIS LANGUE SECONDE - IMMERSION"

Transcription

1 Maternelle Les images sont porteuses de sens et facilitent la compréhension d un texte. Chaque lettre a son propre aspect graphique et son propre son. L acquisition d une nouvelle langue se fait en écoutant et en reproduisant les structures et les modèles proposés par l enseignant. Employer les codes de politesse, savoir écouter et céder la parole aux autres facilitent la communication et favorisent le respect. Participer activement à l écoute et à la lecture pour faciliter la compréhension du texte. Reconnaître les lettres de l alphabet et leurs sons correspondants. Reconnaître et nommer les personnages et les objets présents sur un support visuel. Faire des prédictions à partir de représentations visuelles. Faire des liens entre ses connaissances personnelles et ses apprentissages. S impliquer dans les activités et les discussions pour développer un sentiment d appartenance à la classe à travers l usage du français. Réagir aux consignes du professeur de manière verbale ou non verbale. Interagir tout en respectant les règles de la communication. Former à l écrit les lettres majuscules de l alphabet en utilisant une préhension fonctionnelle du crayon. Utiliser une écriture non conventionnelle et le dessin pour transmettre un message. Communiquer de façon spontanée ses idées et ses émotions avec le vocabulaire appris. notamment dans le cadre de l étude de l album de jeunesse : l organisation textuelle : les éléments textuels (couverture, titre, image, dessin); les éléments d une histoire : les personnages; les lieux; les évènements; la conscience phonologique : les sons des lettres; les régularités orthographiques : les lettres de l alphabet; les majuscules; l espace entre les mots; les stratégies de communication et de socialisation : l écoute active; le tour de parole; les formes de politesse et de salutation; le contact visuel. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 1

2 1 re année La capacité à communiquer dans une nouvelle langue s améliore en prenant des risques dans cette langue. Lire consiste non seulement à décoder les mots, mais aussi à comprendre leur sens. Communiquer en français contribue à développer sa fierté et son appartenance à la communauté francophone. Plus on a de vocabulaire, mieux on se fait comprendre. Les textes suivent des structures particulières selon leurs objectifs. Lire des phrases simples en utilisant le décodage et en articulant correctement. Découper la phrase en groupes de mots pour en améliorer sa compréhension. Reconnaître des mots lus fréquemment. Identifier les éléments d une histoire. Recourir aux éléments textuels pour comprendre le texte. Faire des prédictions et des liens à partir de textes. Comprendre le sens global d un texte. Repérer des éléments culturels, y compris des éléments relatifs aux cultures francophones et autochtones. Faire la différence entre un texte informatif et une histoire. Reproduire des structures de phrases simples pour s exprimer à l oral. Parler de soi-même et de son quotidien. Comprendre des formules d usage et de politesse et les utiliser. Interagir de manière respectueuse en adaptant son comportement à son interlocuteur. Prendre l initiative de poser des questions à l enseignant et à ses pairs. Rédiger des phrases simples avec des mots correspondant aux patrons orthographiques et aux conventions syntaxiques. notamment dans le cadre de l étude de l album de jeunesse et du conte : l organisation textuelle : la structure d une histoire (début, milieu, fin); le texte informatif (organisation thématique); les éléments textuels (couverture, image, diagramme, mise en page); les éléments d une histoire : les personnages; les lieux; les évènements; les éléments culturels; la conscience phonologique : le phonème; la syllabe; la rime; les conventions écrites : la calligraphie; la ligne; la minuscule et la majuscule; le point; les outils grammaticaux : les adjectifs courants; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 2

3 Utiliser les conventions de ponctuation à l étude et en tenir compte lors de sa lecture. la phrase affirmative simple (sujet, verbe, complément); la formulation des questions avec «est-ce que»; le présent à la 1 re personne pour les verbes d action; les stratégies de communication et de socialisation : l écoute active; le tour de parole; les formes de politesse et de salutation; la prise de risques. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 3

4 2 e année Organiser et lier ses idées de façon logique amène à mieux se faire comprendre. Le recours à des stratégies de compréhension et d expression implique de faire un choix réfléchi pour trouver les plus efficaces selon la tâche et le contexte. Tous les contes présentent des caractéristiques communes qui définissent ce genre. La sensibilisation à d autres cultures aide à découvrir la sienne et à construire son identité. Visualiser des informations lors de ses lectures pour mieux comprendre. Découper la phrase en mots pour en améliorer sa compréhension. Comprendre l idée principale d un texte. Identifier dans des textes francophones et autochtones des éléments présents dans sa propre culture. Organiser une suite d évènements selon un ordre chronologique afin de raconter une histoire. Organiser des informations selon une thématique. Identifier les éléments littéraires d une histoire afin de faire un lien avec le genre. Lire un texte simple avec fluidité. Exprimer ses idées, émotions et expériences personnelles en s appuyant sur des éléments visuels et gestuels. Interagir de façon spontanée en employant des phrases complètes avec ses pairs. Poser des questions pour mieux comprendre et pour approfondir ses connaissances. Rédiger un texte court en respectant la structure de la phrase et en faisant des liens logiques entre les idées. notamment dans le cadre de l étude de l album de jeunesse et du conte : l organisation textuelle : la structure du texte narratif (début, évènements, résolution); la structure du texte informatif (titre, sous-titre, paragraphe, image); les marqueurs de lieu et de temps; la ponctuation (point d interrogation); les éléments d une histoire: les personnages; les lieux; les évènements; les éléments culturels; les régularités orthographiques : le pluriel des noms en «s»; les sons complexes; les outils grammaticaux : le genre des noms; les adjectifs courants; la phrase affirmative simple (déterminants, noms, verbes, quelques prépositions); la phrase interrogative simple; le présent des personnes du singulier pour les verbes d action; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 4

5 les auxiliaires au présent; les stratégies de communication et de socialisation : l écoute active; le tour de parole; les gestes; le contact visuel; la prise de risques. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 5

6 3 e année La structure et les indices textuels ainsi que les mots contribuent à véhiculer le message. Établir des liens entre son vécu et celui des autres peut aider à mieux comprendre un message et à y réagir. Les contes mettent en scène des aspects récurrents et universels de la vie humaine. Les textes présentent des éléments culturels qui permettent d entrevoir des points de vue différents. Faire des liens entre son vécu, des textes et le monde qui les entoure pour mettre en contexte l information reçue. Découper la phrase complexe en groupes de mots pour en améliorer sa compréhension. Se servir des éléments textuels pour améliorer sa compréhension d un texte. Faire des prédictions en se basant sur des indices textuels. Reconnaître le moment de l action dans un récit. Identifier l idée principale et quelques détails d un texte. Reconnaître qu il existe des similarités et des différences entre sa propre culture et les autres cultures. Identifier les valeurs véhiculées par le récit et les personnages. Lire un texte avec fluidité et intonation. Exprimer ses préférences, opinions, idées et sentiments à l aide de phrases complexes. Réagir à un texte en s appuyant sur ses connaissances antérieures. Poser des questions et y répondre afin de tenir une conversation spontanée. Organiser ses idées et des informations. Rédiger des textes avec des détails en respectant une structure spécifique. notamment dans le cadre de l étude du conte et du roman jeunesse : l organisation textuelle: la structure du texte narratif (situation initiale, éléments; déclencheurs, déroulement, dénouement); les éléments textuels (titre, sous-titre, chapitres, paragraphes, images, diagrammes, graphiques); les marqueurs de temps; la ponctuation (virgule, point d exclamation); les outils littéraires : les caractéristiques du conte (personnages, conflit, merveilleux, morale); les caractéristiques du roman jeunesse (personnages, cadre, évènements, chapitres courts); les éléments culturels; les régularités orthographiques : le pluriel des noms en «x»; l accord de l adjectif en genre et en nombre; les outils grammaticaux : les pronoms personnels; les pronoms interrogatifs; les déterminants; la phrase affirmative (notamment avec les conjonctions de coordination et les prépositions simples); la phrase négative simple; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 6

7 la phrase interrogative simple; le présent et le futur proche; les notions du passé; l accord du verbe et du sujet; les stratégies de communication et de socialisation : l écoute active; le tour de parole; les gestes; la prise en compte de la perspective d autrui. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 7

8 4 e année Le sens d un mot varie selon le contexte dans lequel il est employé. L atmosphère d un texte se dégage à travers l emploi d outils stylistiques et d un vocabulaire spécifique qui créent des effets particuliers. Un personnage se définit par qui il est, mais aussi par le regard que les autres portent sur lui. La recherche de l information à travers diverses sources offre différents points de vue sur un sujet et enrichit les connaissances et le vocabulaire. Les éléments culturels dans les textes reflètent la diversité des cultures au sein de la société. Identifier les sources des informations recueillies au cours de ses recherches. Faire des inférences à partir d'un texte. Identifier les thèmes et les mots clés présents dans un texte pour en comprendre le message. Formuler des hypothèses en se basant sur des indices textuels. Identifier le rôle des personnages dans le récit. Reconnaître la diversité des éléments culturels au sein d une même culture y compris les cultures autochtones. Recueillir des informations de sources variées et les trier pour en faire ressortir les éléments les plus importants. Exprimer son opinion et tenir compte des opinions des autres lors de discussions. Planifier son message en tenant compte de l intention et du contexte pour en assurer la compréhension. Lire avec fluidité en faisant les liaisons entre les mots et en respectant la ponctuation. Réagir à un texte en posant des questions spontanées. Identifier des éléments stylistiques et les employer dans ses propres textes pour créer un effet. notamment dans le cadre de l étude du roman jeunesse et de la poésie : l organisation textuelle: le schéma narratif (situation initiale, élément déclencheur, péripéties, dénouement, situation finale); la séquence descriptive; le paragraphe; les marqueurs spatio-temporels; la coréférence (notamment les pronoms et les noms); les outils littéraires : les caractéristiques du roman jeunesse (personnages, cadre, évènements, chapitres); les caractéristiques de la poésie (rime, thème, répétition, comparaison, rythme); les références et les éléments culturels ; les outils grammaticaux : la phrase affirmative et négative composée; l adjectif; les synonymes et les antonymes; les adverbes les plus fréquents; la structure du comparatif; le passé composé des verbes du premier groupe; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 8

9 Organiser ses idées sous forme de paragraphe structuré. Utiliser les principales règles d orthographe grammaticale et lexicale dans ses productions écrites. l imparfait; les stratégies de communication : les formes de politesse (tutoiement et vouvoiement); la prise en compte de la perspective d autrui. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 9

10 5 e année La consultation de multiples sources augmente le degré de fiabilité des informations recueillies. Les interactions révèlent les perspectives des autres, exposant ainsi la diversité humaine. Tout message comprend des subtilités qu on peut révéler en faisant des inférences. L interprétation d un texte dépend autant de la façon dont il est structuré et de son aspect visuel que de son contenu. Les fictions présentent des éléments socioculturels et historiques déformés par l auteur. Distinguer les idées secondaires des idées principales. Repérer l ambiance dominante qui se dégage d une bande dessinée et la comparer avec son adaptation audiovisuelle. Identifier les éléments culturels et historiques dans un texte pour le remettre en contexte, en s intéressant notamment à des œuvres autochtones ou portant sur des personnages autochtones. Analyser la relation d interdépendance entre le texte et l image dans le cadre de la bande dessinée. Distinguer l objectivité de la subjectivité dans un texte. Juger la fiabilité et la véracité des informations dans un texte en remettant en question les sources de ces informations. Adapter le contenu de son message en fonction de son public. Recueillir des informations de différents textes informatifs et les synthétiser en paragraphes. S appuyer sur des détails biographiques provenant de diverses sources pour reconstituer la vie d un personnage. Structurer ses récits en paragraphes. Dresser les portraits des personnages d une œuvre en s appuyant sur ses actions et notamment dans le cadre de l étude de la bande dessinée et de la biographie : l organisation textuelle : le schéma narratif (situation initiale, élément déclencheur, péripéties, dénouement, situation finale); la structure du texte informatif (organisation thématique); le paragraphe; l organisation chronologique; les outils littéraires : les caractéristiques de la bande dessinée (vignettes, personnages, dialogues, relation texte/image, ellipses, rupture, onomatopée, personnification); les caractéristiques de la biographie (point de vue, cadre historique); les registres de langue (vulgaire, familier, courant, soutenu); les variantes d une œuvre ; les éléments culturels et historiques ; les outils grammaticaux : l adverbe; les différents types de négations; le passé composé; l imparfait; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 10

11 ses interactions avec les autres personnages. Organiser et rédiger un texte en suivant une structure spécifique selon les genres à l étude. Réviser ses travaux à l aide d outils de référence. l impératif présent; les stratégies de communication : l écoute active; la prise en compte de la perspective d autrui. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 11

12 6 e année La découverte d autres cultures amène à s interroger sur ses propres mœurs et valeurs. L écriture est un acte très personnel, car l auteur transporte son lecteur dans un monde unique, reflet de sa personnalité, de ses expériences et de son imagination. L auteur, même s il exagère des situations, essaie souvent de permettre aux lecteurs de s identifier à ses personnages. Le questionnement permet d établir des liens entre les idées et de développer son esprit critique. L impact d un message dépend en grande partie du choix de mots et du style de l auteur. Faire des hypothèses par rapport à un texte et les réajuster. Interpréter un texte de façon autonome pour y réagir. Identifier les indicateurs spatio-temporels dans un texte afin d imaginer le cadre de l action pour expliquer les évènements. Connaître le rôle et l utilité des temps à l étude dans le récit pour pouvoir les employer correctement dans ses productions. Faire des liens entre des textes narratifs et informatifs pour en comparer le contenu. Distinguer le réalisme du fictif dans les genres à l étude afin de faire ressortir les aspects imaginaires. Identifier les éléments culturels et historiques dans des textes, y compris dans des textes autochtones, et les comparer à ses propres repères culturels et historiques. Identifier comment la façon dont l histoire est racontée affecte l auditoire. Prendre en considération son intention de communication dans la planification d un message pour faciliter la compréhension et la communication. S exprimer de manière à valoriser les idées des autres afin d élargir sa perspective et celles de ses pairs. notamment dans le cadre de l étude du roman jeunesse et de la légende : l organisation textuelle : le schéma narratif (situation initiale, élément déclencheur, péripéties, dénouement, situation finale); la structure du texte informatif (organisation thématique); les marqueurs de relation; la structure de la légende (situation initiale, évènement déclencheur, transformation, situation finale); les indicateurs spatio-temporels; les outils littéraires : les caractéristiques de la légende (conteur, personnages, atmosphère, réel et merveilleux, figures de style); les caractéristiques du roman jeunesse (personnages, séquence des évènements, récit imaginaire, chapitres); les éléments culturels et historiques; les outils grammaticaux : le pronom relatif; le passé composé; l imparfait; la valeur des temps du passé; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 12

13 Développer son imaginaire par le biais de l écriture créative. Organiser et rédiger un texte cohérent et structuré, ayant une introduction, un développement et une conclusion. Réviser ses travaux en se référant aux règles connues d orthographe et de grammaire. les stratégies de communication : l écoute active; la clarification et l explication; la prise en compte de la perspective d autrui. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 13

14 7 e année La forme d un texte joue un rôle tout aussi important que son fond pour transmettre un message et créer l effet désiré. L efficacité d une communication dépend de la capacité du destinateur à définir ses intentions et à identifier son public. Exprimer sa pensée permet de l'examiner et de l affiner en la mettant à l épreuve du regard d autrui. Les thèmes d un récit émergent des situations vécues par les personnages et de la façon dont ils réagissent. S interroger lors de sa lecture sur le ressenti et le non-dit d un message permet au lecteur d en construire le sens. Identifier la structure d un texte pour en faire ressortir l organisation et l enchaînement des idées. Analyser le rôle des personnages dans l intrigue pour comprendre les étapes importantes du déroulement du récit. Repérer des éléments poétiques et expliquer leurs effets sur le lecteur. Prendre conscience de l impact d une langue seconde sur le développement de son identité. Comparer les éléments culturels présents dans différents textes, y compris ceux de nations autochtones. Dégager les informations implicites dans un texte en s appuyant sur des indices spécifiques et sur ses connaissances antérieures. Identifier les réactions verbales et non verbales pour ajuster son discours afin de mieux informer et de se faire comprendre. Résumer un texte en reformulant les idées principales. Organiser ses idées pour déterminer la structure la plus adéquate pour présenter ses travaux. Rédiger des textes clairs et cohérents en respectant une structure spécifique. Soutenir et justifier spontanément ses points de vue. notamment dans le cadre de l étude du roman jeunesse et de la poésie: l organisation textuelle: le schéma narratif (situation initiale, élément déclencheur, péripéties, dénouement, situation finale); la structure du texte informatif et argumentatif (introduction, développement, conclusion); le paragraphe argumentatif (idée principale, explication, exemples, transition/conclusion); les marqueurs de relation; la coréférence (déterminants, pronoms, noms, expressions imagées); les outils littéraires : les caractéristiques de la poésie (versification, ton, thème, figures de style, sens implicite, sens explicite); les caractéristiques du roman jeunesse (genre, personnages, cadre, intrigue, thème, sous-thème, séquence des évènements); les éléments culturels; les outils grammaticaux : la phrase subordonnée; la structure du superlatif; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 14

15 Dresser le portrait physique et moral d un personnage. Réagir à un texte en repérant des passages qui évoquent des sentiments et des émotions. la valeur des temps; les stratégies de communication : le verbal et le non verbal; la reformulation; la clarification; la prise en compte de la perspective d autrui. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 15

16 6 e année - tardive L acquisition d une nouvelle langue permet de mieux comprendre le fonctionnement de sa langue maternelle. La capacité à communiquer dans une nouvelle langue s améliore en prenant des risques dans cette langue. Les mots sculptent la pensée; plus on a de vocabulaire, plus la pensée s enrichit. Dans un récit, chaque évènement est susceptible d avoir une conséquence sur l intrigue qu on peut anticiper en prêtant attention à des indices précurseurs. Identifier la structure d une phrase en repérant les groupes de mots qui la composent. Faire des liens de cause à effet entre les différents évènements d une histoire pour dégager l impact de ces évènements sur le déroulement du récit. Saisir l idée générale en repérant les mots clés dans un texte. Identifier les indicateurs spatio-temporels dans un texte afin d imaginer le cadre de l action pour expliquer les évènements. Identifier dans des textes francophones et autochtones des thèmes et des éléments présents dans sa propre culture. Faire des liens entre des textes narratifs et informatifs pour en comparer le contenu. Décrire des situations de la vie quotidienne en utilisant des phrases simples. Lire un texte en articulant et en prononçant correctement. Poser des questions afin de vérifier sa compréhension, de clarifier un message et d'approfondir ses connaissances. Exprimer et justifier une opinion sur un thème familier. Montrer sa compréhension d un texte en y réagissant et en faisant des inférences et des prédictions. notamment dans le cadre de l étude de l album de jeunesse : l organisation textuelle: La structure du texte narratif (situation initiale, déroulement, dénouement); La structure du texte informatif (introduction, développement, conclusion); les marqueurs de lieu et de temps; les indicateurs spatio-temporels; les éléments d une histoire : les personnages; les évènements; les références culturelles; la conscience phonologique : le phonème; les lettres muettes; les régularités orthographiques : l accord de l adjectif en genre et en nombre; les outils grammaticaux : les mots de liaison simples (et, parce que, ou, mais); la phrase affirmative simple; la phrase négative simple; la formulation des questions avec «est-ce que»; les classes de mots (notamment le nom, la préposition, l adjectif, le pronom interrogatif); la structure de la phrase (sujet, verbe, complément); Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 16

17 les racines des mots; les auxiliaires et les modaux au présent; les verbes du 1 er et 2 e groupe au présent; le futur proche; les stratégies de communication : l écoute active; la prise de risques. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 17

18 7 e année - tardive La forme d un texte joue un rôle tout aussi important que son fond pour transmettre un message. S exprimer dans une langue, c est penser dans cette langue, afin d éviter les calques et les traductions littérales qui peuvent nuire au sens et à la fluidité. Tout texte est ancré dans un contexte qu il faut considérer pour comprendre le message dans son intégralité. Le comportement des personnages dans les textes laisse entrevoir comment fonctionne la société dans laquelle ils évoluent. Les variations linguistiques et culturelles dans la francophonie se reflètent à travers la perspective et le langage des auteurs. Formuler des hypothèses en se basant sur des indices textuels. Identifier quelques variétés langagières et culturelles présentes dans la francophonie mondiale. Résumer l idée principale d un texte de manière claire et organisée. Identifier les idées secondaires d un texte. Identifier des éléments poétiques afin de mieux comprendre le sens d un poème. Interpréter un texte de façon autonome pour y réagir. Dégager le rôle des personnages dans l intrigue afin de mieux comprendre l intrigue. Comparer les éléments culturels présents dans différents textes, y compris ceux de nations autochtones. Reconnaître qu il existe des similarités et des différences entre sa propre culture et les autres cultures. Ajuster son discours en fonction des comportements non verbaux de son interlocuteur et auditoire. Lire avec fluidité en faisant les liaisons entre les mots. Tenir et entretenir une conversation spontanée. notamment dans le cadre de l étude du roman jeunesse et de la poésie : l organisation textuelle : le schéma narratif (situation initiale, élément déclencheur, déroulement, dénouement, situation finale); la structure du texte informatif (introduction, développement en paragraphes, conclusion); les marqueurs de relation; les outils littéraires : les caractéristiques du roman jeunesse (personnage, cadre, séquence des évènements); les caractéristiques de la poésie (rime, thème, répétition, comparaison, rythme); les éléments culturels; les outils grammaticaux : la phrase complexe; la négation; la phrase interrogative (inversion sujet-verbe); le pronom relatif simple; la structure du comparatif et du superlatif; l adverbe; les synonymes et les antonymes; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 18

19 Rédiger des textes structurés afin de faire passer son message de manière claire et efficace. Exprimer et justifier une opinion avec un vocabulaire varié et approprié. Organiser ses textes en paragraphes en faisant des transitions et en variant la structure des phrases. Dresser le portrait physique et moral d un personnage. les verbes du 3 e groupe au présent; le passé composé; l imparfait; l impératif présent; les stratégies de communication : l écoute active; les formes de politesse (tutoiement et vouvoiement); le verbal et le non verbal. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 19

20 8 e année Pour défendre son point de vue, un destinateur s'appuie sur des sources et porte une attention particulière à la façon dont il organise ses idées. La littérature, au travers des références contextuelles qu elle présente, contribue à faire évoluer sa perception d une société. La compréhension et l appréciation des valeurs morales véhiculées dans les textes permettent d en apprécier le contenu culturel. L amélioration de la communication dans une nouvelle langue aide à se définir et à affirmer sa pensée. Interpréter un texte pour en dégager l idée principale et les thèmes abordés. Faire ressortir et comparer les différents perspectives, croyances et points de vue dans les textes, y compris dans des textes autochtones. Identifier et décrire l impact de l apprentissage du français sur sa vie et son développement personnel. Analyser des légendes, y compris celles de nations autochtones, au travers des éléments fantastiques dans le but d'en saisir le message. Analyser un texte afin de distinguer le sens explicite du sens implicite. Identifier le rôle du non verbal pour appuyer le sens du verbal dans le théâtre. Remettre la pièce de théâtre dans son contexte sociohistorique afin de mieux en saisir les subtilités. Organiser ses idées de manière logique et fluide afin de rédiger des textes cohérents suivant une structure spécifique. Dresser le portrait d un personnage en s appuyant sur des éléments explicites et implicites. Analyser et synthétiser un message. Préparer et présenter des arguments et des contre-arguments en ayant recours à des sources extérieures pour justifier son point de vue et comprendre le point de notamment dans le cadre de l étude de la légende et du théâtre: l organisation textuelle : le schéma narratif (situation initiale, élément déclencheur, péripéties, dénouement, situation finale); le texte informatif (introduction, développement, conclusion); le texte argumentatif (point de vue, argument et contreargument, conclusion); les marqueurs de relation; les outils littéraires : les caractéristiques de la légende (personnages, éléments fantastiques, explication de phénomènes, métaphore, procédés d exagération); les caractéristiques du théâtre (cadre sociohistorique, héros, adjuvant, opposant, dialogue, temps et lieu, didascalies, sens implicite, sens explicite); les registres de langue (vulgaire, familier, courant, soutenu); les références et les éléments culturels; les outils grammaticaux : l accord sujet/verbe/complément d objet direct avec être et avoir et verbe au passé composé; les fonctions grammaticales des compléments; les pronoms relatifs composés; le conditionnel présent; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 20

21 vue de l autre. Réagir de manière critique à plusieurs textes en se référant à des éléments spécifiques issus de ces textes. le futur simple; le champ lexical; les stratégies de communication : le verbal et le non verbal. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 21

22 9 e année L étude d un texte à différents niveaux met l emphase sur les divers sens qui en ressortent. Le choix du langage verbal associé au langage non verbal véhicule les intentions du locuteur afin de mieux convaincre l auditeur. Le mythe révèle les problématiques et les interrogations intemporelles et universelles de l humanité. La langue est un outil culturel par lequel les valeurs et les connaissances sont véhiculées et maintenues. Remettre en question ses connaissances et ses hypothèses et les modifier pour développer son esprit critique. Faire la distinction entre le sens littéral et le sens figuré. Dégager les éléments qui contribuent à définir le caractère d un personnage. Faire ressortir et critiquer les valeurs véhiculées dans un texte, y compris dans des textes autochtones. Interpréter un message pour prendre conscience que la francophonie mondiale présente des variétés langagières et culturelles. Repérer les caractéristiques du mythe pour approfondir la connaissance d une société. Identifier les symboles culturels présents dans des textes, y compris ceux des textes autochtones. Comparer le message, le point de vue et l intention des auteurs dans des textes. Rédiger des textes en respectant une structure spécifique. Connaître la valeur des temps afin de les employer adéquatement dans ses communications. Adapter son discours en fonction des réactions verbales et non verbales et des opinions d autrui pour mieux convaincre. Réagir de manière critique à un message par rapport aux perceptions véhiculées par le locuteur. notamment dans le cadre de l étude du roman et du mythe : l organisation textuelle : le schéma narratif (situation initiale, élément déclencheur, péripéties, dénouement, situation finale); le texte argumentatif (thèse, antithèse, synthèse); le texte informatif (fait/problème, cause et effet, solution); les marqueurs de relation; les outils littéraires : les caractéristiques du mythe (éléments surnaturels, symbolisme, morale, sens littéral, sens figuré, analogie); les caractéristiques du roman (modes de narration, fonction du personnage, point de vue, éléments de l intrigue); les éléments culturels; les registres de langue (vulgaire, familier, courant, soutenu); les outils grammaticaux : l harmonisation des temps du passé (passé composé, imparfait et plus-que-parfait); les phrases hypothétiques; les pronoms utilisés comme complément d objet direct et indirect; la reconnaissance du passé simple; le plus-que-parfait; l accord avec le participe passé; Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 22

23 Rédiger un texte dans le but d évoquer des sentiments ou des émotions Identifier les stratégies permettant d enrichir un texte et les appliquer à ses productions. les outils d enrichissement : la variété du vocabulaire; les types de phrases. Hiver 2014 ÉBAUCHE Province of British Columbia 23

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 La production d écrits Programmation Cycle 3 École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 Production d'écrits Programmation Cycle 3 1 Conférence pédagogique / Stage École Trois Fontaines Dambenois,

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

Éléments d écriture. être exprimées clairement; être précises; fournir suffisamment de détails pertinents pour que le texte soit intéressant.

Éléments d écriture. être exprimées clairement; être précises; fournir suffisamment de détails pertinents pour que le texte soit intéressant. Éléments d écriture Idée Les idées servent de point de départ à l écriture et elles comportent à la fois le sujet choisi et l intention de l auteur. Elles doivent : être exprimées clairement; être précises;

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Activité langagière en situation de RÉCEPTION (1) la mise en œuvre et à l'adaptation de

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

PROGRAMMES DE FRANÇAIS

PROGRAMMES DE FRANÇAIS RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE FRANÇAIS Enseignement

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 ACADEMIE DE MONTPELLIER Groupe académique d inspecteurs et formateurs en langues vivantes GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 Etre capable de comprendre les points

Plus en détail

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Maternelle Par le récit d événements du passé, par l observation du patrimoine familier (objets conservés dans la famille...), ils apprennent à distinguer

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : INFORMATIONS OBJECTIFS GENERAUX DU CYCLE 3 L e cycle 3 est le cycles des approfondissements. Ce cycle présente une spécificité affirmée. Il

Plus en détail

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents.

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents. Les alphas S1 A la bibliothèque S2 A la bibliothèque (2) TAOKI ET COMPAGNIE Période 1 Compétences visées Exercices Manipulation du code Grammaire Expression orale Expression écrite - S appuyer sur les

Plus en détail

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Document d appui en littératie septembre 2015 Dans ce document, le genre masculin est utilisé

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles NB : Pour chaque niveau, les connaissances et compétences acquises dans la classe antérieure sont à consolider.

Plus en détail

Socles de compétences

Socles de compétences Ministère de la Communauté française Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Enseignement fondamental et premier degré de l Enseignement secondaire D/2004/9208/13 D/2010/9208/50

Plus en détail

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES 1. TEXTE DE REFERENCE Bulletin officiel du 17 février 2005 définissant les deux formes de validation (l épreuve ponctuelle et

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Les apprentissages sont centrés sur la maîtrise de la langue (oral + écrit). - Ils impliquent

Plus en détail

4 ème Année Moyenne. Programmes de la 4 ème année moyenne

4 ème Année Moyenne. Programmes de la 4 ème année moyenne 4 ème Année Moyenne 27 SOMMAIRE 1- Rappel des finalités et des objectifs de l enseignement de la discipline au collège. 2- Objectifs de l enseignement du français en 4 ème AM. 2.1- Profil d entrée. 2.2-

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE

MOBILISER LE LANGAGE MOBILISER LE LANGAGE ORAL ÉCRIT Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. O-1 Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE Circonscription de l Education Nationale de Marvejols Lozère PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE ECOLE MATERNELLE DE LA COUSTARADE stage école année scolaire 2008 2009 Niveau de classe : PS1 PS2

Plus en détail

Les types de discours et de textes

Les types de discours et de textes 7 Les types de discours et de textes Collection Margery Hinds, IND MH 3 Institut culturel Avataq6) Des élèves de 1 re, 2 e et 3 e secondaire de l'école Kiluutaq à Umiujaq produisent un livre sur les légendes

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE

SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE ANGLAIS COMMERCIAL LES CONNAISSANCES DE BASE EN ANGLAIS SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE ACCUEIL ET VENTE ANGLAIS ET MOYENS DE COMMUNICATION LES CONNAISSANCES DE BASE EN ANGLAIS Objectif général

Plus en détail

Actualisation linguistique en français et Perfectionnement du français

Actualisation linguistique en français et Perfectionnement du français Ministère de l Éducation et de la Formation Le curriculum de l Ontario de la 9 e à la 12 e année Actualisation linguistique en français et Perfectionnement du français 1999 Table des matières Introduction......................................................

Plus en détail

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques I.E.P. TOULOUSE Cours de langue vivante : objectifs linguistiques ANGLAIS 1A, 2A, 4A & 5A E. DI PAOLANTONIO 01/11/2015 Cadre européen commun de référence pour les langues - grille d'autoévaluation - «Le

Plus en détail

Activités de production et stratégies (pages 49-54) Production orale Production écrite

Activités de production et stratégies (pages 49-54) Production orale Production écrite Dans ce document vous trouverez, premièrement, des tableaux qui résument les activités langagières communicatives qu un(e) usager(ère) de français avec un niveau C1 peut mettre en oeuvre, ainsi que les

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L EXAMEN

PRÉSENTATION DE L EXAMEN PRÉSENTATION DE L EXAMEN UN NOUVEAU DELF POUR LES SYSTÈMES SCOLAIRES Le DELF scolaire est une version du DELF 1 er degré réservée aux publics en situation scolaire. Il est mis en place à l étranger dans

Plus en détail

LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE

LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE INTRODUCTION LA PRODUCTION ORALE L acquisition de la langue seconde s effectue à partir de situations de communication authentiques et signifiantes. Vivre le français

Plus en détail

Lot 5 - Anglais de la relation Client Blended (présentiel/classe virtuelle)

Lot 5 - Anglais de la relation Client Blended (présentiel/classe virtuelle) ORGANISME FORMMAN FRANCE 11, rue de Malte 75011 PARIS Tél. : 01 47 39 02 02 Contact : Manouchka SEBASTIEN m.sebastien@formmanfrance.com PUBLICS CONCERNÉS Tout salarié de la Branche PRÉ-REQUIS Niveau intermédiaire

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégie : Activer ses antérieures (Que veut dire activer ses Faire des liens entre le texte et ses

Plus en détail

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position Programmes de Français Baccalauréat Professionnel Classe de 2 nde Sujet Interrogations Contenus et mise en œuvre Construction de l information Les médias disent-ils la vérité? Comment s assurer du bien

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Livret scolaire. Cours moyen 2

Livret scolaire. Cours moyen 2 Inspection de l Éducation nationale 21 ème circonscription 24 avenue Jeanne d'arc 92160 Antony Livret scolaire Cours moyen 2 Prénom : Nom : Date de naissance : Année scolaire Classe Enseignant(s) Ce livret

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT Présecondaire Secondaire FRA-P031-3 FRA-P033-4 FRA-1031-3 FRA-5145-1 JUILLET 1996 TROISIÈME SECONDAIRE FRA-3034-1 er 1 OBJECTIF TERMINAL LIRE Lire des

Plus en détail

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE Table des matières Introduction! L écriture à travers le curriculum! Motiver les élèves à écrire! Le processus d écriture! L enseignement de l écriture! Comment utiliser cet ouvrage! Déterminer les objectifs

Plus en détail

Le B.O.N 10 15 OCT. 1998 HORS-SÉRIE FR A N Ç A I S

Le B.O.N 10 15 OCT. 1998 HORS-SÉRIE FR A N Ç A I S Le B.O.N 10 15 OCT. 1998 HORS-SÉRIE FR A N Ç A I S F R A N Ç A I S L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU COLLÈGE : RAPPEL DES OBJECTIFS GÉNÉRAUX. L enseignement du français au collège a pour finalité de permettre

Plus en détail

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS 6. LYCEE JEAN-PIAGET NEUCHATEL SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS I. Objectifs généraux L apprentissage de l anglais, comme celui de toute autre langue étrangère, permet à l élève d acquérir

Plus en détail

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES Durée : 120H Formateur : Animateur de langue maternelle italienne. Formation linguistique Objectifs : Maîtriser les outils linguistiques indispensables à une bonne

Plus en détail

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales BFT-FRANCE AVRIL 2015 SOMMAIRE Maitriser ma parole en public 3 Maitriser mes oraux d examen 4 Maitriser mon orthographe 5 Maitriser ma syntaxe à l écrit

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre des

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

Enseigner la compréhension au cycle 3

Enseigner la compréhension au cycle 3 Enseigner la compréhension au cycle 3 Les compétences visées chez les élèves : Programmes 2008 : La lecture et l écriture sont systématiquement liées : elles font l objet d exercices quotidiens, non seulement

Plus en détail

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison...

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison... Analyse manuel CM2 Titre : Outils pour le français Auteurs : professeurs des écoles une agrégée d université Editeur : Magnard Année : Avril 2008 Descriptif du manuel COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE

Plus en détail

CM2 LES NOUVEAUX. Outils Français. Guide du maître. Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles

CM2 LES NOUVEAUX. Outils Français. Guide du maître. Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles LES NOUVEAUX Outils pour le Français CM2 Guide du maître Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles sommaire Proposition de programmation... 4 Grammaire La phrase et

Plus en détail

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ 2 Programme d études document de mise en œuvre / introduction du domaine Communication orale l exposé LA CULTURE ET L IDENTITÉ 1.0 L ORIENTATION DU DOMAINE CULTURE ET IDENTITÉ

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants Synthèse du document proposé par l Observatoire de l enfance et la jeunesse du ministère de la Communauté française de Belgique Introduction

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français 3 Direction de l'instruction publique du canton de Berne Août 2013 COMEO Commission des moyens d enseignement et du plan d études du canton de Berne Correspondance entre (PER) pour le degré secondaire

Plus en détail

Français Débutant 'Alter Ego niveau A1 - éditions Hachette (Français Langue Étrangère)

Français Débutant 'Alter Ego niveau A1 - éditions Hachette (Français Langue Étrangère) Français Débutant 'Alter Ego niveau A1 - éditions Hachette (Français Langue Étrangère) Grammaire Vocabulaire Utilité 1 Être et Avoir Pronoms Personnels Négation et formalité Se présenter Salutations Pourvoir

Plus en détail

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010 L Y C E E Rue du général Decaen 95120 ERMONT Téléphone : 0130727422 Télécopie : 0130725348 Année 2009-2010 SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE PILIER 1 : MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE PILIER 2 : PRATIQUE

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Anglais intensif Préparation au TOEIC

Anglais intensif Préparation au TOEIC ASSOCIATION DE DEVELOPPEMENT DE PROJETS ECOLOGIQUES - ADPE Centre de Formation Professionnelle Association loi 1901 contact@association-adpe.com Programme Pédagogique Anglais intensif Préparation au TOEIC

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE FRANÇAIS 12 e année Date: mars-juin 2015 Course Code: FRA 4U Enseignante: Mme L. Campagna et Mme Ducatel NOM DE L ÉLÈVE : Projet : Projet autonome Durée de l unité

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM ECOLE : Penzé Niveau de classe : CE2 CM1 CM2 ENSEIGNANTE : Aline Doillon Janvier Février 2011 A- Choix des items travaillés (programmes 2008)

Plus en détail

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Tél : 02.31.93.53.00 N agrément 25 14 01086 14 Code APE : 8559 A S.A.RL au Capital de 15245 - Créée en

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS LES INSTITUTIONS CULTURELLES AU QUÉBEC 502-JAL-03 Pondération : 1-2-3 Compétences : 01D0 (c) Ce cours pose les bases d une connaissance critique

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

La série L est revalorisée

La série L est revalorisée La série L est revalorisée «elle devient une série d excellence pour les langues» Option LVE de 3 H = Un enseignement obligatoire de 2H = LV1 ou 2 ou LV3 approfondie education.gouv.fr Bulletin officiel

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 FRANÇAIS RENFORCEMENT 9 ème année / niveau C 1. Finalités du Français Renforcement Les exigences de fin de scolarité obligatoire Le cours de Français Renforcement

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail