LES SMS ET LA DERIVE DE LA. par Jean-Marie KELLER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES SMS ET LA DERIVE DE LA. par Jean-Marie KELLER"

Transcription

1 LES SMS ET LA DERIVE DE LA LANGUE par Jean-Marie KELLER LES SMS ET LA DERIVE DE LA LANGUE par Jean-Marie KELLER ALS et Institut Grand-Ducal (Luxembourg 17 octobre 2004) 29

2 Les SMS et la dérive de la langue (Jean-Marie KELLER) Les SMS et la dérive de la langue SMS = Short Message Service Le SMS est devenu le moyen privilégié de communication des jeunes. Plusieurs explications : Facilité d utilisation et coût plus facilement maîtrisable que celui d un appel téléphonique. Moyen de communication sans les contraintes de la langue écrite tout en gardant une possibilité de compréhension maximale du message : SMS = Sans Modification de Sens. Ce n est même plus du parlé phonétique, mais tout simplement une dérive de l écrit utilisant le parlé en exploitant l interprétation de chacun, basée bien souvent sur une seule lettre. Le SMS, en anglais Short Message Service, est devenu en 2 ou 3 ans le moyen privilégié de communication des jeunes. Plusieurs explications peuvent être données à cet engouement subit pour un moyen de correspondance : Tout d abord, la facilité d utilisation et le coût plus facilement maîtrisable que celui d un appel téléphonique sur portable, raison principale pour les jeunes qui ont soit des moyens très limités, soit une utilisation du portable contrôlé par les parents. En second lieu, un nouveau moyen de communication dont les contraintes de la langue écrite ont sauté tout en gardant une possibilité de compréhension maximale du message : SMS = Sans Modification de Sens. En effet, ce n est même plus du parlé phonétique, cher à l apprentissage de la langue française à une certaine époque, c est tout simplement une dérive de l écrit utilisant le parlé en exploitant l interprétation de chacun, basée bien souvent sur une seule lettre. Exemple de SMS Bjr Mr G apri Q vs Fezié 1 conférenc SMS! Jsui POUR!Q Voulé vs dir ac le pe 2 caractrkon a si on abrèg pa!ce SMS srvirap-etr votr étud!céline! Exemple : Bjr Mr G apri Q vs Fezié 1 conférenc SMS! Jsui POUR!Q Voulé vs dir ac le pe 2 caractrkon a si on abrèg pa!ce SMS srvirap-etr votr étud!céline! ALS et Institut Grand-Ducal (Luxembourg 17 octobre 2004) 30

3 Exemple de SMS Bjr Mr G apri Q vs Bonjour Monsieur. J ai appris que vous Fezié 1 conférenc faisiez une conférence sur l abréviation des SMS! Jsui POUR!Q SMS. Je suis pour! Que Voulé vs dir ac le pe Voulez-vous dire avec le peu 2 caractrkon a si De caractère que l on a si on abrèg pa!ce SMS on abrège pas! Ce SMS srvirap-etr votr servira peut-être votre étud!céline! Étude! Céline! Une sorte de raccourci extrêmement condensé des échanges entre êtres humains. Ce qui se traduit par : Bonjour Monsieur. J ai appris que vous faisiez une conférence sur l abréviation des SMS. Je suis pour! Que Voulez-vous dire avec le peu De caractère que l on a si on abrège pas! Ce SMS servira peut-être votre étude! Céline! En quelque sorte un raccourci extrêmement condensé des échanges entre êtres humains. Les SMS C est : un moyen de communication personnalisé par et pour la jeunesse. une manière de s individualiser en se marginalisant volontairement de la Société, s affranchissant ainsi des conventions et des règles établies. se donner une identité propre par rapport au monde des adultes, en utilisant des moyens dits modernes, allant dans le sens de la liberté totale si prisée par l adolescence. Cette pratique permet donc d avoir deux sensations nouvelles : Impression d avoir inventé quelque chose de nouveau en s appropriant l évolution technologique qui apporte un semblant de liberté d expression non contrôlable du fait de l utilisation d une sorte de langage codé. Avoir une identité nouvelle induite par celui-ci, devenant la propriété d une catégorie de population à majorité jeune, repoussant soi-disant les frontières de la banalisation dans une société dite individualiste et inhumaine. De plus, c est un moyen de communication personnalisé par et pour la jeunesse comme le verlant l est dans le langage des rues pour les bandes de jeunes. C est aussi une manière de s individualiser en se marginalisant volontairement de la Société, s affranchissant ainsi des conventions et des règles établies. Façons nouvelles de se retrouver en un même milieu ou les repères classiques ont disparu dans un environnement spécifique plus protégé ou la reconnaissance de l alter ego est ainsi facilitée. C est également se donner une identité propre par rapport au monde des adultes, en utilisant des moyens dits modernes, allant dans le sens de la liberté totale si prisée par l adolescence. Cette pratique permet donc d avoir deux sensations nouvelles : Celle qui donne l impression d avoir inventé quelque chose de nouveau en s appropriant l évolution technologique qui apporte, en l occurrence, un semblant de liberté d expression non contrôlable du fait de l utilisation d une sorte de langage codé. Celle qui donne une identité nouvelle induite par celui-ci, devenant la propriété d une catégorie de population à majorité jeune, repoussant soi-disant les frontières de la banalisation dans une société dite individualiste et inhumaine. C est une réussite si cela permet une meilleure compréhension des peuples et gomme les différences raciales ou ethniques, gangrènes toujours bien présente dans l acceptation de l autre. Dans le même esprit, ces échanges dénués de contraintes didactiques peuvent rapprocher les ALS et Institut Grand-Ducal (Luxembourg 17 octobre 2004) 31

4 différentes strates de la société, engendrer la tolérance et par la même devenir des ferments de paix entre les générations et les couches sociales, politiques ou cultuelles. Par contre, le revers de la médaille se caractérise par une destruction profonde de l écrit qui n est même plus au stade orthographique et encore bien moins réduit à une simple question de formulation phonétique, mais devient tout simplement un borborygme écrit ou l interprétation du contenu se réduit aux initiés, ce qui est bien entendu le contraire de la communication dans une société qui se veut solidaire. Les SMS Le SMS se caractérise par une destruction profonde de l écrit qui n est même plus au stade orthographique et encore bien moins réduit à une simple question de formulation phonétique, mais devient tout simplement un borborygme écrit ou l interprétation du contenu se réduit aux initiés, ce qui est bien entendu le contraire de la communication dans une société qui se veut solidaire. Le sigle SMS pourrait donc se traduire dans ce contexte par : Sans Motivation Sociétale Lorsque l on sait que la richesse d une culture s appuie sur sa langue, que peut-on penser d une société qui la détruirait en la réduisant à des onomatopées vides de sens pour la majorité des personnes la composant et uniquement accessible à une minorité d initiés? C est toute l évolution et les acquis d une civilisation qui peuvent être remis en cause par cette destruction de l écriture. C est alors l inverse du but recherché qui est mis en évidence. Le sigle SMS pourrait donc se traduire dans ce contexte par Sans Motivation Sociétale Lorsque l on sait que la richesse d une culture s appuie sur sa langue, que peut-on penser d une société qui la détruirait en la réduisant à des onomatopées vides de sens pour la majorité des personnes la composant et uniquement accessible à une minorité d initiés? C est toute l évolution et les acquis d une civilisation qui peuvent être remis en cause par cette destruction de l écriture. L écriture actuelle Restera t il demain une trace des correspondances de notre époque? Deviendra-t-on une Société Sans Mémoire? (SSM = SMS dans le désordre?) Avec l apparition des machines à écrire, moment inconscient ou l homme a cru trouver une aide au travail, il a commencé à se déposséder de l écriture manuelle. Comment conclure autrement que par des interrogations? Phénomène de société passager? Disparition d une culture? Décadence d une civilisation par la cancérisation technologique de son expression écrite? Restera-t-il demain une trace des correspondances de notre époque? Deviendra-t-on une Société Sans Mémoire (SSM égalerait SMS dans le désordre)? Même si, par hasard quelques textes en SMS arrivaient à passer le temps, faudrait-il un nouveau Champollion pour les décrypter? Bien sûr, on peut porter la faute sur le mercantilisme des opérateurs, mais est-ce la seule raison? n y-a-t-il pas, la aussi, une évolution technologique trop rapide qui, en déstabilisant l esprit humain par une modification incontrôlée des repères classiques, lui fait perdre toute notion de transmission des acquis aux générations futures par des documents écrits compréhensibles? On veut bientôt fêter le siècle des lumières ou l esprit s exprimait par l écrit, lui-même vecteur d idées grâce à l évolution et à l exploitation judicieuse des divers sens des mots et non par des gestes ou des borborygmes éructés comme pendant la préhistoire! Les historiens seront ils privés de morceaux de vie, reflets de la société d une époque, comme les lettre de Madame de Sévigné ou les correspondances de Chopin avec Georges Sand? Aujourd hui, on repart en arrière et cela a débuté lors de l apparition des machines à écrire, moment inconscient ou l homme a cru trouver une aide au travail et s est dépossédé de l écriture manuelle. Qu en est-il à ce jour, nous rédigeons bien souvent directement sur ordinateur! Est ce un bien? ALS et Institut Grand-Ducal (Luxembourg 17 octobre 2004) 32

5 Comment conclure autrement que par des interrogations? Phénomène de Société passager? Disparition d une culture? Décadence d une civilisation par la cancérisation technologique de son expression écrite? ALS et Institut Grand-Ducal (Luxembourg 17 octobre 2004) 33

Fiche pratique www.ecardsparis1.fr

Fiche pratique www.ecardsparis1.fr Fiche pratique www.ecardsparis1.fr Pour des raisons de sécurité des informations personnelles pouvant y figurer, nous vous rappelons que pour accéder à l application ecards de Paris 1, vous devez vous

Plus en détail

L alphabétisation après le livre

L alphabétisation après le livre Edito L alphabétisation après le livre Dans le cadre de l étude sur l impact de l alphabétisation que nous avons menée en 2010 1, nous avions par Catherine STERCQ notamment questionné les apprenants sur

Plus en détail

J ai réalisé la première version de ce travail lors

J ai réalisé la première version de ce travail lors Avant-propos J ai réalisé la première version de ce travail lors d une mission au Maroc, qui consistait, entre autres choses, à former des dessinateurs de caractères arabes pour l imprimerie et l informatique.

Plus en détail

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines.

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. ductionintro Fiche 1 Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. Suggestions: Comment les technologies

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG Karine WITTIG Artiste plasticienne www.pluri-l.com Ateliers créatifs proposés Ateliers créatifs par tranche d âge Animations évènementielles Animation

Plus en détail

Carnet de littérature

Carnet de littérature Carnet de littérature Instruction officielle 2002 «On peut aussi encourager les élèves à se doter d un carnet de littérature qu ils utilisent très librement pour conserver en mémoire les titres des œuvres

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Centre de cas 7 99 2011 001 Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Document produit par la professeure Anne MESNY, marginalement révisé par la professeure Alix MANDRON 1 En

Plus en détail

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES Direction de la sanction des études Info/Sanction FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES NUMÉRO : 10-11-013 OBJET : OMISSION D UN PARAGRAPHE À LA SECTION 5.2.1 DU GUIDE DE GESTION

Plus en détail

Scénario TUIC. Titre du scénario

Scénario TUIC. Titre du scénario Titre du scénario Approche du nombre et des quantités C1-C2 Objectifs pédagogiques : Compétence attendue à la fin de l'école maternelle : - associer le nom des nombres connus avec leur écriture chiffrée

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012 Dictée à l adulte Animation du 19 décembre 2012 Déroulement de l animation Recueil des représentations sur la dictée à l adulte Les Instructions officielles Constat Définition et objectifs Modalités, déclencheurs

Plus en détail

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques.

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. En noir : des pistes. En bleu : des composantes pour ces pistes. En vert : des exemples. En général : Créer un climat de

Plus en détail

Tous acteurs! Patrice Cardinaud DRH Groupe Adjoint. Avant-propos

Tous acteurs! Patrice Cardinaud DRH Groupe Adjoint. Avant-propos Avant-propos Avec leurs nombreuses potentialités techniques, les outils de communication jouent un rôle déterminant dans l organisation du travail. La simplicité d utilisation de la messagerie professionnelle

Plus en détail

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner.

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. Chapitre un 15 janvier Objet :Résiliation J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. 18 jours plus tard Objet :Résiliation Je veux résilier mon abonnement.

Plus en détail

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE SA ISO N 2 01 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME & NUMÉRIQUE D E L I N F O R M AT I O N... À L AC C O M PAG N E M E N T 5-20 16 D O S F O R M U L A I R E AU POURQUOI DES ATELIERS-CONFÉRENCES SUR LE NUMÉRIQUE?

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

SOMMAIRE. 13. Orthographe 5 points 14. Syntaxe 5 points 15. Ecriture et soin des schémas 5 points 16. Présentation générale 3 points

SOMMAIRE. 13. Orthographe 5 points 14. Syntaxe 5 points 15. Ecriture et soin des schémas 5 points 16. Présentation générale 3 points SOMMAIRE 1. Page de Garde du dossier 1 point Page 0 2. Présentation globale de l'entreprise 7 points Page 2 3. Organigramme du personnel 6 points Page 3 4. Plan du bureau, de l'entreprise ou de l'atelier

Plus en détail

La correspondance carte de visite de votre entreprise

La correspondance carte de visite de votre entreprise La correspondance carte de visite de votre entreprise Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats Vous apprenez:

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Comment rendre disponible une publication internet sur un serveur dédié (VPS) avec ISPconfig ou Comment mettre un site en ligne avec ISPConf 1

Comment rendre disponible une publication internet sur un serveur dédié (VPS) avec ISPconfig ou Comment mettre un site en ligne avec ISPConf 1 Année de Notre-Seigneur Jésus-Christ 2014 Éditions Notre-Dame Auxiliatrice, Maison d édition du Pape Petrus II fondée le Samedi Saint 23 avril 2011, 15, rue du docteur Ardoin, 06300 Nice, France. courriel@petruspapa2.org

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECTEUR DE LA PRODUCTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECTEUR DE LA PRODUCTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION Vous finirez bientôt votre formation et, titulaire d un baccalauréat professionnel, vous allez construire votre avenir professionnel

Plus en détail

b) Mais avant d exposer ces deux sujets, il convient de se pencher sur la notion même des «BUSINESS METHODS».

b) Mais avant d exposer ces deux sujets, il convient de se pencher sur la notion même des «BUSINESS METHODS». 1 LA BREVETABILITÉ DES «BUSINESS METHODS» INTRODUCTION: a) La question qui sera traitée dans le cadre de mon exposé c est le problème de la protection en Europe, c est-à-dire dans les pays du brevet européen

Plus en détail

Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress?

Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress? Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress? Courage! Tu vas y arriver 1 Sommaire I. Les bons gestes avant de lancer Open Office (page 3) II. Créer un dossier Open Office. (page 4) III. Les 5 zones

Plus en détail

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle.

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle. Le GRIP... Le Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes est une association loi 1901 subventionnée par le Ministère de l Éducation. www.instruire.fr... Au service de l instruction publique...

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES FUTURSAPPRENTIS DANS LA RECHERCHE DE LEUR ENTREPRISE

ACCOMPAGNER LES FUTURSAPPRENTIS DANS LA RECHERCHE DE LEUR ENTREPRISE ACCOMPAGNER LES FUTURSAPPRENTIS DANS LA RECHERCHE DE LEUR ENTREPRISE 1 LA CIBLE Définir mon projet professionnel Identifiez le ou les projet(s) professionnel(s) afin d adapter le CV en mettant en avant

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations Formulaire de demande d admission Nom complet : Adresse actuelle : Section 1 - Identification Adresse permanente (si différente de l'adresse

Plus en détail

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE Objectifs : Acheter un téléphone / un forfait de téléphone ; Remplir un formulaire. Compétences : Compréhensions orale et écrite. Production écrite. Durée : 60

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

Séance 1 : a/b nombre de part sur -ième

Séance 1 : a/b nombre de part sur -ième CM Les fractions Matière mathématiques Compétence B.0. Nombres et calcul Fractions CM - Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : demi, tiers, quart, dixième, centième. -

Plus en détail

INTERACTION HOMME- MACHINE NSY 110. 2 ème session 2013-2014 17 avril 2014. Documents papiers : NON AUTORISES M. HENRIQUES

INTERACTION HOMME- MACHINE NSY 110. 2 ème session 2013-2014 17 avril 2014. Documents papiers : NON AUTORISES M. HENRIQUES CNAM PACA INTERACTION HOMME- MACHINE NSY 110 Centre de Nice 2 ème session 2013-2014 17 avril 2014 Nombre de pages du sujet : 4 (non compris la page de garde) Durée 3 Heures Documents papiers : NON AUTORISES

Plus en détail

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Katja Ingman Être pro en anglais Sous la direction de Marie Berchoud, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Fiche 1 Grow Your English : autoévaluation et plan d action Passez à l action : définissez votre objectif,

Plus en détail

Présentation de la leçon

Présentation de la leçon Branche : Eveil historique Sujet : Histoire de l écriture Situation de la leçon dans le programme : 734 p.143, 750 p.145 Compétences : 734 : Analyser de nombreux documents historiques ou autres et s entraîner

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/ CAHIER DE SUIVI DU TUTEUR DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Ce cahier appartient à Tuteur de Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 6 rue Paradis CS 000 MARSEILLE CEDEX 06 / INTRODUCTION QU EST-CE

Plus en détail

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE SA ISO N 2 01 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME & NUMÉRIQUE D E L I N F O R M AT I O N... À L AC C O M PAG N E M E N T 4-20 15 D O S F O R M U L A I R E AU ATELIERS CONFÉRENCES POURQUOI DES ATELIERS-CONFÉRENCES

Plus en détail

Éléments d écriture. être exprimées clairement; être précises; fournir suffisamment de détails pertinents pour que le texte soit intéressant.

Éléments d écriture. être exprimées clairement; être précises; fournir suffisamment de détails pertinents pour que le texte soit intéressant. Éléments d écriture Idée Les idées servent de point de départ à l écriture et elles comportent à la fois le sujet choisi et l intention de l auteur. Elles doivent : être exprimées clairement; être précises;

Plus en détail

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire «Les ateliers d écriture», Expérimentation d un outil en Education pour la Santé Patrick Berry sociologue chargé de mission IREPS

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Gé nié Logiciél Livré Blanc

Gé nié Logiciél Livré Blanc Gé nié Logiciél Livré Blanc Version 0.2 26 Octobre 2011 Xavier Blanc Xavier.Blanc@labri.fr Partie I : Les Bases Sans donner des définitions trop rigoureuses, il faut bien commencer ce livre par énoncer

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Les outils Internet grand public de communication et les risques pour (le SI de) l entreprise

Les outils Internet grand public de communication et les risques pour (le SI de) l entreprise Les outils Internet grand public de communication et les risques pour (le SI de) l entreprise Jean-Luc Archimbaud CNRS/UREC http://www.urec.cnrs.fr EUROSEC 3 avril 2006 Intervention technique qui n est

Plus en détail

Une nouvelle muséologie pour le musée moderne

Une nouvelle muséologie pour le musée moderne Une nouvelle muséologie pour le musée moderne André Desvallées, dir., Vagues, une anthologie de la nouvelle muséologie André Desvallées, dans cet extrait de Vagues, une anthologie de la nouvelle muséologie

Plus en détail

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts.

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. I - Avec des œuvres originales : Quelques attitudes permettant de diversifier

Plus en détail

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites.

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites. Introduction Suite à l évolution des modes de vies et de la technique, il nous a paru indispensable de renouveler et d adapter cet ouvrage. En effet, de nos jours, presque tout le monde possède un téléphone

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

I. QUESTIONS AUXQUELLES IL FAUT CHERCHER DES REPONSES AVANT DE DEFINIR LES CARACTERISTIQUES DE L APPRENTISSAGE DU LANGAGE

I. QUESTIONS AUXQUELLES IL FAUT CHERCHER DES REPONSES AVANT DE DEFINIR LES CARACTERISTIQUES DE L APPRENTISSAGE DU LANGAGE CONFERENCE DE Madame LENTIN F. Caractéristiques de l apprentissage du langage. INTRODUCTION, Madame LENTIN précise qu il lui semble important d avoir une vue d ensemble de l élève, ce qu il était avant,

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

FICHE. Le rapport d activités

FICHE. Le rapport d activités FICHE # 6 Le rapport d activités Le rapport d activités Pourquoi est-il important de rédiger un rapport d activités? Parce qu il permet de mettre en relief ce qui rend l organisme unique et lui donne son

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation 2 e cycle du secondaire OPTIONS Arts plastiques ou Arts plastiques et multimédia Fou de la pub ou pub de fou! Cahier de l élève Nom : SAÉ rédigée par Lyne Meloche pour le - 1 - Tâche 1 Je prends le temps

Plus en détail

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 CollègeLouiseWeiss STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Du 15 au 20 décembre 2014. ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 20, rue du Bois clair 91620 Nozay 01.69.80.84.42. 01.69.80.76.92. 1 Ce document vous est fourni pour

Plus en détail

Tremplin DEC (081.06)

Tremplin DEC (081.06) GUIIDE DE PRÉSENTATIION Tremplin DEC (081.06) P UBLICATION RÉALISÉE PAR LA DIRECTION DES ÉTUDES DU CÉGEP DE SAINT-FÉLICIEN Conception et réalisation Louise Bolduc, conseillère pédagogique Collaboration

Plus en détail

BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire : 15 points Total

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

INSTRUCTION: Lisez attentivement les 2 textes qui suivent avant de répondre aux questions données. Marquez la seule option vraie.

INSTRUCTION: Lisez attentivement les 2 textes qui suivent avant de répondre aux questions données. Marquez la seule option vraie. 27 PROVA D E F R A N C Ê S INSTRUCTION: Lisez attentivement les 2 textes qui suivent avant de répondre aux questions données. Marquez la seule option vraie. TEXTE 1 LA TEXTOMANIA "Kfé ds 5 min? (café dans

Plus en détail

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice.

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice. Académie de Dijon LETTRES TICE Lire, écrire, publier à l aide d internet Récit d expérience d une aventure éditoriale http://lettres.ac-dijon.fr http://www.lettrestice.com Lire, écrire, publier à l aide

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

La tablette tactile à l éducation préscolaire

La tablette tactile à l éducation préscolaire La tablette tactile à l éducation préscolaire Formation ipad au préscolaire Avril 2013 Claudine Perreault, conseillère pédagogique Trucs et astuces pour intégrer la tablette tactile en classe 1. Toujours

Plus en détail

Travail Personnel Encadré

Travail Personnel Encadré Travail Personnel Encadré Recherche bibliographique Alain Boucher - IFI Page 1 Etapes d un processus de recherche (1) Enoncé et analyse du problème de recherche (2) Recherche bibliographique (3) Solution

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des TRANSCRIPTION -- BALADO # 7 Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants d immersion en français, produite par des professeurs de l Institut des langues

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

La rédaction d un courriel

La rédaction d un courriel La rédaction d un courriel Le courriel est un moyen de communication rapide et efficace pour transmettre des renseignements à des collègues, clients, supérieurs ou amis. Sa simplicité d utilisation permet

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines

GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines PERSONNEL DE SOUTIEN TECHNIQUE ET ADMINISTRATIF GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines À propos des examens Le Service des ressources humaines vous offre ce résumé des différents examens de qualifications

Plus en détail

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois «Réaliser un dépliant touristique des Enfers» Angélique Voisin (Lettres Modernes) Jean-Pierre Carrel (Histoire) I Caractéristiques de l'activité Disciplines

Plus en détail

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégie : Activer ses antérieures (Que veut dire activer ses Faire des liens entre le texte et ses

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Primaire - autres matières

Primaire - autres matières 1 Primaire - autres matières PRIMAIRE autres matières La mission de l école s articule autour de trois axes : instruire, socialiser et qualifier. Instruire L école joue un rôle primordial en ce qui a trait

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA SIXIEME SESSION DE

Plus en détail

upepf Formules usuelles employées dans les certificats de travail

upepf Formules usuelles employées dans les certificats de travail INFO upepf union du personnel du domaine des epf Formules usuelles employées dans les certificats de travail Les certificats de travail contiennent davantage d informations qu il n y paraît à première

Plus en détail

Bénabar : Politiquement correct

Bénabar : Politiquement correct Bénabar : Politiquement correct Paroles et musique : Bénabar Sony Music Thèmes Les valeurs d une société, le politiquement correct. Objectifs Objectifs communicatifs : Comprendre les sujets évoqués dans

Plus en détail

Les fichiers batch. 1 Introduction

Les fichiers batch. 1 Introduction Les fichiers batch 1 Introduction Les fichiers batch ont pour intérêt de pouvoir automatiser des tâches répétitives. En utilisant la fonction EDIT sous CMD, ou tout simplement le Notepad (bloc note), vous

Plus en détail

FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS

FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS 1. Découverte des Personnalités Couleurs apprentissage et description de chaque Couleur (entre 40 minutes et 6 heures 1 jour) 2. Reconnaître les Personnalités

Plus en détail

Qu est-ce qu une boîte mail

Qu est-ce qu une boîte mail Qu est-ce qu une boîte mail Sur Internet, la messagerie électronique (ou e-mail en anglais) demeure l application la plus utilisée. La messagerie permet à un utilisateur d envoyer des messages à d autres

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie GENERALITES : Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie Nous parlerons des enfants diagnostiqués dysphasiques ou présentant des troubles du langage. Il en est de même pour les enfants dyslexiques.on parle

Plus en détail

Présentation d une démarche pédagogique interdisciplinaire qui permet de faire le lien entre. les autres disciplines enseignées aux élèves en classe?

Présentation d une démarche pédagogique interdisciplinaire qui permet de faire le lien entre. les autres disciplines enseignées aux élèves en classe? Présentation d une démarche pédagogique interdisciplinaire qui permet de faire le lien entre les apprentissages en natation et les autres disciplines enseignées aux élèves en classe? Projet interdisciplinaire

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la. sans jamais oser le demander. CIFP d Aix-en-Provence

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la. sans jamais oser le demander. CIFP d Aix-en-Provence Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la sans jamais oser le demander 1 Formation Ouverte A Distance Dans la, c est le «O» qui est le plus important La formation à distance existe depuis de nombreuses

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROPOSITION SUJET BAC PRO LETTRES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Objet d étude L homme et son rapport au monde Évaluation des compétences de lecture (10 points) Présentation du corpus Question n 1 : Présentez

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

LES SERVICES EN LIGNE DE GSC FONT PEAU NEUVE!

LES SERVICES EN LIGNE DE GSC FONT PEAU NEUVE! LES SERVICES EN LIGNE DE GSC FONT PEAU NEUVE! TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR À PROPOS DES AMÉLIORATIONS APPORTÉES ET DES NOUVELLES FONCTIONNALITÉS OFFERTES Bien que le site des Services en ligne de GSC

Plus en détail

GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE

GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE Les devis Suivant vos besoins, le logiciel vous permet de gérer les DEVIS établis pour votre clientèle. Ce logiciel pouvant être utilisé par des Sociétés ayant

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Les apprentissages sont centrés sur la maîtrise de la langue (oral + écrit). - Ils impliquent

Plus en détail

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 CHAPITRE 1 PREMIERS PAS Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 15 1.1. Créer un premier projet Pour commencer, lancez Visual Basic Express.

Plus en détail

Devenez manager coach!

Devenez manager coach! Laurent CAUDRON Devenez manager coach! Les meilleurs outils du coaching pour mieux manager vos collaborateurs, 2006 ISBN : 2-7081-3683-6 Chapitre 3 Décelez et dépassez les imprécisions de langage Sans

Plus en détail