TRANSMISSION PAR SATELLITES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSMISSION PAR SATELLITES"

Transcription

1 TRANSMISSION PAR SATELLITES 1 HISTORIQUE 1957 : premier satellite : premier satellite de télécommunication (Telstar1 d ATT) : premier satellite géostationnaire (Early-Bird Intelsat1) (240 circuits) : Intelsat couvre le globe avec 4 satellites géostationnaires : Création d EUTELSAT. 1.1 Définitions PIRE PIRE (Puissance Isotrope Rayonnée Équivalente) aussi appelée EIRP (Equivalent Isotropic Radiated Power) est la puissance qu il faudrait fournir à une antenne omnidirectionnelle de référence pour obtenir le même champ électromagnétique. La PIRE est le produit de la puissance fournie par le gain de l antenne (directionnelle) Géostationnaire Se dit de l orbite particulière sur laquelle la vitesse angulaire du satellite est égale à celle de la rotation de la terre. L orbite géostationnaire est située dans le plan de l équateur à une altitude moyenne de 35800km, c est au dessus des ceintures de «van allen» ( km). Ces satellites peuvent alors couvrir un tiers de la surface de la terre (sauf les pôles) Antenne Cassegrain Ce type d antenne, dérivée du télescope du même nom, est très employée par les stations terrestre. LESCOP Yves [V3.1] - 1/8 - Post BTS R2i

2 1.1.4 Hypsogramme Pour calculer les niveaux de puissance dans une liaison satellite, on utilise deux formules fondamentales : L'affaiblissement en espace libre : A= 20 log 4*π*L/λ (avec λ=c/f) Le gain d'une antenne : g= 10 log r*(π*d/λ) On peut alors tracer l hypsogramme de la transmission et choisir judicieusement les antennes terrestres (on peut remarquer que l affaiblissement dépend de la fréquence). 1.2 Le programme TELECOM de la France En plus de sa participation à INTELSAT, à INMARSAT et à EUTELSAT, la France s'est doté en 1979 d'un système national de télécommunication spatiale : "TELECOM". Ceci afin de garantir son indépendance et de répondre à une future demande de gros débits ponctuels et disséminés. La France a obtenu auprès de l'onu trois positions géostationnaires : 8 Ouest, 5 ouest et 3 est. Pour des raisons économiques et stratégiques, les satellites cumuleront des missions civiles et militaires et assureront aussi les relations avec les DOM- TOM. Bande C (6-4GHz) pour DOM-TOM, Bande Ku (14-12GHz) pour audiovisuel et entreprises, Bande X (8-7GHz) pour la DGA. TELECOM 1A le vers 8 ouest, fin de vie en 92. TELECOM 2A fin 91 vers 3 Est puis 8 ouest à la place 1A LESCOP Yves [V3.1] - 2/8 - Post BTS R2i

3 1.3 Satellites INTELSAT INTELSAT (INternational TELecommunication SATellite organisation), créé le 20/8/1964 par 11 pays (plus de 100 pays aujourd hui) a construit un réseau transatlantique et mondial composé de 13 satellites "INTELSAT V" comportant 32 répéteurs dans les bandes C et Ku ( circuits téléphoniques et 2 TV) et de nouveaux satellites "INTELSAT VI" avec 42 répéteurs ( circuits téléphoniques et 3 TV). 1.4 Transmission de données Exemple sur TELECOM Trame A.M.R.T. Les répéteurs du satellite autorisent une bande de 36 MHz de large. Afin de mieux rentabiliser cette bande on a choisi le multiplexage des canaux A.M.R.T. (Accès Multiple à Répartition dans le Temps), aussi appelé T.D.M. (Time Division Multiplex), au lieu de la technique plus simple A.M.R.F., ou FDM, (répartition en fréquence). L'A.M.R.T. impose une parfaite synchronisation des émetteurs, ceux-ci sont donc synchronisés par un centre commun qui tient compte des dérives des satellites, des temps de propagations... LESCOP Yves [V3.1] - 3/8 - Post BTS R2i

4 Paquet de référence principal Paquet de référence auxiliaire Trame AMRT 20ms = bits Paquet Paquet émis Paquet émis par bref par la station n la station m Disponible Temps de garde Récupération de rythme Paquet émis par m Mot unique Canaux de demande et de données Canal de demande de m Données de m vers a Données brassées et émises par m Données Données de Données de de m vers i m vers j m vers p Données de m vers q La trame compte bits en 20 ms (24,576 Mbit/s), le cycle de 64 trames dure 1,28 S. - Le paquet de référence principal contient les informations sur la création/suppression des moments paquets dans la trame et des indications pour une station donnée du moment ou elle peut émettre. - Le paquet de référence auxiliaire est une copie du principal Structure du réseau Les abonnés sont connectés par des liaisons filaires à des EGS ou EGSM, ceux-ci sont reliés à un CRT par des liaisons à 72k..2Mbit/s. Le CRT dispose d une antenne assurant l émission/réception vers le satellite (trame AMRT). Un centre de gestion général unique synchronise le tout. CRT : Connexion au Réseau Terrestre, autocommutateur temporel assurant la relation avec le satellite. EGSM : Equipement de Gestion, de Signalisation et de Multiplexage. EGS : Equipement de Gestion et de Signalisation Service TRANSDYN Service de communications numériques dynamiques. - Liaisons point à point ou multipoints. - débits de 2400 bit/s à 2 Mbit/s. - 3 modes d'établissement du circuit : Appel par appel (n à 6 chiffres), Réservation (préavis la veille), à temps partiel (même plage horaire chaque jour). 2 VSAT, Very Small Aperture Terminal Pour diffuser des informations (bases de données, informations Internet, visioconférence...) on peut utiliser actuellement les satellites de télédiffusion à la norme DVB (Digital Video Broadcasting) économiques et fournissant un canal pouvant atteindre 6,5 Mbit/s. La seule difficulté reste le canal montant pour l instant unique et qui nécessite alors en cas de multipoints de ramener (liaison terrestre) les données ou demandes vers un centre unique. Exemples : AFP, Renault (international + RDA..), RTL (unidirectionnel pour ses réémetteurs FM)... Le VSAT permet des liaisons satellites bidirectionnelles (définit en France en avril 1991). LESCOP Yves [V3.1] - 4/8 - Post BTS R2i

5 2.1 Principes généraux Besoins : Applications non satisfaites par un seul réseau terrestre, Communications internationales de l'entreprise, Nombre de sites récepteurs d'information important Seuils : plus de 1000 stations : propre station maîtresse, moins de 1000 stations : station maîtresse de l'opérateur, moins de 300 stations : VSAT peu compétitif Satellites utilisés : Eutelsat (Europe + Afrique du nord) Intelsat (USA, Afrique) Telecom Bande Ku (14..14,5 GHz montant, 12,5..12,75 GHz descendant) Bande C aux USA (6-4 GHz). 1.2 Architecture décentralisée Adapté aux petits réseaux. Maillage possible. Station : Pas de station maîtresse mais station plus coûteuse ( k ). 1.3 Architecture centralisée Système éprouvé, GFA possible (groupe fermé d'abonnés) HUB : Station maîtresse, gère plusieurs groupe de réseaux (plusieurs entreprises), coût 1 à 2 M, antenne 7 à 8 m Station : Micro-stations dépendantes, coût 6 à 10 k TDM : Time Division Multiplex Trame de la station maîtresse diffusée vers les micro-stations TDMA : TDM Acces channel Multiplexage des émissions des stations vers la station maîtresse. LESCOP Yves [V3.1] - 5/8 - Post BTS R2i

6 3 Boucles satellitaires Plusieurs opérateurs offrent maintenant des liaisons permanentes entre sites via satellites. Celles-ci sont en concurrence avec TRANSFIX essentiellement. Elles permettent un accès IP comme une boucle locale. «Tachyon», diffusé en France par Internext (www.internext.fr) propose des liens dissymétriques : C1 lite pour 300 /mois (maximum 1Go par mois) ou 600 /mois pour C1 sans limitation. Le coût de l antenne étant de LESCOP Yves [V3.1] - 6/8 - Post BTS R2i

7 4 POSITIONNEMENT DES ANTENNES La réception de l émission d un satellite en orbite haute ou de faible puissance nécessite le positionnement précis de l antenne de réception. La meilleure efficacité est obtenue pas des antennes paraboloïdes. La plupart des satellites de transmissions de données ou de RDS (Radiodiffusion Directe par Satellite) sont géostationnaires et par conséquent le positionnement de l antenne vers un satellite donné reste constant. La détermination des angles (site et azimut), à partir de la position (latitude et longitude) de la station et de celle du satellite, peut se faire par calcul ou par abaque. 1.1 Calcul de l orientation L application de quelques règles de trigonométrie sphérique permettent de calculer les angles de positionnement. α = latitude de la station. λ = différence de longitude entre la station et le satellite Angle de Site L angle de site θ, aussi appelé hauteur, peut être calculé par : r + d cos θ = 1 cos α.cos λ d avec r = rayon de la terre (6378 km) d0 = altitude du satellite (35786 km si géostationnaire) r+d0 = distance centre de la terre - satellite (42164 km si géostationnaire) d = distance station - satellite calculé par la formule : d 2 = d r ( r + d0 )(1 - cos α cos λ) Azimut L azimut de l antenne est l angle qu elle doit faire avec le sud, il peut être calculé par : sin( Az ) = 1 sin λ cos α cos 2 2 λ 1.2 Détermination par abaque LESCOP Yves [V3.1] - 7/8 - Post BTS R2i

8 Cette abaque permet de déterminer, pour un satellite géostationnaire, l angle de site (hauteur) et l azimut de l antenne à partir de la latitude du lieu et de la différence de longitude entre le satellite et le lieu. 1.3 Exemple On désire pointer Eutelsat (hot bird) (13 Est) à Brest (longitude = 4 30 Ouest et latitude = Nord). Par calcul : α = 48,5 λ = ,5 = 17,5 r = 6378 km, d0 = km, on calcule que d = km d où cos θ = 0,849 θ = 31,8 sin Az = 0,388 Az = 22,8 (vers l Est). Sur l abaque : latitude = 48,5 et différence = 17,5 donnent site 32 et azimut 23 LESCOP Yves [V3.1] - 8/8 - Post BTS R2i

Glossaire 3D OU IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE Dans la vision naturelle, les yeux saisissent un objet sous deux angles légèrement différents du fait de l écartement oculaire. C est cette différence d angle qui fait

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE SATELLITE

TOUT SAVOIR SUR LE SATELLITE Vous avez dit satellite? Le satellite qui vous permet de regarder la télévision et d'écouter vos radios préférées s'appelle INTELSAT 701 Il sert de relais pour transmettre les programmes depuis les États

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Mesures en réception télévision

Mesures en réception télévision 1. Télévision terrestre analogique Rappels En bande terrestre analogique pour une prise utilisateur le niveau doit être compris entre 57 et 74 dbµv Ces niveaux sont donnés pour un signal de grande qualité.

Plus en détail

RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Contribution du Directeur général Original : anglais 31 mai 2012 RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Contribution du Directeur général Original : anglais 21 mai 2010 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En tenant compte de l établissement

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre)

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) [a] Une tranche de temps correspond au passage d une voie GSM. Il y a donc 8 voies de parole par porteuse et donc 8 x 16 = 128 voies de parole. [b]

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

Fiche Technique. Spécifications générales

Fiche Technique. Spécifications générales Fiche Technique NOUVEAUTÉ Spécifications générales Position orbitale... 17 Est Bandes de fréquence... C, Ku Nombre de transpondeurs en bande C... 14x72 MHz 4x36 MHz Nombre de transpondeurs en bande Ku...18x72

Plus en détail

Cours Réseau Esial 2ème 2005-2006 1. Introduction. Plan. 1. Introduction. Notion de réseau. 1.1 Pourquoi des réseaux?

Cours Réseau Esial 2ème 2005-2006 1. Introduction. Plan. 1. Introduction. Notion de réseau. 1.1 Pourquoi des réseaux? Cours Esial 2ème 2005-2006 1. Introduction Isabelle CHRISMENT ichris@loria.fr Computer nertworking: a top-down approach featuring the Internet J.F. Kurose + K.W. Ross x Andrew Tannenbaum 1 2 Plan Introduction

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU Informatiser les réseaux d'eau permet de : Cibler et rentabiliser les investissements patrimoniaux Optimiser le rendement du réseau Maîtriser le prix de l eau Améliorer le

Plus en détail

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur Résaux Téléphoniques Commutation de circuits Commutateur Multiplexage en Fréquence 300 Hz < Les signaux téléphoniques < 3400 Hz groupe 12 voies -> Groupe primaire (ex 60 khz - 108 khz) groupe 5 primaire

Plus en détail

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo.

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo. A Principes de fonctionnement La technologie de l Asymetric Digital Subscriber Line utilisant à travers un modem spécial votre ligne de téléphone permet une connexion permanente à l Internet atteignant

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

Eutelsat: 30 ans de croissance ininterrompue

Eutelsat: 30 ans de croissance ininterrompue Eutelsat: 30 ans de croissance ininterrompue Dans la société numérique d aujourd hui, les satellites constituent une source privilégiée de bande passante, offrant une couverture de tous les territoires,

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity)

Le réseau sans fil Wi - Fi (Wireless Fidelity) Professionnel Page 282 à 291 Accessoires Page 294 TPE / Soho Page 292 à 293 Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity) Le a été défini par le Groupe de travail WECA (Wireless Ethernet Compatibility

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

TRANMISSIONS SPATIALES.

TRANMISSIONS SPATIALES. IUT DE MARSEILLE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE. LICENCE PROFESSIONNELLE RESEAUX ET TELECOMMUNICATIONS. TRANMISSIONS SPATIALES. Chapitre 1 : Introduction. 1-1 Les liaisons

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Les réseaux cellulaires

Les réseaux cellulaires Les réseaux cellulaires Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux cellulaires sont les réseaux dont l'évolution a probablement été la plus spectaculaire

Plus en détail

Cours et exercices satellites et communications spatiales

Cours et exercices satellites et communications spatiales Les télécommunications par satellites offrent des possibilités complémentaires aux communications par lignes et ondes terrestres. Quelques notions de physique aident à comprendre le fonctionnement de ces

Plus en détail

Rapport suite à l'exposé fait en cours de nouvelles technologies. Les satellites et la technologie VSAT.

Rapport suite à l'exposé fait en cours de nouvelles technologies. Les satellites et la technologie VSAT. Rapport suite à l'exposé fait en cours de nouvelles technologies. Les satellites et la technologie VSAT. GIRO Jean-Marc, - 1 - Sommaire: 1. Introduction:...3 2. Les satellites:...3 2.1 Historique... 3

Plus en détail

Physique appliquée. Les antennes. fonctionnement et propriétés les différents modèles. Edwin H. Armstrong. jean-philippe muller.

Physique appliquée. Les antennes. fonctionnement et propriétés les différents modèles. Edwin H. Armstrong. jean-philippe muller. Physique appliquée fonctionnement et propriétés les différents modèles Edwin H. Armstrong Sommaire Première partie : fonctionnement et propriétés Deuxième partie : les différents modèles 1- Le rôle de

Plus en détail

Chapitre 6: MAC & PHY

Chapitre 6: MAC & PHY Chapitre 6: MAC & PHY Roch Glitho, PhD Associate Professor and Canada Research Chair My URL - http://users.encs.concordia.ca/~glitho/ RÉSEAUX ET TÉLÉCOMMUNICATIONS Le modèle a 5 couches de ce cours: Application

Plus en détail

Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03

Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03 Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03 Les mesureurs de champ SEFRAM 7861 7862 7861HD 7862HD permettent la configuration d un système de réception TV terrestre ou satellite. Ce

Plus en détail

ZoneFlex 7731 POINT À POINT 802.11N 5 GHZ EXTÉRIEUR INTELLIGENT, PONT SANS FIL POINT À MULTIPOINT

ZoneFlex 7731 POINT À POINT 802.11N 5 GHZ EXTÉRIEUR INTELLIGENT, PONT SANS FIL POINT À MULTIPOINT fiche technique AVANTAGES Débit radio comparable au filaire Sur la base de la norme 802.11n, le ZoneFlex 7731 prend en charge des débits de données allant jusqu à 300 Mbit/s. Avec l antenne directionnelle

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

Cours IV Mise en orbite

Cours IV Mise en orbite Introduction au vol spatial Cours IV Mise en orbite If you don t know where you re going, you ll probably end up somewhere else. Yogi Berra, NY Yankees catcher v1.2.8 by-sa Olivier Cleynen Introduction

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit Docsis 3 LTE WiFi ADSL VDSL xdsl Câble Débit Haut Débit Très Haut Débit Cuivre Satellite

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Introduction le système de télécommunication par satellites.

Introduction le système de télécommunication par satellites. Introduction Les réseaux de télécommunications terrestres ont trouvé un grand succès dans les dernières années. On peut dans un endroit donné un immeuble ou une société par exemple - faire relier plusieurs

Plus en détail

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique!

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! 0 Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! L objectif régional est simple et ambitieux : se rapprocher au plus vite de 100 % de Bourguignons connectés, quel que soit

Plus en détail

Mots clé : architecture FPGA, modulation 2.4 GHz, vidéo. I. Introduction Organisation du projet

Mots clé : architecture FPGA, modulation 2.4 GHz, vidéo. I. Introduction Organisation du projet Conception d un interphone vidéo sans fils : Convergence système numérique et réseau F. Nouvel, Etudiants 4ESC0708 : Florian BARBIER, Mathieu BRAU, Sylvain GUIVARCH, Jean PAGNY, Nicolas PLANTIS, Maxime

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Qu est-ce que c est? La notion de localisation

Qu est-ce que c est? La notion de localisation Qu est-ce que c est? La notion de localisation est floue Adaptation à la langue locale (peut se révéler non triviale!) Internet est indépendant (potentiellement) de la localisation Le réseau téléphonique

Plus en détail

Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE

Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE [ ] Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. Arthur Charles Clarke Digitaria dans le monde Spécialisée

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Étude sur l évaluation du brouillage de la radiodiffusion par le LTE en terme de population dans la Mayenne ---

Étude sur l évaluation du brouillage de la radiodiffusion par le LTE en terme de population dans la Mayenne --- Étude sur l évaluation du brouillage de la radiodiffusion par le LTE en terme de population dans la Mayenne --- Compléments du 8 mars 2011 --- ANFR Contexte Ces compléments d études présentent les résultats

Plus en détail

LA BOUCLE LOCALE RADIO LMDS : SERVICES HAUT DEBIT

LA BOUCLE LOCALE RADIO LMDS : SERVICES HAUT DEBIT LA BOUCLE LOCALE RADIO LMDS : SERVICES HAUT DEBIT D. Chiron, D. Carsenat, R. Guedira, M. Giry (S.C.I.), T. Monediere, B. Jecko, CREAPE IRCOM / Université de Limoges, Faculté des sciences, 123 Av Albert

Plus en détail

INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE

INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE Texte de la 250 e conférence de l'université de tous les savoirs donnée le 6 septembre 2000. INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE par Walid DABBOUS La recherche dans le domaine des réseaux

Plus en détail

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels 1 Les très basses fréquences du spectre électromagnétique Bases : ondes électromagnétiques

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO?

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Pourquoi évoluer? Débit plus important compatible avec des transferts de fichiers multimédia (fichiers, son, vidéo, etc..)

Plus en détail

Introduction aux réseaux de Communications

Introduction aux réseaux de Communications RESEAUX et TELECOMMUNICATIONS Ahmed Mehaoua Professeur Université de Paris 5 Ahmed Mehaoua 2006 Partie 1 : Introduction aux réseaux de Communications Ahmed Mehaoua 2006 - page 2 PLAN Bibliographie Qu est

Plus en détail

1 Les techniques DSL :

1 Les techniques DSL : A.D.S.L. 1 LES TECHNIQUES DSL :... 2 1.1 HDSL... 3 1.2 SDSL... 3 1.3 ADSL... 3 1.4 RADSL... 4 1.5 VDSL... 4 1.6 SHDSL... 5 2 ADSL... 5 2.1 BANDE PASSANTE :... 5 2.2 DÉBITS :... 6 2.3 ADSL ET TÉLÉPHONIE

Plus en détail

Les réseaux locaux. Il comporte à la fois des aspects physiques (matériels) et logiques (logiciels). Satellite

Les réseaux locaux. Il comporte à la fois des aspects physiques (matériels) et logiques (logiciels). Satellite 1/11 Les réseaux locaux Un réseau est constitué par des matériels émetteurs et récepteurs d'informations communicants entre eux par des lignes de communication à distance. Il comporte à la fois des aspects

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL Par Garry Goldenberg ALVARION garry.goldenberg@gk-consult.com INTRODUCTION Dans un monde de plus en plus sensible aux problèmes de sécurité, les systèmes de vidéosurveillance

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

La conquête de l espace est une passion qui a depuis longtemps fasciné l esprit des savants. Par contre l idée de placer un objet autour de terre à

La conquête de l espace est une passion qui a depuis longtemps fasciné l esprit des savants. Par contre l idée de placer un objet autour de terre à 1 La conquête de l espace est une passion qui a depuis longtemps fasciné l esprit des savants. Par contre l idée de placer un objet autour de terre à commencer à germer au début du 19 e siècle. Il a fallu

Plus en détail

LES VIDEOTRANSMISSIONS INTERACTIVES DU CENTRE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT À DISTANCE (CNED) - première partie

LES VIDEOTRANSMISSIONS INTERACTIVES DU CENTRE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT À DISTANCE (CNED) - première partie 217 LES VIDEOTRANSMISSIONS INTERACTIVES DU CENTRE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT À DISTANCE (CNED) - première partie Jean DUCHAINE, Jean-Claude BELLET INTRODUCTION En Février 1991, le centre CNED de Poitiers-Futuroscope

Plus en détail

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM Physique appliquée Sommaire 1- La cellule et sa station de base 2- La structure du réseau GSM 3- Les équipements du réseau GSM 4- Les fréquences de travail 5- La répartition des fréquences 6- La voie balise

Plus en détail

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3 Technologies xdsl Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet.......................................... 2 1.2 La connexion à Internet..............................................

Plus en détail

République Tunisienne *********** Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique *********

République Tunisienne *********** Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ********* République Tunisienne *********** Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ********* Direction Générale des Etudes Technologiques **** Institut Supérieur des Etudes Technologiques

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Comprendre et améliorer son débit internet

Comprendre et améliorer son débit internet Comprendre et améliorer son débit internet Lorraine Pour une entreprise, accéder à Internet est devenu vital. Les débits et réseaux accessibles s avèrent néanmoins très variables d un territoire à l autre.

Plus en détail

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET 25/03/2015 Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste 1 REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET Salou Abdou DORO ARTP

Plus en détail

Eutelsat Communications

Eutelsat Communications Eutelsat Communications Réunion Actionnaires à Aix les Bains Le 17 juin 2013 Lisa Finas Relations Investisseurs Agenda Eutelsat et le monde du satellite L activité du Groupe Eutelsat Une performance financière

Plus en détail

Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler

Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler ARC IRAMUS 19 Mai 2005 Fabrice Valois fabrice.valois@insa-lyon.fr Agenda Un peu de rappel sur la simulation Échéancier à temps discret Intervalles de confiance

Plus en détail

ZoneFlex 7731. Point à point 802.11n 5 GHz extérieur intelligent, Commutateur sans fil point à multipoint

ZoneFlex 7731. Point à point 802.11n 5 GHz extérieur intelligent, Commutateur sans fil point à multipoint ZoneFlex 7731 Point à point 802.11n 5 GHz extérieur intelligent, Commutateur sans fil point à multipoint Commutateur sans fil 802.11n 5 GHz extérieur haute performance à gestion centralisée Le ZoneFlex

Plus en détail

Travail sur les antennes WiFi

Travail sur les antennes WiFi UV libre MESH Networking Travail sur les antennes WiFi 1 Vocabulaire détaillé 1 Vocabulaire détaillé Bande de fréquence ISM ou Radio 433 Mhz : ( bande étroite ) Historiquement la Bande ISM est dédiée aux

Plus en détail

ENSOSP le 13/02/2014 1

ENSOSP le 13/02/2014 1 ENSOSP le 13/02/2014 1 «Le satellite comme vecteur de communication et de transfert d images» ENSOSP le 13/02/2014 2 PLAN 1. Introduction (DGSCGC) 2. Apport des solutions satellites (CNES) 3. Le service

Plus en détail

P.A.B.X. 2003 P.A.B.X. P.A.B.X. : Private Automatic Branch exchange, autocommutateur privé.

P.A.B.X. 2003 P.A.B.X. P.A.B.X. : Private Automatic Branch exchange, autocommutateur privé. P.A.B.X. 1 GENERALITES P.A.B.X. : Private Automatic Branch exchange, autocommutateur privé. 1.1 Fonctions d'un PABX : de relation (réception des demandes, envoi des réponses.. via signalisation), de commande

Plus en détail

LECTEURS - RFID. RFID-tags

LECTEURS - RFID. RFID-tags LECTEURS - RFID RFID-tags Les fréquences propres à la RFID Classées en quatre groupes: 1.Les "basses fréquences" inférieures à 135 KHz: deux fréquences sont utilisées, le 125 KHz et le 134 KHz ; 2.Les

Plus en détail

Département Informatique I.U.T. Bordeaux I. vendredi 30 mai 2008 WiFi 1

Département Informatique I.U.T. Bordeaux I. vendredi 30 mai 2008 WiFi 1 Wi-Fi Département Informatique I.U.T. Bordeaux I vendredi 30 mai 2008 WiFi 1 Plan 1. Introduction aux réseaux sans fil 2. Un tour d horizon sur le Wi-Fi (historique, normes ) 3. Couche physique 4. Couche

Plus en détail

Espagne Global Telesat SL C/ La Rioja Nº8, 2º (Edificio Codile) 03006 Alicante (Espagne) Tel. / Fax: (+34) 965.659.237 info@globaltelesat.

Espagne Global Telesat SL C/ La Rioja Nº8, 2º (Edificio Codile) 03006 Alicante (Espagne) Tel. / Fax: (+34) 965.659.237 info@globaltelesat. GLOBAL TELESAT, entreprise de télécommunication dont le siège social se trouve en et sa filiale en, est leader sur le marché de la Télécommunication des Satellites et des systèmes de Sécurité Électronique.

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE I INTRODUCTION : 1) Citer la fonction globale des systèmes suivants : Scooter : Marteau : Grille pain : Téléphone portable : Agrafeuse : 2) De quelle famille font partie les systèmes suivants? DM Etude

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3)

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3) CONCOURS DE TECHNICIEN DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «SESSION 2009» CONCOURS INTERNE Questionnaire à choix multiple, soumis au choix du candidat, portant sur le thème suivant : RESEAUX

Plus en détail

RESEAU SANS FIL NUMERIQUE HAUT ET TRES HAUT DEBIT

RESEAU SANS FIL NUMERIQUE HAUT ET TRES HAUT DEBIT . RESEAU SANS FIL NUMERIQUE HAUT ET TRES HAUT DEBIT Le réseau sans fil numérique Hyperlan VDSyS se compose de différents équipements : - Un point d accès Serveur, - Une ou plusieurs borne(s) radio, - Une

Plus en détail

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité Réseau Wi-Fi Sommaire 1. Introduction 2. Modes de fonctionnement 3. Le médium 4. La loi 5. Sécurité 2 Introduction Le terme Wi-Fi suggère la contraction de Wireless Fidelity, par analogie au terme Hi-Fi.

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Introduction. Réseau local sans fil WiFi Wireless Fidelity Wireless LAN (WLAN) Ethernet sans fil. Historique. Différents matériels utilisés

Introduction. Réseau local sans fil WiFi Wireless Fidelity Wireless LAN (WLAN) Ethernet sans fil. Historique. Différents matériels utilisés Introduction Réseau local sans fil WiFi Wireless Fidelity Wireless LAN (WLAN) Ethernet sans fil Ethernet revient vers les ondes radio Fort déploiement depuis 2002 Installation simple à l aide de borne

Plus en détail

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Claude HERION c/ SA MOBISTAR Objet: «Antenne GSM» Maître Bernard CEULEMANS Maître Michel DELNOY Maître Bruno DELACROIX Monsieur Claude HERION MOBISTAR (M. VAN

Plus en détail

Culture Générale des Télécoms

Culture Générale des Télécoms Bretonnière Marc 3TC Camus David Groupe 2 Cherkaoui Soukaïna Clair Benoît Enseignant : Claude GUEDAT Tuteur : Céline NGUYEN Culture Générale des Télécoms Sommaire Introduction... 3 A) Télécommunication

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

«L autobus communicant»

«L autobus communicant» «L autobus communicant» Comment le satellite peut-il contribuer à la valorisation des déplacements dans les transports métropolitains? Sébastien AMBELLOUIS Sebastien.ambellouis@inrets.fr Contexte Projet

Plus en détail

Spécifications Techniques d Interface

Spécifications Techniques d Interface 67, Édition 2 / Octobre 2000 Spécifications Techniques d Interface SRXUOHUpVHDXGH)UDQFH7pOpFRP 'LUHFWLYH&( &DUDFWpULVWLTXHVGHVLQWHUIDFHVG DFFqV DXVHUYLFH75$16),;6(&2856 SDU180(5,6 5pVXPp Ce document présente

Plus en détail

PLAN 15/05/2007. Le satellite Satlinker Le travail collaboratif La formation à distance La Vidéo conférence Les Perspectives

PLAN 15/05/2007. Le satellite Satlinker Le travail collaboratif La formation à distance La Vidéo conférence Les Perspectives Apport de la Vidéo conférence et des Technologies satellitaires dans la collaboration et la formation à distance Dr Ali KAHLANE Président de Satlinker, ISP Séminaire Atelier : Les TIC dans l assurance

Plus en détail

Chapitre III Réseaux de transport et d archivage de l information médicale

Chapitre III Réseaux de transport et d archivage de l information médicale Chapitre III Réseaux de transport et d archivage de l information médicale III.1 Introduction La création de l information s inscrit dans le processus de communication de toute organisation. Elle s impose

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive Journées scientifiques CNFRS URSI Vers des radiocommunications reconfigurables et cognitives 28 et 29 mars 2006 Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive B. Uguen, F. Tchoffo

Plus en détail

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite BGAN Accès global voix et données haut débit La référence en communications mobiles par satellite BGAN (Broadband Global Area Network) Effacez les distances BGAN par Inmarsat est le premier service de

Plus en détail

Antennes satellitaires TV Réception numérique de vos programmes de télévision en mers

Antennes satellitaires TV Réception numérique de vos programmes de télévision en mers distribué par Catalogue 2012 Antennes satellitaires TV Réception numérique de vos programmes de télévision en mers www.furuno.fr est le leader mondial d antennes TV par satellites. En partenariat avec

Plus en détail

III. Connectique et câblage réseaux

III. Connectique et câblage réseaux III. Connectique et Câblage des Réseaux Câblage et Connectique des Réseaux (1):L'application réseau est le programme informatique utilisant les capacités de communication du réseau : accès à des fichiers

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Figure 1 : Représentation spectrale de la coexistence des deux services d après le TNRBF

Figure 1 : Représentation spectrale de la coexistence des deux services d après le TNRBF Commission Consultative de la Compatibilité Electromagnétique Novembre 2013 Rapport sur la coexistence entre les stations des services fixes opérant dans la bande 23 GHz et les stations du site de radioastronomie

Plus en détail

Le téléphone mobile et ses évolutions

Le téléphone mobile et ses évolutions Le téléphone mobile et ses évolutions Année universitaire 2008-09 michel.glass@upmc.fr Le plan Généralités Le téléphone fixe Généralités sur la radio La structure générale du réseau mobile La liaison radio

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

La gestion de flotte de véhicules par GPS et GSM

La gestion de flotte de véhicules par GPS et GSM La gestion de flotte de véhicules par GPS et GSM STéPHANE SOLEILHAVOUP [1] Le GPS, c est l aide à la navigation pour les automobilistes. Le GSM et le GPRS, le téléphone «portable» Mais encore? Petit retour

Plus en détail