Le magazine de la filière électriquemagazine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le magazine de la filière électriquemagazine"

Transcription

1 Le magazine de la filière électriquemagazine N 57 - JANVIER/FÉVRIER ISSN Profession installateur/ prescripteur Les Architecteurs : vers une domotique incontournable, mais simplifiée! Profession fabricant Systèmes de suspension : Gripple Europe s adresse aussi aux OEM Profession négociant Auschitzky, indépendant et très à l écoute de ses clients Technologie Domotique : 2013, l année charnière? Produits et nouveautés Les Multicontacts de Marechal Electric : fiables, compacts et performants

2

3 SOMMAIRE JANVIER-FÉVRIER 2013 n Editorial 5 Qualification : un levier pour la domotique 6 Les actualités de la filière 6 Appareillage d installation : Meljac se développe 6 Sécurité incendie : label Qualdion 7 Partenariat entre Trilux France, Sonepar et le CNES 8 Rexel identifie ses stocks avec une solution Inotec 8 Schneider Electric s implique dans la mobilité 9 Le fabricant de pieuvres électriques Préfa Energy Elec 10 Sophie Breton, directeur général Hager France 10 Acome : réseaux optique FTTH 11 Projet Smart Electric Lyon 11 Legrand : une application RT2012 sur iphone 12 Richard Chery devient le 21 e Président de la FGME 12 Information et formation Dehn en mars 14 La parole à 14 Un nouveau Label Association Promotelec 17 Profession installateur/prescripteur 15 Michel Chêne, artisan en milieu rural et observateur 16 FMT-Divoux et Préfabat choisissent Klauke 18 Les Architecteurs : vers une domotique incontournable 20 Profession fabricant 20 Systèmes de suspension : Gripple Europe s adresse 21 La prescription nationale chez BEG 22 Distance de séparation et conducteur HVI 24 Havells-Sylvania : une offre globale 25 Câblerie Daumesnil, donner tout son sens 26 Profession négociant 26 Auschitzky, indépendant et très à l écoute de ses clients 28 Logistique 28 ABB : sa Supply Chain garantit un taux de service 30 PM Plastic Materials - La logistique des canalisations 32 Réglementation 32 Éclairage : règlement n 1194/ Formation 34 Schneider Electric Formation mise sur ses nouvelles 36 Solution technique 36 Différentiels et disjoncteurs : savoir choisir le composant adapté 38 Technologie 38 Domotique : 2013, l année charnière? 42 Développement durable 42 Performance in Lighting 43 Chantier 43 Valtéa, utilisateur de la gaine oblongue Faciloflex 44 Échelles à câbles et consoles spécifiques de CES 46 Produits et nouveautés 46 De l édition à la mise en place, le repérage selon Wago 47 API Eaton XC152 : automates modulaires et compacts 48 Weidmüller fiabilise les installations 49 Le Système Universel de supportage Mavil, 50 Les Multicontacts de Marechal Electric : fiables, 51 HellermannTyton : WIC - Repères pré-imprimés 52 Trilux : quand un Classique s habille de LED! 54 Agenda et index 54 Agenda 54 Index des entreprises et organismes cités n 57 - Janvier-Février

4

5 EDITO Qualification : un levier pour la domotique Qualifelec met à disposition des installateurs électriciens une qualification «Bâtiments communicants» dédiée à la réalisation d installations domotiques et de réseaux de communication dans les locaux à usage d habitation et le petit tertiaire. Proposée depuis un an, cette nouvelle qualification donne plus de visibilité sur ce type de travaux vis-à-vis des donneurs d ordres publics et privés, que la qualification initiale «courants faibles», relativement généraliste. Qualifelec Aujourd hui, le référentiel «Bâtiments communicants» est relativement demandé par les installateurs. Plus de 700 entreprises disposent de la qualification. Une majorité de ces entreprises croient au marché de la domotique, depuis longtemps «frémissant», mais peinent à trouver des chantiers! C est un fait, la situation économique que nous connaissons depuis 2008 pousse les maîtres d ouvrage et la maîtrise d œuvre à réduire les coûts. Par ailleurs, le manque de compatibilité des systèmes domotiques, comme le manque de réel suivi dans le temps des offres d équipement et des logiciels, entraînent un certain scepticisme général. Les fabricants ont encore à ce niveau beaucoup de choses à prouver. J émets également le souhait que les architectes, et plus largement la maîtrise d œuvre, connaissent mieux les solutions aujourd hui disponibles pour mieux les intégrer dans leurs projets. Enfin, les installateurs, souhaitant acquérir des connaissances de base relativement neutres, se plaignent du manque de formations généralistes indépendantes de tous fabricants. S il existe des freins à lever, fort heureusement s ouvrent des perspectives. Car le bâtiment performant et à valeur ajoutée ne pourra, à terme, se passer de la domotique. La performance énergétique, le maintien à domicile des personnes âgées, la notion d accessibilité en général et pour les personnes à mobilité réduite, mais aussi l évolution de la notion de confort, pousseront à l intégration de fonctions d automatisme et à l interaction des équipements. Il y aura aussi certainement de la part de l utilisateur l envie de piloter les fonctions du bâtiment avec son Smartphone. Steve Jobs l avait bien compris. Qualifelec est aujourd hui accrédité par le Cofrac, ce qui permet, entre autres à certaines de nos qualifications d être «Reconnues Grenelle de l Environnement». À ce titre, plusieurs points du référentiel «Bâtiment intelligent» devraient entrer dans ce champ. Une façon supplémentaire de prouver, à l heure où entre en vigueur la RT2012, que la domotique contribue à la performance énergétique! Nicolas MAILLET-AVENEL, Président de Qualifelec - n 57 - Janvier-Février

6 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE BRÈVES Photovoltaïque : relance de la filière Le gouvernement a décidé de doubler les volumes cibles pour la filière photovoltaïque pour atteindre MW/an dès 2013, comparativement aux mesures prises suite au Grenelle de l environnement qui prévoyaient 500 MW/an. Cette évolution est conforme aux décisions prises dans le cadre de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre EnR : installateurs formés en 2 ans Qualit EnR, organisme qui gère les qualifications dans le domaine des énergies renouvelables (EnR), annonce la formation de près de entreprises d installation depuis le 1 er janvier 2011 via ses formations mises en œuvre par quelque 150 organismes de formation partenaires. Précisément, installateurs ont reçu une formation depuis 2 ans, dont installateurs pour le solaire photovoltaïque et installateurs pour les pompes à chaleur. Au total, depuis 2006, professionnels ont été formés aux énergies renouvelables. Éclairage : pour trouver le variateur adapté Niko, spécialiste de l appareillage d installation, propose un module de recherche de variateur en ligne. Objectif : répondre à la question «Quel variateur mettre en œuvre pour une lampe donnée ou inversement?». Une procédure par étape permet de sélectionner son type de lampe, la tension de la lampe, la puissance et le nombre de lampes dont on souhaite faire varier l intensité. (www.niko.fr) SVDI se recentre L organisation professionnelle SVDI se recentre sur les domaines de la sécurité des personnes et des biens et change d intitulé pour devenir : Les spécialistes des solutions technologiques en «Sûreté, Vidéoprotection et Détection Incendie et hypervision». Parallèlement, les activités du pôle VDI sont transférées à la FFIE (Fédération française des entreprises de génie électrique et énergétique), notamment dans le cadre des marchés de l efficacité énergétique. Les infrastructures VDI (câblage et sans fil) sont intégrées comme technologies de support pour les applications techniques. Installation : Spie acquiert Instel Spie Île-de-France Nord- Ouest acquiert la société Instel (Val-de-Marne). Créée en 1996, Instel réalise tous types de travaux d équipements électriques courants forts et courants faibles pour les secteurs industriels et tertiaires. En 2011, Instel a réalisé un chiffre d affaires de 8,5 M pour 45 collaborateurs. Appareillage d installation : Meljac se développe En 2012, Meljac a recruté 8 personnes en CDI et 6 en intérim pour un effectif de 57 employés au total. Des investissements matériels et de nouveaux outils sont venus compléter ce plan. Il y a quelques mois, l entreprise a obtenu le label Origine France Garantie (OFG) pour plusieurs de ses gammes. En 2013, l entreprise adopte une nouvelle politique commerciale en agréant des revendeurs Meljac en France et à l étranger où de nouvelles implantations sont prévues. Dans la foulée, les gammes seront réorganisées et simplifiées en termes de choix. En outre, l entreprise compte renforcer ses effectifs avec de nouveaux recrutements permettant ainsi de développer le bureau d études, le pôle traitement de surface et de créer un service de R&D pour la conception des nouveautés et l élaboration de prototypes. Sécurité incendie : label Qualdion L arrêté du 18 novembre 2011 impose le remplacement de tous les Détecteurs de Fumée à Chambre d Ionisation (DFCI). Les décisions de l Autorité de Sûreté Nucléaire du 6 mars 2012 ont précisé les modalités de migration des DFCI et les obligations des détenteurs. Le label Qualdion permet d identifier les professionnels compétents et qualifiés. Depuis juillet 2012, 67 établissements ont été labélisés Qualdion (fabricant, installateur, mainteneur ou démanteleur). Pour obtenir ce label, le postulant doit prouver non seulement son respect des exigences réglementaires en matière de radioprotection mais également sa compétence en matière de sécurité incendie n 57 - Janvier-Février 2013

7 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Partenariat entre Trilux France, Sonepar France et le CNES Sonepar France / La Guyanaise de Distribution obtient l attribution du marché de renouvellement du système d éclairage du Centre Spatial Guyanais, en collaboration avec la société TRILUX France, fabricant de matériel d éclairage. Le Centre National d Études Spatiales en Guyane française pratique une politique active d économies d énergie et à ce titre, a décidé de renouveler les systèmes d éclairage de 500 salles, avec du matériel à la pointe de l efficacité énergétique. Dans ce cadre, le CNES a lancé un appel d offre européen auquel Sonepar France, implantée en Guyane par sa filiale La Guyanaise de Distribution, a localement répondu. Sonepar France / La Guyanaise de Distribution, avec son programme BLUEWAY, qui met en avant des produits et solutions en matière d efficacité énergétique s est donc à cette occasion tournée vers la société TRILUX, fabricant d éclairage de renommée internationale, et apporteur de solutions en efficacité énergétique. Le bureau d études de TRILUX et Sonepar France / La Guyanaise de Distribution ont travaillé en commun dans le but de proposer une solution performante et innovante en matière d économies d énergie pour remplacer les quelque Trilux De gauche à droite : Lionel Witkowski, président directeur général Trilux France, Roméro Moïse, responsable énergie CNES, Patrick Delphin, directeur de la Guyanaise de distribution, Damien Boucard, directeur marketing stratégie et développement Sonepar France. Trilux luminaires existants équipés de tubes fluorescents ancienne génération et de ballasts ferromagnétiques. Le CNES, à la pointe de la technologie spatiale mondiale, se devait de renouveler ses systèmes d éclairage avec une solution technologique nouvelle et performante. Après la réalisation de 500 études d éclairage Dialux, TRILUX et Sonepar France ont proposé des luminaires équipés de tubes fluorescents T5 et de lampes LED, associés à un système de gestion tel que détection de présence et gestion de l éclairage artificiel en fonction des apports de lumière naturelle. La nouvelle installation devrait permettre une réduction des consommations de l ordre de 80 %, avec un retour sur investissement de 4 ans. Après la réception officielle du matériel le 20 décembre 2012 au centre logistique de TRILUX France, La Guyanaise assurera localement la logistique (stockage et livraison du matériel) au Centre Spatial Guyanais à Kourou et suivra le chantier. La rénovation complète est annoncée pour la fin du premier semestre 2013.

8 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Rexel identifie ses stocks avec une solution Inotec Sur son centre logistique de Saint-Vulbas ( m²) ouvert le 7 juillet dernier, Rexel gère références pouvant être livrées en J+1 et expédie en moyenne lignes de commandes par jour. Comment faciliter les missions des opérateurs qui doivent s orienter facilement dans les allées de l entrepôt et trouver de manière intuitive les adresses des emplacements de stockage? La solution proposée par Inotec, spécialiste de l identification et du marquage durable, permet à Rexel de gérer la réception des marchandises et la préparation des commandes. Lors de la réception, les opérateurs munis d un terminal procèdent à la saisie des codes à barres identifiant chaque produit et chaque emplacement. Puis, lors de la préparation des commandes, ils effectuent les prélèvements par tournée en se déplaçant dans les allées, et en se repérant grâce aux solutions de marquage facilement identifiables grâce à des codes à barres inclinés et de couleur. Leur ergonomie est appréciée de l opérateur. En effet, le code est dans le bon sens par rapport à l inclinaison de son poignet, ce qui lui évite toute torsion et supprime les risques d erreurs de lecture. D où gains d efficacité et de productivité. Chaque jour, ce sont finalement 23 semi-remorques qui quittent la plate-forme de Saint-Vulbas. Avec l impératif d une livraison à J+1, il était primordial de disposer d une solution fiable, efficace et pérenne pour identifier les zones de stockage de l entrepôt. Dès lors, pour toute commande passée jusqu à 17 h 00, les clients peuvent la récupérer dès le lendemain matin à 7 heures à l ouverture de l agence, ou bien être livrés dans la matinée. Inotec Codes à barres inclinés et en couleurs : la solution mise en œuvre par Inotec chez Rexel. Schneider Electric s implique dans la mobilité électrique avec Renault Philippe Dupuy (Renault) et Vincent Brunel (Schneider Electric). «Schneider Electric se positionne de manière proactive sur les applications de recharge de véhicules électriques», dévoile Vincent Brunel, en charge de l activité Véhicules Électriques chez Schneider Electric : «nous avons formé plus de 300 installateurs qui sont rendus visibles sur notre site Internet en tant qu installateurs certifiés VE, et en leur apportant des opportunités». Les marques de conformité des infrastructures de recharge Ces installateurs doivent être capables de délivrer le procès-verbal de certification ZE Ready défini par Renault et Schneider Electric. En l occurrence, une marque de conformité pour les JCF clients de Renault. ZE Ready complète la marque EV Ready qui, elle, adresse les dispositifs de recharge destinés à recevoir tous les véhicules électriques. «EV Ready est une marque collective visant à atteindre un objectif de conformité à un référentiel partagé, reconnu et accepté par tous Chaque constructeur peut établir lui-même sa propre couche de spécifications», explique Philippe Dupuy, chef de projet Infrastructure de Recharge à la direction technique de Renault. Les acteurs majeurs de l industrie en lien avec l infrastructure de recharge (énergéticiens et fournisseurs d équipements électriques) en Europe font partie du groupement EV/ZE Ready. Parmi ceux-ci, figurent, outre Renault et Schneider Electric, ABB, Bosch, Hager, Legrand, Vattenfall, Siemens, Efacec, EDF, RWE, DBT, Endesa, Vinci, etc. Dix groupes de travail ont été constitués pour rédiger les référentiels techniques relatifs au diagnostic, à la communication numérique, à l interopérabilité, aux exigences électriques spécifiques (y compris la comptabilité électromagnétique), à la charge rapide, aux installations, aux évolutions des exigences, aux différents modes, à la prestation client. Côté constructeurs, Nissan, PSA Peugot Citroën et Mitsubishi ont signé un accord avec Renault pour promouvoir la démarche. à signaler aussi la collaboration étroite avec Daimler. Plusieurs versions du standard ont vu le jour : ZE/EV Ready 1 qui a été gelé fin mars 2011 avec environ 50 exigences. EV Ready 2, la référence pour les infrastructures publiques : portée par un organisme de certification (Asefa), elle démarre avec des référentiels techniques adoptés en mai Enfin EV Ready 3 qui sera lancée en cohérence avec le projet Mov eo Treve démarré en 2012 pour la constitution d une plate-forme d essais d interopérabilité véhicule-infrastructure de recharge n 57 - Janvier-Février 2013

9 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Le fabricant de pieuvres électriques Préfa Energy Elec installé à Collégien Préfa Energy Elec, trop à l étroit à La Courneuve (93) vient d emménager à Collégien (77), un nouveau chapitre s ouvre pour ce fabricant de pieuvres électriques, qui peut aujourd hui envisager la création d un nouveau poste au sein de son bureau d études. D.R. Un espace atelier et bureaux de 800 m 2. Depuis le 2 janvier 2013, Préfa-Energy-Elec (PEE), fabricant de pieuvres préfilées avec boîtes pour structure en béton coulé (logements, pavillons neufs), est installé à Collégien, en Seine-et-Marne, à l embranchement des autoroutes A4 et 104, dans une zone industrielle fermée et surveillée. Ainsi, la société, dirigée par Joël David et Gérard Sabine, et qui emploie douze personnes, a quitté la Courneuve, son bail s achevant et ses locaux devenus trop exigus, pour de nouveaux, offrant 600 m 2 d atelier et 240 m 2 de bureaux destinés notamment au bureau d études, soit un doublement des surfaces. «Pour nos clients, hormis ceux qui nous rendent visite amicalement, cela ne change rien, sauf la distance (27 km de Paris) ; le déménagement est transparent et permet notre développement. De plus, nous livrons sur site ou au siège de l installateur, les enlèvements directs sont donc très exceptionnels. L outil de production est remonté à l identique dans le nouvel atelier pour fabriquer nos pieuvres électriques. Nous disposons d un parking, la gare RER de Torcy est proche et nous avons deux arrêts de bus devant nos nouveaux locaux», explique Joël David. Nouvel atelier et nouveaux bureaux à Collégien (77). Gaines vertes pour le courant faible La société qui se distingue en ayant adopté la couleur verte pour les gaines des câbles courant faible, annonce également le renforcement de son partenariat avec SIB. Elle est ainsi prête à démarrer une nouvelle année et un nouveau cycle, «dans un marché offrant de bonnes perspectives pour 2013, dans la continuité de Avec ce nouvel atelier à Collégien, et la conjoncture semblant favorable, nous devrions assez rapidement embaucher une cinquième personne au sein du bureau d études», indique Joël David. - n 57 - Janvier-Février

10 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE BRÈVES Efficacité énergétique et transition énergétique La filière électrique publie une étude, dans le cadre du débat sur la transition énergétique, sur les solutions d efficacité énergétique pour le bâtiment. Elles représentent un potentiel d économies d énergie de 16 Mtep par an, soit 75 % de la consommation annuelle de l Île-de-France en 2010, réduisant de 7,5 % les émissions de CO2, soit 20 Mds d économies annuelles avec un retour sur investissement de 3/7 ans pour le tertiaire et de 6/13 ans pour les logements. Il serait créé nouveaux emplois. Bureaux, commerces et établissements d enseignement sont particulièrement concernés avec un retour sur investissement de 3/ 5 ans. Voir l étude sur : SMA France au Salon des Énergies Renouvelables à Lyon/Eurexpo. Parmi les innovations pour augmenter la performance des installations photovoltaïques, que SMA dévoilera les 19 au 22 février prochain à Lyon, le Sunny Tripower TL-20 destiné aux installations résidentielles et le Sunny Boy Smart Energy, premier onduleur photovoltaïque à montage mural intégrant une batterie. SMA mettra en avant ses solutions hybrides photovoltaïque-diesel pour les marchés non subventionnés, son offre dédiée aux grandes centrales solaires et présentera aussi son nouveau système de communication. Un camion nacelle tout électrique Un camion-nacelle tout électrique, lancé par la ville de Lyon, EDF, France Élévateur et Renault Trucks, entre en service cette année dans le cadre du service de l éclairage public de la ville de Lyon. Ce camion-nacelle est réalisé sur un châssis de type Renault Maxity Électrique, petit camion 100 % électrique que Renault Trucks commercialise en exclusivité depuis plus d un an et qui se conduit avec un simple permis B. DPE : application de la réforme reportée Initialement prévue pour une entrée en vigueur depuis le 1 er janvier 2013, la nouvelle méthode de calcul du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) entrera finalement en vigueur au 1 er avril Il semblerait que la complexité du plan de fiabilisation du DPE ait induit quelques retards dans la validation des logiciels liés aux diagnostics L association KNX accueille son 300 e membre Fujitsu General rejoint l association KNX. L intérêt du constructeur japonais réside dans l enrichissement de la gamme de produits KNX avec des interfaces KNX pour ses climatiseurs. Sophie Breton, directeur général Hager France Sophie Breton rejoint le groupe Hager après avoir fait carrière chez General Electric depuis 1990 dont 8 ans au sein de la division Power Controls et 14 ans dans la division Lighting. Diplômée de l INSA Lyon et de l EDHEC, son dernier poste en date était celui de directeur général France-Benelux. Nommée directeur général pour la filiale France de commercialisation des produits Hager, ses priorités seront le développement de l entreprise dans les domaines stratégiques du bâtiment intelligent, des solutions tertiaires et de la performance énergétique. Entreprise indépendante familiale, Hager emploie collaborateurs et réalise un chiffre d affaires de 1,55 milliards d euros (2011). D.R. Acome : réseaux optique FTTH Acome propose une nouvelle solution simple et économique de déploiement des fibres optiques dans les réseaux FTTH et les zones d activité : City PACe. Elle combine des Câbles à Accessibilité Permanente Acome (technologie PACe ), déjà utilisés dans toute l Europe pour le câblage d immeubles, à des composants de connectivité spécifiques aux réseaux souterrains. Ce système complet assure une rapidité de raccordement et une optimisation d environ 25 % des coûts d installation et de matériel, et il remplace l approche traditionnelle de câblage entre le sous-répartiteur et le pied d immeuble, voire même la prise terminale optique de l abonné. BRÈVE «Sans fil» : après le bâtiment, l industrie On connaît la place que prennent aujourd hui les liaisons radio dans le bâtiment. Elles tendent à présent à se développer dans l industrie. Selon une nouvelle étude de Frost & Sullivan, le marché des composants d automatisme radio devrait plus que doubler entre 2011 et 2016, au niveau mondial n 57 - Janvier-Février 2013

11 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Projet Smart Electric Lyon Le projet Smart Electric Lyon, d une durée de 4 ans, a officiellement été lancé fin novembre 2012 lors de la signature du consortium qui regroupe 17 partenaires, industriels des filières de l électricité et des télécoms, ainsi que des acteurs de la recherche et du monde universitaire. Ce test grandeur nature permettra à particuliers, commerçants, entreprises et collectivités du Grand Lyon d expérimenter les systèmes électriques de demain et les solutions innovantes associées. Au menu : équipements de gestion du confort énergétique, services d information, applications Internet et Internet mobile. Ce projet fait le pari que le comportement de chaque client contribuera à sécuriser l accès de tous à une énergie maîtrisée, en limitant les pics de consommation, en favorisant les énergies renouvelables et en intégrant les nouveaux usages des consommateurs. Les premières expérimentations ont lieu cet hiver. Parmi les partenaires : Groupe Atlantique, Delta Dore, Hager, Legrand, Groupe Müller, Orange, EDF Legrand : une application RT2012 sur iphone La nouvelle application RT2012 de Legrand est disponible gratuitement pour iphone (et bientôt pour Androïd). Objectif : découvrir de façon simplifiée les exigences de moyens et de résultats imposés par la réglementation thermique et retrouver les obligations en termes de mesure des consommations d énergie par usages (chauffage, refroidissement, éclairage, production d eau chaude ), d étanchéité à l air, d éclairage... Il est possible d accéder également directement aux fiches produits via l e-catalogue du site m.legrand.fr. Erratum Marechal Electric Une erreur s est glissée dans notre N 56 de Novembre-Décembre 2012, page 11, actualité «Marechal Electric», 2 e colonne, il fallait lire : «L usine qui emploie de 50 à 55 personnes (39 en production et 12 en support). - n 57 - Janvier-Février

12 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Richard Chery devient le 21 e Président de la Fédération des Grossistes en Matériel Électrique Richard Chery a officiellement pris ses fonctions de Président de la FGME lors du Conseil d administration du 5 décembre Il succède à Hubert STOURM qui exerça cette fonction pendant 6 ans. Il est le 21 e Président de la Fédération. Richard Chery s investit depuis de nombreuses années au sein de la FGME. Membre du Conseil d administration de la Fédération depuis plus de 15 ans, il anime également différentes commissions dans les instances de cette dernière. De plus, il est un contact permanent et reconnu des différentes organisations professionnelles de la filière électrique. Richard Chery a effectué une partie de sa carrière dans le monde de l équipement électrique, dans un premier temps dans une grande entreprise d installation comme chargé d affaire, puis au sein d un groupe majeur de taille internationale membre de la FGME : SONEPAR France. Aujourd hui, il y occupe la fonction de Conseiller exécutif auprès de la direction générale. Auparavant, il a exercé différentes fonctions de direction, opérationnelles et fonctionnelles, au sein du maillage régional de l entreprise : en Rhône-Alpes, Île-de-France et Nord Est. L expérience acquise lui a permis, par la suite, de devenir directeur Marketing, Stratégie et Développement, puis directeur général adjoint de SONEPAR France. La FGME La FGME représente 125 enseignes commerciales, plus de points de vente, un chiffre d affaires de près de 6 milliards d euros et plus de emplois directs. Ces entreprises représentent 80% du CA de la distribution de matériel électrique en France. Au quotidien, elles garantissent l efficacité d un service commercial performant aux installateurs et aux autres utilisateurs dans une fonction d intermédiaire à valeur ajoutée et de promotion valorisant les solutions et produits innovants, communicants. La FGME est adhérente de la Confédération du commerce interentreprises et, avec cette dernière, joue un rôle important de défense des intérêts de la distribution professionnelle de proximité. Information et formation Dehn en mars Dehn organise les 19 et 20 mars, à Paris, les Journées d information et de formation 2013 «Foudre et surtensions». Ces deux sessions, chacune d une journée, sont basées sur un exemple de protection d un site industriel. Le 19 mars est proposée une journée d information (gratuite) au cours de laquelle seront abordés, d une part, «La protection et les systèmes de protection contre la foudre (SPF)» (généralités, risques foudre/normes, obligations réglementaires, évaluation du risque foudre, réseau de terre, équipotentialité, dispositif de capture descente, et la protection antisurtension), et d autre part, «Les réseaux d énergie et de données». Le 20 mars sera consacré à une journée de formation F3/interentreprises (payante). Y seront abordés le thème de la Protection directe contre la foudre (risque et effets directs de la foudre), les normes NF EN 62305/NF EN 50164, les réglementations ICPE/ERP/INBS, et le thème «Méthodes de dimensionnement/ solutions» (systèmes de protection directe, dispositif de capture non isolé-isolé, distance de séparation, conducteur de descente/conducteur HVI, prise de terre/équipotentialité, composants de protection, méthodes de dimensionnement). Un atelier de mise en œuvre pratique (capture, écoulement, mise à la terre, matériaux et dimensions, mesure maintenance, vérification) complète cette formation. Inscription au ou par mail : BRÈVE Via Energica et la rénovation énergétique Le 1 er janvier 2013, Jean- Charles Chaigne vient de se voir confier la reprise de Via Energica. Créée en 2011 pour répondre au développement du secteur de conseil en économie d énergie, cette filiale d Énergie Perspective fédère aujourd hui 800 professionnels du bâtiment qui ont réalisé, en 2012, chantiers de rénovation énergétique. En phase avec les exigences du Grenelle de l Environnement et de la transition énergétique, Via Energica propose un ensemble de services valorisant les économies d énergie réalisées grâce à leurs conseils et leurs travaux n 57 - Janvier-Février 2013

13

14 LA PAROLE À Un nouveau Label Association Promotelec pour les logements neufs Promotelec Damien Hasbroucq, directeur de l association Promotelec Électro Magazine Dans quel contexte arrive le nouveau Label Association Promotelec? Damien Hasbroucq Le nouveau Label Association Promotelec prend la relève du Label Promotelec Performance pour les logements neufs dont le permis de construire est déposé depuis le 1 er janvier Il s inscrit pleinement dans la mission d intérêt général de l association d accompagner les maitres d ouvrage à construire des logements de qualité pour qu ils soient sûrs, adaptés à chacun, économes et respectueux de l environnement. Des exigences précises pour chaque poste La qualité et la performance globale du bâtiment dépendent du suivi des exigences spécifiques définies pour chaque poste clé du bâtiment. Le Label Promotelec intègre les postes suivants : - le bâti, - l installation électrique et/ou gaz, - les réseaux de communication, - l isolation, - les menuiseries, - la ventilation, - le chauffage et le rafraîchissement, - la production d eau chaude sanitaire, - la production locale d électricité, - l éclairage, - la plomberie. Pour chacun de ces postes clés, le label définit les exigences à respecter concernant les trois thèmes obligatoires (sécurité domestique, confort et économies d énergie / respect de l environnement) : - les solutions à mettre en œuvre, - les signes de qualité, - le dimensionnement et la performance des produits, - les exigences complémentaires par produits. En ce début d année 2013, le Label Promotelec Performance dédié aux constructions neuves fait place à son remplaçant : le Label Association Promotelec. Autour d un socle de base obligatoire, le nouveau label est complété de quatre mentions facultatives. Explications de Damien Hasbroucq, directeur de l Association Promotelec. Quel est le périmètre de ce label? Damien Hasbroucq Le Label Association Promotelec concerne tous les logements quel que soit leur mode de chauffage électricité, gaz et/ou énergies renouvelables. Il intègre les recommandations de l ensemble des membres de l association et acteurs du logement. Ces recommandations correspondent aux meilleures prescriptions actuelles, économiquement accessibles pour les maîtres d ouvrage, articulées autour de la sécurité domestique (norme NF C , sécurité gaz), du confort, des économies d énergie et du respect de l environnement. Existe-t-il des options à ce label? Damien Hasbroucq Oui, au travers de quatre mentions qui visent à apporter des réponses aux enjeux actuels de société. Comme il a été évoqué à l occasion des Deuxièmes Assises Électricité & Habitat, et c est d ailleurs un nouvel engagement du Manifeste 2012, il est important de traiter les enjeux de façon transverse et complémentaire. Quelles sont-elles? Damien Hasbroucq Il s agit des mentions : Prévention des risques à domicile ; Assistance à l autonomie (personnes âgées ou à mobilité réduite temporaire ou permanente, enfants en bas âge ) ; Très haut débit pour tous ; Qualité environnementale (maîtrise des consommations d énergie, diminution des émissions de CO 2, économies d eau ). Chaque mention comporte des exigences complémentaires au socle obligatoire, destinées à répondre à l enjeu spécifique qu elle représente. Ce choix engage donc le maître d ouvrage à respecter l ensemble des prescriptions prévues par la mention qu il souhaite ajouter au socle de base. Comment cela se manifestera-t-il visuellement? Damien Hasbroucq Le nouveau Label Association Promotelec affichera clairement le niveau de performance énergétique atteint et les éventuelles mentions obtenues. Le respect du socle de base est directement induit par l attribution du Label Association Promotelec. Pour les différents postes [voir encadré], les matériels qui répondent au référentiel du Label Association Promotelec pourront porter un pictogramme annonçant «matériel éligible au Label Association Promotelec». Pour le maître d ouvrage, cette identification immédiate confirmera que le produit répond bien aux exigences de qualité du label de l Association Promotelec n 57 - Janvier-Février 2013

15 PROFESSION INSTALLATEUR/PRESCRIPTEUR Michel Chêne, artisan en milieu rural et observateur de la filière D.R. Michel Chêne, artisan électricien et plombier-chauffagiste. Artisan électricien et plombier chauffagiste installé en milieu rural dans le Loir-et-Cher depuis plus de 40 ans, Michel Chêne possède une expérience qui lui permet de porter un regard à la fois serein et critique sur les évolutions de ses métiers qui sont aussi ses passions. À mi-chemin entre Vierzon et Tours, au bord du Cher, à Seigy (41), l entreprise artisanale en électricité et plomberie-chauffage-sanitaire de Michel Chêne est installée depuis Michel Chêne, son CAP d électricien en poche, a commencé à travailler à 14 ans, d abord chez un électricien, puis chez un plombier chauffagiste, durant huit ans. Solidement formé, il décidait de s installer en «Les cinq premières années ont été difficiles, les moyens de communication, d information, le soutien des chambres des métiers et de commerce étaient rudimentaires», confie Michel Chêne. «Où sont les vendeurs techniques?» Intervenant dans les domaines de la maison individuelle y compris haut de gamme, des locaux agricoles, et du petit tertiaire, en neuf, rénovation et maintenance, Michel Chêne couvre un rayon de 30 km, autour de sa base, employant un collaborateur qu il a formé, et le plus souvent possible un apprenti. Il est, depuis une vingtaine d années, membre de la Fédération française du bâtiment régionale auprès de laquelle il trouve conseils, supports juridiques et formations techniques. Il consacre en moyenne une semaine par an à ces formations, regrettant au passage que ses fournisseurs de matériel en proposent de moins en moins. «Fini aussi le temps des vendeurs et des fournisseurs techniques, et place à Internet». Il souhaiterait parfois être plus visité comme auparavant, ou recevoir les documentations techniques existantes et innovantes qu il s astreint à rechercher sur Internet. Distributeurs locaux ou Internet Fidèle à sa région comme à ses clients qui le sont aussi en retour, fidèle en amitié et aussi à la chasse en Sologne qu il affectionne et D.R. Réalisation d automatisme pour silo à grains. pratique, il est aussi fidèle à ses distributeurs : Rexel pour l électricité et Mabille pour le chauffage-plomberie, et à ses fabricants : Legrand, GE, Osram, Philips, Schneider Electric, etc. Fidèle, certes, mais un peu amer aussi ; «Avec 20 ans de moins, il est fort possible que je commanderais directement sur Internet. Le lien avec le distributeur se perd, la convivialité n existe plus. Les relations sont anonymes, il faut être sans cesse vigilant sur les négociations, les prix des produits non référencés, gérer les ruptures de stock et les dérives incompréhensibles des délais de livraison venant tant des distributeurs que des fabricants, alors que nos clients attendent de nous une réactivité sans cesse accrue. Sur Internet, tout semble plus simple : les prix, l accompagnement avec des propositions ciblées et personnalisées par mail, les livraisons garanties», préjuge Michel Chêne. Les clients investissent Dans sa région, son activité est encore assez traditionnelle, la domotique, les courants faibles ne sont pas ses options, même s il pose des alarmes ou automatise des ouvrants et des process dans les locaux agricoles. Il s inquiète aussi du manque de formation à la maison BBC et des surprises en termes d étanchéité dans le domaine de la plomberie et du chauffage. «En électricité, les solutions existent et s améliorent», explique-t-il, en utilisateur des boîtiers SIB. À sa satisfaction, son entreprise évolue paisiblement depuis 25 ans, son carnet de commande est stable, à trois mois, et il ne voit pas de raison de s agrandir. L arrivée sur le marché d auto-entrepreneurs improvisés, vite et mal formés, qui ont aujourd hui disparu, ne l a guère effarouché : «En milieu rural, il ne faut pas faire d erreur». Aucune année ne se ressemblant, en 2012, il a installé beaucoup plus de chaudières bois, et réalisé des opérations en chauffage électrique : «Les clients ont investi, soit pour faire des économies d énergie, soit pour valoriser leurs biens. La demande se poursuit en ce début 2013». La transmission Pour Michel Chêne, les plus importantes évolutions de son métier sont liées à l outillage, source d économies, de gain de temps et de fatigue. Il s accorde plus de temps pour visiter ses confères artisans locaux, mais il limite toujours ses vacances à une semaine par an. À 56 ans, il dit ne pas envisager la transmission de son entreprise, mais, tout de même, il avoue penser à un apprenti qu il a formé, il y a plusieurs années, et qu il avait ensuite incité à rejoindre un installateur national : «Le sujet n est pas abordé, on ne s est pas prononcé, mais le message est passé». Roland Kuschner - n 57 - Janvier-Février

16 PROFESSION INSTALLATEUR/PRESCRIPTEUR D.R. Klauke La 2 e édition du Demo tour de Klauke démarre dès janvier. Atelier de Préfabat à Gérardmer : fiabilité, service, innovations et prix avec Klauke. FMT-Divoux et Préfabat choisissent Klauke Klauke, acteur majeur de la connexion électrique avec ses outillages et ses accessoires pour l électricien, tisse avec ces derniers des liens étroits, fondés sur la qualité et la réputation de ses produits, exemple avec deux entreprises des Vosges : FMT-Divoux, à Épinal, et Préfabat, à Gerardmer. Partenaire de la distribution en matériel électrique, Klauke est un des acteurs majeurs dans le domaine de la connexion électrique : outils de sertissage, matériel de connexion, accessoires de câblage, outils pour électriciens. De l Alsace à la Lorraine et aux Vosges, il n y a qu un pas pour Klauke, pour aller rencontrer deux de ses clients, l installateur FMT-Divoux à Épinal et le fabricant de pieuvres Préfabat. Autour de FMT-Divoux À Épinal, Éric Millot, électricien responsable maintenance, a racheté en 1997 l entreprise FMT-Divoux Électricité, créée en 1979, et il dirige également la société vosgienne R.S.L. Plus (Réseau Souterrain Lorrain), qu il a acquise en juillet FMT-Divoux, société d électricité courant faible et courant fort, intervient dans le bâtiment, le tertiaire et l industrie avec ses 70 salariés, tandis que R.S.L. Plus est spécialisée dans l enfouissement des réseaux électriques et l éclairage public. Présente sur tout l Est de la France, elles bénéficient de l appui du bureau d études EVII, qu Éric Millot a fondé en De l outillage au gel étanche : Klauke En ateliers mais aussi sur sites, les outils et consommables Klauke sont largement employés, pour couper, sertir les câbles, ainsi que les cosses, les gels d étanchéité. «Notre partenariat de longue date avec Klauke, n a jamais été remis en cause, la fiabilité de leurs produits y est pour beaucoup», souligne Éric Millot. Outils (tournevis, pince à couper les câbles, etc.), set d outils+valise tels que la nouvelle trousse KL310IS, sélection de pinces isolées V, pinces à cliquets, tournevis dynamométriques, nouveau gel d isolation Magic Power Gel basse tension, bi-composant proposé en une seule bouteille au lieu de deux, retirable et réutilisable, sont autant de solutions Klauke, utilisées au quotidien et fournies par son distributeur en matériel électrique. «En cas de problème, nous savons compter sur Denis Mathieu, technico-commercial régional de Klauke. Nombre de solutions Klauke sont garanties à vie ou voient leurs garanties rallongées», explique Éric Millot. D.R. FMT Divoux, à Epinal, utilisateur de l ensemble des gammes Klauke : outillage et composants. électriques au niveau national (CA 7 M ). «Nous produisons plus de pieuvres par an pour le logement collectif et plus de 800 pour le pavillonnaire», explique David Delacote, directeur commercial de Préfabat. Cette société fondée en 1988, emploie une quarantaine de personnes dont 10 au bureau d études et 17 à l atelier ; tous travaillent en équipe de 2 x 7 heures. Depuis mars 2010, la société est certifiée ISO 9001, prouvant son sérieux et sa capacité à fonctionner dans une démarche de qualité. Leader sur la France, elle fournit les majors du BTP. Avec son savoir-faire et ses solutions complètes, Préfabat exporte également en Suisse, Allemagne, Grande-Bretagne. Vers des solutions pré-confectionnées avec Klauke Essentiellement pieuvriste, Préfabat entend développer des solutions complètes englobant les courants faibles, les boîtiers, les interrupteurs, la VMC, les coffrets de communication, le chauffage au sol, les pieuvres anti-rayonnements magnétiques (Flex-A-Ray de Courant). Pour rester compétitif face à la RT2012, la société propose des offres étanches à l air, intégrant des pompes à chaleurs, des VMC doubleflux. Préfabat fournit également des études complètes destinées aux promoteurs et aux installateurs : quantitatif des appareillages, calcul de la puissance de chauffage. Préfabat est équipée de longue date d outillage et de composants Klauke : machines de dénudage semi-automatiques, outillage à main et consommables. «Ces produits sont choisis pour aider le personnel à fournir un travail de qualité, et pour leur contribution à la prévention des troubles musculo-squelettiques, sont autant d arguments qui nourrissent notre fidélité à Klauke», souligne David Delacote. Demo Tour 2013 Ces deux entreprises figureront parmi celles et ceux, les grossistes notamment, chez qui le camion expo de Klauke France qui entame, dès janvier, sa deuxième édition Démo Tour, fera halte, en commençant par l Est. Klauke annonce de nouveaux packagings pour les boîtes de cosses accompagnées d une documentation «Sélection Cosses». Préfabat, un des plus gros pieuvristes en France La société Préfabat est une entreprise de préfabrication de pieuvres Roland Kuschner n 57 - Janvier-Février 2013

17

18 PROFESSION INSTALLATEUR/PRESCRIPTEUR Les Architecteurs : vers une domotique incontournable, mais simplifiée! D.R. Florent Huchon, cabinet d architecture Huchon & Associés, et gérant de la société de construction Batiplus et de la société de promotion immobilière Batiplus2. Oui, à la domotique, mais avec des offres systèmes et une approche qui nécessitent encore simplification. Tel est le point de vue de Florent Huchon qui, au sein du réseau des Architecteurs, n hésite pourtant pas à prescrire des fonctions d automatisme du bâtiment. Membre des Architecteurs et très actif au sein de ce réseau de contractants généraux, Florent Huchon est implanté dans le Pays de Gex, non loin de Genève. Il gère plusieurs structures complémentaires dans l acte de construire. Il s agit entre autres du cabinet d architecture Huchon & Associés, de la société de construction Batiplus et de la société de promotion immobilière Batiplus 2. Avec la participation d une cinquantaine de confrères membres du réseau des Architecteurs, Florent Huchon a également créé, il y a 18 mois, le bureau d ingénierie Via Positive. Florent Huchon s intéresse principalement aux projets de logements individuels ou collectifs, mais aussi aux réalisations tertiaires. Électro Magazine Qui sont les architecteurs? Florent Huchon Il s agit d un réseau né il y a 30 ans de l idée que les architectes devaient modifier leur offre afin de répondre aux nouvelles exigences en matière de construction, de rénovation ou d agencement. Notre réponse s articule autour de 3 idées simples : l accompagnement du maître d ouvrage ; l engagement, en tant qu interlocuteur unique, en matière de prix et de délais ; l association indispensable de compétences multiples pour répondre correctement aux demandes. Composé de 150 sociétés et 250 architectes, ce réseau national de contractants généraux constitue une véritable coopérative de services et représente un groupement de spécialistes présents partout en France. Porteur de 500 emplois, notre groupe en croissance de 10 % chaque année, met en place synergies et partenariats, et s attache des compétences pour aller plus loin dans l exercice de notre métier. Que représente la domotique pour vous? Florent Huchon En tant qu architecteur, j ai effectivement tendance à proposer de plus en plus de solutions induisant confort et économie d énergie. La RT2012 ne fait qu accentuer ce mouvement. Je crois sincèrement qu à terme les systèmes seront majoritairement pilotés par la domotique. Jusqu alors, la réticence des installateurs, le coût élevé des solutions et l approche technique souvent complexe, limitaient le déploiement de la domotique. Aujourd hui, le coût des systèmes est orienté à la baisse et de nouvelles fonctionnalités telles que la mesure des consommations d énergie, viennent asseoir le concept de l intelligence du bâti. Autre exemple fonctionnel répondant aux nouvelles constructions : la maîtrise des surchauffes grâce à la gestion active des protections solaires. Le besoin de sécurité anti-intrusion, vient également renforcer l idée de contrôle du bâtiment. Je reviens sur la notion de coût, en soulignant l intérêt des systèmes domotique dont les premières briques sont relativement accessibles. Quel est votre position d architecteur sur la technologie domotique? Florent Huchon À mon sens, l avant-gardiste écran de contrôle mural reste cependant un composant figé, à la différence de la tablette tactile ou du smartphone. En effet, ces deux équipements sont aujourd hui accessibles à un coût abordable et sont appelés à être renouvelés régulièrement, sans oublier les mises à jour logicielles en ligne. Tablettes et smartphones sont d une utilisation très conviviale. Malgré la tendance actuelle, je pense qu il faut encore grandement simplifier le paramétrage de la domotique. C est incontournable. L apparition sur le marché de robots domestiques me laisse par ailleurs penser qu il pourrait exister un lien pertinent entre robotique et domotique Il manque aujourd hui une véritable offre universelle, avec un «prix système». De fait, nous réalisons les installations une à une, en privilégiant les commandes mobiles telles que tablette tactile ou smartphone. Votre regard sur les installateurs? Florent Huchon Nous sommes en contact avec des installateurs électriciens qui maîtrisent très bien les automatismes du bâtiment. Il s agit plutôt de professionnels de la jeune génération. Ces installateurs savent apporter la valeur ajoutée que nous attendons. Vous envisagez de réaliser de nouveaux bureaux. Seront-ils équipés de fonctions automatisées? Florent Huchon Si nos bureaux actuels sont convenables du point de vue énergétique, nous souhaitons cependant en changer pour intégrer des locaux exemplaires. Notre souhait : apporter tout le confort à notre personnel et disposer d un show-room pour nos clients avec nos partenaires ICAR(1). Équipés en domotique et pourvus de prises de recharge de véhicules électriques, ces futurs bureaux de moins de m² abriteront 3 entreprises sur 4 niveaux. Propos recueillis par Michel Laurent n 57 - Janvier-Février 2013

19

20 PROFESSION FABRICANT Systèmes de suspension : Gripple Europe s adresse aussi aux OEM Gripple Gripple Imprimante 3D David Guenée, directeur marketing Gripple Fort d un catalogue d une centaine de pages, le spécialiste des solutions de suspension au service des différents métiers du bâtiment, ouvre depuis quelques années son expertise au service des OEM. De nombreux fabricants de l industrie électrique ont déjà intégré des suspensions Gripple. Mais il existe encore de larges perspectives Rencontre avec David Guenée, directeur marketing. Électro Magazine Quels sont vos canaux de vente? David Guenée Outre les ventes que nous réalisons via la distribution professionnelle auprès des installateurs, Gripple peut aussi concevoir et fabriquer des produits pour des OEM, c est-à-dire pour des fabricants d équipements ayant la nécessité d intégrer à leur offre des solutions de suspension. De fait, l offre de fixations intègre leur catalogue. En proposant directement les produits Gripple accompagnant composants et équipements, les fabricants peuvent alors fournir une prestation globale de qualité. Une prestation en phase avec la normalisation locale, jusque dans la notion même de suspension, qui est bien loin de leur métier de base. C est aussi et surtout une façon d offrir la rapidité de pose du produit. Par exemple, pour sécuriser l accrochage des luminaires à destination du marché français, nous pouvons fournir des kits adaptés, que le fabricant de luminaires n aura qu à joindre à ses équipements. Quelles relations mettez-vous en place avec les OEM? David Guenée La démarche peut prendre place à différents niveaux. Tout d abord en intégrant simplement un produit quel qu il soit, présent à notre catalogue, que nous livrons selon le conditionnement souhaité. Ce produit peut aussi être réalisé au nom de notre client. Pour répondre à des besoins plus spécifiques, nous pouvons impliquer notre équipe de R&D. Cette équipe d une dizaine d ingénieurs et de techniciens, nous l avons plus justement baptisée «idées & innovation». Elle se penche alors sur le besoin spécifique au client et met au point, avec lui, la solution d accrochage adéquate. Le système de fixation alors conçu peut rester en exclusivité dédié à notre client. Quelle est l ampleur de ce canal de vente pour Gripple? David Guenée Actuellement, nous travaillons en lien avec plus d une centaine de partenaires fabricants situés en Europe. Gripple apparaît alors soit au catalogue de ces fabricants, soit intégré à l offre, avec la possibilité d être personnalisé au nom de notre client. Cela nous permet d associer le nom de Gripple à celui de leaders du secteur, spécialistes ou généralistes sur leur marché et qui souhaitent améliorer leur offre. Le partenariat avec des fabricants nous ouvre dans certains cas des perspectives de développement au-delà de notre croissance organique dans certains pays et sur certains marchés. Parfois, dans un pays donné, nos clients OEM représentent la majeure partie du chiffre d affaires. C est le cas par exemple aux États-Unis. En France, les OEM constituent 15 % du chiffre d affaires. Quels sont les métiers concernés par l intégration OEM? David Guenée En premier lieu, il s agit des métiers de l électricité, avec les luminaires, les chemins de câbles, les canalisations électriques préfabriquées, les points de centre type DCL... Ensuite, viennent les industriels du chauffage, pour les panneaux rayonnants ou encore les cassettes de climatisation disposées au plafond. Nous avons à ce titre une solution de fixation qui permet de réduire de 30 à 2 minutes le temps d accrochage d une cassette en faux-plafond. Nous travaillons aussi avec les fournisseurs de faux plafonds ou encore de gaines aérauliques. Pouvez-vous rappeler votre position en matière d innovation? David Guenée Gripple, au travers même des statuts de l entreprise, s est imposé une politique d innovation selon laquelle un minimum de 25 % du chiffre d affaires annuel doit être réalisé avec des produits lancés sur le marché depuis moins de 4 ans. Pour l année 2012, le ratio s établit même à 38 %! Cette règle stratégique est toute aussi fondamentale que le fait de rester un fabricant indépendant ou encore que tout salarié soit actionnaire de l entreprise. R&D réactive Propos recueillis par Michel Laurent L équipe «idées et innovation» de Gripple est basée à Sheffield en Grande-Bretagne, sur le site même de l usine et du siège de l entreprise. Là, les ingénieurs disposent d équipements d aide à la conception tels qu une imprimante 3D capable de produire des prototypes selon des délais très courts. À sa capacité d innovation, Gripple entend associer la réactivité et la compétence de spécialistes des systèmes de suspension n 57 - Janvier-Février 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide?

Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide? Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide? 3 niveaux d actions d efficacité énergétique La gestion d énergie, les systèmes de comptage et d

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie Solutions didactiques Énergies renouvelables & gestion de l énergie Présentation Objectifs La filière des économies d énergies et des énergies renouvelables se met en place. Les entreprises et collectivités

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Votre maison vit à votre Grâce au système KNX, votre maison devient intelligente : elle adapte l éclairage, le chauffage, la climatisation, la gestion

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous :

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous : Maîtres d Ouvrages ou Architectes, Vous cherchez un Bureau d Études tous fluides qui puisse vous accompagner dans la conception et la réalisation des projets que vous menez, que ce soit dans le secteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010 DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010 EDITO Pierre-Henri AUDIDIER Directeur Division Saunier Duval Réduire de manière conséquente et rapidement la consommation énergétique dans le logement individuel, tel

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

Partager son savoir-faire. Créer l avenir.

Partager son savoir-faire. Créer l avenir. Partager son savoir-faire. Créer l avenir. Vous désirez vous perfectionner dans la technologie solaire? La SMA Solar Academy est faite pour vous! SMA France, filiale française de SMA Solar Technology,

Plus en détail

Présentation. Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6. Instrumentation...7

Présentation. Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6. Instrumentation...7 Sommaire Présentation Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6 Activités Instrumentation...7 Electricité.8 Génie électrique. 9 Courant faible.10 Maîtrise de l

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 SOMMAIRE Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2 Le gage de qualité NF Logement...p5 Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 La recherche de la satisfaction globale.p9 Nos actualités..p11

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Infrastructures de recharge pour véhicules électriques

Infrastructures de recharge pour véhicules électriques Infrastructures de recharge pour véhicules électriques (irve) recueil pratique éditorial Ce recueil a été rédigé par les professionnels de la filière électrique, pour aider les installateurs à proposer

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

Infrastructures de recharge EVlink Le plein d intelligence pour la mobilité électrique

Infrastructures de recharge EVlink Le plein d intelligence pour la mobilité électrique Dossier de presse Infrastructures de recharge EVlink Le plein d intelligence pour la mobilité électrique Contact Presse : Schneider Electric France Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

LA NOUVELLE GÉNÉRATION

LA NOUVELLE GÉNÉRATION LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI Michaud : l innovation comme moteur de développement. C est dans les années 50 que l histoire de MICHAUD débute. D une étroite relation et collaboration

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

50 ANS D EXPERTISE DES TRAVAUX SOUS TENSION

50 ANS D EXPERTISE DES TRAVAUX SOUS TENSION 50 ANS D EXPERTISE DES TRAVAUX SOUS TENSION UNE TECHNOLOGIE DE POINTE AU SERVICE DES RÉSEAUX ÉLECTRIQUES UN SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS RECONNU DANS LE MONDE ENTIER MERCREDI 5 JUIN 2013 DOSSIER DE PRESSE RTE

Plus en détail

Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon

Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon 26 NOVEMBRE 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon Le projet Smart Electric Lyon a été officiellement lancé à l initiative du Groupe EDF dans le cadre d un

Plus en détail

Interface Wi-Fi. Commande à distance pompe à chaleur Air/Eau avec. L énergie est notre avenir, économisons-la! PAC-WF010-E GESTION CENTRALISÉE

Interface Wi-Fi. Commande à distance pompe à chaleur Air/Eau avec. L énergie est notre avenir, économisons-la! PAC-WF010-E GESTION CENTRALISÉE ** * GESTION CENTRALISÉE Interface Wi-Fi Commande à distance pompe à chaleur Air/Eau avec L énergie est notre avenir, économisons-la! * la culture du meilleur ** Changeons pour un environnement meilleur

Plus en détail

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents Un levier important de la réduction des consommations d un bâtiment est la bonne gestion de ses équipements. En effet, la façon dont un

Plus en détail

ecartec 2013 Infrastructures de recharge EVlink Pour vous brancher sur la mobilité électrique, faites le plein de sérénité

ecartec 2013 Infrastructures de recharge EVlink Pour vous brancher sur la mobilité électrique, faites le plein de sérénité Dossier de presse ecartec 2013 Infrastructures de recharge EVlink Pour vous brancher sur la mobilité électrique, faites le plein de sérénité Contact Presse : Schneider Electric France Jean-Pierre Gherardi

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

L émergence du Logement Multimédia

L émergence du Logement Multimédia 1. Le Très s Haut Débit D (THD) 2. Réglementation 3. Contexte de déploiement d du THD Sommaire 4. Axes de développement d majeurs dans le résidentiel r (Hors logements) 5. Le THD & HD résidentiel Pour

Plus en détail

Le système de détection d intrusion

Le système de détection d intrusion .com Le système de détection d intrusion Protégez vos proches Sécurisez vos biens Gardez un oeil sur votre habitation La solution de sécurisation... pour votre habitat Une installation réalisée par un

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

concevoir construire investir

concevoir construire investir concevoir construire investir Démarche Forts de notre parfaite connaissance des métiers de constructeur clés en main et de promoteur immobilier, nous vous proposons un projet sur mesure répondant à chacune

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Productive Automation Toolbox

Productive Automation Toolbox Productive Automation Toolbox Une nouvelle vision des Automatismes Building a New Electric World I. Activité et stratégie II. Faits marquants III. Preferred Implementations IV. Produits nouveaux V. Conclusion

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE PILOTAGE À DISTANCE Je commande mes volets, mes éclairages, mon alarme et mon chauffage à distance PILOTAGE CHAUFFAGE Je fais des économies sur le poste chauffage

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

NF habitat & nf habitat hqe TM

NF habitat & nf habitat hqe TM NF habitat & nf habitat hqe TM Certification rénovation maison l essentiel pour les professionnels Applicatif NF 500-02 - Version 1.0 introduction Depuis 1999, CÉQUaMi, filiale de l association QUaLiteL

Plus en détail

Pratique du chauffage

Pratique du chauffage Pratique du chauffage EN 26 FICHES-OUTILS Jack Bossard Jean Hrabovsky Philippe Ménard Dunod, 2014 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-057799-6 PRÉFACE Au nom de l AICVF, Association

Plus en détail

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter Les solutions business outils et services pour votre entreprise vendre communiquer fidéliser prospecter Plus loin à vos côtés Vous êtes une jeune entreprise, client Hager ou membre du Réseau Hager? Votre

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA 1 POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA SOMMAIRE 1. OBJECTIFS ET ENJEUX 2. METHODOLOGIE 3. AUDIT ENERGETIQUE ET GROS ENTRETIEN 4. STRATEGIE ENERGETIQUE

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

En route vers la troisième révolution industrielle!

En route vers la troisième révolution industrielle! En route vers la troisième révolution industrielle! Transition énergétique, Smart Home, Smart Buildings, Smart Cities Quelle place, quel positionnement, quel avenir pour votre entreprise?... Les Spécialistes

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility Infrastructure de chargement La borne Green up Pour des véhicules éléctro et hybrid Les particuliers, entreprises et fournisseurs

Plus en détail

Cafés, hôtels et restaurants Confort & gestion de l énergie

Cafés, hôtels et restaurants Confort & gestion de l énergie ** * Chauffage, climatisation, ECS, GTC Cafés, hôtels et restaurants Confort & gestion de l énergie économie créateur d energie, de solutions confort innovantes et simplicité d utilisation 1 / Cafés, hôtels

Plus en détail

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Mars 2012 / Livre blanc de Johan Mossberg et Maeva Kuhlich Sommaire Introduction... p 2 Qu est ce qu une station de charge

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

tebis au cœur de l installation

tebis au cœur de l installation Le tertiaire Hager, l autre savoir-faire Complexe multi-activités tebis au cœur de l installation En 2008, la municipalité de Dachstein a ouvert un complexe multi-activités à la fois polyvalent et fonctionnel.

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

Interface Wi-Fi. L énergie est notre avenir, économisons-la! MAC-557IF-E. * la culture du meilleur ** Changeons pour un environnement meilleur 1

Interface Wi-Fi. L énergie est notre avenir, économisons-la! MAC-557IF-E. * la culture du meilleur ** Changeons pour un environnement meilleur 1 ** * Gestion centralisée Interface Wi-Fi L énergie est notre avenir, économisons-la! * la culture du meilleur ** Changeons pour un environnement meilleur 1 Gestion centralisée Accédez à distance, en toute

Plus en détail

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm L accompagnement Domotique par Jean-Christophe DEGIORGIS : 06 08 58 13 73 1 Sommaire Préambule Fonctions implémentables grâce à un câblage domotique La mission d Les atouts d 2 Préambule 3 Préambule Le

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la!

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! Console Hyper Heating Super chauffage 1 MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! 1 Performance énergétique La pompe à chaleur Air/Air MFZ-KJ est constituée d un groupe extérieur et

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

Exploitation maintenance

Exploitation maintenance Exploitation maintenance L exigence du service Air Climat en quelques mots Air Climat est un groupe indépendant, qui privilégie des valeurs essentielles : compétences des hommes, innovation et maîtrise

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail