FRANCHE-COMTÉ. énergies renouvelables. DES PLATEFORMES DE FORMATIONs PRATIQUES. bâtiments performants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FRANCHE-COMTÉ. énergies renouvelables. DES PLATEFORMES DE FORMATIONs PRATIQUES. bâtiments performants"

Transcription

1 construction renouvelables construction construction construction renouvelables construction construction renouvelables renouvelables DES S DE FORMATIONs PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment renouvelables renouvelables construction renouvelables FRANCHE-COMTÉ bâtiments performants renouvelables DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

2 DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment FRANCHE-COMTÉ Le programme PRAXIBAT a pour objectif de développer des plateformes pédagogiques d apprentissage par le geste, sur les thèmes de la maîtrise de l énergie et des renouvelables. PRAXIBAT est destiné tant aux élèves des filières techniques qu aux professionnels du bâtiment. La Région Franche-Comté, en partenariat avec l ADEME, l Académie de Besançon et le, développe ces plateformes pédagogiques dans les lycées. L innovation est de mettre très fortement l accent sur les travaux pratiques afin que les stagiaires acquièrent les gestes indispensables aux exigences de l efficacité énergétique. Cet engagement a une résonnance particulière en Franche-Comté, région pionnière en matière de rénovation énergétique performante première signataire d un Plan bâtiment régional avec l Etat. PRAXIBAT Franche-Comté donne rendez-vous aux élèves et aux professionnels du bâtiment sur les plateformes de sept technologies innovantes : isolation des parois opaques, ventilation, éclairage performant, bois énergie, solaire photovoltaïque, solaire thermique et pompe à chaleur. Avec PRAXIBAT, devenez acteurs de la rénovation énergétique performante et de la construction de bâtiments neufs à énergie positive. PRAXIBAT est un programme de l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie (ADEME). ÉCLAIRAGE PERFORMANT PHOTOVOLTAÏQUE PAROIS OPAQUES BOIS ÉNERGIE VENTILATION POMPE À CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE DES PLATeFORMES DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

3 LES S en franche-comté à venir disponible en 2014 POMPE À CHALEUR Lycée Louis Aragon Héricourt Lycée Luxembourg ÉCLAIRAGE PERFORMANT Vesoul onstruction Lycée Denis Diderot Bavilliers PHOTOVOLTAÏQUE es Lycée d Audincourt ruction struction Audincourt Bavilliers Héricourt Vesoul Lycée Jacques Duhamel Dole PAROIS OPAQUES Audincourt Lycée Pierre-Adrien Pâris à venir disponible en 2014 PAROIS OPAQUES (orientation bois) Lycée du bois Mouchard Besançon Besançon Dole VENTILATION Mouchard Lons-le-Saunier Lycée Pierre-Adrien Pâris Besançon BOIS ÉNERGIE à venir Lycée Le Corbusier disponible en 2014 Lons-le-Saunier SOLAIRE THERMIQUE Lycée Montjoux Besançon Lycée Le Corbusier Lons-le-Saunier DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

4 PHOTOVOLTAÏQUE Lycée d Audincourt 6 rue René Girardot Audincourt Contact Tél Dole Audincourt autre plateforme Lycée Jacques Duhamel Dole voir fiche correspondante Contexte Alors que nous tendons vers une obligation de recours aux renouvelables dans la réglementation thermique RT 2012, le solaire photovoltaïque deviendra incontournable dans la future réglementation 2020 (Réglementation Bâtiment Responsable) visant des bâtiments à énergie positive. En effet, il sera pris en compte dans le calcul de la performance énergétique finale du bâtiment. Il est donc indispensable que les professionnels connaissent et intègrent les différents paramètres d installation et de mise en service des équipements photovoltaïques, afin de garantir leur fonctionnement optimal, préserver les rendements de production électrique et ainsi consolider l image de qualité du photovoltaïque auprès du grand public. La conditionnalité des aides rend obligatoire la labellisation Quali PV pour l installation de panneaux photovoltaïques. Publics concernés Professionnels des renouvelables et artisans électriciens. Objectifs de formation - Savoir dimensionner une installation photovoltaïque. - Maîtriser l installation de différents types de panneaux solaires photovoltaïques. - Savoir raccorder une installation. - Savoir faire le suivi de la production. - Savoir dépanner une installation. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

5 en chiffres 120 m² : surface du plateau technique qui héberge la plateforme. 5 : nombre de kits panneaux solaires différents pour apprendre les bons gestes. nstruction truction s Formations > Quali PV module Elec Équipements et moyens disponibles - Différents kits de panneaux solaires avec raccordement aux onduleurs et au réseau électrique favorisent la compréhension du fonctionnement des panneaux, de chaque équipement spécifique et l apprentissage du suivi des installations. - Différents supports de toitures, représentatives des toitures locales (tuiles, toit terrasse ), permettent aux professionnels d être confrontés à la réalité lors de la pose des panneaux. - Différents types de poses (intégration, superposition) sont diponibles pour l apprentissage des bons gestes de pose. - La présence de chalets extérieurs favorise la pose de panneaux en conditions réelles et le raccordement avec prise en compte de l étanchéité à l air. - Le logiciel PVsyst permet de calculer le dimensionnement des différents types d installation. Les équipements spécifiques à l apprentissage du solaire photovoltaïque présents sur la plateforme proviennent des sociétés Voltec, Dimos et PVsyst. Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. Mise à jour : décembre 2013 DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

6 ÉCLAIRAGE PERFORMANT Lycée Denis Diderot Rue Rond d Alembert Bavilliers Bavilliers Contact Tél Contexte Eclairons juste Enjeu majeur de nos bâtiments à basse consommation d énergie, l éclairage est un poste de dépense qui prend de l importance et pèse de plus en plus sur les factures des maîtres d ouvrage. On notera d ailleurs que la méthode de calcul de la RT 2012 prend déjà en compte l éclairage dans le résultat final de la consommation énergétique du bâtiment. Nous connaissons aujourd hui de nombreuses technologies d éclairage aux contraintes et performances diverses. La plateforme «Éclairage performant», où tous les tests sont permis, permet aux entreprises de maîtriser l ensemble de ces technologies et de proposer à leurs clients un éclairage optimal, en termes de consommation, de coût et de confort. Publics concernés Artisans, électriciens, installateurs, bureaux d études et architectes. Objectifs de formation - Connaître les technologies existantes. - Connaître la réglementation et les normes relatives à la qualité de l éclairage et à la sobriété énergétique. - Maîtriser la méthodologie de diagnostic. - Maîtriser les paramètres clés d une installation performante. - Savoir poser et mettre en œuvre les équipements d éclairage en s assurant du maintien de l étanchéité à l air. - Savoir établir les bilans énergétiques et mesurer la performance énergétique d un système. - Savoir évaluer le coût d une installation d éclairage. - Connaître les systèmes de gestion de l éclairage dans les bâtiments. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

7 en chiffres 7 : nombre d appareils de mesure disponibles sur la plateforme. 5 : box de démonstration d éclairages. nstruction truction s Formations Mise à jour : décembre 2013 > Concevoir et installer un éclairage performant (labellisation PRAXIBAT ) > Éclairage performant : maîtriser les paramètres clés d une installation performante > Éclairage performant et gestion d éclairage Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. Équipements et moyens disponibles - Une salle noire de 30 m² permet, à travers différents tests, d apprécier les effets de la luminance. - Les espaces de démonstration représentent les différentes pièces d un bâtiment (salle de bain, bureau, salon). Ils ont pour objectif d identifier le rendu des couleurs en fonction de différents types d éclairage. - Des appareils de mesure, tels que luminance-mètre, luxmètre, radiomètre, wattmètre et énergie-mètre sont disponibles sur la plateforme afin de se sensibiliser à leur utilisation et comprendre leur mode de fonctionnement. - Une gamme étendue de lampes de diverses puissances ainsi que divers luminaires favorisent la démonstration et la compréhension du matériel existant sur le marché. - Un dispositif de simulation permet d initier aux systèmes de gestion de l éclairage. Les équipements spécifiques à l éclairage performant présents sur la plateforme proviennent des sociétés Rubin & Lacaque et Speec SA. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

8 VENTILATION Lycée Pierre-Adrien Pâris 8 rue Mercator Besançon Besançon Contact Tél Contexte Un bâtiment performant respire efficacement La ventilation permet d assurer une bonne qualité de l air intérieur des bâtiments. Elle permet de préserver la santé des utilisateurs, la performance énergétique et la structure des bâtiments. Aujourd hui, la ventilation doit se faire avec un minimum de pertes d énergie. À cet effet, des équipements très performants permettent de récupérer plus de 90 % des calories liées au renouvellement de l air intérieur. Cependant, une mauvaise installation peut diviser par plus de deux l efficacité du système de récupération de chaleur. La plateforme ventilation aidera les professionnels à garantir un niveau de performance élevé de ces équipements et à conseiller les maîtres d ouvrage. Publics concernés Artisans, installateurs, architectes et bureaux d études. Objectifs de formation - Comprendre les enjeux d une ventilation performante et son fonctionnement. - Connaître les points clés de la mise en œuvre. - Mettre en avant les bonnes pratiques de montage. - Acquérir les gestes techniques de la mise en œuvre. - Connaître les outils de contrôle et d autocontrôle. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

9 en chiffres 5 : nombre de modules double flux et simple flux disponibles pour l apprentissage. 1 : kit didactique pour comprendre le fonctionnement de la ventilation simple flux et double flux. Équipements et moyens disponibles nstruction truction s - Un bâtiment laboratoire dédié à la ventilation permet de comprendre les enjeux de la VMC et de réaliser des exercices pratiques grâce à des mises en situations. - Les kits VMC simple flux et double flux permettent d acquérir les gestes pour le montage des VMC. - L association de la plateforme ventilation performante à la plateforme parois opaques permet d intégrer les enjeux liés à l étanchéité à l air dans le poste de la VMC. Les équipements spécifiques de ventilation présents sur la plateforme proviennent des sociétés Atlantic, Zehnder et Aldes. Formations Mise à jour : décembre 2013 > PRAXIBAT Ventilation performante Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

10 PHOTOVOLTAÏQUE Lycée Jacques Duhamel 26 av. Charles Laurent Thouverey Dole Contact Tél Dole Audincourt autre plateforme Lycée d Audincourt Audincourt voir fiche correspondante Contexte Alors que nous tendons vers une obligation de recours aux renouvelables dans la réglementation thermique RT 2012, le solaire photovoltaïque deviendra incontournable dans la future réglementation 2020 (Réglementation Bâtiment Responsable) visant des bâtiments à énergie positive. En effet, il sera pris en compte dans le calcul de la performance énergétique finale du bâtiment. Il est donc indispensable que les professionnels connaissent et intègrent les différents paramètres d installation et de mise en service des équipements photovoltaïques, afin de garantir leur fonctionnement optimal, préserver les rendements de production électrique et ainsi consolider l image de qualité du photovoltaïque auprès du grand public. La conditionnalité des aides rend obligatoire la labellisation Quali PV pour l installation de panneaux photovoltaïques. Publics concernés Electriciens, installateurs, couvreurs, charpentiers et zingueurs. Objectifs de formation - Savoir dimensionner une installation photovoltaïque. - Maîtriser l installation de différents types de panneaux solaires photovoltaïques. - Savoir raccorder une installation. - Savoir faire le suivi de la production. - Savoir dépanner une installation. Lycée Duhamel DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

11 en chiffres 400 m² : surface du plateau technique qui héberge la plateforme. 14 : nombre de panneaux photovoltaïques disponibles pour apprendre les bons gestes. Équipements et moyens disponibles nstruction Lycée Duhamel truction s - Deux structures bois, une à deux pans et une monopente, permettent l apprentissage de la pose de différents types de panneaux photovoltaïques et leur raccordement. - Quatre panneaux sont installés sur le toit du bâtiment pour réaliser la mise en service d une installation (câblage de l onduleur et des coffrets de protection), les mesures et la télésurveillance. - Une structure mobile didactique équipée de six panneaux photovoltaïques orientables permet la production et l utilisation de l énergie en site isolé ou l injection de cette énergie sur le réseau (module Habi photovoltaïque). - Une salle multimédia complète la plateforme pour l étude, le dimensionnement et le contrôle d installations photovoltaïques. Formations > Quali PV module Elec > Quali PV module Bât Mise à jour : décembre 2013 Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. Lycée Duhamel DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

12 BOIS ÉNERGIE Lycée Le Corbusier 255 rue Charles Ragmey Lons-le-Saunier Contact Tél Lons-le-Saunier Contexte La plus vieille énergie des hommes optimisée pour économiser Le bois énergie reste de loin l énergie la moins chère. Pour être efficace, une chaudière dont le rendement est proche de 95 % doit être justement dimensionnée et installée. Pour permettre aux maîtres d ouvrage de réaliser des économies s et garanties, il est primordial de savoir dimensionner correctement les installations de chauffage au bois et de maîtriser les nouvelles technologies de fonctionnement des chaudières automatiques au bois. N oublions pas que la RT 2012 impose le recours aux renouvelables. Publics concernés Installateurs, chauffagistes, fabricants, poseurs, techniciens d entreprises de génie climatique et bureaux d études. Objectifs de formation - Connaître les différents combustibles bois et leurs caractéristiques. - Maîtriser le fonctionnement d une chaudière automatique à bois ainsi que les différents modes d approvisionnement. - Savoir installer une chaudière bois et effectuer les raccordements. - Identifier les différentes opérations de maintenance pour assurer un fonctionnement optimal. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

13 en chiffres 6 : nombre de chaudières, de technologies et de puissances différentes, disponibles pour apprendre les bons gestes. 7 : nombre d appareils de mesure proposés sur la plateforme. nstruction truction s Formations > Quali Bois module Eau équipements et moyens disponibles - Différents types de chaudières, de 9 à 30 kw, permettent de maîtriser le fonctionnement, l installation et la maintenance de plusieurs types de matériel. - La plateforme se compose d une chaudière bois à plaquettes KWB de 30 kw, d une chaudière bois bûches Fröling de 25 kw, d une chaudière granulés Hargassner de 15 kw et d une chaudière granulés à condensation Ökofen de 15 kw. - Des outils de mesure tels que des analyseurs de combustion, analyseurs d humidité et hygromètres permettent d apprendre à effectuer le suivi des installations. - Des compteurs d énergie permettent de suivre l évolution des puissances fournies. - Cette plateforme a également pour vocation de réaliser le raccordement hydraulique d une chaudière jusqu au collecteur général avec la mise en place de tous les composants nécessaires. Les équipements spécifiques au chauffage au bois présents sur la plateforme proviennent des sociétés Fröling, Ökofen, Hargassner, KWB et Ravelli. Mise à jour : décembre 2013 Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

14 PAROIS OPAQUES Lycée Pierre-Adrien Pâris 8 rue Mercator Besançon Contact Tél Mouchard Besançon autre plateforme PAROIS OPAQUES (orientation bois) Lycée du bois Mouchard disponible en 2014 Contexte Un bâtiment qui fuit, c est aussi la fuite des économies La maîtrise des fuites d air est devenue essentielle dans les bâtiments d aujourd hui. Elle permet aux bâtiments d atteindre une performance énergétique globale élevée, tout en assurant la pérennité de la structure sur le long terme. En effet, les fuites d air peuvent être à l origine de points de condensation avec des conséquences graves (moisissures, dégradation des enduits, des matériaux bois ) De plus, la RT 2012 demande des obligations de résultats, notamment sur l étanchéité à l air et dans tous les types de bâtiments. Que vous soyez électricien, plâtrier, plombier ou chauffagiste, tous les corps de métiers sont concernés par ce sujet. Il est donc essentiel aujourd hui, que tous les professionnels du bâtiment sachent réaliser une étanchéité à l air de qualité. La plateforme parois opaques permettra aux professionnels de détecter les fuites d air potentielles Publics concernés Artisans, maîtres d œuvre, architectes et bureaux d études. Objectifs de formation - Maîtriser les principes de l étanchéité à l air d un bâtiment. - Connaître les points clés de la mise en œuvre. - Acquérir les gestes techniques de la mise en œuvre. - Connaître les outils de contrôle et d autocontrôle. - Savoir mesurer la qualité de la mise en œuvre en réalisant un autocontrôle. ADEME DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

15 en chiffres 280 m² : surface de l atelier accueillant la plateforme. 10 : nombre de totems disponibles pour apprendre les bons gestes. nstruction truction s Formations > PRAXIBAT Parois opaques Équipements et moyens disponibles - Des totems pédagogiques, composés de deux faces et d un emplacement pour la menuiserie, permettent l apprentissage du geste pour la pose du pare-vapeur et la pose des menuiseries. - Un bâtiment école de 40 m², composé d une toiture inclinée et de lucarnes, permet de traiter les points singuliers et de contrôler le travail réalisé. Une face du bâtiment est composée de différents types de matériaux afin que chaque stagiaire se familiarise avec l ensemble des structures présentes sur le marché. - Une porte soufflante disponible sur la plateforme permet l autocontrôle du travail réalisé tout au long de la formation. - Un ensemble thermographique permet l apprentissage des bonnes pratiques et le maniement de la caméra thermique. - Des matériaux isolants permettent d acquérir les bons gestes pour la mise en œuvre de l isolation thermique. L ensemble des structures bois, mises à disposition sur la plateforme, ont été fabriquées par le lycée Toussaint Louverture à Pontarlier et le CFA Vauban du Bâtiment de Franche-Comté à Besançon. Mise à jour : décembre 2013 Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. L ensemble du matériel présent est mis à disposition par les sociétés Siga, Proclima, Isover et Fluke. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Plateforme Photovoltaïque innovante

Plateforme Photovoltaïque innovante Plateforme Photovoltaïque innovante Dr. Nadine ADRA Transénergie : Identité et activités Fiche d identité Date de création : Janvier 1992 Forme/Capital : S.A. / 76 224 Activité : bureau d études EnR et

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau compétence bâti»

Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau compétence bâti» Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau Page 1 Objectifs pédagogiques Acquérir les connaissances théoriques et pratiques nécessaires au montage en toiture d un système

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016)

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) Programme d Intérêt Général Communauté de communes du pays de Bourgueil «Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) PRESENTATION DU DISPOSITIF:

Plus en détail

Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009)

Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009) Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009) Marché de l entretien-amélioration des bâtiments en 2007 Commissariat général au développement durable - Service

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

L Energie Positive. -Mai 2013- DOSSIER DE PRESSE

L Energie Positive. -Mai 2013- DOSSIER DE PRESSE L Energie Positive -Mai 2013- DOSSIER DE PRESSE Sommaire Edito 3 I- La nouvelle mobilité 4 II- O SiToiT, bouquet de solutions à Energie Positive 7 III - La Cité de l Energie Positive, l école des bons

Plus en détail

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE de nouvelles exigences... Le respect de l'environnement est désormais au cœur de tous les métiers du bâtiment. Chaque professionnel-le doit maîtriser les nouvelles normes et

Plus en détail

Crédit d impôt et Livret de Développement Durable. Deux outils pour financer les projets d amélioration de la performance énergétique des logements

Crédit d impôt et Livret de Développement Durable. Deux outils pour financer les projets d amélioration de la performance énergétique des logements Crédit d impôt et Livret de Développement Durable Deux outils pour financer les projets d amélioration de la performance énergétique des logements Logique des dispositifs Résultats du crédit d impôt Mise

Plus en détail

Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012)

Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012) Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012) Sommaire 1 Un engagement fort du Grenelle de l environnement 1 Calendrier et champ d application 2 Les nouveautés 3 Les exigences 9 Les quatre niveaux

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

COMPRENDRE. Édition : février 2013

COMPRENDRE. Édition : février 2013 L habitat COMPRENDRE 2013 Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.3 À savoir avant de se lancer...4 Trouver l aide adaptée....6 Pour tout contribuable,

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements environnement prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager RENOV LR, le prêt bonifié

Plus en détail

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Domaine : Bâtiment, éco-construction, rénovation Durée : 5 mois ROME : F603 Code AFPA : 9 Objectifs : Poser,

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous :

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous : Maîtres d Ouvrages ou Architectes, Vous cherchez un Bureau d Études tous fluides qui puisse vous accompagner dans la conception et la réalisation des projets que vous menez, que ce soit dans le secteur

Plus en détail

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Jeudi 21 avril : Arrivée à l aéroport de Tamatave vers 16h 28 Accueil et prise de contact avec : Jean Pierre, CCS Tamatave Alain Lefèvre,

Plus en détail

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Concrétiser Cette brochure est destinée aux porteurs de projets de petites

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Nous vous formons. Artisans et Salariés du Bâtiment des Travaux Publics et du Paysage. couvreurs plombiers chauffagistes. développement durable

Nous vous formons. Artisans et Salariés du Bâtiment des Travaux Publics et du Paysage. couvreurs plombiers chauffagistes. développement durable Rhône-Alpes 05 6 Artisans et Salariés du Bâtiment des Travaux Publics et du Paysage Nous vous formons. Afabra, organisme de formation certifié développement développement Développement PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

CATALOGUE DE hformation GAZ

CATALOGUE DE hformation GAZ CATALOGUE DE hformation GAZ 6 Rue des Bonnes Gens 68025 COMAR CEDEX Tél : 03.69.28.89.00 Fax : 03.69.28.89.30 Mail : contact@coprotec.net Site : www.coprotec.net SOMMAIRE PRESENTATION... 3 NOS FORMATIONS

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

Partager son savoir-faire. Créer l avenir.

Partager son savoir-faire. Créer l avenir. Partager son savoir-faire. Créer l avenir. Vous désirez vous perfectionner dans la technologie solaire? La SMA Solar Academy est faite pour vous! SMA France, filiale française de SMA Solar Technology,

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

Rapport d alternance

Rapport d alternance Licence Professionnelle MIE (Maîtriser et Intégrer les Energies) Année 2011 Iut Toulon Var Entreprise Maurel George et Fils SARL Quartier Mauragne 84400 Apt Tuteur entreprise : M. Jean Laurent Maurel Professeur

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER

Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER Sommaire Pratique des entreprises du bâtiment Recherche de formations Formations recensées

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

Soltis Toitures et Isolation Durable

Soltis Toitures et Isolation Durable Soltis Toitures et Isolation Durable Contactez-nous au 02 779 97 12 www.soltis.be info@soltis.be département de Soltis S.A. avenue Général Wahis 16G 1030 Bruxelles Soltis Toitures et Isolation Durable

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE POUR LA FORMATION

VOTRE PARTENAIRE POUR LA FORMATION VOTRE PARTENAIRE POUR LA FORMATION Ensemble pour partager nos compétences CFORMATION14 LA FORMATION NICOLL 3 ORGANISATION DES STAGES 4 INFOS PRATIQUES 6 MODALITÉS D INSCRIPTION 8 BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

Société d ingénierie spécialisée dans la vente de projets clés en main

Société d ingénierie spécialisée dans la vente de projets clés en main Société d ingénierie spécialisée dans la vente de projets clés en main Monsieur, Madame, Le marché français du photovoltaïque s est stabilisé depuis le moratoire de Décembre 2010. Cette consolidation a

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 7 octobre 2009 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Un mode opératoire unique : le 5D Process

Un mode opératoire unique : le 5D Process Un mode opératoire unique : le 5D Process Le groupe OSSABOIS s appuie depuis 28 ans sur un mode constructif basé sur la préfabrication des murs et des charpentes en atelier. Les murs sortent en effet de

Plus en détail

Séminaire sur le bâtiment durale en Haute- Normandie

Séminaire sur le bâtiment durale en Haute- Normandie Séminaire sur le bâtiment durale en Haute- Synthèse de l étude prospective sur les besoins d adaptation structurelle de la filière du bâtiment à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement à l Horizon

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013

CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 Tout savoir sur le Crédit d Impôt 2013 Le livre blanc Crédit d Impôt Développement Durable 2013 présente tout ce que vous devez savoir sur cette aide de l Etat

Plus en détail

Reconnu Garant de l Environnement 2014

Reconnu Garant de l Environnement 2014 Reconnu Garant de l Environnement 2014 Chambre de Métiers et de l'artisanat du Cher Régis Mautré 40 rue Moyenne BP249 18005 BOURGES CEDEX Tél : 02.48.69.70.78 Fax : 02.48.69.70.69 Mail : r.mautre@cm-bourges.fr

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

DERBI Perpignan 2007-06-01. Photovoltaïque intégré

DERBI Perpignan 2007-06-01. Photovoltaïque intégré DERBI Perpignan 2007-06-01 Photovoltaïque intégré Sommaire 2. TENESOL Un acteur français du PV 3. Le photovoltaïque en France 4. Photovoltaïque intégré au bâti produits et innovations 5. Conclusion 2 1

Plus en détail

erdf, Toute la lumière sur nos services

erdf, Toute la lumière sur nos services erdf, Toute la lumière sur nos services ÉDITION 2012 Région Ouest Et l électricité vient à vous Qui sommes - nous? Depuis le 1er juillet 2007, le marché de la production et de la fourniture d électricité

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

FORMATIONS 2013. Professionnels de l immobilier Multi-énergies

FORMATIONS 2013. Professionnels de l immobilier Multi-énergies CataLoguE FORMATIONS 2013 Professionnels du gaz Chaufferies Intervenants en cuisine Locaux professionnels ERP5 Diagnostiqueurs immobiliers Service après-vente Professionnels de l immobilier Multi-énergies

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Pourquoi choisir le granulé de bois?

Pourquoi choisir le granulé de bois? écologique économique Le réseau des PROfessionnels du chauffage aux granulés de bois local confortable Pourquoi choisir le granulé de bois? Les réponses aux questions que vous vous posez Ai-je besoin de

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail