FRANCHE-COMTÉ. énergies renouvelables. DES PLATEFORMES DE FORMATIONs PRATIQUES. bâtiments performants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FRANCHE-COMTÉ. énergies renouvelables. DES PLATEFORMES DE FORMATIONs PRATIQUES. bâtiments performants"

Transcription

1 construction renouvelables construction construction construction renouvelables construction construction renouvelables renouvelables DES S DE FORMATIONs PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment renouvelables renouvelables construction renouvelables FRANCHE-COMTÉ bâtiments performants renouvelables DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

2 DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment FRANCHE-COMTÉ Le programme PRAXIBAT a pour objectif de développer des plateformes pédagogiques d apprentissage par le geste, sur les thèmes de la maîtrise de l énergie et des renouvelables. PRAXIBAT est destiné tant aux élèves des filières techniques qu aux professionnels du bâtiment. La Région Franche-Comté, en partenariat avec l ADEME, l Académie de Besançon et le, développe ces plateformes pédagogiques dans les lycées. L innovation est de mettre très fortement l accent sur les travaux pratiques afin que les stagiaires acquièrent les gestes indispensables aux exigences de l efficacité énergétique. Cet engagement a une résonnance particulière en Franche-Comté, région pionnière en matière de rénovation énergétique performante première signataire d un Plan bâtiment régional avec l Etat. PRAXIBAT Franche-Comté donne rendez-vous aux élèves et aux professionnels du bâtiment sur les plateformes de sept technologies innovantes : isolation des parois opaques, ventilation, éclairage performant, bois énergie, solaire photovoltaïque, solaire thermique et pompe à chaleur. Avec PRAXIBAT, devenez acteurs de la rénovation énergétique performante et de la construction de bâtiments neufs à énergie positive. PRAXIBAT est un programme de l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie (ADEME). ÉCLAIRAGE PERFORMANT PHOTOVOLTAÏQUE PAROIS OPAQUES BOIS ÉNERGIE VENTILATION POMPE À CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE DES PLATeFORMES DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

3 LES S en franche-comté à venir disponible en 2014 POMPE À CHALEUR Lycée Louis Aragon Héricourt Lycée Luxembourg ÉCLAIRAGE PERFORMANT Vesoul onstruction Lycée Denis Diderot Bavilliers PHOTOVOLTAÏQUE es Lycée d Audincourt ruction struction Audincourt Bavilliers Héricourt Vesoul Lycée Jacques Duhamel Dole PAROIS OPAQUES Audincourt Lycée Pierre-Adrien Pâris à venir disponible en 2014 PAROIS OPAQUES (orientation bois) Lycée du bois Mouchard Besançon Besançon Dole VENTILATION Mouchard Lons-le-Saunier Lycée Pierre-Adrien Pâris Besançon BOIS ÉNERGIE à venir Lycée Le Corbusier disponible en 2014 Lons-le-Saunier SOLAIRE THERMIQUE Lycée Montjoux Besançon Lycée Le Corbusier Lons-le-Saunier DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

4 PHOTOVOLTAÏQUE Lycée d Audincourt 6 rue René Girardot Audincourt Contact Tél Dole Audincourt autre plateforme Lycée Jacques Duhamel Dole voir fiche correspondante Contexte Alors que nous tendons vers une obligation de recours aux renouvelables dans la réglementation thermique RT 2012, le solaire photovoltaïque deviendra incontournable dans la future réglementation 2020 (Réglementation Bâtiment Responsable) visant des bâtiments à énergie positive. En effet, il sera pris en compte dans le calcul de la performance énergétique finale du bâtiment. Il est donc indispensable que les professionnels connaissent et intègrent les différents paramètres d installation et de mise en service des équipements photovoltaïques, afin de garantir leur fonctionnement optimal, préserver les rendements de production électrique et ainsi consolider l image de qualité du photovoltaïque auprès du grand public. La conditionnalité des aides rend obligatoire la labellisation Quali PV pour l installation de panneaux photovoltaïques. Publics concernés Professionnels des renouvelables et artisans électriciens. Objectifs de formation - Savoir dimensionner une installation photovoltaïque. - Maîtriser l installation de différents types de panneaux solaires photovoltaïques. - Savoir raccorder une installation. - Savoir faire le suivi de la production. - Savoir dépanner une installation. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

5 en chiffres 120 m² : surface du plateau technique qui héberge la plateforme. 5 : nombre de kits panneaux solaires différents pour apprendre les bons gestes. nstruction truction s Formations > Quali PV module Elec Équipements et moyens disponibles - Différents kits de panneaux solaires avec raccordement aux onduleurs et au réseau électrique favorisent la compréhension du fonctionnement des panneaux, de chaque équipement spécifique et l apprentissage du suivi des installations. - Différents supports de toitures, représentatives des toitures locales (tuiles, toit terrasse ), permettent aux professionnels d être confrontés à la réalité lors de la pose des panneaux. - Différents types de poses (intégration, superposition) sont diponibles pour l apprentissage des bons gestes de pose. - La présence de chalets extérieurs favorise la pose de panneaux en conditions réelles et le raccordement avec prise en compte de l étanchéité à l air. - Le logiciel PVsyst permet de calculer le dimensionnement des différents types d installation. Les équipements spécifiques à l apprentissage du solaire photovoltaïque présents sur la plateforme proviennent des sociétés Voltec, Dimos et PVsyst. Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. Mise à jour : décembre 2013 DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

6 ÉCLAIRAGE PERFORMANT Lycée Denis Diderot Rue Rond d Alembert Bavilliers Bavilliers Contact Tél Contexte Eclairons juste Enjeu majeur de nos bâtiments à basse consommation d énergie, l éclairage est un poste de dépense qui prend de l importance et pèse de plus en plus sur les factures des maîtres d ouvrage. On notera d ailleurs que la méthode de calcul de la RT 2012 prend déjà en compte l éclairage dans le résultat final de la consommation énergétique du bâtiment. Nous connaissons aujourd hui de nombreuses technologies d éclairage aux contraintes et performances diverses. La plateforme «Éclairage performant», où tous les tests sont permis, permet aux entreprises de maîtriser l ensemble de ces technologies et de proposer à leurs clients un éclairage optimal, en termes de consommation, de coût et de confort. Publics concernés Artisans, électriciens, installateurs, bureaux d études et architectes. Objectifs de formation - Connaître les technologies existantes. - Connaître la réglementation et les normes relatives à la qualité de l éclairage et à la sobriété énergétique. - Maîtriser la méthodologie de diagnostic. - Maîtriser les paramètres clés d une installation performante. - Savoir poser et mettre en œuvre les équipements d éclairage en s assurant du maintien de l étanchéité à l air. - Savoir établir les bilans énergétiques et mesurer la performance énergétique d un système. - Savoir évaluer le coût d une installation d éclairage. - Connaître les systèmes de gestion de l éclairage dans les bâtiments. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

7 en chiffres 7 : nombre d appareils de mesure disponibles sur la plateforme. 5 : box de démonstration d éclairages. nstruction truction s Formations Mise à jour : décembre 2013 > Concevoir et installer un éclairage performant (labellisation PRAXIBAT ) > Éclairage performant : maîtriser les paramètres clés d une installation performante > Éclairage performant et gestion d éclairage Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. Équipements et moyens disponibles - Une salle noire de 30 m² permet, à travers différents tests, d apprécier les effets de la luminance. - Les espaces de démonstration représentent les différentes pièces d un bâtiment (salle de bain, bureau, salon). Ils ont pour objectif d identifier le rendu des couleurs en fonction de différents types d éclairage. - Des appareils de mesure, tels que luminance-mètre, luxmètre, radiomètre, wattmètre et énergie-mètre sont disponibles sur la plateforme afin de se sensibiliser à leur utilisation et comprendre leur mode de fonctionnement. - Une gamme étendue de lampes de diverses puissances ainsi que divers luminaires favorisent la démonstration et la compréhension du matériel existant sur le marché. - Un dispositif de simulation permet d initier aux systèmes de gestion de l éclairage. Les équipements spécifiques à l éclairage performant présents sur la plateforme proviennent des sociétés Rubin & Lacaque et Speec SA. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

8 VENTILATION Lycée Pierre-Adrien Pâris 8 rue Mercator Besançon Besançon Contact Tél Contexte Un bâtiment performant respire efficacement La ventilation permet d assurer une bonne qualité de l air intérieur des bâtiments. Elle permet de préserver la santé des utilisateurs, la performance énergétique et la structure des bâtiments. Aujourd hui, la ventilation doit se faire avec un minimum de pertes d énergie. À cet effet, des équipements très performants permettent de récupérer plus de 90 % des calories liées au renouvellement de l air intérieur. Cependant, une mauvaise installation peut diviser par plus de deux l efficacité du système de récupération de chaleur. La plateforme ventilation aidera les professionnels à garantir un niveau de performance élevé de ces équipements et à conseiller les maîtres d ouvrage. Publics concernés Artisans, installateurs, architectes et bureaux d études. Objectifs de formation - Comprendre les enjeux d une ventilation performante et son fonctionnement. - Connaître les points clés de la mise en œuvre. - Mettre en avant les bonnes pratiques de montage. - Acquérir les gestes techniques de la mise en œuvre. - Connaître les outils de contrôle et d autocontrôle. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

9 en chiffres 5 : nombre de modules double flux et simple flux disponibles pour l apprentissage. 1 : kit didactique pour comprendre le fonctionnement de la ventilation simple flux et double flux. Équipements et moyens disponibles nstruction truction s - Un bâtiment laboratoire dédié à la ventilation permet de comprendre les enjeux de la VMC et de réaliser des exercices pratiques grâce à des mises en situations. - Les kits VMC simple flux et double flux permettent d acquérir les gestes pour le montage des VMC. - L association de la plateforme ventilation performante à la plateforme parois opaques permet d intégrer les enjeux liés à l étanchéité à l air dans le poste de la VMC. Les équipements spécifiques de ventilation présents sur la plateforme proviennent des sociétés Atlantic, Zehnder et Aldes. Formations Mise à jour : décembre 2013 > PRAXIBAT Ventilation performante Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

10 PHOTOVOLTAÏQUE Lycée Jacques Duhamel 26 av. Charles Laurent Thouverey Dole Contact Tél Dole Audincourt autre plateforme Lycée d Audincourt Audincourt voir fiche correspondante Contexte Alors que nous tendons vers une obligation de recours aux renouvelables dans la réglementation thermique RT 2012, le solaire photovoltaïque deviendra incontournable dans la future réglementation 2020 (Réglementation Bâtiment Responsable) visant des bâtiments à énergie positive. En effet, il sera pris en compte dans le calcul de la performance énergétique finale du bâtiment. Il est donc indispensable que les professionnels connaissent et intègrent les différents paramètres d installation et de mise en service des équipements photovoltaïques, afin de garantir leur fonctionnement optimal, préserver les rendements de production électrique et ainsi consolider l image de qualité du photovoltaïque auprès du grand public. La conditionnalité des aides rend obligatoire la labellisation Quali PV pour l installation de panneaux photovoltaïques. Publics concernés Electriciens, installateurs, couvreurs, charpentiers et zingueurs. Objectifs de formation - Savoir dimensionner une installation photovoltaïque. - Maîtriser l installation de différents types de panneaux solaires photovoltaïques. - Savoir raccorder une installation. - Savoir faire le suivi de la production. - Savoir dépanner une installation. Lycée Duhamel DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

11 en chiffres 400 m² : surface du plateau technique qui héberge la plateforme. 14 : nombre de panneaux photovoltaïques disponibles pour apprendre les bons gestes. Équipements et moyens disponibles nstruction Lycée Duhamel truction s - Deux structures bois, une à deux pans et une monopente, permettent l apprentissage de la pose de différents types de panneaux photovoltaïques et leur raccordement. - Quatre panneaux sont installés sur le toit du bâtiment pour réaliser la mise en service d une installation (câblage de l onduleur et des coffrets de protection), les mesures et la télésurveillance. - Une structure mobile didactique équipée de six panneaux photovoltaïques orientables permet la production et l utilisation de l énergie en site isolé ou l injection de cette énergie sur le réseau (module Habi photovoltaïque). - Une salle multimédia complète la plateforme pour l étude, le dimensionnement et le contrôle d installations photovoltaïques. Formations > Quali PV module Elec > Quali PV module Bât Mise à jour : décembre 2013 Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. Lycée Duhamel DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

12 BOIS ÉNERGIE Lycée Le Corbusier 255 rue Charles Ragmey Lons-le-Saunier Contact Tél Lons-le-Saunier Contexte La plus vieille énergie des hommes optimisée pour économiser Le bois énergie reste de loin l énergie la moins chère. Pour être efficace, une chaudière dont le rendement est proche de 95 % doit être justement dimensionnée et installée. Pour permettre aux maîtres d ouvrage de réaliser des économies s et garanties, il est primordial de savoir dimensionner correctement les installations de chauffage au bois et de maîtriser les nouvelles technologies de fonctionnement des chaudières automatiques au bois. N oublions pas que la RT 2012 impose le recours aux renouvelables. Publics concernés Installateurs, chauffagistes, fabricants, poseurs, techniciens d entreprises de génie climatique et bureaux d études. Objectifs de formation - Connaître les différents combustibles bois et leurs caractéristiques. - Maîtriser le fonctionnement d une chaudière automatique à bois ainsi que les différents modes d approvisionnement. - Savoir installer une chaudière bois et effectuer les raccordements. - Identifier les différentes opérations de maintenance pour assurer un fonctionnement optimal. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

13 en chiffres 6 : nombre de chaudières, de technologies et de puissances différentes, disponibles pour apprendre les bons gestes. 7 : nombre d appareils de mesure proposés sur la plateforme. nstruction truction s Formations > Quali Bois module Eau équipements et moyens disponibles - Différents types de chaudières, de 9 à 30 kw, permettent de maîtriser le fonctionnement, l installation et la maintenance de plusieurs types de matériel. - La plateforme se compose d une chaudière bois à plaquettes KWB de 30 kw, d une chaudière bois bûches Fröling de 25 kw, d une chaudière granulés Hargassner de 15 kw et d une chaudière granulés à condensation Ökofen de 15 kw. - Des outils de mesure tels que des analyseurs de combustion, analyseurs d humidité et hygromètres permettent d apprendre à effectuer le suivi des installations. - Des compteurs d énergie permettent de suivre l évolution des puissances fournies. - Cette plateforme a également pour vocation de réaliser le raccordement hydraulique d une chaudière jusqu au collecteur général avec la mise en place de tous les composants nécessaires. Les équipements spécifiques au chauffage au bois présents sur la plateforme proviennent des sociétés Fröling, Ökofen, Hargassner, KWB et Ravelli. Mise à jour : décembre 2013 Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

14 PAROIS OPAQUES Lycée Pierre-Adrien Pâris 8 rue Mercator Besançon Contact Tél Mouchard Besançon autre plateforme PAROIS OPAQUES (orientation bois) Lycée du bois Mouchard disponible en 2014 Contexte Un bâtiment qui fuit, c est aussi la fuite des économies La maîtrise des fuites d air est devenue essentielle dans les bâtiments d aujourd hui. Elle permet aux bâtiments d atteindre une performance énergétique globale élevée, tout en assurant la pérennité de la structure sur le long terme. En effet, les fuites d air peuvent être à l origine de points de condensation avec des conséquences graves (moisissures, dégradation des enduits, des matériaux bois ) De plus, la RT 2012 demande des obligations de résultats, notamment sur l étanchéité à l air et dans tous les types de bâtiments. Que vous soyez électricien, plâtrier, plombier ou chauffagiste, tous les corps de métiers sont concernés par ce sujet. Il est donc essentiel aujourd hui, que tous les professionnels du bâtiment sachent réaliser une étanchéité à l air de qualité. La plateforme parois opaques permettra aux professionnels de détecter les fuites d air potentielles Publics concernés Artisans, maîtres d œuvre, architectes et bureaux d études. Objectifs de formation - Maîtriser les principes de l étanchéité à l air d un bâtiment. - Connaître les points clés de la mise en œuvre. - Acquérir les gestes techniques de la mise en œuvre. - Connaître les outils de contrôle et d autocontrôle. - Savoir mesurer la qualité de la mise en œuvre en réalisant un autocontrôle. ADEME DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

15 en chiffres 280 m² : surface de l atelier accueillant la plateforme. 10 : nombre de totems disponibles pour apprendre les bons gestes. nstruction truction s Formations > PRAXIBAT Parois opaques Équipements et moyens disponibles - Des totems pédagogiques, composés de deux faces et d un emplacement pour la menuiserie, permettent l apprentissage du geste pour la pose du pare-vapeur et la pose des menuiseries. - Un bâtiment école de 40 m², composé d une toiture inclinée et de lucarnes, permet de traiter les points singuliers et de contrôler le travail réalisé. Une face du bâtiment est composée de différents types de matériaux afin que chaque stagiaire se familiarise avec l ensemble des structures présentes sur le marché. - Une porte soufflante disponible sur la plateforme permet l autocontrôle du travail réalisé tout au long de la formation. - Un ensemble thermographique permet l apprentissage des bonnes pratiques et le maniement de la caméra thermique. - Des matériaux isolants permettent d acquérir les bons gestes pour la mise en œuvre de l isolation thermique. L ensemble des structures bois, mises à disposition sur la plateforme, ont été fabriquées par le lycée Toussaint Louverture à Pontarlier et le CFA Vauban du Bâtiment de Franche-Comté à Besançon. Mise à jour : décembre 2013 Consultez le site Internet du Pôle énergie Franche-Comté pour connaître le détail des formations PRAXIBAT. L ensemble du matériel présent est mis à disposition par les sociétés Siga, Proclima, Isover et Fluke. DES S DE FORMATIONS PRATIQUES Pour la montée en compétences des professionnels du bâtiment

Catalogue. Formations 2016

Catalogue. Formations 2016 Catalogue Formations 2016 Notre association Association technique, le CRER concrétise une vraie dynamique de développement de l efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Le CRER est une interface

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 Qui sommes-nous? Association technique, le CRER concrétise depuis 20 ans, une volonté de passer à l acte dans les domaines de la sobriété énergétique, de l efficacité énergétique,

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

PRAXIBAT. L'apprentissage par le geste. l outil de formation des professionnels

PRAXIBAT. L'apprentissage par le geste. l outil de formation des professionnels PRAXIBAT l outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement,et durables L'apprentissage par le geste PRAXIBAT l outil de formation des

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie Solutions didactiques Énergies renouvelables & gestion de l énergie Présentation Objectifs La filière des économies d énergies et des énergies renouvelables se met en place. Les entreprises et collectivités

Plus en détail

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Assainissement énergétique Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Confort thermique 3 Aspects d un assainissement Dans une maison ancienne non assainie, environ 85

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique DOSSIER DE PRESSE MARS 2015 ALLIANCE & CONFORT+ Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique www.fcba.fr Cheminées Poujoulat, leader européen des systèmes

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

Résultat de la recherche des formations

Résultat de la recherche des formations Résultat de la recherche des formations Impression à partir du site https://formationbatimentdurable.picardie.fr le 26/01/2016.Accéder aux résultats de la recherche Résultat de votre recherche de formations

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Formation Permettre l'accès à la certification et/ou la recertification du DPE sans mention pour réaliser des : DPE d'habitations individuelles et de

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive.

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive. Mardi 20 Novembre 2012 Démarche du projet Cette maison est un projet personnel, pour accueillir 4 personnes. Le choix du lieu d implantation a été important par rapport au lieu de travail afin de diminuer

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL Energie Espace Saint-Germain 30 avenue du général Leclerc 38200 Vienne Bureau d études techniques Efficacité énergétique et Energies Renouvelables DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL ENERGIE

Plus en détail

Former Accompagner Innover

Former Accompagner Innover Former Accompagner Innover Pour une maîtrise durable de l énergie 1 Former Innover Accompagner Depuis 2 Notre Système Management Qualité traduit un réel engagement de valeurs. La certification ISO 9001

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE 72 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE Guide de choix de vos formations MAÎTRISER LES

Plus en détail

L Espace Info Energie 72

L Espace Info Energie 72 L Espace Info Energie 72 Un dispositif national... LE SERVICE ESPACE INFO ENERGIE La mission première des conseillers INFO ENERGIE est de proposer aux particuliers, petites entreprises et petites collectivités

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE, RETROUVER LE CONFORT ET REDUIRE LA FACTURE DE TRAVAU D AMELIORATION DE PERFORMANCES ENERGETIQUE Un investissement divisé par 4 Pour 100 % de satisfaction Le conseil en

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS OBJECTIFS GENERAUX DANS UN CONTEXTE D OFFRE GLOBALE

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION CONTINUE BTP CFA VIENNE

L OFFRE DE FORMATION CONTINUE BTP CFA VIENNE L OFFRE CONTINUE BTP CFA VIENNE www.btp-formation-poitiers.fr PLATEFORME PRAXIBAT «Ventilation» PLATEFORME PRAXIBAT «Cellule d étanchéité : Essais & Mesures» PLATEFORME PRAXIBAT «Enveloppe» PLATEFORMES

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

Offre de formation «Etanchéité à l air»

Offre de formation «Etanchéité à l air» Offre de formation «Etanchéité à l air» Nom de l Organisme de Formation Coordonnées Présentation du module de formation étanchéité à l air Objectifs/ Contenus/Support Pédagogique SALOLA ENVIRONNEMENT 21

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 SOMMAIRE 1 QU EST QUE LA MENTION RGE? 2 POURQUOI OBTENIR LA MENTION RGE? 3 COMMENT DEVENIR RGE?

Plus en détail

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR > TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES L ENJEU FORMATION 300 formations pour réussir La transition énergétique est une chance Les opportunités de cette transition

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

Performance énergétique et qualité environnementale

Performance énergétique et qualité environnementale 1 Performance énergétique et qualité environnementale Répertoire des formations continues «courtes» dispensées en Mayenne Isolation et Enveloppe du bâtiment Mai 2014 Efficacité énergétique Qualification

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION 102 ) 01 46 83 60 80 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION CLIMATISATION ET VENTILATION Guide de choix

Plus en détail

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable un salon bâtiment bois énergies Eurexpo Lyon France 4>6 mars 2015 Pourquoi exposer? > Une offre large à l heure des marchés porteurs

Plus en détail

Nouvelle usine éco-responsable

Nouvelle usine éco-responsable Nouvelle usine éco-responsable Bibal investit dans un bâtiment d avenir Pour gérer sa croissance tout en respectant l environnement, Philippe BERTRAND, PDG des Cafés BIBAL, a pris le parti de construire

Plus en détail

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux 1 «CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux Dans le cadre de la réhabilitation d une chaufferie d un bâtiment tertiaire

Plus en détail

EFFICIENCE Choisissez la haute performance Bois Énergie

EFFICIENCE Choisissez la haute performance Bois Énergie EFFICIENCE Choisissez la haute performance Bois Énergie Priorité à la performance énergétique La Réglementation Thermique 2012 et les objectifs de performance énergétique, au cœur des enjeux du bâtiment,

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION POUJOULAT. www.poujoulat.be/formation

CENTRE DE FORMATION POUJOULAT. www.poujoulat.be/formation CENTRE DE FORMATION POUJOULAT www.poujoulat.be/formation Environnement Prestations énergétiques des bâtiments Énergies renouvelables VOS MÉTIERS SE TRANSFORMENT, POUJOULAT VOUS ACCOMPAGNE DANS VOTRE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu Aides financières étatiques 2013 2016 www.myenergy.lu myenergy infopoint Hotline 8002 11 90 Le ministère du Développement Durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Plateforme Photovoltaïque innovante

Plateforme Photovoltaïque innovante Plateforme Photovoltaïque innovante Dr. Nadine ADRA Transénergie : Identité et activités Fiche d identité Date de création : Janvier 1992 Forme/Capital : S.A. / 76 224 Activité : bureau d études EnR et

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN Réhabilitation thermique habitat collectif Les mercredi de l info du 22 février 2012 Bernard CHEMIN 1 Un ensemble construit en 1976 composé de 5 bâtiments 2 3 Ponts thermiques Performances initiale Répartitions

Plus en détail

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

TRAVERSÉES DE CONDUITS DE CHEMINÉE

TRAVERSÉES DE CONDUITS DE CHEMINÉE ÉTANCHÉITÉ À L AIR TRAVERSÉES DE Les produits que nous allons vous présenter dans ce fascicule concernent les traversées de conduits de cheminée à travers un plafond qui donne sur un espace non chauffé

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés L isolation des bâtiments RT 2012 Support : «maison» Manipulations TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1 B2 B3 B4 C1 C2 D1

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

L'étanchéitéàl'air, un défi collectif Focus technique : la formation

L'étanchéitéàl'air, un défi collectif Focus technique : la formation L'étanchéitéàl'air, un défi collectif Focus technique : la formation Le Pôle Bâtiments Basse Consommation Une initiative ancrée dans la stratégie locale et en lien avec le Pôle de Compétitivité Energivie

Plus en détail

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Le progiciel FISA, très répandu dans les bureaux d étude thermique, permet les calculs thermiques dans les bâtiments neufs et existants

Plus en détail

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus Le fonctionnement thermique d un bâtiment Le coût d un bâtiment RT 2012 / Passivhaus Le concept du Passivhaus La conception L outil de calculs Les contrôles Les mesures (garantir les consommations) La

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT?

COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT JUILLET 2015 COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? SOMMAIRE 1. QU EST-CE QUE LA MENTION RGE? 2. POURQUOI OBTENIR LA MENTION RGE? Page 04 Page 06

Plus en détail

BBC*, suivez le guide!

BBC*, suivez le guide! BBC*, suivez le guide! Les bons réflexes à avoir dans un logement performant *Bâtiment Basse Consommation Le BBC, c est quoi? Votre logement se situe dans un Bâtiment Basse Consommation qui consomme peu

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison Hibou Avec Maisons CTVL MAISON HIBOU FOUSSE INDUSTRIES

Plus en détail

RENOVER SANS SE RUINER

RENOVER SANS SE RUINER Réglementation thermique 2012 RENOVER SANS SE RUINER Alban RAFFRAY, Directeur Département Energie SDEC Energie Jérémy BREDIN, Ingénieur Energie SDEC Energie Page 1 2 février 2011 RT 2012 Accompagnement

Plus en détail

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE Démarche pour l obtention de la mention RGE juin 2014 L Eco-conditionnalité Pour plus de lisibilité pour les particuliers Accumulation de labels, qualifications,.. Les aides éco-conditionnées : Pour une

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

GAGNEZ DU TEMPS, EN VOUS FORMANT!

GAGNEZ DU TEMPS, EN VOUS FORMANT! 2012 2nd semestre 2012 Calendrier de vos FORMATIONS Pour être plus forts dans votre métier Pour gagner de nouveaux marchés Pour avoir une longueur d avance N hésitez pas, Venez vous former! > Renseignements

Plus en détail

Devenir : Les formations en Champagne-Ardenne pour justifier de sa compétence technique dans le cadre d un dossier RGE Travaux

Devenir : Les formations en Champagne-Ardenne pour justifier de sa compétence technique dans le cadre d un dossier RGE Travaux www.arcad-ca.fr 19/09/2014 Devenir : Les formations en Champagne-Ardenne pour justifier de sa compétence technique dans le cadre d un dossier RGE Travaux SOMMAIRE 1 LES DIFFFERENTS MODULES DE FORMATION

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2014 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE Partenaire de : IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS

Plus en détail