L Eco-label Européen - Développement et Communication

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Eco-label Européen - Développement et Communication"

Transcription

1 L Eco-label Européen - Développement et Communication Cécile des Abbayes European Eco-label Helpdesk c/o BIO Intelligence Service Utopies Paris, 27 Mai 2005

2 BIO Intelligence Service: Conseil Environnement et Santé sur les produits Labellisation écologique Eco-profils Etiquetage santé Argumentaires scientifiques Lettre d information Formations CRÉER L INFORMATION ENVIRONNEMENT COMMUNIQUER SANTÉ EXPLOITER Evaluations environnementales Analyse de cycle de vie ; méthodes semiquantitatives etc. Evaluation nutritionnelle des aliments Audit nutritionnel ; valeur santé des produits Analyses technico-économiques coût-efficacité Veille & Benchmarking Technologies, Produits, Marchés Assistance scientifique Systèmes d information, indicateurs Eco-conception Etudes ; Développement ; logiciels Achats éco-responsables Haute Qualité Environnementale des bâtiments Elaboration et mise en œuvre HQE Outils d aide à la décision Marketing Environnement et Santé EC European Eco-label Helpdesk 2

3 Contenu de la présentation _1. Présentation de l Eco-label européen Qu est-ce qu un Eco-label? Les Eco-labels existant en Europe La Fleur L Eco-label de l Union Européenne 2. Dans quelle mesure l Eco-label européen a-t-il tiré les pratiques environnementales des entreprises vers le haut? 3. Comment les entreprises communiquent-elles sur leur Eco-label? 4. La Flower Week 2004 EC European Eco-label Helpdesk 3

4 Qu est-ce qu un Eco-label? Normes de la série ISO régissant l étiquetage environnemental: Type I: Eco-label: Marque officielle de reconnaissance des avantages environnementaux des produits qui les portent. C est une approche globale et volontaire. Le respect des exigences est contrôlé par un organisme de certification. Les exigences d attribution de l Eco-label concernent à la fois la qualité d usage du produit et ses caractéristiques environnementales. Type II: auto-déclaration environnementale: à la seule responsabilité du fabricant ou du distributeur Type III: Eco-profil: comparaison des impacts environnementaux d un produit donné par rapport à un produit de référence, suite à une étude d Analyse de Cycle de Vie et une revue critique EC European Eco-label Helpdesk 4

5 Différence approche site / approche produit Approche site / management environnemental: garantie de l amélioration continue des pratiques environnementales Approche produit: l Eco-label garantit la performance environnementale et technique du produit EC European Eco-label Helpdesk 5

6 Les principaux Eco-labels existant en Europe La Fleur (Union Européenne): 23 groupes de produits, 248 licences, 2500 produits NF Environnement (France): 19 groupes de produits L Ange Bleu (Allemagne): 80 groupes de produits, 710 licences, 3800 produits et services Le Nordic Swan (Norvège, Suède, Danemark, Finlande): 60 groupes de produits, 683 licences Le Milieukeur (Pays-Bas): 40 groupes de produits en non-alimentaire, 21 en alimentaire L Eco-label autrichien (Umweltzeichen) (Autriche): 45 groupes de produits EC European Eco-label Helpdesk 6

7 Situation Mai 2005: 23 GPs Produits de nettoyage Appareils électriques Produits en papier Maison et jardin Habillement Tourisme Lubrifiants Lubrifiants Nettoyants multi-usages Détergents pour lave-vaisselle Liquides Lave-vaisselle vaisselle Pompes Lessives à chaleur (bientôt) Ampoules Papier Savons à copier et shampoings électriques et papier graphique (bientôt) Papier PCs imprimé (bientôt) Matelas Ordinateurs Papier absorbant portables Mobilier Réfrigérateurs (bientôt) Revêtements Vêtements Télévisions de sol durs Peintures Chaussures Aspirateurs et vernis d intérieur Hébergements touristiques Amendements Lave-linge pour sols Campings Tissu d ameublement Lubrifiants EC European Eco-label Helpdesk 7

8 La gestion de la Fleur: le EUEB Organismes compétents Forum de Consultation Commission européenne Rôle Implémentation de la Fleur au niveau national Elaboration des critères Rôle Assure une participation équilibrée de toutes les parties intéressées Rôle Secrétariat Qui? EU + Pays Candidats et non-eu Ministère de l environnement Agence de l environnement Eco-label nationaux Qui? Industrie (UNICE, UEAPME) Distributeurs (Eurocommerce) ONGs environnementales (EEB) Associations de consommateurs (BEUC) EC European Eco-label Helpdesk 8

9 Un label écologique reconnu pour sa qualité dans le monde entier au prix d une lenteur administrative Lenteur administrative 23 GPs en 15 ans EUEB: environ 50 personnes, 4 réunions officielles par an CE: traduction, réglementation, appels d offres Reconnaissance européenne et internationale Le label est reconnu et implémenté dans toute l UE-25 La qualité scientifique et technique des critères d obtention du label est reconnue L Eco-label européen est recommandé par des ONGs de consommateurs et de protection de l environnement Reconnaissance au-delà de l Europe: Par des producteurs, pour améliorer leur image /business Par des organisations internationales EC European Eco-label Helpdesk 9

10 Contenu de la présentation _1. Présentation de l Eco-label européen 2. Dans quelle mesure l Eco-label européen a-t-il tiré les pratiques environnementales des entreprises vers le haut? 3. Comment les entreprises communiquent-elles sur leur Eco-label? EC European Eco-label Helpdesk 10

11 Amélioration des pratiques environnementales des entreprises L Eco-label est un ensemble de critères environnementaux et techniques bien précis et non une démarche d amélioration continue -> les résultats sont facilement mesurables L amélioration pour l environnement est donc directement liée: Au nombre d entreprises titulaires de l Eco-label Au nombre de produits vendus aux consommateurs / entreprises EC European Eco-label Helpdesk 11

12 Environmental benefits of the Flower _With a 5% market share within the EU: RESOURCE SAVED /AVOIDED PER YEAR Electricity CO2 produced from energy use Water use Reduced use of hazardous substances Material savings (other than hazardous substances) Reduced discharges to water Reduced air pollution Amount saved per year 14,700,000 kwh 9,318,000 tonnes CO2 12,285,000 million litres 13,800 tonnes 530,700 tonnes 30,400 tonnes COD 17,500 tonnes pollutants Consumers can be directly rewarded for their purchase Example: «Purchasing 1 eco-labelled lightbulb avoids the emission of 50 kg CO 2 in the air» _The Flower provides environmental credible sales arguments Source: «The Directs and Indirects benefits of the Eco-label», AEAT in Confidence, 2004 EC European Eco-label Helpdesk 12

13 Health benefits of the Flower _Eco-label criteria: reduction/prevention of risks to human health related to the use of hazardous substances BEUC (the European Consumers Organisation) study: the EU Eco-label Less hazardous chemicals in everyday consumer products, 2004 Consumers can reduce their exposure to potentially dangerous chemicals by choosing products with the EU Eco-label Consumers feel more and more concerned by the chemicals contained in the products they use. There is a demand for safe products, provided that they bear a reliable label More information: EC European Eco-label Helpdesk 13

14 Content of the presentation _1. Présentation de l Eco-label européen 2. Dans quelle mesure l Eco-label européen a-t-il tiré les pratiques environnementales des entreprises vers le haut? 3. Comment les entreprises communiquent-elles sur leur Eco-label? 4. La Flower Week 2004 EC European Eco-label Helpdesk 14

15 Utilisation de l Eco-label européen Question initialement posée: «comment les entreprises peuvent-elles utiliser l Eco-label européen pour promouvoir leurs produits verts?» Les cas où les entreprises ont des produits qui répondent déjà aux critères de l Eco-label européen ne sont pas les plus nombreux La plupart du temps des investissements sont nécessaires pour modifier process/ formulation La question est donc plutôt : «pourquoi et comment les entreprises choisissent-elles de communiquer sur des produits éco-labellisés?» EC European Eco-label Helpdesk 15

16 Comment les entreprises communiquent-elles sur leur Eco-label? Les moyens fournis par la CE Usage du logo «Allégations» environnementales Par ex., pour une lessive: «Contribue à réduire la pollution de l eau» «Contribue à réduire la consommation de ressource» Conseils pour une utilisation respectueuse de l environnement «Green Store», catalogue en ligne des produits éco-labellisés (facultatif) Disponible en 11 langues Accès personnalisé pour chaque titulaire 250, 000 hits par mois Chaque titulaire bénéficie des actions de communication / marketing organisées par la CE, les ONGs, etc. EC European Eco-label Helpdesk 16

17 Search engine EC European Eco-label Helpdesk 17

18 Example: Coop Italia (1/2) EC European Eco-label Helpdesk 18

19 Example: Coop Italia (2/2) EC European Eco-label Helpdesk 19

20 Comment les entreprises communiquent-elles sur leur Eco-label? Communication B2B Importante demande de produits éco-labellisés: les achats écoresponsables Entreprises privées Acheteurs publics: nouvelles directives européennes en 2004 réformant le code des achats publics, permettant d intégrer des considérations environnementales dans les spécifications techniques et les critères de sélection des offres. Importance Italie, France, Danemark Communication envers les grands distributeurs européens Beaucoup de produits éco-labellisés sont disponibles sous marques de distributeurs Les PMEs produisant pour MDD utilisent l Eco-label comme un avantage marketing pour être distribuées sous marque verte Utilisation de l Eco-label par des entreprises non-européennes pour rentrer dans le marché européen EC European Eco-label Helpdesk 20

21 Comment les entreprises communiquent-elles sur leur Eco-label? Communication B2C Grande variété de situations selon les pays: sensibilité environnementale, connaissance de l Eco-label, visibilité de l Eco-label pour un groupe de produits donné Grande variété dans les modes de communication: Salons Eco-citoyens, réseaux Communication spécifique pour les hôtels Produits vendus en grande distribution: Bénéficient des recommendations des ONGs, organisations publiques, livres, magazines, etc. sur les modes de consommation durable Bénéficient des campagnes d information européennes EC European Eco-label Helpdesk 21

22 Content of the presentation _1. Présentation de l Eco-label européen 2. Dans quelle mesure l Eco-label européen a-t-il tiré les pratiques environnementales des entreprises vers le haut? 3. Comment les entreprises communiquent-elles sur leur Eco-label? 4. La Flower Week 2004 EC European Eco-label Helpdesk 22

23 La Flower Week 2004: principe Initiateur: Agence de l Environnement du Danemark Partenaires: Suède, Autriche, Belgique, France, Italie, Pays-Bas et Danemark (Finlande et Norvège) Principe: campagne en 2 phases, ciblant à la fois l offre et la demande: Quasiment aucun produit éco-labellisé dans certains pays -> inutile de cibler les consommateurs uniquement. 2 premières années consacrées à convaincre des producteurs de demander l Eco-label avec la Flower Week en «carotte» et à obtenir le financement LIFE-Environnement Semaine Eco-label: Octobre 2004 EC European Eco-label Helpdesk 23

24 La Flower Week 2004: financement Utilisation du programme LIFE- Environnement: Application longue et compliquée: consultant externe ( euros) Budget Flower Week % Union européenne 50% autres Budget obtenu: Pas assez pour une communication de masse (spots TV, etc.) Austria Belgium Denmark France Italy Budget par habitant (10-3 euros / hab) Sweden The Netherlands Idée: communication en réseau, avec le relais de producteurs, distributeurs et ONGs EC European Eco-label Helpdesk 24

25 Phase 1: principes et objectifs Objectifs: augmentation du nombre de licences: de 100% pour les pays ayant 4 licences ou moins de 50% pour les pays ayant 8 licences ou moins de 25% pour les pays ayant plus de 8 licences Moyens: Dialogue avec producteurs, distributeurs et fédérations industrielles Création d un système de financement pour ONGs BEUC: étude, workshop et guide («The European Eco-label - Less hazardous chemicals in everyday consumer products») EEB: étude et workshop EC European Eco-label Helpdesk 25

26 Phase 2: principes et objectifs Groupe cible: consommateurs entre 25 et 60 ans, avec enfants, revenus moyens, haut niveau de consommation et haut niveau d éducation Objectifs: Pays où le niveau de reconnaissance de la Fleur n est pas connu: atteindre minimum 5% pour le groupe cible Pays où le niveau de reconnaissance de la Fleur est connu: + 25% par rapport à la dernière mesure EC European Eco-label Helpdesk 26

27 Activités durant la Flower Week (Europe) Activités pour les écoliers: Quiz Internet (AT) Jeux (IT) Eco-labellisation d une école (SE) Media et PR: Conférences de presse: articles magazines Campagne radio (BE) Vidéo sur la production des textiles en Asie (pays scandinaves) Apparitions dans programmes TV (FI et FR) Magasins: Flyers, brochures, stop-rayons Défilés de mode (FI) Participants: 9 Etats membres 40 distributeurs 50 ONGs 77 entreprises 83 organisations publiques Divers Vidéos dans avions de la compagnie Mytravel (Pays Scandinaves) Distribution d un kit Eco-label pour les familles dans les maternités (NO) Exhibitions d ONGs pendant la Nuit Blanche à Copenhague (DK) EC European Eco-label Helpdesk 27

28 Activités durant la Flower Week (France) Promotions dans les magasins Cora (25), Leroy-Merlin (90), Monoprix (250) Marketing viral (bannières sur Yahoo) Site Internet et Eco-pétition Annonce dans des magazines féminins Campagne dans les restoroutes Autogrill Actions d ONGs EC European Eco-label Helpdesk 28

29

30

31

32

33

34

35

36

37 The Flower Week 2004: results and statistics 60 Number of License holders in campaign countries October 2002 Flower week Objective October 2004 February Denmark Belgium France Italy Netherlands Austria Sweden EC European Eco-label Helpdesk 37

38 The Flower Week 2004: results and statistics Development of the EU ecolabel * 2004* Number of licenses Ex-factory sales value EC European Eco-label Helpdesk 38

39 Conclusion L Eco-label européen est une marque en plein développement aujourd hui (textiles, détergents, papier, peintures, hôtels et campings) La communication sur une certification se fait par des moyens variés, mais toujours en réseau (distributeurs, industrie, ONGs, pouvoirs publics) Pour les groupes de produits non concernés par l Ecolabel: Demande auprès de la CE pour la création d un nouveau GP Développement des Eco-profils EC European Eco-label Helpdesk 39

40 Pour toute question Cécile des Abbayes BIO Intelligence Service Mail: Tel: Sites: EC European Eco-label Helpdesk 40

41 Annexes EC European Eco-label Helpdesk 41

42 Companies with the Ecolabel - by product group Tourist Accommodation Service Hard Floor Coverings Televisions Hand dishwashing detergents All-purpose & sanitary cleaners Bed Mattress Footwear Textile products Lightbulbs Laundry detergents Dishwashing Detergents Copying paper Tissue paper Soil improvers paints / varnishes Refrigerators Dishwashers EC European Eco-label Helpdesk 42

43 Companies with the Ecolabel - by country AT BE CZ DE DK EL ES FI FR HU IT NL NO PL PT SE UK EC European Eco-label Helpdesk 43

44 Coûts EC European Eco-label Helpdesk 44

45 Les écoprofils Exemple d Ecoprofil : peinture routière Typhon EC European Eco-label Helpdesk 45

46 Exemple : Volvo EC European Eco-label Helpdesk 46

Pour les produits à destination du marché français et/ou européen, il existe deux écolabels officiels :

Pour les produits à destination du marché français et/ou européen, il existe deux écolabels officiels : Les écolabels Des produits plus respectueux de l environnement Les écolabels sont des signes officiels de reconnaissance des avantages environnementaux des produits qui les portent. Les produits doivent

Plus en détail

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Comment anticiper les attentes des consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Conseil développement durable et marketing éthique Notre mission Initier et accompagner

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

européenne 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction

européenne 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction 4Théories classiques du commerce international ne s intéressent qu aux échanges de commerce unidirectionnels. 4Dans un secteur

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011 Quantitative Impact Study 5 Résultats & Conclusions Luxembourg - 29 avril 2011 1 Participation Principales difficultés / divergences Ratios de solvabilité Provisions techniques Fonds propres SCR : Capital

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

CONCLUSION. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg

CONCLUSION. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg CONCLUSION 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg REACH ET CLP Informations complémentaires (1/5) European chemicals agency : http://echa.europa.eu/ Guide d application : http://guidance.echa.europa.eu/

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

Crédit : June et Sylvain Hitau

Crédit : June et Sylvain Hitau Crédit : June et Sylvain Hitau Géraldine Poivert Crédit : Zabou Carrière Jean-Charles Caudron Filières Responsabilité élargie du producteur Crédit : Antoine Doyen Édito Comme de nombreux produits, les

Plus en détail

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE?

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? Gildas Bondi Analyse et évaluation des Systèmes d Informations SI ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELS PEUVENT ÊTRE LES CRITÈRES D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE

ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE PRESENTATION DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION DE LA MARQUE QUALITE TOURISME RAPPEL DU CONTEXTE Souhait de prise de parole sur la Marque Qualité

Plus en détail

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie?

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? FR Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? B Informations pour les demandeurs d une protection internationale dans le cadre d une procédure de Dublin en vertu de l article 4 du Règlement

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

Agence pour une Comm green et responsable

Agence pour une Comm green et responsable Agence pour une Comm green et responsable AGENCE WEB AGENCE MEDIA AGENCE EVENEMENTIELLE AGENCE CONSULTING ET DEVELOPPEMENT Le nom econnexbiocity mêle plusieurs concepts. - ECONNEX signifie l e-connexion,

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

Qu est-ce que l efficacité énergétique?

Qu est-ce que l efficacité énergétique? Qu est-ce que l efficacité énergétique? Vous avez sûrement beaucoup entendu cette expression dernièrement. En général, elle désigne le fait d utiliser moins d énergie qu avant pour fournir des services

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande?

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? FR J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? A Informations sur le règlement de Dublin pour les demandeurs d une protection internationale en vertu

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

Marchés publics & Développement durable

Marchés publics & Développement durable Avec liste de contrôle Ce qu il faut savoir Marchés publics & Développement durable www.igoeb.ch CIEM Cette brochure s adresse aux administrations publiques qui souhaitent s engager, par leurs politiques

Plus en détail

Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication

Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication Quelles possibilités de communication externe? A destination des consommateurs (B2C) Concerne exclusivement les produits Expérimentation

Plus en détail

Etapes Caractéristiques Warmshowers CouchSurfing Servas Adresses

Etapes Caractéristiques Warmshowers CouchSurfing Servas Adresses Etapes Caractéristiques Warmshowers CouchSurfing Servas Adresses http://fr.warmshowers.org/ http://www.couchsurfing.org http://www.servas-france.org/ sites logo Aucun - représentation du globe terrestre

Plus en détail

La réglementation Mardi de la DGPR. sur les produits biocides 05/04/2011

La réglementation Mardi de la DGPR. sur les produits biocides 05/04/2011 La réglementation r Mardi de la DGPR 05/04/2011 sur les produits biocides Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la qualité de l environnement Département

Plus en détail

Rejoignez Travelife et travaillez en partenariat avec les voyagistes européens et internationaux pour gérer et promouvoir le développement durable

Rejoignez Travelife et travaillez en partenariat avec les voyagistes européens et internationaux pour gérer et promouvoir le développement durable Rejoignez Travelife et travaillez en partenariat avec les voyagistes européens et internationaux pour gérer et promouvoir le développement durable Bienvenue à Travelife Travelife compte parmi ses membres

Plus en détail

NF SUR LE DEVANT DE LA SCENE

NF SUR LE DEVANT DE LA SCENE NF SUR LE DEVANT DE LA SCENE NF N EST PAS ASSEZ CONNUE ET RECONNUE DES CONSOMMATEURS 2 NF Commission OM 25 novembre 2014 SA NOTORIÉTÉ EST CHALLENGÉE 2009 > 3 ème marque de certification 2014 > 5 ème marque

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal?

Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal? cycle BtoB Mardi 18 octobre 2011 de 15h30 à 16h15 Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal? Nos centres de distribution européens 14 pays 1300 Collaborateurs

Plus en détail

Gilles Guitton. Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires "CB"

Gilles Guitton. Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires CB Enjeux et Défis de la Création du Marché Unique des Paiements en Europe (SEPA) pour les Systèmes de Cartes Gilles Guitton Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires "CB" 9 février

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Legal Database - Film and Audiovisual law Base de données juridique - Droit du cinéma et de l'audiovisuel

Legal Database - Film and Audiovisual law Base de données juridique - Droit du cinéma et de l'audiovisuel 2. Public funding for the industry 2. Les aides publiques à l industrie 2.5. International cooperation 2.5. Coopération internationale 2.5.2. Cooperation agreements 2.5.2. Accords de coopération 2.5.2.1.

Plus en détail

Documentation Utilisateur

Documentation Utilisateur Documentation Utilisateur Version du Modifiée par Commentaires 09-09-25 RPA Création 10-03-01 CAL Précisions 10-03-01 FPI Exemples d utilisation 10-03-16 JTG Relecture et corrections Table des matières

Plus en détail

Mieux Informer les Citoyens Encourager la démocratie participative (Re)Dynamiser le Commerce Local

Mieux Informer les Citoyens Encourager la démocratie participative (Re)Dynamiser le Commerce Local Le nouveau Média Pull Marketing à l attention des institutions Mieux Informer les Citoyens Encourager la démocratie participative (Re)Dynamiser le Commerce Local Mai 2009 PlayAdz en quelques mots PlayAdz

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE #ConnectedCommerce Global Survey 2015 Les attentes du consommateur connecté 2015 : Expérience multi-screen, Social Shopping et Personnalisation Bruxelles, 23 April 2015 L étude mondiale

Plus en détail

Radiographie de la situation européenne et regard critique sur la politique suisse en matière d addictions

Radiographie de la situation européenne et regard critique sur la politique suisse en matière d addictions Radiographie de la situation européenne et regard critique sur la politique suisse en matière d addictions Frank Zobel Responsable d unité Politique, évaluation et coordination Plan Deux ou trois choses

Plus en détail

Stimuler la rénovation des bâtiments Un aperçu des bonnes pratiques en Europe

Stimuler la rénovation des bâtiments Un aperçu des bonnes pratiques en Europe La Défense, 18 novembre 2013 Stimuler la rénovation des bâtiments Un aperçu des bonnes pratiques en Europe Bogdan Atanasiu Buildings Performance Institute Europe Bogdan.Atanasiu@bpie.eu @BPIE_eu Exigences

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com MINI ME MODE D EMPLOI www.dolce-gusto.com SOMMAIRE CONSIGNES DE SÉCURITÉ....3-4 VUE D ENSEMBLE....5 GAMME DE PRODUITS....6-7 PREMIÈRE MISE EN SERVICE....8 PRÉPARATION D UNE BOISSON....9 RECOMMANDATIONS

Plus en détail

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs.

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs. ICC 109 8 14 septembre 2012 Original : anglais F Conseil international du Café 109 e session 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs

Plus en détail

Introduction. Pourquoi cette conférence? 2010 netinall, All Rights Reserved

Introduction. Pourquoi cette conférence? 2010 netinall, All Rights Reserved Publicité et Vidéo sur Internet (1 partie) L Echangeur Paris Le 9 février2010 Introduction Pourquoi cette conférence? 2 Introduction Agenda 9:30 : La vidéo sur Internet 9:30 : L état du marché 10:45 :

Plus en détail

LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com

LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com SOMMAIRE DEveloppement durable L efficacite environnementale en cabinet : l Eco-attitude La norme ISO 14001 2

Plus en détail

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia L impact des délais de paiement et des solutions appropriées Dominique Geenens Intrum Justitia Groupe Intrum Justitia Leader du marché en gestion de crédit Entreprise européenne dynamique avec siège principal

Plus en détail

écotourisme en PACA LES PRINCIPES DE L ECOTOURISME DANS LES HEBERGEMENTS Pierre DABOUT 5 mai 2011

écotourisme en PACA LES PRINCIPES DE L ECOTOURISME DANS LES HEBERGEMENTS Pierre DABOUT 5 mai 2011 Les journées de l é l écotourisme en PACA LES PRINCIPES DE L ECOTOURISME DANS LES HEBERGEMENTS Pierre DABOUT 5 mai 2011 Introduction La question environnementale dans le choix des vacances devient de plus

Plus en détail

Atelier 3 : Communiquer efficacement à l international

Atelier 3 : Communiquer efficacement à l international Atelier 3 : Communiquer efficacement à l international 1 LES OUTILS Evolution récentes Sources: agence Kinoa et agence Effiliation 2 NOR-FEED SUD Activité : Effectif : 17 CA : 4 millions CA Export : 50

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 Rapport d activité 2012 Office Municipal de Tourisme Bénodet 12 Décembre 2012 12/12/2012 1 Stratégie 2012/2015 Rappel des 5 objectifs : Accueil Information Animation des acteurs locaux Promotion et Communication

Plus en détail

Le microcrédit en Europe : un outil pour combattre la pauvreté?

Le microcrédit en Europe : un outil pour combattre la pauvreté? Le microcrédit en Europe : un outil pour combattre la pauvreté? Le microcrédit en Europe est reconnu comme un outil pour combattre l'exclusion sociale et la pauvreté. Mais qui sont les pauvres en Europe?

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits Des outils pour les industriels et les distributeurs Analysez vos produits Optimisez vos produits Valorisez vos produits SANTÉ, ENVIRONNEMENT, SOCIAL : DES ENJEUX FORTS MARKETTING COMMUNICATON RSE - DD

Plus en détail

DOSSIER EXPOSANTS 2016

DOSSIER EXPOSANTS 2016 Genève Mardi 9 février 2016 DOSSIER EXPOSANTS 2016 Early Bird -10 % Actualités 1 salon 1 000 m² 100 exposants & conférenciers 1 000 visiteurs professionnels Conférences thématiques RDV d affaires «Exposez

Plus en détail

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s Forum - Deauville - Octobre 2012 Présentation de l étude Women s State of the Media

Plus en détail

Disneyland Paris en quelques chiffres

Disneyland Paris en quelques chiffres Disneyland Paris en quelques chiffres Plus de 250 millions de visiteurs depuis 1992 Fréquentation record en 2011 avec 15,6 millions de visiteurs 55 000 emplois générés en France chaque année Première destination

Plus en détail

Grand Prix stratégies

Grand Prix stratégies 37 e édition Grand Prix stratégies de la publicité 2014 Présentez vos meilleures créations publicitaires Date limite de remise de vos dossiers : le 21 mars 2014 Contact : Cécile Rubben - 01 46 29 46 60

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

La sécurité des solutions de partage Quelles solutions pour quels usages?

La sécurité des solutions de partage Quelles solutions pour quels usages? La sécurité des solutions de partage Quelles solutions pour quels usages? Swiss IT Business 22/04/15 #ECOM15 #SITB15 #SMARC15 @OodriveOfficiel #oodrive LA SÉCURITÉ DES SOLUTIONS DE PARTAGE QUELLES SOLUTIONS

Plus en détail

Labels, certifications

Labels, certifications Labels, certifications..... Interet pour l ameublement..... Labels, certifications..... sommaire..... introduction L intervenant definitions Termes utiles exemples Cas concrets A retenir Points importants

Plus en détail

INTRODUCTION : INFORMATIONS CLÉS ET ACTIVITÉS DU HELPDESK REACH&CLP LUXEMBOURG. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg

INTRODUCTION : INFORMATIONS CLÉS ET ACTIVITÉS DU HELPDESK REACH&CLP LUXEMBOURG. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg INTRODUCTION : INFORMATIONS CLÉS ET ACTIVITÉS DU HELPDESK REACH&CLP LUXEMBOURG 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg LIST INTRODUCTION AUX RÈGLEMENTS REACH ET CLP INTRODUCTION Règlements

Plus en détail

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 80 Automne 2013 LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : novembre 2013 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction

Plus en détail

M&G Global Macro Bond Fund. Anthony Doyle Directeur des investissements

M&G Global Macro Bond Fund. Anthony Doyle Directeur des investissements M&G Global Macro Bond Fund Anthony Doyle Directeur des investissements 1 Caractéristiques du Fonds M&G Global Macro Bond Fund Gérant : Gérant adjoint : Jim Leaviss Mike Riddell Date de lancement : Octobre

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Les PME dans l économie verte Jérémie FOSSE Rabat, 25/06/14 Projet EBESM 2 INDEX 1. L économie verte et les PME 2. Éco-innovation

Plus en détail

La nouvelle génération de protection adaptée aux systèmes d exploitation de données. Le Système HI-FOG pour les Data Center

La nouvelle génération de protection adaptée aux systèmes d exploitation de données. Le Système HI-FOG pour les Data Center La nouvelle génération de protection adaptée aux systèmes d exploitation de données Le Système HI-FOG pour les Data Center Une protection moderne pour un monde contre l incendie piloté par les Datas Le

Plus en détail

Marketing B2B Le cas Global Wine & Spirits

Marketing B2B Le cas Global Wine & Spirits Marketing B2B Le cas Global Wine & Spirits À propos Premier réseau e-business pour les professionnels du vin B2B spécialisé dans l industrie du vin Pour les producteurs de vin, importateurs, distributeurs,

Plus en détail

Plus malin et plus propre. Consommer et produire de manière durable

Plus malin et plus propre. Consommer et produire de manière durable Plus malin et plus propre Consommer et produire de manière durable 1 Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l Union européenne. Un

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Document explicatif Introduction à Fairtrade

Document explicatif Introduction à Fairtrade Document explicatif Introduction à Fairtrade Explication de quelques mots et expressions clés utilisés à Fairtrade. Coopérative de Café Cocla, Peru. Photo: Henrik Kastenskov Document: Document explicatif

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until EUROPEAN COMMISSION Job Description Form Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until Job Holder Name Graça Maria MOREIRA DE SOUSA Job Profile Position CONTRACT

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE)

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) 25/06/2014 - SEMINAIRE PRAISE Ing. Marius Ndolimana Safety Advisor/Corporate QHSE CHOOSE EXPERTS, FIND PARTNERS Tractebel Engineering - Sécurité routière 25 Juin

Plus en détail

L AMPHI #2 LA REVOLITION MOBILE EST EN MARCHE. #Amphi2GIW

L AMPHI #2 LA REVOLITION MOBILE EST EN MARCHE. #Amphi2GIW L AMPHI #2 LA REVOLITION MOBILE EST EN MARCHE #Amphi2GIW Tendances & Usages du Mobile en France et en Europe Blandine Silverman bsilverman@comscore.com Panorama des équipements mobiles Des Smartphones

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU 1. CONSOMMATION DE PAPIER La consommation mondiale de papier augmente de 20% chaque année! En Région de Bruxelles- Capitale (RBC), quelques 60 000

Plus en détail

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC Blanc, lisse et respectueux de l environnement sans émission de CO 2 Ce nouveau papier 100% recyclé ne génère aucune émission de C0 2 et est

Plus en détail

L Autriche localisation stratégique: Un pays «industriel» fort en R&D Plaque tournante pour l Europe orientale

L Autriche localisation stratégique: Un pays «industriel» fort en R&D Plaque tournante pour l Europe orientale L Autriche localisation stratégique: Un pays «industriel» fort en R&D Plaque tournante pour l Europe orientale Martina Hölbling FORUM DE L INTERNATIONAL ABA-Invest in Austria Lyon, 24.3.2015 1 Vous connaissez

Plus en détail

Franchise Expo Paris Le salon international pour entreprendre en réseau

Franchise Expo Paris Le salon international pour entreprendre en réseau Franchise Expo Paris Le salon international pour entreprendre en réseau 22 25 Mars 2015 Paris Expo - Porte de Versailles un salon dédié aux MARQUES voulant DEVELOPPER LEUR RESEAU en France et à l INTERNATIONAL.

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail

Afin de valider votre inscription merci de bien veiller à :

Afin de valider votre inscription merci de bien veiller à : b Afin de valider votre inscription merci de bien veiller à : 1. Prendre connaissance du règlement, des critères de sélection et des dates limites d inscription de la manifestation. 2. Dater et signer

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés

Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés Quoi? Lequel? Comment? Jean Thomas Leplat Directeur général Artexis Expo Groupe basé à Bruxelles, 340 collaborateurs

Plus en détail

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux»

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» «Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» Le partage des contenus sur Internet : mythes et réalités L Association des services internet communautaires

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR EN UN CLIN D ŒIL BEE Agency est une AGENCE DE COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, dans le DÉVELOPPEMENT DURABLE et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elle est organisée

Plus en détail

LES ÉCOÉTIQUETTES UN NOUVEL OUTIL POUR RÉDIGÉ PAR. Léandre A. Morin, ing. Carole Faucher. Valérie Gravan, stagiaire. Annie Tremblay, stagiaire

LES ÉCOÉTIQUETTES UN NOUVEL OUTIL POUR RÉDIGÉ PAR. Léandre A. Morin, ing. Carole Faucher. Valérie Gravan, stagiaire. Annie Tremblay, stagiaire Direction générale des acquisitions LES ÉCOÉTIQUETTES UN NOUVEL OUTIL POUR DES ACQUISITIONS ÉCORESPONSABLES RÉDIGÉ PAR Léandre A. Morin, ing. Carole Faucher Valérie Gravan, stagiaire Annie Tremblay, stagiaire

Plus en détail

Des Grands Prix, oui mais pourquoi?

Des Grands Prix, oui mais pourquoi? Grands Prix Des Grands Prix, oui mais pourquoi? Pour valoriser les professionnels les plus remarquables et créer une émulation parmi tous les acteurs du tourisme. Pour permettre à la Charente-Maritime

Plus en détail

acheter et consommer mieux

acheter et consommer mieux Devenir éco-consommateur, acheter et consommer mieux LES ACTES D ACHAT SOMMAIRE Devenir éco-consommateur, acheter et consommer mieux Comment acheter et consommer mieux... 3 Éco-consommateur tous les jours....

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Prix du meilleur carton de l année 2012

Prix du meilleur carton de l année 2012 Pro Carton/ECMA Award Prix du meilleur carton de l année Prix du meilleur carton de l année www.procarton.com www.ecma.org Catégories Boissons Confiserie Produits de beauté Produits alimentaires Produits

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA Renewable Energy For a Better World Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities COMPANY PROFILE Haiti's only designer and MANUFACTURER of solar panels and solar appliances

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR L enquête L UFC-Que Choisir vient de réaliser une enquête sur les

Plus en détail

Une introduction à ECOSE Technology

Une introduction à ECOSE Technology Une introduction à ECOSE Technology Qu est-ce que une nouvelle technologie révolutionnaire de liant organique qui est à la fois naturelle et sans formaldéhyde. Elle peut être utilisée pour fabriquer de

Plus en détail

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS GUIDE DE CHOIX FACTEURS DE RÉUSSITE GUIDE MATIÈRES AUTO ÉVALUATION DD-GUID-012 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication responsable

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

COMPUTING. Jeudi 23 juin 2011 1 CLOUD COMPUTING I PRESENTATION

COMPUTING. Jeudi 23 juin 2011 1 CLOUD COMPUTING I PRESENTATION C L O U D COMPUTING Jeudi 23 juin 2011 1 2 Une nouvelle révolution de l IT 2010+ Cloud Computing 2000s Service Oriented Archi. 1990s Network Computing 1980s Personal Computing 1970s Mainframe Computing

Plus en détail