Association EPI CONCEPT. Version du 28 avril Association EPI 47, rue d Oetrange L-5360 Schrassig. Adresse postale : B.P. 2 L-5201 Sandweiler

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association EPI CONCEPT. Version du 28 avril 2014. Association EPI 47, rue d Oetrange L-5360 Schrassig. Adresse postale : B.P. 2 L-5201 Sandweiler"

Transcription

1 Association EPI Association luxembourgeoise sans but lucratif pour l encouragement, la promotion et l intégration de jeunes et de jeunes adultes en détresse CONCEPT Version du 28 avril 2014 Association EPI 47, rue d Oetrange L-5360 Schrassig Adresse postale : B.P. 2 L-5201 Sandweiler 1

2 Index I. EPI asbl a. Objet social c. Organisation d. Organigramme e. Le financement de l EPI II. Les services 1. Follow Up a. Objectifs c. Méthodologie d. Effectifs 2. Centre d Insertion Socio-Professionnelle (CISP) a. Objectifs c. Méthodologie d. Effectifs 3. Aufsuchende Familienthérapie (AFT) a. Objet b. Public Cible c. Méthodologie d. Effectifs 2

3 I. EPI asbl a. Objet social L EPI, association luxembourgeoise pour l encouragement, la promotion et l intégration sociale de jeunes et de jeunes adultes en détresse, est une association sans but lucratif, qui a pour vocation de défendre les intérêts des jeunes en détresse et de promouvoir leur (ré)insertion dans la vie sociale et professionnelle. L EPI s efforce de donner une perception compréhensive des jeunes en détresse et de transmettre l intérêt, tant pour la collectivité que pour les jeunes concernés et leur familles, d une insertion sociale et professionnelle appropriée des jeunes venant de milieux sociaux désavantagés ou autrement en difficulté. L EPI prend prioritairement en charge les pensionnaires du Centre Socio-Educatif de l Etat (CSEE) de Dreiborn/Schrassig bénéficiant d un congé de réinsertion familiale ainsi que leurs familles d origine. Par ailleurs l association offre ses services à tout jeune entre 12 et 27 ans qui lui est confié par les Tribunaux de la Jeunesse ou l ONE. L EPI se tient également à la disposition des concernés pour les demandes de la part de structures d accueil et de tout autre service du secteur social ainsi que pour les demandes personnelles dans des cas particuliers. c. Organisation L'association EPI a été fondée en 1986 par des membres du personnel et des amis de la Maison de rééducation pour jeunes filles de Schrassig (ancienne dénomination du CSEE) dans le but de venir en aide à ces jeunes trop souvent abandonnés par la société. Les missions d intérêt social inscrites dans son objet social ont conduit l EPI à solliciter le statut d association d utilité publique lui permettant de recevoir des dons fiscalement déductibles. Ce statut lui a été reconnu par arrêté grand-ducal du 19 mars En 2012 l EPI est devenue membre de l association «Don en Confiance Luxembourg» dont l objet est de promouvoir l application d un code de bonne conduite des organismes faisant appel à la générosité du public L EPI est gérée par un Conseil d Administration qui assure l exécution des décisions de l Assemblée Générale ainsi que l administration en général de l association, qui représente l association vis-à-vis des tiers et qui assure la surveillance de la gestion courante. 3

4 Actuellement le Conseil d'administration se compose comme suit: - Paul SCHMIT, Président - Raymond SCHADECK, Vice-président et Trésorier - Carole MAJERES, Secrétaire - Martine BERTRAND, Membre - José DA COSTA, Membre - Marc JALLAY, Membre La gestion administrative de l association est confiée à Patrick HANNEN, chargé de direction, qui est assisté par un chef d équipe. d. Organigramme EPI Conseil d Administration Chargé de direction Chef d équipe Follow Up CISP AFT 4

5 e. Le financement de l EPI Les ressources financières de l EPI peuvent schématiquement être regroupées comme suit : - contributions de l Etat servant à rémunérer le personnel engagé sur base de la convention signée avec le Ministère de la Famille dans le cadre du projet CISP ou à rétribuer ses interventions sur base forfaitaire en exécution de la loi du 16 décembre 2008 sur l aide à l enfance et à la famille (ONE); - recettes propres provenant d appel de fonds adressés par l EPI ou venant de façon spontanée de la part de donateurs privés, de service-clubs, d ONG et d autres associations. - placement des fonds financiers non utilisés; - loyer par «Wunnengshëllef asbl» pour la mise à disposition de l appartement, sis à 2a, rue Nic Conrady à Dudelange, appartenant à l association. L EPI gère actuellement trois services qui collaborant étroitement sous le même toit, afin d assurer une offre complémentaire aux jeunes pris en charge et à leurs familles en matière d accompagnement psycho-social adéquat, de suivi thérapeutique adapté ainsi que de travail de (ré)insertion sociale, scolaire et professionnelle. II. Les Services La coordination entre les différents services est assurée par un chef d équipe à raison de 10h/semaine. 1. Follow Up Le service Follow Up, initié dès 2001 par l EPI, se veut être le trait d union entre le séjour d un(e) jeune dans le CSEE ou dans une autre institution d accueil et son retour dans sa famille d origine sinon son accès à la vie adulte. D un côté ce trait d union consiste à offrir à l adolescent(e) ou au jeune adulte un accompagnement et un encadrement lui permettant de traverser plus aisément cette phase de transition pleine d embûches entre deux étapes de sa vie. Par ailleurs, le Follow Up intervient directement en milieu familial qui se trouve dans un état fragile lors du retour du jeune, alors que souvent les difficultés au sein de la famille et les conflits générés furent à l origine de la mesure de placement du jeune pris en charge. a. Objectifs - encadrement psycho-social des jeunes, 5

6 - encadrement psycho-social des familles, - protection des jeunes, - appui pour les jeunes vivants seuls, - prévention. - jeunes mineurs qui bénéficient d un congé de la mesure de placement ou de la mesure de garde provisoire pour faire un essai de réintégration dans leur famille d origine ; - jeunes mineurs placés dans la famille d origine ou en famille d accueil par les Tribunaux de la Jeunesse qui font l objet d une mesure d assistance éducative ; - jeunes adultes qui, à leur majorité, ont besoin d un LEE (logement externe encadré) ; - adolescent(e)s et jeunes adultes en détresse orienté(e)s par l ONE ou tout autre service du secteur social vers l EPI ; - adolescent(e)s et jeunes adultes en détresse ainsi que leur famille entrant en contact avec l EPI de leur propre initiative. c. Méthodologie Le travail du service Follow Up est axé sur l aide psycho-sociale pour le jeune et sa famille par des entretiens réguliers, des visites à domicile et toutes autres sortes d interventions socio-éducatives apparaissant comme utiles dans le but d une (ré)insertion sociale. Le respect, la congruence, l empathie et l écoute active sont des points importants pour établir une relation de confiance avec les jeunes. Un plan d intervention, établi en collaboration avec le Tribunal de la Jeunesse, le Service Psycho-Social du CSEE ou d autres intervenants du secteur social ainsi qu avec le jeune, est censé garantir un suivi adapté à ses besoins. Les interventions sont destinées à aider, à conseiller, à soutenir et visent : - à mobiliser les ressources parentales afin que les parents assument leur rôle éducatif et affectif ; - à mobiliser les ressources personnelles des jeunes afin de les aider à établir un projet scolaire et/ou professionnel ; 6

7 - à intervenir en famille en cas de crise ; - à soutenir les jeunes vivants seuls à gérer la solitude, les finances, les problèmes administratifs et les démarches de la vie journalière ; - à collaborer avec le réseau psycho-social qui est en contact avec les jeunes et leur famille. d. Effectifs Le service Follow Up est composé de 3 postes à raison de 20h/semaine et de 2 postes à raison de 30h/semaine avec un effectif total de 120h/semaine. Les postes sont occupés par une pédagogue, une assistante sociale et des éducateurs/trices gradué(e)s. Le service est financé par des contributions de l Etat servant à rétribuer ses interventions sur base forfaitaire en exécution de la loi du 16 décembre 2008 sur l aide à l enfance et à la famille (ONE), ainsi que par des dons et autres contributions bénévoles recueillis par l EPI. 2. Centre d Insertion Socio-Professionnelle (CISP) Le Centre d Insertion Socio-Professionnelle (CISP) de l EPI initié dès 2011/2012, se veut être un partenaire pour des jeunes à la recherche d un emploi, et, parmi ceux-ci en particulier ceux issus du Centre Socio-Educatif de l État ou ayant été confiés à l asbl EPI dans le cadre de son service «Follow Up» à la suite d une mesure judiciaire de placement. Souvent ces jeunes présentent un profil qui leur complique l accès au marché de l emploi par les voies traditionnelles. C est à ce stade que se situe la mission du CISP: il s agit de prendre en charge les jeunes qui en font la demande et d assister ceux-ci dans leurs démarches à la recherche d un emploi, voire d une formation complémentaire, un stage, un apprentissage, etc. a. Objectifs - intégration des mineurs/jeunes adultes dans l environnement du travail (apprentissage, formation, contrat de travail, ) ; - stabilisation de la situation professionnelle et sociale du jeune. 7

8 b. Public Cible - mineurs/ jeunes adultes présentant des problèmes d insertion socioprofessionnelle ; - mineurs/ jeunes adultes pris en charge dans le cadre du Follow Up, mais aussi sur demande des responsables du CSEE ou des Tribunaux de la Jeunesse lorsqu ils profitent d une mesure de congé de réinsertion ; - mineurs/ jeunes adultes orientés par tout service du secteur social ou sur leur propre demande ; - tranche d âge de 16 ans à 27 ans ; la prise en charge pourra continuer audelà de la limite d âge précitée à la demande des intéressés. c. Méthodologie. Le travail de (ré)insertion socio-professionnelle est assuré par deux agents sociaux qui sont affectés à mi-temps au CISP et qui ont pour mission de : - dresser ensemble avec le jeune un profil de ses compétences ; - élaborer ensemble avec le jeune un projet socio-professionnel individuel ; - rechercher ensemble avec le jeune des entreprises offrant des postes susceptibles de correspondre à son profil ; - aider le jeune à formuler sa candidature (lettre de motivation, CV, ) ; - préparer avec le jeune ses entretiens d embauche et dans ses démarches en relation avec le monde de travail; - établir le contact entre le jeune et le monde du travail en collaboration avec l ADEM ; - inscrire le jeune au programme de l ADEM et l accompagner pendant le temps de sa formation jusqu au moment de sa stabilisation dans une situation de travail; - organiser des entrevues régulières avec l employeur et le jeune durant la période d essai et au-delà (pour autant que sa situation ne s est pas encore stabilisée); - aider les jeunes à obtenir le permis de conduire (aide financière et logistique) comme moyen facilitant l accès au monde du travail. 8

9 d. Effectifs Le service CISP est composé de 2 postes à raison de 20h/semaine avec un effectif total de 40h/semaine. Les postes sont occupés par des éducateurs/trices gradué(e)s. Le CISP est financé par des contributions de l Etat servant à rémunérer le personnel engagé sur base de la convention signée avec le Ministère de la Famille, ainsi que par des dons et autres contributions bénévoles recueillis par l EPI. 3. Aufsuchende Familientherapie (AFT) a. Objet Au cours du temps le service Follow Up a réalisé qu une offre ambulatoire ne suffit pas dans tous les cas, mais qu un suivi psychologique serait plus indiqué dans certaines situations. Par conséquent, ce domaine d intervention de l EPI a été élargi et l association propose à partir de 2014 un suivi thérapeutique : AFT (Aufsuchende Familientherapie). Le service AFT intervient à domicile pour rendre accessible la thérapie à l ensemble des membres de la famille afin de leur éviter de se déplacer collectivement et permet ainsi d avoir un meilleur aperçu de la vie de famille dans son entourage habituel. La thérapie familiale se focalise sur la mobilisation des ressources et des compétences des membres de la famille en vue de leur permettre de mieux répondre à des exigences / crises. Il s agit d une offre thérapeutique de courte durée (6 à 12 mois). Il est important que toute la famille soit impliquée dans le processus thérapeutique. L AFT se base sur la thérapie familiale systémique qui est caractérisée par une attitude neutre, ouverte et respectueuse ainsi qui se base sur les ressources et compétences du système familial. Le public cible est constitué de familles monoparentales, familles d accueil, familles recomposées, couples, personnes individuelles, en situation de détresse : problèmes dans les étapes de transition, problèmes scolaires des enfants, problèmes de couple (divorce, séparation), maladies psychiques des parents, etc. 9

10 c. Méthodologie Le travail du service AFT est axé sur la thérapie familiale pour des personnes individuelles et des familles par des entretiens réguliers qui ont lieu au domicile des personnes concernées. L AFT se déroule en plusieurs phases : l alliance thérapeutique et la concrétisation de la demande, l identification du symptôme/problème et des ressources, l assemblage d informations et la formulation d hypothèses d intervention, les interventions proprement dites, la fin de l intervention thérapeutique et la stabilisation. Exemples d objectifs de l AFT : provoquer un changement afin d améliorer le fonctionnement familial, renforcer l autonomie et la confiance en soi des différents membres de la famille, favoriser la communication entre les membres de la famille, apprendre à réaliser des solutions en développant et en valorisant les compétences des concernés, clarifier les rôles et les relations entre les concernés, soutenir les parents dans leur éducation, resserrer les liens familiaux, éviter le placement d un enfant, accompagner le retour d un enfant dans sa famille, proposer une lecture différente du problème (une approche plus positive). d. Effectifs Le travail du service AFT est assuré par une psychologue clinicienne, à raison de 30h/semaine, spécialisée en thérapie familiale. 10

Fondation Pro Familia

Fondation Pro Familia Centre Polyvalent pour Enfants Services pour femmes et leurs enfants en détresse Centre de Consultation et de Médiation Familiale Centre de Formation Psycho-Familiale www.profamilia.lu Contact Fondation

Plus en détail

Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06.

Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06. Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06.91 flandre.interieure@epdsae.fr - www.epdsae.fr La Maison

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Présentation du service. Betreit Wunnen fir Jonk Leit

Présentation du service. Betreit Wunnen fir Jonk Leit Présentation du Betreit Wunnen fir Jonk Leit Présentation du Organigramme de l institution Service Enfants et Jeunes de la Commune de Hesperange a.s.b.l. 474, route de Thionville L-5886 Hesperange Jugendtreff

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 Région BRETAGNE Département Ille Et Vilaine I La maison des adolescents Date d ouverture : 4 septembre 2006 Nom : Maison des adolescents Nom du responsable :

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Programme Desjardins Jeunes au travail

Programme Desjardins Jeunes au travail Programme Desjardins Jeunes au travail Édition 2010 Pour informations : Sylvain Hébert Coordonnateur Carrefour Jeunesse-Emploi Thérèse-De Blainville 450 437-1635 poste 136 shebert@cje-tdb.qc.ca www.cje-tdb.qc.ca

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Présentation des Projets

Présentation des Projets Maison du Sacré-Cœur A.C.I.S. asbl Présentation des Projets Rue du Cimetière 31-6030 MARCHIENNE-DOCHERIE Tél : 071 / 31 28 75 Fax : 071 / 33 09 77 sacrecoeur@acis-group.org Maison du Sacré-Cœur A.C.I.S.

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles

Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles 04.10.2011 Dossier de presse Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles L Office National de l Enfance est une administration qui dépend du Ministère de la Famille et de

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

L enfant au coeur de l adoption

L enfant au coeur de l adoption L enfant au coeur de l adoption Aujourd hui l adoption est généralement considérée comme étant d abord une mesure de protection de l enfant, un droit pour l enfant privé de famille. Tout projet d adoption

Plus en détail

Maison de l Enfance et de la Famille Métropole Roubaix - Tourcoing 35, rue Charlie Chaplin - 59100 Roubaix Tél. 03.20.80.71.98 - Fax : 03.20.80.05.

Maison de l Enfance et de la Famille Métropole Roubaix - Tourcoing 35, rue Charlie Chaplin - 59100 Roubaix Tél. 03.20.80.71.98 - Fax : 03.20.80.05. Maison de l Enfance et de la Famille Métropole Roubaix - Tourcoing 35, rue Charlie Chaplin - 59100 Roubaix Tél. 03.20.80.71.98 - Fax : 03.20.80.05.39 - roubaix@epdsae.fr www.epdsae.fr La Maison de l Enfance

Plus en détail

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique.

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique. Henri WATERVAL Responsable formation supervision Conseiller Service Expertise Direction Générale des Maisons de Justice Service Public Fédéral Justice Belgique La formation initiale des assistants de justice

Plus en détail

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail,

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail, Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF A LA MAISON DES ENFANTS (pôle 2-6 ans) Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES DE L AVIS DE RECRUTEMENT DU MAREM PE/10/14 DIRECTEUR EXECUTIF (H/F)

TERMES DE REFERENCES DE L AVIS DE RECRUTEMENT DU MAREM PE/10/14 DIRECTEUR EXECUTIF (H/F) réinsertion des enfants en situation de rue au poste un/une : DIRECTEUR EXECUTIF (H/F) Votre mission : Sous la responsabilité du Conseil d Administration du Programme EMERA, assurer la coordination des

Plus en détail

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Préambule La présente charte tend à rassembler l essentiel des principes, valeurs et visions qui sont chères à la Société suisse de la sclérose en

Plus en détail

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle :

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle : ANNEXE 1 au dossier de présentation pour la presse au sujet du lancement du 2 e tour du PIC EQUAL Présentation des axes prioritaires avec une esquisse des mesures cofinancées pour l exercice 2004-2006:

Plus en détail

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée par le conseil d'administration du Collège Le 24 novembre 2004 La direction des services

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE :

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : JOURNÉES INTERNATIONALES D ÉTUDES D ENFANCE ET PARTAGE Les 20 et 21 novembre 2007 UNESCO, Paris ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : UN ENGAGEMENT COLLECTIF Plus d informations sur : www.colloque.enfance-et-partage.org

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Près de 900 jeunes dans le cadre de la Protection de l Enfance Près de 500 jeunes au titre du Handicap D un Budget

Plus en détail

un métier parfois complexe

un métier parfois complexe un métier parfois complexe La loi du 27 juin 2005 a amélioré le statut des assistants familiaux. Aujourd hui, ils sont reconnus comme de vrais professionnels de la protection de l enfance et bénéficient

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD 1 Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD FINALITES «Permettre d encadrer à titre professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances

Plus en détail

FONDS NATIONAL DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Cahier des charges de l appel à projet

FONDS NATIONAL DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Cahier des charges de l appel à projet MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA COHÉSION SOCIALE FONDS NATIONAL DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Cahier des charges de l appel à projet Date de

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Nom de la structure : Association Terres à Vivre Adresse : Siège social : 28 rue Jean Baptiste Thiery Solet 54000 - Nancy Téléphone : permanence d écoute, d accueil téléphonique 06-76-26-02-35

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Association du Centre Claude Bernard de Paris

Association du Centre Claude Bernard de Paris Association du Centre Claude Bernard de Paris STATUTS du 14 juin 2011 Article 1 er L Association dénommée Association du Centre Claude Bernard de Paris est régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

La réinsertion sociale. Pour que la rue ait une issue...

La réinsertion sociale. Pour que la rue ait une issue... La réinsertion sociale Pour que la rue ait une issue... La philosophie d intervention du service de réinsertion sociale de la Maison du Père repose sur une approche de réduction des méfaits. Elle prône,

Plus en détail

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma LE BÉNÉVOLAT Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma le bénévolat CULTIVER LA SOLIDARITÉ La mobilisation dans la lutte contre le cancer, à laquelle a appelé Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma

Plus en détail

Séquence 2/ Les vacances, un outil d action sociale

Séquence 2/ Les vacances, un outil d action sociale Séquence 2/ Les vacances, un outil d action sociale L ANCV utilise l intégralité de ses excédents de gestion dégagés par le Chèque Vacances pour financer des programmes d action sociale. Les vacances contribuent

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Martine Danjou et Chantal Roy 31 octobre 2012 Colloque de l AQRP PARENTS- ESPOIR Soutenir

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

3.A0 Techniques d éducation. Fiches descriptives

3.A0 Techniques d éducation. Fiches descriptives Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 3.A0 Techniques d éducation Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE?

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? JANVIER 2011 QU SOMMES NOUS? Au plus près des familles Depuis plus de 60 ans, les Allocations

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.)

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) Les Maisons d Enfants SAINT-JOSEPH et LAMON-FOURNET ont su répondre au besoin d un dispositif éducatif innovant qui met les familles des jeunes confiés en

Plus en détail

Jeunesse / Services thérapeutiques. Kannerhaus Jean. Centre thérapeutique pour enfants et familles

Jeunesse / Services thérapeutiques. Kannerhaus Jean. Centre thérapeutique pour enfants et familles Jeunesse / Services thérapeutiques Kannerhaus Jean Centre thérapeutique pour enfants et familles Le centre thérapeutique Kannerhaus Jean Centre Thérapeutique Kannerhaus Jean 15a, rue du Château, L-6922

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Puericulteur(trice) Votre nom (obligatoire) Votre email (obligatoire) Votre téléphone (obligatoire) Votre CV (format pdf ou Word)

Puericulteur(trice) Votre nom (obligatoire) Votre email (obligatoire) Votre téléphone (obligatoire) Votre CV (format pdf ou Word) Puericulteur(trice) Le CREFO recherche pour le département du Val d Oise, un puericulteur(trice) pour animer des formations a destinations des assistantes maternelles. Expérience dans l accueil et la prise

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Ensembles dans la lutte contre l exclusion sociale au Maroc

Ensembles dans la lutte contre l exclusion sociale au Maroc Ensembles dans la lutte contre l exclusion sociale au Maroc Action COACH Contact: Sonia Sánchez 06 61 26 72 70 ssanchez@casaldelsinfants.org www.allianceemploi.blogspot.com Description Alliance Emploi

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger DOCUMENT PROJET Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger Synthèse de l étude Réunion CPU du 18 juin 2009 Membre du réseau Ernst & Young Global Limited Les

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1827 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 123 16 juin 2011 S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES Texte

Plus en détail

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13 Page 1 sur 6 Métier INFIRMIER Intitulé du poste INFIRMIER EN AMBULATOIRE Villes de rattachements Bobigny, Pantin TITULAIRE DU POSTE : Localisation 48,rue Louise Michel 93000 BOBIGNY Version 1 Composition

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS présentés et adoptés par l Assemblée Constituante du 15 septembre 2015 Article 1er - Nom Le 15/09/2015, il est fondé une Association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Date de clôture : 20 mars 2015

Date de clôture : 20 mars 2015 Règlement de l appel à projets «Soutien aux actions multi-territoires en Politique de la ville» Date de clôture : 20 mars 2015 1. Cadre d intervention Depuis plusieurs années, la Région Île-de-France s

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en team building : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur,

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

Projet éducatif et pédagogique

Projet éducatif et pédagogique ARIZE LOISIRS JEUNESSE Mairie 09 290 Le Mas d Azil Projet éducatif et pédagogique Relais d assistantes maternelles de l Arize Projet éducatif Relais d assistantes maternelles de l Arize Le projet éducatif

Plus en détail

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes GARANTIE JEUNES Luxembourg le 21 mars 2014 AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes INTRODUCTION Les membres de l EGMJ approuvent fortement la conception d une garantie

Plus en détail

Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron

Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron Depuis le 6 juin 2012, l Etablissement Public de Santé Mentale a intégré des locaux neufs et adaptés. Chaque patient

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

UN TOIT A SOI ASBL. N d entreprise 0462.796.601 STATUTS COORDONNES. approuvés par l Assemblée générale extraordinaire du 22 novembre 2007

UN TOIT A SOI ASBL. N d entreprise 0462.796.601 STATUTS COORDONNES. approuvés par l Assemblée générale extraordinaire du 22 novembre 2007 UN TOIT A SOI ASBL N d entreprise 0462.796.601 STATUTS COORDONNES approuvés par l Assemblée générale extraordinaire du 22 novembre 2007 CHAPITRE I - Dénomination et siège Art. 1. L association est dénommée

Plus en détail

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LES ACTIVITÉS DE L UNION EUROPÉENNE EN APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES Ce projet est

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

DS9 GUIDE DES STAGES POUR L ETUDIANT UNIVERSITE DE TUNIS DIRECTION DES STAGES 2014-2015 FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DE TUNIS

DS9 GUIDE DES STAGES POUR L ETUDIANT UNIVERSITE DE TUNIS DIRECTION DES STAGES 2014-2015 FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DE TUNIS 94, Bd 9 Avril, 1007 - Tunis GUIDE DES STAGES POUR L ETUDIANT DS9 DIRECTION DES STAGES 2014-2015 UNIVERSITE DE TUNIS FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DE TUNIS Table des matières Chapitre 1 : Qu

Plus en détail

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un changement culturel à l ordre du jour dans les pratiques d intervention Frances

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES TOUT AU LONG DU PROJET : SOUTIEN DES ACTEURS DE L ENTREPRISE, PRÉPARATION ET SOUTIEN DES ÉLÈVES 42 Pour mettre en application des programmes d études

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR

FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR HISTORIQUE 1970 Création de l Association Valais de Cœur par et pour des personnes avec handicaps physiques, devenue Fondation des Foyers Valais de Cœur en 2010 Fondation

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail