La vague orange. Des chefs d œuvre des églises. Désir de relève d entreprises LA GASPÉSIE, CHAMPIONNE QUÉBÉCOISE EN 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vague orange. Des chefs d œuvre des églises. Désir de relève d entreprises LA GASPÉSIE, CHAMPIONNE QUÉBÉCOISE EN 2015"

Transcription

1 1 Plongez au cœur de l action, de Percé à Port-Daniel-Gascons Tirage exemplaires PAGE L Évêque de Gaspé PAGE PAGES PAGE 8 et le sort 10 La vague orange Des chefs d œuvre 23 des églises de Philip Toone de chefs à l œuvre Jean Perron: Le cœur à Tampa, la tête à Chicago Dans tout le Québec, en termes de tendance entrepreneuriale, c est en Gaspésie que l on trouve la plus grande volonté de reprendre des entreprises existantes et la meilleure perception concernant l honnêteté des entrepreneurs. Voilà ce qui ressort de la plus récente enquête de la Fondation de l entrepreneurship, un rapport de 93 pages que a parcouru et analysé. Intitulée Indice entrepreneurial québécois 2015 : «Entreprendre : partout pareil au Québec?», il s agit de la plus vaste enquête annuelle sur les entrepreneurs au Québec. L Indice, créé et lancé en 2009, est présenté par la Caisse de dépôt et placement du Québec, en partenariat avec l Institut d entrepreneuriat Banque Nationale HEC Montréal.. Un grand désir de relève Désir de relève d entreprises LA GASPÉSIE, CHAMPIONNE QUÉBÉCOISE EN 2015 «En Gaspésie, plus de 30 % des propriétaires d entreprises et des gens qui ont envie de se lancer en affaires envisagent la relève d entreprise. C est le taux le plus élevé de tout le Québec. Je schématise beaucoup en affirmant cela, mais on dirait que les milieux urbains rêvent d entreprendre alors que les milieux ruraux passent à l action», affirme Rina Marchand, directrice principale, Contenus et innovation, de la Fondation de l entrepreneurshipin. Des entrepreneurs perçus comme honnêtes Autre indice encourageant, la Gaspésie domine toutes les régions du Québec en termes des perceptions concernant l honnêteté des entrepreneurs, avec un taux d opinions favorables de 59,8 %, comparativement à seulement 40,7% en Montérégie et à 41,2 % à Montréal. Les Gaspésiens n ont pas peur de demander de l aide Par Roger Clavet Toujours selon la même enquête, plus du tiers des répondants affirmaient qu avoir un mentor les aiderait énormément. C est donc chez nous que les futurs ou actuels entrepreneurs demandent le plus d aide à l accompagnement. «Quel excellent signe de solidarité. Il y a chez vous un besoin d être accompagné qui est totalement sain afin d éviter les échecs», commente Rina Marchand S exe, C ouleurs et P rises pp FENÊTRE OUVERTE SUR LA RELÈVE Patrick Mercier (48 ans) et son père Édouard (79 ans), de l entreprise familiale Industries Mercier & Frères, de Grande-Rivière, travaillent ensemble sous le même toit. Des cousins propres voient aussi aux destinées de ce spécialiste en portes et fenêtres. ENTREPRENEURIAT EN INFUSION - Linda Desjardins (53 ans) et sa fille Carole-Anne Guillot (30 ans) font équipe à la Maison Pure- Thé, de Pabos (Chandler). Cette boutique fort jolie est réputée entre autres pour ses tisanes et thés spécialisés, ses produits thérapeutiques et cosmétiques naturels, et ses soins et traitements de phytothérapie et aromathérapie. Filets et casiers Filets sportif Filets de protection Vêtements de travail Pêche sportive 45, rue du Parc, Grande-Rivière, QC G0C 1V0 Magasin de GRANDE-RIVIÈRE : Magasin de HOPE TOWN : Jean-René Desbois, propr. Ils travaillent fort pour que vous ayez du homard longtemps! 1

2 2 UN BRICOLEUR QUI FAIT DES MIRACLES Pierre Lafontaine est un miraculé. Il y a quelques années, lui qui faisait de la soudure depuis 37 ans, a été victime d un accident de travail qui le rendait incapable désormais d utiliser ses mains et ses bras. C est alors qu il a décidé de faire des menus travaux de bricolage artisanal. C était en Depuis, Le Petit Bricoleur, comme s appelle son atelier de fabrication de Grande-Rivière, n a jamais cessé de produire des pièces de bois qui sont tout simplement remarquables : chaises de parterre, balançoires, bancs de quêteux, bacs à fleurs, cabanes à oiseaux, puits miniatures, etc. «C est quand même miraculeux de voir un gars blessé aux bras et aux deux mains, subir deux opérations, se relever et se prendre en main pour finalement gagner sa vie comme bricoleur», admet Pierre Lafontaine. Le bricoleur «miraculé» a même eu droit à un autre micacle. Un jour, une dame de 87 ans qui visitait son atelier a vu par terre une retaille de bois en forme de croix. Elle a ramassé la pièce, en y dessinant une forme de crucifix. Sans le savoir, la bonne dame venait de créer un objet d art unique que Pierre a toujours vendu par la suite. Un autre miracle, quoi! Le Petit Bricoleur a vu le temps passer. Et juste au cas où, l artisan de 62 ans a même déjà fabriqué, pour lui et son épouse, leurs urnes funéraires en bois. «Je regarde mon urne de temps en temps. J en suis très fier. Mais je ne suis pas pressé de m en aller», confie Pierre Lafontaine, le joyeux bricoleur qui fait des miracles. JEAN-YVES BLAIS : LE ROI DE LA MOUCHE On ne sait pas quelle mouche l a piqué, mais cela fait déjà 40 ans que Jean-Yves Blais confectionne des mouches. Auteur de deux ouvrages sur la pêche à la mouche qui ont connu un très grand succès à travers le monde, Jean-Yves Blais a même vu son nom figurer dans l édition 1990 du Livre Guinness des records. Grand passionné de la pêche à la mouche, Jean- Yves considère cette activité comme «une science, un sport et un art». Âgé de 61 ans, celui que ses amis surnomment «La Mouche» continue d inventer de nouveaux leurres, en essayant de rendre ses mouches «les plus réalistes possibles». Récemment, Jean-Yves a créé une «jig» plombée à tête orange (1/16e), très efficace pour la grosse truite mouchetée. Des projets de retraite pour Jean-Yves «La Mouche» Blais? «Cette passion pour la fabrication de mouches, je la vivrai jusqu à mon dernier regard», répond-il avec assurance. Il suffit de voir ses yeux toujours aussi lumineux pour deviner que «La Mouche» a encore beaucoup de «jigs» à fabriquer. LES PLUS GRANDS HONNEURS POUR MAËLLY DASYLVA Tout un honneur qu a reçu récemment la cadette-comandant Maëlly Dassylva, de Grande-Rivière. La jeune fille de 16 ans s est vu remettre la médaille Lord Strathcona, qui est la plus haute récompense pouvant être accordée à un cadet en reconnaissance d un rendement exceptionnel en matière d instruction physique et militaire. À l origine, soit au début du siècle dernier, Lord Strathcona, alors Haut-commissaire pour le Canada à Londres, s intéressait à l amélioration de la condition physique et au développement des activités intellectuelles des jeunes par l autodiscipline, le civisme et le patriotisme. En 1923, la Fondation qui porte son nom a donc fait frapper une médaille à être présentée au cadet le plus méritant de chaque corps et escadron de cadets. C est cette prestigieuse médaille que l homme d affaires Jean-Louis Mauger, invité d honneur pour l occasion et lui-même ancien cadet, a remis à la cadette Dassylva. Le commandant du Corps de cadets 2768 des Anses, Jean-François Dea, se dit très heureux de la performance de la jeune femme. Les parents de Maëlly, Myrko Dassylva et Radi Heng, ont certainement raison d être fiers de leur fille. félicite Maëlly, une source d inspiration pour notre communauté. UNE DRAGONNE AUX PETITS «WAZO» Au cours d un récent passage en Gaspésie, la femme d affaires Danièle Henkel a décidé de rendre visite à l Atelier-Galerie-Boutique Wazo, de Percé. Bien connue pour son rôle de Dragonne à la télé, Madame Henkel s est longuement entretenue avec le créateur Martin Boucher Arsenault alias Wazo. «Ce fut pour moi une rencontre hors du commun», raconte avec émotion le talentueux artisan de Percé, encore impressionné par le passage de la dynamique femme d affaires. Madame Henkel a fait valoir que l approche de la marque Wazo était un bel exemple de l entreprenariat qui doit s instaurer en Gaspésie. Selon elle, il faut savoir évoluer et grandir, tout en restant fidèle à la philosophie de sa marque. (Photo Louis-Daniel Vallée) Restaurant Dixie Lee Grande-Rivière Poulet Pizza Poisson Fruits de mer Jean-Guy Boudreau, prés. Armande Boudreau, vie-prés. Après plus de ans toujours fiers de vous servir. Suivez-nous sur Facebook : Dixie Lee, Grande-Rivière Jeudi 18 juin dès 16 heure, au Bar de la , La Grande-Allée Est Grande-Rivière Activité de financement et de divertissement pour le Fonds Michel-Lancup Prix d entrée : Un don $$$ pour le Fonds Originaire de Drummondville, Les Ti-Culs en Bicycle œuvrent dans le domaine des arts de la scènedepuis l'année 2008 afin de donner une seconde vie au groupe québécois Les Colocs. 2

3 Vu d 3 haut QUAND DES JEUNES SE PRENNENT EN MAIN par Charles B. Clavet Prenant les choses en main, trois jeunes de Chandler ont décidé de réanimer leur terrain de basketball. Avec l accord de Louise Meunier, la coordonnatrice culturelle de la Ville, Moudrik, Loco et Juvee ont entrepris de repeindre leur espace de jeux, qui avait bien besoin d être rafraîchi. Quand la jeunesse est aussi déterminée, comment lui dire «non». J ai donc obéi et rencontré cette gang de fonceurs et toute leur équipe. J ai rénové le court à leurs côtés. Je compte bien y retourner d ailleurs. Vu d en haut, c est beau de voir des jeunes aussi «allumés». Sico dit, Sico fait Sitôt dit, sitôt fait. Les jeunes sont passés à l action, ajoutant de la couleur à leur loisir. Devant cet enthousiasme, quelques commerçants leur ont même donné un coup de pouce en leur offrant de quoi acheter les matériaux et équipements dont ils avaient grand besoin. Ils ont même invité un des deux Fous de Bassan à troquer sa plume pour un pinceau. Toute l équipe organise un tournoi de basket de type «3 contre 3», le samedi 4 juillet. Les frais d inscription sont de 5$ par équipe. Bien sûr, y sera. Pour des dons de tous genres ou pour vous inscrire au tournoi, contactez «David Juvenil Hunt» sur Facebook. La terrasse Profitez de notre terrasse en tout temps! Les chansonniers Les soirées spectacles sont de retour dès le vendredi 24 juillet Venez célébrer la Fête des Pères en famille, le dimanche 21 juin Menu spécial et souper chantant avec Louis Sutton & Ronnie Cyr Réservez tôt! 515, ave. Daignault, Chandler Studios à louer à Chandler Voisins du centre commercial Tout équipés Cuisinette et salle de bain privée Câble, Téléphone et Internet inclus Exigez le MAX ROSBIF Notre spécialité! Information :

4 4 Entrepreneuriat : hausse des demandes d aide gouvernementale L EFFET COUILLARD? Par Roger Clavet La plus récente enquête de la Fondation de l entrepreneurship, réalisée en janvier 2015, fait apparaître une hausse notable de demandes d aide gouvernementale.pour l ensemble du Québec, selon les informations recueillies auprès de futurs ou d actuels entrepreneurs, ces demandes d aide sont de toutes natures, que ce soit en termes d argent, de formation ou d autres formes d accompagnement. «Comme l enquête a été menée en janvier 2015, il est trop tôt pour voir s il y a un lien de cause à effet entre cette hausse de demandes d aide et les nouvelles règles de gouvernance régionale du gouvernement québécois», précise la directrice principale à la Fondation de l entrepreneurship, Rina Marchand. Quand les jeunes sortent du placard Rina Marchand constate aussi, depuis quelques années, le pouvoir qu ont les médias locaux de dynamiser l entrepreneuriat. «Quand la presse locale dresse des portraits d entrepreneurs, dit-elle, même de ceux et celles qui ont déjà connu l échec, cela stimule plusieurs futurs entrepreneurs, surtout les jeunes. Ils sont d ailleurs de plus en plus en plus nombreux à sortir du placard. Chez les jeunes de 18 à 34 ans, 77 % se relancent en affaires après avoir subi un premier échec C est vraiment une génération qui n est plus stigmatisée par l échec et qui n a pas peur du risque non plus». Grandes conclusions pour l ensemble du Québec Pour l ensemble du territoire du Québec, l enquête établit un certain nombre de constats : les milieux ruraux sont plus dynamiques que les centres urbains; la reprise d entreprise (relève/ rachat) est le choix privilégié d entrée en affaires dans les milieux ruraux; enfin, provenir d une famille en affaires double les chances de vouloir devenir entrepreneur. MESSAGE IMPORTANT AUX ENTREPRISES QUI VEULENT S'ANNONCER SUR LE CHANTIER DE LA CIMENTERIE DE PORT-DANIEL-GASCONS Les entrepreneurs et les travailleurs pourraient être des clients pour vos produits et services Pour faire connaître vos offres détaillées... DEMANDE À RÉGIS HÉBERGEMENT ALIMENTATION ÉQUIPEMENT MATÉRIAUX LOCAUX ET ENTREPOSAGE Journée emplois et opportunités d affaires samedi 20 juin L équipe de Ciment McInnis sera à Port-Daniel-Gascons pour présenter les types d emplois à la cimenterie pendant l exploitation, de même que les opportunités d affaires qui seront liées aux opérations de l usine à compter de la fin de Les personnes intéressées, travailleurs potentiels, gens d affaires et du milieu de la formation sont conviés à cette journée portes ouvertes. SUGGESTIONS DE SORTIES ET BIEN PLUS! Une initiative du comité de maximisation des retombées économiques de Port-Daniel-Gascons avec l'appui de la Chambre de commerce du Rocher-Percé. Pour plus de renseignements, contactez Jean-Philippe Chartrand, coordonnateur ou journée portes ouvertes samedi 20 juin 10 h à 16 h Salle multifonctionnelle 63, route 132 Ouest Gascons Prenez note que cette rencontre concerne les emplois en exploitation seulement. Les travailleurs intéressés par les emplois disponibles durant la construction de la cimenterie peuvent consulter la liste des entrepreneurs actifs au chantier sur notre site Internet cimentmcinnis.com, onglet Projet / Travaux en cours. 4 Bienvenue à tous! Ciment-Emploi-FouBassan.indd :41

5 5 Exclusivité e folie DES HOMARDS DE TOUTES LES COULEURS Par Roger Clavet Cette année, la saison de pêche au homard en a fait voir de toutes les couleurs aux pêcheurs : des spécimens bleus, blancs, jaunes, tachetés, léopards et même albinos ont été capturés. En plus de la variété de couleurs, rapporte la capture d espèces aux formes les plus étranges. Voici donc, par catégories, une liste humoristique des principales espèces de homards pêchés cette année en Gaspésie, mais aussi ailleurs dans le monde. Le homard Vert Écologique, cette ressource encore trop peu abondante est pourtant reconnue pour être durable. Le Omar Kadhr DANS LES EAUX QUÉBÉCOISES Le homard Couillard Plutôt coriace, ce type de homard possède des pinces anormalement effilées. Attention aux coupures. Elles pourraient être fatales. De la même famille, le homard D Amour, aperçu principalement à Québec et au Bas-St-Laurent, est rarement vu en Gaspésie. Le homard PKP Plus habile en eaux troubles qu en vélo, ce homard richissime a des poings à la place des pinces. On l a déjà vu brandir un poing en l air, ce qui a pu faire peur à d autres espèces vivant dans les eaux canadiennes. Le homard Legault Du jamais vu dans l histoire de la pêche au homard. Cette espèce a la capacité d avancer et de reculer en même temps. Appartient à la famille de la CAQ (Crustacés Avançant par la Queue). Le homard Kadhir Longtemps bicéphale (à deux têtes), cette espèce fraye en compagnie de Françoise David, une langouste sans pinces connue pour sa durabilité. DANS LES EAUX CANADIENNES Le homard Harper On le trouve en abondance près des sables bitumineux. Il nage à contre-courant des eaux québécoises. Connu pour son goût du combat, il a récemment été éclaboussé par la conduite douteuse de certains crabes sénateurs. Seul crustacé qui demeure prisonnier, même lorsque sorti de sa cage. DANS LES EAUX RÉGIONALES Le homard CLD/CRÉ À peu près complètement disparu ou en voie d extinction. Le homard CJE Le préféré des jeunes, ce homard est présentement servi à toutes les sauces. Le homard Chambre de commerce Il lui manque encore des membres. Mais il est en train de se régénérer. Le homard McInnis Il vaudrait 1 milliard de dollars, paraît-il. Mais sa valeur n est pas figée dans le béton. DANS LES EAUX MUNICIPALES Le homard de Port-Daniel-Gascons Longtemps sous-estimé, le homard PDG (Port- Daniel-Gascons) vient heureusement de s accoupler à un spécimen de grande valeur. Il vit désormais dans une cage dorée. Le homard de Chandler Longtemps commercialisé sous la marque «Gaspésia», ce homard de grande qualité se trouve en abondance au pied du quai. Malheureusement, cette espèce est boudée par les croisiéristes. Le homard de Grande-Rivière D une grande capacité de conservation, ce homard juteux pourrait un jour être livré par avion, à partir de l aéroport local. Les optimistes se croisent les pinces. Le homard de Ste-Thérèse-de-Gaspé DANS LES EAUX INTERNATIONALES Le homard François Hollande Au plus bas de l impopularité, cette espèce à lunettes se déplace en myope en eaux troubles. Hanté par le retour du requin Sarkozy et menacé par la pieuvre Le Pen, elle-même portée par des courants d extrême-droite, le homard Hollande respire un peu mieux depuis que le homard DSK s est fait pincer dans les bras d une raie empoisonnée. Le homard Poutine Apprécié en Russie, mais détesté en Crimée et en Ukraine, ce mets international est servi dans de la sauce brune au Québec. Le homard Castro Fumé au cigare, ce crustacé a révolutionné les modes de cuisson. Sa forte carapace lui a permis de survivre à tous les embargos. Le homard Obama On le reconnaît à sa carapace foncée. Donne du fil à retordre aux pêcheurs républicains. S emmêle parfois dans ses propres filets. DANS LES EAUX MÉDIATIQUES Le homard du Havre De plus en plus mince, il est transformé sur un bateau-usine, entraîné par son destin Transcontinental. Le homard Graffici Omniprésent sur le territoire, on le trouve dans des cages métalliques ou sur abonnement. Son contenu est riche et savoureux. Recherché par les collectionneurs. Le homard CHNC Dans la Baie-des-Chaleurs, il se porte très bien. On peut le capter sur une grande partie du territoire. Se cherche des partenaires pour la reproduction. Le homard BLEU Le favori des Midi-lunch, avec un Dauphin à ses commandes, cette espèce pourrait être confondue, par mauvais temps, avec le Homard du Rocher. Le homard CHAU Servir froid. On le pêche en Acadie et en Gaspésie. Il est reconnaissable à ses longues antennes. Le homard RAD-CAN Le homard Trudeau Pas besoin d un 2e, disent ses détracteurs. Just Un suffit. Sa partenaire, le homard Lebouthillier, reconnue pour ses jolies teintes de rouge et de bleu, pourrait finir près d un Trou d eau. Le homard NPD De belle couleur orange lorsqu il est cuit, on le trouve un peu partout dans les eaux de la Gaspésie, parfois aussi aux Îles-de-la- Madeleine. Connu pour sa «Mul-chair» délicieuse, il déjoue souvent les sonars avec sa fréquence i-toone. Il aime voguer sur une vague. Le homard Duceppe Les experts avaient prédit sa disparition. Ses adversaires prétendent qu Il est resté trop longtemps dans sa marmite. Servi Roussy, ce homard pourrait finir par se séparer et se retrouver dans un Beaulieu appelé pays. Connu pour son mimétisme (habileté à se confondre à son environnement naturel), ce type peu connu de homard se déguise parfois en crabe des neiges pour faire monter sa valeur. Le homard de Percé Recherché par les touristes, cette espèce renouvelable vit près d un trou. Ses amateurs aimeraient pouvoir le déguster, été comme hiver. DANS LES EAUX URBAINES Le homard Coderre Appréciée pour sa chair abondante, cette espèce montréalaise rêve du retour des grandes foires et des Expos. Le homard Labaume Petit de taille, ce homard de Québec raffole des crevettes Nordiques. Le homard Berlusconi Ce homard mâle très âgé, même hors de l eau, maintient sa queue rigide. AUTRES HOMARDS CÉLÈBRES Le homard Xavier Dolan Orphelin, il a «tué sa mère», avant de la ressusciter en «Mommy». Son petit dernier, le homard Pilon, est en voie de devenir un Crabe aux pinces d or. Très en demande. Le homard Céline Dion Attention. Même dans l eau bouillante, cette espèce continue de chanter. Bien fixer le couvercle Le homard Hydro-Québec Entre lui et les consommateurs, le courant ne passe plus. Le homard Canadiens Finit habituellement en queue de poisson. Espèce un peu éparpillée dans les eaux de la Côte Nord, du Bas-du-Fleuve et de la Gaspésie- Les Îles. Souvent difficile à capter en raison de problèmes de fréquences. Se pêche toujours une heure plus tard dans les Maritimes. Pour fins connaisseurs. Le homard TVCGR Appuyé par de nombreux marins bénévoles, le capitaine Dasylva parvient toujours à l amener à bon port. Passe-temps favori : le bingo. Ne dérangez pas vos crabes en cas d erreur. Le homard Fou de Bassan On sait peu de choses de cette nouvelle espèce, qui niche dans les cœurs et les esprits. Fou, drôle et intelligent, ce homard pas comme les autres fait la fierté des marchands locaux et des organismes communautaires. À consommer sans modération. C est un produit bien de chez nous. 5

6 6 Pêche au homard VERS UNE SAISON RECORD Par Roger Clavet Il est encore trop tôt pour faire le bilan de la saison 2015 de pêche au homard, qui se termine au début de juillet, mais selon les pêcheurs et les gens de l industrie interrogés par, les captures sont jusqu ici très très bonnes. La Cantine du Quai de Grande-Rivière «À comparer à l an dernier, je constate une augmentation de 30 % de la capture», affirme Roch Lelièvre, de Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan, à Ste-Thérèse-de-Gaspé. L an dernier, l entreprise a enregistré des captures de homards de l ordre de 1,1 million de livres. Ouvert 7 sur 7 Au Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, à Chandler, on note le même constat en ce qui regarde l abondance des captures de homards. «Les pêcheurs sont unanimes. Il s agit d une très bonne saison. De plus, le prix payé aux pêcheurs est aussi à la hausse en comparaison des dernières années. Ils ont commencé la saison avec 7$ la livre pour une dizaine de jours, après quoi le prix, tout de suite après la Fête des mères, soit le 10 mai, est redescendu à 5$ la libre», précise Renaud Camirand, chargé de projet. Les pêcheurs de homard sont donc généralement satisfaits, mais certains avouent tout de même avoir l impression de ne pas recevoir un juste prix pour leurs captures. Du homard qui frise la perfection Au cours de la dernière année, le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, au terme de longues démarches, a obtenu l écocertification du Marine Stewardship Council. Cela signifie donc que la pêcherie (pas l espèce) au homard est désormais reconnue comme une activité de pêche durable. «Nous avons travaillé durant plusieurs années pour obtenir cette écocertification», a fait savoir, par voie de communiqué, O neil Cloutier, directeur général du Regroupement. Seulement 252 groupes de pêcheurs à travers le monde ont cette écocertification. Les amateurs de homards de la Gaspésie peuvent donc être rassurés puisqu ils savent maintenant que les homards gaspésiens, qu ils apprécient tellement, proviennent d une pêcherie durable et bien gérée.» C est une bonne nouvelle pour l industrie et pour le grand public puisque cette norme d écocertification confirme la pérennité des stocks de homard. Sur les traces du homard gaspésien En 2015, les pêcheurs gaspésiens identifient leur homard par un médaillon rond amélioré, fixé par des élastiques aux pinces des homards, facilitant ainsi grandement le travail des pêcheurs, directement sur le bateau. En plus de bien indiquer que le homard est certifié, chaque médaillon porte le numéro d un pêcheur. En entrant ce numéro sur le site on peut visionner une vidéo du pêcheur de «notre homard» et trouver de l information telle que sa souszone de pêche, le nom de son bateau, etc. Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie estime que ce procédé rapproche le consommateur du pêcheur et rend l expérience de consommation encore plus authentique. Terrasse extérieure Salle à manger intérieure Déjeuner complet à partir de 4,75 $ Trio à partir de 6,25 $ Spécialités : Frite maison Hamburger Hot dog vapeur ou rôti Wrap au poulet croustillant Poutine steak haché, saucisse Spaghetti Galettes de morue Nouveautés Poutine aux crevettes Pizza-poutine du quai Sous-marin du Quai Guedille aux crevettes La vie sexuelle des homards J AI «ENVIE» DE TOI Par Jean Côté Les homards possèdent un sens de l odorat très développé grâce à deux petites antennes pleines de récepteurs chimiques qu ils agitent pour détecter les odeurs dans l eau. Ils présentent aussi une autre particularité anatomique, une vessie dans la tête et deux orifices placés sur leur front par où ils urinent. Ces deux particularités servent à la vie sociale des homards car se «pisser» à la figure est une façon de communiquer entre eux, entre autre pour leur rituel nuptial! Un peu avant la mue, une femelle cherchera un mâle qui lui convient car c est la seule période où elle peut être fécondée. Elle s approchera alors d un trou où se trouve un gros mâle et, en signe d avertissement, celui-ci va lui uriner à la figure. Si elle aime son odeur, ses phéromones, elle fera de même et s avancera, l invitant ainsi à copuler. Arrête... Tu me fais rougir. Tu es belle à croquer! Propriétaire : Sebastien Stibre - Gérante : Lisette Vachon 41, avenue du Parc, Grande Rivière Match de boxe et culbute Après un bref match de boxe, le homard laissera la belle entrer dans sa tanière. Après quelques heures ou quelques jours, la femelle va muer et sa carapace sera molle et flexible. Le mâle va alors délicatement la retourner sur le dos et déposer son sperme à l intérieur du corps de la femelle. Elle restera auprès de son «amoureux» le temps que sa nouvelle carapace reprenne sa rigidité, puis l attraction étant terminée, elle le quittera sans aucun regret. Jean Côté est directeur scientifique au Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie (RPPSG), à Chandler. ÉDITEUR Roger Clavet DIRECTEUR DE PUBLICATION Charles B. Clavet INFOGRAPHIE Marjorie Ouellet MONTAGE PUBLICITAIRE Imprimerie des Anses Fanny Madgin Hélène Langlais Renée-Claude Lagacé COLLABORATEURS France Bernier Steven Melanson (photos) Clémence Montocchio Jean Côté Renaud Camirand Patricia Doiron Stéphan Lord Lucie Lacourcière Marie-Lyne Berthelot Nadia Mongeon Kim Poirier Émilie Bourque-Bélanger Jean Perron Raison sociale : 620-B, rue du Bord-de-l eau Grande-Rivière Ouest (Québec) G0C 1W0 Adresse commerciale : 163, rue Commerciale Ouest Chandler (Québec) G0C 1K0 Tirage : exemplaires Impression : Hebdo Litho Distribution : Médiaposte, Postes Canada Territoire desservi : MRC du Rocher-Percé et environs Publicité : Rédaction :

7 7 Mise à l eau d un bateau par Soudure Jones 15 EMPLOIS ET 1,5 MILLIONS $ PLUS TARD Par Roger Clavet Il aura fallu plusieurs mois d ouvrage, mais finalement, le travail en valait le coup. L entreprise Soudure Jones a finalement mis à l eau un bateau complètement transformé, qui a occupé une quinzaine d employés affairés par des travaux de menuiserie, de peinture, de soudure et d électricité (en sous-traitance). Pour Soudure Jones, il s agissait d un contrat de 1,5 million de dollars. La mise à l eau s est faite en mai, au quai de Newport. «Le bateau appartient à Steve Noël, de Sept- Îles, qui avait déniché à bon prix un vieux crabier à l Île-du-Prince-Édouard. Il nous a demandé de le transformer complètement. Le travail, qui a duré plusieurs mois, s est fait dans le gros hangar de Newport et dans l atelier de Port-Daniel-Gascons. C est devenu une spécialité pour Soudure Jones de transformer et de retaper des bateaux», explique Francis Parisé, copropriétaire avec Patrick Jones de Soudure Jones. Mise à l eau du bateau et du téléphone cellulaire Juste avant la mise à l eau, le propriétaire du crabier avait par mégarde échappé son téléphone cellulaire dans la chambre à moteur du bateau. Heureusement pour Monsieur Noël, l huile et l antigel n ont pas eu raison du téléphone. C est le 2e chantier du genre pour Soudure Jones qui avait déjà rénové un autre bateau. De l avis même de Francis Parisé, la restauration de bateaux est un secteur prometteur pour l entreprise de Port-Daniel-Gascons. Unis pour le meilleur SERVICE VILLE DE GRANDE-RIVIÈRE Offre d emploi Directeur (trice) des travaux publics Sous la supervision du directeur général, le directeur(trice) devra : Planifier, organiser, diriger, coordonner et contrôler l ensemble des activités nécessaires au fonctionnement et à l entretien des infrastructures de la municipalité (réseau d aqueduc, réseau d égouts, assainissement des eaux, voirie, déneigement, véhicules, etc.). Gérer les ressources humaines, financières, matérielles et physiques du service, au sein d un environnement syndiqué. Appliquer strictement les normes de santé et sécurité au travail. S assurer de la conformité des activités et travaux confiés à l externe. Entretenir de bonnes relations avec les citoyens et son personnel. Toujours au 240, boul. René-Lévesque Est, à Chandler Exigences recherchées : Diplôme d études collégiales en génie civil ou dans un domaine connexe. Expérience de deux (2) années et plus, idéalement au niveau municipal. L expérience au sein d un environnement syndiqué est un atout. Permis de conduire de classe 5 valide. Toute autre expérience pertinente sera prise en considération Qualités personnelles : Autonome et apte à prendre des initiatives, le titulaire favorise le travail d équipe et exerce son leadership rassembleur afin d optimiser la qualité du service à la clientèle offert par les membres de son équipe. Habile communicateur tant à l interne qu à l externe, ses décisions résultent d un jugement rigoureux supporté par ses capacités en analyses et synthèses. Reconnu pour son honnêteté et son intégrité. Probation : 6 mois. Lieu de travail : Grande-Rivière Rémunération : $ à $ selon l expérience et les compétences, plus d intéressants avantages sociaux. Conditions de travail : Poste cadre, permanent, temps plein. LUSSIER Cabinet d assurances et Dale Parizeau Morris Mackenzie s unissent pour mieux vous servir. Maintenant Lussier Dale Parizeau. Si ce défi vous intéresse, veuillez nous faire parvenir votre curriculum vitae et diplômes avant le vendredi, 26 juin 2015, à midi à l adresse courriel suivante : Pour plus d informations : Denis Beaudin, d.g., (418) LUSSIER LussierDaleParizeau.ca 7

8 8 Mgr Jean Gagnon et la survie des églises L ÉVÊQUE DE GASPÉ GARDE FOI EN L AVENIR Par Roger Clavet Deux ans après avoir lancé un cri d alerte sur la survie financière des églises de la Gaspésie, l évêque de Gaspé, Mgr Jean Gagnon, fait état de progrès en cours, tout en insistant sur le rôle méconnu des paroisses et leur contribution essentielle au développement communautaire. Dans un long entretien accordé au Fou de Bassan, le 8e Évêque de Gaspé, en poste depuis 12 ans, affirme que depuis la publication, en mars 2013, de sa lettre pastorale intitulée «Urgence d agir dès maintenant pour l avenir de nos communautés», des correctifs ont été apportés par plusieurs communautés. «Sur les 65 paroisses que compte le diocèse, une seule a fermé ses portes, soit Saint-Elzéar. La situation n est donc pas aussi catastrophique qu il n y paraît. Et aussi longtemps que les gens voudront se prendre en mains, l Église sera là pour les accompagner afin de trouver des solutions pour assurer la survie et le développement de leur communauté chrétienne», assure Mgr Gagnon. 8 À titre de dirigeants, nous avons le devoir de construire aujourd hui la Caisse de demain, et de préparer toute notre équipe aux défis de l avenir. VOS DIRIGEANTS AU CONSEIL D ADMINISTRATION Jacqueline Ritchie Pierrot Joncas Gilles Grenier Louise David Gisèle Delarosbil Gilles Leblanc Jean-Marie Le Brasseur Gérald Legouffe Pierre-Luc Loisel Fernando Pelletier Hugues Roussy Présidente Vice-président Secrétaire Administratrice Administratrice Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur VOS DIRIGEANTS AU CONSEIL DE SURVEILLANCE Richard Duguay Nadia Karina Minassian Terry Boyle Annick Langlois Jean-Yves Chapados Président Secrétaire Conseiller Conseillère Conseiller Siège social : Chandler Centre de services : Paspébiac, Saint-Godefroi Gascons, Newport Fusion, consolidation et réinvention Depuis son entrée en fonction, Mgr Gagnon a mis progressivement en place des équipes de pastorale dans chaque communauté du diocèse de Gaspé. Ces équipes de bénévoles, actives dans leur milieu, ont permis de redresser un peu la situation financière précaire des églises. Et bien que cette précarité demeure, Mgr Gagnon note une nouvelle prise de conscience des paroissiens qui cherchent et trouvent des solutions innovantes pour garder leur église forte et vivante. «Une église n est pas une entreprise. Elle n a pas à être rentable. Mais quand elle n arrive plus à payer ses frais de chauffage, elle doit trouver des moyens pour que sa mission communautaire et pastorale continue», souligne Mgr Gagnon. Entre Noël et Pâques, par exemple, un tiers des paroisses du diocèse ont célébré leurs messes dans d autres lieux que leur église habituelle. Mesure drastique? Pas si on considère, par exemple, que les frais d électricité et de chauffage des églises représentaient en 2012 des frais annuels de 1,1 million $, soit 17 % des dépenses régulières des fabriques. De plus, des compagnies d assurance menaçaient de ne plus couvrir le remboursement de frais de réparation des grandes orgues ou d autres équipements d église menacés par le froid. La fermeture hivernale a permis des économies de plusieurs milliers de dollars. Une nécessaire solidarité «La population connaît encore trop mal les services civils que nos églises rendent. Pourquoi les fabriques continuent-elles à exiger 50 $ en frais d inhumation quand le coût réel est d environ 200 $? Et quels sont les frais réels des services que l Église offre, comme l accompagnement aux mourants, les mariages, les baptêmes et autres cérémonies religieuses?» demande Mgr Gagnon. L avenir des églises passe par leur solidarité, assure Mgr Gagnon. Il cite l exemple de la paroisse de Pointe-aux-Loups, aux Îles-dela-Madeleine. «Cette petite communauté de 106 personnes est parvenue à amasser $ pour sauver la salle communautaire et l église grâce à la détermination d un comité de bénévoles». Mgr Gagnon ne croit pas, par ailleurs, qu il y ait trop d églises dans le diocèse de Gaspé. «Le surnombre des églises est un phénomène urbain. Chez nous, fait-il observer, on compte une église à tous les 10 ou 15 kilomètres». Des détenus qui prient Les gens, laïcs ou pas, doivent réaliser que l Église donne beaucoup à la communauté en termes de services de toutes sortes. À la prison de Percé comme à celle de New Carlisle, par exemple, une présence pastorale est assurée quelques heures par semaine. Les autorités carcérales disent même que cette aide fait partie du processus de guérison pour un grand nombre de détenus. «Il y a quelques semaines, raconte Mgr Gagnon, je suis allé moi-même au centre de détention de Percé, à la demande d un aumônier, pour y confirmer trois grandes jeunesses de 22, 24 et 26 ans. Or, le dimanche où je m y suis rendu, 42 personnes incarcérées m ont rejoint autour d une table, et on a prié. Trois détenus âgés dans la soixantaine se sont alors offerts spontanément comme témoins pour la cérémonie de confirmation des trois plus jeunes. Je vous avoue que c était très impressionnant». À tout (Mon)seigneur, tout honneur L idée de ne plus voir d églises, un jour, dans le paysage gaspésien, faute de n avoir pas su renouveler leur mode de financement, a de quoi inquiéter. Mais il ne faut pas non plus céder à la panique, tempère Mgr Gagnon. Laissons-lui donc le dernier mot. «À quoi ressemblerait la Gaspésie vidée de ses églises? À quoi aurait l air le paysage gaspésien ou madelinot s il n y avait plus aucun clocher à portée de vue? Il est donc grand temps que l on réalise que l Église est un facteur de vie communautaire important. Si vous supprimez les églises, vous enlevez le soutien de milliers de bénévoles qui, comme des fourmis, font toutes sortes de choses pour leur communauté. Beaucoup de services et d organisations en dépendent ou s y identifient, comme les Chevaliers de Colomb, les Filles d isabelle, des centaines de catéchètes, les bénévoles auprès des malades dans nos hôpitaux et même dans les prisons. Bref, vivre sans églises, ce serait vivre sans dialogue». L édition 2015 du Pèlerinage Terre et Mer Gaspésie Les Îles se déroulera du 28 juin au 4 juillet inclusivement, de Cap- Chat à Madeleine, dans le secteur nord de la péninsule gaspésienne. Il s agit de la 10 e édition, un anniversaire important. Quelque 175 marcheurs sont attendus. La marche totalisera 118,3 kilomètres. Information : Patricia LeBlanc,

9 9 Investiture du Bloc Québécois dans Gaspésie-Les Îles NICOLAS ROUSSY AFFRONTERA PHILIP TOONE ET DIANE LEBOUTHILLIER Par Roger Clavet C est maintenant officiel. Nicolas Roussy, un consultant en gestion publique originaire de Gaspé, affrontera le député néodémocrate en poste, Philip Toone, et la candidate libérale, Diane Lebouthillier, lors du scrutin fédéral prévu pour le 19 octobre. Ainsi en ont décidé une centaine de membres et sympathisants du Bloc Québécois réunis, le samedi 6 juin, à la Salle Internationale du Motel Chandler, en présence de Mario Beaulieu qui on devait l apprendre trois jours plus tard - en était alors à ses dernières heures comme chef du Bloc Québécois. D entrée de jeu, le candidat de 41 ans a insisté sur ses racines gaspésiennes. «Je m appelle Nicolas Roussy et je suis un fier Gaspésien. Les Roussy, je tiens à le rappeler, sont ici en Gaspésie depuis deux siècles et demi». Celui qui a remporté l investiture sans opposition a d abord cité René Lévesque, «un autre fier Gaspésien, qui avait à peu près la même taille que moi, mais qui, lui, était un géant», pour rappeler à son auditoire l importance, comme région, «de se doter de ses propres instruments». Puis, évoquant le regretté Jacques Parizeau, le candidat bloquiste a noté que celui-ci estimait que pour changer les choses, il fallait entrer en politique. «Moi, j ai décidé de changer les choses en Gaspésie-les-Îles. Faut que je passe par là. Je n ai pas le choix», a-t-il insisté. Dénonçant ce qu il considère être «l enclavement et l isolement de la Gaspésie et les Îles», le candidat du Bloc en a profité pour déplorer «la destruction des leviers de développement socio-économique» de la région. Tout en saluant la présence d un ami africain, Abdel-Fatah Amadou, un haut fonctionnaire du Togo qui participait à titre personnel à la rencontre, le candidat bloquiste a fait valoir le profil international de son propre parcours professionnel. «Quand je parle à mes amis, africains ou québécois, de ma Gaspésie natale que j aime, je leur dis souvent qu ici, chez nous, on n a plus de CLD, on n a plus de Conférence régionale des élus, et que les MRC n ont plus d argent. Et pourtant, nous avons une grande richesse qu on peut exporter. Nous avons un potentiel de développement unique. Nous avons les bases de la réussite et de la prospérité», a soutenu le consultant et formateur à l international. Selon lui, avec son produit intérieur brut actuel de $ par habitant, la Gaspésie se classerait au 50e rang des pays riches de l Organisation de coopération et de développement économiques. «50e sur 215 pays, c est quelque chose!», a dit l aspirant député. Mais pour réaliser son plein potentiel, a ajouté Nicolas Roussy, la Gaspésie doit se doter d une structure régionale de développement efficace et mieux exploiter ses infrastructures, comme le port de Gaspé et les aéroports de Grande-Rivière et de Ste-Anne-des-Monts. Interrogé sur le fait que son chef, Mario Beaulieu, avait attaqué uniquement le NPD dans son allocution, épargnant ainsi les libéraux, le candidat bloquiste a conclu que «sur le terrain, en Gaspésie-les-Îles, le principal adversaire, c est Philip Toone». C est à Chandler que le retour de Gilles Duceppe a été confirmé LE CHANT DU CYGNE DE MARIO BEAULIEU Par Roger Clavet C est à peine quelques minutes avant d arriver à Chandler, le dimanche 7 juin, que Mario Beaulieu, jusque-là chef du Bloc Québécois, reçoit un appel de Gilles Duceppe lui annonçant qu il accepte de redevenir le chef du Bloc. Pendant ce temps, une centaine de partisans du Bloc, venus confirmer le choix de Nicolas Roussy comme candidat du Bloc dans Gaspésie-les-Îles, ne se doutent pas que Mario Beaulieu, en retard ce matin-là de 10 minutes, n est plus leur chef. Dans un discours qui tombe à plat, récité plus qu animé, Mario Beaulieu ne parvient pas à captiver la foule. Il a la tête ailleurs. En bon soldat, il complète ses dernières obligations comme chef de parti. Il accorde même une longue entrevue-bilan au journal Le Fou de Bassan. Ce sera sa dernière comme chef du Bloc Québécois, un an presque jour pour jour après en avoir pris les commandes. Dans cette entrevue qui devient un peu son testament politique, Mario Beaulieu rappelle la nécessité pour les forces souverainistes de se rallier pour faire du Québec un pays. LE FOU : Vécue de l intérieur, comme nouveau chef d une formation politique, à quoi a ressemblé votre expérience : une traversée du désert ou une navigation sur une mer agitée? MARIO BEAULIEU : Au début, il y a eu beaucoup de tumulte. Puis, j ai pu rencontrer les gens et nous nous sommes expliqués. J ai pu faire le tour du Québec. J ai toujours été de ceux qui croient que le Bloc Québécois joue un rôle crucial depuis 20 ans pour défendre les intérêts du Québec à Ottawa. Ça prend encore une délégation forte du Bloc à Ottawa pour promouvoir la solution la plus avantageuse pour le Québec, soit l indépendance. LE FOU : Quelle lecture faites-vous présentement du sentiment nationaliste avec l entrée en scène de Pierre-Karl Péladeau et le décès récent de Jacques Parizeau, deux nouveaux éléments d analyse dans le paysage politique québécois? MARIO BEAULIEU : Lors de la course à la chefferie du PQ, les candidats ont beaucoup parlé d indépendance et avec Monsieur Péladeau, le PQ a maintenant établi l objectif très clair de faire du Québec un pays. Je trouve cependant très dommage qu on s apprête à reprendre la marche vers l indépendance au moment où Monsieur Parizeau disparaît. Je l ai bien connu. Il a toujours insisté sur l importance de démontrer les avantages de l indépendance avec des arguments économiques. Quelqu un comme Monsieur Péladeau est bien placé, comme l était Monsieur Parizeau, pour l expliquer et le démontrer. LE FOU : Il est peut-être encore trop tôt pour la mesurer, mais peut-il y avoir une résurgence d un sentiment nationaliste, d une sorte d urgence de faire l indépendance? MARIO BEAULIEU : Tout à fait. Je pense qu à partir du moment où on ramène l indépendance à l avant-plan, où les gens voient qu une démarche sérieuse va se faire pour réaliser l indépendance du Québec, la nécessité de la faire va apparaître rapidement. Depuis le référendum québécois de 1995, certains pays comme l Écosse ont récupéré plus de pouvoir. Nous autres, au Québec, c est le contraire. C en est rendu que nous avons moins de pouvoir que nous n en avions lors du référendum de Alors, à un moment donné il faut, comme Monsieur Parizeau le disait, se cracher dans les mains et se remettre au travail. De cette manière, on va pouvoir recréer la grande coalition pour l indépendance qu on avait avant Le Bloc a un rôle-clé à jouer. Car il reste trois ans au mandat des libéraux de Philippe Couillard, un gouvernement ultra-fédéraliste et aplatventriste. Alors, ça prend plus que jamais des députés du Bloc Québécois pour être sur le terrain aussi et défendre le Québec puisque, malheureusement, ce n est pas Monsieur Couillard qui va le faire. LE FOU : Les forces souverainistes ne se nuisent-elles pas entre elles? Vous parlez de la nécessaire union de ces forces, mais il y en a encore qui ne sont pas rentrées au bercail. Sur la scène fédérale, il y a le parti Forces et Démocratie de l ex-bloquiste Jean-François Fortin. Et sur la scène québécoise, il y a encore Option nationale et Québec Solidaire. MARIO BEAULIEU : Je pense que ce n est pas en se divisant qu on va se renforcer. Je pense que plus on va reprendre le chemin de l indépendance, plus les gens auront tendance à se rallier. Au Bloc, on a toujours la main tendue. LE FOU : Maintenant, permettez-moi un rapide retour en arrière. En 1980, lors du premier référendum sur l indépendance du Québec, alors que vous aviez 21 ans, vous vous êtes abstenu de voter. Aujourd hui, vous demandez aux jeunes d aller voter. N y a-t-il pas contradiction? Pourquoi un jeune de 21 ans voterait-il aujourd hui quand, au même âge, vous vous êtes abstenu? MARIO BEAULIEU : Je suis l exemple comme quoi on peut changer d opinion On peut se reprendre. Moi, je venais d un milieu fédéraliste, et j étais à gauche dans ce temps-là, plutôt progressiste. Je n ai pas voté, c est vrai. Mais je crois maintenant qu il faut toujours voter si on veut participer au processus démocratique. On doit rappeler aux jeunes qu il y a encore des politiciens qui sont en politique par conviction (Entrevue réalisée à Chandler le samedi 6 juin 2015 à l occasion de l investiture de Nicolas Roussy, candidat du Bloc Québécois dans la circonscription de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine). 9

10 10 Dans le premier d une série d entretiens en tête-à-tête avec chacun des candidats de la circonscription électorale Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine à l élection fédérale d octobre, a rencontré le député néo-démocrate Philip Toone dans les locaux du journal. En quête d un second mandat PHILIP TOONE MISE SUR UNE AUTRE VAGUE ORANGE Par Roger Clavet Philip Toone aime bien la couleur orange. Catapulté en politique par un raz-de-marée orange qui, en mai 2011, envoyait 57 autres députés néo-démocrates à Ottawa, le député de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine mise cette fois sur une autre vague de même couleur: l élection possible de Thomas Mulcair comme premier ministre du Canada. Fier du bilan de son premier mandat, cet avocat et notaire de 50 ans est confiant en sa réélection. LE FOU : Depuis votre élection, le retour du service de Via Rail en Gaspésie vous a tenu occupé. Vous revenez à la charge dans ce dossier, cette fois, avec une nouvelle campagne de mobilisation. PHILIP TOONE : Pour garder ce projet animé, j ai effectivement lancé une campagne de cartes postales en faveur du retour de VIA dans notre région. Une semaine seulement après le début de cette campagne de pétitions, j ai déjà signatures qui sont parvenues à mon bureau à Ottawa. On peut dire, sans jeu de mots, que la campagne va bon train. LE FOU : Pourquoi revenir sur ce dossier? Y a-t-il encore des chances de rétablir le service de train de passagers en Gaspésie? PHILIP TOONE : Le transport dans notre région devient de plus en plus inaccessible. On l a vu avec Kyolis, qui a déjà commencé à retirer le service d Orléans Express. Les vols sont inabordables. Les gens plus âgés aimeraient revoir le service de train revenir dans notre région. De plus, rétablir le lien ferroviaire ramènerait beaucoup de touristes chez nous. À très court terme, il y a, selon moi, une autre façon de ramener le train. Il s agit de remettre en service ce que les Gaspésiens appelaient, dans les années , le Spoutnik, un wagon autonome de type Budd Car, à moitié moins lourd que les wagons traditionnels. Ce serait une solution de compromis. Six de ces trains sont disponibles et sont entreposés chez Via Rail. LE FOU : Mais, malgré tous vos efforts, comment se fait-il que le service de train n a pas encore été rétabli. PHILIP TOONE : Avec un nouveau propriétaire, le gouvernement du Québec, tout redevient possible. Avant cela, c étaient les municipalités gaspésiennes et les MRC qui étaient propriétaires du réseau. Sans elles, le chemin de fer serait fermé depuis 10 ans. Mais elles n avaient franchement pas les 107 millions $ requis pour maintenir ou rétablir le service de Matapédia à Gaspé. Ce service a été graduellement abandonné par le CN. Il a fait la même chose ailleurs au Canada. Il a siphonné tout le profit généré par le rail pour acheter des chemins de fer aux États-Unis. LE FOU : On pourrait presque tracer un parallèle avec Autobus Orléans et Kyolis. PHILIP TOONE : Vous avez vraiment mis le doigt dessus. Il faut avoir une vision d ensemble dans ce dossier. C est ce qui manque en ce moment. Les politiciens regardent rarement à long terme. PHLIP TOONE : On se dirige vers une course à trois au Canada. Ce sera probablement un gouvernement minoritaire. Cela voudrait dire que chaque député élu devrait avoir beaucoup plus d influence qu il n en a normalement dans un gouvernement majoritaire. À moins bien sûr qu il soit élu au sein de ce gouvernement majoritaire. LE FOU : Quelles sont les choses, que vous avez accomplies depuis votre élection, dont vous êtes le plus fier? PHILIP TOONE : Le numéro un, c est l assurance-emploi. On a réussi à faire reculer le gouvernement sur plusieurs plans. LE FOU : Mais la réforme de l assurance-emploi a quand même été imposée. LE FOU : On ne vous a pas entendu souvent parler en faveur de la cimenterie de Port-Daniel? PHILIP TOONE : C est un projet de juridiction provinciale à 99,9 %. L aspect fédéral concerne uniquement le transport maritime. Il faut bien protéger la Baie-des-Chaleurs. Nous voulions qu un partenariat soit établi avec les pêcheurs et les Premières Nations. Cela est maintenant fait. Dépêchez-vous, cette offre se termine le 30 juin , Route 132, Secteur Pabos Mills Chandler Tél. : Courriel : PHILIP TOONE : Oui, vous avez raison. On a perdu, par exemple, notre bataille contre les dispositions concernant le «trou noir», un projet-pilote qui majorait de huit semaines la période requise pour les travailleurs saisonniers en région. Par contre, on a pu repousser les visites à domicile des inspecteurs fédéraux. Nous avons également fait reculer le gouvernement sur la règle du 100 kilomètres qui obligeait les chômeurs à accepter un travail loin de leur foyer. Ça n avait pas de sens. LE FOU : Un récent sondage montre que le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc Québécois est accueilli favorablement chez les francophones au Québec. Au même moment, un autre sondage annonce le possible retour d une vague orange néo-démocrate au Canada. Que pensez-vous de ces deux tendances? PHILIP TOONE : La tendance la plus importante, c est qu on sent que les gens sont tannés du gouvernement conservateur. Même en Alberta, la province la plus conservatrice au pays, le NPD vient de former un nouveau gouvernement majoritaire. D après les sondages, le NPD est rendu le 1e et le 2e choix de la majorité des Canadiens, pour un total combiné de 56 % dans les intentions de vote. LE FOU : Se dirige-t-on vers un gouvernement majoritaire ou minoritaire? LE FOU : Et pour Pétrolia? Pas le même enthousiasme, j imagine, au caucus? PHILIP TOONE : Encore là, c est un projet provincial. Au niveau fédéral, par contre, c est le transport maritime qui me concerne. Que va-t-on faire du pétrole une fois extrait? Si Pétrolia décide de le transporter par voie maritime, il faudra obtenir des garanties. Mais plus important encore que Pétrolia, c est le projet de Chaleurs Terminal Inc., de Belledune, au Nouveau-Brunswick. Il est question de transporter jusqu à barils de pétrole par jour. En cas de déversement dans la Baie-des- Chaleurs, on serait seulement en mesure de nettoyer 1/5 d un navire moderne. Ce serait une catastrophe. On a zéro capacité pour nettoyer un déversement, en hiver, et presque aucune, en été. Le risque zéro, en environnement, n existe pas. LE FOU : C est la même chose en politique. Le risque zéro n existe pas. Pourquoi les électeurs devraient-ils voter à nouveau pour vous? PHILIP TOONE : Moi et le NPD, on est capables d amener des valeurs gaspésiennes, madeliniennes et québécoises à Ottawa. Et avec ces valeurs-là, on peut former un gouvernement, on peut créer une grande coalition pancanadienne. Pour une fois, on aurait enfin un gouvernement qui nous reflète. 10

11 11 11

12 12 Une longueur d avance sur la concurrence! PLUS GRAND. MOINS CHER. 100 % LU. ENTENTE EXCLUSIVE Seul journal distribué directement dans les chambres des plus grands hôtels de Percé. NOUVELLE CLIENTÈLE Profitez de la chance de vous faire connaître auprès des nouveaux travailleurs de la cimenterie et des visiteurs. RABAIS SUR ENTENTE PUBLICITAIRE 10 % pour 2 parutions - 15 % pour 3 parutions - 20 % pour 4 parutions Réservez dès maintenant : Grille de tarifs sur demande à 12

13 Ces gens qui nous font du bie Lancement du concours J embellis ma ville CHANDLER MET SA PLUS BELLE TENUE D ÉTÉ Par Priscilla Doiron 13 C est maintenant officiel, le concours J embellis ma ville est lancé à Chandler. Organisé par le comité d embellissement de la Ville de Chandler, le concours s adresse aux résidants, aux commerces, aux écoles et aux institutions. Des lauréats seront récompensés dans chaque catégorie. «Nous désirons par ce concours impliquer les citoyens dans notre quête d embellissement. Parlez-en à vos amis, à votre famille et invitez-les à s inscrire!» souligne Claudette Perreault, membre de ce comité consultatif composé de citoyens bénévoles. De la fierté et des prix à gagner Le choix des lauréats sera effectué à partir des critères d évaluation suivants : propreté (10%) ; choix et harmonie entre les arbres et les arbustes (20%) ; quantités, variétés et harmonie des vivaces et annuelles (30%) ; entretien de la pelouse (10%) ; matériaux utilisés (20%) ; aspect global (10%). Pour les commerces, l aménagement de la vitrine et de l enseigne feront partie des critères d évaluation. Un jury fera l évaluation des participants. Les lauréats seront dévoilés lors d un événement public qui se déroulera au Parc du souvenir en août Des plaques de reconnaissance seront remises aux lauréats de chaque catégorie. Un prix coup de cœur du public sera aussi décerné. Plusieurs prix seront tirés au hasard parmi tous les participants. De «beaux» résultats Autrefois, le comité misait seulement sur des mesures touchant le centre-ville. «Avec le progrès réalisé, le temps était venu d étendre notre travail à l ensemble des quartiers, désormais tous représentés par un citoyen», précise Jean Bélanger, directeur administratif à la Ville de Chandler. Depuis quatre ans, un travail colossal a été accompli : bacs à fleurs supplémentaires, nettoyage, plantation d arbres, élimination de clôtures disgracieuses, d enseignes abandonnées, ajout de lumières de Noël, etc. Nous sommes fiers de voir que plusieurs de nos idées ont été mises en œuvre par la Ville de Chandler avec qui nous avons une excellente collaboration. Nous avons renouvelé notre plan d action pour les deux prochaines années et nous continuerons le travail. L adhésion au programme des Fleurons du Québec va nous pousser à nous améliorer. Rappelons que l embellissement, ce n est pas seulement l affaire de la Ville : c est l affaire de toute la communauté. Cela concerne tant les résidents que les commerçants et les institutions. Le concours J embellis ma ville vise Le petit marché qui voit grand Boucherie Fruits et légumes Boulangerie Boeuf de l Ouest AAA vieilli 30 jours Grande variété de bières importées et gaspésienne Pit Caribou justement à nous impliquer tous! Priscilla Doiron est présidente du comité d embellissement de Chandler. Pour participer c est facile! Il suffit de remplir le formulaire d inscription disponible à la réception de la Ville de Chandler et sur son site Web (www.villedechandler.com). Il est aussi possible de s inscrire par courriel à en fournissant votre nom, votre numéro de téléphone, votre adresse et la catégorie dans laquelle vous désirez vous inscrire. C est gratuit. Mets cuisinés Sushi Saucisses maison Boîtes à lunch express Plants de légumes fleurs annuelles et vivaces semences arbres et arbustes fines herbes ouvert 7 jours sur 7 OUVERT 7 jours sur 7 de 6 h à 22 h À 8 minutes de Percé 1359, route 132, Cap-d Espoir

14 14 Ces gens qui nous font du bie TREMPLIN VERS LA RÉUSSITE Un groupe de participants au programme de réinsertion socioprofessionnelle du Centre d éducation aux adultes La Ramille a rendu une petite visite aux locaux du journal Le Fou de Bassan. Rapidement, les jeunes ont multiplié les questions sur la fabrication du journal et son contenu. Ce programme de la commission scolaire René-Lévesque offert via le Réseau FAC s adresse à une clientèle inactive, de 18 à 45 ans, résidant dans la MRC du Rocher Percé. Le programme «Le Tremplin», se termine à la fin juin. Grâce au programme, les 12 participants auront acquis diverses connaissances reliées aux saines habitudes de vie. Ils auront également eu l occasion de participer à des projets collectifs enrichissants et de parfaire leurs connaissances du réseau communautaire et entrepreneurial de la MRC. Enfin, les participants auront développé des aptitudes manuelles par divers ateliers et acquis une certification en premiers soins. Nul doute qu avec ce programme, les participants ont franchi une étape de plus vers l accomplissement personnel. La rencontre a tellement plu aux participants que deux d entre eux se sont même portés volontaire pour aider à la préparation postale du journal. Belle initiative des formateurs Stéphan Lord et Renée McInnis. AVIS PUBLIC Avis de demande de changement de nom Prenez avis que Jessy Beaudin, dont l adresse de domicile est le 203, rue Bellevue à Grande-Rivière (Québec, Canada) présentera au Directeur de l état civil, en sa qualité de mère, une demande pour changer le nom de Nolan Beaudin en celui de Nolan Beaudin Lemieux. Cet avis a été rempli et signé à Grande-Rivière, le 21 avril 2015 par Jessy Beaudin Notre fréquence de Newport à Cap d Espoir est maintenant le 98,1. Nous diffuserons à Rivière-au-Renard au 106,7. 14

15 Ces gens qui nous font du bie Lutter contre l intimidation par l affirmation de soi «JE SUIS MOI» 15 Par Clémence Montocchio La persévérance scolaire, l affirmation de soi et la lutte contre l intimidation sont des enjeux centraux dans l épanouissement des jeunes, et c est particulièrement vrai dans notre MRC. Pour preuve, le projet «JE SUIS MOI» à l école Saint-Joseph de Chandler a permis à tout un groupe de jeunes de faire de l affirmation de soi un projet rassembleur et stimulant pour eux et pour les personnes qui les entourent. Récemment, cette bande de joyeux lurons a eu la chance de participer à des ateliers de la troupe Primadanse, créatrice d activités ayant pour vocation d utiliser notamment la danse comme moyen d expression et de sensibilisation à plusieurs enjeux. Ainsi, des thèmes aussi importants qu une saine image corporelle, l affirmation de soi et la lutte à l intimidation ont été abordés par des animatrices pleines d énergie. Vaincre la non-confiance en soi Les jeunes n ont cependant pas voulu s arrêter là : saisissant l opportunité, les deux classes concernées ont décidé de mener un projet à long terme (et cela même avant l arrivée des animatrices!) pour lutter contre l intimidation, un fléau qui touche malheureusement beaucoup de jeunes. Mais pour cela, il fallait, selon les élèves, s attaquer à ses racines, c est-à-dire le manque en confiance en soi. Un Prix du public bien mérité Et comme si cela n était pas suffisant, le projet est tellement allé de l avant que les élèves ont choisi de faire un pas de plus : réaliser leur propre DVD sur la question. Et leurs efforts ont porté fruits puisque ces jeunes ont pu présenter, le mois dernier, leur projet dans le cadre du Salon des jeunes bâtisseurs du Grand Défi : Bâtir ma région! Cette initiative des Carrefours Jeunesse Emploi visait à promouvoir l esprit entrepreneurial chez les jeunes. La vidéo réalisée par les jeunes de l école St-Joseph, présentée à cette occasion, a d ailleurs remporté le Prix du public parmi les projets en lice dans la MRC du Rocher-Percé. En tout, plus de 100 jeunes de partout en Gaspésie sont venus démontrer leur savoir-faire entrepreneurial, devant grand public, lors d un gala présenté à la Polyvalente Monseigneur Sévigny, de Chandler. À travers ce projet, les jeunes se sont donc davantage soudés, ce qui a contribué à créer une ambiance encore meilleure dans la classe, de l avis même des élèves. Plus encore, cela permet de faire rayonner l énergie de ces jeunes, qui montrent à l ensemble de la communauté l importance de l affirmation de soi. Et qui sait, grâce à l action et au dévouement de ces jeunes, tout le monde pourra un jour s affirmer et crier haut et fort : «JE SUIS MOI»! Ces jeunes ont donc décidé de se lancer dans un projet d envergure et de lier leurs apprentissages scolaires avec les objectifs de l affirmation de soi qu ils s étaient donnés : sketchs d improvisation, bricolages, discussions autour du thème de l estime de soi, ateliers de poésie et d écriture spontanée Chose certaine, les élèves ont travaillé très fort et n ont pas eu le temps de s ennuyer. Clémence Montocchio est chargée de communications à la Table consultative jeunesse Rocher-Percé. 15

16 16 Gros pla DESTINATION 7 E CIEL Les soirées Chef d un soir... Par Roger Clavet Catherine Duguay Dominic Nicolas Gaëtan Esorambre Dans la vraie vie, ils s appellent Gaëtan, Dominique, Odette et Catherine. Mais ces samedis-là, ils s appelaient simplement «Chefs». La première édition des soirées Chef d un soir a été présentée, les samedis 9, 16, 23 et 30 mai, à la Vieille usine de l Anse-à-Beaufils. Cette formule, qui a pratiquement affiché complet à tous les soirs, a tout de suite recueilli la faveur des amateurs de bonne cuisine. Mais qui sont ces fins gourmets amateurs de bonne chère? Ils ont en commun d aimer le bon boire et le bien manger. Ils rêvent tous de porter une toque de Grand chef et d être modestement CÉLÈBRES! Chacun à ses assiettes, chacun à ses fourneaux, Gaëtan Essiambre, Dominic Nicolas, Odette Charbonneau et Catherine Duguay ont joué avec brio les cuistots d un soir, prenant d assaut chaudrons, fourneaux et cuisinières, sous le regard complice de l équipe de la Vieille usine. Autour d une table d hôte 3-services offerte à très bon prix, nos as de la spatule et du fouet non, pas le fouet que vous pensez! - ont fait montre d ingéniosité, de fantaisie, d audace et de coups de cœur pour charmer les palais des convives. «Morue, que c était bon, Gaëtan» Le premier à se produire, Gaëtan Essiambre, un musicien accompli aussi reconnu pour ses qualités de cuisinier, a fait valser les papilles gustatives de ses convives en les promenant, culinairement parlant, de la Gaspésie à l Eu- rope. Sa morue gaspésienne au chorizo, avec cerises confites, et son filet de porc dans sa sauce aux chanterelles de Percé ont charmé les gourmets. Au dessert, ce fut le coup de grâce : transport direct au 7e ciel, avec fraises au poivre vert en verrine. Personne n en est d ailleurs revenu! Le compositeur prolifique, à qui l on droit notamment les musiques d émissions comme Resto Concept Le Chialeux Apportez votre vin Table d Hôte Cuisine instinctive & interactive Voisin de Dieu (Chandler) Réservation : Courriel : 16 Odette Charbonneau

17 Gros pla à la Vieille usine Lance et Compte, Annie et ses hommes, Un gars, une fille et Salut, bonjour!, a beaucoup aimé son expérience de Chef d un soir. «Dans la vraie vie, je suis cuisinier. Mais organiser un souper pour 40 ou 50 personnes, avec une équipe de professionnels du restaurant, c est une autre histoire. Ça prend un plan, une organisation. Moi, j ai beaucoup appris ici, avec toute l équipe de la Vieille usine. Eux, ce sont des professionnels», avoue le musicien à la longue tignasse, réputé pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Gaëtan Essiambre voit-il un lien entre la gastronomie et l univers musical? «Pour moi, avoue-t-il, un arrangement musical et un arrangement de goûts dans la cuisine, c est la même chose. Faire un bon repas, c est comme faire une bonne chanson». Ce bon diable de Dominic Le samedi suivant, c était au tour de Dominic Nicolas, du Marché Richelieu de Cap-d Espoir, de nous envoûter avec sa cuisine variée et généreuse. En entrée, son Baluchon du Démon, avec confit d oignon à l érable et cidre, nous a presque fait envier l Enfer. Puis, ce fut l apothéose : Dominic nous a servi le plat de résistance, mais pour tout dire, personne n y a résisté : un fabuleux filet de boeuf, glace de veau au vin rouge, pomme de terre olive et portabella grillés. Absolument paradisiaque! Enfin, les portes du Ciel (ou de l Enfer) se sont ouvertes au dessert avec une mousse choco amande, extra chocolat, tout simplement cosmique (ou presque). Que pense Dominic de cette aventure de Chef d un soir? «Pour moi, dit-il, qui ai été chef à 20 ans à la Maison Mathilde, c est un retour aux sources. La flamme est rallumée. Pour la retraite, je peux bien vous le confier, j ai un plan pour me remettre aux fourneaux. Mais pour l instant, je m en tiens à mon épicerie. On verra par la suite. C est bien beau de travailler, mais ça prend aussi des passions en dehors du travail. La cuisine est une de mes grandes passions». Odette et la dolce vita Une semaine plus tard, les convives n ont pas moins été gâtés avec Odette Charbonneau, une conseillère en emploi dans un établissement de détention. Dans un menu tout en douceurs et en arômes italiennes, Odette a proposé une trempette à l italienne, accompagnée de tomates bocconcini (fromage italien). C était juste avant que ne nous titille son Osso Bucco. Oui, le Paradis existe, avec, en dessert, un bien goûteux tiramisu. Odette a aussi bien aimé son expérience de chef d un soir. «J aime la formule qui consiste à faire participer la communauté. J ai embarqué tout de suite. J aime bien manger. Mais j adore cuisiner. Comme je n aime pas l hiver, je le passe dans ma cuisine à popoter. Et en choisissant pour thème la cuisine italienne, j essaie de réchauffer le cœur et l estomac des invités», confesse Odette, pendant que Martin Hoggan, avec sa belle voix chaude, poussait quelques airs de bel canto. La cuisine sans sinistre de Catherine Enfin, dernière chef à se produire, le samedi 30 mai, Catherine Duguay, sous le thème «L amour ça se cuisine tous les jours», a concocté un potage au navet et à l érable, Du personnel qui fait toute la différence avec bouchées de tartare aux deux saumons et tartare de homard. Même le saumon et le homard du plat s en léchaient les babines C est vous dire. Suivirent les pâtes citronnées au saumon Monsieur Émile. Même contentement qui s est poursuivi jusqu à la touche finale, une mousse au chocolat digne des dieux. Catherine Duguay était très nerveuse quand l a rencontrée. C était deux semaines avant le jour «J». «Je suis full stressée, a-t-elle indiqué. J espère ne pas me planter». Cette designer intérieur et technicienne en bâtiments, connue surtout pour son expertise chez N&R Duguay, s est pourtant révélée un Cordon bleu hors pair. Nul n a eu besoin, croyez-moi, de recourir, après le repas, aux experts après-sinistre de l entreprise familiale Une 2e édition cet automne? L instigatrice de cette initiative gastronomique, Lucie Lacourcière, responsable des événements à la Vieille usine, est emballée par la réponse du public et des personnalités qui ont prêté leur concours à ces soirées animées sous le signe de la bonne humeur et du bon goût. «Je pense même qu on va reprendre la formule à l automne», laisse déjà entendre Lucie, l âme et le cœur derrière ces soirées délicieusement réussies. Les plus beaux fromages québécois les pâtisseries les plus gourmandes Plats cuisinés créatifs Épices exceptionnelles et mélanges exclusifs Thés de spécialités Huiles d exceptions Les plus belles trouvailles! Marie-Lyne Berthelot, propr. 172, La Grande-Allée Est Grande-Rivière Suivez-nous sur Facebook! 17

18 18 Sa s frontières Diplômé en mécanique marine de l École des pêches LE TRÉSOR CACHÉ DU CAPITAINE ROBERT Par Roger Clavet L homme de 57 ans a fière allure. La barbe grise touffue et le visage marqué par les expériences vécues de ceux qui disent toujours «oui» à l aventure, Serge Robert travaille, depuis quelques années, à sortir Haïti du cercle vicieux de la pauvreté. Ce «tout nouveau» diplômé en mécanique marine de l École des pêches et de l aquaculture du Québec s amène à Grande-Rivière à l automne Son but : ajouter une nouvelle expertise à la liste déjà longue de ses compétences en techniques infirmières, en agriculture biologique et en navigation maritime. «Avec ce diplôme de mécanique marine, je vais maintenant pouvoir aller en Haïti réparer quelques bateaux, affirme résolument Serge Robert qui rêve également d établir un campus satellite en Haïti pour y donner des formations. Depuis presque deux ans, Serge Robert tente sans succès d intéresser des institutions québécoises à vocation maritime à la relance de l industrie de pêche haïtienne. «J ai peutêtre frappé aux mauvaises portes», ajoutet-il avec dépit, mais sans découragement. De l engagement militaire à l engagement humanitaire Il faut dire que ce gaillard a passablement roulé sa bosse au fil des ans, et pas nécessairement pour voir du pays En 1974, par exemple, il prend part, comme soldat, à la Guerre au Vietnam, expérience traumatisante dont il garde un souvenir amer. «On m a déjà tiré dessus», finit-il par dire, non sans que remontent en surface de pénibles scènes de carnage. Très tôt, ce colosse aux airs de capitaine Haddock, mieux connu sous le nom de «capitaine Robert», a la piqûre des voyages. «Quand j ai complété mon cours d infirmier, mon but était de partir aussitôt pour parcourir le monde et venir en aide à ceux qui souffrent. Malheureusement, cela ne s est pas réalisé tout de suite pour toutes sortes de raisons. Mais lorsqu il y a eu le tremblement de terre en Haïti, là, j ai vraiment décollé. Devant un tel malheur, je pleurais comme un enfant», raconte avec émotion celui qui aujourd hui multiplie les voyages humanitaires. Le moringa : arbre de vie Si vous voulez «allumer» le capitaine Robert, parlez-lui d Haïti, pays où il a séjourné en plus d une occasion. Aujourd hui, ce travailleur humanitaire mise sur le moringa, un arbre aux mille possibilités de commercialisation qui se trouve en abondance en Haïti. Ses feuilles, propres à la consommation, pourraient assurer aux Haïtiens l apport de protéines essentielles qui leur font cruellement défaut. Transformé, le moringa peut donner, par exemple, de nombreux produits dérivés : de l huile pour la cuisson, du savon, du diesel ou de la poudre qui se vend en farine! Au Royaume Uni, on l utilise même pour huiler les mécanismes d horlogerie. Ailleurs, il entre dans la fabrication de parfums. On peut aussi l utiliser comme purificateur d eau Bref, la liste de ses applications et usages est presque illimitée. «Le moringa est un produit que je peux vendre sur les marchés internationaux et qui rapporterait beaucoup sur une base régulière. Cela procurerait l argent nécessaire pour financer plusieurs initiatives de développement économique», estime Serge Robert. Bailleurs de fonds recherchés Pour mener à bien les nombreux projets qu il a en tête, Serge Robert en appelle à la générosité de donateurs et de bailleurs de fonds. Au début, pour lancer le projet d exploitation du moringa, il suffit d amasser $. Avec cette somme au démarrage, le projet disposerait d un revenu suffisant pour initialement faire l élevage de porcs et de poulet et fournir ainsi de la nourriture aux écoles locales et à des foyers pour personnes âgées. Arbre à croissance ultra rapide, le moringa peut facilement atteindre une hauteur de 9 mètres en seulement six mois. Une fois l arbre parvenu à maturité et la récolte complétée, il faut encore prévoir l achat d équipements. Des séchoirs faits à la main, une machine pour écraser les feuilles et les réduire en poudre ainsi qu un tamis avec moteur électrique sont aussi requis. Bref, le financement nécessaire à la phase initiale du projet est estimé à environ $. Un site internet est également prévu pour suivre l évolution de différents projets et les sommes recueillies. Le capitaine Robert jouit d un atout précieux pour réaliser ce projet : il possède déjà les titres de propriété de 50 acres de terre que lui a cédés le gouvernement haïtien. Initialement, la production pourrait débuter sur une surface de cinq acres. Le site envisagé est localisé à Font Jean Noël, dans le sud-est d Haïti, à environ mètres d altitude. Capitaine au long parcours L action humanitaire du capitaine Robert en Haïti a pris plusieurs formes au fil des dernières années : un dispensaire de soins et deux écoles ont déjà vu le jour grâce à son apport. De plus, des centres de transformation de la fève de café ont aussi été mis sur pied, sans oublier la reconstruction de centaines de maisons. Décidément, des horreurs du Vietnam à l entraide humanitaire, le capitaine Robert a parcouru tout un chemin! Projet Haïti est une initiative humanitaire pilotée par le capitaine Serge Robert. On peut le joindre à Lelièvre Homard, crabe, saumon, crevettes, pétoncles, morue Frais, congelé, fumé, salé Produits maison Pâtés de poisson - Tartes - Mousse de crevettes et de crabe salade de patate - riz aux crevettes - boulettes de morue salée - quiaude du pêcheur OUVERT À L'ANNÉE, 7 JOURS SUR 7 53, boul. Pabos, Chandler (Québec) G0C 2H0 Tél. :

19 19 Sa s frontières Une journée dans la vie d une pèlerine de Compostelle MOI, MES SOULIERS Par Kim Poirier Mais qu est-ce qui se passe? Il fait encore noir, j entends du bruit déjà et pourtant ça ne sonne pas comme le bruit familier de mes enfants qui descendent les marches de l escalier... Ah non, c est vrai, je ne suis pas chez-moi, je suis sur le Chemin de Compostelle. Je devrais le savoir pourtant puisque c est mon dixième matin sur le «Camino». Je suis en Espagne, sur le Camino Francés, l un des multiples tronçons du Chemin. C est probablement le plus populaire, puisqu il mène à Saint-Jacques-de- Compostelle, l ultime destination. Mais entre vous et moi, dans ce cas-ci comme dans la vie de tous les jours, la destination compte peu à comparer au chemin y menant. et ainsi de suite. C est ça la vie commune, quand on partage un dortoir avec des dizaines d autres personnes. Aussi bien me lever moi aussi. Ce n est pas comme si je pouvais dormir encore de toute façon : il faut quitter le dortoir pour 8h, maximum. Et c est parti pour la routine du matin. On se lève, on s habille (au moins on ne perd pas de temps à choisir quoi mettre, on a seulement deux ensembles), on range le sac de couchage, on remet tout dans le sac à dos, prenant bien soin de placer sur le dessus ce dont on risque de se servir dans la journée, et on remplit la bouteille d eau (dans mon cas, le Camelbak, qui permet de boire en marchant). Comme dans une auberge espagnole 10 bonnes raisons de continuer (ou pas): nos orteils! Je regarde l heure sur mon téléphone, 5h30... Malgré la règle non écrite qu il ne faut pas faire de bruit avant 6h dans les «albergues» (auberges pour pèlerins), rien à faire, il y en a toujours qui se lèvent ultra tôt, soit parce qu ils parcourront plus de 30 km ce jour-là, ou encore parce qu ils ont peur de ne pas avoir de lit une fois rendus à la prochaine destination. Je ne fais partie d aucune de ces catégories. Je marche entre 20 et 25 km par jour en moyenne, et je sais qu aucun pèlerin ne sera laissé à la rue, le soir venu. 7h est pour moi une heure raisonnable pour partir, pour arriver si possible avant les grandes chaleurs de l après-midi et pour avoir le temps de se reposer un peu. Bon, ça y est, l effet domino fait son œuvre encore une fois, une personne qui bouge en réveille une autre, qui bouge à son tour, Après, on prend soin de nos meilleurs amis sur le chemin: nos pieds! On les masse, on les crème, on les panse, on leur parle s il le faut... parce que c est grâce à eux si nous nous rendrons à notre prochaine destination. Nos pieds ne sont pas habitués de marcher des longues distances comme ça... jour après jour après jour... dans la chaleur et avec un poids de livres à porter sur les épaules. C est pourquoi nos pieds enflent et se rebellent. Il faut leur faire très attention, parce que s ils se retournent contre nous, ça peut nous occasionner bien des soucis Aujourd hui, le déjeuner n est pas offert à l albergue. Je vais donc manger un yogourt et une orange que je me suis achetés hier, puis je prendrai la route. Je m arrêterai manger dans un village ou deux, en même temps que je boirai mon délicieux «cafe con leche» (café au lait). L étape d aujourd hui compte 21,5 km, sur un terrain un peu accidenté par endroit. Ça devrait bien aller. Mon corps s adapte de plus en plus à l effort physique quotidien. Moi qui croyais que Compostelle allait être pour moi une occasion en or d aller sonder mon intérieur, pour tenter de savoir ce qui s y passe, je dois admettre que je suis un peu déçue. Jusqu à maintenant, tout ce qui me préoccupe, c est le mal physique. Les pieds, les jambes, les genoux, les épaules, tout y passe. En cours de Chemin La première journée, j ai marché avec des Français qui, eux, marchaient déjà depuis plus d un mois. Ils m ont dit que les 10 premiers jours, tu n as pas le temps de réfléchir, trop occupé que tu es à avoir mal un peu partout : ça accapare tout ton esprit. Ton corps réagit à ce qui se passe. Après, quand le corps s habitue, tu vas tranquillement voir en dedans ce qui s y passe et tu démêles les choses une par une. prendre ma douche, laver à la main mes vêtements pour les faire sécher pendant qu il fait jour, puis relaxer un peu. Une bière froide? Pourquoi pas. Le soir, c est un bon moment pour échanger avec d autres pèlerins : sur les raisons qui poussent chacun à faire le Chemin, sur les particularités des pays de chacun, sur le parcours fait et celui à venir, sur la pluie et le beau temps, ce qui n est étrangement pas un sujet anodin sur le Camino! Je dois vous laisser, il est presque 22h, c est le couvre-feu des pèlerins dans la majorité des albergues. Je dois me reposer, j ai un autre 24 km à marcher demain... Il ne vous reste plus qu à me souhaiter «Buen Camino»! C est à peu près là que je suis rendue, enfin je l espère. Après avoir pris mon café et mon déjeuner, je m achète de quoi grignoter plus tard sur la route et je poursuis mon Chemin. Le bonheur pour moi, c est quand je passe près d une rivière... Le moment idéal pour enlever mes bottes et me rafraîchir les pieds Rendue à la prochaine destination, je dois me trouver une albergue où dormir, m installer, Le parc du Bourg de Pabos est un havre de paix offrant aux visiteurs un centre d interprétation, un camping, un restaurant, des plages sablonneuses et des sentiers. Bienvenue! 75, de la Plage, Pabos Mills (Québec) G0C 2L0 Tél : Téléc : Courriel : 19

20 20 Sa s frontières RÊVES D OCCIDENT Apprivoiser l ailleurs Par Émilie Bourque-Bélanger Non, non, ce n est pas moi qui ai les blues, qui rêve de gratte-ciel, de centres commerciaux gigantesques, d un condo et d une cuisine Ikea. Ce n est pas moi qui rêve d Occident. C est la fillette thaïlandaise qui s émerveille devant mes cheveux pâles, l ado laotien qui porte un chandail aux couleurs de l Amérique, la femme cambodgienne qui pâlit sa peau, le Malaisien qui s arrache le cou et le bras pour nous saluer dans la rue. C est toute l Asie qui rêve d Occident. Après plus de six mois en Asie, je ne compte plus le nombre de fois qu on nous a arrêtés dans la rue pour une photo. Des grandsmères, des ados, des policiers, des militaires. On veut nous toucher, nous parler. On nous embarque sur le pouce, on nous présente les amis, la famille, la belle-mère. Les enfants nous dévisagent, cherchent notre attention. espacewazo.com À fleur de peau Ma peau étonne, détonne, fascine, fait rêver; les femmes d ici achètent à fort prix des crèmes produites par des multinationales occidentales qui leur promettent une peau plus blanche, mais qui taisent les risques de brûlures et de cancer. On se bouscule dans les centres commerciaux, paradis de la consommation occidentale, avec leurs H&M, Tommy Hilfiger, Ralph Lauren, et autres. Il n y a pas un coin de rue sans son McDo, son PFK ou son Starbucks, où le prix d un repas (ou, pire, d un café!) est deux, trois, parfois quatre fois plus élevé qu au marché public. Mais les clients accourent. Parce que c est «in», parce que c est comme en Occident, comme en Amérique. Partout où je vais, je constate à quel point les «locaux» sont fascinés par l Occident, par toute cette opulence, cette richesse ou tout au moins l apparence de Les États-Unis apparaissent comme un modèle à suivre, un idéal à atteindre. Le rêve américain a la cote. Comme il a la cote chez nous et en Europe. Mais j aurais espéré que l Asie y échappe, ne serait-ce qu un peu choque et me questionne, qu elle me rend plus humble. Alors, si tu veux bien, chère Asie, arrête un peu de rêver d Occident. On peut suivre Émilie sur son blogue Facebook : Apprivoiser l ailleurs et sur son site apprivoiserlailleurs.com L habit ne fait pas le moine Joaillerie Créations québécoises Arts visuels 6, Rue de l Église Percé, Québec, G0C 2L0 Atelier Galerie Boutique En fait, l Asie du sud-est se trouve à un carrefour, à la croisée des chemins. J ai vu des moines bouddhistes, pieds nus, prendre des photos avec un ipad. Des femmes malaisiennes complètement voilées dévorer un Big Mac. Des hommes vivant le long des voies ferrées, dans les bas-fonds de Bangkok, se promener avec un sac Armani et un iphone. Des enfants jamais sortis du Cambodge porter fièrement des t-shirts «I love NY». Bref, on nage en plein paradoxe. L Asie semble prise entre le goût de préserver son identité et ses traditions et son envie de plonger dans la modernité et, par le fait même, de s occidentaliser, de s américaniser, comme si c était la seule voie de salut, d avenir, «la» bonne voie. Comme si consumérisme et capitalisme étaient synonymes de développement, de progrès. Remarquez, on a bien réussi à nous le faire croire chez nous Un pays imparfait, mais libre Et je ne vous cacherai pas que ça me désole. Bien sûr, je me considère chanceuse d être née au Québec, d avoir grandi dans un pays où j ai le droit de m exprimer, d être différente, un pays imparfait, certes, mais libre. Mais je n aime pas penser que nous détenons le système parfait. Et si je voyage, c est pour découvrir d autres cultures, pas pour retrouver la mienne, pas pour constater que ma culture est un monstre qui bouffe tout sur son passage, qui gomme les différences. 20 Si j aime l Asie, c est qu elle me fait perdre le nord, l équilibre, qu elle me confronte, me

HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS.

HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS. HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS. Chères Québécoises, chers Québécois, Dans le cadre de sa campagne permanente de promotion de l indépendance, le Bloc Québécois

Plus en détail

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue!

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Les décisions prises au niveau fédéral peuvent sembler

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Monsieur le maire, Paul-Arthur Blais, ouvre la séance à 19 heures et souhaite la bienvenue aux conseillers présents.

Monsieur le maire, Paul-Arthur Blais, ouvre la séance à 19 heures et souhaite la bienvenue aux conseillers présents. Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de ville de Paspébiac, tenue à la salle municipale de la Maison des citoyens ce 12 e jour du mois de mai 2014, à 19 heures sous la présidence de son Honneur

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Rapport étude quantitative. 15 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Rapport étude quantitative. 15 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Rapport étude quantitative 15 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public dans l ensemble

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à l étranger

Rapport de fin de séjour à l étranger Rapport de fin de séjour à l étranger Dates du stage : 14/04/10 au 13/06/10 Société : Groupe Turcotte 317 rue Racine, Granby, QC J2G3B6 INTRODUCTION Effectuant des études dans le domaine des ressources

Plus en détail

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015 Politique québécoise Pour publication le 11 avril 2015 Méthodologie Un sondage Internet réalisé auprès du grand public dans l ensemble des régions du Québec. La présente étude a été réalisée par le biais

Plus en détail

Maire Jacques LeBlanc

Maire Jacques LeBlanc Depuis sa première édition en 1979, le Carnaval d hiver de Shediac est la période de l année rêvée par les citoyennes et citoyens de venir s amuser en plein air tout en profitant de l occasion pour rencontrer

Plus en détail

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises».

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises». 1 Historique Depuis les élections municipales de 2014, les critiques ont fusé de toutes parts pour fustiger la gestion de l ancienne équipe de Jérôme Royer et plus particulièrement la cession de la Maison

Plus en détail

Relève entrepreneuriale

Relève entrepreneuriale 9 e édition Juin 2015 MISE EN CANDIDATURE Relève entrepreneuriale Sous la présidence d honneur de Louis Vachon, président et chef de la direction, Banque Nationale lesmedaillesdelareleve.com En collaboration

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Réunion : la Diagonale des Fous

Réunion : la Diagonale des Fous J ai besoin de courir. Depuis toujours. Mes parents disent que j ai su trotter avant de marcher. J ai maintenant 32 ans et je viens de réaliser un vieux rêve : terminer la Diagonale des Fous, une course

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

Impact économique de la motoneige au Québec

Impact économique de la motoneige au Québec Impact économique de la motoneige au Québec Septembre 2012 Photo : Michel Julien, Tourisme Mauricie. Préparé par : Michel Zins, Ph.D. Zins Beauchesne et associés LA FÉDÉRATION DES CLUBS DE MOTONEIGISTES

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

MÉMOIRE DE L UMQ PRÉSENTÉ À LA COMMISSION NATIONALE D EXAMEN SUR L ASSURANCE-EMPLOI

MÉMOIRE DE L UMQ PRÉSENTÉ À LA COMMISSION NATIONALE D EXAMEN SUR L ASSURANCE-EMPLOI MÉMOIRE DE L UMQ PRÉSENTÉ À LA COMMISSION NATIONALE D EXAMEN SUR L ASSURANCE-EMPLOI Le 29 juillet 2013 la Commission nationale d examen sur l assurance-emploi i TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L UNION

Plus en détail

La vie est bien plus belle à Beaumont

La vie est bien plus belle à Beaumont La Ville de Beaumont La vie est bien plus belle à Beaumont Plan stratégique 2012-2017 24 juillet 2012 La vie est bien plus belle à Beaumont Un message à la communauté de Beaumont Au nom des membres du

Plus en détail

Plan d action triennal 2006-2009

Plan d action triennal 2006-2009 Plan d action triennal 6-9 Le plan triennal 6-9 présente les actions stratégiques qui témoignent des principes d intervention du RIASQ dans les domaines du loisir culturel et de l éducation qui l inspireront

Plus en détail

20 ANS DE PASSION. C.P. 1276, Château-Richer, Qc G0A ln0 418-564-4676 info@artsetreflets.com

20 ANS DE PASSION. C.P. 1276, Château-Richer, Qc G0A ln0 418-564-4676 info@artsetreflets.com 20 ANS DE PASSION Le 19 juillet 2012 La présidente d Arts et Reflets de Château-Richer, madame Lynda Tanguay, annonce que la 20 e édition du plus important Symposium de peinture en plein air au Québec

Plus en détail

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 AQR Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 Rapport du président 2014-2015 En 2014-2015, l Association Québécoise de Racquetball peut dire encore une fois, mission accomplie pour

Plus en détail

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures Élections 2015 Cahier des candidatures Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760 Élection via OMNIVOX De 9 h le 15 avril à 15 h le 16 avril 2015 Personnes candidates aux élections

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014

RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 Dans ce numéro: Mot du Président 2 Mot de la directrice générale 3 RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 Notre Mission Nos Valeurs Notre Vision 4 Nos programmes et quelques statistiques 5 Stimulation Jeunesse

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

LES FAITS SAILLANTS Bourse RIDEAU 2015 15 au 19 février 2015

LES FAITS SAILLANTS Bourse RIDEAU 2015 15 au 19 février 2015 LES FAITS SAILLANTS Bourse RIDEAU 2015 15 au 19 février 2015 En 2015, avec 1122 inscriptions, dont une délégation internationale de 54 professionnels, la Bourse RIDEAU confirme à nouveau son titre de rendez-vous

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Séjour réussi pour Place aux jeunes

Séjour réussi pour Place aux jeunes ÇA JASE ENCORE! BULLETIN DU CARREFOUR JEUNESSE-EMPLOI DE BEAUCE-SUD NUMERO 26, VOLUME III, MARS 2009 DANS CETTE EDITION Séjour réussi pour Place aux jeunes Table jeunesse Beauce-Sartigan Jeunes stagiaires

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE 29 SEPTEMBRE 2015 RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... i PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC (UMQ)... 1 INTRODUCTION... 2 1

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP) Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec 25 février 2014 1 Contexte et évolution 22 JUIN 2011 Conférence de presse des maires Gérald

Plus en détail

MARCHE MONDIALE DES FEMMES

MARCHE MONDIALE DES FEMMES RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS MARCHE MONDIALE DES FEMMES Pour clôturer la Marche mondiale des Femmes, nous étions plus de 10,000 personnes à y participer (femmes,

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

Un succès éclatant pour le 10 e concours Commerce Design Montréal :

Un succès éclatant pour le 10 e concours Commerce Design Montréal : Communiqué de presse Sous embargo jusqu au lundi 6 octobre 2004 à 10 h Un succès éclatant pour le 10 e concours Commerce Design Montréal : dévoilement des Choix du public SAQ 2004 et Prix du 10 e Montréal,

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

LE CHARLOIS. Vol.5, Numéro 1 17 JANVIER 2015. Dans ce numéro: Conseil Municipal 1. Le Mot Vert & Soc. Horticulture 2

LE CHARLOIS. Vol.5, Numéro 1 17 JANVIER 2015. Dans ce numéro: Conseil Municipal 1. Le Mot Vert & Soc. Horticulture 2 LE CHARLOIS Vol.5, Numéro 1 17 JANVIER 2015 Dans ce numéro: Conseil Municipal 1 RÉSUMÉ DE LA SÉANCE DE JANVIER 2015 Mme Bibiane Gagnon est nommée mairesse suppléante pour les trois prochains mois. À ce

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE DU PATRIMOINE SCOLAIRE. Guide pour le coordonnateur scolaire ÉTAPE UN : AVANT LA PLANIFICATION

ORGANISER UNE FÊTE DU PATRIMOINE SCOLAIRE. Guide pour le coordonnateur scolaire ÉTAPE UN : AVANT LA PLANIFICATION ORGANISER UNE FÊTE DU PATRIMOINE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine. Idéalement, votre Fête scolaire

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

Caisse d économie des employés en Télécommunication

Caisse d économie des employés en Télécommunication Caisse d économie des employés en Télécommunication 1 HOMMAGES Hommage à M. Michel Laberge, ex-président du Conseil d administration de la Caisse d économie Desjardins des employés en Télécommunication

Plus en détail

Rapport de fin de séjour 1 semestre universitaire (automne 2011) à Gatineau à l Université du Québec en Outaouais

Rapport de fin de séjour 1 semestre universitaire (automne 2011) à Gatineau à l Université du Québec en Outaouais Etudiante en L3 psychologie à l UPMF de Grenoble Rapport de fin de séjour 1 semestre universitaire (automne 2011) à Gatineau à l Université du Québec en Outaouais Introduction : Je suis étudiante en L3

Plus en détail

Opportunité d affaires. Projet d entreprise BOULANGERIE-SANDWICHERIE

Opportunité d affaires. Projet d entreprise BOULANGERIE-SANDWICHERIE Opportunité d affaires Projet d entreprise BOULANGERIE-SANDWICHERIE Index Portrait de l entreprise La qualité des produits et du service Portrait du restaurateur-propriétaire L opportunité d affaires Profil

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

Table de matières. La culture québécoise le sport La culture québécoise la gastronomie. Sources

Table de matières. La culture québécoise le sport La culture québécoise la gastronomie. Sources Table de matières 1. Histoire du Québec 2. La géographie 3. La culture québécoise la langue La culture québécoise le sport La culture québécoise la gastronomie 4. La religion Sources 1. L Histoire du Québec

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Vœux à la presse Paris, le jeudi 15 janvier 2015 Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, que je suis heureuse

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014 Favor i du e-commerce Prix espoir 2014 Sommaire Présentation du prix Le dossier Promotion Les lauréats des précédentes éditions Contacts Pour concourir : c est ici Présentation du prix Présentation du

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Assurance-emploi : mettons les changements à la poubelle

Assurance-emploi : mettons les changements à la poubelle Assurance-emploi : mettons les changements à la poubelle Document de discussion présenté lors de la rencontre entre le premier ministre David Alward et des représentantes et représentants des comités de

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Gilles Villeneuve. Q ui était... ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S

Gilles Villeneuve. Q ui était... ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S Q ui était... Textes : Élise Bouthillier et Sylvain Croteau Illustrations : Gabrielle Pleau Gilles Villeneuve CHAPITRE 1 L ENFANCE

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec COLLOQUE FRANCO-QUÉBÉCOIS À L OCCASION DES QUARANTE ANS DE LA COPROPRIÉTÉ AU QUÉBEC 7, 8 et 9 mai 2009 Hôtel Intercontinental 360, rue Saint-Antoine Ouest Montréal Cette activité compte pour 10 heures

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

Description de l activité déroulement résultats PRIX DE LA MEILLEURE ACTIVITÉ DE LA CAMPAGNE

Description de l activité déroulement résultats PRIX DE LA MEILLEURE ACTIVITÉ DE LA CAMPAGNE Description de l activité déroulement résultats PRIX DE LA MEILLEURE ACTIVITÉ DE LA CAMPAGNE Description de l activité Pour la 13 e année consécutive, nous produisons un calendrier intégrant le calendrier

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

COURSE ANNUELLE. Kruger. des Forges. Objectifs. Au profit d Opération Enfant Soleil

COURSE ANNUELLE. Kruger. des Forges. Objectifs. Au profit d Opération Enfant Soleil COURSE ANNUELLE des Forges Kruger Au profit d Opération Enfant Soleil ÉVÉNEMENT ANNUEL Première édition 1, 5 et 10 km de course ou 2 km de marche 12 septembre 2015 Endroit : Parc Laviolette (1 et 2 km)

Plus en détail

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 28/06/2011 page 1 sur 8 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 28/06/2011 page 1 sur 8 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier EMPLOI ÉCHÉANCIER Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier Avant midi (12h00) le jeudi de chaque semaine Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans

Plus en détail

URQ Baie-des-Chaleurs/les Plateaux INNOVER PAR LA MOBILISATION DU MILIEU NEW CARLISLE 15 SEPTEMBRE 2011

URQ Baie-des-Chaleurs/les Plateaux INNOVER PAR LA MOBILISATION DU MILIEU NEW CARLISLE 15 SEPTEMBRE 2011 URQ Baie-des-Chaleurs/les Plateaux INNOVER PAR LA MOBILISATION DU MILIEU NEW CARLISLE 15 SEPTEMBRE 2011 QUELQUES PHRASES POUR PRÉSENTER LE CRÉDIT COMMUNAUTAIRE AUSSI APPELÉ LE MICRO-CRÉDIT LA COMMUNAUTÉ

Plus en détail

Nouveau service d accompagnement. de succession

Nouveau service d accompagnement. de succession grand LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE septembre 2012 LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE SEPTEMBRE 2012 VOLUME 02 NUMÉRO 03 Nouveau service

Plus en détail

Monsieur ou Madame la présidente, Monsieur le ministre, Mesdames et messieurs les députés,

Monsieur ou Madame la présidente, Monsieur le ministre, Mesdames et messieurs les députés, MÉMOIRE présenté à la Commission des finances publiques dans le cadre de l étude du projet de loi no 123 Loi sur la fusion de la Société générale de financement du Québec et d Investissement Québec préparé

Plus en détail

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme :

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme : Voyage à de Compostelle (26 au 28 mai 200) classes de 5ème Le programme : Le premier jour : Nous sommes arrivés à 2h30 (heure espagnole) à Saint-Jacques et nous avons piqueniqué au parc Alameda. On a commencé

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée.

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée. RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999 Voici un sommaire des mesures prises par le conseil d administration et le personnel pour donner suite aux résolutions examinées

Plus en détail

94 Service Internet avec ordinateurs

94 Service Internet avec ordinateurs NNOOUUVVEELLLLEESS TTEECCHHNNOOLLOOGGI IIEESS DDEE LL I IINNFFOORRMAATTI IIOONN EETT DDEESS CCOOMMUUNNI IICCAATT IIOONNSS I Organisme porteur et statut légal Ville de La Tuque Objectifs 94 Service Internet

Plus en détail

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 1 générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en chiffres pour l année 2014.15 10 624 personnes ont démarré 859entrepreneurs

Plus en détail

Quatre entreprises néo-écossaises en lice pour le prestigieux concours national des Lauriers de la PME

Quatre entreprises néo-écossaises en lice pour le prestigieux concours national des Lauriers de la PME COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Quatre entreprises néo-écossaises en lice pour le prestigieux concours national des Lauriers de la PME Halifax (Nouvelle-Écosse), le lundi 5 octobre 2009 Le

Plus en détail

LAURÉAT 2015 Catégorie Restauration

LAURÉAT 2015 Catégorie Restauration LAURÉAT 2015 Catégorie Restauration Fabrique de la paroisse Saint-Damase (Bas-Saint-Laurent) Restauration de l église et mobilisation de la population locale Le projet mérite un Prix d excellence pour

Plus en détail

Descriptions d emploi pour votre campagne

Descriptions d emploi pour votre campagne Descriptions d emploi pour votre campagne L équipe au centre d une campagne électorale ces personnes à qui le candidat peut se fier jusqu à la victoire est probablement l un des éléments les plus importants

Plus en détail

NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT

NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT NOUS CHOISIR La mission du CLD d Avignon est de contribuer à la création et au développement d entreprises rentables et compétitives dans la MRC d Avignon,

Plus en détail

SOUTIEN AU TRAVAILLEUR AUTONOME

SOUTIEN AU TRAVAILLEUR AUTONOME Centre local d emploi de Saint-Jérôme NATURE DU PROGRAMME ET FORME D AIDE SOUTIEN AU TRAVAILLEUR AUTONOME La mesure STA a pour objectif premier de fournir un encadrement au démarrage d entreprise. La mesure

Plus en détail

Info-Bertrand TAUX DE TAXATION MUNICIPALE STABLE À BERTRAND EN 2012

Info-Bertrand TAUX DE TAXATION MUNICIPALE STABLE À BERTRAND EN 2012 Info-Bertrand TAUX DE TAXATION MUNICIPALE STABLE À BERTRAND EN 2012 Comité des services des finances Le 20 décembre dernier, le conseil municipal de Bertrand a adopté un budget pour la nouvelle année.

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

Page 1. Page 7. Page 2 à 4. Page 6. Page 8. Page 5

Page 1. Page 7. Page 2 à 4. Page 6. Page 8. Page 5 Numéro 13 27 septembre 2013 Page 1 Nicole Papillon Page 2 à 4 Élections Page 5 Mot du CCR Page 6 Marché aux puces Coup de cœur Page 7 Hockey Balle Page 8 Soirée des bénévoles Nicole est partie pour le

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

50 e DE LA CAISSE UN ESPRIT D INNOVATION QUI TRAVERSE LES DÉCENNIES

50 e DE LA CAISSE UN ESPRIT D INNOVATION QUI TRAVERSE LES DÉCENNIES 50 e DE LA CAISSE UN ESPRIT D INNOVATION QUI TRAVERSE LES DÉCENNIES Notes pour une allocution de M. Michael Sabia Président et chef de la direction Cercle canadien de Montréal Montréal, le 27 mai 2015

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif

Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif La recherche du lauréat du prix Nobel de Sciences économiques James Heckman et sa pertinence pour les communautés francophones en milieu

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

LES PRIX FEMMES D AFFAIRES DU QUÉBEC HONORENT DEPUIS 2001 LES QUÉBÉCOISES QUI S ILLUSTRENT DANS LE MONDE DES AFFAIRES.

LES PRIX FEMMES D AFFAIRES DU QUÉBEC HONORENT DEPUIS 2001 LES QUÉBÉCOISES QUI S ILLUSTRENT DANS LE MONDE DES AFFAIRES. LES PRIX FEMMES D AFFAIRES DU QUÉBEC HONORENT DEPUIS 2001 LES QUÉBÉCOISES QUI S ILLUSTRENT DANS LE MONDE DES AFFAIRES. Toutes les entrepreneures, dirigeantes, professionnelles ou cadres d entreprises ou

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Indications pédagogiques D2/23

Indications pédagogiques D2/23 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2/23 D : REALISER UN MESSAGE A L ECRIT Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 2 : Organiser et structurer un message Objectif opérationnel

Plus en détail

BRANCHEZ-VOUS! QU ON VOUS TROUVE

BRANCHEZ-VOUS! QU ON VOUS TROUVE BRANCHEZ-VOUS! QU ON VOUS TROUVE Quelques statistiques Table des matières Quelques statistiques...2 Brancher 300 commerces en 3 ans...3 La campagne Branchez-vous à votre porte!...4 Marc-Henri Faure : se

Plus en détail

Gala Reconnaissance Promutuel de la MRC de La Matapédia 2013. Plan de partenariat. Samedi 23 février 2013 À la Salle communautaire d Amqui

Gala Reconnaissance Promutuel de la MRC de La Matapédia 2013. Plan de partenariat. Samedi 23 février 2013 À la Salle communautaire d Amqui Gala Reconnaissance Promutuel de la MRC de La Matapédia 2013 Samedi 23 février 2013 À la Salle communautaire d Amqui Plan de partenariat Organisé par : La Chambre de commerce de la MRC de La Matapédia

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE LE LUNDI 1 er JUIN 2015

PROCÈS VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE LE LUNDI 1 er JUIN 2015 PROCÈS VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE LE LUNDI 1 er JUIN 2015 À une séance ordinaire du Conseil de la Municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, tenue à 20 heures à la salle municipale, le lundi 1 er

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail