Une longue histoire de traditions dans la région

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une longue histoire de traditions dans la région"

Transcription

1 Une longue histoire de traditions dans la région P rofondément convaincus des bienfaits de la et de la solidarité, des agriculteurs s unissent au milieu du 19e siècle pour se donner les moyens d assurer leurs biens sans assumer les primes exorbitantes réclamées par les compagnies d assu - rance de l époque. C est dans ce contexte que naissent les premières compagnies d assu - rance mutuelle contre le feu, la foudre et le vent, lesquelles allaient connaître une popularité sans précédent dans toutes les régions du Québec. Plus précisément dans la région de Drummond, le mouvement mutualiste a pris naissance en 189 avec la fondation de la Compagnie d assurance mutuelle contre le feu de Saint-Pierre de Durham. Ont suivi les Mutuelles de paroisse de Saint-Jean de Wickham et de Saint-Félix-de-Kingsey. À cette époque, c est par le moyen du billet de souscription que les membres-assurés s engageaient à payer leur quote-part des indemnités versées par leur mutuelle en cas de sinistres subis par un ou plusieurs d entre eux. Ces compagnies d assurance mutuelle opéraient dans le territoire des paroisses sous la direction d un conseil d administration. Chacune de ces mutuelles locales assumait individuellement ses obligations contractuelles, légales et financières, le tout assujetti à l inspection par le Secrétariat de la province. Le 12 octobre 1956, un groupe de mutuelles fonde la Fédération des compagnies d assurance mutuelle contre le feu. Cet organisme entreprend de négocier les traités de réassurance pour l ensemble des Promutuel Drummond Promutuel Drummond est le fruit d une longue histoire de traditions dans la région. mutuelles, de structurer une action commune de développement, d uniformiser le système comptable, de regrouper les achats d extincteurs et de former à la prévention. Une loi privée vint, en 1975, donner vie à la Société de réassurance des mutuelles-incendie du Québec qui commence son exploitation en juillet L évolution des besoins d assurance des agriculteurs, l étendue des couvertures autres que le feu, la foudre et le vent ainsi que l assurance des véhicules automobiles provoquent une éclosion des membresassurés au cours de la décennie Puis, des modifications à la loi favorisent la fusion de mutuelles existantes. En réaction à ces changements, des dirigeants de compagnies d assurance mutuelle de la région de Drummond initient, en 1978, des rencontres pour concerter les opinions en vue de réaliser la fusion des trois mutuelles de l époque en une seule institution. Cette initiative a pour conséquence d offrir des solutions plus adéquates aux besoins d assurance des membres et permet d assumer le défi du développement pour répondre aux différents besoins d assurance de toute la population de la région. C est ainsi que le 11 février 1979, on assiste à la fusion de la Compagnie d assurance mutuelle contre le feu de Saint-Pierre de Durham avec les Mutuelles de paroisse de Saint-Jean de Wickham et de Saint-Félix-de- Kingsey, lesquelles constituent la Société mutuelle d assurance contre l incendie du comté de Drummond, mieux connue aujourd hui sous le nom de Promutuel Drummond. Coopérer pour créer l avenir avec nos collectivités La, c est l union des forces pour l atteinte d objectifs communs. En faisant affaire avec sa caisse locale, chaque membre du mouvement Desjardins contribue au développement économique et social de son milieu et, par sa participation à la vie démocratique de sa caisse, a la possibilité d influencer la prise d initiatives de développement durable. C est ainsi qu être membre de Desjardins constitue un choix de consommation responsable. Grâce à l engagement de ses 5,8 millions de membres, le mouvement desjardins peut poursuivre sa contribution à la réalisation de grands objectifs collectifs. Le mouvement Desjardins appuie depuis 0 ans la création et la consolidation d institutions financières de nombreux pays en développement et en émergence. Cette commerçante de vermicelles du Vietnam fait Le mouvement Desjardins appuie depuis 0 ans la création et la consolidation d institutions financières de nombreux pays en développement et en émergence. partie des millions de personnes qui, dans plus de 20 pays, ont pu bénéficier de produits et services financiers grâce à quelque caisses populaires appuyées par Développement International Desjardins (DID). Depuis 2008, les employés et gestionnaires du mouvement desjardins relèvent le défi vélo pour contribuer à donner espoir aux enfants atteints du cancer. La totalité des sommes recueillies est destinée aux enfants et est remise à l unité d oncologie pédiatrique de la Fondation du centre hospitalier universitaire de Québec L'EXPRESS DRUMMONDVILLE - - Le dimanche 17 octobre Page 29

2 Le Mouvement Desjardins et ses parties prenantes : un dialogue soutenu our le mouvement desjardins, coopérer et communiquer vont de pair. C est pourquoi il maintient un dialogue ouvert et continu avec l ensemble de ses parties prenantes. Sa vie démocratique active et la proximité de ses caisses avec leurs membres et leur collectivité en font un interlocuteur présent, accessible et engagé dans les milieux où il est actif. employés répondants ont affirmé «vouloir appuyer le mouvement desjardins dans ses initiatives envers le développement durable». À l automne 2008, plus de 188 jeunes de 15 à 30 ans ont participé à une séance de clavardage avec la présidente et chef de la direction du mouvement desjardins. quelque 262 interventions ont été compilées, et la présidente C est ainsi que le mouvement desjardins a a répondu à 122 questions sur des sujets tels la pu constater, dans un sondage mené au distinction coopérative, l accueil des jeunes printemps 2008, que 90 % des chez desjardins et les grands enjeux de société. Page 30 - L'EXPRESS DRUMMONDVILLE - - Le dimanche 17 octobre 2010 P À l origine même du mouvement desjardins se retrouve une démarche de responsabilité sociale, une volonté de permettre à tous de bénéficier de services financiers adaptés à leurs besoins. «La a ceci de particulièrement attachant, c est qu elle étend ses bienfaits à tous», disait son fondateur, Alphonse desjardins. Parce que le mouvement desjardins est un groupe financier coopératif, les attentes de ses membres et de ses clients en matière de responsabilité sociale sont élevées et ils ne manquent pas d être critiques à son endroit. Ils comptent sur le Mouvement desjardins pour adopter des pratiques de gouvernance responsables, équitables et durables. Le mouvement souhaite d ailleurs que ceux-ci prennent davantage part à sa vie démocratique. C est en ce sens qu il met à leur disposition plusieurs moyens visant à recueillir leurs idées, préoccupations et attentes

3 S unir pour changer les choses Devenir membre d une coopérative funéraire evenir membre d une coopérative funéraire, c est choisir une entreprise qui se distingue par son approche humaine et professionnelle. C est aussi privilégier une organisation de chez nous, entièrement québécoise, porteuse de valeurs telles que l entraide, la solidarité, l équité et l engagement dans le milieu. C est finalement poser un geste concret pour que les profits générés par l activité funéraire enrichissent notre collectivité et demeurent propriété de notre patrimoine local. D Plus de personnes au Québec ont choisi de changer les choses en appuyant le développement d une coopérative funéraire. La coopérative, J.N. Donais a plus de 9000 membres à son actif et sa raison d être est de répondre aux besoins réels de ses membres et de la population dans le domaine funéraire par l offre des ses produits et services funéraires de haute qualité empreints d humanisme, et ce, à des coûts qui répondent aux besoins de chacun. En plus des points de services qui se trouvent partout dans la région, la coopérative funéraire J.N. Donais peut offrir à la population son complexe funéraire du boulevard Lemire, un centre multiservice qui répond aux attentes de la communauté et Les avantages d être membre d une coopérative De venir membre d une coopér ative funéraire comporte de multiples avantages financiers et autres. Entre autres, un investissement est remboursé. Par exemple, si vous déboursez 20 $ pour devenir membre à vie, ce 20 $ est remis à votre succession si tel est votre désir lors de votre décès. Le coût net pour avoir été membre toute votre vie et bénéficier d importants avantages est donc de 0 $. Les autres avantages sont tout aussi intéressants : -Vous bénéficiez gratuitement du programme Solidarité, un programme offrant des funérailles sans frais, jusqu à concurrence de 2500 $,si vous aviez le malheur de perdre un enfant de moins de 1 ans et qu aucun programme gouvernemental ne s applique à votre cas; -Les coûts des services funéraires sont réduits de 10 % (vous payez 20 $ pour devenir membre et vous économisez instantanément La coopérative, J.N. Donais a plus de quelques centaines de $); 9000 membres à son actif. -Vous choisissez une entreprise d ici qui dont les membres de la direction sont très fiers. s approvisionne auprès de fournisseurs La clientèle se dit satisfaite de retrouver tous québécois; -Vous avez accès à des services personles services sous un même toit. nalisés, ainsi qu à des rituels adaptés à vos croyances et à vos volontés; -Vous pouvez participer aux conférences et activités organisées par la coopérative; -Vous recevez gratuitement de l information et de la documentation sur les différentes étapes du deuil et autres sujets pertinents; -Si vous déménagez, vos arrangements préalables sont transférables sans aucuns frais dans toutes les autres coopératives funéraires, ce qui représente plus de 100 points de service répartis dans presque toutes les régions du Québec; - E n t a n t q u e m e m b r e, vo u s ê t e s copropriétaire de votre coopérative funéraire et vous participez aux décisions financières ainsi qu au développement de votre entreprise; -Vous confirmez vos valeurs d entraide, de démocratie, d équité et d engagement envers le milieu, en soutenant une organisation de chez nous, entièrement québécoise... Par ailleurs, la Coopérative funéraire J.N. Donais offre une carte avantage-vie à ses membres.cette dernière permet de bénéficier de rabais chez plusieurs commerces et professionnels de la région. rue Lindsay Boul. Lemire Wickham St-Germain St-Cyrille 2625, boul. Lemire pour informations ANDRÉE DONAIS Directrice générale Page 31 Victoriaville L'EXPRESS DRUMMONDVILLE - - Le dimanche 17 octobre Nous sommes une entreprise moderne, sérieuse, totalement axée sur le respect et le bien-être des gens qui font appel à nos services. Notre mission est d accompagner les familles vivant un deuil afin de leur simplifier la tâche au maximum, en leur offrant des services funéraires professionnels de grande qualité, à un prix équitable. Nos valeurs sont le respect, l écoute, l empathie et l entraide. Notre approche est à la fois très humaine et professionnelle.

4 Vivre la différence coopérative Au Québec, c est depuis 195 que nous célébrons la. Cette année, l événement a lieu du 17 au 23 octobre, sous le thème «Vivre la différence coopérative». C est le Conseil québécois de la et de la mutualité (CQCM) qui orga - nise cet événement. Ce sont 3300 entreprises coopératives et mutuelles, emplois, 22 milliards de dollars de chiffre d affaires et 166 milliards de dollars d actif qui forment le mouvement coopératif au Québec. De plus, les coopératives présentent un taux de survie nettement plus élevé que les entreprises traditionnelles. Voilà de bonnes raisons de s y intéresser! Le premier objectif de cette semaine d activités est sans aucun doute de faire mieux connaître à la population les nombreux avantages de la formule coopérative et mutualiste pour créer et maintenir des emplois. Par la suite, le CQCM tente de faire reconnaître l apport des coopératives dans la communauté, de démontrer que la coopérative est un système qui considère l humain d abord et non les capitaux, et de faire valoir la mission de la formule coopérative comme outil de développement durable et local. De plus, il veut favoriser la concertation et l entraide entre les coopératives. Pour ce faire, différentes activités sont organisées un peu partout au Québec ainsi que dans tout le Canada francophone. Que ce soit par le biais d un colloque, d une conférence ou encore de rencontres avec des membres actifs des coopératives, vous pourrez très certainement en apprendre plus sur le sujet. La force de la de Desjardins Centre-du-Québec Desjardins Centre-du-Québec, c est... - Plus de membres -250 dirigeants élus démocratiquement et engagés -Plus de 1250 employés -Une force conseil de 200 ressources en épargne spécialisée -Plus de 80 directeurs de comptes entreprises, agricoles et commerciaux -Un actif de,8 G $ et un volume d affaires de 9, G $ -Plus de 59 millions de dollars versés en ristournes -3,7 M $ versés à la collectivité (dons, commandites et fonds d aide au développement du milieu, bourses) -Dix-sept caisses réparties en 70 centres de services et cinq centres financiers aux entreprises -99 guichets automatiques Bref, Desjardins, c est une institu tion solide financièrement depuis plus de 110 ans. À noter qu une consultation en ligne sous le thème «Mieux comprendre ses finances» est possible sur le site Web Coopération du 17 au 23 octobre La force de la au service du DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DÉVELOPPEMENT de la collectivité Page 32 - L'EXPRESS DRUMMONDVILLE - - Le dimanche 17 octobre 2010 Desjardins Centre-du-Québec, c est 3,7 M$ à la collectivité : ,1 M$ versés aux œuvres humanitaires, à la santé, au communautaire et à l environnement 1,2 M$ versés au développement économique 1, M$ versés à la jeunesse et à l éducation

5 La, un monde à découvrir! aviez-vous que l on retrouve au Québec 3300 coopératives et 39 mutuelles qui représentent 7,7 millions de membres, emplois et 22 milliards de dollars de chiffre d affaires? Le réseau La Coop génère à lui seul plus du tiers de ce chiffre d affaires et demeure un des leaders incontestés de la création d emplois coopératifs au Québec. à 3 8 coopératives francophones qui représentent 8,3 millions de membres, emplois et 28 milliards de dollars de chiffre d affaires. C est donc dire que le Québec est le cœur du mouvement coopératif au Canada! Du côté de La Coop des Bois-Francs, plusieurs avantages s offrent aux membres. Au niveau canadien, les chiffres s élèvent D abord, 2 catégories de membres existent, S soit les membres sociétaires (producteurs) et auxiliaires (citadins). L une comme l autre offre des ristournes sur les achats effectués dans les secteurs de La Coop des Bois-Francs (Centre de rénovation Unimat, Sonic, New Holland, meunerie et centre des grains, services techniques). L an passé, La Coop des Bois-Francs a remis $ à ses membres. Il est maintenant possible de devenir membre en ligne à En attendant, une journée portes ouvertes aura lieu à la meunerie de la Coop des Bois-Francs (500, boulevard Gamache, Victoriaville) le samedi 23 octobre, de 9 h à 16 h. Une belle occasion de découvrir le fonctionnement de la fabrication d aliments pour le détail. L'EXPRESS DRUMMONDVILLE - - Le dimanche 17 octobre Page

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

La Capitale en un coup d œil

La Capitale en un coup d œil La Capitale en un coup d œil Guidée par les valeurs mutualistes qui l animent, La Capitale accompagne les personnes pour bâtir, protéger et valoriser ce qu elles considèrent comme essentiel à leur sécurité

Plus en détail

COMMENT LES FINANCES INFLUENCENT-ELLES LES ACTIVITÉS D UNE MUTUELLE?

COMMENT LES FINANCES INFLUENCENT-ELLES LES ACTIVITÉS D UNE MUTUELLE? COMMENT LES FINANCES INFLUENCENT-ELLES LES ACTIVITÉS D UNE MUTUELLE? Présenté au Cercle finance du Québec Par Sylvain Fauchon, FCAS, FICA Chef de la direction Le 1 er octobre 2014 PROMUTUEL ASSURANCE 1852

Plus en détail

NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE

NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE MME MONIQUE F. LEROUX PRÉSIDENTE ET CHEF DE LA DIRECTION DU MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS «GRANDIR POUR NOS MEMBRES ET NOS CLIENTS» CENTRE DES CONGRÈS DE QUÉBEC, LE 29 MARS

Plus en détail

Le Mouvement Desjardins:

Le Mouvement Desjardins: Le Mouvement : Coopérer pour créer l avenir Présentation à l occasion du Rendez-vous de l habitation Le 1 er octobre 2012, Laval , de 1900 à aujourd hui 1900-1920 Fondation des premières caisses par Alphonse

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

Développement durable, responsabilité sociétale et planification stratégique

Développement durable, responsabilité sociétale et planification stratégique Développement durable, responsabilité sociétale et planification stratégique présenté par René Hamel, Président-directeur général Développement durable et responsabilité sociétale Présenté par René Hamel

Plus en détail

Projet de loi n o 27. Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire

Projet de loi n o 27. Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi n o 27 LOI SUR L ÉCONOMIE SOCIALE Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire par la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), la Confédération des syndicats nationaux

Plus en détail

Le pouvoir. coopération. Les coopératives et les caisses de crédit au Canada

Le pouvoir. coopération. Les coopératives et les caisses de crédit au Canada Le pouvoir de la coopération Les coopératives et les caisses de crédit au Canada Une coopérative est une entreprise qui appartient aux personnes qui utilisent ses services ou qui y travaillent. Motivées

Plus en détail

QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC

QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC QUIZ LA PETITE HISTOIRE DE L ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC 43 Objectif : Public : Déroulement : Ce quiz a pour objectif de faire découvrir quelques événements qui ont joué un rôle majeur dans le développement

Plus en détail

MES AVANTAGES DESJARDINS DOSSIER SPÉCIAL COOPÉRER AU QUOTIDIEN NOTRE DISTINCTION VOTRE CAISSE NOTRE DISTINCTION LE SAVIEZ-VOUS? SECTEUR DES PATRIOTES

MES AVANTAGES DESJARDINS DOSSIER SPÉCIAL COOPÉRER AU QUOTIDIEN NOTRE DISTINCTION VOTRE CAISSE NOTRE DISTINCTION LE SAVIEZ-VOUS? SECTEUR DES PATRIOTES MES AVANTAGES DESJARDINS DOSSIER SPÉCIAL COOPÉRER AU QUOTIDIEN NOTRE DISTINCTION LE SAVIEZ-VOUS? SECTEUR DES PATRIOTES NOTRE DISTINCTION VOTRE CAISSE Les bienfaits de l intercoopération Ce que vous devriez

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS

CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS Projet de loi no 27 Loi sur l économie sociale Mémoire présenté au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire dans le cadre

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Coopérer. pour créer l avenir

Coopérer. pour créer l avenir novembre 10 Coopérer pour créer l avenir Depuis 110 ans, chez Desjardins, premier groupe financier coopératif en importance au Canada, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être.

Plus en détail

La Caisse d économie solidaire Desjardins

La Caisse d économie solidaire Desjardins La Caisse d économie solidaire Desjardins Notre mission Soutenir le développement de l économie sociale et solidaire en misant sur l entrepreneuriat collectif au sein de quatre réseaux : coopératif, communautaire,

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Plan d action de développement durable 2009-2013 MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Il me fait plaisir de présenter le plan d action de développement durable du Centre de la francophonie des Amériques

Plus en détail

6 financement du projet

6 financement du projet 6 financement du projet Le montage financier d un projet de transfert diffère d une entreprise à une autre. Contrairement à la croyance populaire, il n y a pas de produit financier universel en transfert

Plus en détail

Agir collectivement pour développer les capacités d action

Agir collectivement pour développer les capacités d action Agir collectivement pour développer les capacités d action de toute la population au Québec Perspectives et plan de travail de l ICÉA 2014-2015 2015 Version 3 11 septembre 2014 Document de travail discuté,

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

Le financement du premier cohabitat du Québec perspectives de développement d autres projets sous l angle du financement

Le financement du premier cohabitat du Québec perspectives de développement d autres projets sous l angle du financement Le financement du premier cohabitat du Québec perspectives de développement d autres projets sous l angle du financement Institution financière spécialisée: au niveau des épargnes dans la finance socialement

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

Plan d action triennal 2006-2009

Plan d action triennal 2006-2009 Plan d action triennal 6-9 Le plan triennal 6-9 présente les actions stratégiques qui témoignent des principes d intervention du RIASQ dans les domaines du loisir culturel et de l éducation qui l inspireront

Plus en détail

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015 Présentation Ce document a été produit à l occasion de la campagne électorale fédérale 2015. Il vise à informer les membres de la Coalition et ses partenaires des positions des principaux partis politiques

Plus en détail

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de Cette seconde partie de notre spécial REER qui a débuté le mois dernier dresse un portrait des sociétés de fonds communs de placement (FCP) dont la direction est située au Québec et dont les produits peuvent

Plus en détail

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger André Leclerc Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives Université de Moncton Campus d Edmundston et Faculté d Administration

Plus en détail

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT DÉCEMBRE 2009 1 Table des matières 1. Mise en contexte... 3 2. Qu est-ce qu une entreprise d économie sociale?...

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES Politique n o ADM-0100-2012 Approuvée le : 1 er janvier 2015 Par : Secteur : Patrice Gagnon, directeur général Communications 1 er janvier 2015 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE...

Plus en détail

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA DOSSIER DE PRESSE Paris, le mardi 14 février 2006 PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA propose, depuis le début du mois, une gamme de services

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Application : 20 janvier 2014. Politique de dons et commandites

Application : 20 janvier 2014. Politique de dons et commandites Application : 20 janvier 2014 Politique de dons et commandites DESCRIPTION : LA CAISSE DESJARDINS DE RIMOUSKI, UN PUISSANT LEVIER DE DÉVELOPPEMENT POUR SES MEMBRES ET POUR LA COLLECTIVITÉ. La Caisse Desjardins

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

bilan de la distinction coopérative Une caisse près de ses membres et de son milieu.

bilan de la distinction coopérative Une caisse près de ses membres et de son milieu. bilan de la distinction coopérative 2009 Une caisse près de ses membres et de son milieu. Message du président et du directeur général La distinction coopérative, c est ce qui différencie votre caisse

Plus en détail

L importance de réaffirmer et de renforcer le rôle social de l État

L importance de réaffirmer et de renforcer le rôle social de l État L importance de réaffirmer et de renforcer le rôle social de l État Avis présenté dans le cadre des consultations de la Commission de révision permanente des programmes Par la Fédération de la santé du

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

ASSURANCE PERSONNALISÉE INVALIDITÉ ET SOINS DE SANTÉ

ASSURANCE PERSONNALISÉE INVALIDITÉ ET SOINS DE SANTÉ ASSURANCE PERSONNALISÉE INVALIDITÉ ET SOINS DE SANTÉ Assurance invalidité et soins de santé pour les producteurs agricoles Ne laissez pas une invalidité menacer la pérennité de votre entreprise! Si une

Plus en détail

Le mouvement coopératif et mutualiste: un réseau d entreprises et un mouvement ouvert aux autres

Le mouvement coopératif et mutualiste: un réseau d entreprises et un mouvement ouvert aux autres Forum coopératif de la Mauricie Quelles contributions et réponses les coopératives et mutuelles apportent-elles aux défis et enjeux de la société dans ma région et à ceux de la société québécoise? Le mouvement

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) est une des quatorze

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

Présentation à la consultation publique de la Commission de l équité salariale. concernant la Loi sur l équité salariale

Présentation à la consultation publique de la Commission de l équité salariale. concernant la Loi sur l équité salariale Présentation à la consultation publique de la Commission de l équité salariale concernant la Loi sur l équité salariale par la Confédération des syndicats nationaux Montréal, le 16 septembre 2002 Présentation

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

NOTRE OFFRE DE SERVICE Nos solutions d assurance collective complètes et concurrentielles

NOTRE OFFRE DE SERVICE Nos solutions d assurance collective complètes et concurrentielles NOTRE OFFRE DE SERVICE Nos solutions d assurance collective complètes et concurrentielles Connaître Desjardins Assurances Composante du Mouvement Desjardins et partenaire financier solide Desjardins Assurances

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

INVITATION CONFÉRENCE

INVITATION CONFÉRENCE Le bulletin d information aux membres Septembre 2012 INVITATION CONFÉRENCE Besoin de conseils pour l achat d une première maison? Assistez à la conférence «Ma première maison. Par où commencer?». Grâce

Plus en détail

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec Consultations sur la Banque de développement économique du Québec Commission de l économie et du travail Assemblée nationale du Québec 15 mai 2013 Table des matières Recommandations de Réseau Capital 3

Plus en détail

Vers une prévention durable

Vers une prévention durable Vers une prévention durable Commission de la santé et de la sécurité du travail Mise à jour 2013 Plan d action de développement durable 2008-2015 Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins

SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins Vos ressources humaines : le cœur de votre entreprise Les enjeux liés à la gestion de vos ressources humaines et votre succès en affaires sont inséparables

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MRC MÉKINAC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE ST-ROCH-DE-MÉKINAC

PROVINCE DE QUÉBEC MRC MÉKINAC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE ST-ROCH-DE-MÉKINAC PROVINCE DE QUÉBEC MRC MÉKINAC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE ST-ROCH-DE-MÉKINAC Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de la municipalité de la Paroisse de St-Rochde-Mékinac tenue à la salle

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE Avis de l Aile Relève de la Chambre de commerce et d industrie MRC

Plus en détail

INVESTIR EN TOUTE TRANQUILLITÉ DOSSIER SPÉCIAL VOTRE CAISSE SECTEUR DES PATRIOTES LE SAVIEZ-VOUS? RUBRIQUES ET PRODUITS

INVESTIR EN TOUTE TRANQUILLITÉ DOSSIER SPÉCIAL VOTRE CAISSE SECTEUR DES PATRIOTES LE SAVIEZ-VOUS? RUBRIQUES ET PRODUITS DOSSIER SPÉCIAL INVESTIR EN TOUTE TRANQUILLITÉ LE SAVIEZ-VOUS? SECTEUR DES PATRIOTES RUBRIQUES ET PRODUITS VOTRE CAISSE La distinction coopérative Avantages membres La Fondation Desjardins CoopMoi Desjardins

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Soyez déjà assurés de notre totale collaboration pour que l implantation de ce nouveau plan d action en santé mentale soit une réussite.

Soyez déjà assurés de notre totale collaboration pour que l implantation de ce nouveau plan d action en santé mentale soit une réussite. COMMENTAIRES DE L ORDRE DES CONSEILLERS ET CONSEILLÈRES D ORIENTATION ET DES PSYCHOÉDUCATEURS ET PSYCHOÉDUCATRICES DU QUÉBEC SUITE À LA CONSULTATION DU MSSS SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2005-2008

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal «Enjeux de l internationalisation de l enseignement supérieur» Les soirées regards croisés

Plus en détail

RAPPORT ADMINISTRATIF 2014

RAPPORT ADMINISTRATIF 2014 RAPPORT ADMINISTRATIF 2014 Edwin Bourget, artiste peintre «Dans le temps et l espace» MOT DE LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE La Fondation, acteur dans sa communauté Depuis 2001, la Fondation François Bourgeois

Plus en détail

Sur la photo : M mes Sonia Mongrain, agente à l affectation, Béatrice Héon Fréchette, directrice générale et Ginette Tremblay, commis comptable.

Sur la photo : M mes Sonia Mongrain, agente à l affectation, Béatrice Héon Fréchette, directrice générale et Ginette Tremblay, commis comptable. Portrait d une coopérative membre de la CDR L Interville, coop de solidarité en soins et services - 12 ans d existence - Ce fût un honneur pour moi de rencontrer M me Béatrice Héon Fréchette, directrice

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

Guide «J AI UN PLAN» 2013-2018

Guide «J AI UN PLAN» 2013-2018 Guide «J AI UN PLAN» 2013-2018 Plan d avantages financiers destiné aux OSBL d habitation membres du Réseau québécois des OSBL d habitation ou de l une de ses huit fédérations régionales Novembre 2013 TABLE

Plus en détail

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Société : Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec Date du profil : janvier 2011 Mandat de la

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie

Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie Mai 2013 TABLE DES MATIÈRES 1 À l origine de la Coopérative de développement

Plus en détail

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités La retraite, pour les ex-membres de la FQDE ou ceux 1 qui ont déjà occupé une fonction à la direction d établissement

Plus en détail

Nouveau service d accompagnement. de succession

Nouveau service d accompagnement. de succession grand LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE septembre 2012 LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE SEPTEMBRE 2012 VOLUME 02 NUMÉRO 03 Nouveau service

Plus en détail

L ASSURANCE AGRICOLE. Un produit unique pensé pour vous

L ASSURANCE AGRICOLE. Un produit unique pensé pour vous L ASSURANCE AGRICOLE Un produit unique pensé pour vous 2-3 Protéger le labeur de votre vie et assurer votre avenir. Nous avons à cœur la protection de votre patrimoine UN PROGRAMME EXCLUSIF À AFL ASSURANCES

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE CHAPITRE 1 ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE L enjeu théorique COOPÉRATION ET ÉCONOMIE SOCIALE : UNE SYNTHÈSE INTRODUCTIVE L initiative

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! !Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! Du microcrédit à la microfinance!!!! Les défis et enjeux! La cohérence - Mission, vision! L innovation! Croissance et rentabilité! Gouvernance! L

Plus en détail

Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal

Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal Nassirou Sall, FONGS, en partenariat avec SOS Faim Belgique BIM n - 22 avril 2008 Betty WAMPFLER Nous vous avons présenté dans le BIM

Plus en détail

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA 1 L ensemble des concepts élaborés n ont pas pour but de remplacer l expertise de vos professionnels dont votre fiscaliste.

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques»

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» «La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» Xavier Junique, Patricia Toucas et Richard Ribière Revue internationale de l'économie sociale : Recma, n 301,

Plus en détail

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR Mauro-F. Malservisi Max N. tereraho No 1097-090 La Chaire de coopération

Plus en détail

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ Chacune des étapes de votre vie amène son lot d événements heureux, et parfois, inattendus. Vous venez d avoir un enfant? Vous rêvez à plusieurs

Plus en détail

L éducation financière dans le réseau de l éducation

L éducation financière dans le réseau de l éducation L éducation financière dans le réseau de l éducation L Institut collégial de la littératie financière, le Cégep Gérald-Godin et le Collège de Rosemont proposent trois cours sur la gestion des finances

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence B a n q u e F r a n ç a i s e M u t u a l i s t e profil d une banque différente une banque unique par son origine mutualiste Créée par des mutuelles de la Fonction publique, la Banque Française Mutualiste

Plus en détail

Caisse Desjardins de Saint-Antoine-des-Laurentides

Caisse Desjardins de Saint-Antoine-des-Laurentides 1 9 6 3-2 0 1 3 2013 est une année qui marque les pages d histoire de la Caisse Desjardins de Saint-Antoine-des-Laurentides puisqu elle célèbre le 50 e anniversaire de sa fondation. Mais comment tout cela

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1 SOMMAIRE EXÉCUTIF L Université McGill a pour mission de faire progresser l acquisition de connaissances par son enseignement, par ses travaux de recherche et par les services qu elle rend à la société.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1 MÉMOIRE Consultations sur le rétablissement de l équilibre fiscal au Canada Consultations sur le soutien financier immédiat et à long terme pour l infrastructure Présenté au Ministre des Finances et au

Plus en détail

Mémoire de la Coalition pour le logement communautaire. Déposé dans le cadre des consultations prébudgétaires 2014-2015 du gouvernement du Québec

Mémoire de la Coalition pour le logement communautaire. Déposé dans le cadre des consultations prébudgétaires 2014-2015 du gouvernement du Québec Mémoire de la Coalition pour le logement communautaire Déposé dans le cadre des consultations prébudgétaires 2014-2015 du gouvernement du Québec Février 2014 Sommaire Présentation de la Coalition... 3

Plus en détail

PLAN D ACTION de développement durable 2008-2015. Agir ensemble aujourd hui pour un futur viable

PLAN D ACTION de développement durable 2008-2015. Agir ensemble aujourd hui pour un futur viable PLAN D ACTION de développement durable 2008-2015 Agir ensemble aujourd hui pour un futur viable TABLE DES MATIÈRES Mot de la première ministre...3 Avant-propos.4 La démarche de développement durable au

Plus en détail

Idées inspirantes en santé: genèse de l intuition japonaise

Idées inspirantes en santé: genèse de l intuition japonaise Idées inspirantes en santé: genèse de l intuition japonaise Jean-Pierre Girard -Expert-conseil en entreprise collective -Membre du bureau de direction, Commissaire pour l Amérique du nord, International

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien Les caisses populaires et les coopératives de crédit au Canada Aperçu Information Le secteur des services financiers canadien Le Canada dispose d un solide secteur de coopératives financières qui englobe

Plus en détail

Message de la présidente Chroniques financières Fierté partagée

Message de la présidente Chroniques financières Fierté partagée Message de la présidente Chroniques financières Fierté partagée MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Nous sommes à quelques semaines de la fin de l Année Internationale des Coopératives. Pour la première fois, dans

Plus en détail