Rapport de gestion 2004

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de gestion 2004"

Transcription

1 Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au Tessin Rapport de gestion 2004

2 Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au Tessin 1 3 Aperç u des chiffres clés 5 Avant -P ropos 6 R apport annuel 6 Ev olu tion des a ffaires 7 B ut de la fondation, portefeuille d assurances 8 C omptes annuels B ilan 1 0 C om pte d ex ploitation 1 2 Annexe aux comptes annuels I n f orm ations g é n é ra les 1 2 P lac em ent de la f ortu ne 1 3 I n f orm ations a c tu arielles 1 3 C ommentaire du b ilan 1 4 C ommentaire du c om pte d ex ploitation 1 5 A u tres inf orm ations 1 5 Dé rogation au princ ipe de la pr é sentation du c om pte d ex ploitation en ch iffres b ru ts 1 6 R apport de l organe de contrô le 1 9 O rganisation de la fondation

3 AP ER ÇU DES C HIFFR ES C LÉS D onnées relatives au portefeuille d assurances Écart en % 3 N o m b re de c ontrats d a f fi liation N o m b re de personnes assu r é es C otisations en m illiers de C H F Écart en % P rim es P rim es u niq u es Total des cotisations P restations d assurance en m illiers de C H F Écart en % P restations de vieillesse et pour survivants Rentes de v ieillesse Rentes c ertaines Rentes de v e uve Rentes d orp h e lin Rentes d e x cé dent P restations en c apita l a ulieu de rentes de v e uve Sous- total P restations de déc è s C apita l d éc è s Sous- total P restations d invalidité Rentes d inv a lidit é Rentes pou r enf ant d inv a lide C apita l inv a lidit é E x oné ration des c otisations Sous- total P restations en capital lors de la retraite V erse m ents en c apita llors de la retraite antic ipé e C apita lv ie C h oix d u n c apita l à la retraite Sous- total Autres versements en capital Dé parts V erse m ents antic ipé s pou r enc o u ragem ent à la proprié t é d ulogem ent V erse m ents en c apita l su ite à u n div or c e R é siliations de c ontrat Sous- total Total des prestations d assurance

4

5 A V A N T -P R O P O S «Les problèmes sont des chances qui fl eurissent parmi les épines.» Ce proverbe se vérifie de plus en plus souvent dans le domaine de la prévoyance professionnelle. Vu l évolution des modifications démographiques, dont les répercussions fi nancières sont lourdes de conséquences, il est impératif d entreprendre des réformes. Avec des mesures prises dans une perspective à long terme, nous avons aujourd hui la chance de poser des jalons qui permettront même aux générations futures de profiter d une prévoyance vieillesse stable et fi nancièrement supportable. Les larges discussions montrent cependant que les avis et les intérêts sont très divergents lorsqu il s agit de fi xer des priorités et de décider de mesures concrètes. Ceci provient d une part de ce que les preneurs de prévoyance ont vécu pendant deux décennies dans la conviction que les droits acquis seront conservés, si bien que toute réduction des prestations futures est extrêmement impopulaire dans ces circonstances. D autre part, les problèmes à résoudre à long terme incitent à espérer que la situation perdra d ellemême de son acuité ou que d autres responsables la règleront plus tard. Cependant, les faits et les tendances sont sans ambiguïté: il ne sera possible de compenser l allongement de l espérance de vie des assurés qu en abaissant à nouveau le taux de conversion applicable aux rentes et il faut pouvoir absorber les fl uctuations de cours sur les marchés des capitaux avec un taux d intérêt minimal légal défini de manière souple. La voie qui mène à la mise en œuvre des réformes est épineuse, les égratignures seront inévitables. Nous sommes toutefois persuadés qu un deuxième pilier optimisé sera appelé à jouer à l avenir un rôle significatif pour la garantie de notre prévoyance vieillesse. C est la raison pour laquelle Swiss Life s engage en faveur d une prévoyance professionnelle durablement solide. L exercice 2004 a été riche en défis pour les collaborateurs des services interne et externe. Il s est agi en effet de mettre en œuvre la révision de la LPP et les profondes modifications de la législation qui l accompagnent dans les meilleurs délais tout en offrant une transparence aussi grande que possible pour les clients. Par ailleurs, garantir la représentation paritaire au sein du conseil de fondation de la Fondation collective LPP de la Rentenanstalt a constitué un autre point essentiel. Nous avons en outre accordé un degré de priorité élevé à la formation continue de nos collaborateurs car nos clients méritent toute notre attention, un conseil dispensé avec compétence et des prestations de services complètes. Nous remercions nos clientes et nos clients de la confi ance dont ils honorent Swiss Life et notre personnel. Nous nous réjouissons qu ils nous permettent de continuer à nous occuper d eux et mettrons tout en œuvre pour mériter leur confiance, à l avenir aussi. Antimo Perretta Président du conseil de fondation 5

6 R APPO R T ANNUEL 6 E volution des affaires Le 2e pilier demeure exigeant M ise en pratique de la révision de la LPP, application de taux d intérêt différents pour l avoir de vieillesse obligatoire et surobligatoire, discussions à propos d un taux de conversion «adéquat», découverts des caisses de pensions autonomes, modèles de prévoyance alternatifs, sécurité offerte par le 2e pilier: la prévoyance professionnelle est devenue pour le grand public un domaine o ù foisonnent les points de friction. C est pourquoi l exercice 2004 a été, pour Swiss Life, entièrement placé sous le signe de l information et du conseil. Au niveau politique aussi, le 2e pilier demeure un sujet de dissension, tant pour le défenseur acharné d une couverture LPP fi nancée par capitalisation que pour le critique le plus intransigeant selon lequel la sécurité des rentes ne peut être garantie que par une extension du 1 er pilier fi nancé selon le système de répartition. Les vingt années qui se sont écoulées depuis l entrée en vigueur de la LPP ont pourtant prouvé que le 2e pilier malgré la nécessité d introduire des réformes est un prestataire solide dans le domaine de la prévoyance vieillesse. D ailleurs, la tendance dans l UE est de plus en plus nettement à un renforcement du 2e pilier financé par capitalisation. Nul ne conteste qu un système de prévoyance équilibré reposant sur trois piliers, comme celui que nous connaissons en Suisse, est relativement à l abri des aléas économiques. Swiss Life, quant à elle, s engage en faveur d un 2e pilier stable qui tienne raisonnablement compte des évolutions de politique sociale ainsi que du contexte fi nancier et qui garantisse aux générations à venir une prévoyance vieillesse financièrement supportable. M i s e en œ u v re de la 1 re r év i s i o n de la L PP Les deux premières parties de la révision de la loi ont été concrétisées durant l exercice de référence, dans le respect des règles. Le premier ensemble de prescriptions, les dispositions relatives à la transparence, sont entrées en vigueur en avril E lles obligent les assureurs vie à établir un compte d exploitation séparé pour les affaires LPP et à appliquer les nouvelles prescriptions relatives au pourcentage minimum de reversement des excédents et au calcul des excédents. Le deuxième train de mesures, qui comprend diverses modifications quant à l application de la prévoyance professionnelle ( par exemple nouvelles dispositions concernant les prestations, égalité de traitement entre hommes et femmes, assouplissement de la désignation des bénéficiaires ), est entré en vigueur le 1 er janvier Par le biais de communications et dans le cadre d entretiens, les clients ont été informés en détail des modifications de la loi, des adaptations tarifaires rendues nécessaires pour des raisons démographiques et économiques ainsi que de leurs répercussions sur les plans d assurance. A per ç u de la derniè re partie de la rév i s i o n de la L PP Le troisième ensemble de dispositions prévu par la révision de la LPP concerne le but de la prévoyance professionnelle ainsi que ses aspects fiscaux et entrera en vigueur au 1 er janvier Les nouvelles exigences, telles que le principe de l adéquation de la prévoyance ( montant maximal des cotisations et des prestations ) et le principe de l assurance ( assurance adéquate des risques vieillesse, invalidité et décès ) doivent impérativement être prises en considération dans les plans de prévoyance. F o rmatio n destiné e aux memb res des c o nseils de f o ndatio n et des c o mmissio ns de gestio n La prévoyance professionnelle devient de plus en plus complexe et les exigences auxquelles les organes de direction des institutions de prévoyance doivent répondre sont toujours plus élevées. Swiss Life propose par conséquent un programme de formation complet pour les membres des conseils de fondation et des commissions de gestion ainsi que pour les responsables des services du personnel et des caisses de pensions. Ce programme comprend quatre modules de formation. Le premier module transmet aux participants les connaissances de base en matière de prévoyance professionnelle, les suivants sont axés sur les besoins spécifiques des membres des conseils de fondation. Les cours qui ont été réalisés jusqu ici ont rencontré un écho très positif.

7 B UT DE LA FO N DATIO N, P O R TEFEUILLE D ASSUR AN C ES B ut de la fondation La Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au T essin, existe depuis E lle est à la disposition des clients de Swiss Life qui peuvent ainsi réaliser la partie de la prévoyance professionnelle excédant l assurance obligatoire selon la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité ( LPP). Au 3 1 décembre 2004, contrats d affiliation étaient en vigueur ( contre 5 44 au 3 1 décembre 2003 ). P ortefeuille d assurances Les chiffres clés sont calculés selon des principes actuariels ( assurances de capitaux collectives et assurances de rentes collectives ), conformément aux prescriptions de l O ffice fédéral des assurances privées ( O FAP ). A ssuranc es de c apitaux N o m b re de personnes assu r é es S o mme assu r é e en C H F A ssuranc es de rentes N o m b re de personnes assu r é es Rentes annuelles assurées ( en C H F ) N o m b re de per so nnes a ssuré e s T ota l L annexe aux comptes annuels 2004 contient des informations supplémentaires concernant l exercice 2004, en particulier sur les prestations d assurance versées par la fondation.

8 C O M P TE S ANNUELS B ilan au 31 décemb re en C H F Écart en % Actif Avoirs sur compte courant de la fondation aupr è s de S w iss L ife pour P rim es pa yé es d a v an c e E x cé dents R é ser v es de c ontrib u tions de l e m p lo y e u r F ortu ne lib re des œ uvres de pr é v o y an c e Total avoirs sur compte courant de la fondation Autres avoirs de la fondation P lacements de la fondation auprè s des employeurs affi liés pour arriérés de primes Titres : actions S w iss L ife H olding Avoirs à long terme de la fondation aupr è s de S w iss L ife Total actif

9 B ilan au 31 décemb re 9 en C H F Écart en % P assif Avoirs des employeurs af fi liés pour primes payées d avance R éserves de contrib utions de l employeur Avoirs des œ uvres de prévoyance pour e x cédents Fortune lib re des œ uvres de prévoyance affi liées D ettes de la fondation envers S w iss L ife liées à des arriérés de primes Autres dettes de la fondation C apital de la fondation Total passif

10 1 0 C ompte d ex ploitation en C H F Écart en % C harges P restations d assurances versées E n c as de v ieillesse P o u r su r v iv ants E n c as d inv a lidit é ) Rentes d e x é dent Total prestations d assurances versées Autres prestations Dé part, enc o u ragem ent à la proprié t é d ulogem ent, div or c e R é siliation de c ontrats Total autres prestations I ntérê ts versés I nt é r ê ts su r prim es d u es I nt é r ê ts c r é dit é s a u x œ uvres de pr é v o y an c e Total intérê ts versés C harges d assurance P rim es v ersé es à S w iss L if e ) P rim es u niq u es v ersé es à S w iss L if e P rim es pou r f onds de garantie v ersé es à S w iss L if e P rim es de renchérisse m ent v ersé es à S w iss L if e I n c lu sion des e x cé dents Total charges d assurance R ésultat des titres actions S w iss L ife H olding R ésultat des titres crédité C harges administratives et autres charges C h arges ad m inistrativ es P ertes su r d éb ite u rs Total charges administratives et autres charges Total charges ) A daptation à la pr é sentation en ch iffres b r u ts

11 C ompte d ex ploitation 11 en C H F Écart en % P roduits P restations d assurances versées par S w iss L ife E n c as de v ieillesse P o u r su r v iv ants E n c as d inv a lidit é Rentes d e x é dent Total prestations d assurances versées par S w iss L ife Autres prestations versées par S w iss L ife Dé part, enc o u ragem ent à la proprié t é d ulogem ent, div or c e R é siliation de c ontrats Total autres prestations versées P roduit de la fortune I nt é r ê ts su r arrié r é s de prim es I nt é r ê ts su r prim es pa yé es d a v an c e et a v oirs Total produit de la fortune P roduit de l assurance P rim es pa yé es par les œ uvres de pr é v o y an c e P rim es u niq u es pa yé es par les œ uvres de pr é v o y an c e E x cé dents de S w iss L if e P restation de S w iss L if e pou r ra ch at de rentes de ris q u e Total produit de l assurance R ésultat des titres actions S w iss L ife H olding R ésultat des titres crédité Autres produits C h arges ad m inistrativ es P ertes su r d éb ite u rs Total autres produits Total produits

12 ANNEXE AUX C O M P TES ANNUELS I nformations générales La Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au T essin, a été fondée le 1 3 février E lle a pour but de permettre aux employeurs la réalisation de la prévoyance professionnelle surobligatoire en faveur de leur personnel, sans qu ils aient à supporter le co û t ni à effectuer les travaux administratifs inhérents à la constitution et à la gestion d une fondation propre. Le champ d activité de la fondation s étend aux cantons de Vaud, Fribourg, G enève, Neuch â tel, ainsi qu aux cantons du Valais et du T essin. L adhésion s effectue par la conclusion d un contrat d affiliation entre l employeur et la fondation. L employeur s oblige ainsi à assurer, dans le cadre d un plan, certaines catégories de personnel en faveur desquelles il souhaite garantir des prestations en cas de vieillesse, de décès ou d incapacité de gain, en plus des prestations obligatoires de la prévoyance professionnelle et en dehors de l institution de prévoyance selon la LPP. Ces assurances sont conclues par la fondation auprès de Swiss Life. La fondation est une institution de prévoyancenon enregistrée; son activité se situe en dehors de l assurance obligatoire selon la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité ( LPP). La participation des destinataires telle qu elle est prévue par la loi est réalisée au niveau de l œuvre de prévoyance de l entreprise qui s affilie. E lle est garantie par les dispositions contractuelles. De plus, outre les organes de la fondation de Swiss Life en tant que société fondatrice, le conseil de fondation veille à une organisation professionnelle, compétente et indépendante de la fondation pour assurer la représentation des intérêts des employeurs et des salariés. 2. P lacement de la fortune La réserve mathématique des assurances conclues par la fondation auprès de Swiss Life n est pas indiquée dans les comptes annuels. R éserve mathématiq ue en C H F a u 3 1 d éc e m b re Les actifs constatés ( primes payées d avance, comptes d excédents, fortune libre de la fondation, réserves de contributions de l employeur) sont des avoirs sur compte courant de la fondation auprès de Swiss Life, évalués à leur valeur nominale. Les chiffres indiqués sont les totaux des comptes tenus au nom des différentes œuvres de prévoyance. Les comptes sont rémunérés aux taux d intérêt habituels. La fondation détient en outre des actions de Swiss Life H olding qu elle a reç ues gracieusement lorsque l ancienne Rentenanstalt / Swiss Life est passée du statut de société coopérative à celui de société anonyme, au 1 er juillet E lle détient également des actions de Swiss Life H olding qui résultent de l exercice des droits de souscription préférentiels par les œuvres de prévoyanceàl occasion des augmentations de capital de Swiss Life H olding qui ont eu lieu en novembre 2002 et en mai / juin La Fondation commune romande et tessinoise est propriétaire de ses actions qui sont toutefois attribuées aux différentes œuvres de prévoyance et constituent par conséquent leur fortune libre. Seul l organe de gestion de chaque œuvre de prévoyance est habilité à décider de l affectation de ces éléments de fortune; la fortune doit donc être employée en conséquence. Aucun autre placement immobilier ou dans des titres n est effectué.

13 3.I nformations actuarielles T ous les risques sont entièrement couverts par Swiss Life. Il est donc possible de renoncer à établir périodiquement des expertises actuarielles, car les tarifs de Swiss Life, approuvés par l autorité de surveillance des assurances, sont appliqués pour chacun des contrats affiliés. Les 46 5 contrats d affiliation sont conclus avec des œuvres de prévoyance qui assurent tous les risques ( vieillesse, décès, invalidité, placement ) de manière congruente auprès de Swiss Life ; il n est donc pas nécessaire d effectuer d expertise actuarielle. 4. C ommentaire du b ilan Les a c tio ns Sw iss Lif e H o lding détenues par la fondation fi gurent au bilan à leur valeur marchande ( cours du 3 1 décembre 2004: 1 6 5,5 0 francs suisses ). T o u s les autre s p oste s sont évalués à la valeur nominale. E n contrepartie des a c ti f s c o n stat és ( cf. également chiffre 2) fi gurent à hauteur égale, comme passifs, les obligations de la fondation envers les œuvres de prévoyance affiliées, ainsi que des obligations relatives aux arriérés de primes dues à Swiss Life. Au poste f o rtune lib re desœ u vres de pr évo y anc e figurent, outre les montants indiqués comme fortunelibre proprement dite, le résultat porté au crédit des œuvres de prévoyance et provenant des ventes d actions décidées par les organes de gestion ainsi que de la vente de droits de souscription préférentiels réalisée à l occasion des augmentations de capital de Swiss Life H olding en novembre 2002 et en mai / juin 2004, dans la mesure o ù ces fonds n ont pas directement servi à augmenter les prestations d assurance. Les ordres de vente d actions donnés par les organes de gestion des œuvres de prévoyance sont exécutés par la gérante de la fondation auprès de la B anque Cantonale de Z urich ( B C Z ). 1 3 Les fonds affectés et les fonds libres ont évolué comme suit: Type de compte E tat au Allocation P rélè vement E tat au en C H F E x cé dents R é ser v es de c ontrib u tions de l e m p lo y e u r F onds lib res Total

14 C ommentaire du compte d ex ploitation Le pr o duit de la f o rtune de la fondation, qui atteint la somme de ,5 9 francs suisses ( contre ,99 francs suisses en 2003 ) se compose des intérêts demandés aux employeurs sur les primes dues, à hauteur de ,40 francs suisses, ainsi que des intérêts portés au crédit de la fondation par Swiss Life, à hauteur de ,1 9 francs suisses. Les intérêts portés au crédit de la fondation par Swiss Life se composent des intérêts des comptes courants ( primes périodiques et primes uniques payées d avance, comptes d excédents, fortune libre et réserves de contributions des employeurs). Les mêmes montants apparaissent dans les charges, comme intérêts versés par la fondation à Swiss Life sur les primes dues par les employeurs ou comme intérêts portés au crédit des œuvres de prévoyance. Les c o tisatio ns pa y é es par les emplo y eurs en leur q ualité de partenaire c o ntra c tuel de la f o ndati o n comprennent les primes encaissées durant l exercice de référence ( ,00 francs suisses ) ainsi que les primes uniques payées par les employeurs ( ,00 francs suisses ). Le reste du produit de l assurance comprend les excédents versés à la fondation par Swiss Life. Les charges d assurance comprennent l ensemble des primes et primes uniques payées par la fondation à Swiss Life pour les assurances conclues ( ,40 francs suisses ). Le poste résultat des titres : a c tio ns Sw iss Lif e H o lding que l on trouve dans les charges et dans les produits comprend le solde des plus et moins-values réalisées ainsi que des plus et moins-values latentes. Il n y a pas eu de versement de dividendes au cours de l exercice La baisse du résultat des titres résulte dans une large mesure du recul du cours des actions de Swiss Life H olding encore détenues, lequel est passé de 227 francs suisses le 3 1 décembre 2003 à 16 5,5 0 francs suisses le 31 décembre Dans le détail, le résultat des titres se présente comme suit ( +=produit / = charges ) : R ésultat des titres Actions S w iss L ife H olding en C H F P lu s - v a lu es ré a lis é es M oins - v a lu es ré a lis é es P lu s - v a lu es latentes M oins - v a lu es latentes Total Les ventes d actions n ont pas engendré de frais d administration des titres pour la fondation. Le poste autre s c h arges comprend d une part les frais auxquels la fondation doit faire face ainsi que les pertes sur débiteurs, et d autre part des montants transmis à Swiss Life résultant de taxes E PL ou de réserves pour l impôt à la source. Les mêmes montants apparaissent au poste «autres produits» de la partie Produits. De plus, Swiss Life a pris à sa charge tous les f rai s de gestion. Ainsi, les comptes de la fondation ne sont pas grevés par des frais d administration.

15 6. Autres informations N o m b re Œ uvres de pr é v o y an c e a f fi lié es A ssu r é s a c tif s B é n éfic iaires de rentes ( de v ieillesse o u de su r v iv ants) A ssu r é s a c tif s par œ uvre de pr é v o y an c e La gestion de la fondation incombe à Swiss Life. E lle se charge des relations avec les entreprises affiliées et s acquitte du versement des prestations d assurance directement aux ayants droit, sur mandat de la fondation. La fondation assure principalement les petites et moyennes entreprises. U ne œuvre de prévoyance affiliée comprend en moyenne entre sept et huit personnes actives. 7.D érogation au principe de la présentation du compte d ex ploitation en chiffres b ruts Les comptes annuels de la fondation sont dérivés des comptes annuels de Swiss Life. L établissement du bilan et des comptes de Swiss Life diffère sur quelques points de celui d une fondation, c est pourquoi la présentation du compte d exploitation en chiffres bruts n a pas été complètement reprise. Cela concerne la variation des comptes d excédents, des réserves de contributions des employeurs et de la fortune libre de la fondation. T outefois, ces données sont mises en évidence au niveau des contrats. La présentation des comptes de la fondation est en cours de remaniement dans la perspective des dispositions prévues par la 1 re révision de la LPP en matière de transparence, et sera définitivement adaptée aux nouvelles dispositions légales de la Swiss G AAP RPC 26 pour la première fois pour l exercice Lausanne, le 7 juin 2005 Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au T essin Antimo Perretta Claude M aillard

16 16

17 1 7

18 O R G ANISATIO N DE LA FO NDATIO N C onseil de fondation Antimo P erretta, L a N euveville, président directeur, Swiss Life, Z urich Thomas Sch ö n b ä chler, vice - président directeur adjoint, Swiss Life, Z urich D urée du mandat du 1 er janvier 2002 au 3 1 décembre 2004 G érante Swiss Life, Z urich 1 9 H einz Allenspach, F ä llanden ancien délégué de l U nion centrale des associations patronales suisses Anton L au b e, H ermetschw il- Staffeln fondé de pouvoir de Suhner H olding A G, B rugg ( depuis janvier 2004 ) H ans R yffel, K riens président d honneur de la Société des employés de commerce du canton de Lucerne Andreas Z ingg, Bergdietik on directeur, Swiss Life, Z urich Siè ge de la fondation Av. du T héâ tre 1, Lausanne O rgane de contrô le PricewaterhouseCoopers SA, Z urich E x pert en prévoyance professionnelle Chr. W agner, W agner &Kunz A k tuare A G, Bâle

19 Layout Photos Impression K onk ret Support, Stä fa Swiss Life gdz A G, Z urich Le rapport de gestion de la Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au T essin est publié en fran ç ais et en italien. C est le texte original en allemand qui fait foi en cas de divergences avec la version franç aise ou italienne. Copyright Reproduction, même partielle, avec l indication des sources seulement. J ustificatif souhaité.

20 S w iss L if e G enera l- G u isan - Q u ai 40 C ase posta le, Z u rich Té l ( 0 ) F a x ( 0 ) www. s w isslif e.ch

Fondation commune bernoise de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel

Fondation commune bernoise de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel Fondation commune bernoise de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel Rapport de gestion 2004 Fondation commune bernoise de la Société

Plus en détail

Avant-Propos du président

Avant-Propos du président Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au Tessin Sommaire 3 Avant-propos

Plus en détail

Avant-propos du président

Avant-propos du président Fondation commune de la Société suisse d Assurances générales sur la vie humaine pour encourager la prévoyance en faveur du personnel des entreprises en Suisse romande et au Tessin Sommaire 3 Avant-propos

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel.

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. 2 011 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire. 3 Portrait 4 Comptes annuels

Plus en détail

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Un futur radieux grâce à Perspectiva Exploiter les opportunités, limiter les risques Perspectiva

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Avant-propos du président

Avant-propos du président Fondation collective interprofessionnelle VAUDOISE ASSURANCES Rapport de gestion 2005 Sommaire 3 Avant-propos du président 4 Rapport annuel de la gérant 8 Bilan 10 Compte d exploitation 12 Annexe aux

Plus en détail

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail.

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Début d un nouvel emploi

Plus en détail

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel Association suisse des Institutions de prévoyance ASIP Association de spécialistes en gestion de la prévoyance en faveur du personnel VVP Guide relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel

Plus en détail

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle.

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance contient de nombreuses informations intéressantes concernant la couverture

Plus en détail

Aperçu de la prévoyance professionnelle.

Aperçu de la prévoyance professionnelle. Aperçu de la prévoyance professionnelle. Tour d horizon de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Sous le signe de la modernisation. 20 ans après

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine 2 Trois piliers pour votre prévoyance En Suisse, le système de prévoyance repose sur le principe des «3 piliers». Le but de ce système est de vous

Plus en détail

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Annexe 4 Enquête auprès des sociétés suisses d assurance sur la vie concernant l assurance collective dans la prévoyance

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

3 L évaluation des actifs se fait aux valeurs actuelles applicables à la date du bilan, sans intégration d effets de lissage.

3 L évaluation des actifs se fait aux valeurs actuelles applicables à la date du bilan, sans intégration d effets de lissage. Swiss GAAP RPC 26 Présentation des comptes des institutions de prévoyance Remaniement: 2013 Mise en vigueur: 1er janvier 2014 (Une application anticipée est autorisée) Introduction Complétant et adaptant

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP Copie pour la fondation de libre passage Freizügigkeitsstiftung der Migros Bank Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP L ouverture du compte sera effectuée après entrée de la prestation

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 05/2014

Directives de la CHS PP D 05/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 05/2014 français Octroi de prêts hypothécaires («hypothèques sur son propre immeuble») Edition du: 28

Plus en détail

Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle

Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle 01.400 Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle Rapport de la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil

Plus en détail

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier La retraite en Suisse : le 2 ème pilier Conférence du Vendredi 27 mars 2015 présentée par le Service Juridique du GTE Suzanne Ruiz-Berthet LA PLACE DU 2EME PILIER DANS LE SYSTÈME DE RETRAITE SUISSE 1 er

Plus en détail

Optimiser sa prévoyance

Optimiser sa prévoyance Optimiser sa prévoyance Une solution individualisée dans le 2 e pilier Fribourg, le 12 février 2015 Sommaire Introduction: 1. La banque privée Notenstein Première partie: 1. Helvetia 2. Situation juridique

Plus en détail

Legal Quote Dominique Sperisen Membre du team de conduite AXA Vie Suisse

Legal Quote Dominique Sperisen Membre du team de conduite AXA Vie Suisse Legal Quote Dominique Sperisen Membre du team de conduite AXA Vie Suisse Contexte 11.3778 Motion Prévoyance professionnelle. Dépolitisons le taux d'intérêt minimal 07.3310 Interpellation Quote-part minimale.

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE Page 3 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE 60+ Page 4 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE DE PLACEMENT À TERME Page 5 LA PRÉVOYANCE AVEC

Plus en détail

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE sozialversicherungen der Schweiz ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) Prestations Assurance-vieillesse et

Plus en détail

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce)

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Code civil suisse (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Modification du 19 juin 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Édition de décembre 2009 Votre sécurité nous tient à cœur.

Plus en détail

Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation

Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation TR NS P R E NT SAMMELS T I F T U NG FÜR B E RUFLIC H E V O R S O RGE Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation Montants limites et valeurs actuarielles, valables à partir du 1 er janvier 2015

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

À besoins particuliers, solutions particulières. Prévoyance complémentaire

À besoins particuliers, solutions particulières. Prévoyance complémentaire À besoins particuliers, solutions particulières Prévoyance complémentaire Table des matières À besoins particuliers, solutions particulières 3 Identifier et combler les lacunes de prévoyance 4 Prévoyance

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise.

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Guide de la prévoyance professionnelle (2 e pilier): Assurance accidents obligatoire selon la LAA Complément à l assurance accidents

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

Détermination des primes Assurance contre les accidents professionnels et non professionnels

Détermination des primes Assurance contre les accidents professionnels et non professionnels Détermination des primes Assurance contre les accidents professionnels et non professionnels Les branches d assurance LAA La loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) pose le principe de trois branches

Plus en détail

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration).

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration). Glossaire Âge LPP L année civile moins l année de naissance donne l âge LPP. Autorité de surveillance L autorité de surveillance est prévue par la LPP. Il doit s agir d une instance cantonale centrale

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier.

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prévoir soi-même. Le troisième pilier, complément de votre prévoyance. Le système

Plus en détail

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR 1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR Sommaire Décision de prestations 1 Formulaire de déclaration définitive 1 Possibilité de faire examiner la décision de prestations

Plus en détail

BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84

BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84 Prévoyance vieillesse et survivants Effingerstrasse 20, 3003 Berne tél. 031 324 06 11 fax 031 324 06 83 http://www.ofas.admin.ch BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84 12 juillet 2005 Table des

Plus en détail

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes?

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Liliane Maury Pasquier La Chaux-de-Fonds, 22 novembre 2011 INTRODUCTION : Tout le monde a droit à une vie digne (art. 7 et 12

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 01/2014

Directives de la CHS PP D 01/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 01/2014 français Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle Edition

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Jasmin Blumer Finances Suisse Prévoyance du personnel en bref. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre

Plus en détail

Panorama des assurances sociales en Suisse

Panorama des assurances sociales en Suisse Panorama des assurances sociales en Suisse Assurances Prestations Personnes assurées Bases de calcul des prestations Incapacité de trav Assurance-vieillesse et survivants Assurance-invalidité (AVS/AI)

Plus en détail

Payer, épargner, prévenir

Payer, épargner, prévenir Payer, épargner, prévenir 1 sommaire Compte courant et internet-banking page 2 Compte d'épargne page 3 TerZo (pilier 3a) page 7 Compte de libre passage page 10 Part ordinaire page 12 1 Compte courant et

Plus en détail

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Fisca Finance SA Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Patrick Féral et Benoit Steiner 8 novembre 2011 page 1 LA PREVOYANCE EN SUISSE page

Plus en détail

Règlement de prévoyance de la Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle obligatoire

Règlement de prévoyance de la Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle obligatoire Règlement de prévoyance de la Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle obligatoire Édition de janvier 2015 Votre sécurité nous tient à cœur. Sommaire I. Généralités 1. Bases 3 2.

Plus en détail

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Prestations Assurés/Ayants droit Base de calcul pour le montant des prestations pour guérison, soins, réadaptation AVS/AI Sont obligatoirement assurées

Plus en détail

Chapitre Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine. Petit déjeuner conférence du 17 novembre 2011

Chapitre Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine. Petit déjeuner conférence du 17 novembre 2011 1 Chapitre Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine Sous-chapitre (s) Petit déjeuner conférence du 17 novembre 2011 08h30 Accueil & conférence 09h30 Questions, réponses 09h45 Café croissants

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir La sécurité financière de votre vie future Prévoir Que nous réserve l avenir? C est une question que chacun de nous se pose de temps en temps sans pouvoir y répondre avec beaucoup d assurance. Quoi qu

Plus en détail

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur 1. Dispositions générales Art.1 Organisation de la CPR Responsable de la professionnelle 1 Sous le nom de «Caisse de pension Ramoneur» (CPR) une fondation

Plus en détail

Comptes annuels 2009. FONDATION DE PRÉVOYANCE EDIPRESSE en faveur du personnel des sociétés affiliées ou apparentées au Holding Edipresse s.a.

Comptes annuels 2009. FONDATION DE PRÉVOYANCE EDIPRESSE en faveur du personnel des sociétés affiliées ou apparentées au Holding Edipresse s.a. Fondation de prévoyance Edipresse Comptes annuels 2009 FONDATION DE PRÉVOYANCE EDIPRESSE en faveur du personnel des sociétés affiliées ou apparentées au Holding Edipresse s.a. 2 Fondation de prévoyance

Plus en détail

La prévoyance professionnelle auprès des entreprises d assurance-vie. Publication de la comptabilité 2014

La prévoyance professionnelle auprès des entreprises d assurance-vie. Publication de la comptabilité 2014 4 septembre 2015 La prévoyance professionnelle auprès des entreprises d assurance-vie Publication de la comptabilité 2014 Laupenstrasse 27, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Chapitre 1 Objectifs et principes 3 Art. 1 Objectifs 3 Art. 2 Bases légales 3 Art. 3 Principes généraux 4

Chapitre 1 Objectifs et principes 3 Art. 1 Objectifs 3 Art. 2 Bases légales 3 Art. 3 Principes généraux 4 REGLEMENT CONCERNANT LES PLACEMENTS DE LA CAISSE FEDERALE DE PENSIONS PUBLICA (REGLEMENT DE PUBLICA CONCERNANT LES PLACEMENTS) du 5 avril 00 (état au 8 octobre 0) Règlement de PUBLICA concernant les placements

Plus en détail

Votre certificat de prévoyance

Votre certificat de prévoyance www.allianz.ch Votre certificat de prévoyance Mars 2014 Notice pour la personnes assurée Un certificat de prévoyance est établi chaque année à votre intention et vous donne des informations importantes

Plus en détail

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres.

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres. Edition 2010 Financementhypothecaire.ch Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis peu à devenir propriétaire? Cette brochure vous aidera

Plus en détail

Synthèse Rapport de gestion 2014

Synthèse Rapport de gestion 2014 Synthèse Rapport de gestion 2014 Prévoyance professionnelle de la Fonda on collec ve Vita et de la Zurich Assurance Chiffres clés 2013 2014 Retraités Tous les retraités sont réassurés auprès de la Zurich

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement de vos

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

Garantir le minimum vital

Garantir le minimum vital 1 er pilier, AVS/AI Garantir le minimum vital Par le biais de l AVS/AI, la prévoyance étatique couvre les besoins vitaux de toute la population. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

Loi concernant la Fondation de prévoyance en faveur du personnel des Transports publics genevois (LFPTPG) (11230) B 5 40. du 29 novembre 2013

Loi concernant la Fondation de prévoyance en faveur du personnel des Transports publics genevois (LFPTPG) (11230) B 5 40. du 29 novembre 2013 Loi concernant la Fondation de prévoyance en faveur du personnel des Transports publics genevois (LFPTPG) (11230) B 5 40 du 29 novembre 2013 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète

Plus en détail

Les assurances de personnes pour votre entreprise Un seul prestataire pour les solutions de prévoyance et d assurance

Les assurances de personnes pour votre entreprise Un seul prestataire pour les solutions de prévoyance et d assurance Les assurances de personnes pour votre entreprise Un seul prestataire pour les solutions de prévoyance et d assurance Assurances de personnes: une couverture globale Vous avez une double responsabilité,

Plus en détail

Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013. Statuts français

Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013. Statuts français Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013 Statuts français Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013 Table des matières I. DISPOSITIONS GENERALES 4 Art.

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR L ÉVALUATION DES PASSIFS DE NATURE ACTUARIELLE

RÈGLEMENT SUR L ÉVALUATION DES PASSIFS DE NATURE ACTUARIELLE RÈGLEMENT SUR L ÉVALUATION DES PASSIFS DE NATURE ACTUARIELLE copré février 2015 RÉGLEMENT SUR L ÉVALUATION DES PASSIFS DE NATURE ACTUARIELLE 2011 2 / 8 TABLE DES MATIÈRES I BUT... 3 II DÉFINITIONS ET PRINCIPES...

Plus en détail

Règlement sur les prêts (RPrêts)

Règlement sur les prêts (RPrêts) Version du 31 mai 2013 Règlement sur les prêts (RPrêts) Version validée par la Commission de placements le 14 mars 2011 et adoptée par le Conseil d administration le 21 mars 2011. CHAPITRE PREMIER Généralités

Plus en détail

BIENVENUE. Séminaire prévoyance & fiscalité Organisé par. Présenté par

BIENVENUE. Séminaire prévoyance & fiscalité Organisé par. Présenté par BIENVENUE Séminaire prévoyance & fiscalité Organisé par Présenté par FBBR forte broker bureau romand Sàrl est une société indépendante de conseils en assurances et prévoyance. Siège social à Ecublens,

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Statuts. de la Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction

Statuts. de la Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction Statuts de la Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction Art. 1 Dénomination et constitutions 1) Sous la dénomination «Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction»,

Plus en détail

Retraite. Avec Generali Assurances, profitez du meilleur de la retraite.

Retraite. Avec Generali Assurances, profitez du meilleur de la retraite. La Retraite Avec Generali Assurances, profitez du meilleur de la retraite. expérience Vous connaissez dès la signature de votre contrat le montant de votre retraite. Préparer aujourd hui le financement

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2015) En vertu de l art. 4 de la loi du 20 décembre 2006 relative à PUBLICA 1 et de l art. 32b,

Plus en détail

Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005

Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005 Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005 Chiffres-clés Assurance vie collective 2 Chiffres-clés Assurance vie collective Compte d exploitation affaires vie collective Suisse de Patria Vie (en

Plus en détail

Convention de prévoyance Relation

Convention de prévoyance Relation Fondation de Prévoyance Cornèr Troisième Pilier Via Canova 16 6901 Lugano Switzerland Convention de prévoyance No. Relation Demande d ouverture d un compte de prévoyance lié auprès de la Fondation de Prévoyance

Plus en détail

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE + LE SYSTÈME DE SÉCURITÉ SOCIALE EN SUISSE + LE SYSTÈME SOCIAL Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela tient

Plus en détail

À CHAQUE BESOIN LE BON OUTIL

À CHAQUE BESOIN LE BON OUTIL PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE À CHAQUE BESOIN LE BON OUTIL BUSINESSCOMPOSIT VOUS ÊTES AU CENTRE DE NOS PRÉOCCUPATIONS Nous voulons être la meilleure assurance de prévoyance de Suisse. Telle est la vision

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Petit tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Compte de prévoyance pilier 3a

Compte de prévoyance pilier 3a Compte de prévoyance pilier 3a Prevoir tôt avec PRIVOR Prévoyance Assurances sociales de l Etat AVS/AI Garantie du minimum vital Prestations complémentaires Prévoyance prof. obligatoire LPP/LAA Garantie

Plus en détail

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base Vivre et travailler en Suisse + Le système de sécurité sociale en Suisse + Le système social* Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela

Plus en détail

Votre prévoyance auprès de la Caisse de pension SRG SSR idée suisse Compte complémentaire (janvier 2011)

Votre prévoyance auprès de la Caisse de pension SRG SSR idée suisse Compte complémentaire (janvier 2011) PKS CPS Votre prévoyance auprès de la Caisse de pension SRG SSR idée suisse Compte complémentaire (janvier 2011) La présente brochure décrit le compte complémentaire en primauté des cotisations de la Caisse

Plus en détail

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Investisseurs institutionnels Conseil en pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Règlement de placement En tant que principal instrument de gestion, le règlement

Plus en détail

Alternatives offertes dans le 2 ème pilier, contradictions, réflexions

Alternatives offertes dans le 2 ème pilier, contradictions, réflexions Alternatives offertes dans le 2 ème pilier, contradictions, réflexions Giovanni Zucchinetti GiTeC Prévoyance SA Conseil en prévoyance professionnelle Av. de l Eglise-Anglaise 6 1006 Lausanne +41 21 613

Plus en détail

Activités, directives et contexte du recours

Activités, directives et contexte du recours Activités, directives et contexte du recours 1. Qu est-ce que le recours? La notion et le système du recours proviennent du droit civil et tirent leur origine de la réglementation sur la solidarité du

Plus en détail

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital 217 5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital Les assurances vie constitutives de capital couvrent principalement l assurance mixte et ses différentes variantes. Il y a donc

Plus en détail

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES PERSONNES AGEES ADRESSE AUX GOUVERNEMENTS PAR L'EXPERTE INDEPENDANTE SUR LA QUESTION DES DROITS DE L'HOMME ET L'EXTREME PAUVRETE (i)

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Prévoyance individuelle (piliers 3a/3b) Assurance vie mixte

Prévoyance individuelle (piliers 3a/3b) Assurance vie mixte Prévoyance individuelle (piliers 3a/3b) Assurance vie mixte Une solution individuelle souple, combinant la constitution d un capital à long terme et une couverture appropriée du risque. Prévoyance mixte:

Plus en détail

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Impôt anticipé

Plus en détail

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch hypotheque24.ch, hypotheque24.ch membre du groupe PréviaConsult, CP 185, 1630 Bulle Edition 2013 Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis

Plus en détail

Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier

Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier 1 er secteur: informations tirée de votre certificat d assurance Vous recevez chaque année, entre février et mars, un certificat

Plus en détail

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche 2014 Assurances sociales en Suisse Statistique de poche La statistique de poche «Assurances sociales en Suisse» offre une vue d ensemble des différentes assurances sociales et de leur compte global. Les

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2015 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

ARRÊTÉ 222.00.100310.1 étendant le champ d'application de la convention collective de travail des bureaux d'ingénieurs géomètres vaudois

ARRÊTÉ 222.00.100310.1 étendant le champ d'application de la convention collective de travail des bureaux d'ingénieurs géomètres vaudois Adopté le 0.03.200, entrée en vigueur le 0.05.200 - Etat au 0.05.200 (en vigueur) ARRÊTÉ 222.00.0030. étendant le champ d'application de la convention collective de travail des bureaux d'ingénieurs géomètres

Plus en détail