Dossier de presse Filière meuble

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse Filière meuble"

Transcription

1 Dossier de presse Filière meuble 28 août 2014 Contact presse : Manon Desjardins Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond Paris Tél :

2 SOMMAIRE I La contribution de la filière meuble au commerce extérieur et l indispensable relance du marché interne P.2 1. Les ambitions de l ameublement français à l international et les premiers signes d une embellie du commerce extérieur français de meuble 2. Pour une relance du marché de l ameublement : l exemple italien II Résultats du marché de l ameublement domestique au 30/06/2014 P.4 III FNAEM, UNIFA et IPEA : fiches d identité 1. FNAEM : accompagner le secteur de la distribution et veiller à mener des actions et des politiques favorables au consommateur 2. UNIFA : assurer la représentation et la défense des fabricants d ameublement 3. IPEA : source statistique reconnue des marchés de l ameublement et de l habitat P.6 P.6 P.7 P.8 Annexes : Rappel : Chiffres clés sociaux de la filière Les enseignes adhérentes de la FNAEM Les projets et partenaires de l UNIFA P.9 P.10 P.11 1

3 I La contribution de la filière meuble au commerce extérieur et l indispensable relance du marché interne 1. Les ambitions de l ameublement français à l international et les premiers signes d une embellie du commerce extérieur français de meuble EUROSTAT a récemment confirmé une légère reprise des exportations françaises de meubles (+2%) pour 2013, ainsi qu une diminution parallèle des importations (-10%). Cette amélioration de la balance commerciale du meuble constitue une nouvelle positive, après plusieurs années de dégradation du taux de couverture de la profession. Les exportations ont significativement augmenté hors Union Européenne (+11%), tandis qu elles ont fléchi à destination de l Union (-4%). Le mouvement de rapatriement des importations d Asie au profit de pays européens est également confirmé. Les importations d origine extra européenne sont également en diminution plus rapide (-14%) que celles d origine européenne (-8%). Cette embellie des exportations résulte des efforts accrus engagés par les industriels français pour rechercher de nouveaux marchés, notamment aux Etats-Unis (+57%), susceptibles de compenser le recul du marché national et des marchés européens. Pour la conquête de nouveaux marchés étrangers, les industriels bénéficient également de débouchés internationaux offerts par le développement des enseignes et marques françaises à l étranger. En effet, les meubles français sont vendus dans de nombreux magasins d enseignes françaises situés à l étranger, tels que CONFORAMA, FLY ou encore GAUTIER, ROCHE BOBOIS et LIGNE ROSET. En 2013, 55% des exportations françaises de meubles étaient destinées à l Europe des 25 contre 60% en Les pays les plus consommateurs de meubles la Belgique, le Luxembourg, la Grande-Bretagne, l Allemagne et l Espagne représentent un marché important avec un budget des ménages consacré aux meubles, supérieur à la moyenne européenne. L Europe demeure la zone de production et de commerce de meubles la plus importante en assurant à elle seule la moitié du commerce mondial. L Asie devient un producteur majeur notamment grâce à la Chine, qui se place désormais au rang de premier exportateur de meubles au monde. Mais la Chine et l Asie du Sud-Est importent également du meuble français. L ouverture des pays émergents asiatiques, mais aussi des pays d Amérique du Sud et d Afrique permet aux fabricants et à certains distributeurs français de partir à la conquête de ces nouveaux marchés. Fabricants et distributeurs français de meubles confirment leur importante ambition de conquête des marchés internationaux. Si certaines entreprises diffusent leurs produits par le canal de la distribution, d autres s appuient sur le développement du Contract dans ces pays pour exporter. En effet, la distribution balbutiante des pays émergents n offrent encore que des possibilités limitées pour les fabricants français, alors que les grands chantiers d équipement, via les cabinets d architectes notamment, amènent les entreprises françaises à vendre à l international. Plusieurs enseignes et marques françaises participent par ailleurs à la structuration de ces 2

4 marchés émergents en y développant leurs réseaux de magasins (ROSET, GAUTIER, ROCHE BOBOIS, ). L amélioration de la balance commerciale française pour l ameublement résulte donc des efforts conjugués de toute la filière meuble. En indiquant une diminution de 1% des exportations françaises à destination de l Union Européenne au premier trimestre 2014, EUROSTAT rappelle néanmoins la fragilité de cette embellie. Sa pérennité demeure donc étroitement conditionnée par la capacité d investissement à moyen terme des fabricants et des distributeurs nationaux ; capacités elles-mêmes étroitement corrélées au dynamisme de la demande nationale de meubles, compte tenu du poids du marché interne pour les acteurs nationaux. 2. L appel à une relance du marché français de l ameublement : l exemple italien Avec un résultat de 9,27 milliards d euros TTC en 2013, le marché de l ameublement français est inférieur à sa valeur de 1990 (9,63 milliards d euros)! Entre temps, les volumes écoulés ont considérablement crû, tandis que les coûts d exploitation (loyers, salaires, taxes, ) n ont cessé d augmenter. La rentabilité des distributeurs s est donc logiquement et continuellement dégradée, limitant la capacité financière du secteur à soutenir le marché sur la durée. Des distributeurs parfois importants peuvent désormais connaître un sort que beaucoup croyaient jusqu à présent, et à tort, réservé aux seuls fabricants occidentaux, par ailleurs victimes de leur statut d industries de main d œuvre. Avec salariés en France ( en distribution, en production), l ameublement français emploie presque autant de salariés que les constructeurs automobiles PSA et Renault réunis ( ). La filière meuble mérite donc, autant que d autres secteurs, l attention des pouvoirs publics, sous la forme d un soutien à une reprise durable de la demande intérieure. Seule une relance du marché de l ameublement permettra en effet de pérenniser les contributions significatives de l ameublement à l emploi, au commerce extérieur et à la fiscalité. A cet effet, fabricants et distributeurs appellent le gouvernement à suivre l exemple italien, en accordant aux ménages français une réduction d impôts pour l achat de meubles neufs. Fabricants et distributeurs italiens ont en effet obtenu, pour 2013 et les années suivantes, l instauration d une réduction fiscale liée à l achat de mobilier, dont ils ont estimé les premiers effets annuels à plus de 200 millions d euros! Le tout alors que la situation économique et financière de l Italie n est pas meilleure que celle de la France. 3

5 II Résultats du marché de l ameublement domestique au 30/06/2014 Les ventes chutent nettement pour clôturer le 1 er semestre. Le mois de juin est dans la lignée des exercices précédents et il enregistre un repli d activité de 9,1%. Malgré un jour de soldes supplémentaire par rapport à 2013, la présence d un samedi en moins par rapport à l exercice précédent aura néanmoins pesé lourdement sur les ventes en valeur du secteur au cours du dernier mois du semestre. On observe ainsi sur le premier semestre 2014 une baisse des ventes de meubles de 2,5% à surfaces évolutives et euros courants. Si le résultat du premier semestre 2014 est meilleur que celui de 2013 (-3,8%), la dynamique est toutefois inverse avec cette fois ci des résultats mensuels qui tendent à se dégrader au fur et à mesure des mois. Ce n est pas de la construction que viendra la reprise sur le second semestre. Les derniers chiffres diffusés par le Commissariat général au développement durable font en effet état, à fin mai, d une chute des mises en chantiers de logement neufs de 9% sur douze mois glissants et de 21% sur le trimestre mars-mai. Au vu de ces éléments, et avec des ménages encore peu enclins à consommer, il parait peu probable que le secteur du meuble puisse rattraper sur les prochains mois le retard pris au premier semestre. Difficile dans ces conditions de tabler sur un résultat à fin 2014 supérieur à celui des deux années précédentes (-3,0% en 2012 et -2,9% en 2013). 4

6 Sur le premier semestre 2014, le segment literie est celui qui enregistre la plus forte croissance de ses ventes en valeur. Si ces dernières années la banquette était le maillon faible du segment rembourré, sur le premier semestre, une fois n est pas coutume, les ventes de banquettes progressent en valeur par le biais de prix qui se stabilisent enfin après plusieurs années de chute. Mais, si les ventes de banquettes progressent, celles de canapés ne sont pas sur la même dynamique et se contractent légèrement après cependant un bon premier trimestre. Le segment du meuble de salle de bains reste lui aussi en baisse sur le premier semestre, même si certaines enseignes essayent de réintroduire le produit dans les rayons voire même de développer leur offre pour certaines. Les ventes de meubles de cuisine restent en retrait. Les chutes de mises en chantier et des transactions dans l immobilier continuent de peser sur les ventes. Les ventes de meubles meublants se placent elles-aussi en repli sur le premier semestre 2014 avec des chutes de performances à la fois pour les meubles de salon/séjour et pour les meubles de chambre à coucher, même si la baisse semble plus marquée pour ces derniers. En ce qui concerne le meublant, seuls les meubles de chambre bébé parviennent à tirer leur épingle du jeu sur ce premier semestre. 5

7 III - Filière Meuble, fiches d identité des acteurs 1. FNAEM Dans un contexte de vive concurrence, d internationalisation croissante des réseaux de distribution et de concentration des acteurs, la FNAEM accompagne la profession et ses entreprises en veillant également à mener des actions et des politiques favorables au consommateur. Une organisation professionnelle nationale unique à forte représentativité La Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison est depuis 2002 l unique organisation professionnelle représentant au niveau national la branche du négoce de l'ameublement. La FNAEM représente points de vente répartis sur l ensemble du territoire national, soit environ 80% du marché national. Fort de cette représentativité couvrant tous les types de distribution (du négoce indépendant à la grande distribution succursaliste), la FNAEM constitue l organisation de référence des distributeurs de meubles et de produits d équipement de la maison. Sous l autorité de son Conseil d Administration, présidé par M. Didier Baumgarten, elle représente et coordonne les intérêts de ses adhérents auprès des pouvoirs publics et des consommateurs aux échelons régionaux, nationaux et européens. Elle agit dans trois domaines précis. Trois missions L'animation économique et l'information - Via sa publication mensuelle «La Lettre de la FNAEM» et l extranet de son site la FNAEM tient ses adhérents en permanence informés des évolutions des réglementations fiscales, commerciales et économiques. - Par un cycle régulier de réunions, elle informe ses adhérents sur les principaux sujets économico-juridiques qui les intéressent (publicité à la télévision, développement durable ). L'activité sociale et juridique - La Fédération négocie avec les partenaires sociaux la convention collective, les accords salariaux, la politique de formation et tous les accords de branches nécessaires. - Ses adhérents disposent en outre de l'appui permanent d'un service juridique spécialisé en droit social. La représentation de la profession auprès de ses interlocuteurs principaux - Au plan local : la FNAEM encourage ses 32 Chambres régionales et départementales, qui maillent la totalité du territoire national, à entretenir des relations régulières avec les représentants de l'administration (DGCCRF ), des collectivités locales et avec tous les partenaires économiques, politiques et sociaux de la profession. - Au plan national : la FNAEM entretient des relations constantes avec les ministères compétents (en matière d économie, de finances, de consommation, d entreprise, de développement durable, d emploi) et l'ensemble des administrations centrales ayant à connaître la profession. 6

8 2. UNIFA Créée en 1960, L Unifa est l organisation représentative de l industrie de l aménagement et de l ameublement des espaces de vie. Les missions de l Unifa L Unifa répond aux attentes de ses adhérents à travers ses missions de : Représentation et lobbying auprès des pouvoirs publics, en France et à l international, pour faire entendre la voix des fabricants de l ameublement ; Veille et accompagnement en matière de normes, réglementations juridiques, sociales, et environnementales ; Veille et accompagnement à l innovation et à l international ; Information auprès des adhérents : chiffres, études, revue de presse quotidienne, newsletter hebdomadaire, extranet ; Communication et promotion institutionnelle et sectorielle, relations presse et publiques. L Unifa mène un lobbying intensif auprès des pouvoirs publics et rencontre les différents ministères concernés, ainsi que les parlementaires, pour faire entendre la voix des fabricants d ameublement. L Unifa est membre en France de plusieurs organisations professionnelles : - CLIMO : Comité de Liaison des Industries de Main d œuvre ; - FBIE : France Bois Industrie et Entreprises ; - GFI : Groupe des Fédérations Industrielles ; - MEDEF : Mouvement des Entreprises de France. Au niveau européen, l'unifa est membre de : - l'uea - Union Européenne de l'ameublement - instance de représentation du secteur auprès des différentes entités européennes (Commissions, Conseil, Parlement, ) ; - la FEMB - Fédération Européenne du Mobilier de Bureau ; - l EBIA - European Bedding Industries' Association. Les segments de marché représentés par l Unifa - Le mobilier et l agencement pour la maison : o séjour, chambre, cuisine, salle de bains, placard, jardin/terrasse. - Le mobilier et l agencement pour les espaces collectifs et publics : o bureau, éducation, santé, culture et loisirs, cafés hôtels restaurants, commerce, ville. - La Haute facture : o les ateliers de mobilier de haute facture, les facteurs d orgues. - Les autres métiers : o cercueils, sous-traitants de l ameublement, fournisseurs de l ameublement. Pour en savoir plus : 7

9 3. L IPEA, source statistique reconnue des marchés de l ameublement et de l habitat L IPEA, Institut de Prospective et d Etudes de l Ameublement, est une association Sa mission est : - De réaliser, publier et commercialiser toute statistique, étude quantitative et prospective sur les marchés de l ameublement, de l équipement de la maison et de l habitat, - D étudier et d engager toute action concourant à une meilleure connaissance de l évolution de ces marchés et de leurs perspectives. En 2012, l IPEA a réalisé plus de enquêtes consommateurs sur leurs achats et leurs attitudes et a suivi les ventes de tous les acteurs du marché grâce à ses panels. En 2013, l IPEA poursuit ses développements : - En publiant MEUBLOSCOPE 2013 et HABITATSCOPE 2014 ; - En publiant des études sur les 6 grands marchés (meubles meublants, cuisine, canapés et fauteuils, salle de bains et jardin) ainsi que sur les principaux circuits de distribution ; - En organisant la journée d études HOME ATTITUDES en mai et son colloque annuel de conjoncture le 12 décembre 2013 ; - En développant son suivi des ventes d ameublement et de produits «maison» au sein du E-commerce. Parmi les acteurs qui fournissent le déclaratif détaillé mensuel de leurs ventes à l IPEA, on compte : Alinea, Atlas, But, Captain Oliver, Casino, Castorama, Conforama, Crozatier, Cuisine Plus, Cuisinella, Fly, Géant du meuble, Grand Litier, Hygena, Ikea, Ixina, La Redoute, L'Ameublier, Mobalpa, Mon lit et moi, Schmidt, Sésame, Socco'c, Sweelit, 3 Suisses. Pour en savoir plus : 8

10 CHIFFRES CLES SOCIAUX DE LA FILIERE MEUBLE Si l on considère également les effectifs salariés de la fabrication d ameublement relevant de la convention collective gérée par l Unifa (Union des Industries Françaises de l Ameublement), ce sont donc près de salariés qui sont ainsi employés dans la filière meuble. Côté distribution : salariés dans établissements, entreprises de distribution d ameublement, luminaires et tapis-moquettes, répartis de la façon suivante : Meubles : entreprises, établissements, salariés ; Tapis-Moquettes-Luminaires : 460 entreprises, établissements, salariés. Côté fabrication : salariés dans entreprises 1 (dont 470 entreprises de plus de 20 salariés) 85% des entreprises de la filière emploient moins de 10 salariés (87.5% pour la distribution et 83% pour la fabrication). Seules 1% des entreprises de la distribution et 2.5% de la fabrication en emploient plus de 50. Distribution % d hommes, 44.5% de femmes 93.5% des salariés employés sous CDI 86% des salariés à temps complet 38,5 ans d âge moyen Fabrication 3 75% d hommes, 25% de femmes 97,3% des salariés employés sous CDI 90% des salariés à temps complet 41 ans d âge moyen 1 Source : INSEE (Esane 2011) 2 Source ACOSS Source INSEE (DADS 2010) 9

11 ENSEIGNES ADHERENTES FNAEM 10

12 LES PROJETS ET PARTENAIRES DE L UNIFA 11

Dossier de presse Filière meuble

Dossier de presse Filière meuble Dossier de presse Filière meuble 12 février 2015 Contacts presse : Manon Desjardins - Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond - 75009 Paris Tél : + 33 1 49 70 43 11 Email : manon.desjardins@cohnwolfe.com SOMMAIRE

Plus en détail

Dossier de presse Filière meuble

Dossier de presse Filière meuble Dossier de presse Filière meuble 28 janvier 2014 Contacts presse : Mathilde Trou / Morgane Le Gall Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond 75009 Paris Tél : + 33 1 49 70 43 22 / 27 Fax : +33 1 49 70 44 03 Email

Plus en détail

Dossier de presse Filière meuble

Dossier de presse Filière meuble Dossier de presse Filière meuble Janvier 2013 Contacts presse : Morgane Le Gall Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond 75009 Paris Tél : + 33 1 49 70 43 27 Fax : +33 1 49 70 44 03 Email : morgane.legall@cohnwolfe.com

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace Filière forêt-bois Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace (Source : Douane) En octobre 2014, l Agreste (service statistique du Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire

Plus en détail

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013 Sommaire 2 I. La législation p.3 II. Les obligations p.3 III. Qui doit déclarer p.4 IV. Qui déclare quoi p.4 V. Comment déclarer l éco-participation

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Le marché du meuble et ses perspectives. 26 mars 2013

Le marché du meuble et ses perspectives. 26 mars 2013 Le marché du meuble et ses perspectives 26 mars 2013 La nouvelle donne du marché de l ameublement : entre concentration et spécialisation A. Créer une dynamique! L impact du bâtiment Le marché du meuble

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 %

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Le mois de septembre en bref Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Evolution du cumul à fin septembre 2014/2013-1,2 % Incidence du résultat de septembre sur le cumul -0,3 pt Rentrée morose

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Mobiscope 2013. L ameublement en France Indicateurs économiquesomiques UNIFA

Mobiscope 2013. L ameublement en France Indicateurs économiquesomiques UNIFA Mobiscope 2013 L ameublement en France Indicateurs économiquesomiques UNIFA UNIFA :: MOBISCOPE 2013 :: ÉDITORIAL 3 ÉDITORIAL Il est indispensable pour un industriel de connaître les chiffres de son secteur.

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 Mars 2012 - 2-1. Le financement des entreprises Le financement des investissements d équipement : le rebond de l activité

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE

PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE Montpellier, le Vendredi 4 décembre 29 PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE dossier de presse Sommaire Fréquentation touristique : une destination de tourisme urbain qui progresse! p.3 Une fréquentation

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

C O N S E I L S P E C I A L I S E P P A M ---------------------------- Séance du 21 janvier 2010 ---------------------------

C O N S E I L S P E C I A L I S E P P A M ---------------------------- Séance du 21 janvier 2010 --------------------------- C O N S E I L S P E C I A L I S E P P A M ---------------------------- Séance du 21 janvier 2010 --------------------------- SITUATION DES MARCHES DES PPAM 1. Considérations générales Le contexte général

Plus en détail

CONFERENCE DE RENTREE

CONFERENCE DE RENTREE CONFERENCE DE RENTREE JEUDI 27 AOÛT 2015 9 HEURES Palais Brongniart 75002 PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013 > Les synthèses de FranceAgriMer juin 214 numéro22 VINS COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 213 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 22 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 3 3 / Fax : +33 1 73 3 3 3 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

Indicateur export des PME 3 e trimestre 2013: le meilleur climat export depuis deux ans

Indicateur export des PME 3 e trimestre 2013: le meilleur climat export depuis deux ans Communiqué de presse Indicateur export des PME 3 e trimestre 2013: le meilleur climat export depuis deux ans Zurich, 10.07.2013. Les PME exportatrices n avaient plus été aussi optimistes depuis l été 2011.

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAPETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PAPETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PAPETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PAPETERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PAPETERIE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION «IZICOM»

LA LETTRE D INFORMATION «IZICOM» IZIMMO Le Meilleur de l'immobilier de Placement LA RÉFÉRENCE PIERRE LA LETTRE D INFORMATION «IZICOM» Numéro SOMMAIRE Le Mot du Président IZIMMO fédère les marques IZIMMO en Chiffres Regard sur l activité

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 215 Accelerating success. perspectives Un marché immobilier qui attend la reprise de l économie >L e marché des bureaux francilien a progressé

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) des CCI dresse, chaque

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 6 LES POINTS

Plus en détail

CONSOMMATION ETAT DE LA BRANCHE 2005

CONSOMMATION ETAT DE LA BRANCHE 2005 CONSOMMATION ETAT DE LA BRANCHE 2005 I. La consommation en Suisse en 2005 1) Contribution accrue de la consommation privée des ménages à la croissance économique La consommation privée en Suisse en 2005

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 Une grande étude IPEA Vous voulez cerner le marché du meuble de salle de bains et explorer les pistes prospectives à l horizon 2020? A partir de

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources Gep éditions, 2011 ISBN : 978-2-84425-796-3 Le référentiel L'environnement économique, juridique et institutionnel Caractériser le marché de l entreprise et définir l offre et la demande. Identifier les

Plus en détail

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Le secteur: Marché utile Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Statistiques du tourisme : le suivi de la demande intérieure (SDT) L offre : suivi du parc et de la fréquentation des

Plus en détail

PROFIL2013. Ameublement et crédit : analyse du marché

PROFIL2013. Ameublement et crédit : analyse du marché Ameublement et crédit : analyse du marché SOMMAIRE PROFIL 2013, le rendez-vous incontournable de la filière ameublement avec Sofinco Le Crédit à la Consommation Intentions Achats 2013 Spécialistes de l

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

Fiche sectorielle des industries des biens de consommation DGCIS CREDOC

Fiche sectorielle des industries des biens de consommation DGCIS CREDOC 1/ Cadrage économique Dans un contexte d intensification de la concurrence et d évolution des modes de consommation, les fabricants de meubles ont vu leurs performances financières se détériorer sur quinze

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO?

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? Département analyse et prévision de l OFCE L année 2003 aura été assez désastreuse pour la zone euro sur le plan des échanges extérieurs, qui ont contribué

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

Stabilisation de l activité. Perspectives de reprise. Enjeux énergétiques

Stabilisation de l activité. Perspectives de reprise. Enjeux énergétiques 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49

Plus en détail

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr E-commerce de biens de consommation Conférence du 10 juillet 2007 Delphine David ddavid@precepta.fr Le e-commerce en quelques chiffres Données Date Ventes en ligne 12 milliards d euros 2006 Dont ventes

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 590 Décembre 2014 La mobilité à longue distance des Français en 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2013, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres,

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres, Agreste Synthèses Viticulture Décembre 212 n 212/197 Décembre 212 Viticulture Synthèses n 212/197 En 212, les prix des vins sont tirés à la hausse par les marchés à l exportation En 212, la récolte viticole

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2013 MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 02/05/2013 Introduction

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Aux Etats-Unis, la crise des Subprime engendrée par la mévente ou, au mieux, par la cession, à de faibles prix, de millions d habitations

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Décision n 15-DCC-15 du 23 février 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Nobia Holding France SAS par la société Fournier SA

Décision n 15-DCC-15 du 23 février 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Nobia Holding France SAS par la société Fournier SA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-15 du 23 février 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Nobia Holding France SAS par la société Fournier SA L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 06 INDUSTRIE, commerce ET SERVICES n 10 février 2013 Le commerce extérieur du canton de Genève en 2011 En 2011, selon les résultats définitifs de la statistique du commerce extérieur établie par l Administration

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

FISCALITE DU SECTEUR PHARMA : POSITIONNEMENT DE LA FRANCE VIS-A-VIS DES PRINCIPAUX PAYS EUROPEENS

FISCALITE DU SECTEUR PHARMA : POSITIONNEMENT DE LA FRANCE VIS-A-VIS DES PRINCIPAUX PAYS EUROPEENS 1 er octobre 2012 FISCALITE DU SECTEUR PHARMA : POSITIONNEMENT DE LA FRANCE VIS-A-VIS DES PRINCIPAUX PAYS EUROPEENS A la demande du LEEM, le cabinet Landwell, membre du réseau international PwC, a réalisé

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

La baisse des échanges améliore le déficit de la balance commerciale

La baisse des échanges améliore le déficit de la balance commerciale Bois et dérivés La baisse des échanges améliore le déficit de la balance commerciale Avec un déficit de 6,1 milliards d euros sur l année 2012 en données provisoires, la balance commerciale de la filière

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) dresse, chaque année

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 7 décembre 2013 TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE Une stabilisation fragile de l activité dans le champ de l emploi à domicile hors garde d enfants Après avoir

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX,

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 76 I LFP Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 5.1 LA TRANSPARENCE FINANCIÈRE DU FOOTBALL FRANÇAIS 5.2 UN FOOTBALL PROFESSIONNEL BÉNÉFICIAIRE QUI INVESTIT DES RÉSULTATS FINANCIERS TOUJOURS

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 21 mars 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE 21 mars 2013 Contact Presse : Accès Presse - 04.91.90.38.25 Anne Kramel (06 25 45 01 00) - Claire Fiori (06 25 45 87 57) Observatoire unique en France, l Observatoire Immobilier de Provence (OIP) scrute depuis 20 ans

Plus en détail

RCI Banque élargit son offre d épargne en France avec le compte à terme PEPITO commercialisé depuis le 1 er juillet

RCI Banque élargit son offre d épargne en France avec le compte à terme PEPITO commercialisé depuis le 1 er juillet RCI Banque vise un montant de dépôts représentant 20 à 25% des encours en 2016 10 juillet 2013 ID: 49744 Au 30 juin 2013, près de 33 700 livrets ZESTO ont été ouverts représentant un montant d épargne

Plus en détail

Situation capitalistique et pérennité des entreprises

Situation capitalistique et pérennité des entreprises Situation capitalistique et pérennité des entreprises L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr 2 Objet de l étude La pérennité et la capacité de développement des PME et des ETI sont-elles

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 M A R S 2 0 0 7 Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 4 e trimestre 2006 Forte augmentation des prix et croissance limitée du volume de travaux d entretien-amélioration du logement Le chiffre d affaires

Plus en détail

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail