Dossier de presse Filière meuble

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse Filière meuble"

Transcription

1 Dossier de presse Filière meuble 28 août 2014 Contact presse : Manon Desjardins Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond Paris Tél :

2 SOMMAIRE I La contribution de la filière meuble au commerce extérieur et l indispensable relance du marché interne P.2 1. Les ambitions de l ameublement français à l international et les premiers signes d une embellie du commerce extérieur français de meuble 2. Pour une relance du marché de l ameublement : l exemple italien II Résultats du marché de l ameublement domestique au 30/06/2014 P.4 III FNAEM, UNIFA et IPEA : fiches d identité 1. FNAEM : accompagner le secteur de la distribution et veiller à mener des actions et des politiques favorables au consommateur 2. UNIFA : assurer la représentation et la défense des fabricants d ameublement 3. IPEA : source statistique reconnue des marchés de l ameublement et de l habitat P.6 P.6 P.7 P.8 Annexes : Rappel : Chiffres clés sociaux de la filière Les enseignes adhérentes de la FNAEM Les projets et partenaires de l UNIFA P.9 P.10 P.11 1

3 I La contribution de la filière meuble au commerce extérieur et l indispensable relance du marché interne 1. Les ambitions de l ameublement français à l international et les premiers signes d une embellie du commerce extérieur français de meuble EUROSTAT a récemment confirmé une légère reprise des exportations françaises de meubles (+2%) pour 2013, ainsi qu une diminution parallèle des importations (-10%). Cette amélioration de la balance commerciale du meuble constitue une nouvelle positive, après plusieurs années de dégradation du taux de couverture de la profession. Les exportations ont significativement augmenté hors Union Européenne (+11%), tandis qu elles ont fléchi à destination de l Union (-4%). Le mouvement de rapatriement des importations d Asie au profit de pays européens est également confirmé. Les importations d origine extra européenne sont également en diminution plus rapide (-14%) que celles d origine européenne (-8%). Cette embellie des exportations résulte des efforts accrus engagés par les industriels français pour rechercher de nouveaux marchés, notamment aux Etats-Unis (+57%), susceptibles de compenser le recul du marché national et des marchés européens. Pour la conquête de nouveaux marchés étrangers, les industriels bénéficient également de débouchés internationaux offerts par le développement des enseignes et marques françaises à l étranger. En effet, les meubles français sont vendus dans de nombreux magasins d enseignes françaises situés à l étranger, tels que CONFORAMA, FLY ou encore GAUTIER, ROCHE BOBOIS et LIGNE ROSET. En 2013, 55% des exportations françaises de meubles étaient destinées à l Europe des 25 contre 60% en Les pays les plus consommateurs de meubles la Belgique, le Luxembourg, la Grande-Bretagne, l Allemagne et l Espagne représentent un marché important avec un budget des ménages consacré aux meubles, supérieur à la moyenne européenne. L Europe demeure la zone de production et de commerce de meubles la plus importante en assurant à elle seule la moitié du commerce mondial. L Asie devient un producteur majeur notamment grâce à la Chine, qui se place désormais au rang de premier exportateur de meubles au monde. Mais la Chine et l Asie du Sud-Est importent également du meuble français. L ouverture des pays émergents asiatiques, mais aussi des pays d Amérique du Sud et d Afrique permet aux fabricants et à certains distributeurs français de partir à la conquête de ces nouveaux marchés. Fabricants et distributeurs français de meubles confirment leur importante ambition de conquête des marchés internationaux. Si certaines entreprises diffusent leurs produits par le canal de la distribution, d autres s appuient sur le développement du Contract dans ces pays pour exporter. En effet, la distribution balbutiante des pays émergents n offrent encore que des possibilités limitées pour les fabricants français, alors que les grands chantiers d équipement, via les cabinets d architectes notamment, amènent les entreprises françaises à vendre à l international. Plusieurs enseignes et marques françaises participent par ailleurs à la structuration de ces 2

4 marchés émergents en y développant leurs réseaux de magasins (ROSET, GAUTIER, ROCHE BOBOIS, ). L amélioration de la balance commerciale française pour l ameublement résulte donc des efforts conjugués de toute la filière meuble. En indiquant une diminution de 1% des exportations françaises à destination de l Union Européenne au premier trimestre 2014, EUROSTAT rappelle néanmoins la fragilité de cette embellie. Sa pérennité demeure donc étroitement conditionnée par la capacité d investissement à moyen terme des fabricants et des distributeurs nationaux ; capacités elles-mêmes étroitement corrélées au dynamisme de la demande nationale de meubles, compte tenu du poids du marché interne pour les acteurs nationaux. 2. L appel à une relance du marché français de l ameublement : l exemple italien Avec un résultat de 9,27 milliards d euros TTC en 2013, le marché de l ameublement français est inférieur à sa valeur de 1990 (9,63 milliards d euros)! Entre temps, les volumes écoulés ont considérablement crû, tandis que les coûts d exploitation (loyers, salaires, taxes, ) n ont cessé d augmenter. La rentabilité des distributeurs s est donc logiquement et continuellement dégradée, limitant la capacité financière du secteur à soutenir le marché sur la durée. Des distributeurs parfois importants peuvent désormais connaître un sort que beaucoup croyaient jusqu à présent, et à tort, réservé aux seuls fabricants occidentaux, par ailleurs victimes de leur statut d industries de main d œuvre. Avec salariés en France ( en distribution, en production), l ameublement français emploie presque autant de salariés que les constructeurs automobiles PSA et Renault réunis ( ). La filière meuble mérite donc, autant que d autres secteurs, l attention des pouvoirs publics, sous la forme d un soutien à une reprise durable de la demande intérieure. Seule une relance du marché de l ameublement permettra en effet de pérenniser les contributions significatives de l ameublement à l emploi, au commerce extérieur et à la fiscalité. A cet effet, fabricants et distributeurs appellent le gouvernement à suivre l exemple italien, en accordant aux ménages français une réduction d impôts pour l achat de meubles neufs. Fabricants et distributeurs italiens ont en effet obtenu, pour 2013 et les années suivantes, l instauration d une réduction fiscale liée à l achat de mobilier, dont ils ont estimé les premiers effets annuels à plus de 200 millions d euros! Le tout alors que la situation économique et financière de l Italie n est pas meilleure que celle de la France. 3

5 II Résultats du marché de l ameublement domestique au 30/06/2014 Les ventes chutent nettement pour clôturer le 1 er semestre. Le mois de juin est dans la lignée des exercices précédents et il enregistre un repli d activité de 9,1%. Malgré un jour de soldes supplémentaire par rapport à 2013, la présence d un samedi en moins par rapport à l exercice précédent aura néanmoins pesé lourdement sur les ventes en valeur du secteur au cours du dernier mois du semestre. On observe ainsi sur le premier semestre 2014 une baisse des ventes de meubles de 2,5% à surfaces évolutives et euros courants. Si le résultat du premier semestre 2014 est meilleur que celui de 2013 (-3,8%), la dynamique est toutefois inverse avec cette fois ci des résultats mensuels qui tendent à se dégrader au fur et à mesure des mois. Ce n est pas de la construction que viendra la reprise sur le second semestre. Les derniers chiffres diffusés par le Commissariat général au développement durable font en effet état, à fin mai, d une chute des mises en chantiers de logement neufs de 9% sur douze mois glissants et de 21% sur le trimestre mars-mai. Au vu de ces éléments, et avec des ménages encore peu enclins à consommer, il parait peu probable que le secteur du meuble puisse rattraper sur les prochains mois le retard pris au premier semestre. Difficile dans ces conditions de tabler sur un résultat à fin 2014 supérieur à celui des deux années précédentes (-3,0% en 2012 et -2,9% en 2013). 4

6 Sur le premier semestre 2014, le segment literie est celui qui enregistre la plus forte croissance de ses ventes en valeur. Si ces dernières années la banquette était le maillon faible du segment rembourré, sur le premier semestre, une fois n est pas coutume, les ventes de banquettes progressent en valeur par le biais de prix qui se stabilisent enfin après plusieurs années de chute. Mais, si les ventes de banquettes progressent, celles de canapés ne sont pas sur la même dynamique et se contractent légèrement après cependant un bon premier trimestre. Le segment du meuble de salle de bains reste lui aussi en baisse sur le premier semestre, même si certaines enseignes essayent de réintroduire le produit dans les rayons voire même de développer leur offre pour certaines. Les ventes de meubles de cuisine restent en retrait. Les chutes de mises en chantier et des transactions dans l immobilier continuent de peser sur les ventes. Les ventes de meubles meublants se placent elles-aussi en repli sur le premier semestre 2014 avec des chutes de performances à la fois pour les meubles de salon/séjour et pour les meubles de chambre à coucher, même si la baisse semble plus marquée pour ces derniers. En ce qui concerne le meublant, seuls les meubles de chambre bébé parviennent à tirer leur épingle du jeu sur ce premier semestre. 5

7 III - Filière Meuble, fiches d identité des acteurs 1. FNAEM Dans un contexte de vive concurrence, d internationalisation croissante des réseaux de distribution et de concentration des acteurs, la FNAEM accompagne la profession et ses entreprises en veillant également à mener des actions et des politiques favorables au consommateur. Une organisation professionnelle nationale unique à forte représentativité La Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison est depuis 2002 l unique organisation professionnelle représentant au niveau national la branche du négoce de l'ameublement. La FNAEM représente points de vente répartis sur l ensemble du territoire national, soit environ 80% du marché national. Fort de cette représentativité couvrant tous les types de distribution (du négoce indépendant à la grande distribution succursaliste), la FNAEM constitue l organisation de référence des distributeurs de meubles et de produits d équipement de la maison. Sous l autorité de son Conseil d Administration, présidé par M. Didier Baumgarten, elle représente et coordonne les intérêts de ses adhérents auprès des pouvoirs publics et des consommateurs aux échelons régionaux, nationaux et européens. Elle agit dans trois domaines précis. Trois missions L'animation économique et l'information - Via sa publication mensuelle «La Lettre de la FNAEM» et l extranet de son site la FNAEM tient ses adhérents en permanence informés des évolutions des réglementations fiscales, commerciales et économiques. - Par un cycle régulier de réunions, elle informe ses adhérents sur les principaux sujets économico-juridiques qui les intéressent (publicité à la télévision, développement durable ). L'activité sociale et juridique - La Fédération négocie avec les partenaires sociaux la convention collective, les accords salariaux, la politique de formation et tous les accords de branches nécessaires. - Ses adhérents disposent en outre de l'appui permanent d'un service juridique spécialisé en droit social. La représentation de la profession auprès de ses interlocuteurs principaux - Au plan local : la FNAEM encourage ses 32 Chambres régionales et départementales, qui maillent la totalité du territoire national, à entretenir des relations régulières avec les représentants de l'administration (DGCCRF ), des collectivités locales et avec tous les partenaires économiques, politiques et sociaux de la profession. - Au plan national : la FNAEM entretient des relations constantes avec les ministères compétents (en matière d économie, de finances, de consommation, d entreprise, de développement durable, d emploi) et l'ensemble des administrations centrales ayant à connaître la profession. 6

8 2. UNIFA Créée en 1960, L Unifa est l organisation représentative de l industrie de l aménagement et de l ameublement des espaces de vie. Les missions de l Unifa L Unifa répond aux attentes de ses adhérents à travers ses missions de : Représentation et lobbying auprès des pouvoirs publics, en France et à l international, pour faire entendre la voix des fabricants de l ameublement ; Veille et accompagnement en matière de normes, réglementations juridiques, sociales, et environnementales ; Veille et accompagnement à l innovation et à l international ; Information auprès des adhérents : chiffres, études, revue de presse quotidienne, newsletter hebdomadaire, extranet ; Communication et promotion institutionnelle et sectorielle, relations presse et publiques. L Unifa mène un lobbying intensif auprès des pouvoirs publics et rencontre les différents ministères concernés, ainsi que les parlementaires, pour faire entendre la voix des fabricants d ameublement. L Unifa est membre en France de plusieurs organisations professionnelles : - CLIMO : Comité de Liaison des Industries de Main d œuvre ; - FBIE : France Bois Industrie et Entreprises ; - GFI : Groupe des Fédérations Industrielles ; - MEDEF : Mouvement des Entreprises de France. Au niveau européen, l'unifa est membre de : - l'uea - Union Européenne de l'ameublement - instance de représentation du secteur auprès des différentes entités européennes (Commissions, Conseil, Parlement, ) ; - la FEMB - Fédération Européenne du Mobilier de Bureau ; - l EBIA - European Bedding Industries' Association. Les segments de marché représentés par l Unifa - Le mobilier et l agencement pour la maison : o séjour, chambre, cuisine, salle de bains, placard, jardin/terrasse. - Le mobilier et l agencement pour les espaces collectifs et publics : o bureau, éducation, santé, culture et loisirs, cafés hôtels restaurants, commerce, ville. - La Haute facture : o les ateliers de mobilier de haute facture, les facteurs d orgues. - Les autres métiers : o cercueils, sous-traitants de l ameublement, fournisseurs de l ameublement. Pour en savoir plus : 7

9 3. L IPEA, source statistique reconnue des marchés de l ameublement et de l habitat L IPEA, Institut de Prospective et d Etudes de l Ameublement, est une association Sa mission est : - De réaliser, publier et commercialiser toute statistique, étude quantitative et prospective sur les marchés de l ameublement, de l équipement de la maison et de l habitat, - D étudier et d engager toute action concourant à une meilleure connaissance de l évolution de ces marchés et de leurs perspectives. En 2012, l IPEA a réalisé plus de enquêtes consommateurs sur leurs achats et leurs attitudes et a suivi les ventes de tous les acteurs du marché grâce à ses panels. En 2013, l IPEA poursuit ses développements : - En publiant MEUBLOSCOPE 2013 et HABITATSCOPE 2014 ; - En publiant des études sur les 6 grands marchés (meubles meublants, cuisine, canapés et fauteuils, salle de bains et jardin) ainsi que sur les principaux circuits de distribution ; - En organisant la journée d études HOME ATTITUDES en mai et son colloque annuel de conjoncture le 12 décembre 2013 ; - En développant son suivi des ventes d ameublement et de produits «maison» au sein du E-commerce. Parmi les acteurs qui fournissent le déclaratif détaillé mensuel de leurs ventes à l IPEA, on compte : Alinea, Atlas, But, Captain Oliver, Casino, Castorama, Conforama, Crozatier, Cuisine Plus, Cuisinella, Fly, Géant du meuble, Grand Litier, Hygena, Ikea, Ixina, La Redoute, L'Ameublier, Mobalpa, Mon lit et moi, Schmidt, Sésame, Socco'c, Sweelit, 3 Suisses. Pour en savoir plus : 8

10 CHIFFRES CLES SOCIAUX DE LA FILIERE MEUBLE Si l on considère également les effectifs salariés de la fabrication d ameublement relevant de la convention collective gérée par l Unifa (Union des Industries Françaises de l Ameublement), ce sont donc près de salariés qui sont ainsi employés dans la filière meuble. Côté distribution : salariés dans établissements, entreprises de distribution d ameublement, luminaires et tapis-moquettes, répartis de la façon suivante : Meubles : entreprises, établissements, salariés ; Tapis-Moquettes-Luminaires : 460 entreprises, établissements, salariés. Côté fabrication : salariés dans entreprises 1 (dont 470 entreprises de plus de 20 salariés) 85% des entreprises de la filière emploient moins de 10 salariés (87.5% pour la distribution et 83% pour la fabrication). Seules 1% des entreprises de la distribution et 2.5% de la fabrication en emploient plus de 50. Distribution % d hommes, 44.5% de femmes 93.5% des salariés employés sous CDI 86% des salariés à temps complet 38,5 ans d âge moyen Fabrication 3 75% d hommes, 25% de femmes 97,3% des salariés employés sous CDI 90% des salariés à temps complet 41 ans d âge moyen 1 Source : INSEE (Esane 2011) 2 Source ACOSS Source INSEE (DADS 2010) 9

11 ENSEIGNES ADHERENTES FNAEM 10

12 LES PROJETS ET PARTENAIRES DE L UNIFA 11

Dossier de presse Filière meuble

Dossier de presse Filière meuble Dossier de presse Filière meuble 12 février 2015 Contacts presse : Manon Desjardins - Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond - 75009 Paris Tél : + 33 1 49 70 43 11 Email : manon.desjardins@cohnwolfe.com SOMMAIRE

Plus en détail

Dossier de presse Filière meuble

Dossier de presse Filière meuble Dossier de presse Filière meuble 4 février 2016 Contacts presse : Amandine Pesqué - Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond - 75009 Paris Tél : + 33 1 49 70 43 82 Email : amandine.pesque@cohnwolfe.com SOMMAIRE

Plus en détail

Dossier de presse Filière meuble

Dossier de presse Filière meuble Dossier de presse Filière meuble 28 janvier 2014 Contacts presse : Mathilde Trou / Morgane Le Gall Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond 75009 Paris Tél : + 33 1 49 70 43 22 / 27 Fax : +33 1 49 70 44 03 Email

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 8 LES POINTS

Plus en détail

Dossier de presse Filière meuble

Dossier de presse Filière meuble Dossier de presse Filière meuble Janvier 2013 Contacts presse : Morgane Le Gall Cohn & Wolfe 37, rue de Bellefond 75009 Paris Tél : + 33 1 49 70 43 27 Fax : +33 1 49 70 44 03 Email : morgane.legall@cohnwolfe.com

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 Une grande étude IPEA Vous voulez cerner le marché du meuble de salle de bains et explorer les pistes prospectives à l horizon 2020? A partir de

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 %

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Le mois de septembre en bref Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Evolution du cumul à fin septembre 2014/2013-1,2 % Incidence du résultat de septembre sur le cumul -0,3 pt Rentrée morose

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Panneaux de particules et panneaux de fibres

Panneaux de particules et panneaux de fibres de particules et panneaux de fibres De création récente puisque la première usine de fabrication de panneaux de particules a été construite en France en 1953, cette industrie a connu un essor remarquable.

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION «IZICOM»

LA LETTRE D INFORMATION «IZICOM» IZIMMO Le Meilleur de l'immobilier de Placement LA RÉFÉRENCE PIERRE LA LETTRE D INFORMATION «IZICOM» Numéro SOMMAIRE Le Mot du Président IZIMMO fédère les marques IZIMMO en Chiffres Regard sur l activité

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8 ² Prêt-à-porter 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Présentation de

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

Analyse du secteur automobile marocain

Analyse du secteur automobile marocain Analyse du secteur automobile marocain Présentation du secteur L industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des Exportations industrielles et entraîne une grande

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 5 CONTACTS PRESSE Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail :

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 5 L'ACTIVITÉ

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME MAI 2006 LES ARTICLES > ARTICLE 1 ER périmètre et objectifs page 2 > ARTICLE 2 soutien de l esprit d entreprise en favorisant la création ou la reprise d entreprises

Plus en détail

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace Filière forêt-bois Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace (Source : Douane) En octobre 2014, l Agreste (service statistique du Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables)

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Résumé en français INTRODUCTION L étude du Trade for Development Centre décrit le marché des ballons de sport dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 5 L'ACTIVITÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 9 EN

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

137, rue de l Université 75007 PARIS

137, rue de l Université 75007 PARIS 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE FEBEA FEB_07_1394_Logo_pant 14/12/2007 Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com ÉQUIVALENCE PANTONES PANTONE Warm Gray

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Le marché du meuble et ses perspectives. 26 mars 2013

Le marché du meuble et ses perspectives. 26 mars 2013 Le marché du meuble et ses perspectives 26 mars 2013 La nouvelle donne du marché de l ameublement : entre concentration et spécialisation A. Créer une dynamique! L impact du bâtiment Le marché du meuble

Plus en détail

SOMMAIRE LE 3EME PROJET DES INDUSTRIES FRANÇAISES DE L AMEUBLEMENT : LA RENAISSANCE DU MEUBLE FRANÇAIS 2. L avenir du meuble, c est maintenant 2

SOMMAIRE LE 3EME PROJET DES INDUSTRIES FRANÇAISES DE L AMEUBLEMENT : LA RENAISSANCE DU MEUBLE FRANÇAIS 2. L avenir du meuble, c est maintenant 2 SOMMAIRE LE 3EME PROJET DES INDUSTRIES FRANÇAISES DE L AMEUBLEMENT : LA RENAISSANCE DU MEUBLE FRANÇAIS 2 L avenir du meuble, c est maintenant 2 Un contexte économique mouvant dans lequel s inscrit le 3ème

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne

L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne Partie 1 Les marchés du véhicule léger (VP et VUL) Partie 2 Etude Banque de France réalisée en 2012 (période 2006-2010) 2.1 Le tissu régional

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAPETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PAPETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PAPETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PAPETERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PAPETERIE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE 2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE Les graphiques ci-dessous illustrent l évolution historique de la facture énergétique régionale et de sa décomposition par acteur, par vecteur

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4 CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 4 Reproduction interdite à des fins commerciales sauf accord exprès du Comité Francéclat.

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international / SEPTEMBRE 2015 Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international ENSEMBLE A L INTERNATIONAL Les industries agroalimentaires exportent 43,4 Milliards d euros soit 27% du chiffre

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Dossier de Presse. SALM : Le leadership durable. Contact Presse Jean-Lin GINI Tél. : 03 89 58 26 77 Mail : jeanlin.gini@salm.fr

Dossier de Presse. SALM : Le leadership durable. Contact Presse Jean-Lin GINI Tél. : 03 89 58 26 77 Mail : jeanlin.gini@salm.fr Dossier de Presse F É V R I E R SALM : Le leadership durable INTRO : Points de repère DEVELOPPEMENT DURABLE : Les preuves d un engagement SCHMIDT : La marque de référence européenne CUISINELLA : Une progression

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes wwww.poitou-charentes.gouv.fr DOSSIER DE PRESSE Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes Lundi 19 décembre 2011 Le marché de l emploi en Poitou-Charentes touché par la

Plus en détail

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT Le marché de l ameublement 1) L environnement Le marché de l ameublement est un marché qui est très lié au contexte sociétal, économique et démographique en France.

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 151-14 11 février 9 - n 44 INSEE 9 Enquêtes européennes trimestrielles de conjoncture* Janvier 9 Thème «International» DANS L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE** Au quatrième

Plus en détail

Comprendre l Ouzbékistan 15

Comprendre l Ouzbékistan 15 Préface.......................................................................... 7 Comprendre l Ouzbékistan 15 Repères essentiels........................................................ 17 Chiffres clés

Plus en détail

Les indices customisés

Les indices customisés Les indices customisés d IEM Finance Indices boursiers, l expertise spécialisée d IEM Finance 2 Les indices boursiers sont au cœur de l innovation financière car ils sont une synthèse d informations multiples.

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail