LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS COMME FORME JURIDIQUE D ENTREPRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS COMME FORME JURIDIQUE D ENTREPRISE"

Transcription

1 LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS COMME FORME JURIDIQUE D ENTREPRISE La société par actions est une entité juridique distincte et indépendante de ses actionnaires.

2 LE CLASSEMENT DES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS Une société par actions peut être à but lucratif ou sans but lucratif. Le classement par propriété permet de distinguer les sociétés ouvertes et les sociétés fermées.

3 SOCIÉTÉ FERMÉE Une société dont les documents qui la constituent en corporation : 1. restreignent le droit de transférer ses actions, 2. interdisent toute invitation au public pour la souscription des valeurs mobilières émises par elle et 3. limitent le nombre de ses actionnaires à cinquante, non compris ses employsés ou ceux qui ont été déjà à son emploi.

4 LES CARACTÉRISTIQUES L existence juridique distincte La responsabilité limitée des actionnaires Les droits de propriété transférables La possibilité d acquérir du capital La vie continue La division entre la propriété et la gestion La constitution en vertu de la loi fédérale ou de la loi provinciale Le paiement des impôts en tant qu entité juridique

5 LES AVANTAGES ET LES INCONVÉNIENTS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS Avantages Inconvénients Gestion pouvant être effectuée par des gestionnaires professionnels Existence juridique distincte et indépendante de ses propriétaires Responsabilité limitée des actionnaires Report ou réduction des impôts Droits de propriété transférables Capacité d acquérir du capital Vie continue Les propriétaires ne sont pas nécessairement les gestionnaires Coût et complexité de gestion accrus relativement au respect des règlements gouvernementaux Impôts supplémentaires potentiels

6 LES FRAIS DE CONSTITUTION Les coûts liés à la formation d une société par actions s appellent frais de constitution. Ces frais englobent les honoraires des conseillers juridiques et des expertscomptables ainsi que les droits d enregistrement. Les frais de constitution sont normalement imputés durant l exercice au cours duquel ils sont engagés.

7 LES DROITS DE PROPRIÉTÉ DES ACTIONNAIRES Pour amasser des fonds, une société par actions vend des actions. Si elle ne possède qu une catégorie d actions, ce sont des actions ordinaires. Les droits rattachés à chaque catégorie d actions sont précisés dans les statuts constitutifs (clauses réglementant la constitution) : droit de vote, partage des bénéfices, etc.

8 ACTION LES DROITS DE PROPRIÉTÉ DES ACTIONNAIRES Une action est un bien meuble, indivisible, librement négociable. Elle est constatée par certificat (Certificat d actions) Elle représente une fraction du capital social d une corporation, donnant droit, proportionnellement à la mise de fonds, à une participation dans les profits et la direction d une entreprise.

9 LA TERMINOLOGIE RELATIVE AUX ACTIONS Le capital autorisé Nombre d actions qu une société par actions a le droit d émettre en vertu de ses statuts constitutifs. Les actions émises Portion du capital-actions autorisé qui a été vendue.

10 LES CONSIDÉRATIONS RELATIVES À L ÉMISSION D ACTIONS Combien d actions la société est-elle autorisée à vendre? De quelle façon les actions devraient-elles être émises? À quel prix les actions doivent-elles être émises? Quelle valeur doit-on attribuer aux actions?

11 LA VALEUR MARCHANDE DES ACTIONS La valeur marchande des actions découle de l interaction entre les acheteurs et les vendeurs.

12 LES ACTIONS AVEC VALEUR NOMINALE ET SANS VALEUR NOMINALE Valeur attribuée montant par action attribué par le conseil d administration aux actions sans valeur nominale Valeur nominale valeur stipulée dans les statuts constitutifs La société doit conserver le capital légal. Les valeurs attribuées et les valeurs nominales n ont aucune relation avec la valeur marchande.

13 LES ACTIONS SANS VALEUR NOMINALE Aucune valeur ne leur est attribuée dans les statuts constitutifs. Le capital légal est égal au prix d émission (produit). La société doit conserver le capital légal. Une fois les actions sans valeur nominale émises, leur valeur n a aucune relation avec la valeur marchande.

14 LA RELATION ENTRE LES ACTIONS AVEC VALEUR NOMINALE, SANS VALEUR NOMINALE ET AVEC VALEUR ATTRIBUÉE D UNE PART, ET LE CAPITAL LÉGAL D AUTRE PART Actions Valeur nominale Sans valeur nominale Avec valeur attribuée Capital légal Valeur nominale Produit d émission Produit d émission

15 LES ACTIONS SANS VALEUR NOMINALE ÉMISES AU COMPTANT Les actions sont généralement émises en échange d argent. Lorsque les actions sont sans valeur nominale, le produit de l émission est considéré comme du capital légal. Nom du compte et explication Débit Crédit Encaisse Actions ordinaires (Pour comptabiliser l émission de actions ordinaires sans valeur nominale)

16 LE CAPITAL D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS Avoir des actionnaires (capitaux propres) La section des capitaux propres du bilan d une société par actions est constituée : du capital d apport capital-actions capital d apport supplémentaire des bénéfices non répartis

17 LA SECTION DES CAPITAUX PROPRES Capitaux propres Capital-actions Actions ordinaires, nombre illimité d actions autorisées sans valeur nominale, actions émises Bénéfices non répartis Total des capitaux propres $ $

18 LES ACTIONS AVEC VALEUR NOMINALE ÉMISES AU COMPTANT Quand les actions ordinaires ont une valeur nominale, cette valeur est créditée au compte Actions ordinaires. Quand le prix de vente excède la valeur nominale, l excédent est crédité au compte Surplus d apport Prime à l émission. Encaisse Nom du compte et explication Débit Crédit Actions ordinaires (1 000 x valeur de 1 $) Surplus d apport Prime à l émission (Pour comptabiliser l émission de actions ordinaires)

19 LES CAPITAUX PROPRES LE CAPITAL D APPORT EXCÈDE LA VALEUR NOMINALE

20 LES ACTIONS ÉMISES POUR LA PRESTATION DE SERVICES OU POUR DES ACTIFS NON MONÉTAIRES Il est possible d émettre des actions en contrepartie de la prestation de services ou d actifs non monétaires. Il faut alors respecter le principe du coût. Le coût est la juste valeur marchande de la contrepartie à laquelle on renonce ou, s il n est pas possible de déterminer ce montant, la juste valeur marchande de la contrepartie obtenue.

21 LES ACTIONS RACHETÉES Les actions rachetées sont les propres actions d une société par actions qui ont été émises, payées et rachetées par cette société. Les actions rachetées sont généralement retirées et annulées. Dans certaines circonstances particulières, ces actions ne sont pas retirées, mais sont autodétenues pour utilisation future.

22 LE RACHAT D ACTIONS Les sociétés de capitaux peuvent racheter leurs propres actions pour les raisons suivantes : Réduire le nombre d actions émises et ainsi augmenter le bénéfice par action Augmenter le volume d échanges des actions dans l espoir d améliorer leur valeur marchande Si la limite des actions autorisées est atteinte, diposer d actions supplémentaires dans le cadre de régimes de bonification et de rémunération par actions ou pour acquérir d autres sociétés

23 LES ACTIONS PRIVILÉGIÉES Les actions privilégiées ont priorité sur les actions ordinaires en ce qui a trait aux : 1. dividendes 2. actifs en cas de liquidation Les actionnaires privilégiés n ont généralement pas le droit de vote Dans la section des capitaux propres du bilan, dans le capital d apport, on présente d abord les actions privilégiées

24 LES AVANTAGES LIÉS AUX ACTIONS PRIVILÉGIÉES Priorité en ce qui a trait aux dividendes (distribution des bénéfices) Priorité en ce qui a trait aux actifs en cas de liquidation Dividendes souvent cumulatifs (arriérés de dividendes) Actions souvent convertibles en actions ordinaires (suivant la valeur comptable) Actions souvent rachetables au gré de la société Actions parfois rachetables au gré du détenteur

25 LE DIVIDENDE CUMULATIF Quand le dividende est cumulatif, la société doit verser aux détenteurs d actions privilégiées les dividendes annuels ainsi que les dividendes non versés des exercices précédents avant que les détenteurs d actions ordinaires ne reçoivent de dividendes. Les dividendes privilégiés qui ne sont pas versés au cours d un exercice donné s appellent arriérés de dividendes. Les arriétés de dividendes ne sont pas considérés comme des passifs. Cependant, le montant de l arriéré doit être présenté dans les notes afférentes aux états financiers.

26 LES ACTIONS PRIVILÉGIÉES CONVERTIBLES L actionnaire peut convertir ses actions privilégiées convertibles en actions ordinaires selon un ratio précisé d avance. Ce type d actions est prisé des investisseurs qui souhaitent obtenir une grande protection pour leurs actions privilégiées, mais qui veulent aussi pouvoir les convertir. Pour comptabiliser la conversion, on utilise la valeur comptable des actions privilégiées. La conversion des actions privilégiées ne donne pas lieu à un gain ni à une perte pour la société. La valeur marchande des actions n est pas considérée.

27 LES ACTIONS PRIVILÉGIÉES RACHETABLES AU GRÉ DE LA SOCIÉTÉ La société émettrice a le droit de racheter des actionnaires ses actions privilégiées rachetables (au gré de la société), à des dates et à des prix fixés d avance. La clause de rachat permet à une société d éliminer les actions privilégiées quand elle estime qu il est avantageux de le faire. Les actions convertibles sont avantageuses pour les actionnaires, et les actions rachetables sont avantageuses pour la société.

28 LES ACTIONS PRIVILÉGIÉES RACHETABLES AU GRÉ DU DÉTENTEUR Les actions privilégiées rachetables au gré du détenteur sont semblables aux actions privilégiées rachetables ou remboursables, sauf que ce sont les actionnaires qui peuvent demander à la société qui les a émises de les racheter. Quand les actions privilégiées sont rachetables, la distinction entre les capitaux propres et la dette devient confuse. Les actions privilégiées rachetables et les dettes offrent toutes les deux un taux de rendement aux investisseurs et, avec le rachat des actions, elles permettent toutes les deux le remboursement du capital investi. Les actions privilégiées rachetables sont présentées dans la section du passif du bilan plutôt que dans la section des capitaux propres, car elles possèdent davantage de caractéristiques de la dette que de caractéristiques des capitaux.

29 RAPPEL- LA PRÉSENTATION DES CAPITAUX PROPRES DANS LES ÉTATS FINANCIERS On présente le capital d apport et les bénéfices non répartis dans la section des capitaux propres du bilan et on doit mentionner les sources précises du capital d apport. À l intérieur du capital d apport, on distingue deux catégories : 1. Le capital-actions 2. Le capital d apport supplémentaire

30 LA PRÉSENTATION DES CAPITAUX PROPRES SOCIÉTÉ ROMMER Bilan partiel (Avoir des actionnaires) Au 31 décembre 2011 Capitaux propres Capital-actions Actions privilégiées convertibles (10%), sans valeur nominale, actions autorisées, actions émises Actions ordinaires d une valeur nominale de 15 $, actions autorisées, actions émises Total du capital-actions Surplus d apport Actions privilégiées Bénéfices non répartis (voir État) Total des capitaux propres

31 LE TAUX DE RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES Beaucoup considèrent le taux de rendement des capitaux propres (ou taux de rendement du capital investi) comme la plus importante mesure de la rentabilité et de l efficacité d une entité. Il représente les dollars gagnés par rapport aux dollars investis par les actionnaires. Bénéfice net Capitaux propres = moyens Taux de rendement des capitaux propres

32 LA VALEUR COMPTABLE D UNE ACTION La valeur comptable d une action représente les capitaux propres attribuables à un actionnaire ordinaire dans l actif net d une société grâce à la détention d une action. La formule servant à calculer la valeur comptable d une action quand une société ne possède qu une catégorie d actions est la suivante : Total des capitaux propres Nombre d actions ordinaires en circulation = Valeur comptable d une action

33 LE CALCUL DE LA VALEUR COMPTABLE D UNE ACTION POUR UNE SOCIÉTÉ QUI ÉMET DES ACTIONS PRIVILÉGIÉES Quand une société a des actions ordinaires et des actions privilégiées en circulation, le calcul de la valeur comptable par action est plus complexe. En voici les étapes : 1. Calculer les capitaux propres revenant aux détenteurs d actions privilégiées (somme du capital légal des actions, plus arriérés de dividendes). 2. Déterminer les capitaux propres revenant aux détenteurs d actions ordinaires (total des capitaux propres, moins capitaux propres des actionnaires privilégiés). 3. Déterminer la valeur comptable par action (capitaux propres revenant aux actionnaires ordinaires divisés par nombre d actions ordinaires en circulation).

34 COMPARAISON ENTRE LA VALEUR COMPTABLE ET LA VALEUR MARCHANDE La valeur comptable d une action est rarement égale à sa valeur marchande. La valeur comptable est fonction du coût historique comptabilisé ; la valeur marchande reflète le jugement subjectif de milliers d actionnaires et d investisseurs potentiels sur la possibilité de bénéfices et de dividendes futurs de l entité. La valeur marchande de l action peut excéder sa valeur comptable, mais cela ne signifie pas nécessairement que le prix du marché des actions est trop élevé.

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

9 Le passif à long terme

9 Le passif à long terme 9 Le passif à long terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments qui composent le passif à long terme 1 Les emprunts obligataires

Plus en détail

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé juin 2011 www.bdo.ca Certification et comptabilité Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé Guide sur les

Plus en détail

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention des actionnaires du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) Nous avons

Plus en détail

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d

Plus en détail

Analystes financiers (Mai 2006) 3

Analystes financiers (Mai 2006) 3 Analystes financiers (Mai 2006) 3 Tous les éléments de produits et de charges constatés au cours d'un exercice, notamment la charge d'impôt, les éléments extraordinaires entrent dans la détermination du

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

Liste de contrôle pour la planification de la convention de rachat d actions

Liste de contrôle pour la planification de la convention de rachat d actions Liste de contrôle pour la planification de la convention de rachat d actions La convention de rachat d actions 1 Pour une société comptant plus d un actionnaire, il est généralement conseillé de signer

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2

Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2 Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2 Le cours FIS-734 a pour but d'amener l'étudiant à une maîtrise du calcul des impôts des sociétés, en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu.

Plus en détail

Missions connexes du Commissaires aux comptes

Missions connexes du Commissaires aux comptes Missions connexes du Commissaires aux comptes Le commissaire aux comptes Le commissaire aux comptes intervient sur des missions d audit légal pour certifier les comptes des entreprises et garantir la fiabilité

Plus en détail

Mise à jour 2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas

Mise à jour 2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas Mise à jour 2008 1 QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 325 Remplacer l exercice E1, no. 5. par le suivant. E1. Choix multiples 5. Lors de la restructuration d une dette à long terme au moyen de la remise d éléments

Plus en détail

Les sociétés par actions

Les sociétés par actions CHAPITRE 9 Les sociétés par actions chap. 9, n o 1 a) ARCOBEC INC. 20X5 Juill. 01 Banque opérations 100 000,00 ordinaire 100 000,00 (pour enregistrer l émission de 1 000 actions ordinaires à Annie Lavoie)

Plus en détail

jargon financier Comprendre le Comprendre la langue des affaires, de la finance et de la comptabilité Comprendre les ratios utiles aux entreprises

jargon financier Comprendre le Comprendre la langue des affaires, de la finance et de la comptabilité Comprendre les ratios utiles aux entreprises Comprendre le jargon financier SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Comprendre la langue des affaires, de la finance et de la comptabilité Comprendre les ratios utiles aux entreprises SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Coup d oeil sur les produits d investissement

Coup d oeil sur les produits d investissement Coup d oeil sur les produits d investissement Autorités canadiennes en valeurs mobilières Les autorités provinciales et territoriales en la matière se sont regroupées pour former les Autorités canadiennes

Plus en détail

Offrant des parts de catégorie Ordinaire et de catégorie Gestion

Offrant des parts de catégorie Ordinaire et de catégorie Gestion PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 10 MARS 2014 Offrant des parts de catégorie Ordinaire et de catégorie Gestion Les Fonds COTE 100 Fonds COTE 100 Premier Fonds COTE 100 US Fonds COTE 100 EXCEL (parts de catégorie

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Fonds communs de placement Mackenzie

Fonds communs de placement Mackenzie Fonds communs de placement Mackenzie Notice annuelle Le 1 er mai 2015 Tous les fonds offrent des titres des séries A, D, F, PW, PWF et PWX, sauf indication contraire. Les autres séries de titres offertes

Plus en détail

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.23 J ai mon voyage inc. La société J'ai mon voyage inc., une agence de voyages, a été fondée le 1 er juillet 20-0 par Madame Dodo Michel. Le 20 juin 20-3, le comptable de l'entreprise

Plus en détail

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS 1. Dans les présentes Règles à moins que le contexte ne s'y oppose, le terme : «activités manipulatrices et trompeuses» désigne la saisie d un ordre ou l exécution d une

Plus en détail

Lexique des termes de l industrie *

Lexique des termes de l industrie * Lexique des termes de l industrie * Ac t i o n o r d i n a i r e Action détenue dans une enterprise Ac t i o n s p r i v i l é g i é e s Actions d une compagnie qui comprennent les droits préférentiels

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

FORMULAIRE 9. AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1

FORMULAIRE 9. AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1 FORMULAIRE 9 AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1 Veuillez remplir ce qui suit : Nom de l émetteur inscrit : Les Propriétés Genius Ltée

Plus en détail

Écueils à éviter dans les conventions d actionnaires. ACADÉMIE DAVIES pour la formation juridique continue

Écueils à éviter dans les conventions d actionnaires. ACADÉMIE DAVIES pour la formation juridique continue Écueils à éviter dans les conventions d actionnaires ACADÉMIE DAVIES pour la formation juridique continue 21 avril 2010 Raison d être d une convention d actionnaires Régir la relation entre les parties

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Volet préparatoire aux cours de CSI - MODULE 1

Volet préparatoire aux cours de CSI - MODULE 1 Volet préparatoire aux cours de CSI - MODULE 1 Questionnaire d'auto-évaluation La formation de choix des leaders en services financiers Module I Questionnaire d auto-évaluation Le questionnaire suivant

Plus en détail

Le présent chapitre se divise en deux parties. Dans la première (A), nous nous intéresserons

Le présent chapitre se divise en deux parties. Dans la première (A), nous nous intéresserons Chapitre 14 A. Réévaluation intégrale des actifs et des passifs B. Faillite et mise sous séquestre Objectifs d apprentissage Après avoir étudié ce chapitre, l étudiant devrait pouvoir : décrire les conditions

Plus en détail

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs États financiers consolidés au 30 novembre Rapport de la direction Relativement aux états financiers consolidés Les états financiers consolidés de Quincaillerie Richelieu Ltée (la «Société») ainsi que

Plus en détail

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel 325 MANUEL DES NORMES TITRE 6 NORMES RELATIVES AUX INTERVENTIONS CONNEXES A LA MISSION GENERALE 326 6000. NORMES ET COMMENTAIRES DES NORMES RELATIFS AUX INTERVENTIONS CONNEXES A LA MISSION GENERALE SOMMAIRE

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE INVESTIR EN BOURSE Sommaire 1 Introduction 2 Qu est-ce que la Bourse des valeurs mobilières? 3 Quels sont les droits liés aux valeurs

Plus en détail

Actifs vs. Actions/ Ententes hybrides. Me Claude E. Jodoin, M.Fisc.

Actifs vs. Actions/ Ententes hybrides. Me Claude E. Jodoin, M.Fisc. Actifs vs. Actions/ Ententes hybrides Me Claude E. Jodoin, M.Fisc. 2012 1. Introduction Vente d actifs vs Vente d actions: Que faire? 1. Vente d actions: Considérations de l acheteur Considérations du

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 55

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 55 TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS...................................... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE.................................. 55 Table des matières 3 TITRE I LES ÉTATS

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l'impôt fédéral direct, de l'impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne, 16

Plus en détail

Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors

Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors Rapport financier intermédiaire POUR LE SEMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2014 Les états financiers intermédiaires résumés qui suivent n ont pas été

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS Champ d application de la politique Il y a placement privé lorsqu un émetteur distribue des titres en contrepartie d espèces aux termes des dispenses de prospectus ou des

Plus en détail

l abc des fonds communs de placement l institut des fonds d investissement du canada

l abc des fonds communs de placement l institut des fonds d investissement du canada l abc des fonds communs de placement l institut des fonds d investissement du canada L abc des fonds communs de placement Qu est-ce qu un fonds commun de placement? 1 Les avantages d investir dans les

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors

Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors Rapport financier annuel 31 MARS 2015 Groupe Investors Inc. 2015 MC Marques de commerce de Société financière IGM Inc. utilisées sous licence par

Plus en détail

Société Financière Manuvie

Société Financière Manuvie Société Financière Manuvie États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 31 décembre 2008 - MODIFIÉS États financiers consolidés TABLE DES MATIÈRES 3. Responsabilité en matière d information financière

Plus en détail

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période Voici les définitions de quelques mots clés utilisés dans le cadre du programme Connaissances financières de base. Ces mots peuvent avoir des sens différents ou refléter des notions distinctes dans d autres

Plus en détail

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010 BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Aux 31 octobre 2011 et 2010 Les présents états financiers consolidés présentent des données financières récentes se rapportant à la situation financière,

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

4795-00F-MAR15. Brochure de produit

4795-00F-MAR15. Brochure de produit 4795-00F-MAR15 Brochure de produit ParPlus et ParPlus Junior Assomption Vie, une des rares compagnies mutuelles d assurance vie au Canada, est fière d offrir ses plus récents produits d assurance vie entière

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC.

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. États financiers consolidés de GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 États consolidés des résultats Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 2013 2012 $ $ Produits

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Avantages de la constitution en société Avantages d une SEPE Résumé CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE Si vous exploitez une entreprise, sa simple constitution en société vous

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 FIRST ASSET REIT INCOME FUND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 Fonds : First Asset REIT Income Fund Titres :, Période

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur :

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : Avoir un commerce : Avoir un immeuble à revenus : mais cela sous-entend aussi gérer des troubles,

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 31 mars 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008 États financiers 27 Rapport de la direction aux actionnaires de 5N Plus inc. Les ci-joints sont la responsabilité de la direction de 5N Plus inc. et ont été

Plus en détail

[TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA]

[TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA] [TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA] Votre dossier Notre dossier Wildeboer Dellelce LLP 365 Bay Street Suite 800 Wildeboer Dellelce Place Toronto (Ontario) M5H 2V1 2011-041735 Ryan Lay

Plus en détail

Chapitre 2 : Détermination de l'ensemble consolidé

Chapitre 2 : Détermination de l'ensemble consolidé Chapitre 2 : Détermination de l'ensemble consolidé Introduction I - Degrés de dépendance : Critères d'appréciation du contrôle A Droits de vote B Eléments de fait TD1 - Pourcentage de droits de vote II

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

1. La fiscalité quand la propriété demeure familiale 3 2. La fiscalité dans les autres cas 15

1. La fiscalité quand la propriété demeure familiale 3 2. La fiscalité dans les autres cas 15 Le transfert de la propriété Fiscalité et financement Table des matières Carnet «E» Le transfert de la propriété au point de vue de la fiscalité 1. La fiscalité quand la propriété demeure familiale 3 2.

Plus en détail

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION États financiers consolidés Pour la période close le 31 décembre 2014 1 Le 25 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au conseil d administration de Fairfax India Holdings Corporation Nous avons effectué

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF)

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DES INVESTISSEMENTS

PETIT LEXIQUE DES INVESTISSEMENTS PETIT LEXIQUE DES INVESTISSEMENTS L Autorité des marchés financiers L Autorité des marchés financiers est l organisme mandaté par le gouvernement du Québec pour encadrer les marchés financiers québécois

Plus en détail

Questions fréquentes Plan de restructuration

Questions fréquentes Plan de restructuration Questions fréquentes Plan de restructuration 1. Quel est l objectif du plan de restructuration proposé? 2. D où vient cette dette de 126 millions d euros due le 1 er janvier 2015? 3. Y avait-il d autres

Plus en détail

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR TABLE DES MATIÈRES PAGE 1. Éléments de la rémunération 3 1.1 Commission de production sur contrats d assurance vie... 3 1.2 Revenu de service acquis sur contrats d assurance vie... 3 1.3 Commission de

Plus en détail

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES LES ACQUISITIONS DE TITRES Objectif(s) : o Classification des titres. Pré-requis : o Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). Modalités : o Immobilisations financières :

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

Planification de la transition : Des occasions fiscales à découvrir. Transfert à des membres de la famille. Jamie Golombek

Planification de la transition : Des occasions fiscales à découvrir. Transfert à des membres de la famille. Jamie Golombek Octobre 2009 Il n est pas surprenant de constater que les propriétaires de petites entreprises canadiennes consacrent la majeure partie de leur temps à faire croître leurs entreprises, mettant souvent

Plus en détail

Planification de la transition d une entreprise : profiter des possibilités sur le plan fiscal

Planification de la transition d une entreprise : profiter des possibilités sur le plan fiscal Planification de la transition d une entreprise : profiter des possibilités sur le plan fiscal Il n est pas surprenant de constater que les propriétaires de petites entreprises canadiennes consacrent la

Plus en détail

Prospectus simplifié en date du 1 avril 2014 LE FONDS D INVESTISSEMENT RÉA II FIERA CAPITAL INC.

Prospectus simplifié en date du 1 avril 2014 LE FONDS D INVESTISSEMENT RÉA II FIERA CAPITAL INC. Prospectus simplifié en date du 1 avril 2014 LE FONDS D INVESTISSEMENT RÉA II FIERA CAPITAL INC. Actions de catégorie A série 2014, classes Conseillers, Investisseurs et F et Actions de catégorie A séries

Plus en détail

Régimes d options d achat d actions des salariés [ROAAS]

Régimes d options d achat d actions des salariés [ROAAS] FINB La Fondation de l innovation du Nouveau-Brunswick Régimes d options d achat d actions des salariés [ROAAS] À propos de la FINB: La FINB est une société autonome sans but lucratif qui soutient le développement

Plus en détail

1 000 000 000 $ Prospectus préalable de base Nouvelle émission Le 29 avril 2011

1 000 000 000 $ Prospectus préalable de base Nouvelle émission Le 29 avril 2011 Le présent prospectus préalable de base a été déposé dans chacune des provinces du Canada selon un régime permettant d attendre après qu il soit dans sa version définitive pour déterminer certains renseignements

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

RÉSULTATS FINANCIERS États financiers consolidés

RÉSULTATS FINANCIERS États financiers consolidés RÉSULTATS FINANCIERS États financiers consolidés RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE La direction de La Banque Toronto-Dominion (la Banque) et de ses filiales est responsable

Plus en détail

Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts

Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts Cher client, chère cliente, La BANQUE RAIFFEISEN tient à vous informer

Plus en détail

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012 États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Rapports de la direction et des auditeurs DÉCLARATION CONCERNANT LA RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE LA COMMUNICATION D INFORMATION FINANCIÈRE

Plus en détail

États financiers consolidés

États financiers consolidés États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 28 décembre 2013 Responsabilité de la direction à l égard des états financiers Pour les exercices terminés le 28 décembre 2013 et le 29 décembre 2012

Plus en détail

INTEGRITY PERFORMANCE LBS LBS.PR.A THE FOUNDATION FOR EXCELLENCE L E F O NDS O B J E CTIFS ET STRATÉGIES DE PLACE M E NT

INTEGRITY PERFORMANCE LBS LBS.PR.A THE FOUNDATION FOR EXCELLENCE L E F O NDS O B J E CTIFS ET STRATÉGIES DE PLACE M E NT RAPPORT INTERMÉDIAIRE 2013 VALUE INTEGRITY LBS LBS.PR.A PERFORMANCE THE FOUNDATION FOR EXCELLENCE Portefeuille équipondéré de titres de capitaux propres de sociétés d assurance vie et de banques canadiennes.

Plus en détail