Les nouvelles solutions de financement du développement coopératif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouvelles solutions de financement du développement coopératif"

Transcription

1 Les nouvelles solutions de financement du développement coopératif «Le Mouvement a développé au fil des années les outils nécessaires à la naissance et à la croissance de ses adhérents. F Outils anciens, nouveaux outils, la panoplie des modes de financement s étoffe pour les coopératives. Participer fait le point avec le Mouvement Scop, les partenaires et spécialistes du financement. aciliter le continuum» : non, il ne s agit pas d un voyage dans le temps dans un film de science-fiction! Au contraire, il s agit bien d économie réelle, même si c est le jargon des experts pour signifier que les entreprises ont besoin de trouver des solutions de financement qui s adaptent de façon continue à chaque étape de leur existence. Comme les autres PME ou entreprises de taille intermédiaire, les Scop et les Scic sont confrontées à cet enjeu de continuité, avec les spécificités qui sont les leurs. Plusieurs familles de financeurs peuvent assurer ce continuum. D abord et avant tout, il y a les outils propres au Mouvement Scop. Il y a ensuite ceux des partenaires proches, qui sont dans la galaxie coopérative et de l économie sociale, comme le Crédit Coopératif, l Institut de développement de l économie sociale (Ides) ou France Active. Enfin, il y a les outils des acteurs en émergence, qu ils soient institutionnels, comme Bpifrance, ou citoyens, comme les plateformes de finance participative. Côté Scop, le Mouvement a développé au fil des années les outils nécessaires à la naissance et à la croissance de ses adhérents. «Il y a 50 ans, au moment de la création de Socoden, il est indéniable que les Scop pouvaient rencontrer des problèmes pour accéder aux financements bancaires, explique Thierry Perrin, directeur des engagements financiers à la CG Scop. Depuis, l acculturation des banques aux coopératives est largement acquise et au contraire même, les banques apprécient maintenant de travailler avec des entreprises qui, par nature, consacrent une part importante de leurs résultats à consolider leurs fonds propres». Socoden et Scopinvest permettent d amorcer les tours de table, tant dans des projets de création, de développement ou en cas de difficultés ; ensuite, les banques et les autres financeurs complètent le tour de table ou prennent le relais. Mieux connaître les outils financiers du Mouvement Aujourd hui, Socoden, Scopinvest et Sofiscop travaillent d ailleurs avec seulement 10 à 15 % des coopératives. Pour Christian Simon, président du directoire de Socoden, «C est à la fois le signe que les acteurs financiers traditionnels font bien leur travail auprès des Scop et des Scic, mais c est le signe aussi que nos outils sont insuffisamment connus d elles, alors que leurs besoins en PARTICIPER Juin Juillet Août

2 fonds propres demeurent incontournables». Parmi les Scop, qui ont compris cet intérêt des instruments financiers coopératifs et affinitaires, Ethiquable, Scop de commerce équitable de Fleurance (Gers), a fait appel à l ensemble de la gamme des produits du Mouvement. Au début des années 2000, les trois fondateurs ont encore pu constater que les banques ne savaient pas bien s y prendre avec leur projet. Qu à cela ne tienne! L UR Scop les a aiguillés sur la panoplie des outils nécessaires à leur plan de financement de euros. «La première à nous suivre a été la coopérative de capital solidaire IES, sous forme de titres participatifs, indique Stéphane Comar, un des trois co-gérants. Puis, nous avons présenté notre entreprise à un comité de crédit régional pour être aidés par Socoden (en prêt sur 5 ans) et par Scopinvest (Spot à l époque) en titres participatifs. Sofiscop est également intervenu en garanties. Avec nos apports personnels, la constitution de ces fonds propres nous a permis d être crédibles pour emprunter auprès des banques, la Nef et le Crédit Coopératif.» Ces bases solides ont donné de l assurance à Ethiquable, qui a ensuite réalisé trois tours de table, incluant de nouveaux partenaires, comme l Ides, mais aussi des fonds salariaux d épargne solidaire (Natixis solidaire, Ecofi) et dernièrement deux plate-formes de crowdfunding, autrement dit du financement participatif généré par internet : Blue Bees et Wiseed. L équipe d Ethiquable Le rôle de Socoden est également important en cas de reprise d entreprise, en particulier après une liquidation judiciaire. L idée que les Scop se soutiennent les unes et les autres au travers d un fonds mutualisé prend alors tout son sens. Faute de soutien de ses deux principaux actionnaires après une baisse d activité, l imprimerie Reprotechnique de Colombes (Hauts-de-Seine) a été contrainte au dépôt de bilan. Pour sauver l entreprise, l équipe des cadres a choisi la solution Scop, avec de forts enjeux de financement. «Avec Les outils financiers du Mouvement Scop Christian Simon, président de Socoden Socoden fête ses cinquante ans en 2015! Né en 1965 sous le nom de FEC, Fonds d expansion coopérative, il a été ensuite rebaptisé Socoden, Société coopérative et d entraide, pour bien marquer la vocation de mutualisation et de solidarité entre les Scop, qu elles soient petites ou grandes, en développement ou en difficulté. Abondé par le tiers des cotisations confédérales, Socoden intervient en prêt (bas de bilan) et en apportant la première pierre au financement d un projet, facilite l accès des coopératives aux financements bancaires. Socoden propose des prêts participatifs de 3 à 7 ans, pour soutenir la trésorerie. Les prêts peuvent actuellement aller de à euros pour toutes les coopératives adhérentes de la CG Scop ; la prise de participation est toujours minoritaire. Socoden effectue une centaine d opérations tous les ans et compte aujourd hui 350 prêts dans son portefeuille. Socoden a élargi sa gamme aux prêts bonifiés. Ce prêt s adresse aux coopératives dont la note Banque de France est de 3 ou 4. Son montant n est pas lié au nombre de salariés et contracté en partenariat avec la banque de la coopérative au taux d intérêt de la banque. Ce nouveau prêt vise à encourager le développement des coopératives de plus de 5 ans, adhérentes depuis plus de 3 ans. 18 PARTICIPER Juin Juillet Août 2015

3 66 salariés qui souhaitaient poursuivre et des clients qui nous étaient fidèles, notre budget dépassait les 7 millions, avec un besoin en capital d un million d euros, détaille Olivier Crus, PDG de Reprotechnique. Les sociétaires ont mis euros, ce qui a enclenché un prêt d honneur de euros du Conseil régional. Puis l apport de Socoden de euros nous a permis d accéder plus facilement aux financements du Crédit Coopératif, mais aussi aux autres financeurs comme France Active et d autres collectivités locales. Le prêt de Socoden, avec des intérêts classiques, est déjà remboursé à moitié.» Dans ce montage, pour Olivier Crus, l UR Scop a été un «angegardien». Les conseils de l Union régionale d Aquitaine ont été également précieux pour la Scic Arrainetik, de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) qui cherche de nouveaux débouchés pour les pêcheurs du Pays Basque. Les besoins en fonds propres de la Scic, créée l an dernier, ont été assurés par Scopinvest et par Herrikoa, une société de capital solidaire régional. «Avec l idée de créer un atelier sur le port pour la transformation des produits de la pêche, l ensemble du projet nécessitait plus de euros, indique Patrick Garcia, gérant d Arrainetik. Avec euros apportés par les collectivités locales intéressées plus euros de titres participatifs, nous avons pu lever euros d emprunts auprès du Crédit Coopératif et de la Banque Pouyanne, une banque de proximité.» Financer les dossiers importants en haut de bilan Inscrites dans leur territoire, les Scop font souvent appel à des établissements locaux, comme la banque Marze à Aubenas (Ardèche) pour la Scop Menuiserie Gero. «En 2011, comme nous avions une démarche de transmission saine, rappelle Sophie Hézard, responsable administrative de la Scop, les banques ont eu confiance dans notre projet. Nous avons aussi été appuyés par le fonds Transméa sous forme de titres participatifs. Notre seul bémol est la mise en place de titres participatifs, dont les intérêts sont plus élevés que ceux des emprunts que nous pourrions avoir en ce moment». Ces titres participatifs sont proposés de fait à des taux d intérêts plus élevés que pour des emprunts. Mais d une part, il s agit d outils de haut de bilan et non de prêts. Autrement dit, ce sont des fonds accordés sur le long terme, au moins 7 ans. D autre part, la rémunération se compose d une partie fixe et d une part variable liée aux résultats de l entreprise. Enfin, le remboursement est à la seule initiative de l entreprise bénéficiaire. Il est essentiel de comprendre qu avec des parts sociales remboursées à la valeur nominale, une coopérative est a priori peu attractive pour un investisseur en haut de bilan. D où nécessité de trouver des solutions attractives pour les coopératives ayant besoin de renforcer leurs fonds propres en plus de leurs réserves impartageables. Le titre participatif est l une de ces solutions, avantageux pour la coopérative quant à sa durée, sa souplesse de remboursement et l absence de droit de vote de l investisseur, qui y trouve néanmoins son avantage avec Scopinvest est un outil de haut de bilan pour consolider la structure financière des coopératives. L intervention de Scopinvest se fait sous forme de titres participatifs ou d obligations d une durée supérieure à sept ans. Leur montant peut aller de à euros, avec une rémunération indexée sur la performance de la coopérative. Scopinvest compte 65 coopératives dans son portefeuille. Sofiscop a été imaginé dans les années C est un outil de garantie destiné à se substituer aux cautions personnelles des dirigeants. Sofiscop est un établissement associé au Crédit Coopératif par une convention d association et géré en partenariat avec la CG Scop. Le taux de garantie est de 25 ou 50 % du montant des emprunts ; elle peut compléter les garanties de Bpifrance. Sofiscop concerne toutes les Scop. L extension aux Scic et aux coopératives 47 est à l étude. Sur les mêmes principes, les coopératives de la Région Rhône-Alpes et Paca peuvent faire appel à Sofiscop Sud-Est, via leur union régionale. Sofiscop et Sofiscop Sud-Est ont accordé plus de 150 garanties en Les outils financiers régionaux Transméa est un outil financier pour les entreprises reprises par leurs salariés dans la Région Rhône-Alpes. Il est abondé en partie par Socoden, mais aussi par d autres partenaires financiers, comme le Crédit Coopératif ou la Région Rhône-Alpes. Les interventions se font en titres participatifs ou en capital, sur des seuils de à euros. Sur un modèle similaire, Pargest est l outil financier des Sociétés coopératives et participatives en Région Provence-Alpes-Côte d Azur. Il intervient en capital, titres participatifs, prêts participatifs ou garanties. Son maximum d intervention s élève à euros par salarié. Capital Scop est un outil du Conseil régional des Pays de la Loire pour les Scop et les Scic. Capital Scop propose des subventions entre et euros par salarié, en fonction de l apport au sociétariat. PARTICIPER Juin Juillet Août

4 Des entreprises artisanales peuvent bénéficier d un appui financier, comme ça a été le cas de la Menuiserie Géro en Ardèche une meilleure rémunération qu avec des prêts ou titres obligataires traditionnels. Quelques kilomètres plus au Sud, à Tarascon (Bouches-du-Rhône), la Scop Usis a, elle, été aidée par le fonds régional Pargest, qui est intervenu dans le capital de la société aux côtés de Socoden et de Sofiscop. «Même avec des années de pertes, précise Patrick Hugues, directeur d Usis, nous avons pu compter sur l appui du Mouvement Scop, pour le refinancement de nos activités.» Dans les modèles de plans de financement ou les budgets prévisionnels, on a déjà croisé plusieurs fois les noms du Crédit Coopératif ou de l Ides géré par Esfin Gestion. Aucune surprise! Ce sont des partenaires privilégiés des coopératives au même titre que la société d investissement France Active. «65 % des coopératives sont clientes du Crédit Coopératif, révèle Valérie Sevennec, directrice des Entreprises et Valérie Duhommet-Jacquin, responsable de marché. Nous sommes habitués à leur démarche. Une Charte de partenariat entre le Crédit Coopératif et la CG Scop a réaffirmé notre engagement dès 1997, puis à nouveau en 2008.» Esfin Gestion, qui gère l Ides créée il y a trente ans et qui a accompagné plus de 450 projets, est au cœur, dès ce mois-ci, d une innovation majeure destinée aux coopératives en croissance ayant les plus gros besoins en financement et pour celles transmises dans de bonnes conditions. Esfin Gestion lance en effet Impact coopératif, un nouveau fonds de 100 millions d euros, auquel participent notamment Bpifrance, le Crédit Coopératif et le Mouvement Scop. Les investissements du fonds se feront en titres participatifs pour des montants de 1 à 7 millions d euros. «L objectif est de permettre aux entreprises coopératives et en particulier aux Scop de changer d échelle en leur apportant les fonds propres nécessaires au financement de leur développement», indiquent les trois co-gérants d Impact coopératif Dominique de Margerie, Pascal Trideau et Thierry Lopez. L essor du financement participatif par Internet Enfin, si certains experts annoncent la disparition future des banques, du moins sous leur forme physique, la finance participative (ou crowdfunding) a de son côté le vent en poupe. De plus en plus nombreuses sont les plateformes Internet qui proposent du financement aux entreprises (dons, prêts ou capital) et certaines ont même ciblé les coopératives. Pour Nicolas Dabbaghian, PDG de Spear, une coopérative financière qui fait des prêts, «le financement participatif est l avenir écrit du financement des entreprises. Comme les Scop sont participatives dans leur essence, elles ne devraient pas avoir de réticences à y recourir.» Spear, comme la plateforme d investissement Wiseed, développent ce printemps leur plateforme pour accueillir plus particulièrement les coopératives. «Internet est un endroit où les entrepreneurs peuvent trouver de l argent peu cher, affirme Michel Kaluszynski, responsable du financement des coopératives pour Wiseed. Les plateformes en France, régies par l ordonnance du 30 mai 2014, donnent de la sécurité et de la confiance aux souscripteurs. Nous leur permettons d investir en direct pour les projets de leur choix. Nous visons principalement la cible de l amorçage* pour les PME coopératives.» Il y a trois ans, la Scop Cultures Trafic de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) s est lancée dans une première expérience de crowdfunding, avec le site de dons Ulule. «La formule nous a semblé un peu compliquée pour une demande de euros, évoque Emmanuelle Peronne, une des cogérantes. Nous avions besoin d amorcer des ressources pour la création d Epicentre, un espace de co-working. Mais, au-delà de l aspect financier, cela nous a permis de mobiliser notre réseau et d acquérir de la notoriété. Par ailleurs, Ulule est venue dans nos locaux cette année, pour expliquer à des créateurs d entreprise l intérêt du crowdfunding.» Du plus ancien (la collecte de dons, même si elle se fait désormais sur Internet) au plus moderne (les nouveaux outils financiers), du spécifique (les outils dédiés) au droit commun (les outils de Bpifrance), la multiplication des canaux de financement doit être aussi un moyen d assumer le «choc coopératif». Le plus souvent intégrées dans des logiques de cofinancement, les Sociétés coopératives et participatives 20 PARTICIPER Juin Juillet Août 2015

5 Trois questions à Guillaume Mortelier, directeur de la stratégie et du développement de Bpifrance Comment Bpifrance parvient-elle à financer les Scop et les Scic? Un des objectifs de la loi du 31 décembre 2012 qui a créé Bpifrance est le soutien à l ESS. Dès juin 2013, nous avons mis en place un plan pour renforcer nos actions auprès des structures de l ESS ; nous nous inscrivons ainsi dans la continuité d Oséo, un des opérateurs financiers qui a intégré Bpifrance. Les Scop et Scic ont accès à nos dispositifs généraux en bas de bilan : les prêts de développement qui financent l immatériel ; les dispositifs pour l export, le court terme. Depuis début 2015, un prêt de développement dédié spécifiquement aux entreprises de l économie sociale et solidaire a été mis en place, en lien avec le gouvernement. Il s agit d un prêt sur 5 ans, avec un an de différé, sans garanties, pour à euros (et jusqu à euros, avec une intervention régionale). Nous arrivons en co-financement d autres partenaires, dans un rapport d un euro pour un euro. Pour la partie qui concerne l investissement, que peut apporter Bpifrance aux Scop et aux Scic? Jusqu à maintenant, on ne pouvait que difficilement investir dans les Scop, même si nous l avons fait dans le passé, comme pour le développement de Scopelec. Mais il y avait un besoin de changement d échelle pour certaines Scop. Aux côtés d Esfin Gestion, du Crédit Coopératif et de la CG Scop, Bpifrance va abonder le nouveau fonds Impact coopératif avec pour objectif de réunir un tour de table de 50 à 100 millions d euros. Cela permettra au fonds d investir dans les Scop en titres participatifs. Un Fiso (Fonds d innovation sociale) sera mis en place, à titre d expérimentation, dans neuf régions. Les projets locaux porteurs d innovation sociale pourront, en cas d accord, recevoir des aides sous forme d avances récupérables. Où les Scop peuvent-elles se renseigner sur ces pistes de financement et d investissement? On peut accompagner les Scop sur de nombreux projets! Il faut qu elles se renseignent auprès des référents ESS, qui ont été installés auprès des 42 directions régionales de Bpifrance. Elles y trouveront les informations pour connaître tous les financements auxquels elles peuvent prétendre. Comme nous intervenons en co-financements, les coopératives peuvent aussi être aiguillées vers nous, au travers de leurs financeurs habituels, que ce soient des banques, des financeurs solidaires ou des collectivités locales. Guillaume Mortelier «On peut accompagner les Scop sur de nombreux projets» constatent avec plaisir, qu il n est plus forcément nécessaire de constituer un dossier financier spécifique pour chacun des financeurs et qu il devient possible de fournir les mêmes informations et documents comptables aux différents organismes qui, en se concertant et en coordonnant leur action, harmonisent aussi les modalités du cahier des charges qu elles demandent aux entreprises qui les sollicitent Eric Larpin * Amorçage : fonds d appui au lancement de l entreprise en vue de sa création ou aux premiers moments de sa création L équipe de Reprotechnique, reprise en Scop avec le soutien de Socoden PARTICIPER Juin Juillet Août

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover.

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. -- Rapport d étape à l attention du Ministre délégué auprès du ministre de l

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

FINANCES SOLIDAIRES ET PARTICIPATIVES EPARGNER ET INVESTIR AVEC DU SENS. Séminaire AMIS de LA VIE 07 Juillet 2015 M KALUSZYNSKI

FINANCES SOLIDAIRES ET PARTICIPATIVES EPARGNER ET INVESTIR AVEC DU SENS. Séminaire AMIS de LA VIE 07 Juillet 2015 M KALUSZYNSKI FINANCES SOLIDAIRES ET PARTICIPATIVES EPARGNER ET INVESTIR AVEC DU SENS Séminaire AMIS de LA VIE 07 Juillet 2015 M KALUSZYNSKI Sommaire PREAMBULE PARTIE 1 Finances solidaires PARTIE 2 Finances participatives

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Paris, le 25 février 2014 Innovation Capital, société de capital investissement fondée

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire Présentation Bpifrance Janvier 2014 Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire 01. Qui sommes-nous? 02. Le financement bancaire 03. Le soutien à l innovation Titre de la présentation 2 01.

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

Création de Fonds Communs de Placement à Risque

Création de Fonds Communs de Placement à Risque LA RÉGION SOUTIENT LES ENTREPRISES LOCALES Création de Fonds Communs de Placement à Risque Pour mieux accompagner la création d entreprise, pour soutenir sa croissance et faciliter sa reprise DOSSIER DE

Plus en détail

Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage:

Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage: Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage: - La phase d amorçage des projets innovants est la phase la plus consommatrice en fonds propres; - La gamme des outils financiers

Plus en détail

Les dispositifs financiers d innovation en faveur des PME. CISIT 6 novembre 2014

Les dispositifs financiers d innovation en faveur des PME. CISIT 6 novembre 2014 Les dispositifs financiers d innovation en faveur des PME CISIT 6 novembre 2014 01. Qui sommes-nous? Bpifrance plus près des entrepreneurs 42 implantations régionales 90% des décisions prises dans les

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Associations (artistiques et culturelles), quels liens avec l ESS Les associations font donc automatiquement partie du périmètre de l ESS

Plus en détail

PETIT DEJEUNER D INFORMATION SUR LES NOUVEAUX OUTILS DE FINANCEMENT. Mardi 28 Janvier 2014 8h30 à 10h00

PETIT DEJEUNER D INFORMATION SUR LES NOUVEAUX OUTILS DE FINANCEMENT. Mardi 28 Janvier 2014 8h30 à 10h00 PETIT DEJEUNER D INFORMATION SUR LES NOUVEAUX OUTILS DE FINANCEMENT Mardi 28 Janvier 2014 8h30 à 10h00 Pourquoi une intervention publique? Pour garantir les banques dans leurs interventions les plus risquées

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

DISPOSITIFS Accompagnement

DISPOSITIFS Accompagnement DISPOSITIFS Accompagnement JUILLET 2014 SOCIÉTÉ D'INVESTISSEMENT FRANCE ACTIVE /fr/outils/sifa.php Type d'aide : Accompagnement ; Prêt Financement remboursable /// Nature : prêt participatif ou compte

Plus en détail

Principales mesures du projet de loi Économie Sociale et Solidaire

Principales mesures du projet de loi Économie Sociale et Solidaire Principales mesures du projet de loi Adopté le 21 juillet 2014 Document édité le 22 juillet 2014 #loiess Sommaire Introduction aux principales mesures du projet de loi relatif à l Économie sociale et solidaire...

Plus en détail

Principales mesures de la loi relative à l Économie Sociale et Solidaire

Principales mesures de la loi relative à l Économie Sociale et Solidaire Principales mesures de la loi relative à l Promulguée le 31 juillet 2014 #loiess Sommaire Introduction aux principales mesures du projet de loi relatif à l Économie sociale et solidaire........................................................5

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

L épargne salariale : comment investir solidaire?

L épargne salariale : comment investir solidaire? GUIDE PRATIQUE L épargne salariale : comment investir solidaire? Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 POINTS CLES DATES - 2000 Guy Hascoët - 1 er secrétaire d Etat à l ESS propose une loi - 2010 premier rapport par Francis Vercamer - 2011 Benoit Hamont

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

donner du pouvoir d agir aux salariés

donner du pouvoir d agir aux salariés 2 donner du pouvoir d agir aux salariés 2 Donner du pouvoir d agir aux salariés Renforcer le «pouvoir d agir» des Français est une des clés du rebond de notre pays. En cela, l Economie sociale et solidaire

Plus en détail

RESEAU DES FINANCEURS SOLIDAIRES EN PACA

RESEAU DES FINANCEURS SOLIDAIRES EN PACA RESEAU DES FINANCEURS SOLIDAIRES EN PACA 1 SOMMAIRE Pourquoi faire réseau entre financeurs solidaires? p 3 Les acteurs de la finance solidaire en PACA (présentation, modalités de financement, coordonnées)

Plus en détail

Les fonds d investissement

Les fonds d investissement Un objectif commun la croissance des PME Les fonds d investissement Le manque de maturité de certaines entreprises, les techniques de pointe qu elles développent, rendent difficile l appréciation de leur

Plus en détail

Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise

Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise Animé par : Animé par : Fabienne KERZERHO, Directrice Régionale Adie Marc DEMAISON, Responsable Adie Conseil - Adie En France,

Plus en détail

Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création

Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création Pour la première fois en association avec le ministère du Redressement productif, des établissements bancaires associés, le DEFI (comité

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contact presse Caroline Weill cweill@selfimage.fr 01 47 04 12 52 Audrey Peauger apeauger@selfimage.fr 01 47 04 12 53

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

EuroCloud France 66 avenue des Champs Elysées 75008 Paris www.eurocloud.fr @EuroCloudFrance

EuroCloud France 66 avenue des Champs Elysées 75008 Paris www.eurocloud.fr @EuroCloudFrance EuroCloud France 66 avenue des Champs Elysées 75008 Paris www.eurocloud.fr @EuroCloudFrance Décembre 2013 PRESENTATION Les propositions figurant dans ce document sont le fruit des travaux de la commission

Plus en détail

SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE

SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE Gamme complète 2015 France Active bénéficie du soutien de FAG Créateur, repreneur d entreprise, entreprise solidaire ou association NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE

Plus en détail

Communauté Finance & Gestion Table ronde

Communauté Finance & Gestion Table ronde Communauté Finance & Gestion Table ronde Quand le réseau se met au service du financement Marie FAGUET notrepetiteentreprise.com Thierry BONNET - Finance Utile Pierre Henri SOLER UNILEND Pascal SANCHEZ

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

FCPR Mandarine Capital Solidaire

FCPR Mandarine Capital Solidaire FCPR Mandarine Capital Solidaire 1 Historique Depuis le 01/01/2010*, les entreprises proposant des Plan Epargne Entreprise à leurs salariés ont l'obligation d'inclure un FCPE Solidaire dans leur offre

Plus en détail

Guide des Financements Solidaires A destination des porteurs de projets de Vannes Agglo

Guide des Financements Solidaires A destination des porteurs de projets de Vannes Agglo Guide des Financements Solidaires A destination des porteurs de projets de Vannes Agglo Partenaires investisseurs Prêts Garanties bancaires Fondations et fonds de dotation Financements participatifs Ce

Plus en détail

Présentation d Helix international

Présentation d Helix international 31 ème Congrès international de l Ordre des Experts Comptable de Tunisie En partenariat avec «Développement économique : modèle et gouvernance de la décentralisation» Sfax, les 17 et 18 septembre 2014

Plus en détail

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du fonds OSER est un fonds de nouvelle génération réunissant des capitaux publics et privés:

Plus en détail

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE C o m m u n i q u é d e p r e s s e www.economie.gouv.fr C o m m u n i q u é d e p r e s s e Paris, le 15 février 2015 N 406 Le Titre

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE

CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE CREDIT COOPERATIF DOSSIER DE PRESSE PRESENTATION GENERALE Mars 2015 Contacts presse Crédit Coopératif Laurence Moret 01 47 24 83 37 Tiara de Cerval 01 47 24 83 47 presse@credit-cooperatif.coop Wellcom

Plus en détail

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES CONSTRUIRE UNE FINANCE ALTERNATIVE 1 Sommaire Table des matières

Plus en détail

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif Charte 22 avril 2009 l investissement responsable de la maif objectifs considération sur l investissement responsable les axes d engagement l investissement responsable de la maif /// Préambule La MAIF

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

Banque P opula l ir i e r R iv i es d e P ari r s Jocelyn Allaire

Banque P opula l ir i e r R iv i es d e P ari r s Jocelyn Allaire Banque Populaire Rives de Paris Jocelyn Allaire Financer le développement de l entreprise ISEG 24 juillet 2013 Bien préparer sa demande de prêt Présentation du projet : Convaincre d abord sur le projet

Plus en détail

«Coopérer pour entreprendre : de l expérience de Cap Services à la création d un réseau de promotion de l entrepreunariat collectif»

«Coopérer pour entreprendre : de l expérience de Cap Services à la création d un réseau de promotion de l entrepreunariat collectif» Article «Coopérer pour entreprendre : de l expérience de Cap Services à la création d un réseau de promotion de l entrepreunariat collectif» Dominique Giacometti Revue internationale de l'économie sociale

Plus en détail

PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE

PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE Vincent ARVIS, directeur Initiative Montpellier Mickaël LAPOSTOLLE, coordinateur régional Initiative Languedoc-Roussillon Partie 1

Plus en détail

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P)

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) Un Placement sur 8 ans minimum, Dynamique et Diversifié La réduction d ISF dépend du quota d investissement dans les

Plus en détail

L épargne SALARIALE, KéSAkO? L épargne SALARIALE SOLIDAIRE : TOUS GAGNANTS! FOCUS

L épargne SALARIALE, KéSAkO? L épargne SALARIALE SOLIDAIRE : TOUS GAGNANTS! FOCUS Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant dans des activités utiles à la création d emplois, de logements très

Plus en détail

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS)

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) 1/ Contexte Socio-économique global La BFS est née d'un double constat. D'une part, le parcours d'un créateur d'entreprise ou d'activité est difficile, particulièrement

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Axe 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur Conseil Régional Direction des Affaires Economiques Dates agréments CLS

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs n 7 > 4 avril 2014 info Sommaire > Droit fiscal : déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 - opérations particulières concernant les coopérateurs ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise

GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise, le Crédit Agricole Alpes Provence vous accompagne. UNE RELATION DURABLE, ICI, ÇA CHANGE LA VIE www.ca-alpesprovence.fr

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires. Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010

Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires. Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010 Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010 Sommaire 1. Définition des «fonds solidaires» et des entreprises solidaires

Plus en détail

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO NOVEMBRE 2010 L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs de l AFD l et d OSEO Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France Communiqué de presse Paris, le 20 novembre 2012 CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, gère dans

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M.

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. 09/02/2012. 1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr

Plus en détail

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires Rapport d activité 2014 Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires EN En 2014 3 668 emplois créés ou consolidés 907 projets accompagnés et 20,9 M mobilisés en Jean Jacques Martin Président

Plus en détail

Découvrez l univers d OTC Asset Management

Découvrez l univers d OTC Asset Management Découvrez l univers d OTC Asset Management PaulHenry Schmelck (60 ans) > Docteur en médecine Michel Gomart (50 ans) > HEC & Droit Xavier Faure (38 ans) > Polytechnique X Patrick de Roquemaurel (52 ans)

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Études des solutions de financement online. Dossier de presse Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination des dirigeants d entreprise Près de 6 000 aides

Plus en détail

Janvier 2011. Mode d emploi des prêts accordés aux structures d utilité sociale dans le cadre du Grand Emprunt national.

Janvier 2011. Mode d emploi des prêts accordés aux structures d utilité sociale dans le cadre du Grand Emprunt national. Associations s i o s : comment m bénéficier é i des apports p financiers n i du programme r m investissement i s s e e n t d avenir (PIA)? Mode d emploi des prêts accordés aux structures d utilité sociale

Plus en détail

EN ACTION. La lettre des actionnaires MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE

EN ACTION. La lettre des actionnaires MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE JUIN EN ACTION La lettre des actionnaires eurazeo.com Numéro AG spécial L Assemblée Générale d Eurazeo s est tenue le 6 mai dernier et a réuni près de 300 actionnaires. MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT

Plus en détail

Latham & Watkins Département Tax. des investisseurs

Latham & Watkins Département Tax. des investisseurs Numéro 360 14 Janvier 2004 Client Alert Latham & Watkins Département Tax La loi de finances pour 2004 ainsi que la loi pour l Initiative Economique votée l été dernier prévoient de nombreuses mesures en

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

Les SCOP et les coopératives d activités en Ile de France :

Les SCOP et les coopératives d activités en Ile de France : Direccte ÎLE-DE-FRANCE Direc on régionale des entreprises, de la concurrence, de la consomma on du travail et de l emploi études sectorielles Les SCOP et les coopératives d activités en Ile de France :

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET SELECTION D UN GESTIONNAIRE D UN FONDS PROFESSIONNEL DE CAPITAL INVESTISSEMENT CIBLANT LE DOMAINE DES MATERIAUX

APPEL A MANIFESTATION D INTERET SELECTION D UN GESTIONNAIRE D UN FONDS PROFESSIONNEL DE CAPITAL INVESTISSEMENT CIBLANT LE DOMAINE DES MATERIAUX Pôle Entreprises Service Accompagnement et Projets d entreprises APPEL A MANIFESTATION D INTERET SELECTION D UN GESTIONNAIRE D UN FONDS PROFESSIONNEL DE CAPITAL INVESTISSEMENT CIBLANT LE DOMAINE DES MATERIAUX

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur l innovation

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail