Actions collectives et de branches. Exemples d actions financées par le FACT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actions collectives et de branches. Exemples d actions financées par le FACT"

Transcription

1 Actions collectives et de branches. Exemples d actions financées par le FACT 1. Actions collectives CRESS Aquitaine Cible : 8 structures associatives de l économie sociale et solidaire Région : Aquitaine La CRESS d Aquitaine propose, en collaboration avec les partenaires sociaux, la CRAM Aquitaine, l ARACT, Uniformisation et DDTEFP 33, une formation action sur la gestion des risques professionnels et un dialogue social dans le secteur de l aide à domicile. L objectif général du projet est d obtenir une meilleure prise en compte des risques professionnels dans les structures d aide à domicile grâce à un dialogue social de qualité. Cette formation action est un projet de prévention des risques professionnels s accompagnant : - d un volet diagnostic/préconisation et mise en place d un plan d action - d un volet formation collective. La cible est 8 structures associatives d aide à domicile d Aquitaine avec plus de 10 ETP. Dans ces structures, les personnes participantes à la formation action seront : Les employeurs : dirigeants bénévoles ou directeurs/encadrants Les salariés via leur représentant et/ou référent en gestion des risques Objectifs particuliers : Réaliser un état des lieux des risques professionnels et du dialogue social pour chacune des structures Concevoir des outils et des méthodes pour réaliser la prise en compte des risques professionnels et développer une dynamique autour de l hygiène, sécurité et conditions de travail en s appuyant sur le Document Unique et le Plan d actions de Prévention de chaque structure Élaborer les outils et les méthodes permettant de développer le dialogue social dans ces structures Suivre et évaluer les actions issues des plans d actions et les mettre en œuvre Élaborer un référentiel de formation action à partir de l expérience menée. Indicateurs d évaluation : Formalisation de méthodes et d outils (exemples : questionnaires, grilles d analyse, document unique, plan d action ) permettant la prise en compte des risques professionnels et du dialogue social dans chacune des structures Enrichissement par les équipes des différentes structures du «Document Unique et du Plan d actions de Prévention» Mise en œuvre d actions de prévention préconisée Évaluation positive de la satisfaction concernant l atteinte des objectifs attendus des actions proposées (suppression ou réduction de la dangerosité des situations traités) Évaluation positive du renforcement du dialogue social (grille d évaluation) Formalisation d un référentiel de formation transférable, issu de cette action. Subvention attribuée : ,00 Clean Shaper

2 Cible : TPE spécialisée dans la fabrication de planches de surf (shaper) Région : Aquitaine Problématique : Risques chimiques & TMS En 2005 a été créée une Association, à l initiative d un shaper et de la chambre des Métiers et de l Artisanat des Pyrénées-Atlantiques. Son but est d aider les entreprises, spécialisées dans la fabrication de planches de surf à diminuer l impact de leur activité sur leur santé et l environnement dans le cadre d une véritable démarche de développement durable. Une étude a été réalisée par le Département HSE de l IUT de Bordeaux sur l évaluation des risques chimiques dans ce type d entreprises. Cette étude a permis de mettre en évidence plusieurs situations de travail susceptibles de contaminer les opérateurs, notamment lors de la phase de stratification et de provoquer des troubles musculo-squelettiques (TMS). L association va ainsi mettre en place une véritable démarche de prévention des risques chimiques et des TMS pour trouver des solutions adaptées à la taille, et aux moyens financiers des entreprises adhérentes. Les solutions et la démarche seront ainsi transférées à l ensemble des entreprises du secteur concerné pour pérenniser la fabrication artisanale des planches de surf. Prise en charge du projet par le FACT : (coût total du projet : ) Union d association Comité Commun - Santé et Bien Etre Cible : 10 établissements Sanitaires et Sociaux Région : Rhône-Alpes Problématique : prévention des risques Les établissements du secteur sanitaire, social et médico-social sont confrontés à des évolutions importantes concernant les prestations elles-mêmes et le public usager. Pour les personnels, les enjeux humains qui en découlent sont de plusieurs niveaux : - La professionnalisation liée à l évolution des métiers - Le recrutement et fidélisation du personnel - La gestion des âges, la pénibilité du travail et le maintien de la motivation professionnelle. La mise en place d une démarche d amélioration des conditions de travail peut permettre de trouver des réponses à ces enjeux. Cette démarche prendra appui sur une question centrale : quelle organisation du travail, quelles mesures de prévention, quel management vont permettre d améliorer à la fois la qualité des prestations offertes aux usagers et la qualité de vie au travail des salariés. Ce projet concerne 10 établissements médico-sociaux de la région Rhône-Alpes. Il sera financé par le FACT à hauteur de (coût total du projet ). Collectif 34 Cible : Etude : 4 crèches Diffusion d un guide à l ensemble des crèches du Département Région : Languedoc-Roussillon Problématique : Pénibilité Le secteur des crèches associatives de l Hérault a souhaité construire une dynamique collective à travers la création de la structure «Collectif 34». Cette association permet de travailler ensemble sur des enjeux partagés : enjeux de représentativité dans le contexte institutionnel, enjeux d évolutions de son environnement, enjeux liés à l organisation du travail au sein des structures. Dans le cadre d une démarche collective, des diagnostics ont été réalisés dans 8 structures par l Aract Languedoc- Roussillon et le Cabinet CAPAR 34. Ces diagnostics ont ouvert sur trois thématiques de travail : - Les questions de gestion et de financement

3 - Les questions de compétences et parcours professionnels, - Les questions de conditions de travail et d usure professionnelle. Il a été constaté que des problématiques de conditions de travail et de santé au travail sont transversales sur l ensemble des crèches : - Problématique d usure professionnelle, en lien avec l âge des salariés. Cela se traduit par : Quelques inaptitudes pouvant entraîner des licenciements faute de reclassement mis en œuvre, Des arrêts de travail pour maladies (problématiques de lombalgies essentiellement) bouleversant l organisation fragile des plannings, Plus fréquemment des plaintes, assez partagées, parfois traitées au coup par coup. - Une démarche d évaluation des risques professionnels - L existence dans plusieurs crèches de projets architecturaux, de réaménagement, déménagement ou encore de construction de locaux, qui constituent autant d opportunités d amélioration des conditions de travail des salariés, à conditions de réfléchir la conception comme telle, en prenant en compte les conditions de travail pour anticiper sur les conditions de travail futures. Les objectifs du projet sont de : - Mieux comprendre la problématique d usure professionnelle pour prévenir les situations handicapantes, en accompagnant deux structures : Identifier globalement les facteurs de risques à l origine des processus d usure professionnelle des salariés afin d identifier des leviers d action de prévention. Réfléchir collectivement à la question u maintien dans l emploi pour les salariés concernés. - Élaborer collectivement deux démarches d évaluation des risques professionnels transférables dans l ensemble des structures (deux crèches accompagnées sur la problématique de l usure professionnelle) : Construire une démarche adaptée Transférer des repères méthodologiques pour que chaque structure puisse s approprier la démarche. - Accompagner deux structures ayant des projets de conception architecturaux et en tirer des enseignements diffusables sur le réseau des crèches : Accompagnement de deux projets Élaboration de repères méthodologiques diffusables Rédaction d un guide méthodologique. Face à ces objectifs, un groupe de travail a été mis en place composé de représentants de crèches, de la Président du Collectif 34, du Conseil Général et animé par l Aract Languedoc-Roussillon. Il a été décidé la mise en œuvre d une action collective afin de mener à bien ce projet. Le groupe de travail a souhaité s entourer des compétences d un ergonome pour accompagner les démarches de 4 crèches et capitaliser sur des repères méthodologiques transférables aux autres. Le projet permettra de réaliser un document de synthèse sur : La problématique de l usure professionnelle : les facteurs liés à l usure professionnelle et les pistes de prévention La démarche d évaluation et de prévention des risques professionnels transférable dans les crèches Des repères méthodologiques sur la conduite de projets architecturaux au sein des crèches. La diffusion de ce guide sera réalisée en partenariat avec le service communication de la DRTEFP Languedoc-Roussillon. Au préalable, une phase d expérimentation du transfert du guide vers un échantillon de crèches sera réalisée. Prise en charge du projet par le FACT : (coût total du projet : ) Groupement des Entreprises pour la Santé au Travail (GEST 05) Cible :13 Crèches Région : PACA

4 Problématique : Prévention des risques liés aux facteurs psychosociaux Le secteur sanitaire et social est, concernant la thématique FPS, en première ligne. Cela pour plusieurs raisons. D une part, ses activités relèvent du domaine du service relationnel (santé, relation d aide ) potentiellement porteuses de stress, charge mentale, charge physique D autre part, il n a pas une forte culture managériale ni de prévention, ce qui renforce le «risque organisationnel». Enfin, la taille des structures et les ressources internes ne permettent pas toujours une avancée significative face à des problèmes complexes requérant une familiarisation avec la thématique et des compétences particulières. L ensemble de ces raisons conduisent à la pertinence de la réalisation d une action collective pour traiter de la problématique des risques liés aux facteurs psychosociaux. Dans le Département 05, il existe une réelle demande des entreprises du secteur sanitaire et social et où les préventeurs sont prêts à travailler ensemble. Le FACT soutiendra ce projet à hauteur de (coût global du projet ,40 ). URIOPSS LR Cible : 8 entreprises secteur Sanitaire & Social Région : Languedoc-Roussillon Problématique : Prévention des risques liés aux facteurs psychosociaux Les établissements sociaux et médico-sociaux (Maisons d Accueil Spécialisées, Instituts Médico Educatifs, Instituts Thérapeutiques Educatifs et Pédagogiques, ) sont confrontés à une véritable mutation (loi du 2 janvier 2002, décret sur les ITEP en 2005, loi du 11 février 2005 sur l orientation en faveur du handicap ). Ces évolutions ont pour conséquence une certaine forme de «malaise» vécu et ressenti par la plupart des salariés de différents métiers, de différentes fonctions. De nombreuses associations de ce secteur sont ainsi de plus en plus confrontés à la problématique des risques psychosociaux. L Aract a réuni ces établissements demandeurs, avec les partenaires sociaux lors d une journée de sensibilisation sur la prévention des RPS en mai Cette journée a permis de conforter l idée de développer une action collective dans le secteur médico-social sur la problématique de la prévention des RPS. Ce projet vise le développement d une démarche de prévention des RPS, adapté au secteur, et transférable à la majorité des établissements : Aide à l évaluation des risques psychosociaux par des acteurs extérieurs, Aide pour le passage de l évaluation à la prévention des RPS, Transfert des outils et méthodes à d autres établissements. À l issue du projet, un guide méthodologique d évaluation et de prévention des risques psychosociaux propre au secteur sera formalisé. Il sera diffusé dans les associations du secteur sanitaire et social et auprès des partenaires sociaux et institutionnels de la branche (UNIFAF, UNIFORMATION, USGERES, UNIFED, ). Ce projet sera porté par l URIOPSS, qui assure, grâce à ses missions, une observation intersectorielle des mutations et des politiques d action sociale et médico-sociale, ce qui lui permet d en identifier les enjeux e les perspectives de façon transversale. Le portage se traduira par une participation active de l URIOPSS, en articulation avec l ARACT Languedoc-Roussillon : Au comité de pilotage, Aux temps collectifs, A la phase de capitalisation et de transfert. Au total, ce sont 3 salariés de l URIOPSS qui contribueront particulièrement à la démarche (Directrice, Conseiller Technique «procjet/évaluation», conseillère technique «droit social/rh»). Le FACT soutiendra ce projet à hauteur de (coût global du projet ).

5 MECABOURG Cible : 15 entreprises secteur Mécanique, Métallurgie & Carrosserie Industrielle du bassin de vie de Bourg en Bresse Région : Rhône-Alpes Problématique : Prévention des risques professionnels MECABOURG, association pour le développement de la filière mécanique métallurgie, carrosserie industrielle du bassin de vie de Bourg-en-Bresse a pour objet de : Promouvoir, organiser et participer au développement de la filière en créant une véritable synergie entre les entreprises et les acteurs économiques de la filière et du territoire. Regrouper les entreprises de cette filière sur le territoire, initier et réaliser des actions collectives de tous types. Depuis plusieurs années, MECABOURG accompagne les entreprises de la filière dans des actions de progrès en matière de sécurité, d'environnement, de conditions de travail. Dans le prolongement de cette logique, MECABOURG souhaite engager un plan d'actions qui permettra d'accompagner de manière opérationnelle, dans un premier temps, une quinzaine d'entreprises sur le champ de la prévention des risques et de l'amélioration des conditions de travail. Les objectifs du projet sont les suivants : Identifier les chantiers prioritaires de progrès des entreprises en matière de prévention des risques et d'amélioration des conditions de travail. Engager un plan d'actions visant à traiter les situations les plus urgentes et les plus accessibles pour les entreprises. La démarche, basée sur une approche opérationnelle (résolution concrète de problèmes) et collective, devra permettre de : Pérenniser une démarche continue d'amélioration dans le premier groupe d'entreprises bénéficiaires. Favoriser le déclenchement d'une démarche d'amélioration dans les entreprises de MECABOURG qui n'auraient pas participé au premier groupe. Le FACT soutiendra ce projet à hauteur de (coût global du projet ,22 ). APST BTP 06 Cible : 8 entreprises du secteur du BTP Région : PACA Problématique : Prévention des TMS L'action collective, initiée par la DRTEFP PACA, consiste en la mise en œuvre d une démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) auprès d'entreprises volontaires du BTP du département des Alpes maritimes. L action collective des entreprises est portée et pilotée par un service de santé au travail : L APST 06 Elle s'inscrit plus globalement dans une démarche d'évaluation et de réduction de la pénibilité au travail, en particulier dans les secteurs sensibles comme celui du BTP. Ses objectifs sont de : Dégager la spécificité du risque TMS comme facteur de pénibilité au travail dans les métiers du BTP. Réduire le nombre de salariés exposés à ce risque.

6 Développer une gestion anticipée du risque TMS et une culture pérenne de prévention dans les entreprises en les aidant à évaluer le risque, à mettre en œuvre des actions de prévention et à structurer une démarche. Améliorer les conditions de travail afin de contribuer à une meilleure image des métiers du BTP. Dupliquer l'action (capitalisation et transfert d expérience) vers les entreprises du secteur (TPE et PME en particulier). La présente action s'inscrit dans les réflexions et les actions, réalisées et en cours, des acteurs départementaux. L'action associera différents acteurs : Les acteurs départementaux et régionaux au sein d'un Comité de Pilotage : DRTEFP, DDTEFP 06, APST BTP 06, OPP BTP, CAPEB, F BTP 06, ACT Méditerranée, partenaires sociaux départementaux. Les préventeurs, les médecins du travail, les représentants du personnel des entreprises participantes. Le FACT soutiendra ce projet à hauteur de (coût global du projet ). UNION DES MAISONS FRANCAISES Cible : Chantiers de construction de maisons individuelles de l'union des Maisons Françaises (TPE) Région : Centre Problématique : Prévention des Risques Professionnels L'Union des Maisons Françaises est une organisation professionnelle représentant les constructeurs de maisons individuelles travaillant dans le cadre législatif du contrat de construction du 19 décembre Ce contrat de construction,dont les dispositions sont d'ordre public, assure à l'accédant à la propriété une totale sécurité. Le constructeur, qui est un donneur d'ordre pour le compte du maître d'ouvrage, n'est donc pas tenu de remplir la mission «SPS» (Sécurité et Protection de la Santé) telle qu'elle apparaît pour la construction du bâtiment en général. Cette démarche est une démarche volontaire de la part des CCMI (Constructeurs de Maisons Individuelles) de la Région Centre. Le projet consiste en l'accompagnement d'un professionnel dans une démarche d'amélioration des conditions de travail sur les chantiers de construction de maisons individuelles de l'union des Maisons Françaises en Région Centre (8 Départements). Cette démarche de prévention est destinée à une majorité de TPE, peu sensibilisées à la sécurité, et où les conditions de travail sont difficiles et dangereuses. Une «charte» d'amélioration des conditions de travail et de vie sur les chantiers de construction de maisons individuelles a été signée en 2004 dans le département d'indre et Loire. Elle est pilotée par la Direction Départementale du Travail en association avec le service prévention de la CRAM et l'oppbtp. Le projet consisterait à étendre, ce même type d'initiative à l'ensemble des départements de la région Centre.

7 Le FACT soutiendra ce projet à hauteur de (coût global du projet ). CCI de Maine & Loire Cible : 10 entreprises de menuiserie industrielle Région : Pays de Loire Problématique : Prévention des TMS La filière menuiserie industrielle des Pays de la Loire, regroupe 43 entreprises sur les 5 départements de la région. Dans la continuité des actions déjà réalisées au sein de cette filière depuis 2005 (communication, promotion, recrutement, formation, amélioration continue, il est envisagé de mettre en œuvre une démarche structurée, visant à améliorer de façon pérenne les conditions de travail qui impliquerait les différents acteurs (Direction, Responsables, Salariés, Médecine du Travail). Ce projet a pour objectifs : 1/ Pour les entreprises : - Prévenir les risques de TMS dans une industrie où la part des manutentions est importante (produits personnalisés, volumineux et lourds) - Féminiser les postes de travail pour répondre aux besoins des entreprises dans les bassins d emploi où le taux de chômage est relativement faible (Vendée, Maine & Loire) - Renforcer les liens sociaux, valoriser les salariés - Renforcer la performance des entreprises pour que les indicateurs liés aux conditions de travail (absentéisme, productivité) s améliorent. 2/ Pour la filière Menuiserie Industrielle - Mobiliser, mutualiser et accompagner un groupe d entreprises dans ce projet - Communiquer sur les Menuiseries Industrielles, sur l ARACT et sur la prise en compte des conditions de travail dans ce secteur d activités porteur d emplois. Un communiqué de presse sera diffusé vers la presse locale pour valoriser l action de chaque entreprise. De même, sera diffusé un communiqué de presse auprès de la presse professionnel pour valoriser l action des entreprises, coordonnée par la Filière et avec le soutien de l ARACT. Le FACT soutiendra ce projet à hauteur de (coût global du projet ,60 ). BTP Santé Prévention Cible : TPE & PME de la branche Région : Rhône-Alpes TMS La problématique de la prévention des TMS est majeure pour l avenir de la branche du Bâtiment et Travaux Publics. À l heure actuelle, peu d études permettent d orienter des actions de préventions satisfaisantes dans les TPE / PME de cette branche qui constituent l essentiel des entreprises de ce secteur d activité. Ce projet vise deux objectifs : - Enrichir la connaissance de la perception de la problématique TMS auprès des chefs d entreprises artisanales du BTP. - À partir des connaissances accumulées, organiser des modes d actions et d interventions adaptées aux TPE par l intermédiaire des services de santé au travail, d actions collectives en partenariat avec les organisations professionnelles, de la mise à disposition de ressources sur le site internet de BTP Santé Prévention

8 Prise en charge du projet par le FACT : (coût total du projet ), soit 80 % du montant prévisionnel. CEEI Alimentec Secteur agroalimentaire Rhône-Alpes TMS L objet de cette action de branche ciblée vers le secteur de l agroalimentaire est de favoriser une meilleure prise en compte des risques liés aux conditions de travail, et plus particulièrement ceux qui sont susceptibles de déclencher des TMS. L originalité de la démarche est le rassemblement de deux types d entreprises intervenant dans le secteur : des industriels de l agroalimentaire d une part et, d autre part, des équipementiers partenaires de ces industriels. Ce qui les réunira dans ce projet sera l action pour la prise en compte des facteurs de risque dans les investissements et les projets industriels. L idée est donc de développer une stratégie d anticipation en prenant le mal à sa racine, c est-à-dire dès l avant-projet d investissement, et d accompagner les projets jusqu à leur réalisation complète. Pour répondre à cet objectif, il a été envisagé une action de branche qui rassemble deux types d entreprises : les unes participant au titre d investisseur (industrie agroalimentaire) et les autres participants au titre de fournisseurs (équipementiers de l agroalimentaire). Le FACT financera ce projet à hauteur de (coût total du projet ), soit 80 % du montant. CTDEC Industrie du décolletage (220 entreprises) Région : Rhône-Alpes Problématique : Risques Professionnels (CMR) Il s agit d un projet d un programme collectif régional en Rhône-Alpes visant à réduire fortement l utilisation effective de produits dangereux et polluants, à base de solvants, pour le dégraissage et le nettoyage de pièces dans les PME mécaniciennes. Les enjeux sont très importants, puisque cette problématique se pose dans pratiquement toutes les entreprises de mécanique, de décolletage et plus généralement de travail des métaux, avec des volumes importants, d autant que le nombre de lavage peut aller de 1 à 10 par pièce fabriquée. Cette étude a pour but de transférer les résultats vers le plus grand nombre d entreprises possibles, par différents types d action. Le projet ne se limite pas uniquement à des interventions de conseil, puisque un des buts est précisément de développer des outils pour améliorer ceux-ci, grâce à l aide de nombreux experts d organismes impliqués (CRAM, INRS, DRTEFP, DRIRE, CETIM). La cible visée est avant tout celle des entreprises du pôle de compétitivité Arve Industrie (environ 220 adhérents). Ce projet, est une opération pilote sur l action Haute-Savoie, qui sera ensuite déployée par un autre projet sur les autres départements de la région Rhône-Alpes et qui sera portée par le CETIM. L analyse du contexte, faite au niveau de la Haute-Savoie au cours de plusieurs échanges fin 2007 entre la CRAM 74, le SNDEC et le CTDEC, a incité ces premiers partenaires à envisager une étude commune, portée par le CTDEC, avec les objectifs suivants :

9 - Aider les entreprises à choisir un procédé de dégraissage répondant aux enjeux environnementaux et sanitaires, dans un contexte technico-économique de performance et de compétitivité. - Favoriser l émergence de sous-traitants locaux pour limiter le frein de l investissement, et les nuisances des petites installations non conformes ou mal maîtrisés. Rechercher et évaluer des procédés innovant, permettant à plus long terme de s inscrire dans un développement durable, en diminuant drastiquement l impact environnemental et sanitaire. Le FACT financera ce projet à hauteur de (coût total du projet ), soit 3,5 % du montant. UNIFAF Rhône-Alpes Etablissements adhérents à la Délégation Régionale Région : Rhône-Alpes Problématique : Prévention des risques liés aux facteurs psychosociaux Les instances paritaires d'unifaf constatent que de plus en plus de professionnels du secteur sanitaire, social ou médico-social privé à but non lucratif expriment un mal être dans l'accomplissement de leur mission. De la simple expression d'un «ras-le-bol», d'une démotivation, jusqu'à l'épuisement professionnel et ses atteintes physiques et mentales parfois graves, en passant par le turn-over, les manifestations de la souffrance au travail sont multiples, plus ou moins visibles, prises en compte différemment suivant les institutions. La délégation UNIFAF Rhône-Alpes a décidé de mettre en place une action prioritaire nouvelle en 2008 et 2009, pour mobiliser les établissements de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale à but non lucratif autour de la question et les outiller pour prévenir et gérer les situations de souffrance au travail. Le projet sera articulé autour de trois phases : 1/ Une phase de sensibilisation ouverte à tous les adhérents pour démystifier le problème et présenter un projet de formations-actions. 2/ Trois sessions de formations-actions pour des salariés (2 par établissements un cadre et un IRP -, soit 48 salariés et 24 établissements), identifiés par leurs structure comme moteurs pour expérimenter des démarches de mise en œuvre de processus de prévention et de gestion des situations de souffrance au travail au sein de leur établissement. Dans ce cadre, il s'agira : De comprendre le phénomène de la souffrance au travail, de mieux l'appréhender et le prévenir collectivement et institutionnellement. D'analyser la situation de son établissement en matière de prévention des risques,notamment psychosociaux, au regard des exigences réglementaires. De développer une capacité d'analyse des situations de souffrance au travail et d'expérimenter des outils pour les identifier. De repérer les conditions favorables à la mise en œuvre d'une dynamique de prévention dans une institution. D'élaborer des plans d'actions pour prévenir les situations de souffrance au travail, et améliorer les conditions de travail en repérant des pratiques de gestion collective et des réponses institutionnelles à apporter face à ces situations. Cette étape sera conduite en étroite collaboration avec les directions et les CHSCT des établissements concernés puisqu'elle devra donner naissance à des plans d'actions concertés.

10 3/ Une phase de capitalisation-démultiplication, à l'issue des trois actions-pilotes, avec la conception, avec les participants, d'un dossier thématique, présenté lors d'une journée de diffusion ouverte à tous les adhérents. Le FACT financera ce projet à hauteur de (coût total du projet ), soit 38 % du montant.

11 2. Actions de Branches Prévention des risques professionnels CAPEB PACA Corse Cible : 100 entreprises : Chefs d entreprises et salariés de la filière bois Secteur : Filière bois Ce projet s inscrit dans la continuité d une opération régionale menée en partenariat par l UR CAPEB PACA et la Chambre Régionale des Métiers et de l Artisanat PACA qui se base sur le constat suivant : - Les risques liés aux poussières de bois sont importants pour les travailleurs exposés (celles-ci sont classées cancérogènes) - Depuis le 30/06/2005, les ateliers de menuiserie doivent avoir mis en place les moyens techniques pour limiter à 1mg/m le taux d exposition professionnelle aux poussières de bois. - Les causes d une mauvaise aspiration sont les suivantes : capots de captation non appropriés, réseau d aspiration mal étudié, vitesse de l air insuffisante, tuyauteries souples usées, filtres laissant passer les particules fines - Entre 2003 et 2004, l inspection du travail a mené une action spécifique de contrôle dans certains départements, liée aux poussières de bois dans les menuiseries, dont les résultats n étaient pas à la hauteur des nouvelles réglementations à venir. L objectif de l action collective menée était donc d accompagner les entreprises dans la mise en conformité et le maintien des taux d empoussièrement afin de réduire au maximum l inhalation des poussières de bois dans les entreprises de la filière. Réduire l exposition aux poussières Réduire les concentrations de poussières Utiliser des protections individuelles 130 entreprises ont été accompagnées dans cette opération entre 2006 et Cependant, le taux d entreprises touchées à ce jour reste encore faible, et la DRTEFP prévoit de relancer une campagne régionale de contrôle. Il faudrait donc proposer un accompagnement encore plus adapté aux entreprises artisanales afin d en toucher un maximum. Objectifs du projet L objectif global à ce jour est donc de capitaliser les efforts menés lors de l opération collective menée entre 2006 et 2008 pour développer une nouvelle campagne auprès des entreprises artisanales de la filière bois non touchées. Plus concrètement, le projet propose d aller à la rencontre des artisans menuisiers afin de les sensibiliser aux risques d expositions professionnelles aux poussières de bois. Subvention attribuée : ,00

12 3.2 - Prévention des Risques Psychosociaux CGPME Vaucluse Cible : ensemble des entreprises adhérentes Secteur : Tous secteurs La CGPME Vaucluse souhaite sensibiliser et mobiliser l ensemble de ses entreprises adhérentes à la problématique des risques psychosociaux. Dans ce cadre, la CGPME Vaucluse : Réalisera, dans un premier temps, un audit auprès de dix entreprises, représentatives du tissu économique vauclusien afin de préconiser des plans d actions, et assurera un suivi pérenne des entreprises participant à l action. Dans un second temps, elle concevra une plaquette d information et de sensibilisation sur les facteurs psychosociaux destinée à ses entreprises adhérentes. PROTOCOLE D ACTION 1 / Audit auprès de 10 entreprises But : réalisation d un pré-diagnostic à caractère collectif sur les enjeux sociaux et économiques. Prise en compte de chaque situation sous les aspects organisationnel, technique et humain. Objectif : en accord avec la Direction, constituer un groupe de projet pour mener et suivre la démarche. Rassembler les données existantes (indicateurs RH, données économiques, rapport annuel de la médecine du travail). S immerger dans l entreprise pour observer, écouter, interviewer. Analyser les conditions et l organisation du travail ainsi que le management et la relation entre les personnes. 2 / Animation de quatre journées d ateliers a) Réunion de préparation avec les acteurs locaux de la santé au travail (médecine du travail, CRAM, Acte Méditerranée, psychologues et inspecteurs du travail). b) Réalisation des ateliers avec la participation des chefs d entreprise et les personnes cidessus. Atelier 1 : définitions courantes (charge mentale, souffrance au travail, stress, harcèlement moral) Atelier 2 : les outils d évaluation Atelier 3 : démarches de prévention Atelier 4 : plan d actions 3 / Restitution et préconisation aux entreprises auditées (une demi-journée par entreprise) Mise en place du plan d actions avec le groupe de projet Création d un baromètre des indicateurs choisis afin de suivre et pérenniser l action réalisée 4 / Réalisation d un document de communication destiné aux entreprises adhérentes Subvention attribuée : ,00

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle,

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle, Des secteurs professionnels et des territoires investis sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail L Serge DELTOR Directeur de l ARACT LR Délégué régional de l ANACT Aider les secteurs

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail PROJET RÉGIONAL 2015-2017 Prévention des risques professionnels et santé au travail 1 CONTEXTE : PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS En application de l accord, signé le 22 octobre 2013, relatif à la

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

LE PLAN D ACTIONS RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE :

LE PLAN D ACTIONS RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE : La prévention des risques professionnels et l amélioration des conditions de travail LE PLAN D S RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE : Un outil au service des entreprises et des salariés Dans

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Note de synthèse 2012

Note de synthèse 2012 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de

Plus en détail

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire :

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire : 2 Sommaire : INTRODUCTION / PRESENTATION La GPEC, pourquoi?... 3 La GPEC, c est quoi?... 4 La GPEC, comment?... 5 Les objectifs du guide... 6 Comment utiliser ce guide?... 7 LE GUIDE D AUTODIAGNOSTIC Projet

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

ÉVALUATION ET PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS (EPRP) ET PLURIDISCIPLINARITÉ.

ÉVALUATION ET PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS (EPRP) ET PLURIDISCIPLINARITÉ. ÉVALUATION ET PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS (EPRP) ET PLURIDISCIPLINARITÉ. PAR DIDIER BONNIN Didier BONNIN Ergonome conseil, Représentant du SNCE (Syndicat National des Cabinets conseils en Ergonomie)

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi*

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi* Dr CROUZET 12/10/2012 SMTMP / RESACT Préambule Le chainon manquant Missions des SSTi* La Fiche d Entreprise (revisitée) Obligations des employeurs? Page 6 de la circulaire du Document Unique, du 18 avril

Plus en détail

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea RPS QVT risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL l expertise obea RPS QVT l expertise obea Spécialiste des projets de transformations RH et Managériaux, Obea travaille à vos côtés autour des différentes

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

RISQUE CHIMIQUE - CMR

RISQUE CHIMIQUE - CMR Mise à jour le 26/03/2012 AXE n : 1 AMELIORER LA CONNAISSANCE EN SANTE TRAVAIL OBJECTIF n : 2 DEVELOPPER LES OUTILS DE CONNAISSANCE ET DE SUIVI ACTION n : 5 Améliorer la connaissance sur les expositions,

Plus en détail

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention?

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? Intervenants : Santé sécurité au travail Fabrice BESNOUX, adjoint au directeur industriel Laurent HARDOUIN, membre du CHSCT PRIMEL Gastronomie

Plus en détail

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 Actualité du Service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional Carsat LR 9 H 00/9 H 30 - Actualité du service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

La qualité de vie au travail. comment bien mettre en œuvre l Accord National Interprofessionnel

La qualité de vie au travail. comment bien mettre en œuvre l Accord National Interprofessionnel La qualité de vie au travail comment bien mettre en œuvre l Accord National Interprofessionnel La qualité de vie au travail Un ANI pour Innover Vous avez entendu parler de l Accord national interprofessionnel

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

L évaluation des risques au travail

L évaluation des risques au travail L évaluation des risques au travail Un outil au service de vos politiques de prévention pour la santé et les RPS Connection creates value Le contexte Au cours des dernières années, la prise en compte des

Plus en détail

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques De la théorie à la pratique, l action de la CRAMIF Dominique Beaumont- Arnaud Asselin CRAMIF 18 octobre 2008 SFMW 1 CRAMIF Prévention des Risques Professionnels

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre dans les TPE-PME T e m p é r a t u r e Produits chimiques Horaires décalés Manutention de la pénibilité dans les TPE-PME 1 Préambule Suite

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH En introduction : référence au site rps.hypotheses.org Un questionnaire anonyme sera mis en ligne d ici peu. Un petit film

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Piloter la prévention des risques professionnels en EHPAD

Piloter la prévention des risques professionnels en EHPAD Secteur médicosocial Piloter la prévention des risques professionnels en EHPAD GUIDE MÉTHODOLOGIQUE Guide réalisé dans le cadre d un partenariat entre : CHORUM 2014 www.chorum-cides.fr Introduction Pourquoi

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural C.R.I.T.E.R. Languedoc-Roussillon (Siège social) Parc d Activités Le Millénaire Bruyère 2000 - Bat 1-650, rue Henri Becquerel 34000 MONTPELLIER

Plus en détail

Protocole d accord relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique

Protocole d accord relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique Axe 2 Dispositifs d appui à la démarche d évaluation et de prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

La prévention des Troubles Musculo-Squelettiques dans les entreprises de propreté et services associés

La prévention des Troubles Musculo-Squelettiques dans les entreprises de propreté et services associés La prévention des Troubles Musculo-Squelettiques dans les entreprises de propreté et services associés Secteur tertiaire et parties communes d immeubles Octobre 2009 Les regroupent un grand nombre de maladies

Plus en détail

Prévenir et gérer l absentéisme

Prévenir et gérer l absentéisme Prévenir et gérer l absentéisme Maroussia Krawec ARACT Ile de France UNION EUROPEENNE Fonds social Le réseau ANACT ARACT(s) ANACT + 26 ARACT L ARACT Île-de-France est une association paritaire avec : Une

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016

Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016 Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016 La Région Rhône-Alpes, l Etat, la CRESS Rhône-Alpes et la Caisse des Dépôts et Consignations ont souhaité s engager dans un troisième

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Dossier n 14 La connaissance au service de l action. Bulletin mars 2014

Dossier n 14 La connaissance au service de l action. Bulletin mars 2014 Dossier n 14 La connaissance au service de l action Bulletin mars 2014 Sommaire Préambule I Mieux connaître, une aide à la décision II Promouvoir la santé au travail III De la connaissance à l action

Plus en détail

PRATIQUE. Le prêt de personnel à but non lucratif, une forme atypique d emploi et de travail

PRATIQUE. Le prêt de personnel à but non lucratif, une forme atypique d emploi et de travail innovation sociale en rhône-alpes FICHE n 27 PRATIQUE MutualisER des ressources HUMAINES Le prêt de personnel à but non lucratif, une forme atypique d emploi et de travail Les mutations des entreprises

Plus en détail

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL DANS L ESS BAROMETRE 2013 QUALITE DE VIE AU TRAVAIL Synthèse des résultats 1 ère édition Février 2014 Baromètre CHORUM de la qualité de vie au travail dans l ESS www.chorum.fr 1 Edito En octobre 2013,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité. Communiqué

Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité. Communiqué Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité Communiqué Paris, le 14 janvier 2008 Lancement du site www.travailler-mieux.gouv.fr Le site qui répond à

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Réunion d information UDAF du Gard 23 mars 2015 Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Créée : MAJ : 24/06/2014 19/03/15 Sommaire 1 : UNIFAF 2 :

Plus en détail

PROGRAMME Prévention des TMS dans le Secteur de la Propreté

PROGRAMME Prévention des TMS dans le Secteur de la Propreté PROGRAMME Prévention des TMS dans le Secteur de la Propreté Démarche d accompagnement des entreprises de Propreté Démarche de sensibilisation des donneurs d ordre et architectes Page 1 sur 13 1. LES CHIFFRES

Plus en détail

CARSAT Club RPS. Mardi 18 octobre 2011. Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon

CARSAT Club RPS. Mardi 18 octobre 2011. Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon CARSAT Club RPS Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon Mardi 18 Nombre de contrôles et d'interventions en entreprise sur l'évaluation

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Gestion Participative Territoriale :

Gestion Participative Territoriale : !!" #!#$ # % #% Touiza Solidarité Evaluation ex post et externe Gestion Participative Territoriale : François Durand Consultant ITG Paris Foued Chehat Expert associé 1 Le cadre de l évaluation Le projet

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 PROJET SENIOR COMPETENCE Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 3. ACTIONS ET CALENDRIER DU PROJET...5 3.1. ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC (1 ER

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

Languedoc-Roussillon. Qualité du travail et de l emploi, un atout pour l Economie Sociale et Solidaire. Fiches pour l action

Languedoc-Roussillon. Qualité du travail et de l emploi, un atout pour l Economie Sociale et Solidaire. Fiches pour l action Languedoc-Roussillon Qualité du travail et de l emploi, un atout pour l Economie Sociale et Solidaire Fiches pour l action Octobre 2012 Sommaire Le point de vue des acteurs institutionnels La Région LR

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Aides à Domicile. Projet de prévention pour les. 10 juin 2010. Journée de la Santé au Travail Agen

Aides à Domicile. Projet de prévention pour les. 10 juin 2010. Journée de la Santé au Travail Agen Comité Interentreprises pour la Santé au Travail de Lot-et-Garonne Projet de prévention pour les Aides à Domicile 10 juin 2010 Journée de la Santé au Travail Agen 1 Plan de l'exposé Avant-propos sur cette

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations 11ème Université Interprofessionnelle Mercredi 25 septembre 2013 Espace Tête d Or - Villeurbanne Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations Atelier n 1 Audit social et diagnostic

Plus en détail

Résolution générale de l Union Régionale interprofessionnelle CFDT Rhône-Alpes 2012-2016

Résolution générale de l Union Régionale interprofessionnelle CFDT Rhône-Alpes 2012-2016 Résolution générale de l Union Régionale interprofessionnelle CFDT Rhône-Alpes 2012-2016 Une CFDT Rhône Alpes rassemblée, efficace, proche des salariés, offensive dans un monde en mutation CFDT en Rhône-Alpes

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité 15 mai 2014 Intervenantes: Emmanuelle Paradis, Chef de projet Préven#on et santé au travail CHORUM - CIDES Carole Hazé, Responsable

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises Avis d expert Marc Koffi, Responsable de SIGMA-RH France Le Document Unique : une obligation légale des entreprises En France, le Document Unique (ou Document Unique de Sécurité - DU ou DUS), a été introduit

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail