LE TRIAC. - Amorçage Particularité (mode de déclenchement ) Paramètres identiques aux SCRs STRUCTURE. Ctl

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE TRIAC. - Amorçage Particularité (mode de déclenchement ) Paramètres identiques aux SCRs STRUCTURE. Ctl"

Transcription

1 LE TRIAC Srucure Caracérisiques saiques : - Ideniques aux SCRs - Pariculariés Caracérisiques dynamiques : Applicaions - Amorçage Paricularié (mode de déclenchemen ) Paramères ideniques aux SCRs - Blocage Pariculariéau blocage STRUCTURE Anode 1 () ae () Th2 Cl Th1 Anode 2 () Thyrisor 1 Thyrisor 2 Symbole Le riac peu êre assimilé à l'associaion de 2hyrisors en aniparallèle. Th1( ) e Th2( ) Il n'exise qu'une seule élecrode de commande: circui de commande simplifié. Le déclenchemen (fermeure) peu se faire par un couran de gâcheeposiif ou négaif quelle que soi la polariéde. 1

2 CARACTERISTIQUES STATIQUES CARACTERISTIQUES STATIQUES Paramères liés à la srucure Thyrisor I A On uiliseles mêmes symboles que pour les hyrisors. Paramères (éa bloqué ): VDRM : Tension max en direc à l'éa bloqué IDRM : Couran de fuieà VD = VDRM (à Tj=25 C e TJ=TJMax ) VRRM : Tension max en inverse IRRM : Couran de fuieà VR = VRRM (à Tj=25 C e TJ=TJMax ) VBO + e - : Tension de reournemen (Breakover volage) IBO + e - : Couran de reournemen VRRM IDRM IRRM VDRM IBO+ V VBO+ Les riacs acuellemen fabriqués on des enues en ension qui von de 400V à 1200V Paramères (éa passan): IT(RMS) : Couran RMS ou Tj donné ITSM : Couran de surcharge maximal (10 à 100 fois IT(RMS)) i². : Peres Joule maximales (dimensionnemen fusible de proecion) VTM : Chue de ension max, pour les 2 sens de conducion, à ITM donné Vo & Rd : Expression linéaire pour approcher la chue de ension e les peres de conducion 2

3 OUT CARACTERISTIQUES STATIQUES Spécificaion au reournemen pour les ACS I Turn -on by overvolage VAC + VPP R L IOUT OUT V DRM V CL V VOUT COM AC LINE & SURE VOLTAE ENERATOR VOUT > 0 IOUT (2 A/div) IOUT MAX= 10A OUT Vz = diout/d = 50 A/µs VOUT (200 V/div) COM Time(200ns/div) CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Amorçage 3

4 CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Les 4 quadrans d amorçage polariy + + Ig(-) Q2 Q1 Ig(+) polariy - - Ig(-) Q3 Q4 Ig(+) Polarié par rappor à Q1 + + Q2 + - Q3 - - Q4 - + CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Paramères liés à la srucure Thyrisor RL +/ - +/ - ae generaor Rg I V IA Va On uilise lesmêmes symboles que pour les hyrisors. Paramères: IT : Couran minimum pour amorcer le Triac (spécifié en max) VT : Chue de ension enre IT VD : Tension max sans amorcer le riac (spécifié en min) di/d : Taux de croissance maximal du couran à l amorçage (50 à 200 A/µs) IL + e - : Couran de verrouillage (Laching) IH + e - : Couran de mainien (Holding) d : Temps de reard à l amorçage (enre 50% de I e 10% de IA) r : Temps de monée du couran (enre 10% e 90% de IA) Les emps de commuaion spécifiés son ceux liés au quadran le plus len. Le d es voisin de 0.5 µs pour un couran de gâchee > 5.IT Le reard oal à l amorçage (g = d + r) es inférieur à 2 µs (négligeable pour les applicaions 50 Hz). 4

5 CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Couran de gâchee & Quadran Le couran de gâchee dépend du quadran considéré : - IT Q1 es le plus faible. - IT Q2 e Q3son rès voisins e sensiblemen plus élevés queit Q1 (+ 20 à 50%) - IT Q4 es le plus imporan ( 1.5 à 2fois IT Q1) On rouve sur lemarché des riac dis "sensibles": IT de 3mA à 5mA / 10mA (suivan les séries ) e des riacs "sandard": IT : 25mA, 35 ma e 50mA Pour amorcer correcemen un riac il fau injecer un couran I >> IT: REMARQUE : On recommande au moins2 foisla valeur spécifiée La plupar des nouveaux riacs ne peuven pas êre déclenchés dans le 4ème quadran (Séries "Snubberless e ACS ) Cee modificaion de la srucure perme demeilleures performances en commuaion à l'ouverure. CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Couran de laching versus Quadran & sensibilié 60 IL = f (Ig) IL (ma) Q2 Q3 Q I ( ma) Ex : BTB16 600CW Triac 3 Quadrans 16 Amp. 600V - IT=50mA Valeurs ypiques Le couran d'accrochage augmene légèremen avec le couran de gâchee. On rerouve à peu près les mêmes considéraions que celles fai sur l IT en foncion du Quadran (IL plus aible pour Q1). Le couran de Laching, e sa dépendance avec le quadran, dépend surou de la echnologie. 5

6 CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Blocage CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Risque de réamorçage au blocage IT VT (di/ d)c (dv/d)c A l ouverure au zéro de couran (I = 0), il y a conjoncion de deux phénomènes: 1) Recombinaison: présenced un couran inverse de recombinaison (+/ - imporan selon le Ih, la Tj, ec.) 2) Couran capaciif: lié au dv/d négaif réappliqué aux bornes du Triac. Ces 2 phénomènes peuven créer un couran négaif supérieur au IL du Thyrisor de l alernance suivane. Dans ce cas, il y a réamorçage inempesif du Triac (risque de conducion permanen). LOAD IT Le risque de déclenchemen inempesif augmeneavec : 1) Ledi/d à la commuaion (di/d)c: plus il es for, plus la quanié de charges sockées dans la srucure, avan l ouverure, es imporane e donc le couran de recouvremen aussi. 2) LedV/d à la commuaion (dv/d)c VT La capacié de blocage (di /d)c des Triacs es donc spécifié: - pour un (dv/d )c donné - ension max réappliquée - Tj max (risque plus élevé) 6

7 r L riac IT Charge résisive CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Influence de la charge sur l ouverure IT V line Load Charge inducive C (di/d)c (di/d)c VT (dv/d)c line volage VT (dv/d)c line volage La pene du couran au passage àzéro es fixée par la charge: ( di / d) C = 2 IRMS ω Le couran es en phase avec la ension d'alimenaion. La pene de la ension réappliquée es celle de la ension seceur: ( dv/ d) C = 2 VRMS ω La pene de la ension réappliquée es liée au faceur de puissance de la charge, e de la rapidié de la charge de la capacié du riac à ravers la charge. On peu l approximer par: ( dv / d) C = 2 V RMS sinϕ 1 L C CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES Limiaion du (dv/d)c load ic R C r L r L riac V line Load R = V line Load C C Triac seul: Le (dv/d)c es limié seulemen par la capaciépropre deriac. La faible valeur de cee capacié(quelques dizaines de pf ) condui à des (dv/d)c pouvan aeindre 50 à 100 V/µs. VM La commuaion dans ces condiions n'es possible qu'avec les riacs 3-Quadrans" ou Snubberless. Va Avec Snubber : On réaliseun circui oscillan amori avec la charge inducive e le réseau auxiliairerc. On peu ainsi conrôler la penede la ension réappliquée aux bornes du riac, (dv/d)c, ainsi que lasurension VM. (dv/d)c 7

8 CARACTERISTIQUES DYNAMIQUES (di /d)c criique foncion du (dv/d)c (di/d)c 100 A/ms #2 10 (di/d)c 2 (di/d)c 1 1 # (dv/d)c V/µs Pour racer cee courbe caracérisique d'un échanillon on pore sur le graphique les valeurs du (di/d)c qui provoquen le réamorçage sponané du riac pour différenes valeurs du (dv/d )c. On remarque que, pour cerains ypes, le (di/d)c criiquevarie peu avec le (dv/d )c ( ex. #2, SNUBERLESS). APPLICATIONS 8

9 APPLICATION Deux modes de foncionnemen ( I ) ( II ) Conrol signal OFF ON Conrol signal Load curren Load curren δ φ ON / OFF conrol (Relay replacemen) Phase conrol (for lighing and moor speed conrol) DOMAINES D'APPLICATION Elecroménager - Machines à laver - Réfrigéraeurs - Aspiraeur - Four Micro -ondes - Cuisinière - Pei élecroménager Eclairage - radaeur de lumière (dimmer - Sarer lampes à décharge HVAC (Heaing Venilaion Air condiioning) - Chauffage élecrique / Chauffe eau - Venilaeur - Air condiionné TV -Equipemen de bureau - Commuaeur auomaique V - Limeur de couran d'appel (SMPS) - Circui de démagnéisaion - Phoocopieurs Indusriel - Relais Saiques ( Auomae programmable, disribueurs,...) - Conrôle de moeurs - Soudure à l'arc 9

10 RADATEUR DE LUMIERE ( Lampe à incandescence ) AC Line TRIAC DIAC - Commande en angle de phase - Filre LC obligaoire pour réduire les perurbaions radioélecriques (Norme EN55015, 150KHz -30MHz) Conraine sur le riac : - Surcharge en couran - Commande en Q1 e Q3 - IH faible pour évier les problèmes de flickering CONCLUSION A reenir... Domaine privilégié : basse fréquence, haue ension (> 600 V) Faible chue de ension Faible coû Inérê d uilisaion Fore capacié en couran Amorçage par une impulsion de couran (srucure vérouillée) Tenue en ension alernaive Faiblesse (par rappor aux hyrisors): Risque de réamorçage (di/d C ) Avanage (par rappor aux hyrisors): Une seule gâchee pour commander les 2 alernances 10

11 BACK-UP DECLENCHEMENT Q1 ( + + ) () V+ () () Le déclenchemen se fai exacemen commepour un hyrisor: Le couran posiif de gâchee polariseen direc la joncion cequi amorcele hyrisor. 11

12 DECLENCHEMENT Q2 ( + - ) () V - () + + () - Le couran de gâchee circule de vers cequi déclenche le hyrisor. Le couran de ce hyrisor polarise posiivemen la zone ce qui a pour effe l'amorçage du hyrisor principal (Th1). Le couran passe esseniellemen dans cee parie de la srucure e le "pei"hyrisor s'ouvre (IH). DECLENCHEMENT Q3 ( - - ) () V - () - () Il s'agi d'amorcer lehyrisor (Th2). Pour simplifier on peu admere qu'il es déclenché parsa gâchee d'anode (Base ) àravers le ransisor

13 DECLENCHEMENT Q4 ( - + ) () V + () + R1 () - L'amorçage de (Th2 ) es un peu plus "acrobaique". Le couran de gâcheede TH2es injecévia les ransisors (T3) e (T1') T3 T1' R2 T2 - T1 13

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

CONDITONNEMENT DU SIGNAL

CONDITONNEMENT DU SIGNAL I) Présenaion "La diode" CONITONNMNT U IGNAL La diode es un composan élecronique semi conduceur qui se compore comme un inerrupeur fermé quand elle es polarisée en direc e comme un inerrupeur ouver polarisée

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

LES THYRISTORS. - SCRs ( Silicon Controlled Rectifier ) - Triacs. - Diacs. Excellence in Power Processing and Protection P.

LES THYRISTORS. - SCRs ( Silicon Controlled Rectifier ) - Triacs. - Diacs. Excellence in Power Processing and Protection P. LES THYRISTORS - SCRs ( Silicon Controlled Rectifier ) - Triacs - Diacs SCR Structure - Schéma équivalent STRUCTURE 4 couches : K G A A A N P P N N N P A G P P N G K K modèle à 2 transistors G K Symbole

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Indusrielle ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures PROPOSITION DE BAREME Analyse du sysème Quesion

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statique CA Multi fonctions - 5 sélections de modes de fonctionnement: angle de phase, trains d ondes distribuées et

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max G. Pinson - Physique Appliquée Signaux périodiques A3-P / A3 - Mesurage des signaux périodiques ère parie : caracérisiques générales d'un signal périodique () 3 + 4 sin 5 max pp DC (ms) min () Signal arian

Plus en détail

La détection synchrone : application

La détection synchrone : application La déecion synchrone : applicaion (Anglais: lock-in amplifier) La cigale chane U IN () Mais il y a du brui + beaucoup de brui. U OUT () Quelle es l'ampliude du chan de la cigale? Commen exraire le signal

Plus en détail

Diode, thyristor : le redressement

Diode, thyristor : le redressement PAIE 11 FONCIONS 47, hyrisor : le redressemen La conversion d énergie appelée redressemen perme d obenir un couran unidirecionnel à parir d un couran alernaif sinusoïdal ne diode peu assurer cee foncion

Plus en détail

GENERATEURS DE HAUTE TENSION

GENERATEURS DE HAUTE TENSION ours de A. Tilmaine HAPITRE VII GENERATEURS DE HAUTE TENSION Les généraeurs de haue ension son uilisés dans : a) les laboraoires de recherche scienifique ; b) les laboraoires d essai, pour eser les équipemens

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

Nature de l information

Nature de l information Naure de l informaion PAGE : Siuaion : Parfois l informaion fournie par un capeur Tou Ou Rien (TOR) n es pas suffisane pour piloer l équipemen. Dans ce cas nous devons avoir recours à des capeurs e déeceurs

Plus en détail

-500 V. Figure 1 Figure 2

-500 V. Figure 1 Figure 2 DIODE EN COMMUAION : CALCUL D UN RADIAEUR On considère le montage de la figure qui utilise un redresseur de puissance de type BYX 66-6 (voir annexe) dans un régime de commutation. La tension e (t) qui

Plus en détail

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques CHAPITRE VII Les Converisseurs Analogiques Numériques Olivier Français, 2 SOMMAIRE LES CONVERTISSEURS À INTÉGRATION... 3 I LE CONVERTISSEUR SIMPLE RAMPE... 3 I.1 PRINCIPE... 3 I.2 PHASES DE FONCTIONNEMENT...

Plus en détail

Conversion Analogique Numérique

Conversion Analogique Numérique Sysèmes Numériques CAN Classe : TSTI2D S.I.N Conversion Analogique Numérique Pourquoi converir? De nos jours, nous uilisons énormémen d'appareils numériques pour la facilié de sockage e de raiemen. Les

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P

SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Description du produit Le relais à commutation analogique Solitron Midi 1-phase est un relais statique dont la puissance délivrée

Plus en détail

Électronique de Puissance Mardi 18 décembre 2012 EXAMEN 2

Électronique de Puissance Mardi 18 décembre 2012 EXAMEN 2 Élecronique de Puissance Mardi 18 décembre 2012 EXAMEN 2 ocumen auorisé : 1 feuille reco verso écrie à la main urée : 1h50 Exercice 1 : Circui de commande d un ransisor de puissance (25 ps) a) Éa des ransisors

Plus en détail

Montage sur profilé 35 mm. Molette de sélection et réglage Option mémoire amovible 45. Précautions d installation pour fibres optiques

Montage sur profilé 35 mm. Molette de sélection et réglage Option mémoire amovible 45. Précautions d installation pour fibres optiques Déecion de à 26 couleurs codées Alimenaion : 2 / 3 VDC Sorie : PNP Apprenissage Porée 27mm selon fibre Descripion : Ecrans/accès menus : - paramérage général - affi chage n couleur reconnue - sélecion

Plus en détail

17 Conversion de signaux Modulation de l énergie. Chapitre 17

17 Conversion de signaux Modulation de l énergie. Chapitre 17 Chapire 17 Conversion de signaux Modulaion de l énergie Perurbaion e compaibilié élecromagnéique INTRODUCTION 3 1. LES FONCTIONS DE CONVERSION 4 1.1. La commuaion 4 1.2. La emporisaion 15 1.3. L amplificaion

Plus en détail

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel AUTOMATISMES Freinage élecronique des Les variaeurs de viesse on beaucoup évolué ces dernières années, an en ermes de performance echnique que de coû. Cela leur a permis de conquérir de nouvelles posiions,

Plus en détail

Démarrage direct des moteurs

Démarrage direct des moteurs Page : sur 6. Problémaique Nous allons éudier la moorisaion d un malaxeur de faible puissance el que ceux uilisés dans les laboraoires de développemen de produis cosméiques. La faible quanié de produi

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

100% électricité. Relais temporisés modulaires série TM

100% électricité. Relais temporisés modulaires série TM 100% élecricié Relais emporisés modulaires série TM Relais emporisés modulaires Fixage à vis possible Grand logemen pour câbles OVATO Elecric enrichi sa gamme de relais emporisés élecroniques avec de nouveaux

Plus en détail

LES DIODES. I La diode à jonction. I.1 Constitution. Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1

LES DIODES. I La diode à jonction. I.1 Constitution. Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1 I La diode à jonction I.1 Constitution Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1 I.2 Caractéristique d'une diode Définition : c'est le graphique qui donne

Plus en détail

SEMIKRON. Thyristors : Données techniques

SEMIKRON. Thyristors : Données techniques SEMIKRON Thyristors : Données techniques Tension inverse de pointe non répétitive VRSM Valeur de crête maximale admissible de surtensions transitoires apparaissant accidentellement. Tension de pointe répétitive

Plus en détail

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis).

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis). ESTP TP1 nnée 2008-2009 PPLICTION 1 : POUTRES DROITES ISOSTTIQUES EXERCICE 1 On considère un pon en béon, de longueur 15 m, don la secion es une dalle en béon armé de largeur 5m e d épaisseur 0,9 m. Le

Plus en détail

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5 AMNAON CQ OMMA ) Généraliés... 3 ) es alimenaions linéaires... 5.1) chéma foncionnel... 5.2) ude de F1 : ransformaion ou abaissemen... 5.3) ude de F2 : edressemen.... 8.3.1) edressemen : Mono alernance....

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

Fonctionnement d une diode en courant alternatif monophasé

Fonctionnement d une diode en courant alternatif monophasé Fonctionnement d une diode en courant alternatif monophasé But: Montrer le fonctionnement d une diode à jonction PN en courant alternatif monophasé. Composants: Matériels: 1 résistance 1 voltmètre 1 diode

Plus en détail

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes PTSI PT AUTOMATIQUE des sysèmes Table des maières 1 LA CHAINE FONCTIONNELLE 1 1.1 STRUCTURE FONCTIONNELLE... 1 1.2 CHAINE D ENERGIE... 1 1.3 CHAINE D INFORMATION... 2 2 LES ACTIONNEURS 3 2.1 LES VERINS

Plus en détail

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012 Théorème de Cauchy-Lipschiz e applicaions Lefeuvre homas & Ginguené franck 30 mars 01 1 Table des maières 1 Théorème du poin fixe 3 1.1 Énoncé.......................................... 3 1. Démonsraion.....................................

Plus en détail

Démarrage direct des moteurs

Démarrage direct des moteurs Page : sur 6. Problémaique Nous allons éudier la moorisaion d un malaxeur de faible puissance el que ceux uilisés dans les laboraoires de développemen de produis cosméiques. La faible quanié de produi

Plus en détail

52, 102, 202. Électrovanne, Plastique

52, 102, 202. Électrovanne, Plastique Élecrovanne, Plasique Concepion Les élecrovannes 2/2 voies à commande direce disposen d'un élecroaiman enièremen moulé dans une pièce plasique qui agi sur la ige induie. Cee ige es reliée au clape par

Plus en détail

Multitension Multifonction

Multitension Multifonction érie 80 - Relais temporisés modulaires 6-8 - A Caractéristiques 80.01 80.11 80.21 Relais temporisés monofonction et multifonction 80.01 - Multifonction et multitension 80.11 - Retard à la mise sous tension,

Plus en détail

CS Conversion statique d énergie cours CS-2 Hacheur. Cours CS 2 TSI1 TSI2. La Conversion Statique d Energie

CS Conversion statique d énergie cours CS-2 Hacheur. Cours CS 2 TSI1 TSI2. La Conversion Statique d Energie Cours Cours CS 2 TSI1 TSI2 a Conversion Saique d Energie X Période Conversion saique DC DC : Hacheur série 1 2 3 4 5 Cycle 6 : CS Conversion saique d énergie Durée : 4 semaines X Objecifs Analyser Modéliser

Plus en détail

FONCTIONNEMENT AUTOMATE

FONCTIONNEMENT AUTOMATE FONCTIONNEMENT AUTOMATE IUT MULHOUSE Bernard Reeb foncionnemen auomae - 1/1 I. CONSTITUTION D'UN AUTOMATE Les auomaes son le plus souven de ype modulaire : une unié cenrale compléée d'un bac pou recevoir

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE Les différentes parties sont indépendantes et à l intérieur de chaque partie, de nombreuses questions sont indépendantes. Présentation Le système étudié est réalisé

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC Chapire VI - Les onduleurs - LES ONDULEURS Converisseurs DC/AC I- Inroducion : L éude va porer sur les onduleurs : monophasés, de ension :Source d enrée (DC) = Source de Tension Source de sorie (AC) =

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

4 Le courant électrique

4 Le courant électrique 4 Le courant électrique 4.1 La nature du courant électrique Expérience : Le circuit de la figure suivante n est pas fermé : A - + B - + V- 3000 V Figure.30 Transport d électrons On met alors en contact

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction La diode à jonction I Introduction La diode est le semi-conducteur de base. Son fonctionnement est assimilable à celui d un interrupteur qui ne laisse passer le courant que dans un seul sens. C est la

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux ECO434, Ecole polyechnique, 2e année PC 5 Flux de Capiaux Inernaionaux e Déséquilibres Mondiaux Exercice 1 : Flux de capiaux dans le modèle de croissance néoclassique Le modèle es en emps coninu. On considère

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3. Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Parie 1 - Secion 1.5 Reour aux bases de la phoographie Parie 1 L' EXPOSITIO Secion 1.5 Synhèse Exposiion Indices de Luminaion IL (EV) 1 Synhèse des valeurs Rappel des échelles normalisées des différens

Plus en détail

MISE EN FORME DES SIGNAUX

MISE EN FORME DES SIGNAUX h 5 MISE EN FORME DES SIGNAUX I) Mise en forme des signaux. 1.1) ircui ani-rebond R 1.2) ircui ani-rebond à bascule RS 1.3) TRIGGER de SHMITT - Réalisaion en circui MOS - Réalisaion à l'aide d'un AO. II)

Plus en détail

Analogie avec le transistor bipolaire : Grille = Base, Source = Emetteur, Drain = Collecteur.

Analogie avec le transistor bipolaire : Grille = Base, Source = Emetteur, Drain = Collecteur. MOS = Metal Oxyd Silicium 1 ) LES TRANSISTORS E-MOS : Il s'agit d'un transistor à effet de champ dont la grille est isolée du canal par un isolant. A l'état repos : sans alimentation de l'électrode de

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

SEANCE 1. Thème : «Comment sont branchés les appareils électriques à la maison?» Le secteur (arrivée près du compteur)

SEANCE 1. Thème : «Comment sont branchés les appareils électriques à la maison?» Le secteur (arrivée près du compteur) SEANCE 1 Thème : «Comment sont branchés les appareils électriques à la maison?» A l oral : Faire le parallèle entre : A la maison Le secteur (arrivée près du compteur) Les appareils électriques (TV, four,

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

9 fonctions sélectionnables Type de contact Relais 1 RT Transistor à collecteur ouvert. Modèle de base (78 mm) Modèle ultra compact (64 mm)

9 fonctions sélectionnables Type de contact Relais 1 RT Transistor à collecteur ouvert. Modèle de base (78 mm) Modèle ultra compact (64 mm) MINUTERIE DIGITALE MULTI FONCTIONS I Minuerie ergonomique DIN x mm Neuf modes de sorie couvren une large gamme d applicaions Tous les paramères son programmés à l aide de menus déroulans accessibles depuis

Plus en détail

Démarrage étoile triangle

Démarrage étoile triangle Dae: Page : sur 6 Démarrage éoile riangle Démarrage éoile riangle. Problémaique Lorsque la puissance des moeurs uilisés devien plus imporane (à parir d une peie dizaine de kilowas) l appel de couran au

Plus en détail

L oscilloscope numérique

L oscilloscope numérique L oscilloscope numérique Ce documen résume le principe de foncionnemen d un oscilloscope numérique e déaille les réglages possibles du modèle uilisé en séance de ravaux praiques. 1 Principe de foncionnemen

Plus en détail

avec Pour illustrer cette note, je joint des extraits de la documentation technique du constructeur.

avec Pour illustrer cette note, je joint des extraits de la documentation technique du constructeur. Les disjonceurs basse ension son en règle générale équipés de déclencheurs du ype magnéo-hermique. La courbe de déclenchemen d un disjonceur NT8H équipé d un déclencheur Micrologic.A es donnée dans le

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3.2 Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur CPG / ciences Indusrielles pour l Ingénieur C83 Les capeurs L CAPTUR Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique.

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique. Choix de radiateur 1. Echauffement Une élévation de température dépassant les limites permises, peut donner lieu à: - Un changement des caractéristiques du composant (dérive thermique). - Un changement

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES I Définition Le préactionneur électrique est un constituant de gestion de l énergie électrique fournie à l actionneur. Ils distribuent donc, sur ordre de la Partie Commande (située dans la chaîne information),

Plus en détail

CR-08 : Ordonnancement

CR-08 : Ordonnancement CR-08 : Ordonnancemen Loris Marchal, CR CNRS au LIP vague 1, 2? Ordonnancemen : une parie de la Recherche Opéraionnelle allocaion de ressources à des âches sous ceraines conraines dans le bu d opimiser

Plus en détail

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin.

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin. Formaion ESSEC Gesion de parimoine Séminaire i «Savoir vendre les nouvelles classes d acifs financiers» Produis à capial garani : méhode du coussin (CCPI) Origine de la méhode Descripion de la méhode Plan

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS Piloage, conrôle e comporemen des sysèmes - n 8 Page 1 MODULAION D'ÉNRGI, VARIAION D VISS I/ INRODUCION, DÉFINIIONS Cerains sysèmes nécessien, en exploiaion, une variaion de puissance. Celle-ci peu êre

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL LA BOBINE ET LE DIPOLE RL Prérequis 1. Cocher les ou la bonne réponse Un champ magnétique peut être produit par : un aimant permanant; un corps isolant un corps aimanté un fil de cuivre un solénoïde parcourue

Plus en détail

Démarrage étoile triangle

Démarrage étoile triangle Dae: Page : sur 6 Démarrage éoile riangle Démarrage éoile riangle. Problémaique Lorsque la puissance des moeurs uilisés devien plus imporane (à parir d une peie dizaine de kilowas) l appel de couran au

Plus en détail

Cahier technique n 202

Cahier technique n 202 Collecion Technique... Cahier echnique n 22 Les singulariés de l harmonique 3 J. Schonek Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés à l inenion des ingénieurs e echniciens

Plus en détail

1 er montage : ETUDE DU CIRCUIT 14538B : Objectifs : plage de temporisation que l on peut réaliser avec ce circuit : 10µs à 10s

1 er montage : ETUDE DU CIRCUIT 14538B : Objectifs : plage de temporisation que l on peut réaliser avec ce circuit : 10µs à 10s Care Synchronisaion de la commande de hyrisors, piloés par microconroleur, sur le réseau EDF : Eude de la foncion : déecion des passages par zéro Eude des monosables Objecifs : Comparer les performances

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail