SYMPOSIUM 11 et 12 juin 2015 KEDGE BUSINESS SCHOOL Campus de Toulon, France APPEL A COMMUNICATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYMPOSIUM 11 et 12 juin 2015 KEDGE BUSINESS SCHOOL Campus de Toulon, France APPEL A COMMUNICATIONS"

Transcription

1 SYMPOSIUM 11 et 12 juin 2015 KEDGE BUSINESS SCHOOL Campus de Toulon, France APPEL A COMMUNICATIONS L Apport des Communautés de Pratiques et des Réseaux de Pratiques dans les Organisations et dans les Villes Intelligentes Les Communautés de pratiques (CoPs) sont des groupes d individus informellement engagés autour d une expertise ou une passion partagée (Wenger, 1998, 2002, Amin, Roberts, 2008). Selon Wenger, les CoPs sont formées par des gens situés sur le même lieu et qui travaillent ensemble sur des pratiques communes. Les membres des CoPs s engagent dans un processus d apprentissage collectif (Jacob et al. 2009). Les CoPs ont été identifiées comme des véhicules efficaces pour soutenir le partage de connaissances basé sur la pratique. Plusieurs chercheurs et praticiens ont discuté le concept de communauté pour expliquer l apprentissage et le partage de connaissances à travers une variété de métiers tels que l assurance, la réparation des photocopieurs, la santé, la politique publique (Lave and Wenger, 1991; Wenger, 1998, 2002; Orr 1996; Brown and Duguid, 1991, Bate and Robert, 2002; Creplet et al. 2001; Lindkvist 2005). 1

2 Depuis de nombreuses années des communautés de pratiques (CoPs) émergent dans les organisations et sont cultivées (Cohendet et al. 2010). Ces communautés sont de véritables réseaux sociaux liant des individus installés sur le même lieu de travail. Elles sont caractérisées par un engagement mutuel, une entreprise commune et un répertoire partagé de ressources (Wenger, 1998). Dans ce type de communautés de pratiques des interactions sociales se développent entre les membres. Les membres créent ou adoptent tout au long de leur histoire des outils et des artefacts qui peuvent jouer le rôle d objets-frontière entre deux communautés situées sur des lieux différents (Goglio-Primard, 2010, Certains membres jouent aussi le rôle d acteurs-interface catalyseurs et fédérateurs pour consolider la confiance et pour faciliter le partage de connaissances entre différentes communautés de pratiques (Goglio-Primard and Crespin-Mazet, 2011). Dans un contexte de globalisation des marchés, la connaissance est souvent dispersée à travers différents lieux. Les organisations doivent faire face au challenge de comment organiser le partage de connaissances entre des unités dispersées géographiquement (Becker, 2001). Le développement de réseaux de pratiques (NoPs, Network of practices) plus larges connectant des acteurs dispersés géographiquement est souvent mis en place pour consolider les interactions et le partage effectif de connaissances autour de pratiques communes locales et nationales (Agterberg et al. 2010). Selon Agterberg et al. (2010), trois niveaux d encastrement permettent le partage effectif des connaissances entre acteurs dispersés géographiquement: - Encastrement du NoPs dans les pratiques locales : plus les connaissances partagées dans le réseau sont perçues comment importantes par les membres pour leurs pratiques locales de tous les jours plus ils sont motivés à partager leurs connaissances ; - Encastrement social du NoPs, par un ensemble de liens sociaux, dont l émergence ou la stabilisation sont permises par des outils (base de données, forums de discussions, guide ). Ces outils permettent aussi d identifier les acteurs travaillant sur des projets similaires, qui sait quoi et leur localisation ; - Encastrement organisationnel du NoPs : en conférant une légitimité à la fois aux acteurs des CoPs ainsi mises en réseau mais aussi aux acteurs et dispositifs organisés (groupe de travail ) soutenant le travail des NoPs. Cette légitimité leur permet d exercer un certain contrôle sur les connaissances qui circulent dans le réseau. 2

3 L action positive de ces communautés et réseaux de pratiques ne se limite pas aux affaires. Il est intéressant de dépasser le cadre des organisations et d analyser l apport de ces communautés et réseaux de pratiques dans les villes. En 2030, deux habitants sur trois vivront en ville. Cette concentration de personnes en ville crée à la fois des opportunités et des problèmes dans la gestion urbaine. Dans «Regards sur les communautés intelligentes» Divay et Charbonneau (2014), notent que «Dans le palmarès annuel de l Intelligent Community Forum, Québec et Montréal figurent dans les 21 premières places en Québec s est même hissée dans les sept premières en La publicité faite à ces classements a montré que le Québec, par ses municipalités et ses milieux de recherche-développement, participait pleinement à un large mouvement international de renouveau de la gestion urbaine. Cette nouvelle gestion se démarque par l exploitation du potentiel des nouvelles technologies de l information et des communications (TIC). L idée de ville intelligente n est cependant pas entièrement nouvelle. Elle s inscrit dans une tendance dominante des deux dernières décennies : l utilisation progressive et envahissante des TIC dans toutes les activités des municipalités (informatisation, géomatique, GPS, Internet, médias sociaux )». En effet, les technologies de l information et des communications ont fait émerger de nombreux projets de gestion urbaine avec des utilisateurs (citoyens) totalement partie prenante dans ces différentes actions. Le développement de ces projets a pour objectif d améliorer et de simplifier la vie des citoyens. Ainsi, pour devenir des communautés intelligentes, les municipalités actuelles devront développer de nouveaux services performants dans tous les domaines (Cohendet et al. 2011) (économie d énergie, transport et mobilité intelligente, habitat intelligent, réseaux d infrastructure). L intelligence est la capacité de développer ces nouveaux services par la collaboration de différents acteurs. On peut parler d intelligence collective (Divay, Charbonneau, 2014). Les municipalités fonctionnent de plus en plus comme des communautés intelligentes voire même comme des réseaux de pratiques liant des acteurs souvent dispersés géographiquement. Dans la création de ces villes intelligentes, la ville devient un lieu d interactions sociales entre différents acteurs (institutionnels, gestionnaires de réseaux d énergie, opérateurs de réseaux de transport, architectes, sociétés de services en informatiques.). La mise en place et la cultivation de ces réseaux de pratiques ont des effets positifs au service de la société civile. Le programme de l Union Européenne sur la région de la mer du Nord est un bon exemple. Il a pour objectif de faire de 3

4 cette région un meilleur lieu de vie, de travail et d investissements. Ce projet est la création d un réseau de pratiques regroupant des villes, des partenaires académiques (instituts de recherche) et des entreprises des technologies de l information et des communications pour développer et délivrer de meilleurs services aux citoyens et aux entreprises dans la région de la Mer du Nord (Deakin et Allwinkle, 2006). La notion de villes intelligentes en tant que fournisseurs de services électroniquement renforcés est devenue populaire avec les écrits de Graham et Marvin (1996) et Mitchell (2000). Les chercheurs ont exploré le potentiel des communautés de pratiques pour développer des modèles intégrés de services de e-gouvernement (e-government services : Curwwell et al. 2005, Lombardi et Curwell, 2005). Deux grandes thématiques seront donc abordées lors de notre symposium (ce qui n excluent pas toutes autres manières d interroger le sujet): 1 - Les mécanismes organisationnels qui permettent de favoriser l émergence de NoPs et les leviers qui soutiennent la continuité et la réussite de tels réseaux : Dans les organisations étendues géographiquement, le challenge de maintenir un réseau de pratiques effectif est primordial. De nombreux grands comptes dans le secteur des technologies de l information et des communications (Burger- Helmchen and Cohendet, 2011), dans le secteur de l énergie développent de véritables réseaux de pratiques spécialisés par compétences. En particulier dans le secteur informatique et télécommunications certaines entreprises intégrateurs systèmes soutiennent que la Gamification peut adresser ce challenge. La Gamification est le concept d appliquer une pensée conçue sur le jeu à des applications qui ne relèvent pas du jeu pour les rendre plus fun et plus engageante (Nicholson, 2012). Au-delà de ce concept de Gamification, de nombreux facteurs clés de succès des NoPs peuvent être analysés : -Compréhension des membres sur le sens du réseau de pratiques (pourquoi? Quelle valeur) -Engagement des managers (expliquer la valeur du réseau et supporter les bons comportements). -Engagement et confiance des membres (masse critique des membres et qualité du contenu) -Création d indicateurs de performance clés (KPI) (outils pour conduire les bons comportements dans le réseau). 4

5 2 - L apport des communautés de pratiques et réseau de pratiques dans la société civile. Les facteurs clés de succès des NoPs analysés du côté des organisations sont-ils transposables du côté de la société civile? De la même manière que les business units des organisations ont à apprendre les unes des autres, les villes et les pays ont à apprendre les uns des autres. Les communautés de pratiques et les réseaux de pratiques ont émergés dans les entreprises mais elles peuvent être aussi très bénéfiques dans la société civile. De nombreux facteurs clés de succès permettant l émergence et la continuité de ces CoPs et NoPs dans les villes peuvent être étudiés: -Créer des réseaux de pratiques sur des communautés existantes. L existence préliminaire de CoPs par exemple dans les quartiers facilite le partage de connaissances entre des citoyens dispersés géographiquement dans la ville. Les citoyens membres de ces CoPs ont déjà une culture du partage et une entreprise commune partagée. -Encastrer le réseau dans les pratiques locales des différents quartiers. Le lien du réseau avec les pratiques locales des citoyens est très important pour les engager à partager leurs connaissances. L usage du réseau doit être vu comme une opportunité pour accéder rapidement vers la bonne information. -Superviser le réseau et dédier des ressources. La définition des rôles et des responsabilités est très importante dans la réussite d un réseau global interconnecté à l échelle de la ville voire même à l échelle planétaire. Les organisations aussi bien que les villes et les pays doivent mutualiser leurs efforts pour identifier les opportunités. Les besoins d apprendre au-delà des frontières des organisations et au-delà des frontières des villes, des pays se développent (partenariat inter-organisationnel, partenariat inter-ville, partenariat inter-pays) (Cohendet et al. 2008). Les approches communautaires sont aussi bien au service des organisations que de la société civile. Références académiques Agterberg, M., Van den Hooff, B., Huysman, M., Soekijad, M. (2010), Keeping the wheels turning: The dynamics of managing networks of practice, Journal of Management Studies, vol. 47 no. 1, pp Amin, A., Roberts, J., (2008). Community, Economic Creativity, and Organisation, Oxford University Press, Oxford. 5

6 Bate, S.P., Robert, G., (2002). Knowledge management and communities of practice in the private sector: lessons for modernizing the National Health Service in England and Wales. Public Administration 80 (4), Becker, M.C. (2001). Managing Dispersed Knowledge: Organizational Problems, Managerial Strategies and their Effectiveness, Journal of Management Studies, 38, Brown, J.S. and Duguid, P. (1991). Organizational learning and communitiesof-practice: Toward a unified view of working, learning and innovation. Organization Science, 2, Burger-Helmchen, T., Cohendet, P.; (2011) «User Communities and Social Software in the Video Game Industry», Long Range Planning, Vol. 44, nos 5-6: Cohendet, P., Grandadam, D., Simon, L. (2008) «Réseaux, communautés et projets dans les processus créatifs», Management international, Vol. 13, no 1, Automne 2008, p Cohendet, P., Llerena, P., Simon, L.(2010) «The Innovative Firm: Nexus of Communities and Creativity», Revue d'économie industrielle, Nos : Cohendet, P., Grandadam, D., Simon, L.; (2011) «Rethinking Urban Creativity: Lessons from Barcelona and Montreal», City Culture and Society, Vol. 2, no 3: Creplet, F., Dupouet, O., Kern, F., Mehmanpazir, B., Munier, F., (2001). Consultants and experts in management consulting firms. Research Policy 30, Curwell, S., Deakin, M., Cooper, I., Paskaleva-Shapira, K., Ravetz, J. and Babicki, D. (2005) Citizens expectations of information cities: implications for urban planning and design, Building Research and Information, 22, (1): Deakin, M and Allwinkle, S. (2006) The IntelCities community of practice: the e-learning platform, knowledge management system and digital library for semantically-interoperable e-governance services, International Journal of Knowledge, Culture and Change Management 6, (3): Divay, G and Charbonneau E. (2014) La municipalité, le ferment d une «ville intelligente» in «Votre ville est-elle Smart?», Le sablier, Vol 21, N 1 : Goglio-Primard K. (2010) "Le rôle d un système communautaire, objet-frontière entre deux communautés de pratique d ingénieurs développement», Gestion 2000, p Goglio-Primard K., Crespin-Mazet F. (2011), Knowledge transfer within cluster : the catalyst role of private collective support structures Management et Avenir, N 50 Boosting territorial multistakeholder cooperation, coordination and collaboration : strategic and managerial issues, p

7 Graham, S. and Marvin, S. (1996) Telecommunications and the City, London, Routledge. Jacob, R., Julien, P-A., Raymond, L. (2009) «Compétitivité, savoirs stratégiques et innovation: Les leviers de l'apprentissage collectif en contexte de réseau», Développer les compétences au travail, sous la direction de Dominique Bouteiller et Lucie Morin, Gestion - revue internationale de gestion, Collection: Gestion et Savoirs, p Mitchell. W. (2000) e-topia: Urban Life, Jim But Not as You Know It, Cambridge Massachusetts, MIT Press. Nicholson, S. (2012). Strategies for meaningful gamification: Concepts behind transformative play and participatory museums. Presented at Meaningful Play Lansing, Michigan. Available online at Lave, J., Wenger, E., (1991). Situated Learning: Legitimate Peripheral Participation. Cambridge University Press, Cambridge. Lindkvist, L., (2005). Knowledge communities and knowledge collectivities: a typology of knowledge work in groups. Journal of Management Studies 42 (6), Lombardi, P. and Curwell, S. (2005) INTELCITY Scenarios for the City of the Future. In D. Miller and D. Patassini, Beyond Benefit Cost Analysis, Aldershot, Ashgate. Orr, J.E., Talking About Machines: An Ethnography of a Modern Job. IRL Press an imprint of Cornell University Press, Ithaca, NY/London. Wenger, E. (1998), Communities of practice. Learning, Meaning, and identity, Cambridge University Press. Wenger, E. Mc Dermott R., Snyder, W. (2002),.A guide to managing knowledge: Cultivating Communities of practice, Harvard Business School Press. NB le symposium est en langue française. Mais les communications peuvent être rédigées en anglais (voire être présentées en anglais) 7

8 Date, lieu et déroulement : Le symposium se déroulera les 11 et 12 juin 2015 à Toulon (Kedge Business School, centre ville de Toulon, France). Le symposium sera ponctué par : - A l ouverture (séance plénière jeudi 11 juin 2015 matin), une conférence inaugurale où nous aurons l honneur d accueillir Etienne WENGER qui apportera son éclairage théorique et de terrain sur les communautés de pratiques. - Une table ronde composée d Etienne WENGER, de professeurs, de professionnels et de représentants des institutions locales clôturera la première journée du symposium, jeudi 11 juin. Elle mettra en débat l apport des communautés et réseaux de pratiques dans les entreprises et dans les villes. Co-présidents du comité scientifique : Karine Goglio-Primard, Professeur Associé, Kedge Business School Toulon Réal Jacob, Professeur, HEC Montréal Thierry Burger-Helmchen, Professeur, Université de Strasbourg Membres du comité scientifique : Isabelle Bourdon, MCF HDR, Polytech Montpellier, Université Montpellier 2 Thierry Burger-Helmchen, Professeur, Université de Strasbourg Catherine Chasteney de Géry, Professeur, Novancia Business School Florence Crespin-Mazet, Professeur, EM Lyon Andrée De Serres, Professeur, Université du Québec à Montréal UQAM, Montréal Gérard Divay, Professeur, Ecole Nationale d administration publique ENAP, Montréal Olivier Dupouët, Professeur Associé, Kedge Business School Bordeaux Corinne Grenier, Professeur, HDR, Kedge Business School Marseille 8

9 Claude Guittard, MCF, Université de Strasbourg Pierre-Léonard Harvey, Professeur, Université du Québec à Montréal UQAM, Montréal Caroline Hussler, Professeur, IAE Lyon 3 Réal Jacob, Professeur, HEC Montréal Sajjad Jasimuddin, Professeur Associé, Kedge Business School Marseille Francis Munier, Professeur, Université de Strasbourg Patrick Llerena, Professeur, Université de Strasbourg Sophie Peillon, MCF, Ecole Nationale Supérieure des Mines, Saint Etienne Nathalie Tessier, Professeur, Université Catholique de Lyon Nassera Touati, Professeur, Ecole Nationale d administration publique ENAP, Montréal Comité d organisation : Karine Goglio-Primard, Professeur Associé, Kedge Business School Toulon Agnès Gaudart, Responsable Marketing, Kedge Business School Toulon Processus de sélection des communications et calendrier 1 - Projet de communication : Vous devez rendre deux documents Word: Un premier document intitulé NomPrénom.doc (résumé de 3 pages comprenant nom, coordonnées et du ou des auteurs, titre de la communication, présentation de la problématique, résumé du cadre théorique, terrain, principaux résultats et références bibliographiques). Un second document intitulé NonNominatif.doc (résumé de 3 pages comprenant titre de la communication, présentation de la problématique, résumé du cadre théorique, terrain, principaux résultats et références bibliographiques). Les deux documents sont à adresser à: le Lundi 26 janvier 2015: Date limite de réception des projets de communication 9

10 Vendredi 20 février 2015 : Retour des évaluations aux auteurs : Décision d acceptation ou de refus de la communication par le comité scientifique 2- Textes complets: Vous devez rendre deux documents Word: (Chaque texte complet doit comprendre : Un résumé qui ne doit pas dépasser 100 mots. L article limité à 25 pages (références comprises tableaux, figures et annexes non compris) saisis à double interligne, format lettre É.-U. (215,9 279,4 mm), police 12 pts). Un premier document intitulé NomPrénom.doc (Texte complet comprenant nom, coordonnées et du ou des auteurs) Un second document intitulé NonNominatif.doc (Texte complet non nominatif). Les deux documents sont à adresser à: le Vendredi 24 avril : Date limite de réception des textes complets. Politique de publication Pour les communicants qui le souhaitent, une seconde sélection (à l aveugle) des communications sera opérée pour publication dans le numéro thématique d une revue académique à comité de lecture classée B. Frais d inscription et de participation Les frais d inscription couvrent les repas, le diner de Gala, les pauses-cafés et l accès aux communications : - étudiant et doctorant : 190 euros - enseignant, professeur, professionnel, autre : 450 euros Mode de règlement : - par chèque à l ordre de KEDGE Business School - par virement bancaire. 10

SYMPOSIUM KEDGE BUSINESS SCHOOL Campus de Toulon, France 11 et 12 juin 2015

SYMPOSIUM KEDGE BUSINESS SCHOOL Campus de Toulon, France 11 et 12 juin 2015 SYMPOSIUM KEDGE BUSINESS SCHOOL Campus de Toulon, France 11 et 12 juin 2015 Campus de la Grande Tourrache, 450 avenue François Arago CS 90262 83078 TOULON Cedex 9 France. L Apport des Communautés de Pratiques

Plus en détail

Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs.

Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs. Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs.com EDUCATION 2008: HDR (Habilitation à Diriger des Recherches) en

Plus en détail

La communauté de pratique selon Étienne Wenger

La communauté de pratique selon Étienne Wenger La communauté de pratique selon Étienne Wenger Sommaire France Henri Introduction 1. La communauté de pratique, une structure sociale de connaissances 2. Le contexte d émergence de la communauté de pratique

Plus en détail

Le transfert des connaissances le point de vue de la gestion des connaissances

Le transfert des connaissances le point de vue de la gestion des connaissances Institut d administration publique de Québec Conférence Le transfert des connaissances le point de vue de la gestion des connaissances Réal Jacob, professeur titulaire, HEC Montréal Directeur scientifique

Plus en détail

«L intelligence économique dans les business models des entreprises : où en sommes-nous?»

«L intelligence économique dans les business models des entreprises : où en sommes-nous?» APPEL A COMMUNICATIONS «L intelligence économique dans les business models des entreprises : où en sommes-nous?» 18 & 19 novembre 2015 IDRAC Business School, Lyon L IDRAC Business School, dans le cadre

Plus en détail

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC Liens entre communication environnementale et performance d entreprise : l implication des doctorants HEC Plusieurs doctorants travaillent sur les thématiques reliées à la Chaire. Rodolophe Durand supervise

Plus en détail

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel numéro 247 mars 2015 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 La performance des groupes de travail. Une analyse par le capital social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

Plus en détail

Colloque International bilingue «Entrepreneuriat et développement durable» Ile Maurice - 22, 23 et 24 novembre 2012. (Hôtel Le Méridien Balaclava)

Colloque International bilingue «Entrepreneuriat et développement durable» Ile Maurice - 22, 23 et 24 novembre 2012. (Hôtel Le Méridien Balaclava) Colloque International bilingue «Entrepreneuriat et développement durable» Ile Maurice - 22, 23 et 24 novembre 2012 (Hôtel Le Méridien Balaclava) --------------------- Appel à communication ----------------------

Plus en détail

ENTRETIENS JACQUES CARTIER 2013. Colloque. Nouvelles avenues en soutien au développement de l entrepreneuriat et des dirigeants de PME

ENTRETIENS JACQUES CARTIER 2013. Colloque. Nouvelles avenues en soutien au développement de l entrepreneuriat et des dirigeants de PME ENTRETIENS JACQUES CARTIER 2013 Mardi 26 novembre 2013 Amphithéâtre Roland Calori, EM Lyon Business School Colloque Nouvelles avenues en soutien au développement de l entrepreneuriat et des dirigeants

Plus en détail

PRATIQUE DU TRAVAIL COLLABORATIF EN COMMUNAUTéS VIRTUELLES D'APPRENTISSAGE

PRATIQUE DU TRAVAIL COLLABORATIF EN COMMUNAUTéS VIRTUELLES D'APPRENTISSAGE PRATIQUE DU TRAVAIL COLLABORATIF EN COMMUNAUTéS VIRTUELLES D'APPRENTISSAGE Guy Casteignau et Isabelle Gonon C.N.R.S. Editions Hermès, La Revue 2006/2 - n 45 pages 109 115 ISSN 0767-9513 Article disponible

Plus en détail

régionale pour le Margaret Simmonds Directrice

régionale pour le Margaret Simmonds Directrice Présentation d une stratégie régionale pour le développement de l elearning Margaret Simmonds Directrice Plan Présentation du West Yorkshire Le modèle de plannification stratégique utilisé La stratégie

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

De nouveaux modèles de GRH?

De nouveaux modèles de GRH? 26 ème congrès AGRH à Montpellier du 4 au 6 novembre 2015 De nouveaux modèles de GRH? Ce monde qui change et l importance des mutations sans précédent auxquelles nous sommes confrontées : mondialisation,

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

«Comment l appropriation du numérique façonne l innovation sociale, organisationnelle et celle des affaires»

«Comment l appropriation du numérique façonne l innovation sociale, organisationnelle et celle des affaires» «Comment l appropriation du numérique façonne l innovation sociale, organisationnelle et celle des affaires» Conférence annuelle 2013 Innovation et créativité : Développement nordique, 30 et 31 mai 2013

Plus en détail

PROGRAMME. Le développement durable a-t-il un avenir?

PROGRAMME. Le développement durable a-t-il un avenir? PROGRAMME Le développement durable a-t-il un avenir? Colloque international organisé par le Centre de recherche en éthique (CREUM), le Centre d études et de recherches internationales (CÉRIUM), et la Faculté

Plus en détail

School of Health Management

School of Health Management Health Management School of Health Management Bachelor of Science in Health Management (BSHM) Management de la Santé Face aux enjeux actuels et à la reforme du secteur de la Santé, il est devenu nécessaire

Plus en détail

2008 : Séminaires méthodologiques du CEFAG (Centre Européen de Formation Approfondie à la Gestion).

2008 : Séminaires méthodologiques du CEFAG (Centre Européen de Formation Approfondie à la Gestion). Mail : eric.barquissau@esc-pau.fr Téléphone : 05.59.92.33.31 Professeur Eric BARQUISSAU Formation 2013 : Doctorat en Sciences de Gestion - Marketing. Thèse : «L évaluation de la qualité de la relation

Plus en détail

Dynamique et architecture organisationnelles dans les entreprises technologiques La molécule processus

Dynamique et architecture organisationnelles dans les entreprises technologiques La molécule processus Université du Québec à Montréal Département de Management et Technologie Syllabus du cours Dynamique et architecture organisationnelles dans les entreprises technologiques La molécule processus OCESSUS

Plus en détail

Dossier de presse French Tech Tour Canada

Dossier de presse French Tech Tour Canada 2015 Dossier de presse French Tech Tour Canada Business France Amérique du Nord Bureaux de Toronto et Montréal Mars 2015 Organisé par Business France Amérique du Nord, le French Tech Tour Canada a été

Plus en détail

numéro 244 octobre 2014

numéro 244 octobre 2014 numéro 244 octobre 2014 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 Le choix d une stratégie RSE. Quelles variables privilégier selon les contextes? Jean Biwolé Fouda 33 Influence sociale et attitude à l égard

Plus en détail

e-leadership for the Digital Economy

e-leadership for the Digital Economy e-leadership for the Digital Economy e-skills and e-leadership Skills European Commission activities UNESCO, Paris 6 November 2014 André Richier, European Commission Prepared for the European Commission

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La création de nouvelles opportunités par l analyse des données Dans le monde numérique actuel, l analyse des données est au cœur des réseaux

Plus en détail

Innovative urban mobility

Innovative urban mobility Innovative urban mobility Dominique LAOUSSE RATP/Prospective and Innovative Design INTA 33- Innovative urban environments 2009, october 5 th C-K Theory Not pure creativity Not pure strategic planning Not

Plus en détail

Le rôle de l outil de gestion des connaissances pour les communautés de pratique : le cas d une chambre de commerce et d industrie.

Le rôle de l outil de gestion des connaissances pour les communautés de pratique : le cas d une chambre de commerce et d industrie. Le rôle de l outil de gestion des pour les communautés de pratique : le cas d une chambre de commerce et d industrie. M.-L. Goury, A. Spalanzani To cite this version: M.-L. Goury, A. Spalanzani. Le rôle

Plus en détail

TRAVAIL AUTOUR D ESPACES DE TRAVAIL COLLABORATIF DANS LE CADRE DE L UTILISATION D ORDINATEURS PORTABLES AU COLLÈGE.

TRAVAIL AUTOUR D ESPACES DE TRAVAIL COLLABORATIF DANS LE CADRE DE L UTILISATION D ORDINATEURS PORTABLES AU COLLÈGE. N 332 - RANUCCI Jean Francis 1 TRAVAIL AUTOUR D ESPACES DE TRAVAIL COLLABORATIF DANS LE CADRE DE L UTILISATION D ORDINATEURS PORTABLES AU COLLÈGE. Introduction Etude empirique de l apport de l usage des

Plus en détail

Quand le bâtiment va, tout va

Quand le bâtiment va, tout va Quand le bâtiment va, tout va Citation de Martin Nadeau en 1849 à l Assemblée législative de la France Martin Nadeau Ancien ouvrier maçon Député à l Assemblée législative Les sots font bâtir les maisons

Plus en détail

«Technologies de l informationl & management»

«Technologies de l informationl & management» e-management Cours DEA e-management DEA «e-management : concepts & méthodesm thodes» Cours «Technologies de l informationl & management» Enseignants : Henri Isaac, Robert Nickerson e-management Objectifs

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise APPEL À CANDIDATURE La formation p. 2 La session 2010 p. 3 Comment candidater? p. 5 Le label Docteur pour l entreprise p. 6 Plus de renseignements sur: http://institutdoctoral.paristech.fr et www.paristech.fr

Plus en détail

17 & 18, 24 & 25 avril 2015, 30 avril & 1er mai 2015

17 & 18, 24 & 25 avril 2015, 30 avril & 1er mai 2015 À l occasion du festival de Pâques, la mairie de Deauville et l ESSEC Business School créent Break and Share 17 & 18, 24 & 25 avril 2015, 30 avril & 1er mai 2015 Villa Strassburger, à Deauville Autour

Plus en détail

Appel à communication Colloque. 16 et 17 octobre 2014

Appel à communication Colloque. 16 et 17 octobre 2014 Appel à communication Colloque 16 et 17 octobre 2014 «IFRS Bâle Solvency : Impacts des contraintes comptables et réglementaires sur les établissements financiers» IAE de Poitiers Laboratoire CEREGE Le

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Septième Journée AFM du Marketing Agroalimentaire à Montpellier. Lieu: Université Montpellier 2, IAE Amphithéatre ROBERT REIX

Septième Journée AFM du Marketing Agroalimentaire à Montpellier. Lieu: Université Montpellier 2, IAE Amphithéatre ROBERT REIX Septième Journée AFM du Marketing Agroalimentaire à Montpellier Lieu: Université Montpellier 2, IAE Amphithéatre ROBERT REIX Vendredi 30 septembre 2011 PROGRAMME DE LA JOURNEE 8h Accueil des participants

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Karine GOGLIO-PRIMARD Associate Professor in B to B Marketing Kedge Business School PROFESSIONAL +33 06 62 74 71 01 Karine.goglio@kedgebs.

Karine GOGLIO-PRIMARD Associate Professor in B to B Marketing Kedge Business School PROFESSIONAL +33 06 62 74 71 01 Karine.goglio@kedgebs. Karine GOGLIO-PRIMARD Associate Professor in B to B Marketing Kedge Business School PROFESSIONAL +33 06 62 74 71 01 Karine.goglio@kedgebs.com EDUCATION 1997-2001 PhD in Economics - University of Nice-Sophia

Plus en détail

POL-7057A Principes et processus budgétaires

POL-7057A Principes et processus budgétaires DÉPARTEMENT DE SCIENCE POLITIQUE AUTOMNE 2010 UNIVERSITÉ LAVAL Professeur : Jean-Dominique Lafay Bureau : 4415 POL-7057A Principes et processus budgétaires Le cours comprend deux parties séparées. La première

Plus en détail

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES UNIVERSITE DE BOURGOGNE MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES Discipline : Sciences de Gestion Matière : Finance Candidate : Aurélie SANNAJUST Fonction : Maître de Conférences à l Université

Plus en détail

Bureau du Projet de l ONU sur la Gouvernance (UNPOG)

Bureau du Projet de l ONU sur la Gouvernance (UNPOG) Bureau du Projet de l ONU sur la Gouvernance (UNPOG) Mine United Nations Electronic/Mobile Government Knowledge Repository (emgkr) United Nations Project Office on Governance United Nations Department

Plus en détail

FICHE DE PROJET DE THESE

FICHE DE PROJET DE THESE 1. Sujet : Titre de la thèse : Management de la coopétition et PME FICHE DE PROJET DE THESE Année d inscription : 2015 Mots clés : Coopétition, tensions, management, PME. 2. Encadrement Statut Nom, prénom

Plus en détail

Compte-rendu. Partenaires : Réalisé par : Nejjar Kawtar Etudiante 3 année Cycle Informatiste Ecole des sciences de l information de Rabat- Maroc.

Compte-rendu. Partenaires : Réalisé par : Nejjar Kawtar Etudiante 3 année Cycle Informatiste Ecole des sciences de l information de Rabat- Maroc. Compte-rendu Colloque organisé à l EBSI de Montréal sous le thème : «Marketing et médiation numérique en Bibliothèques» 2-11 Juillet 2014 Réalisé par : Nejjar Kawtar Etudiante 3 année Cycle Informatiste

Plus en détail

Les dernières semaines ont été l occasion de réfléchir

Les dernières semaines ont été l occasion de réfléchir ÉDITORIAL PAR JEAN-MARIE DOUBLET Pouvoir économique et pouvoir sociétal Les dernières semaines ont été l occasion de réfléchir sur «la place des femmes dans les instances dirigeantes françaises», pour

Plus en détail

Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series

Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series Procédure Les articles seront soumis à un comité de lecture pour une évaluation en double aveugle. A la suite des recommandations, si l article est accepté,

Plus en détail

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management 2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management Double-diplôme INSEEC BACHELOR/FACulté DE PHARMACIE Bachelor en Management Un double-diplôme inseec bachelor / faculté de pharmacie CAleNDRieR

Plus en détail

COLLABORATION ET RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE POURQUOI COMMENT

COLLABORATION ET RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE POURQUOI COMMENT SOCIETE GENERALE COMMUNICATION Entreprises & Médias COLLABORATION ET RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE POURQUOI COMMENT 28/11/2014 (SOCIAUX) 28/11/2014 P.2 QUELQUES CHIFFRES POUR COMMENCER Evolution comparée

Plus en détail

Open Platform for High Speed Broadband Services

Open Platform for High Speed Broadband Services Appel à projets 2011 Open Platform for High Speed Broadband Services By OpenCities Appel à projets d'expérimentation n 1 mai 2011 Pôle Cap Digital Paris Région Guide pour le porteur de projet Ouverture

Plus en détail

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl Bienvenue au Pôle Méditerranéen en de l Innovationl de l ENSAMl 2007 Le réseau r ENSAM Design Prototypage rapide Réalité virtuelle Laval Qualité Hygiène Sécurité, Environnement Innovation Mimet La CPA

Plus en détail

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL Bill Pattinson Division de la politique de l information, de l informatique et de la communication

Plus en détail

FORUMS INTRANET, COMMUNAUTES COGNITIVES ET CADRE HIERARCHIQUE

FORUMS INTRANET, COMMUNAUTES COGNITIVES ET CADRE HIERARCHIQUE FORUMS INTRANET, COMMUNAUTES COGNITIVES ET CADRE HIERARCHIQUE Claude Guittard Maitre de conférences en Sciences de Gestion BETA, Université Louis Pasteur, Strasbourg guittard@cournot.u-strasbg.fr Patrick

Plus en détail

ENJEUX SOCIO-POLITIQUES DU NUMÉRIQUE

ENJEUX SOCIO-POLITIQUES DU NUMÉRIQUE ENJEUX SOCIO-POLITIQUES DU NUMÉRIQUE Professeur : Dominique Boullier Année universitaire 2015/2016 : Formation Commune des Masters - Semestre d automne DESCRIPTIF DU COURS Notre environnement quotidien

Plus en détail

Institut de recherche multidisciplinaire focalisé sur le développement durable urbain

Institut de recherche multidisciplinaire focalisé sur le développement durable urbain Future Cities Laboratory Institut de recherche multidisciplinaire focalisé sur le développement durable urbain Ian Smith Journée d information, Holcim, le 9 octobre 2013 Suisse - Singapour Similarités

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

COLLOQUE 8 - RELÈVE PME ET SUCCESSION D'ENTREPRISES FAMILIALES. ENJEUX STRATEGIQUES, ORGANISATIONNELS ET HUMAINS

COLLOQUE 8 - RELÈVE PME ET SUCCESSION D'ENTREPRISES FAMILIALES. ENJEUX STRATEGIQUES, ORGANISATIONNELS ET HUMAINS Responsables scientifiques COLLOQUE 8 - RELÈVE PME ET SUCCESSION D'ENTREPRISES FAMILIALES. ENJEUX STRATEGIQUES, ORGANISATIONNELS ET HUMAINS Québec Luis CISNEROS, Professeur agrégé, Directeur de l Institut

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

Innovation et partage des connaissances

Innovation et partage des connaissances D O S S I E R Innovation et partage des connaissances sous la direction de Pascal Corbel Gilda Simoni D O S S I E R PASCAL CORBEL Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Larequoi GILDA SIMONI

Plus en détail

SEMINAIRE «UNIVERSITES ET TERRITOIRES»

SEMINAIRE «UNIVERSITES ET TERRITOIRES» SEMINAIRE «UNIVERSITES ET TERRITOIRES» Jérôme Aust Centre de Sociologie des Organisations Sciences Po / CNRS Elisabeth Campagnac Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés Ecole des Ponts ParisTech

Plus en détail

L Entreprise 2.0. Acte I Performance et intelligence collective dans l entreprise de demain. Version Beta 1.0

L Entreprise 2.0. Acte I Performance et intelligence collective dans l entreprise de demain. Version Beta 1.0 L Entreprise 2.0 Acte I Performance et intelligence collective dans l entreprise de demain Version Beta 1.0 SOMMAIRE Introduction : l entreprise face à de nouveaux défis... 3 L Entreprise 2.0 comme réponse

Plus en détail

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France Stages de recherche dans les formations d'ingénieur Víctor Gómez Frías École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France victor.gomez-frias@enpc.fr Résumé Les méthodes de l ingénierie ont été généralement

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

L ESP et l international

L ESP et l international L ESP et l international Mappemonde Partenariat { l étranger L AUSTRALIE Ce qu il faut savoir : Classé 2ème pays au monde en terme de qualité de vie. Principaux facteurs : climat, le coût bas de la vie,

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 UE 1 Médiation et communication dans les organisations 40h CM, 20h TD - 6 ECTS, coefficient 2 Session

Plus en détail

L évaluation participative. Levier de changement pour l amélioration de la performance du système de santé?

L évaluation participative. Levier de changement pour l amélioration de la performance du système de santé? L évaluation participative José Carlos Suárez-Herrera, Ph.D. (Hons.) KEDGE Business School DASUM, Université de Montréal Corinne Grenier, Ph.D., HDR KEDGE Business School Aix-Marseille Université Levier

Plus en détail

KEDGE BACHELOR. kedgebs.com @kedgebs facebook.com/kedgebs 3 ANS POUR S OUVRIR TOUTES LES PERSPECTIVES

KEDGE BACHELOR. kedgebs.com @kedgebs facebook.com/kedgebs 3 ANS POUR S OUVRIR TOUTES LES PERSPECTIVES 1 KEDGE BACHELOR kedgebs.com @kedgebs facebook.com/kedgebs 3 ANS POUR S OUVRIR TOUTES LES PERSPECTIVES KEDGE BACHELOR KEDGE Bachelor a su trouver sa place parmi les meilleures formations post-bac en management.

Plus en détail

Un regard synthétique sur le concept. Svetlana Popova Urbanisme & Mobilité Durable

Un regard synthétique sur le concept. Svetlana Popova Urbanisme & Mobilité Durable Un regard synthétique sur le concept Svetlana Popova Urbanisme & Mobilité Durable 1 Un modèle standardisé, mais complexe Une seule composante ne suffit pas pour faire une ville intelligente. Economy Citizen

Plus en détail

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE Table Ronde : L'ACTIVITÉ DE PUBLICATION DU JEUNE CHERCHEUR La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne 13 décembre 2013 Bibliothèque de Paris MINES ParisTech Aboubekeur ZINEDDINE

Plus en détail

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe CCIFER Executive Master Management En partenariat avec ESCP Europe Partenaire pédagogique Ecole Supérieure de Commerce de Paris ESCP Europe, un partenaire de premier rang - 5 campus à Paris, Londres, Berlin,

Plus en détail

Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 -

Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 - Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 - Comme lors de la 1ère édition, l Université d Automne en Economie Autrichienne vise à expliquer les raisons

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe 3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe! Un média hyper local accompagnant la transformation digitale de la communication de ses clients! En interne, le Groupe propose des

Plus en détail

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM - Normandie Université

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM - Normandie Université Séminaire UEsers du 12 décembre 2014 Université de Rouen Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM - Normandie Université 1 Un programme financé dans le cadre d un

Plus en détail

Towards a sustainable university-enterprise partnership scheme in Tunisia. Practical Training at Saarland University 29-30 November 2010

Towards a sustainable university-enterprise partnership scheme in Tunisia. Practical Training at Saarland University 29-30 November 2010 Towards a sustainable university-enterprise partnership scheme in Tunisia Practical Training at Saarland University 29-30 November 2010 La Grande Région SaarLorLux Luxembourg Lorraine (France) Huit Facultés

Plus en détail

La formation p. 2. Les doctorants témoignent p. 3. Le programme 2010 p. 5. Comment candidater? p. 6. Le label Docteur pour l entreprise p.

La formation p. 2. Les doctorants témoignent p. 3. Le programme 2010 p. 5. Comment candidater? p. 6. Le label Docteur pour l entreprise p. N ATTENDEZ PLUS POUR VOUS INSCRIRE! Le nombre de places est limité à 50! Le dossier de candidature doit être transmis avant le 5 février 2010 à l adresse suivante : La formation p. 2 Les doctorants témoignent

Plus en détail

Expériences des Universités européennes dans l enseignement de la Finance islamique. Zineb Bensaid, Senior Consultant ISFIN

Expériences des Universités européennes dans l enseignement de la Finance islamique. Zineb Bensaid, Senior Consultant ISFIN Expériences des Universités européennes dans l enseignement de la Finance islamique Zineb Bensaid, Senior Consultant ISFIN 40 millions EUROPEENS sont musulmans (Ex Turquie) CROISSANCE de la finance islamique

Plus en détail

altervilles.universite-lyon.fr MASTER ALTERVILLES Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles

altervilles.universite-lyon.fr MASTER ALTERVILLES Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles altervilles.universite-lyon.fr MASTER ALTERVILLES Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles Sarah Guilbaud Concevoir des politiques nouvelles pour les villes et les métropoles

Plus en détail

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie «Systèmes électoraux» Kiev, Ukraine, 21-23 octobre 2009 Document d information à l attention des ONG intéressées Le Forum pour l avenir de la

Plus en détail

Pour une pratique durable!

Pour une pratique durable! LE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ DES COMMUNAUTÉS : JUSQU OÙ PEUT-ON RÉALISTEMENT ALLER? Atelier de réflexion dans le cadre du colloque du RQIIAC Pour une pratique durable! Alain Meunier et Sonia Racine, conseillers

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets en vue de l'exemplarisation automatique

Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets en vue de l'exemplarisation automatique Codes attribués par l'abes pour identifier les bouquets de ressources électroniques Ressources Fournisseurs Type Bouquets Code attribué ACM DIGITAL LIBRARY ACM - ASSOCIATION FOR COMPUTING MACHINERY / TSP

Plus en détail

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION Ø Un Master orienté vers l éducation, le jeu, la formation et l intervention, hors l école Le master en sciences de l éducation EFIS, Éducation, Formation, Intervention

Plus en détail

GEP 360 Recherche terrain sur les sites de pouvoir (3 crédits) Été 2013

GEP 360 Recherche terrain sur les sites de pouvoir (3 crédits) Été 2013 ÉCOLE DE POLITIQUE APPLIQUÉE Faculté des lettres et sciences humaines GEP 360 Recherche terrain sur les sites de pouvoir (3 crédits) Été 2013 Coordonnées du chargé de cours Adresses courriel : Hugo Séguin

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX ET COLLECTIVITES LOCALES

RESEAUX SOCIAUX ET COLLECTIVITES LOCALES DOSSIER DOCUMENTAIRE RESEAUX SOCIAUX ET COLLECTIVITES LOCALES > 26 septembre 2012 Dossier réalisé par le centre de ressources documentaires de la Délégation régionale du CNFPT Première Couronne Introduction

Plus en détail

Passerelle : 13 Ecoles pour le Concours 2013

Passerelle : 13 Ecoles pour le Concours 2013 Passerelle : 13 Ecoles pour le Concours 2013 Paris, le 15 octobre 2012 13 Ecoles sont membres de l Association Passerelle pour 2013 : EDC Paris EM Normandie EM Strasbourg ESC Dijon ESC Grenoble ESC La

Plus en détail

l innovation, l ouverture, la responsabilité et l excellence. (plus de 800 articles et ouvrages publiés au cours des cinq dernières années)

l innovation, l ouverture, la responsabilité et l excellence. (plus de 800 articles et ouvrages publiés au cours des cinq dernières années) Mastères Spécialisés * You have the answer* Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation, l ouverture, la responsabilité

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

Spécialité Etablissement Formation

Spécialité Etablissement Formation Spécialité Etablissement Formation Prix de Lancement de Programme ESA MBA Bancassurance Prix de Lancement de Programme ESC Rouen MS MJCE (Mastère Juriste Conseil d'entreprise) Prix de Lancement de Programme

Plus en détail

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Ce programme a été conçu par les professeurs de la Weatherhead School of Management de la Case Western Reserve

Plus en détail

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l État de niveau II Arrêté du 19/11/2013 publié au JO du 29/11/2013 BIENVENUE DANS LE MONDE DES

Plus en détail

Master in Economics and Business

Master in Economics and Business Master in Economics and Business Préambule Le département d Economie de Sciences Po se développe à l image d une école, il est structuré par une faculté disciplinaire permanente, un portefeuille de masters

Plus en détail

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen?

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? Jacques Teller! Urbanisme et d aménagement du territoire! Université de Liège, LEMA!! Colloque SMART Village et territoire RURAL Quelques éléments

Plus en détail

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle :

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Maître de conférences à l université de la Réunion Membre du CEMOI (université de la Réunion) Chercheur associé à la chaire EPPP (IAE de Paris) Né le 04 janvier 1979 Nationalité Française Adresse professionnelle

Plus en détail

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Ont répondu (8à 9 membres/14) : Carrefour de participation, ressourcement et formation (CPRF), Centre de formation régionale de Lanaudière (CFRL)

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau

Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau 2015-2017 The World s First Business School (est. 1819) 2 EuROPEAn IdEnTITY GLObAL PERSPECTIVE The World s First Business

Plus en détail

numéro 242 juin-juillet 2014

numéro 242 juin-juillet 2014 numéro 242 juin-juillet 2014 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 Les voies d une refondation du capitalisme. Une responsabilité élargie et une rémunération spécifique de la fonction de contrôle actionnarial

Plus en détail

Et si nous optimisions votre performance par le développement du capital humain?

Et si nous optimisions votre performance par le développement du capital humain? Et si nous optimisions votre performance par le développement du capital humain? 20 ans d expérience Fondé en 1992, Altran Education Services, pôle d expertise du groupe Altran, réalise les projets de

Plus en détail

Agenda. Atelier 1 e-gouvernement. Agenda numérique La Belgique Débat. Table ronde sur l Agenda numérique pour l Europe Bruxelles, 11.10.

Agenda. Atelier 1 e-gouvernement. Agenda numérique La Belgique Débat. Table ronde sur l Agenda numérique pour l Europe Bruxelles, 11.10. Atelier 1 e-gouvernement Table ronde sur l Agenda numérique pour l Europe Bruxelles, 11.10.2011 2 Agenda Agenda numérique La Belgique Débat 3 Agenda Agenda numérique La Belgique Débat 4 Actions prévues

Plus en détail

La création, le développement et le transfert des compétences portuaires au Maroc

La création, le développement et le transfert des compétences portuaires au Maroc La création, le développement et le transfert des compétences portuaires au Maroc Ahmed LOTFI Directeur du Cabinet de conseils LA-SKILLS sarl au Casablanca, 17 septembre 2015 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail