Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada"

Transcription

1 Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada

2 Forum des politiques publiques Vers une meilleure gouvernance Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence gouvernementale au Canada par l entremise d un meilleur dialogue entre le gouvernement, le secteur privé et le tiers secteur. Issus de l entreprise, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, du secteur bénévole et des syndicats, les membres du Forum partagent une même vision : celle d une fonction publique efficace et efficiente qui joue un rôle-clé dans le maintien de notre qualité de vie et de notre position concurrentielle à l échelle mondiale. Depuis sa fondation en 1987, le Forum des politiques publiques s est taillé une réputation de facilitateur non partisan et digne de confiance, capable de réunir toute une gamme d intervenants pour les fins d un dialogue constructif. En encourageant le partage d information et l établissement de liens entre les gouvernements et les autres secteurs de la société, le Forum des politiques publiques aide le Canada à adopter des orientations futures dynamiques et bien coordonnées qui tiennent compte des défis et des occasions qui se présentent à nous. 2011, Forum des politiques publiques 130 rue Albert, pièce 1405 Ottawa, (Ontario) K1P 5G4 Tél. : (613) Téléc. : (613) Ce document est disponible en anglais: Designed by ICTINUS

3 Table des matières Introduction Thèmes clés Aller de l avant Conclusion Liste des participant Innovation In The Resource Sector Merci à nos partenaires 3

4 Elizabeth Cannon, University of Calgary and Glen Schmidt, Laricina Energy

5 Introduction Au cours des dernières années, l innovation a été au centre des discussions sur l avenir de l économie canadienne. Les préoccupations au sujet de notre compétitivité économique et de notre modeste classement en matière d innovation et de productivité sur le plan international ont amené de nombreuses personnes à souligner le manque d innovation au Canada. Ainsi, on a beaucoup insisté sur la nécessité de transformer l économie canadienne pour que le Canada devienne un chef de fil en matière d innovation et de production de connaissances. Bien que cette nouvelle vision du Canada soit stimulante, une question importante s impose : un pays possédant de vastes réserves de ressources peut-il établir un équilibre entre des activités fondées sur l innovation et les connaissances, et une économie soutenue par l extraction et l exportation des produits de base? Devons-nous réduire l importance de notre base de ressources au profit du développement d un avantage concurrentiel dans le domaine des connaissances et de l innovation? De nombreuses personnes ont répondu positivement à cette question, faisant observer que la grande importance accordée continuellement aux secteurs des ressources retardera à long terme la croissance économique du Canada. Dans ce contexte, on a fortement laissé entendre que la capacité d innovation des secteurs des ressources était faible et que l exportation continue des ressources avait des incidences négatives sur la compétitivité des autres secteurs. À partir de ces constatations, il a été recommandé que les entreprises et les gouvernements canadiens consentent des efforts pour réduire l importance accordée aux produits de base dans notre politique économique au profit d une politique basée sur l innovation et la production de connaissances. Cependant, cela ne reconnaît pas l importance fondamentale d explorer de nouvelles voies innovatrices pour poursuivre la croissance liée à la productivité et à la durabilité des ressources. Les secteurs forestier, des mines et de l énergie du Canada représentent 11 % ou 131 G$ du PIB canadien et contribuent plus de emplois à l économie canadienne. Ces secteurs constituent une partie importante du commerce extérieur du Canada, représentant près de la moitié des biens canadiens exportés en L importance économique de ces ressources pour le Canada est évidente. Nous devons poser la question suivante : comment élaborer une stratégie qui nous permettra de continuer à bénéficier des vastes richesses générées par ces ressources, mais de façon à ce qu elles nous assurent un avenir solide et durable, et ce, des points de vue économique, environnemental et social? Jusqu à présent, nous avons accordé peu d attention au rôle que l innovation a joué dans les secteurs des ressources au Canada. Il est essentiel de faire la promotion d une culture et d une pratique de l innovation dans les secteurs des ressources du Canada afin que ceux-ci contribuent de façon positive à l économie du Canada et au bien-être de ses habitants. Pour ce faire, les dirigeants de tous les secteurs canadiens des forêts, des mines, du pétrole et du gaz naturel, et de l énergie doivent exprimer de concert leur compréhension des façons dont l innovation peut être une composante essentielle de nos industries de ressources. 5

6 Peter Josty, the Centre for Innovation Studies (THECIS); Annette Trimbee, Advanced Innovation and Education, Government of Alberta; Stephen Lucas, Ressources naturelles Canada; Dave Collyer, Canadian Association of Petroleum Producers

7 Aperçu Le 22 octobre 2010, le Forum des politiques publiques a organisé en partenariat avec Ressources naturelles Canada une conférence sur le thème «L innovation dans les secteurs des ressources au Canada» dont le but est de révéler l état actuel de l innovation dans les secteurs des ressources, et de discuter de possibilités et de stratégies pour favoriser l innovation. La conférence était présidée par Mme Elizabeth Cannon, présidente de l Université de Calgary. Parmi les panélistes figuraient des membres du secteur privé, des universités et des gouvernements fédéral et provinciaux, représentant divers secteurs des ressources. Trois groupes de discussion se sont réunis autour des thèmes suivants : «Les moteurs de l innovation et les obstacles à l innovation»; «Recherche et production de connaissances dans les secteurs des ressources»; «L avenir de l innovation dans les secteurs des ressources au Canada». M. Avrim Lazar, président et chef de la direction de l Association des produits forestiers du Canada, a prononcé une allocution durant le déjeuner portant sur l innovation au niveau de l engagement public. À la fin de la conférence, Elizabeth Cannon et Glen Schmidt, chef de la direction de Laricina Energy, ont présenté un compte rendu des discussions. Les participants et les panélistes ont été conviés à réfléchir sur notre compréhension à ce jour de l innovation dans nos industries des ressources naturelles. Ressources naturelles Canada avait préparé un document présentant l importance économique de ces industries, leur performance en matière d innovation et un aperçu du lien existant entre l innovation et la productivité des secteurs des ressources au Canada. Pour reprendre les paroles d un panéliste, nous devons «agir dans l urgence, mais avec patience», un message central qui doit être répété à la fois auprès de l industrie et du public. Évaluer l urgence La nécessité d innover dans les secteurs des ressources au Canada répond à plusieurs impératifs. Tout d abord, il y a les impératifs commerciaux derrière l innovation : nos industries doivent sans cesse s efforcer de trouver de nouvelles et meilleures manières d améliorer leurs affaires. L innovation est facilement identifiable dans les secteurs des ressources. En effet, des innovations telles que le développement de la technologie du drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV) dans les sables bitumineux ont fait progresser ce secteur. Il existe, cependant, plusieurs nouveaux impératifs qui imposent le besoin d innover. La première difficulté réside dans les caractéristiques des ressources dont bon nombre ne sont pas encore découvertes. Bien que le Canada bénéficie d une abondance de ressources, une grande partie de celles-ci sont de plus en plus des ressources non conventionnelles et leur extraction est, de ce fait, plus difficile et leur production plus coûteuse. En outre, par rapport à d autres producteurs, les entreprises canadiennes se trouvent sur la mauvaise extrémité de la courbe de coût. Des ressources relativement plus coûteuses représentent un défi important pour la compétitivité des entreprises canadiennes sur le plan international. Deuxièmement, le besoin, au Canada, d un plus grand nombre d activités à valeur ajoutée est perçu par de nombreux intervenants comme un enjeu de taille pour les secteurs des ressources. Les chercheurs et les entreprises doivent poursuivre la recherche de techniques rentables de traitement et de valorisation des matériaux au Canada, ce qui permettra de créer des emplois et d accroître la valeur de l activité économique. Enfin, s ils veulent conserver leur permis social pour continuer d exploiter, les secteurs des ressources doivent améliorer leurs communications avec les Canadiens, améliorer leur performance, maximiser les avantages pour les communautés et veiller à ce que leurs activités aient le moins d incidences environnementales possible. L attention accrue du public envers les incidences environnementales de l extraction des ressources requiert de l industrie qu elle améliore ses communications avec les Canadiens afin de les tenir informés au sujet des travaux qui sont exécutés pour atténuer les incidences environnementales de l extraction. Pour reprendre les paroles d un panéliste, nous devons «agir dans l urgence, mais avec patience», un message central qui doit être répété à la fois auprès de l industrie et du public. 7

8 Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada Thèmes clés 8 Mesurer l innovation Afin de comprendre les caractéristiques uniques de l innovation dans les secteurs des ressources, nous devons la définir au sens large comme étant plus qu une invention elle englobe de nouveaux procédés, de nouvelles structures organisationnelles et de nouvelles méthodes d exploitation. Cooper Langford, directeur du Programme Science, Technology and Society à l Université de Calgary, la définit ainsi : «transformer une nouveauté en une utilisation productive». 1 Bien que ce principe soit généralement compris par l ensemble des secteurs, nous devons établir des paramètres pertinents. La pertinence limitée de bénéfices fiscaux, tels le programme d incitatif fiscal pour la Recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE), qui sert couramment à mesurer l innovation au Canada, indique l exclusion de plusieurs activités à caractère novateur. De plus, les paramètres de l innovation généralement utilisés tels que les efforts en R-D, le niveau d instruction de la main-d œuvre et la propriété intellectuelle (les brevets, les droits d auteur et les marques de commerce), ne suffisent pas à décrire de façon complète l innovation en cours dans le secteur des ressources naturelles. De nombreuses innovations dans les secteurs des ressources découlent d expérimentation sur le terrain et non de recherches entreprises dans les laboratoires et les universités, ce qui signifie que les mesures types de l innovation ne saisissent pas toute l étendue de l innovation. De plus, l innovation est souvent confiée à des tierces parties, soit les entreprises de services, d intrants et de technologie. Pour avancer à cet égard, nous devons saisir les activités d innovation en utilisant les paramètres traditionnels ainsi qu en définissant de nouveaux paramètres pertinents, tels que les nouvelles technologies d exploration, ou d amélioration des procédés. Créer une culture de l innovation Si nos industries des ressources veulent faire progresser l innovation, elles doivent s efforcer de créer une culture de l innovation qui imprègne les différents secteurs et de nombreuses organisations œuvrant au sein de l industrie. L établissement de liens entre les entreprises de l industrie des ressources, des établissements de recherche et des gouvernements par un engagement partagé envers l innovation (par l intermédiaire de collaborations, de relations étroites et de pratiques exemplaires) est essentiel pour construire un environnement qui reconnaît, promeut et récompense l innovation. L importance d adopter une approche écosystémique envers l innovation a été démontrée dans de nombreux autres secteurs. Le Conseil canadien de l innovation minière (CCIM) est un exemple de réseau qui doit être établi dans d autres secteurs. Ce réseau rejoint des membres de l industrie, des gouvernements et du milieu académique afin de collaborer à améliorer le secteur minier. Un panéliste a raconté que la production avait triplé dans une usine qu il a visitée. La raison de cette augmentation spectaculaire de la production était inconnue jusqu à ce qu on ait révélé que deux des ingénieurs des procédés de fabrication avaient apporté, au cours des dernières années, de légères modifications aux divers procédés et outils de production, ce qui a eu comme effet cumulatif d améliorer radicalement la productivité de l usine. Cet exemple a suscité des questions sur la façon dont la culture de l entreprise peut favoriser l innovation. Cette culture permet-elle aux employés d innover? Accorde-t-on aux employés la confiance et la liberté voulues pour qu ils proposent et mettent en œuvre des changements? Il est important également de réfléchir sur la stratégie globale de l entreprise et sur le rôle que l innovation peut jouer au sein de celle-ci. 1 Cooper H. Langford Outcomes of University Research in Canada: Innovation Policy and Indicators of Triple Helix Relationships The Centre for Innovation Studies

9 Les gens Les gens sont le moteur de l innovation, et il est évident que les industries des ressources ont su attirer des individus exceptionnels qui travaillent à faire prospérer leurs entreprises. Il faut mettre constamment l accent non seulement sur le recrutement des meilleurs candidats, mais il faut également faire la promotion du fait qu une carrière dans les secteurs des ressources permet de faire preuve d inventivité. Les industries doivent offrir aux employés les possibilités et la capacité d effectuer des changements, qu ils soient marginaux ou radicaux. De plus, les industries des ressources ont à leur disposition une vaste communauté dans laquelle elles peuvent puiser pour améliorer leurs capacités en matière de recherche et d innovation. Par exemple, des étudiants diplômés, embauchés dans le cadre de programmes d éducation coopératifs, de stages et de bourses, peuvent apporter des contributions appréciables. Dans le même ordre d idée, le nombre croissant de nouveaux Canadiens et d étudiants étrangers qui viennent étudier dans les universités canadiennes et qui, dans certains cas, sont originaires de pays dont les secteurs de ressources sont vigoureux, constitue une force de plus en plus importante. Trouver des moyens pour recruter ces futurs leaders, qui possèdent souvent des compétences importantes et des perspectives créatrices, offre de grandes possibilités de faire progresser l innovation. En effet, bon nombre d organisations représentées à cette conférence reconnaissent l importance de ce type d activités de participation et même auprès d élèves du système d éducation de la maternelle à la 12 e année afin de promouvoir les sciences et technologies. Les dirigeants et les champions Comme l innovation émerge des individus, l engagement envers l innovation doit être démontré au sommet de la hiérarchie. Les fondations du succès viennent de grands dirigeants et champions engagés envers l innovation et de la reconnaissance de l innovation à tous les niveaux de l organisation. Les dirigeants doivent démontrer que l engagement envers l innovation est un engagement partagé. En plus de motiver et d encourager les membres de leur personnel, les leaders doivent être les défenseurs de l innovation et veiller à ce que ces buts et objectifs soient clairement définis et inclus dans la stratégie de l entreprise. Cela pourrait s effectuer sous la forme d une évaluation annuelle de l innovation, de l élaboration d un plan stratégique ou de la mise sur pied d un programme de reconnaissance des employés qui souligne les contributions exceptionnelles des employés innovateurs. En outre, des cours de formation en leadership offrent la possibilité de développer la capacité des nouveaux dirigeants de maintenir un équilibre entre innovation et gestion du risque. 9

10 Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada Améliorer les relations et la collaboration 10 Tout comme la culture de l innovation doit être créée dans l ensemble des secteurs, l amélioration de la collaboration entre les acteurs de secteurs spécifiques doit être l objectif central de toute discussion portant sur l innovation. Les participants au sein de chaque industrie doivent examiner comment ils peuvent travailler ensemble, en partageant des pratiques exemplaires, en collaborant sur des projets, ou en trouvant de nouvelles solutions pour régler des problèmes communs. Ils doivent aussi créer des relations avec les autres secteurs afin de s assurer que les besoins des industries des ressources soient bien compris et satisfaits. Ceci implique la création de liens avec les analystes financiers, les organismes de réglementation et d autres personnes influentes qui jouent un rôle pour faire progresser l innovation dans les secteurs des ressources. En outre, les relations doivent être renforcées au-delà des frontières sectorielles et géographiques. Naturellement, l amélioration des relations et de la collaboration doit commencer au sein même des industries des ressources, en particulier lorsque des pressions concurrentielles font obstacle à la collaboration. Par exemple, FPInnovations, la plus grande communauté de recherche privée sur les produits forestiers au monde, rassemble des équipes de recherche reconnues à l international afin de partager leurs connaissances et d agir en front commun. Un engagement généralisé, l intégration des opérations, ainsi que la création et la dissémination de nouvelles connaissances sont des avantages qui ont résulté de ce réseau. Les entreprises pourraient initier des collaborations dans les domaines de la sécurité et de la performance environnementale et sociale, où la collaboration n a pas toujours présenté un défi aussi important que la compétitivité économique. Cependant, elles devront également examiner les façons d établir des relations entre elles et les gouvernements, les établissements de recherche et les universités afin de trouver des pratiques exemplaires et de développer de nouveaux produits et procédés basés sur les connaissances partagées. Ainsi, cette façon de faire offrira l avantage de partager les risques avec de nombreux partenaires, par exemple par le cofinancement de projets de démonstration et la mise à l essai de nouvelles technologies. Enfin, afin de promouvoir les relations entre les secteurs des ressources et l ensemble de la communauté, nous devrons avoir recours à des traducteurs, interprètes et communicateurs multisectoriels, soit des personnes ou des organismes qui peuvent nous aider à expliquer les caractéristiques techniques complexes, les besoins de politiques et de règlements qui permettent d établir des liens entre les gouvernements, les entreprises du secteur privé et les établissements de recherche.

11 Vicky Sharpe, Technologies du développement durable Canada ; Judy Fairburn, Cenovus; Danial Wayner, Conseil national de recherches Canada; David Lynch, University of Alberta

12 Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada Aller de l avant Lors de la conférence sur l Innovation dans les secteurs des ressources au Canada, les participants ont mis l accent sur les solutions pratiques. On a demandé aux participants et aux panélistes de canaliser leur attention afin de trouver des réponses à plusieurs questions clés sur la façon de définir l état actuel de l innovation, les moteurs de l innovation et les obstacles à celle-ci ainsi que les mesures devant être prises pour améliorer la capacité innovatrice dans les industries des ressources au Canada. Les participants ont déterminé les prochaines étapes suivantes : 2. Créer une culture de l innovation au sein et entre nos industries des ressources Un environnement qui encourage, promeut et récompense l innovation devrait être l assise de toutes les organisations des secteurs des ressources. Le facteur culturel de l innovation a été un thème récurrent et l accent a été mis sur la culture dans des milieux de travail précis et dans l ensemble des secteurs des ressources. Une culture de l innovation suppose également l existence de grands dirigeants et champions au sommet de la hiérarchie qui fournissent des orientations claires. Une culture de l innovation doit placer les gens au cœur de son système de valeur. Une place plus importante doit être accordée au partage et à la valorisation des réussites en innovation dans les secteurs comme moyen de stimuler la création d autres innovations Définir et mesurer l innovation au moyen de paramètres pertinents Comme il a été indiqué dans la section portant sur les thèmes clés, l innovation peut prendre diverses formes, ce qui explique que les activités d innovation n ont pas été toutes saisies par les paramètres traditionnels ou par d autres mesures. Un effort concerté doit être consenti afin de capter les activités d innovation qui ont lieu dans les secteurs canadiens des ressources. Le développement d un tableau plus complet des secteurs, la réfutation de certains mythes entourant la nature supposément sclérosée de ces industries et une approche concertée sur les défis à relever et les possibilités existantes serait en soi un résultat positif. 3. Améliorer les relations et la collaboration dans l ensemble des secteurs Nos industries des ressources doivent établir de meilleures relations entre elles afin de partager leurs connaissances et leurs pratiques exemplaires, et, dans la mesure du possible, travailler en collaboration afin de mettre au point de meilleurs produits, procédés et idées. Cela comprend l accroissement des relations et des collaborations au sein d industries des ressources particulières ainsi qu entre les différentes industries des ressources et avec d autres secteurs. Les entreprises du secteur des ressources, les universités, les établissements de recherche et les gouvernements doivent communiquer entre eux régulièrement afin de rechercher des arrangements mutuellement avantageux et de partager des pratiques exemplaires.

13 Conclusion Le tableau que l on brosse des industries des ressources du Canada comme étant sclérosées, traditionnelles, et peu novatrices est incorrect et, s il persiste, pourrait menacer les énormes avantages que les secteurs fournissent à l économie canadienne. Les secteurs des ressources contribuent considérablement au bien-être des Canadiens, et le font de façon de plus en plus innovatrice et durable. Nous devons établir un dialogue pancanadien sur l innovation avec les secteurs des ressources afin de mieux saisir l état actuel de l innovation dans ces secteurs et de déterminer comment nous pouvons aller de l avant et accroître la durabilité, la compétitivité et l innovation dans ces secteurs. L innovation dans les secteurs des ressources au Canada représente le premier dialogue national multi-sectoriel sur l avenir de l innovation dans les industries des ressources au Canada. Cet évènement a attiré des participants de tous les secteurs des ressources du Canada et de diverses organisations : les universités et les établissements de recherche, l industrie, les gouvernements fédéral et provinciaux et les organisations non gouvernementales. Il s agissait d une première étape importante visant à déterminer les possibilités qui s offrent aux secteurs des ressources et à résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés. Afin d aller de l avant, les participants au Forum des politiques publiques ont proposé de poursuivre ce dialogue en organisant une série de tables rondes à l échelle du Canada, afin d approfondir l engagement des industries des ressources canadiennes en menant des conversations fructueuses sur l avenir de l innovation dans les secteurs des ressources du Canada. Ces tables rondes permettront de développer des indicateurs permettant de définir les éléments distinctifs de l innovation dans les secteurs de ressources naturelles, tels que l amélioration des procédés, l innovation réalisée par des tierces parties et l innovation en matière d engagement public. Discuter des avantages canadiens et des pratiques exemplaires, tels que la création des réseaux collaboratifs FPInnovations et CCIM, permettra un dialogue adapté aux secteurs des ressources et d identifier les étapes concrètes à réaliser dans l avenir. 13

14

15 Liste des participants L innovation dans les secteurs des ressources du Canada Le 22 Octobre, 2010 The Fairmont Palliser Hotel, Calgary Alberta Ballroom Roberto Aguilera Professor Chemical and Petroleum Engineering University of Calgary Kristin Anderson Director Natural Resources and Environment Global Public Affairs Gerry Angevine Senior Economist Global Resource Centre The Fraser Institute Serge Arpin Vice-présidente Forum des politiques publiques Michele Austin Principal Earnscliffe Strategy Group Conrad Ayasse President and Chief Executive Officer Canada Chemical Company Catherine Barclay Manager of Policy and International Commerce Diversification de l économie de l Ouest Canada James Brown Executive Director Advisory Services Ernst & Young LLP Keith Brownsey Associate Professor Policy Studies Mount Royal University Matthew Burns Associate Director External Relations Calgary University of Alberta Julie Cafley Vice-présidente Forum des politiques publiques Elizabeth Cannon President and Vice-Chancellor University of Calgary Bruce Carson Executive Director Canada School of Energy and Environment Daphne Cheel Executive Director Cross-Ministry Initiatives Ministry of Advanced Education and Technology Government of Alberta Brian Doucette Director Environmental Excellence Suncor Energy Inc Sandra Duxbury Director Advanced Education and Technology Government of Alberta Judy Fairburn Executive Vice-President Environment & Strategic Planning Cenovus Energy Scott Fawcett Director Energy Industry and Cleantech Cisco Systems Canada Co Kent Ferguson Managing Director Global Investment Banking Capital Markets RBC Wade Ferguson Executive Director Vermillion Institute Christine Fisher Managing Director Calgary Office Stanton Chase International 15 Mark Bilozir Cenovus Energy William Bridge Chief Technology Officer TransAlta Corp Anne Broda Senior Marketing Manager Innovation Place Mary-Rose Brown Adjointe spéciale au président-directeur général Forum des politiques publiques David Collyer President Canadian Association of Petroleum Producers Alex Columbos Great Northern Power Peter Darbyshire Vice-President Alberta Market Development Graymont Western Canada Ward Garven Managing Partner Calgary Office Stanton Chase International Ian Gates Associate Professor Chemical and Petroleum Engineering University of Calgary Michael Gerbis Chief Executive Officer The Delphi Group

16 Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada 16 Marika Giesen Executive Assistant International and Intergovernmental Relations Office of the Minister Government of Alberta George Greene Chair Stratos Inc David Grier Senior Strategist Innovation Saskatchewan Government of Saskatchewan Paul Griss Coordinator New Directions Group Dave Hassan Cenovus Energy Jane Inch Manager Economic Analysis Science Policy Integration Natural Resources Canada Peter Josty Executive Director The Centre for Innovation Studies (THECIS) Victor Juchymenko President and Founder Great Northern Power Jerry Keller Manager Technology and Land Policy Environment Government of Alberta Brenda Kenny President and Chief Executive Officer Canadian Energy Pipeline Association Tahir Khan Professor Mechanical and Manufacturing Engineering University of Calgary Russell Koehler Cenovus Energy Filip Ksiazkiewicz Lead Economist Alberta Investment Management Corporation Steve Larter Founder Petroleum Reservoir Group University of Calgary Avrim Lazar President and Chief Executive Officer Forest Products Association of Canada Matt LeBlanc Administrateur principal de projets Forum des politiques publiques Paul Ledwell Vice-présidente exécutif Forum des politiques publiques Stephen Lucas Sous-ministre adjoint Intégration des sciences et des politiques Ressources naturelles Canada Joe Lukacs President and Chief Executive Officer CETAC-West David Lynch Dean Faculty of Engineering University of Alberta Peter Macios General Manager Oil Sands GE Power and Water General Electric Canada Brij Maini Professor Chemical and Petroleum Engineering University of Calgary Jacques Marcil Senior Economist Canada West Foundation Matt McCulloch Director Corporate Consulting Services Pembina Institute Greg McLean Energy Industry Strategic Advisor Cisco Systems Canada Co Kelly Moore Analyste des politiques Affaires indiennes et du Nord Andrea Morris Director External Relations-Calgary University of Alberta Nazeef Muhammad Associate Bennett Jones LLP Alex Munro Cenovus Energy John Nenniger Chief Executive Officer N-Solv Corporation James Olson Professor Mechanical Engineering University of British Columbia Engin Özberk Vice-President Innovation and Technology Development Cameco Corporation Jutta Paczulla Directeur, politique de l innovation Transports Canada

17 Alexis Pepin Director, Government Relations University of Alberta Randy Pettipas President and Chief Executive Officer Global Public Affairs Gail Powley Vice-President Kemex Ltd Todd Pugsley Professor and Special Advisor Chemical Engineering University of Saskatchewan Vicki Reid Cenovus Energy Chet Reynolds National Director Government and Industry Relations NOVA Chemicals Corp Barrie Robb Vice-President Mackenzie Aboriginal Corporation Glen Schmidt President and Chief Executive Officer Laricina Energy Ltd Greg Schmidt President Energy Council of Canada Victoria Sharpe Président-directeur général Technologies du développement durable Canada Michael Silverman Directeur Agriculture et agroalimentaire Canada Tracy Sletto Directrice Bureau de Calgary Diversification de l économie de l Ouest Canada Mike Smyth Board of Directors Engineers Canada Larry Staples Alberta Chamber of Resources Fred Stewart President Fred Stewart & Associates Inc Julia Stickel Manager Strategic Development and Member Relations The Van Horne Institute Sonja Thijs Senior Manager Tax Services Ernst & Young LLP Janice Tranberg Vice-President Western Canada CropLife Canada Annette Trimbee Deputy Minister Ministry of Advanced Education and Technology Government of Alberta Oleg Vinogradov Professor Mechanical and Manufacturing Engineering University of Calgary Peter C. Wallis President and Chief Executive Officer The Van Horne Institute Danial Wayner Vice-président, Sciences physiques Conseil national de recherches Canada 17 Dave Schroeder Vice-President Saskatchewan Operations TRLabs Guy Thornton President Paxton Corporation

18 Rapport provisoire : L innovation dans les secteurs des ressources du Canada Article d opinion: Innovation In The Resource sector Globe and Mail, December 6, 2010 Elizabeth Cannon On its own, the word innovation tends to conjure up images of hand-held electronic devices, state-of-the-art medical diagnostic equipment and genome sequencing breakthroughs. Developments in the natural resource sector which constitutes 12% of Canada s economy don t immediately come to mind. Given the critical roles played by productivity and competitiveness in the global economy, should we be worried? Notwithstanding the international success of Bombardier and Canadian technology leaders like CGI or Research In Motion, two-thirds of Canada s exports remain resource-based, having doubled over the past decade. Clearly the answer is to pursue a combined course: we must ensure that our resource industries are not only innovative, but also seen by Canadians as drivers of innovation. 18 Canadians have often been accused by ourselves and others of being lazy when it comes to nurturing a culture of innovation. Our traditional reliance on abundant natural resources, the thinking goes, has prevented us from needing to develop the kind of dynamism and creativity that characterize the business orientation of nations less well-endowed with forests, fisheries, agriculture, minerals, oil and gas. Some have argued that Canada s economy can t be both innovative and resource-based. They advise reducing our dependence on the resource sector. But while economic diversification makes sense, so does building on our natural advantages and cultivating increased competitiveness in existing areas of strength. We re actually doing better at this than many may think. Last month, the Public Policy Forum convened a meeting of leading authorities in the private, public and academic sectors to explore resource industries productivity, sustainability and competitiveness. The conference in Calgary showcased some impressive examples of on-the-ground innovation that while not as familiar or easily understood as Blackberry s new Torch are arguably as significant in terms of their potential impact on our ability to compete on the international stage. Resource exploration, extraction and production processes are multi-dimensional and complex, often involving the kind of collaboration among companies and suppliers that leads to unexpected discoveries and applications. Successful innovation in other sectors has also proved a source of inspiration. For example, Canadian mining companies have adopted medical imaging technology to their own purposes, achieving higher-resolution images of ore during exploration.

19 Innovation is also occurring more broadly, beyond technical equipment, processes and products. Earlier this year, more than 20 forest products companies signed a groundbreaking truce ending years of hostility between industry and environmental groups. The resulting Canadian Boreal Forest Agreement is expected to suspend logging on more than 70 million acres, improve the forest practices over tens of millions more, and deliver significant climate change benefits. In fact, industry increasingly recognizes that environmental issues relating to their core businesses often present genuine opportunities, as opposed to just challenges. For example, research and collaboration between our universities and the energy industry promises to revolutionize the development of Canada s oil sands reserves, as new techniques that will dramatically reduce the industry s environmental footprint will also make more of the deeply-buried deposits economically viable to produce. And efficiencies we achieve in reducing the volume of water used in extracting and processing a wide range of natural resources translate into both reduced environmental impact and cost savings. Some have pointed the finger at Canadian businesses for failing to invest in research and development. The OECD currently ranks us 14 th among developed nations on this measure; comparative data suggest we spend half of what our American counterparts do, and even less than countries like Korea, Finland and Sweden. But the situation is more nuanced than such figures suggest. Geological analysis, for instance, is viewed not as R&D, but as an accounting process. And our current tax system provides very narrow definitions of what qualifies as research costs. The very complexity of our resource industries also make it challenging to definitively measure and report the level and intensity of innovation. Standard outsourcing practices and widespread collaboration among suppliers, customers and competitors have sometimes delivered international opportunities to small and medium-sized Canadian companies. But this kind of organic interaction doesn t lend itself to the kind of clear tracking and measurement that happens when a manufacturing company builds a better mousetrap or a more fuel-efficient automobile. Having said that, can we do better? Absolutely and we must. In a competitive global business environment, increasing investments in research and development; in training, attracting and retaining skilled workers; and in nurturing a culture that inspires innovation are critical. And the cross-pollination of perspectives and ideas that occurs when leaders from government, universities and the full spectrum of resource industries come together is one important means of supporting that. Elizabeth Cannon, President of the University of Calgary, chaired the Public Policy Forum s recent conference on Innovation in Canada s Resource Sector. 19

20 Merci à nos partenaires

21

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Western Innovation Forum 2015

Western Innovation Forum 2015 Western Innovation Forum 2015 April 16 17, 2015 Fairmont Hotel Vancouver 900 West Georgia St, Vancouver, BC April 16, 2015 8:00 9:00 Registration Innovation Marketplace 9:00 9:30 Panel 1: 9:30 10:30 The

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES Claude-André Guillotte Directeur, IRECUS Université de Sherbrooke Claude-Andre.Guillotte@USherbrooke.ca Karen Miner Directrice générale Co-operative

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Concours Génome Canada 2015: Innovation de rupture en génomique Appel de demandes

Concours Génome Canada 2015: Innovation de rupture en génomique Appel de demandes Concours Génome Canada 2015: Innovation de rupture en génomique Appel de demandes Cristina Ciurli Hélène Fournier GÉNOME QUÉBEC Notre mission En partenariat avec les acteurs des sciences de la vie à l

Plus en détail

Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste

Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste ÉCOLE AFROCENTRISTE EN ONTARIO Pour diffusion immédiate PAGE 1 DE 5 Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste La vaste majorité des répondants sont d accord

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Brochure de Presentation. (Janvier 2015)

Brochure de Presentation. (Janvier 2015) Brochure de Presentation (Janvier 2015) Présentation du Cabinet _Melhenas & Associés est un cabinet indépendant d expertise comptable, d audit et de conseil. _Notre métier, conseiller et accompagner nos

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Etude comparative des pratiques de l intelligence économique entre le Maroc, l Afrique du Sud et le Brésil Par: Mourad Oubrich 3 Plan de la présentation Contexte Cadre conceptuel de l IE Etude empirique

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Perceptions de perte de confiance dans la littérature récente: des exemples

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag STORE IN BEETON, RFP# 2014-110 BEETON retailers in Beeton. The Liquor Control Board of Ontario () is seeking a responsible, customer-focused retailer to operate an Agency store in Beeton. To qualify, the

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America Wallonia-Belgium A continuous success story Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America I. ORGANISATION & STRATEGY II. FIGURES & RESULTS III.BELGIUM WALLONIA S ASSETS I. ORGANISATION

Plus en détail

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen GENERAL ELECTRIC Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen Accountability & Data Protection Christian Pardieu, Executive Counsel, Privacy & Regulatory Affairs Document confidentiel

Plus en détail

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act Loi visant le soutien aux aînés vulnérables et le renforcement de l économie canadienne S.C. 2011,

Plus en détail

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/ MERCI À NOS PARTENAIRES : Fonds d assurance Conrad Leblanc Chaire d'assurance et de services financiers L'Industrielle Alliance Chaire RBC en innovations financières Département de finance et assurance

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

99 Bank Street, Suite 1001, Ottawa, Canada, K1P 6B9 Telephone (613) 238-3727, Facsimile (613) 236-8679

99 Bank Street, Suite 1001, Ottawa, Canada, K1P 6B9 Telephone (613) 238-3727, Facsimile (613) 236-8679 OTTAWA DIFFUSION IMMÉDIATE LES CHEFS D ENTREPRISE DU CANADA RÉCLAMENT UNE ACTION VIGOUREUSE POUR S ATTAQUER AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES, FAVORISER L INNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET RENFORCER LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail

SOS! Parent Teens Acculturation Conflict in Immigrant Families

SOS! Parent Teens Acculturation Conflict in Immigrant Families Inclusive Leadership & Intercultural Management Training & Coaching SOS! Parent Teens Acculturation Conflict in Immigrant Families Best Practices that Foster Positive Family-School Learning Conditions,

Plus en détail

French Français. French Français. Position / Titre Telephone / Téléphone Email / Courriel. Name / Nom Address / Adresse Postal Code / Code postal

French Français. French Français. Position / Titre Telephone / Téléphone Email / Courriel. Name / Nom Address / Adresse Postal Code / Code postal Canadian Association of Nurses in Oncology Association canadienne des infirmières en oncologie CHAPTER FUNDING APPLICATION FORM FORMULAIRE DE DEMANDE DE FINANCEMENT DE SECTION Complete in typing and submit

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Coopératives et mutuelles Canada (CMC) est l organisme-cadre national qui représente les

Plus en détail

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive Service management Transforming the IT organization and driving it across the enterprise Carlo Purassanta Integrated Technology Services Executive IBM Global CEO Study L entreprise du futur The study Core

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to Shared Services Canada the Control and Supervision of Certain Portions of the Federal Public Administration in each Department and Portion of the

Plus en détail

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Embassy of Canada to Italy Canada-Italy Innovation Award 2015 Public Affairs and Advocacy www.canada.it Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Overview The Embassy of Canada to Italy is

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a RENÉ CHARBONNEAU C o n s u l t a t i o n e t f o r m a t i o n C o n s u l t i n g a n d T r a i n i n g 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t

Plus en détail

D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve )

D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve ) D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve ) Glossary/Glossaire The enclosed list includes many of the

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11 MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11 Board of Directors Conseil d administration Hugh Eliasson Chair

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

UNIVERSITE DE YAOUNDE II

UNIVERSITE DE YAOUNDE II UNIVERSITE DE YAOUNDE II The UNIVERSITY OF YAOUNDE II INSTITUT DES RELATIONS INTERNATIONALES DU CAMEROUN INTERNATIONAL RELATIONS INSTITUTE OF CAMEROON B.P. 1637 YAOUNDE -CAMEROUN Tél. 22 31 03 05 Fax (237)

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE First Session, Forty-first Parliament, 60 Elizabeth II, 2011 Première session, quarante et unième législature, 60 Elizabeth II, 2011 STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPTER 28 CHAPITRE 28

Plus en détail

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Historique de la démarche 2009 2011 Comité vert de l industrie touristique Plan Vert 2010-2013 Comité vert interne à Tourisme Montréal

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE www.integralvision.fr 28/04/12 1 LES SERVICES INTEGRAL VISION Cradle to Cradle «Avoir un impact positif» Déchet = nourriture Energie renouvelable Diversité

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Grade 3. Mathematics. Student Booklet FRENCH IMMERSION. Spring 2013. Assessment of Reading, Writing and Mathematics, Primary Division

Grade 3. Mathematics. Student Booklet FRENCH IMMERSION. Spring 2013. Assessment of Reading, Writing and Mathematics, Primary Division Grade 3 Assessment of Reading, Writing and Mathematics, Primary Division Student Booklet Mathematics Spring 2013 RELEASED ASSESSMENT QUESTIONS FRENCH IMMERSION Beginning in 2013, EQAO will make approximately

Plus en détail

BILL 13 PROJET DE LOI 13. certains droits relatifs à l approvisionnement en bois et à l aménagement forestier

BILL 13 PROJET DE LOI 13. certains droits relatifs à l approvisionnement en bois et à l aménagement forestier 1st Session, 56th 58th Legislature New Brunswick 63-6456 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007 1 re session, 56 58 e législature Nouveau-Brunswick 63-64 56 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007 BILL 13 PROJET DE

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

L outil FASEP Formation Professionnelle FASEP tool for vocational training. Development and sustainability of vocational water training centres

L outil FASEP Formation Professionnelle FASEP tool for vocational training. Development and sustainability of vocational water training centres L outil FASEP Formation Professionnelle FASEP tool for vocational training Forum mondial de l'eau Marseille 13 mars 2012 Development and sustainability of vocational water training centres FASEP Formation

Plus en détail

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre 2007. Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre 2007. Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester Service Science et Technologie Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester Un budget de la science et de l innovation en augmentation pour 2008 à 2011 Politique scientifique Un

Plus en détail

HUAWEI TECHNOLOGIES CO., LTD. channelroad. A better way. Together.

HUAWEI TECHNOLOGIES CO., LTD. channelroad. A better way. Together. HUAWEI TECHNOLOGIES CO., LTD. channelroad A better way. Together. Partenaires sur la nouvelle Route de la soie Progresser le long d une nouvelle Route de la soie et être partenaire de Huawei présentent

Plus en détail

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere La Poste choisit l'erp Open Source Compiere Redwood Shores, Calif. Compiere, Inc, leader mondial dans les progiciels de gestion Open Source annonce que La Poste, l'opérateur postal français, a choisi l'erp

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité L infrastructure: Un investissement dans la prospérité John Gamble, CET, P.Eng. FMI/PSMW 2014 Charlottetown, Î.-P.-É Le 27 mai 2014 Synopsis L AFIC Qu est-ce que l infrastructure et pourquoi est-elle importante?

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE 3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE FUTURE CHALLENGES: Sustainability, Quality, Integrity & New Regulation Yvonne Henkel AöL Rapporteur for Sustainability 17 18 November, Paris New environmental management

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Propriété Intellectuelle et accord de consortium

Propriété Intellectuelle et accord de consortium INFODAYS Incontact 8-10 october 2012, Dakar, Sénégal Propriété Intellectuelle et accord de consortium Anne-Marie Schelstraete CIRAD, France Direction de la Recherche scientifique et de la Stratégie Chargée

Plus en détail

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption»

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» L inventaire ci-après, présente des bonnes pratiques des entreprises du CAC40 ainsi que des bonnes pratiques étrangères et, est organisé dans l ordre

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder (Ottawa, Canada Le 17 mars 2008) Selon une enquête menée récemment auprès des citoyens canadiens à l échelle nationale, la grande

Plus en détail