Certification des produits d'ingénierie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Certification des produits d'ingénierie"

Transcription

1 Certification des produits d'ingénierie Sylvain Gagnon, ing. Chercheur Systèmes de construction , poste

2 Plan de la la présentation Construction des bâtiments au Canada Évaluation et certification d un produit au Canada Exemples de produits évalués et certifiés Maisons et murs usinés au Canada Évaluation et certification aux États-Unis Utilisation des produits dans la construction

3 Construction des bâtiments au Canada

4 Code national du bâtiment du Canada Le CNB spécifie les exigences minimales pour assurer la sécurité du public (santé, feu, résistance structurale). La construction est de juridiction provinciale et l implantation se fait au niveau municipal.

5 Code national du bâtiment du Canada Les bâtiments et leurs éléments structuraux doivent être conçus conformément au code national du bâtiment.

6 Code national du bâtiment du Canada Deux types de construction Partie 4: Grands bâtiments (Conçus par un ingénieur) -Arénas et centres sportifs -Gares -Aéroports -Supermarchés, etc Partie 9: Petits bâtiments (Résidentiel,, commercial, bureaux) - prescriptif, basé sur l expérience -600 m 2 (6 500 pi 2 ) - 3 étages - Portée max de 12,2 mètres (40 pi)

7 Code national du bâtiment du Canada Les autorités compétentes ainsi que les concepteurs professionnels doivent s assurer qu un PRODUIT intégré au bâtiment est conforme au CNB : Utilisation de produits normalisés (CSA) Inspection et validation au chantier Demande d évaluation et de certification d un nouveau produit Produit propriétaire

8 Code national du bâtiment du Canada Deux catégories de produits de construction Normalisés (CSA, NLGA, etc.) Propriétaires Contreplaqué Lamellé-collé Solives OSB Lamellé-collé Colombages Poutrelles Bois composite

9 Code national du bâtiment du Canada Deux catégories de produits de construction Normalisés (CSA, NLGA, etc.) Contreplaqué Solives Lamellé-collé OSB

10 Produits normalisés Lorsque les produits structuraux entrent dans la catégorie «produits normalisés»,, le producteur doit suivre les normes établies : Commission nationale de classification des sciages (NLGA) Normes de produits spéciaux SPS Normes CAN/CSA Bois lamellé-collé Contreplaqué Panneaux de particules orientées OSB Etc.

11 Produits normalisés Bois de charpente jointé

12 Produits normalisés Bois classé mécaniquement MSR

13 Produits normalisés Colombage de bois jointé

14 Produits normalisés Semelle jointée pour poutrelle

15 Produits normalisés Colombage de bois jointé et collé sur face

16 Produits normalisés Bois de charpente jointé et collé sur face

17 Produits normalisés Bois lamellé-collé standard

18 Code national du bâtiment du Canada Deux catégories de produits de construction Normalisés (CSA, NLGA, etc.) Propriétaires Contreplaqué Lamellé-collé Solives OSB Lamellé-collé Colombages Poutrelles Bois composite

19 Code national du bâtiment du Canada Deux catégories de produits de construction Propriétaires Poutrelles Lamellé-collé Bois composite Colombages

20 Produits propriétaires Lorsque les produits structuraux ne sont pas intégrés dans le CNB, une équivalence peut être demandée (Section 2.5 du CNB) : «Quiconque désire utiliser un équivalent pour satisfaire à une ou plusieurs exigences du CNB doit prouver que l équivalent proposé remplit les conditions de rendement exigées par le CNB.»

21 Évaluation d un produit de construction

22 Évaluation d un produit de construction L évaluation d un PRODUIT est un document écrit et rédigé par un organisme indépendant reconnu par le CNB : Permet entre autre de déterminer si le nouveau PRODUIT est ÉQUIVALENT aux exigences du CNB. Atteste que le PRODUIT se comportera de la façon prévue dans le bâtiment.

23 Évaluation d un produit de construction Plusieurs organismes, dont le Centre canadien des matériaux de construction (CCMC( CCMC), offrent des services d évaluation.

24 Évaluation d un produit de construction Le CCMC offre le service d évaluation pour tous types de matériaux. Le CCMC estime la conformité des PRODUITS aux codes et normes applicables en évaluant leur pertinence pour l usage auquel ils sont destinés.

25 Évaluation d un produit de construction 1. Produit NOVATEUR (Propriétaire) Lorsque le PRODUIT ne peut pas être établit à partir d une norme canadienne existante. Le CCMC doit alors préparer un guide technique spécifique. 2. Produit NORMALISÉ Lorsque le PRODUIT peut être établit à partir d une norme canadienne.

26 Évaluation d un produit de construction Principaux avantages : Fournie une équivalence de performance du produit aux exigences du CNB et des codes provinciaux; Le comité des provinces et des territoires sur les normes du bâtiment appuie l utilisation des évaluations du CCMC pour déterminer l acceptabilité des produits au niveau des exigences des codes du bâtiment; La société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL) permet l'utilisation des produits évalués par le CCMC dans la construction financée ou assurée en vertu de la Loi nationale sur l'habitation;

27 Évaluation d un produit de construction Principaux avantages : L association canadienne des constructeurs d'habitation appuie l'utilisation des évaluations du CCMC pour déterminer l'acceptabilité des produits dans le cadre du Programme R-2000; Les fiches techniques et rapports d'évaluation sont rassemblés dans un recueil publié à grande échelle. Ces données sont donc accessibles et consultées par un grand nombre de professionnels de la construction (ingénieurs, architectes, entrepreneurs, chercheurs); L'évaluation facilite la commercialisation des produits à l'étranger.

28 Évaluation d un produit de construction LVL

29 Évaluation d un produit de construction Poutrelle en I

30 Certification d un produit de construction

31 Certification d un produit de construction La certification d un PRODUIT de construction doit être réalisée par un organisme indépendant reconnu par le conseil canadien des normes (CCN). Produits propriétaires Produits normalisés

32 Certification d un produit de construction La certification d un PRODUIT comporte : La réalisation d essais en laboratoire selon des critères établis. La vérification en usine sans préavis. Laboratoire Usine

33 Certification d un produit de construction La certification d un PRODUIT fournie une garantie officielle,, sous forme d une marque de conformité ou d un certificat attestant que le PRODUIT est conforme aux critères établis par l organisme d évaluation.

34 Certification d un produit de construction

35 Produits évalués et certifiés

36 Solives Produits «propriétaires» Croisillons en bois collés Poutrelles en I Croisillons métalliques

37 Bois de charpente composite Produit «propriétaire» Produits LVL Selectem Tembec Usine Temlam

38 Bois lamellé-collé Produit «propriétaire» Produit NORDIC LAM Chantiers Chibougamau

39 Colombage d ingénierie Norme SPS-3 (NLGA et CSA) Produits propriétaires Norme SPS-5 (NLGA et CSA)

40 Composantes préfabriquées Procédures pour la certification des maisons usinées et autres composantes préfabriquées en usine de types panneaux: Lorsque les composantes sont inaccessibles en chantier pour les inspecteurs.

41 Maisons préfabriquées et composantes en panneaux

42 Exportations aux USA : Bois de sciage sur le site versus Composantes préfabriquées* Export., $ Milliard, FOB mill Les deux ont diminué en terme de valeur due à une diminution des prix du marché, mais la tendance est claire Bois d'œuvre Composantes Source: Schuler, U.S.Census *Inclus: Fermes de toit (NAICS ), Bois d ingénierie (321213), Maisons préfabriquées (321992), (pré-coupés, panneaux, modulaire), Exclus les composantes utilisées par HUD code manufactured homes

43 États-Unis

44 Codes américains Les États-Unis employaient jusqu à tout récemment différents codes du bâtiment selon les régions et les juridictions : BOCA : Building Officials and Code Administrators International, Inc. ICBO : International Conference of Building Officials SBCCI : Southern Building Code Congress International, Inc.

45 Nouveau code américain Toutefois, il existe dorénavant un code uniforme qui permettra éventuellement de regrouper l ensemble des états américains : International Code Council

46 Nouveau code américain 45 États américains plus Washington, D.C. et le Département de la Défense utilisent en ce moment le International Building Code

47 Évaluation d un produit de construction Autrefois, quatre organismes indépendants réalisaient les évaluations des nouveaux produits : -BOCAI Evaluation Services -ICBO Evaluation Services Inc. -SBCCI Public Service Testing and Evaluation Services Inc. -National Evaluation Service Inc (NES).

48 Évaluation d un produit de construction Maintenant, les évaluations des nouveaux produits destinés au marché américain sont (seront) réalisées par le nouvel organisme indépendant : ICC Evaluation Service Inc.

49 Utilisation des produits dans la construction

50 Construction non résidentielle

51 Bois lamellé-collé

52 Gare intermodale de Saint-Jérôme, Qc

53 Stade de soccer et multi-sport Laval, Québec Bois lamellé-collé Portée de 240 pieds

54 Club de golf de St-Prime

55 Club de golf de St-Prime Produit NORDIC LAM

56 Quincaillerie Home hardware Chibougamau Produit propriétaire NORDIC LAM

57 Magasin Huard et Compagnie Chibougamau Produit NORDIC LAM

58 Bois de placage stratifié LVL Produit LVL Selectem, Tembec

59 École Migwam - Pikogan Gymnase et auditorium Portée de 65 pieds

60 Solives en I et Bois lamellé-collé

61 Usine Abitibi-Consolitated La Doré Lac-St-Jean Produit NORDIC LAM et poutrelles

62 En conclusion

63 En conclusion Il existe des normes pour plusieurs produits de construction en bois (NLGA, CSA, etc.) Le Canada utilise le CCMC pour évaluer les nouveaux produits Produits Novateurs et Normalisés Il y a plusieurs avantages à faire évaluer son produit par le CCMC Des agences indépendantes assurent la certification des produits et garantissent ainsi la conformité aux critères établis par l organisme d évaluation Une norme canadienne est disponible pour l industrie des maisons et des murs usinés (CAN/CSA-A277-01)

64 En conclusion Les États-Unis possèdent maintenant un code uniforme adopté dans 44 États - International Building Code Les évaluations des nouveaux produits destinés au marché américain sont réalisées par le nouvel organisme indépendant ICC Evaluation Service Inc. Des agences indépendantes assurent aussi la certification des produits et garantissent ainsi la conformité aux critères établis par l organisme d évaluation

65 Sylvain Gagnon, ing. Chercheur Systèmes de construction poste 3102

LA CERTIFICATION ET L ÉVALUATION D UN PRODUIT STRUCTURAL EN BOIS

LA CERTIFICATION ET L ÉVALUATION D UN PRODUIT STRUCTURAL EN BOIS GUIDE LA CERTIFICATION ET L ÉVALUATION D UN PRODUIT STRUCTURAL EN BOIS PRODUIT EN MAI 2009 Note au lecteur L information contenue dans ce document est fournie à titre indicatif seulement et n engage aucunement

Plus en détail

Robert Beauregard. La construction non-résidentielle

Robert Beauregard. La construction non-résidentielle La construction non-résidentielle Robert Beauregard Département des sciences du bois et de la forêt Faculté de foresterie de géographie et de géomatique Été 2010 Le bois dans la construction non résidentielle

Plus en détail

AllJoist Prefabricated I-Joists

AllJoist Prefabricated I-Joists Rapport d'évaluation CCMC 12787-R RÉPERTOIRE NORMATIF : 06 17 33.01 Publié : 1996-12-23 Réévalué : 2010-06-02 Réévaluation : 2011-12-23 Réévaluation en cours AllJoist Prefabricated I-Joists 1. Opinion

Plus en détail

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010 La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec Christian Dagenais, ing., M.Sc. Conseiller technique Centre d expertise sur la construction commerciale en

Plus en détail

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Distribués au Canada par Taiga Building Products MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites SolidStart LP Guide

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Les produits du bois et leur potentiel d utilisation en construction non résidentielle au Québec

Les produits du bois et leur potentiel d utilisation en construction non résidentielle au Québec Les produits du bois et leur potentiel d utilisation en construction non résidentielle au Québec Colloque conjoint OAQ-OIFQ 5-6 février 2008 Louis Poliquin Centre d expertise sur la construction commerciale

Plus en détail

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE GUIDE TECHNIQUE Pour projets résidentiels INTRODUCTION De nombreux appareils élévateurs sont installés dans les projets d habitation de condominiums,

Plus en détail

Bois SAFITM STRUCTURES DE BOIS À OSSATURE LÉGÈRE MURS DE REFEND POSSIBILITÉS DE CONCEPTION À LA LIMITE DE VOTRE IMAGINATION

Bois SAFITM STRUCTURES DE BOIS À OSSATURE LÉGÈRE MURS DE REFEND POSSIBILITÉS DE CONCEPTION À LA LIMITE DE VOTRE IMAGINATION SAFITM Bois STRUCTURES DE BOIS À OSSATURE LÉGÈRE MURS DE REFEND Le module SAFI Ossature légère est une technologie de génération paramétrique automatisée de haut niveau pour la création et l analyse de

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material)

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) RÉPERTOIRE Réévalué Révisé Jamais Réévaluation Non : : NORMATIF : 07 27 09.02 Publié en : 2013-03-07 Réévaluation cours :

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 2012-234 RÈGLEMENT SUR LES APPAREILS DE CHAUFFAGE À COMBUSTIBLES SOLIDES DANS LES TNO

RÈGLEMENT N O 2012-234 RÈGLEMENT SUR LES APPAREILS DE CHAUFFAGE À COMBUSTIBLES SOLIDES DANS LES TNO CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA VALLÉE-DE-LA-GATINEAU RÈGLEMENT N O 2012-234 RÈGLEMENT SUR LES APPAREILS DE CHAUFFAGE À COMBUSTIBLES SOLIDES DANS LES TNO Considérant que le Conseil de la municipalité

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil Rapport d'évaluation CCMC 3459-R Isofoil RÉPERTOIRE NORMATIF : 07 2 3.03 Publié : 202-09-27 Réévalué : 202--27 Révisé : 205-04-23 Réévaluation : 205-09-27. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction

Plus en détail

Contrôle des soudures

Contrôle des soudures DESTINATAIRES : Ingénieurs responsables des structures en DT Ingénieurs et techniciens du Service de la conception et du Service de l entretien de la Direction des structures DATE : Le 4 juin 2009 OBJET

Plus en détail

GUIDE DU CONCEPTEUR VERSA-LAM 2.0E

GUIDE DU CONCEPTEUR VERSA-LAM 2.0E CALCUL AUX ÉTATS LIMITES CANADA GUIDE DU CONCEPTEUR VERSALAM E Rapport d'évaluation CCMC 12472R VERSALAM Système de planchers et de toits de haute performance GCVL 2 Le SIMPLE FRAMING SYSTEM LE SYSTÈME

Plus en détail

Projet pilote chauffe-eau solaire domestique. Plan de la présentation. Chauffe-eau solaire domestique. Contexte. Objectifs.

Projet pilote chauffe-eau solaire domestique. Plan de la présentation. Chauffe-eau solaire domestique. Contexte. Objectifs. Projet pilote chauffe-eau solaire domestique Pascal Lê-Huu, ing. Chargé de programme Agence de l efficacité énergétique Présentation mise à jour en mars 2011 Plan de la présentation Chauffe-eau solaire

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance La cie Matériaux de construction BP Canada 08 06 16 13 13 BOIS, PLASTIQUES et MATÉRIAUX COMPOSITES Revêtements structuraux isolants Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP

Plus en détail

ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois

ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Généralités 3 2.1 Définition 3

Plus en détail

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Présenté par : Catherine Lavoie ing. M.Sc. Agente technique Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Plus en détail

Enfin un mur Éco Écologique Économique

Enfin un mur Éco Écologique Économique En instance de brevet Enfin un mur Éco Écologique Économique Le mur HighTech 2 fabriqué par Ultratec apporte une amélioration considérable aux standards actuels de fabrication de l industrie. Excédant

Plus en détail

Guide technique pour la construction résidentielle Séries LPI 18, 20Plus, 32Plus, 36, 42Plus, 52Plus et 56

Guide technique pour la construction résidentielle Séries LPI 18, 20Plus, 32Plus, 36, 42Plus, 52Plus et 56 Poutrelles en I SolidStart LP MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites Poutrelles en I SolidStart LP Guide technique pour la construction résidentielle

Plus en détail

URS PRÉFABRIQUÉS STRUCTURES RBR

URS PRÉFABRIQUÉS STRUCTURES RBR STRUCTURES RBR conçoit et fabrique avec la plus haute précision des composantes structurales en bois pour des bâtiments de type résidentiel, commercial, industriel et agricole. STRUCTURES RBR se définit

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Building Products of Canada Corp. 08 06 16 13 Wood, Plastics and Composites 13 Structural Insulating Sheathings Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP combine la fibre de

Plus en détail

L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DES COMPOSANTS DE CONSTRUCTION EN BOIS

L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DES COMPOSANTS DE CONSTRUCTION EN BOIS L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DES COMPOSANTS DE CONSTRUCTION EN BOIS PRODUIT EN JUILLET 2005 NOTE AU LECTEUR L information contenue dans ce répertoire est fournie à titre indicatif seulement et n engage aucunement

Plus en détail

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE B Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I NOVEMBRE 2000 DIRECTIVE TABLE DES MATIÈRES ARTICLE PAGE Résumé... 2 1.0 OBJET... 3 2.0 CONTEXTE... 3 3.0 CRITÈRES D ACCEPTABILITÉ... 3 3.1

Plus en détail

GUIDE. de formations. www.aemq.com

GUIDE. de formations. www.aemq.com GUIDE de formations www.aemq.com FORMATIONS OFFERTES PAR L AEMQ F1 Notions de base d un ouvrage en maçonnerie F2 Gestion et techniques de mise en place d éléments de maçonnerie (GTMPEM) F3 Notions d entrepreneuriat

Plus en détail

Le bois et ses possibilités en construction non résidentielle

Le bois et ses possibilités en construction non résidentielle Le bois et ses possibilités en construction non résidentielle Colloque SCISA-AFAT 12 novembre 2009 Louis Poliquin Centre d expertise sur la construction commerciale en bois Quebec Wood Export Bureau Quelques

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

Une seule aide financière LEED peut être attribuée par résidence.

Une seule aide financière LEED peut être attribuée par résidence. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT Ce document est une codification administrative et n a aucune valeur officielle À jour au 11 juin 2015 RÈGLEMENT NUMÉRO 643 RÈGLEMENT DÉCRÉTANT UN PROGRAMME

Plus en détail

Démêler les normes NSF et CSA

Démêler les normes NSF et CSA 1 Démêler les normes NSF et CSA Donald Ellis, ing. Direction des eaux municipales Carrefour de l eau Express Congrès annuel de l AESEQ 10 avril 2015 2 Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les

Plus en détail

Eric Leblanc arch. Marie Pierre Turbide

Eric Leblanc arch. Marie Pierre Turbide + Eric Leblanc arch. Marie Pierre Turbide Une nouvelle construction doit répondre à plusieurs normes et guides pour rencontrer des normes minimales d accréditation, comme les guides de conception de la

Plus en détail

Programme d Assurance Qualité et de Formation

Programme d Assurance Qualité et de Formation À propos de nous Programme d Assurance Qualité et de Formation TOUJOURS PLUS PERFORMANT Selon le Code national du bâtiment Canada, pour qu une personne puisse acheter et installer une mousse de polyuréthane

Plus en détail

Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son

Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son Depuis des années, la construction à ossature en bois procure aux Canadiens des habitations abordables et de qualité supérieure,

Plus en détail

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009 Mot de bienvenue Par: Jean-Yves Poitras Président Amos Colloque du 12 novembre 2009 Présentation de SCISA Par: Marc-André Collard Directeur général Amos Colloque du 12 novembre 2009 SCISA? C est un organisme

Plus en détail

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques Une filiale du Bureau de promotion du bois du Québec L avantage environnemental des systèmes

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing.

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing. CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS Par Michael Holleran, ing. Décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES Considérations structurales panneaux solaires de

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE L'ASCENSION 59, rue de l'hôtel-de-ville L'Ascension (Québec) J0T 1W0 Tél.: (819) 275-3027 Téléc.: (819) 275-3489

MUNICIPALITÉ DE L'ASCENSION 59, rue de l'hôtel-de-ville L'Ascension (Québec) J0T 1W0 Tél.: (819) 275-3027 Téléc.: (819) 275-3489 MUNICIPALITÉ DE L'ASCENSION 59, rue de l'hôtel-de-ville L'Ascension (Québec) J0T 1W0 Tél.: (819) 275-3027 Téléc.: (819) 275-3489 Préalables pour les demandes de permis de construction ou d agrandissement,

Plus en détail

Monsieur le conseiller Michel Béland. Madame la conseillère Jocelyne Brossard

Monsieur le conseiller Michel Béland. Madame la conseillère Jocelyne Brossard PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINTE-CATHERINE RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-01 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION NUMÉRO 2011-00 DE FAÇON À INTÉGRER LE CODE DE CONSTRUCTION DU QUÉBEC ET LE CODE NATIONAL

Plus en détail

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en mécanique de

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

POITIERS le 28 Mars 2013. Règlement Produit Construction Le rôle des différents acteurs. Pascal BAR

POITIERS le 28 Mars 2013. Règlement Produit Construction Le rôle des différents acteurs. Pascal BAR POITIERS le 28 Mars 2013 Règlement Produit Construction Le rôle des différents acteurs Pascal BAR 1 Obligations pour les fabricants 1. Détermination du «produit-type» Déclarer l usage attendu du produit

Plus en détail

Considérations sur la conception d une toiture neuve

Considérations sur la conception d une toiture neuve Considérations sur la conception d une toiture neuve Par: Claude Frégeau, architecte, OAQ Expertise en enveloppe-bâtiment L essentiel est invisible pour les yeux St-Exupéry claudefregeau@videotron.ca http://pages.videotron.ca/fregeau

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

NOM SOCIÉTÉ PROJET D HABITATION RÉSIDENTIEL RECHERCHE D INFORMATION ET PARTERNARIAT. xyz L'ART DU MARKETING - L'IMPACT DE LA TECHNOLOGIE

NOM SOCIÉTÉ PROJET D HABITATION RÉSIDENTIEL RECHERCHE D INFORMATION ET PARTERNARIAT. xyz L'ART DU MARKETING - L'IMPACT DE LA TECHNOLOGIE NOM SOCIÉTÉ PROJET D HABITATION RÉSIDENTIEL RECHERCHE D INFORMATION ET PARTERNARIAT L'ART DU MARKETING - L'IMPACT DE LA TECHNOLOGIE À L INTENTION DE xyz THE ART OF MARKETING - THE IMPACT OF TECHNOLOGY

Plus en détail

Plan Qualité. Jean-Martin Croteau, ing. Directeur technique ColasCanada Inc. Sylvain Côté, ing. Coordonnateur Qualité Sintra Inc.

Plan Qualité. Jean-Martin Croteau, ing. Directeur technique ColasCanada Inc. Sylvain Côté, ing. Coordonnateur Qualité Sintra Inc. Plan Qualité Jean-Martin Croteau, ing. Directeur technique ColasCanada Inc. Sylvain Côté, ing. Coordonnateur Qualité Sintra Inc. Gestion de la qualité en chaussées souples Les 30 novembre et 1 er décembre

Plus en détail

Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015

Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015 Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015 Assurance qualité en protection incendie Lignum, Economie suisse du bois Auteur de la présentation: Ivan Brühwiler Josef Kolb AG, Romanshorn

Plus en détail

CONSIDÉRANT que tous les membres du conseil présents ont déclaré avoir lu ledit règlement et qu ils ont renoncé à sa lecture;

CONSIDÉRANT que tous les membres du conseil présents ont déclaré avoir lu ledit règlement et qu ils ont renoncé à sa lecture; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D OTTERBURN PARK RÈGLEMENT NUMÉRO 426 CONCERNANT L INSTALLATION ET L ENTRETIEN D AVERTISSEURS ET DE DÉTECTEURS DE FUMÉE ET ABROGEANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 329 TEL QU AMENDÉ CONSIDÉRANT

Plus en détail

MATÉRIAUX ET RESSOURCES (MR)

MATÉRIAUX ET RESSOURCES (MR) MR 3 Réutilisation des matériaux Ne s'applique pas NC : Consacrer au moins 5 % () ou 10 % (2 points) du coût total des matériaux de construction pour l achat de matériaux récupérés, remis à neuf ou réutilisés.

Plus en détail

Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles

Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles Rencontre du RTHQ Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles Paul Gardon ing. Coordonnateur, normalisation Date 6 mai 2014 CRIQ - Tous droits réservés Le BNQ, processus de normalisation

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

Canadian Forest Sector

Canadian Forest Sector Canadian Forest Sector A Story Of World Leading Stewardship February 2006 La demande pour la construction écologique aux États-Unis Joel Neuheimer 20 mars 2007, Rimouski (Québec) Contexte L intérêt porté

Plus en détail

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Rajouts Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Août 2004 1table des matières Introduction 2 Plan de terrain

Plus en détail

Information sur «LEED 2009» - Canada & U.S.

Information sur «LEED 2009» - Canada & U.S. Information sur «LEED 2009» - Canada & U.S. En 2009, le USGBC a lancé à nouveau sa série de systèmes d évaluation et a harmonisé les deux systèmes LEED NC (pour «New Construction») et LEED CS (pour «Core

Plus en détail

Municipalité de Lac-Beauport. Règlement numéro 643

Municipalité de Lac-Beauport. Règlement numéro 643 Règlement décrétant un programme d aide financière en CERTIFICAT Avis de motion : 12 janvier 2015 Adoption : 2 février 2015 En vigueur : 5 février 2015 SOMMAIRE environnement pour l exercice financier

Plus en détail

Construire en bois Des exemples Sylvain Gagnon, ing. 21 octobre 2010 Colloque AFQM

Construire en bois Des exemples Sylvain Gagnon, ing. 21 octobre 2010 Colloque AFQM MC www.fpinnovations.ca Construire en bois Des exemples Sylvain Gagnon, ing. sylvain.gagnon@fpinnovations.ca 21 octobre 2010 Colloque AFQM Plan de la présentation Les produits transformés du bois et les

Plus en détail

CONSTRUCTION RAPIDE LÉGER ET FORT BÂTIMENT MODULAIRE CONFORT ET QUALITÉ LA SOLUTION PARFAITE EN CONSTRUCTION AIRCRETE SYSTÈME DE CONSTRUCTION

CONSTRUCTION RAPIDE LÉGER ET FORT BÂTIMENT MODULAIRE CONFORT ET QUALITÉ LA SOLUTION PARFAITE EN CONSTRUCTION AIRCRETE SYSTÈME DE CONSTRUCTION CONSTRUCTION RAPIDE LÉGER ET FORT BÂTIMENT MODULAIRE CONFORT ET QUALITÉ LA SOLUTION PARFAITE EN CONSTRUCTION AIRCRETE SYSTÈME DE CONSTRUCTION SOLUTION LOGEMENT AIRCRETE Le Béton Cellulaire (aircrete) est

Plus en détail

Informations utiles pour travailler en plongée professionnelle au Québec

Informations utiles pour travailler en plongée professionnelle au Québec Informations utiles pr travailler en plongée professionnelle au Québec Le programme Plongée professionnelle (ELW.08), sanctionné par une Attestation d études collégiales et offert au Québec exclusivement

Plus en détail

Une vision pour l industrie de la valeur ajoutée au Canada Gérald Beaulieu, ing. F., Directeur Produits à Valeur ajoutée

Une vision pour l industrie de la valeur ajoutée au Canada Gérald Beaulieu, ing. F., Directeur Produits à Valeur ajoutée www.fpinnovations.ca Une vision pour l industrie de la valeur ajoutée au Canada Gérald Beaulieu, ing. F., Directeur Produits à Valeur ajoutée Programme Valeur au Bois du Service Canadien des Forêts Le

Plus en détail

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA (Ébauche, novembre 2007) 1 PARTIES 1.1 L Institution of Engineers of Ireland (Engineers Ireland)

Plus en détail

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION [Loi sur l aménagement et l urbanisme, article 119, article 120 et article 237] 4.1 Nécessité du permis de construction Tout projet de construction, de transformation,

Plus en détail

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008 ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE Présenté par Emile Loiselle 6/5/2008 INTERNAL 1 Résumé Présentation de la mousse de polyuréthane pulvérisée Utilisations

Plus en détail

POLITIQUE. Immatriculation temporaire OBJECTIFS PRÉALABLES MODALITÉS D APPLICATION. 1. Immatriculation et droit de circuler temporaires de dix jours

POLITIQUE. Immatriculation temporaire OBJECTIFS PRÉALABLES MODALITÉS D APPLICATION. 1. Immatriculation et droit de circuler temporaires de dix jours POLITIQUE 2009-11-20 PO-IM 08 Immatriculation temporaire OBJECTIFS Cette politique a pour objectifs de : préciser dans quels cas les certificats d'immatriculation temporaire sont délivrés; préciser les

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

Ministère des Ressources naturelles. PROGRAMME novoclimat 2.0 CADRE NORMATIF

Ministère des Ressources naturelles. PROGRAMME novoclimat 2.0 CADRE NORMATIF Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME novoclimat 2.0 Volet «maison» CADRE NORMATIF 1 Ce document a une valeur légale. Il prévaut sur les dépliants et les autres renseignements publiés sur le programme

Plus en détail

Le système de construction d habitations au Canada

Le système de construction d habitations au Canada CF 42 Le système de construction d habitations au Canada Le présent document a pour objet de mieux faire comprendre les éléments du système de construction et l utilisation des bâtiments résidentiels au

Plus en détail

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement général de certification Produits de construction ouwproducten_fr.doc saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

Agrément technique national

Agrément technique national DEUTSCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK (INSTITUT ALLEMAND DU GENIE CIVIL) Etablissement de droit public 10829 Berlin, le 1 er Février 2008 Kolonnenstraße 30 L Téléphone : 030 78730-261 Fax : 030 78730-320 Référence

Plus en détail

Une histoire sans fin. Rockpanel certifié BRE Global A+ / A

Une histoire sans fin. Rockpanel certifié BRE Global A+ / A Une histoire sans fin Rockpanel certifié BRE Global A+ / A Rockpanel : la durabilité dans les gènes Le Groupe Rockpanel fait partie de Rockwool International, de par nature, attache une importance primordiale

Plus en détail

Seul les Labels, et représentent une preuve officielle. Le marquage NF EN131 est une affirmation qui n engage que la responsabilité du fabricant.

Seul les Labels, et représentent une preuve officielle. Le marquage NF EN131 est une affirmation qui n engage que la responsabilité du fabricant. LES NORMES La sécurité sous toutes ses formes EXIGEZ LA CERTIFICATION POUR VOS ECHELLES ET MARCHEPIEDS LA PREUVE PAR LE LABEL NORMES, DÉCRET, LABELS Des textes officiels et des marques qui certifient la

Plus en détail

ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie

ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie Séminaire technique ACAI 14 novembre 2013 Par : Pierre Noël STRUCTURE DE LA NORME Les réseaux avertisseurs d incendie doivent

Plus en détail

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ;

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-BROME RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QUE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QU l installation d un avertisseur de fumée peut

Plus en détail

GUIDE ET FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE POUR L ACHAT ET L INSTALLATION D UN SYSTÈME GÉOTHERMIQUE. Installation après le 1 er avril 2012.

GUIDE ET FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE POUR L ACHAT ET L INSTALLATION D UN SYSTÈME GÉOTHERMIQUE. Installation après le 1 er avril 2012. GUIDE ET FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE POUR L ACHAT ET L INSTALLATION D UN SYSTÈME GÉOTHERMIQUE Installation après le 1 er avril 2012. À l intention des clients résidentiels Pour bénéficier de

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous!

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous! Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2011-707 MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA CONSTRUCTION DE LA VILLE

RÈGLEMENT CO-2011-707 MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA CONSTRUCTION DE LA VILLE RÈGLEMENT CO-2011-707 MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA CONSTRUCTION DE LA VILLE LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le règlement sur la construction de la Ville est modifié par la modification du Règlement

Plus en détail

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Maîtrisez les mouvements de votre structure avec Goodco Z-Tech Expertise éprouvée I Savoir-faire reconnu I Solutions sur mesure I Innovation

Plus en détail

Guide technique sur la conception de bâtiments à ossature légère en bois

Guide technique sur la conception de bâtiments à ossature légère en bois Guide technique sur la conception de bâtiments à ossature légère en bois Photo de la page couverture : Holiday Inn Express & Suites de Saint-Hyacinthe cecobois remercie Ressources naturelles Canada et

Plus en détail

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES Table des matières Présentation de Canam... 3 Approche de conception- construction BuildMaster... 3 Charpentes d'acier et tabliers

Plus en détail

Le Projet des architectes de l APEC

Le Projet des architectes de l APEC Le Projet des architectes de l APEC Entrevue d évaluation pour les architectes de l APEC de l Australie et de la Nouvelle- Zélande Protocoles relatifs au processus de candidature pour un architecte de

Plus en détail

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS IDE A LA REDACTION DE CCTP : Prescriptions générales A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS B. INTERFACES ENTRE LES LOTS C. CADRE NORMATIF ET CERTIFICATIONS 1/10 C. CADRE NORMATIF

Plus en détail

NORME SUR LES PISCINES RÉSIDENTIELLES DOTÉES D UN PLONGEOIR

NORME SUR LES PISCINES RÉSIDENTIELLES DOTÉES D UN PLONGEOIR NORME SUR LES PISCINES RÉSIDENTIELLES DOTÉES D UN PLONGEOIR Enveloppe d eau minimale pour prévenir les blessures médullaires cervicales résultant d un plongeon effectué à partir d un plongeoir. 1 ORIGINE

Plus en détail

Armoire et éléments muraux coupe-feu pour une maintenance absolument flexible

Armoire et éléments muraux coupe-feu pour une maintenance absolument flexible Armoire et éléments muraux coupe-feu pour une maintenance absolument flexible INFORMATION SUR LA PROTECTION INCENDIE DOMAINES D APPLICATION (EI30 et EI60) Pour les constructions neuves comme pour les rénovations,

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE

BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE VILLAGE DE SENNEVILLE BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE Jacques Perreault, inspecteur JANVIER 2013 BROCHURE D INFORMATION BROCHURE D INFORMATION

Plus en détail

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Sources 8 la Newsletter Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN 1433 Conformité, sécurité des caniveaux hydrauliques et responsabilité pénale. NORME

Plus en détail

Construction d HABITATIONS EN BOIS

Construction d HABITATIONS EN BOIS Régie du bâtiment du Québec Construction d HABITATIONS EN BOIS de 5 ou 6 étages Directives et guide explicatif La SECTION I, qui présente les lignes directrices, a été rédigée par la Régie du bâtiment

Plus en détail

La toiture. Cette dernière reste surprenante. Extrêmement résistante, facile à poser, d'une portée libre

La toiture. Cette dernière reste surprenante. Extrêmement résistante, facile à poser, d'une portée libre La toiture La toiture d une habitation est un élément qui demandera une juste réflexion quant à son choix. Le premier critère sera porté sur le poids que la structure devra supporter en plus de son poids

Plus en détail

CCMC R. RAPPORT DIVISION D'ÉVALUATION Publié Réévaluation

CCMC R. RAPPORT DIVISION D'ÉVALUATION Publié Réévaluation Conseil national de recherches Canada Institut de recherche en construction National Research Council Canada Institute for Research in Construction CCMC 13117-R &&0& RAPPORT DIVISION 06094 D'ÉVALUATION

Plus en détail

DEVIS ARCHITECTURAUX SECTION : 10120 TABLEAUX D AFFICHAGE SURFACE : - LIÈGE NATUREL - LIÈGE DE COULEUR TRAITÉ AU VINYLE

DEVIS ARCHITECTURAUX SECTION : 10120 TABLEAUX D AFFICHAGE SURFACE : - LIÈGE NATUREL - LIÈGE DE COULEUR TRAITÉ AU VINYLE Compagnie Canadienne de Tableaux Noirs (CCTN) 30, Montée des Bouleaux, St-Constant, (Qc) J5A 1B6 Tél : 450-632-1660 Fax : 450-632-5449 Web: www.cctn.com E-Mail: mat@cctn.com DEVIS ARCHITECTURAUX SECTION

Plus en détail

solutions constructives Catalogue Construction Bois : solutions de toitures isoler mieux, naturellement

solutions constructives Catalogue Construction Bois : solutions de toitures isoler mieux, naturellement Catalogue Construction Bois : solutions de toitures Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables solutions constructives Définition et caractéristiques des composants de

Plus en détail

L obligation d être titulaire du certificat ou de la carte d apprenti et les modalités d obtention de ces documents sont définies par :

L obligation d être titulaire du certificat ou de la carte d apprenti et les modalités d obtention de ces documents sont définies par : EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CHAUFFAGE CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en chauffage est obligatoire pour toute personne

Plus en détail

Marque énergétique des bâtiments existants en Danemark Octobre 2003 - CAH Paris

Marque énergétique des bâtiments existants en Danemark Octobre 2003 - CAH Paris L exemple de la certification danoise Marque énergétique des bâtiments existants en Danemark Octobre 2003 - CAH Paris La loi pour la promotion de la maîtrise de l'énergie et de l eau dans bâtiments Certification

Plus en détail

Bulletin d'inspection des bâtiments

Bulletin d'inspection des bâtiments lletin d'inspection des bâtiments Adoption du Code national du bâtiment de 2010 et modifications connexes aux processus visant les exigences en matière d'efficacité énergétique Hiver 2015 lletin d'inspection

Plus en détail

Les normes en transport

Les normes en transport L Le BUREAU de NORMALISATION du QUÉBEC : un partenaire de la normalisation des infrastructures PAUL GARDON, ING. Analyste en technologie et données industrielles COAUTEURS CHRISTIAN TARDIF, ING. Analyste

Plus en détail

L INSPECTION PRÉACHAT

L INSPECTION PRÉACHAT L INSPECTION PRÉACHAT Inspecteur en bâtiment Un titre non protégé par un ordre professionnel Par Madeleine Bélisle, chargée de projet 2 L ACQC La seule association de consommateurs du Québec en matière

Plus en détail

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E PLOMBERIE CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en plomberie est obligatoire pour toute personne

Plus en détail

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013 Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes Conférence AQVE 21 novembre 2013 Chantal Guay, ing., P. Eng. Vice-présidente 2 Le mandat

Plus en détail

566, des Actionnaires Chicoutimi (Québec) Canada - G7J 5A9. Tél : (418) 696-4299 Fax : (418) 696-4329. info@groupepog.com

566, des Actionnaires Chicoutimi (Québec) Canada - G7J 5A9. Tél : (418) 696-4299 Fax : (418) 696-4329. info@groupepog.com 566, des Actionnaires Chicoutimi (Québec) Canada - G7J 5A9 Tél : (418) 696-4299 Fax : (418) 696-4329 info@groupepog.com Profil d entreprise - Groupe POG 2011 PRÉSENTATION Le Groupe POG et ses filiales,

Plus en détail

Ajout d un cinquième étage en bois à l édifice Complan Une première au pays

Ajout d un cinquième étage en bois à l édifice Complan Une première au pays Ajout d un cinquième étage en bois à l édifice Complan Une première au pays Centre d expertise sur la construction commerciale en bois L ajout d un cinquième étage en bois à l Édifice Complan, situé sur

Plus en détail

HISTORIQUE DU REGLEMENT 62-1989-04

HISTORIQUE DU REGLEMENT 62-1989-04 HISTORIQUE DU REGLEMENT 62-1989-04 062-1989-04 1989-01-06 Règlement d origine 137-1997-02 1997-02-07 Modification 172-2001-02 2003-03-05 Modification 218-2007-04 2007-05-20 Modification Section 1 : DISPOSITIONS

Plus en détail