Le Changement Climatique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Changement Climatique"

Transcription

1 Le Changement Climatique Pr. Jean-François DOUSSIN Objectif Parler du changement climatique Hors de toute polémique C est a dire en partant des bases scientifiques Pour cela commençons par parler du climat de la Terre 1

2 Le rayonnent solaire La source d énergie de base Une source unique mais distribuée de manière diversifiée L orbite solaire 2

3 La sphéricité de la terre Circulation latitudinale 3

4 Circulation latitudinale Circulation longitudinale 4

5 Les océans aussi Les océans aussi amorçage de la circulation thermohaline dans l Atlantique nord 5

6 Le forçage Orbital Le mathématicien serbe Milutin Milankovitch proposa en 1920 une théorie qui postulait que les variations de l orbite terrestre devraient influencer le climat Excentricité Orbitale 6

7 Oscillation axiale Bascule 7

8 Finalement Rayonnement solaire et variations orbitales Calcul du rayonnement solaire moyen annuel reçu aux moyennes latitudes de l hémisphère nord en prenant en compte l ensemble des variations orbitales 8

9 L activité solaire Le flux émis par le soleil varie : les taches solaires. Plus il ya de taches froides plus cela indique que le soleil est actifs Les taches solaires 9

10 Les taches solaires Le petit âge glaciaires Bruegel l Ancien ( ) Huile sur bois, Aert van der Neer, (1648) 10

11 Rayonnement solaire entrant Rayonnement solaire incident Domaine visible Le rayonnement solaire est de courte longueur d onde (UV-visible-proche IR) Rayonnement entrant et sortant Rayonnement solaire incident Rayonnement tellurique réémis Domaine visible Le rayonnement solaire est de courte longueur d onde (UV-visible-proche IR) Le rayonnement tellurique est de grande longueur d onde (infrarouge thermique et lointain) 11

12 L effet de Serre Le soleil éclaire dans le domaine de l UV, du visible, du proche infra-rouge Les molécules de l atmosphère n absorbent pas ou peu dans la longueur d onde du visible La Terre ré-émet dans le domaine de l Infrarouge Les molécules de l atmosphère absorbent en partie dans ce domaine spectral radiations solaires radiations terrestres vers l espace radiations réémises vers l espace Radiations terrestres absorbées Il existe un gain appelé effet de Serre et associé à la présence des GES 12

13 Une partie de la radiation IR sortante est absorbée par les gaz à effet de serre et par les nuages gardant la surface de la terre à une T ~ 33 C supérieure à ce qu elle se rait sans effet de serre Température moyenne de surface 15 C au lieu de -18 C Sans effet de serre la vie n existerait pas sur notre planète L effet de Serre 13

14 L effet de Serre Pour que la température soit en équilibre il faut que le bilan énergétique soit équilibré = 342 W/m² L effet de Serre Mais que se passe-t-il si l on «ferme» la «fenêtre atmosphérique»? C est cela l effet de serre additionnel 14

15 Bilan Net entrant Bilan Net sortant Pour un système à l équilibre la radiation solaire nette entrante (235 Wm -2 ) doit être compensée par la radiation IR sortante La différence entre les quantités d énergie entrante et sortante s appelle le forçage radiatif Forçage radiatif positif 235 W/m 2 ~ 235 W/m 2 Echauffement Forçage radiatif négatif Refroidissement Forçage radiatif induit par les polluants IPPC (rapport 2001) : International Panel on Climate Change Le GIEC! Connaissance => 15

16 Les aérosols Les particules en suspension influent sur le climat selon deux type d effet Effet direct : absorption et diffusion du rayonnement solaire Effet Indirect : Servant de noyaux de condensation nuageuse, ils influent sur le cycle de l eau et la formation de nuage Les Aérosols IPPC (rapport 2001) : International Panel on Climate Change Le GIEC! Connaissance => 16

17 Les sources d aérosol Naturelles : les volcans, l érosion, les vagues Aérosol de condensation (voir cours sur pollution) Les volcans 17

18 Exemple du Mont Pinatubo (1991) Forçage en Wm -2 en Wm -2 Sur les 2 ans forçage comparable, mais de signe opposé, au forçage du aux gaz à effet de serre (+2.1 à 2.8 Wm -2 ) En 1992 refroidissement de la température globale observée de 0.3 à 0.5 C 18

19 Les aérosols terrigènes Particules en suspension dans l atmosphère (Φ de 10-3 à 10 µm). Les aérosols troposphériques sont formés: Par dispersion de matière à partir du sol (poussières) Panache d aérosols Panache d aérosols Soulèvement d aérosols 19

20 Les Gaz à Effet de Serre IPPC (rapport 2001) : International Panel on Climate Change Le GIEC! Connaissance => Contribution des divers gaz à effet de serre au changement climatique Ne pas oublier : un des principaux gaz à effet de serre est la vapeur d eau mais elle influe très peu sur le changement climatique CO2 (50,0%) CH4 (17,0%) FREONS (15,0%) OZONE (12,0%) N2O (6,0%) 20

21 21

22 Archives glaciaires Le dioxyde de carbone (CO 2 ) Forte augmentation de CO 2 depuis la période préindustrielle (de 280 à 360 ppb) Source : IPCC Forçage radiatif du à l augmentation du dioxyde de carbone est d environ 1.56 Wm -2 22

23 Le problème posé aux scientifiques est de prévoir la concentration atmosphérique future de CO 2 De manière à prévoir l impact climatique futur du CO 2 Il est assez facile de connaître la quantité émise dans l atmosphère car on connaît les quantités de combustibles (charbon, pétrole, gaz) utilisées Mais le CO 2 émis reste-il dans l atmosphère? NON Il faut étudier le cycle du carbone 23

24 Le Cycle global du Carbone. Les valeurs indiquent la taille en GtC de chaque réservoir. Sur chaque flèche est indiqué l importance du flux en GtC/an, DOC=dissolved organic carbon). Le Méthane (CH 4 ) Sources naturelles 160 Tg/an 30% Zones humides naturelle Animaux sauvages Sources anthropiques 375 Tg/an 70% Zones humides (rizières), Animaux domestiques, Combustion Extraction du méthane fossile et fuites Augmentation : 13 ppb/an soit 0.7%/an Plus de la moitié des sources actuelles de CH 4 sont imputables aux activités humaines, principalement agricoles. 24

25 Le Méthane (CH 4 ) Le forçage radiatif résultant de ces augmentations de CH 4 depuis la période préindustrielle est indiqué sur l axe de droite. Le forçage radiatif direct du à l augmentation de la concentration de méthane est ~ 0.5 W.m -2 Le protoxyde d azote (N 2 O) Sources naturelles 6-16 Tg/an 66% Sources anthropiques 3-8 Tg/an 33% Agriculture : Pâturage en régions tropicales, Feux de biomasse, Fertilisants Augmentation 0.8 ppb/an 0.25%/an Forçage radiatif direct du à l augmentation de la concentration de N 2 O depuis la période pré-industrielle est d environ 0.1 Wm -2 25

26 Le protoxyde d azote (N 2 O) Les concentrations pre-industrielle de N 2 O sont de l ordre de 265 ppbv. Le forçage radiatif résultant de ces augmentations de N 2 O depuis la période préindustrielle est indiqué sur l axe de droite. L ozone Troposphérique (O 3 ) Forte augmentation de l ozone troposphérique observée depuis le début du 20ème siècle. L ozone troposphérique est un polluant formé à partir d espèces à courte durée de vie (NOx, CO composées organiques ) ozone trend at European mountain sites [Marenco et al.,1994] Forçage radiatif du à l augmentation de l ozone troposphérique est ~ 0.5W.m -2 26

27 L ozone Troposphérique (O 3 ) Voir la conférence «Pollution atmosphérique» On a de bonnes raisons de penser que l'ozone troposphérique est appelé à augmenter en raison de son couplage avec des précurseurs (NOx et COV) dont les sources anthropiques croissent au rythme du développement de l'activité humaine. Des calculs montrent que les teneurs en ozone peuvent très bien être multipliées par 2 dans les 50 ans à venir et dépasser ainsi les seuils acceptés par l'organisation Mondiale pour la Santé (120 ppb). Des études montrent que le processus a déjà commencé (1 à 2 % d'augmentation par an depuis le début du siècle). Tableau récapitulatifs des caractéristiques des gaz à effet de serre GAZ [C] 1800 ppb 2000 %/an Durée de vie (Ans) Pouvoir Radiatif (/ CO 2 ) Contri b à l ES % Forçage Radiatif W.m -2 Sources CO ppm 360 ppm Combustion Déforestation CFC 11 CFC Aérosols Solvants Réfrigérants CH Zones humides Animaux Combustion N 2 O Combustion Fertilisants Ozone Photooxydation 27

28 Tableau récapitulatifs des caractéristiques des gaz à effet de serre GAZ [C] 1800 ppb 2000 %/an Durée de vie (Ans) Pouvoir Radiatif (/ CO 2 ) Contri b à l ES % Forçage Radiatif W.m -2 Sources CO ppm 360 ppm Combustion Déforestation CFC 11 CFC Aérosols Solvants Réfrigérants CH Zones humides Animaux Combustion N 2 O Combustion Fertilisants Ozone Photooxydation Tableau récapitulatifs des caractéristiques des gaz à effet de serre GAZ [C] 1800 ppb 2000 %/an Durée de vie (Ans) Pouvoir Radiatif (/ CO 2 ) Contri b à l ES % Forçage Radiatif W.m -2 Sources CO ppm 360 ppm Combustion Déforestation CFC 11 CFC Aérosols Solvants Réfrigérants CH Zones humides Animaux Combustion N 2 O Combustion Fertilisants Ozone Photooxydation 28

29 Tableau récapitulatifs des caractéristiques des gaz à effet de serre GAZ [C] 1800 ppb 2000 %/an Durée de vie (Ans) Pouvoir Radiatif (/ CO 2 ) Contri b à l ES % Forçage Radiatif W.m -2 Sources CO ppm 360 ppm Combustion Déforestation CFC 11 CFC Aérosols Solvants Réfrigérants CH Zones humides Animaux Combustion N 2 O Combustion Fertilisants Ozone Photooxydation Tableau récapitulatifs des caractéristiques des gaz à effet de serre GAZ [C] 1800 ppb 2000 %/an Durée de vie (Ans) Pouvoir Radiatif (/ CO 2 ) Contri b à l ES % Forçage Radiatif W.m -2 Sources CO ppm 360 ppm Combustion Déforestation CFC 11 CFC Aérosols Solvants Réfrigérants CH Zones humides Animaux Combustion N 2 O Combustion Fertilisants Ozone Photooxydation 29

30 Notre planète Terre à mis 4,5 milliards d années pour atteindre un niveau d «équilibre» Le problème du changement climatique actuel est lié au très brusque changement des concentrations des gaz à effet de serre depuis 150 ans La dépense énergétique Toutes les énergies ont accompagné le parcours de Erectus à Industrialis ans : domestication du feu L antiquité : toutes les renouvelables ont été utilisées! Bois, vent, soleil, hydraulique, traction animale... Le pétrole est connu des Summériens ( av. JC environ), bien avant Drake et son premier forage (1859 à Tittusville) Le charbon est exploité dans la Chine antique 1000 ans avant notre ère Ce qui caractérise l ère «moderne», ce n est pas l utilisation de sources «nouvelles» (sauf le nucléaire), mais le changement d ordre de grandeur dans l usage 30

31 De plus en plus d émetteurs! Évolution démographique depuis le néolithique Source : Musée de l Homme Changement d ordre de grandeur... 1,80 1,60 1,40 1,20 1,00 0,80 0,60 0,40 0,20 0, Consommation d énergie hors biomasse en «tep» (tonne équivalent pétrole» par habitant 31

32 Consommation totale d énergie commerciale de l humanité en Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole). Source Schilling & al + Observatoire énergie + AIE nucléaire hydro & ENR gaz pétrole charbon Depuis que l homme a découvert les combustibles fossiles, la consommation de l humanité n a cessé d augmenter. Chaque nouvelle source d énergie est venue se surajouter aux autres et connaît sa propre évolution exponentielle : aucune substitution ne se constate au niveau mondial. Un Américain consomme 4 fois plus de charbon qu un Chinois. Les effets : température et précipitations 32

33 Les effets : distribution spatiale de la température Entre et Le changement en température atteind C en moyenne globale annuellle < + 2 C en moyenne océanique annuellle C en moyenne continentale (hemisphere nord) annuellle C en moyenne polaire annuellle Les effets : le bilan hydrique Causes de l augmentation des précipitations Augmentation de l humidité Diminution des temperatures en altitude (déstabilisation) Réponses des modèles Augmentation de la fréquence des événements convectifs extrêmes L intervalle entre deux événements extrêmes est réduit (jusqu à un facteur 2 e.g., 20 ans à 10 ans) Causes de la croissance de l aridité continentale T plus élevées Evaporation de surface plus rapide, pas compensée par une augmentation des précipitations Réponses des modèles Augmentation des périodes de sécheresse continentale 33

34 Les effets : les grandes calottes glacières Un réchauffement peut augmenter les précipitations sous forme de neige aux hautes latitudes, c'est pourquoi on ne sait pas si ces glaciers se réduiront ou s'étendront par l'effet de serre. La tendance actuelle va vers une réduction. 34

35 Les effets : Les glaciers Longueur mesurée des glaciers de montagne Contribue pour environ 0.02 à 0.04 cm/an à l élévation du niveau de la mer Muir Glacier (Alaska) Mer de Glace (France) 35

36 Rongbuk Glacier Rongbuk glacier in 1968 (top) and The largest glacier on Mount Everest s northern slopes feeds Rongbuk River. Les effets : Elévation du niveau des mers 36

37 Les effets : Elévation du niveau des mers Les effets : Elévation du niveau des mers IPCC

38 Les effets : Elévation du niveau des mers Quelques boucles de rétro-actions Augmentation des déserts et donc des émission d aérosols désertiques Réchauffement des océan et affaiblissement du puits océanique de CO 2 Fonte des glace et modification de l albedo Augmentation de la température et de la teneur en vapeur d eau (un gaz a effet de serre) 38

39 39

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Fondements scientifiques du Changement Climatique

Fondements scientifiques du Changement Climatique Module 1 Mai 2015 Fondements scientifiques du Changement Climatique 11.05.2015 Seite 1 Contenu La machine climatique L effet de serre Changements observés dans le climat et dans d autres indicateurs Augmentation

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique?

Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique? Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique? Impact Climatique Impact sanitaire Les particules atmosphériques sont avant tout étudiées pour leurs impacts sur le climat et sur la santé humaine. 39 Réchauffement

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique Bilan radiatif de la Terre et changement climatique François-Marie Bréon Chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Unité Mixte CEA-CNRS La Machine Climatique Atmosphère Système

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Quel est le lien entre toutes ces énergies????

Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Comment l Homme utilise l énergie lumineuse? A. Une inégale répartition de l énergie solaire en fonction de la latitude Manuel Nathan seconde Répartition

Plus en détail

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL)

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL) Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions Romain RUSCH (DREAL) Effet de serre et pollution atmosphérique Des problématiques à priori différentes... Effet de serre : phénomène

Plus en détail

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA CHANGER DE CLIMAT! Climat tropical, climat tempéré, réchauffement climatique, facteurs de climat Peut-être as-tu déjà entendu toutes ces expressions. Mais sais-tu ce qu elles signifient vraiment? Nova,

Plus en détail

d énergie dans le monde

d énergie dans le monde L énergie, la vie Sur la Terre, le soleil est la source fondamentale d énergie : toutes les autres sources d énergie en découlent, directement ou indirectement. L énergie est indispensable à la plupart

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Quelle est la priorité? Ou même combat?

Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique (qualité de l'air) et changement climatique : quelles interactions? Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique et changement climatique : quelles interactions?

Plus en détail

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère Réception du rayonnement solaire à la limite de l atmosphère Processus d appauvrissent du rayonnement solaire par les différentes couches atmosphérique

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

La physique du climat et des changements climatiques

La physique du climat et des changements climatiques Photo NASA La physique du climat et des changements climatiques Martin Beniston Chaire de Climatologie Martin.Beniston@unige.ch Séminaire de Physique, Genève, le 08.05.2007 Aperçu de la présentation Introduction

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

Océan : Pompe biologique

Océan : Pompe biologique Océan : Pompe biologique Juin-Juillet-Aout L ensemble de la biosphè biosphère terrestre Décembre-Janvier-Février Septembre-Octobre-Novembre Mars-April-Mai Production primaire océanique (4 saisons) (Phytoplancton,

Plus en détail

CHAP I : Les climats passés de la Terre

CHAP I : Les climats passés de la Terre CHAP I : Les climats passés de la Terre Les variations climatiques sont étudiées à deux échelles de temps : - le dernier million d années où la continuité des enregistrements géologiques permet d observer

Plus en détail

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche Dr Mbaye DIOP ISRA 1 Comprendre le changement climatique Définition des changement climatiques (CC) La variabilité naturelle

Plus en détail

COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ.

COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ. COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ. LE CO 2 AU CŒUR DE L ENVIRONNEMENT EDF est très impliqué dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. EDF s engage à une communication

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

Évolution climatique durant l Holocène (~ 15 000 ans) Climat du dernier millénaire: l optimum climatique. Évolution des civilisations pendant l Holocl

Évolution climatique durant l Holocène (~ 15 000 ans) Climat du dernier millénaire: l optimum climatique. Évolution des civilisations pendant l Holocl Évolution climatique durant l Holocène (~ 15 000 ans) Évolution des civilisations pendant l Holocl Holocène Présent 2500 4000 5000 6000 Optimum Petit de Age l Holocène Glaciaire Période de Löbben Optimum

Plus en détail

COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015

COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015 COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015 Myriam Maestroni CEO Economie d Energie, SAS Présidente FONDATION E5T Auteur de l ouvrage: Comprendre

Plus en détail

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Institut Français Mayence, le 5 mars 2015 Vincent Moron Aix-Marseille Université CEREGE, UM 34 CNRS moron@cerege.fr

Plus en détail

L EFFET DE SERRE 1. Le fonctionnement de l'effet de serre :

L EFFET DE SERRE 1. Le fonctionnement de l'effet de serre : L EFFET DE SERRE 1. Le fonctionnement de l'effet de serre : Le phénomène agit comme le verre d'une serre, c'est à dire que les gaz à effet de serre emprisonnent la chaleur produite par le soleil. Le soleil

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège Gaz à effet de serre indirect et qualité de l air aux latitudes moyennes de l hémisphère nord : tendances à long terme et variabilité déduites de télémesures au Jungfraujoch (Alpes suisses) B. Franco,

Plus en détail

Le rayonnement. Fiche réalisée par L. Borrel (ENM/RP), Y. Esnault (SaE) inspirée du cours de E. Celhay (ENM/EGM)

Le rayonnement. Fiche réalisée par L. Borrel (ENM/RP), Y. Esnault (SaE) inspirée du cours de E. Celhay (ENM/EGM) Le rayonnement Fiche réalisée par L. Borrel (ENM/RP), Y. Esnault (SaE) inspirée du cours de E. Celhay (ENM/EGM) Importance du rayonnement en météorologie Les mouvements qui animent les enveloppes fluides

Plus en détail

PRESENTATION ET DEBAT

PRESENTATION ET DEBAT Réchauffement Climatique Mairie de MASSY Agenda 21 PRESENTATION ET DEBAT Gaël CALLENS Est-ce que la terre chauffe vraiment? Les Constats Depuis 1950, la terre s est réchauffée de 0,9 C, passant de 14 C

Plus en détail

Les pollutions dues aux combustibles fossiles :

Les pollutions dues aux combustibles fossiles : Les pollutions dues aux combustibles fossiles : Les pollutions directes : Il y a des milliers de morts chaque année et beaucoup de personnes malades (asthme, cancers, etc) à cause de la pollution de l

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics I/ Pollutions atmosphériques 1) La qualité de l'air : «toxicité de l'air» 2) L'ozone stratosphérique : «trou d'ozone» 3) Effets radiatifs et changement climatique : «Gaz à effet

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Changement climatique et ses implications dans le secteur agricole

Changement climatique et ses implications dans le secteur agricole Changement climatique et ses implications dans le secteur agricole Jean-Louis DAIGLE et Caroline PAGÉ Centre de conservation des sols et de l eau de l Est du Canada Saint-André, Nouveau-Brunswick Présentée

Plus en détail

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)?

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Dans une Déclaration Environnementale de Produit ou EPD, 11 catégories d impact sur l environnement sont exprimées en chiffres. Il s agit d

Plus en détail

Le gaz carbonique (CO 2 ) Ami ou ennemi pour la planète?

Le gaz carbonique (CO 2 ) Ami ou ennemi pour la planète? U3A 2014 Le gaz carbonique (CO 2 ) Ami ou ennemi pour la planète? Eric P. Verrecchia Faculté Géosciences et Environnement Laboratoire Biogéosciences Pourquoi parle-t-on autant du gaz carbonique? Alors,

Plus en détail

Bilan Gaz à Effet de Serre (BGES) de CNIM SA en France 2013

Bilan Gaz à Effet de Serre (BGES) de CNIM SA en France 2013 Bilan Gaz à Effet de Serre (BGES) de CNIM SA en France 2013 Bilan réalisé avec le support de l agence conseil Prestataire habilité Bilan Carbone Membre de l Association des Professionnels en Conseil Carbone

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Jean Louis Dufresne LMD/IPSL; CNRS/UPMC dufresne@lmd.jussieu.fr http://web.lmd.jussieu.fr/~jldufres/iufm_creteil/ Bilan énergétique de la Terre

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

Questions fréquentes. Citations des présentes questions : Lors de la citation d un groupe de questions, donner la référence suivante :

Questions fréquentes. Citations des présentes questions : Lors de la citation d un groupe de questions, donner la référence suivante : Extraits du Rapport accepté par le Groupe de travail I du Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat mais non approuvé dans les détails Questions fréquentes Citations des présentes

Plus en détail

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère c est l enveloppe gazeuse qui entoure la Terre. b) Quelles sont les 4 couches de l atmosphère? 1 ) La troposphère qui se situe de

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment

DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment Objectif : Découvrir les enjeux sociaux liés à l amélioration de l habitat 1. Questionnaire

Plus en détail

jusque 270 000 ans en arrière : Interglaciaire de Holstein ou Yamouthien -

jusque 270 000 ans en arrière : Interglaciaire de Holstein ou Yamouthien - Les phases antérieures à l'humanité relèvent de la paléoclimatologie. Elle permet de suivre, au fil de la dérive des continents et des glaciations successives, les variations ayant affecté les sols et

Plus en détail

Pourquoi le rayonnement en météorologie?

Pourquoi le rayonnement en météorologie? Rayonnement Atmosphérique: Equation du Transfert Radiatif: modèles simplifiés 1 Pourquoi le rayonnement en météorologie? C est la seule source d énergie du système Terre-Atmosphère L atmosphère ne consomme

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

L influence des astres sur. le climat terrestre

L influence des astres sur. le climat terrestre L influence des astres sur le climat terrestre Laurent LONDEIX Introduction Le Soleil nous apporte chaleur et lumière. Ses conjonctions avec la Terre donnent le rythme des jours et des nuits, des saisons,

Plus en détail

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe:

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe: Science et technologie ST Univers Terre et espace Nom: groupe: Tiré d'observatoire, Julie Trottier, Avril 2012 1. Les minéraux Les minéraux (un minéral) sont des éléments ou des composés chimiques qui

Plus en détail

Atelier Bruxelles. Mise en œuvre d un système d inventaire des émissions de GES pérenne : Collecte des données et mise en œuvre des méthodes

Atelier Bruxelles. Mise en œuvre d un système d inventaire des émissions de GES pérenne : Collecte des données et mise en œuvre des méthodes Cluster Francophone partie prenante du Partenariat International sur l Atténuation et le MRV Atelier Bruxelles Jeudi 30 octobre 2014 Mise en œuvre d un système d inventaire des émissions de GES pérenne

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

LES A'CROCs DE L'INFO Tout sur l'effet de serre

LES A'CROCs DE L'INFO Tout sur l'effet de serre LES A'CROCs DE L'INFO Tout sur l'effet de serre L'effet de serre est un processus naturel de réchauffement de l'atmosphère qui intervient dans le bilan radiatif de la Terre. Il est dû aux gaz à effet de

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE BOUILLOT Nicolas Novembre 2008 Le développement durable Le développement durable est un modèle de développement qui répond aux besoins d aujourd hui sans compromettre

Plus en détail

13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O)

13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O) 1.Introduction.1.1.Toxicité / effet sur l'environnement 13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O) Le protoxyde d azote (N2O) présent dans l air ambiant n est pas toxique pour la santé, l environnement naturel ou l environnement

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES)

Émissions de gaz à effet de serre (GES) Les émissions de gaz à effet de serre (GES) d origine humaine perturbent l équilibre énergétique radiatif du système formé par la Terre et l atmosphère. Elles amplifient l effet de serre naturel, avec

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

Etude de l'évolution à long terme du méthane et de certains de ses dérivés au départ d'observations obtenues à la station scientifique du Jungfraujoch

Etude de l'évolution à long terme du méthane et de certains de ses dérivés au départ d'observations obtenues à la station scientifique du Jungfraujoch Etude de l'évolution à long terme du méthane et de certains de ses dérivés au départ d'observations obtenues à la station scientifique du Jungfraujoch Whitney Bader - GIRPAS - 1 - Projets terminés - 2

Plus en détail

COP 21 L Hydrogène Energie

COP 21 L Hydrogène Energie COP 21 L Hydrogène Energie une réponse aux enjeux environnementaux? LFIGP - Eric PRADES, 25 novembre 2015 L exposé, un «témoignage» sur: Le COP21 et ses engagements: qu est-ce? L effet de serre et le réchauffement

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis?

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? L inventaire et le cadastre des émissions franciliennes, réalisés par AIRPARIF (et actualisés dans le cadre du Plan de protection de l

Plus en détail

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Frédéric Clette Observatoire Royal de Belgique World Data Center SILSO Structure interne 2 a L atmosphère solaire cm 3 3 Un large spectre de

Plus en détail

Un enjeu pour l industrie,

Un enjeu pour l industrie, Le changement climatique, des réponses pour le territoire. Un enjeu pour l industrie, la gestion mutualisée du CO 2 Le Havre mardi 10 juin 2008 Bernard Gérard Responsable scientifique et des partenariats

Plus en détail

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France XIV ème colloque de l Association de comptabilité nationale 6 8 juin 2012 Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France Commissariat

Plus en détail

ADIA. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

ADIA. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 ADIA Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES ADIA 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une serre, des gaz présents

Plus en détail

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE MISE À JOUR 2008

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE MISE À JOUR 2008 QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE MISE À JOUR 2008 QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Mise à jour 2008 Section de l

Plus en détail

DATAVANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

DATAVANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 DATAVANCE Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES DATAVANCE 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une serre, des gaz

Plus en détail

Plan 12 semaines dont 11 utilisables, 1 pour les exposés (8*1/2h). 1. Cours Diaporama + Croissance linéaire/exponentielle, modèle logistique.

Plan 12 semaines dont 11 utilisables, 1 pour les exposés (8*1/2h). 1. Cours Diaporama + Croissance linéaire/exponentielle, modèle logistique. Plan 12 semaines dont 11 utilisables, 1 pour les exposés (8*1/2h). 1. Cours Diaporama + Croissance linéaire/exponentielle, modèle logistique. Prise en main Xcas. Energie : Calcul unités. Tableur. 2. Ellipse,

Plus en détail

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation Quels rôles jouent les surfaces continentales dans le système climatique? Nathalie de Noblet-Ducoudré nathalie.de-noblet@lsce.ipsl.fr

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Et les «réserves» en énergies renouvelables?

Et les «réserves» en énergies renouvelables? Et les «réserves» en énergies renouvelables? La principale énergie renouvelable utilisée aujourd hui dans le monde est la biomasse, et plus principalement le bois. Ce dernier représente 10% de la production

Plus en détail

Colloque «Enseignement des sciences à l école primaire : Education à l environnement pour un développement durable»

Colloque «Enseignement des sciences à l école primaire : Education à l environnement pour un développement durable» Colloque «Enseignement des sciences à l école primaire : Education à l environnement pour un développement durable» Conférence de Michel Petit - membre de l Académie des sciences Le changement climatique

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT II LE RAYONNEMENT SOLAIRE Introduction : Le soleil est une étoile. La fusion thermonucléaire de l hydrogène en hélium lui fournit toute son énergie,

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Chimie des Aerosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) nouvelles particules dans l atmosphère. Les particules formées sont ultra-fines et par conséquent difficiles à détecter, mais

Plus en détail

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Romain MARTEAU Contact : Romain.Marteau@u-bourgogne.fr 1. Le système climatique : Rappels des facteurs déterminants du système climatique Plan

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE 1, 2, 3 Soleil!!! TITRE Rappels historiques - 1644 : Descartes imagine que le Soleil est une étoile comme les autres - Vers 1850, certains imaginent que le Soleil est constitué de charbon, mais sa durée

Plus en détail

ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE

ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE Paris - données 2012 Décembre 2015 Le bilan des e missions polluantes, mode d emploi La gestion de la qualité de l air à l échelle des territoires

Plus en détail

Introduction à la dynamique du climat

Introduction à la dynamique du climat Introduction à la dynamique du climat Didier Swingedouw didier.swingedouw@u-bordeaux1.fr http://dods.ipsl.jussieu.fr/dssce/public_html/gdpublic.html Qu est-ce que le climat? Définition du climat Larousse

Plus en détail

La Terre en héritage : gérer la planète

La Terre en héritage : gérer la planète La Terre en héritage : gérer la planète «Global change», la notion de pollution. L atmosphère perturbée Le sol perturbé La pollution de l hydrosphère Les pluies acides Le trou de l Ozone L homme modifie

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

L effet de serre atmosphérique : plus subtil qu on ne le croit!

L effet de serre atmosphérique : plus subtil qu on ne le croit! - 1 - L effet de serre atmosphérique : plus subtil qu on ne le croit! Jean-Louis Dufresne, LMD-IPSL, CNRS-Université Paris 6 Jacques Treiner, Paris 6 Par souci de simplicité, l effet de serre atmosphérique

Plus en détail

AJILON ENGINEERING. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

AJILON ENGINEERING. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 AJILON ENGINEERING Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES Ajilon Engineering 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION Année de référence : 211 Page : 1 / 12 SOMMAIRE I. GENERALITES... 3 A. INTRODUCTION 3 B. OBJECTIFS 3 II. LA METHODE BILAN CARBONE... 4 A.

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne seine-et-marne.fr fo p03 Édito p04 Les émissions de gaz à effet de serre (GES) en Seine-et-Marne

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE...

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE... L effet de serre est le phénomène naturel permettant à la Terre de retenir la chaleur du Soleil à l intérieur de l atmosphère. Lorsque le rayonnement solaire touche la surface, la chaleur qui s en dégage

Plus en détail

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Journée SONEL 15 octobre 2014 Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Valérie Masson-Delmotte Laboratoire

Plus en détail

L effet de serre. 1 - L effet de serre naturel

L effet de serre. 1 - L effet de serre naturel L effet de serre L effet de serre est un phénomène méconnu. Pour preuve, il est souvent amalgamé avec une autre menace environnementale majeure, la raréfaction de l ozone troposphérique. Dans ce climat

Plus en détail