3 modes de direction de la SA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3 modes de direction de la SA"

Transcription

1 Administration et direction de la SA 3 modes de direction de la SA Direction classique Président du CA et Directeur général (voir 557 à 577) Directeurs généraux délégués (voir 590 à 592) Conseil d administration (voir 460 à 492) Direction dissociée Président du CA (voir 490 à 492) Directeur général (voir 578 à 589) Directeurs généraux délégués (voir 590 à 592) Conseil d administration (voir 460 à 489) Directoire et Conseil de surveillance Directoire (voir 670 à 687) Conseil de surveillance (voir 688 à 700) 162

2 Choix de la direction de la société Dualité ou cumul des fonctions de direction Dispositif de dissociation P-DG ou directeur général Caractère facultatif de la dissociation Choix de l exercice des fonctions 552 Directeur général administrateur ou non Clauses encadrant le choix Information des actionnaires Publicité envers les tiers Sociétés existantes au 16 mai Statut des dirigeants en place Directeurs généraux en place au 16 mai Le président est le directeur général Double pouvoir Pouvoir du président du conseil Direction générale de la société. 558 Actes relevant de la direction générale Missions spéciales Limitation des pouvoirs Président personne physique Nomination par le conseil P-DG étranger à 565 Limites d âge du P-DG et 567 Nombre de mandats de direction 568 Mandat dans une filiale Mandat dans une société tierce Cumul global et 569 Dépassement du nombre de mandats Durée des fonctions Révocation du président Clauses faisant échec à la révocabilité Versement de dommages-intérêts Démission Démission en blanc Un président et un directeur général Nomination de deux personnes physiques Statut du directeur général Durée des fonctions Capacité Limite d âge Rémunération Directeur général administrateur 582 Cumul de mandats Pouvoir exécutif du directeur général Droit de convoquer le conseil Révocation du directeur général Démission Intérim Responsabilité Les directeurs généraux délégués Nomination Pouvoirs Statuts des directeurs généraux délégués Administrateur délégué Empêchement ou décès du président Pouvoirs Comité d études Pouvoirs du conseil Personnes élues Administrateur provisoire Désignation Difficultés graves

3 Choix de la direction de la société Dualité ou cumul des fonctions de direction Président-directeur général ou président et directeur général Dispositif de dissociation 550 Dans le système traditionnel de la loi de 1966 le président du conseil d administration assume sous sa responsabilité la direction générale de la société d où le terme de président-directeur général. La loi sur les nouvelles régulations économiques (NRE) permet de conserver ce cumul des deux fonctions de présidence et de direction; mais cette loi offre une autre option : celle de confier la direction générale à une autre personne physique. Pour les sociétés constituées avant le 16 mai 2001, il convient de se reporter au paragraphe 555. Illustrations PME. Dans de nombreuses PME, le président détenant une part importante du capital désirera conserver la direction générale lui assurant la gestion et la représentation de la société. Il pourra le faire sans grand formalisme (voir 553). Transmission aux enfants. La dissociation correspond plus à la situation où le chef d entreprise entend confier la direction de la société à l un de ses enfants tout en en conservant le contrôle. Le père qui abandonne son poste au profit de son fils pourra conserver au sein du conseil d administration un rôle collectif de contrôle ; il ne sera pas le subordonné de son fils. La situation sera quelque peu comparable à celle des sociétés anonymes à directoire permettant le relais entre deux générations. Mais le directeur général sera unique ; il sera éventuellement assisté de directeurs généraux délégués ; le directoire peut comprendre jusqu à cinq membres. Mode de gestion fautif ou non. Le mode de gestion d une société cotée, visant à favoriser un groupe d actionnaires, qu il soit familial ou de toute autre nature, n est fautif que dans la mesure où il contrarie les intérêts de la société et lèse ceux des actionnaires minoritaires (CA Paris, 3 e ch. sect. B, 3 mai 2002, Rev. soc. 2002, 574). Dissociation éventuelle des fonctions 551 La direction générale de la société est assumée, sous sa responsabilité, soit par le président du conseil d administration, soit par une autre personne physique nommée par le conseil d administration et portant le titre de directeur général (c. com. art. L , al. 1). Le directeur général comme le président sera une personne physique ; l un et l autre seront nommés par le conseil d administration (voir 552 et 562 et 578). Le législateur n a pas voulu imposer un mode de fonctionnement plus qu un autre. Les deux solutions sont possibles ; elles peuvent, sauf clause contraire des statuts, être alternées selon la volonté du conseil d administration. En revanche, il n est pas possible d avoir à la fois un président exerçant la direction générale et un autre directeur général personne physique. Mais le présidentdirecteur général comme le directeur général peuvent être assistés par un à cinq directeurs généraux délégués. Ces directeurs généraux délégués ont un statut correspondant à celui des anciens directeurs généraux avant la réforme (voir 590 à 592). À qui appartient le choix? 552 Il appartient au conseil d administration, dans des conditions définies par les statuts, de choisir entre ces deux modalités d exercice de la direction générale. Les 231

4 Administration et direction de la SA actionnaires et les tiers sont informés de ce choix dans des conditions définies par décret (c. com. art. L , al. 2). Les personnes désignées pour être administrateur sont habilitées, dès leur nomination, à choisir l une des modalités d exercice de la direction générale prévue à l article L précité et à désigner le président du conseil d administration, le directeur général et, le cas échéant, les directeurs généraux délégués (D. art. 68). Illustrations Rôle des statuts. Le choix appartient au conseil d administration, il n est pas exercé directement dans les statuts et ces derniers ne pourraient imposer un choix ; ceux-ci introduisent seulement ce pouvoir de choisir au profit du conseil. Les statuts peuvent certainement en arrêter les modalités et prévoir les conditions de désignation du directeur général. La clause statutaire introduite, le conseil pourra évoluer dans son choix en fonction des besoins de direction de la société et selon les clauses statutaires. Les statuts devront prévoir les deux modalités de direction de la société et, pour chacune d entre elles définir les pouvoirs respectifs des différents organes. Les limitations de pouvoirs internes seront plus rares si la direction est confiée à un P-DG ; elles peuvent être plus fréquentes en présence d un directeur général n exerçant pas la présidence du conseil. Directeur général administrateur ou non. Le texte n indique pas que le directeur général doit être pris au sein des administrateurs ; il appartiendrait aux statuts de le prévoir. Dans les PME, le directeur général chef de l exécutif sera généralement pris au sein du conseil d administration ; aussi, une clause statutaire exigera le plus souvent que le directeur général ait la qualité d administrateur. Ainsi, le directeur général sera directement associé aux décisions d orientation prises par le conseil. Dans le silence des statuts et contrairement au président, le directeur général, comme un membre du directoire, pourra être un tiers et ne pas détenir d actions. Âge, qualité du directeur général. Les statuts pourraient imposer une limite d âge autre que celle légale (voir 566) pour le directeur général. De même, une clause statutaire précise pourrait prévoir que le directeur général aura telle ou telle compétence ou diplôme. Mode de désignation. Les statuts pourraient prévoir des conditions renforcées de majorité au sein du conseil concernant la nomination du directeur général unique. Encadrement des conditions du choix du conseil. Les statuts pourraient stipuler par exemple que le conseil n exercera son choix qu à la fin du mandat d administrateur du président ou de celui du directeur général. Il convient toutefois de conserver une certaine cohérence de façon à ne pas bloquer les choix à opérer. S agissant des clauses d alternance qui pourraient être prévues, a été déclarée nulle en son temps la convention par laquelle deux administrateurs décident que celui d entre eux qui sera désigné comme président-directeur général ne pourra briguer et obtenir le renouvellement de son mandat pour la période suivante, ces fonctions devant être dévolues par alternance à chacun des deux intéressés (cass. com. 8 mai 1963, BC III n 233). De même, est nulle la clause qui prévoit une alternance dans la dévolution de la présidence car elle porte atteinte à la révocabilité des administrateurs et s oppose à ce qu à tout moment les membres du conseil d administration puissent se faire une opinion et l exprimer par un vote librement émis (CA Paris 4 mai 1960, D ). Information des actionnaires et des tiers Indication du choix aux actionnaires 553 L actionnaire peut, par lui-même ou par mandataire au siège social ou au lieu de la direction administrative, prendre connaissance de l extrait du procès-verbal contenant la décision du conseil d administration relative au choix de l une des deux modalités d exercice de la direction générale (D. art ). Ce droit d information n est pas limité, il doit pouvoir s exercer de façon permanente. 232

5 Choix de la direction de la société Dès l établissement du P-V du conseil d administration ayant arrêté le mode de direction de la société, tout actionnaire peut, à son initiative, en prendre connaissance et, le texte de l article du décret ne l interdisant pas, en prendre copie. Le conseil d administration devra, pour sa part, indiquer le choix du mode d exercice de la direction, dans le rapport de gestion sur l exercice au cours duquel la décision a été prise. À s en tenir au texte de l article 148 du décret, seul le choix doit être indiqué ; le conseil appréciera s il informe de façon plus précise les associés (notamment sur les raisons de ce choix). Reste que les actionnaires peuvent prendre connaissance du procès-verbal de la réunion du conseil contenant un résumé des débats sur le choix opéré. Sauf modification du choix, cette indication n est pas reproduite dans les rapports ultérieurs. Le rapport précisera que le conseil d administration dans sa séance en date du Exemple a opté pour un cumul des fonctions de président et de directeur général et a nommé M. à cette fonction. Variante : a opté pour une dissociation des fonctions de président du conseil en nommant M. en cette qualité de celle de directeur général, fonction à laquelle a été nommé M.. Publicité envers les tiers 554 La décision du conseil d administration relative au choix du mode de direction fait l objet d un avis inséré dans un journal d annonces légales dans le département du siège social (D. art ) ; on se reportera à l annexe I sur les formalités. Ensuite, et de façon traditionnelle, l extrait du procès-verbal contenant la décision du conseil d administration relative au choix de l une des deux modalités d exercice de la direction générale fait l objet d un dépôt (D. du 30 mai 1984 sur le RCS, art. 52-1). Ce dépôt devra être effectué en double exemplaire dans le délai d un mois. Il viendra compléter le dossier déposé au centre de formalités des entreprises (imprimé M2, 1 copie de la demande de publication dans le journal d annonces légales, les pièces et déclarations exigées pour la nomination d un présidentdirecteur ou d un directeur général, voir annexe I). Illustration Personnes déclarées au RCS. Sont déclarés au RCS au titre des personnes ayant le pouvoir de diriger le directeur général, membre du directoire. Le président du conseil d administration est déclaré dans la même rubrique que celle prévue pour les administrateurs (D. 30 mai 1984, art., A-10 a et b modifiés). Conservation du statut pour les sociétés existantes au 16 mai 2001 Rôle de l AGE 555 Les sociétés anonymes immatriculées avant le 16 mai 2001 et dont les titres ne sont pas admis sur un marché réglementé peuvent conserver leurs statuts sans délibération particulière de leur assemblée générale, jusqu à la convocation d une assemblée générale extraordinaire pour d autres raisons. Le conseil d administration ne pourra opter qu après la tenue de l AGE adoptant les dispositions nécessaires dans les statuts. 233

6 Administration et direction de la SA Illustrations Quelle AGE? Les PME déjà exploitées sous forme de société anonyme peuvent conserver les clauses actuelles de leurs statuts relatives à la présidence et/ou à la direction jusqu à la réunion d une prochaine AGE pour d autres motifs tels qu une augmentation ou une conversion du capital en euros. Cette AGE définira dans les statuts les conditions selon lesquelles le conseil d administration pourra choisir entre les deux options (voir 552). Les sociétés anciennes peuvent ne procéder à la mise en conformité de leurs statuts que lorsqu une telle assemblée est en tout état de cause convoquée pour une autre raison (rép. Marini, JO 7 février 2002, Déb. Sén. p. 374). Reste qu un ou plusieurs actionnaires réunissant au moins 5 % pourrait demander la désignation en justice d un mandataire chargé de convoquer une AGE sur cet ordre du jour (c. com. art. L ). Statut des dirigeants en place 556 Le président du conseil d administration conserve ses fonctions de directeur général tant que l assemblée générale n a pas adopté la clause octroyant au conseil le pouvoir d opter. Il sera soumis à toutes les règles applicables au directeur général y compris celles relatives au cumul (voir 568 à 571). En revanche, il reste révocable ad nutum (voir 573 à 575). Les personnes qui ont actuellement reçu du conseil d administration mandat d assister le président avec le titre de directeur général prennent le titre de directeur général délégué. Illustrations Pratique des greffes concernant le directeur général devenu délégué. Certains greffes refusent de mentionner la qualité de directeur général délégué dans les Kbis, en exigeant, pour ce changement de dénomination, une décision expresse du conseil d administration et la mise en œuvre d une publicité légale. Le ministre de la Justice a précisé qu il adressera aux greffes des observations afin qu il soit mis fin à ces demandes. Révocabilité des directeurs généraux devenus délégués. Le directeur général révocable «ad nutum» sous l ancien régime bénéficie désormais de plein droit du régime prévu par la loi NRE pour les directeurs généraux délégués et sa révocation sans justes motifs ouvre droit à des dommages-intérêts (ANSA, juillet 2002, n 39). Le président est le directeur général Double pouvoir Président du conseil d administration 557 En sa qualité de président du conseil d administration et en l état des textes, il représente ce conseil et en assure la bonne marche; il rend compte à l assemblée (voir 490). Il est, en toute hypothèse, l interlocuteur privilégié du directeur général. Par ailleurs, il doit veiller au bon fonctionnement des organes de la société. Il s assurera tout particulièrement que les administrateurs sont en mesure de remplir leur mission ; à ce titre, il engagera certainement sa responsabilité en cas de manquement (voir 636, rubrique «Rôle du président du conseil»). Direction générale de la société 558 De par sa fonction de directeur général, il assume sous sa responsabilité la direction générale de la société (c. com. art. L ). Il est d ailleurs investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute circonstance au nom de la société. Il exerce ces pouvoirs : dans la limite de l objet social (voir 584 et 585), 234

7 Président-directeur général et sous réserve des pouvoirs que la loi attribue expressément aux assemblées d actionnaires (voir 488 et 489) et au conseil d administration (voir 484 à 487) (c. com. art. L , al. 1). Il ne doit pas exercer des fonctions incompatibles avec les fonctions de gestion d une société ni être frappé de l interdiction ou déchu du droit de gérer la société (voir 405 et 406). Il représente la société dans ses rapports avec les tiers. La société est engagée même par les actes du directeur général qui ne relèvent pas de l objet social, à moins qu elle ne prouve que le tiers savait que l acte dépassait cet objet ou qu il ne pouvait l ignorer compte tenu des circonstances, étant exclu que la seule publication des statuts suffise à constituer cette preuve (c. com. art. L , al. 2). La sécurité des tiers est ainsi assurée. Sur la responsabilité du directeur général applicable au président cumulant les deux fonctions, il convient de se reporter au paragraphe 635. Illustrations Changement de représentation. Les dettes contractées pour le compte d une société par son représentant restent à la charge de la société même en cas de changement de l organe de direction (cass. com. 31 mai 1983, Rev. soc. 1983, 800). Apparence. Engagent la société à l égard du fournisseur les commandes que le président a passé en utilisant le papier à en-tête de la société, bien que les travaux aient été réalisés pour les besoins personnels du président (cass. com. 12 janvier 1993, Bull. Joly 1993, 340). Cession d un portefeuille d actions. En procédant seul à la cession de la quasi-totalité du portefeuille d actions d une société holding, le président outrepasse ses pouvoirs ; une telle opération étant équivalente à une cession globale d actif aurait dû être autorisée par l assemblée générale extraordinaire des actionnaires (c. com. Paris 28 juin 1982, Rev. soc ). Mais des opérations spéculatives relevant de la gestion financière de la société se rattachent à l objet social d une société (cass. com. 7 avril 1998, BC IV n 133). Vente du fonds social. Le président outrepasse également ses pouvoirs d ailleurs restreints par une clause statutaire en cédant le fonds de commerce constituant une cession d actif et en vidant la substance de la société (cass. com. 24 juin 1997, BC IV n 206). Vente d immeubles. Est valable l autorisation donnée par le conseil d administration à son président de vendre un immeuble appartenant à la société, dès lors que cette vente n empêche pas la poursuite d activité de la société (cass. com. 1 er février 1994, Rev. soc. 1994, 697) ; de même, a été jugée valable la promesse de vente, du seul bien immobilier d une société anonyme, signée par le président dès lors qu elle n entraîne pas la disparition de l objet social très vaste et qu au surplus la vente était prévue par les statuts (Paris 21 novembre 1990, D. 1991, IR 41). Délégation de pouvoirs. Les délégations de pouvoirs données par un directeur général ne doivent pas aboutir à le dépouiller de ses pouvoirs de direction (cass. com. 11 juin 1965, BC III n 361). Caution. Lorsque le créancier a toute raison de croire à la régularité de l engagement de caution pris au nom de la société par son président, la société ne rapporte pas la preuve lui incombant que le créancier savait que ledit acte du dirigeant dépassait l objet social ou que, compte tenu des circonstances, il ne pouvait l ignorer (cass. com. 18 juin 1980, Rev. soc. 1981, 83). Avals, cautions et garanties. En ce domaine, les cocontractants sont tenus à une obligation de vérification des pouvoirs du signataire (voir 537). Missions spéciales 559 Le conseil d administration autorisé par l assemblée peut déléguer à son président le pouvoir de procéder à une émission d obligations (c. com. art. L ). Le président a également le pouvoir d organiser avant toute assemblée générale la consultation des salariés actionnaires qui détiennent plus de 3 % du capital afin de leur permettre de désigner un ou plusieurs mandataires chargés de les représenter à cette assemblée (c. com. art. L ). 235

8 Administration et direction de la SA Illustration Structure dualiste. Lorsque le président n exerce que la fonction de présidence du conseil et qu un directeur général assure l exécutif, on peut s interroger sur la personne habilitée à mener à bien ses missions. S agissant de l émission d obligations, le texte prévoit une voie de repli en permettant au conseil de déléguer ses pouvoirs à toute personne de son choix. En revanche, en ce qui concerne les relations avec les salariés, l interrogation demeure. Limitation des pouvoirs 560 Les pouvoirs du président-directeur général (ou du directeur général) peuvent être limités : par les décisions du conseil d administration ; par les dispositions des statuts. Ces limitations de pouvoirs sont inopposables aux tiers (c. com. art. L ). Ce sont le plus souvent les clauses statutaires qui imposent au président-directeur général (à l ex-président du conseil d administration) d obtenir l autorisation préalable du conseil pour la vente du fonds de commerce ou d éléments du fonds, pour des apports en société, pour les hypothèses ou pour des engagements excédant une certaine somme. Les clauses sont variées. Illustration Droit des tiers de s en prévaloir. L article 113 (correspondant à l art. L ) qui déclare inopposables aux tiers les stipulations des statuts limitant les pouvoirs du président du conseil d administration d une société anonyme n interdit pas aux tiers de s en prévaloir pour justifier du défaut de pouvoir de ce président à figurer au procès comme représentant de la société (cass. civ. 23 octobre 1985, BC II n 9). Conditions de nomination Le président doit être une personne physique 561 À peine de nullité de la nomination, le président du conseil doit être également une personne physique (c. com. art. L , al. 1). L article L précise que le directeur général doit être également une personne physique. Une société anonyme dont le président cumule les deux fonctions ne peut donc être constituée exclusivement entre des sociétés: un actionnaire au moins doit être une personne physique pour exercer les fonctions de président-directeur général. Conseil d administration compétent 562 Le conseil d administration élit parmi ses membres un président (c. com. art. L ). Dans les conditions fixées par les statuts, le conseil, en nommant son président lui confiera la direction générale de la société. Le conseil adoptera donc dans cette hypothèse la solution de concentration des pouvoirs exécutifs et ceux d animation du conseil entre les mains d une seule personne physique. Le conseil ne pourra nommer un directeur général distinct du président. Le président-directeur général pourra seulement être assisté de directeurs généraux délégués. 236 Illustration Rémunération et cumul d un contrat de travail. Le conseil déterminera la rémunération du président-directeur général (voir 582 et 583). Sous réserve du caractère effectif du contrat de travail et de la limite numérique du tiers, le président-directeur général peut, comme tout administrateur, cumuler son mandat social avec un contrat de travail (voir 433 à 441).

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011 Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés Avant la Loi du 4 Août 2008 : POURQUOI LES PME CHOISISSAIENT-ELLES LA SAS? - Pour

Plus en détail

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS Article 1 Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2)

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) Le Parlement a adopté, le jeudi 27 février, une loi dont l article 30 procède

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE 27/02/2015 L EURL - Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dotée de la personnalité morale, n est pas une nouvelle forme de société ; c est

Plus en détail

1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS

1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS Fiche 1 1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS SARL SA classique SAS (conseil d administration) Capital minimum Nombre d associés Direction Révocation des dirigeants 7 500, divisés en parts. Les parts sociales

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

L IMPLANTATION D UNE ENTREPRISE BELGE EN FRANCE : La Société Anonyme

L IMPLANTATION D UNE ENTREPRISE BELGE EN FRANCE : La Société Anonyme LILLE - PARIS - BRUXELLES L IMPLANTATION D UNE ENTREPRISE BELGE EN FRANCE : La Société Anonyme Jacques VERVA Avocat aux Barreaux de LILLE et de BRUXELLES Conseiller du Commerce Extérieur de la France jacques.verva@scp-mvdm.com

Plus en détail

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE SYNERGIE Approuvé par

Plus en détail

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.)

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) 02/03/2015 La société civile immobilière est une forme de société civile dont les opérations sont relatives aux immeubles. Cependant, il ne peut s'agir de toutes

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 155 742 320 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

BANQUE NATIONALE AGRICOLE Société anonyme au capital de : 200.000.000 DT Siège social : Rue Hédi Nouira Tunis RCS : B 142431996 AVIS DE CONVOCATION

BANQUE NATIONALE AGRICOLE Société anonyme au capital de : 200.000.000 DT Siège social : Rue Hédi Nouira Tunis RCS : B 142431996 AVIS DE CONVOCATION BANQUE NATIONALE AGRICOLE Société anonyme au capital de : 200.000.000 DT Siège social : Rue Hédi Nouira Tunis RCS : B 142431996 AVIS DE CONVOCATION La Banque Nationale Agricole convoque tous les actionnaires

Plus en détail

IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique

IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique Article 1 L association est dénommée., association sans but lucratif. Article 2 Son siège social est établi au + adresse, dans l arrondissement judiciaire

Plus en détail

SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne)

SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne) SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne) 25/09/2015 La société anonyme (SA) est une société dont le capital est divisé en actions. Ce capital social doit être au moins égal à 37 000 euros. Les associés,

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS Article 1er : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

RESOLUTIONS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 31 OCTOBRE 2015

RESOLUTIONS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 31 OCTOBRE 2015 BANQUE NATIONALE AGRICOLE RESOLUTIONS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 31 OCTOBRE 2015 PREMIERE RESOLUTION : L'Assemblée Générale Ordinaire entérine le retard enregistré dans la convocation et la tenue

Plus en détail

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 Entre les adhérents aux présents statuts est constituée une association qui

Plus en détail

ont établi, ainsi qu il suit, les statuts d une société par actions simplifiée devant exister entre eux.

ont établi, ainsi qu il suit, les statuts d une société par actions simplifiée devant exister entre eux. Statuts d une SAS [Avertissement : Les présents statuts sont proposés par les auteurs. Ils n ont qu un caractère indicatif. En aucun cas, il ne s agit de statuts types. Les personnes désirant rédiger les

Plus en détail

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Les dispositions relatives à la réforme des sociétés commerciales prévues dans la loi n 2008-776 de modernisation de

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 467 226 960 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

La Société Anonyme (SA)

La Société Anonyme (SA) Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc Les sociétés de personnes : société en nom collectif société en commandite simple société en participation. Ces sociétés se caractérisent

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE Proposé par le CICOS Les statuts sont rédigés librement par les fondateurs ou l assemblée constitutive, et doivent tenir compte de la spécificité et du fonctionnement

Plus en détail

Siège social : 12, rue Jacquemont 75017 Paris TITRE I. Dénomination, Objet, Siège

Siège social : 12, rue Jacquemont 75017 Paris TITRE I. Dénomination, Objet, Siège Statuts de l Association Françoise et Eugène MINKOWSKI pour la santé mentale des migrants Siège social : 12, rue Jacquemont 75017 Paris Article I Constitution, Dénomination TITRE I Dénomination, Objet,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Page 1 Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Le Conseil Syndical existe de plein droit dans toutes les copropriétés en vertu de la loi. --> Il est chargé d

Plus en détail

23 Secrétaire du comité d entreprise

23 Secrétaire du comité d entreprise 23 Secrétaire du comité d entreprise L E S S E N T I E L Le secrétaire, élu lors de la réunion constitutive, est obligatoirement choisi parmi les membres titulaires. Il occupe une place essentielle au

Plus en détail

statuts clong-volontariat Modifiés en assemblée générale le 11 avril 2005 comité de liaison d organisations non gouvernementales de volontariat

statuts clong-volontariat Modifiés en assemblée générale le 11 avril 2005 comité de liaison d organisations non gouvernementales de volontariat clong-volontariat comité de liaison d organisations non gouvernementales de volontariat statuts Modifiés en assemblée générale le 11 avril 2005 14, passage Dubail - 75010 PARIS - tél. : 01 42 05 63 00

Plus en détail

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy Article 1 er Dénomination Durée Siège Objet Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488072 I. Il est constitué, une Association régie par la

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire.

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. STATUTS ARTICLE 1- TITRE de l ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents, actuels et futurs, aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant

Plus en détail

MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001

MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001 MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001 SARL EURL et SASU SAS SAS D EXERCICE LIBÉRAL SELAS LES MODIFICATIONS AVANT LA LOI DU 18 MAI 2001 1. libération du capital : libération des apports de numéraire

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

EDITION MULTI MEDIA ELECTRONIQUES

EDITION MULTI MEDIA ELECTRONIQUES EDITION MULTI MEDIA ELECTRONIQUES Société anonyme au capital de 2 516 990. Siège social : Immeuble Vision Défense, 89-91 Boulevard National, 92250 La Garenne Colombes. 393 588 595 R.C.S. Nanterre. RAPPORT

Plus en détail

Ociane Professionnels Indépendants

Ociane Professionnels Indépendants JUIN 2012 Ociane Professionnels Indépendants Statuts approuvés par l Assemblée Générale du 11 septembre 2012 OCIANE PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social

Plus en détail

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES SERVICE DES RETRAITES DE l ETAT - 0810 10 33 35 - www.pensions.bercy.gouv.fr - Edition du 1 er mai 2013 En application de l article L. 40 du code des

Plus en détail

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor 2 STATUTS DE LA FONDATION DU PATRIMOINE TITRE II ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA FONDATION Article 6- Organes Les organes de la Fondation sont : - le Conseil de Fondation ; - l Administration général.

Plus en détail

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. Le changement de syndic

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. Le changement de syndic 5 ème édition du salon de l ARC Le changement de syndic Le plan : Introduction I. La préparation A. Identifier un ou plusieurs candidats B. Négocier pour chaque candidat une proposition de contrat de mandat

Plus en détail

Association Nationale des Sociétés par Actions

Association Nationale des Sociétés par Actions Association Nationale des Sociétés par Actions 39 rue de Prony 75017 Paris Tél. : 01.47.63.66.41 Fax : 01.42.27.13.58 Internet : http://www.ansa.asso.fr E-mail : ansa@ansa.asso.fr Comité juridique Réunion

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES Texte des statuts votés à l Assemblée Générale Constitutive du 25 janvier 2008. Article 1 : Titre de l Association

Plus en détail

SOCIETE EN COMMANDITE PAR ACTIONS (S.C.A)

SOCIETE EN COMMANDITE PAR ACTIONS (S.C.A) SOCIETE EN COMMANDITE PAR ACTIONS (S.C.A) C est une société hybride dont le capital est divisé en actions. Elle compte deux types d associés : les commandités et les commanditaires. La Société en Commandite

Plus en détail

Ne pas diffuser aux Etats-Unis. COMMUNIQUE RELATIF AU DEPOT D UN PROJET DE NOTE D INFORMATION PRESENTE PAR LA SOCIETE

Ne pas diffuser aux Etats-Unis. COMMUNIQUE RELATIF AU DEPOT D UN PROJET DE NOTE D INFORMATION PRESENTE PAR LA SOCIETE COMMUNIQUE RELATIF AU DEPOT D UN PROJET DE NOTE D INFORMATION PRESENTE PAR LA SOCIETE EN REPONSE AU PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE INITIEE PAR LA SOCIETE PRESENTEE PAR VISANT LES ACTIONS DE

Plus en détail

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION Ce document est fourni à titre indicatif et doit être soumis à votre conseiller juridique habituel qui le complètera de toutes les spécificités propres à votre

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION WEBORAMA Société Anonyme au capital de 320 577,07 euros Siège social : 15, rue Clavel 75019 PARIS 418 663 894 RCS Paris ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A

Plus en détail

25. Contrôle 1. Quelles sociétés ne sont pas tenues de nommer un commissaire? 2. Qui peut être commissaire et qui le nomme?

25. Contrôle 1. Quelles sociétés ne sont pas tenues de nommer un commissaire? 2. Qui peut être commissaire et qui le nomme? Le gérant de la SPRL 71 25. Contrôle 1. Quelles sociétés ne sont pas tenues de nommer un commissaire? L article 141 C. soc. définit les sociétés qui ne sont pas tenues de nommer un commissaire. En pratique,

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 PARIS, le 15/02/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 OBJET : Bonus exceptionnel d'un montant maximum de 1.000 euros L'article 17 de la loi

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Fiche technique 2 LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Références : Articles L. 6133-7 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-12 et suivants du CSP. Une innovation majeure

Plus en détail

REglement d organisation de

REglement d organisation de REglement d organisation de Burkhalter Holding AG Par souci de simplicité, le texte suivant utilise uniquement la forme masculine pour les désignations comprenant des formes féminines et masculines. I.

Plus en détail

Plan de présentation à suivre & informations à rassembler pour formuler une offre de reprise dans le cadre d un projet de plan de cession

Plan de présentation à suivre & informations à rassembler pour formuler une offre de reprise dans le cadre d un projet de plan de cession 1 Plan de présentation à suivre & informations à rassembler pour formuler une offre de reprise dans le cadre d un projet de plan de cession Conformément au disposition de l article L642-2 du Code de Commerce

Plus en détail

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 Article 1 : Dénomination. Il est fondé, entre les personnes morales adhérentes aux présents statuts,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE REGLEMENT INTERIEUR DE L'ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE ASSOCIATION DE DEFENSE DES DROITS ET DE PROTECTION DES INTERETS DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION 1 I - INTRODUCTION 2 AURIGA PARTNERS est une société de gestion de portefeuille pour compte de tiers agréée par la Commission

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Aucune disposition du règlement intérieur ne peut être adoptée si elle n est pas en conformité avec les statuts du syndicat.

REGLEMENT INTERIEUR. Aucune disposition du règlement intérieur ne peut être adoptée si elle n est pas en conformité avec les statuts du syndicat. CHAMBRE DE L INGENIERIE ET DU CONSEIL DE FRANCE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I DISPOSITIONS PRELIMINAIRES Article 1 er OBJET Le présent règlement, établi en vertu des dispositions de l article 4 des statuts

Plus en détail

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois TITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 : Il est fondé sous la dénomination «Centre de Santé des Grand Synthois» une Association régie par la Loi

Plus en détail

STATUTS DE L OFFICE CULTUREL VALLEE DE L HERAULT

STATUTS DE L OFFICE CULTUREL VALLEE DE L HERAULT STATUTS DE L OFFICE CULTUREL VALLEE DE L HERAULT ARTICLE PREMIER TITRE Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

CHARTE DE L ADMINISTRATEUR. mise à jour au 23 juillet 2013 ANNEXE AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DE L ADMINISTRATEUR. mise à jour au 23 juillet 2013 ANNEXE AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION mise à jour au 23 juillet 2013 ANNEXE AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION ALBIOMA SOCIÉTÉ ANONYME AU CAPITAL DE 1 122 964,11 IMMEUBLE LE MONGE 22 PLACE DES VOSGES, LA DÉFENSE 5 92400 COURBEVOIE

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-15 DU 4 DÉCEMBRE 2008

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-15 DU 4 DÉCEMBRE 2008 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-15 DU 4 DÉCEMBRE 2008 Afférent au traitement comptable des plans d options d achat ou de souscription d actions et des plans d attribution d actions

Plus en détail

RESOLUTIONS PROPOSEES AU VOTE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 6 JUIN 2012

RESOLUTIONS PROPOSEES AU VOTE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 6 JUIN 2012 Société anonyme avec Conseil d Administration Au capital social de 7 097 879 Siège social : 155 avenue de la Rochelle, 79000 Niort B 025 580 143 RCS Niort RESOLUTIONS PROPOSEES AU VOTE DE L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE

GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE : Les organes de l ASA (assemblée des propriétaires, syndicat, président et vice-président) doivent impérativement exercer les attributions

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise)

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) Commentaire Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012 M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel le 18 novembre

Plus en détail

. Autorisation à donner au Conseil d'administration d'attribuer des actions de la Société au profit des

. Autorisation à donner au Conseil d'administration d'attribuer des actions de la Société au profit des ~ DASSAULT -- DASSAULT ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 23 SEPTEMBRE 2015 ORDRE DU JOUR -000- -000- Rapport du Conseil d'administration, Rapport des Commissaires aux comptes,. Autorisation

Plus en détail

Document non contractuel. Modèle Contrat de cautionnement

Document non contractuel. Modèle Contrat de cautionnement Modèle Contrat de cautionnement de Dénomination sociale [à compléter], forme [à compléter] au capital de [à compléter], dont le siège social est situé à [à compléter], immatriculée au Registre du Commerce

Plus en détail

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts Association Régie de Quartier de Blois Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Statuts Statuts arrêtés par le Conseil d Administration du 8 Juillet 2004 Adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE PASCAL PIVETEAU SA Société anonyme à conseil d administration au capital social de 225 060 euros réparti en 2.250.600 actions de 0,1 euro de valeur nominale Siège social : 26, rue Malar 75007 Paris 529

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013)

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) STATUTS Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) Les FONDATEURS soussignés : MAAF Assurances Société d'assurance mutuelle à cotisations

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail

La demande de renouvellement dans un contrat de bail commercial

La demande de renouvellement dans un contrat de bail commercial La demande de renouvellement dans un contrat de bail commercial «Le renouvellement d un contrat de bail commercial n est pas automatique» 1. La demande de renouvellement Il n existe pas de renouvellement

Plus en détail

Sociétés Anonymes Simplifiées (SAS) & Société en Participation (SP)

Sociétés Anonymes Simplifiées (SAS) & Société en Participation (SP) Sociétés Anonymes Simplifiées (SAS) & Société en Participation (SP) Réalisé par : Yassine Slimani L/O/G/O www.themegallery.com Plan 1 2 3 4 Introduction Définitions Caractéristiques Constitutions 5 Conclusion

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES

REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES N 56 - MARCHES n 12 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 mars 2009 ISSN 1769-4000 REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES L essentiel Tirant le bilan de deux années d application de

Plus en détail

Statuts de l Association Sportive Lycée PÂRIS

Statuts de l Association Sportive Lycée PÂRIS Statuts de l Association Sportive Lycée PÂRIS A. Objet et composition de l association Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du

Plus en détail

Algérie. Code des sociétés (livre 5 du code de commerce)

Algérie. Code des sociétés (livre 5 du code de commerce) Code des sociétés (livre 5 du code de commerce) Ordonnance du 26 septembre 1975 [NB - Cette version est à jour des textes suivants : le Décret législatif n 93-08 du 25 avril 1993 ; l Ordonnance n 96-27

Plus en détail

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé COLLOQUE AEDJ 30 ET 31 JANVIER 2013 - DOUALA 6 ET 7 FEVRIER 2013 - YAOUNDE Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés Aspects de

Plus en détail

FACTURA. Statuts. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. ARTICLE 1 er Dénomination

FACTURA. Statuts. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. ARTICLE 1 er Dénomination 1 FACTURA Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 Statuts ARTICLE 1 er Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

«Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition (2014) du salon de l ARC et de l UNARC POUVOIRS ET ROLES DU CONSEIL SYNDICAL ET DU SYNDIC

«Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition (2014) du salon de l ARC et de l UNARC POUVOIRS ET ROLES DU CONSEIL SYNDICAL ET DU SYNDIC «Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition (2014) du salon de l ARC et de l UNARC POUVOIRS ET ROLES DU CONSEIL SYNDICAL ET DU SYNDIC ATTENTION, il faut bien distinguer: le SYNDIC, qui est le

Plus en détail

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon Article 1er Dénomination Statuts de l association Framasoft TITRE 1 CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Chapitre 4 : Trouver des financements

Chapitre 4 : Trouver des financements Chapitre 4 : Trouver des financements L'entrepreneur a le choix, dans le cadre de son projet de création ou de reprise d'entreprise, entre plusieurs sources de financement. On distingue généralement deux

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard Statuts 1 Article 1 er : Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Statuts de l association Electrolab

Statuts de l association Electrolab Statuts de l association Electrolab Mardi 16 Novembre 2010 Article 1 : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 1901 relative au contrat

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21)

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21) Rapport des commissaires aux comptes sur l émission et l attribution réservée de bons de souscription d actions avec suppression du droit préférentiel de souscription (Assemblée générale du 26 juin 2014

Plus en détail

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148 Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt RCS NANTERRE B 391 504 693 S T A T U T S Mis à jour en date du 19 mai 2015

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES»

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES» REGLEMENT INTERIEUR «ADASP des YVELINES» ARTICLE PREMIER - AGREMENT DES MEMBRES 1.1 Membres actifs du 1er collège : Le 1 er collège est composé au plus de 15 membres. Sont admis de droit les membres actifs

Plus en détail

S T A T U T S D E L ' A S S O C I A T I O N L A T E T E D A N S L E S P O U B E L L E S

S T A T U T S D E L ' A S S O C I A T I O N L A T E T E D A N S L E S P O U B E L L E S S T A T U T S D E L ' A S S O C I A T I O N L A T E T E D A N S L E S P O U B E L L E S ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association régie par la Loi

Plus en détail

STATUTS. Cette association aura pour titre : Association des Plaisanciers de Port Le Goff (A.P.P.L.G.).

STATUTS. Cette association aura pour titre : Association des Plaisanciers de Port Le Goff (A.P.P.L.G.). ASSOCIATION DES PLAISANCIERS DE PORT LE GOFF 22660 TREVOU TREGUIGNEC 1 STATUTS Révision Mars 2009 Article 01: Constitution Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2013-129 DU 27 NOVEMBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DECLARATIONS DE TRAITEMENTS AUTOMATISES D INFORMATIONS NOMINATIVES CONCERNANT

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE A L OFFRE AU PUBLIC

DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE A L OFFRE AU PUBLIC DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE A L OFFRE AU PUBLIC Ordonnance n 2009-80 du 22 janvier 2009 (JO du 23 janvier 2009) La notion d appel public à l épargne, issue de l article 72 de la loi de 1966, manifestait

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES Article 1er - Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail