LE BIEN-ÊTRE BOVIN C EST QUOI? Février et mars 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE BIEN-ÊTRE BOVIN C EST QUOI? Février et mars 2014"

Transcription

1 LE BIEN-ÊTRE BOVIN C EST QUOI? Février et mars 2014

2 PROGRAMME D APPUI À L IMPLANTATION DE SYSTÈMES DE SALUBRITÉ ALIMENTAIRE, BIOSÉCURITÉ, TRAÇABILITÉ ET SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES ANIMAUX

3 PLAN DE LA PRÉSENTATION Pourquoi on parle de bien-être? Qu est-ce que le bien-être animal? Qui nous pointe du doigt? Les grandes sections du code Qui gère quoi? 3

4 POURQUOI ON PARLE DE BIEN-ÊTRE? Autrefois, l élevage était l affaire des paysans qui avaient besoin de se nourrir Aujourd hui, on nourrit aussi les autres, donc les exigences des consommateurs influencent nos méthodes d élevage 4

5 POURQUOI ON PARLE DE BIEN-ÊTRE? L attitude que nous avons envers l animal varie selon la catégorie à laquelle il appartient (d élevage, de laboratoire, de compagnie, de chasse) Cette catégorie détermine l utilité et identifie ce qui est acceptable ou non Une truie dans une cage, c était «acceptable» au Canada et aux États-Unis jusqu à tout récemment, mais ce ne l était pas en Europe 5

6 QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE ANIMAL? La définition la plus répandue vient du Farm Animal Welfare Council et décrit les «cinq libertés des animaux» Ne pas souffrir de faim et de soif Ne pas souffrir de contraintes physiques Être indemne de douleur, de blessures et de maladies Avoir la liberté d exprimer des comportements normaux Être protégé de la peur et de la détresse 6

7 QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE ANIMAL? C est un concept qui n est pas totalement mesurable La science aide à définir les conditions qui favorisent le bien-être animal, mais c est la société qui décide quel niveau de bien-être elle veut offrir à ses animaux 7

8 QUI NOUS POINTE DU DOIGT? Les partenaires et acheteurs de notre industrie Ils imposent leurs exigences (mayonnaise Hellmann s faite d œufs de poules en liberté, interdiction de viande de vaches non ambulatoires chez McDonald s, pas de viande provenant de truies en cage en 2017 chez Smithfield, etc.). 8

9 QUI NOUS POINTE DU DOIGT? Les consommateurs En 2010, le gouvernement canadien a reçu plus de 1100 lettres lui demandant de «s occuper» du bien-être animal Le bien-être, c est plus qu un mot à la mode! Aujourd hui, on ne peut plus dire «je prends soin de mes animaux, car c est mon gagne-pain» ou «je respecte les règlements ou les normes en vigueur» 9

10 Le code de pratiques pour les soins et la manipulation des bovins de boucherie

11 LE CODE En vigueur depuis le 6 septembre 2013 Remplace le code de 1991 Un ensemble de lignes directrices nationales sur les soins et la manipulation des bovins de boucherie 11

12 LES GRANDES SECTIONS DU CODE Environnement animal Il faut protéger les bovins de boucherie contre les conditions météorologiques extrêmes Température et humidité combinée > 40 C ombrage, abri, éviter de manipuler les bovins, eau Froid extrême et bovins mouillés, en mauvais état physique ou nourris d une énergie inadéquate litière et plus d aliments 12

13 Garder des animaux à l extérieur nécessite l utilisation de brise-vent et d abris Brise-vent portatif Brise-vent fixe 13

14 Abri à veaux Un bon lit de paille pour les nouveaux-nés 14

15 Pour assurer le confort, il faut suffisamment de litière 15

16 LES GRANDES SECTIONS DU CODE Aliments et eau Bovins en santé et en état corporel adéquat Ajuster le programme d alimentation 16

17 Aire d alimentation Quel travail manger! 17

18 Abreuvoir chauffant Eau chauffante!!! 18

19 Cote de chair 1 Cote de chair 5 Cote de chair 3 19

20 LES GRANDES SECTIONS DU CODE Santé animale Relation de travail avec un vétérinaire Surveillance et traitements adéquats En parc d engraissement : CRB 20

21 Ça fait mal, vite guéris-moi! 21

22 LES GRANDES SECTIONS DU CODE Élevage des animaux Les bovins vivent un minimum de stress et d inconfort Écornage 1 er janvier 2016 : analgésique si l écornage est fait après 2 à 3 mois Castration 1 er janvier 2016 : analgésique si castration faite après 9 mois Castration 1 er janvier 2018 : analgésique si castration faite après 6 mois 22

23 23

24 LES GRANDES SECTIONS DU CODE Transport : prise de décision et préparation au transport, organiser le transport, embarquement et réception Règlement sur la santé des animaux, Partie XII couvre les exigences fédérales en matière de transport des animaux avec comme visée que les bovins arrivent à destination en bon état 24

25 De bons équipements assurent la sécurité de l animal et du manipulateur 25

26 LES GRANDES SECTIONS DU CODE Transport Code de pratiques recommandées pour les soins et la manipulation des animaux de ferme transport. Programme de transport canadien des animaux d élevage (CLT) : formation pour les transporteurs. 26

27 LES GRANDES SECTIONS DU CODE Euthanasie à la ferme À quel moment la décision d euthanasier à la ferme doit être prise? Comment faire l euthanasie? 27

28 QUI GÈRE QUOI? Le code est-il obligatoire? Les codes de bonnes pratiques ne sont pas obligatoires au Canada, mais ils sont de puissants outils pour répondre aux attentes de plus en plus élevées des consommateurs, du marché et de la société en ce qui a trait au bien-être des animaux d élevage. 28

29 QUI GÈRE QUOI? Le bien-être animal est régi au Fédéral par : La Loi sur la santé des animaux (transport des animaux) La Loi sur l inspection des viandes (abattage) Le Code criminel (cruauté envers les animaux) 29

30 LE CODE EST-IL OBLIGATOIRE? Le bien-être animal est régi au Québec par : La Loi sur la protection sanitaire des animaux et les règlements qui s y rapportent Depuis juin 2012, le MAPAQ a le pouvoir : D intervenir sur les fermes De donner des amendes aux producteurs fautifs Aucune référence aux codes n est inscrite, mais ils deviennent des outils de travail pour les inspecteurs en bien-être animal, car ils contiennent une description des bonnes pratiques reconnues par l industrie. 30

31 Merci! 31

Bien-être animal. Un sujet de l heure

Bien-être animal. Un sujet de l heure Bien-être animal Un sujet de l heure Nathalie Côté, agr. Alma 17 novembre 2016 POURQUOI PARLE-T-ON DE BIEN-ÊTRE ANIMAL (BEA)? Pourquoi parle-t-on de bien-être animal? Selon vous, quel pourcentage de gens

Plus en détail

Le bien-être animal : fiction ou réalité?

Le bien-être animal : fiction ou réalité? Le bien-être animal : fiction ou réalité? Par Daniel-Mercier Gouin Coll. Denis Beaudoin Définition Plan de la présentation Le point sur la réglementation ici et ailleurs Les implications opérationnelles

Plus en détail

Exigences en matière de bien-être animal Renée Bergeron, Ph.D., agr. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 2013

Exigences en matière de bien-être animal Renée Bergeron, Ph.D., agr. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 2013 Exigences en matière de bien-être animal Renée Bergeron, Ph.D., agr. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 2013 Introduction Essor important du mouvement pour le bienêtre depuis le début

Plus en détail

par Geoff Urton, BCSPCA (Version originale publiée dans le BC Organic Grower, mai 2008. Reproduite avec autorisation.)

par Geoff Urton, BCSPCA (Version originale publiée dans le BC Organic Grower, mai 2008. Reproduite avec autorisation.) Les cinq libertés dans les exploitations biologiques par Geoff Urton, BCSPCA (Version originale publiée dans le BC Organic Grower, mai 2008. Reproduite avec autorisation.) Table des matières Introduction...

Plus en détail

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme Colloque sur la production porcine «Comment faire autrement?» Le mardi 7 novembre 2006, Hôtel Universel Best Western, Drummondville Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie Voici le Programme de salubrité des aliments à la ferme pour le bœuf- Bœuf Qualité Plus-

Plus en détail

13-10-17. Un fossé à combler. Vie naturelle : les animaux devraient mener une vie naturelle. États affectifs : les animaux devraient se sentir bien

13-10-17. Un fossé à combler. Vie naturelle : les animaux devraient mener une vie naturelle. États affectifs : les animaux devraient se sentir bien Suède 1988 Exige des pâturages pour les bovins laitiers Un fossé à combler Le bien-être animal vu par le public et par les producteurs Jeffrey Spooner et Catherine Schuppli Royaume-Uni 1996 Interdit les

Plus en détail

Ø Demandé en 2009 Ø Amorcé en 2010 Ø Période de commentaires publics en 2013 Ø 4 700 commentaires plus que pour tout autre code

Ø Demandé en 2009 Ø Amorcé en 2010 Ø Période de commentaires publics en 2013 Ø 4 700 commentaires plus que pour tout autre code Le Code pour les porcs Ø Demandé en 2009 Ø Amorcé en 2010 Ø Période de commentaires publics en 2013 Ø 4 700 commentaires plus que pour tout autre code Ø Maintenant : traitement des commentaires Les défis

Plus en détail

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta La relation homme animal peut ainsi être définie comme le degré de proximité ou de distance entre l animal et l homme, c est-à-dire la perception mutuelle qui

Plus en détail

Mémoire de PROJET DE LOI N 54 : LOI VISANT L AMÉLIORATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE L ANIMAL. 29 septembre 2015

Mémoire de PROJET DE LOI N 54 : LOI VISANT L AMÉLIORATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE L ANIMAL. 29 septembre 2015 CAPERN - 048M C.P. P.L. 54 Amélioration de la situation juridique de l animal Mémoire de l Association des vétérinaires en industrie animale du Québec présenté à la commission de l agriculture, des pêcheries,

Plus en détail

Au Canada, la loi protège les droits des

Au Canada, la loi protège les droits des Guide des droits des travailleuses enceintes au Canada Au Canada, la loi protège les droits des travailleuses qui sont enceintes ou qui ont, ou prévoient avoir, des enfants. Dans toutes les provinces et

Plus en détail

Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail

Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail Juin 2010 Nouveaux documents : Manuel de référence et Cahier de travail du LCQ, juin 2010 (Remplacent les versions de novembre 2003)

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

Et pourquoi pas un AMÉNAGEMENT D ENCLOS D HIVERNAGE ET DE BANDES VÉGÉTATIVES FILTRANTES chez moi

Et pourquoi pas un AMÉNAGEMENT D ENCLOS D HIVERNAGE ET DE BANDES VÉGÉTATIVES FILTRANTES chez moi Et pourquoi pas un AMÉNAGEMENT D ENCLOS D HIVERNAGE ET DE BANDES VÉGÉTATIVES FILTRANTES chez moi Nathalie Côté et Guy Lapointe, agronomes 6 décembre 2014 OBJECTIF DE LA PRÉSENTATION Analyser les besoins

Plus en détail

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Joop LENSINK 1, Kees VAN REENEN 2, Hélène LERUSTE 1 1 Institut Supérieur d Agriculture (ISA) Lille, France 2 Animal Science Group,

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs Les programmes à la ferme offrent assurance et confiance aux consommateurs Les programmes à la ferme des PPC, Votre propre poulet et le Programme de soins aux animaux (PSA), ont été conçus pour répondre

Plus en détail

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Manifestation médiatique Proviande: Posieux, 29 janvier 2014 Page 1 Aide-mémoire La

Plus en détail

Présentation au. Comité sénatorial permanent de l agriculture et des forêts. à propos du

Présentation au. Comité sénatorial permanent de l agriculture et des forêts. à propos du Présentation au Comité sénatorial permanent de l agriculture et des forêts à propos du Projet de loi S-11, Loi sur la salubrité des aliments au Canada par Bob Kingston Président national Le 2 octobre 2012

Plus en détail

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective.

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective. PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Professionnels de l agroalimentaire et des services de restauration, Qu impliquent pour vous ces règlements? En préambule, rappelons

Plus en détail

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ Patrick Tirard-Collet Conseiller en transformation alimentaire Direction de la transformation alimentaire et des marchés Plan de la présentation Principes de base

Plus en détail

Bien-être animal et législation dans les pays en développement

Bien-être animal et législation dans les pays en développement Bien-être animal et législation dans les pays en développement Défis et opportunités Animal Welfare Legislation in Developing Countries Challenges and Opportunities Un paradoxe? Apparent seulement car

Plus en détail

LES ANIMAUX COMME OBJET DU DROIT :

LES ANIMAUX COMME OBJET DU DROIT : LES ANIMAUX COMME OBJET DU DROIT : VALORISE T ON LA PROTECTION ANIMALE AU QUÉBEC? ALLOCUTION PRÉSENTÉE À LA CONFÉRENCE DES GOUVERNEURS DU 11 DÉCEMBRE 2014 Martine Lachance Directrice, Groupe de recherche

Plus en détail

Ordonnance du DFE sur les sorties régulières en plein air d animaux de rente

Ordonnance du DFE sur les sorties régulières en plein air d animaux de rente Ordonnance du DFE sur les sorties régulières en plein air d animaux de rente (Ordonnance SRPA) du 7 décembre 1998 Le Département fédéral de l économie, vu les art. 59, al. 4, et 61, al. 3 à 6, de l ordonnance

Plus en détail

La protection juridique du bien-être animal dans le monde. Sabine BRELS - Doctorante en droit, Université Laval (Québec)

La protection juridique du bien-être animal dans le monde. Sabine BRELS - Doctorante en droit, Université Laval (Québec) La protection juridique du bien-être animal dans le monde Sabine BRELS - Doctorante en droit, Université Laval (Québec) Parcours et Implications Parcours: - Licence de droit public à Montpellier - Master

Plus en détail

Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques

Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques Scott McEwen Scott McEwen Département de médecine de la population Collège de médecine vétérinaire de l Ontario Université

Plus en détail

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Programme Lait canadien de qualité des Producteurs laitiers du Canada Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Utiliser avec le Registre et le Calendrier de DGI pour des dossiers

Plus en détail

Logements en élevage cunicole

Logements en élevage cunicole Logements en élevage cunicole L. Lamothe INRA, Université de Toulouse, UMR 1289, Tissus Animaux, Nutrition, Digestion, Ecosystème et Métabolisme, Chemin de Borde-Rouge, Auzeville, BP 52627, F-31326 Castanet-

Plus en détail

Annexe 2. LE BIEN-ÊTRE DES \MMAl \ l)'ele\ AGE : UNE DEMANDE SOCIALE FORTE Qlï PÈSE SUR L'ÉCONOMIE DES FILIÈRES

Annexe 2. LE BIEN-ÊTRE DES \MMAl \ l)'ele\ AGE : UNE DEMANDE SOCIALE FORTE Qlï PÈSE SUR L'ÉCONOMIE DES FILIÈRES Annexe 2 LE BIEN-ÊTRE DES \MMAl \ l)'ele\ AGE : UNE DEMANDE SOCIALE FORTE Qlï PÈSE SUR L'ÉCONOMIE DES FILIÈRES Isabelle VEISSIER Laboratoire «Adaptation des Herbivores aux Milieux» de l'inra de Theix Karine

Plus en détail

CONCILIER LE BIEN-ÊTRE DE NOS ANIMAUX D ÉLEVAGE ET LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE

CONCILIER LE BIEN-ÊTRE DE NOS ANIMAUX D ÉLEVAGE ET LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE CONCILIER LE BIEN-ÊTRE DE NOS ANIMAUX D ÉLEVAGE ET LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE Mémoire de La Coop fédérée dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n

Plus en détail

Bien-être et systèmes de logement en production des poules pondeuses

Bien-être et systèmes de logement en production des poules pondeuses Bien-être et systèmes de logement en production des poules pondeuses Présenté par: Yousra Mahmoudi Maîtrise en sciences animales avec mémoire Directeur de recherche: Dany Cinq-Mars Codirecteurs de recherche:

Plus en détail

Cuisiner en accueil de mineurs La sécurité sanitaire des aliments

Cuisiner en accueil de mineurs La sécurité sanitaire des aliments Cuisiner en accueil de mineurs La sécurité sanitaire des aliments La Direction Départementale des Services Vétérinaires : DDSV Ministère de l Agriculture et de la Pêche Direction Générale de l Alimentation

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait

CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait Ce document, élaboré par la Fédération des producteurs de bovins du Québec, vise à démystifier les différents contrats utilisés en production de veaux

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

Chapitre 8 Bien-être des animaux

Chapitre 8 Bien-être des animaux Chapitre 8 Bien-être des animaux Le secteur de l élevage dans les pays industrialisés a beaucoup évolué depuis la Seconde Guerre mondiale. La productivité est montée en flèche grâce à l utilisation de

Plus en détail

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques -Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques Présenté par : Yves Saint-Vincent Éleveur, Transformateur et Détaillant Ferme Saint-Vincent / Boucheries Ferme Saint-Vincent Certifiés

Plus en détail

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Version 2015 Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Responsabilité Sociétale et Env Responsabilité Sociétale et Environnementale de la

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

Commerce et transport: Qui doit être titulaire de quel type de certificat/attestation / Quel cours doit être suivi?

Commerce et transport: Qui doit être titulaire de quel type de certificat/attestation / Quel cours doit être suivi? Commerce et transport: Qui doit être titulaire de quel type de certificat/attestation / Quel cours doit être suivi? La présente tabelle se réfère aux bases juridiques de la Suisse en matière de protection

Plus en détail

UNE POLITIQUE ALCOOL ET STUPÉFIANTS QUI PRÉVIENT Colloque 2015 Via Prévention. J.Jacques Alary C.A.É., F.C.I.L.T.,CCLP. j.alary@alaryplus.

UNE POLITIQUE ALCOOL ET STUPÉFIANTS QUI PRÉVIENT Colloque 2015 Via Prévention. J.Jacques Alary C.A.É., F.C.I.L.T.,CCLP. j.alary@alaryplus. UNE POLITIQUE ALCOOL ET STUPÉFIANTS QUI PRÉVIENT Colloque 2015 Via Prévention J.Jacques Alary C.A.É., F.C.I.L.T.,CCLP. j.alary@alaryplus.ca Plan de la présentation Les obligations américaines Le contexte

Plus en détail

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire»

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» «Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» Forum agricole et agroalimentaire, 12 février 2015, Albanel PDAA 2013-2018 - MRC DE MARIA-CHAPDELAINE L ABATTOIR COMME

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Signes cliniques à surveiller. Q17 (B) : Déterminer la fréquence des observations :

Signes cliniques à surveiller. Q17 (B) : Déterminer la fréquence des observations : Q17 : Procédure pour porcs malades ou blessés Q17(A) : Liste des signes de douleur ou de maladie Signes cliniques à surveiller Maternité Changement au niveau des selles et/ou de l urine Diminution de la

Plus en détail

Loi sur la protection sanitaire des animaux (chapitre P-42) Section IV.1.1 «De la sécurité et du bien-être des animaux»

Loi sur la protection sanitaire des animaux (chapitre P-42) Section IV.1.1 «De la sécurité et du bien-être des animaux» Loi sur la protection sanitaire des animaux (chapitre P-42) Section IV.1.1 «De la sécurité et du bien-être des animaux» Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation Direction de la santé

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Offrez une assurance santé à votre animal de compagnie

Offrez une assurance santé à votre animal de compagnie Offrez une assurance santé à votre animal de compagnie Soins vétérinaires 100 % * Formule INTÉGRALE en cas d'accident remboursés* En cas d accident, de maladie ou de chirurgie, votre chien ou votre chat

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR

DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR LE PROJET DE LOI N O 97 (Loi visant

Plus en détail

Qu est-ce que le bien-être animal?

Qu est-ce que le bien-être animal? Nouvelles tendances en bien-être animal Sciences, et sensibilisation John Webster Université de Bristol Conférence du CNSAE, Ottawa 2007 Qu est-ce que le bien-être animal? Pour eux? Qu entend-on par protection,

Plus en détail

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments C2 1/4 Paquet hygiène : actualités, enjeux Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Le «Paquet hygiène», composé de plusieurs textes législatifs adoptés par

Plus en détail

PRÉSIDENTIELLE 2012 QUESTIONS. aux candidats

PRÉSIDENTIELLE 2012 QUESTIONS. aux candidats PRÉSIDENTIELLE 2012 QUESTIONS aux candidats 1Français sur 3 affirme que les propositions des candidats en matière de protection animale pourraient influencer leur vote selon un sondage IFOP/Fondation 30

Plus en détail

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie 15 mai 2012 #dettes #retraite Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- DELIBERATION N 77-116 AT DU 14 OCTOBRE 1977 ------------------------------------------------------ portant réglementation de l inspection des

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ p Octobre 2011 Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ Introduction : Le programme Lait canadien de qualité (LCQ) est au courant de l utilisation des produits de santé naturels

Plus en détail

Aménagement physique des locaux. Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision

Aménagement physique des locaux. Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision Aménagement physique des locaux Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision 1. Connaissons-nous le domaine d activités? 2. Normes, exigences, règles, contrôles MAPAQ ACIA Santé Canada HACCP GFSI

Plus en détail

Voyager avec des chiens, des chats ou des furets à l intérieur de la Communauté européenne. Règles applicables à partir du 1 octobre 2004

Voyager avec des chiens, des chats ou des furets à l intérieur de la Communauté européenne. Règles applicables à partir du 1 octobre 2004 Voyager avec des chiens, des chats ou des furets à l intérieur de la Communauté européenne Règles applicables à partir du 1 octobre 2004 Les règles qui s appliquent pour les mouvements de chiens, de chats

Plus en détail

Étiquettes approuvées pour les porcs

Étiquettes approuvées pour les porcs Étiquettes approuvées pour les porcs Programme d identification et de traçabilité des animaux d élevage VERSION 1 1 er juillet 2014 Les étiquettes approuvées sous le programme national d'identification

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur Grange, le D(2002) NUMÉRO DE RÉFÉRENCE : DG(SANCO)/8624/2002 RS

Plus en détail

«Pratiquez vous» les bonnes pratiques?

«Pratiquez vous» les bonnes pratiques? «Pratiquez vous» les bonnes pratiques? Steve Adam, agr. Valacta 29 janvier 2014 Programmes de bien-être des animaux dans le monde États-Unis Programme Dairy FARM Participation volontaire Certains transformateurs

Plus en détail

Sécurité alimentaire 101 : Définition et relation avec la protection des aliments

Sécurité alimentaire 101 : Définition et relation avec la protection des aliments Sécurité alimentaire 101 : Définition et relation avec la protection des aliments Karen Rideout, M.Sc. Centre de collaboration nationale en santé environnementale Centre de contrôle des maladies de la

Plus en détail

Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens.

Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens. Association loi 1901 Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens. Le chien est avant tout en mammifère social sa vie est régi par des règles. Pour que l homme et le chien vivent ensemble

Plus en détail

Rapport de formation (cours interentreprises) Evaluation du niveau de formation de:

Rapport de formation (cours interentreprises) Evaluation du niveau de formation de: Rapport de formation (cours interentreprises) Evaluation du niveau de formation de: Domaine Aide à la consultation 1.1. Relation avec le propriétaire de l animal et administration/connaissances informatiques

Plus en détail

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Par Maxime Laplante, agr Président de l Union paysanne Les buts de l

Plus en détail

Étiquettes approuvées pour les bisons

Étiquettes approuvées pour les bisons Étiquettes approuvées pour les bisons Programme d identification et de traçabilité des animaux d élevage VERSION 4 2014/03/31 Les étiquettes approuvées sous le programme national d'identification et de

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

Opération «Des poules pour réduire mes déchets» Guide des bonnes pratiques

Opération «Des poules pour réduire mes déchets» Guide des bonnes pratiques Opération «Des poules pour réduire mes déchets» Guide des bonnes pratiques Sommaire Les poules... 3 L alimentation... 3 Les repas... 3 La nourriture... 3 L abreuvoir... 4 L habitat de la poule... 4 Le

Plus en détail

Guide Poules Pondeuses

Guide Poules Pondeuses Guide Poules Pondeuses Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique homologué par arrêté du 5 Janvier 2010

Plus en détail

Situation de l exploitation en matière de gestion des effluents d élevage

Situation de l exploitation en matière de gestion des effluents d élevage Situation de l exploitation en matière de gestion des effluents d élevage (en lien avec une demande d aide à la construction, à la rénovation et à l aménagement des bâtiments d élevage) Etat des lieux

Plus en détail

Program canadien de contrôle de la salubrité des mollusques - Manuel des opérations

Program canadien de contrôle de la salubrité des mollusques - Manuel des opérations Program canadien de contrôle de la salubrité Appendice V 11/06/2010 Version 1 Protocole d'entente entre l Agence canadienne d inspection des aliments («ACIA») et le ministère des Pêches et des Océans («MPO»)

Plus en détail

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE Groupe EnvironeX SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE labenvironex.com «Des conseils et diagnostics en agroalimentaire, de la ferme à la table!» Les laboratoires du Groupe EnvironeX disposent d une solide

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

Liste de vérifications destinée aux producteurs

Liste de vérifications destinée aux producteurs PLAN DE SURVEILLANCE ET DE CONTRÔLE DES SALMONELLES CHEZ LE PORC Liste de vérifications destinée aux producteurs FICHE TECHNIQUE no 14 Le questionnaire qui suit est conçu pour aider le producteur de porcs

Plus en détail

Questionnaire de satisfaction destiné aux résidents de l EHPAD

Questionnaire de satisfaction destiné aux résidents de l EHPAD Questionnaire de satisfaction destiné aux résidents de l EHPAD Notre établissement s inscrit dans une démarche d amélioration continue de la qualité. Annuellement, ce questionnaire est distribué aux résidents

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

Inscription pour le cours EDE 2015 à la Cité Écologique

Inscription pour le cours EDE 2015 à la Cité Écologique 541, 8 e Rang Ham-Nord (Québec) G0P 1A0 819 795-8396 info@capecocommunautaire.org www.capecocommunautaire.org Inscription pour le cours EDE 2015 à la Cité Écologique CONDITION D INSCRIPTION Nous demandons

Plus en détail

Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010

Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010 Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010 Sommaire Détention prolongée d animaux domestiques en plein air... 2 Élevage et détention d animaux à titre

Plus en détail

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ)

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Le Centre québécois d inspection des aliments et de la santé animale (CQIASA) 1 Résumé L industrie de la restauration est

Plus en détail

PRENANT APPUI sur les liens de coopération qui unissent le Québec et le Vietnam, particulièrement en matière d adoption internationale;

PRENANT APPUI sur les liens de coopération qui unissent le Québec et le Vietnam, particulièrement en matière d adoption internationale; ENTENTE DE COOPÉRATION ENTRE L AUTORITÉ CENTRALE VIETNAMIENNE ET L AUTORITÉ CENTRALE QUÉBÉCOISE CONCERNANT LES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES APPLICABLES EN MATIÈRE D ADOPTION INTERNATIONALE Le ministère de

Plus en détail

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité?

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? Application de la démarche HACCP pour l identification d étapes de maîtrise Hubert BRUGERE Steak expert Angers 24 et 25 juin

Plus en détail

La politique alimentaire populaire

La politique alimentaire populaire La politique alimentaire populaire Diana Bronson Sécurité alimentaire Canada Grand Rassemblement Québec en forme Le 19 mars 2013 Sécurité alimentaire Canada Sécurité Alimentaire Canada est une alliance

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ASSOCIATION DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES PRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES, ET DE

MÉMOIRE DE L ASSOCIATION DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES PRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES, ET DE CAPERN - 053M C.P. P.L. 54 Amélioration de la situation juridique de l animal MÉMOIRE DE L ASSOCIATION DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES PRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES,

Plus en détail

Monsieur le Ministre de l Agriculture de l Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales 78, rue de Varenne 75007 PARIS

Monsieur le Ministre de l Agriculture de l Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales 78, rue de Varenne 75007 PARIS OABA DÉPLIANT 3 VOLETS 2/05/03 14:24 Page 1 Monsieur le Ministre de l Agriculture de l Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales 78, rue de Varenne 75007 PARIS Carte à renvoyer sous enveloppe avec

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER.

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. OBJECTIF DE NOTRE RENCONTRE Je sais à quel point l achat d une propriété est un projet important. Je sais également combien il est capital que

Plus en détail

MAAPRAT Version 01/2012

MAAPRAT Version 01/2012 Situation de l exploitation en matière de gestion des effluents d élevage (en lien avec une future demande de subvention PMBE) Etat des lieux renseigné par l éleveur JA Zone vulnérable (dès lors que vous

Plus en détail

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Alain Pouliot Vice-président Assurances et protection du revenu Sommaire Évolution des coûts ASRA Orientations

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

Agence canadienne d inspection des aliments

Agence canadienne d inspection des aliments Agence canadienne d inspection des aliments Our vision: Notre vision: Exceller en tant qu organisme de réglementation à vocation scientifique fiable et respecté des Canadiens et de la communauté internationale.

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française,

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 77-116 du 14 octobre 1977 portant réglementation de l inspection des denrées alimentaires d origine animale (rendue exécutoire par arrêté n 5533 AA du 21 novembre 1977) (JOPF du 15 décembre

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 Table des matières Intro SQF - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 BRC - Introduction et historique du référentiel - Différence version 5 et 6 Conclusion 2 Innovaltech

Plus en détail

NOUVELLES RECONNAISSANCES PAR LE BC

NOUVELLES RECONNAISSANCES PAR LE BC No 49, octobre 2015 RENCONTRE RSG Le BC Rayons de Soleil vous invite à une rencontre qui aura lieu le 21 octobre. Voir l invitation pour les détails. Vous aurez la chance d assister à une conférence sur

Plus en détail

L éthique dans la société contemporaine

L éthique dans la société contemporaine L éthique dans les entreprises en contexte de gestion de crise dans le secteur agroalimentaire Horizon Marketing agroalimentaire 2009 Jeudi15 octobre 2009 M e Manon Beaumier, DSG-UQTR L éthique dans la

Plus en détail