Energie. Introduction. Energie primaire et énergie secondaire. Energie commerciale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Energie. Introduction. Energie primaire et énergie secondaire. Energie commerciale"

Transcription

1 Energie Introduction Après avoir exploité sa propre force, puis celle des esclaves, des animaux et de la nature (les vents et les chutes d'eau), l'homme a appris à exploiter les énergies contenues dans la nature et capables de lui fournir une quantité croissante de travail mécanique par l'emploi de machines (machines-outils, chaudières et moteurs). L'énergie est alors fournie par un carburant ou énergie fossile. L invention de la machine à vapeur associée à l utilisation du charbon comme source d énergie a constituée un grand tournant dans la société humaine à la fin du 18 ième siècle. Puis sont apparus le pétrole, le gaz et enfin l énergie nucléaire. Toutes ces formes d énergie sont fossiles et non renouvelables. La seule forme d énergie renouvelable a longtemps été l énergie électrique produite par les barrages et le bois comme combustible. Récemment sont apparues les énergies renouvelables utilisant l énergie du soleil (thermique et photovoltaïque), l éolien, la géothermie utilisant la chaleur du sol ou des eaux souterraines. L'approvisionnement en énergie est devenu une des préoccupations majeures des sociétés humaines modernes de par le rôle fondamentale que joue l énergie dans l organisation et le fonctionnement des sociétés industrielles. Energie primaire et énergie secondaire Une source d énergie primaire est une forme d énergie disponible dans la nature avant toute transformation. Si elle n est pas utilisable directement, elle doit être transformée en une source d énergie secondaire pour être mise en œuvre. Ainsi l énergie mécanique «primaire» d une chute d eau ou thermique d une centrale à gaz est transformée en électricité qui est typiquement une énergie secondaire pouvant être transportée pour différentes utilisations (éclairage, froid, chauffage,...). Quand on vante la voiture électrique ne jamais oublier que l énergie secondaire qu est l électricité a besoin d une énergie primaire pour sa production. Energie commerciale Il s agit de l énergie finale disponible pour la consommation. Elle correspond, dans le processus de production de l électricité, à l énergie primaire utilisée diminuée de l énergie perdue lors de la transformation énergétique (conversion d énergie calorifique en énergie électrique) et des pertes dues au transports (lignes à haute tension). Environ les trois quarts de l énergie primaire sont ainsi perdus sur le chemin vers la consommation. Dans le principe, ceci est indépendant du type d énergie primaire (pétrole, gaz, charbon ou nucléaire). Seul le rendement peut changer autour de la valeur des ¾. Une remarque peut-être faite concernant les pompes à chaleur qui sont tellement à la mode en France. Les valeurs affichées d un rendement de 4 (1 kilowatt électrique consommé fournit 4

2 kilowatts en chaleur - ce qui n est pas à la portée d une PAC lambda). Bravo pour la performance technique! Sauf que lorsque l on oublie pas que 1 kilowatt électrique a nécessité la consommation de 4 kilowatts d énergie primaire, on voit que le bilan global est plutôt neutre, au mieux. Décidément, rien n est simple. Et l énergie grise? Il ne s agit pas d une source d énergie, mais de l énergie nécessaire pour la fabrication d objets ou de matériels. Par exemple, la fabrication d une automobile nécessite une certaine quantité d énergie grise. L autre forme d énergie est le carburant pour la faire rouler qui constitue la forme d énergie la plus palpable. L énergie grise nécessaire dans un processus de fabrication est très variable suivant ce que l on fabrique. Par exemple l industrie de l aluminium est dévoreuse en énergie. Alors que la manufacture de portes et fenêtres en bois l est beaucoup moins, la croissance d un arbre ne nécessitant que l énergie solaire et la fabrication elle-même est peu gourmande en énergie. La quantité d énergie grise «inclut» dans les objets pourrait être un critère de choix volontaire mais plus probablement économique. Surtout si le coût de l énergie continue à monter. Stockage de l énergie La nature a utilisé l énergie du soleil grâce à la photosynthèse pour stocker le carbone autrefois abondant dans l atmosphère sous forme d énergie fossile (gaz, pétrole, charbon). L uranium est d origine minérale. Les technologies actuelles ne permettent pas un stockage massif et facile de l énergie que ce soit l énergie électrique dans les batteries ou l énergie thermique provenant de panneaux solaires. C est la raison pour laquelle la production d électricité d un réseau électrique (par exemple national) doit être ajustée en permanence à la demande. La technologie de l hydrogène pourrait permettre, à terme, de fabriquer puis de stocker ce gaz qui serait être utilisé comme source d énergie (non polluante), par exemple, dans les transports. Sa fabrication requiererait l utilisation d une source d énergie primaire. Rêvons un peu, l énergie solaire pourrait, à l avenir, être utilisé à cette fin. Un développement toujours fondé sur les énergies fossiles Si la question énergétique est une forte préoccupation aujourd hui c est pour les raisons suivantes : L exploitation immodérée des énergies fossiles de tous types considérées jusqu à récemment comme inépuisables est en passe de conduire à la pénurie,

3 Les rejets de gaz à effet de serre dans l atmosphère (gaz carbonique) n est pas sans effet sur le climat et devient un grave sujet d inquiétude pour l avenir, particulièrement pour les générations futurs. Le graphe ci-après montre la composition de la consommation énergétique mondiale où il apparaît que : Le pourcentage des énergies renouvelables est encore très faible, Le pourcentage de l énergie nucléaire, souvent présentée comme une alternative aux autres énergies fossiles, est également faible Equivalent pétrole : conversion des autres formes d énergie en tonnes de pétrole

4 composition de la consommation énergétique mondiale Ce panorama d'ensemble permet de voir que nous consommons en fait de l'énergie à travers tous nos actes de la vie quotidienne (se déplacer, se loger, mais aussi acheter à peu près n'importe quel produit ou service). Si le chauffage n'est pas un poste négligeable, il ne fait que 17% de la consommation totale d'énergie et l'éclairage représente moins de 1% de la consommation française. Réduire notre dépendance énergétique aux sources fossiles imposera donc de réduire notre consommation d énergie sur tous les postes. Les énergies fossiles sont-elles inépuisables? Pourquoi devraient-elles l être? Cette question saugrenue est pourtant une bonne question tant il est vrai que personne ne se la posait jusqu à une date récente. Il n y a en effet aucune raison pour que ces énergies soient inépuisables à la différence de l énergie solaire qui elle l est, au moins à l échelle de quelques milliards d années. Différents organismes ou associations dans le monde effectuent le suivi de la demande et de la ressource en énergie. L ASPO (Association for the Study of Peak Oil d origine française qui regroupe des géologues pétroliers à la retraite, des experts professionnellement actifs, et qui organise un séminaire annuel sur la question des réserves pétrolières restantes) ainsi que le EWG (Energy Watch Group qui est un groupe d experts allemands travaillant dans le domaine de la ressource énergétique), sont des organismes indépendants des états et des compagnies étatiques ou privées du domaine de l énergie. Compte tenu de l importance du rôle stratégique de l énergie dans le monde et des aspects politiques qui en découlent, il s avère que les informations communiquées par les états producteurs et les grandes compagnies internationales ne sont pas toujours fiables et souvent orientées.

5 Il faut cependant dire que, avoir une idée précise et fiable des ressources, est souvent difficile tellement les sources d information et l interprétation des données sont diverses. Le sujet est donc sujet à controverses et polémiques. Le choix a été fait ici de privilégier les analyses des organismes indépendants tels que EWG ou ASPO. La notion de maximum de production d'une énergie fossile commence à être connue du grand public dans le cas du pétrole (peak oil). Mais cela est valable aussi pour le gaz naturel, le charbon ainsi que pour l'uranium et les autres minerais. Au niveau d'un gisement, d'une mine ou au niveau mondial, la production d'une ressource atteint un maximum puis se met à diminuer parce que la ressource s épuise. L'exploitation est arrêtée, soit lorsque la faible rentabilité économique se conjugue aux difficultés techniques d exploitation, soit lorsque l'énergie consommée pour extraire la ressource devient égale ou supérieure à l'énergie produite. Dans un monde idéal (du point de vue économique), il suffirait d ajuster l offre à la demande. Autrement dit, si la demande (consommation), par exemple en pétrole, augmente, il suffit de forer pour trouver et donc d augmenter la production. Rien n est plus simpliste et l existence de ce «Peak Oil» qui est défini comme le niveau de production que l on ne peut physiquement pas dépasser et qui au-delà verra la production baisser fait de moins en moins débat. Le pétrole De fait, si le prix du pétrole augmente actuellement, au-delà de l aspect spéculatif que son commerce génère (spéculation boursière, politiques des compagnies pétrolières et pays producteurs) et des aléas météorologiques, c est parce que la production peine à suivre la demande. La question est, aujourd hui, de savoir quand le «Peak Oil» se produira. Certains experts pensent qu on y est (EWG). D autres le prévoient dans 5 ou 10 ans (ASPO). Pour information, la production donc la consommation pétrolière mondiale est aujourd hui de 85 millions de barils par jour (1 baril égale 159 litres). Ce qui correspond à environ 4 milliards de tonnes de pétrole par an. On peut observer que les états major des Compagnies Pétrolières et des pays producteurs de pétrole commencent à communiquer sur la limite de la ressource et à ajuster les stratégies (début d investissement dans les énergies renouvelables). Le constat est bien celui d une pénurie prochaine. Cependant, la crédulité de bon nombre de nos concitoyens refusant d admettre que faire le plein ou remplir sa cuve deviendra problématique est encore très répandue. On ne peut tout simplement pas le concevoir tant cette possibilité est «inimaginable» car jamais vécue par la plupart des habitants des pays riches.

6 Certes, on trouvera d autres gisements terrestres de plus ou moins faible importance et on exploitera les gisements offshore au prix de coûts et performances techniques de plus en plus élevées. On exploitera les schistes bitumineux dont les rendements énergétiques sont faibles. A titre de comparaison, il faut savoir que les champs pétroliers offshore en eau profonde que l on met en production aujourd hui et qui nécessitent des investissement très élevés produisent de l ordre de barils par jour. Disons que l on en dénombre une douzaine en Afrique de l Ouest. Donc quelques pourcents de la consommation mondiale. Ne comptons donc pas trop là-dessus. Un rapport d EWG daté du 22/10/07 conclut que la production de la plupart des pays producteurs de pétrole (Etats Unis, Amérique du Sud, Mer du Nord, Chine, Arabie Séoudite ) à l exception de la Russie et de l Afrique, est entrée dans une phase de déclin. La production mondiale devrait, d après ce rapport passer de 85 aujourd hui à 58 puis à 39 millions de barils/jours respectivement en 2020 et Donc demain. Le fondateur de EWG conclut en ces termes : «Parce que la demande augmente et parce que la production chute, le monde disposera bientôt de trop peu de pétrole pour subvenir à ses besoins. C est un problème considérable pour l économie mondiale. Survenant plus tôt que prévu, des pénuries d approvisionnement pourraient entraîner de graves troubles sociaux. Pour les gouvernements, les industriels et la population, il ne sera plus possible d essayer de se tirer d affaire par des tours de passe-passe Cette situation pourrait bien échapper à tout contrôle et engendrer une complète désintégration de notre société». Le côté alarmiste est évident dans cette conclusion, mais il est certain que le temps de la pénurie se rapproche, précédé d une augmentation des prix qui tentera d ajuster la demande potentiellement en augmentation à une offre en réduction. Des mécanismes de rationnement ne sont pas exclus. Le gaz naturel Pour le gaz naturel, les réserves se définissent exactement de la même manière que pour le pétrole : elles correspondent non pas à ce qu'il y a dans la terre, mais à ce que nous savons en faire sortir. En matière de découvertes, il se trouve que la situation est assez analogue à celle du pétrole à savoir que cela fait 30 ans, environ, que nous avons passé le maximum des découvertes annuelles, et que la tendance est à la baisse. Cependant, on fantasme beaucoup actuellement sur les ressources supposées de l océan arctique en voie de fontes accélérée des glaces. Graphe des découvertes en gaz naturel

7 Découvertes annuelles de gaz depuis 1900, et comparaison avec les découvertes annuelles de pétrole. Source Exxon Mobil, 2002 On peut observer que les grandes découvertes de champs gaziers comme pétroliers sont derrière nous. Le gaz ne permet donc pas autant cette "réserve d'optimisme pour l'avenir" que le pétrole nous a offert (voir sur le graphe la succession de pics de découverte entre les années 1920 et 1960), avec la réévaluation constante des réserves malgré une quasi-absence de découverte de nouveaux réservoirs. Production de gaz naturel par zone géographique Par contre le gaz partage une caractéristique avec le pétrole : les réserves de gaz ne sont pas plus illimitées, ni mieux réparties.

8 Répartition des réserves de gaz par zone géographique. L'Iran possède plus du tiers des réserves du Moyen Orient, et le Quatar en possède presque autant. Source : BP Statistical Review, 2007 Les projections de production «Pic de Hubbert» mondial du gaz naturel Modélisée à partir de données techniques sur la production mondiale, la projection de l ASPO situe le pic global de production de gaz naturel en 2030 (Pic de Hubbert). On constate la disparité avec les projections «politiques» des institutions européennes et états-uniennes (qui doivent être basées sur la croyance que les arbres montent au ciel). Le charbon Le charbon revient sur le devant de la scène en tant que source d'énergie économique et fiable. La demande énergétique mondiale augmentant à une vitesse sans précédent, les importantes réserves de charbon dans le monde suscitent de plus en plus l'intérêt des gouvernements en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Cependant, tandis que l'efficacité et la propreté des centrales au charbon s'améliorent, le charbon reste le carburant fossile le plus polluant. Malgré les progrès technologiques dans le domaine de la combustion, le charbon rejette encore beaucoup de CO2, bien plus que le gaz, et son utilisation accrue menace d'anéantir les efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Sur le long terme, la capture puis le stockage du CO2 (technologie CCS) à très grande profondeur, est la seule technologie envisagée pour obtenir un charbon avec zéro émission de CO2. Cette technologie peut également servir à injecter sous pression du CO2 dans les nappes de pétrole en cours d'épuisement afin d'en augmenter le débit et le taux de recouvrement (une partie du pétrole des nappes souterraines est inexploitable du fait de la diminution de la pression).

9 Cependant, la technique de la capture et du stockage de CO2 est encore au stade de développement et est uniquement testée sur des projets à échelle réduite et sur des installations expérimentales. Elle est encore trop chère pour être économiquement viable. Deux récentes études, l'une publiée en mars 2007 par l'energy Watch Group et l'autre en février 2007 par le Centre conjoint de recherche de la Commission Européenne (JRC), confirment que si le charbon restera une source d'énergie importante au 21ème siècle, les réserves connues pourraient en revanche s'épuiser plus rapidement que prévu, et le coût de l'extraction et de la production augmenter. Selon EWG, les données concernant les réserves en charbon sont de mauvaise qualité et les extrapolations basées sur la production actuelle indiquent un probable pic vers 2025 à un niveau de l ordre de 30% supérieur au niveau actuel d extraction. Ce scénario est représenté sur le graphe ci-dessous. Cet organisme suggère que les principaux pays producteurs mettent leurs données à jour avec l objectif d établir un scénario fiable de production à moyen et long terme. L uranium Transparence et communication? En ce qui concerne la ressource en uranium, il n est pas dans l air du temps d envisager sa fin, surtout en France. Sans doute pas étranger au niveau de production d électricité par énergie nucléaire (85%). Il faut aussi se souvenir de la manière dont les conséquences pour la France de l accident de Tchernobyl ont été traitées. Il ne fallait surtout pas effrayer la population, alors que les autres pays européens prenaient des mesures de protection. Il a fallu la création d un organisme indépendant (la CRIIRAD Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité) du pouvoir politique et du lobby scientifique français de l industrie nucléaire pour finalement savoir que certaines régions françaises telles le Sud Est et la Corse avaient été fortement irradiées. Gisement et production

10 Là aussi, un gisement n'est jamais exploité en totalité, par manque de rentabilité économique, même à un prix de vente élevé de l'uranium. Cependant, la principale limitation provient de la nature du gisement et des obstacles techniques à son exploitation, quel qu'en soit le coût. Dans les années 1980, la production d'uranium a été très supérieure aux besoins civils des centrales électriques. Une grande partie a été utilisée pour des besoins militaires et pour des réserves stratégiques. Depuis la signature de traités internationaux, une grande partie de l'uranium militaire (enrichi à 92%) a été diluée dans l'uranium naturel pour obtenir un uranium enrichi à 3,5% puis mis sur le marché de l'uranium civil. Depuis 1989, la consommation d'uranium est supérieure à la production. Tandis que la consommation continuait d'augmenter, la production diminuait avant de commencer à augmenter vers l'an Des stocks d'uranium civil et militaire (estimés à tonnes en 2006) permettent de compléter la production pour satisfaire aux besoins des réacteurs nucléaires. La consommation mondiale d'uranium est de tonnes par an, la production est de tonnes. La différence de tonnes provient des stocks civils et militaires qui seront épuisés en Production d uranium par pays Production d électricité d origine nucléaire dans le monde et projection jusqu en 2025

11 Pénurie? L'augmentation rapide du prix de l'uranium (entre janvier 2003 et avril 2007, le prix du kilogramme d'oxyde d'uranium - U3O8 yellow cake - est passé de 22 dollars à 249 dollars) montre bien l'existence d'un sérieux problème d'adaptation des ressources minières au besoin des centrales électriques nucléaires. Un rapport daté de 2006 de EWG conclut à une pénurie de combustible (uranium) dans environ 20 ans et que d ici là, la majeure partie de l investissement dans ce domaine concernera le remplacement de réacteurs âgés. Soulignons que mettre en chantier de nouvelles centrales nucléaires n implique pas nécessairement que la ressource en combustible soit au rendez-vous pour la production. N estce pas un problème de prévisions? Le dessin ci-dessous présente la ressource en uranium en fonction de son prix de marché. En effet, plus le prix de marché (exprimé ici en $) augmente plus il est économiquement rentable d exploiter des minerais moins riches. Il apparaît que, suivant les scénarios d exploitation, le pic de production apparaît entre 2020 et Production possible d'uranium (milliers de tonnes par an)

12 Source : "Uranium Resources and Nuclear Energy" du Energy Watch Group ( ) RAR : Ressources raisonnablement assurées (Reasonably Assured Resources) IR : Ressources supposées (Inferred Resources) IEA : International Energy Agency Il semble donc que, d après cette source d information (EWG), miser sur l énergie nucléaire pour pallier la pénurie annoncée de pétrole ne soit pas une option réaliste au niveau mondial, dans le cadre des techniques utilisées actuellement dans cette industrie. Ils ont dit : Le vice président de la Commission nationale du développement et des réformes de la Chine (le 21/04/2007) : «L énergie nucléaire ne peut pas remplacer notre dépendance au charbon et au pétrole, parce que les ressources mondiales en uranium sont beaucoup plus rares que celles des hydrocarbures. Elle ne sera qu une ressource supplémentaire pour satisfaire notre demande énergétique» Le président de la 3 ième compagnie minière d uranium, Nukem (le 20/02/2007) : «Oubliez la renaissance du nucléaire. Alimentez juste en carburant les réacteurs que nous avons aujourd hui, terminez ceux qui sont déjà en construction et ajoutez-en quelques uns parmi ceux qui sont en projet pour les marchés asiatiques en manque d énergie électrique, et nous aurons encore un marché dont les prix refuserons de descendre». Quelles énergies alternatives aux énergies fossiles

13 Les énergies vertes reviennent en force. Biocarburants, solaire, éolien Il y a une décennie encore, les énergies "vertes" (chaleur du soleil et des profondeurs de la Terre, force du vent ou de l'eau, combustion des végétaux...) étaient considérées avec condescendance par de nombreux décideurs comme des fantasmes d'écologistes nostalgiques de la bougie et du cheval de trait. En France, notamment. Et bien que non polluantes et renouvelables, ces énergies se voyaient cantonnées au rang de simple "niche", destinées à rester minoritaires dans la palette des technologies de production de l'énergie. La donne a changé. En effet la perspective d'un réchauffement planétaire aggravé et de la fin de l'extraction pétrolière bon marché pressent à l'exploration de scénarios énergétiques nouveaux. Part des renouvelables dans la consommation d'énergie primaire de l'ue (en %) La part des énergies renouvelables dans l Europe des 25 est donc de 5,6% (2006), incluant bien sûr l hydraulique. Question L éolien, la biomasse et le solaire sont-ils en mesure de préserver l'essentiel de la croissance et le niveau de consommation des pays du Nord, de permettre à 2 milliards d habitants des pays du Sud d accéder à l'électrification et de remplacer le pétrole. Tout en divisant par 2 (objectif résultant des accords de Bali de 2007) les rejets de gaz à effet de serre dans l atmosphère à l échéance de 2050.

14 Surabondance énergétique théorique. En théorie, c'est la surabondance, en effet, le soleil, dont sont issues la plupart des renouvelables, dispense par rayonnement l'équivalent annuel de fois la consommation énergétique planétaire (année 2005). Mais il y a un monde de la coupe aux lèvres et, pour de multiples raisons. Tout d'abord, cette énergie ne s'extrait pas d'un gisement dans lequel il suffirait de puiser, comme dans le cas des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) ou fissiles (uranium). Le flux solaire est soumis à des intermittences, prévisibles (la nuit) ou aléatoires (nuages), qu'il s'agisse du rayonnement direct ou de ses formes énergétiques dérivées comme le vent ou les marées. Fossiles et renouvelables - comparaison Seule la biomasse (une forêt qui fournit du bois de chauffage, un champ de colza du biocarburant) et l'hydraulique (dans des lacs de retenue) se présentent sous forme stockable, mais leur potentiel est limité par les superficies qui peuvent être consacrées aux usages non alimentaires de l'agriculture et par le nombre de sites que l'on peut équiper de barrages. Sans oublier que les fossiles ont sur les renouvelables cet avantage d'être des exceptionnels concentrés d'énergie, ce qui les rend très attractifs. En effet, pour produire 100 calories d'essence, il a fallu en brûler 5 à 12 pour l'extraction du pétrole brut, le transport, le raffinage et les infrastructures de distribution. Pour produire l'équivalent de 100 calories de charbon, 3 sont nécessaires. En revanche, pour les capteurs solaires, il faut "dépenser" 50 calories pour en produire 100 et pour les biocarburants, le bilan des filières actuelles est à peine positif, voire négatif (en France, l'éthanol de betterave est une filière qui produit moins d'énergie qu'elle n'en consomme). Et si l'on consacrait la totalité des terres agricoles de l'hexagone à l'essence et au diesel vert, cela ne permettrait de remplacer que 25% du carburant consommé sur le territoire. De même, pour couvrir l'ensemble des besoins nationaux d'électricité il faudrait installer 1 million d éoliennes. Et ceci sans évoquer la question du stockage, indispensable pour garantir un service continu. Faut-il espérer dans l amélioration des technologies pour résoudre le problème Etant donné la place marginale accordée jusqu'à présent au développement des énergies renouvelables dans les budgets de recherche, il est raisonnable de penser que ces filières, qui n'ont pas encore atteint leur maturité, vont continuer à enregistrer de forts gains de productivité. Mais jusqu'où peut-on miser sur ces progrès? Certains experts es-renouvelables, aux Etats-Unis notamment, n'hésitent pas à faire confiance à la science et à la technologie pour résoudre tous les problèmes. Un acte de croyance auquel ne se livrent pas les auteurs de scénarios énergétiques à long terme, qui s'en tiennent à faire varier des paramètres connus dans des marges considérées, aujourd hui, comme crédibles. Conclusions Les éléments d une conclusion peuvent être définis comme suit : Toutes les sources d énergie non renouvelables y compris l uranium, ont une courbe de production comportant un pic physique au-delà duquel la production baisse et dont seules les dates d apparition et les valeurs des pics de production sont encore sujet à débat,

15 La poursuite des tendances actuelles de consommation d énergie fossiles à base carbone conduit à une dérive climatique inacceptable cependant des limites physiques à la production et donc à la consommation de ces types d énergie pourraient tempérer ce scénario, Un fort développement des énergies renouvelables est indispensable mais ne pourra pas compenser la baisse de production d énergie fossile résultant soit d action volontariste de réduction de la consommation soit des limites physiques de la production, Une forte réduction des consommations énergétiques est incontournable, globalement su niveau mondial et donc localement dans les pays développées.

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Les Ressources énergétiques

Les Ressources énergétiques AGIR : Défis du XXIème siècle Chapitre 17 Partie : Convertir l énergie et économiser les ressources Compétences attendues : - Recueillir et exploiter des informations pour identifier des problématiques

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien :

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien : Comparaison avec quelques sources d'énergie : Toutes les énergies renouvelables ont pour origine l énergie solaire, mais elle est sous une forme de plus en plus dégradée et de moins en moins dense, par

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque.

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Question n 1 L'homme a besoin d'énergie pour se déplacer, se chauffer, faire fonctionner ses machines,

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Les énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables. Les énergies renouvelables. Virginie Peeters, février 2010 Une énergie renouvelable est une énergie exploitable par l'homme, de telle manière que ses réserves ne s'épuisent pas. En d'autres termes, sa

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Diapositive 1 SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Mastère OSE janvier2011 Diapositive 2 LA FILIÈRE ÉNERGÉTIQUE, CAS DE L ÉLECTRICITÉ EN FRANCE Diapositive 3 La filière énergétique Pour quels

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

La fin (annoncée) des énergies fossiles

La fin (annoncée) des énergies fossiles La fin (annoncée) des énergies fossiles Consommation annuelle et prévisions Pétrole, la production et la demande Avantages et utilisation du pétrole Réserves mondiales de pétrole et gaz naturel La fin

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal Plan Quelques faits stylisés caractéristiques de la France, de l

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et Amérique 500 250 100 50 10 Énergie éolienne Biomasse du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Amérique du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Afrique du Nord et Golfe Inde Chine

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE Bernard LAPONCHE 18 mai 2011 www.global-chance.org LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE UNE COMPARAISON

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre 056-061 Gires 29/10/08 11:00 Page 56 ÉNERGIE ET MATÉRIAUX : QUELQUES NOUVEAUX REGARDS Le captage et le stockage géologique de CO 2 : une des solutions pour lutter contre le changement climatique L utilisation

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ÉTUDE Il

Plus en détail

Les Energies Renouvelables

Les Energies Renouvelables Les Energies Renouvelables Antoine Moreau Antoine Moreau Maître de Conférences Université Blaise Pascal Les Energies Renouvelables L'énergie sur terre Le défi énergétique Les sources renouvelables d'énergie

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

L Allemagne championne des énergies propres?

L Allemagne championne des énergies propres? L Allemagne championne des énergies propres? La chancelière allemande a tranché, l Allemagne sera la première grande puissance industrielle européenne à sortir du nucléaire. Et ceci rapidement puisque

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp Septembre 2005 Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp L'IFP inscrit les travaux sur la réduction des émissions de CO 2 au cœur de ses programmes de recherche. La stratégie de l'ifp

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique Commentaire (photos de la centrale électrique Schwarze Pumpe au sud de Berlin) Lorsque la centrale électrique Schwarze Pumpe

Plus en détail

Cap sur la croissance!

Cap sur la croissance! Cap sur la croissance! EDORA Qui sommes-nous? Fédération de producteurs ER Plus de 85 Membres: Toutes les filières ER (éolien, biomasse, hydro, solaire) De la (très) grande et la (toute) petite entreprises

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Provence 4 Centrale thermique à Biomasse Bilan économique, énergétique, climatique de cette unité de production d électricité

Provence 4 Centrale thermique à Biomasse Bilan économique, énergétique, climatique de cette unité de production d électricité Provence 4 Centrale thermique à Biomasse Bilan économique, énergétique, climatique de cette unité de production d électricité Résumé Le bureau d étude ECO-MESURE a été par le collectif citoyen de vigilance

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Avril 2012 Briefing Carburants à faible intensité carbone: coûts administratifs modestes, bénéfices significatifs Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Dans le cadre de l article

Plus en détail

Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire. Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie

Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire. Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie L'énergie est revenue ces dernières années au premier plan des préoccupations

Plus en détail

Feuille d information

Feuille d information Feuille d information Janvier 2009 Ecobilan de l énergie nucléaire: efficacité et préservation de l environnement Le terme de «courant vert» est souvent utilisé dans la discussion publique. Il faut généralement

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Sur les 14 000 Gigawatts thermiques que l humanité

Sur les 14 000 Gigawatts thermiques que l humanité Comment je vois le monde Quelles sources d énergie pour demain? Réchauffement global de la Terre, ou déchets nucléaires? A l aube du XX e siècle, tel semble être le dilemme auquel notre société se heurte.

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien. Assistance Technique France. 17-18 novembre 2009 à Ha Long

Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien. Assistance Technique France. 17-18 novembre 2009 à Ha Long Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien Assistance Technique France public experts in economics & finan La politique vietnamienne de l énergie dans une stratégie

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES CORRIGÉES

FICHES ÉLÈVES CORRIGÉES FICHES ÉLÈVES CORRIGÉES z Comprendre la différence entre énergies fossiles et énergies renouvelables. OBJECTIFS z Prendre conscience des enjeux énergétiques du monde de demain. z Connaître les énergies

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

MAISON POUR LA SCIENCE EN MIDI-PYRENEES

MAISON POUR LA SCIENCE EN MIDI-PYRENEES MAISON POUR LA SCIENCE EN MIDI-PYRENEES L énergie : un concept abstrait Intervenants Bénédicte de Bonneval Gabriel Soum Fernand Padilla I- INTRODUCTION Définitions Activité : le ventilateur électrique

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L électricité est le moyen de transport de l énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

Annexes. Dossier pédagogique destiné aux élèves de 5 e et 6 e primaires des écoles du «Cœur du Hainaut, Centre d énergies» Fiche 5

Annexes. Dossier pédagogique destiné aux élèves de 5 e et 6 e primaires des écoles du «Cœur du Hainaut, Centre d énergies» Fiche 5 Dossier pédagogique destiné aux élèves de 5 e et 6 e primaires des écoles du «Cœur du Hainaut, Centre d énergies» Fiche 5 Monter une exposition sur les énergies renouvelables Annexes de la fiche 5 Monter

Plus en détail

Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser

Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser PLAN Séquence 1 : comprendre les mots et concepts Séquence 2 : appréhender les enjeux Séquence 3 : maîtriser sa consommation SEQUENCE 1 : où on définit les

Plus en détail

Energy Security First!

Energy Security First! ITINERA INSTITUTE SERIE ELECTIONS Energy Security First! 18 03 2014 MENSEN WELVAART BESCHERMING Mise en contexte Johan Albrecht La sortie du nucléaire est désormais toute proche. En 2015, les deux plus

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Blandine Antoine Élodie Renaud LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Sommaire Préface... 11 Introduction... 15 I. LA PRODUCTION D ÉNERGIE Introduction à la production d énergie... 31 Thème 1 Énergies Fossiles...

Plus en détail

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Sommaire Rénovation optimale Rénovation optimale Gaz naturel/biogaz Choisir le système de chauffage approprié Chaudière à condensation Chaudière à

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes Introduction... 9 L après-pétrole «Les biocarburants sont la seule réponse crédible au pic pétrolier.»...15 «Produire ses propres biocarburants, c est accroître sa sécurité d approvisionnement en énergie.»...23

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE

LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE Dernière révision du document : juillet 2012 L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Les cellules solaires photovoltaïques permettent de convertir la lumière du

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Épreuve collaborative

Épreuve collaborative Épreuve collaborative Épreuve collaborative 1. Faire une présentation de quelqu idé fort relativ au mix énergétique (ou bouquet énergétique). (Exposé de 5 minut maximum) 2. Faut-il encore brûler le charbon?

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie.

Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie. ² Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie. La production mondiale d énergie exprimée en équivalent tonnes de pétrole (TEP) est de plus

Plus en détail