FRICHE LA BELLE DE MAI MARSEILLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FRICHE LA BELLE DE MAI MARSEILLE"

Transcription

1 FRICHE LA BELLE DE MAI MARSEILLE MISSION DE MISE A JOUR DU SCHEMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 03 Février 2014 SCIC SA FRICHE LA BELLE DE MAI

2 LA FRICHE LA BELLE DE MAI 41 rue Jobin Marseille ARM ARCHITECTURE Photographie : Olivier Amsellem Caroline Dutrey Cyrille Weiner Frédéric Lecloux François Guéry

3 PREAMBULE La Friche s est transformée Au cours des 3 dernières années, de nouveaux lieux dédiés à la culture sont apparus, de nouveaux axes de circulation ont réorganisé les déplacements sur le site, les espaces extérieurs ont été réaménagés pour une meilleure fonctionnalité. La Friche a pu ainsi renforcer la diversité de ses propositions dans des locaux neufs et adaptés. Les résidents ont eu accès à des espaces de travail modernisés et les espaces publics se sont améliorés pour un meilleur accueil de tous les publics. la Friche comme lieu de fabrique et de monstration Près de 40 millions d euros ont été investis pour l amélioration du lieu de production (espaces de travail des résidents permanents ou accueillis, résidences d artistes) et comme lieu de présentation d œuvres artistiques (la Tour Panorama, les Plateaux, le Cabaret Aléatoire) tout en développant de nouveaux services à la population (Crèche, aire de jeux, jardins potagers partagés). la Friche comme lieu de formation Ces interventions ont considérablement augmenté la porosité de la Friche à son quartier et sa transversalité - culture/social/urbain - est désormais bien identifiée. La construction prochaine ( ) de l Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle nous permettra de positionner également la Friche comme un lieu de formation et de transmission. Cette phase de transformation s est faite dans l esprit du schéma directeur Jamais 2 sans 3, avec une dose d expérimentation, une manière de faire reconnue, un respect des plannings, des budgets et un processus transparent, partagé avec le CA de la SCIC et les partenaires institutionnels de la Friche. En 2013, la Friche la Belle de Mai s est imposée comme un équipement majeur de l événement MP 2013 et du rayonnement du territoire marseillais personnes ont assisté aux événements organisés par la Friche la Belle de Mai, une presse unanime a salué la diversité et la qualité des propositions et un nombre impressionnant de délégations nationales et internationales ont visité le site afin d en connaître, l histoire, le fonctionnement et les axes de travail. La Friche continue le projet culturel pour le projet urbain Plusieurs thèmes sont proposés, pour continuer l aménagement de ce bout de ville. Chaque projet est l occasion de penser, au delà de la spécificité induite par son programme, les perspectives de transversalité qu il apporte au site. L ACCESSIBILITÉ DU SITE POUR TOUS : Sa desserte et l accompagnement des personnes à mobilité réduite, sont des sujets qui devront être traités en coordination avec les collectivités compétentes. La question du stationnement des véhicules sera également posée. SOCIAL ET L ÉDUCATION, UN SITE OUVERT A SON QUARTIER L ouverture sur le quartier sera amplifiée par l accueil d une école primaire, d un espace pluriforme et des terrains de sports, pensés en lien avec les pratiques artistiques. Le projet de rénovation du Gyptis - qui deviendra un lieu prioritairement dédié à l image tout en conservant une activité autour des arts de la scène - permettra à la friche de disposer d un outil d action culturelle au cœur de la Belle de Mai. L HABITAT La question du logement est au coeur de la ville.la Friche s emparera de ce sujet au travers d une opération de logements «dénormés» ou un projet d habitat social, alternatif et participatif. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La gestion des ressources, est un thème fort qui amène la question de l efficacité énergétique du site et une réflexion plus globale sur les enjeux environnementaux que l on peut avoir à l échelle de ce bout de ville. LA VALORISATION DES ESPACES EXISTANTS L aménagement se fait dans la continuité des opérations précédentes ; les espaces de diffusion, d accueil, d hébergements sont améliorés, de nouveaux bureaux et ateliers sont construits. Un nouveau lieu de diffusion cinématographique, les Boites à Lumières, augmentera ses propositions culturelles. Après le tumulte de cette année particulière dont la Friche sort renforcée et à l aube d un nouveau mandat municipal, il est nécessaire de procéder à la mise à jour du Schéma Directeur Jamais 2 sans 3 en actant ce qui a été réalisé puis en programmant ce qui devrait être réalisé à moyen terme, et sur la période 2014/2020 notamment. Nous devons poursuivre les liens entre culture/social/éducation. Le tressage de ces champs d action et le croisement des compétences et des valeurs qui leur sont propres favorisent l émergence de nouveaux processus de création et rassemblent plus largement les habitants autour de propositions aux multiples entrées.

4

5 SOMMAIRE PRÉSENTATION & ÉVOLUTIONS 07 Identite 08 Des publics, des artistes, des partenaires 09 Devenir : un lieu métropolitain ancré dans son quartier 10 Le principe fondateur : le projet culturel pour un projet urbain 11 Les travaux réalisés 12 ÉTAT DES LIEUX GÉNÉRAL EN L accessibilité 16 Recensement du bâti en Recensement des espaces publics en Recensement des espaces jardinés 19 Les résidents 20 La programmation 22 ÉTAT DES LIEUX DÉTAILLÉ 25 Seita pro sur rue françois simon 26 Seita pro sur cartonnerie 26 Villa des auteurs 27 Villa Cartonnerie 28 Studios 28 Campement 29 Les grandes tables 29 Street park 30 La crèche 30 Cabaret aléatoire 31 Cathedrales petit théâtre 31 Magasins 32 Tour 32 Panorama 33 Toit terrasse 33 Les plateaux 34 Pas perdus 34 Aire de jeux 35 Jardin des rails 35 L imms 36 Peinado 36 Tunnel Benedit 37 Jr 37 TRAVAUX DE VIABILISATIONS 39 L accessibilité 40 L éclairage et le mobilier 41 Les jardins 41 Environnemental 42 TRAVAUX D AMÉLIORATIONS 43 Cartonnerie 44 Villa des auteurs 45 Villa Studio 47 TRAVAUX DE CONSTRUCTION 49 Ecole élémentaire 50 Le Gyptis 51 Les réserves foncières R2 52 Les réserves foncières R1 53 Logements 54 Playground 55 Les boîtes a lumières 56 Espace pluriforme 56 PLANNING 57 Planning et estimatif 59

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20 LA FRICHE LA BELLE DE MAI LES RESIDENTS La transvsersalité et la richesse du champs d application des associations empêchent le regroupement par domaines artistiques. Elles sont donc citées par ordre alphabétique. A.M.I. Formation Musique Producteurs / Diffuseurs Aide aux Musiques Innovatrices Board Spirit Marseille Jeune public Producteurs / Diffuseurs Cours de Skate & événements cultures urbaines Groupedunes Art visuel Artistes Madeleine Chiche et Bernard Misrachi, artistes Le Dernier Cri Art visuel Audiovisuel Edition Vomir des yeux Alfons Alt Art visuel Artistes Altotypiste Cabaret Aléatoire Musique Producteurs / Diffuseurs Scène de musiques actuelles multiprise Instants Vidéo Art visuel Audiovisuel Producteurs / Diffuseurs Numériques et Poétiques Lemon Art visuel Audiovisuel Producteurs / Diffuseurs Création Image & Son Alphabetville Audiovisuel Edition Producteurs / Diffuseurs Laboratoire écritures et medias Co-opérative Art visuel Musique Producteurs / Diffuseurs Musiques, arts, culture, communication L entreprise cie François Cervantes Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Compagnie de théâtre Les Grandes Tables Cuisine Producteurs / Diffuseurs Services Cuisine du quotidien et de l extraordinaire ART-O-RAMA / Group Art visuel Producteurs / Diffuseurs Art contemporain ART.M Art visuel Artistes Pascale Mijares & Alain Domagala ARTONIK Art visuel Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Arts de la rue ArtStudio Hatem Akrout Art visuel Artistes Artiste peintre Astérides Art visuel Artistes Edition Producteurs / Diffuseurs Ateliers d artistes Atelier des Ondes parallèles Art visuel Artistes Etienne Rey Artiste plasticien & art numérique Bamboo Orchestra Wa Artistes Jeune public Musique (ré)créative de la nature BI-POLE Musique Producteurs / Diffuseurs Label discographique Cola Production Musique Producteurs / Diffuseurs Antenne européenne d Africa Fête Compagnie Dramatique Parnas Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Compagnie de théâtre Crèche Jeune public Services Un accueil pour les enfants du quartier Digital Borax Art visuel Audiovisuel Producteurs / Diffuseurs Cinéma et culture numériques Documents d artistes Art visuel Producteurs / Diffuseurs Edition en ligne de dossiers d artistes visuels de PACA ERAC Formation Théâtre et danse Ecole Régionale d Acteurs de Cannes Gasc Demolition Anne-Valérie Gasc Art visuel Artistes Artiste plasticienne Gilles Barbier Art visuel Artistes Artiste contemporain La Boîte à Musique Artistes Formation Jeune public Musique Producteurs / Diffuseurs Ateliers et cours de batterie / Production de spectacle vivant La Liseuse Artistes Théâtre et danse Danse contemporaine La Marelle Edition Producteurs / Diffuseurs Association Des Auteurs Aux Lecteurs (ADAAL) La Réplique Artistes Audiovisuel Formation Théâtre et danse Centre de Ressources des Métiers de l Acteur La Salle des Machines Producteurs / Diffuseurs Services Librairie Labo d images Art visuel Audiovisuel Producteurs / Diffuseurs Le cinéma de la pellicule au numérique! Le Bec en l air Edition Producteurs / Diffuseurs Édition de livres LKF S Artistes Producteurs Libre d images Artistes Audiovisuel Bania Medjbar Lieux Fictifs Audiovisuel Formation Jeune public Producteurs / Diffuseurs Laboratoire de création, d éducation, de formation et d expérimentation sur l image Madame Olivier Artistes Théâtre et danse Compagnie de théâtre en espace public marseille objectif DansE Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Danse contemporaine Métamorphoses Artistes Edition Producteurs / Diffuseurs Atelier Yves Jeanmougin Michel Gentil Art visuel Artistes Art Espace Marseille 20 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

21 LA FRICHE LA BELLE DE MAI LES RESIDENTS No Tunes International Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Théâtre Arts de la rue Ornic art & Redplexus Art visuel Artistes Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Collectif de performers et réseau d échanges et de diffusion des nouvelles écritures de la performance. Pixel 13 Audiovisuel Formation Jeune public Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Art(s) / Architecture(s) / Territoire(s) Radio Galère 88.4 fm Audiovisuel Producteurs / Diffuseurs Le droit à la parole pour tous! Radio Grenouille/Euphonia 88.8 FM Audiovisuel Musique Producteurs / Diffuseurs Média-médiateur / producteur / diffuseur Rouge Art visuel Services Graphisme Seconde version Services Agence de communication Sextant et plus Art visuel Edition Producteurs / Diffuseurs Art contemporain Shellac & Shellac Sud Audiovisuel Producteurs / Diffuseurs Cinéma Silex Taille Numérique Art visuel Formation Services Conception et développement de sites web Sisygambis 7 portes Art visuel Artistes Musique Vidéastes et musiciens Skappa! & Associés Art visuel Artistes Jeune public Théâtre et danse Skappa! Skateshop BUD Marseille Services Matériel de skate & prêt-à-porter Sparrow atelier Art visuel Services Atelier graphique & multimedia Théâtre de cuisine Artistes Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Compagnie Théâtre Massalia Jeune public Producteurs / Diffuseurs Théâtre et danse Jeunes publics tous publics Tout rouge Cuisine Services Spécialiste de l initiation aux plaisirs du vin Transverscité Etudes Services Chercheurs en sciences sociales Triangle France Art visuel Producteurs / Diffuseurs Art contemporain : résidences d artistes, expositions, évènements Véronique Rizzo Art visuel Artistes Voix Polyphoniques Artistes Formation Musique Producteurs / Diffuseurs ZINC Art visuel Producteurs / Diffuseurs Arts et cultures numériques 21 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

22 ÉTAT DES LIEUX LA PROGRAMMATION LIEUX DE DIFFUSION 1. Récapitula4f Programma4on : Créa4on, Produc4on, Diffusion Ar4s4que Espaces accueillant du public : Type d'espace Ac4vité Discipline Ar4s4que Surface Moyenne Hauteur Moyenne Jauge Public Commentaires Cartonnerie Seita, Salle de Spectacle Pe4t Théâtre Cabaret Aléatoire Panorama Tour Exposi4ons Plateaux salle 1 Plateaux salle 2 Pe4rama Transistor Labobox Salle de spectacle Salle de spectacle Salle de spectacle Salle de spectacle Espace d'exposiaon Espace d'exposiaon Salle de spectacle Salle de spectacle Espace d'exposiaon Espace de ressource Salle de spectacle Diffusion Spectacle vivant m² 8 à 12m 4500 Gradins 450 places assises, 4500 debout Diffusion ProducAon Spectacle vivant 400 m² 6,4m 188 Places assises ProducAon Spectacle vivant 210 m² 7,66m 100 Places assises Diffusion Spectacle vivant 576 m² 7,40m 1100 Jauge debout, 500 m² d'espace extérieur Diffusion Arts plasaques 475 m² 10m 95 Diffusion Arts visuels 650 m² 3,5m étages : surface & jauge par étage Diffusion ProducAon Diffusion ProducAon Spectacle vivant 600 m² 10m 372 Gradins fixes Spectacle vivant 300 m² 10m 900 Gradins retractables : 150 places assises, 900 debout Diffusion Arts visuels 98 m² 4,5m 49 Type 5 Diffusion Arts Numériques 49 m² 4,5m 49 Type 5 ProducAon Musique 90 m² 3,5m 200 Type 4 en cours de validaaon TOTAL m² MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40 TRAVAUX DE VIABILISATION L ACCESSIBILITE EXTERNE ET INTERNE AU SITE PROGRAMME TYPE TRAVAUX ACCESSIBILITE AMELIORATION L accessibilité et la sécurisation des abords de la Friche sera également étudiées avec la Communauté Urbaine MPM pour faciliter la circulation habitants de la Belle de mai et des usagers de la Friche. CALENDRIER ETUDES : 2014 TRAVAUX : 2015 SURFACE GLOBALE COÛT OPERATION ENSEMBLE DU SITE BAT. ERP ET EXTÉRIEURS : HT BAT. CODE DE TRAVAL : HT La faible fréquence des transports en communs est une réelle problématique, qui influe sur la question du stationnement. Des démarches ont été entamées pour améliorer la desserte du site et du quartier. En parallèle des systèmes pour les vélos (mise en place d arceaux pour les vélos, abrité ou non en différents points du site, point relais vélos électrique) seront développés. DESCRIPTIF DU PROJET : Les conditions d accueil et d accessibilité des publics qu ils soient résidents ou extérieurs, doivent être améliorées. Pour cela, la SCIC a fait réalisé un diagnostic exhaustif avec des préconisations auprès d un prestataire concernant l accessibilité des personnes à mobilité réduite, aux différents bâtiments (ERP et Locaux Code du Travail), ainsi qu aux espaces extérieurs. Ces réalisations se feront dans la continuité du travail sur les espaces publics polymorphes qui créent la géographie du territoire. Du patio au belvédère, les croisements doivent se perpétuer, et le réseau s étendre. Depuis le R1 des Magsains, la passerelle pourra être utilisée pour relier la Seita ou les Plateaux. Une volée d escalier supplémentaire sur l escalier extérieur des Plateaux ménera au toit terrasse, tandis que le déplacement des sanitaires des studios permettrait de rejoindre les Pas Perdus. A terme l aménagement de ces rues et places pourra être pensé avec les résidents. OLIVIER AMSELLEM OLIVIER AMSELLEM 40 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

41 TRAVAUX DE VIABILISATION L ECLAIRAGE ET LE MOBILIER LES JARDINS DESCRIPTIF TRAVAUX D AMELIORATIONS : DESCRIPTIF DU PROJET : L amélioration constante de l accueil des publics passe par un éclairage du site, général et particulier. Il est prévu un balisage et un éclairage des entrées. De nombreux endroits ont été équipés. En parallèle sur certains endroits publics, ( toiture terrasse, jardin des rails, etc.), des raccordement par des bornes sont possibles. La Friche a développé ses projets sur la base d expérimentations constructives : préfigurer, essayer, tenter, se tromper, pour faire émerger. Le projet des jardins à la Friche se base sur le même processus : l évolutivité des espaces collectifs et publics. Les jardins se dessinent, se font et changent, s insèrent petit à petit au sein d un site imperméabilisé à 90%. Il s agit de retrouver le rapport au sol, et au delà des dessins de conserver le lien au provisoire. La question du mobilier, est reliée de près à celle de l urtilisation ponctuelle ou pérenne des espaces publics et collectifs. Le mobilier sera à inventer, à expérimenter, à déplacer, selon un cahier des charges de matériaux : bois et acier galvanisé. Une première tentative sera faite sur le toit terrasse. La structure possède les moyens de fabriquer sur place. Il faut cependant inventer le principes de conception. 41 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

42 TRAVAUX DE VIABILISATION ENVIRONNEMENTAL DESCRIPTIF PROJET : PROGRAMME TYPE TRAVAUX Construire et aménager la Friche ne peut se faire sans intégrer les questions environnementales. Par sa manière de faire, les transformations déjà réalisées s inscrivent pleinement dans une démarche de développement durable. On pourra citer par exemple : La ré-utilisation du bâti par la remise à niveau de plus de m² La sobriété des matériaux et des traitements de finition dans les constructions et les réhabilitations menées L utilisation d équipements techniques performants La haute qualité humaine mise au centre de chaque projet tant par l association de la maîtrise d usage à l ensemble de l opération que par l implication de chacun dans le processus de réalisation. Aujourd hui, la Friche doit poursuivre cette expérimentation à l échelle du site sur les sujets suivants : L EFFICACITE ENERGETIQUE : UN PROJET DE RESEAU DE CHALEUR LA CONSTRUCTION DE BATIMENTS DURABLES LA GESTION DES EAUX DE PLUIE LE TRAITEMENT DES DECHETS ENVIRONNEMENTAL AMELIORATION CALENDRIER ETUDES : 2014 TRAVAUX : 2015 SURFACE GLOBALE COÛT OPERATION ENSEMBLE DU SITE HT Autant de sujets qui abordés de manière globale et transversale permettrait à la Friche de devenir un site exemplaire. Ces expérimentations pourraient servir de support pédagogique à des enseignements tant spécialisés que généraux. La Friche est cette fabrique des possibles et des innovations. L EFFICACITE ENERGETIQUE : UN PROJET DE RESEAU DE CHALEUR Pour étudier cette solution technique innovante qui permettrait d une part de diminuer le coût de fonctionnement du site, l énergie étant l un des premiers postes de dépenses, mais d autre part de développer les énergies renouvelables, une étude de faisabilité sera réalisée au cours du premier semestre L amélioration de l efficacité énergétique du site pourra se faire selon 3 niveaux : Premier niveau : optimisation de l existant (Les économies sont estimées entre 20 à 30%) : sensibilisation des utilisateurs, mise en place d une comptabilité énergétique, mise en place d une régulation du chauffage. Second niveau : amélioration de l existant Augmentation des performances énergétiques des bâtiments à plus ou moins long terme, (isola tion des toitures, traitement des infiltrations d air, etc.) Troisième niveau : nouveau projet Mise en oeuvre d un réseau de chaleur Biomasse total ou partiel pour alimenter l îlot 3, à étudier avec un système de cogénération. LA CONSTRUCTION DE BATIMENTS DURABLES Tous les nouveaux projets qui seront réalisés sur le site devront respecter des exigences de qualité environnementale fortes et devront suivre la démarche BDM (Bâtiment Durable Méditerranéen). LA GESTION DES EAUX DE PLUIE On estime à m 3 les volumes d eau pluviale précipitée annuellement sur le site. Les consommations d eau potable s élèvent à 900 m 3 pour les usages sanitaires des publics accueillis sur site et à 340 m 3 pour les consommations quotidiennes des personnels et artistes résidents. Au total, ce sont donc plus de m 3 d eau qui rejoignent annuellement les réseaux enterrés pour traitement en station d épuration. De part l importance du site la récupération de l eau est un enjeu. Comment pourrait elle être ré-utilisée? pourrait elle être valorisée? A ce sujet est lié la question de l imperméabilisation du site. LE TRAITEMENT DES DECHETS Comment gère t on et pourrait on valoriser les déchets produits à la Friche? Pourraient il être réduits pour minimiser notre impact? Une réflexion globale et intégrée pourrait être menée sur ce sujet. 42 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54 TRAVAUX DE CONSTRUCTION LOGEMENTS BATI PROGRAMME TYPE TRAVAUX LOGEMENTS REHABILITATION CONSTRUCTION CALENDRIER ETUDES : 2015 TRAVAUX : SURFACE GLOBALE HAUTEUR COÛT OPERATION A DEFINIR VARIABLE A DEFINIR DESCRIPTIF PROJET : Aujourd hui, la reconversion des friches en lieux de culture n est plus une approche expérimentale. Il n en est pas de même pour l idée d y habiter. La réhabilitation de ces parcelles reste pourtant inaccomplie tant qu elles sont inhabitées : seul le fait d y vivre peut parfaire leur intégration, le logement étant la matière première incontestable de la ville. Insérer du logement dans des friches reconverties sera l acte final d une lente procédure de renaissance. Aujourd hui la faisabilité de ces logements dénormés, à caractère social est à repenser. La Friche s est construite autour de connivences de personnalités. Le projet de logement s effectuera dans cet état d esprit en rassemblant les futurs habitants dans une démarche participative. C est ensemble que nous pouvons construire une ville autrement. Non pas des grands ensembles construits par des machines préfabriquées pour des êtres abstraits, mais des projets pour des êtres particuliers en quête d habitat. Ce projet devra être le lieu pour se poser les questions du vivre ensemble, ou côte à côte, de la mutualisation possible, de la mixité et surtout de la transformation nécessaire à l évolution constante des structures familiales. Aujourd hui, pour lutter contre la crise de l habitat et du savoir vivre ensemble, il faut que l habitat soit considéré comme un bien collectif qui occupe une place centrale dans la ville. Chaque nouvelle construction doit tenter de remettre l habitant au centre du projet en lui donnant au maximum la responsabilité de la définition de son habitat. Pour cela, il faut associer le social, le culturel et l environnemental, seule garantie d une ville durable et soutenable. Cette posture oblige : OLIVIER AMSELLEM une forte démarche participative tant dans la conception que dans l attribution, de développer une mixité sociale, culturelle et transgénérationnelle consentie, d obtenir des financements coopératifs permettant l accès aux plus défavorisés, de réduire les coûts de construction, de favoriser la gestion par les habitants d espaces et de services communs. 54 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

55

56 TRAVAUX DE CONSTRUCTION LES BOITES A LUMIERES BATI ESPACE PLURIFORME BATI PROGRAMME DIFFUSION PROGRAMME EQUIPEMENT SOCIAL TYPE TRAVAUX REHABILITATION TYPE TRAVAUX REHABILITATION CONSTRUCTION CALENDRIER ETUDES : 2015 TRAVAUX : CALENDRIER ETUDES : 2015 TRAVAUX : SURFACE GLOBALE A DEFINIR SURFACE GLOBALE A DEFINIR HAUTEUR VARIABLE HAUTEUR VARIABLE COÛT OPERATION HT COÛT OPERATION A DEFINIR DESCRIPTIF PROJET : DESCRIPTIF PROJET : Marseille compte 48 écrans de cinéma (sur 8 établissements actifs dont 1classé «art et essai» - source CNC géographie du cinéma, octobre 2012). Par comparaison, Lyon dispose de 85 écrans de cinéma (sur 15 établissements actifs dont 6 classés «art et essai»). La Friche la Belle de Mai porte depuis plusieurs années un projet de création de salle qui complètera la proposition artistique et culturelle du site. La Friche est la maison de tous les habitants. Nous l animons et la façonnons pour qu ils y retrouvent une heureuse énergie. La Maison pour tous sera un endroit de croisement entre les actions sociales ou socio-culturelles et les propositions artistiques de la Friche. Elle contribuera, aux côtés de l aire de jeu et des jardins, à briser les «frontières mentales» et sera un formidable outil de tressage d expériences et de compétences. L¹installation de ce complexe cinématographique Art & Essai de 5 salles renforcera sensiblement l offre cinéma à Marseille et complétera l¹offre culturelle de la Friche la Belle de Mai. Ce projet sera parfaitement complémentaire au projet Gyptis Cinéma qui sera un lieu plus transversal et pluridisciplinaire. Cette installation devra toutefois être pensée en fonction de l évolution de la cartographie du Cinéma à Marseille 56 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

57

58

59 PLANNING - ESTIMATION DESIGNATION DES OUVRAGES PLANNING ESTIMATION HT FAISABILITE ETUDES TRAVAUX REALISE AMELIORATIONS Cartonnerie ,00 Villa des auteurs ,00 Villa ,00 Studio ,00 VIABILISATIONS Accessibilité Site et Bâtiments ERP ,00 Bâtiments Code du travail ,00 Eclairage, Mobilier à définir Jardins ,00 Environnemental ,00 CONSTRUCTIONS Gyptis Cinéma ,00 Réserves Foncières R1 et R ,00 Playground ,00 Ecole à définir Logements à définir Espace Pluriforme à définir Les boîtes à lumières ,00 59 MISSION DE MISE A JOUR DU SCHÉMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 3 // FÉVRIER 2014

60 LA FRICHE LA BELLE DE MAI 41 rue Jobin Marseille ARM ARCHITECTURE Photographie : Olivier Amsellem Caroline Dutrey Cyrille Weiner Frédéric Lecloux François Guéry

HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE. Novembre 2014

HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE. Novembre 2014 HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE Novembre 2014 «Aujourd hui, la reconversion des friches en lieux de culture n est plus une approche expérimentale.

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole.

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole. Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole 22 octobre 2014 UNE OPERATION DE DEVELOPPEMENT AU CŒUR DE LA METROPOLE Salon Aix

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012 Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Acteur des arts et cultures numériques en France, Seconde Nature

Plus en détail

<< PLATFORM > < Grand Est >>

<< PLATFORM > < Grand Est >> PROGRAMME DE RÉSIDENCES DES FRAC DU GRAND EST EDITION 2008 // Appel à candidature >>> PRESENTATION DES FRAC >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Les Fonds régionaux d art contemporain du Grand

Plus en détail

Fiche technique 3. I- Normes pour les équipements destinés à accueillir des activités culturelles dans un établissement pénitentiaire

Fiche technique 3. I- Normes pour les équipements destinés à accueillir des activités culturelles dans un établissement pénitentiaire 1 Fiche technique 3 Les espaces destinés à accueillir des activités culturelles dans les services et établissements du ministère de la Justice et des Libertés I- Normes pour les équipements destinés à

Plus en détail

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe...... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation 1 OBJECTIFS "A l'usage, l association IL ETAIT UN

Plus en détail

COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE

COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE LE LABORATOIRE DE LA CREATION Adresse / 111 rue Saint Honoré 75001 Paris www.laboratoiredelacreation.org julien@laboratoiredelacreation.org,

Plus en détail

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE»

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» Plutôt que 55 millions d Euros pour le centre culturel du vin 55 millions d Euros pour : Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» La municipalité actuelle se félicite d une fréquentation

Plus en détail

ETAPE 3 : APPEL D AIR De la halle Spada aux Abattoirs Rencontres / débats / spectacles

ETAPE 3 : APPEL D AIR De la halle Spada aux Abattoirs Rencontres / débats / spectacles ETAPE 3 : APPEL D AIR De la halle Spada aux Abattoirs Rencontres / débats / spectacles L'Entre-Pont aux Abattoirs : greffer les arts vivants... L'Entre-Pont, association de gestion d'un lieu de création

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Programme. Formation. 24, 25, 26 septembre 2008. et 3 février 2009 L ART ET LA CULTURE DANS LES PRATIQUES. Cultures du Cœur 13 / / Coordination Paca

Programme. Formation. 24, 25, 26 septembre 2008. et 3 février 2009 L ART ET LA CULTURE DANS LES PRATIQUES. Cultures du Cœur 13 / / Coordination Paca Programme Formation L ART ET LA CULTURE DANS LES PRATIQUES D ACCOMPAGNEMENT SOCIO-PROFESSIONNEL 24, 25, 26 septembre 2008 et 3 février 2009 Cultures du Cœur 13 / / Coordination Paca MERCREDI 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE

COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE LE LABORATOIRE DE LA CREATION Type d organisme / espace associatif - collectif d artistes Adresse / 111 rue Saint Honoré - 75001

Plus en détail

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP)

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) 1. Synthèse + plan Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ

CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ 1- PRESENTATION DE L INSTITUTION Inauguré le 10 mai 2010, le Centre Pompidou-Metz, première décentralisation d un établissement

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique Métier Bureau de Production Domaine Artistique Spécialisation Musique Type Entrepreneur de spectacles vivants ENTREPRISE DE SPECTACLES VIVANTS Est entrepreneur de spectacles vivants toute personne qui

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

Offre de formation Afdas en région Centre

Offre de formation Afdas en région Centre Offre de formation Afdas en région Centre Stages de perfectionnement Courtes durées Accessibles en DIF. Financement Afdas Direction et gestion d entreprise culturelle Communication, relations avec le public

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

MARIE PICARD 06 82 42 31 37 mpicard@urbanprod.net. URBAN PROD 47 rue du Coq 13001 Marseille 04 84 25 25 47 www.urbanprod.net

MARIE PICARD 06 82 42 31 37 mpicard@urbanprod.net. URBAN PROD 47 rue du Coq 13001 Marseille 04 84 25 25 47 www.urbanprod.net MARIE PICARD 06 82 42 31 37 mpicard@urbanprod.net URBAN PROD 47 rue du Coq 13001 Marseille 04 84 25 25 47 www.urbanprod.net LE PROJET 1. HISTORIQUE DU PROJET 7 2. CONTEXTE ET OBJECTIF DU PROJET 8 3. DESCRIPTION

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY GUIDE DES ACTEURS CULTURELS DU PAYS MIDI QUERCY 2010/2013

SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY GUIDE DES ACTEURS CULTURELS DU PAYS MIDI QUERCY 2010/2013 SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDIQUERCY GUIDE DES ACTEURS CULTURELS DU PAYS MIDI QUERCY 2010/2013 OBJECTIFS GENERAUX Valoriser et communiquer les ressources et initiatives existantes sur le territoire pour une

Plus en détail

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CONSEIL STRATEGIQUE & ACCOMPAGNEMENT OPERATIONNEL 2, Rue de la Claire - 69009 Lyon-France Tél. : +33 (0)4.78.83.40.40 - Fax : +33 (0)4.78.64.02.23

Plus en détail

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui Horizons Solidaires Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui «Nous sommes à un moment de l histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l espèce humaine :

Plus en détail

PRATIQUES COLLABORATIVES ET ENGAGEMENT CITOYEN

PRATIQUES COLLABORATIVES ET ENGAGEMENT CITOYEN ULTRA ÉDITIONS 55 bld Léopold Maissin. www.editions-ultra.org FORMATION CIVIQUE ET CITOYENNE PRATIQUES COLLABORATIVES ET ENGAGEMENT CITOYEN Session 1 : Jeudi 19 novembre et vendredi 20 novembre 2015 Session

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible!

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! Plan de présentation 1. Les missions de l Agence locale de l énergie et du climat 2. Focus contexte et enjeux

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Mars 2006 Le plus important regroupement d organismes environnementaux au Québec Des entreprises d économie sociale dynamiques,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 24 MAI 2013 DELIBERATION N CR-13/20.283 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DES RESSOURCES HUMAINES Stratégie régionale de développement d'une gestion prévisionnelle des emplois

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur 1 UNE OPÉRATION D INTERET NATIONAL A MARSEILLE Une Opération d Intérêt National dans la 2 ème Portée par un établissement public de l Etat

Plus en détail

SENSIBILISATION À L AUTOPRODUCTION ACCOMPAGNÉE : FAIRE ET EN FAISANT SE FAIRE

SENSIBILISATION À L AUTOPRODUCTION ACCOMPAGNÉE : FAIRE ET EN FAISANT SE FAIRE SENSIBILISATION À L AUTOPRODUCTION ACCOMPAGNÉE : FAIRE ET EN FAISANT SE FAIRE Dans le contexte actuel de croissance des difficultés économiques, financières et sociales des plus pauvres, les collectivités

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Ecublens, pour l avenir de nos enfants

Ecublens, pour l avenir de nos enfants Ecublens, pour l avenir de nos enfants Présentation «Cité de l énergie» Octobre 2015 Table des matières 1. Présentation du label Cité de l énergie 2. Programme de politique énergétique communal 3. Démarche

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Résidences DOSSIER DE DEMANDE. Par mail à residences@gareautheatre.com. Gare au Théâtre

Résidences DOSSIER DE DEMANDE. Par mail à residences@gareautheatre.com. Gare au Théâtre Gare au Théâtre Adresse : 13 rue Pierre Sémard - 94400 VITRY SUR SEINE SIRET : 312 910 391 000 35- APE : 9001 Z LICENCES n T1 n 1044750, T2 n 2-1035963, T3 n 1044749 Tel. : 01 55 53 22 22 DOSSIER DE DEMANDE

Plus en détail

Cahier des charges du REF

Cahier des charges du REF Cahier des charges du REF > Charte graphique > Site internet MIS À JOUR LE 23 JANVIER 2015 1 Table des matières I. QU EST- CE QUE LE RESEAU EUROMED FRANCE? 3 II. NOS ATTENTES 4 A. Ce que nous apportons

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chargé de production «Chargé de production» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de production en télévision DEFINITION DU METIER Le chargé de production en télévision gère un ou plusieurs projets de production

Plus en détail

VILLE ET ENERGIE : DU LOCAL AU GLOBAL, L EFFET DE LEVIER AU SERVICE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES

VILLE ET ENERGIE : DU LOCAL AU GLOBAL, L EFFET DE LEVIER AU SERVICE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES VILLE ET ENERGIE : DU LOCAL AU GLOBAL, L EFFET DE LEVIER AU SERVICE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES Franck Boutté www.franck-boutte.com / fboutte@franck-boutte.com 43 bis rue d Hautpoul 75019 Paris T 01 42

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange. Septembre 2012

Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange. Septembre 2012 Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange Septembre 2012 Sommaire Le projet Retour au naturel Les travaux Historique et calendrier des travaux L inauguration p. 3 p. 4 p.

Plus en détail

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES?

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES? SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : Densité et forme urbaine Mixité, autonomie d organisation Ressources, énergie, déchets Mobilité et déplacements QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle porte

Plus en détail

Lorient à l heure de la COP21

Lorient à l heure de la COP21 Lorient à l heure de la COP21 Dossier de presse 1 Alors que la France s apprête à accueillir du 30 novembre au 11 décembre le sommet mondial sur le changement climatique (COP21), Lorient n a pas attendu

Plus en détail

MAISON FOLIE WAZEMMES

MAISON FOLIE WAZEMMES MAISON FOLIE WAZEMMES TARIFS DE LOCATION ET DOSSIER TECHNIQUE SEPT.2012 MAISON FOLIE WAZEMMES Présentation RUE D'ESQUERMES RUE DES SARRAZINS MONTEBELLO RUE GAMBETTA RUE DU DUMERIN RUE DE WAGRAM RUE DU

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME

DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME Un programme multi-partenarial initié en Provence-Alpes-Côte d Azur pour promouvoir la Mixité professionnelle Femme/Homme et changer les stéréotypes sur les métiers

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e

Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e Mardi 28 février 2012 en compagnie de CALQ Architecture, maître d oeuvre d exécution Restructuration lourde d un ensemble immobilier «32 BLANCHE» Paris 9e Description

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Ateliers Ecoquartier EOLES Quelles ambitions environnementales et énergétiques? 26 février 2013 - Salle Robespierre

Ateliers Ecoquartier EOLES Quelles ambitions environnementales et énergétiques? 26 février 2013 - Salle Robespierre Ateliers Quelles ambitions environnementales et énergétiques? 26 février 2013 - Salle Robespierre Introduction 2 La démarche de concertation engagée 1 er semestre 2010 : 1 er cycle de concertation Près

Plus en détail

PROPOSITION 500 LOGEMENTS PRÉFABRIQUÉS 2012

PROPOSITION 500 LOGEMENTS PRÉFABRIQUÉS 2012 PROPOSITION 500 LOGEMENTS PRÉFABRIQUÉS 2012 Le Projet Parmi les mesures importantes qui sont réalisées au Maroc pour le développement du pays, il éxiste différents programmes d aide à l aquisition d un

Plus en détail

Démarche de définition de la future gestion du réseau de chauffage urbain

Démarche de définition de la future gestion du réseau de chauffage urbain concevoir maîtriser CONSEIL DE SURVEILLANCE ET DE TRANSPARENCE DU RESEAU DE CHALEUR DU 6 DECEMBRE 2012 Démarche de définition de la future gestion du réseau de chauffage urbain transports et infrastructures

Plus en détail

02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO

02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO 02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO La Communication et le Numérique, Un nouvel enjeu pour les territoires de demain! Le déploiement des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) et ces champs

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif SÉRIE TV D ANIMATION OU SPÉCIAL TV Soutien au développement Dossier 2016 Version octobre 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document le règlement du soutien sélectif de Ciclic au développement

Plus en détail

Contrat-Collèges 2004-2014 Dix années pour offrir les meilleures conditions de réussite aux élèves des 13 collèges publics du département

Contrat-Collèges 2004-2014 Dix années pour offrir les meilleures conditions de réussite aux élèves des 13 collèges publics du département DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 16 septembre 2014 Contrat-Collèges 2004-2014 Dix années pour offrir les meilleures conditions de réussite aux élèves des 13 collèges publics du département Bureau des surveillants

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Contexte : Dans le cadre de l animation du réseau des Relais Assistants Maternels des Deux-Sèvres

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art.

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. APPEL A CANDIDATURE L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. La communauté d agglomération Cap Calaisis, en charge de la gestion

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO Un pôle multiculturel pour Strasbourg Projet de réaménagement du lot N 2 des entrepôts

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE D ACTION CULTURELLE

PROJET DE POLITIQUE D ACTION CULTURELLE PROJET DE POLITIQUE D ACTION CULTURELLE 2014 2020 ÉDITO Madame, Monsieur, Le projet de politique d action culturelle de Garges-lès-Gonesse que nous vous présentons est le fruit d une étude menée au sein

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Programme pilote Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Une initiative du Conseil des arts de Montréal et de Culture Montréal en collaboration avec le

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. MIPIM 2015 10 13 mars STAND. Lille Region, Cœur d Europe Nord Pas de Calais

CAHIER DES CHARGES. MIPIM 2015 10 13 mars STAND. Lille Region, Cœur d Europe Nord Pas de Calais CAHIER DES CHARGES MIPIM 2015 10 13 mars STAND Lille Region, Cœur d Europe Nord Pas de Calais 1 1. Le MIPIM : Marché international des professionnels de l immobilier Le MIPIM est le premier salon mondial

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

DISPOSITIF E.A.C. ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE ET CULTUREL VILLE D'AIX EN PROVENCE APPEL A PROJET ARTS VISUELS 2015 / 2016

DISPOSITIF E.A.C. ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE ET CULTUREL VILLE D'AIX EN PROVENCE APPEL A PROJET ARTS VISUELS 2015 / 2016 DISPOSITIF E.A.C. ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE ET CULTUREL VILLE D'AIX EN PROVENCE APPEL A PROJET ARTS VISUELS 2015 / 2016 Nom de l'association ou de l'artiste M2F CREATIONS - LAB GAMERZ Adresse Patio du Bois

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail