10 QUESTIONS/RÉPONSES POUR DEVENIR INCOLLABLE SUR LES SONDAGES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10 QUESTIONS/RÉPONSES POUR DEVENIR INCOLLABLE SUR LES SONDAGES"

Transcription

1 10 QUESTIONS/RÉPONSES POUR DEVENIR INCOLLABLE SUR LES SONDAGES Marine Le Pen était-elle vraiment première candidate des jeunes en 2012? Dix ans plus tôt, pouvait-on prévoir le 21 avril 2002? Les sondages en ligne sont-il fiables? Ce mois-ci, dans Brèves de campagne, rejouez le match des dernières élections présidentielles et découvrez les votes de paille du XIXe siècle, Nate Silver, star américaine de la prédiction ou encore CrowdGuess, le nouveau marché prédictif à la française. Comme avant chaque élection, à moins de cinquante jours du premier tour des municipales, les sondages sont au cœur des analyses politiques. Mais les sondages sont aussi régulièrement critiqués, pour leur imprécision ou l influence qu ils exercent sur l opinion. Au moment de leur invention, en 1936, ils représentaient pourtant une avancée considérable par rapport aux mesures d opinion plus anciennes. Faut-il continuer à les croire en 2014? Ou devons-nous leur préférer des méthodes de prédiction alternatives? Pour sa troisième édition, Brèves de campagne vous propose 10 questions/réponses pour devenir incollable sur les sondages! 1. De quand date le premier sondage? Peu se souviennent aujourd hui de l homme politique américain Alf Landon. C est pourtant lui qu on annonçait vainqueur de la Présidentielle de 1936 face à Franklin D. Roosevelt. C était du moins la prédiction d un «straw poll», un «vote de paille» réalisé auprès de 10 millions de personnes par la revue Literary Digest peu avant l élection. En effet, depuis le début du XIXème siècle, les journaux américains avaient pris l habitude d interroger leurs lecteurs, par exemple en leur demandant de découper dans le journal le bulletin de leur candidat favori et de le renvoyer. Ces votes de paille portaient sur des échantillons très larges. Comment ont-ils alors pu se tromper en 1936 alors que l institut de sondage Gallup, fondé l année précédente seulement, avait prédit l élection de Franklin D. Roosevelt en interrogeant seulement quelques milliers de personnes? C est que la méthode de sondage développée par Gallup pour ce premier sondage tirait sa force non pas du nombre (quelques milliers de personnes contre dix millions) mais de sa représentativité. Plus l échantillon interrogé constitue une image fidèle de l électorat, plus les prédictions qu on peut en tirer sont fiables. Pour avoir la meilleure représentativité, c est très simple, il suffit de tirer les répondants au sort. Le hasard faisant bien les choses, si l électorat compte 40% de femmes et si l électeur moyen a 45 ans, un échantillon tiré au sort aura également 40% de femmes et une moyenne d âge de 45 ans.

2 LE JOUR OÙ LE FRONT NATIONAL A RECULÉ 2. «Marine le Pen, première candidate des jeunes en 2012» : était-ce vrai? Le 9 avril 2012, deux semaines avant le premier tour de l élection présidentielle, Le Monde publiait un article intitulé «Marine Le Pen pourrait arriver en tête chez les jeunes» 1. Pourtant, le sondage sur lequel le journal s appuyait ne portait pas sur les intentions de vote des jeunes en particulier mais sur l électorat en général. L institut de sondage avait interrogé des personnes de tous âges (afin d avoir un échantillon représentatif de la population) puis avait isolé les réponses des 100 jeunes de 18 à 24 ans faisant partie de l échantillon. 26% avaient déclaré leur intention de voter pour Marine Le Pen, contre 25% pour François Hollande. Un petit point de différence, pour une marge d erreur de plus ou moins 8,7 points de pourcentage! Qu appelle-t-on la marge d erreur? Il s agit de l intervalle de tous les scores probables autour de la prédiction. La plupart des sondages utilisent environ un millier d observations, ce qui leur donne une précision de plus ou moins 3 points de pourcentage. Mais la marge d erreur augmente dès lors qu on réduit le nombre d observations. Dans ce cas précis, le score prédit par le sondage 26% de vote en faveur de Marine Le Pen - ne permettait d exclure comme improbables que des scores du Front National en-deçà de 17.3% (26 8.7) ou au-delà de 34.7% ( ). Tous les scores situés au sein de cette fourchette étaient probables, mais seuls une partie d entre eux faisaient de Marine Le Pen la première candidate des jeunes. De fait, le 22 avril, les jeunes la placèrent en troisième position, derrière François Hollande et Nicolas Sarkozy. Bref, le nombre d observations, s il compte moins que la représentativité de l échantillon, compte tout de même un peu : on ne devrait pas tirer de conclusions hâtives de l analyse des résultats de sondage obtenus sur un échantillon trop petit. 3. Pouvait-on prévoir le 21 avril 2002? Du 21 avril 2002, on retient surtout le résultat : Jean-Marie Le Pen arrivé en seconde position du premier tour de la présidentielle, derrière Jacques Chirac mais devant Lionel Jospin. Pourtant, aucun sondage réalisé pendant la campagne du premier tour n avait prédit que Jean-Marie Le Pen pouvait devancer Lionel Jospin. Au contraire, les sondages de la dernière semaine annonçaient pour Jean-Marie Le Pen un score maximal de 14% et pour Lionel Jospin un score minimal de 17%. Cette erreur s explique probablement par une mauvaise prise en compte de ce qu on appelle la «sous-déclaration» des électeurs du Front National : ces électeurs sont moins disposés que les électeurs d autres partis à annoncer leur intention d aller voter et surtout à révéler leur choix pour l élection à venir. Ces deux biais de réponse sont bien connus des instituts de sondage, qui tentent de les corriger en «redressant» les réponses des sondés. On sait par exemple qu il faut corriger à la hausse les intentions de vote en direction du Front National, et on peut comparer les sondages et résultats des élections passées pour déterminer 1 2

3 l ampleur de la correction nécessaire. On estime également que la sous-déclaration des électeurs du Front National est moins élevée aujourd hui qu elle l était en Mais le 21 avril 2002 nous rappelle que le redressement reste une science inexacte. 4. Qu est-ce que la méthode des quotas? La méthode des quotas est une extension de la méthode du tirage aléatoire. Elle vise à renforcer la représentativité de l échantillon sur certaines caractéristiques telles que le sexe, l âge, la situation socio-professionnelle, ou le lieu d habitation. Par exemple, si 52% des électeurs français sont des électrices, la méthode garantit que 52% des enquêtés seront des femmes. La méthode des quotas comporte cependant des limites. Il est facile d interroger une personne enquêtée sur son âge et sur d autres variables démographiques. En revanche, il est beaucoup plus difficile de mesurer de façon précise d autres variables qui influencent son intention de vote, par exemple les orientations politiques d autres membres de son entourage. La méthode des quotas ne peut donc inclure des variables de ce type : elle ne peut garantir la représentativité de l échantillon quant à ces variables. Bref, la similarité de l échantillon à la population sur quelques variables ne signifie pas qu il est similaire sur toutes, qu il est totalement représentatif. 5. Les sondeurs n appellent-ils que des téléphones fixes? Bien sûr que non! La très grande majorité des sondages sont réalisés par téléphone, mais ceux-ci portent aussi bien sur des numéros fixes que sur des mobiles. Or, en 2011, 89% des Français possédaient un téléphone fixe, 85% un téléphone portable et 74% possédaient l un et l autre 1. Le téléphone permet donc en principe d obtenir un échantillon assez bien représentatif de la population totale. L utilisation du téléphone mobile pose cependant des problèmes spécifiques. Décrochezvous lorsque vous êtes dans un café avec un ami ou au travail? Si oui, accorderiez-vous du temps à un sondeur dans ces conditions? Et même si vous acceptiez, feriez-vous des réponses précises et réfléchies? L environnement n est pas toujours très favorable aux sondages. Au total, téléphones fixes et mobiles confondus, le taux de réponse est faible, en général inférieur à 20%. Or rien n indique que les 20% qui répondent aient les mêmes caractéristiques que les 80% qui ne répondent pas. En effet, ceux qui répondent sont peut-être ceux qui ont beaucoup de temps disponible, ou qui font plus confiance aux inconnus que la moyenne et acceptent de répondre à un numéro qu ils ne connaissent pas - toutes caractéristiques qui sont peut-être associés à un comportement électoral particulier. Le faible taux de réponse peut donc introduire un biais de représentativité de l échantillon et donc mettre en danger la fiabilité du sondage. 1 Source : ARCEP

4 LE JOUR OÙ LE FRONT NATIONAL A RECULÉ 6. Les sondages en ligne sont-ils fiables? Les sondages en ligne sont parfois présentés comme une alternative aux sondages téléphoniques. Pourtant, leur fiabilité est faible : le nombre d enquêtés potentiels est limité et eux-ci ne sont pas représentatifs de la population. Pour être interrogé par Internet, vous devez avoir donné votre accord. Ainsi, les sondeurs ne peuvent pas tirer aléatoirement leurs enquêtés parmi l ensemble des 75% de Français possédant aujourd hui une connexion 1. L institut YouGov, par exemple, possède un panel propriétaire de contacts, très régulièrement interrogés. Certains panélistes répondent ainsi plusieurs fois par mois à des questions aussi diverses que leur goût en matière de yoghourts, leurs achats sur internet ou leur intention de vote en cas d une primaire UMP en Des instituts comme celui-ci se heurtent donc rapidement au problème de la professionnalisation des enquêtés au sein de bases de données limitées. En outre, il n y a aucune raison de penser que les individus interrogés en ligne sont représentatifs de la population. Avoir donné son accord pour figurer dans une base de données révèle un certain niveau de maturité dans l utilisation d Internet, qui est corrélé à de nombreuses caractéristiques, notamment le niveau de revenu, la profession ou encore le fait d avoir ou non des d enfants. La méthode des quotas réduit une partie de ces biais, mais les caractéristiques inobservées peuvent constituer un risque pour la fiabilité du sondage. Quant aux sondages organisés par les sites de journaux ou d autres sites d information, qui demandent à leurs internautes de répondre à une question, ils ne sont que le visage moderne des «votes de pailles» organisés par les journaux américains du XIXe siècle : les caractéristiques des répondants ne sont pas contrôlées et rien n empêche une même personne de répondre plusieurs fois si elle le souhaite. Ces sondages ne peuvent donner qu une image imparfaite des opinions des lecteurs d un site particulier et ils ne disent rien sur l opinion de la population générale, au-delà des seuls lecteurs du site. 7. En campagne, on rencontre des milliers d électeurs. Peut-on en tirer parti pour réaliser un sondage de terrain? Les volontaires d Anne Hidalgo ont entrepris de tester la popularité de Nathalie Koscusko-Morizet lors des sessions de porte-à-porte 2. Mais les informations collectées à cette occasion constituent-elles un véritable sondage de terrain? Les militants vous le diront : parler directement à des électeurs permet d avoir des discussions plus approfondies et personnelles. En outre, se déplacer jusqu au pas des portes permet d avoir accès aux électeurs sous-représentés dans les sondages classiques parce qu ils ne possèdent pas de téléphone ou y répondent rarement. 1 Source : CREDOC, Enquêtes «Conditions de vie et Aspirations» Liegey Muller Pons accompagne l équipe d Anne Hidalgo sur cette campagne. 4

5 Cependant, est-il si facile de dire à celui ou celle en face de soi que l on votera pour l adversaire? Ou que l on s abstiendra? L équipe de campagne socialiste à Paris le reconnaît volontiers : les biais de ce type d interactions sont multiples et ils sont renforcés par le ciblage réalisé par les partis politiques. En effet, les volontaires ne vont pas frapper aléatoirement aux portes : lors des campagnes de mobilisation par exemple, ils visent un électorat majoritairement en leur faveur, afin d augmenter son taux de participation. Les rencontres de terrain sont donc complémentaires des sondages téléphoniques, mais ne peuvent s y substituer, à moins que les actions de terrain ne soient conçues spécifiquement dans l objectif d interroger un échantillon représentatif. 8. Quel institut de sondage avait prédit parfaitement le résultat des dernières élections présidentielles américaines dans chacun des 50 Etats? Aucun. En revanche, plusieurs universitaires et un bloggeur désormais célèbre, Nate Silver, avaient réussi à prédire avec exactitude, dans chacun des 50 Etats, qui, de Barack Obama ou Mitt Romney, l emporterait. Rien, a priori, ne prédisposait Nate Silver à réaliser un tel coup de force. Il avait en effet débuté sa carrière en construisant des modèles permettant de prédire les résultats de matches de baseball! Ce n est qu en 2007, soit un an avant la première élection de Barack Obama, qu il s est intéressé à la prédiction politique. Quelle recette Nate Silver a-t-il bien pu appliquer pour battre les prédictions des instituts de sondage? Le détail de celle-ci restera secret. Mais on en connaît les ingrédients principaux. D une part, utiliser les résultats d un grand nombre de sondages réalisés par différents instituts et les pondérer en fonction de la qualité de leurs prédictions aux élections passées : plus un sondage a prédit un score proche du résultat final à une élection antérieure, plus son poids est important. Ensuite, compléter ce travail par des données sur les déterminants du vote : les caractéristiques sociodémographiques des électeurs et leur comportement électoral passé. A partir de l ensemble de ces éléments, Nate Silver construit un puissant modèle statistique prédictif du vote qui lui a permis de donner avec exactitude le nom du gagnant de l élection dans chaque Etat. En France, cette stratégie est tout aussi réalisable : à l échelle de chaque ville, on dispose d informations sur la notoriété des candidats, l évolution de la situation économique et de la démographie, et l évolution des préférences politiques, reflétée par les résultats électoraux passés. Certaines de ces variables sont même disponibles à l échelle du bureau de vote. L équipe de Liegey Muller Pons a utilisé ces ingrédients pour prédire les résultats des municipales 2014 dans chacun des bureaux de vote français. Grâce à notre modèle, nous pouvons indiquer aux utilisateurs de notre logiciel Cinquante Plus Un quels sont les bureaux de vote à cibler en priorité. Nous n en dirons pas plus : comme pour Nate Silver ou pour le Coca-Cola, éventée, notre recette perdrait une bonne partie de sa valeur! 5

6 LE JOUR OÙ LE FRONT NATIONAL A RECULÉ 9. Les sondages peuvent-ils être remplacés par des sites de paris en ligne? Si vous pouviez parier sur le gagnant des élections municipales dans notre ville, sur qui parieriez-vous? C est à cette question que vous devrez répondre si vous décidez de participer à un marché prédictif, un site de paris en ligne un peu particulier. Evaluer les chances de victoire des différents candidats est plus éloigné de l acte du vote qu indiquer ses préférences politiques à un sondeur. Pourtant, les marchés prédictifs permettent souvent de formuler des prédictions plus fiables que les sondages. Depuis 1988, par exemple, les marchés de l université de l Iowa sont utilisés pour prédire les résultats des élections présidentielles américaines. Dans 74% des cas, ils se sont avérés plus précis que les sondages 1. Comment les marchés prédictifs fonctionnent-ils? Considérons par exemple le marché associé à la victoire d Anne Hidalgo à Paris. Sur ce marché, je peux acheter à un autre joueur la promesse que celui-ci me paiera 100 euros en cas de victoire de la candidate socialiste, et 0 euro sinon. Si j estime que la probabilité qu Anne Hidalgo gagne est de 75%, j estime qu en achetant cette promesse je réaliserai un gain moyen de 75 euros (75% x 100 euros + 25% x 0 euro). Je suis donc prêt à acheter cette promesse si son prix est inférieur ou égal à 75 euros. En plus de moi, de nombreux acheteurs et vendeurs potentiels s échangent des promesses. Le marché concentre tous ces échanges et définit le prix d équilibre, c est-à-dire le prix auquel le nombre d acheteurs égale le nombre de vendeurs. Supposons par exemple qu au début de la campagne le prix d équilibre soit de 30 euros, annonçant une probabilité de victoire de 30% seulement. Cependant, je reçois la visite du candidat lors d un porte-à-porte et je suis marqué par son charisme. C est certes un candidat encore peu connu, mais je pense désormais qu il peut convaincre beaucoup d électeurs au cours de sa campagne. J en déduis que ses chances de victoire sont supérieures à 30%, et sans doute plus proches de 50%. Pour cette raison, j achète un grand nombre de promesses, pensant réaliser un gain espéré futur de 20 euros (50-30) par promesse achetée. Si d autres électeurs, qui ont eux-mêmes reçu la visite du candidat ou qui ont écouté ses premiers discours, font la même analyse que moi, l augmentation de la demande accroît le prix, jusqu à un nouveau prix d équilibre qui reflète désormais l information privée dont je disposais. La force d un tel marché est donc d agréger l ensemble de l information publique et privée disponible sur les chances de victoire de chaque candidat. En outre, les marchés prédictifs répondent à un grand nombre de critiques traditionnellement adressées aux sondages : ils échappent notamment aux biais systématiques dans les réponses données aux enquêteurs. Toutefois, ils ne fonctionnent qu à certaines conditions : que le nombre de participants soit suffisamment grand, et que les participants parient de façon stratégique, en favorisant le candidat qui a le plus de chances de gagner plutôt que celui qui a leur préférence. Malgré leur efficacité, les marchés prédictifs américains ont dû fermer en raison de la réglementation financière. De même, en France, il est aujourd hui interdit de créer un marché 1 Joyce E. Berg, Forrest D. Nelson and Thomas A. Rietz, Prediction Market Accuracy in the Long Run, International Journal of Forecasting, 2008, 24(2),

7 prédictif en monnaie réelle. Un site récemment créé, CrowdGuess 1, contourne cette interdiction en utilisant de la monnaie virtuelle. Saura-t-il prédire les résultats des prochaines élections municipales de façon fiable? Nous saurons très vite si cet artifice ingénieux permet de faire des marchés prédictifs une véritable alternative aux sondages en France. 10. Lorsqu un candidat est haut dans les sondages, les électeurs votent-ils davantage pour lui? Oui. Plusieurs études ont établi que les sondages ne se contentent pas de mesurer l opinion publique, mais qu ils contribuent aussi à l influencer et qu ils affectent ainsi les résultats de l élection. Cet effet reflète deux mécanismes complémentaires : un effet de contagion et le phénomène du vote utile. D abord, les sondages peuvent être contagieux. Ils peuvent affecter la perception, positive ou négative, que les électeurs ont des différents candidats. Les électeurs préfèrent en effet les vainqueurs aux perdants et ils préfèrent donc le candidat que les sondages font apparaître comme un vainqueur potentiel 2. En outre, les sondages peuvent modifier les choix stratégiques des électeurs sans changer leurs véritables opinions politiques 3. Par exemple, si les électeurs doivent choisir entre plusieurs candidats idéologiquement assez proches comme c est souvent le cas en France les sondages peuvent indiquer le candidat qui a le plus de chances de gagner l élection. A partir de cette information, les électeurs peuvent adopter une stratégie de «vote utile» : ils choisissent de voter pour un candidat qui n est pas forcément leur candidat préféré mais qui a le plus de chance de porter leur camp, gauche ou droite, au pouvoir. C est une des raisons pour lesquelles les partis politiques commanditent des sondages et, s ils sont favorables, les laissent parfois «fuiter» ensuite : cela leur permet d exercer une pression sur leurs adversaires, mais aussi sur leurs éventuels alliés, afin d obtenir un accord plus favorable. Cela ne signifie cependant pas forcément que les gros candidats soient nécessairement favorisés : aux Etats-Unis, les sondages réalisés pendant la campagne des primaires ont montré qu aussi bien Barack Obama qu Hillary Clinton l emporterait face à John McCain. Ces sondages ont sans doute contribué à prouver que la candidature de Barack Obama alors outsider était viable et à éviter que ses partisans se sentent obligés de «voter utile» pour Hilary Clinton, alors favorite. 1 https://www.crowdguess.org/ 2 Voir par exemple Stephen Ansolabehere et Shanto Iyengar, «Of Horseshoes and Horse Races : Experimental Studies of the Impact of Poll Results on Electoral Behavior», Political Communication, 1994, 11(4), Voir par exemple André Blais, Elisabeth Gidengil et Neil Nevitte, Do Polls Influence the Vote?, dans Capturing Campaign Effects, Henry E. Brady and Richard Johnston (eds), Ann Arbor, University of Michigan Press,

BIG DATA À LA FRANCAISE QUELLES INNOVATIONS POUR LES PROCHAINES CAMPAGNES?

BIG DATA À LA FRANCAISE QUELLES INNOVATIONS POUR LES PROCHAINES CAMPAGNES? BIG DATA À LA FRANCAISE QUELLES INNOVATIONS POUR LES PROCHAINES CAMPAGNES? On a beaucoup parlé des dernières campagnes présidentielles américaines et de leur caractère innovant. Selon un grand nombre de

Plus en détail

Comment faire parler les chiffres

Comment faire parler les chiffres Sondages d opinions Comment faire parler les chiffres Sept règles d or à l usage des journalistes et des communicants pour utiliser les données d un sondage d opinions sans se tromper ni tromper son audience

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle COMMUNIQUE DE PRESSE Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle Sondage Harris Interactive pour M6-MSN-RTL Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Une étude Ipsos - Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde Jeudi mai 0- Vague Nobody s Unpredictable Ipsos

Plus en détail

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Ifop pour Midi Libre, Centre Presse, La Dépêche du Midi et L Indépendant JF/EP N 113175 Contacts Ifop : Jérôme

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA CANDIDATURE DE DOMINIQUE STRAUSS- KAHN A L ELECTION PRESIDENTIELLE - Sondage de l'institut CSA - N 1100267A Février 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 ÉLABORÉ PAR RICHARD ROUSSEAU, ENSEIGNANT EN MATHÉMATIQUES, CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES L ESCALE COMMISSION SCOLAIRE DE L AMIANTE MAI 005

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Rapport étude quantitative. 15 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Rapport étude quantitative. 15 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Rapport étude quantitative 15 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public dans l ensemble

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

Les analyses de la FAPEO 2010

Les analyses de la FAPEO 2010 Le monde vu par les sondages Les analyses de la FAPEO 2010 Rédaction : Christophe Desagher Fédération des Associations de Parents de l Enseignement Officiel Avenue du Onze novembre, 571040 Bruxelles 02/527.25.75

Plus en détail

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua 1 Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB Département Webmarketing Virtua 2 Sommaire INTRODUCTION MÉTHODOLOGIE INTÉRÊT ÉDITORIAL POPULARITÉ DES SITES OFFICIELS DIFFUSION DE VIDÉOS RÉSEAUX

Plus en détail

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com pour Le climat électoral dans le 5ème arrondissement de Paris Résultats détaillés Le 4 mars

Plus en détail

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la fin de vie Résultats détaillés Septembre 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

Les conditions de fiabilité des études online

Les conditions de fiabilité des études online Les conditions de fiabilité des études online Le Club Études et Internet Ambitions du «club études et internet»: Engager des programmes de «Research on Research» Diffuser et partager les résultats Identifier

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Note d analyse Les Français et la protection sociale Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 1 er au 6 février 2012. Echantillon

Plus en détail

SIMULATION ELECTORALE

SIMULATION ELECTORALE SIMULATION ELECTORALE COMMUNICATION - PROGIS - JOURNALISME IEP Grenoble - Présidentielle 2012 SIMULATION ELECTORALE PRÉSIDENTIELLE 2012 A l initiative de l Association des Diplômés, cette simulation du

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Baromètre d opinion «World Leaders» Vague 6 Avril 2010

Baromètre d opinion «World Leaders» Vague 6 Avril 2010 Paris, le 23 avril 2010 Baromètre d opinion «World Leaders» Vague 6 Avril 2010 Barack Obama et le Dalaï Lama au sommet Angela Merkel en baisse mais toujours leader parmi les Européens Benoît XVI rechute

Plus en détail

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Paris, le 24 Octobre 2008 Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

La montée en puissance des expériences de terrain

La montée en puissance des expériences de terrain PRÉFACE Porte- à- porte Reconquérir la démocratie sur le terrain nous fait vivre de l intérieur une campagne électorale à la fois brillante et innovante. Toutefois, cette campagne, pour l élection présidentielle

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans et, le 10 avril, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

PolitMonitor Lëtzebuerg RTL Luxemburger Wort. TNS ILRES mai 2015. Referendum 2015 4. Vague. Partie I à diffuser le 6 mai 18.00.

PolitMonitor Lëtzebuerg RTL Luxemburger Wort. TNS ILRES mai 2015. Referendum 2015 4. Vague. Partie I à diffuser le 6 mai 18.00. PolitMonitor Lëtzebuerg RTL Luxemburger Wort Mee 201 Referendum 201. Vague Partie I à diffuser le 6 mai 18.00 TNS ILRES mai 201 TNS ILRES PolitMonitor LW-RTL Mee 210 sondage en ligne et par téléphone du

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

29 mai 2005, un paysage dynamité

29 mai 2005, un paysage dynamité 29 2005, un paysage dynamité Par Dominique Reynié, Professeur des Universités à l Institut d études politiques de Paris L exercice démocratique du 29 2005 confirme amplement que le référendum demeure un

Plus en détail

Fait du jour: Hillary Clinton, candidate à la présidence

Fait du jour: Hillary Clinton, candidate à la présidence Fait du jour: Hillary Clinton, candidate à la présidence Exercices 1 Première écoute. De quoi parle-t-on dans ce journal? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. Qui entend-on dans

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à voter en 2012.

Plus en détail

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les jugements sur les mesures de lutte contre l insécurité Résultats détaillés Août 2010

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 61 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral,

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO Auteur Baguinébié Bazongo 1 Ingénieur Statisticien Economiste Chef de l Unité de recherche à l Institut national

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Grand sondage régional Étude quantitative 25 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public

Plus en détail

Les propositions de Nicolas Sarkozy

Les propositions de Nicolas Sarkozy Les propositions de Nicolas Sarkozy Sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l Institut Montaigne Mars 2015 Etude N 1500259B Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1010

Plus en détail

Sondages en ligne : une méthodologie éprouvée

Sondages en ligne : une méthodologie éprouvée Sondages en ligne : une méthodologie éprouvée Les critiques à l encontre des sondages comme outils de connaissance et d analyse des ressorts de l opinion publique ne sont pas chose nouvelle. Toutefois,

Plus en détail

En 2014, comment mener à bien une enquête aléatoire en population générale par téléphone?

En 2014, comment mener à bien une enquête aléatoire en population générale par téléphone? En 2014, comment mener à bien une enquête aléatoire en population générale par téléphone? Prémila Choolun 1, François Beck 2, Christophe David 1, Valérie Blineau 1, Romain Guignard 3, Arnaud Gautier 3,

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Formation PME Etude de marché

Formation PME Etude de marché Formation PME Etude de marché Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les business-tools, aller sous www.banquecoop.ch/business L étude de marché ou étude marketing

Plus en détail

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Mai 2008 Le Baromètre de l économie BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Les indices de confiance BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Impact de la crise financière internationale sur l attitude

Plus en détail

Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses

Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses Fiche d information Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses Importante mise à jour relative à la publicité électorale sur Internet

Plus en détail

La fin des sondages traditionnels? Joindre et comprendre les consommateurs dans une ère de communications sans fil

La fin des sondages traditionnels? Joindre et comprendre les consommateurs dans une ère de communications sans fil La fin des sondages traditionnels? Joindre et comprendre les consommateurs dans une ère de communications sans fil Allocution de monsieur Sébastien Dallaire, Premier chercheur à la firme de recherche The

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014 Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire - Vague 2 - JF/AM N 112299 - JUIN 2014 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Peut-on se fier aux sondages?

Peut-on se fier aux sondages? Peut-on se fier aux sondages? MICHEL BRULÉ * Le choc du premier tour de l élection présidentielle a jeté de sérieux doutes sur la fiabilité des sondages pré-électoraux. Au-delà de leur marge normale d

Plus en détail

Frapper aux portes. ou comment mobiliser pour les prochaines élections. Auteurs : Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons. Date : Octobre 2010

Frapper aux portes. ou comment mobiliser pour les prochaines élections. Auteurs : Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons. Date : Octobre 2010 Frapper aux portes ou comment mobiliser pour les prochaines élections Auteurs : Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons Date : Octobre 2010 www.laboratoire-des-idees.fr Sommaire La mobilisation

Plus en détail

Image des infirmiers et des infirmières

Image des infirmiers et des infirmières Image des infirmiers et des infirmières Sondage réalisé par pour Publié le 12 mai 2015 dans le Parisien-Aujourd hui en France Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique Octobre 2010 BVA / Orange / Forum d Avignon Les Français et la culture numérique Ce sondage est réalisé par pour et le et sera présenté lors du du 4 au 6 novembre Contact BVA : Céline Bracq Directrice

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

«On ne peut pas gérer ce qu on ne peut

«On ne peut pas gérer ce qu on ne peut Rapport 2006 du chef de la direction Michel Beauséjour, FCA «On ne peut pas gérer ce qu on ne peut pas mesurer» Sondage Multi Réso en 2006 Auprès des consommateurs Profil des acheteurs et des vendeurs

Plus en détail

STRATEGIE INTERNET DE BARACK OBAMA. Campagne presidentielle 2008

STRATEGIE INTERNET DE BARACK OBAMA. Campagne presidentielle 2008 STRATEGIE INTERNET DE BARACK OBAMA Campagne presidentielle 2008 Internet : un espace democratique 1 - Définition de la politique et de la démocratie La politique Depuis la Grèce Antique où elle était

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil Retour au sommaire Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil BIM n 05-12 février 2002 Karin BARLET ; Bonnie BRUSKY Nous vous présentions en novembre dernier les outils d étude de marché

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Comment ça marche? En fonc4on du nombre de numéros à appeler, nos campagnes d appels durent de quelques heures à deux ou trois jours.

Comment ça marche? En fonc4on du nombre de numéros à appeler, nos campagnes d appels durent de quelques heures à deux ou trois jours. MasterCall MasterCall en un mot MasterCall est un service d appels automa4sés de plus en plus u4lisé en poli4que, aussi bien par les grands par4s que par les candidats locaux. En quelques heures, ce service

Plus en détail

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires :

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires : Note détaillée Le regard des masseurs-kinésithérapeutes sur leur profession Etude Harris Interactive pour L Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

Exercices supplémentaires sur l introduction générale à la notion de probabilité 2009-2010

Exercices supplémentaires sur l introduction générale à la notion de probabilité 2009-2010 Exercices supplémentaires sur l introduction générale à la notion de probabilité 2009-2010 Exercices fortement conseillés : 6, 10 et 14 1) Un groupe d étudiants est formé de 20 étudiants de première année

Plus en détail

La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne

La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne Harris Interactive 03/2011 1 Méthodologie d enquête Enquête réalisée en ligne du 15 au 25

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES Université Paris 13 Cours de Statistiques et Econométrie I UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 Licence de Sciences Economiques L3 Premier semestre TESTS PARAMÉTRIQUES Remarque: les exercices 2,

Plus en détail

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats?

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Résultats de l enquête Emploi & Réseau ux sociaux Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Contexte et méthodologie Contexte Pourquoi cette enquête? Faire le point

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 / 06 16 97 06 01 frederic.micheau@ifop.com

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

La corruption à la Ville de Montréal II. Le Journal de Montréal Projet 11679-177

La corruption à la Ville de Montréal II. Le Journal de Montréal Projet 11679-177 La corruption à la Ville de Montréal II Le Journal de Montréal Projet 11679-177 1 er novembre 2012 2 La présente étude a été réalisée par le biais d un sondage Internet auprès de 629 Montréalais, âgés

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail