FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE"

Transcription

1 FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE

2 CHARTE DE QUALITÉ L objectif de Trajectoire Santé est de contribuer, par des actions de formation professionnelle, à l amélioration de la qualité, de la sécurité et la coordination de la prise en charge des patients à leur domicile. C est donc en congruence logique avec cet objectif que Trajectoire Santé met en œuvre une démarche d amélioration constante de son professionnalisme et de la qualité de ses actions de formation. Sans attendre l issue d une procédure de qualifi cation ISQ-OPQF (Qualifi cation des Services Intellectuels - Offi ce Professionnel de Qualifi cation des organismes de Formation), Trajectoire Santé s engage sur le respect de la réglementation, la capacité de mobiliser les moyens humains et matériels adaptés pour analyser un besoin, mettre en œuvre une action de formation et en évaluer les acquis. C est sur ces bases que Trajectoire Santé veut construire une relation de confi ance avec les stagiaires, leurs employeurs et les fi nanceurs, mais aussi avec les intervenants formateurs ou ses partenaires : L organisation matérielle Trajectoire Santé dispose de moyens matériels adaptés à la formation et au public : Locaux, adéquats et suffi sants, conformes à la réglementation en vigueur en matière d hygiène et de sécurité, Équipements adaptés aux domaines des formations et au nombre de stagiaires, Ressources documentaires accessibles. Les ressources humaines Trajectoire Santé mobilise ses moyens, structure et organise ses fonctions pour garantir le service attendu : Fonctions administratives et fi nancières (respect de la réglementation et pérennité de la structure), Fonctions pédagogiques (équipe de formateurs), Fonctions d accueil, de suivi et d encadrement des stagiaires (référent pédagogique), Fonction gestion des ressources humaines (maintien et développement des compétences des personnels) L environnement socioéconomique Acteur socioéconomique, Trajectoire Santé maîtrise : les circuits de fi nancement de la formation professionnelle pour soutenir les stagiaires dans leurs démarches, le contexte professionnel de la santé au domicile pour effectuer une analyse de besoins pertinente, tant dans l entreprise cliente que sur son territoire, les différentes modalités de formation, des certifi cations et de la validation des acquis de l expérience, les autres organismes de formation et les acteurs de son territoire pour construire des mutualisations de compétences et des partenariats. La mise en œuvre des actions de formation Acteur pédagogique, Trajectoire Santé est en capacité : de construire des parcours individualisés ou personnalisés, d articuler des parcours de formation sous forme de modules accessibles séparément selon le profi l des stagiaires, de respecter les pré-requis établis pour les formations qualifi antes ou certifi antes, d organiser les modalités d évaluation des connaissances pour s assurer des capacités acquises, de veiller à l adéquation des contenus pédagogiques avec les objectifs de la formation, L évaluation de la prestation fournie Pour évaluer la satisfaction des stagiaires et mesurer l atteinte des objectifs fi xés, Trajectoire Santé sollicitera l opinion des stagiaires à la fi n de chaque session de formation, sous forme de questionnaire, notamment sur : les acquisitions de compétences et sur le transfert des acquis de formation sur leur situation de travail, l adéquation entre l offre de formation et leurs besoins et attentes initiaux, la pertinence des contenus, la qualité des méthodes et des supports pédagogiques utilisés l organisation matérielle (durée, localisation, accueil ), la prestation du formateur ou des intervenants, l émergence de nouveaux besoins de formation. Cette évaluation anonyme sera communiquée au formateur, qui fournira des indicateurs permettant d évaluer son degré de satisfaction, notamment sur : la réalisation des objectifs de la formation, l adéquation entre le contenu de la formation et les objectifs professionnels des stagiaires, la pertinence des pré-requis affi chés et celle des méthodes pédagogiques adoptées, L analyse des résultats permettra d étudier les causes des échecs, abandons ou absences pour produire un bilan d évaluation. Une évaluation du transfert des acquis de formation sur la situation de travail sera proposée en différé, entre 3 à 6 mois après la formation. Elle suppose que des objectifs et des indicateurs pertinents soient défi nis et requiert une implication des stagiaires et de leur hiérarchie.

3 ,, ÉDITO Par des actions de formation conçues et organisées pour répondre aux besoins spécifi ques des acteurs de la santé au domicile, Trajectoire Santé se veut un outil du développement des alternatives à l hospitalisation : retour et maintien des patients à leur domicile, amélioration de leur qualité de vie, prise en charge globale des soins, traitements ou appareillages. La recherche médicale et l innovation technologique, les évolutions réglementaires ou socio-économiques impliquent une nécessaire et permanente adaptation des intervenants du domicile. Pour continuer à garantir la qualité, la sécurité et la coordination des soins, pour améliorer la satisfaction des patients et des prescripteurs, la formation continue de tous les acteurs est essentielle : professions médicales et auxiliaires, techniciens, personnels administratifs ou de l accueil, C est l engagement de Trajectoire Santé. Nos formations sont réalisées par des professionnels en exercice, proches des réalités et des spécifi cités du terrain, dont l expertise et les compétences pédagogiques sont reconnues. Les contenus, méthodes et supports pédagogiques sont adaptés aux publics concernés et validés par le comité pédagogique. Chaque module est construit à partir d objectifs précis sur une problématique spécifi que. Ils peuvent être choisis séparément, en fonction des pré-requis, ou s articuler en parcours professionnalisants en relation avec une pathologie, un lieu d exercice (EHPAD), un type de patients, un métier Trajectoire Santé organise ses formations dans ses locaux de Tours mais peut aussi intervenir dans votre établissement ou votre structure. N hésitez pas à nous contacter pour connaître nos prochaines sessions ou défi nir avec nos référents pédagogiques un programme construit sur mesure en fonction de vos attentes.,, Docteur Pascal MAGRO, Pneumologue - Président du Comité Pédagogique de Trajectoire Santé FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 3

4 SOMMAIRE PRÉSENTATION DE TRAJECTOIRE SANTÉ FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE OXYGÉNOTHÉRAPIE OXY01.BPD OXY02.PAT Bonnes pratiques de dispensation à domicile de l oxygène à usage médical (BPDO) Prise en charge à domicile des pathologies respiratoires KINÉSITHÉRAPIE RESPIRATOIRE KIR01.EVA KIR02.END KIR03.ETP KIR04.GYM KIR05.MRC KIR06.GWE Méthodes d évaluation kinésithérapique en réhabilitation respiratoire Réentraînement à l exercice en endurance chez les malades pulmonaires chroniques Éducation thérapeutique du patient par le kinésithérapeute en réhabilitation respiratoire Gymnastique en réhabilitation respiratoire et techniques de renforcement Les maladies respiratoires et leurs thérapeutiques Kinésithérapie respiratoire pendant les gardes en week-end : VNI, trachéotomie, Cough Assist PATHOLOGIES, TRAITEMENTS ET TECHNIQUES DE SOINS PTS01.NUE PTS02.NUP PTS03.INS PTS04.DOU PTS05.DOP PTS06.DPA PTS07.SPA PTS08.NUI PTS09.CIP La nutrition entérale à domicile La nutrition parentérale à domicile L insulinothérapie par pompe à domicile La prise en charge de la douleur Le traitement de la douleur par pompe analgésique La démarche palliative : sensibilisation La démarche palliative : soins infirmiers Les soins de nuit en EHPAD Les soins infirmiers pour dispositifs d abords veineux centraux GESTES ET SOINS D URGENCE GSU01.AF1 GSU02.AF2 PSD01.INT PSD02.INT PSD03.INT PSD04.INT PSD05.GAR PSD06.GAR PSD07.GAR PSD08.GAR PSD10.PSY PSD11.AER PSD12.PPC Gestes et soins d urgence - niveau 1 Gestes et soins d urgence - niveau 2 PRESTATAIRES DE SERVICES AU DOMICILE Prestataire de services et distributeurs de matériels : intervenants - A. Contexte réglementaire Prestataire de services et distributeurs de matériels : intervenants - B. Environnement professionnel Prestataire de services et distributeurs de matériels : intervenants - C. Hygiène et sécurité Prestataire de services et distributeurs de matériels : intervenants - D. Intervention auprès de la personne Prestataire de services et distributeurs de matériels : garants - A. Contexte réglementaire Prestataire de services et distributeurs de matériels : garants - B. Environnement professionnel Prestataire de services et distributeurs de matériels : garants - C. Hygiène et sécurité Prestataire de services et distributeurs de matériels : garants - D. Intervention auprès de la personne Approche psychosociale du patient à domicile Aérosolthérapie au domicile Le traitement du syndrome d apnées obstructives du sommeil (SAOS) par pression positive continue (PPC) 6/ 9 10/13 15/16 P.15 P.16 17/22 P.17 P.18 P.19 P.20 P.21 P.22 23/31 P.23 P.24 P.25 P.26 P.27 P.28 P.29 P.30 P.31 32/33 P.32 P.33 34/44 P.34 P.35 P.36 P.37 P.38 P.39 P.40 P.41 P.42 P.43 P.44 4

5 ERGOTHÉRAPIE ET TRANSFERTS DU PATIENT ERG01.MAN ERG02.TRA Manutention des patients au domicile Gestes et postures adaptés à la manutention de la personne âgée ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ETP01.INI ETP02.SEN ETP03.COP ETP04.MEO ETP05.CMO ETP06.40H ETP07.HAD ETP08.HAD ETP09.HAD ETP10.HAD ETP11.EQ1 ETP12.AG1 ETP13.DE1 ETP14.EM1 ETP15.EM2 ETP16.EM3 ETP17.PR1 FORMATIONS DE FORMATEURS FFO01.ING FFO02.ANI FFO03.OUT FFO04.DIA Initiation à l Éducation thérapeutique Sensibilisation à l Éducation thérapeutique Concevoir un programme d Éducation thérapeutique Mettre en œuvre l Éducation thérapeutique auprès des patients Concevoir et mettre en œuvre un programme d Éducation thérapeutique Développer des compétences de base pour mettre en œuvre un programme d ETP autorisé Concevoir un programme d Éducation thérapeutique en HAD Mettre en œuvre l Éducation thérapeutique auprès des patients en HAD Concevoir et mettre en œuvre un programme d Éducation thérapeutique en HAD Développer des compétences de base pour mettre en œuvre un programme d ETP autorisé en HAD Coordonner une équipe en Éducation thérapeutique Concevoir et animer un atelier de groupe en Éducation thérapeutique Le diagnostic éducatif : du recueil de données au bilan éducatif partagé L entretien motivationnel du patient en ETP - niveau 1 : principes L entretien motivationnel du patient en ETP - niveau 2 : les stratégies L entretien motivationnel du patient en ETP - niveau 3 : l engagement au changement Devenir patient ressource dans un programme d Éducation thérapeutique Construire une action de formation professionnelle pour adulte Animer une formation professionnelle pour adulte Outils d animation pour la formation des adultes Concevoir et animer un diaporama en formation pour adultes LES PARCOURS PROFESSIONNALISANTS ANNEXES Contacts Plan d accès Règlement applicable aux stagiaires Conditions générales de vente 45/46 P.45 P.46 47/63 P.47 P.48 P.49 P.50 P.51 P.52 P.53 P.54 P.55 P.56 P.57 P.58 P.59 P.60 P.61 P.62 P.63 64/67 P.64 P.65 P.66 P.67 68/69 70/74 P.70 P.71 P.72 P.74 FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 5

6 FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE Trajectoire Santé est un organisme de formation enregistré à la Préfecture de la région Centre sous le n Filiale de l ARAIR, Trajectoire Santé peut s appuyer sur une infrastructure solide et efficace, qui depuis 1977 développe ses activités pour la prise en charge globale des patients au domicile. L ARAIR intervient aujourd hui sur 14 départements des régions Centre, Poitou-Charentes et Pays de Loire, avec près de 500 collaborateurs mobilisés sur les secteurs de l hospitalisation à domicile (HAD), l assistance technique du domicile ou le maintien à domicile. 6

7 LES FORMATIONS Trajectoire Santé propose des actions de formation aux professionnels, aux établissements de santé, aux prestataires de services et distributeurs de matériel ainsi qu aux structures d aide à domicile. Une équipe de conseillers pédagogiques est à votre écoute pour cibler vos besoins de formation et apporter la solution sur mesure qui vous convient. Nos locaux sont installés dans le Quartier des 2 Lions, à Tours, facilement accessibles et à deux pas des établissements d enseignement supérieur du campus Portalis : Faculté de droit, d économie et des sciences sociales, Institut d administration des entreprises, Institut des métiers et des technologies (IMT), Polytech Tours Trois salles de formation équipées peuvent accueillir chacune une vingtaine de personnes dans les meilleures conditions logistiques et technologiques. Les formateurs et les stagiaires disposent également d un accès WIFI indépendant pour une connexion sécurisée à l Internet. LES FORMATEURS Trajectoire Santé s appuie sur les ressources pédagogiques d un vaste réseau d acteurs de la santé : partenaires universitaires ou hospitaliers, professionnels de santé, intervenants du domicile Nos formateurs, tous experts dans leur domaine, riches des expériences vécues sur le terrain et excellents pédagogues, transmettent aux stagiaires l apport nécessaire à l acquisition ou l actualisation des connaissances mais également les savoir-faire techniques, grâce à des méthodes pédagogiques dynamiques et interactives. Ils ont en commun l exigence de qualité pour la méthodologie et l ingénierie des actions de formation, dans l élaboration des contenus pédagogiques comme dans la maîtrise des modèles et outils de l enseignement et l apprentissage des adultes. Trajectoire Santé organise régulièrement des formations de formateurs pour permettre à tous ses intervenants de maintenir et développer leurs compétences, notamment sur l animation et la dynamique des groupes, la capacité d écoute et la réactivité, la pédagogie de la découverte, etc. FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 7

8 LE COMITÉ PÉDAGOGIQUE Pour valider la pertinence et la qualité de ses formations, Trajectoire Santé a constitué un comité pédagogique qui réunit des experts de référence pour les domaines abordés. Le Docteur Pascal MAGRO, pneumologue au Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Tours, a bien voulu en accepter la Présidence. Le comité pédagogique travaille en partenariat avec le conseil scientifi que de l ARAIR, le CHRU, l Université de Tours, L Espace du Souffl e et toutes personnalités qualifi ées et légitimes pour enrichir l ingénierie et les contenus des formations. Au sein du comité, des référents pédagogiques pilotent des groupes de travail thématiques, dont l objectif est de constituer progressivement une pédagothèque de programmes et supports pédagogiques, d outils d animation, de dossiers documentaires et bibliographiques. Soumises à la validation du comité pédagogique, ces ressources sont référencées et normalisées pour permettre une mise à disposition rapide et pratique pour les actions de formation. LES VALEURS Le projet de Trajectoire Santé s inscrit pleinement dans les valeurs communes du Groupe ARAIR qui depuis 1977 développe ses activités pour le retour ou le maintien des patients à leur domicile : l innovation, l humanisme par la vision désintéressée de la santé, la prise en charge globale et sociale du patient, l amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, l exigence par la satisfaction des besoins croissants des patients et prescripteurs, le professionnalisme par l emploi de personnel compétent et motivé, la transparence par l implication des patients et prescripteurs, la proximité par le renforcement des liens avec les professionnels de santé. À ces principes s ajoute la volonté de : professionnaliser l offre de formation, en anticipant et préparant les réponses adaptées aux évolutions à venir, garantir au bénéfi ciaire, quel que soit son statut, dans un souci d égalité des chances et de non discrimination, une formation qui réponde à ses attentes, ses besoins et aux exigences de la profession, répondre, par l amélioration des compétences, aux enjeux et aux mutations du champ de la santé au domicile. Ces engagements sont repris et développés dans une charte de qualité, document de référence qui engage les intervenants et les stagiaires des formations de Trajectoire Santé, dans une démarche résolue de progrès, au bénéfi ce de tous. 8

9 VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE Vous souhaitez nous donner votre avis, nous poser une question, obtenir des renseignements sur un programme? N hésitez pas à nous contacter : nous nous engageons à vous répondre dans les meilleurs délais. Quartier des 2 Lions 24 avenue Marcel Dassault TOURS Fax : LES PARTENARIATS Trajectoire Santé s ouvre à de multiples partenariats, clés de la réussite et de la performance de ses formations : ressources pédagogiques et documentaires, consultants et intervenants au plus haut niveau d expertise, conseils scientifi ques, mutualisation des moyens Depuis sa création, Trajectoire Santé accueille dans ses locaux les sessions du Diplôme Universitaire (DU) de réhabilitation respiratoire, porté par le Service Universitaire de Formation Continue (SUFCO) de l Université François Rabelais de Tours, en partenariat avec la Faculté de Médecine et l ARAIR. FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 9

10 LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE La formation professionnelle tout au long de la vie permet à chacun de bénéficier d une formation, soit au titre des FORMATIONS INITIALES scolaires ou universitaires pour les élèves et étudiants, soit au titre de la FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE pour toute personne, jeune ou adulte, déjà engagée dans la vie active. La formation professionnelle continue mobilise l État, les conseils régionaux ainsi que les entreprises, les organismes de formation publics et privés, les organisations professionnelles, syndicales et familiales. En fonction de leur statut et des problèmes spécifiques de formation que peuvent rencontrer les individus, les partenaires sociaux et l État ont créé et mis en place différents dispositifs : les formations en alternance, le congé individuel de formation (CIF), les contrats et périodes de professionnalisation ainsi que le droit individuel à la formation (DIF). LA FORMATION PROFESSIONNELLE INITIALE La formation professionnelle initiale concerne les jeunes sous statut scolaire et universitaire ainsi que les apprentis. L enseignement professionnel, organisé par les lycées professionnels, a pour objectif de donner à des jeunes, issus du collège, une formation professionnelle qualifi ée. Il prépare en deux ans au certifi cat d aptitude professionnel (CAP) ou au brevet d études professionnelles (BEP), et en quatre ans au baccalauréat professionnel (BAC Pro). Ces diplômes donnent une qualifi cation dans un métier. Les filières courtes de l enseignement supérieur à vocation professionnelle préparent, soit à un diplôme universitaire de technologie (DUT), soit à un brevet de technicien supérieur (BTS). L enseignement supérieur propose également des fi lières longues professionnalisées (licences, masters, doctorats, diplômes de grandes écoles). Ces diplômes peuvent être préparés dans le cadre d un contrat de travail particulier : le contrat d apprentissage a pour objectif de dispenser à des jeunes âgés de 16 à 25 ans (sauf dérogation) une formation générale, théorique et pratique pour acquérir un des diplômes qui vont du CAP/BEP (le plus souvent) jusqu au diplôme d ingénieur. L apprentissage propose un enseignement en alternance. Pendant le contrat d apprentissage, le jeune est apprenti, c est-à-dire à la fois salarié d une entreprise et élève dans un centre de formation d apprentis (CFA), ou dans un lycée professionnel. 10

11 LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE La formation professionnelle continue a pour objet notamment de : favoriser l insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs ; de permettre leur maintien dans l emploi ; de favoriser le développement de leurs compétences et l accès aux différents niveaux de la qualifi cation professionnelle ; de contribuer au développement économique et culturel et à leur promotion sociale. L État, les Régions et les partenaires sociaux concourent à l élaboration de la politique de formation professionnelle. Afi n de favoriser la concertation entre ces différents acteurs, leurs représentants sont réunis au niveau national au sein du Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie. Les Régions et l État se partagent la responsabilité de la mise en œuvre de la formation professionnelle continue. Les Régions ont une compétence générale en matière d apprentissage et de formation professionnelle. Elles élaborent leur Plan régional de développement des formations professionnelles qui doit être signé par le préfet de région. L État exerce des compétences limitativement énumérées par la loi. Les organisations professionnelles et syndicales participent à l élaboration des dispositions relatives à la formation professionnelle continue, concourent à leurs mises en œuvre et à la gestion des contributions des entreprises, collectées par les organismes paritaires créés à leur initiative. Les entreprises sont à la fois les lieux privilégiés de mise en œuvre de la formation et, avec les régions et l État, les principaux fi nanceurs de la formation professionnelle continue. LES PUBLICS DE LA FORMATION Salariés du secteur privé : Quelles que soient les entreprises, les salariés peuvent suivre, au cours de leur vie professionnelle, des actions de formation professionnelle continue. Le départ en formation peut s effectuer : Dans le cadre du plan de formation de l entreprise, il regroupe l ensemble des actions de formation qui sont à l initiative de l employeur. Le salarié en formation est en mission professionnelle ; il est rémunéré par l entreprise. Dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF), ce droit permet à chaque salarié de capitaliser 20 heures de formation, cumulables pendant 6 ans, dans la limite de 120 heures. Le choix de la formation est arrêté avec l accord de l employeur. Le DIF se déroule en principe hors du temps de travail. Il donne droit à une allocation de formation égale à 50 % du salaire net. Si le DIF est organisé sur le temps de travail, le salarié est rémunéré au taux normal. Dans le cadre de congés individuels, reconnus à tous les salariés : le congé individuel de formation (CIF) permet aux salariés de suivre en tout ou partie pendant leur temps de travail une formation de leur choix. le congé de bilan de compétences (CBC) permet aux salariés d analyser leurs compétences personnelles et professionnelles afi n de défi nir un projet professionnel ou de formation. le congé validation des acquis de l expérience (CVAE) en vue de l acquisition partielle ou totale d un diplôme, d un titre à fi nalité professionnelle ou d un certifi cat de qualifi cation professionnelle. Enfi n, le salarié qui a une ancienneté d un an dans l entreprise peut demander à l Opacif de financer tout ou partie d une formation hors temps de travail d une durée minimale de 120 heures. L employeur n a pas à être informé. Agents de la fonction publique : Les agents de la fonction publique peuvent bénéfi cier d actions de formation dans le cadre du plan de formation à l initiative de l administration, ou dans le cadre du congé de formation. Le plan de formation regroupe l ensemble des formations que l administration propose à ses FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 11

12 agents. L agent est alors considéré pendant le stage comme en service effectif. Sa rémunération est maintenue. Le congé de formation est un droit individuel qui permet à l agent de suivre une formation de son choix pendant son temps de travail. L agent en congé de formation perçoit une rémunération. Le droit à un congé bilan de compétences et à un congé VAE sont également reconnus aux agents publics. Non-salariés : Les agriculteurs, artisans, travailleurs indépendants, commerçants, professions libérales peuvent aussi accéder à la formation. Ils participent obligatoirement au fi nancement de leur formation, par le versement d une contribution à un organisme collecteur habilité par l État. Demandeurs d emploi : Tout demandeur d emploi peut, à certaines conditions, suivre une formation rémunérée. Pour les jeunes de 16 à 25 ans révolus, le départ en formation peut s effectuer : Dans le cadre d un contrat de travail de type particulier fi nancé par l entreprise et exonéré de façon dégressive des cotisations patronales de sécurité sociale («réduction Fillon») : le contrat de professionnalisation. Il donne accès à une formation en alternance sanctionnée par une certifi cation professionnelle reconnue ou à un diplôme. Dans le cadre d actions de formation fi nancées par les Régions. nota bene : pour les demandeurs d emploi âgés de 26 ans et plus, le départ en formation peut dans certaines conditions s effectuer également dans le cadre du contrat de professionnalisation. Il en est de même pour les personnes titulaires de l allocation aux adultes handicapés (AAH) ou ayant bénéfi cié d un contrat unique d insertion (CUI). Tous les demandeurs d emploi inscrits au régime d assurance chômage (RAC) peuvent bénéfi cier de formations prescrites par Pôle Emploi. Les demandeurs d emploi inscrits au régime public peuvent bénéfi cier soit de stages agréés par le Conseil Régional, soit de formations conventionnées par Pôle Emploi. LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE La formation professionnelle continue est fi nancée principalement par l État, les régions et les entreprises. Les Régions ont une compétence générale en matière de formation professionnelle continue. Elles sont responsables de la formation professionnelle continue destinée aux jeunes âgés de 16 à 25 ans et aux adultes. L État intervient en direction des publics les plus en diffi culté. Il aide également les branches professionnelles et les entreprises à anticiper leurs besoins en termes de qualifi cation et de formation. Le financement par les entreprises repose sur une obligation légale de participer au financement d actions de formation ou de bilan de compétences. Les contributions sont calculées en fonction de la masse salariale et du nombre de salariés. Les chefs d entreprises et les non-salariés versent à un des organismes habilités par l État, une contribution de 0,15 % calculée sur une assiette particulière. Par voie d accords collectifs, certains secteurs d activité ont prévu un taux de participation supérieur au minimum légal. 12

13 Des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) collectent, obligatoirement ou facultativement, les contributions des entreprises. Ils sont créés par les organisations patronales et les syndicats de salariés puis agréés par l État. LES STRUCTURES D INFORMATION Les lieux d information sur la formation professionnelle continue sont organisés en réseaux spécialisés implantés sur tout le territoire pour répondre aux besoins d information des acteurs et des bénéfi ciaires du système français de formation. L information des acteurs de la formation professionnelle continue s effectue au : Niveau régional par les CARIF : Les Centres d animation, de ressources et d information sur la formation (CARIF), ont pour mission d informer les institutions publiques, les formateurs, les organismes de formation et les entreprises de leur région. Niveau national par Centre Inffo : Créé en 1976, le Centre pour le développement de l information sur la formation permanente a pour mission d élaborer un programme de développement de l information, de la documentation et des études dans le domaine de la formation professionnelle continue. Subventionné par l État, Centre Inffo est une association dans laquelle sont représentés les partenaires sociaux. Niveau européen par le CEDEFOP : Créé en 1975, le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle collecte et diffuse les informations sur la formation professionnelle continue dans les États membres. Il réalise et impulse des études comparatives. Il coordonne le programme des visites d étude pour spécialistes de la formation professionnelle. LA TYPOLOGIE DES FPC : VOCABULAIRE formation diplômante : valide un titre homologué ou un diplôme délivré par un Ministère (Éducation Nationale, Agriculture, Santé, Travail, Jeunesse et Sport ) ; elle permet l accès à certaines professions et/ou concours. Elle reconnaît au titulaire un niveau de formation. formation qualifiante : son objectif est l acquisition de nouvelles compétences pour devenir opérationnel dans un métier. Elle valide une qualifi cation reconnue par un secteur d activité ou une branche. Elle rassemble : la formation certifiante qui permet d obtenir un titre ou un diplôme reconnu sur le marché du travail, la formation professionnalisante qui délivre une attestation de stage. les niveaux de formations : niveau 1 : validé par un diplôme de troisième cycle d université, un diplôme d ingénieur, (bac + 5) niveau 2 : validé par une licence (bac + 3) ou une maîtrise (bac + 4) niveau 3 : validé par un Brevet de Technicien Supérieur (BTS), par un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) ou un diplôme de fi n de premier cycle de l enseignement supérieur (DEUG, DEUST,...) >> qualifi cation de Technicien Supérieur (bac + 2) niveau 4 : validé par un Bac général, un Bac professionnel (Bac pro), un Brevet de Technicien (BT) ou un Brevet Professionnel (BP) >> qualifi cation d agent technique, d employé ou d ouvrier Hautement Qualifi é, de Technicien niveau 5 : validé par un CAP, ou un BEP >> Ouvrier ou d Employé Qualifi é Lorsqu une personne est sortie de l école sans avoir dépassé le niveau collège, ou la première année d un CAP ou BEP, on dit qu elle est sans qualifi cation formations en inter : inscriptions ouvertes, quelle que soit l entreprise ou le statut des participants (sous réserve des pré-requis à la formation) formations en intra : prestation personnalisée à la demande spécifi que d un service ou d une entreprise, concernant un besoin précis en formation. FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 13

14 LES MODULES DE FORMATION Propriété intellectuelle Le contenu de ce catalogue ne peut en aucune façon engager la responsabilité de Trajectoire Santé ou de ses collaborateurs. Les copies ou reproductions strictement réservées à l usage privé de l utilisateur sont autorisées, mais ne peuvent être reproduites, publiées de nouveau, revendues ou copiées, en tout ou partie, pour toute utilisation collective ou à des fi ns commerciales. L ensemble des éléments publiés, incluant notamment les textes, photographies, infographies, logos, marques constituent des œuvres au sens du code de la Propriété Intellectuelle et sont la propriété exclusive de leurs titulaires respectifs. En conséquence toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, qui pourrait être faite par quelques procédés que ce soient, sans autorisation expresse de Trajectoire Santé, des auteurs ou de leurs ayant droit, est illicite au sens de l article L713-2 du Code de la propriété intellectuelle et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du même Code. Responsabilité Ce catalogue est un document d information non contractuel. Trajectoire Santé et tous tiers impliqués dans sa rédaction ne donnent aucune garantie, explicite ou implicite, et n assument aucune responsabilité relative à l utilisation de cette publication. À ce titre, ils ne peuvent être redevables à un utilisateur ou une autre partie, des dommages directs ou indirects, spéciaux, particuliers ou accessoires. 14

15 OXYGÉNOTHÉRAPHIE Bonnes Pratiques de Dispensation à domicile de l Oxygène à usage médical (BPDO) Réf : OXY01.BPD réaliser les installations d oxygène liquide et gazeux assurer au domicile des patients le remplissage de cuves d oxygène liquide livrer et installer les postes d oxygène gazeux livrer les consommables liés à l utilisation de l oxygène livrer et installer les concentrateurs informer et former les patients sur leur matériel et sur les normes de sécurité liées à l oxygène 1 jour 7 heures (dont 3h30 d exercices pratiques) technicien d assistance respiratoire technicien auxiliaire de distribution d oxygène à usage médical à domicile personnel soignant d établissements d hospitalisation à domicile (HAD) aucun de 8 à 10 participants Formation théorique : traitements à domicile par l oxygène à usage médical caractéristiques physiques et chimiques de l oxygène réglementation du médicament risques liés à l utilisation des gaz à usage médical Formation pratique : précautions de sécurité description, fonctionnement et maintenance de l installation à domicile récipients d oxygène médical et dispositifs médicaux transferts cryogéniques surveillance de l observance du traitement écoute et information du patient Stéphanie POURRAT, pharmacien responsable technicien respiratoire apports théoriques études de cas, illustrations concrètes exercices, ateliers pratiques, mises en situation dossier documentaire, sources bibliographiques Important : cette formation est conforme au programme défini par les BPDO et l Arrêté du 17 novembre Cependant, l habilitation nominative à dispenser à domicile de l Oxygène à usage médical est délivré par le pharmacien responsable de la structure dispensatrice, qui peut exiger une expérience professionnelle complémentaire à la formation. FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 15

16 OXYGÉNOTHÉRAPHIE Prise en charge à domicile des pathologies respiratoires Réf : OXY02.PAT comprendre les principales pathologies respiratoires identifier les traitements et les dispositifs médicaux à domicile mieux participer à la prise en charge globale des patients 1 jour 7 heures technicien d assistance respiratoire technicien de distribution d oxygène à usage médical à domicile tout intervenant dans la prise en charge de patients insuffisants respiratoires aucun de 8 à 16 participants anatomie des fonctions respiratoires les gaz du sang l exploration fonctionnelle respiratoire pathologies obstructives : BPCO, asthme, mucoviscidose, syndrome d apnées du sommeil pathologies restrictives : patients neuromusculaire (myopathies), séquelles de tuberculose ou de chirurgie, cyphoscoliose, sclérose latérale amyotrophique indications de l oxygénothérapie indications de la ventilation non invasive (VNI) indications de la pression positive continue (PPC) Docteur Anne-Cécile Henriet, pneumologue apports théoriques études de cas, illustrations concrètes dossier documentaire, sources bibliographiques 16

17 KINÉSITHÉRAPHIE RESPIRATOIRE Méthodes d évaluation kinésithérapique en réhabilitation respiratoire Réf : KIR01.EVA maîtriser les méthodes d évaluation kinésithérapique en réhabilitation respiratoire dans leur pratique du réentraînement à l exercice pour les patients atteints de maladies respiratoires chroniques 1 jour 7 heures masseur kinésithérapeute aucun de 8 à 20 participants épreuves d effort test de marche de 6 minutes tests d endurance globaux et analytiques tests de force actimétrie qualité de vie utilisation du dossier patient informatisé Bertrand Selleron, kinésithérapeute cadre de santé kinésithérapeute apports théoriques et méthodologiques études de cas, illustrations concrètes échanges d expériences ateliers pratiques, mises en situation, dossier documentaire, sources bibliographiques FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 17

18 KINÉSITHÉRAPHIE RESPIRATOIRE Réentraînement à l exercice en endurance chez les malades pulmonaires chroniques Réf : KIR02.END pratiquer le réentraînement à l exercice en endurance chez les malades pulmonaires chroniques individualiser le programme d entraînement assurer la qualité et la sécurité des actes 1 jour 7 heures masseur kinésithérapeute aucun de 8 à 20 participants entraînement aérobie : cyclométrie et tapis de marche surveillance des paramètres : SpO 2, FC, PA principes d entraînement et de maintien des acquis utilisation du dossier patient informatisé Bertrand Selleron, kinésithérapeute cadre de santé kinésithérapeute apports théoriques et méthodologiques études de cas, illustrations concrètes échanges d expériences ateliers pratiques, mises en situation, dossier documentaire, sources bibliographiques 18

19 KINÉSITHÉRAPHIE RESPIRATOIRE Éducation thérapeutique du patient par le kinésithérapeute en réhabilitation respiratoire Réf : KIR03.ETP participer à une démarche d Éducation thérapeutique du patient en réhabilitation respiratoire intégrer l Éducation thérapeutique du patient dans les séances de kinésithérapie, quel que soit leur mode d exercice professionnel 1 jour 7 heures masseur kinésithérapeute aucun de 8 à 20 participants diagnostic éducatif programme pédagogique spécifique pour la BPCO outils pratiques techniques d entretien motivationnel utilisation du dossier patient informatisé Bertrand Selleron, kinésithérapeute cadre de santé kinésithérapeute formatrice et consultante en ETP apports théoriques et méthodologiques études de cas, illustrations concrètes échanges d expériences ateliers pratiques, mises en situation, dossier documentaire, sources bibliographiques FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE 19

20 KINÉSITHÉRAPHIE RESPIRATOIRE Gymnastique en réhabilitation respiratoire et techniques de renforcement Réf : KIR04.GYM dans leur pratique du réentraînement à l exercice pour les patients atteints de maladies respiratoires chroniques réaliser des séances de gymnastique en réhabilitation respiratoire adopter les techniques de renforcement 1 jour 7 heures masseur kinésithérapeute aucun de 8 à 20 participants concept Vitagym protocoles de renforcement musculaire électrostimulation excito-motrice entraînement des muscles inspirateurs Bertrand Selleron, kinésithérapeute cadre de santé kinésithérapeute apports théoriques et méthodologiques études de cas, illustrations concrètes échanges d expériences ateliers pratiques, mises en situation, dossier documentaire, sources bibliographiques 20

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Décret n 2012-565 du 24 avril 2012 relatif à la Commission nationale des

Plus en détail

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014 II Annexes 132 133 1 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 2 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 3 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 4 Filière : Logistique Cadres - Regroupement

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

Catalogue des formations 2014

Catalogue des formations 2014 Catalogue des formations 2014 Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier de Compiègne Code NAF: 851 A - N SIRET 200 034 650 00040 - N existence: 22.60.02.715.60 Sommaire des formations

Plus en détail

professionnelle continue en France

professionnelle continue en France Centre INFFO b é n é f i c i a i r e s f i n a n c e m e n t s p r e s t a t a i r e s d e f o r m a t i o n o r g a n i s m e s d i n f o r m a t i o n s t a t i s t i q u e s La formation professionnelle

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile Les Métiers de l Aide et des Soins à Domicile Le secteur du domicile vit de multiples changements et doit faire face à une évolution importante. Les besoins de la population française augmentent en terme

Plus en détail

formation continue professionnelle www.centre-inffo.frfrance

formation continue professionnelle www.centre-inffo.frfrance www.centre-inffo.frfrance La formation professionnelle continue en édito En France, la formation professionnelle continue (FPC) se caractérise par une construction originale laissant une place importante

Plus en détail

GRANDE CONFERENCE DE SANTE

GRANDE CONFERENCE DE SANTE Le 17 septembre 2015 GRANDE CONFERENCE DE SANTE GROUPE DE TRAVAIL FORMATION CONTRIBUTION DE LA FSPF SUR LA FORMATION DES PHARMACIENS ET DES PREPARATEURS EN PHARMACIE Philippe GAERTNER Président Philippe

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 30 décembre 2014 Validité 4 ans Acquérir les connaissances permettant l identifi cation d une situation d urgence

Plus en détail

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles Le système de la formation professionnelle en France Mars 2010 AEFP Bruxelles sommaire La formation tout au long de la vie Le cadre réglementaire L historique La réforme de 2009 Les principaux dispositifs

Plus en détail

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie La fonction d Assistant de Soins en Gérontologie consiste en une assistance dans les actes de la vie quotidienne des personnes fragilisées par

Plus en détail

SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL

SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL Avenue de saint Pierre Bourran 12000 RODEZ Tél : 05 65 73 37 03 Fax : 06 65 73 37 01 Numéro de déclaration d'existence

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

AMBULANCIER (NIVEAU V)

AMBULANCIER (NIVEAU V) AMBULANCIER (NIVEAU V) Présentation du métier La profession d ambulancier s exerce dans le secteur privé commercial (entreprises de transport sanitaire), éventuellement associatif (la Croix-Rouge française)

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

DESCRIPTION DU METIER D AUXILIAIRE AMBULANCIER IFPS - BESANCON

DESCRIPTION DU METIER D AUXILIAIRE AMBULANCIER IFPS - BESANCON Institut de Formation de Professions de Santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon Formation auxiliaire ambulancier 44 chemin du Sanatorium 25 030 BESANCON CEDEX Tél. : 03.81.41.51.37

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL»

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» Service de santé au travail INTER-ENTREPRISES - Rouen Rédactrices : Stéphanie BREAVOINE et Sandra CASTILLO Infirmières de santé au travail Fiche

Plus en détail

L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012. Quels changements?

L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012. Quels changements? 1 L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012 Sommaire DIF des intérimaires p. 5 Plan de formation p. 6 Contrat de professionnalisation p. 8 Période de professionnalisation p. 10 Contrat d apprentissage

Plus en détail

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins DECRET 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V Professions de santé (Parties Réglementaires) du Code de Santé Publique Livre III Auxiliaires médicaux. Titre 1 er : Profession d infirmier

Plus en détail

La formation professionnelle des demandeurs d'emploi. État des lieux, faiblesses et pistes de progrès

La formation professionnelle des demandeurs d'emploi. État des lieux, faiblesses et pistes de progrès La formation professionnelle des demandeurs d'emploi État des lieux, faiblesses et pistes de progrès Conseil d orientation pour l emploi 9 janvier 2008 Intervention Françoise Bouygard, 1 État des lieux

Plus en détail

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique 4 e - 3 e * À l issu d une 5 e ou 4 e du collège * Avoir 14 ans avant la fin de l année civile de l inscription * Après entretien avec le jeune et sa famille * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle

Plus en détail

éducation, formation, apprentissage,

éducation, formation, apprentissage, éducation, formation, apprentissage, la Région accompagne les apprenants La Région, créatrice d avenir pour ses habitants octobre 2014 2 région franche-comté éducation, formation, apprentissage, la région

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE GESTION ACTION DU PLAN DE FORMATION ET DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

CONDITIONS GÉNÉRALES DE GESTION ACTION DU PLAN DE FORMATION ET DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) L ENTREPRISE s engage : CONDITIONS GÉNÉRALES DE GESTION ACTION DU PLAN DE FORMATION ET DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) u À consulter les instances représentatives du personnel (s il y a lieu) ;

Plus en détail

formation continue professionnelle www.centre-inffo.frfrance

formation continue professionnelle www.centre-inffo.frfrance www.centre-inffo.frfrance en La formation professionnelle continue édito En France, la formation professionnelle continue (FPC) se caractérise par une construction originale laissant une place importante

Plus en détail

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir L apprentissage dans l enseignement supérieur une ressource pour votre avenir qu est-ce que L apprentissage? quels avantages? L apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile.

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile. LVL Médical La référence de l assistance médicale à domicile > Expérience > Expertise > Qualité > Valeurs humaines > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie > ASSISTANCE RESPIRATOIRE

Plus en détail

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC)

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC) Partir en formation Partir en formation, tout au long de la vie, est une nécessité en éducation à l environnement : le monde évolue, les enjeux environnementaux aussi, les publics se diversifient, les

Plus en détail

Guide Formation. www.asfa.re

Guide Formation. www.asfa.re Guide Formation www.asfa.re LE MOT DE LA DRH La formation est un levier majeur pour favoriser le développement des compétences des salariés. C est un outil essentiel de la mise en œuvre de la Gestion Prévisionnelle

Plus en détail

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 L Icam en Bref De 1898 à nos jours 1898 : création de l Institut Catholique des Arts et Métiers à Lille 1903 : création de la formation professionnelle

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 SAINT LAURENT DU VAR Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 SAINT LAURENT DU VAR Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr Avant de se former il est indispensable de bien s informer, pour se faire tout un réseau existe afin de pallier à toutes les éventualités ou vos besoins en formation. Pour les acteurs de l orientation

Plus en détail

QUEL EST LE METIER DE LA PUERICULTRICE?

QUEL EST LE METIER DE LA PUERICULTRICE? PUERICULTRICE QUEL EST LE METIER DE LA PUERICULTRICE? L infirmière puéricultrice ou l infirmier puériculteur est un infirmier spécialisé qui exerce des activités de soin et d éducation dans les établissements

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS Objectif La Région propose aux ligériens chaque année 30 000 places de stage dans le cadre de son Offre de Formation Territorialisée,

Plus en détail

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013 Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir 12 février 2013 1 LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION Simplification et rationalisation des contrats du plan de cohésion sociale depuis le 1

Plus en détail

VAE. Validation des Acquis de l Expérience. Mon expérience professionnelle transformée en diplôme? C est fait pour moi! pratiques d Actalians SALARIÉ

VAE. Validation des Acquis de l Expérience. Mon expérience professionnelle transformée en diplôme? C est fait pour moi! pratiques d Actalians SALARIÉ Les guides pratiques d Actalians VAE Validation des Acquis de l Expérience SALARIÉ Mon expérience professionnelle transformée en diplôme? C est fait pour moi! Actalians est l Organisme Paritaire Collecteur

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DEBATS lors des deux JOURNEES DE FORMATION ANCESU (AMIENS -ALBI MAI 2006)

COMPTE RENDU DES DEBATS lors des deux JOURNEES DE FORMATION ANCESU (AMIENS -ALBI MAI 2006) COMPTE RENDU DES DEBATS lors des deux JOURNEES DE FORMATION ANCESU (AMIENS -ALBI MAI 2006) STRATEGIE DE FORMATION Quel est le délai d application AFGSU? * Pour l arrêté du 03 mars 2006, application immédiate

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 SECTEUR SANITAIRE SECTEUR MÉDICO-SOCIAL Sommaire PRISE EN CHARGE DU PATIENT/RÉSIDENT Prévention et prise en charge de la douleur Prise en charge des urgences potentielles

Plus en détail

Référentiel du métier et des compétences des masseurs-kinésithérapeutes

Référentiel du métier et des compétences des masseurs-kinésithérapeutes Référentiel du métier et des compétences des masseurs-kinésithérapeutes Référentiel du métier et des compétences des masseurs-kinésithérapeutes Ce référentiel a été élaboré avec l accompagnement méthodologique

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II ANNEXE II DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE GRETA OISE OCCIDENTALE Lycée Paul Langevin Dossier suivi par Evelyne LANGUIGNON Téléphone 03.44.12.14.90 Fax 03.44.12.14.99 Mél. elanguignon.greta@acamiens.fr www.gretabvs.com 3, avenue Montaigne 60000

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

Tout à gagner : formation

Tout à gagner : formation Sécurisation des parcours professionnels : On n'est pas des nuls, la formation c est capital! I. Dans la vie, on apprend et on se forme tous les jours À l école on acquiert un premier capital. Ensuite,

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

VAE. Guide. C est possible! Obtenir un diplôme grâce à son expérience. Edition 2013. Bretagne. Contrat de Projets. Etat-Région

VAE. Guide. C est possible! Obtenir un diplôme grâce à son expérience. Edition 2013. Bretagne. Contrat de Projets. Etat-Région Guide VAE G R E F Bretagne Obtenir un diplôme grâce à son expérience C est possible! Edition 2013 Contrat de Projets PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Etat-Région La VAE en quelques mots La VAE en quelques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile

DOSSIER DE PRESSE. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile DOSSIER DE PRESSE LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile Février 2012 Sommaire 1. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile LVL Médical, un des

Plus en détail

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CENTRE HOSPITALIER De La Rochelle CATALOGUE FORMATIONS CESU 17 2012 Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CESU 17 - CENTRE HOSPITALIER LA ROCHELLE 17019 LA ROCHELLE CEDEX 1

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 11 mars 2013 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de sage-femme NOR : ESRS1301419A

Plus en détail

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient La BPCO L éducation thérapeutique du patient Expérience du service des Maladies Respiratoires CHU de Nancy Brabois Mmes Annick Louis et Evelyne Arias 1 Mise en place et organisation de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service

Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

La formation professionnelle continue

La formation professionnelle continue La formation professionnelle continue Définition : La FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE concerne toute personne, jeune ou adulte, déjà engagée dans la vie active. Mise en place dans sa forme actuelle

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Ce que vous devez savoir si vous formez des jeunes en entreprise...

Ce que vous devez savoir si vous formez des jeunes en entreprise... 2009 L avenir de votre profession, c est aussi des apprentis bien formés Ce que vous devez savoir si vous formez des jeunes en entreprise... Comment obtenir le Diplôme ou l Attestation nécessaire à toute

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011 Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011 Sommaire Contexte de création Voie générale et technologique ou voie

Plus en détail

1 re structure HAD de province

1 re structure HAD de province Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation à domicile

Plus en détail

Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO

Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO 1. Finalité des modules complémentaires Pour être admis en formation bachelor, les candidat-e-s ne disposant pas d une maturité professionnelle

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION : DIPLOME D ETAT D AMBULANCIER INSTITUT DE PARIS-OUEST

FICHE D INSCRIPTION : DIPLOME D ETAT D AMBULANCIER INSTITUT DE PARIS-OUEST FICHE D INSCRIPTION : DIPLOME D ETAT D AMBULANCIER INSTITUT DE PARIS-OUEST SESSION DE SEPTEMBRE 2015 EPREUVES D ADMISSIBILITE (écrit) : 21 MAI 2015 EPREUVES D ADMISSION (oral): 25 JUIN 2015 CLOTURE DES

Plus en détail

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE DANS LE SECTEUR SANITAIRE OU MÉDICO-SOCIAL Formation permettant l obtention d un certificat professionnel CPFFP SPÉCIALISATION EN MANAGEMENT D ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

Plus en détail

Préparateur en pharmacie / Pharmacie hospitalière

Préparateur en pharmacie / Pharmacie hospitalière www. ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain rraine.fr Préparateur en pharmacie / Pharmacie hospitalière Définition Le préparateur en pharmacie délivre des produits pharmaceutiques (à usage humain

Plus en détail

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex IDENTIFICATION DE L ELEVE NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : ADRESSE :------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle?

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? Ma future formation 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? 3. Qu est-ce que la Validation des acquis de l expérience (VAE)? 4. Comment se passent les stages?

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS 1. Objectif La Région propose aux ligériens chaque année 30 000 places de stage dans le cadre de son Offre de Formation Territorialisée,

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Salarié Prendre en main votre évolution professionnelle : un défi désormais simple à relever! SOMMAIRE Le compte personnel de formation : de quoi s agit-il?... 01 A quoi

Plus en détail

Plusieurs stands et interventions :

Plusieurs stands et interventions : DOSSIER DE PRESSE L Institut de Formation des Professions de Santé du CHRU de Tours organise pour la première fois une journée «Portes Ouvertes» le samedi 25 janvier 2014. Cet évènement a pour objectif

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours

Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours Présentation Éléments de contexte La loi du 14 octobre 2009 Création d un nouveau

Plus en détail

LE CPF Financer la formation

LE CPF Financer la formation LE CPF Financer la formation Quelles que soient la forme et la durée de son contrat de travail, le salarié peut se former en tout ou partie pendant le temps de travail. Le statut du salarié pendant la

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS 2015

CATALOGUE FORMATIONS 2015 CATALOGUE FORMATIONS 2015 alité UNASSI 12, rue des Quatre Vallées 65230 CASTELNAU-MAGNOAC Tel 05.62.39.87.45 - Fax 05 62 39 87 46 contact@unassi.fr - www.unassi.fr Organisme formateur enregistré sous le

Plus en détail

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Qui sommes nous? Le CFA Régional des Métiers de l Environnement et du Développement

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTREE EN FORMATION Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTREE EN FORMATION Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTREE EN FORMATION Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport Spécialité «Perfectionnement sportif» - Mention «Tennis» Centre de formation DEJEPS Ligue

Plus en détail

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 @DFCTA 09/2014 Universités d été d été de de l ordre l Ordre des des Experts-Comptables

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP)

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 1 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) Document d orientation des services de l Etat et des autorités académiques en Ile de France Janvier 2011 2 Préambule

Plus en détail

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 3/9/15 Durée : 1h30 ACCUEIL ET

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

Réforme de la formation : Certifications, de quoi parle-t-on?

Réforme de la formation : Certifications, de quoi parle-t-on? Réforme de la formation : Certifications, de quoi parle-t-on? ARFTLV Avril 2015 Le système français de certification Les évolutions : Avant 2002 : diplômes et titres homologués Les années VAE : CNCP et

Plus en détail

Financements de la Validation des Acquis et de la reprise d études

Financements de la Validation des Acquis et de la reprise d études Financements de la Validation des Acquis et de la reprise d études La formation professionnelle s'est adaptée, et s'adapte encore, aux mutations de notre société. Ainsi, de nouvelles mesures sont apparus

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition Energétique dans le Bâtiment» ENGAGEMENTS DE CONSTRUCTYS BRETAGNE

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

GUIDE VAE «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Génie Industriel de l Environnement. Informations à l usage des candidats

GUIDE VAE «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Génie Industriel de l Environnement. Informations à l usage des candidats GUIDE VAE «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Génie Industriel de l Environnement Informations à l usage des candidats Sommaire 1. L École des Métiers de l Environnement... 3

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Infirmier une profession en pleine évolution

Infirmier une profession en pleine évolution Institut de Formation en Soins Infirmiers Sarreguemines Infirmier une profession en pleine évolution 1 SOMMAIRE Editorial 1 Conditions d admission 2 la formation infirmière 3-4 l ifsi de sarreguemines

Plus en détail