RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES"

Transcription

1 OCTOBRE 2014 RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

2

3 RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

4 4 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

5 AVANT- PROPOS Ce rapport s adresse en premier lieu au gouvernement, aux parlementaires et aux élus qui votent les lois relatives au fonctionnement de la santé et aux représentants des ministères qui co-pilotent les travaux de réingénierie de la formation initiale ainsi qu aux conseils régionaux qui participent au financement de la formation. Il s adresse également aux Présidents, Doyens, représentants des universités concernées par cette formation et aux directeurs des instituts de formations en masso-kinésithérapie. Il s adresse aux organisations de la profession, aux étudiants en kinésithérapie français et ceux qui désirent l être, aux représentants des professions de santé, aux représentants des associations de patients ainsi qu aux représentants des hôpitaux. Il donne à la presse et aux médias une vue d ensemble sur les enjeux de la réingénierie des études de kinésithérapie découlant des revendications des professionnels et étudiants concernés en premier lieu, les masseurskinésithérapeutes, au bénéfice du système de santé et des patients. Le rapport propose tout d abord une analyse de l existant : la formation actuelle résulte du dispositif mis en place en 1989 qui, même s il apportait de bonnes orientations à cette époque, est maintenant insatisfaisant. Suite aux multiples adaptations, celui-ci a perdu toute cohérence nationale. En effet, les attentes et besoins de la société sont en constante évolution et ce cadre doit être modernisé. L analyse des compétences requises pour exercer la masso-kinésithérapie met en avant : Les enjeux multidisciplinaires et interprofessionnels La nécessité de postures autonomes et responsables L importance de la connaissance et de l écoute pour adapter les traitements Le recours permanant à l auto-évaluation Le besoin d une recherche. Cela conduit les masseurs-kinésithérapeutes à s adapter en demandant : Une formation appuyée sur le système universitaire, engagée par la PACES ; Un parcours de formation, comportant un agencement d Unité d Enseignement (UE) et de stages et conduisant à un diplôme d exercice en 5 ans de grade Master. Une formation ouverte sur une recherche en kinésithérapie, dont les avancées permettront l évolution naturelle de la formation dans son ensemble. Le parcours de formation prévu est détaillé dans ce document. Ce schéma offre la formation requise pour les professionnels et permet de répondre à des enjeux de société forts : répondre aux besoins d une population de plus en plus RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 5

6 AVANT-PROPOS âgée et dépendante, accompagner au mieux les progrès de prise en charge de certaines pathologies lourdes et/ou chroniques, favoriser une meilleure connaissance de la kinésithérapie par les prescripteurs, mettre en avant les atouts de la prévention, s inscrire dans le cadre européen, permettre une mise à jour permanente par le lien avec la recherche. Ce sont autant d éléments clés qui doivent contribuer à la solidité du système de santé dans une période de forte tension. Les organisations représentant les masseurs-kinésithérapeutes et les étudiants en kinésithérapie restent convaincues de la pertinence de leur proposition et souhaitent reprendre les réflexions sur cette base. 6 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

7 SOMMAIRE INTRODUCTION...8 Pourquoi réformer la formation initiale en kinésithérapie?...8 Une profession engagée au service de la Santé Publique...8 CHAPITRE I L ANALYSE DE L EXISTANT CADRE ACTUEL DE L EXERCICE DE LA PROFESSION DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE EN FRANCE LA FORMATION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN FRANCE DEPUIS LA RECONNAISSANCE DE LA PROFESSION À L ÉCHELLE INTERNATIONALE DONNE UN CADRE À LA DÉFINITION. DE LA FORMATION...13 CHAPITRE II L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL L ANALYSE DES BESOINS RECOMMANDATIONS INTERNATIONALEs...19 CHAPITRE III L ÉVOLUTION DE LA PROFESSION POUR RÉPONDRE À CES BESOINS...23 CHAPITRE IV UNE FORMATION ADAPTÉE AUX BESOINS DE SANTÉ ET À L ÉVOLUTION DU SYSTÈME DE SANTÉ ARGUMENTS POUR UN PROJET AMBITIEUX ET INNOVANT DE RÉINGÉNIERIE DE LA FORMATION EN KINÉSITHÉRAPIE LE PROJET DE RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE...28 Organisation de la formation LES ATTENDUS DE LA RÉFORME...36 ÉLÉMENTS DE CONCLUSION...38 ANNEXES...40 Annexe 1 Cadre réglementaire...40 Annexe 2 Référentiel activité...44 Annexe 3 Référentiel compétence...57 Annexe 4 Référentiel de formation...85 Annexe 4 bis Cahier des charges des stages en masso-kinésithérapie et du mémoire...90 Annexe 4 ter Le mémoire de fin d étude...93 Annexe 5 Avis du comité de suivi Master sur grade vs Diplôme adopté en séance du 27 janvier RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 7

8 8 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

9 RÉFORME DE LA FORMATION PRÉPARATOIRE AU DIPLÔME D ÉTAT DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE INTRODUCTION Argumentaire Pourquoi réformer la formation initiale en Kinésithérapie? Les besoins en santé de la société évoluent structurellement : vieillissement de la population, augmentation de la période d activité professionnelle Dans le même temps, les champs d intervention de la kinésithérapie et de la physiothérapie s élargissent (prévention, accompagnement des maladies chroniques, éducation thérapeutique, ) et les méthodes progressent (adaptation des prises en charge, développement des technologies, ). La recherche doit également assurer la qualité des soins et par corollaire la sécurité des patients. Le cadre de la formation initiale des kinésithérapeutes, sur 3 ans, a été défini par le décret du 28 mars Même si son contenu a été actualisé en septembre 1989, il ne répond pas aux recommandations internationales de la World Confederation for Physical Therapy de 1995 (WCPT), c est à dire 4 années de formation professionnelle spécifique après un cursus de sélectionformation (en France, par PACES). Le mode de recrutement des étudiants en kinésithérapie par une année universitaire de formation-orientation-sélection essentiellement la Première Année Commune aux Études de Santé (PACES) est aujourd hui la voie d accès de la majorité des instituts de formation (IFMK). Il reste dérogatoire depuis 25 ans. Les études de kinésithérapie doivent intégrer le cadre européen Licence-Master- Doctorat du processus de Bologne, initié en Une profession engagée au service de la Santé Publique L ensemble des organisations professionnelles est impliqué de longue date dans la construction d un nouveau référentiel. L enjeu est de mettre en adéquation les pratiques des kinésithérapeutes et l évolution de la demande de santé de la population en toute responsabilité. À ce titre, il est nécessaire de promouvoir un nouveau cadre réglementaire à la hauteur de l autonomie effective des kinésithérapeutes, de l efficience des réponses apportées corrélées aux attentes des patients et de la qualité et de la sécurité des soins. Il faut également tenir compte de la démographie des professionnels de santé, de celle des patients, des évolutions technologiques et des attentes sociales. Les kinésithérapeutes sont spécialistes du handicap et du RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 9

10 INTRODUCTION mouvement, et ingénieurs en rééducation. À ce titre ils doivent bénéficier d une formation conforme à leurs référentiels d activité et de compétence. C est dans cet esprit que le Conseil national de l Ordre et les organisations professionnelles et étudiantes participent aux travaux de réingénierie du diplôme d État. La nécessité de professions intermédiaires avec un niveau de compétences et de responsabilités défini a été soulignée dans le rapport Hénart (2011). L évolution de la profession de masseur-kinésithérapeute nécessite ainsi des compétences allant au-delà de l application de techniques élaborées. La capacité à établir un bilan-diagnostic, avec le patient, et conduisant au choix partagé des actes, est une spécificité de l exercice de la profession en France et dans le monde. Elle nécessite une formation initiale de grade Master (conformément à la déclaration de Dublin du 15 décembre 2007). Le projet de formation rénovée s inspire à la fois des cursus médicaux et paramédicaux. Aussi, il conviendra de prévoir : des mutualisations d unités d enseignements pertinentes de sémiologie avec des formations médicales ; l évolution des projets pédagogiques en fonction des progrès scientifiques qui concernent la kinésithérapie ; l adaptation des projets pédagogiques selon les orientations de la politique de formation que chaque institut devra construire dans le contexte d autonomie des universités ; l adaptation des projets de formation en cohérence avec le bassin d expertises médicales, scientifiques, universitaires, et le bassin de population. C est pour mettre en adéquation le rôle et la place du kinésithérapeute dans le système de santé français que l ensemble des organisations professionnelles et étudiantes s est impliqué dans la réingénierie du Diplôme d État depuis Cette réforme ambitieuse est en gestation depuis longtemps. Il est d actualité de la mettre en œuvre, dans la continuité de la transformation moderne des études des professions de santé. 10 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

11 L ANALYSE DE L EXISTANT CHAPITRE I 1.1 CADRE ACTUEL DE L EXERCICE DE LA PROFESSION DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE EN FRANCE Aujourd hui, le cadre réglementaire dans lequel se définit l exercice de la kinésithérapie est empreint de l histoire de la profession au moment de sa création en La fusion des métiers d infirmiers masseurs et des gymnastesmédicaux se retrouve jusque dans la définition de l exercice. Aussi, cette définition est devenue un anachronisme au niveau mondial. Extrait du Code de la Santé publique La [masso-kinésithérapie] consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu elles sont altérées, de les rétablir ou d y suppléer. Ils sont adaptés à l évolution des sciences et des techniques. Art. 2 - Dans l exercice de son activité, le masseur-kinésithérapeute tient compte des caractéristiques psychologiques, sociales, économiques et culturelles de la personnalité de chaque patient, à tous les âges de la vie. Le Masseurkinésithérapeute communique au médecin toute information en sa possession susceptible de lui être utile pour l établissement du diagnostic médical ou l adaptation du traitement en fonction de l état de santé de la personne et de son évolution. Dans le cadre de la prescription médicale, il établit un bilan qui comprend le diagnostic kinésithérapique et les objectifs de soins, ainsi que le choix des actes et techniques qui lui paraissent le plus appropriés. Ce bilan est adressé au médecin prescripteur et, à l issue de la dernière séance, complété par une fiche retraçant l évolution du traitement kinésithérapique, adressée également au médecin prescripteur. Art. 3 - On entend par massage toute manœuvre externe réalisée sur les tissus, dans un but thérapeutique ou non, de façon manuelle ou par l intermédiaire d appareils autres que les appareils d électrothérapie, avec ou sans l aide de produits, qui comporte une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus. Art. 4 - On entend par gymnastique médicale la réalisation et la surveillance des actes à visée de rééducation neuromusculaire, corrective ou compensatrice, effectués dans un but thérapeutique ou préventif afin d éviter la survenue ou l aggravation d une affection. Le masseur-kinésithérapeute utilise à cette fin des postures et des actes de mobilisation articulaire passive, active, active aidée ou contre résistance, à l exception des techniques ergothérapiques. Après une énumération des champs thérapeutiques, le Code de la Santé publique (texte complet en annexe) précise que : «selon les secteurs d activité où il exerce et les besoins rencontrés, le masseur-kinésithérapeute participe à différentes actions d éducation, de prévention, de dépistage, de formation et d encadrement. RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 11

12 CHAPITRE I - L ANALYSE DE L EXISTANT Ces actions concernent en particulier : 1 La formation initiale et continue des masseurs-kinésithérapeutes ; 2 La contribution à la formation d autres professionnels ; 3 La collaboration, en particulier avec les autres membres des professions sanitaires et sociales, permettant de réaliser des interventions coordonnées, notamment en matière de prévention ; 4 Le développement de la recherche en rapport avec la masso-kinésithérapie ; 5 La pratique de la gymnastique hygiénique, d entretien ou préventive». Les évolutions des pratiques ont conduit le ministère en charge de la santé (DGOS) à proposer une nouvelle définition, plus conforme aux standards internationaux. Toutefois, celle-ci n est pas encore traduite dans les textes réglementaires. «La masso-kinésithérapie (physiothérapy) est une discipline de santé et une science clinique. Elle est centrée sur le mouvement et l activité de la personne humaine à tous les âges de la vie. Elle favorise le maintien ou l amélioration de la santé physique, psychique et sociale, la gestion du handicap et le mieux-être des personnes. Les interventions de masso-kinésithérapie s inscrivent dans les politiques de santé et participent aux actions de Santé Publique. Tenant compte de l activité des autres professions de santé, la masso-kinésithérapie met au cœur de sa pratique le patient et vise à le rendre coauteur dans la gestion de ses capacités fonctionnelles, de son autonomie et de sa santé.» Les principaux textes donnant le cadre réglementaire d exercice de l activité du masseur-kinésithérapeute sont rappelés en annexe. Il faut souligner que depuis le 14 janvier 2006, les masseurs-kinésithérapeutes sont autorisés à prescrire certains dispositifs médicaux, dont la liste est fixée de façon limitative par l arrêté du 9 janvier 2006 (JO du 13 janvier 2006). Dans le cadre de la prescription médicale, le masseur-kinésithérapeute établit un bilan qui comprend le diagnostic kinésithérapique et les objectifs de soins, ainsi que le choix des actes et des techniques qui lui paraissent les plus appropriés. Les termes de communication de ce bilan sont précisés dans le Décret n du 29 juillet 2009 relatif au bilan kinésithérapique : «Ce bilan est tenu à la disposition du médecin prescripteur. Le traitement mis en œuvre en fonction du bilan kinésithérapique est retracé dans une fiche de synthèse qui est tenue à la disposition du médecin prescripteur. Cette fiche lui est adressée, à l issue de la dernière séance de soins, lorsque le traitement a comporté un nombre de séances égal ou supérieur à dix. Elle est également adressée au médecin prescripteur lorsqu il est nécessaire de modifier le traitement initialement prévu ou lorsque apparaît une complication pendant ledéroulement du traitement.» (Article R du CSP) Force est de constater qu aujourd hui les pratiques dépassent le cadre réglementaire d exercice, d une part, et celui du programme des études d autre part. 12 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

13 CHAPITRE I - L ANALYSE DE L EXISTANT 1.2 LA FORMATION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN FRANCE DEPUIS 1989 La formation de masseur-kinésithérapeute se déroule, de fait, en quatre années. Elle s articule en deux parties : 1 La première est réalisée majoritairement au sein des universités possédant une composante médecine, par conventions des Instituts de formation en masso-kinésithérapie (IFMK). Elle permet au futur professionnel d acquérir des connaissances et des compétences méthodologiques et conceptuelles communes avec les professions médicales et de pharmacie. Cette année est sanctionnée par un examen-concours régi par un quota défini annuellement par le ministère en charge de la santé sur la base des propositions des régions. 2 La seconde partie de la formation est réalisée au sein des IFMK. Cette seconde partie, spécifique et professionnalisante, finalise la formation pratique, méthodologique, conceptuelle et théorique. 1.3 LA RECONNAISSANCE DE LA PROFESSION À L ÉCHELLE INTERNATIONALE DONNE UN CADRE À LA DÉFINITION DE LA FORMATION La profession de masseur-kinésithérapeute, existe dans la quasi-totalité des pays sous la dénomination de «Physiothérapeute», pratiquée par des «Physiothérapist 4» ou «Physical Therapist». La physiothérapie possède un champ d activité globalement similaire, c est-à-dire centré sur la prévention et le traitement des pathologies du geste et du mouvement (Hisslop, 1975). Ces compétences similaires justifient pleinement de s appuyer sur les standards internationaux pour réformer la formation des masseur-kinésithérapeutes. La définition de l exercice dans tous les pays se fait autour d une analyse des capacités et des compétences, dont nous pouvons dégager les constantes décrites ci-après (compléments en annexe). Le masseur-kinésithérapeute est aujourd hui un praticien de santé, allié à la médecine, capable de contribuer à l amélioration du système de santé (notamment par ses actes propres, mais également par des actes contributifs à la prise en charge médicale : consultations préparatoires aux consultations médicales) et à l amélioration de qualité des actes (accès à la recherche). 4. La physiothérapie est une discipline de la santé de première ligne intervenant au niveau de la prévention et de la promotion de la santé, de l évaluation, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation des déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologique, musculosquelettique et cardiorespiratoire de la personne. «Elle utilise une variété de modalités tels que la thérapie manuelle, la chaleur, la cryothérapie (froid), l électrothérapie (stimulation musculaire/sensorielle, ultrasons, laser, etc.), l hydrothérapie (l eau), les exercices, l ultrasonographie pour la rétroaction sensorielle et la fonction. Le sujet de telle rééducation inclut les problèmes neuro-musculosquelettiques, c est-à-dire les problèmes neurologiques, articulaires, musculaires, les troubles d équilibre, la coordination, la sensibilité, la force, l endurance, la douleur et la proprioception. Le but du physiothérapeute est d amener le patient vers une forme physique normale, voire optimale1.» (wikipédia) RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 13

14 CHAPITRE II L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL Extrait du rapport N IGAS RM P / IGAENR n Recommandation n 22 «C est pourquoi, avant toute réingénierie des formations au-delà du métier socle, il importe d abord de définir les besoins du système de santé, d analyser les évolutions de ces besoins, et les compétences à acquérir pour répondre à ces besoins. Ce n est qu à l issue de ces étapes que l on pourra déterminer quelles sont les formations nécessaires.» 2.1 L ANALYSE DES BESOINS Évolution démographique de la population et des professionnels de santé - Vieillissement de la population et évolution de la dépendance Le vieillissement de la population française est un processus bien connu, occasionné par l effet conjoint du baby-boom et de l augmentation de l espérance de vie. Le corollaire en matière de besoins de santé est une augmentation de la demande de soins. Cette augmentation concerne particulièrement les soins de masso-kinésithérapie, notamment du fait de l augmentation avec l âge de la prévalence des pathologies musculo-squelettiques, cardio-respiratoires, neurologiques, chroniques et du risque de chute. L entrée dans le troisième âge des générations du baby-boom, c est-à-dire des populations nées entre 1945 et 1973, effective depuis 2005, occasionnera une transformation complète de la pyramide des âges en 2060 (Figure extraite de INSEE). En effet, à cette date, la proportion de sujets de plus de 60 ans dépassera les 26 % de la population. Évolution de la population de la France métropolitaine de 1960 à 2060 (scénario central de projection) Sources : Insee, estimations de population et statistiques de l état civil jusqu en 2007 et projection de population Année Population au 1 er janvier (en milliers) 0-19 ans Proportion (%) des ans ans ans 75 ans et + Solde naturel (en milliers) Solde migratoire (en milliers) ,3 51,0 5,1 7,3 4,3 298, ,1 48,8 5,2 8,1 4,7 308, ,6 52,4 3,0 8,3 5,7 253, ,8 53,2 5,1 7,1 6,8 236, ,6 53,8 4,6 8,8 7,2 243, Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

15 CHAPITRE II - L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL Année Population au 1 er janvier (en milliers) 0-19 ans Proportion (%) des ans ans ans 75 ans et + Solde naturel (en milliers) Solde migratoire (en milliers) ,8 53,8 4,9 8,1 8,5 263,9 100* ,2 51,0 6,2 9,3 9,3 201, ,9 49,6 6,0 11,0 9,4 173, ,5 48,4 6,1 11,1 10,9 154, ,0 47,5 6,0 11,1 12,3 142, ,6 46,7 5,9 11,1 13,6 120, ,4 46,6 5,3 11,1 14,7 82, ,3 45,9 5,6 10,2 16,0 31, ,1 45,8 5,4 10,5 16,2 + 30,6** 100 * Solde migratoire issu de la projection. ** Chiffre pour l année Les projections s arrêtent au 1er janvier Le solde naturel de l année 2060, différence entre les naissances de 2060 et les décès de cette année n est donc pas projeté. Le vieillissement de la population, qui s est longtemps accompagné d une augmentation de l espérance de vie en bonne santé, est aujourd hui en question. «L espérance de vie sans incapacité» (EVSI) a commencé à décliner en 2006 et a chuté d environ un an de 2008 à 2010 ; passant de 62,7 ans à 61,9 ans d espoir de durée de vie sans incapacité pour les hommes ; et de 64,6 ans à 63,5 ans pour les femmes. Les sujets présentant une altération de leur état de santé ont des problématiques de santé souvent complexes et nécessitent davantage de soins, particulièrement en kinésithérapie. En effet, la kinésithérapie permet de prévenir, résoudre ou réduire les incapacités physiques, en particulier dans les atteintes des systèmes musculo-squelettiques, neuro-musculaires, cardiorespiratoires, internes et tégumentaires, psychocorporels. De façon corollaire, la kinésithérapie contribue à diminuer les conséquences des déficiences et altérations de structures, sur les activités des sujets de tous âges. L impact du vieillissement de la population sur les dépenses de santé est certain, même si son ampleur dans les années à venir fait débat. Le lien statistique entre l âge et les dépenses de santé provient largement du fait que les deux dernières années de vie concentrent la moitié des dépenses de santé. Ainsi, l allongement de l espérance de vie repousse un peu plus loin dans le temps des soins de plus en plus coûteux (Plancade, 2000). Ce phénomène démographique contribuera à l augmentation des dépenses de santé dans les années à venir, en ajoutant une dimension structurelle à l augmentation tendancielle perceptible depuis plus de trente ans. Le nombre de personnes âgées dépendantes est fonction de l espérance de vie mais aussi de l état de santé de ces catégories de population. L analyse de ces dernières décennies révèle qu à âge égal, l état de santé des populations âgées s est nettement amélioré depuis la seconde guerre mondiale du fait de l amélioration de l accès au soin, des progrès de la médecine, de l amélioration du niveau de vie et de l éducation, mais tend à se stabiliser aujourd hui. Par exemple, les accidents vasculaires cérébraux sont plus fréquents et apparaissent plus précocement. Si la prévision du nombre de personnes âgées dépendantes est incertaine, il est attendu que les personnes âgées dépendantes seront plus RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 15

16 CHAPITRE II - L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL âgées, plus gravement dépendantes et le demeureront plus longtemps encore. L évolution du nombre de personnes âgées dépendantes sera fonction des efforts de prévention de la dépendance entrepris par les personnes vieillissantes elles-mêmes et leurs familles, les autorités publiques ainsi que l ensemble des professionnels de santé. La kinésithérapie développe les compétences d amélioration du vieillissement physique et intellectuel, particulièrement auprès de la personne âgée atteinte de maladie neuro-dégénérative. La réforme de la formation a vocation à s inscrire dans la réorganisation du système de santé et de son adaptation au vieillissement de la société et à l évolution des besoins de Santé Publique : développement de la formation permanente en gériatrie, développement de la gériatrie universitaire, création de centres experts pour la détection et l évaluation des troubles cognitifs les plus précoces, prévention de la sédentarité et des conséquences de l obésité, sensibilisation du grand public à la prévention, réorientation de la recherche épidémiologique et développement de nouvelles offres de soins. Augmentation de la prévalence des pathologies chroniques du fait de l amélioration de la prise en charge médicale Les besoins de kinésithérapie ne peuvent structurellement que s accroître à l avenir au regard de l amélioration de l espérance de vie des sujets atteints de pathologies lourdes, jadis rapidement fatales, aujourd hui devenues chroniques du fait des progrès scientifiques et technologiques du domaine médical. Bon nombre de ces pathologies bénéficient de prises en charge kinésithérapiques dont l efficacité est reconnue et scientifiquement démontrée dans la littérature internationale. Quel que soit le scénario envisageable d évolution de la morbidité liée à l âge, l impact économique de l augmentation des dépenses de santé sera perceptible à la fois sur le budget de la protection sociale et sur celui des ménages. Ce mouvement perceptible dans tous les pays développés est inéluctable et impose une vigilance particulière sur la qualité et l efficience des soins. Le projet de réforme de la formation en kinésithérapie vise à une meilleure prise en charge du handicap, des pathologies chroniques, des pathologies dégénératives, de la dépendance, des cancers, du diabète et de l obésité, des insuffisances cardiaques, des pathologies respiratoires, des troubles musculosquelettiques, des pathologies liées au milieu de travail et au stress professionnel, des pathologies neuromusculaires et ceci à tous les âges de la vie. Enjeux économiques et sociaux : kinésithérapie et modes de vie contemporains L évolution de la société crée de nouveaux besoins en masso-kinésithérapie, liés aux tensions du marché du travail et à l augmentation de la productivité (monde du travail et monde scolaire, aux modes de vies urbains et aux besoins d insertion sociale des jeunes et de maintien social des aînés). Quelques exemples : 16 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

17 CHAPITRE II - L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL Monde scolaire : ergonomie scolaire, stress à l école, sollicitations du rachis, prévention ; Monde du travail : compétitivité, allongement de la période d activité, réduction de l absentéisme, ergonomie et prévention ;.Monde du sport : traiter et accompagner les effets de la pratique sportive ;.Mode de vie urbain et santé : sédentarité, moyens de transport, activités physique adaptées ; Secteur de soins de suite : accompagnement, suivi physique et social. Stratégie nationale de santé La kinésithérapie est une réponse adaptée à certaines problématiques majeures de Santé Publique. La ministre a défini 5 priorités : les personnes âgées, les jeunes, la santé mentale, les addictions, le cancer. Les kinésithérapeutes sont implantés sur l ensemble du territoire et compétents sur ces sujets. Ils sauront s adapter au passage de l exercice individuel à une médecine collaboratrice qui permettra d atténuer les inégalités du système de santé. Il n est pas nécessaire de faire apparaitre des nouveaux métiers, car bien souvent les compétences existent déjà. Il faut les reconnaitre et savoir les utiliser. Dans le domaine de la prévention primaire et par exemple de la médecine scolaire ou du travail, les compétences des kinésithérapeutes doivent pouvoir être utilisées et valorisées. Évolution de l offre de soins : les réponses de santé La baisse de la démographie médicale est connue et prévue. La densité médicale ne devrait retrouver son niveau actuel qu en 2035 (Attal-Toubert 2009). D autre part la féminisation des professions médicales peut s accompagner d une baisse quantitative de l activité par impact de l organisation de la vie personnelle. La baisse de l offre de soins de médecine s accompagne également d une répartition territoriale déséquilibrée des médecins susceptible de remettre en cause l égalité d accès au soin. La spécialité de médecine physique et de réadaptation, historiquement liée au développement de la kinésithérapie subit un choc démographique important. La DREES évoque un risque de diminution de 50 % le nombre de praticien de cette spécialité à l horizon 2030 (DREES, 2009). Ces spécialistes, qui exercent essentiellement dans le secteur institutionnel pourraient ne plus être en mesure de couvrir tous les besoins de suivi et de coordination, particulièrement en regard des cas les moins complexes bénéficiant de soins de suite et de réadaptation. La solution palliative à ces phénomènes dommageables est notamment le développement du champ de compétence des kinésithérapeutes aptes à réaliser certains actes de premier recours et d orientation, comme ils le font déjà en réponse à la demande de la population. Les enjeux démographiques intra-professionnel et inter-professionnel La création de nouveaux métiers dans le secteur des services à la personne est rendue inévitable à la fois par une hausse tendancielle de la demande de service et par l encouragement à la création d emploi (auto-entrepreneur RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 17

18 CHAPITRE II - L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL notamment). Si certains de ces emplois sont clairement dans le secteur marchand (livraison de repas, formation des ainés aux nouvelles technologies), d autres sont sur des secteurs frontières avec le champ régulé et contrôlé de la santé et du bien-être (Coach, éducateur physique ) et certains, enfin, sont des métiers hors profession de santé mais précisément définis (ostéopathe, chiropracteurs, professeurs d APA ). L articulation de ces nouveaux métiers avec la massokinésithérapie doit être précisée. Actuellement, selon le ministère de la santé professionnels sont recensés en France (Source : DRESS N 183 août 2013). Avec 80% des masseurs-kinésithérapeutes exerçant en secteur libéral (ou ayant une activité «mixte» - 20% en secteur salarié), ce nombre est relativement stable avec une tendance à la féminisation. Les états généraux de la kinésithérapie ont permis de mettre en évidence une image très positive de la profession dans la population française. Ceci est corroboré par une forte attractivité de la formation (dix à vingt candidats pour une place). Paradoxalement, les professionnels eux-mêmes ont une vision pessimiste sur l avenir de leur profession du fait de l absence de perspective d évolution de carrière, de la stagnation voire du recul du revenu et d un format des études inchangé depuis Il est à craindre une désaffection des professionnels en exercice alors que pour maintenir le même niveau d activité, les effectifs globaux d étudiants devront être augmentés. Aujourd hui près de la moitié des nouveaux professionnels ont été formés dans d autres pays de l Union Européenne. La proposition de réforme ici développée est une réponse facilitatrice à ces problématiques. Renforcer l attractivité pour les emplois hospitaliers Aujourd hui les établissements hospitaliers, et particulièrement les hôpitaux de long séjour ou à vocation locale, souffrent d un manque d attractivité bien identifié par les derniers rapports (notamment celui de l ONDPS). Aujourd hui et malgré les postes supprimés au tableau des emplois, plus de 1000 postes sont vacants dans les établissements publics. Un grand nombre d emplois en EPHAD sont également vacants ou partiellement occupés, voire occupés par des personnes n ayant pas de diplôme de santé (éducateurs sportifs, professeurs d APA, praticiens étrangers n ayant pas d autorisation d exercice ). Ce manque d attractivité est lié d une part à un niveau de rémunération ne correspondant pas au niveau de formation (grille FPH des masseurskinésithérapeutes très proche de celle des aides-soignants), mais également par des facteurs d organisation du travail. En effet, le sous-effectif tend à centrer l essentiel de l activité sur des tâches répétitives, au détriment des tâches complexes à forte valeur ajoutée et valorisante pour les praticiens. Cet état de fait conduit à une démotivation des agents qui sont amenés à quitter la FPH pour le secteur libéral ou la FHP. De plus, un nombre croissant d étudiants en kinésithérapie (plus de 20% en 2013) contractent un prêt étudiant, ce qui peut notamment expliquer l attrait du secteur libéral vis à vis du système hospitalier public. 18 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

19 CHAPITRE II - L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL 2.2 RECOMMANDATIONS INTERNATIONALES La Confédération mondiale pour la thérapie physique (WCPT) reconnaît que la formation initiale des kinésithérapeutes se déroule dans divers environnements sociaux, économiques et politiques à travers le monde. L enseignement de la Kinésithérapie est un continuum d apprentissages, à commencer par l admission dans une école accréditée/reconnu de thérapie physique et se terminant à la retraite de la pratique active. Le premier niveau de qualification professionnelle devrait être l achèvement d un programme d études qui qualifie le kinésithérapeute pour la pratique en tant que professionnel autonome et indépendant. Les enseignements pour le niveau d entrée des physiothérapeutes devraient être fondés sur les cours universitaires ou de niveau universitaire d au moins quatre ans de formation professionnelle après le cursus de sélection-formation. La WCPT reconnaît qu il existe des variations dans la prestation des programmes et des qualifications de niveau d entrée, y compris Licence / Bachelor ou équivalent, Master et Doctorat. Il est prévu que n importe quel programme, quelle que soit sa longueur et le mode de livraison, doit offrir un programme qui permettra aux physiothérapeutes d atteindre les connaissances, les compétences et les qualités décrites dans les lignes directrices pour la formation professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes (physiothérapeutes) «de niveau socle». Le but de la formation initiale est la poursuite du développement des kinésithérapeutes et il faut les former afin qu ils puissent exercer sans limitation dans le champ de pratique défini dans chaque pays. La formation continue et le perfectionnement professionnel sont les caractéristiques d un thérapeute physique compétent. L apprentissage et le développement auront lieu de diverses façons et les kinésithérapeutes devraient être encouragés à entreprendre des études post-formation qualifiantes en physiothérapie ou dans des domaines connexes qui feront avancer leur développement professionnel. La WCPT encourage et soutient les organisations nationales membres à : 1 Mettre en œuvre des normes d enseignement et un programme : permettant aux masseur-kinésithérapeutes d atteindre les connaissances, les compétences et les qualités décrites dans les lignes directrices CMTP ; répondant aux besoins sociaux et de santé où les services de physiothérapie sont fournis ; comprenant une expérience directe clinique sous la supervision de masseur-kinésithérapeutes qualifiés ou d autres professionnels de la santé concernés. Les compétences acquises et l expérience clinique permettent d optimiser le niveau de formation et de prendre progressivement des niveaux plus en plus important de responsabilités ; préparant les masseur-kinésithérapeutes à la pratique dans des milieux de soins de santé variés, y compris (mais sans s y limiter) institutionnels, industriels, professionnels, cliniques privées et des soins de santé primaires, qui englobent les collectivités urbaines et rurales ; RÉFORME DE LA FORMATION INITIALE DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES 19

20 CHAPITRE II - L ANALYSE DES BESOINS ET LES RÉFÉRENCES DU MODÈLE INTERNATIONAL préparant les masseur-kinésithérapeutes, si possible, à pratiquer dans des environnements qui reflètent les modèles de prestation de soins de santé / services qui opèrent dans différents pays ; comprenant la méthodologie de recherche et les compétences nécessaires pour fonder les pratiques kinésithérapiques sur la «preuve» (Evidence Based Pratice - EBP ). 2 Délivrer des enseignements par des masseur-kinésithérapeutes et d autres membres du corps professoral qualifiés qui : sont en mesure de transférer des connaissances et des compétences sur le plan de la kinésithérapie examen/évaluation, l évaluation, le diagnostic, le pronostic/plan de soins et d interventions/traitements et leurs résultats, y compris l analyse critique des théories et des méthodes de thérapie physique ; ont une prise de conscience et la compréhension de la culture dans laquelle ils enseignent ; ont la formation et/ou des informations d identification pour enseigner les sciences de base et de fondation (anatomie par exemple, histologie, physiologie, imagerie, pharmacologie), du comportement et des sciences sociales (psychologie, éthique, sociologie), et la méthodologie de recherche ; 3 Développer des processus d accréditation/reconnaissance. En complément de la sélection d entrée dans le cursus professionnel, concourir à valider que le dispositif de formation soit en adéquation avec les exigences liées au diplôme et à la pratique de la profession ; 4 Promouvoir la connaissance des approches pédagogiques qui aideront les physiothérapeutes à communiquer, encadrer, éduquer et transférer des compétences à d autres ; 5 Promouvoir l utilisation d une variété de méthodes d évaluation des apprentissages liées aux résultats ; 6 Développer de nouvelles pratiques cliniques en rapport avec les développements technologiques. En outre, la Confédération mondiale pour la thérapie physique recommande et encourage les patients à l accès direct. Elle encourage une pratique fondée sur des preuves intégrées à l expérience clinique, en prenant en considération les valeurs et le contexte culturel de l environnement local. Ainsi, elle préconise que la production et la diffusion d éléments de preuve par la recherche est essentielle au développement d une pratique fondée sur la preuve (EBP ) en kinésithérapie. 20 Rapport présenté par les organisations représentant la masso-kinésithérapie

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE Allemagne France Luxembourg LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE DÉFINITION La kinésithérapie est une profession de santé

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Réingénierie du Diplôme de Masseur Kinésithérapeute. Point d étape Organisations professionnelles COPIL Journée UIPARM 3 octobre 2014

Réingénierie du Diplôme de Masseur Kinésithérapeute. Point d étape Organisations professionnelles COPIL Journée UIPARM 3 octobre 2014 Réingénierie du Diplôme de Masseur Kinésithérapeute Point d étape Organisations professionnelles COPIL Journée UIPARM 3 octobre 2014 Commencée en fin 2007 -Rappel historique- Groupe de travail: initié

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise des risques industriels et environnementaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens du 20 janvier 2012 La réforme des études paramédicales et des cadres de santé ORGANISATION &

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 11 mars 2013 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de sage-femme NOR : ESRS1301419A

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 Service ALD et accords conventionnels - 1 - SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES I. INTRODUCTION Les lombalgies

Plus en détail

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 1 Information PACES 19 Septembre 2013 Filière Masso-Kinésithérapie Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 2 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS»,

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement... 5 a) Introduction... 5 b) Liens avec la profession... 5 c) Acquis d apprentissage terminaux...

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

ANNEXE V MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE

ANNEXE V MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE ANNEXE V MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en masso-kinésithérapie (tampon de l IFMK) : Nom et prénom du responsable

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES PRÉAMBULE La description des activités et des compétences du métier d ostéopathe ne se substitue pas au cadre réglementaire. En effet, la plate-forme

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile Section : Bachelier en Automobile Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Profil de Compétences Professionnelles Ostéopathie

Profil de Compétences Professionnelles Ostéopathie ProfildeCompétencesProfessionnellesOstéopathie Document Documentdediscussionavecl intentiond obtenirunconsensus approuvée par la Chambre ostéopathie le 12-06-2012 (11 votes pour - pas de votes contre -

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon

Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o

Plus en détail

Collège National de la Kinésithérapie Salariée

Collège National de la Kinésithérapie Salariée L objet de ce document est de présenter de façon synthétique nos questions et nos analyses relatives à l arbitrage interministériel rendu le 25 janvier 2013 relatif à la formation initiale en kinésithérapie

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Psychologie. Institut catholique de Toulouse. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Psychologie. Institut catholique de Toulouse. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Psychologie Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Catalogue des formations 2014

Catalogue des formations 2014 Catalogue des formations 2014 Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier de Compiègne Code NAF: 851 A - N SIRET 200 034 650 00040 - N existence: 22.60.02.715.60 Sommaire des formations

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P.

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. «A U D I T & C O N T R Ô L E DES O R G A N I S A T I O N S P U B L I Q U E S» U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N -

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le kinésithérapeute assure la rééducation des personnes atteintes

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE DÉLÉGATION, TRANSFERTS, NOUVEAUX MÉTIERS COMMENT FAVORISER DES FORMES NOUVELLES DE COOPÉRATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTÉ? RECOMMANDATION HAS EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE 1. INTRODUCTION 1.1.

Plus en détail

Master Management des ressources humaines

Master Management des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Entrainement sportif de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014 Foire aux questions Réalisée le 1 er mars 2015 Les études de kinésithérapie sont actuellement en

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

GRANDE CONFERENCE DE SANTE

GRANDE CONFERENCE DE SANTE GRANDE CONFERENCE DE SANTE Contribution de L Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants (ANPDE) Et du Comité d Entente des Ecoles Préparant aux Métiers de l Enfance (CEEPAME)

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

MASTER MAE MANAGEMENT

MASTER MAE MANAGEMENT MASTER MAE MANAGEMENT Parcours INGÉNIERIE DE PROJET N habilitation de la formation au RNCP : 20070790 Présentation de la formation Année 2016 1 Public Cible Diplômés de niveau Bac +4 1 souhaitant acquérir

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie TABLE S MATIÈRES L ARTICLE 39.4 DU CO S PROFESSIONS PRINCIPALES DÉFINITIONS

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés

Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

GT 14 personnels d orientation

GT 14 personnels d orientation GT 14 personnels d orientation Fiche 4 Recrutement et formation des psychologues de l éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leur

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Bachelor - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

QUELS DANGERS POUR LES

QUELS DANGERS POUR LES RÉUNION D INFORMATION SUR LA LOI DE SANTÉ : QUELS DANGERS POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX? Mercredi 17 décembre 2014 Titre I : Renforcer la prévention et la promotion de la santé Chapitre I Art. 2 à 5 : Soutenir

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

AVIS CNO n 2015-03 DEONTOLOGIE AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES 23 24 SEPTEMBRE 2015 RELATIF A L ACCUEIL DES ETUDIANTS STAGIAIRES

AVIS CNO n 2015-03 DEONTOLOGIE AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES 23 24 SEPTEMBRE 2015 RELATIF A L ACCUEIL DES ETUDIANTS STAGIAIRES AVIS CNO n 2015-03 DEONTOLOGIE AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES 23 24 SEPTEMBRE 2015 RELATIF A L ACCUEIL DES ETUDIANTS STAGIAIRES Vu les articles L. 1110-4, L. 1111-4, L. 4113-9, L. 4321-3, L. 4381-1,

Plus en détail