Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation"

Transcription

1 Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1

2 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent arrêts de travail/an pour un coût de 2 milliards d euros. Les Troubles Musculo Squelettiques constituent 75 % des maladies professionnelles et progressent de 20 % chaque année. Leur coût annuel est estimé à 3 Milliards d euros. Les métiers des secteurs logistique, BTP et santé sont particulièrement exposés à ces risques. 2

3 1 Contexte - Public ciblé La Conférence Régionale de Santé a fait de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles une priorité de santé publique en Bretagne. La prévention doit se faire dès la formation initiale des jeunes, sous forme de dépistage des facteurs personnels de risque, d une information sur la réglementation et l ergonomie, d une formation pratique à la manutention et d une initiation aux activités physiques compensatrices. Notre réseau régional œuvre dans le domaine de la santé au travail (études, sensibilisation et formation) depuis 10 ans salariés et 450 entreprises bretonnes ont déjà bénéficié de nos interventions. Ont étés ciblés les enseignants et les élèves des Bac Pro «Logistique», «Bâtiment» et «Aide à la personne» 3

4 Partenaires et financeurs 4

5 2 Objectifs Informer les jeunes et les enseignants des sections concernées. Diminuer, à terme, la fréquence et la gravité des accidents de travail et maladies professionnelles. Améliorer le confort et la sécurité des manutentions effectuées. Aider l établissement à répondre à ses obligations de programme. Participer à la démarche «santécitoyenneté» de l établissement. 5

6 4 - Description d une action 4.1. Réunion préparatoire : Participants : l intervenant KOP, le professeur principal et éventuellement les professeurs de vie sociale et professionnelle, d éducation physique et sportive et de technologie professionnelle, l infirmière scolaire. Objectif : présenter l action, les supports éducatifs, l évaluation, le suivi, le planning et le rôle de chaque intervenant Visite des locaux où se déroulera l intervention. 6

7 4.2. Séance d évaluation initiale : Entretien semi-directif avec chaque élève de la section à partir d un questionnaire (épidémiologie, facteurs de risque, représentations de santé, habitus). Tests de capacités physique et fonctionnelle : force - endurance et flexibilité de certains groupes musculaires, capacité cardio-respiratoire, dépistage des dysfonctionnements ostéo-articulaire et musculo-tendineux, test de manutention. 7

8 4.3. Séances éducatives : Apports de connaissances : Description et fonctionnement de la colonne vertébrale - Réglementation et consignes de prévention concernant les manutentions - Notions d ergonomie posturo-gestuelle. 8

9 4.4. Séances éducatives : 4.3.2Ateliers pratiques : Education gestuelle - Gymnastique d hygiène et de prévention - Relaxation neuro-musculaire Manutentions, gestes et postures. 9

10 4.4. Application sur site : Visite en entreprise et observation de situation de travail. Analyse critique : organisation modes opératoires aménagement des postes matériels, à partir des notes prises par les élèves et des prises de vue réalisées. 10

11 4.5. Cycle d approfondissement Anatomie et physiologie de la colonne vertébrale et de l appareil locomoteur (professeur de VSP et/ou infirmière scolaire). Travail physique de prévention des rachialgies : renforcement et étirements musculaires, mobilité LPF (professeurs d EPS). Application des consignes de prévention en situation professionnelle. (professeur de technologie professionnelle). N.B : Ce cycle d approfondissement assuré par les professeurs comporte une évaluation des acquis théoriques et pratiques, comptant pour l obtention du Bac Pro. 11

12 4.6. Séance d évaluation à distance Rappel sur les points qui seront apparus insuffisamment compris lors des évaluations du cycle approfondissement et réponses aux questions des élèves. Entretien semi-directif et tests physiques comparatifs avec chaque élève 12

13 5 Bilan 2002/2013 : 64 actions DoSanté Lycée dans 20 établissements 1244 heures d intervention animées par 19 kinésipréventeurs 733 jeunes et 45 enseignants formés 13

14 6.1 Evaluation des actions par les profs principaux 14

15 6.2 Evaluation des actions par les kinésithérapeutes 15

16 7 Dépouillement des bilans individuels Fiches bilan recueillies : 197 NB : R.E = résultat exploitable Sexe (194 R.E) : 55 filles et 142 garçons Âge (197 R.E) : de 16 à 23 ans Moyenne : 17,4 ans Taille (184 R.E) : de 149 à 193 cm Moyenne : 173 cm Poids (197 R.E) : de 43 à 90 kg Moyenne : 64,7 kg : 16

17 7 Dépouillement des bilans individuels Antécédents (197 R.E) : Pas d antécédent ou pathologies grave : 94 - fracture, entorse ou luxation des membres, asthme.. : 75 pathologies rachidiennes, malformations vertébrales : 28 Absence scolaire ou en stage pour mal de dos, depuis 1 an (197 R.E) : Pas d absence 185 absence < 8 jours : 10 absence > 8 jours : 2 17

18 7 Dépouillement des bilans individuels Fumeur (194 R.E) : Non 105 Moins de 4 UPA : 78 Plus de 4 UPA : 26 Pratique sportive (194 R.E) : Pratique en club avec compétition 50 - Pratique en club sans compétition ou pratique individuelle : 55 - aucune pratique en dehors de l EPS : 70 - Dispensé d EPS : 20 18

19 7 Dépouillement des bilans individuels Test de Ruffié Dickson (192 R.E) : de 0 à 16 Moyenne : 9,3 (6 attendu) Test de Sorensen (Para Vertébraux) (157 R.E) : de 15 à 305 Moyenne : 95,5 s (180 secondes attendues) Distance doigt-sol, membres inférieurs tendus (141 R.E) : de 0 à 35 Moyenne : 10,7 cm Distance cumulée pouce droit pouce gauche en croisant les mains dans le dos (148 R.E) : de 0 à 37 - Moyenne : 9,6 cm 19

20 7 Dépouillement des bilans individuels Marche en dissociation de ceinture + rotation synchrone de la tête (197 R.E) : Synchrone et stable : 117 asynchrone ou instable : 62 asynchrone et instable : 15 Appui Unipodal Stable Long (>10 ) (197 R.E) : Yeux fermés Yeux ouverts : 57 Impossible : 1 Anté rétroversion du bassin (197 R.E) : aisée : 71 maladroite : 83 impossible :

21 7 Dépouillement des bilans individuels Protection lombaire lors d un soulevé de charge à partir du sol (194 R.E) : Maintien de la lordose lombaire : 3 position intermédiaire : 60 - cyphose : 68 Pieds écartés encadrant la charge : 53 écartés, n encadrant pas : 72 -ni l un ni l autre : 69 Flexion hanches + genoux : 90 flexion excessive des genoux : 76 jambes tendues : 28 Prise sure et bras tendus : 71 Prise sure ou bras tendus : 87 - ni l un ni l autre :

22 Conclusion - 1 Un programme pérenne sur plus de 10 ans, fortement soutenu par le bureau KOP (affectation régulières des excédents de gestion de l association), reconnu et financé par l ARS et le Conseil Régional, ignoré par l Inspection Académique et le SPSE. Des actions très demandées par les professeurs principaux mais peu soutenues par les autres enseignants. Des élèves difficilement mobilisables dans les séquences théoriques, beaucoup plus actifs en atelier pratique et très intéressés par les bilans individuels. Des bilans individuels alarmant sur certains points : adaptation cardiaque à l effort, endurance des muscles du tronc, flexibilité SLP, proprioception LPF, port de charge.. 22

23 Conclusion - 2 Evolution des représentations, sensibilisation effective au risques de rachialgies professionnelles, plus marquée chez les élèves de terminale (qui ont découvert les contraintes du travail lors des stages de fin de première) Les progrès sur les savoirs faire posturo-gestuel et les capacités locomotrices dépendent de l implication des profs d atelier et d EPS dans le suivi de l action La visite en entreprise avec observation et analyse des contraintes et des risques et un plus appréciable mais difficile à mettre en place. Un programme à promouvoir auprès du réseau des kinésithérapeutes et des partenaires institutionnels 23

24 Merci pour votre attention 24

Prévention des rachialgies chez les jeunes préparant des métiers à risques

Prévention des rachialgies chez les jeunes préparant des métiers à risques Prévention des rachialgies chez les jeunes préparant des métiers à risques, Vice Président KFP et Directeur KOP Colloque «Prévention et kinésithérapie en Normandie», 11 novembre 2017, Deauville 1 1 Contexte

Plus en détail

Kiné Ouest Prévention. Prévention des TMS dans les collectivités, exemple du programme PAMAL à Quimper.

Kiné Ouest Prévention. Prévention des TMS dans les collectivités, exemple du programme PAMAL à Quimper. des TMS dans les collectivités, exemple du programme PAMAL à Quimper. 1 Présentation du réseau Fédération de 30 associations départementales ou régionales regroupant 500 kinésipréventeurs. Un commission

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1 4 Evaluation du risque 4.1 Connaissance de notre dos Si les règles qui régissent le fonctionnement du corps humain ne sont pas respectées, la fatigue se fera sentir plus vite et le risque d accident augmentera.

Plus en détail

ERGONOMIE et PRISE EN CHARGE DU PATIENT -Prendre en charge le patient en assurant sa sécurité -Prendre en charge l éducation du patient en regard de sa pathologie -Prendre en compte sa posture ergonomique

Plus en détail

La prise en charge des lombalgiques

La prise en charge des lombalgiques La prise en charge des lombalgiques Approche au Grand-Duché de Luxembourg Dr Nicole Majery Service de Santé au Travail Multisectoriel FMP, Bruxelles,17.4.08 Plan: Projet STM: 2001-2007: Financement Contenu

Plus en détail

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05 Prise en charge rééducative du sportif lombalgique Luc Sénégas Décembre 05 Les pathologies lombaires se développent le plus souvent chez les personnes non adaptées physiquement Actif Sédentaire Exemple

Plus en détail

Journée mondiale sécurité et santé au travail du 28/04/2009. formation

Journée mondiale sécurité et santé au travail du 28/04/2009. formation Journée mondiale sécurité et santé au travail du 28/04/2009 Présentation des programmes de formation Nos formations : Présentation Axe primaire «Un jour pour votre dos» - 1J Personnes problèmes de dos

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

Programme des formations

Programme des formations Les participants devront être volontaires et motivés. L enseignement étant centré sur la pratique gestuelle et la participation active, le jour de la formation, les travailleurs inscrits devront être capables

Plus en détail

Formez-vous pour mieux. prévenir les risques professionnels

Formez-vous pour mieux. prévenir les risques professionnels Formez-vous pour mieux prévenir les risques professionnels . Formation initiale : 14 heures MAC : 7 heures De 4 à 10 Formateur SST certifié Habilitation de l I. : N 01190/2011/SST-1/0/13 Sauvetage Secourisme

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 METIER DE LA FORME

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 METIER DE LA FORME GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 METIER DE LA FORME CONSIGNES DE LECTURE Ce tableau comporte de gauche à droite 4 colonnes: Colonne activités: Colonne tâches: il s'agit des activités professionnelles de référence

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

Programme des formations

Programme des formations Programme des formations Un jour pour votre dos Durée : 8 heures de formation. français, luxembourgeois, allemand et anglais. Inscription : par l entreprise pour un groupe de travailleurs (10 au min.)

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ET PERMANENTS FORMATION EN ENTREPRISE UTILISATRICE FICHES PRATIQUES «PLAN» v1-11/2013 - photo : gettyimages

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ET PERMANENTS FORMATION EN ENTREPRISE UTILISATRICE FICHES PRATIQUES «PLAN» v1-11/2013 - photo : gettyimages L accord du 21 septembre 2012 a restreint les possibilités de formation des salariés intérimaires en entreprise utilisatrice (EU) dans le cadre du plan de formation. Les salariés intérimaires pourront

Plus en détail

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Projet d éducation pour la santé auprès des jeunes enfants dans les établissements scolaires BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Contacts : Service Prévention/Education pour la santé CPAM de la

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE Arrêté du 25 février 2005 portant création du CAP PE modifié par l arrêté du 22 novembre 2007 modifiant la réglementation d examen.

CAP PETITE ENFANCE Arrêté du 25 février 2005 portant création du CAP PE modifié par l arrêté du 22 novembre 2007 modifiant la réglementation d examen. CAP PETITE ENFANCE Arrêté du 25 février 2005 portant création du CAP PE modifié par l arrêté du 22 novembre 2007 modifiant la réglementation d examen. SOMMAIRE La finalité Compétence globale du CAP petite

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

Fiches de musculation du kayakiste et céiste

Fiches de musculation du kayakiste et céiste Fiches de musculation du kayakiste et céiste 3. Les deltoïdes Deltoïdes Roudneff Le deltoïde est un muscle mobilisateur de l épaule, il se compose de trois faisceaux mobilisant le bras en flexion, extension,

Plus en détail

TMS de l épaule et travail 26 novembre 2015

TMS de l épaule et travail 26 novembre 2015 TMS de l épaule et travail 26 novembre 2015 Du maintien dans l emploi à la prévention des TMS Positionnement DRP* Carsat * Direction des Risques Professionnels Quelques repères TMS: + 44 000 MP reconnues

Plus en détail

CEVRES santé EXPERTISE DES CHEVILLES

CEVRES santé EXPERTISE DES CHEVILLES CEVRES santé EXPERTISE DES CHEVILLES Protocole Myolux Athletik Pour une illustration video de ce protocole, rendez-vous sur www.myolux.com: onglet videos/ Myolux Athletik I. Principes généraux Le rythme

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

La Prévention des Risques liés à l Activité Physique en questions

La Prévention des Risques liés à l Activité Physique en questions La Prévention des Risques liés à l Activité Physique en questions Petit avant- propos Quelles différences y a-t-il entre la formation gestes et postures (G.P.) et la formation à la Prévention des Risques

Plus en détail

Une journée des familles sur le thème : "Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins"

Une journée des familles sur le thème : Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins Une journée des familles sur le thème : "Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins" Cette journée destinée aux familles a été co-organisée par R4P et l'association Une Souris Verte, le samedi 12

Plus en détail

Seniors et Seniors et risques professionnels

Seniors et Seniors et risques professionnels Seniors et Seniors et risques professionnels Pour commencer Ne jamais perdre de vue que tout salarié est un senior en devenir! La prévention. des risques professionnels à destination de tous les salariés,

Plus en détail

FORMATION PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE

FORMATION PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE FORMATION PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE LE CONTEXTE Les TMS se développent à une telle vitesse, que l on parle aujourd hui d épidémie. POURQUOI SE FORMER : Les actions de formation

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31 Hygiène de vie et prévention 2013 31 Gestion du sommeil et récupération chez le soignant de nuit Améliorer la qualité de la vie par une meilleure organisation de la jourée de récupération pour sauvegarder

Plus en détail

au travail des éboueurs Tous droits réservés La duplication des fiches d exercices est interdite.

au travail des éboueurs Tous droits réservés La duplication des fiches d exercices est interdite. exercices préparatoires au travail des éboueurs Avertissement Afin de bénéficier en tout temps des bienfaits de ce programme d exercices, assurez-vous de respecter vos capacités physiques. N hésitez pas

Plus en détail

Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure. Coiffure et. santé

Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure. Coiffure et. santé Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure Coiffure et santé Pour vous informer de façon claire et pratique, 9 fiches vous sont proposées : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Sommaire

Plus en détail

Manutention et postures de travail

Manutention et postures de travail Manutention et postures de travail Manutention et postures de travail Page 1 sur 7 Dangers principaux Généralités Les facteurs techniques, économiques, organisationnels et humains influencent le comportement

Plus en détail

Prévenir le rhumatisme Le ballon de gymnastique

Prévenir le rhumatisme Le ballon de gymnastique Prévenir le rhumatisme Le ballon de gymnastique Ligue suisse contre le rhumatisme La sédentarité, la monotonie du travail, les mauvaises postures et le stress constituent des contraintes néfastes pour

Plus en détail

formations 2014 >> Formations de formateurs Livret 5 - Fiche 32 à 44

formations 2014 >> Formations de formateurs Livret 5 - Fiche 32 à 44 formations 2014 >> Livret 5 - Fiche 32 à 44 Formations de formateurs Carsat Centre Ouest Assurance des Risques Professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX 32 Devenir formateur

Plus en détail

Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail

Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail 1 Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail Votre entreprise est elle aux prises avec un certain nombre de problèmes comme une fréquence élevée des lésions musculo squelettiques,

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Royaume du Maroc. Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle

Royaume du Maroc. Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle Système National de Santé et de Sécurité au Travail SOMMAIRE Introduction: Quelques indicateurs chiffrés Structure du Système national

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

les orientations et moyens de la branche accidents du travail et maladies professionnelles.

les orientations et moyens de la branche accidents du travail et maladies professionnelles. ICE Interim / septembre 2011 L Etat, la Caisse nationale de l Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) et la Commission des accidents du travail et des maladies professionnelles (CATMP) composée

Plus en détail

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 LP Blaise Pascal COLMAR Retour d expériences Choisir 2 images qui témoignent de votre ressenti dans votre prise de fonction Restitution au groupe LE REFERENTIEL

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Sondage pour les 25 ans de l Agefiph :

Sondage pour les 25 ans de l Agefiph : Contacts : Frédéric Dabi, DGA Ifop Magalie Gérard Frederic.dabi@ifop.com Magalie.gerard@ifop.com Sondage pour les 25 ans de l Agefiph : L emploi et les personnes reconnues handicapées : regard croisé dirigeants

Plus en détail

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE GRETA OISE OCCIDENTALE Lycée Paul Langevin Dossier suivi par Evelyne LANGUIGNON Téléphone 03.44.12.14.90 Fax 03.44.12.14.99 Mél. elanguignon.greta@acamiens.fr www.gretabvs.com 3, avenue Montaigne 60000

Plus en détail

Nouvelles logiques de travail à l hôpital : opportunité pour la profession infirmière?

Nouvelles logiques de travail à l hôpital : opportunité pour la profession infirmière? Nouvelles logiques de travail à l hôpital : opportunité pour la profession infirmière? Vers une synergie entre la direction du département infirmier et la direction des ressources humaines : pistes de

Plus en détail

Les trois mouvements. 3 Le développé couché. 3.1 Description. 3.2 Découpage technique

Les trois mouvements. 3 Le développé couché. 3.1 Description. 3.2 Découpage technique Les trois mouvements 3 Le développé couché Cet exercice est sûrement l un des plus pratiqué au monde. En effet, nombre de sportifs, quelle que soit leur discipline, se jaugent sur cet exercice fondamental,

Plus en détail

INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE

INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE INDICATEUR 1 INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE Mesurer la fréquence des accidents de service survenus dans l année. Renseigner sur la sinistralité dans le domaine des accidents de service entrainant

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires de l enseignement primaire LE PROJET ÉDUCATIF «SOULÈVE

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

1. Argumentation du choix de la population

1. Argumentation du choix de la population III. Enquête de santé publique 1. Argumentation du choix de la population Lors de nos recherches concernant les femmes ménopausées touchées par l'ostéoporose nous avons pu constater par des données chiffrées

Plus en détail

Expériences pratiques: 2 exemples d actions de la CRAMIF sur les aéroports

Expériences pratiques: 2 exemples d actions de la CRAMIF sur les aéroports Expériences pratiques: 2 exemples d actions de la CRAMIF sur les aéroports Les travaux de renforcement des ailes du Concorde Action d évaluation et de prévention des TMS menée en partenariat avec les différents

Plus en détail

CLUB PREVENTEURS. NOVOTEL 125, avenue de Palavas 34000 MONTPELLIER 15 MAI 2014

CLUB PREVENTEURS. NOVOTEL 125, avenue de Palavas 34000 MONTPELLIER 15 MAI 2014 CLUB PREVENTEURS NOVOTEL 125, avenue de Palavas 34000 MONTPELLIER 15 MAI 2014 1 > FOCUS SUR UNE ACTION TMS Eric NIBOUREL et Pascal THIAUDIERE, Contrôleurs de sécurité 2 TMS Pros Présentation 3 Une action

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif. La démarche ergonomique, qu est-ce que c est?

Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif. La démarche ergonomique, qu est-ce que c est? Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif La démarche ergonomique, qu est-ce que c est? Objectif de cette présentation : Présenter une démarche ergonomique illustrée par des exemples

Plus en détail

CdC_01_0016_2014_Qualité, sécurité, hygiène, environnement. Titre de l action de formation : Sauveteur Secouriste du Travail - Formation initiale

CdC_01_0016_2014_Qualité, sécurité, hygiène, environnement. Titre de l action de formation : Sauveteur Secouriste du Travail - Formation initiale Annexe technique au cahier des charges d achat de formation, dans le cadre du plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA : CdC_01_0016_2014_Qualité, sécurité, hygiène, environnement FAFSEA,

Plus en détail

Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle

Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle Aubert Tremblay, CRHA Février 2012 Objets de la présentation Résultats : Comparaison des taux de cotisation 1999-2012 (Unité

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels

Prévention des Risques Professionnels Prévention des Risques Professionnels Risques PsychoSociaux (RPS) - Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Amélie DARCY Pôle Psychologie du Travail Sylviane POTIER Manager de la Prévention des risques professionnels

Plus en détail

L offre de formation. vous accompagner. w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers

L offre de formation. vous accompagner. w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers vous accompagner L offre de formation w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers n Prévention des Risques Professionnels www.msasudaquitaine.fr La Prévention

Plus en détail

FORMATION DES VETERINAIRES OFFICIELS : Expérience marocaine

FORMATION DES VETERINAIRES OFFICIELS : Expérience marocaine FORMATION DES VETERINAIRES OFFICIELS : Expérience marocaine 10 ème réunion du CPC du REMESA Hétraklion (Grèce), 16-17 mars 2015 Dr Abderrahman EL ABRAK, Directeur des Services Vétérinaires ONSSA- Maroc

Plus en détail

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude Nous, chefs d entreprise, sommes responsables de la santé et de la sécurité de nos salariés dans nos entreprises. Depuis plusieurs années, une

Plus en détail

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme:

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme: Analyse des risques industriels Savoir concrètement choisir et mettre en œuvre la méthode d analyse des risques adaptée à son installation ou process, afin d en prévenir les défaillances. Programme: Différent

Plus en détail

Formation et assistance à l Assurance Qualité et à la Gestion de la production

Formation et assistance à l Assurance Qualité et à la Gestion de la production Formation et assistance à l Assurance Qualité et à la Gestion de la production Formation possible en anglais, français et espagnol A - PRESENTATION Compte tenu de sa connaissance des pays en développement,

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en Introduction Programme d éducation pour la santé, de prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Programme destiné à développer la prévention auprès des jeunes scolarisées, réduire les

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

MANUTENTION MANUELLE

MANUTENTION MANUELLE MANUTENTION MANUELLE 22 mai 2014 Sommaire 1. Cadre légal 2. Analyse des risques et prévention 3. PREVENT 4. Application de la norme 5. Exercice 2 1 Sommaire 1. Cadre légal 2. Analyse des risques et prévention

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS. La démarche participative en Santé/Compétences

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS. La démarche participative en Santé/Compétences PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS La démarche participative en Santé/Compétences GVG en quelques mots 31 000 m² d entrepôt 3 lignes d embouteillage de vins tranquille,1 ligne BIB,1 ligne vin en cuve

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de travaux et encadrement de chantier de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019

Plus en détail

Enquête sur le Bien-être au Travail

Enquête sur le Bien-être au Travail Enquête sur le Bien-être au Travail Résultats de l étude Comundi Janvier 2010 Et RDV sur www.etre-bien-au-travail.fr Objectif et mode opératoire de l étude Objectif : Constituer un baromètre du bien-être

Plus en détail

Attention les articulations. Renforcement musculaire avec le Thera-Band. Programme pour le buste et les épaules

Attention les articulations. Renforcement musculaire avec le Thera-Band. Programme pour le buste et les épaules Attention les articulations. Renforcement musculaire avec le Thera-Band Programme pour le buste et les épaules Renforcement musculaire avec le Thera-Band La force est un facteur important pour la santé

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle 33 ème congrès national de santé au travail Lille 2014 Dr Véronique BUEWAERT,

Plus en détail

La santé de votre entreprise

La santé de votre entreprise Care Management La santé de votre entreprise Simplement Einfach Notre philosophie du Care Management Chez GENERALI, nous apportons un soin tout particulier aux assurances de personnes. Parce que les collaborateurs

Plus en détail

Programme de formation de «Manutention des Personnes»

Programme de formation de «Manutention des Personnes» Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation de «Manutention des Personnes» Les disponibilités sont consultables sur notre site internet : www.innoprev.com/calendrier.formations.htm

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique : 14 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Rôle et missions du titulaire d un certificat de Niveau 2 4. Evaluation des risques et définition

Plus en détail

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI Introduction L Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) s associe

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER SUD GIRONDE

CENTRE HOSPITALIER SUD GIRONDE CENTRE HOSPITALIER SUD GIRONDE Démarche de prévention des risques professionnels Diagnostic sur l organisation du circuit linge Formation-action à l analyse ergonomique ENGAGEMENT DU CHSG Engagement du

Plus en détail

Convention académique de coopération

Convention académique de coopération Convention académique de coopération Entre les soussignés : L ACADEMIE DE RENNES Représentée par Monsieur Michel Quéré Recteur de l académie de Rennes, chancelier des universités Et LA DIRECTION REGIONALE

Plus en détail

Gainage et entraînement de stabilisation avec le Fitball Roller et le rouleau Pilates de Vistawell

Gainage et entraînement de stabilisation avec le Fitball Roller et le rouleau Pilates de Vistawell Gainage et entraînement de stabilisation avec le Fitball Roller et le rouleau Pilates de Vistawell But de la leçon: L entraînement sur des surfaces instables stimule les réactions intra et intermusculaires.

Plus en détail

Option Cinéma Audiovisuel

Option Cinéma Audiovisuel Option Cinéma Audiovisuel L option Cinéma Audiovisuel du lycée Jean MONNET constitue une voie intéressante pour des élèves motivés par l étude et la création des images et du son. Il s agit d un enseignement

Plus en détail

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé.

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé. Janvier 2012 Le dispositif COACH ATHLE SANTE Fédération Française d Athlétisme Contexte Le dispositif COACH ATHLE SANTE a été lancé en septembre 2006 par la Fédération Française d Athlétisme dans le but

Plus en détail

Appui technique. Attentes «formation» des entreprises de moins de 300 salariés du secteur de l hôtellerie, la restauration et les activités de loisirs

Appui technique. Attentes «formation» des entreprises de moins de 300 salariés du secteur de l hôtellerie, la restauration et les activités de loisirs 24 mars 2015 Appui technique Attentes «formation» des entreprises de moins de 300 salariés du secteur de l hôtellerie, la restauration et les activités de loisirs Les attentes prioritaires en formation

Plus en détail

DIANA-BTP Démarche d Intégration et d Accueil des Nouveaux Arrivants dans le BTP. Régis Accart Direction Technique OPPBTP

DIANA-BTP Démarche d Intégration et d Accueil des Nouveaux Arrivants dans le BTP. Régis Accart Direction Technique OPPBTP DIANA-BTP Démarche d Intégration et d Accueil des Nouveaux Arrivants dans le BTP Régis Accart Direction Technique OPPBTP Histoire de l OPPBTP 1947 Création, par un arrêté du ministre en charge du Travail,

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

PREPARATION PHYSIQUE

PREPARATION PHYSIQUE Le Principe : PREPARATION PHYSIQUE C est d intégrer aux enfants de l école de tennis une ou plusieurs séances relatives à la préparation physique en sachant qu ils ont une séance d entrainement de tennis

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE. Paris, le 25 juin 2013

RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE. Paris, le 25 juin 2013 RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE Paris, le 25 juin 2013 Votre intervenant Marie Christine DARCAS Santé Prévoyance Mercer (France) Phone: + 33 (0)1 55 21 36 64 Email:

Plus en détail

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015 Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Paris, le 22 janvier 2015 La CNPTP en bref La Commission Nationale Paritaire Technique de Prévoyance (CNPTP) pilote le régime mutualisé de prévoyance des personnels

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail