Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010"

Transcription

1 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable, Ergothérapeute CDS

2 Choix du traitement Orthopédique 80% des fractures relèvent du traitement orthopédique. Pour les fractures peu ou pas déplacées et les fractures fermées. l immobilisation est une nécessité : elle est faite en position de «protection» articulaire. Chirurgical Pour les fractures avec déplacement, les fractures ouvertes, les fractures obliques ou à réduction instable. L atout majeur de ce traitement est la mobilisation précoce.

3 Principes de base C. Gable - DUHAM 2010 Réduire et stabiliser sont les impératifs pour une mobilisation précoce qui reste le meilleur moyen pour lutter : contre l œdème contre l enraidissement articulaire contre les adhérences tendineuses S il y a ostéosynthèse stable, mobilisation quasi immédiate sous couvert d une syndactylie pour contrôler la rotation digitale.

4 Principes de base C. Gable - DUHAM 2010 S il y a immobilisation, respect des délais et de la position de protection articulaire. Lors de tout appareillage ou de toute mobilisation, respect de la convergence des doigts.

5 Principes d immobilisation Poignet et position optimale d immobilisation Extension de 20 à 30. Inclinaisons nulles Prono supination neutre.

6 Principes d immobilisation MP des doigts longs, ligaments latéraux et position optimale d immobilisation : En extension: ligaments latéraux relâchés MP fléchies de 60 à 70 En flexion : ligaments latéraux tendus

7 Principes d immobilisation IPP des doigts longs, plaque palmaire et position optimale d immobilisation : En flexion : plaque palmaire relâchée En extension : plaque palmaire tendue IPP étendues

8 Principes d immobilisation Pouce et position optimale d immobilisation : Écartement maximal du 1 er métacarpien avec une antépulsion d au moins 45 MP et IP du pouce proches de l extension (anatomie capsulo ligamentaire proche de l IPP d un doigt long.)

9 Principes d immobilisation Une orthèse d immobilisation du pouce doit inclure le bord ulnaire de la main pour éviter la déviation ulnaire du métacarpe.!!! Un velcro fixé au niveau du poignet n immobilise suffisamment ni la TM ni la MP du pouce.

10 Position d immobilisation C. Gable - DUHAM 2010 Ou position de protection articulaire 60 à70 de flexion 20 à 30 d extension 0 de flexion 45 d antépulsion Écartement maximal du 1er métacarpien Position «intrinsèque plus»

11 Fracture de métacarpien doigt long synthèsée Si la fracture se situe au niveau de la base ou de la diaphyse : Gantelet métacarpien avec libération du pli de flexion des MP à porter en dehors de la rééducation. Mobilisation active des MP et des IP en syndactylie. Illustration : Fracture de la base du 5 ème métacarpien

12 Fracture de métacarpien doigt long synthèsée C. Gable - DUHAM 2010 Si la fracture se situe au niveau du col : Gantelet métacarpien avec stabilisation de la MP du doigt lésé et du doigt voisin à porter en dehors de la rééducation. Mobilisation active immédiate des MP et des IP en syndactylie. 50 à 60 Illustration : fracture du col du 3 ème métacarpien

13 Intérêts du gantelet métacarpien Il protège le foyer de fracture contre les chocs et les poignées de main inattendues. Par la compression des parties molles, il améliore la stabilité du foyer de fracture ou du montage d ostéosynthèse. Il sécurise le patient qui, de ce fait, augmente sa mobilisation active volontaire et automatique.

14 Fracture de métacarpien doigt long non synthèsée C. Gable - DUHAM 2010 L orthèse : stabilise le poignet à 20 d extension, limite l extension des MP du doigt lésé et du doigt voisin. libère les IP. Syndactylie sur P2. Orthèse portée 4 semaines. Illustration : Fracture du 5 ème métacarpien

15 Fracture de la base du 1 er métacarpien Avec ostéosynthèse de bonne qualité : Orthèse de stabilisation de la TM et de la MP avec talon ulnaire souple. A porter 4 semaines en dehors des séances de rééducation.

16 Fracture de la base du 1 er métacarpien Non opérée ou avec ostéosynthèse difficile : Immobilisation du 1er métacarpien et de la TM en abduction. Poignet placé à 20 d extension. A porter 4 semaines.

17 Fracture articulaire de MP Ostéosynthèsée ou non : Immobilisation par un gantelet pour la MP du doigt lésé et du doigt voisin fléchies à 60. Orthèse portée 4 semaines. Illustration : Fracture de la MP de D5

18 Fracture de P1 synthèsée C. Gable - DUHAM 2010 Orthèse en position «Intrinsèque plus» les 8 premiers jours tant qu il y a des troubles trophiques Puis mobilisation sous couvert d une syndactylie au niveau de P1 et de P2 pour éviter les déviations ulnaires et radiales, le jour pendant 4 semaines. Remise de l orthèse en position de protection, la nuit. Illustration : Fracture de P1 de D5

19 Fracture de P1 synthèsée C. Gable - DUHAM 2010 À J + 15 jours : Le vrai problème, ce n est pas la lésion osseuse, c est le risque de collage du système extenseur, donc dès le 15ème jour, prévention du flexum d IPP. Orthèse de posture d extension d IPP portée la nuit jusqu à récupération

20 Fracture de P1 non synthèsée Orthèse de type Thomine à porter 4 à 5 semaines en permanence : Poignet en extension de 20 à 30, MP fléchies de 70 à 90 Alignement des IPP des doigts longs dans le plan frontal et en syndactylie. C. Gable - DUHAM à à 90

21 Fracture d IPP synthèsée De très mauvais pronostic, ces fractures donnent des raideurs. Mise en position de protection les 8 à 10 premiers jours (en fonction des troubles trophiques). Puis, recherche de la récupération de l extension d IPP dès le 10 à 12 ème jour.

22 Fracture de P2 synthèsée Mise en syndactylie pour une mobilisation immédiate le jour protection par une orthèse antéro postérieure sur P1/P2 en rectitude la nuit. Le jour La nuit

23 Fracture de P2 non synthèsée C. Gable - DUHAM 2010 Immobilisation avec gantelet en position de protection pour le doigt lésé et le doigt voisin à porter pendant 3 à 4 semaines. Puis, mobilisation avec syndactylie. 60 à 70 0 Illustration : fracture de P2 de D2

24 Fracture de P3 C. Gable - DUHAM 2010 Pour les fractures de P3 ostéosynthésée avec l ongle intact, aucune orthèse n est indispensable. Pour les fractures de P3 non synthèsées ou fractures synthèsées avec l ongle atteint : mise en place d une tuile de Michon ou tuile moulée en extension ou tuile collée portée 4 semaines. La mobilisation de l IPP est immédiate.

25 MAIN COMPLEXE ET ORTHESES ORTHESES LES PLUS COURANTES Traitement de la douleur. Traitement de l œdème. Traitement de la raideur.

26 Principaux traumatismes générateurs de «main complexe» Les traumatismes articulaires Plaies articulaires, entorses, luxations Fractures articulaires, écrasement, amputation partielle ou totale avec replantation Les lésions cutanées Main de portière Brûlures Les fractures digitales complexes Immobilisation en position défectueuse (MP en extension et IP en flexion) Complications : sepsis, pseudarthrose, cal vicieux Les lésions de tendons fléchisseurset/ou extenseurs Collages, adhérences Le SDRC

27 Main complexe et prise en charge La prise en charge orthétique, quelles que soient les origines de la «main complexe», est identique : 1) L immobilisation par orthèse en bonne position pour diminuer la douleur et les risques de rétractions, de même la compression pour contribuer au traitement des cicatrices hyperesthésiques ou des moignons douloureux. 2) Les orthèses de compression pour lutter contre l œdème. 3) l appareillage de posture pour traiter la raideur. Hormis l appareillage : Mobilisation précoce de la main pour préserver le maximum de ses capacités fonctionnelles. Réintégration psychomotrice

28 1) Traitement de la douleur L immobilisation a un rôle antalgique. Elle doit pourtant respecter certains principes pour préserver l avenir fonctionnel de la main : il faut toujours rechercher la position de protection. Si cette position ne peut être atteinte, il faut positionner la main de la manière la plus proche possible de la position de fonction afin de préserver le maximum du capital fonctionnel de la main. Position de protection. Position de fonction.

29 1) Traitement de la douleur L immobilisation en position de protection articulaire est souhaitable. 70 à à

30 1) Traitement de la douleur Si on ne parvient pas à obtenir la position de protection articulaire ou position «intrinsèque plus», il convient de s approcher le plus possible d une position fonctionnelle : 0 à 20 Poignet étendu de 0 à 20 MP fléchies à 50 IPP et IPD fléchies de 30 et 20 Le pouce en opposition en regard de D3.

31 1) Traitement de la douleur Illustrations d orthèses qui préservent le maximum de capital fonctionnel avec une position antalgique dans des mains complexes:

32 1) Traitement de la douleur Illustrations de compressions rigide ou élastiques pour supprimer la néo-vascularisation anarchique responsable des cicatrices hypertrophique et douloureuses.

33 1) Traitement de la douleur Illustration de traitement d une cicatrice d amputation de Chase, hypertrophique et hyperesthésique : silicone et lycra. Illustration de traitement d une greffe de peau hyperesthésique et douloureuse : pate siliconée et lycra.

34 1) Traitement de la douleur Illustration de moignons digitaux hyperesthésiques : compressions et mise en route d une désensibilisation :

35 2) Traitement de l œdème Le but est de favoriser une meilleure circulation de retour. Les moyens : Les pansements compressifs les massages les manœuvres de «pompage» La position surélevée de la main Les orthèses de compression.

36 2) Traitement de l œdème Position de la main oedématiée : Flexion du poignet, extension des MP, flexion des IP, adduction du pouce qui mènent à une situation fonctionnelle catastrophique.

37 2) Traitement de l œdème Illustrations de bandages tubulaires élastique ou compression plus tardive en lycra.

38 3) Traitement de la raideur Situations de raideur les plus fréquentes dans les cas complexes : Raideur du poignet : Raideur en flexion et/ou en extension Raideur en pronation et/ou en supination Raideur du pouce Raideur d écartement de 1 ère commissure et de la rétropulsion Raideur d écartement de 1 ère commissure et de l antépulsion Raideur des doigts longs : Enraidissement des MP en flexion Enraidissement des IPP en extension Mise en place d orthèses de récupération d amplitudes : En général, ce sont des orthèses de posture dynamique. Leur utilisation nécessite un squelette stable. La traction doit être douce et indolore.

39 Raideur du poignet en flexion Illustrations d orthèses de posture dynamique du poignet en flexion L orthèse est portée le jour par périodes de 30 à 40 minutes 6 à 8 fois/jour.

40 Raideur du poignet en extension Illustrations d orthèses de posture dynamique du poignet en extension L orthèse est portée le maximum : la nuit, en ergothérapie dans la journée et en dehors des séances de kinésithérapie.

41 Raideur du poignet en pronation Illustrations d orthèses de posture du poignet en pronation. L orthèse est portée le plus possible en dehors des séances de rééducation, la pesanteur va aider à récupérer la pronation en douceur.

42 Raideur du poignet en supination Illustrations d une orthèse de posture pour une raideur en supination (ici agrandissement du bras de levier grâce au rajout d une échelle de Kramer sur l orthèse de poignet) L orthèse est portée le plus possible en dehors des séances de rééducation, la pesanteur va aider à récupérer la supination en douceur.

43 Raideur du pouce en écartement et rétro pulsion C. Gable - DUHAM 2010 Illustration d orthèses de posture statique ou dynamique d écartement et de rétropulsion du pouce. L orthèse est portée la nuit.

44 Raideur du pouce en écartement et anté pulsion C. Gable - DUHAM 2010 Illustration d orthèses de posture d écartement et d antépulsion du pouce. L orthèse est portée la nuit.

45 Raideur des doigts longs Enraidissement des MP en extension : L œdème, la mauvaise position d immobilisation de la MP (tendance à l extension des MP = position d indolence) vont entraîner un risque de rétraction des ligaments latéraux des MP (position de détente lors de l extension des MP) En extension: ligaments latéraux MP relâchés En flexion : ligaments latéraux MP tendus

46 Enraidissement des MP doigts longs en extension Illustrations d orthèses de posture dynamique de MP des doigts longs en flexion dans des «mains complexes» Orthèse à porter le jour par périodes de 10 à 45 mn d affilée maxima (6 à 8 fois/jour). :

47 Enraidissement des MP des doigts longs associée à des adhérences d extenseurs Illustrations d orthèses de posture dynamique de MP des doigts longs en flexion associée à un enroulement global dans des «mains complexes» :

48 Raideur des doigts longs C. Gable - DUHAM 2010 Enraidissement des IPP en flexion : L œdème, la mauvaise position d immobilisation de l IPP (tendance à la flexion des IPP = position d indolence) vont entraîner un risque de rétraction de la plaque palmaire (position de détente lors de la flexion). En flexion : plaque palmaire relâchée En extension : plaque palmaire tendue

49 Enraidissement des IPP doigts longs en flexion C. Gable - DUHAM 2010 Illustrations d orthèses de posture dynamique d IPP des doigts longs en extension dans des «mains complexes» Orthèse à porter par longues périodes de plusieurs heures d affilée, la nuit de préférence :

50 Enraidissement des doigts longs en flexion associée à des adhérences des fléchisseurs Illustrations d orthèses dynamiques d extension du poignet des MP et des IPP des doigts longs.

51 Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2009 Entorses digitales Colette Gable, Ergothérapeute CDS

52 Entorse grave de la MP du pouce Après l intervention : Orthèse de stabilisation de la MP du pouce avec mise en détente du compartiment concerné. Immobilisation de 4 semaines jour et nuit.

53 C. Gable - DUHAM 2010 Entorse grave de la MP du pouce À J + 4 semaines : Orthèse minimale de stabilisation de la MP qui empêche les mouvements de latéralité, à porter dans les activités à risque.

54 Entorse bénigne de la MP du pouce Orthèse de stabilisation de la MP à porter 3 semaines minimum.

55 Entorse grave de la MP d un doigt long (luxation dorsale complète) Traitement chirurgical: Immobilisation de 3 semaines de la MP concernée et de celle du doigt voisin. MP fléchies de 50 à 60. Illustration : entorses MP de D3 et D4

56 Entorse bénigne de la MP d un doigt long C. Gable - DUHAM 2010 Traitement fonctionnel avec syndactylie sur P1 du doigt concerné et du doigt voisin. Orthèse portée 3 semaines.

57 Entorse inter métacarpienne Traitement fonctionnel : Syndactylie sur P1 des doigts concernés par l entorse. Avec ou sans gantelet métacarpien de «compression» en fonction des doléances à porter 3 semaines. Illustration : Entorse inter métacarpienne D3, D4, D5.

58 Entorse grave de l IPP d un doigt long Gantelet métacarpien avec les MP du doigt lésé et du doigt voisin fléchies à 45 et les IP étendues sur avancée antérieure pendant 24 à 48 heures Illustration : Entorse de l IPP de D2

59 Entorse grave de l IPP d un doigt long À J + 48 heures : Syndactylie avec le doigt voisin à porter dans la journée. Orthèse de stabilisation de l IPP du doigt concerné ou orthèse faite pendant les 48 premières heures à porter la nuit et au repos.

60 Entorse grave de l IPP d un doigt long Attention au risque d installation d un flexum d IPP par rétraction de la plaque palmaire. Mise en place d une orthèse de posture dynamique en extension d IPP s il y a le moindre doute, portée la nuit.

61 Entorse bénigne de l IPP d un doigt long Mise en syndactylie immédiate avec le doigt voisin. Gouttière palmaire ou orthèse antéro postérieure en extension sur P1et P2 à porter la nuit. Continuer à porter la syndactylie dans la journée au moins 15 jours.

62 Nancy, DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Je vous remercie pour votre attention

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles traumatiques de la main Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles de la main Introduction Amputation et répercussions psychologiques Principes de rééducation

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

Généralités sur fractures, luxation et entorses

Généralités sur fractures, luxation et entorses Généralités sur fractures, luxation et entorses JP. MARCHALAND HIA Bégin Saint-Mandé I- Définitions PLAN II- Consolidation des fractures III- Etiologie IV- Etude anatomique V- Signes cliniques et radiographiques

Plus en détail

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS Troubles musculo squelettiques Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS 2003 Les TMS sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle

Plus en détail

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara Traumatologie de l enfant Joël Lechevallier Saad Abu Amara Plan Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas particuliers Traitement Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas pa Physiologie

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 1. KINÉSITHÉRAPIE PASSIVE : PAS D ACTION MUSCULAIRE VOLONTAIRE DU PATIENT

I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 1. KINÉSITHÉRAPIE PASSIVE : PAS D ACTION MUSCULAIRE VOLONTAIRE DU PATIENT CHAPITRE 1 PRINCIPALES TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION. SAVOIR PRESCRIRE LA MASSO-KINÉSITHÉRAPIE (ET L ORTHOPHONIE, NON TRAITÉ) Module 4. Handicap incapacité dépendance Question 53 Objectif

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22 SOMMAIRE LE COU P.4 - Collier cervical souple, semi rigide ou rigide L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 - La clavicule, l immobilisation d épaule - Coudière, soutien du bras - Immobilisation

Plus en détail

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs La contention Application pratique par BSN medical Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs Soyez sûrs de vos bandes adhésives élastiques La qualité originale depuis 1931 Comme vos

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Critères de suivi en rééducation et Octobre 2007 Version pré-commission d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation Après chirurgie des ruptures

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE

ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE 1 Endermothérapie THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE DEPUIS PLUS DE 25 ANS, LPG SYSTEMS ACCOMPAGNE LES KINÉSITHÉRAPEUTES DANS

Plus en détail

Traumatismes unguéaux

Traumatismes unguéaux Traumatismes unguéaux Docteur Sylvie Carmès Praticien Hospitalier Unité Fonctionnelle «SOS mains» Service d Orthopédie du Membre Supérieur CHU de Fort-de-France MARTINIQUE L appareil unguéal Appareil anatomique

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

Université Paris-VI. Orthopédie. Questions d internat

Université Paris-VI. Orthopédie. Questions d internat Université Paris-VI Orthopédie Questions d internat 2000 Christophe Castelain Michel Christofilis Marc Jayankura (ccapitie@free.fr) Camille Samaha Samy Zouaouy Mise à jour : 12 septembre 2000 2/252 Orthopédie

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

La rééducation dans le parcours de soins

La rééducation dans le parcours de soins La rééducation du Malade brûlé Dr J-F Lanoy La rééducation dans le parcours de soins Durée 12 à 18 mois Brûlures Graves > 15% Service de Réanimation Accident Service de ch. plastique Centre de Rééducation

Plus en détail

PROTHÈSE AMPUTATION. Amputation fémorale. Prescription

PROTHÈSE AMPUTATION. Amputation fémorale. Prescription 1 PROTHÈSE AMPUTATION Amputation fémorale prothèse pour amputation fémorale avec ou sans manchon, genou à verrou - pneumatique hydraulique micro processeur. rotateur de genoux pied classe I II III tout

Plus en détail

Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich

Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich Bastien Roche (Masseur-Kinésithérapeute D.E.) Rodolphe Martin (Ingénieur technologie de la santé) Isabelle Husson (Neuropédiatre) Service de neuropédiatrie

Plus en détail

Orthèses Pied / Cheville

Orthèses Pied / Cheville Vous souhaitez en savoir plus? Il vous suffit de cocher sur le formulaire suivant les produits pour lesquels vous souhaitez obtenir des informations complémentaires, puis de remplir le formulaire de contact

Plus en détail

Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr

Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr Appareillage Orthopédique Dussac 24, avenue du Général Clavery - 75016 PARIS Tél. : 01 40 50 03 03 Fax : 01 40 50 74 03 r.dussac@aod-orthopedie.fr Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr Réf.

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Le kinésithérapeute face à sa main

Le kinésithérapeute face à sa main M elle TORELLI Cécile Masseur-kinésithérapeute Le kinésithérapeute face à sa main Mémoire de fin de formation pour l obtention du Diplôme interuniversitaire de rééducation et d appareillage de la main.

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

- LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE

- LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE MINISTÈRE DE LA SANTÉ RÉGION LORRAINE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE - LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE

Plus en détail

E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG. Information produit

E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG. Information produit E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG Information produit 2 Ottobock E-MAG Active E-MAG Active L'E-MAG Active est une innovation technologique ouvrant de toutes nouvelles perspectives

Plus en détail

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49 E D I T I O N 2 0 0 8 Comprendre Agir DT 49 PREVENTION DES TMS ( TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES) COMPRENDRE - AGIR Objectifs du document Ce document est un outil pour faciliter le repérage du risque TMS

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 2

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 2 PARTIE 7 LES PANSEMENTS ET LES BANDAGES 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de protéger une lésion de la peau à l aide d un pansement. Plus précisément, il s agit de : Indiquer les

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU Votre état nécessite la réalisation d'une ostéotomie au niveau du genou. Cette fiche est destinée à vous en expliquer les grands principes, le but et les bénéfices

Plus en détail

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Ould Ouali.A, Amari.A, Lyazidi.O, Benbetka.L, Lakrouf.F, Rachedi.M MPR-HMUS-Staoueli 3eme congrès de la

Plus en détail

CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température

CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température...destinées à améliorer la vie des patients GAMMA RAD TECH (sral) 10 Rue Yamama Appt 41 B (Centre ville) Rabat Tel :212-37-73-70 Fax :037-72-0076

Plus en détail

Fractures de l avant-bras de l adulte. Service d Orthopédie-Traumatologie, Hôpital Avicenne, Université Paris XIII, Bobigny

Fractures de l avant-bras de l adulte. Service d Orthopédie-Traumatologie, Hôpital Avicenne, Université Paris XIII, Bobigny Fractures de l avant-bras de l adulte Service d Orthopédie-Traumatologie, Hôpital Avicenne, Université Paris XIII, Bobigny A n a t o m i e Le cadre radio-ulnaire Kapandji, Ann Chir Main, 1998 Stabilité

Plus en détail

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Delivered by Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Docteur Artem Rogalev et Spok APPLICATEURS - PARAMETRES MACHINE CERA-MAX C 15 : Grâce à sa composition en poudre

Plus en détail

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre Accidents musculaires Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique

Plus en détail

Les luxations et instabilités de l'épaule Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les luxations et instabilités de l'épaule Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Les luxations et instabilités de l'épaule Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 anatomie descriptive et fonctionnelle de la scapulo-humérale

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Prothèse Totale de Hanche

Prothèse Totale de Hanche Hôpital de Martigny Prothèse Totale de Hanche Informations patients 2 Sommaire 04 Introduction 05 Votre maladie: la coxarthrose 06 Intervention chirurgicale Technique chirurgicale Risques et avantages

Plus en détail

DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE

DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE TRAVAIL ECRIT REALISE EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLOME D ETAT DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE 2013 Réflexion sur la

Plus en détail

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule SÉRIE DE CRITÈRES DE QUALITÉ POUR L ÉVALUATION ET

Plus en détail

Processus de réparation osseuse : conséquences sur le délai de mise en contrainte

Processus de réparation osseuse : conséquences sur le délai de mise en contrainte Processus de réparation osseuse : conséquences sur le délai de mise en contrainte Yann Macé 1 La consolidation osseuse est un processus qui aboutit à la réparation du tissu osseux après une fracture, une

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

APPAREILLAGE DES MEMBRES INFERIEURS (2)

APPAREILLAGE DES MEMBRES INFERIEURS (2) Université Claude Bernard Lyon 1 - Institut Techniques de Réadaptation 1 APPAREILLAGE DES MEMBRES INFERIEURS (2) Orthèse plantaire chez l enfant Les orthèses plantaires ou semelles orthopédiques sont utilisées

Plus en détail

Lève toi et marche! Pour le grand âge, une médecine debout

Lève toi et marche! Pour le grand âge, une médecine debout Lève toi et marche! Pour le grand âge, une médecine debout I - Données physiologiques préalables 1 A - Effets systémiques de la verticalisation et de la marche 2 B - La personne est valide si elle est

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Chirurgie fonctionnelle du membre supérieur chez le tétraplégique

Chirurgie fonctionnelle du membre supérieur chez le tétraplégique ; 44-460 Chirurgie fonctionnelle du membre supérieur chez le tétraplégique y Allieu B Coulet M Chammas 1 Résumé. _ Les membres supérieurs du tétraplégique sont son unique capital moteur et sa seule source

Plus en détail

La musculation en période hivernaleeeee

La musculation en période hivernaleeeee Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 2 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA & Jean-Charles ROMAGNY www.culturestaps.com La musculation en période

Plus en détail

Algodystrophie du bras

Algodystrophie du bras Algodystrophie du bras L algodystrophie est une maladie longue et pénible, bien que finissant souvent par guérir quasiment sans séquelles. Sa cause est encore sujet de discussions. L explication classique,

Plus en détail

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES Programme de réadaptation physique Comité international de la Croix-Rouge 19 avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734 60 01 F + 41 22 733 20

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur LE POINT DES CONNAISSANCES SUR LE POINT DES CONNAISSANCES SUR Que ce soit dans l industrie ou dans le tertiaire, le risque de TMS des membres supérieurs est omniprésent. Raphaël Dautigny Gaël Kerbaol ED

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou 1 Objet Ce guide a pour objectif d orienter la prise en charge du patient en physiothérapie après sa chirurgie

Plus en détail

Prothèse Totale de Genou

Prothèse Totale de Genou Hôpital de Martigny Prothèse Totale de Genou Informations patients 2 Impressum Editeur: Hôpital du Valais (RSV), Direction générale, Communication, 1950 Sion Auteur: Hôpital de Martigny, Service d orthopédie

Plus en détail

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiches pathologies du danseur Inflammation d un tendon ou des structures avoisinantes résultant d une surcharge de travail ou d une contrainte anormale. 4 stades (du

Plus en détail

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients Information destinée aux patients Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Sommaire Introduction... 3 Préparation musculaire...

Plus en détail

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015 M. BLOT Ergothérapeute CHU de NIMES Introduction Définition de l hémiplégie Causes Evolution Conséquences Description Prise en charge du patient en fonction de l activité

Plus en détail

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied.

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Le guide de la Santé du Pied 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Petit cours d histoire Les origines... À l origine, l homme marchait pieds nus sur des sols irréguliers. Avec

Plus en détail

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING TECHNIQUES D AVENIR Jonathan LONDNER, Aurélie HAUTIER Centre Régional de Traitement des Grands Brûlés Service de chirurgie Plastique, Hôpital de la Conception, Marseille. DIAGNOSTIC DÉTERSION BOURGEONNEMENT

Plus en détail

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques Vivre avec une prothèse du genou Conseils pratiques Introduction Pourquoi cette brochure? Avant la pose de votre prothèse de genou, vous avez bénéficié d un cours. L objectif de ce document est de résumer

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS ANATOMIE DE L AVANT-BRAS Marc Revol, Jean-Marie Servant Compris entre le coude et le poignet, l'avant-bras (forearm) possède 2 os reliés entre eux par une membrane interosseuse. Il présente donc 2 loges

Plus en détail

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Qu est ce que l ergonomie d un poste de travail? ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Un poste de travail ergonomique est un poste qui offre un environnement et des équipements permettant de créer

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

K I N é S I T H é R A P I E & D B C

K I N é S I T H é R A P I E & D B C KINéSITHéRAPIE & DBC KINéSITHéRAPIE & DBC Informations T (+352) 23 666-810 kine@mondorf.lu Rééducation Individuelle Le service de de Mondorf Domaine Thermal propose une gamme complète de traitements individuels

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ

LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ Photo 1. MÉTHODE BUSQUET LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ Il peut être intéressant de pratiquer un traitement des chaînes physiologiques dès le plus jeune âge, pour libérer le nourrisson de ses tensions

Plus en détail

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE DOCUMENT RÉALISÉ PAR : CAROLE BOUCHER, PHT (HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC, CHUQ) PASCALE BOUDREAULT, PHT (HÔPITAL

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

Gravité des brûlures [100]

Gravité des brûlures [100] ENCYCLOPÉDIE MÉDICO-CHIRURGICALE JM Rochet D Wassermann H Carsin A Desmoulière H Aboiron D Birraux C Chiron C Delaroa M Legall F Legall É Scharinger S Schmutz Rééducation et réadaptation de l adulte brûlé

Plus en détail

Arthrogrypose classique de l orthopédiste

Arthrogrypose classique de l orthopédiste ARTHROGRYPOSES (Georges Filipe : Professeur, hôpital d enfants Armand-Trouseau, 26 avenue du docteur Arnold-Netter, 75571 Paris cedex) (Filipe G. Arthrogryposes, Encycl. Méd. Chir. (Elvesier, Paris) Appareil

Plus en détail

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer Définition Spasticité Physiopathologie et aspects cliniques Docteur Jacques Luauté Service de Rééducation Neurologique Professeur Dominique Boisson Hôpital Henry Gabrielle Spastikos : étirer «la spasticité

Plus en détail

Prise en charge rééducative d un enfant de 5 ans atteint d une hémiplégie gauche : l expérience d une rééducation interactive et ludique

Prise en charge rééducative d un enfant de 5 ans atteint d une hémiplégie gauche : l expérience d une rééducation interactive et ludique INSTITUT REGIONAL de FORMATION aux METIERS de la REEDUCATION et READAPTATION des PAYS de la LOIRE 54 rue de la Baugerie 44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE Prise en charge rééducative d un enfant de 5 ans

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur TRANSVERSAL La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur C. Donzé* * Service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle, hôpital Saint-Philibert, GH de l Institut catholique

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

sur les fractures Didier Hannouche Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Lariboisière

sur les fractures Didier Hannouche Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Lariboisière Généralités sur les fractures Didier Hannouche Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Lariboisière Généralités Tissu vivant Constant renouvellement Trois fonctions principales Tissu de soutien (station

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur Anamnèse Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied Evaluation de la douleur Localisation de la douleur Irradiation Apparition de la douleur Horaire et évolution Retentissement de la douleur

Plus en détail