Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical"

Transcription

1 Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal strict (Fig. 1). Cette position permet de mettre en place l ensemble des systèmes de clou rétrograde, de vis-plaque et de fixateur externe. Figure 1 Installation en décubitus dorsal. Extension/flexion. Le malade est positionné au bord de la table de manière à pouvoir fléchir le genou, hanche en abduction, jambe dans le vide. Cette position permet de mobiliser le genou en flexion pour contrôler l articulation et en extension lors de la réduction de l épiphyse sur la métaphyse pour détendre l appareil extenseur. Elle permet un contrôle des axes dans le plan frontal, en rotation en analysant l amplitude articulaire de la hanche, en longueur comparativement à celle du membre opposé qui reste accessible. Il est nécessaire de disposer de deux aides, l un pour maintenir le membre en flexion, l autre pour exposer les lésions. Le contrôle sous amplificateur de brillance du plan frontal et de l interligne articulaire est facilité ; une vue en incidence de profil n est pas utile la plupart du temps. Sur table orthopédique en décubitus dorsal avec traction transtibiale : théoriquement, la table orthopédique devrait permettre un alignement préopératoire des axes frontaux afin de faciliter la pose du matériel. Ce principe n est en fait applicable que lorsque la fracture est haute, avec un fragment distal long, sans fracture articulaire, c est-à-dire une indication idéale de système endomédullaire. La table orthopédique ne laisse pas libre le genou qui est stabilisé à 20 de flexion. La voie d abord est bridée par la mise en tension du système extenseur. Le contrôle des fractures articulaires est difficile même pour un simple trait intercondylien, impossible pour les fractures articulaires complexes. Une 1

2 traction modérée peut être à l origine d allongements intempestifs ; cette installation est à réserver aux fractures extra-articulaires hautes. Sur table normale en décubitus latéral : cette position facilite la voie d abord et l exposition de la face externe du fémur. Elle permet de contrôler les rotations. Nous lui reprocherons de rendre difficile l accès au condyle interne et surtout de ne pas permettre de bien contrôler les axes dans le plan frontal. Voies d abord Voies minimales invasives (Fig. 2) : la mise en place d un clou centromédullaire antérograde ou rétrograde peut être le moins invasif possible. Figure 2 Voie transtendon rotulien pour enclouage rétrograde. Ce type de voix d abord doit être évité lorsqu il existe une fracture articulaire dont la réduction doit être faite à foyer ouvert avant mise en place du clou. Les systèmes par vis-plaque peuvent être posés en pontage biologique. Seul l abord de l épiphyse est indispensable lorsqu il existe une fracture articulaire ; la plaque peut être glissée sous le facia lata et le muscle quadriceps latéral et fixée par des vis en percutané. Voie externe unique Cette voie permet de traiter tous les cas de fracture et doit être considérée comme la voie standard : elle débute à la face postéroexterne de l extrémité inférieure de la cuisse, puis se prolonge vers en bas en avant le long de l aileron externe et le bord externe du tendon rotulien. Après incision du fascia 2

3 lata, la diaphyse n est abordée que sur son bord externe de manière à ne pas dévitaliser les fragments intermédiaires. Le repli synovial latéral est libéré d arrière en avant en regard du condyle latéral et récliné en avant de manière que la plaque soit extra-articulaire et que la synoviale ne s interpose pas entre la plaque et l os. Si la fracture est extra-articulaire, la voie est, à ce stade, suffisante. Si la fracture est articulaire, la synoviale est alors ouverte en regard de l interligne trochléorotulien externe, en laissant un lambeau postérieur pour faciliter la fermeture. La graisse sus-trochléenne doit être préservée, solidaire du lambeau synovial interne en la désinsérant de la métaphyse. Elle aide en effet à protéger et à positionner la rotule lors de l engagement dans la gorge trochléenne ainsi qu à vasculariser la zone métaphysaire. La rotule est repoussée en dedans par un écarteur contre-coudé appuyé sur le condyle interne. Le genou est, à ce stade, fléchi, ce qui donne un excellent jour sur les fractures articulaires et permet de faire le bilan des lésions intra-articulaires (Fig. 3-7). Figure 3 Abord latéral : exposition du cul-de-sac synovial latéral externe de Poirier. 3

4 Figure 4 Le cul-de-sac est désinserré du condyle latéral et relevé : abord suffisant pour une fracture supracondylienne. Figure 5 Ouverture du cul-de-sac sous-quadricipital. 4

5 Figure 6 Désinsertion du cul-de-sac sous-quadricipital de l os cortical de la métaphyse antérieure. Figure 7 Flexion du genou appareil extenseur médialisé. 5

6 Double voie externe et interne Elle a pour but de mieux exposer le condyle interne. Cependant, le jour reste faible et cette deuxième voie est bien souvent inutile si la voie externe est bien faite. Elle a pour inconvénient de fragiliser le lambeau cutané médian, et de favoriser les raideurs périarticulaires. Elle peut cependant être utilisée dans les cas de pseudarthrose ou la pose d un matériel interne peut aider à stabiliser le foyer de fracture. Ostéotomie de la tubérosité tibiale Par une voie médiane, la tubérosité est détachée avec une longue baguette pour favoriser sa réinsertion transosseuse par vis. Elle est également utilisée lors d une voie postéroexterne, lorsque le jour interne paraît insuffisant. Elle a pour but d exposer les condyles. Elle est surtout utilisée par les partisans de la table orthopédique. La traction tend l appareil extenseur, ce qui empêche le déplacement latéral interne de la rotule. Le jour obtenu, après libération de la tubérosité, sur table orthopédique reste insuffisant sur un genou en extension, la partie antérieure de plateaux tibiaux masquant la partie médiane et postérieure des condyles. La réinsertion et parfois fragile, ce qui limite les possibilités de rééducation précoce pourtant indispensable. 6

7 Réduction et synthèse (Fig. 8) Figure 8 Étapes de la réduction et de l ostéosynthèse par vis-plaque. Réduction du massif épiphysaire Lorsqu il existe une ou plusieurs fractures articulaires, la réduction du massif épiphysaire est la première étape du traitement. L exposition des traits de fracture se fait sur un genou maintenu fléchi par l aide. Après un bilan des lésions méniscales et ligamentaires, en fait très rares en raison de la loi de Bistolfi et Hulten qui s applique aussi à l extrémité inférieure du fémur, la fracture intercondylienne est réduite en s aidant de deux daviers à pointe pris sur chaque condyle. La difficulté de la réduction consiste à régler la rotation des condyles dans un plan sagittal ; il convient pour cela de bien dégager la partie proximale de l épiphyse. Le foyer réduit est stabilisé par des broches temporaires de 20 mm introduites de dehors en dedans au ras de la trochlée pour ne pas gêner la mise en place ultérieure du matériel de synthèse. Dans le cadre des fractures articulaires complexes, les fractures associées sont ensuite réduites. Il faut réduire, par exemple, une fracture de Hoffa toujours sur un genou hyperfléchi. 7

8 L abaissement de la partie postérieure du condyle est favorisé par la poussée du plateau tibial qui passe au-dessus. La stabilisation est obtenue par une vis petit fragment spongieux, bien centré, la tête au ras du cartilage trochléen. La totalité du filetage doit se trouver au-delà du trait de fracture. Réduction de l épiphyse sur la métaphyse La réduction de l épiphyse sur la métaphyse se fait sur un genou en extension afin de détendre l appareil extenseur. La longueur peut être réglée sans difficulté sans l aide d une table orthopédique. La bascule postérieure des condyles nécessite de réaliser un geste de rotation horaire d avant en arrière. La pose d un clou rétrograde ou d une plaque type LISS nécessite une parfaite réduction de l épiphyse sur la métaphyse avant l introduction du matériel. Dans le cas des fractures du groupe II, cette réduction est parfois difficile à obtenir et reste instable. L utilisation de la vis-plaque condylienne permet de stabiliser d abord la plaque sur l épiphyse par sa vis inférieure guidée par une broche parallèle à l interligne articulaire (Fig. 9), puis de stabiliser l épiphyse sur la métaphyse grâce à la partie proximale de la plaque prise avec un davier sur la diaphyse fémorale et de corriger, avant la mise en place des vis restantes, à la fois le plan frontal, grâce au jeu du cône de la vis distale qui n est pas encore en compression, et la bascule des condyles autour de l axe réalisé par la vis inférieure (Fig. 10). Figure 9 Mise place de la vis épiphysaire distale parallèlement à l interligne articulaire. 8

9 Figure 10 Contrôle de la bascule postérieure de l épiphyse, genou en extension. 9

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw)

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) P. Chélius La DCS ou vis-plaque condylienne est un implant conçu pour la fixation spécifique des fractures épiphyso-métaphyso-diaphysaires du fémur.

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

(Tenseur du fascia lata)

(Tenseur du fascia lata) ABDUCTION DE LA HANCHE À PAR TIR D'UNE POSITION DE FLEXION (Tenseur du fascia lata) L4 Nerf glutéal supérieur Vers : Tenseur du fascia lata L4-S1 L5 S1 Tenseur du fascia lata Scia FIGURE 6-44 Tenseur du

Plus en détail

Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques

Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques M-A Camezind-Vidal, B Caire-Gana, F Castaing, * N Orsoni*, M Pouquet, P de Brunanchon,I Jammet, E Pascaud, D Mouliès* *, A Maubon Services

Plus en détail

Fracture extrémité distale du fémur

Fracture extrémité distale du fémur Fracture extrémité distale du fémur Classification et CAT Prise en charge initiale et séquelles Pr RONGIERAS Hôpital d Instruction des Armées DESGENETTES - Lyon Introduction Zone métaphyso épiphysaire

Plus en détail

Biomécanique du Genou LCA

Biomécanique du Genou LCA Biomécanique du Genou LCA PR GILBERT VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA BEGIN 94160 SAINT-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. INTRODUCTION Articulation

Plus en détail

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Traumatologie du Membre Inférieur Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Fractures du col du fémur Fractures du col de fémur Fracture très fréquente chez le sujet âgé Ostéoporose

Plus en détail

Problème rotulien. Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies :

Problème rotulien. Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies : Problème rotulien Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies : Le syndrôme rotulien. L instabilité de la rotule (luxation). L arthrose de la rotule. 1. Le syndrôme rotulien : C est l ensemble

Plus en détail

Le traitement reste strictement chirurgical. Fait appel a une ostéosynthèse multiple, L enclouage centromédullaire est une évolution moderne montrant

Le traitement reste strictement chirurgical. Fait appel a une ostéosynthèse multiple, L enclouage centromédullaire est une évolution moderne montrant Introduction Les fractures du massif trochantérien posent toujours un problème de santé publique : Leurs fréquence restent toujours élevée. Par les facteurs de risque qui concourent a provoquer cette fracture:

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

EXAMEN DU GENOU. Méthodologie clinique à travers l anatomie et la bio-mécanique

EXAMEN DU GENOU. Méthodologie clinique à travers l anatomie et la bio-mécanique EXAMEN DU GENOU Méthodologie clinique à travers l anatomie et la bio-mécanique Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 St-Mandé L iconographie est notamment issue des ouvrages

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

Palpation épaule. Kamina, 2002

Palpation épaule. Kamina, 2002 Palpation épaule 1. Les principaux repères osseux de la région de l épaule Le sujet est assis sur une chaise, avant-bras reposant sur la table de traitement ; l examinateur est debout derrière le sujet

Plus en détail

Les fractures du coude de l enfant. Saad ABU AMARA Joël LECHEVALLIER

Les fractures du coude de l enfant. Saad ABU AMARA Joël LECHEVALLIER Les fractures du coude de l enfant Saad ABU AMARA Joël LECHEVALLIER Épidémiologie des fractures du coude Les fractures : 10 à 25% des traumatismes de l enfant Fractures du coude : 16% de l ensemble des

Plus en détail

REEDUCATION RISQUES APRES LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS. Adhérences péritendineuses LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS

REEDUCATION RISQUES APRES LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS. Adhérences péritendineuses LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS REEDUCATION APRES LESIONS RISQUES DES TENDONS Dr A. FOISNEAU LOTTIN, C. GABLE, Dr D. PETRY, C. LECHAUDEL HJA Dommartin les toul IRR NANCY Ruptures tendineuses Distension de la suture Adhérences péritendineuses

Plus en détail

Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur

Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur C. CHAUSSARD CChaussard@chu-grenoble.fr introduction Techniques chirurgicales multiples Reconstruction du LCA avec des transplants aponévrotiques

Plus en détail

Fractures du membre supérieur

Fractures du membre supérieur DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Fractures du membre supérieur F LAUNAY Fractures de l humérus (col et diaphyse) chez l enfantl Généralités Incidence: : 10 to 20% des fractures

Plus en détail

ARTICULATION DU GENOU

ARTICULATION DU GENOU ARTICULATION DU GENOU PLAN D ETUDE INTRODUCTION 1-SURFACES ARTICULAIRES 2-MOYENS D UNION 3-SYNOVIALE 4-PHYSIOLOGIE ARTCULAIRE 5-APPLICATIONS CLINIQUES 6-RADIO-ANATOMIE INTRODUCTION Le genou est une grosse

Plus en détail

Cours n 12. Le genou. Aurélien Pichon

Cours n 12. Le genou. Aurélien Pichon Cours n 12 Le genou Aurélien Pichon Le genou I. Généralités II. Ostéologie du genou A. Épiphyse distale du fémur (rappel) B. Le tibia : Son épiphyse proximale C. Le péroné D. La rotule III. Arthrologie

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur!

Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur! Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur D. Saragaglia => 2 principes et 3 techniques 1. Principe à 1 faisceau " " -"Anatomique => remplace le faisceau " " " " "antéro-latéral" " - Isométrique

Plus en détail

Anatomie du genou : Principe de l ostéotomie :

Anatomie du genou : Principe de l ostéotomie : L Ostéotomie Tibiale Anatomie du genou : C est une structure du corps où l extrémité inférieure du fémur s articule avec l extrémité supérieure du tibia pour permettre l appui du membre inférieur et les

Plus en détail

Fractures des plateaux tibiaux

Fractures des plateaux tibiaux Fractures des plateaux tibiaux S Jager Journée de la SFRRA séminaire du 19 septembre 2015 Archamps Fractures unitubérositaires (60 %) Fractures unitubérositaires externes (50 %) fracture mixte fracture

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Sémiologie du genou Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Eléments passifs - Ligaments o Croisés : antérieur et postérieur = Stabilité antéro-postérieure o Latéraux : interne et externe

Plus en détail

DIU DU GENOU, Séminaire de Lyon 19 & 20 février Dr. A PELTIER, Pr. S. LUSTIG, Pr. E. SERVIEN, Pr. P. NEYRET

DIU DU GENOU, Séminaire de Lyon 19 & 20 février Dr. A PELTIER, Pr. S. LUSTIG, Pr. E. SERVIEN, Pr. P. NEYRET DIU DU GENOU, Séminaire de Lyon 19 & 20 février 2016 Dr. A PELTIER, Pr. S. LUSTIG, Pr. E. SERVIEN, Pr. P. NEYRET Rares ( 0.3 à 3 % selon les séries) Mais GRAVES ++ ( Complications 25 à 75%) En augmentation

Plus en détail

Fractures de l extrémité inférieure du fémur de l adulte

Fractures de l extrémité inférieure du fémur de l adulte 14-080-A-10 1 2 Fractures de l extrémité inférieure du fémur de l adulte 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 P Chiron Les fractures de l extrémité inférieure du fémur sont à l

Plus en détail

Traitement chirurgical des fractures. Enclouage centro-médullaire Plaques vis Fixateurs externes

Traitement chirurgical des fractures. Enclouage centro-médullaire Plaques vis Fixateurs externes Traitement chirurgical des fractures Enclouage centro-médullaire Plaques vis Fixateurs externes Les clous sont de longs tubes creux adaptés à la forme de chaque os Il y a des clous pour Le fémur Le tibia

Plus en détail

LE TAPING LE TAPING 59. 1. Les principes généraux. 2. Les éléments techniques Les types de montage Les schémas de pose

LE TAPING LE TAPING 59. 1. Les principes généraux. 2. Les éléments techniques Les types de montage Les schémas de pose LE TAPING 1. Les principes généraux 2. Les éléments techniques Les types de montage Les schémas de pose 3. Le matériel Caractéristiques - Dimensions - Théorie des couleurs - Sens de pose des bandes - La

Plus en détail

TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux

TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux Veterinary L anatomie de votre chien Rotule Fémur (os de la cuisse) Plateau tibial Tibia (os de la jambe) Une nouvelle qualité de vie pour votre compagnon.

Plus en détail

LE TIBIA ET LA FIBULA

LE TIBIA ET LA FIBULA OSTÉOLOGIE - LE MEMBRE INFÉRIEUR LE TIBIA ET LA FIBULA Ils forment le squelette de la jambe. Le tibia est interne. La fibula [péroné] (= "aiguille")est externe et postérieure. LA FIBULA Elle présente une

Plus en détail

SYSTEME DHS DCS Dynamic Hip Screw (Col du fémur) Dynamic Condylar Screw (Condyle femoral)

SYSTEME DHS DCS Dynamic Hip Screw (Col du fémur) Dynamic Condylar Screw (Condyle femoral) TABLE DES MATIERES SYSTEME DHS Présentation du système DHS. Page 2 Indications... Page 3 Choix des implants.. Page 3 Technique opératoire... Page 4 SYSTEME DCS Présentation du système DCS. Page 10 Indications...

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

Les lésions du pied et de la cheville, approche et corrections analytiques

Les lésions du pied et de la cheville, approche et corrections analytiques Les lésions du pied et de la cheville, approche et corrections analytiques L entorse type : inversion de la sous astragalienne Lésion combinée astragale calcanéum : lésion postéro-interne de l astragale

Plus en détail

EXAMEN DU GENOU EN PRATIQUE COURANTE

EXAMEN DU GENOU EN PRATIQUE COURANTE EXAMEN DU GENOU EN PRATIQUE COURANTE 4.JHaS-CONGRESS Thun Dr. S. Pagin Anamnèse : Instabilité Blocage Syndrome fait de dérobements et d insécurité. Le blocage vrai est une limitation brutale de l extension

Plus en détail

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous.

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Technique chirurgicale Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Table des matières Indications et contre-indications 3 Implants 4 Instruments 4 Planification

Plus en détail

Biomécanique de l Articulationl Coxo-fémorale

Biomécanique de l Articulationl Coxo-fémorale Biomécanique de l Articulationl Coxo-fémorale PR GILBERT VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA BEGIN 94160 SAINT-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji.

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

ACTIVMOTION PLAQUE D OSTÉOTOMIE TIBIALE D ADDITION INTERNE INNOVATION MEANS MOTION

ACTIVMOTION PLAQUE D OSTÉOTOMIE TIBIALE D ADDITION INTERNE INNOVATION MEANS MOTION INNOVATION MEANS MOTION ACTIVMOTION PLAQUE D OSTÉOTOMIE TIBIALE D ADDITION INTERNE FIXATION POLYAXIALE VERROUILLÉE DUALTEC SYSTEM Implant anatomique : courbure proximale et pente métaphysaire. Design et

Plus en détail

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues.

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. YAKOUBI. M MEZIANI. N YAHIA CHERIF. M ZEMMOURI. A BENBAKOUCHE. R CHU BAB EL OUED FACULTE DE MEDECINE

Plus en détail

LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU.

LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. I. GENOU 1. Généralités. 3 articulations : - fémoro-tibiale médiale : la stabilité - Fémoro-tibiale latérale : la rotation. - Fémoro-patellaire : la flexion. Amplitudes

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B.

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B. ARTICULATION DU GENOU INTRODUCTION GENOU = Articulation entre : - Fémur et tibia - Fémur et rotule Fonctions : plier la jambe, marcher et se tenir debout. Défi biomécanique : très grande mobilité (flexion

Plus en détail

La luxation médiale de la rotule chez le chien. Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013. Traitements.

La luxation médiale de la rotule chez le chien. Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013. Traitements. La luxation médiale de la rotule chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page 6 Introduction

Plus en détail

Les lésions traumatiques des ménisques du genou (257b) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les lésions traumatiques des ménisques du genou (257b) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les lésions traumatiques des ménisques du genou (257b) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : anatomie du genou imagerie du genou examen clinique du genou Résumé : La lésion méniscale est

Plus en détail

Fractures chez l enfant : particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques

Fractures chez l enfant : particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques Partie 1 PÉDIATRIE Chapitre n 1 Fractures chez l enfant : particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques Item n 360 Fractures chez l enfant : particularités épidémiologiques, diagnostiques

Plus en détail

DIAGNOSTIC du GENOU DOULOUREUX de L ENFANT SPORTIF

DIAGNOSTIC du GENOU DOULOUREUX de L ENFANT SPORTIF DIAGNOSTIC du GENOU DOULOUREUX de L ENFANT SPORTIF Dr Alain CHOUCHANE Saint-Raphaël LE GENOU DE L ENFANT N est pas un genou d adulte miniature!! SPECIFICITES anatomiques/fonctionnelles : Hyperlaxité Ligamentaire

Plus en détail

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN Dr. D. Guinard Au niveau de la main, nous pouvons rencontrer des lésions analogues à celles rencontrées au niveau de toutes les articulations ainsi qu'au

Plus en détail

FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS. Service Orthopédie de Gonesse

FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS. Service Orthopédie de Gonesse FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS Service Orthopédie de Gonesse INTRODUCTION Touche les membres non porteurs Limite donc moins l autonomie sauf - Lésions bilatérales - Utilisation de cannes - Sujet âgé

Plus en détail

Anatomie. Anatomie. Anatomie. Anatomie. Trochlée Compartiment Ext / Int. Pivot central. Rotule. Face médiale. Face latérale.

Anatomie. Anatomie. Anatomie. Anatomie. Trochlée Compartiment Ext / Int. Pivot central. Rotule. Face médiale. Face latérale. Structures anatomiques et examen clinique du genou Colloque de médecine de premier recours 08.12.2010 Interrogatoire Pathologies Dr. D. Petek Hôpitaux Universitaires de Genève Service de chirurgie orthopédique

Plus en détail

Introduction. Fractures des Métacarpiens et des Phalanges. Anatomie. Physiologie. Anatomie. Anatomie. Fréquence+++ Bénins / Séquelles Fonctionnelles

Introduction. Fractures des Métacarpiens et des Phalanges. Anatomie. Physiologie. Anatomie. Anatomie. Fréquence+++ Bénins / Séquelles Fonctionnelles Fractures des et des Phalanges Introduction Fréquence+++ Bénins / Séquelles Fonctionnelles Anatomie: Rapports Os, Tendons, Dynamique articulaire Ph SCHIELE H.I.A. Clermont Tonnerre - C.H.U. Cavale Blanche

Plus en détail

Fracture de l extrémité inférieure du radius chez l adulte

Fracture de l extrémité inférieure du radius chez l adulte I-00-Q000 II-Q238 Fracture de l extrémité inférieure du radius chez l adulte P r Henry Coudane, D r Frédéric Eloy Service A.T.O.L., hôpital central CO no 34 54035 Nancy Cedex henry.coudane@wanadoo.fr Chez

Plus en détail

ACTIVMOTION PLAQUE D OSTÉOTOMIE TIBIALE D ADDITION INTERNE INNOVATION MEANS MOTION

ACTIVMOTION PLAQUE D OSTÉOTOMIE TIBIALE D ADDITION INTERNE INNOVATION MEANS MOTION INNOVATION MEANS MOTION ACTIVMOTION PLAQUE D OSTÉOTOMIE TIBIALE D ADDITION INTERNE FIXATION POLYAXIALE VERROUILLÉE DUALTEC SYSTEM Implant anatomique : courbure proximale et pente métaphysaire. Design et

Plus en détail

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Dissection - Lambeau ostéo-cutané - Lambeau musculo-ostéo-cutané Anatomie Dissection

Plus en détail

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Pathologie du pied Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Fracture du calcanéus Anatomie Thalamus Sustentaculum tali Tubérosité Corps

Plus en détail

257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville

257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville Sommaire 257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Stabilité fémoro tibiale Ligament croisé antéro externe : trois faisceaux, insertion

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Références Ayral X. Les infiltrations. Les techniques. Ed JBH santé, 001. Baron D. Les gestes en rhumatologie. Montpellier, Sauramps Médical, 00. Bardin

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal.

Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal. Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal. Large gamme de plaques anatomiques précintrées Trous combinés LCP Stabilité angulaire Table des matières Introduction

Plus en détail

BILAN RADIO-CLINIQUE D UN TRAUMATISME DU COUDE DE L ENFANT

BILAN RADIO-CLINIQUE D UN TRAUMATISME DU COUDE DE L ENFANT Elles sont fréquentes. Il en existe plusieurs variétés : les fractures supracondyliennes (50% des fractures du coude), les fractures de l'épitrochlée (épicondyle médial) qui représentent 13% des fractures

Plus en détail

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation 1. a) Observation statique a) Debout, plans frontal, sagittal et horizontal Attitude antalgique une douleur dans la région du genou induit

Plus en détail

Conclusion : quelle est la bonne pratique?

Conclusion : quelle est la bonne pratique? Conclusion : quelle est la bonne pratique? A. Vannineuse et Ch. Fontaine Le genou est une articulation complexe : il doit concilier des contraintes importantes dans des situations variées, la propulsion

Plus en détail

FRACTURES TRIPLANES DE CHEVILLE. Service de chirurgie orthopédique pédiatrique Hôpital Armand Trousseau - Paris

FRACTURES TRIPLANES DE CHEVILLE. Service de chirurgie orthopédique pédiatrique Hôpital Armand Trousseau - Paris FRACTURES TRIPLANES DE CHEVILLE Service de chirurgie orthopédique pédiatrique Hôpital Armand Trousseau - Paris Références Khouri N, Ducloyer P, Carlioz H. Fractures triplanes de cheville. A propos de 25

Plus en détail

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions LES ABDOMINAUX schémas Le grand droit: partie haute et basse Le grand droit A. Crunch Origine du muscle : 5, 6, 7e côtes et apophyse xiphoïde jusqu à l épine pubis. Action: abaisseur des côtes, fléchisseurs

Plus en détail

KLT Testeur de laxité du genou

KLT Testeur de laxité du genou ART 56 2.0 03/2016-FR KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou Les tests du tiroir

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Solution de continuité partielle ou totale d un ou de plusieurs tendons de la coiffe Origine traumatique, micro traumatique ou dégénérative INTERET Fréquence Causes multifactorielles

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Genou 203 I. Exercices pour le syndrome fémoro-patellaire, la gonalgie chronique ou le syndrome d Osgood-Schlatter Une surcharge pondérale peut précipiter ou aggraver un problème articulaire au genou.

Plus en détail

PATHOLOGIE MENISCALE: INTERET DES MANIPULATIONS OSTEOPATHIQUES

PATHOLOGIE MENISCALE: INTERET DES MANIPULATIONS OSTEOPATHIQUES PATHOLOGIE MENISCALE: INTERET DES MANIPULATIONS OSTEOPATHIQUES Dr Ivan RADUSZYNSKI Le blocage du genou d origine méniscale est un motif de consultation fréquent dans un cabinet de médecin-ostéopathe. Nous

Plus en détail

1/ Anatomie appliquée aux traumatismes: membre inférieur

1/ Anatomie appliquée aux traumatismes: membre inférieur SEMESTRE 1 UE 2.4.S1 Processus traumatiques 1/ Anatomie appliquée aux traumatismes: membre inférieur Locomotion, stabilité Uni au tronc par la ceinture pelvienne: sacrum + os coxal Hanche, cuisse, genou,

Plus en détail

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE «Une description anatomique doit être complète, précise, simple, mais en même temps suggestive.» Henry ROUVIÈRE, Préface à l Anatomie humaine, descriptive et topographique,

Plus en détail

Traitement des articulations et ligaments du membre inférieur dans les atteintes climatiques. Les Bi

Traitement des articulations et ligaments du membre inférieur dans les atteintes climatiques. Les Bi Etude des trois articulations principales du membre inférieur. - Cheville - Genou - Hanche. Traitement des articulations et ligaments du membre inférieur dans les atteintes climatiques. Les Bi A) Atteinte

Plus en détail

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires DR ROCH MADER SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE H ÔPITAL SUD - CHU DE GRENOBLE Plan Tendinopathies

Plus en détail

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Les techniques Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux 115 Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Historique, définition Cette ostéotomie a été pratiquée par L. S. Weil (Chicago) depuis 1985.

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie membres supérieurs : le bras et le coude Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Bras Fracture de la diaphyse

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

FMH Verbindung der Schweizer Ärztinnen und Ärzte Fédération des médecins suisses Federazione dei medici svizzeri Swiss Medical Association

FMH Verbindung der Schweizer Ärztinnen und Ärzte Fédération des médecins suisses Federazione dei medici svizzeri Swiss Medical Association F O E D E R A T I O M E D I C O R U M H E L V E T I C O R U M FMH Verbindung der Schweizer Ärztinnen und Ärzte Fédération des médecins suisses Federazione dei medici svizzeri Swiss Medical Association

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Veuillez faire parvenir vos commentaires ou suggestions à Dr Sasha Dubrovsky à sasha.dubrovsky@mcgill.ca.

Veuillez faire parvenir vos commentaires ou suggestions à Dr Sasha Dubrovsky à sasha.dubrovsky@mcgill.ca. Lignes directrices pour la prise en charge des fractures à l urgence de L Hôpital de Montréal pour enfants Le présent document a été conçu pour aider les médecins de notre département d urgence de soins

Plus en détail

Généralités sur fractures, luxation et entorses

Généralités sur fractures, luxation et entorses Généralités sur fractures, luxation et entorses JP. MARCHALAND HIA Bégin Saint-Mandé I- Définitions PLAN II- Consolidation des fractures III- Etiologie IV- Etude anatomique V- Signes cliniques et radiographiques

Plus en détail

Fractures de l enfant (suite) Appareil locomoteur

Fractures de l enfant (suite) Appareil locomoteur Fractures de l enfant (suite) Appareil locomoteur Semaine : Date : 10 avril Professeur : Mr Coursier Groupe : Jéromine Deramond et Pénélope Luternauer Responsable Matière : Baptiste Sellem Informations

Plus en détail

Sciences & Technologie LE SQUELETTE

Sciences & Technologie LE SQUELETTE LE SQUELETTE L appareil moteur de l homme est constitué par un squelette osseux articulé et par des muscles qui prennent appui sur les os et les mettent en mouvement. Le squelette joue un rôle important

Plus en détail

exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse

exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse Physical activity promotion in primary care exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse INFORMATION DESTINÉE AUX PATIENTS Physical activity promotion in primary care exemples d'exercices pour

Plus en détail

Gamma3 Technique Opératoire

Gamma3 Technique Opératoire Trauma Gamma3 Technique Opératoire Fractures du Massif Trochantérien Clou Trochantéric 180 Clou Gamma3 180 Clou trochantéric 180 Concepteurs : Prof. Kwok Sui Leung, M. D. Chairman des services d'orthopédie

Plus en détail

Clou fémoral latéral Expert pour adolescent.

Clou fémoral latéral Expert pour adolescent. Clou fémoral latéral Expert pour adolescent. Technique opératoire EXPERT Nailing System Contrôle par amplificateur de brillance Avertissement Cette seule description est insuffisante pour l utilisation

Plus en détail

La musculation avec bande élastique

La musculation avec bande élastique La musculation avec bande élastique Principes de base de la musculation Avant d entreprendre tout programme d exercices, assurez-vous d avoir l accord de votre médecin. Choix d exercices Choisir 4 exercices

Plus en détail

La pathologie méniscale

La pathologie méniscale Dr. KABBACHE Morhaf Chirurgie Orthopédique 39 1 01260 6 00 3 30 1 41 Membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédie et traumatologie Tél. 0384798062 La pathologie méniscale Les ménisques, au nombre

Plus en détail

Le genou de l enfant et sport

Le genou de l enfant et sport Le genou de l enfant et sport Jouve JL, Launay F, Bollini G Hôpital Timone Enfants, Marseille DIU pathologie locomotrice liée aux sports Marseille, 19-20 mai 2011 Vulnérabilité de la chondro-épiphyse Contraintes

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

FRACTURES EXTREMITE SUP DU FEMUR.

FRACTURES EXTREMITE SUP DU FEMUR. FRACTURES EXTREMITE SUP DU FEMUR. Hanche normale Les travées osseuses qui font la solidité du col fémoral Vascularisation Capsule et ligaments Fractures du col fémoral Fracture du sujet âgé Fracture oblique

Plus en détail

QUANTITATIVE MUSCLE TESTING OF ANKLE DORSI FLEXION AND FEET EVERSORS USING A DYNAMOMETER TYPE CHATILLON : PROTOCOL

QUANTITATIVE MUSCLE TESTING OF ANKLE DORSI FLEXION AND FEET EVERSORS USING A DYNAMOMETER TYPE CHATILLON : PROTOCOL QUANTITATIVE MUSCLE TESTING OF ANKLE DORSI FLEXION AND FEET EVERSORS USING A DYNAMOMETER TYPE CHATILLON : PROTOCOL Investigateur pour cette partie du projet: Dr Luc J. Hébert 08 mai 2006 Consignes à l

Plus en détail

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11 «Top 10» de l hiver Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne Renseignements Tél. 041 419 51 11 Commandes www.suva.ch/waswo-f Fax 041 419 59 17 Tél. 041 419 58 51 Auteurs Dr Hans Spring,

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

Traitement des séquelles des fractures du plateau tibial

Traitement des séquelles des fractures du plateau tibial Traitement des séquelles des fractures du plateau tibial D. Saragaglia, Th. Lebredonchel et Y. Tourné Les fractures du plateau tibial, comme toute fracture articulaire, nécessitent une réduction anatomique

Plus en détail

HCS 2.4/3.0. Vis à compression sans tête.

HCS 2.4/3.0. Vis à compression sans tête. HCS 2.4/3.0. Vis à compression sans tête. Technique opératoire Cette publication n est pas destinée à être diffusée aux USA. Instruments et implants approuvés par l'ao Foundation. Table des matières Introduction

Plus en détail

Boiterie chez l enfant

Boiterie chez l enfant DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Boiterie chez l enfant F FITOUSSI BOITERIE BOITERIE : Modification récente r de la démarche d liée à un phénom nomène ne douloureux IMPOTENCE:

Plus en détail

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE INTRODUCTION Les tendinopathies englobent toutes les souffrances du tendon: atteinte de l enveloppe du tendon (ténosynovite), souffrance du tendon luimeme (tendinite),pathologie d insertion (enthésopathies)

Plus en détail