Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy"

Transcription

1 Amputations partielles traumatiques de la main Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy

2 Amputations partielles de la main Introduction Amputation et répercussions psychologiques Principes de rééducation en ergothérapie Classification des amputations partielles de la main Comportements ultérieurs du patient face à une amputation partielle de la main

3 Introduction L amputation partielle de la main se définit comme l ablation accidentelle ou chirurgicale d une partie de celle-ci. Quel que soit le mécanisme d amputation : section franche, contusion avec écrasement segmentaire, avulsion ou arrachement, les lésions sont complètes et atteignent toutes les structures : os, articulations, tendons, nerfs, vaisseaux et peau

4 Introduction Causes des amputations Origine traumatique au cours d accidents du travail, de loisir ou ménager. Origine infectieuse ou tumorale plus rare. Une raideur, une insensibilité ou une gêne fonctionnelle peuvent devenir un facteur d amputation chirurgicale.

5 Introduction La main : organe de préhension et de communication La main culturelle La main identitaire La main communicative La main créatrice

6 Introduction Le fait d être amputé peut causer des désordres plus ou moins graves tant sur le plan physique que psychologique. La main n est pas seulement une «belle mécanique» de préhension. Après le visage, la main est le premier élément de notre corps que nous présentons au regard des autres.

7 Amputation et répercussions psychologiques Travail de deuil : La négation : «ce n est pas possible, pas moi!!» Incapacité pour le patient à admettre qu un accident lui est arrivé. La colère : «pourquoi moi?» Aucune prise de conscience de la réalité n est possible en raison de l importance du choc émotionnel. Le marchandage : «oui, mais» l espoir démesuré (intervention «miracle»)

8 Amputation et répercussions psychologiques Travail de deuil : La dépression, l agressivité Avec la prise de conscience de son état, c est la période où l amputé cache son moignon. L acceptation : «il faut faire avec», adaptation, projets L acceptation relative du nouvel état lui permet d espérer un avenir fonctionnel pour sa main son énergie est alors toute dirigée vers l intégration complète de cette nouvelle main.

9 Impact neurologique Carte corticale normale doigts Quelques mois plus tard doigts La frontière D3/D4 s estompe Doigts 3 et 4 cousus ensemble Expérience sur une main de singe. Principes de rééducation en ergothérapie : Utiliser la plasticité cérébrale pour acquérir un nouveau schéma psychomoteur. Afférences proprioceptives++

10 Prise en charge en ergothérapie Principes : Accélérer le processus de changement (deuil) Développer un nouveau schéma psychomoteur Réafférentations proprioceptives précoces et continues Stimuler l autonomie précoce pour éviter les phénomènes d exclusion. Rendre la main mutilée la plus fonctionnelle possible Appareillage spécifique : butée d opposition Adaptation outil dans la main : poignées grossies, conformées. Récupérer les qualités fonctionnelles de la main : dextérité, force de préhension, endurance. Réinsertion sociale et professionnelle Entraînement dans les gestes AVQ et professionnels

11 Prise en charge en ergothérapie Éducation Mise en situation Autonomie du patient dans les AVQ Exercices de manipulations(vidéo)

12 Prise en charge en ergothérapie Désensibilisation des moignons douloureux Protection du moignon

13 Prise en charge en ergothérapie Objectifs : Utilisation de sa main lésée : Intégration du moignon, du doigt reconstruit ou des éléments prothétiques. Conception et réalisation d appareillages, adaptations, aides techniques nécessaires à une meilleure fonction.

14 Classification des amputations partielles de la main Amputations uni digitales Amputations associées Amputation transverse ou main métacarpienne Transverses longues Transverses courtes Amputations externes Amputations internes Amputations médianes

15 Amputation uni digitale : le pouce Il convient de faire la distinction entre pouce de la main dominante et pouce de la main. d appoint. Perte de la fonction essentielle d opposition Les possibilités fonctionnelles sont proportionnelles à la hauteur du niveau d amputation. Différents niveaux d amputation : IP, méta

16 Amputation uni digitale : le pouce Amputation du pouce au niveau de l IP: Fonction d opposition encore possible. Chirurgie : approfondissement de la 1ère commissure. Pas d appareillage.

17 Amputation uni digitale : le pouce Amputation du pouce au niveau du métacarpien : Fonction d opposition impossible Appareillage : butée d opposition Chirurgie : greffe d orteil ou transposition digitale.

18 Amputation uni digitale : le pouce Appareillage : butée d opposition avant intervention

19 Amputation uni digitale : le pouce Transfert d orteil : images du Dr Joël Vialaneix 23 mai 2003

20 Amputation uni digitale : le pouce Transfert d orteil : images du Dr Joël Vialaneix Aspect des 2 mains le 19 janvier 2004

21 Amputation uni digitale : le pouce Transfert d orteil : images du Dr Joël Vialaneix Intervention le 2O janvier 2004

22 Amputation uni digitale : le pouce Transfert d orteil : images du Dr Joël Vialaneix Intervention le 2O janvier 2004

23 Amputation uni digitale : le pouce Transfert d orteil : images de Joël Vialaneix Aspect de la main à J + 4jours

24 Amputation uni digitale : le pouce Transfert d orteil : compression en lycra et orthèse de posture d écartement de 1 ère commissure A J + 3 mois après rééducation

25 Amputation uni digitale : le pouce Transposition digitale Index à la place du pouce (Vidéo)

26 Amputation uni digitale : l index Aspects fonctionnels L index participe à toutes les prises d adresse avec le pouce. Il est l élément directionnel qui guide l outil. C est le doigt le plus touché dans les amputations unidigitales. Son altération perturbe les fonctions de manipulations précises.

27 Amputation uni digitale : l index Au niveau de l IPD Opposition possible Le majeur remplace l index dans les prises termino terminales. Au niveau de l IPP Le majeur remplace l index dans toutes les prises pollici-digitales. Une bonne mobilité de la MP rend éventuellement le moignon fonctionnel dans les prises directionnelles

28 Amputation uni digitale : l index Amputation isolée de l index au niveau de la MP L esthétique de la main et la proéminence de la tête du 2 ème méta ne favorisent pas une bonne fonction globale de la main. Chirurgie : L amputation selon Chase L ablation du métacarpien de D2 en transplantant le 1 er Ix dorsal sur le 2 ème permet une ouverture maximale de la commissure pouce-médius, mais diminue la largeur transmétacarpienne.

29 Amputation uni digitale : l index Amputation de Chase : L amputation à la base d un méta bien qu esthétique réduit nettement la force de préhension. Le médius est alors indexialisé

30 Amputation uni digitale : le majeur Aspects fonctionnels Toute amputation du majeur altère la fonction du doigt le plus long, renfort de l index dans les prises tridigitales. Ce doigt intermédiaire renforce soit la prise de force, soit le guidage fait par l index.

31 Amputation uni digitale : la majeur Au niveau IPD Cette amputation élimine le 3 ème doigt des prises tri-digitales et rend l écriture difficile du côté dominant. Au niveau IPP Fuite des petits objets lors de la fermeture de la main. Perte de force de poigne d autant plus importante que l amputation est proximale.

32 Amputation uni digitale : le majeur Au niveau de la MP Les pinces concernant le pouce et l index se font sans force et entraînent une déviation de l index. Lors de la flexion, on a une fuite des objets de la main avec une déviation des doigts voisins. Chirurgie : La translocation de l index sur le médius associée à une amputation selon Chase Appareillage : Un appareillage esthétique peut être envisagé.

33 Amputations uni digitales : l annulaire L amputation de l annulaire altère la main de force car il participe au verrouillage avec l auriculaire. On note une fuite des objets de la main ainsi qu une diminution de la force de la prise digito-palmaire. Amputation au niveau de la MP Rencontrée dans les «ring finger» Chirurgie : La translocation de l auriculaire sur l annulaire peut être faite. Appareillage : Un appareillage esthétique peut être envisagé.

34 Amputation uni digitale : l auriculaire Aspects fonctionnels L auriculaire a un rôle d appui par le prolongement du bord ulnaire de la paume. Il a un rôle primordial dans les prises de force. Il participe avec l annulaire au verrouillage des prises directionnelles et globales. La bonne mobilité des MP et des IP est la condition pour une utilisation efficace de l ensemble annulaireauriculaire.

35 Amputation uni digitale : l auriculaire Au niveau de l IPP La force de préhension est diminuée par inefficacité de serrage de P1. Une bonne mobilité de la MP est nécessaire pour éviter l accrochage du doigt lors des prises.

36 Amputation uni digitale : l auriculaire Au niveau de la MP L esthétique de la main et la proéminence de la tête de M5 ne favorisent pas une bonne fonction globale de la main. Chirurgie : Une amputation selon Chase rend la paume plus étroite et diminue la puissance de verrouillage.(pas conseillé chez les travailleurs de force) La base du méta restant est souvent instable.

37 Amputation transverse ou main métacarpienne Elles consistent en la perte plus ou moins importante de tous les doigts en regard de la MP. Amputations transverses longues Amputations transverses courtes

38 Amputations transverses longues Elles se caractérisent par une amputation des doigts au niveau des MP avec conservation plus ou moins complète de la colonne du pouce.

39 Amputations transverses longues Aspects fonctionnels : L existence du massif métacarpien contre lequel le pouce pourra appuyer sa prise rend possible quelques préhensions. Ces possibilités sont proportionnelles à la tonicité des muscles hypothénariens et thénariens À la souplesse articulaire de la colonne du pouce. La sensibilité du pouce doit être normale En l absence de ces conditions, le pouce est seulement utilisé comme crochet.

40 Amputations transverses longues Appareillage : Il supplée l absence des butées opposables au pouce. Une butée de grande surface assure la stabilité de la prise d un objet plat. Des adaptations simples, formant une butée sur laquelle s appuie le pouce, sont efficaces mais souvent inesthétiques. Une prothèse esthétique placée dans un gant peut être envisagée.

41 Amputations transverses longues

42 Amputations transverses longues Les orthèses provisoires faites en ergothérapie sont reproduites par les orthoprothésistes de manière définitive.

43 Amputations transverses courtes Aspects fonctionnels et rééducatifs Toutes les préhensions sont perturbées. La seule possibilité de préhension restante se fait grâce à la 1 ère commissure, en fonction de la longueur du pouce.

44 Amputations transverses courtes Chirurgie : solutions diverses suivant la longueur des métas restants : Allongement du 1 er rayon par greffon osseux et lambeau cutané. Pollicisation par transposition digitale ou transfert d orteil. Approfondissement de la 1 ère commissure associé à une amputation de M2 selon Chase.

45 Amputations transverses courtes Appareillage : Des orthèses d opposition qui utilisent les mouvements de flexion-extension du poignet peuvent permettre l utilisation d une pince orthétique à 2 mors. La mobilité du poignet permet une bonne stabilisation de la prise. Vidéos

46 Amputations externes Elles concernent le pouce, l index et le médius. En cas d amputation de ces 2 doigts et d une perte distale du pouce, l annulaire peut suppléer facilement les fonctions de D2 ou D3 concernant l opposition avec le pouce.

47 Amputations externes Aspects fonctionnels : L index et le médius jouent surtout un rôle dans les prises fines. Chirurgie : Elle est similaire à celle proposée en cas d amputation isolée du pouce. Appareillage : Les propositions d appareillage sont identiques à celles envisagées lors d une amputation isolée du pouce.

48 Amputations internes Elles consistent en l amputation plus ou moins complète de D4 et de D5. L amputation d une partie de la main d adresse y est souvent associée.

49 Amputations internes Aspects fonctionnels et rééducatifs : D4 et D5 ont un rôle capital dans les préhensions globales de force ou de précision. Leur amputation entraîne des difficultés dans l utilisation de la main avec précision et fermeté. Les préhensions globales en force ainsi que les préhensions digitothénariennes sont très difficiles. Amputation à + 27 ans

50 Amputations internes Chirurgie : Aucune chirurgie n est envisagée, dans la mesure où un doigt reste opposable au pouce, mais 2 doigts sont préférables pour les pinces tridigitales. Appareillage fonctionnel

51 Amputations médianes Elles concernent D3 et D4, éventuellement D2. Aspects fonctionnels : L amputation simultanée de D3 et D4 n entraîne pas de conséquence fonctionnelle importante si les prises de précision et de force sont conservées. Les 2 conséquences majeures résident dans la fuite des petits objets de la main et la perturbation esthétique.

52 Amputations médianes A long terme, on notera des déviations latérales et rotation des doigts restants lors de la flexion. Chirurgie : Des ostéotomies de rotation et des transferts tendineux permettent de réaxer les doigts déviés.

53 Amputations médianes Appareillage : Aucun appareillage n est envisagé. Une prothèse de vie sociale peut être proposée.

54 Conduite ultérieure : 4 comportements possibles 1) Utiliser sa main mutilée au regard des autres. 2) Protéger son moignon par un gant spécial. 3) Porter une prothèse de vie sociale ou prothèse esthétique. 4) Utiliser un appareil fonctionnel.

55 1) Utiliser sa main mutilée au regard des autres Exemple d un jeune homme dont la main dominante a été écrasée au travail dans une presse d imprimerie. Images du Dr Jacques Leroux

56 1) Utiliser sa main mutilée au regard des autres Transfert d orteil, séparation de 2 doigts pour en faire une main à 3 doigts.

57 1) Utiliser sa main mutilée au regard des autres Transfert d orteil, séparation des 3 doigts longs restants pour en faire une main à 4 doigts.

58 1) Utiliser sa main mutilée au regard des autres Utilisation de cette main aujourd hui (vidéo)

59 4 possibilités pour un patient face à une amputation partielle digitale Protéger son moignon par un gant spécial. Pour jouer au basket avec les autres enfants Protection avec lycra et néoprène

60 3) Porter une prothèse de vie sociale ou prothèse esthétique. Porter une prothèse de vie sociale ou prothèse esthétique qui redonne un aspect normal à la main bien qu insensible et inactive. Constituée d une emboîture souple, d une armature remplaçant la main ou les doigts recouverte d un gant en silicone Elle a un faible rôle fonctionnel en permettant d employer les structures restantes : Elle allonge un moignon trop court Sert d opposition à un pouce mobile Protège un moignon douloureux et non utilisé

61 3) Porter une prothèse de vie sociale ou prothèse esthétique.

62 3) Porter une prothèse de vie sociale ou prothèse esthétique.

63 3) Porter une prothèse de vie sociale ou prothèse esthétique.

64 3) Porter une prothèse de vie sociale ou prothèse esthétique. Nouveauté : possibilité de régler la position de flexion des doigts

65 4) Utiliser un appareil fonctionnel La pince à 2 mors : son rôle est d assurer une préhension termino - terminale mais elle n est pas assez stable (Ainsi un index seul opposé au pouce, sans soutien des 3 autres doigts, finit par se désaxer.) La pince à 3 mors (2 mors sont dans le même plan et le 3 ème leur est opposé et médian) : Le rôle de la pince à 3 mors est de restituer une pince tridigitale pouce - index - auriculaire pour assurer une prise stable.

66 En conclusion : indications de l appareillage d une main mutilée La main mutilée est appareillée pour améliorer sa fonction mais après concertation : avec le patient qui exprime son souhait. avec le chirurgien Pour une bonne adaptation, il faut une zone d appui stable et indolore sans saillie osseuse Sans névrome Sans cicatrice douloureuse ou revêtement cutané de mauvaise qualité.

67 Je vous remercie pour votre attention Colette Gable Ergothérapeute CDS IRR Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

Appareillage provisoire de la main. De la prescription à la réalisation

Appareillage provisoire de la main. De la prescription à la réalisation Appareillage provisoire de la main De la prescription à la réalisation Colette Gable, Ergothérapeute CDS IRR Nancy DUHAM 2010 Démarche à partir de la prescription 1 Quel module de base? Palmaire Dorsal

Plus en détail

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse 1 Elaboration d'une orthèse Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse Pour réaliser une orthèse, il est nécessaire d'avoir une prescription médicale car une orthèse est un agent thérapeutique. Il

Plus en détail

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde 1 ORTHESES ET AIDES TECHNIQUES M. Romain Praticien Hospitalier Service de Réadaptation

Plus en détail

Mobilité analytique des doigts

Mobilité analytique des doigts Au niveau de l IPP la flexion est d environ 100 Au niveau de l IPD la flexion est un peu inférieure à l angle droit, environ 85 pour Desgeorges et Oberlin 85 Glissement distal Ce sont les structures situées

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice)

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Préambule n Reste-t-il des problèmes dans le diagnostic et le traitement des lésions

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES DU MEMBRE SUPÉRIEUR

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES DU MEMBRE SUPÉRIEUR GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES DU MEMBRE SUPÉRIEUR Programme de réadaptation physique Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... A LA PLAIE COMPLEXE, CONTUSE, AVEC DEVASCULARISATION, DILACERATION DES TISSUS...

DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... A LA PLAIE COMPLEXE, CONTUSE, AVEC DEVASCULARISATION, DILACERATION DES TISSUS... DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... CONTROLLED ACTIVE FLEXION MOBILISATION ( M. F. A. P. ) ASSOCIATED WITH MODIFIED KLEINERT S TECHNIQUE ( After primary repair of flexor tendons

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS RHIZARTHROSE L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS France 2010 HOMMES FEMMES TOTAL POPULATION +80 ANS 1 163 569 2 241 460 3 405 029 ARTHROSE 80% 930 855 1 793 168 2 724 023 POPULATION

Plus en détail

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE Programmes et services 1 2 Bienvenue Le Centre de rééducation professionnelle appartient à Travail sécuritaire NB, lequel en assure la gestion. Il offre des services

Plus en détail

APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU MEMBRE SUPERIEUR APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU NERF CUBITAL DEFINITION APPAREILLAGE ATTEINTE MOTRICE

APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU MEMBRE SUPERIEUR APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU NERF CUBITAL DEFINITION APPAREILLAGE ATTEINTE MOTRICE UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 INSTITUT "TECHNIQUES DE READAPTATION" 1 APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU MEMBRE SUPERIEUR DEFINITION ATTEINTE MOTRICE APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU NERF CUBITAL Cliniquement

Plus en détail

APPLICATIONS THERAPEUTIQUES

APPLICATIONS THERAPEUTIQUES APPLICATIONS THERAPEUTIQUES I) PREVENIR LES TROUBLES ORTHOPEDIQUES : REALISER LES INSTALLATIONS DE CONFORT. Recueil des données cliniques. Recensement des indications et contre-indications particulières

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES Article L-165-1 du code de la Sécurité Sociale

LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES Article L-165-1 du code de la Sécurité Sociale LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES Article L-165-1 du code de la Sécurité Sociale TITRE II - CHAPITRE 7 Avis et communications Texte n 56 Revalorisant les tarifs J.O. du 1er septembre 2009

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs et Modalités Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs du projet Identifier les facteurs pronostiques de handicap et/ou de mauvaise réinsertion des victimes d accidents de la circulation Sous-

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE DIU de Pathologie Locomotrice liée à la Pratique du Sport Sophie GROSCLAUDE Clinique du Parc LYON Jérôme Garret-Christophe Lévigne PATHOLOGIE MICROTRAUMATIQUE SPORT Compression

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

TECHNIQUES D IMMOBILISATION DES MEMBRES AUX URGENCES

TECHNIQUES D IMMOBILISATION DES MEMBRES AUX URGENCES TECHNIQUES D IMMOBILISATION DES MEMBRES AUX URGENCES Adrien JACQUOT Centre Chirurgical Emile Gallé Service de Chirurgie Orthopédique et traumatologique 22 Mars 2012 LEGISLATION Décret de compétence infirmier

Plus en détail

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS Troubles musculo squelettiques Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS 2003 Les TMS sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM Résumé de la soirée et conclusions du Dr Brigitte CHAPOT par rapport aux pathologies traitées

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

REEDUCATION DE LA MAIN EN PRATIQUE COURANTE

REEDUCATION DE LA MAIN EN PRATIQUE COURANTE REEDUCATION DE LA MAIN EN PRATIQUE COURANTE Claude Le Lardic Masseur Kinésithérapeute Orthésiste Membre de la Société Française de Rééducation de la Main RESEAU PREVENTION MAIN EST PARISIEN Décembre 2006-0

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

Feuille de consignes orthésistes. Régime juridique de la conduite automobile avec incapacité physique temporaire du membre supérieur.

Feuille de consignes orthésistes. Régime juridique de la conduite automobile avec incapacité physique temporaire du membre supérieur. Feuille de consignes orthésistes. Régime juridique de la conduite automobile avec incapacité physique temporaire du membre supérieur. Table ronde GEMMSOR 2012 Frédéric Apaix, Sylvain Célérier, Frédéric

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS

INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS DESCRIPTION DU GESTE CHIRURGICAL 0-6 SEMAINES: PHASE DE REPOS Vous allez bientôt bénéficier d une réparation de la coiffe des rotateurs.

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Exercices techniques pour psaltérion ou cithare à accords. Pas à pas. Seconde entre deux doigts. Catherine Weidemann Éditions Psalmos

Exercices techniques pour psaltérion ou cithare à accords. Pas à pas. Seconde entre deux doigts. Catherine Weidemann Éditions Psalmos 1 Seconde entre deux doigts Exercices techniques pour psaltérion ou cithare à accords Pas à pas Catherine Weidemann Éditions Psalmos Pas à pas, la technique instrumentale se construit avec patience et

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

PRISE EN CHARGE : Le point de vue du chirurgien orthopédiste Dr Nicolas CELLIER Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pr Asencio CHU Carémeau - Nîmes 27 septembre 2012 - Nîmes Indispensable

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012 - Les formations du CREF - - Préparation physique - PREVENTION DES MEMBRES SUPERIEURS (POIGNET, EPAULE) DANS LES ACTIVITES GYMNIQUES Vendredi 13 janvier 2012 - Gymnase de Mont Saint Aignan - La pratique

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras)

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) Origine : la longue portion : tubercule sous-glénoïdien de l omoplate. Le vaste externe : partie supérieure de la face postérieure de l humérus. Le vaste

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

La baropodométrie dynamique

La baropodométrie dynamique La baropodométrie en chirurgie du pied Bordeaux le 27 mars 2004 La baropodométrie dynamique dans la chirurgie des troubles statiques du pied Docteur E. Toullec Centre de Chirurgie du Pied Polyclinique

Plus en détail

OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG

OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG 2ème journée pratique MPR V Salvator-Witvoet, M Bovard, R Belmafhoud et l équipe des kinésithérapeutes de la Chataigneraie INTRODUCTION > 50 000 PTG

Plus en détail

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara Traumatologie de l enfant Joël Lechevallier Saad Abu Amara Plan Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas particuliers Traitement Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas pa Physiologie

Plus en détail

BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR

BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR (L. Rakotomanana) 1. Forces et bras de leviers dans l appareil moteur L appareil locomoteur se compose de deux structures : le squelette et le système musculaire.

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU Votre état nécessite la réalisation d'une ostéotomie au niveau du genou. Cette fiche est destinée à vous en expliquer les grands principes, le but et les bénéfices

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

L AVANT- BRAS, LE POIGNET, PAUME DE LA MAIN, LES DOIGTS

L AVANT- BRAS, LE POIGNET, PAUME DE LA MAIN, LES DOIGTS L AVANT- BRAS, LE POIGNET, PAUME DE LA MAIN, LES DOIGTS Structures favorables aux tendinites, entorses bursites, déchirures etc... A: tendon du long palmaire B: tendon du fléchisseur ulnaire du carpe (Tortora

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ]

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ] DÉFINITION : La scoliose est caractérisée par une déviation latérale ou transversale du rachis. On en distingue cinq types : congénitale, neuropathologique, antalgique ou cicatricielle, malpositionnement

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT Communiqué de presse Santé des pieds Le 10 février 2015 ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT L Ordre National des Pédicures-Podologues (ONPP) est le garant de

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

Orthèses de la main rhumatoïde au stade médical.

Orthèses de la main rhumatoïde au stade médical. 8 FMC Disponible en ligne sur www.smr.ma Orthèses de la main rhumatoïde au stade médical. Rheumatoid Hand orthosis at medical stage. Saloua Khalfaoui 1, Hafid Arabi 2, Mustapha Benabbou 1, Abderrahmane

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Articulations multifonctionnelles de correction

Articulations multifonctionnelles de correction Articulations multifonctionnelles de correction pour enfants et adultes Information produit 2 Ottobock Articulations multifonctionnelles de corrections pour enfants et adultes Articulations de correction

Plus en détail

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE Docteur Agnès ROULET CCPP MONTPELLIER DU Podologie Janvier 2014 POURQUOI EVALUER LA CAPACITE FONCTIONNELLE LORS D UNE ATTEINTE DU PIED? Proposer

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 La stimulation électrique fonctionnelle chez l enfant marchant atteint de paralysie cérébrale: orthèse active ou éveil proprioceptif? Valérie Achache MK / thèse de doctorat

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées

Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées Syndicat des Spécialistes Français en Orthopédie Dento Faciale COMMUNIQUE DE PRESSE Le 31 mai 2012 Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées Des lèvres

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Contrôle adapté BAC EPS Séries générales et technologiques PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE D ÉTIREMENTS PRINCIPE D ÉLABORATION DE L ÉPREUVE : Le candidat dispose de 10 à 15

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Plâtre thoraco-brachial (Pouliquen) LES ORTHESES DU MEMBRE SUPERIEUR EN TRAUMATOLOGIE FRACTURES DE LA CEINTURE SCAPULAIRE. Bandage de Gilchrist

Plâtre thoraco-brachial (Pouliquen) LES ORTHESES DU MEMBRE SUPERIEUR EN TRAUMATOLOGIE FRACTURES DE LA CEINTURE SCAPULAIRE. Bandage de Gilchrist UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 INSTITUT "TECHNIQUES DE READAPTATION" 1 LES ORTHESES DU MEMBRE SUPERIEUR EN TRAUMATOLOGIE Plâtre thoraco-brachial (Pouliquen) FRACTURES DE LA CEINTURE SCAPULAIRE Bandage

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

Les orthèses de la main rhumatoïde (en dehors de la chirurgie)

Les orthèses de la main rhumatoïde (en dehors de la chirurgie) Les orthèses de la main rhumatoïde (en dehors de la chirurgie) " M. Baba Aissa, A. Mardini, F. Lambert* L a polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie systémique évolutive à prédominance articulaire

Plus en détail

Études et recherches. Force et mobilité du pouce chez le travailleur avec une maladie de de Quervain RAPPORT R-493

Études et recherches. Force et mobilité du pouce chez le travailleur avec une maladie de de Quervain RAPPORT R-493 Réadaptation au travail Études et recherches RAPPORT R-493 Force et mobilité du pouce chez le travailleur avec une maladie de de Quervain Daniel Bourbonnais France Piotte Nancy Forget Emma Bestaven Patrick

Plus en détail

L ERGOTHERAPIE EN GERIATRIE Dr S.FARDJAD, Praticien Hospitalier Service de MPR du Professeur J-M.GRACIES CHU Mondor-Chenevier DEFINITION Thérapie utilisant comme moyen l activité (du grec «ergon»): - l

Plus en détail