Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE"

Transcription

1 La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel

2 La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée par le tronc cérébral, le système extrapyramidal et le cortex cérébral

3 Voies et Centres Neurologiques Niveau médullaire Cordons antérieurs et antéro-latéraux +++ Système réticulospinal pontique et médullaire Testé globalement par les voies antéro-latérales (douleur et température) Contrôle supra-spinalspinal Tronc cérébral: formation réticulaire médiane Cervelet, mésencéphale et région sous-thalamique Cortex cérébral et aires prémotrices Placement précis du pied Cognition

4 Physiologie de la Marche Fonction complexe organisée hiérarchiquement au niveau spinal et contrôlée par le TC et les structures extrapyramidales et corticales Organisation en plusieurs séquences: Initiation par chute en avant et inhibition posturale Propulsion dépend de la phase oscillante Mouvements rythmiques liés à des neurones spinaux oscillants qui déchargent de façon synchrone

5 Ontogénèse de la locomotion Marche automatique du nouveau né (hyperextension cheville, hyperflexion de hanche, activation excessive des muscles des genoux) Synchronisation étroite hanche et genou Persistance à l age de la marche de caractéristiques primitives

6 Générateur Spinal de la Marche Sir Charles Sherrington (1910) Recovery of locomotion in adult spinalized cats

7 Gait Central Pattern Generator Continuous L 2 stimulation induces coordinate muscles activation similar to normal walking patterns Continuous T 10 stimulation is not effective to elicit appropriate it motor patterns Dimitrijevic et al Ann N Y Acad Sci 1998

8 Apprentissage et récupération en rééducation Enfants Sport Déficits neurologiques Non-utilisation Répétitions

9 Lokomat: description Harnais (allègement corporel) Tapis roulant Orthèse robotisée

10 Indications Lésions médullaires incomplètes (ASIAC ou D) AVC TC SEP

11 Contre-indications Raideurs articulaires Spasticité non contrôlée Rétractions musculo-tendineuses Ostéporose sévère Lésions cutanées

12 Démarche de Soins: stimuler l attention! Variation de la vitesse Variation de l allègement corporel (40% d allègement maxi du poids du corps) Variation du degré d assistance Multiplication des paramètres Augmented Feed back

13 Protocole 4 semaines 1H par jour Bilans standardisés entrée et sortie Programme classique associé Mobilisation renforcement musculaire Spasticité inhibition Balnéothérapie Isocinétisme

14 Evaluations Tinetti ( équilibre statique et dynamique) Pass (évaluation kinésithérapique des performances posturales) FAC (Functional Ambulation Classification) Wade ( vitesse de marche sur 10m) Get up an Go (vitesse d exécution d une séquence motrice) Posturométrie Test 6 mn Test 2 mn

15

16 Rétro-contrôle visuel instantané

17 Mesure de la Force et de l Amplitude du Mouvement L FORCE Nm hanche gauche genou gauche hanche droite genou droit flexion extension degres L ROM Amplitudes actives flexion extension -40 hanche gauche genou gauche hanche droite genou droit

18 Analyse de la séance Biofeedback values v bio_hg_sd bio_hg_pp Biofeedback values bio_hd_sd bio_hd_pp # steps # steps Extension active du genou D Bio feedback values bio_gg_sd bio_gg_pp Biof feedback values bio_gd_sd bio_gd_pp # stepsp # steps

19 Rééducation mécanisée et Accidents Vasculaires Cérébraux Analyse rétrospective 2006, 2007, 2008 Trois groupes de patients à moins de 3 mois de leur pathologie entre 3 et 6 mois de leur pathologie à à plus de 6 mois de leur pathologie

20 Patients à moins de 3 mois de leur pathologie Tests Nombre total t ld de PASS patients : 32 Age moyen : 61,13 Progrès significatifs gain en Patients point gain en Tests testés s % FAC WADE GET UP AND GO 27 9,4 20% 28 0,7 70% 13 6,3 20% 11 15,9 29% TEST 6 mn 9 44,0 29% TINETTI 22 2,7 21% 3 2

21 Analyse des résultats t Gain autour de 70% pour le FAC : acquisition de la marche pour les patients, test à forte progression. Rôles respectifs Lokomat / récupération spontanée? Délai d obtention d une marche autonome? Population témoin??? Gain de 20 à 30% pour les autres tests dont le 6 mn et tl le Get tu Up and dg Go : tests t d endurance d et séquence motrice complexe.

22 Patients à moins de 6 mois de leur pathologie Tests Patients testés gain en points gain en % PASS Nombre total de 7 patients t : 7 FAC ,4 1,6 5,10% 71,43% WADE 20,46 17,75% 2 Age moyen : 68,57 GET UP AND GO TEST 6 mn 2 1 4,44 11,68% 10,5 15,11% TINETTI 5 0,5 2,35%

23 Analyses Sur ces trois années, la population étudiée est trop réduite et n est pas significative. Les progrès importants au Test FAC traduisent davantage l efficacité de la technique???

24 Patients à plus de 6 mois de leur pathologie Tests patients testés gain en points gain en % Nombre total de patients t : 116 PASS 99 1,10 5,75% FAC 102 0,28 8,36% WADE 77 5,00 13,66% Age moyen : 52,60 GET UP AND GO 66 7,85 13,47% TEST 6 mn 68 17,24 14,28% TINETTI 94 0,55 5,54%

25 Analyses Sur une population de 133 personnes ayant bénéficiée éfi ié d une assistance robotisée à la marche, 116 personnes ont bénéficié d une évaluation complète. Trois tests montrent une progression significative (autour de 15%) : Wade, Get up and Go et Test 6mn. Ils expriment des progrès plus globaux : Une endurance améliorée (réntraînement à l effort associé) Un équilibre augmenté ( Get up and Go) Un statut fonctionnel fixé (FAC peu modifié)

26 Conclusions Selon les expérimentations citées précédemment, deux catégories ressortent: Une rééducation d assistance robotisée à la marche très précoce( < 3 mois): qui assure une verticalisation et une répétition é i des patterns moteurs de la marche qui accompagne et amplifie la récupération d une motricité fonctionnelle ( Test FAC ) Une rééducation d assistance robotisée à la marche pour les patients chroniques (> 6 mois) qui permet un entraînement global ( WADE et Test 6mn) et un travail de l équilibre (G Get up and dg Go) nécessaires àl l autonomie.

Colloque québécois en Lésions Médullaires

Colloque québécois en Lésions Médullaires Colloque québécois en Lésions Médullaires Atelier 1: Les innovations au service des déplacements à la marche Olivier Lavoie et Martin Tardif, orthésistes IRDPQ Nathalie Toulouse, physiothérapeute programme

Plus en détail

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 La stimulation électrique fonctionnelle chez l enfant marchant atteint de paralysie cérébrale: orthèse active ou éveil proprioceptif? Valérie Achache MK / thèse de doctorat

Plus en détail

Perdre l équilibre = chuter

Perdre l équilibre = chuter Les chutes Perdre l équilibre = chuter Conséquences : - 2 millions de chutes par an - 1/3 des + de 65 ans concernés chaque année - 30% des chutes entrainent une hospitalisation - 40% entrainent une fracture

Plus en détail

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Kinésithérapie en Gériatrie Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Pathologies fréquentes en rééducation Chutes ( traumatismes,fractures,régression psychomotrice)

Plus en détail

Reprise de la marche chez le blessé médullaire Etat actuel, nouvelles perspectives

Reprise de la marche chez le blessé médullaire Etat actuel, nouvelles perspectives Reprise de la marche chez le blessé médullaire Etat actuel, nouvelles perspectives Professeur Bernard BUSSEL Service de Rééducation Neurologique, Hôpital Raymond Poincaré 92380 GARCHES Tel. 01 47 10 70

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Le travail isocinétique

Le travail isocinétique Le travail isocinétique Les principes L évaluation Le renforcement La rééducation GN PICHARD IFMK REIMS 2009 1 GN PICHARD IFMK REIMS 2009 2 généralités Définition: travail basé sur la résistance maximale

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles?

Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles? Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles? Carmad : 6 chemin des Vignes 78340 les Clayes-sous-Bois. Téléphone : 01 30 55 77 50 Portable : 06 71 82 12 27 mail : contact@carmad.fr

Plus en détail

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Ould Ouali.A, Amari.A, Lyazidi.O, Benbetka.L, Lakrouf.F, Rachedi.M MPR-HMUS-Staoueli 3eme congrès de la

Plus en détail

Rééducation motrice du bébé

Rééducation motrice du bébé Rééducation motrice du bébé de la naissance aux premiers pas Michèle FORESTIER Masseur - Kinésitherapeute Prise en charge des bébés présentant des retards de marche, des torticolis, des risques de pathologie

Plus en détail

Le bilan diagnostique Kinésithérapique

Le bilan diagnostique Kinésithérapique Le bilan diagnostique Kinésithérapique «La kinésithérapie prévient, réduit, restaure ou compense les mouvements pathologiques au niveau des déficiences, des limitations fonctionnelles, incapacités et des

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE I- Sémiologie des troubles de la marche A- Anamnèse B- Analyse catégorielle C- Analyse sémiologique II- Epidémiologie des

Plus en détail

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice.

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Laurent Bouyer, Ph.D. Professeur agrégé département de réadaptation

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique vue sous l angle de la M.P.R. Dominique Mazevet, Unité de prise en charge de la spasticité, service de MPR Groupe

Plus en détail

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral - Aspects paramédicaux - Synthèse des recommandations JUIN 2002 Service des

Plus en détail

Exposé réalisé le 12/02/07 dans le cadre du GEPPE par Elisabeth Babot et Patricia San Sebastian, ergothérapeutes.

Exposé réalisé le 12/02/07 dans le cadre du GEPPE par Elisabeth Babot et Patricia San Sebastian, ergothérapeutes. Le concept BOBATH Historique C est un concept qui a été développé par le docteur Bobath, neurologue, et son épouse, kinésithérapeute, lors de leur prise en charge d adultes hémiplégiques puis d enfants

Plus en détail

Le Spécialiste de l évaluation fonctionnelle

Le Spécialiste de l évaluation fonctionnelle Le Spécialiste de l évaluation fonctionnelle ARMEO THERAPY CONCEPT Description matérielle Rééducation fonctionnelle des membres supérieurs ARMEO THERAPY CONCEPT Les récents travaux de la recherche clinique

Plus en détail

Le parcours de marche DM3

Le parcours de marche DM3 Formation Prévention des chutes Atelierd équilibre EHPAD L essentiel Jean-Michel, kinésithérapeute libéral Le parcours de marche DM3 www.alterecosante.net ALTER ECO SANTE 9, bd de Maurens / 31270 CUGNAUX

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

rtms du cortex moteur primaire et spasticité dans la SEP : étude des modifications de la connectivité fonctionnelle cérébrale par IRMf de repos.

rtms du cortex moteur primaire et spasticité dans la SEP : étude des modifications de la connectivité fonctionnelle cérébrale par IRMf de repos. rtms du cortex moteur primaire et spasticité dans la SEP : étude des modifications de la connectivité fonctionnelle cérébrale par IRMf de repos. Clémence outiere 1,2, Caroline Rey 1,2, Wafaa Zaaraoui 1,

Plus en détail

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer Définition Spasticité Physiopathologie et aspects cliniques Docteur Jacques Luauté Service de Rééducation Neurologique Professeur Dominique Boisson Hôpital Henry Gabrielle Spastikos : étirer «la spasticité

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Examen neurologique et crânien. Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices

Examen neurologique et crânien. Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices Examen neurologique de 0 à 2 ans 1ère partie : Examen neurologique et crânien 2ème partie : Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

Déficience motrice. Mon élève :...

Déficience motrice. Mon élève :... Déficience motrice Mon élève :.. Les caractéristiques des déficiences motrices Informations extraites du guide Handiscol «Guide pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience motrice»

Plus en détail

IMPORTANCE DES ETIREMENTS

IMPORTANCE DES ETIREMENTS IMPORTANCE DES ETIREMENTS L'augmentation de la souplesse est l un des meilleurs moyens de prévention des blessures musculo-tendineuses. L entraînement de la souplesse, par la pratique d étirements avant

Plus en détail

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes ST MALO Avril 2015 Deux notions importantes L intensité de la douleur

Plus en détail

Reprogrammation Motrice et reprise du sport après Plastie du LCA

Reprogrammation Motrice et reprise du sport après Plastie du LCA Reprogrammation Motrice et reprise du sport après Plastie du LCA DIU de pathologie locomotrice liée à la pratique du sport 16 Décembre 2011 Perivolas Rémi Boissonnier Emmanuel Revol-Buisson Edith ReprogrammationMotrice

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

Le Spécialiste de l évaluation fonctionnelle

Le Spécialiste de l évaluation fonctionnelle Le Spécialiste de l évaluation fonctionnelle CON-TREX Multi-Joint Description matérielle 1 Allée Alban Vistel 69110 Sainte Foy Les Lyon Tél : 04.78.34.32.48 / Fax : 04.78.34.69.25 info@medimex.fr / www.medimex.fr

Plus en détail

Entraînement de la force musculaire

Entraînement de la force musculaire Module S.PH.370.0301.F.08 Evaluation et traitement des fonctions musculo-squelettiques Membre inférieur Entraînement de la force musculaire Les modes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique

Plus en détail

FORMATION AP-HP 1 BULLETIN D INSCRIPTION. 550 TTC Frais pédagogique 115 TTC Frais d hébergement et de restauration.

FORMATION AP-HP 1 BULLETIN D INSCRIPTION. 550 TTC Frais pédagogique 115 TTC Frais d hébergement et de restauration. FORATION AP-HP 1 Physiologie et Biomécanique usculaire, Isocinétisme et Rééducation, Isocinétisme en pratique sportive. 2 et 3 Avril 2015 Centre technique national, Clairefontaine 550 TTC Frais pédagogique

Plus en détail

La thématique. Modélisation des systèmes bilogiques complexes

La thématique. Modélisation des systèmes bilogiques complexes La thématique Thierry Pozzo INSERM ERM 207 Motricité Plasticité Performance, Dysfonctionnement, Vieillissement et Technologies d'optimisation 21 EC (10 PU, 11 MCU) 1 CR 2 PH 2 IATOS 15 doctorants (7 boursiers)

Plus en détail

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION Dr B VESSELLE Ouverte : Point fixe proximal Chaîne Fermée : Point fixe distal Totale Interne -moyenne - externe Course Contraction musculaire MODALITES DE LA CONTRACTION

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE COURSE

FONDAMENTAUX DE COURSE Course Fondamentaux 08 FONDAMENTAUX DE COURSE 1. INTRODUCTION Les épreuves de course sont parfois décrites comme étant non techniques, principalement parce que courir est une action naturelle qui paraît

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

Effet de la prise en charge précoce dans les troubles moteurs

Effet de la prise en charge précoce dans les troubles moteurs Effet de la prise en charge précoce dans les troubles moteurs Mickael Dinomais - Département de médecine physique et de réadaptation, faculté de médecine, Université d Angers - Service de médecine physique

Plus en détail

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4)

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) Reconditionnement, réathlétisation & réhabilitation WK à la suite d une ostéotomie Un document de Norbert KRANTZ Année 2005-2006

Plus en détail

Apport de l AQM, en pratique clinique, dans les indications d appareillage chez l enfant Paralysé Cérébral (PC)

Apport de l AQM, en pratique clinique, dans les indications d appareillage chez l enfant Paralysé Cérébral (PC) Apport de l AQM, en pratique clinique, dans les indications d appareillage chez l enfant Paralysé Cérébral (PC) Principes de l AQM Paramètres Spatio-Temporaux Left Right Cadence 116 ± 4.63 steps/min 116

Plus en détail

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE 1 LES MECANISMES ACTIFS DE PROTECTION ARTICULAIRE Phénomène d anticipation.prog neuromoteur postural, gestuel acquis, augmente la raideur active des M resp de protection

Plus en détail

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic.

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic. LE CONFLIT SOUS ACROMIAL a) Fonction Lors des mouvements du membre supérieur, les tendons de la coiffe des rotateurs passent sous un élément osseux et ligamentaire (arche) composé de la face inférieure

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE DES CONCEPTS DES ECOLES DU DOS: QUELLES SONT LES LIMITES? QUELLES SONT LES ALTERNATIVES?

ANALYSE CRITIQUE DES CONCEPTS DES ECOLES DU DOS: QUELLES SONT LES LIMITES? QUELLES SONT LES ALTERNATIVES? ANALYSE CRITIQUE DES CONCEPTS DES ECOLES DU DOS: QUELLES SONT LES LIMITES? QUELLES SONT LES ALTERNATIVES? M. VANDERTHOMMEN, C. DEMOULIN et J.M. CRIELAARD Département des Sciences de la motricité, CHU,

Plus en détail

QUANTITATIVE MUSCLE TESTING OF ANKLE DORSI FLEXION AND FEET EVERSORS USING A DYNAMOMETER TYPE CHATILLON : PROTOCOL

QUANTITATIVE MUSCLE TESTING OF ANKLE DORSI FLEXION AND FEET EVERSORS USING A DYNAMOMETER TYPE CHATILLON : PROTOCOL QUANTITATIVE MUSCLE TESTING OF ANKLE DORSI FLEXION AND FEET EVERSORS USING A DYNAMOMETER TYPE CHATILLON : PROTOCOL Investigateur pour cette partie du projet: Dr Luc J. Hébert 08 mai 2006 Consignes à l

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées OUTIL D ÉVALUATION DES PRATIQUES Avril 2009 Avec le partenariat méthodologique et le concours

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

La surveillance neurologique en réanimation médicale

La surveillance neurologique en réanimation médicale CONGRES ANNUEL DU CIRNE «L approche neurologique en réanimation» 11 OCTOBRE 2013 La surveillance neurologique en réanimation médicale Réanimation Médicale HCC Aurélie Baudesson Aurore Bihin Delphine Rué

Plus en détail

Attestation du besoin d une aide à la locomotion ou à la posture

Attestation du besoin d une aide à la locomotion ou à la posture Attestation du besoin d une aide à la locomotion ou à la posture 1. Année ois 2. TYPE D AIDE TECHNIQUE auteuil roulant manuel 3. NATURE DE LA DEANDE auteuil roulant motorisé Poussette Base de positionnement

Plus en détail

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr)

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Contrôle moteur et planification Organisation anatomophysiologique du contrôle moteur SÉANCE 2 Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Le muscle Muscle = ensemble de fibres musculaires Fibre musculaire

Plus en détail

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber Syndrome post-chute Syndrome (Murphy 1982) décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber associant versant moteur troubles de l équilibre et de la posture déséquilibre

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans.

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. 1) Dans le cursus éducation et motricité,il est important d acquérir des connaissances sur la motricité de l enfant et les exploiter

Plus en détail

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette "

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue Xavier Dufour Gilles Barette Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette " Définition" # Société Française de Rhumatologie! # Douleur allant de la charnière dorsolombaire au bassin pouvant irradier jusqu$au

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Retour sur quelques notions: La Santé La Culture scolaire la CP5 et les ASDEP Le Savoir S entraîner...en CP5 Dans les programmes lycées Les étapes

Plus en détail

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE PREMIÈRE PARTIE Le syndrome cérébelleux: Définition Fréquence Étiologies

Plus en détail

ENTRETIEN PHYSIQUE ET RETOUR SUR LE TERRAIN DU FOOTBALLEUR BLESSE. Docteur Stéphane CASCUA Centre de formation du PSG

ENTRETIEN PHYSIQUE ET RETOUR SUR LE TERRAIN DU FOOTBALLEUR BLESSE. Docteur Stéphane CASCUA Centre de formation du PSG ENTRETIEN PHYSIQUE ET RETOUR SUR LE TERRAIN DU FOOTBALLEUR BLESSE Docteur Stéphane CASCUA Centre de formation du PSG Un footballeur et son entraîneur passent une petite annonce : «Articulation retrouvée

Plus en détail

l adulte avec paralysie cérébrale

l adulte avec paralysie cérébrale Particularités de l installation assise de l adulte avec paralysie cérébrale Dr Antoine GASTAL MPR Marie Christine BERNARD Kinésithérapeute Service CECOIA Hôpital Nationale Saint Maurice Dr Célia RECH

Plus en détail

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015 M. BLOT Ergothérapeute CHU de NIMES Introduction Définition de l hémiplégie Causes Evolution Conséquences Description Prise en charge du patient en fonction de l activité

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Exemple 1: Entorse cheville. ÉVALUATION INITIALE: entorse cheville

Exemple 1: Entorse cheville. ÉVALUATION INITIALE: entorse cheville DPPS 4.0 RAPPORT EXEMPLES Les rapports que vous trouvez ci-joints ont étés élaborés en utilisant certains protocoles d exemple que vous trouvez dans le dossier C:\Delos\User\Trials\Dossier Général. On

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Centre de Médecine Physique et de Réadaptation L ADAPT Thionis

Centre de Médecine Physique et de Réadaptation L ADAPT Thionis Centre de Médecine Physique et de Réadaptation L ADAPT Thionis Présentation du centre Le centre de médecine physique et de réadaptation l ADAPT Thionisest un établissement de santé privé participant au

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs Christian Hérisson et Isabelle Laffont

Plus en détail

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie Neurologie CHU Montpellier Objectifs du cours Décrire l organisation normale du sommeil sur les 24

Plus en détail

Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie de DIJON. Les nouveaux concepts pour la prise en soins massokinésithérapique. Revue de la littérature

Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie de DIJON. Les nouveaux concepts pour la prise en soins massokinésithérapique. Revue de la littérature Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie de DIJON Les nouveaux concepts pour la prise en soins massokinésithérapique de l hémiplégie post-avc Revue de la littérature Garde Clément Promotion 2011 Institut

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG

OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG 2ème journée pratique MPR V Salvator-Witvoet, M Bovard, R Belmafhoud et l équipe des kinésithérapeutes de la Chataigneraie INTRODUCTION > 50 000 PTG

Plus en détail

Comment améliorer votre foulée

Comment améliorer votre foulée Comment améliorer votre foulée Dans son programme d entrainements spécialement conçue pour la femme, New Balance vous donne ce mois-ci quelques astuces pour améliorer votre foulée. Chapitre I - Les principes

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

bien-être dans la SEP *

bien-être dans la SEP * 7 Exercice physique et bien-être dans la SEP * * Sclérose en plaques Préambule Il y a quelque temps, un mardi matin de bonne heure, alors que la brume montait du fleuve, je rentrais chez moi depuis la

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

Bourse IPSEN/SOFMER 2005

Bourse IPSEN/SOFMER 2005 Page 1 sur 6 Bourse IPSEN/SOFMER 2005 Les lauréats de la bourse IPSEN/SOFMER sont cette année les Dr Patrick Dehail et Dr Jacques Luaute Les prix ont été remis lors de l assemblée générale de la SOFMER

Plus en détail

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES 8.1 Principes généraux de conditionnement C est un fait bien connu que les joueurs en excellente forme physique sont moins susceptibles de subir des blessures.

Plus en détail

Rééducation gériatrique

Rééducation gériatrique Rééducation gériatrique Conjuguer l art du gériatre et du rééducateur! Formation spécifique de chacun Vision globale du patient Projet de vie tenant compte des fonctions retrouvées et des limitations Dr

Plus en détail

Quels sports préconiser chez les personnes âgées?

Quels sports préconiser chez les personnes âgées? VIEILLISSEMENT ET ACTIVITES PHYSIQUES Quels sports préconiser chez les personnes âgées? Docteur Karim Gallouj Médecin fédéral national FFEPGV CHI de Wasquehal, Centre de gériatrie Le Molinel Le vieillissement

Plus en détail

COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE. GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech LE GOLF EST-IL UN SPORT???? Geste du golf en chiffre SOMMAIRE

COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE. GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech LE GOLF EST-IL UN SPORT???? Geste du golf en chiffre SOMMAIRE COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE LE GOLF EST-IL UN SPORT???? GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech www.preparationphysique.net SOMMAIRE Geste du golf en chiffre La préparation physique, à quoi ça sert?

Plus en détail

A.F.S.E.D. Association. Française des. 34 Rue Léon JOULIN 37000 TOURS Tel: 0 825 00 11 33. Syndromes d EHLERS d. Association Loi 1 901

A.F.S.E.D. Association. Française des. 34 Rue Léon JOULIN 37000 TOURS Tel: 0 825 00 11 33. Syndromes d EHLERS d. Association Loi 1 901 A.F.S.E.D Association Association Loi 1 901 Française des Syndromes d EHLERS d -DANLOS- 34 Rue Léon JOULIN 37000 TOURS Tel: 0 825 00 11 33 LES SYNDROMES d EHLERS-DANLOS REEDUCATION & READAPTATION! Dr Marie-Hélène

Plus en détail

ANOMALIES DU PIED DU NOUVEAU- NE ET DU NOURRISSON

ANOMALIES DU PIED DU NOUVEAU- NE ET DU NOURRISSON ANOMALIES DU PIED DU NOUVEAU- NE ET DU NOURRISSON Dr. K. DEMET Ins6tut Régional de Médecine Physique et de Réadapta6on de Nancy I. MECANISME DES DEFORMATIONS 1.1 Anomalies au cours de la vie intra- utérine

Plus en détail

LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE. Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille

LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE. Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille Signal d alarme : un événement à ne pas négliger Indicateur

Plus en détail

Articulations multifonctionnelles de correction

Articulations multifonctionnelles de correction Articulations multifonctionnelles de correction pour enfants et adultes Information produit 2 Ottobock Articulations multifonctionnelles de corrections pour enfants et adultes Articulations de correction

Plus en détail

Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie

Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie Semaine : Date : 25 mars 2013 Professeur : Pr Gallois Groupe : 32 (Anouck Schneidermann Aurore d Hooghe) Responsables Matières : Nicolas

Plus en détail

Objectifs de prévention et de prise en charge orthopédiques, indications des appareillages chez l enfant porteur d un d

Objectifs de prévention et de prise en charge orthopédiques, indications des appareillages chez l enfant porteur d un d Objectifs de prévention et de prise en charge orthopédiques, indications des appareillages chez l enfant porteur d un d polyhandicap. 04/06/09 AMPAN-AFA. Dr Chantal Tessiot Angers. Classiquement, l -fonctionnelle,

Plus en détail

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Les mécanismes de la récupération neurologique PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Introduction Plasticité cérébrale / Récupération après lésion cérébrale Récupération spontanée

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

23/10/2012. Mme B. 72 ans, vient vous voir en consultation pour une gonalgie droite.

23/10/2012. Mme B. 72 ans, vient vous voir en consultation pour une gonalgie droite. Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Cas clinique ED MT4/7.2 Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs Christian Hérisson

Plus en détail