Le kinésithérapeute face à sa main

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le kinésithérapeute face à sa main"

Transcription

1 M elle TORELLI Cécile Masseur-kinésithérapeute Le kinésithérapeute face à sa main Mémoire de fin de formation pour l obtention du Diplôme interuniversitaire de rééducation et d appareillage de la main. A Grenoble ; Le jeudi 2 mai 2013 Années de formation 2012 / 2013

2 SOMMAIRE INTRODUCTION p.1 I) L étude p.3 II) Comparaison des résultats p.8 1. L activité professionnelle au quotidien p.9 2. Les techniques de prise en charge p.10 III) L articulation trapézo-métacarpienne p L anatomie p.11 a) Les asymétries p La cinésiologie p Mécanisme d apparition de l arthrose p Lien avec la pratique de la kinésithérapie p.16 a) Le massage thérapeutique p.16 b) La mobilisation passive p.19 IV) Les tendinites chez le kinésithérapeute p Définition d une tendinite p.21

3 2. Rappels anatomiques p Mécanisme d installation de la pathologie p Lien avec le métier de rééducateur p.24 a) Les maladies professionnelles p.25 V) Prévenir et soigner les pathologies chez le kinésithérapeute p Les tendinites p.29 a) Eviter la survenue des tendinites p.30 b) Soigner la tendinite p La rhizarthrose p.32 a) Eviter l apparition de l arthrose du pouce p.32 b) Soigner la rhizarthrose p.33 VI) Conclusion p.34

4 INTRODUCTION La masso-kinésithérapie est apparu au milieu du XIXème siècle sous le nom de «gymnastique suedoise» grâce à un maitre d arme, monsieur Pehr Henrik Ling. Son apparition a débuté par la découverte du massage (du grec «massein» et de l arabe «matz» qui signifie "presser dans les mains") pratiqué par les rebouteux. En 1885, les médecins se l approprient. Ils prétendaient que le manque de connaissances du corps humain le rend dangereux. Mais ils manquaient de temps pour le pratiquer et le trouvaient trop pénible physiquement. Ils ont créé ainsi des auxiliaires médicaux. Pendant la première guerre mondiale, le métier se développe. Le massage était utilisé sur des soldats blessés, ainsi que la rééducation dans le but de les rétablir. Ce n est qu à la seconde guerre mondiale où le massage et la rééducation sont réunis pour former le métier de masseur-rééducateur. [1] La Kinésithérapie (du grec "kinésis") soigne par le massage et par le mouvement. Elle consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale tel que les techniques de massage, et les mouvements gymniques qui lui sont propre. L outil principal du kinésithérapeute est sa main. Du latin «manus», elle est un organe extrêmement développée chez l homme. Elle permet la préhension et la manipulation d objets. Elle complète le langage et est utilisée pour la langue des signes. Elle est au quotidien un outil de sensibilité qui renseigne sur l environnement extérieur. Le thérapeute utilise ses mains pour toucher, masser, palper, mobiliser leurs sollicitation quotidienne est extrême. 1

5 Comme toute structure anatomique, une utilisation trop fréquente entraine des dégradations. Elles sont précises et localisées en fonction des actes réalisés. Le membre supérieur est donc une partie du corps majoritairement sollicité chez ces professionnels de santé. Pour découvrir les structures principalement atteintes, il faut dans un premier temps comprendre le métier de rééducateur dans son quotidien, sa manière de travailler, ses techniques utilisées Un auto-questionnaire est établi afin de mettre en avant les différentes pathologies dont se plaignent les kinésithérapeutes actuels. Ces résultats permettent d étudier la pratique de la masso-kinésithérapie, vu par ces professionnels. Le but est de déterminer la cause de survenue des pathologies décrites ; afin d émettre des hypothèses sur les modifications à effectuer dans le quotidien de ces thérapeutes. 2

6 I) L étude Un questionnaire est distribué aux kinésithérapeutes de la région grenobloise. Le but est de déterminer la vision du métier par les praticiens eux même. Ils répondent seuls aux questions. Aucune personne intermédiaire n oriente les réponses afin d obtenir un résultat le plus proche possible de la réalité. En effet, la présence d une tierce personne pourrait fausser le sondage. [2] Leurs réponses permettront de déterminer les difficultés du métier de masseurkinésithérapeute et ses limites sur la santé physique des praticiens. Sur 12 questionnaires remplis, on regroupe 6 femmes et 6 hommes. Ce groupe est composé de 6 kinésithérapeutes salariés (3 femmes et 3 hommes) et de 6 rééducateurs en secteurs libéral. (Fig. 1) Les praticiens qui exercent de l ostéopathie ne sont pas comptabilisés. L étude se concentre sur les rééducateurs généralistes. On parle ainsi de kinésithérapeutes qui prennent en charge toutes les pathologies (des troubles neurologiques, rhumatologiques et traumatologiques qui touchent aussi bien les membres supérieurs que les membres inférieurs et le rachis.) Chaque groupe est composé de 2 rééducateurs qui débutent le métier. C est-à-dire qu ils exercent cette profession depuis moins de 5 ans. Les autres participants ont plus de 40 ans et de l expérience dans le métier. Cela permet de mettre en évidence les différents ressenti physique et psychologique des praticiens. En ce qui concerne les kinésithérapeutes en secteur libéral : Le nombre de patient journalier est d environ 25 patients par jour. Ils travaillent en moyenne 45 heures par semaine (certains jusqu à 70 heures) sans compter le temps de gestion administratif. Ils sont en activité en moyenne 4 jours et demi sur sept. 3

7 Au niveau des vacances, ces praticiens ne prennent en moyenne que 5 semaines de vacances par an (Fig. 2). Ils sont libres d utiliser les techniques de rééducation qu ils souhaitent. Ils organisent eux même leurs emplois du temps. Ils sont soumis aux exigences des patients mais également à la nécessité d obtenir de bons résultats vis à vie des patients mais également des médecins prescripteurs. Kinésithérapeutes généralistes Secteur libéral (6) Secteur salarié (6) Moins de 5 ans d activité professionnelle (2) Plus de 15 ans d activité professionnelle (4) Moins de 5 ans d activité professionnelle (2) Plus de 15 ans d activité professionnelle (4) Fig. 1 : Schématisation des différents groupes de masseurs kinésithérapeutes Les kinésithérapeutes qui travaillent dans un établissement comptent 37 heures et demie de présence par semaine. Cela inclus le temps de travail auprès des patients mais également le temps de gestion annexe (dossiers administratif, réunion ). Ils comptent par jour une dizaine de patients pris en charge par leur soin ; avec une activité professionnelle de 5 jours sur sept. Les patients sont dirigés vers ces kinésithérapeutes par l établissement. Le nombre de patient pris en charge au quotidien varie en fonction de l établissement. L emploi du temps des rééducateurs est établi par un responsable. Les horaires ne sont pas aménageables. Ils sont fixent. 4

8 Les praticiens ne décident pas des techniques de rééducation. En effet, les centres de rééducation établissent des protocoles précis et exigent que les salariés les suivent. Ces thérapeutes ont un salaire mensuel fixe, avec une quantité de vacances de 7 semaines par an. (Fig. 2) Ces derniers sont déterminés par l établissement employeur. Les salariés ne décident ni de leurs horaires, ni de leurs salaires et prennent leurs vacances en fonction des autres praticiens et doit être validé par un responsable. Secteur libéral Secteur salarié Nombre de patient / jour Heure de travail /sem. 45 à 70 37,5 Jour de travail /sem. 4,5 à 6 5 à 6 Vacance /an (en sem.) 2 à 5 5 Fig. 2 : Récapitulatif du quotidien professionnel des 2 différents groupes de masseurs kinésithérapeutes Les kinésithérapeutes répertorié sont tous des rééducateurs généralistes, qui travaillent essentiellement avec leurs main (et n utilisent que peu d appareilles médicaux). Ils évoquent quotidiennement : le massage, la mobilisation, la manutention, le drainage bronchique, les étirements musculaires. Les travailleurs libéraux comptabilisent la moitié de leurs temps de travail à traiter des patients avec des problèmes rachidiens. Les traitements sont longs et demandent beaucoup de massage dans leur prise en charge. Ils estiment que 35% de leur temps est utilisé à traiter des pathologies des membres inférieurs. Ainsi seulement 15% du temps de travail d un rééducateur généraliste est utilisé à traiter des problèmes du membre supérieur dans la région grenobloise. Les thérapeutes qui travaillent en établissement évoquent fréquemment l utilisation d instruments lourds qu ils doivent déplacer d une pièce à une autre. Ils sont également polyvalents en fonction de ce que les médecins et chirurgiens leurs 5

9 demandent. Certains exigent des résultats rapides car le temps d hospitalisation, qui varie en fonction des pathologies, est très court. Ils travaillent en générale sur plusieurs étages et donc prennent en charge différents secteurs. Leurs emplois du temps varient en fonction des entrées de patients dans l établissement. Ils estiment avoir des pathologies très variables en fonction des semaines et ne peuvent pas partager leur emploi du temps en fonction des patients traités. D après le questionnaire, de nombreuses pathologies du membre supérieur sont recensées chez les rééducateurs : Syndrome du défilé thoraco-brachial, Syndrome du canal carpien, Kyste synovial. Mais seulement deux pathologies sont systématiquement retrouvées : Les tendinites (essentiellement localisées au niveau de l épicondyle latéral, mais également face antérieure du poignet), L atteinte de l articulation trapézo-métacarpienne : - Douleurs en fin de journée au niveau de la base du pouce, - Rhizarthrose. Il est nécessaire de différencier les pathologies professionnelles, de celles liées à la pratique d une activité sportive intensive. En effet, les tendinites sont à l origine de mouvements répétitifs qui peuvent être réalisés lors de la pratique récurrente d une activité sportive. Le questionnaire étudie le lien entre le sport et les thérapeutes. 6

10 Les réponses des rééducateurs montrent que chacun d entre eux pratique un loisir. (Fig. 3) Ce qui est trop peu pour être responsable d une aussi importante pathologie. On compte 6 des rééducateurs qui pratiquent un sport une fois par semaine (ce ne sont quasiment que des libéraux). Ils estiment leurs temps d activité extra-professionnel à environ 1 heure. Il y en a 4 d entre eux qui en font 2 à 3 fois par semaine. On retrouve 1 rééducateur en libéral. Les 3 autres travaillent en tant que salariés. Ils comptabilisent leurs temps sportif de 45minutes à 1 heure pour chaque entrainement Les 2 derniers en pratiques plus de 4 fois par semaine dont un kinésithérapeute libéral qui pratique son activité de course à pied en compétition. Ce qui signifie que son entrainement est rude et éprouvant physiquement. De plus une activité en compétition nécessite une hygiène de vie surveillée (au niveau physique et alimentaire). Les sports décris sont essentiellement la pratique du vélo, la course à pied et la natation. Le seul sport susceptible de créer une réelle pathologie est le cyclisme. En effet, il peut être responsable de l apparition d un syndrome du canal carpien avec compression du nerf médian ou alors une compression du canal de Guyon avec une atteinte du nerf ulnaire. Cette activité sportive peut être également responsable de tendinites au niveau du poignet (atteinte des extenseur et fléchisseur ulnaire du carpe, long et court extenseur radial du carpe, long extenseur du pouce et fléchisseur radial du carpe.) Les kinésithérapeutes interrogés ne se plaignent que très peu de syndromes canalaires. Les autres activités sportives décrites ne sollicitent pas les membres supérieurs de manière spécifique. Cependant la natation peut tout de même être à l origine des tendinites du poignet dont ils témoignent des douleurs. 7

11 Pratique d une activité sportive 1 fois par semaine 2 à 3 fois par semaine 4 fois par semaine Les libéraux n ont pas de risque de déclencher une pathologie. Avec une activité telle : la natation, risque de tendinites du poignet Risques importants de tendinites du poignet Fig. 3 : Récapitulatif de la fréquence de l activité sportive des masseurs kinésithérapeutes interrogés. II) Comparaison des résultats Sur un bref échantillon de 12 kinésithérapeutes de tout âge, seule une jeune kinésithérapeute libérale ne présente aucune pathologie, ni sensation de fatigue au niveau de ses mains. Les 3 autres jeunes rééducateurs, c est-à-dire qui travaillent depuis moins de 5 ans ressentent des douleurs en fin de journées à la base de la colonne du pouce ainsi qu une fatigue musculaire au niveau du bras. Les 9 autres rééducateurs présentent tous des pathologies au niveau du membre supérieur. Entre ces quelques rééducateurs, on retrouve de nombreuses différences dans la pratique professionnelle quotidienne. 8

12 1. L activité professionnelle au quotidien Les rééducateurs en secteur libéral travaillent environ dix heures de plus par semaine qu un professionnel salarié. Ils comptent également le double de patients pris en charge. On comprend donc le rythme soutenu que les thérapeutes subissent au quotidien. Ils ont également une charge de travail physique importante. Ils doivent entretenir le bon fonctionnement de leur cabinet. Cependant, ils peuvent aménager leur emploi du temps comme ils le désirent. Ils sont libres de gérer leurs patients, leurs temps de travail, leur temps de repos mais également, libre dans leur choix de techniques rééducatives Ils possèdent donc un secteur d indépendance qui n est pas négligeable. Les rééducateurs salariés présentent beaucoup moins d heures de travail. Mais leurs quotidien est totalement différents au point de vu décisionnel. En effet, leurs horaires sont fixes et imposés par l établissement. Leurs périodes de vacances sont en quantité fixe et sont posé en fonction des autres rééducateurs et doivent être approuvé par les responsables hiérarchiques. Le salaire est fixe ce qui est sécuritaire en fonction des congés payés mais qui n est pas toujours en reflet avec l intensité du travail fourni. Ces kinésithérapeutes sont également soumis au respect des règles de leur établissement. En effet, ils ne peuvent établir eux-mêmes un plan de rééducation. Ils ont le plus souvent des ordres et des protocoles à respecter. Ces kinésithérapeutes sont donc soumis aux règles de l établissement et obéissent à une hiérarchie. Pour les deux groupes de rééducateurs, on peut mettre en avant l aspect psychologique qui est très important dans les deux cas. Les patients ont tendance à se confier à leur praticien. Les salariés sont confrontés aux patients hospitalisés. Les 9

13 patients sont souvent très angoissés, ils ont peurs, ils posent de nombreuses questions sur leurs pathologies, et surtout leurs guérisons. Pour les rééducateurs libéraux, les pathologies sont souvent moins importantes car l état des patients ne nécessitent pas une surveillance constante. Cependant, ils sont également soumis à la nécessité d obtenir des résultats satisfaisants pour le patient mais également pour le praticien lui-même. Les patients s inquiètent davantage car ils sont moins suivi et ne peuvent poser leurs questions qu au rééducateur qu ils voient fréquemment. Les kinésithérapeutes ont donc une pression physique par l important rythme quotidien mais également une pression psychologique. 2. Les techniques de prise en charge : Les méthodes de travail quotidiennes décrites sont quasiment identiques pour tous les praticiens interrogés. La principale différence est que les kinésithérapeutes libéraux travaillent en adoptant leurs techniques avec plus de forces : les massages qui sont réalisés avec davantage de pression, les étirements musculaires manuels et les mobilisations passives sont plus fréquents Malgré cette différence dans les manœuvres de prise en charge, la totalité des kinésithérapeutes (à l exception d un d entre eux) présentent des douleurs en fin de journée à la base de la colonne du pouce. Les plus expérimentés évoquent la rhizarthrose. Sur cet échantillon, huit d entre eux se plaignent de tendinites de l avant-bras au niveau des épicondyliens latéraux et au niveau des fléchisseurs du poignet. 10

14 III) L articulation trapézo-métacarpienne L articulation trapézo-métacarpienne fait partie de la colonne du pouce. Articulation reine de ce doigt, elle permet son orientation dans l espace. Elle est à l origine du mouvement d opposition, fondamentale dans la constitution de la pince pollici-digitale. Cette faculté de préhension représente l essentiel de la valeur fonctionnelle de la main ; permettant l exécution de nombreuses actions par des prises fines mais aussi par les prises de force. 1. L anatomie Cette articulation relie le carpe par la face inférieure du trapèze, à la face supérieure de la base du premier métacarpien. Facette articulaire inférieure (correspond avec M1) Facette articulaire inférieure (correspond avec M1) Facette articulaire avec M2 Fig. 4 : Vue inférieure du trapèze Issue du livre de M. DUFOUR, anatomie de l appareil locomoteur, membre supérieur [3] 11

15 Trapèze Premier métacarpien Post Lat. Fig. 5 : Surfaces articulaires de la trapézo-métacarpienne t Issue du livre de KAPANDJI, Physiologie articulaire ; Schémas commentés de mécanique humaine. Tome I. Membre supérieur. 6ème édition L image en selle implique une symétrie des deux surfaces articulaires. Mais elles présentent des irrégularités de courbures. a) Les asymétries Cette articulation à l aspect selon Tubiana, d une selle «de cheval scoliotique» du fait de l aspect curviligne en dedans de son axe antéro-postérieur. [4] La facette articulaire du trapèze présente des asymétries (Fig. 5) : - Elle est plus évasée du coté radial, - Elle est davantage située sur la face palmaire de l os, - La couche du cartilage hyalin est plus épaisse en avant qu en arrière. - La crête médiane de la selle trapézienne est incurvée suivant une concavité orientée en dedans et en avant. La partie dorsale est plus convexe que la partie palmaire qui est quasiment plate. 12

16 - Le bord médio palmaire est plus creux que le bord latéro-dorsal. [4] La facette articulaire de la base du premier métacarpien est plus étendue que celle du trapèze. Elle présente une forme triangulaire à base postérieure et a sommet antérieur. Elle est concave d avant en arrière et convexe transversalement Les moyens d unions sont des éléments passifs, entourant l articulation trapézométacarpienne. Ils sont lâche, responsables de la grande mobilité du pouce. [4] 2. La cinésiologie L articulation trapézo-métacarpienne place le pouce dans un plan oblique en bas et en avant à 45 par rapport au plan de la main. (Fig. 6) Il s agit de l articulation clé de la colonne du premier doigt de la main. Lors du mouvement d opposition, il y a perte de congruence mécanique. Ce mouvement entraine une rotation du premier métacarpien, sa base sort de la selle trapézienne ; ce qui déchausse l articulation trapézo-métacarpienne. Seulement 53% des surfaces articulaires seraient en contact pendant le mouvement d opposition du pouce. L articulation trapézo-métacarpienne est donc anatomiquement prédisposée à développer des lésions dégénératives. [6] 13

17 Rétropulsion IV III II Extension Axe de la main V Flexion Post Antépulsion Lat. Fig. 6 : Mouvements du premier métacarpien permis par l articulation trapézo-métacarpienne Issue du document de M. PILLU, Cinésiologie du pouce. ENKRE 2004 [5] Au niveau musculaire, les forces mises en présence sont considérables. Certaines sont en compression axiale, et d autres en cisaillement latérale. Les mouvements de pince et de préhension sont réalisés par contraction des muscles thénariens et les muscles extrinsèques (long abducteur du pouce, court extenseur du pouce et long extenseur du pouce. Les contraintes exercées sur l articulation trapézo-métacarpienne lors de la contraction musculaire montrent que lors d une prise pollici-latérale avec l index de 1kg, les forces déployées au niveau de l articulation sont de 5 à 12kg. (Fig. 7) [6]-[7] Ceci montre l importance des contraintes sur cette articulation. Le manque de congruence articulaire, l action excessif des contractions musculaire, et les contraintes imposées au quotidien à l articulation sont responsables du développement des lésions dégénératives de l articulation trapézo-métacarpienne. 14

18 Fig. 7 : Contraintes imposées à l articulation trapézo-métacarpienne lors d une prise pollici-latérale Issue de l article de Y, ALLIEU ; Classification des formes anatomo-radioligiques de la rhizarthrose [7] 3. Mécanisme d apparition de l arthrose : L arthrose est une altération du cartilage articulaire. Il y a deux mécanismes lors de la formation de l arthrose : Une réaction mécanique : la surface articulaire qui est normalement régulière se fissure progressivement et s effrite (Fig. 8). Ceci peut entrainer la disparition de segment complet du cartilage jusqu à atteindre l os sous-chondral. [8] Une réaction biologique : les chondrocytes deviennent hyperactifs ; ce qui entraine une augmentation du métabolisme cartilagineux avec une production à la fois de collagène et de protéines. Le but est de réparer les tissus mais des enzymes de destruction sont également sécrétées. Ces cellules finissent par mourir. [8] - [9] L arthrose de l articulation trapézo-métacarpienne est responsable de douleurs mécaniques diurnes. Elles deviennent nocturnes avec le temps. L articulation perd de la mobilité. 15

19 A long terme, l articulation se désaxe pour former un pouce en Z et l articulation scapho-trapézo-trapézoïde peut être atteinte. [7] 4. Lien avec la pratique de la kinésithérapie L arthrose de la trapézo-métacarpienne est une affection essentiellement féminine. On en trouve tout de même chez les hommes après 50 ans. Dans l étude réalisée, il n y a pas de différence significative au niveau du sexe. Tous les professionnels (sauf une d entre eux) se plaignant de cette articulation. Cela témoigne du surmenage fonctionnel de la profession dans sa globalité. Dans le cas de la pratique de la kinésithérapie, la rhizarthrose est à l origine d une grande utilisation articulaire, d une mauvaise utilisation des techniques kinésithérapique, d une importante sollicitation quotidienne des mains des rééducateurs dans leurs techniques thérapeutiques. Les rééducateurs estiment passer 50% de leurs temps de travail sur des traitements rachidiens. Ils disent utiliser essentiellement le massage. Ce qui signifie qu ils passent plus de la moitié de leur quotidien professionnel à masser leurs patients. a) Le massage thérapeutique : Le massage manuel est une technique qui demande un effort physique pour le thérapeute. Elle demande de la force, de l énergie et de la précision. «La friction moyenne cela aura lieu si les mains de celui qui frotte sont fortement appliqués, de sorte que la pression qu elles causent se rapproche en quelque sorte de la friction rude» Docteur Estradère [10] 16

20 Certaines techniques de massage demandent d être effectuées avec davantage de force que d autres. Dufour les décrit [11] : Les pressions glissées profondes, sollicitent l emploi d une pression marquée afin d obtenir de la profondeur dans le geste. (Fig. 8) Fig. :8 : Les pressions glissées profondes [11] Les pressions statiques qui consistent à exercer une pression locale. elles se caractérisent par un temps d accentuation de la pression manuelle, un temps tenu, et un temps de relâchement. Le massage transversal profond, est une friction exercée transversalement, c est à dire, qu il s agit d un placement fixe des doigts dans un secteur, qui se déplace transversalement aux tissus tout en restant solidaire au plan cutané. Cette manœuvre est réalisée par la pulpe des doigts, à un rythme rapide, pendant quelques minutes. Le décordage est un mouvement linéaire se traduisant par une poussée transversale contre une structure formant une corde. (Fig. 9) 17

21 Fig. 9 : Manœuvre de décordage [11] Le pétrissage qui comme son nom l indique a pour but de pétrir une masse musculaire. Il consiste à saisir un pli plus ou moins large de tissus, à deux mains, et d effectuer des mouvements de pressions alternées des mains, soit sur place, soit en progressant. Certains distinguent deux variantes : le pétrissage transversal (Fig. 10a) et le pétrissage longitudinal (Fig. 10b). Fig. 10a : Pétrissage transversal [11] Fig. 10b : Pétrissage longitudinal [11] La manœuvre de Wetterwald qui associe trois composantes : le roulement, le glissement et le pétrissage (Fig. 11). Le geste s effectue par les pinces pouceindex des deux mains. Elle consiste à former un pli cutané et d opérer un roulement c est-à-dire un mouvement entre les deux pouces, se déplaçant aux index. Le deuxième mouvement est un glissement simultané des deux pouces, parallèlement aux index. Le dernier mouvement est le pétrissage du pli cutané réalisé entre les deux mains. 18

22 Fig. 11 : Manœuvre de Wetterwald [11] Ces différentes techniques de massage thérapeutiques sont les principales utilisées en séance de rééducation. Le choix de ces différentes techniques de massage varie en fonction des rééducateurs, des patients, des pathologies traitées, Le détail des manœuvres de massage permet de comprendre la manière dont est sollicitée la main du kinésithérapeute pendant les séances de massage. Le pouce est le doigt majoritairement utilisé, essentiellement par pression mais également par prise pouce-doigt (s) long (s). Ce qui signifie que le pouce des masseurs est sollicité dans ces conditions durant la moitié de leurs temps de travail. La mobilisation passive est tout comme le massage, une manœuvre thérapeutique utilisée dans les prises en charge rééducatives. Davantage utilisé dans les traitements thérapeutiques des membres, elle associe force et précision des praticiens pour une efficacité optimale. Les thérapeutes estiment leurs temps de mobilisation passive à environ 20% de leur prise en charge journalière. b) La mobilisation passive La mobilisation passive est un mouvement physiologique réalisé par le masseur kinésithérapeute, autour des pivots articulaires par l intermédiaire des segments osseux, sans participation motrice du sujet. Ces mouvements intéressent les membres et le tronc. Ils sont souvent associés à des tractions (décoaptations). 19

23 Elle regroupe plusieurs types de mobilisation : - La mobilisation analytique segmentaire, - La mobilisation spécifique, - La mobilisation combinée segmentaire, - La mobilisation plurisegmentaire, - Les postures ostéo-articulaires. Cette technique nécessite l utilisation des deux mains du praticien : L une d elle réalise une prise. Elle permet de maintenir le segment et de le mobiliser. Elle est la plus précise possible. Elle peut effectuer une traction. L autre main réalise une contre prise forte et précise. Elle maintien fixe le segment de membre qui ne participe pas au mouvement. Ainsi, elle évite les compensations. Le massage thérapeutique, et la mobilisation passive sont des techniques de rééducation qui sollicitent la colonne du pouce avec force et qui demande de la précision. L apparition d arthrose trapézo-métacarpienne est donc parfaitement démontré de par l aspect anatomique de cette articulation mais également par son utilisation quotidienne. Le massage et les techniques de mobilisation passive sont les instruments principaux des praticiens et estiment leurs utilisations à 70% de leur temps de traitement. Cela implique avec une l importante sollicitation de la colonne du pouce. Le surmenage physique du pouce dans la profession est donc un acteur principal de la dégradation de l articulation. La pression, les prises en force continuellement répétées en sont la cause majoritaire. 20

24 IV) Les tendinites chez le kinésithérapeute La majorité des rééducateurs interrogés met en avant la présence de douleurs au niveau de la face antérieure du poignet et en partie latérale de coude. Ils utilisent le nom de tendinites des fléchisseurs et d épicondylites. 1. Définition d une tendinite On appelle tendinite un processus inflammatoire extra ou juxta-articulaire touchant les tendons, les gaines synoviales (ténosynovites) et les bourses séreuses (bursites) Elles sont habituellement causées par une utilisation excessive des structures anatomiques. [12] L inflammation est la réponse à la destruction de fibres tendineuses, afin de les régénérer. 2. Rappels anatomiques Sur l épicondyle latéral de l humérus s insèrent par un tendon commun les muscles (Fig. 12) (d avant en arrière) [3] : - le chef superficiel du muscle supinateur, - l extenseur commun des doigts, - l extenseur propre du 5 ème doigt, - l extenseur ulnaire du carpe, - Au-dessus de cette insertion et en prolongement du corps huméral se trouve celle du muscle court extenseur radial du carpe, - En partie postérieure de l épicondyle s insère le muscle anconé. 21

25 Hormis le muscle supinateur qui se termine sur le bord antérieur du radius et le muscle anconé qui a sa terminaison finale sur l ulna ; les autres prennent fin au niveau du poignet et des doigts : Tendon commun des épicondyliens latéraux Fig 12 : Epicondyliens latéraux d un membre suoérieur gauche Les muscles fléchisseurs du poignet sont nombreux [3] : - Le fléchisseur radial du carpe, qui part de l épicondyle médial pour se terminer sur la face palmaire du deuxième métacarpien. Il permet une flexion et une inclinaison radiale du poignet. - Le long palmaire. C est un épicondylien médial qui traverse l avant-bras et prend fin sur le rétinaculum des muscles fléchisseurs. il a une action de fléchisseur pur du poignet. - Le fléchisseur ulnaire du carpe s insère sur l épicondyle médial. Il a son insertion terminale sur le pisiforme avec des expansions sur le rétinaculum des muscles fléchisseurs, sur l abducteur du Vème doigt ainsi que sur la face palmaire de la 22

26 base du IVème et du Vème métacarpiens. il réalise une flexion et une inclinaison ulnaire du poignet. - Les fléchisseurs des doigts (muscle fléchisseur superficiel de doigts et le muscle fléchisseur profond des doigts) participent également à la flexion du poignet. 3. Mécanisme d installation de la pathologie Les tendinites et ténosynovites des muscles de l avant-bras sont observées lors de mouvements répétés et rapide de flexion et extension du poignet à faible charge ; ou des mouvements plus lents avec des charges lourdes. On parle de «troubles dus à des traumatismes cumulés» En effet les tendons subissent de microtraumatismes répétitifs. Ceux-ci entrainent des lésions. Le corps est donc agressé. Pour répondre à l altération de l intégrité du tendon, le corps crée une inflammation. Ce n est que lorsque 8% du tendon est altéré que l inflammation entraine une cicatrisation de la structure. [13] Lors de l apparition des lésions tissulaires, il se produit divers phénomènes à l origine de la survenu des symptômes visibles. La région affectée est envahie par un matériel transitoire appelé : «l exsudat inflammatoire aigue». Il est constitué : - De liquide contenant des sels et une concentration élevée de protéines (les immunoglobulines), - De la fibrine : une protéine filamenteuse, - De nombreux polynucléaires neutrophiles, - Quelques macrophages, - Quelques lymphocytes. 23

27 Cette étape de l inflammation est responsable de la tuméfaction. La douleur ressentie est la conséquence de la compression des terminaisons nerveuses par l œdème et par l action directe de certains facteurs chimiques libérés dans la région atteinte. Les cellules présentes dans l exsudat vont éliminer les éléments altérés pour reformer un tissu cicatriciel. [13]-[14] 4. Lien avec le métier de rééducateur Les résultats de l étude permettent de confirmer la répétitivité quotidienne des gestes professionnels des kinésithérapeutes. Les techniques utilisées en rééducation ne sont que peu variés. Le manque de temps de récupération physique, associé à des mouvements vigoureux et répétés accroissent le risque de survenu des tendinites. Toutefois, l étude des deux techniques (le massage thérapeutique et la mobilisation passive) utilisées à 70% du quotidien professionnel, montre que les épicondyliens latéraux ne sont pas sollicités de manière à entrainer des tendinites. En effet, les muscles de l avant-bras ne sont que très peu utilisés dans les mouvements majoritairement réalisés. Il est dans ce cas important de se demander ce qu il en est au niveau psychologique pour ces thérapeutes. Surmenage physique, douleurs en fin de journée, manque de temps personnel, dépendre des ordres supérieurs, nécessité d être efficace dans la prise en charge on peut y rajouter les problèmes d origines personnels (santé, problèmes familiaux, problèmes financiers ) Cela ramène aux maladies professionnelles. 24

28 a) Les maladies professionnelles La législation française a mis en place le tableau 57, qui répertorie les pathologies qualifiées de "maladies professionnelles" des salariés kinésithérapeutes. Elles sont organisées par segment de membre. Les maladies au niveau du poignet, de la main et des doigts sont : Les tendinites : caractérisées par des mouvements d extension et de flexion de la main et des doigts. Les ténosynovites Le syndrome du canal carpien : survient par l extension du poignet, la préhension de la main soit par un appui carpien, soit une pression prolongée sur le talon de la main Le syndrome de la loge de guillon Les maladies répertoriées, situées au niveau du coude sont : Les épicondylites : elles surviennent avec l extension de la main, avec des mouvements de supination et prono-supination répétés. Les épitrochléïtes : elles sont la conséquence de la flexion de la main associée à la prono-supination répétés. L hygroma aigu ou chronique : il apparait après un appui prolongé sur la face postérieure du coude. Ce tableau fait le lien entre un problème professionnel et la survenue de ces pathologies décrites, reconnu par la législation française. Mais la cause professionnelle n est jamais isolée. En effet, ces troubles musculosquelettiques sont dépendants de la sensibilité; ainsi que le contexte psychologique de chaque individu (Fig. 13). Ces facteurs sont également liés entre eux. 25

29 D après le tableau 57, les tendinites du poignet et les épicondylites mentionnées par les rééducateurs interrogés, sont définis comme des maladies professionnelles [15]. Ces pathologies seraient donc causées par 3 facteurs différents : Un facteur individuel qui dépend de chacun, Un facteur psycho-social qui est également propre à chaque individu, Un facteur biomécanique qui dépend de la profession. Facteurs biomécaniques Contraintes psychosociales Troubles musculo squelettiques Facteurs individuels Fig. 13 : lien entre les troubles musculo-squelettiques et les facteurs annexes. Cela met en évidence les trois aspects qui peuvent être à l origine des tendinites des rééducateurs : L aspect biomécanique avec une surcharge physique quotidienne. Le rééducateur sollicite ses tendons en leurs imposant une contraintes supérieures à celles qu ils peuvent supporter. L aspect psycho-social avec une pression intense qui est demandé aux rééducateurs pour obtenir de bons résultats. Le manque de flexibilité dans les techniques à utiliser. Une hiérarchie professionnelle qui prend les décisions avec les médecins et chirurgiens 26

30 continuellement présents. L inquiétude des patients qui est transférée sur le rééducateur ; leurs questionnements Les facteurs individuels avec des prédispositions à ce type de pathologie : mauvaise vascularisation des tendons, faible résistance aux sollicitations tendineuses Ces aspects sont reliés au tableau 57 qui ne prend en compte que les kinésithérapeutes salariés. Pour mettre en évidence ces aspects des professionnels libéraux, la CARPIMKO a mené une enquête auprès de ses professionnels de santé afin d évaluer la pénibilité de l exercice de la masso-kinésithérapie dans le secteur libéral. [16] D après les résultats, trois quart des rééducateurs en secteur libéral, travaillent plus de 50 heures par semaine ; auxquels se rajoute environ une heure quotidienne de gestion administrative. Ils évoquent le manque de temps de récupération (Fig. 14). Ainsi, pour ne pas surcharger leur emploi du temps, les thérapeutes refusent de prendre en charge des patients. Ils révèlent l impact négatif de leur profession sur leur vie et activités personnelles et particulièrement familiales. Les thérapeutes témoignent d une surcharge de travail. Ce qui rend le métier difficile et risqué pour leur santé. Les praticiens eux-mêmes considèrent donc leur métier comme difficile physiquement mais également psychologiquement : Manque de temps de récupération Travail dans l urgence Les patients qui ne règlent pas les séances 27

31 Calmer les patients en crise Gérer l agressivité des patients Cette étude montre que les risques pour la santé du kinésithérapeute sont importants. Elle met en évidence comme pour les salariés, la surcharge de travail quotidienne mais également les facteurs psycho-sociaux quotidiens des rééducateurs libéraux. Elle ne détermine aucune maladie susceptible d atteindre les praticiens. Cependant, on comprend que cette surcharge physique et psychologique décrites par les kinésithérapeutes peuvent être à l origine d une fatigue générale anormale, des problèmes psychologiques mais également des troubles musculo-squelettiques. Ces troubles musculo squelettiques recouvrent un large ensemble d affection peri-articulaires qui touchent les tissus mou tel que les muscles, les tendons et le cartilage. Ils se traduisent particulièrement par : Des douleurs, Une gêne fonctionnelle souvent quotidienne. Ces derniers varient d une personne à l autre mais également au cours du temps pour une même personne. Ces troubles ne sont pas spectaculaires mais leurs gravité est liée à leurs conséquence qui sont médicales de par leur chronicités ; et fonctionnelle car ils peuvent être responsable d une inaptitude à exercer le métier de rééducateur. 28

32 Résultats de l'enquête CARPIMKO auprès des kinésithérapeutes libéraux ont déjà refusé des patients metier dificile psychologiquement considèrent le metier dure physiquement estiment le metier risqué travail dans l'urgence manque de temps de récuperation temps de travail superieur a 50h/sem nbre des kinésithérapeutes Fig. 14 : Récapitulatif de l enquête CARPIMKO V) Prévenir et soigner les pathologies chez le kinésithérapeute Le développement de l arthrose trapézo-métacarpienne est due à des contraintes articulaires trop importantes. Différemment des tendinites qui ont 3 origines distinctes. Mais il est possible de limiter l apparition précoce de ces deux pathologies. Si toutefois des symptômes apparaissent, il est alors possible de les traiter afin d éviter leurs amplifications. 1. Les tendinites Les tendinites sont désignées comme des maladies professionnelles. Elles sont le témoin d une surcharge de travail corporel associé à un manque de récupération 29

33 musculaire. A cela se rajoute l aspect psychologique du métier différent d un rééducateur à l autre. Mais il est très important dans le développement des tendinites. Le facteur à ne pas négliger et l aspect individuel de la maladie sur lequel il est impossible d intervenir. Il est toutefois possible d agir quotidiennement pour lutter contre l apparition des tendinites. a) Eviter la survenue des tendinites La masso-kinésithérapie est une profession manuelle. Il est important de conserver ces techniques qui sollicitent l implication du rééducateur. Pour éviter la survenue des tendinites, le thérapeute peut modifier la position de ses mains, dans les techniques de rééducations. Travailler davantage avec les épaules Afin de limiter la surcharge de travail quotidienne, il est nécessaire de libérer du temps de repos. Cela permet de soulager les structures anatomiques du corps, mais également de se relâcher au niveau psychologique. Utiliser des techniques de relaxations pour détendre le corps. Evacuer le stress que les patients projettent sur les thérapeutes, ne plus penser à l activité professionnelle Pour cela, il est possible de réaliser des auto-étirements tout au long de la journée. Lors de mouvements répétés, ils permettent aux muscles qui travaillent en course interne, de retrouver de la longueur [18]. Ils permettent ainsi de décontracter les masses musculaires mais également de palier aux mauvaises positions prises durant l application des soins. Certains pratiquent un sport dans les premières heures de la journée. Cela dans le but de préparer le corps au quotidien difficile, mais également au surmenage psychologique qu ils subissent. 30

34 D autre préfèrent effectuer une activité sportive en fin de journée ; afin de soulager le corps de l activité professionnelle intense mais aussi du stress accumulé. En effet, la pratique d une activité sportive à une action anti-stress sur l Homme. Elle entraine la libération de l endorphine. Cette hormone est un neurorécepteur qui agit sur les récepteurs opiacés. Elle présente une capacité analgésique et procure une sensation de bien-être. Sa quantité corporelle augmente pendant l exercice et atteint 5 fois sa valeur de repos 30 à 45 minutes après l arrêt de l effort. Rapidement dégradé, sont effet est court dans le temps. [19] Les sports d endurances sont davantage endorphinogènes que les activités en force. «Le sport a donc une action sur les caractéristiques morphologiques et psychologiques des individus.» Cette approche permet de comprendre les bienfaits d une pratique sportive sur les facteurs physiques et psycholoiques, responsables de l apparition des tendinites. b) Soigner la tendinite Lorsque les douleurs au niveau des épicondyliens surviennent, le traitement médical préconisé est le suivant : - Le repos dans le but d inhiber l agent responsable de la surutilisation du tendon, - La prise d antiinflammatoire afin de diminuer l inflammation, - Glacer le tendon pour diminuer les douleurs. Ce traitement est conseillé dans le but de diminuer l inflammation du tendon. Mais en aucun cas il permet de le réparé. En effet, le tendon débute sa régénération à partir de 8% de dégradation des structures colagéniques. Sans traitement, cette cicatrisation spontanée est efficace en 24 mois. Mais durant ce laps de temps, d autres pathologies peuvent survenir causées par la douleur des tendons épicondyliens. 31

35 Pour activer cette cicatrisation et ainsi diminuer les risques d apparition d autres pathologies, il faut continuer à solliciter le tendon douloureux tel qu on peut le faire en rééducation [18] : - L utilisation du massage transversal profond réalisé 5 minutes toute les 2 heures. Très douloureux, ce type de massage permet de saturer les voies nociceptives et ainsi d augmenter le seuil de tolérance à la douleur. - Les techniques d étirement musculaire sont également efficaces. Elles permettent de diriger la cicatrisation du tendon pour une longueur adéquat des néofibres. Ces différentes techniques peuvent être réalisées seul tout au long d une journée, et permettent une cicatrisation tendineuse théorique en 3 mois. [18] 2. La rhizarthrose Cette usure est la conséquence de la surutilisation d une structure articulaire non congruente entre les deux surfaces articulaires et des forces intenses qui lui sont appliquées lors des différentes prises quotidiennes professionnelles. a) Eviter l apparition de l arthrose du pouce Pour les différentes prises, il est nécessaire de modifier les habitudes gestuelles dans un objectif d économie articulaire de la trapézo-métacarpienne. Il est indispensable d éviter les prises pollici-digitale, sources de fortes contraintes sur l articulation. En effet, l utilisation des doigts longs associés au pouce met en jeu des forces peu différentes que celles déployées lors d une prise distale. 32

36 A titre préventif, et quand cela est possible, il est donc préférable d utiliser la prise par les doigts longs sans le pouce. Au quotidien, les kinésithérapeutes doivent jouer avec l économie articulaire comme par exemple lors du massage thérapeutique, les techniques utilisant les mains peuvent être réalisées avec les avant-bras et les coudes du thérapeute. Cela permettrait de soulager l utilisation du pouce pour les massages qui demandent de la force. Utiliser les doigts longs plutôt que le pouce lors du massage transversal profond. b) Soigner la rhizarthrose L usure articulaire ne se soigne pas. Il est possible de soulager la douleur part un traitement médicamenteux, un traitement local et un traitement non médicamenteux. Le traitement médicamenteux agit sur la symptomatologie. Il s agit d une prise d antalgiques et d antiinflammatoire non stéroïdiens dans le but de lutter contre la douleur et l inflammation de l articulation. Pour le traitement local, trois interventions peuvent être effectuées : - Une ponction évacuatrice - Une infiltration d un produit dérivé de cortisone ou d acide hyaluronique. - Un lavage au sérum physiologique Le traitement non médicamenteux consiste à porter une orthèse. L orthèse de repos permet de placer l articulation en position de protection. Elle la stabilise dans cette position. Il s agit d un mécanisme d immobilisation articulaire. 33

37 Elle permet de maintenir centrée l articulation, avec un relâchement des muscles périphériques ainsi qu une diminution des douleurs. Intéressante pour le thérapeute manuel, elle permet d éviter la sollicitation du pouce en dehors de sa pratique professionnelle. Elle vise à réduire l inflammation et à prévenir les déformations. Elle peut être globale (pouce/poignet immobilisés) ou partielle (pouce immobilisé/ poignet libre) [20]. L orthèse de fonction permet de réduire les contraintes imposées à l articulation en évitant la luxation de la trapézo-métacarpienne lors des mouvements qui sollicitent des prises manuelles. Les deux surfaces articulaires restent donc en regard l une de l autre lors des mouvements. Cela permet une meilleure répartition des contraintes. L apparition des douleurs mécaniques sont donc diminuées. Elle améliore la fonction. Elle prévient ou corrige une déformation réductible. Elle facilite l apprentissage de l économie articulaire au quotidien. [20] Cette orthèse permet au kinésithérapeute de continuer son activité professionnelle. Avec le port d orthèses, la rhizarthrose est assez bien tolérée. Cependant il y a long terme le traitement chirurgical qui peut être envisagé en fonction de la demande mais également de l âge de l individu. VI) Conclusion La pénibilité de la masso-kinésithérapie est au préalable mise en avant au milieu du XIXème siècle par les médecins qui pratiquent le massage. Les kinésithérapeutes actuels témoignent de la difficulté d exercer ce métier tant par l importance de l investissement physique que l investissement psychologique. 34

38 L exercice de la kinésithérapie est responsable d un surmenage articulaire et musculaire ainsi que d un épuisement psychologique. Les manœuvres utilisées en rééducation demandent de la force, de la précision mais également de la répétition. Du massage, à la mobilisation, en passant par les postures, toutes ces techniques utilisées au quotidien sollicitent les mains des thérapeutes. Avec de telles contraintes, les thérapeutes jonglent entre ces différentes manœuvres qui ne laissent que peu de repos à leurs membres supérieurs. Le poids de la hierarchie, l efficacité de la prise en charge, l utilisation des bons gestes, le contentement des patients mais également celui des médecins sont des aspects cachés de la profession. Cependant leur impact sur le psychologique des praticiens est très important. A cela se rajoute la sensibilité individuelle propre à chaque thérapeute (prédispositions génétiques, malformations, résistance du corps à supporter les contraintes ) Le surmenage professionnel, la répétition des techniques de rééducations, l épuisement psychologique et les facteurs individuels sont à l origine du développement de ces pathologies chez les thérapeutes. Les facteurs individuels sont propres à chacun et ne dépendent pas de la gestion de la pratique de la kinésithérapie. Mais il est possible d agir sur les deux autres paramètres (les contraintes professionnelles et l atteinte psychologique). L apparition de ces deux pathologies a la même origine. La modification de certaines habitudes du quotidien professionnel peut permettre de limiter leur développement. Les kinésithérapeutes ont des contraintes quotidiennes importantes imposés par les patients, les médecins mais également que les rééducateurs s imposent eux-mêmes. Il est important que chaque praticien modifie ses habitudes thérapeutiques. 44

39 Les professionnels libéraux libres de leurs techniques, peuvent les modifier. Les salariés sont davantage encadré et ne peuvent modifier les techniques à utilisés cependant, ils peuvent modifier leurs position, solliciter d autres parties du corps. Pour ces derniers, l aspect psychologique est très important. Ils ne sont sans cesse guidés dans les gestes à effectuer. Leurs choix sont toujours très limités et doit souvent faire appel à des personnes davantage grader dans leur hiérarchie afin qu ils valident ou non leur décision. Ainsi, le stress psychologique est intense. L activité sportive agit sur deux domaines. Elle permet de solliciter les muscles d une manière différente que dans le quotidien professionnel. Elle agit également en apportant un bienfait psychologique grâce à la libération d endorphines. Ainsi, elle agit sur les facteurs psycho-sociaux responsables du développement des maladies professionnelles. La modification principale qui concerne tous les masseurs-kinésithérapeutes est la modification des habitudes dans la pratique des techniques professionnelles. Par exemple, il est préférable de solliciter les doigts longs (Fig. 15) que le pouce pour des pressions (tel que le massage transversal profond), des prises manuelles Ces simples modifications peuvent permettre aux rééducateurs de limiter l apparition précoce de ces deux pathologies. 36

40 Fig. 15 : Massage transversal profond réalisé avec le troisième doigt Issue de l article de DUFOUR [11] L apprentissage de l autonomie du patient peut également être envisagé. En effet, sans négliger l importance de l intervention manuelle du kinésithérapeute sur ses patients, et en en fonction des différentes prises en charge, ils sont capables de réaliser eux-mêmes les exercices d étirement et de mobilisation. Cette autonomie du patient permettrait au praticien de diminuer l effort imposé à son corps tout en surveillant son patient. Cela serait un complément de la prise en charge manuelle du rééducateur. 37

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculodu membre supérieur Qu est ce que les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)?

Plus en détail

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic.

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic. LE CONFLIT SOUS ACROMIAL a) Fonction Lors des mouvements du membre supérieur, les tendons de la coiffe des rotateurs passent sous un élément osseux et ligamentaire (arche) composé de la face inférieure

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs?

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? La rupture des tendons de la coiffe des rotateurs est une déchirure des tendons au niveau de leur insertion sur l humérus. Il s agit le plus souvent

Plus en détail

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT Le traitement endoscopique du canal carpien Dr Jean Luc PELLAT Généralités 2 Intervention la plus pratiquée après la chirurgie de la cartaracte À l Instititut : 7 000 interventions endoscopiques en 10

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 Service ALD et accords conventionnels - 1 - SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES I. INTRODUCTION Les lombalgies

Plus en détail

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Clinique Traitement Etiologies Récidive Anatomie Clinique

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique Tendinopathies microtraumatiques (sport) rhumatismales (inflammatoires, infectieuses) métaboliques (microcristalline) dégénératives médicamenteuses Tendinopathie

Plus en détail

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM Résumé de la soirée et conclusions du Dr Brigitte CHAPOT par rapport aux pathologies traitées

Plus en détail

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule)

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule) Evaluation du coude Examen subjectif Examen objectif 1. Observation du patient - Dynamique - Statique 2. Evaluation des mouvements actifs - Mvts fonctionnels - Goniométrie 3. Evaluation des mouvements

Plus en détail

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras)

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) Origine : la longue portion : tubercule sous-glénoïdien de l omoplate. Le vaste externe : partie supérieure de la face postérieure de l humérus. Le vaste

Plus en détail

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS RHIZARTHROSE L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS France 2010 HOMMES FEMMES TOTAL POPULATION +80 ANS 1 163 569 2 241 460 3 405 029 ARTHROSE 80% 930 855 1 793 168 2 724 023 POPULATION

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012 - Les formations du CREF - - Préparation physique - PREVENTION DES MEMBRES SUPERIEURS (POIGNET, EPAULE) DANS LES ACTIVITES GYMNIQUES Vendredi 13 janvier 2012 - Gymnase de Mont Saint Aignan - La pratique

Plus en détail

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise?

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise? Article rédigé par Madame Karin Timmermans (en 2003), directrice du centre du dos 'Mastercare Rugcentrum' près d Anvers où elle exerce la profession de kinésithérapeute. Madame Timmermans a près de 20

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Mobilité analytique des doigts

Mobilité analytique des doigts Au niveau de l IPP la flexion est d environ 100 Au niveau de l IPD la flexion est un peu inférieure à l angle droit, environ 85 pour Desgeorges et Oberlin 85 Glissement distal Ce sont les structures situées

Plus en détail

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps...

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... Gestes et Postures À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... INTRODUCTION La compétence que vous avez développé pendant ce stage et qui s affinera avec le temps s inscrit dans le cadre

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

Vous ressentez des fourmillements dans la main? Le syndrome du canal carpien. Déc. 2013 / DSS / 118-13

Vous ressentez des fourmillements dans la main? Le syndrome du canal carpien. Déc. 2013 / DSS / 118-13 Déc. 2013 / DSS / 118-13 Le syndrome du canal carpien Vous ressentez des fourmillements dans la main? 2202013_SyndromeCanalCarpien_BrochurePatient.indd 3 02/12/13 12:26 Le syndrome du canal carpien Ce

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Risques liés à la manutention manuelle Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Introduction Les risques liés à la manutention manuelle et à l'activité physique sont la principale cause d'accidents du travail et

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Vivez et Bougez! Schéma de traitement. Conseils pratiques aux patients souffrant d arthrose

Vivez et Bougez! Schéma de traitement. Conseils pratiques aux patients souffrant d arthrose Schéma de traitement OSTENIL, OSTENIL PLUS et OSTENIL MINI sont des dispositifs médicaux stériles, disponibles sur prescription auprès de votre pharmacien. D autres canaux de distribution existent également,

Plus en détail

RUPTURE DE LA COIFFE

RUPTURE DE LA COIFFE RUPTURE DE LA COIFFE L épaule a la particularité d avoir une mobilité extrêmement importante, beaucoup plus importante que toute autre articulation. Elle permet de positionner la main dans l espace et

Plus en détail

Troubles d hypersollicitation du membre supérieur en milieu forestier

Troubles d hypersollicitation du membre supérieur en milieu forestier : : Date : Troubles d hypersollicitation du membre supérieur en milieu forestier DOSSIER Sommaire : 1. L origine des troubles d hypersollicitation 2. Les différents types de lésions Les lésions musculo-tendineuses

Plus en détail

Anatomie, Physiologie et Biomécanique du coude. Christian Dumontier Institut de la Main & Hôpital Saint Antoine, Paris

Anatomie, Physiologie et Biomécanique du coude. Christian Dumontier Institut de la Main & Hôpital Saint Antoine, Paris Anatomie, Physiologie et Biomécanique du coude Christian Dumontier Institut de la Main & Hôpital Saint Antoine, Paris Rappel anatomiqe Structures osseuses et articulaires Structures capsulo-ligamentaires

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE 1 LES MECANISMES ACTIFS DE PROTECTION ARTICULAIRE Phénomène d anticipation.prog neuromoteur postural, gestuel acquis, augmente la raideur active des M resp de protection

Plus en détail

Palpation épaule. Kamina, 2002

Palpation épaule. Kamina, 2002 Palpation épaule 1. Les principaux repères osseux de la région de l épaule Le sujet est assis sur une chaise, avant-bras reposant sur la table de traitement ; l examinateur est debout derrière le sujet

Plus en détail

Ceci facilite considérablement la conduite diagnostique (enquête anamnestique, examen clinique, explorations para cliniques).

Ceci facilite considérablement la conduite diagnostique (enquête anamnestique, examen clinique, explorations para cliniques). FOURMILLEMENTS DES MAINS (Acroparesthésies) CONDUITE à TENIR La sensation de fourmillements dans les mains, plus ou moins accompagnée d une perte de sensibilité, contrairement à l idée trop souvent répandue

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse 1 Elaboration d'une orthèse Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse Pour réaliser une orthèse, il est nécessaire d'avoir une prescription médicale car une orthèse est un agent thérapeutique. Il

Plus en détail

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS», mouvement «THERAPEIA», soin C est le soin par le mouvement, ou

Plus en détail

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE Les Syndromes canalaires d effort Francis CHAISE Circonstances de survenue excès d'efforts prolongés ou répétitifs manque de préparation matériel défectueux ou mal adapté Les 3 mécanismes de la souffrance

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS Troubles musculo squelettiques Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS 2003 Les TMS sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005 LE COUDE DU SPORTIF G Saillant Saint Tropez- 2005 Le coude du sportif! Sports spécifiques (force, mobilité, stabilité du coude)! Gestes stéréotypés et répétés (amplitude, vitesse, force)! Facteurs extrinsèques

Plus en détail

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel Dr Norbert TEISSEIRE- RHUMATOLOGUE- Diplômé de Médecine Manuelle Ostéopathie Introduction. De nombreuses contusions

Plus en détail

Problème rotulien. Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies :

Problème rotulien. Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies : Problème rotulien Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies : Le syndrôme rotulien. L instabilité de la rotule (luxation). L arthrose de la rotule. 1. Le syndrôme rotulien : C est l ensemble

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Toujours. plus loin DOSSIER DE PRESSE

Toujours. plus loin DOSSIER DE PRESSE Toujours plus loin DOSSIER DE PRESSE 30 ans de science et d innovation Depuis 1983, INDIBA est une entreprise spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d équipements de radiofréquence

Plus en détail

REEDUCATION DE L EPAULE

REEDUCATION DE L EPAULE REEDUCATION DE L EPAULE L épaule est une articulation très particulière à plus d un titre Sa structure osseuse en fait une articulation instable : une tête humérale de gros volume s articule avec une petite

Plus en détail

plantaire La fasciite plantaire atteint Un pied de nez à la fasciite 10 % de la population. Comment s y prendre? Le pied de monsieur Plante

plantaire La fasciite plantaire atteint Un pied de nez à la fasciite 10 % de la population. Comment s y prendre? Le pied de monsieur Plante Un pied de nez à la fasciite Q et R plantaire François Vézina, résident IV, et Éric Anctil, MD, FRCSC Présenté par l Université de Sherbrooke dans le cadre de la réunion de l Association d orthopédie du

Plus en détail

REEDUCATION DES TENDONS FLECHISSEURS. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs 23/05/2012 LES TENDONS FLECHISSEURS

REEDUCATION DES TENDONS FLECHISSEURS. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs 23/05/2012 LES TENDONS FLECHISSEURS REEDUCATION DES TENDONS FLECHISSEURS Docteur Anne Foisneau-Lottin, Docteur Didier Pétry, Colette Gable, Ergothérapeute, Cécile Lechaudel, Kinésithérapeute, Hôpital Jeanne d Arc - IRR NANCY LES TENDONS

Plus en détail

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde 1 ORTHESES ET AIDES TECHNIQUES M. Romain Praticien Hospitalier Service de Réadaptation

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

Création d un espace massage minute au bloc opératoire. Motivations, méthodes

Création d un espace massage minute au bloc opératoire. Motivations, méthodes Création d un espace massage minute au bloc opératoire Motivations, méthodes Cet exposé se propose de vous faire découvrir dans quelles conditions et avec quels moyens il a été possible de créer au sein

Plus en détail

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 1 Information PACES 19 Septembre 2013 Filière Masso-Kinésithérapie Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 2 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS»,

Plus en détail

Le bilan diagnostique Kinésithérapique

Le bilan diagnostique Kinésithérapique Le bilan diagnostique Kinésithérapique «La kinésithérapie prévient, réduit, restaure ou compense les mouvements pathologiques au niveau des déficiences, des limitations fonctionnelles, incapacités et des

Plus en détail

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne L adaptation de l environnement Ceci concerne les objets usuels adaptés pour limiter les efforts afin de ne pas se luxer : des ouvres bouteilles,

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

Document réalisé par Sébastien MAITRE. www.preparation-physique.net

Document réalisé par Sébastien MAITRE. www.preparation-physique.net ANALYSE BIOMÉCANIQUE du DÉVELOPPÉ COUCHÉ Document réalisé par Sébastien MAITRE. www.preparation-physique.net PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le développé couché est un des 3 mouvements, avec la flexion de jambe

Plus en détail

REEDUCATION RISQUES APRES LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS. Adhérences péritendineuses LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS

REEDUCATION RISQUES APRES LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS. Adhérences péritendineuses LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS REEDUCATION APRES LESIONS RISQUES DES TENDONS Dr A. FOISNEAU LOTTIN, C. GABLE, Dr D. PETRY, C. LECHAUDEL HJA Dommartin les toul IRR NANCY Ruptures tendineuses Distension de la suture Adhérences péritendineuses

Plus en détail

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ]

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ] DÉFINITION : La scoliose est caractérisée par une déviation latérale ou transversale du rachis. On en distingue cinq types : congénitale, neuropathologique, antalgique ou cicatricielle, malpositionnement

Plus en détail

Mon planning Vacances Judo. Juniors/Seniors. La saison a été longue, très difficile pour certains, mais heureusement, les vacances arrivent.

Mon planning Vacances Judo. Juniors/Seniors. La saison a été longue, très difficile pour certains, mais heureusement, les vacances arrivent. Mon planning Vacances Judo Juniors/Seniors La saison a été longue, très difficile pour certains, mais heureusement, les vacances arrivent. Alors, pendant les grandes vacances, l objectif principal est

Plus en détail

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!!

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! LES LEVÉES DE TENSION Principe Obtenir un relâchement musculaire en pratiquant une contraction musculaire de 6 secondes puis un étirement lors du relâchement

Plus en détail

Global Training. Conférences et Bilan prévention santé en entreprise

Global Training. Conférences et Bilan prévention santé en entreprise Global Training Conférences et Bilan prévention santé en entreprise W Sommaire l entreprise 3 Les troubles psychosociaux, Une sédentarité croissante Nos services et tarifs 4, 5 6 Les témoignages 7 Jean-François

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels

Prévention des Risques Professionnels Prévention des Risques Professionnels Risques PsychoSociaux (RPS) - Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Amélie DARCY Pôle Psychologie du Travail Sylviane POTIER Manager de la Prévention des risques professionnels

Plus en détail

IMPORTANCE DES ETIREMENTS

IMPORTANCE DES ETIREMENTS IMPORTANCE DES ETIREMENTS L'augmentation de la souplesse est l un des meilleurs moyens de prévention des blessures musculo-tendineuses. L entraînement de la souplesse, par la pratique d étirements avant

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

Soins palliatifs et Ostéopathie. Prise en charge alternative de la douleur

Soins palliatifs et Ostéopathie. Prise en charge alternative de la douleur Soins palliatifs et Ostéopathie Prise en charge alternative de la douleur DÉFINITION Méthode thérapeutique jeune qui consiste, «dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer, et

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Développement de l enfantl croissance et maturation

Développement de l enfantl croissance et maturation Psychopédagogie des APS Développement de l enfantl croissance et maturation Introduction Pour optimiser l enseignement de l EPS aux enfants et adolescents, il est nécessaire d avoir quelques connaissances

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE Information médicale Medical Information Les injections locales en pratique medicale chez le gymnaste Injections anesthésiques, glucocorticostéroïdes locales et

Plus en détail