«Centreon Status Map» Conception et développement d une application j2se

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Centreon Status Map» Conception et développement d une application j2se"

Transcription

1 RAPPORT DE STAGE : Conception et développement d une application j2se Du Mardi 1 mai au Mercredi 31 octobre Jean- Lamotte lamott_j Effectué à : 12 avenue Raspail Gentilly France

2 Remerciements : Je remercie toute l équipe et ses responsables qui m ont permis d effectuer ce stage dans de bonnes conditions : - Romain Lemerlus, mon tuteur de stage, directeur des projets, et cofondateur de Merethis - Julien Mathis, directeur technique, et cofondateur de Merethis - Cedric Facon, architecte web et formateur, - Mathavarajan Sugumaran, formateur, - William Lienard, développeur, - Sylvestre Ho-Tam-Chay, web designer, - Thierry Bernardini, administrateur. de 3 e année. Page 2 sur 54

3 Table des matières Remerciements : Résumé Présentation de l entreprise Secteur d activité L entreprise Les services Formation Support Edition Le positionnement du stage dans l entreprise Travail effectué Cahier des charges But général Explication détaillée des résultats à obtenir Compte rendu d activité Axe d étude et de recherche choisis Déroulement concrets des études Interprétation et critique des résultats Conclusion générale Bibliographie & webographie Bibliographie Webographie Glossaire...52 de 3 e année. Page 3 sur 54

4 1. Résumé Le stage de 6 mois a été effectué chez Merethis, société créée en 2005 par d anciens élèves d Epitech, spécialisée dans la supervision réseau open source. La supervision réseau est un domaine en pleine expansion. En effet, toutes les entreprises ont aujourd hui un besoin croissant en informatique, et le nombre d équipements ne cesse d augmenter. De même, les réseaux transmettent de plus en plus d informations. Cela permet à l informatique d occuper une place décisive dans les entreprises. Toutefois, cela rend les infrastructures plus sensibles. La supervision réseau permet de surveiller le bon fonctionnement de ces ressources et ainsi de prévenir d éventuelles pannes, ou de les détecter dans les plus brefs délais, avant qu elles n aient des répercutions plus importantes. Merethis a initialement créé Oreon, une solution de monitoring complète et open source. Ce logiciel open source tire sa force d une grande communauté d utilisateurs des logiciels, mais créé aussi une faiblesse pour l entreprise qui ne génère des bénéfices que par son support. Le but du stage était de reprendre le développement d une application de cartographie avancée, visant à rendre la supervision accessible à un néophyte une fois le parc informatique correctement configuré dans Centreon, et optimiser le temps d accès à l information via une application centralisant tout ce qui concerne le monitoring et laissant de coté la configuration à Centreon. Cette application se nomme Centreon Status Map. Cette première application possédait malheureusement de nombreux défauts et n était pas commercialisable en l état. De nombreuses phases d études, de tests, et de tâtonnements permirent d aboutir à une version finale de Centreon Status Map 2. Il y eu 4 phases directives qui composèrent ce stage. de 3 e année. Page 4 sur 54

5 Apres une première phase d étude de Centreon Status Map 1.x, il était évident que toute la conception était à revoir. L application fut recommencée. Le but était de reproduire toutes les fonctionnalités présentes, de les améliorer, et d en créer de nouvelles, sans les problèmes de performances, et bug de cette première version. La seconde phase fut d étudier le framework eclipse RCP, et de démarrer le développement de Centreon Status Map 2.x. La richesse de ce framework n est pas encore épuisée, mais tout au long du stage, mes connaissances se sont améliorées. La troisième phase d étude fut consacrée à l exploration des technologies XML avec JAVA. Je conçus plusieurs modèles de flux XML permettant de transférer l information entre le serveur de supervision utilisant Centreon, et l application Centreon Status Map. La dernière phase fut d implémenter un éditeur graphique reposant sur le framework GEF. Ce framework aux multiples possibilités est malheureusement très mal documenté. Son étude demanda beaucoup d assiduité afin d aboutir à un résultat exploitable. Après de nombreuses phases de test, la version de Centreon Status Map était enfin disponible. Cette version fut testée par plusieurs grands groupes (souhaitant garder l anonymat), utilisant Centreon comme base de monitoring. Il y eu des retours, sur des améliorations fonctionnelles. Chacune des demandes de ces entreprises fut satisfaite, afin d aboutir aujourd hui à Centreon Status Map Un produit leur apportant pleine satisfaction. L entreprise Merethis m a proposé un contrat en alternance après le stage, et m a placé à la tète ce projet. Il comptera très bientôt de nouveaux développeurs afin d accélérer son évolution. Le développement de Centreon Status Map a encore un bel avenir devant lui, afin de répondre à tous les nouveaux besoins des entreprises. de 3 e année. Page 5 sur 54

6 2. Présentation de l entreprise Origine : Le stage a été effectué durant 6 mois à la société Merethis Secteur d activité Les entreprises et organisation ont aujourd hui de plus en plus d équipement informatique et électronique, et leurs surveillances (état de fonctionnement, qualité de fonctionnement etc..) ne peuvent être effectuées manuellement tant leur nombre est élevé. C est pourquoi il existe des solutions de monitoring réseau. Merethis se place au cœur de ces systèmes de surveillance, en proposant de nombreux outils, afin de surveiller efficacement l ensemble de ces équipements L entreprise Merethis a été créé en 2005, à la suite d un projet de fin d étude effectué par 5 étudiants de l Epitech. Le projet initial consistait à créer une surcouche au célèbre ordonnanceur Nagios afin de simplifier sa configuration. Ce projet s appelle Oreon, puis deviendra Centreon en Ce projet est open source, et dispose d une forte communauté. Seul 2 anciens étudiants ont souhaité continuer le projet, et créer la société Merethis : Romain Lemerlus Julien Mathis Aujourd hui, Merethis développe toujours Centreon, pour la communauté open-source, mais propose également des applications payantes, complémentaires à Centreon, pour les entreprises nécessitant des résultats plus poussé de leur monitoring. Cartographie avancé (Centreon Status Map) Qualité de service (Meta service) de 3 e année. Page 6 sur 54

7 Merethis propose également des solutions complètes préinstallées, pour surveiller tout un parc informatique, avec sa «Meribox». Enfin, Merethis propose un support et des formations à Centreon, afin d aider les entreprises à utiliser Centreon plus efficacement Les services Formation Merethis propose toute une gamme de formations dédiées à la supervision réseau Open Source. Il existe actuellement 4 types de formation : Exploitation Centreon Nagios 2 jours Bases de la supervision 3 jours Supervision avancée 3 jours Expert Centreon Nagios 5 jours Support Merethis propose un support afin de résoudre des problèmes d utilisation et/ou bug d Oreon. Problème Mineur Majeur Bloquant Délai d'acquittement - contournement 8 heures 4 heures 2 heures Solution corrective 5 jours 48 heures 24 heures Crédits 6 crédits 10 crédits 16 crédits Ce support fonctionne par un système de crédits qui s achètent au forfait, par lot de 50, 100, 200, 400, Edition Merethis a depuis peu, un service d édition, s occupant de créer des logiciels et complément à Centreon, répondant aux besoins des entreprises. de 3 e année. Page 7 sur 54

8 Cartographie avancée (Centreon Status Map) Centreon Status Map, aussi appelé OSM dans le jargon de Merethis, est une application Java permettant de surveiller efficacement l état d un ensemble d équipements que ce soit à l échelle locale ou mondiale, via un système d arborescence. Les différents types d éléments (host, hostgroup, service, servicegroup, metaservice, osl) possèdent des formes simples rendant leurs identifications faciles, et un système de coloration selon leurs états. On peut y ajouter facilement des éléments graphiques, pour rendre la visualisation plus explicite, tels que des cartes, des plans etc Qualité de service (Meta Service) La mesure de la qualité de service n'est pas une fonctionnalité native de Nagios ; agréger au sein de l'outil les états des éléments supervisés n'existe pas. L'outil Centreon propose une solution pour exploiter les données de performance entre elles avec le plugin des Meta Services, il propose également de suivre dans le temps l'évolution des métriques, mais pas d'informations sur des états agrégés Le positionnement du stage dans l entreprise Merethis avait jusque là une faible activité dans le domaine de l édition. Le développement d applicatifs permet à Merethis de diversifier ses offres, en proposant autre chose que du service. Le stage s inscrit donc au cœur de l activité Merethis, permettant de répondre à ce manque dans l édition, par le développement de Centreon Status Map. de 3 e année. Page 8 sur 54

9 3. Travail effectué Origine : 3.1. Cahier des charges But général Le cahier des charges détaillé n existait pas au départ, et s est construit au fur et à mesure de l avancement de la mission. La mission comportait 2 objectifs : Analyser une application dont Merethis est propriétaire : Oreon Status Map 1.x (OSM 1.x) Reprendre le développement d OSM 1.x afin d optimiser les performances, et y ajouter de nouvelles fonctionnalités. Le second objectif deviendra après l analyse : Développer OSM 2.x from scratch (à partir de rien), afin d avoir un cœur d applications plus performant que la précédente mouture. Note : Oreon Status Map 2.x deviendra Centreon Status Map 2.x (que l on surnomme toujours OSM 2.x) de 3 e année. Page 9 sur 54

10 Explication détaillée des résultats à obtenir Analyser l existant Ce premier objectif consistait à prendre connaissance de l application OSM 1.x. OSM 1.x souffrait de problèmes de performance, et d un manque de certaines fonctionnalités : Très grande lenteur lorsque beaucoup d éléments étaient présents «Freeze» de l application lors des rafraîchissements de statuts et des téléchargements d images Stockage des informations sur la structuration de la cartographie en local (via un import / export) Problème de synchronisation des données (un élément supprimé dans Oreon toujours présent dans Oreon Status Map) Problème de duplication de données Nombreux petits bugs non bloquants Apres cette première analyse, il était évident que ces problèmes étaient liés à la conception même d OSM 1.x. Il fallait reprendre le développement depuis le début Développement de l application Centreon Status Map 2.x Apres cette première analyse, ce second objectif visait à corriger les différents problèmes d OSM 1.x, et d y ajouter de nouvelles fonctionnalités : Développer une application multithreadé où tous les traitements sont effectués en tâche de fond Stocker les informations du côté serveur afin d avoir l information toujours disponible où que l on se trouve. Etablir un protocole de communication pour l échange de données client / serveur, en utilisant un flux XML pour le transfert de données. de 3 e année. Page 10 sur 54

11 Retrouver toutes les fonctionnalités présentes dans la version précédente d OSM. Ajouter de nouvelles fonctionnalités. de 3 e année. Page 11 sur 54

12 3.2. Compte rendu d activité Tout d abord, quelques chiffres : Centreon Status Map 2.x, c est 49 packages, 261 classes, 1628 méthodes, et lignes de code, par conséquent, seul un regard conceptuel sera porté sur le projet Axe d étude et de recherche choisis Il y eu plusieurs phase d étude, et d expérimentation avant d aboutir à un produit final, vendable. Toutes ces phases d étude furent effectuées plus ou moins en même temps, chacune se complétant et s enrichissant mutuellement Etude d Oreon Status Map 1.x L étude de cette application fut brève. Un peu de manipulation du programme, afin de voir ce qu il permet de faire, de trouver ses limitations, et ses bugs. Cette étude va mener à la décision de reprendre le développement de Centreon Status Map au point de départ. Je suis revenu plusieurs fois dessus, afin de garder le même esprit de fonctionnement de l application Etude du Framework Eclipse RCP L étude de ce framework se fera après l étude d Oreon Status Map 1.x, et durant toute la durée du stage. Le Framework Eclipse RCP est un puissant Framework, simplifiant la tâche de création d application de type client lourd, ou client riche. Il dispose de nombreuses librairies permettant d implémenter rapidement des boites de dialogue, des menus, etc. C est cette richesse qui va permettre de découvrir de jour en jour de nouveaux concepts, devenant par la suite indispensable. de 3 e année. Page 12 sur 54

13 Eclipse, basé sur le Framework Eclipse RCP Etude du Framework JDom Quelques temps après la découverte du framework Eclipse RCP, il fallut se pencher sur le problème d un bon framework permettant de manipuler du XML. C est le framework JDom qui sera élu après la lecture de documentation sur divers forums, pour ses performances, et son api performante. de 3 e année. Page 13 sur 54

14 Etude du Framework GEF Enfin, la dernière phase d étude se fit quelques mois après la création de la majeure partie de l application. Il ne manquait que l éditeur, contenant des éléments graphiques. Ce Framework graphique de type MVC (modèle-vue-contrôleur) correspondait parfaitement au besoin graphique de l application. De plus, celui-ci a fait ses preuves dans de nombreuses applications, aussi bien chez IBM que de petites entreprises. de 3 e année. Page 14 sur 54

15 Déroulement concrets des études Etude et test d Oreon Status Map 1.x Au départ, le développement d Oreon Status Map 1.x devait être repris. Une phase de test s imposa, afin de déterminer les problèmes de performance, limitation, problème d évolutivité, et enfin les bugs Test de performance Divers tests de montée en charge permirent de mettre à jour de graves problèmes de performances. En voici des exemples : Test de montée en charge Le premier test effectué, fut d ajouter de très nombreux «host» dans Oreon, afin de voir comment réagissait l application : Lancement de l application Identification Téléchargement des ressources Blocage de l application le temps du téléchargement des ressources Plantage si interaction de la part de l utilisateur Conclusion : un thread effectuant cette tâche en arrière plan pourrait corriger le problème. de 3 e année. Page 15 sur 54

16 Test de téléchargement d images volumineuses Le second test, fut d ajouter des cartes de grande taille, demandant plus de temps à télécharger : Lancement de l application Identification Téléchargement des images Blocage de l application le temps du téléchargement des ressources Plantage si interaction de la part de l utilisateur Conclusion : un thread effectuant cette tache en arrière plan pourrait corriger le problème. Test d ajout de nombreux éléments sur la carte Le troisième test fut d ajouter de très nombreux éléments sur la carte, tout en gardant un très petit nombre de ressources : Lancement de l application Identification Téléchargement des images Blocage de l application le temps du téléchargement des ressources Plantage si interaction de la part de l utilisateur Conclusion : un thread effectuant cette tâche en arrière plan pourrait corriger ce problème. Tous les tests mirent en évidence la nécessité d avoir une application multithreadé afin d effectuer les traitements en tâche de fond, sans que l application ne bloque, ou plante à la moindre action de l utilisateur. de 3 e année. Page 16 sur 54

17 Limitation Gestion des «vues» OSM 1.x avait une gestion des vues relativement basique. Chaque vue était importée et exportée dans un fichier XML, qui pouvait ne plus correspondre du tout à ce qu il y a dans Oreon, après de nombreuses modifications, non répercutées sur ces fichiers XML. Impossibilité d ajouter plusieurs images à un éditeur Chaque éditeur était limité à une seule image, affichée en arrière plan, impossible à déplacer. Remontée des statuts La remontée des statuts était imprécise, «confondant» aussi bien un statut «WARNING» qu un statut «CRITICAL». Mémorisation d un seul utilisateur et/ou proxy L interface d accueil ne permettait de mémoriser que les paramètres de connexion du dernier utilisateur. Le même problème se posait pour la gestion du proxy. La nature même de l implémentation d OSM 1.x rendait difficile l évolution de ces limitations Bug Gestion des «vues» La gestion des vues posait un double problème, à la fois d évolutivité, mais aussi génératrice de bug. En effet, la moindre suppression d un élément dans Oreon rendait inexploitable OSM 1.x, celui-ci «cherchant» des éléments qu il ne trouvait pas, lors de la mise à jour des statuts, provocant une erreur qui ne permettait pas de finir cette mise à jour de statuts. Montée en charge OSM 1.x finissait systématiquement par planter, lorsqu il y avait trop de ressources, d éléments, ou de cartes volumineuses. de 3 e année. Page 17 sur 54

18 Drag-n-Drop Le drag-n-drop des ressources dans l éditeur se retrouvaient au mauvais endroit lorsque le zoom était activé. XML non valide Les flux XML utilisés pour le transfert de ressource, et le stockage de la vue courante n étaient pas normalisés, provocant des erreurs aléatoires, dans certains cas particuliers. La correction de tous ces bugs aurait demandé beaucoup de temps à être localisés précisément dans le code, puis corrigés. de 3 e année. Page 18 sur 54

19 Bilan sur Oreon Status Map 1.x OSM 1.x souffrait de nombreux défauts, tant sur le plan de la conception que sur le plan de l implémentation : Le pire défaut était bien évidemment le fait que l application soit mono threadée, provocant des blocages et plantages lorsqu on montait légèrement en charge. C est après cette analyse, que je pris la décision de baser Oreon Status Map 2.x sur une nouvelle base. Le choix des Framework suivant est conservé : Eclipse RCP GEF Le Framework permettant de gérer le XML est en revanche remplacé par JDom. de 3 e année. Page 19 sur 54

20 Etude du Framework Eclipse RCP Le Framework eclipse rcp est une puissante collection d objets, permettant de créer rapidement une application java. C est un peu la réponse de java, aux solutions que propose Microsoft dans son IDE visual studio. C est à partir du célèbre IDE Eclipse, que le Framework Eclipse RCP a été créé Le choix d Eclipse RCP Ce choix s est imposé de lui-même. Il avait permis de créer la version précédente d Oreon Status Map Une première application Eclipse RCP Apres avoir étudié en profondeur les défauts d OSM 1.x, il était temps de se lancer dans le développement d OSM 2.x, en tenant compte des problèmes de la précédente version. Une simple application «hello world» fut alors créée : C est sur cette petite application que reposera par la suite tout OSM 2.x de 3 e année. Page 20 sur 54

21 L étude des perspectives d eclipse RCP. Eclipse RCP propose une notion appelée perspective. Il s agit d une représentation des éléments que l ont peut voir à l écran. Les perspectives sont des conteneurs de vue et d éditeur. Ils permettent de positionner où bon lui semble, au développeur, les différents éléments visibles dans la perspective. Le but originel des perspectives est de permettre à l utilisateur de switcher de l une à l autre, en gardant les mêmes fenêtres ouvertes, mais placé à des endroits radicalement différents. C est l utilisation de ces perspectives qui va permettre de créer les différents morceaux de l application : La perspective d accueil, La perspective de sélection des vues, La perspective de monitoring L étude des éditeurs et vues d Eclipse RCP Afin de peupler les perspectives, il existe 2 types de «fenêtre» : Les éditeurs, Les vues. Les éditeurs sont des fenêtres plutôt destinées à l édition, c'est-à-dire à contenir des éléments destinés à être déplacés, modifiés et c Les vues quant à elles servent plutôt à afficher des éléments. Il est évidemment possible comme pour les éditeurs d y mettre des éléments modifiables, mais ce n est pas le but premier. de 3 e année. Page 21 sur 54

22 La première perspective, et sa première vue Après avoir compris ces notions clé de perspective, éditeur et vue, il était temps de créer une première perspective, peuplée par une vue. Cela se déroula sans encombre grâce à l api bien documenté d Eclipse RCP, et quelques jours de test. L application ressemblait désormais à ceci : L application finale, sur la perspective d accueil, avec la vue Centreon Status Map. Il n y avait pas encore de menu ni de barre d outils, mais il n était pas encore temps de se pencher sur ce problème. de 3 e année. Page 22 sur 54

23 Etude du Framework JDom Le choix de JDom Le Framework JDom est un ensemble de classes permettant de manipuler des données de type XML. Ses avantages sont les suivants : Plus simple à utiliser que les API Sun grâce à une abstraction de plus haut niveau Respecte les spécifications DOM du W3C, rendant son utilisation facile à tout développeur objet ayant déjà utilisé une api respectant ces spécifications dans un autre langage. Ce sont principalement ces 2 caractéristiques qui ont motivé le choix de ce Framework plutôt qu un autre Une première implémentation de JDom local. La première utilisation de JDom fut pour le stockage des profils de connexion en L objectif était simple, avoir un conteneur (XML) ordonné, et extensible à volonté. Ce modèle sera par la suite étendu afin d enregistrer les proxys. Grâce à ce modèle, la fenêtre de dialogue de connexion allait pouvoir être créée. de 3 e année. Page 23 sur 54

24 La fenêtre de dialogue de connexion Implémentation du menu de connexion La fenêtre dialogue de connexion corrige les erreurs de la précédente version. Celleci permet d enregistrer des profils de serveur et/ou d utilisateur. La boite de dialogue de connexion finale Chacune des informations visibles dans la boite de dialogue est enregistrée dans le fichier XML créé précédemment. Différentes fonctionnalités y seront ajoutées au cour du projet : - Le mode administrateur, - Le proxy, - Le Timer de 3 e année. Page 24 sur 54

25 Création d une méthodologie pour la transmission de données Afin de pallier aux problèmes de la précédente version, qui enregistrait ses informations dans un fichier XML stocké en local, il fallut réfléchir à comment échanger les données avec le serveur, afin que celles-ci soient gardées sur celui-ci Choix du protocole Le choix du protocole http, avec l envoi de xml fut rapide pour plusieurs raisons : Centreon a besoin d un serveur Apache (serveur http) pour fonctionner. Le xml transite facilement par le protocole http Le xml est un excellent conteneur de données ordonnées Normalisation des échanges via XML Afin de créer un parseur générique, il fallait définir un certain nombre de balises communes à tous les flux XML. Des modifications seront apportées tout au long du projet à ces balises, afin de répondre aux besoins croissants d informations de l application. Les spécifications finales seront les suivantes : Balise <data> encapsulant tout flux Balise <DESCRIPTIVE>, qui décrit le type de flux envoyé o Host, Hostgroup, ServiceGroup, MetaService, OSL, Image pour les listes des ressources o all, add, rem, mod, pour l arborescence et les modifications liées à cette arborescence. Balise <ctn>, qui décrit l élément ainsi que tous ses attributs. Chaque balise <ctn> peut avoir une infinité d enfants, aussi bien pour les ressources que pour l arborescence. de 3 e année. Page 25 sur 54

26 Récupération des ressources Flux XML Centreon Status Map est composé des mêmes éléments que ceux contenus dans Centreon. (Host, hostgroup, service, servicegroup, metaservice, osl). Pour chacune de ces ressources, il fallut donc créer 5 modèles XML, permettant d envoyer ces informations, basés sur les spécifications précédentes. Chacune des ressources possède une balise «ctn», composée de plusieurs attributs : - Nom, - alias, - adresse IP, - ID, - type d éléments Ces ressources ont également des enfants, qui sont encapsulé dans la première balise «ctn». Seuls les enfants du niveau immédiatement en dessous sont renvoyés. La requête permettant d obtenir les hosts retourne donc une liste d host, et ses services enfants. Il en va de même pour les autres éléments : Liste d hostgroup et leurs host enfants Liste de servicegroup et leurs services enfants Liste de metaservice, sans les enfants (qui ne doivent pas être affiché dans OSM) Liste d osl, sans les enfants (qui ne doivent pas être affiché dans OSM) Il n existe pas de requête permettant de récupérer la liste des services, ceux-ci étant envoyés via la requête de récupération des hosts. de 3 e année. Page 26 sur 54

27 Méthode de récupération des flux XML Afin d envoyer ces flux XML, un fichier PHP fut mis en place du côté du serveur par Romain Lemerlus en respectant les spécifications que j avais établies. Une requête web simple de type GET est effectuée, prenant en paramètre une clé indiquant le type de ressources à récupérer. Exemple : getosmresources.php?key=200 permet de récupérer la liste d host et leurs services enfants Récupération des éléments d une vue Flux XML Comme pour la récupération des ressources il fallait créer un modèle de flux XML. Cette fois ci, tous les enfants devaient être renvoyés quel que soit l élément, afin de construire une arborescence dans OSM 2.x. On passe simplement une clé en paramètre, et un argument correspondant à l id de l élément à récupérer. de 3 e année. Page 27 sur 54

28 Exemple : y=100&args[0]=152 Le flux xml renvoyé est parfaitement structuré. Chaque niveau d indentation montre un niveau dans l arbre qui sera créé dans la perspective de monitoring. de 3 e année. Page 28 sur 54

29 Création de la perspective de sélection des vues Objectif de cette perspective Cette perspective permet de sélectionner la vue que l on souhaite afficher, dans la perspective de monitoring. Aucune fonctionnalité similaire n était présente dans la version précédente. Cette perspective a plusieurs avantages : Possibilité de changer radicalement d environnement de monitoring en quelques clics. Possibilité pour un «super» administrateur, de visualiser l ensemble des vues, disponible aux différents sous-administrateurs surveillant leurs domaines spécifiques (base de données, réseau, etc.) Corrige le défaut de la version précédente, qui obligeait à charger / décharger manuellement un fichier XML, pour changer de vue Composition Vue Cette perspective est composée d une unique vue (RCP), contenant une liste de vues (de monitoring). Un double click permet d ouvrir la perspective de monitoring, basé sur cette vue. La vue (RCP) de sélection des vues (de monitoring) de l application finale. de 3 e année. Page 29 sur 54

30 Note : les vues du Framework eclipse rcp ne sont pas à confondre avec le nom choisi pour les vues (de monitoring). Cette vue récupère son contenu via le flux XML établi précédemment. Afin de ne pas ralentir l exécution de l affichage, un thread est utilisé pour le chargement du flux XML, palliant au problème d OSM 1.x qui ralentissait ou bloquait, lorsqu il y avait trop d informations à récupérer Menu Différents menus sont également ajoutés à cette perspective afin d effectuer les actions courantes de l application. Menu de l application finale. La fonctionnalité permettant de rafraîchir les informations est utilisée dans le cas où 2 administrateurs ou plus effectuent des créations de vue Barre d outils Afin de satisfaire les utilisateurs les plus pressés, une barre d outils contenant les actions les plus courantes est ajoutée. Barre d outils de l application finale. de 3 e année. Page 30 sur 54

31 La fenêtre de création des vues La fenêtre de création des vues va à l essentiel. Elle permet de créer 3 types de vue. A l heure actuelle, il n existe que la perspective géographique, c est pourquoi les vues métier et network sont désactivées (grisé). Celles-ci seront implémentées dans les mois à venir, après le stage. Cette fenêtre subira également un «relooking». La fenêtre de création de vue finale. de 3 e année. Page 31 sur 54

32 Création de la perspective de monitoring (géographique) Objectif de cette perspective La perspective de monitoring est la plus importante. C est dans celle-ci que l on pourra observer les états des différents équipements supervisés Composition La perspective de monitoring finale, et ses vues. de 3 e année. Page 32 sur 54

33 Cette dernière contient tous les éléments nécessaires au monitoring : Un arbre (en haut à gauche) pour se déplacer dans les éléments Une minimap (au milieu à gauche) pour se repérer lorsque les cartes sont trop grandes Plusieurs vues contenant les ressources à dropper dans l éditeur (en bas à gauche) Une vue synthétique (en haut à droite) Une vue avec les graphes (historiques) de l état de fonctionnement des éléments supervisés (à droite) Un éditeur qui contient les images, et les différentes ressources surveillées (également présentes dans l arbre). Cette perspective représente la phase la plus difficile du stage, mais également la plus intéressante. de 3 e année. Page 33 sur 54

34 Les vues de ressources Ces vues sont au nombre de 6. Ce sont elles qui contiennent tous les éléments présents dans Oreon, que l on peut drag-n-dropper dans l éditeur et l arbre. Les vues de ressources finales. Cette vue récupère son contenu via le flux XML établie précédemment. Au départ, ces vues n affichent que la liste brut de chaque catégorie d éléments. Par la suite, elle fut modifiée, afin d afficher leurs enfants respectifs, et le flux XML modifié en conséquence, afin de renvoyer ces informations complémentaires. Le flux XML est récupéré via un thread, en arrière plan, afin de ne pas ralentir l exécution de l application et provoquer des blocages. de 3 e année. Page 34 sur 54

35 La vue arborescente Cette vue permet de visualiser rapidement la liste de toutes les ressources monitorées. Elle permettra de se repérer dans l éditeur, et via un menu contextuel, lancer différentes actions. La vue arborescente finale. Cette vue, comme les précédentes, récupère ses informations via un flux XML, en arrière plan, grâce à un thread. Une erreur sera commise lors de sa création : elle est créée en implémentant un arbre reposant sur JFace, une surcouche de SWT, l environnement graphique du framework Eclipse RCP. L éditeur à ce moment-là n existe pas encore, mais celui-ci repose sur le framework GEF, il fut alors nécessaire de refaire cet arbre, en se reposant également sur le même framework, afin de synchroniser la sélection dans l éditeur, et l arbre. (Le menu se déroule alors tout seul, en se déplaçant dans l éditeur). Cette erreur fit perdre 1 semaine de développement. de 3 e année. Page 35 sur 54

36 La vue tableau synthétique L éditeur graphique est la fonctionnalité la plus intéressante pour visualiser où se trouvent les éléments défaillants, mais certaines sociétés possèdent des parcs informatiques énormes, et il peut parfois être difficile de trouver rapidement tous les éléments défectueux. Il fallait donc pallier à ce manque, en créant une vue synthétique. Cette vue contient les mêmes informations que celles contenues dans l éditeur, mais organisées en colonne. On peut trier les éléments par nom, alias, type d élément, statut, et statut des enfants. Le principal intérêt étant de pouvoir trouver immédiatement les éléments ayant un statut critique, grâce au tri par statut. La vue tableau synthétique finale. Par la suite, une petite fonctionnalité fut ajoutée, afin de simplifier la navigation : un cadenas, permettant de verrouiller ou déverrouiller la vue. Lorsque la vue est déverrouillée, le simple click sur un élément dans l arbre ou l éditeur permet de changer le contenu de cette vue, en affichant instantanément les enfants de l élément sélectionné. de 3 e année. Page 36 sur 54

37 La vue des graphes Il existe dans Centreon, une page permettant d afficher des graphes sur l état de fonctionnement dans le temps d un service. L intégrer à Centreon Status Map semblait une excellente idée, et très «simple» à mettre en œuvre. Il suffisait simplement d appeler un navigateur web embarqué dans l application, et d appeler l adresse permettant d afficher le graphe correspondant. La vue des graphes finale Comme pour la vue synthétique, une fonctionnalité permettant de verrouiller et déverrouiller la vue fut implémentée. de 3 e année. Page 37 sur 54

38 Les menus Le menu général permettant d effectuer la navigation standard fut ajouté, comme pour la perspective de sélection des vues. Un menu option, contenant une action permettant de forcer le rafraîchissement manuel des statuts, fut également ajouté. Enfin, une action permettant de rafraîchir tous les éléments en rechargeant toute la liste fut ajoutée, afin de permettre à 2 administrateurs d effectuer simultanément des modifications sur la même vue, sans devoir relancer l application. Les différents menus de la perspective de monitoring. Un menu contextuel fut également créé, réagissant au click droit sur un élément, que ce soit dans l éditeur ou l arbre. Le menu contextuel d un host, dans l application finale. Ce menu est créé dynamiquement, son contenu variant selon que l action peut être effectuée sur l élément ou non. La détermination de la possibilité d utiliser une action ou non se fait grâce aux editpolicy du framework GEF. Ce menu n est au départ pas dynamique, et affiche toutes les actions pour tous les éléments, même si cela n est pas possible. Le problème était le même que pour la vue arborescente, créé via JFace, et non GEF. de 3 e année. Page 38 sur 54

39 La barre d outils Comme pour la vue de sélection des vues, une barre d outils pour les utilisateurs pressés («power users») est créée. Celle-ci contient les actions les plus couramment utilisées. Des outils supplémentaires sont également disponibles. Ceux-ci n effectuent que des actions qui influent sur l affichage de l éditeur. La barre d outils de la perspective de monitoring. de 3 e année. Page 39 sur 54

40 Etude du Framework GEF Une fois toutes les vues créées, il était temps de passer à l éditeur, qui allait contenir les éléments graphiques, tels que les images, et des icones représentatives de chacun des éléments. Avant d implémenter cet éditeur, il fallait étudier le framework graphique GEF Le choix de GEF GEF avait été utilisé dans la précédente version de Centreon Status Map. Il avait prouvé qu il pouvait produire un visuel agréable. De plus, GEF a été utilisé dans de nombreuses applications commerciales avec succès. Son seul défaut est qu il est très peu documenté, rendant la tâche ardue à quelqu un qui le découvre Fonctionnement de GEF Le Framework GEF est un Framework de type Model-View-Controller (MVC). Celui-ci est complété par le toolkit Draw2d (sorte de mini Framework), dédié aux affichages en 2 dimensions. Le principe objet MVC permet de séparer complètement les données graphiques («vue», des propriétés de ces objets (modèle). Afin de lier les données graphiques aux propriétés, on utilise un contrôleur. de 3 e année. Page 40 sur 54

41 Ce schéma résume brièvement le fonctionnement de GEF. Voici une vulgarisation du fonctionnement : L utilisateur effectue une action, sur la vue (view). Celle-ci est transmise au contrôleur (controller) Le contrôleur créé une requête (requests) La requête (requests) vérifie via les editpolicy si celle-ci est autorisée. Si la requête est autorisée, par les editpolicy, celles-ci créent une commande (commands) qui effectue la modification dans le modèle (model). Le Model transmet alors au contrôleur la modification, qui modifie à son tour la vue (view). C est cette phase d étude qui a demandé le plus de temps avant de produire un visuel lié au modèle (créé via les flux XML précédents). de 3 e année. Page 41 sur 54

42 Etude du toolkit Draw2d Gef utilisant le toolkit Draw2d pour son visuel, il fallut également étudier le fonctionnement de ce dernier. Les «Figures», sont les éléments graphiques de base de draw2d. On peut créer les formes que l on souhaite avec, et pour les formes plus complexes, on utilise un empilement de figures. Draw2d a 2 règles de fonctionnement essentielles : La précédente figure d un même niveau de parenté est cachée par la suivante. Chaque niveau de parenté est caché par la partie visible du niveau enfant. Si un enfant dépasse de la zone de son parent alors la zone en dehors du parent est cachée. de 3 e année. Page 42 sur 54

43 Création de l éditeur Gestion des images L étude du framework GEF allait enfin permettre de construire l éditeur. De nombreux tests furent encore effectués avant d arriver à un éditeur viable. Dans un premier temps, il fallut ajouter la gestion des images, et par la même occasion, régler les problèmes de la précédente version, de blocage de l application lors du chargement, et la possibilité de n afficher qu une seule image par éditeur Chaque image est chargée via un thread dédié, en arrière-plan. Une petite image d un travailleur est affichée durant le chargement des images Gestion des différents éléments Chaque élément droppé dans l éditeur devait être positionné précisément. Deux problèmes se posèrent : Drag-n-Drop avec le zoom activé Drag-n-Drop dans l arbre Pour le premier problème, les coordonnées du drop étaient mauvaises, ne prenant pas en compte la gestion du zoom. Ce problème était déjà existant dans la version précédente. Gef n est pas prévu pour gérer ce type de cas. Il fallut contourner le fonctionnement de GEF, par un calcul à partir des coordonnées de la fenêtre. Pour le second problème, il n existait pas de coordonnée, puisque droppé directement dans l arbre. Cela impliqua la création d un système de placement automatique des icones. de 3 e année. Page 43 sur 54

44 Chaque drop d élément, ou déplacement d élément créé une requête envoyée au serveur, via un flux XML, qui renvoie à son tour un flux XML, pour signaler la modification, qui n est effectuée qu une fois approuvée par le serveur. Cette requête est encore une fois effectuée dans un thread, afin de ne provoquer aucun blocage de l application Pop-Up de légende des icones Une petite fenêtre de légende de la forme des icones a également été ajoutée, accessible via le menu d aide, afin d aider les utilisateurs débutants à connaître la correspondance des icones dans l éditeur. de 3 e année. Page 44 sur 54

45 Zoom Dans le cas où de très grandes cartes étaient utilisées, il pouvait être intéressant de pouvoir dézoomer afin de se déplacer plus facilement dans l éditeur. Cette fonctionnalité fut implémentée Placement automatique Le placement automatique dispose de 2 modes : Un placement automatique de tous les éléments lorsque celui-ci est activé Un placement automatique des éléments n ayant pas de coordonnées, lorsque celuici est désactivé. Le placement automatique d éléments activés, dans l éditeur final. Ce système de placement automatique est utile dans le cas d un hostgroup possédant de très nombreux host, amené à évoluer souvent. de 3 e année. Page 45 sur 54

46 Afficher / masquer le texte Dans le cas où des images en arrière plan avaient du texte, il pouvait être utile de ne pas afficher le texte des icones. Cette fonctionnalité fut également implémentée. Le nom des éléments masqués, dans l éditeur final Enregistrement des propriétés de l éditeur Les propriétés de zoom, d affichage de la police, et de placement automatique n étaient pas enregistrées au départ. Dans le cas de la fermeture de l application, l administrateur perdait tous ses paramètres d éditeur. Une fonctionnalité permettant de les mémoriser à la demande de l utilisateur fut ajoutée. Celle-ci ne fut pas gérée de façon automatique, afin de minimiser les requêtes vers le serveur, et de permettre à l utilisateur de retrouver un environnement par défaut, s il ne souhaitait pas mémoriser sa dernière utilisation. de 3 e année. Page 46 sur 54

47 «MiniMap» La dernière fonctionnalité ajoutée fut la minimap. Cette vue affiche une représentation miniature de l éditeur actif. Elle permet de se déplacer rapidement dans l éditeur, lorsque de grandes images sont utilisées, accélérant l accès à une zone particulière de l éditeur. Un rectangle est affiché dans la minimap, représentant la zone visible de l éditeur. La minimap de l application finale. de 3 e année. Page 47 sur 54

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Projet de développement. Introduction à Eclipse. Philippe Collet. Licence 3 MIAGE S6 2013-2014

Projet de développement. Introduction à Eclipse. Philippe Collet. Licence 3 MIAGE S6 2013-2014 Projet de développement Introduction à Eclipse Philippe Collet Licence 3 MIAGE S6 2013-2014 http://miageprojet2.unice.fr/user:philippecollet/projet_de_d%c3%a9veloppement_2013-2014 Plan r Eclipse : Introduction

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Document d exploitation de CENTREON Dossier Technique DOCUMENT D EXPLOITATION DE CENTREON

Document d exploitation de CENTREON Dossier Technique DOCUMENT D EXPLOITATION DE CENTREON DOCUMENT D EXPLOITATION DE CENTREON 1 Caractéristiques du document Statut Document de travail Document Validé Diffusion Société/Service Nom Fonction Assignation VP IDF / DSI ZAFFRAN Simon Technicien Support

Plus en détail

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2008 / 2009 Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : Apprendre à se servir du logiciel Eclipse pour le développement d

Plus en détail

Découverte de l EDI Visual Studio 2005 mai 2008

Découverte de l EDI Visual Studio 2005 mai 2008 (Environnement : Microsoft Windows) 1- EDI Visual Studio 2005 VB.net EDI, Environnement de Développement Intégré Anglais : IDE, Integrated Development Environment Programme regroupant : Un éditeur de texte

Plus en détail

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC Rapport Technique du projet Gestionnaire de tâches pour Android Sommaire 1. Introduction... 3 2. Outils utilisés... 3 2.1. Android SDK... 3 2.2. Android dans Eclipse...

Plus en détail

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Sébastien MEDARD GIP RENATER 263 avenue du Général Leclerc CS 74205 35042 Rennes Cedex Résumé L intégration

Plus en détail

DOTELEC Courrier WEB

DOTELEC Courrier WEB DOTELEC Courrier WEB Modification de la Version 8.20-03/2015 Gestion de favoris pour les contacts. Ajout d'une recherche dans l'entête des colonnes des listes de courriers. Evolution dans la modification

Plus en détail

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x)

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Version 1 Le contenu de ces pages est relatif à TYPO3, CMS/Framework sous licence GNU/GPL disponible sur www.typo3.com

Plus en détail

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Rapport de stage Création d un site web Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Auteur : Antoine Luczak Tuteur professionnel : M. Tison Tuteur scolaire : Mme Girondon Année scolaire : 2013/2014 1 Table des matières

Plus en détail

Rapport de Stage Pulido Julien. BTS SIO 2ème année Option Solutions Logicielles et Applications Métiers

Rapport de Stage Pulido Julien. BTS SIO 2ème année Option Solutions Logicielles et Applications Métiers BTS SIO 2ème année Option Solutions Logicielles et Applications Métiers 19 Janvier au 6 Mars 2015 BTS SIO 2ème année Table des matières I. REMERCIEMENTS... 2 II. PRESENTATION DE L ENTREPRISE... 3 III.

Plus en détail

GED MARKETING. Page 1 sur 18

GED MARKETING. Page 1 sur 18 GED MARKETING I. Présentation du produit... 2 II. Page principale de l application... 3 L arbre... 3 Le menu... 4 La fenêtre de navigation... 4 III. La recherche de documents... 4 Rechercher tous les documents...

Plus en détail

Document d aide à la découverte de l outil d analyse de données Analyza. SOMMAIRE

Document d aide à la découverte de l outil d analyse de données Analyza. SOMMAIRE Guide Analyza Document d aide à la découverte de l outil d analyse de données Analyza. SOMMAIRE 1. Interface 2. Tableaux de bord 3. Indicateurs 4. Filtres 5. Permissions 6. Alertes 7. Flux de données 8.

Plus en détail

PARAMETRER INTERNET EXPLORER 9

PARAMETRER INTERNET EXPLORER 9 PARAMETRER INTERNET EXPLORER 9 Résumé Ce document vous donne la marche à suivre pour paramétrer Microsoft Internet Explorer 9, notamment en vous indiquant comment lancer Internet Explorer 9, réinitialiser

Plus en détail

Manuel d utilisation de l outil collaboratif

Manuel d utilisation de l outil collaboratif Manuel d utilisation de l outil collaboratif Réf OCPD-V2 Page 1 / 24 a mis en œuvre un outil collaboratif qui permet de partager des informations entre collaborateurs. Il permet à des utilisateurs travaillant

Plus en détail

DÉMARRER AVEC OUTLOOK 2010

DÉMARRER AVEC OUTLOOK 2010 CHAPITRE 1 DÉMARRER AVEC OUTLOOK 2010 Lancer Outlook... 15 Quitter Outlook... 16 L Assistant Démarrage d Outlook... 17 Les barres... 19 Le Ruban... 22 Afficher ou masquer les info-bulles... 29 Définir

Plus en détail

26 Centre de Sécurité et de

26 Centre de Sécurité et de 26 Centre de Sécurité et de Maintenance La fenêtre du Centre de sécurité et de maintenance (CSM) rassemble tous les outils nécessaires au contrôle, à l analyse, à la maintenance, à la sauvegarde et au

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Documentation utilisateur FReg.NET

Documentation utilisateur FReg.NET Epitech Documentation utilisateur FReg.NET Document réservé aux utilisateurs souhaitant comprendre rapidement le fonctionnement du logiciel FReg.NET Lago_a, schehl_c, narcis_m, clique_x, tran-p_n 5/14/2010

Plus en détail

Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique

Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique Taper l adresse du site dans Internet Explorer : http://sig.siceco.fr En cas de problèmes sur l identifiant et/ou Mot de passe contacter : M.

Plus en détail

Thibault Denizet. Introduction à SSIS

Thibault Denizet. Introduction à SSIS Thibault Denizet Introduction à SSIS 2 SSIS - Introduction Sommaire 1 Introduction à SQL Server 2008 Integration services... 3 2 Rappel sur la Business Intelligence... 4 2.1 ETL (Extract, Transform, Load)...

Plus en détail

CORRECTION D UN BUG (INTERACTION DEVELOPPEUR/TESTEUR)

CORRECTION D UN BUG (INTERACTION DEVELOPPEUR/TESTEUR) CORRECTION D UN BUG (INTERACTION DEVELOPPEUR/TESTEUR) 1 Correction d un bug (interaction développeur/testeur) Sommaire Avertissement...2 Aperçu...3 1. Résolution du problème...4 Triage et affectation de

Plus en détail

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium dans le cadre du projet JASMINe Avril 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Rappel sur JASMINe.......................................

Plus en détail

Gestionnaire de Sauvegarde

Gestionnaire de Sauvegarde d Utilisation Version 1.5 du 26/12/2011 d utilisation de l application de sauvegarde Actu-pc Sommaire Introduction... 3 Installation et mise en place du logiciel... 3 Pré-requis... 3 Démarrage de l installation...

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

Le logiciel de création de site internet IZISPOT est un outil très puissant et qui est assez simple après quelques temps d utilisation.

Le logiciel de création de site internet IZISPOT est un outil très puissant et qui est assez simple après quelques temps d utilisation. 1 Le logiciel de création de site internet IZISPOT est un outil très puissant et qui est assez simple après quelques temps d utilisation. Voici un mode opératoire qui vous guidera dans l utilisation de

Plus en détail

SUPERVISION. Centreon 5.9

SUPERVISION. Centreon 5.9 SUPERVISION Centreon 5.9 Steven DELAPRUNE BTS SIO 11/03/2015 Sommaire CAHIER DES CHARGES... 3 INTRODUCTION... 3 PRINCIPES GENERAUX... 3 Définition... 3 Problématique... 3 Description du besoin... 3 Solution...

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

Introduction à Eclipse

Introduction à Eclipse Introduction à Eclipse Eclipse IDE est un environnement de développement intégré libre (le terme Eclipse désigne également le projet correspondant, lancé par IBM) extensible, universel et polyvalent, permettant

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

Accès au Serveur de PAIE «SPV» par INTERNET Paramétrage du poste de travail «Windows»

Accès au Serveur de PAIE «SPV» par INTERNET Paramétrage du poste de travail «Windows» Accès au Serveur de PAIE «SPV» par INTERNET Paramétrage du poste de travail «Windows» 1 Introduction... 2 2 Contrôle de la version d Internet Explorer... 3 3 Contrôle de la Machine Virtuelle Java de Microsoft...

Plus en détail

Spring IDE. Mise en œuvre. Eclipse

Spring IDE. Mise en œuvre. Eclipse A Spring IDE Bien que Spring mette à disposition d intéressants mécanismes afin d améliorer l architecture des applications Java EE en se fondant sur l injection de dépendances et la programmation orientée

Plus en détail

2- Téléchargement et installation version actuelle 6.1

2- Téléchargement et installation version actuelle 6.1 1- EDI NetBeans (Environnement : Microsoft Windows Linux Ubuntu) EDI, Environnement de Développement Intégré Anglais : IDE, Integrated Development Environment Programme regroupant : Un éditeur de texte

Plus en détail

Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009

Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009 Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009 «Web. De l intégration de pages statiques HTML à un CMS, à la dynamisation d un site grâce au Javascript et l utilisation de nouvelles technologies

Plus en détail

Premiers Pas PREMIERS PAS. INSTALLATION et NAVIGATION. Copyright MAD-Environnement 2009-2015 Reproduction Interdite 1

Premiers Pas PREMIERS PAS. INSTALLATION et NAVIGATION. Copyright MAD-Environnement 2009-2015 Reproduction Interdite 1 PREMIERS PAS INSTALLATION et NAVIGATION 1 Copyright 2009-2015 par MAD-Environnement S.A.R.L. Tous droits réservés. Version du logiciel 2.0 Ce document est sujet à changement sans avertissement. Reconnaissance

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement Environnements de développement UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/edi/ Extension de la plate-forme Eclipse Résumé 1 Rappels de

Plus en détail

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 CHAPITRE 1 PREMIERS PAS Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 15 1.1. Créer un premier projet Pour commencer, lancez Visual Basic Express.

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement Environnements de développement Mihaela Sighireanu UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/edi/ Introduction aux EDI, la plateforme

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Le.NET Compact Framework Windows Mobile

Le.NET Compact Framework Windows Mobile Le.NET Compact Framework Windows Mobile HEROGUEL Quentin 2 Le.NET Compact Framework Windows Mobile Sommaire 1 Le.NET Compact Framework... 3 1.1 Vue d ensemble rapide de l architecture du.net Compact Framework...

Plus en détail

KWISATZ MODULE PRESTASHOP

KWISATZ MODULE PRESTASHOP Table des matières -1) KWISATZ - :...2-1.1) Introduction :...2-1.2) Description :...3-1.2.1) Schéma :...3-1.3) Mise en place :...4-1.3.1) PRESTASHOP :...4-1.3.1.1) Les Web Services :...4-1.3.2) KWISATZ

Plus en détail

Connecteur Zimbra pour Outlook 2003 (ZCO)

Connecteur Zimbra pour Outlook 2003 (ZCO) Solutions informatiques w Procédure Messagerie Outlook 2003 Connecteur Zimbra pour Microsoft Outlook 2003 (ZCO) 1/49 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Compatibilité... 3 2.1 Versions supportées des systèmes

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide L aspect de Microsoft Excel 2013 étant différent par rapport aux versions précédentes, nous avons créé ce guide pour vous aider à être opérationnel au plus vite. Ajouter des commandes

Plus en détail

Guide d utilisation de «Partages Privés»

Guide d utilisation de «Partages Privés» Guide d utilisation de «Partages Privés» Sommaire Interface Web Se connecter à l espace web Partages Privés p.4 Créer son compte p.5 Description de l interface web Partages Privés p.6 Créer des bibliothèques

Plus en détail

Publier des données sur le Web

Publier des données sur le Web Publier des données sur le Web Introduction Microsoft Excel fournit les outils dont vous avez besoin pour créer et enregistrer votre classeur sous forme d une page web et le publier sur le Web. La commande

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w w Procédure Messagerie Outlook 2007 et 2010 Solutions informatiques Connecteur Zimbra pour Microsoft Outlook 2007 et 2010 (ZCO) 1/46 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Compatibilité... 3 2.1 Versions supportées

Plus en détail

utbm SET Stamp Partage convivial de photos HAJJAM-EL-HASSANI Amir GRÉA Antoine TISSERAND Geoffrey TX52 Travaux de laboratoire

utbm SET Stamp Partage convivial de photos HAJJAM-EL-HASSANI Amir GRÉA Antoine TISSERAND Geoffrey TX52 Travaux de laboratoire Printemps 2012 TX52 Travaux de laboratoire Stamp Partage convivial de photos Création d'une application Android de partage convivial de photographies. utbm université de technologi e Belfort-Montbéliard

Plus en détail

Qu est ce que l environnement Eclipse?

Qu est ce que l environnement Eclipse? Qu est ce que l environnement Eclipse? Bernard DAUTREVAUX Directeur formation et conseil Acsys www.ac6-formation.com Pour en savoir plus: nos formations Eclipse +33 (0)1 41 16 80 10 Page 0 assistance conseil

Plus en détail

SchoolPoint Manuel utilisateur

SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint - manuel d utilisation 1 Table des matières Présentation de SchoolPoint... 3 Accès au serveur...3 Interface de travail...4 Profil... 4 Echange de news... 4 SkyDrive...

Plus en détail

FCA SI2 GUIDE RAPIDE DE L UTILISATEUR

FCA SI2 GUIDE RAPIDE DE L UTILISATEUR FCA SI2 GUIDE RAPIDE DE L UTILISATEUR Introduction...2 1 Démarrage...3 1.1 Se connecter...3 1.2 Mettre à jour son Profil...3 1.3 Fonctionnalités du Système...4 2 Comment faire pour...5 2.1 Naviguer d un

Plus en détail

Braquelaire Tristan Sollaud Timothée IN-501-A1 SHOAL. Projet de Réseau et Programmation Objet 2012 / 2013. Note de Synthe se

Braquelaire Tristan Sollaud Timothée IN-501-A1 SHOAL. Projet de Réseau et Programmation Objet 2012 / 2013. Note de Synthe se Braquelaire Tristan Sollaud Timothée IN-501-A1 SHOAL Projet de Réseau et Programmation Objet 2012 / 2013 Note de Synthe se Sommaire I. Présentation générale :...1 A. La Connexion :... 1 B. L interface

Plus en détail

Mises à jour système Addenda utilisateur

Mises à jour système Addenda utilisateur Mises à jour système Addenda utilisateur Mises à jour système est un service de votre serveur d impression dont il met à jour le logiciel système avec les dernières nouveautés sécurité de Microsoft. Il

Plus en détail

PRISME. Installation sur un poste windows

PRISME. Installation sur un poste windows PRISME Installation sur un poste windows Décembre 2012 Table des matières 1 Introduction... 3 2 La configuration requise... 3 3 Paramétrage du module JAVA... 4 3.1 Vérifier la présence de java et sa version...

Plus en détail

Administration de votre site web

Administration de votre site web Administration de votre site web WordPress Date de révision : 11/12/2012 1 Mestres All Dev, tous droits réservés, reproduction interdite. Sommaire Connexion... 3 Gestion des articles... 4 Créer un article...

Plus en détail

Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement. PowerPoint 2007. Note de formation

Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement. PowerPoint 2007. Note de formation Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement PowerPoint 2007 Note de formation Johanne Raymond Automne 2009 Table des matières Interface... 1 Éléments de l interface graphique... 2 Bouton

Plus en détail

Environnements de développement (intégrés)

Environnements de développement (intégrés) Environnements de développement (intégrés) Plan de travail Patrick Labatut labatut@di.ens.fr http://www.di.ens.fr/~labatut/ Département d informatique École normale supérieure Centre d enseignement et

Plus en détail

Analyse des besoins logiciels

Analyse des besoins logiciels Analyse des besoins logiciels Encadrement et supervision Annie Danzart Jean-Claude Moissinac Equipe de développement Mohamed Anouar Benaissa anouar@benaissa.net Anthony Rabiaza rabiaza@enst.fr Déva Pajaniaye

Plus en détail

Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010

Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010 Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010 Pourquoi migrer vers Office 2010? Pour bénéficier d une meilleure ergonomie Pour faciliter les échanges avec l extérieur Pour profiter de la puissance

Plus en détail

ALAIN BENSOUSSAN SELAS

ALAIN BENSOUSSAN SELAS OUTIL CIL MANUEL UTILISATEUR 05 06 2015 V.0.1 Sommaire analytique 1. Installation de l application 3 1.1 Présentation technique de l architecture de l application CIL 3 1.2 Procédure d installation de

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

JXDVDTek - UNE DVDTHEQUE EN JAVA ET XML

JXDVDTek - UNE DVDTHEQUE EN JAVA ET XML BALLOTE Nadia FRIULI Valerio GILARDI Mathieu IUT de Nice Licence Professionnelle des Métiers de l Informatique RAPPORT DU PROJET : JXDVDTek - UNE DVDTHEQUE EN JAVA ET XML Encadré par : M. CRESCENZO Pierre

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne.

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Cette armoire va vous permettre : De mieux classer vos documents De mieux les retrouver De mieux les partager Ce petit guide

Plus en détail

Installation et utilisation de SSH. .et

Installation et utilisation de SSH. .et Installation et utilisation de SSH.et.soumission de travail SSH est un protocole de communication qui permet de communiquer à distance entre deux ordinateurs. Pour cela, il faut qu un des deux ordinateurs

Plus en détail

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours PLATE FORME e-learning LLMS Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) Ref : Résolution problème d'accès Pôle compétences FOAD SIGAT http://foad.ac-toulouse.fr/ Page 2 SOMMAIRE

Plus en détail

A. Architecture du serveur Tomcat 6

A. Architecture du serveur Tomcat 6 Administration du serveur A. Architecture du serveur Tomcat 6 La compréhension de l architecture interne du serveur Tomcat 6 est un pré-requis indispensable pour bien en maîtriser l administration et la

Plus en détail

Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs.

Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs. 1 Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs. 1 Accéder au système 2 1.1 Configuration du navigateur 2 1.2 Identification 2 2 L interface 2 2.1 Le module Web 3 2.2 Le module Media 3 2.3 Le module

Plus en détail

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Plateforme d'évaluation professionnelle Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Un produit de la société AlgoWin http://www.algowin.fr Version 1.0.1 du 18/01/2015 Table des matières Présentation

Plus en détail

Le service pack 6 (SP6) est le dernier disponible pour visual studio 6. Ce dernier devrait être maintenu par Microsoft jusqu en 2008.

Le service pack 6 (SP6) est le dernier disponible pour visual studio 6. Ce dernier devrait être maintenu par Microsoft jusqu en 2008. 1 CONCEPT DE BASE 1.1 Visual Basic 6 1.1.1 Pour quoi faire? VB est un langage de type RAD : «Rapid Application Development». Il permet de créer des applications rapidement grâce à une conception simple

Plus en détail

Introduction à Windows Workflow Foundation

Introduction à Windows Workflow Foundation Introduction à Windows Workflow Foundation Version 1.1 Auteur : Mathieu HOLLEBECQ Co-auteur : James RAVAILLE http://blogs.dotnet-france.com/jamesr 2 Introduction à Windows Workflow Foundation [07/01/2009]

Plus en détail

Environnements de développement (intégrés)

Environnements de développement (intégrés) Environnements de développement (intégrés) Développement de greffons Patrick Labatut labatut@di.ens.fr http://www.di.ens.fr/~labatut/ Département d informatique École normale supérieure Centre d enseignement

Plus en détail

Les forges logicielles et leurs outils. Avec SourceSup en exemple

Les forges logicielles et leurs outils. Avec SourceSup en exemple Les forges logicielles et leurs outils Avec SourceSup en exemple 1 Naissance des forges Avant Chacun installait les outils dont il avait besoin Peu de mutualisation des outils et technologies Collaboration

Plus en détail

Gestion complète des performances

Gestion complète des performances Gestion complète des performances Rétrocompatibilité Windows XP et Windows Vista 2013 Réglez et optimisez les performances de votre ordinateur à l aide d une application puissante et rapide. Téléchargement

Plus en détail

A. Présentation. LanScanner2006

A. Présentation. LanScanner2006 V2.33 Revu le : 18/04/2008 Auteur : Nicolas VEST LanScanner2006 Objectif : Présentation de LanScanner. Proposer l outil adéquat de l administrateur réseau, afin de lui permettre une administration journalière

Plus en détail

Utiliser Net Support School (NSS Version 10.50.14) Philippe Cailleretz Er-Tice Avion mars 2011.

Utiliser Net Support School (NSS Version 10.50.14) Philippe Cailleretz Er-Tice Avion mars 2011. Utiliser Net Support School (NSS Version 10.50.14) Philippe Cailleretz Er-Tice Avion mars 2011. Table des matières Utiliser NetSupport School (NSS) Avertissements Démarrer l exécution de NetSupport School

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 Table des Matières 1. UserLock Version 8... 3 1.1. Le Statut utilisateur, un nouvel indicateur de risque... 3 1.2. Des alertes en temps réel contre les

Plus en détail

gcaddy Suite Description du produit

gcaddy Suite Description du produit gcaddy Suite Description du produit Version 1.0 www.gweb.be @ info@gweb.be TVA : BE-863.684.238 SNCI : 143-0617856-67 1 / 8 1 Description de gcaddy gcaddy est le module E-commerce de Gweb. Il se présente

Plus en détail

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités The job scheduling Company Visual TOM 5.0 Fonctionnalités 0 Interfaces existantes Xvision Mode multi-fenêtre Vision spécifique par écran Vision technique / hiérarchique Difficulté à faire évoluer 1 Interfaces

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

Expérimentation de quelques outils auteurs Utilisation dans ARCHE

Expérimentation de quelques outils auteurs Utilisation dans ARCHE Expérimentation de quelques outils auteurs Utilisation dans ARCHE Partie 3 : Travaux pratiques sur la production de ressources, leur mise en place et diffusion dans ARCHE Plan Production d une ressource

Plus en détail

Guide de configuration. Logiciel de courriel

Guide de configuration. Logiciel de courriel Guide de configuration Logiciel de courriel Août 2013 Table des matières 1. Logiciels de courriel Mac 1.1 Télécharger, installer et mettre à niveau Microsoft Outlook (Utilisateurs du Courriel Affaires

Plus en détail

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP 1 TD n 2 Windows XP 1. Définition Windows est le système d'exploitation fourni par la compagnie Microsoft. Windows XP est un système multiutilisateur et multitâche qui fonctionne sur les micro-ordinateurs

Plus en détail

Comment accéder à d Internet Explorer

Comment accéder à d Internet Explorer Comment accéder à d Pour ouvrir l application, vous n avez qu à doublecliquer sur l icône de celle-ci : ou vous pouvez encore allez le chercher par le raccourci dans la barre des tâches : Lorsque l application

Plus en détail

Documentation utilisateur MyGed. Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise

Documentation utilisateur MyGed. Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise 1 SOMMAIRE 1 Le classement...4 1.1 Le classement depuis une panière...4 1.2 Le traitement par lot...6 1.3 Classement depuis l explorateur Windows...7

Plus en détail

Tutoriel d utilisation du site macommanderocal.fr

Tutoriel d utilisation du site macommanderocal.fr Tutoriel d utilisation du site macommanderocal.fr Tutoriel d utilisation du site macommanderocal.fr Page 1 Table des matières I. Page d accueil... 3 1. Création de compte client... 3 2. Connexion à votre

Plus en détail

Sage Customer View (ios) Guide d installation et d utilisation 21.01.2015

Sage Customer View (ios) Guide d installation et d utilisation 21.01.2015 Sage Customer View (ios) Guide d installation et d utilisation 21.01.2015 Tables des matières Sage Customer View (ios) - Guide d installation et d utilisation Tables des matières 2 1.0 Avant-propos 3 2.0

Plus en détail

Initiation à l environnement

Initiation à l environnement Initiation à l environnement du système d exploitation Sujets : dans une perspective d utilisation en classe 1. Le Finder a) Les menus, b) les fenêtres c) exposé d) la navigation 2. Préférences système

Plus en détail

Avril - Mai -Juin Projet de programmation PHASE DE CODAGE. IUT DE VANNES - Juan Joal. CADIC Julien - PINSARD Antoine

Avril - Mai -Juin Projet de programmation PHASE DE CODAGE. IUT DE VANNES - Juan Joal. CADIC Julien - PINSARD Antoine 2012 Avril - Mai -Juin Projet de programmation PHASE DE CODAGE IUT DE VANNES - Juan Joal CADIC Julien - PINSARD Antoine Structure pédagogique PROJET AP5 Plus que quelques lignes à coder et nous aurons

Plus en détail

MAJ 18/03/2013. INSTALLATION RAPIDE Version 1.2

MAJ 18/03/2013. INSTALLATION RAPIDE Version 1.2 INSTALLATION RAPIDE Version 1.2 1 2 MAJ 18/03/2013 Procédure PROCEDURE D INSTALLATION DE HOME CONFORT Choisissez le navigateur dans lequel vous souhaitez ouvrir l application HOME CONFORT HOME CONFORT

Plus en détail

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13 ACCUEIL...2 LA COMMANDE...3 ONGLET "NATURE DES TRAVAUX"...3 ONGLET INFORMATIONS...8 ONGLET RECAPITULATIF...9 LA COMMANDE SIMPLE A VALIDER PAR LES ACHETEURS...10 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 I. Objectif du TP TP1 : Initiation à Java et Eclipse Programmation Mobile Initiation à l environnement Eclipse et aux notions de base du langage Java. II. Environnement

Plus en détail

SOUMISSION WEB MANUEL D UTILISATION

SOUMISSION WEB MANUEL D UTILISATION 11/03/11 Version 3 SOUMISSION WEB MANUEL D UTILISATION Conventions utilisées dans le manuel... 1 Introduction... 3 Rôle de l application... 3 Accès à l application... 4 Accès à partir de l imprimante Print2C...

Plus en détail

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé :

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé : Contexte PPE GSB CR Le laboratoire est issu de la fusion entre le géant américain Galaxy et le conglomérat Swiss Bourdin. Cette fusion a eu pour but de moderniser l activité de visite médicale et de réaliser

Plus en détail