«Centreon Status Map» Conception et développement d une application j2se

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Centreon Status Map» Conception et développement d une application j2se"

Transcription

1 RAPPORT DE STAGE : Conception et développement d une application j2se Du Mardi 1 mai au Mercredi 31 octobre Jean- Lamotte lamott_j Effectué à : 12 avenue Raspail Gentilly France

2 Remerciements : Je remercie toute l équipe et ses responsables qui m ont permis d effectuer ce stage dans de bonnes conditions : - Romain Lemerlus, mon tuteur de stage, directeur des projets, et cofondateur de Merethis - Julien Mathis, directeur technique, et cofondateur de Merethis - Cedric Facon, architecte web et formateur, - Mathavarajan Sugumaran, formateur, - William Lienard, développeur, - Sylvestre Ho-Tam-Chay, web designer, - Thierry Bernardini, administrateur. de 3 e année. Page 2 sur 54

3 Table des matières Remerciements : Résumé Présentation de l entreprise Secteur d activité L entreprise Les services Formation Support Edition Le positionnement du stage dans l entreprise Travail effectué Cahier des charges But général Explication détaillée des résultats à obtenir Compte rendu d activité Axe d étude et de recherche choisis Déroulement concrets des études Interprétation et critique des résultats Conclusion générale Bibliographie & webographie Bibliographie Webographie Glossaire...52 de 3 e année. Page 3 sur 54

4 1. Résumé Le stage de 6 mois a été effectué chez Merethis, société créée en 2005 par d anciens élèves d Epitech, spécialisée dans la supervision réseau open source. La supervision réseau est un domaine en pleine expansion. En effet, toutes les entreprises ont aujourd hui un besoin croissant en informatique, et le nombre d équipements ne cesse d augmenter. De même, les réseaux transmettent de plus en plus d informations. Cela permet à l informatique d occuper une place décisive dans les entreprises. Toutefois, cela rend les infrastructures plus sensibles. La supervision réseau permet de surveiller le bon fonctionnement de ces ressources et ainsi de prévenir d éventuelles pannes, ou de les détecter dans les plus brefs délais, avant qu elles n aient des répercutions plus importantes. Merethis a initialement créé Oreon, une solution de monitoring complète et open source. Ce logiciel open source tire sa force d une grande communauté d utilisateurs des logiciels, mais créé aussi une faiblesse pour l entreprise qui ne génère des bénéfices que par son support. Le but du stage était de reprendre le développement d une application de cartographie avancée, visant à rendre la supervision accessible à un néophyte une fois le parc informatique correctement configuré dans Centreon, et optimiser le temps d accès à l information via une application centralisant tout ce qui concerne le monitoring et laissant de coté la configuration à Centreon. Cette application se nomme Centreon Status Map. Cette première application possédait malheureusement de nombreux défauts et n était pas commercialisable en l état. De nombreuses phases d études, de tests, et de tâtonnements permirent d aboutir à une version finale de Centreon Status Map 2. Il y eu 4 phases directives qui composèrent ce stage. de 3 e année. Page 4 sur 54

5 Apres une première phase d étude de Centreon Status Map 1.x, il était évident que toute la conception était à revoir. L application fut recommencée. Le but était de reproduire toutes les fonctionnalités présentes, de les améliorer, et d en créer de nouvelles, sans les problèmes de performances, et bug de cette première version. La seconde phase fut d étudier le framework eclipse RCP, et de démarrer le développement de Centreon Status Map 2.x. La richesse de ce framework n est pas encore épuisée, mais tout au long du stage, mes connaissances se sont améliorées. La troisième phase d étude fut consacrée à l exploration des technologies XML avec JAVA. Je conçus plusieurs modèles de flux XML permettant de transférer l information entre le serveur de supervision utilisant Centreon, et l application Centreon Status Map. La dernière phase fut d implémenter un éditeur graphique reposant sur le framework GEF. Ce framework aux multiples possibilités est malheureusement très mal documenté. Son étude demanda beaucoup d assiduité afin d aboutir à un résultat exploitable. Après de nombreuses phases de test, la version de Centreon Status Map était enfin disponible. Cette version fut testée par plusieurs grands groupes (souhaitant garder l anonymat), utilisant Centreon comme base de monitoring. Il y eu des retours, sur des améliorations fonctionnelles. Chacune des demandes de ces entreprises fut satisfaite, afin d aboutir aujourd hui à Centreon Status Map Un produit leur apportant pleine satisfaction. L entreprise Merethis m a proposé un contrat en alternance après le stage, et m a placé à la tète ce projet. Il comptera très bientôt de nouveaux développeurs afin d accélérer son évolution. Le développement de Centreon Status Map a encore un bel avenir devant lui, afin de répondre à tous les nouveaux besoins des entreprises. de 3 e année. Page 5 sur 54

6 2. Présentation de l entreprise Origine : Le stage a été effectué durant 6 mois à la société Merethis Secteur d activité Les entreprises et organisation ont aujourd hui de plus en plus d équipement informatique et électronique, et leurs surveillances (état de fonctionnement, qualité de fonctionnement etc..) ne peuvent être effectuées manuellement tant leur nombre est élevé. C est pourquoi il existe des solutions de monitoring réseau. Merethis se place au cœur de ces systèmes de surveillance, en proposant de nombreux outils, afin de surveiller efficacement l ensemble de ces équipements L entreprise Merethis a été créé en 2005, à la suite d un projet de fin d étude effectué par 5 étudiants de l Epitech. Le projet initial consistait à créer une surcouche au célèbre ordonnanceur Nagios afin de simplifier sa configuration. Ce projet s appelle Oreon, puis deviendra Centreon en Ce projet est open source, et dispose d une forte communauté. Seul 2 anciens étudiants ont souhaité continuer le projet, et créer la société Merethis : Romain Lemerlus Julien Mathis Aujourd hui, Merethis développe toujours Centreon, pour la communauté open-source, mais propose également des applications payantes, complémentaires à Centreon, pour les entreprises nécessitant des résultats plus poussé de leur monitoring. Cartographie avancé (Centreon Status Map) Qualité de service (Meta service) de 3 e année. Page 6 sur 54

7 Merethis propose également des solutions complètes préinstallées, pour surveiller tout un parc informatique, avec sa «Meribox». Enfin, Merethis propose un support et des formations à Centreon, afin d aider les entreprises à utiliser Centreon plus efficacement Les services Formation Merethis propose toute une gamme de formations dédiées à la supervision réseau Open Source. Il existe actuellement 4 types de formation : Exploitation Centreon Nagios 2 jours Bases de la supervision 3 jours Supervision avancée 3 jours Expert Centreon Nagios 5 jours Support Merethis propose un support afin de résoudre des problèmes d utilisation et/ou bug d Oreon. Problème Mineur Majeur Bloquant Délai d'acquittement - contournement 8 heures 4 heures 2 heures Solution corrective 5 jours 48 heures 24 heures Crédits 6 crédits 10 crédits 16 crédits Ce support fonctionne par un système de crédits qui s achètent au forfait, par lot de 50, 100, 200, 400, Edition Merethis a depuis peu, un service d édition, s occupant de créer des logiciels et complément à Centreon, répondant aux besoins des entreprises. de 3 e année. Page 7 sur 54

8 Cartographie avancée (Centreon Status Map) Centreon Status Map, aussi appelé OSM dans le jargon de Merethis, est une application Java permettant de surveiller efficacement l état d un ensemble d équipements que ce soit à l échelle locale ou mondiale, via un système d arborescence. Les différents types d éléments (host, hostgroup, service, servicegroup, metaservice, osl) possèdent des formes simples rendant leurs identifications faciles, et un système de coloration selon leurs états. On peut y ajouter facilement des éléments graphiques, pour rendre la visualisation plus explicite, tels que des cartes, des plans etc Qualité de service (Meta Service) La mesure de la qualité de service n'est pas une fonctionnalité native de Nagios ; agréger au sein de l'outil les états des éléments supervisés n'existe pas. L'outil Centreon propose une solution pour exploiter les données de performance entre elles avec le plugin des Meta Services, il propose également de suivre dans le temps l'évolution des métriques, mais pas d'informations sur des états agrégés Le positionnement du stage dans l entreprise Merethis avait jusque là une faible activité dans le domaine de l édition. Le développement d applicatifs permet à Merethis de diversifier ses offres, en proposant autre chose que du service. Le stage s inscrit donc au cœur de l activité Merethis, permettant de répondre à ce manque dans l édition, par le développement de Centreon Status Map. de 3 e année. Page 8 sur 54

9 3. Travail effectué Origine : 3.1. Cahier des charges But général Le cahier des charges détaillé n existait pas au départ, et s est construit au fur et à mesure de l avancement de la mission. La mission comportait 2 objectifs : Analyser une application dont Merethis est propriétaire : Oreon Status Map 1.x (OSM 1.x) Reprendre le développement d OSM 1.x afin d optimiser les performances, et y ajouter de nouvelles fonctionnalités. Le second objectif deviendra après l analyse : Développer OSM 2.x from scratch (à partir de rien), afin d avoir un cœur d applications plus performant que la précédente mouture. Note : Oreon Status Map 2.x deviendra Centreon Status Map 2.x (que l on surnomme toujours OSM 2.x) de 3 e année. Page 9 sur 54

10 Explication détaillée des résultats à obtenir Analyser l existant Ce premier objectif consistait à prendre connaissance de l application OSM 1.x. OSM 1.x souffrait de problèmes de performance, et d un manque de certaines fonctionnalités : Très grande lenteur lorsque beaucoup d éléments étaient présents «Freeze» de l application lors des rafraîchissements de statuts et des téléchargements d images Stockage des informations sur la structuration de la cartographie en local (via un import / export) Problème de synchronisation des données (un élément supprimé dans Oreon toujours présent dans Oreon Status Map) Problème de duplication de données Nombreux petits bugs non bloquants Apres cette première analyse, il était évident que ces problèmes étaient liés à la conception même d OSM 1.x. Il fallait reprendre le développement depuis le début Développement de l application Centreon Status Map 2.x Apres cette première analyse, ce second objectif visait à corriger les différents problèmes d OSM 1.x, et d y ajouter de nouvelles fonctionnalités : Développer une application multithreadé où tous les traitements sont effectués en tâche de fond Stocker les informations du côté serveur afin d avoir l information toujours disponible où que l on se trouve. Etablir un protocole de communication pour l échange de données client / serveur, en utilisant un flux XML pour le transfert de données. de 3 e année. Page 10 sur 54

11 Retrouver toutes les fonctionnalités présentes dans la version précédente d OSM. Ajouter de nouvelles fonctionnalités. de 3 e année. Page 11 sur 54

12 3.2. Compte rendu d activité Tout d abord, quelques chiffres : Centreon Status Map 2.x, c est 49 packages, 261 classes, 1628 méthodes, et lignes de code, par conséquent, seul un regard conceptuel sera porté sur le projet Axe d étude et de recherche choisis Il y eu plusieurs phase d étude, et d expérimentation avant d aboutir à un produit final, vendable. Toutes ces phases d étude furent effectuées plus ou moins en même temps, chacune se complétant et s enrichissant mutuellement Etude d Oreon Status Map 1.x L étude de cette application fut brève. Un peu de manipulation du programme, afin de voir ce qu il permet de faire, de trouver ses limitations, et ses bugs. Cette étude va mener à la décision de reprendre le développement de Centreon Status Map au point de départ. Je suis revenu plusieurs fois dessus, afin de garder le même esprit de fonctionnement de l application Etude du Framework Eclipse RCP L étude de ce framework se fera après l étude d Oreon Status Map 1.x, et durant toute la durée du stage. Le Framework Eclipse RCP est un puissant Framework, simplifiant la tâche de création d application de type client lourd, ou client riche. Il dispose de nombreuses librairies permettant d implémenter rapidement des boites de dialogue, des menus, etc. C est cette richesse qui va permettre de découvrir de jour en jour de nouveaux concepts, devenant par la suite indispensable. de 3 e année. Page 12 sur 54

13 Eclipse, basé sur le Framework Eclipse RCP Etude du Framework JDom Quelques temps après la découverte du framework Eclipse RCP, il fallut se pencher sur le problème d un bon framework permettant de manipuler du XML. C est le framework JDom qui sera élu après la lecture de documentation sur divers forums, pour ses performances, et son api performante. de 3 e année. Page 13 sur 54

14 Etude du Framework GEF Enfin, la dernière phase d étude se fit quelques mois après la création de la majeure partie de l application. Il ne manquait que l éditeur, contenant des éléments graphiques. Ce Framework graphique de type MVC (modèle-vue-contrôleur) correspondait parfaitement au besoin graphique de l application. De plus, celui-ci a fait ses preuves dans de nombreuses applications, aussi bien chez IBM que de petites entreprises. de 3 e année. Page 14 sur 54

15 Déroulement concrets des études Etude et test d Oreon Status Map 1.x Au départ, le développement d Oreon Status Map 1.x devait être repris. Une phase de test s imposa, afin de déterminer les problèmes de performance, limitation, problème d évolutivité, et enfin les bugs Test de performance Divers tests de montée en charge permirent de mettre à jour de graves problèmes de performances. En voici des exemples : Test de montée en charge Le premier test effectué, fut d ajouter de très nombreux «host» dans Oreon, afin de voir comment réagissait l application : Lancement de l application Identification Téléchargement des ressources Blocage de l application le temps du téléchargement des ressources Plantage si interaction de la part de l utilisateur Conclusion : un thread effectuant cette tâche en arrière plan pourrait corriger le problème. de 3 e année. Page 15 sur 54

16 Test de téléchargement d images volumineuses Le second test, fut d ajouter des cartes de grande taille, demandant plus de temps à télécharger : Lancement de l application Identification Téléchargement des images Blocage de l application le temps du téléchargement des ressources Plantage si interaction de la part de l utilisateur Conclusion : un thread effectuant cette tache en arrière plan pourrait corriger le problème. Test d ajout de nombreux éléments sur la carte Le troisième test fut d ajouter de très nombreux éléments sur la carte, tout en gardant un très petit nombre de ressources : Lancement de l application Identification Téléchargement des images Blocage de l application le temps du téléchargement des ressources Plantage si interaction de la part de l utilisateur Conclusion : un thread effectuant cette tâche en arrière plan pourrait corriger ce problème. Tous les tests mirent en évidence la nécessité d avoir une application multithreadé afin d effectuer les traitements en tâche de fond, sans que l application ne bloque, ou plante à la moindre action de l utilisateur. de 3 e année. Page 16 sur 54

17 Limitation Gestion des «vues» OSM 1.x avait une gestion des vues relativement basique. Chaque vue était importée et exportée dans un fichier XML, qui pouvait ne plus correspondre du tout à ce qu il y a dans Oreon, après de nombreuses modifications, non répercutées sur ces fichiers XML. Impossibilité d ajouter plusieurs images à un éditeur Chaque éditeur était limité à une seule image, affichée en arrière plan, impossible à déplacer. Remontée des statuts La remontée des statuts était imprécise, «confondant» aussi bien un statut «WARNING» qu un statut «CRITICAL». Mémorisation d un seul utilisateur et/ou proxy L interface d accueil ne permettait de mémoriser que les paramètres de connexion du dernier utilisateur. Le même problème se posait pour la gestion du proxy. La nature même de l implémentation d OSM 1.x rendait difficile l évolution de ces limitations Bug Gestion des «vues» La gestion des vues posait un double problème, à la fois d évolutivité, mais aussi génératrice de bug. En effet, la moindre suppression d un élément dans Oreon rendait inexploitable OSM 1.x, celui-ci «cherchant» des éléments qu il ne trouvait pas, lors de la mise à jour des statuts, provocant une erreur qui ne permettait pas de finir cette mise à jour de statuts. Montée en charge OSM 1.x finissait systématiquement par planter, lorsqu il y avait trop de ressources, d éléments, ou de cartes volumineuses. de 3 e année. Page 17 sur 54

18 Drag-n-Drop Le drag-n-drop des ressources dans l éditeur se retrouvaient au mauvais endroit lorsque le zoom était activé. XML non valide Les flux XML utilisés pour le transfert de ressource, et le stockage de la vue courante n étaient pas normalisés, provocant des erreurs aléatoires, dans certains cas particuliers. La correction de tous ces bugs aurait demandé beaucoup de temps à être localisés précisément dans le code, puis corrigés. de 3 e année. Page 18 sur 54

19 Bilan sur Oreon Status Map 1.x OSM 1.x souffrait de nombreux défauts, tant sur le plan de la conception que sur le plan de l implémentation : Le pire défaut était bien évidemment le fait que l application soit mono threadée, provocant des blocages et plantages lorsqu on montait légèrement en charge. C est après cette analyse, que je pris la décision de baser Oreon Status Map 2.x sur une nouvelle base. Le choix des Framework suivant est conservé : Eclipse RCP GEF Le Framework permettant de gérer le XML est en revanche remplacé par JDom. de 3 e année. Page 19 sur 54

20 Etude du Framework Eclipse RCP Le Framework eclipse rcp est une puissante collection d objets, permettant de créer rapidement une application java. C est un peu la réponse de java, aux solutions que propose Microsoft dans son IDE visual studio. C est à partir du célèbre IDE Eclipse, que le Framework Eclipse RCP a été créé Le choix d Eclipse RCP Ce choix s est imposé de lui-même. Il avait permis de créer la version précédente d Oreon Status Map Une première application Eclipse RCP Apres avoir étudié en profondeur les défauts d OSM 1.x, il était temps de se lancer dans le développement d OSM 2.x, en tenant compte des problèmes de la précédente version. Une simple application «hello world» fut alors créée : C est sur cette petite application que reposera par la suite tout OSM 2.x de 3 e année. Page 20 sur 54

21 L étude des perspectives d eclipse RCP. Eclipse RCP propose une notion appelée perspective. Il s agit d une représentation des éléments que l ont peut voir à l écran. Les perspectives sont des conteneurs de vue et d éditeur. Ils permettent de positionner où bon lui semble, au développeur, les différents éléments visibles dans la perspective. Le but originel des perspectives est de permettre à l utilisateur de switcher de l une à l autre, en gardant les mêmes fenêtres ouvertes, mais placé à des endroits radicalement différents. C est l utilisation de ces perspectives qui va permettre de créer les différents morceaux de l application : La perspective d accueil, La perspective de sélection des vues, La perspective de monitoring L étude des éditeurs et vues d Eclipse RCP Afin de peupler les perspectives, il existe 2 types de «fenêtre» : Les éditeurs, Les vues. Les éditeurs sont des fenêtres plutôt destinées à l édition, c'est-à-dire à contenir des éléments destinés à être déplacés, modifiés et c Les vues quant à elles servent plutôt à afficher des éléments. Il est évidemment possible comme pour les éditeurs d y mettre des éléments modifiables, mais ce n est pas le but premier. de 3 e année. Page 21 sur 54

22 La première perspective, et sa première vue Après avoir compris ces notions clé de perspective, éditeur et vue, il était temps de créer une première perspective, peuplée par une vue. Cela se déroula sans encombre grâce à l api bien documenté d Eclipse RCP, et quelques jours de test. L application ressemblait désormais à ceci : L application finale, sur la perspective d accueil, avec la vue Centreon Status Map. Il n y avait pas encore de menu ni de barre d outils, mais il n était pas encore temps de se pencher sur ce problème. de 3 e année. Page 22 sur 54

23 Etude du Framework JDom Le choix de JDom Le Framework JDom est un ensemble de classes permettant de manipuler des données de type XML. Ses avantages sont les suivants : Plus simple à utiliser que les API Sun grâce à une abstraction de plus haut niveau Respecte les spécifications DOM du W3C, rendant son utilisation facile à tout développeur objet ayant déjà utilisé une api respectant ces spécifications dans un autre langage. Ce sont principalement ces 2 caractéristiques qui ont motivé le choix de ce Framework plutôt qu un autre Une première implémentation de JDom local. La première utilisation de JDom fut pour le stockage des profils de connexion en L objectif était simple, avoir un conteneur (XML) ordonné, et extensible à volonté. Ce modèle sera par la suite étendu afin d enregistrer les proxys. Grâce à ce modèle, la fenêtre de dialogue de connexion allait pouvoir être créée. de 3 e année. Page 23 sur 54

24 La fenêtre de dialogue de connexion Implémentation du menu de connexion La fenêtre dialogue de connexion corrige les erreurs de la précédente version. Celleci permet d enregistrer des profils de serveur et/ou d utilisateur. La boite de dialogue de connexion finale Chacune des informations visibles dans la boite de dialogue est enregistrée dans le fichier XML créé précédemment. Différentes fonctionnalités y seront ajoutées au cour du projet : - Le mode administrateur, - Le proxy, - Le Timer de 3 e année. Page 24 sur 54

25 Création d une méthodologie pour la transmission de données Afin de pallier aux problèmes de la précédente version, qui enregistrait ses informations dans un fichier XML stocké en local, il fallut réfléchir à comment échanger les données avec le serveur, afin que celles-ci soient gardées sur celui-ci Choix du protocole Le choix du protocole http, avec l envoi de xml fut rapide pour plusieurs raisons : Centreon a besoin d un serveur Apache (serveur http) pour fonctionner. Le xml transite facilement par le protocole http Le xml est un excellent conteneur de données ordonnées Normalisation des échanges via XML Afin de créer un parseur générique, il fallait définir un certain nombre de balises communes à tous les flux XML. Des modifications seront apportées tout au long du projet à ces balises, afin de répondre aux besoins croissants d informations de l application. Les spécifications finales seront les suivantes : Balise <data> encapsulant tout flux Balise <DESCRIPTIVE>, qui décrit le type de flux envoyé o Host, Hostgroup, ServiceGroup, MetaService, OSL, Image pour les listes des ressources o all, add, rem, mod, pour l arborescence et les modifications liées à cette arborescence. Balise <ctn>, qui décrit l élément ainsi que tous ses attributs. Chaque balise <ctn> peut avoir une infinité d enfants, aussi bien pour les ressources que pour l arborescence. de 3 e année. Page 25 sur 54

26 Récupération des ressources Flux XML Centreon Status Map est composé des mêmes éléments que ceux contenus dans Centreon. (Host, hostgroup, service, servicegroup, metaservice, osl). Pour chacune de ces ressources, il fallut donc créer 5 modèles XML, permettant d envoyer ces informations, basés sur les spécifications précédentes. Chacune des ressources possède une balise «ctn», composée de plusieurs attributs : - Nom, - alias, - adresse IP, - ID, - type d éléments Ces ressources ont également des enfants, qui sont encapsulé dans la première balise «ctn». Seuls les enfants du niveau immédiatement en dessous sont renvoyés. La requête permettant d obtenir les hosts retourne donc une liste d host, et ses services enfants. Il en va de même pour les autres éléments : Liste d hostgroup et leurs host enfants Liste de servicegroup et leurs services enfants Liste de metaservice, sans les enfants (qui ne doivent pas être affiché dans OSM) Liste d osl, sans les enfants (qui ne doivent pas être affiché dans OSM) Il n existe pas de requête permettant de récupérer la liste des services, ceux-ci étant envoyés via la requête de récupération des hosts. de 3 e année. Page 26 sur 54

27 Méthode de récupération des flux XML Afin d envoyer ces flux XML, un fichier PHP fut mis en place du côté du serveur par Romain Lemerlus en respectant les spécifications que j avais établies. Une requête web simple de type GET est effectuée, prenant en paramètre une clé indiquant le type de ressources à récupérer. Exemple : getosmresources.php?key=200 permet de récupérer la liste d host et leurs services enfants Récupération des éléments d une vue Flux XML Comme pour la récupération des ressources il fallait créer un modèle de flux XML. Cette fois ci, tous les enfants devaient être renvoyés quel que soit l élément, afin de construire une arborescence dans OSM 2.x. On passe simplement une clé en paramètre, et un argument correspondant à l id de l élément à récupérer. de 3 e année. Page 27 sur 54

28 Exemple : y=100&args[0]=152 Le flux xml renvoyé est parfaitement structuré. Chaque niveau d indentation montre un niveau dans l arbre qui sera créé dans la perspective de monitoring. de 3 e année. Page 28 sur 54

29 Création de la perspective de sélection des vues Objectif de cette perspective Cette perspective permet de sélectionner la vue que l on souhaite afficher, dans la perspective de monitoring. Aucune fonctionnalité similaire n était présente dans la version précédente. Cette perspective a plusieurs avantages : Possibilité de changer radicalement d environnement de monitoring en quelques clics. Possibilité pour un «super» administrateur, de visualiser l ensemble des vues, disponible aux différents sous-administrateurs surveillant leurs domaines spécifiques (base de données, réseau, etc.) Corrige le défaut de la version précédente, qui obligeait à charger / décharger manuellement un fichier XML, pour changer de vue Composition Vue Cette perspective est composée d une unique vue (RCP), contenant une liste de vues (de monitoring). Un double click permet d ouvrir la perspective de monitoring, basé sur cette vue. La vue (RCP) de sélection des vues (de monitoring) de l application finale. de 3 e année. Page 29 sur 54

30 Note : les vues du Framework eclipse rcp ne sont pas à confondre avec le nom choisi pour les vues (de monitoring). Cette vue récupère son contenu via le flux XML établi précédemment. Afin de ne pas ralentir l exécution de l affichage, un thread est utilisé pour le chargement du flux XML, palliant au problème d OSM 1.x qui ralentissait ou bloquait, lorsqu il y avait trop d informations à récupérer Menu Différents menus sont également ajoutés à cette perspective afin d effectuer les actions courantes de l application. Menu de l application finale. La fonctionnalité permettant de rafraîchir les informations est utilisée dans le cas où 2 administrateurs ou plus effectuent des créations de vue Barre d outils Afin de satisfaire les utilisateurs les plus pressés, une barre d outils contenant les actions les plus courantes est ajoutée. Barre d outils de l application finale. de 3 e année. Page 30 sur 54

31 La fenêtre de création des vues La fenêtre de création des vues va à l essentiel. Elle permet de créer 3 types de vue. A l heure actuelle, il n existe que la perspective géographique, c est pourquoi les vues métier et network sont désactivées (grisé). Celles-ci seront implémentées dans les mois à venir, après le stage. Cette fenêtre subira également un «relooking». La fenêtre de création de vue finale. de 3 e année. Page 31 sur 54

32 Création de la perspective de monitoring (géographique) Objectif de cette perspective La perspective de monitoring est la plus importante. C est dans celle-ci que l on pourra observer les états des différents équipements supervisés Composition La perspective de monitoring finale, et ses vues. de 3 e année. Page 32 sur 54

33 Cette dernière contient tous les éléments nécessaires au monitoring : Un arbre (en haut à gauche) pour se déplacer dans les éléments Une minimap (au milieu à gauche) pour se repérer lorsque les cartes sont trop grandes Plusieurs vues contenant les ressources à dropper dans l éditeur (en bas à gauche) Une vue synthétique (en haut à droite) Une vue avec les graphes (historiques) de l état de fonctionnement des éléments supervisés (à droite) Un éditeur qui contient les images, et les différentes ressources surveillées (également présentes dans l arbre). Cette perspective représente la phase la plus difficile du stage, mais également la plus intéressante. de 3 e année. Page 33 sur 54

34 Les vues de ressources Ces vues sont au nombre de 6. Ce sont elles qui contiennent tous les éléments présents dans Oreon, que l on peut drag-n-dropper dans l éditeur et l arbre. Les vues de ressources finales. Cette vue récupère son contenu via le flux XML établie précédemment. Au départ, ces vues n affichent que la liste brut de chaque catégorie d éléments. Par la suite, elle fut modifiée, afin d afficher leurs enfants respectifs, et le flux XML modifié en conséquence, afin de renvoyer ces informations complémentaires. Le flux XML est récupéré via un thread, en arrière plan, afin de ne pas ralentir l exécution de l application et provoquer des blocages. de 3 e année. Page 34 sur 54

35 La vue arborescente Cette vue permet de visualiser rapidement la liste de toutes les ressources monitorées. Elle permettra de se repérer dans l éditeur, et via un menu contextuel, lancer différentes actions. La vue arborescente finale. Cette vue, comme les précédentes, récupère ses informations via un flux XML, en arrière plan, grâce à un thread. Une erreur sera commise lors de sa création : elle est créée en implémentant un arbre reposant sur JFace, une surcouche de SWT, l environnement graphique du framework Eclipse RCP. L éditeur à ce moment-là n existe pas encore, mais celui-ci repose sur le framework GEF, il fut alors nécessaire de refaire cet arbre, en se reposant également sur le même framework, afin de synchroniser la sélection dans l éditeur, et l arbre. (Le menu se déroule alors tout seul, en se déplaçant dans l éditeur). Cette erreur fit perdre 1 semaine de développement. de 3 e année. Page 35 sur 54

36 La vue tableau synthétique L éditeur graphique est la fonctionnalité la plus intéressante pour visualiser où se trouvent les éléments défaillants, mais certaines sociétés possèdent des parcs informatiques énormes, et il peut parfois être difficile de trouver rapidement tous les éléments défectueux. Il fallait donc pallier à ce manque, en créant une vue synthétique. Cette vue contient les mêmes informations que celles contenues dans l éditeur, mais organisées en colonne. On peut trier les éléments par nom, alias, type d élément, statut, et statut des enfants. Le principal intérêt étant de pouvoir trouver immédiatement les éléments ayant un statut critique, grâce au tri par statut. La vue tableau synthétique finale. Par la suite, une petite fonctionnalité fut ajoutée, afin de simplifier la navigation : un cadenas, permettant de verrouiller ou déverrouiller la vue. Lorsque la vue est déverrouillée, le simple click sur un élément dans l arbre ou l éditeur permet de changer le contenu de cette vue, en affichant instantanément les enfants de l élément sélectionné. de 3 e année. Page 36 sur 54

37 La vue des graphes Il existe dans Centreon, une page permettant d afficher des graphes sur l état de fonctionnement dans le temps d un service. L intégrer à Centreon Status Map semblait une excellente idée, et très «simple» à mettre en œuvre. Il suffisait simplement d appeler un navigateur web embarqué dans l application, et d appeler l adresse permettant d afficher le graphe correspondant. La vue des graphes finale Comme pour la vue synthétique, une fonctionnalité permettant de verrouiller et déverrouiller la vue fut implémentée. de 3 e année. Page 37 sur 54

38 Les menus Le menu général permettant d effectuer la navigation standard fut ajouté, comme pour la perspective de sélection des vues. Un menu option, contenant une action permettant de forcer le rafraîchissement manuel des statuts, fut également ajouté. Enfin, une action permettant de rafraîchir tous les éléments en rechargeant toute la liste fut ajoutée, afin de permettre à 2 administrateurs d effectuer simultanément des modifications sur la même vue, sans devoir relancer l application. Les différents menus de la perspective de monitoring. Un menu contextuel fut également créé, réagissant au click droit sur un élément, que ce soit dans l éditeur ou l arbre. Le menu contextuel d un host, dans l application finale. Ce menu est créé dynamiquement, son contenu variant selon que l action peut être effectuée sur l élément ou non. La détermination de la possibilité d utiliser une action ou non se fait grâce aux editpolicy du framework GEF. Ce menu n est au départ pas dynamique, et affiche toutes les actions pour tous les éléments, même si cela n est pas possible. Le problème était le même que pour la vue arborescente, créé via JFace, et non GEF. de 3 e année. Page 38 sur 54

39 La barre d outils Comme pour la vue de sélection des vues, une barre d outils pour les utilisateurs pressés («power users») est créée. Celle-ci contient les actions les plus couramment utilisées. Des outils supplémentaires sont également disponibles. Ceux-ci n effectuent que des actions qui influent sur l affichage de l éditeur. La barre d outils de la perspective de monitoring. de 3 e année. Page 39 sur 54

40 Etude du Framework GEF Une fois toutes les vues créées, il était temps de passer à l éditeur, qui allait contenir les éléments graphiques, tels que les images, et des icones représentatives de chacun des éléments. Avant d implémenter cet éditeur, il fallait étudier le framework graphique GEF Le choix de GEF GEF avait été utilisé dans la précédente version de Centreon Status Map. Il avait prouvé qu il pouvait produire un visuel agréable. De plus, GEF a été utilisé dans de nombreuses applications commerciales avec succès. Son seul défaut est qu il est très peu documenté, rendant la tâche ardue à quelqu un qui le découvre Fonctionnement de GEF Le Framework GEF est un Framework de type Model-View-Controller (MVC). Celui-ci est complété par le toolkit Draw2d (sorte de mini Framework), dédié aux affichages en 2 dimensions. Le principe objet MVC permet de séparer complètement les données graphiques («vue», des propriétés de ces objets (modèle). Afin de lier les données graphiques aux propriétés, on utilise un contrôleur. de 3 e année. Page 40 sur 54

41 Ce schéma résume brièvement le fonctionnement de GEF. Voici une vulgarisation du fonctionnement : L utilisateur effectue une action, sur la vue (view). Celle-ci est transmise au contrôleur (controller) Le contrôleur créé une requête (requests) La requête (requests) vérifie via les editpolicy si celle-ci est autorisée. Si la requête est autorisée, par les editpolicy, celles-ci créent une commande (commands) qui effectue la modification dans le modèle (model). Le Model transmet alors au contrôleur la modification, qui modifie à son tour la vue (view). C est cette phase d étude qui a demandé le plus de temps avant de produire un visuel lié au modèle (créé via les flux XML précédents). de 3 e année. Page 41 sur 54

42 Etude du toolkit Draw2d Gef utilisant le toolkit Draw2d pour son visuel, il fallut également étudier le fonctionnement de ce dernier. Les «Figures», sont les éléments graphiques de base de draw2d. On peut créer les formes que l on souhaite avec, et pour les formes plus complexes, on utilise un empilement de figures. Draw2d a 2 règles de fonctionnement essentielles : La précédente figure d un même niveau de parenté est cachée par la suivante. Chaque niveau de parenté est caché par la partie visible du niveau enfant. Si un enfant dépasse de la zone de son parent alors la zone en dehors du parent est cachée. de 3 e année. Page 42 sur 54

43 Création de l éditeur Gestion des images L étude du framework GEF allait enfin permettre de construire l éditeur. De nombreux tests furent encore effectués avant d arriver à un éditeur viable. Dans un premier temps, il fallut ajouter la gestion des images, et par la même occasion, régler les problèmes de la précédente version, de blocage de l application lors du chargement, et la possibilité de n afficher qu une seule image par éditeur Chaque image est chargée via un thread dédié, en arrière-plan. Une petite image d un travailleur est affichée durant le chargement des images Gestion des différents éléments Chaque élément droppé dans l éditeur devait être positionné précisément. Deux problèmes se posèrent : Drag-n-Drop avec le zoom activé Drag-n-Drop dans l arbre Pour le premier problème, les coordonnées du drop étaient mauvaises, ne prenant pas en compte la gestion du zoom. Ce problème était déjà existant dans la version précédente. Gef n est pas prévu pour gérer ce type de cas. Il fallut contourner le fonctionnement de GEF, par un calcul à partir des coordonnées de la fenêtre. Pour le second problème, il n existait pas de coordonnée, puisque droppé directement dans l arbre. Cela impliqua la création d un système de placement automatique des icones. de 3 e année. Page 43 sur 54

44 Chaque drop d élément, ou déplacement d élément créé une requête envoyée au serveur, via un flux XML, qui renvoie à son tour un flux XML, pour signaler la modification, qui n est effectuée qu une fois approuvée par le serveur. Cette requête est encore une fois effectuée dans un thread, afin de ne provoquer aucun blocage de l application Pop-Up de légende des icones Une petite fenêtre de légende de la forme des icones a également été ajoutée, accessible via le menu d aide, afin d aider les utilisateurs débutants à connaître la correspondance des icones dans l éditeur. de 3 e année. Page 44 sur 54

45 Zoom Dans le cas où de très grandes cartes étaient utilisées, il pouvait être intéressant de pouvoir dézoomer afin de se déplacer plus facilement dans l éditeur. Cette fonctionnalité fut implémentée Placement automatique Le placement automatique dispose de 2 modes : Un placement automatique de tous les éléments lorsque celui-ci est activé Un placement automatique des éléments n ayant pas de coordonnées, lorsque celuici est désactivé. Le placement automatique d éléments activés, dans l éditeur final. Ce système de placement automatique est utile dans le cas d un hostgroup possédant de très nombreux host, amené à évoluer souvent. de 3 e année. Page 45 sur 54

46 Afficher / masquer le texte Dans le cas où des images en arrière plan avaient du texte, il pouvait être utile de ne pas afficher le texte des icones. Cette fonctionnalité fut également implémentée. Le nom des éléments masqués, dans l éditeur final Enregistrement des propriétés de l éditeur Les propriétés de zoom, d affichage de la police, et de placement automatique n étaient pas enregistrées au départ. Dans le cas de la fermeture de l application, l administrateur perdait tous ses paramètres d éditeur. Une fonctionnalité permettant de les mémoriser à la demande de l utilisateur fut ajoutée. Celle-ci ne fut pas gérée de façon automatique, afin de minimiser les requêtes vers le serveur, et de permettre à l utilisateur de retrouver un environnement par défaut, s il ne souhaitait pas mémoriser sa dernière utilisation. de 3 e année. Page 46 sur 54

47 «MiniMap» La dernière fonctionnalité ajoutée fut la minimap. Cette vue affiche une représentation miniature de l éditeur actif. Elle permet de se déplacer rapidement dans l éditeur, lorsque de grandes images sont utilisées, accélérant l accès à une zone particulière de l éditeur. Un rectangle est affiché dans la minimap, représentant la zone visible de l éditeur. La minimap de l application finale. de 3 e année. Page 47 sur 54

Démarrer et quitter... 13

Démarrer et quitter... 13 Démarrer et quitter... 13 Astuce 1 - Ouvrir, modifier, ajouter un élément dans le Registre... 14 Astuce 2 - Créer un point de restauration... 18 Astuce 3 - Rétablir un point de restauration... 21 Astuce

Plus en détail

Centreon Documentation

Centreon Documentation Centreon Documentation Version 3.7.0 Merethis 28 July 2015 Table des matières i ii CHAPITRE 1 Présentation Centreon Map est un module de cartographie avancé permettant de représenter des vues conviviales

Plus en détail

Eclipse atelier Java

Eclipse atelier Java Eclipse atelier Java Table des matières 1. Introduction...2 2. Télécharger eclipse...3 3. Installer eclipse...3 4. Premier lancement d eclipse...3 5. Configurer eclipse pour faire du Java...5 6. Développer

Plus en détail

Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique

Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique Taper l adresse du site dans Internet Explorer : http://sig.siceco.fr En cas de problèmes sur l identifiant et/ou Mot de passe contacter : M.

Plus en détail

Optimiser pour les appareils mobiles

Optimiser pour les appareils mobiles chapitre 6 Optimiser pour les appareils mobiles 6.1 Créer un site adapté aux terminaux mobiles avec jquery Mobile... 217 6.2 Transformer son site mobile en application native grâce à PhoneGap:Build...

Plus en détail

LES TOUT PREMIERS PAS

LES TOUT PREMIERS PAS DESMODO, un logiciel de gestion d idées http://www.desmodo.net/ LES TOUT PREMIERS PAS Desmodo est un logiciel (libre) qui permet, entre autre, de visualiser et de synthétiser, de manière organisée, sous

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

Environnements de développement (intégrés)

Environnements de développement (intégrés) Environnements de développement (intégrés) Introduction aux EDI, la plateforme Eclipse Patrick Labatut labatut@di.ens.fr http://www.di.ens.fr/~labatut/ Département d informatique École normale supérieure

Plus en détail

Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA. La mobilité à la hauteur des exigences professionnelles

Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA. La mobilité à la hauteur des exigences professionnelles Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA La mobilité à la hauteur des exigences professionnelles 2 Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA 1 Table des matières

Plus en détail

Projet de développement

Projet de développement Projet de développement Introduction à Eclipse Philippe Collet Licence 3 MIAGE S6 2012-2013 http://miageprojet2.unice.fr/index.php?title=user:philippecollet/projet_de_développement_2012-2013 Plan r Application

Plus en détail

Accès au Serveur de PAIE «SPV» par INTERNET Paramétrage du poste de travail «Windows»

Accès au Serveur de PAIE «SPV» par INTERNET Paramétrage du poste de travail «Windows» Accès au Serveur de PAIE «SPV» par INTERNET Paramétrage du poste de travail «Windows» 1 Introduction... 2 2 Contrôle de la version d Internet Explorer... 3 3 Contrôle de la Machine Virtuelle Java de Microsoft...

Plus en détail

Cours Plugin Eclipse. Université Paris VI / Parcours STL / Master I Pierre-Arnaud Marcelot - Iktek - pamarcelot@iktek.com

Cours Plugin Eclipse. Université Paris VI / Parcours STL / Master I Pierre-Arnaud Marcelot - Iktek - pamarcelot@iktek.com Cours Plugin Eclipse Université Paris VI / Parcours STL / Master I Pierre-Arnaud Marcelot - Iktek - pamarcelot@iktek.com 1 Qui suis-je? Ancien étudiant de Jussieu - Paris VI Diplomé du Master Technologies

Plus en détail

Petite histoire d Internet

Petite histoire d Internet À la base, Internet est défini par des ordinateurs qui sont reliés entre eux grâce à des câbles, du WiFi ou encore des satellites, créant ainsi un réseau à échelle mondiale. Les ordinateurs communiquent

Plus en détail

Introduction 5. Gestion des intervenants 6. Gestion des chantiers 10

Introduction 5. Gestion des intervenants 6. Gestion des chantiers 10 Introduction 5 Gestion des intervenants 6 Description 6 Importer un intervenant depuis de le carnet d adresse 7 Ajouter un intervenant 8 Modifier un intervenant 8 Supprimer un intervenant 8 Identifiant

Plus en détail

Document d exploitation de CENTREON Dossier Technique DOCUMENT D EXPLOITATION DE CENTREON

Document d exploitation de CENTREON Dossier Technique DOCUMENT D EXPLOITATION DE CENTREON DOCUMENT D EXPLOITATION DE CENTREON 1 Caractéristiques du document Statut Document de travail Document Validé Diffusion Société/Service Nom Fonction Assignation VP IDF / DSI ZAFFRAN Simon Technicien Support

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 TP1 : Initiation à Java et Eclipse Systèmes d Exploitation Avancés I. Objectifs du TP Ce TP est une introduction au langage Java. Il vous permettra de comprendre les

Plus en détail

Exposer ses créations : galerie photos, galerie de médias

Exposer ses créations : galerie photos, galerie de médias CHAPITRE 14 Exposer ses créations : galerie photos, galerie de médias Si l éditeur TinyMCE et le système de liens de Joomla permettent d intégrer ou de lier des médias à un article, ils restent assez limités.

Plus en détail

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères FORMATION PcVue Mise en œuvre de WEBVUE Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1 Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères Centre ressource Génie Electrique Intervenant : Enseignant

Plus en détail

Séance Android n 1 : Installation de l environnement, création de projets et déploiement d applications

Séance Android n 1 : Installation de l environnement, création de projets et déploiement d applications Programmation Android Juin 2014........................................................................... Séance Android n 1 : Installation de l environnement, création de projets et déploiement d applications

Plus en détail

Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009

Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009 Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009 «Web. De l intégration de pages statiques HTML à un CMS, à la dynamisation d un site grâce au Javascript et l utilisation de nouvelles technologies

Plus en détail

OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS

OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS http://ocloud.pripla.com/ Copyright 2014 Private Planet Ltd. Certaines applications ne sont pas disponibles dans tous les pays. La disponibilité des applications

Plus en détail

PARAMETRER INTERNET EXPLORER 9

PARAMETRER INTERNET EXPLORER 9 PARAMETRER INTERNET EXPLORER 9 Résumé Ce document vous donne la marche à suivre pour paramétrer Microsoft Internet Explorer 9, notamment en vous indiquant comment lancer Internet Explorer 9, réinitialiser

Plus en détail

Le logiciel de création de site internet IZISPOT est un outil très puissant et qui est assez simple après quelques temps d utilisation.

Le logiciel de création de site internet IZISPOT est un outil très puissant et qui est assez simple après quelques temps d utilisation. 1 Le logiciel de création de site internet IZISPOT est un outil très puissant et qui est assez simple après quelques temps d utilisation. Voici un mode opératoire qui vous guidera dans l utilisation de

Plus en détail

Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs.

Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs. 1 Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs. 1 Accéder au système 2 1.1 Configuration du navigateur 2 1.2 Identification 2 2 L interface 2 2.1 Le module Web 3 2.2 Le module Media 3 2.3 Le module

Plus en détail

S7 Le top 10 des raisons d utiliser PHP pour moderniser votre existant IBM i

S7 Le top 10 des raisons d utiliser PHP pour moderniser votre existant IBM i Modernisation IBM i Nouveautés 2014-2015 IBM Power Systems - IBM i 19 et 20 mai 2015 IBM Client Center, Bois-Colombes S7 Le top 10 des raisons d utiliser PHP pour moderniser votre existant IBM i Mardi

Plus en détail

ALAIN BENSOUSSAN SELAS

ALAIN BENSOUSSAN SELAS OUTIL CIL MANUEL UTILISATEUR 05 06 2015 V.0.1 Sommaire analytique 1. Installation de l application 3 1.1 Présentation technique de l architecture de l application CIL 3 1.2 Procédure d installation de

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DE DÉVELOPPEMENT

ENVIRONNEMENT DE DÉVELOPPEMENT CHAPITRE 1 ENVIRONNEMENT DE DÉVELOPPEMENT Installer Microsoft Visual C++ 2010 Express Edition... 17 Démarrer un nouveau projet... 21 Créer un programme minimal... 24 Générer et exécuter un programme...

Plus en détail

1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3

1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3 Sommaire 1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3 3 POUR DEMARRER UN PROGRAMME...4 4 POSITION ET DIMENSION DES FENETRES...5 POSITION...5 DIMENSION...5 UTILISER LES BARRES DE DEFILEMENT...7 POUR AFFICHER

Plus en détail

Avant-propos FICHES PRATIQUES EXERCICES DE PRISE EN MAIN CAS PRATIQUES

Avant-propos FICHES PRATIQUES EXERCICES DE PRISE EN MAIN CAS PRATIQUES Avant-propos Conçu par des pédagogues expérimentés, son originalité est d être à la fois un manuel de formation et un manuel de référence complet présentant les bonnes pratiques d utilisation. FICHES PRATIQUES

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Faites connaissance avec la nouvelle plateforme interactive de

Guide de l utilisateur. Faites connaissance avec la nouvelle plateforme interactive de Guide de l utilisateur Faites connaissance avec la nouvelle plateforme interactive de Chenelière Éducation est fière de vous présenter sa nouvelle plateforme i+ Interactif. Conçue selon vos besoins, notre

Plus en détail

FileMaker Server 14. Aide FileMaker Server

FileMaker Server 14. Aide FileMaker Server FileMaker Server 14 Aide FileMaker Server 2007-2015 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et FileMaker Go sont des marques

Plus en détail

Introduction à Eclipse

Introduction à Eclipse Introduction à Eclipse Eclipse IDE est un environnement de développement intégré libre (le terme Eclipse désigne également le projet correspondant, lancé par IBM) extensible, universel et polyvalent, permettant

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement Environnements de développement Mihaela Sighireanu UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/edi/ Introduction aux EDI, la plateforme

Plus en détail

Objet du document. Version document : 1.00

Objet du document. Version document : 1.00 Version document : 1.00 Objet du document Les dix points de cet article constituent les règles à connaitre pour intégrer une application au sein d AppliDis. Le site des Experts Systancia comporte également

Plus en détail

PRISE EN MAIN D ILLUSTRATOR

PRISE EN MAIN D ILLUSTRATOR CHAPITRE 1 PRISE EN MAIN D ILLUSTRATOR Présentation... 13 Contenu du livre... 13 Les nouveautés... 14 Composants de l interface... 15 Afficher les documents... 20 Organiser son espace de travail... 21

Plus en détail

KWISATZ_TUTO_module_magento novembre 2012 KWISATZ MODULE MAGENTO

KWISATZ_TUTO_module_magento novembre 2012 KWISATZ MODULE MAGENTO _TUTO_module_magento Table des matières -1) - :...2-1.1) Introduction :...2-1.2) Description :...3-1.2.1) Schéma :...3-1.3) Mise en place :...4-1.3.1) MAGENTO :...4-1.3.1.1) Les Web Services :...4-1.3.1.2)

Plus en détail

Manuel d utilisation de l outil collaboratif

Manuel d utilisation de l outil collaboratif Manuel d utilisation de l outil collaboratif Réf OCPD-V2 Page 1 / 24 a mis en œuvre un outil collaboratif qui permet de partager des informations entre collaborateurs. Il permet à des utilisateurs travaillant

Plus en détail

Windows 7 - Dossiers et fichiers

Windows 7 - Dossiers et fichiers Windows 7 - Dossiers et fichiers Explorez votre PC : dossiers et fichiers Tous les fichiers nécessaires au fonctionnement de votre ordinateur, qu il s agisse de ceux de Windows, des logiciels installés

Plus en détail

IBM Tivoli Monitoring, version 6.1

IBM Tivoli Monitoring, version 6.1 Superviser et administrer à partir d une unique console l ensemble de vos ressources, plates-formes et applications. IBM Tivoli Monitoring, version 6.1 Points forts! Surveillez de façon proactive les éléments

Plus en détail

Windows Internet Name Service (WINS)

Windows Internet Name Service (WINS) Windows Internet Name Service (WINS) WINDOWS INTERNET NAME SERVICE (WINS)...2 1.) Introduction au Service de nom Internet Windows (WINS)...2 1.1) Les Noms NetBIOS...2 1.2) Le processus de résolution WINS...2

Plus en détail

POVERELLO KASONGO Lucien SIO 2, SISR SITUATION PROFESSIONNELLE OCS INVENTORY NG ET GLPI

POVERELLO KASONGO Lucien SIO 2, SISR SITUATION PROFESSIONNELLE OCS INVENTORY NG ET GLPI POVERELLO KASONGO Lucien SIO 2, SISR SITUATION PROFESSIONNELLE OCS INVENTORY NG ET GLPI Contexte de la mission Suite à la multiplication des matériels et des logiciels dans les locaux de GSB, le service

Plus en détail

IBM Tivoli Compliance Insight Manager

IBM Tivoli Compliance Insight Manager Simplifier les audits sur la sécurité et surveiller les activités des utilisateurs privilégiés au moyen d un tableau de bord permettant de contrôler la conformité aux exigences de sécurité IBM Points forts

Plus en détail

Informatique appliqué Microsoft Windows et la suite bureautique Office. Carlier François

Informatique appliqué Microsoft Windows et la suite bureautique Office. Carlier François Informatique appliqué Microsoft Windows et la suite bureautique Office Carlier François Septembre 2005 Avant-propos Rédiger un rapport, un mémoire, regrouper, trier des données dans un tableau et en tirer

Plus en détail

Guide de l interface utilisateur d Optymo

Guide de l interface utilisateur d Optymo Guide de l interface utilisateur d Optymo Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence à des libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo. Les textes

Plus en détail

Guide d utilisation Novaxel

Guide d utilisation Novaxel Guide d utilisation Novaxel 1 Objectifs Aucun Prérequis Type Guide explicatif 110 pages Objectifs de ce guide Comprendre les principes de la GED Savoir gérer de l arborescence de classement Ressources

Plus en détail

Introduction ASP.NET

Introduction ASP.NET 1 Sommaire Introduction... 1 1 Framework... 2 1.1 Général (.NET)... 2 1.2 ASP.NET... 2 2 Prérequis... 2 3 Présentation des bases d un projet ASP.NET... 3 3.1 Création d un projet... 3 3.2 Site Web : Les

Plus en détail

RevGED 3 Manuel d utilisation

RevGED 3 Manuel d utilisation RevGED 3 Manuel d utilisation RevGED est un logiciel de gestion électronique de document. Ce présent document explique comment utiliser RevGED 3. Il ne traite absolument pas de son installation ni de son

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPLICATION GEOANALYSTE

DESCRIPTION DE L APPLICATION GEOANALYSTE CRENAM Centre de REcherches sur l'environnement et l'aménagement CNRS UMR5600 / Université Jean Monnet Saint Etienne Renaud.Mayoud (Renaud.Mayoud@univ-st-etienne.fr) Thierry.Joliveau (Thierry.Joliveau@univ-st-etienne.fr)

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

Site internet du collège Comment écrire un article?

Site internet du collège Comment écrire un article? Site internet du collège Comment écrire un article? Préambule : les rôles. L administrateur du site vous a attribué des droits. L utilisateur simple peut, par exemple, simplement commenter un article ou

Plus en détail

S T L - C P S - L e s p l u g i n s E c l i p s e. - Une Introduction - 2007, Frédéric Peschanski

S T L - C P S - L e s p l u g i n s E c l i p s e. - Une Introduction - 2007, Frédéric Peschanski S T L - C P S - L e s p l u g i n s E c l i p s e - Une Introduction - 2007, Frédéric Peschanski L a p l a t e f o r m e E c l i p s e Aperçu de la plateforme Eclipse Runtime Composants OSGI Equinoxe Plugins

Plus en détail

Organiser le disque dur Dossiers Fichiers

Organiser le disque dur Dossiers Fichiers Ce document contient des éléments empruntés aux pages d aide de Microsoft Organiser le disque dur Dossiers Fichiers Généralités La connaissance de la logique d organisation des données sur le disque dur

Plus en détail

Le gestionnaire des tâches

Le gestionnaire des tâches 43-45 rue CHARLOT 75003 PARIS. Benoît HAMET FRANCE : benoit.hamet@hametbenoit.fr.st Le gestionnaire des tâches......... Le gestionnaire des tâches Sommaire Sommaire...2 Introduction...3 Les onglets et

Plus en détail

Cartographie Informatisée Manuel de l utilisateur Syecl

Cartographie Informatisée Manuel de l utilisateur Syecl VOTRE FOURNISSEUR LOCAL D ÉNERGIE Cartographie Informatisée Manuel de l utilisateur Syecl Gestion et suivi des interventions Éclairage Public (EP) Accès à l interface SYECL Déclarer Consulter Contrôler

Plus en détail

Documentation Honolulu 14 (1) - 0209

Documentation Honolulu 14 (1) - 0209 Documentation Honolulu 14 (1) - 0209 Honolulu 14 3 Sommaire Honolulu 14 le portail Intranet / Internet de votre entreprise PARTIE 1 -MANUEL UTILISATEUR 1. LE PORTAIL HONOLULU : PAGE D ACCUEIL 8 1.1 Comment

Plus en détail

Table des matières ENVIRONNEMENT

Table des matières ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT Présentation de Windows 7.................13 Démarrer Windows 7......................15 Quitter.................................15 Les fenêtres..............................16 Généralités............................17

Plus en détail

L accès à distance du serveur

L accès à distance du serveur Chapitre 11 L accès à distance du serveur Accéder à votre serveur et aux ordinateurs de votre réseau depuis Internet, permettre à vos amis ou à votre famille de regarder vos dernières photos, écouter vos

Plus en détail

SQL Server 2008 Report Builder 2.0

SQL Server 2008 Report Builder 2.0 SQL Server 2008 Report Builder 2.0 Installation et utilisation de Report Builder 2.0 Dans le cadre de la création de rapports pour SQL Server Reporting Services 2008, un outil est disponible, Report Builder

Plus en détail

TP redondance DHCP. Gillard Frédéric Page 1/17. Vue d ensemble du basculement DHCP

TP redondance DHCP. Gillard Frédéric Page 1/17. Vue d ensemble du basculement DHCP Vue d ensemble du basculement DHCP Dans Windows Server 2008 R2, il existe deux options à haute disponibilité dans le cadre du déploiement du serveur DHCP. Chacune de ces options est liée à certains défis.

Plus en détail

Efficace et ciblée : La surveillance des signaux de télévision numérique (2)

Efficace et ciblée : La surveillance des signaux de télévision numérique (2) Efficace et ciblée : La surveillance des signaux de télévision numérique (2) La première partie de cet article publié dans le numéro 192 décrit la méthode utilisée pour déterminer les points de surveillance

Plus en détail

jhedu Java tool for Health Education Descriptif et Mode d emploi

jhedu Java tool for Health Education Descriptif et Mode d emploi jhedu Java tool for Health Education Descriptif et Mode d emploi Introduction jhedu est un outil permettant l annotation d images dans un environnement distribué, structuré sur le modèle client-serveur.

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement 4 Environnements de développement Au sommaire de ce chapitre UU Mettre en place un environnement de développement UU Environnement de production Contrairement au développement web de bureau, dans lequel

Plus en détail

TP2 : Initiation à la Programmation avec Android

TP2 : Initiation à la Programmation avec Android TP2 : Initiation à la Programmation avec Android 1 TP2 : Initiation à la Programmation avec Android Programmation Mobile Objectifs du TP Ce TP est une initiation à Android. Nous allons réaliser les premiers

Plus en détail

< Atelier 1 /> Démarrer une application web

< Atelier 1 /> Démarrer une application web MES ANNOTATIONS SONT EN ROUGE : Axel < Atelier 1 /> Démarrer une application web Microsoft France Tutorial Découverte de ASP.NET 2.0 Sommaire 1 INTRODUCTION... 3 1.1 CONTEXTE FONCTIONNEL... 3 1.2 CONTEXTE

Plus en détail

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w w Procédure Messagerie Outlook 2007 et 2010 Solutions informatiques Connecteur Zimbra pour Microsoft Outlook 2007 et 2010 (ZCO) 1/46 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Compatibilité... 3 2.1 Versions supportées

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Wampserver pour développement PHP. Installation

Wampserver pour développement PHP. Installation Wampserver pour développement PHP Installation F. Thiberville mars 2015 install wampserver & co v02.docx F. Thiberville Bordeaux Sciences Agro - SPI Page 1/21 I. Architecture générale d un site Web 1.

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

Réglages du portail de P&WC

Réglages du portail de P&WC Réglages du portail de P&WC Afin de régler votre navigateur Internet Explorer et de résoudre quelques problèmes spécifiques que les utilisateurs du portail de P&WC pourraient éprouver, nous vous recommandons

Plus en détail

Développer des Applications Internet Riches (RIA) avec les API d ArcGIS Server. Sébastien Boutard Thomas David

Développer des Applications Internet Riches (RIA) avec les API d ArcGIS Server. Sébastien Boutard Thomas David Développer des Applications Internet Riches (RIA) avec les API d ArcGIS Server Sébastien Boutard Thomas David Le plan de la présentation Petit retour sur les environnements de développement ArcGIS Server

Plus en détail

Fabien ALESINA. David MANSUY. Projet NTIC

Fabien ALESINA. David MANSUY. Projet NTIC Fabien ALESINA David MANSUY Projet NTIC Plan Introduction Préparation - Préparation UMobile - Vue d ensemble des répertoires UMobile - Utilisation du framework - Langages de programmation utilisés Développement

Plus en détail

Configuration du nouveau Bureau Virtuel (BV) collaboratif de Lyon I

Configuration du nouveau Bureau Virtuel (BV) collaboratif de Lyon I Configuration du nouveau Bureau Virtuel (BV) collaboratif de Lyon I Date : 13 octobre 2009 / Auteur : David ROMEUF / Version : 1.1 / Diffusion : Utilisateurs Table des matières Cas 1 : un poste MS-Windows

Plus en détail

Thunderbird est facilement téléchargeable depuis le site officiel

Thunderbird est facilement téléchargeable depuis le site officiel 0BThunderbird : une messagerie de bureau simple et gratuite! Thunderbird est un logiciel de messagerie résident dans votre système, spécialisé dans la gestion des courriers électroniques. Thunderbird n

Plus en détail

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul Département Informatique Support de Programmation Java Préparé par Mlle Imene Sghaier 2006-2007 Chapitre 1 Introduction au langage de programmation

Plus en détail

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Introduction WebSphere Transcoding Publisher vous permet d'offrir aux utilisateurs des informations Web adaptées à leurs besoins. Il vous permet, par exemple,

Plus en détail

UTILISER UN SITE COLLABORATIF

UTILISER UN SITE COLLABORATIF Sites collaboratifs Pléiade : guide utilisateur détaillé 1 Sites collaboratifs Pléiade : guide utilisateur détaillé UTILISER UN SITE COLLABORATIF COMMENT UTILISER LE BLOG Sites collaboratifs Pléiade :

Plus en détail

Documentation d utilisation

Documentation d utilisation Documentation d utilisation 1 Edutab est développé par Novatice Technologies Table des matières Interface enseignant/classe... 3 Introduction... 5 Démarrage... 5 Connexion des tablettes... 5 Préconisations...

Plus en détail

Service On Line : Gestion des Incidents

Service On Line : Gestion des Incidents Service On Line : Gestion des Incidents Guide de l utilisateur VCSTIMELESS Support Client Octobre 07 Préface Le document SoL Guide de l utilisateur explique comment utiliser l application SoL implémentée

Plus en détail

BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools)

BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools) BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools) Introduction Cette publication a pour objectif de présenter l outil de reporting BIRT, dans le cadre de l unité de valeur «Data Warehouse et Outils Décisionnels»

Plus en détail

WebPASH Guide utilisateur

WebPASH Guide utilisateur WebPASH Guide utilisateur SPGE Juin 2013 Sommaire 1 Accéder au Guichet... 3 1.1 Accès «grand public»... 3 1.2 Généralités... 3 1.3 Limites d utilisation... 3 1.4 Sources de données... 3 2 Fonctionnalités

Plus en détail

Access 2007 FF Access FR FR Base

Access 2007 FF Access FR FR Base ACCESS Basic Albertlaan 88 Avenue Albert Brussel B-1190 Bruxelles T +32 2 340 05 70 F +32 2 340 05 75 E-mail info@keyjob-training.com Website www.keyjob-training.com BTW TVA BE 0425 439 228 Access 2007

Plus en détail

INTRODUCTION AUX TESTS DE PERFORMANCE ET DE CHARGE

INTRODUCTION AUX TESTS DE PERFORMANCE ET DE CHARGE INTRODUCTION AUX TESTS DE PERFORMANCE ET DE CHARGE 1 Introduction aux tests de performance et de charge Sommaire Avertissement...2 Aperçu...3 1. Création du scénario de navigation web (Test web)...4 2.

Plus en détail

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements Avant propos Le marché de la géolocalisation est en pleine effervescence, comme le prouve l annonce de lancement par Facebook, en août 2010, de son service Places, qui permet de partager sa position géographique

Plus en détail

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours Formation Module WEB 4.1 Support de cours Rédacteur Date de rédaction F.CHEA 08/02/2012 Les informations contenues dans ce document pourront faire l'objet de modifications sans préavis Sauf mention contraire,

Plus en détail

Afin d accéder à votre messagerie personnelle, vous devez vous identifier par votre adresse mail et votre mot de passe :

Afin d accéder à votre messagerie personnelle, vous devez vous identifier par votre adresse mail et votre mot de passe : 1 CONNEXION A LA MESSAGERIE ZIMBRA PAR LE WEBMAIL Ecran de connexion à la messagerie Rendez vous dans un premier temps sur la page correspondant à votre espace webmail : http://webmailn.%votrenomdedomaine%

Plus en détail

Formation Import et Profils

Formation Import et Profils 1 Formation Import et Profils 2 Introduction Ergonomie Sommaire Données initiales Imports Elèves et Emplois du temps Gestion des profils Intégration d authentification 3 Introduction 4 Educ-Horus Le premier

Plus en détail

MEGA TeamWork. Guide d utilisation

MEGA TeamWork. Guide d utilisation MEGA TeamWork Guide d utilisation MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune manière

Plus en détail

AXIS Camera Station Guide d installation rapide

AXIS Camera Station Guide d installation rapide AXIS Camera Station Guide d installation rapide Copyright Axis Communications AB Avril 2005 Rev. 1.0 Référence 23793 1 Table des matières Informations importantes................................ 3 AXIS

Plus en détail

Édu-groupe - Version 4.3

Édu-groupe - Version 4.3 Édu-groupe - Version 4.3 Guide de l utilisateur Gestion des fichiers Société GRICS, Équipe Évaluation Août 2012 2 CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES A. Importante mise en garde concernant les types de fureteur Les

Plus en détail

Organiser les informations ( approche technique )

Organiser les informations ( approche technique ) Organiser les informations ( approche technique ) Introduction : Le stockage des informations est une fonctionnalité essentielle de l outil informatique, qui permet de garantir la pérennité des informations,

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM

Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM Ce guide vous aidera à installer et à mettre en place les modules nécessaires afin d accéder à vos Applications Web SOMMAIRE I. Pré requis...

Plus en détail

LES BASES DE FLASH CHAPITRE 1

LES BASES DE FLASH CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 LES BASES DE FLASH Présentation... 15 Les nouveautés... 17 Le contenu du livre... 17 L interface... 19 L organisation de son espace de travail... 24 Le partage de son écran... 27 L affichage

Plus en détail

Le logiciel «Nouveau bureau»

Le logiciel «Nouveau bureau» Centre de Formation et de Ressources de Lille Sud Inspection de l Education Nationale de Wattignies 4 Rue du Petit Bois 59139 WATTIGNIES E-Mail : jmarie.herbaux@ia59.ac-lille.fr Tel 03 20 97 22 11 Fax

Plus en détail

La base de données dans ArtemiS SUITE

La base de données dans ArtemiS SUITE 08/14 Vous préférez passer votre temps à analyser vos données plutôt qu à chercher un fichier? La base de données d ArtemiS SUITE vous permet d administrer et d organiser confortablement vos données et

Plus en détail

Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010

Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010 Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010 Pourquoi migrer vers Office 2010? Pour bénéficier d une meilleure ergonomie Pour faciliter les échanges avec l extérieur Pour profiter de la puissance

Plus en détail

Manuel de KGpg. Jean-Baptiste Mardelle Rolf Eike Beer Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Xavier Besnard

Manuel de KGpg. Jean-Baptiste Mardelle Rolf Eike Beer Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Xavier Besnard Jean-Baptiste Mardelle Rolf Eike Beer Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Xavier Besnard 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Premiers pas 6 3 Utilisation de KGpg 8 3.1

Plus en détail

SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio

SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio [03/07/09] Sommaire 1 Installation de SQL Server

Plus en détail

Contrôle Parental Numericable. Guide d installation et d utilisation

Contrôle Parental Numericable. Guide d installation et d utilisation Contrôle Parental Numericable Guide d installation et d utilisation Version 12.3 pour OS X Copyright 2012 Xooloo. Tous droits réservés. Table des matières 1. Introduction Dénomination et caractéristiques

Plus en détail

Itium XP. Guide Utilisateur

Itium XP. Guide Utilisateur Itium XP 06/2007 - Rev. 3 1 Sommaire 1 Sommaire... 2 2 Généralités... 3 3 ItiumSysLock... 4 3.1 Enregistrer l état actuel du système... 4 3.2 Désactiver ItiumSysLock... 5 3.3 Activer ItiumSysLock... 5

Plus en détail