DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL : ATB. Au 18/06/ :43. Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. 3. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL : ATB. Au 18/06/2008 12:43. Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. 3. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES."

Transcription

1 DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL : ATB. Au 18/06/ :43. Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. 3. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES. Introduction. L Arab Tunisian Bank, banque commerciale de droit Tunisien a été créée le 30 Juin 1982 par l intégration de l agence de Tunis de l Arab Bank et l apport de personnes physiques tunisiennes. C est une banque tunisienne qui s est donnée pour mission de contribuer au développement économique et financier du pays, en offrant notamment aux professionnels un service diversifié et de qualité. Dès sa création, l Arab Tunisian Bank a mené une politique active d organisation, de structuration et de développement du fonds de commerce, apporté par l Arab Bank, se donnant ainsi la possibilité de se positionner favorablement dans un environnement concurrentiel et en perpétuelle mutation. Du 30 Juin 1982 au 31 Décembre 2007, le total bilan est passé de 20 millions de dinars à 2.742, 800 MD, le total des dépôts de la clientèle de 9 millions 551 mille dinars à 2.241,600 MD et les crédits de 12 millions 97 mille dinars à 1.214,700 MD. Les bénéfices nets sont passés de 21,3 MD au 31/12/2006 à 26,3 MD. L ATB dispose aujourd hui d un réseau de 83 agences et emploie plus de 788 personnes. Saisissant les opportunités nouvelles qui se sont présentées au secteur, elle a développé une stratégie de filialisation qui s est traduite à ce jour par la création de 10 sociétés spécialisées. Les axes les plus importants de la stratégie de développement de la banque en vue de consolider sa position sur le marché national et d accroître son champs d action sont en effet : - une orientation plus soutenue vers le marché des particuliers sans toutefois négliger sa cible privilégiée (les PME et les grandes entreprises) - le développement d une synergie de groupe entre la banque et ses filiales. L analyse et le diagnostic différentiel du titre ATB ont été initiés à partir des données publiées par la société et par les historiques des cours de la BVMT. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. Sur la base des données publiées par la société ATB, on peut constater un certain nombre de faits stylisés, dont notamment : année file:///c /Documents%20and%20Settings/jo/Bureau...GNOSTIC%20DIFFERENTIEL%20ATB% %20new.htm (1 sur 6)30/06/ :53:15

2 banque ATB ATB ATB ATB ATB ATB ATB ATB IV moy * IV : Indice De Volatilité rn 26,45 24,53 12,41 19,63 22,52 23,06 24,78 26,58 20,7% 22,49 roa 0,94 0,96 0,64 0,99 1,11 0,99 0,97 1,01 14,5% 0,95 roe 9,48 10,32 7,26 10,37 14,34 14,56 10,57 12,55 22,2% 11,18 pmi 55,59 59,03 56,84 54,05 49,80 35,41 24,04 20,08 35,2% 44,36 pcn 18,41 18,54 19,04 20,23 18,52 20,10 19,95 19,52 3,9% 19, Les ratios de rentabilité : La rentabilité nette (RN) : moy : 22.49% ; volatilité : 20.7%. Ce ratio est un indicateur qui mesure la part du profit net dans le PNB. Il mesure le résultat net qui permet de rémunérer les actionnaires et de renforcer les fonds propres. Il est décroissant jusqu en 2001, pour s accroître de 2002 jusqu à 2006 où il se situe à 26.58%, au dessus de sa moyenne de la période Rendement des actifs (ROA) : moy : 0.95% ; volatilité : 14.5%. Ce ratio (Return On Assets) mesure la rentabilité des actifs de la banque, compte tenu des objectifs fixés pour une année donnée. Il est plus ou moins stable entre 1999 et 2006, où il se situe à 1.01% au dessus de sa moyenne Rendement sur fonds propres (ROE) : moy : 11.18% ; volatilité : 22.2%. Ce ratio (Return On Equity) mesure la rentabilité des fonds propres de la banque. Il a évolué en dents de scies tout au long de la période. Il se situe à 12.55% en 2006, au dessus de sa moyenne de la période Les ratios de structure: Part de la marge d intérêt (PMI) : moy : 44.36% ; volatilité : 35.2%. Ce ratio mesure la contribution de la marge d intérêt dans la marge brute globale (PNB). Il a une tendance à la baisse avec une volatilité à des niveaux relativement très élevés. En 2006, il se situe à 20.08%, nettement inférieur à sa moyenne de la période Part de commissions nettes (PCN) : moy : 19.29% ; volatilité : 3.9%. Ce ratio mesure la contribution des commissions sur services dans la marge brute globale (PNB). Il a suivi une tendance haussière jusqu en 2002, pour se rétracter jusqu en 2006 où il accuse la valeur de 19.52, légèrement supérieure à sa moyenne de la période. * Commentaires : Cette tendance suggère : - une nette amélioration au niveau de l activité courante qui s est traduite par des objectifs réalisés par la banque, en delà des objectifs fixés ; - une structure du Produit net bancaire où la marge d intérêt se replie pour rester limitée et en baisse, par rapport aux commissions nettes et autres revenus Les ratios des capitaux propres et des capitaux permanents sont instable : ATB file:///c /Documents%20and%20Settings/jo/Bureau...GNOSTIC%20DIFFERENTIEL%20ATB% %20new.htm (2 sur 6)30/06/ :53:15

3 Ratio des capitaux propres Capitaux propres /TOT Passifs 7,32% 10,11% 9,21% Ratio des capitaux permanents Capitaux permanents / TOT Passifs 9,25% 13,18% 12,67% Commentaires : * Le Ratio des capitaux propres qui traduit la part des capitaux propres dans l ensemble des ressources est en léger rebond en 2007 par rapport à 2005 mais il s est relativement replié par rapport à Il indique que l autonomie financière de la banque s est appréciée sur l ensemble de son financement durant la période sous revue. * Le ratio des capitaux permanents en repli depuis 2006, traduit le poids des ressources à plus d un an (Capitaux propres et dettes à long et moyen terme) dans l ensemble des ressources et suggère une légère détérioration de la stabilité de financement de la ATB depuis Les ratios de rentabilité financière est en repli avec une légère tendance au rebond ; ATB Ratio de rentabilité financière Résultat net / Capitaux propres 13,22% 10,57% 12,06% Commentaires : Durant la période sous revue, la rentabilité financière a subi des hauts et des bas, ce qui suggère que la rentabilité financière de l ATB (du point de vue des propriétaires qui ont apportés les capitaux) qui s est réduite en 2006, pour rebondir en 2007, semble revenir à des niveaux jugés gratifiants Le ratio de Trésorerie est à tendance fortement baissière ; ATB Ratio de Trésorerie FR / BFR 11,86% 19,98% 19,55% Commentaires : En tant que rapport entre le fond de roulement et le besoin en fond de roulement, le ratio de trésorerie permet d évaluer la situation de cette dernière. On constate bien que le fond de roulement ne couvre pas le besoin en fond de roulement, mais que le ratio qu il est en hausse, et qu il semble se stabiliser aux dessus des 19.0 %. De fait, la couverture devrait devenir de plus en plus importante pour traduire une marge de sécurité contre les décaissements futurs. En conclusion, ces éléments montrent que les fondamentaux de la banque sont satisfaisants, et qu ils se sont globalement améliorés depuis 2005, suite à la restructuration de sa gestion et le rééquilibrage de sa politique commerciale. La visibilité de la banque est bonne. file:///c /Documents%20and%20Settings/jo/Bureau...GNOSTIC%20DIFFERENTIEL%20ATB% %20new.htm (3 sur 6)30/06/ :53:15

4 2. ANALYSE DE MARCHE. Sur la base des données historique des cours publiées par la BVMT, pour ATB, on peut constater un certain nombre de faits stylisés, dont notamment : * La volatilité absolue sur 200 jours de bourse est 28.1%, et de 2.4% pour 50 jours de bourse ; * l indice de volatilité relative par rapport au marché boursier est de 1.46 sur 200 jours de bourse et de 0.91 sur 50 jours de bourse, ce qui suggère que la volatilité du titre par rapport du marché s est repliée pour céder le pas à une plus grande stabilisation et moins de risque spécifique; * sur 100 séances de bourse, le titre a enregistré 36 séances de hausse, contre 48 de baisse et 16 de relaxation. Ce qui suggère que l activité boursière au niveau de ce titre, est sous tendue par les forces de vente et par les forces d achat, relativement équilibrées, avec une dominante à la vente. * L analyse graphique montre : - une tendance haussière sur 200 jours de bourse qui tire le cours de l ATB au plus haut de son couloir sur 200 jours, avec une tendance légère au repli ; - sur 50 jours de bourse, le titre se retrouve au plus haut de son couloir à 50 jours de bourse et au dessous de sa moyenne mobile à 10 jours et de sa droite de tendance à 50 jours, dans une phase de repli. CONCLUSION. Le diagnostic différentiel suggère : * une nette amélioration, des fondamentaux de la société ATB, depuis 2005 qui semble soutenir le comportement des investisseurs, * le repli récent des cours de ATB est sous tendu par des forces de vente de type «prises de bénéfices», que les corrections de hausse semblent pouvoir réduire ; * cette tendance est d autant plus remarquable que le titre jouit d une bonne visibilité et des perspectives à moyen terme, prometteuses. Tahar El Almi. 3. ANNEXES Sources : BVMT ; états financiers communiqués par la société ATB. iva : indice de volatilité absolue ; RVR : ratio de volatilité relative (par rapport au TUNINDEX). Sources stats : Historiques des cours : BVMT : Traitement des données : Shady Ben Slimène; Analyse : Sabrine Ridene, Leila Chebbi, Shady Ben Slimène. ATB COURS Q TITRES MOY MOB 200 j 5, MOY MOB 50 j 5, MOY MOB 20 j 5, file:///c /Documents%20and%20Settings/jo/Bureau...GNOSTIC%20DIFFERENTIEL%20ATB% %20new.htm (4 sur 6)30/06/ :53:15

5 MIN 200j 5,02 MAX 200 j 6,85 MIN 50J: 5,45 MAX 50J: 6,85 MIN 20J: 5,02 MAX20J: 6,85 VOL ECHG. 5J ,7 TITRES ECHG. 5J IVA% 200 J: 28,1% IVA% 50 J: 2,4% RVR 200j 1,46 RVR 50j 0,91 % jours de hausse 36 % jours de baisse 48 % jours de relaxation 16 file:///c /Documents%20and%20Settings/jo/Bureau...GNOSTIC%20DIFFERENTIEL%20ATB% %20new.htm (5 sur 6)30/06/ :53:15

6 file:///c /Documents%20and%20Settings/jo/Bureau...GNOSTIC%20DIFFERENTIEL%20ATB% %20new.htm (6 sur 6)30/06/ :53:15

* Les ratios de liquidité générale, réduite et immédiate ont évolué en dents de scie au cours de la période 2005-2007 ;

* Les ratios de liquidité générale, réduite et immédiate ont évolué en dents de scie au cours de la période 2005-2007 ; DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL D ESSOUKNA. 20/06/2008 16:31 Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. 3. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES. Introduction. ESSOUKNA, promoteur immobilier agréé,

Plus en détail

STB. au 16/06/ :58. Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. 3. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES.

STB. au 16/06/ :58. Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. 3. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES. STB. au 16/06/2008 14:58. Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. 3. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES. Introduction. La Société Tunisienne de Banque est née au lendemain de l'indépendance.

Plus en détail

L objet de la société consiste essentiellement en la fabrication, réparation et la vente d accumulateurs électriques.

L objet de la société consiste essentiellement en la fabrication, réparation et la vente d accumulateurs électriques. 1 Diagnostic Différentiel de la société ASSAD au 26/09/2008. Tahar El Almi. Introduction. 1. ANALYSE FONDAMENTALE. 2. ANALYSE DE MARCHE. Conclusion. ANNEXES : TABLEAUX ET GRAPHIQUES. Introduction. Présentation

Plus en détail

ARAB TUNISIAN BANK. Communication Financière ATB. 03 Mars 2011

ARAB TUNISIAN BANK. Communication Financière ATB. 03 Mars 2011 ARAB TUNISIAN BANK Communication Financière ATB 2010 03 Mars 2011 Faits marquants et Réalisations de l ATB en 2010 le capital social de l Arab Tunisian Bank est passé de 80 millions de dinars à 100 millions

Plus en détail

Modern Leasing sur la cote de la Bourse de Tunis

Modern Leasing sur la cote de la Bourse de Tunis Secteur : Leasing Nombre de titres offerts : 1 000 000 titres Prix : 8,500D Jouissance des actions : 1 er janvier 2010 Capitalisation boursière après OPF : 34MD Notation par Fitch Rating: LT : A- (tun)

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS

RÉSULTATS SEMESTRIELS RÉSULTATS SEMESTRIELS 7 octobre 2 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Chiffres clés Activité commerciale financiers Coût du risque Fonds propres Conclusion Annexe 3 Faits marquants Acquisition en décembre 2003 de Banque

Plus en détail

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel 1 PRINCIPE Le bilan fonctionnel reprend tous les comptes des classes 1 à 5 mais avec une présentation différente de celle du bilan comptable. Il s agit d un bilan simplifié

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

APTBEF RAPPORT ANNUEL TOME II ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES ET DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS

APTBEF RAPPORT ANNUEL TOME II ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES ET DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS الجمعية المهني ة التونسي ة للبنوك والمو سس ات المالي ة APTBEF ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES ET DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS التقریر السنوي 2006 RAPPORT ANNUEL TOME II 1 SOMMAIRE I-

Plus en détail

Ordre du jour. Données de gestion et indicateurs d activité. Organigramme au 30 juin 2013 Données boursières Perspectives

Ordre du jour. Données de gestion et indicateurs d activité. Organigramme au 30 juin 2013 Données boursières Perspectives Résultats 1 er semestre 2013-18 juillet 2013 Ordre du jour Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2013 Compte d exploitation Indicateurs d activité Croissance organique

Plus en détail

ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS APTBEF

ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS APTBEF ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS umk WÒOu«WÒOMN*«WÒOFL'«WÒOU*«UÒR*«Ë APTBEF ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

Communication financière BIAT

Communication financière BIAT BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Communication financière BIAT Présentation AIB du 24 février 2011 1 Exposition des familles BEN ALI-TRABELSI & C ies Faits marquants et Réalisations de la BIAT :

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 30 mars 2015 1 Sommaire Chiffres clés et faits marquants Résultats financiers 2014 Prévisions de marchés et perspectives du groupe 2 Chiffres Clés 2014 M 2014 2013 Chiffre d Affaires

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Hannibal Lease : Introduction sur le marché Principal

Hannibal Lease : Introduction sur le marché Principal Informations boursières : Secteur: Leasing Prix: 9,500 dinars Valeur Nominal: 5 dinars Nombre d actions offertes: 1 740 000 actions nouvelles Montant de l offre : 16 530 000 dinars Jouissance des actions:

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

GROUPE FLO GROUPE FLO

GROUPE FLO GROUPE FLO GROUPE FLO Le 28 juillet 2011 1 Faits marquants du 1 er semestre 2011 Poursuite de la progression de l activité Progression de + 5,3 % du total des ventes sous enseignes, à 289,6 M Progression de + 1,6

Plus en détail

Définition et finalités de l analyse financière

Définition et finalités de l analyse financière Définition et finalités de l analyse financière FICHE I Définition L analyse financière recouvre un ensemble de techniques et d outils visant à traduire la réalité d une entreprise en s appuyant sur l

Plus en détail

SOLVING INTERNATIONAL

SOLVING INTERNATIONAL SOLVING INTERNATIONAL RESULTATS DU 1ER SEMESTRE 2006 4 octobre 2006 Sommaire Introduction L activité du semestre Résultats financiers Perspectives Solving International octobre 2006 2 Introduction Solving

Plus en détail

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France 1

Plus en détail

Résultats du 2 ème trimestre 2011

Résultats du 2 ème trimestre 2011 Résultats du 2 ème trimestre 2011 Des résultats en croissance, soutenus par l activité bancaire RNPG T2 2011 : 11,7 M, +21 % RNPG S1 2011 : 22,8 M, +27 % Produit net bancaire 52,9 55,4 5 % 100,8 112,2

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 03/03/2011 1 Sommaire Année 2010: Efforts de développement tous azimuts Résultats et activité Décembre 2010 L action Attijari bank en bourse Rétrospective

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON NB : Pour réussir cette APS il est indispensable de connaître (et d être capable de définir) les notions relatives à l analyse fonctionnelle du bilan et du compte

Plus en détail

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Présentation de la STB : La Société Tunisienne de Banque, née au lendemain de l indépendance, la première banque du pays, a ouvert ses

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 31 Juillet 2014 RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients Forte

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

Analyse financière Groupe Magasin Général

Analyse financière Groupe Magasin Général Secteur : Distribution Cours au : 133,400D Nominal : 5D Nombre de titres : 2 296 250 titres Points clés : Doyen du secteur de la distribution avec plus de 80 ans d expérience ; Actionnariat de référence

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Paris, 5 mai 2015 Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Croissance du chiffre d affaires : +5,3% à périmètre et change courants (+2,3%

Plus en détail

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA FinAfrique Research Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA Octobre 2015 Dans ce document nous comparons la performance du secteur bancaire des zones CEMAC et UEMOA depuis 2006. Si la pénétration

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

SECTEUR BANCAIRE I - CADRE REGLEMENTAIRE ET LEGAL

SECTEUR BANCAIRE I - CADRE REGLEMENTAIRE ET LEGAL SECTEUR BANCAIRE L année 2005 a été marquée par la promulgation de la loi relative au renforcement de la sécurité des relations financières et le parachèvement du programme de restructuration du système

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

Le financement du Dividende Universel

Le financement du Dividende Universel affiliée au Basic Income European Network Le financement du Dividende Universel Le plan de financement ici proposé a été mis au point par le professeur Yoland Bresson (président de l Aire). Il prouve que

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014

Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014 Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014 Sommaire 1. Les métiers 2. La stratégie 3. Les résultats du premier semestre 2014 4. La politique de distribution, l action 5. Le dispositif de communication

Plus en détail

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie République Tunisienne Ministère des Finances Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie Zouari Maher Directeur de

Plus en détail

Marché financier et Processus d introduction en Bourse

Marché financier et Processus d introduction en Bourse Marché financier et Processus d introduction en Bourse Centre des Jeunes Dirigeants d entreprises de Sfax 04 juin 2013 Fadhel ABDELKEFI Tunisie Valeurs Plan Présentation du marché financier tunisien Bourse

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

Corinne ZAMBOTTO, professeur au lycée J. JAURES de Charenton (94)

Corinne ZAMBOTTO, professeur au lycée J. JAURES de Charenton (94) PROPOSITION DE CORRECTION DU SUJET DE CFE PONDICHERY 2008 Corinne ZAMBOTTO, professeur au lycée J. JAURES de Charenton (94) DOSSIER 1 ETUDE DES RELATIONS AVEC LA BANQUE 1. Utilité de l élaboration d un

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Épargne et placements

Épargne et placements Épargne et placements Sélecteur de profil Le Sélecteur de profil est un outil qui permet de : définir le type d investisseur que vous êtes ; déterminer la répartition de votre portefeuille parmi les différentes

Plus en détail

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL Plan de la présentation > > Introduction > > I RAPPEL HISTORIQUE DE LA CRISE BANCAIRE DES

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION OBJECTIFS DE LA CENTRALE DES BILANS CADRE REGLEMENTAIRE FONCTIONNEMENT ET UTILISATEURS DE LA CB FIABILISATION DES DONNEES

PLAN INTRODUCTION OBJECTIFS DE LA CENTRALE DES BILANS CADRE REGLEMENTAIRE FONCTIONNEMENT ET UTILISATEURS DE LA CB FIABILISATION DES DONNEES 1 PLAN INTRODUCTION OBJECTIFS DE LA CENTRALE DES BILANS CADRE REGLEMENTAIRE FONCTIONNEMENT ET UTILISATEURS DE LA CB FIABILISATION DES DONNEES REPRESENTATIVITE DE LA CB CONCLUSION 2 INTRODUCTION : LA CENTRALE

Plus en détail

GROUPE BANQUE POPULAIRE

GROUPE BANQUE POPULAIRE Paris, le 28 août 2008 GROUPE BANQUE POPULAIRE UN RENFORCEMENT DES FONDAMENTAUX DE LA BANQUE DE DÉTAIL UN PNB EN HAUSSE À 2 936 M UN RÉSULTAT NET PART DU GROUPE EN PROGRESSION À 660 M DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES

Plus en détail

Plan de la présentation. Présentation des résultats 2005. Synthèse de la période. Analyse de la situation au 31 décembre 2005

Plan de la présentation. Présentation des résultats 2005. Synthèse de la période. Analyse de la situation au 31 décembre 2005 Présentation des résultats 2005 Paris, le 13 avril 2006 Plan de la présentation Synthèse de la période Analyse de la situation au 31 décembre 2005 Axes de développement et perspectives Éléments boursiers

Plus en détail

Financer la transmission de votre entreprise

Financer la transmission de votre entreprise Financer la transmission de votre entreprise Laurent Genest Directeur principal, Transfert d entreprises Banque Nationale Claude Lafond Directeur principal, Investissements Caisse de dépôt et placement

Plus en détail

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER TRADING UPDATE INFORMATION REGLEMENTEE EMBARGO 17 FÉVRIER 2009 17H40 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT COUVRANT LA PERIODE DU 01.10.2008 AU 31.12.2008 Baisse limitée de la valeur du portefeuille ( 2,41%)

Plus en détail

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 1 GENERALITES SUR LE CAPITAL INVESTISSEMENT LE CAPITAL DEVELOPPEMENT ET LE CAPITAL TRANSMISSION 17-18 FEVRIER 2007 2 2 DEFINITIONS

Plus en détail

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE IMPORTANCE DE COMPRENDRE SA SANTÉ 1- Qu est ce que l analyse financière? Évaluation méthodique de la situation financière d'une entreprise. 2- Buts de l analyse

Plus en détail

ANALYSE DES PRINCIPAUX INDICATEURS D ACTIVITE DES BANQUES COTEES EN 2015

ANALYSE DES PRINCIPAUX INDICATEURS D ACTIVITE DES BANQUES COTEES EN 2015 Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers ER / BBS ANALYSE DES PRINCIPAUX INDICATEURS D ACTIVITE DES BANQUES COTEES EN 2015 1 I- Analyse des principaux indicateurs

Plus en détail

RESTRUCTURATION FINANCIERE. Présenté par Mme. BEN DALY Amel FIDELIUM FINANCE Vice Présidente ATIC

RESTRUCTURATION FINANCIERE. Présenté par Mme. BEN DALY Amel FIDELIUM FINANCE Vice Présidente ATIC RESTRUCTURATION FINANCIERE Présenté par Mme. BEN DALY Amel FIDELIUM FINANCE Vice Présidente ATIC 14-15 Octobre 2010 LA RESTRUCTURATION FINANCIERE N est pas un nouveau concept. Une procédure qui a capté

Plus en détail

Information comptable et management financier

Information comptable et management financier Information comptable et management financier APPLICATION Diagnostic financier Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor,

Plus en détail

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005 BNP Paribas Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation 29 mars 2005 1 Plan de la présentation Une opportunité unique Cofinoga: un acteur majeur du crédit à la consommation

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

Communiqué de Presse BILAN 2008 DES SCPI: ELLES RESISTENT A LA TEMPETE

Communiqué de Presse BILAN 2008 DES SCPI: ELLES RESISTENT A LA TEMPETE Communiqué de Presse Paris, le jeudi 19 février 2009 BILAN 2008 DES SCPI: ELLES RESISTENT A LA TEMPETE Chiffres clés : 130 SCPI gérées par 25 groupes Capitalisation : 17,30 milliards Collecte nette : 874

Plus en détail

Analyse de la structure financière d une entreprise.

Analyse de la structure financière d une entreprise. Analyse de la structure financière d une entreprise. Il n existe pas de structure financière type. Il existe par contre des structures plus ou moins dangereuse pour l autonomie voire la survie d une entreprise.

Plus en détail

Introduction en bourse

Introduction en bourse OPF U.A.D.H Prix d introduction 6,5Dt Prix de la quotité : 13.000Dt (1 action nouvelle + 1 action ancienne) Période de sousription : Du 13 au 20 Mai inclu Capitalisation boursière: 240 MDt Ratios de valorisation:

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité Sommaire Présentation 5 Chapitre 1 L'approche financière de l entreprise 15 1 Définition et objectif 15 2 Les sources d information de l analyse financière 15 A L information comptable 15 1) Les comptes

Plus en détail

RENCONTRE ACTIONNAIRES MARCQ EN BAROEUL 25 MARS 2015

RENCONTRE ACTIONNAIRES MARCQ EN BAROEUL 25 MARS 2015 RENCONTRE ACTIONNAIRES MARCQ EN BAROEUL 25 MARS 2015 UNE BANQUE UNIVERSELLE AVEC 3 GRANDS METIERS COMPLEMENTAIRES 2014 : UNE ANNEE DE TRANSFORMATION INTENSE ET REUSSIE VIE DU TITRE, POLITIQUE DE DIVIDENDE,

Plus en détail

Gestion de la trésorerie 3-211-02

Gestion de la trésorerie 3-211-02 Gestion de la trésorerie 3-211-02 Séance 1 Introduction aux cours Qu est que la gestion de trésorerie???? Notion peu enseignée dans les écoles de gestion au Canada. Néanmoins, il s agit d un sujet d une

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2012

Résultats du 1 er trimestre 2012 Résultats du 1 er trimestre 2012 Bonne performance de l offre 100 % en ligne Poursuite de la conquête bancaire en France 17 000 nouveaux comptes courants 13 400 nouveaux comptes d épargne bancaire Forte

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Communication Financière «Hannibal Lease»

Communication Financière «Hannibal Lease» Communication Financière «Hannibal Lease» Introduction sur le marché principal de la cote de la bourse Le 29 Mai 2013 1- Présentation de la société 2-Perspectives 3- Evaluation 4- Répartition de l Offre

Plus en détail

LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION

LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION Marija Vukmanovic, Director, chef de secteur clientèle entreprises Office de Promotion Economique du Canton de Genève Petit-déjeuner

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013 LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE Résultats 2012/2013 Novembre 2013 1 Résultats annuels 2012/2013 Profil Les faits marquants 2012/13 Des résultats en fort redressement Une nouvelle dynamique

Plus en détail

Réunion Analystes 17 avril 2008. Résultat Annuel 2007

Réunion Analystes 17 avril 2008. Résultat Annuel 2007 Réunion Analystes 17 avril 2008 Résultat Annuel 2007 1 Sommaire Faits marquants Activité commerciale Résultat annuel 2007 Evolution du cours de bourse Perspectives 2008 Annexes 2 Faits Marquants Résultat

Plus en détail

L établissement et l analyse des documents de synthèse L ANALYSE DU BILAN

L établissement et l analyse des documents de synthèse L ANALYSE DU BILAN L ANALYSE DU BILAN Objectifs pédagogiques : Distinguer les grandes masses d un bilan condensé Identifier les retraitements nécessaires à l élaboration du bilan fonctionnel Calculer et interpréter un FRNG,

Plus en détail

Modern Leasing Octobre 2010

Modern Leasing Octobre 2010 MAC SA - Intermédiaire en Bourse Green Center Bloc C, 2éme étage, 1053 Les Berges du Lac- Tunis Tunisie Tél.: + 216 71 964 102 / + 216 71 962 472 Fax: + 216 71 960 903 Email: macsa@gnet.tn www.macsa.com.tn

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

L ENDETTEMENT DES ENTREPRISES : UNE ÉTUDE SUR LONGUE PÉRIODE

L ENDETTEMENT DES ENTREPRISES : UNE ÉTUDE SUR LONGUE PÉRIODE L ENDETTEMENT DES ENTREPRISES : UNE ÉTUDE SUR LONGUE PÉRIODE Durant la dernière décennie, le taux d endettement des entreprises s est allégé en France. La présente étude, après un rappel historique, compare

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2006

Résultats du 1 er semestre 2006 Résultats du 1 er semestre 2006 Septembre 2006 Extrait de la présentation Crédit Agricole S.A. concernant le pôle 1 2 Croissance soutenue du RBE BDI 262 CR* BFI 9,1 % 337 923 11,6 % LCL 31,9% SFS 259 8,9%

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Etablir son plan de financement 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE A/ COMMENT ASSURER LA RENTABILITE ET LA SOLVABILITE DE L ENTREPRISE?

Plus en détail

La Banque Attijari de Tunisie. Une banque en plein essor. Mai 2009 www.macsa.com.tn - 1 Mai 2009

La Banque Attijari de Tunisie. Une banque en plein essor. Mai 2009 www.macsa.com.tn - 1 Mai 2009 MAC SA Intermédiaire en Bourse Green Center Bloc C, 2éme étage, 1053 Les Berges du Lac- Tunis Tunisie Tél.: + 216 71 964 102 / + 216 71 962 472 Fax: + 216 71 960 903 Email: macsa@gnet.tn www.macsa.com.tn

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

Plus qu un leasing Plus qu un leasing

Plus qu un leasing Plus qu un leasing Plus qu un leasing 2 3 Domaine d activité: Leasing mobilier et immobilier Date de création: 03/12/1993 / à l initiative de l ATB et la BNA Capital social: 17 MDT Valeur nominale: 1 DT Nombre d actions:

Plus en détail

LE SYSTÈME BANCAIRE COM DU PACIFIQUE ET FINANCIER DANS LES

LE SYSTÈME BANCAIRE COM DU PACIFIQUE ET FINANCIER DANS LES IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 LE SYSTÈME BANCAIRE ET FINANCIER DANS LES COM DU PACIFIQUE Trois catégories d établissements de crédit 1 sont implantées dans les collectivités d outremer du Pacifique : les banques

Plus en détail

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 1 Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 2 Groupe ARCO : Groupe coopératif Holding Financier + Holding

Plus en détail

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Activité et résultats Dexia 4 e trimestre et année 2007 Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

2. Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque

2. Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque . Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque Après une année 9 encore impactée par la crise pour certains établissements, l amélioration en 1 de

Plus en détail

Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés. Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n.

Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés. Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n. Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n. Présentation de Tunisie Leasing Nos métiers: 1/ Crédit Bail : Tunisie : Tunisie Leasing (TL) (1984) Algérie

Plus en détail