Système d Analyse des Commandes : Dispositif Technique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Système d Analyse des Commandes : Dispositif Technique"

Transcription

1 Mars 2010 Système d Analyse des Commandes : Dispositif Technique Présentation et intégration ANNEXE 1 DU CONTRAT D ANALYSE DES COMMANDES FIA-NET 39, rue St-Lazare PARIS V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 1 sur 81

2 1 Introduction Architecture générale Intégration du Système d Analyse des Commandes Comprendre le système Quand et comment envoyer les informations? Quand et comment récupérer les informations? Quand et comment envoyer l information sur la livraison? Quand et comment envoyer l information sur les fraudes? Quand et où tester l intégration? Pays acceptés pour l analyse de vos transactions Envoi des informations du bon de commande Avantages et inconvénients des différentes méthodes Envoi des informations «on-line» Envoi des informations «off-line» Flux XML contenant les informations : flux <control> Récupération de l analyse Connexion automatique au Back-Office FIA-NET Récupération de l analyse : transaction par transaction Récupération de l analyse : transactions par paquets Interrogation des transactions réévaluées Structures renvoyées Envoi de l information livraison (Obligatoire) Communication des informations en mode manuel Communication des informations par fichier Communication des informations par appel à un script Envoi de l information sur les fraudes (Obligatoire) Déclaration de fraude en mode manuel Déclaration de fraude par fichier Protocole de tests Pourquoi un système test Système en test Type de structure XML à tester Outil d analyse de flux XML Bascule en Production Annexe 1 : Exemples Flux XML <control> simple Flux XML <control> avec adresse de facturation et adresse de livraison Flux XML <stack> pour stacking.cgi ou stackfast.cgi Intégration en méthode GET avec tag <img> Intégration en méthode POST en PHP Intégration en méthode POST en ASP Intégration en méthode POST en javascript Envoi «off-line» multiple en méthode POST Lien au Back-Office FIA-NET en «auto-login» Appels à get_validation.cgi Appel à redirect_validation.cgi Flux <result> (mode «full») en réponse à get_validation.cgi Flux <result> (mode «mini») en réponse à get_validation.cgi Appel à get_validstack.cgi Flux <stack> en réponse à get_validstack.cgi par liste Flux <stack> en réponse à get_validstack.cgi par date V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 2 sur 81

3 9.17 Erreurs sur les scripts de récupération Extraction d une partie du mode «help» de get_validation.cgi Appels et retours du script delivery.cgi Annexe 2 : Format général des champs pour tous les pays Annexe 3 : Format spécifique des champs par pays Préambule relatif à l interprétation des caractères non latins Allemagne Autriche Belgique (francophone) Bulgarie Chypre Danemark Espagne Estonie Finlande France Grèce Hollande et les Pays-Bas Hongrie Irlande Italie Lettonie Lituanie Luxembourg Malte Monaco Pologne Portugal Royaume-Uni Slovaquie Slovénie Suède Suisse (francophone) République Tchèque Roumanie Annexe 4 : Contacts techniques V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 3 sur 81

4 PARTIE I INTRODUCTION ET INFORMATIONS GENERALES V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 4 sur 81

5 1 Introduction L objectif de ce document est triple : 1, brosser un descriptif général de l environnement technique du «Système d Analyse des Commandes» (SAC) de FIA-NET. Vous y trouverez aussi la cinématique d analyse entre votre système et le nôtre. 2, décrire les éléments nécessaires à son intégration sur votre site. Vous trouverez dans cette partie la structure des informations que vous devez nous renvoyer afin de faire fonctionner le SAC, ainsi que la façon de récupérer automatiquement notre analyse. 3, fournir un certain nombre d exemples de code à intégrer afin de permettre la redirection des informations nécessaires au bon fonctionnement du SAC, selon que votre site fonctionne en ASP, PHP ou que vous souhaitez utiliser des formulaires Javascript. ATTENTION : il est impératif que vous nous préveniez dès que vous aurez intégré ce code, afin que nous le testions ensemble sur notre URL de test, avant de procéder à la mise en vigueur définitive du détecteur de fraudes sur votre site. Si vous avez souscrit la garantie «commerçant adhérent», nous vous rappelons que les transactions postées sur l URL de test ne sont jamais garanties et ne pourront donc ouvrir droit à aucune indemnité d assurance au titre du présent contrat. Seules les transactions postées sur l URL de production sont susceptibles d être garanties sous réserve des dispositions de votre contrat (territorialité, exclusions, etc ) Notre équipe technique est à votre entière disposition (contacts en fin de documentation) pour détailler plus encore ce document ou vous aider à intégrer ce code dans vos pages. V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 5 sur 81

6 2 Architecture générale Dans la mesure où nous souhaitons offrir un fort service, l emploi de serveurs construits dans cette optique ainsi que la redondance de tout matériel employé, réseau ou hardware, est inévitable. La sécurité est une composante essentielle de ce produit. L emploi de firewalls en redondance couplés avec des logiciels d alertes et un suivi régulier est obligatoire. De plus, la base de données est protégée spécifiquement par une seconde série de firewall différente des premiers (OS + matériel) Internet SSL SSL Administration VPN VPN DMZ DMZ Firewall Sas 1 failover Firewall Sas 2 Failover Public Load Balancer réseau en failover Base de données SQL en failover Serveur HTTP Baies de Disques Le schéma ci-dessus respecte les principes généraux de toute plate-forme web. Nous pouvons citer : scalabilité du matériel, équilibrage de charge, redondance du matériel, etc. Notons aussi la présence d une sonde DOS, Denial Of Service, absente du schéma. Les partenaires et les fournisseurs avec lesquels nous avons travaillé sont : SUN, CISCO, CheckPoint, Sybase, IBSolution (spécialiste en sécurité/réseau). Ces partenaires sont reconnus pour leur expertise dans leur domaine de compétences respectif. L hébergement se fait en salle blanche chez Interxion à Aubervilliers (93). Une ligne multi-homée à 2048 kbits/s chez Witbe assure la connectivité de cette plate-forme à Internet. Cette ligne permet de changer instantanément de fournisseur d accès en cas de problème de ce dernier. Les machines sont rangées dans nos propres baies (pas de mutualisation) et l accès à cette salle se fait sur liste restreinte. Tous les échanges de données entre FIA-NET et le marchand se font via le protocole SSL (chiffrement 128 bits). L administration des machines se fait sous VPN à partir de deux postes chez FIA-NET. V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 6 sur 81

7 3 Intégration du Système d Analyse des Commandes 3.1 Comprendre le système L analyse d une transaction effectuée sur votre site se passe en quatre phases. Phase I : le marchand envoie les informations à notre système. Phase II : FIA-NET reçoit les informations et procède généralement à l évaluation du risque en quelques secondes : les résultats du SAC sont destinés au Back-Office du site marchand. Ces résultats n influent donc pas sur le processus de transaction du client, qui reste transparent pour lui. Nous ne bloquons en aucun cas la commande et le client n a pas à attendre les résultats du SAC pour valider la transaction. Ces informations sont destinées aux opérateurs du marchand qui décideront ou non de la mise en livraison. Si l analyse du risque se fait la plupart du temps en quelques secondes, le SAC n est toutefois pas un système conçu pour être utilisé en temps réel. Outre le fait qu il ne doit pas bloquer le processus de commande du consommateur, le système connaît aussi des périodes de maintenance, d interventions qui peuvent durer de quelques minutes à quelques heures (dans ce dernier cas, il s agit généralement d interventions de nuit). L important est que le commerçant récupère les réponses de FIA-NET avant la mise en livraison de ses articles. Phase III : Le marchand récupère le résultat de l analyse et prend une décision ou prend contact avec l internaute (ou confie cette prise de contact à FIA-NET dans le cadre de l option Contrôle Expert). Si la préparation de l envoi prend du temps, le marchand peut venir chercher le résultat de l analyse en cours juste avant la livraison (le résultat peut évoluer avec le temps) pour prendre éventuellement une nouvelle décision. Phase IV : Le marchand livre ou ne livre pas et envoie cette information (livraison / non-livraison) à FIA-NET. Phase V : le marchand déclare ses fraudes éventuelles à FIA-NET. Ci-dessous une cinématique d interconnexion entre le système marchand et le système FIA-NET. Première prise de décision du commerçant Décision finale du commerçant Site Web Paiement Commande Première demande d évaluation Traitement logistique de la commande Ceci peut prendre un certain nombre de jours durant lesquels les données de l internaute continuent d évoluer Dernière demande d évaluation Livraison à l internaute Informations livraison / non-livraison Fia-Net Les traitements se déroulent sur une dizaine de secondes et sont dès lors consultables Déclarations de fraude V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 7 sur 81

8 3.2 Quand et comment envoyer les informations? Vous devez nous transmettre uniquement les transactions ayant passé correctement la phase de paiement. Dans le cas d un envoi pendant le processus de commande, celui-ci doit se trouver après la solution de paiement. Les informations qui sont envoyées correspondent à celles déposées sur votre bon de commande ainsi qu un certain nombre de données complémentaires (adresse IP, produits, livraison, etc.). Ce sont ces données que le SAC va analyser. Vous avez la possibilité de saisir manuellement dans notre Back-Office les transactions passées sur votre site ou d envoyer automatiquement (développement plus ou moins important de votre côté) vos données vers notre système. ATTENTION : l intégralité des informations fournies par l internaute lors de sa commande sur le site du marchand doit être envoyée au SAC en vue de leur analyse. Nous vous rappelons que l absence de l une de ces informations entraînera de plein droit la non-garantie de la transaction (Intercalaire «Commerçant Adhérent» Article «Transactions incomplètes»). Les balises <utilisateur>, <adresse>, <infocommande> et <paiement> comportent des balises obligatoires qui doivent être impérativement transmises pour permettre l analyse d une transaction. Les transactions transmises par le marchand qui ne comportent pas ces balises obligatoires seront systématiquement considérées par le SAC comme des transactions invalides. Nous vous rappelons que toute transaction définie par le «Système d Analyse des Commandes» comme «Transaction Invalide» ne pourra ouvrir droit à une quelconque indemnisation (Intercalaire «Commerçant Adhérent» Article «Transactions invalides»). 3.3 Quand et comment récupérer les informations? Le système traite rapidement les transactions mais un phénomène de «pile» peut apparaître à certains moments. Une fois l évaluation terminée, vous pouvez venir la consulter sur notre Back-Office ou récupérer la totalité de notre analyse automatiquement pour l intégrer à vos propres outils. Vous pouvez récupérer uniquement le niveau de validation de votre transaction pour l intégrer à vos outils et créer un lien automatique vers notre Back-Office pour afficher le détail de cette analyse. Le niveau de validation des transactions peut évoluer avec le temps en fonction de nouvelles données du système (déclaration de sinistre, transactions supplémentaires, analyses manuelles, ). Vous pouvez à tout moment venir consulter les dernières évaluations de vos transactions. Il est intéressant, par exemple, de consulter à nouveau le niveau de validation juste avant la mise en livraison. 3.4 Quand et comment envoyer l information sur la livraison? Lorsque vous avez pris votre décision finale de livrer ou de ne pas livrer, vous nous envoyez cette information. Vous pouvez le faire automatiquement, en envoyant un fichier ou en utilisant l interface de notre Back-Office. 3.5 Quand et comment envoyer l information sur les fraudes? Lorsque vous recevez une fraude (avis de débit de votre banque), vous nous envoyez cette information. Vous pouvez le faire automatiquement, en envoyant un fichier ou en utilisant l interface de notre Back-Office. 3.6 Quand et où tester l intégration? Pendant la première phase et à chaque fois que vous voulez tester la liaison entre nos systèmes et/ou le format des informations envoyées, vous devez utiliser notre système de pré-production qui se trouve à partir de l URL suivante : https://secure.fia-net.com/pprod/ V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 8 sur 81

9 3.7 Pays acceptés pour l analyse de vos transactions Le SAC permet d'évaluer la fiabilité d'une commande en provenance de ou vers les différents pays listés cidessous : Allemagne Autriche Belgique Bulgarie Chypre Danemark Espagne Estonie Finlande France (+DOM ; les TOM ne sont pas analysés) Grèce Hongrie Irlande Italie Lettonie Lituanie Luxembourg Malte Monaco Pays-Bas Pologne Portugal République Tchèque Roumanie Royaume-Uni Slovaquie Slovénie Suède Suisse Certains pays utilisent des caractères particuliers, nécessitant parfois un retraitement spécifique pour permettre nos analyses. Pour connaître précisément les valeurs acceptées et les éventuels retraitements effectués par le SAC, veuillez vous reporter aux sections : Annexe 2 : Format général des champs pour tous les pays et Annexe 3 : Format spécifique des champs par pays. V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 9 sur 81

10 PARTIE II LES OUTILS TECHNIQUES V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 10 sur 81

11 4 Envoi des informations du bon de commande Vous avez à votre disposition un grand nombre de solutions pour envoyer les informations nécessaires vers notre système. Vous pouvez soit envoyer ces informations pendant le processus de commande (on-line) en utilisant le navigateur de l internaute comme moyen d envoi des données, soit les envoyer indépendamment du processus de commande (off-line) par des traitements automatiques (batch) transaction par transaction ou en transactions groupées. Dans tous les cas, vous devez nous transmettre uniquement les transactions ayant passé correctement la phase de paiement. Dans le cas d un envoi «on-line», l envoi à notre système doit se trouver après la solution de paiement. Lorsque vous utilisez la méthode «on-line», vous avez à disposition un envoi en méthode «post» via le script redirect.cgi qui vous redirige vers la page suivante du processus de commande et un envoi en méthode «get» via le script singet.cgi qui renvoie une image vide sur la page où l appel est effectué. Lorsque vous utilisez la méthode «off-line», vous pouvez, bien entendu, utiliser les deux scripts indiqués cidessus ainsi que deux scripts, stacking.cgi et stackfast.cgi, permettant d envoyer plusieurs transactions en une fois. L envoi des données se fait toujours sous la forme d un flux au format XML comportant l ensemble des informations nécessaires à l analyse. Celui-ci est détaillé plus bas dans ce document. 4.1 Avantages et inconvénients des différentes méthodes Envoi «on-line» méthode POST Avantages : Facilité de mise en œuvre Pas de perte de données Inconvénients : Tributaire de l état du site SAC Visible par l internaute Dépendant du navigateur de l internaute Envoi «on-line» méthode GET Avantages : Facilité de mise en œuvre N interfère pas avec la navigation de l internaute Inconvénients : Certains navigateurs bloquent les ressources externes Perte de données Dépendant du navigateur de l internaute Envoi «off-line» Avantages : Pas de perte de données Grand contrôle sur les données N interfère pas avec la navigation de l internaute Non dépendant du navigateur de l internaute Inconvénients : Développement plus ou moins important V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 11 sur 81

12 4.2 Envoi des informations «on-line» Intégration par méthode POST En bref L utilisateur passe de façon quasi-transparente sur le site FIA-NET entre deux pages du processus de commande. Cette redirection doit être intégrée après la page de paiement du prestataire bancaire dans le cas où ce dernier renvoie l internaute sur votre site après paiement. Le schéma d intégration du système FIA-NET en méthode POST doit ressembler au suivant : Site Marchand Page n Site Marchand Page n + 1 Avant intégration Fraud Screener Site FIA-NET XML Intégration Fraud Screener Redirection par url CallBack Techniquement L intégration de la méthode POST consiste à placer un formulaire sur la page n de votre site dans lequel la variable «controlcallback» est utilisée pour nous envoyer le flux XML de données. Formulaire de redirection à intégrer sur la page marchand : <form method= post action= https://secure.fia-net.com/fscreener/engine/redirect.cgi > <input type= hidden name= siteid value= > <input type= hidden name= controlcallback value= > <input type= hidden name= urlcallback value= > <input type= hidden name= paracallback value= > </form> ATTENTION : Afin d effectuer les tests d intégration du système, vous devez impérativement utiliser l URL de pré-production. Le but est de tester la mise en place du système et le bon format des données envoyées. Pendant la phase de pré-production le formulaire doit être le suivant : <form method= post action= https://secure.fia-net.com/pprod/engine/redirect.cgi > <input type= hidden name= siteid value= > <input type= hidden name= controlcallback value= > <input type= hidden name= urlcallback value= > <input type= hidden name= paracallback value= > </form> Les différentes variables d entrée sont : siteid : controlcallback : urlcallback : paracallback : Identifiant numérique du site fourni par FIA-NET Flux XML contenant l ensemble des informations pour l analyse (détail plus loin) URL de la page de retour vers le site marchand Flux XML contenant les paramètres qui seront retournés sur l URL de retour V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 12 sur 81

13 Le paramètre «paracallback» est de la forme suivante : <!DOCTYPE ParamCBack [ <!ELEMENT ParamCBack (obj)+> <!ELEMENT obj(name, value)> <!ELEMENT name (#PCDATA)> <!ELEMENT value (#PCDATA)> <ParamCBack> <obj> <name>xxxx</name> <value>xxx</value> </obj> <obj> </obj> </ParamCBack> Chaque ensemble <obj> </obj> représente une variable que vous voulez recevoir en retour, où <name> donne le nom de cette variable et <value> sa valeur. Exemple : <ParamCBack> <obj> <name>sessionid</name> <value>azertyuip45ofgsdfh046</value> </obj> <obj> <name>montant</name> <value>12,25</value> </obj> </ParamCBack> Encodage des informations: Pour envoyer les variables controlcallback et paracallback, vous devez au préalable les encoder au format URL afin de ne pas avoir de problème de transmission de données. V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 13 sur 81

14 4.2.2 Intégration par méthode GET En bref L envoi est effectué soit sur la page n du marchand grâce à une balise <img>, soit à l intérieur du script de la page via l appel à un programme de connexion http. Dans le premier cas, sur la page HTML est placée une balise <img> dont l URL est l appel à notre script qui simule en retour une image vide. En revanche, certains navigateurs offrent la possibilité de bloquer les «webtags» (récupération de ressource externe) et empêchent ce système de fonctionner. Dans ce cas, vous pouvez utiliser l autre méthode. Pour pallier ce problème ou contrôler l envoi d information, vous pouvez utiliser les programmes de connexion http suivants : HTTPConnect pour les systèmes Windows, wget ou curl pour les systèmes UNIX, LINUX ou MacOSX. Ainsi l envoi du flux est exécuté et géré par le serveur et ne dépend plus des spécificités du navigateur de l internaute. Ces deux méthodes d appel offrent une plus grande facilité d intégration mais comportent une limitation sur la taille des informations renvoyées à 2048 caractères. Le schéma d intégration du système FIA-NET en méthode GET doit ressembler au suivant : Site Marchand Page n Site FIA-NET XML Intégration Fraud Screener Techniquement L URL du script appelé est la suivante : https://secure.fia-net.com/fscreener/engine/singet.cgi?siteid= &controlcallback= ATTENTION : Afin d effectuer les tests d intégration du système, vous devez impérativement utiliser l URL de pré-production. Le but est de tester la mise en place du système et le bon format des données envoyées. Pendant la phase de pré-production l URL du script appelé est la suivante : https://secure.fia-net.com/pprod/engine/singet.cgi?siteid= &controlcallback= Les différentes variables d entrée sont : siteid : controlcallback : Identifiant numérique du site fourni par FIA-NET Flux XML contenant l ensemble des informations pour l analyse (detail plus loin) Encodage des informations: Pour envoyer la variable controlcallback, vous devez au préalable l encoder au format URL afin de ne pas avoir de problème de transmission de données. V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 14 sur 81

15 4.3 Envoi des informations «off-line» Pour ne pas impacter l interface internaute et/ou contrôler au mieux les informations envoyées, vous pouvez préférer envoyer vos informations de façon différée au processus de paiement. En utilisant cette méthode, vous contrôlez aussi que les transactions envoyées sont réellement validées sur votre système. Vous pouvez par exemple, faire l envoi à partir de votre Back-Office sur demande de vos opérateurs, ou envoyer uniquement toutes les deux heures l ensemble des transactions effectuées Les interrogations se font, par exemple, en utilisant des utilitaires de type wget ou curl. Vous pouvez décider d envoyer les transactions une à une ou bien créer des paquets (au maximum 25 transactions par paquet). Les deux scripts permettant l envoi des transactions par paquets fonctionnent sur le principe d un envoi en méthode GET et retournent une réponse sur la bonne, ou mauvaise, réception de notre système. Le premier (stacking.cgi) effectue, contrairement aux autres, une pré-analyse sur le format des champs Transaction par transaction Lorsque vous décidez d envoyer chaque transaction séparément, vous pouvez bien entendu, utiliser les deux méthodes de l envoi «on-line» (ci-dessus), c est-à-dire utiliser les scripts «singet.cgi» ou «redirect.cgi». Vous pouvez aussi utiliser les scripts permettant d envoyer les transactions par paquets et qui sont définis cidessous Transactions groupées, script «stacking.cgi» En bref Ce script reçoit les transactions par paquets (au maximum 25 transactions par paquet), analyse rapidement le formatage des différents champs et vous retourne un flux XML qui vous donne pour chaque transaction le résultat de ce diagnostic. Ce script peut prendre un peu plus de temps que le suivant (stackfast.cgi). Si le détail de la réception transaction par transaction ne vous intéresse pas, vous avez intérêt à utiliser «stackfast.cgi». Attention! Si le flux regroupant l ensemble des transactions n est pas valide (non compréhensible par un parseur XML), la totalité du paquet sera rejetée. Si vous décidez d utiliser ce script, vous devez nous contacter au préalable pour que nous vous autorisions à faire des envois par paquets. Techniquement L URL du script appelé est la suivante : https://secure.fia-net.com/fscreener/engine/stacking.cgi?siteid= &controlcallback= ATTENTION : Afin d effectuer les tests d intégration du système, vous devez impérativement utiliser l URL de pré-production. Le but est de tester la mise en place du système et le bon format des données envoyées. Pendant la phase de pré-production l URL du script appelé est la suivante : https://secure.fia-net.com/pprod/engine/stacking.cgi?siteid= &controlcallback= Les différentes variables d entrée sont : siteid : controlcallback : Identifiant numérique du site fourni par FIA-NET Flux XML contenant l ensemble des informations pour l analyse (détail plus loin) La balise principale du flux «controlcallback» devient alors <stack> </stack> et englobe les différentes transactions (<control> </control>). V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 15 sur 81

16 Encodage des informations: Pour envoyer la variable controlcallback, vous devez au préalable l encoder au format URL afin de ne pas avoir de problème de transmission de données. Réponse du script : <?xml version="1.0" encoding="iso "?> <validstack> <result site= refid= avancement= encours error > <detail>detail sur la réception et/ou sur l erreur</detail> </result> <result> </result> </validstack> Exemple : <?xml version="1.0" encoding="iso "?> <validstack> <result site= 678 refid= TEST_001 avancement= encours > <detail>flux xml validé </detail> </result> <result site= 678 refid= TEST_002 avancement= error > <detail>code postal non numérique </detail> </result> <result site= 678 refid= TEST_003 avancement= encours > <detail>flux xml validé </detail> </result> </validstack> Transactions groupées, script «stackfast.cgi» En bref Ce script reçoit les transactions par paquets (au maximum 25 transactions par paquet), et renvoie le nombre de transactions inscrites. Le format des données n est pas analysé, il est donc possible que certaines transactions soient invalides. ATTENTION : Si le flux regroupant l ensemble des transactions n est pas valide (non compréhensible par un parseur XML), la totalité du paquet sera rejetée. Si vous décidez d utiliser ce script, vous devez nous contacter au préalable pour que nous vous autorisions à faire des envois par paquets. Techniquement L URL du script appelé est la suivante : https://secure.fia-net.com/fscreener/engine/stackfast.cgi?siteid= &controlcallback= ATTENTION : Afin d effectuer les tests d intégration du système, vous devez impérativement utiliser l URL de pré-production. Le but est de tester la mise en place du système et le bon format des données envoyées. Pendant la phase de pré-production l URL du script appelé est la suivante : https://secure.fia-net.com/pprod/engine/stackfast.cgi?siteid= &controlcallback= Les différentes variables d entrée sont : siteid : controlcallback : Identifiant numérique du site fourni par FIA-NET Flux XML contenant l ensemble des informations pour l analyse (détail plus loin) V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 16 sur 81

17 La balise principale du flux «controlcallback» devient alors <stack> </stack> et englobe les différentes transactions (<control> </control>). Encodage des informations : Pour envoyer la variable controlcallback, vous devez au préalable l encoder au format URL afin de ne pas avoir de problème de transmission de données. Réponse du script : <?xml version="1.0" encoding="iso "?> <validstack> <result site= avancement= encours error > <detail>detail sur la réception et/ou sur l erreur du paquet</detail> </result> </validstack> Exemple : <?xml version="1.0" encoding="iso "?> <validstack> <result site= 678 avancement= encours > <detail>3 transactions réceptionnées</detail> </result> </validstack> V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 17 sur 81

18 4.4 Flux XML contenant les informations : flux <control> En bref L intégralité des informations fournies par l internaute lors de sa commande sur le site du marchand doit être envoyée au SAC en vue de leur analyse. Nous vous rappelons que l absence de l une de ces informations entraînera de plein droit la non-garantie de la transaction (Intercalaire «Commerçant Adhérent» Article «Transactions incomplètes»). Les balises <utilisateur>, <adresse> <infocommande> et <paiement> comportent des balises obligatoires qui doivent être impérativement transmises pour permettre l analyse d une transaction. Les transactions transmises par le marchand qui ne comportent pas ces balises obligatoires seront systématiquement considérées par le SAC comme des transactions invalides. Nous vous rappelons que toute transaction définie par le «Système d Analyse des Commandes» comme «Transaction Invalide» ne pourra ouvrir droit à une quelconque indemnisation (Intercalaire «Commerçant Adhérent» Article «Transactions invalides»). La balise <control> </control> englobe l ensemble des informations concernant une transaction. Lorsque les transactions sont envoyées par paquets (scripts «stacking.cgi» et «stackfast.cgi»), la balise <stack> </stack> englobe l ensemble des transactions (balises <control> </control>). Définition du flux <control> Voici la définition (format DTD donné pour information non-exploitable directement) du flux qui contient l ensemble des informations pour une transaction. Vous trouverez des exemples de flux en annexe de cette documentation. <!DOCTYPE control [ <!ELEMENT control (utilisateur+, adresse+, infocommande, paiement?)> <!ELEMENT utilisateur (nom, prenom?, societe?, telhome, teloffice?, telmobile?, fax?, , siteconso? )> <!ATTLIST utilisateur type (facturation livraison) #REQUIRED> <!ATTLIST utilisateur qualite (1 2) #REQUIRED <!ELEMENT nom (#PCDATA)> <!ATTLIST nom titre (monsieur madame mademoiselle) > <!ELEMENT prenom (#PCDATA)> <!ELEMENT societe (#PCDATA)> <!ELEMENT telhome (#PCDATA)> <!ELEMENT teloffice (#PCDATA)> <!ELEMENT telmobile (#PCDATA)> <!ELEMENT fax (#PCDATA)> <!ELEMENT (#PCDATA)> <!ELEMENT siteconso (nb?, ca?, datepremcmd?, datederncmd?)> <!ELEMENT nb (#PCDATA)> <!ELEMENT ca (#PCDATA)> <!ELEMENT datepremcmd (#PCDATA)> <!ELEMENT datederncmd (#PCDATA)> <!ELEMENT adresse (rue1, rue2?, cpostal, ville, pays, appartement?)> <!ATTLIST adresse type (facturation livraison) #REQUIRED> <!ATTLIST adresse format (1) #REQUIRED> <!ELEMENT rue1 (#PCDATA)> <!ELEMENT rue2 (#PCDATA)> <!ELEMENT cpostal (#PCDATA)> <!ELEMENT ville (#PCDATA)> <!ELEMENT pays (#PCDATA)> <!ELEMENT appartement (digicode1?, digicode2?, batiment?, escalier?, etage?, nporte?)> <!ELEMENT digicode1 (#PCDATA)> <!ELEMENT digicode2 (#PCDATA)> <!ELEMENT escalier (#PCDATA)> <!ELEMENT etage (#PCDATA)> <!ELEMENT nporte (#PCDATA)> <!ELEMENT infocommande (siteid, refid, montant, ip?, transport?, list?, saisiecommande?)> <!ELEMENT siteid (#PCDATA)> <!ELEMENT refid (#PCDATA)> V5.6.3-dispositif_technique.doc Page 18 sur 81

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGECASH NET vos opérations bancaires en ligne SOGECASH NET Gestion des comptes bancaires sur Internet Sogecash Net est un ensemble de services sur Internet, depuis un ordinateur,

Plus en détail

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web La Motivation intangible : portails collaboratifs métiers, innovation collaborative, management des idées, brainstorming La Motivation tangible

Plus en détail

Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur. Guide utilisateur v3.3 page 1. 2011-2015 nobanco. All Rights Reserved.

Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur. Guide utilisateur v3.3 page 1. 2011-2015 nobanco. All Rights Reserved. Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur Guide utilisateur v3.3 page 1 SOMMAIRE 1. DEMARRER AVEC NOBANCO EN 3 ETAPES... 3 2. GERER MON COMPTE SUR NOBANCO.COM... 4 2.1. Ouverture de compte...

Plus en détail

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGESTEL ET SOGESTEL TS La télétransmission sous protocole EBICS SOMMAIRE Les offres 4 Des services complets de remises 5 Des services de relevés à la carte 6 Un fonctionnement

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire Bien utiliser la carte bancaire Sécurisée et pratique, la carte permet de retirer de l argent et de payer ses achats. C est le moyen de paiement le plus utilisé en France. Voici quelques conseils d utilisation.

Plus en détail

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x. Paiement en plusieurs fois. Version 1.

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x. Paiement en plusieurs fois. Version 1. Plateforme PAYZEN Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x Paiement en plusieurs fois Version 1.4a Guide d intégration du module de paiement Multiple Magento 1/24 SUIVI,

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE NILE Clothing AG accepte uniquement les commandes passées dans sa boutique en ligne depuis la Suisse, Liechtenstein, Canada, Israel ou un

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire NOVEMBRE 2013 N 16 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser la carte bancaire Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire Novembre 2013 n 16 paiement Les mini-guides bancaires Bien utiliser la carte bancaire sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

Réussir l intégration de Payzen

Réussir l intégration de Payzen Réussir l intégration de Payzen Version 1.4b Réussir l intégration de Payzen 1/16 SUIVI, HISTORIQUE Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction Vérification Approbation Nom Date/Visa Nom Date/Visa Nom

Plus en détail

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Mars 2015 Résumé des services proposés CY.SEND est un fournisseur de recharges pour mobiles prépayés à l international, notre

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Guide d implémentation. Réussir l intégration de Systempay

Guide d implémentation. Réussir l intégration de Systempay Guide d implémentation - Interface avec la plateforme de paiement - Réussir l intégration de Systempay Version 1.4b Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction Vérification Approbation Nom Date/Visa

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire 016 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Bien utiliser la carte bancaire L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s FBF - 18 rue

Plus en détail

SERVICE TECHNIQUE 01.77.48.89.83 support-boutique@fia-net.com. Module Certissim pour Magento

SERVICE TECHNIQUE 01.77.48.89.83 support-boutique@fia-net.com. Module Certissim pour Magento Module Certissim pour Magento VERSION 1.1.X 04/04/2014 Table des matières 1. Installation du module... 2 1.1. Installation manuelle... 2 1.2. Installation automatique... 2 2. Paramétrage du module... 3

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Faites confiance à la première solution française de paiement sur Internet. www.entreprises.societegenerale.fr

Faites confiance à la première solution française de paiement sur Internet. www.entreprises.societegenerale.fr Comptes bancaires au quotidien SOGENACTIF Faites confiance à la première solution française de paiement sur Internet www.entreprises.societegenerale.fr Vous exercez une activité commerciale et vous souhaitez

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail

Virement SEPA Réussir Votre Migration

Virement SEPA Réussir Votre Migration Virement SEPA Réussir Votre Migration Date de Publication : 28/05/13 1 Pourquoi ce guide? 3 Lexique des icones 4 Qu est-ce que le Virement SEPA? 5 Valider la compatibilité de vos outils - Fiche 1 6 Convertir

Plus en détail

PAYBOX MANUEL UTILISATEUR BACK-OFFICE COMMERÇANT VENTE A DISTANCE

PAYBOX MANUEL UTILISATEUR BACK-OFFICE COMMERÇANT VENTE A DISTANCE PAYBOX MANUEL UTILISATEUR BACK-OFFICE COMMERÇANT VENTE A DISTANCE VERSION 1.4 01/06/2014 AVERTISSEMENT Ce document est la propriété exclusive de Paybox/Point Transaction Systems. Toute reproduction intégrale

Plus en détail

Paiement sécurisé sur Internet Service TPE Virtuel (sécurisé par le protocole SSL)

Paiement sécurisé sur Internet Service TPE Virtuel (sécurisé par le protocole SSL) Paiement sécurisé sur Internet Service TPE Virtuel (sécurisé par le protocole SSL) Présentation Générale Page 1 / 23 SOMMAIRE 1 1.1 Présentation du service de paiement par carte bancaire sur Internet,

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento 1.4 et supérieur. Version 1.5.1

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento 1.4 et supérieur. Version 1.5.1 Plateforme PAYZEN Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento 1.4 et supérieur. Version 1.5.1 Guide d intégration du module de paiement Magento 1/52 Notes de versions Version Date Commentaires

Plus en détail

Guide Pratique. Guide Pratique. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance. www.peugeot.com. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance

Guide Pratique. Guide Pratique. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance. www.peugeot.com. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance - Automobiles Peugeot B 552 144 503 RCS Paris - 07/2005 www.peugeot.com PEUGEOT. POUR QUE L AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR. Guide Pratique Guide Pratique Tout Peugeot dans un contrat de maintenance

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E.

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Pou r join d re P haeton Assistance P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Composez le 3220 et dites Phaeton PHAETON Groupe Volkswagen France s.a. Direction Pièces et Service

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 I. Conditions d ouverture des droits (à partir du 01/01/2012) Votre Volkswagen doit avoir été achetée neuve après le 01/01/1992 et doit être immatriculée

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 -

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Version Juin 2015 Migration du télérèglement vers le prélèvement

Plus en détail

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Déroulement de la journée Tiers Recherches et Couguar Créations et particularités Demandes d achats Principes et création Commandes Informations

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

Gestion des paiements par identifiants Gestion des paiements par abonnements Systempay 2.4

Gestion des paiements par identifiants Gestion des paiements par abonnements Systempay 2.4 Gestion des paiements par identifiants Gestion des paiements par abonnements Systempay 2.4 Version du document 2.4 Sommaire 1. HISTORIQUE DU DOCUMENT... 4 2. CONTACTER L'ASSISTANCE TECHNIQUE...5 3. GÉRER

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 -

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 - Associations M é t r o p o l e Guide des Conditions Tarifaires au 1 er avril 2011-1 - Le fonctionnement de votre compte n Ouverture de compte n Frais de renouvellement automatique de chéquiers Avec envoi

Plus en détail

Sommaire. 1 Introduction 19. 2 Présentation du logiciel de commerce électronique 23

Sommaire. 1 Introduction 19. 2 Présentation du logiciel de commerce électronique 23 1 Introduction 19 1.1 À qui s adresse cet ouvrage?... 21 1.2 Comment est organisé cet ouvrage?... 22 1.3 À propos de l auteur... 22 1.4 Le site Web... 22 2 Présentation du logiciel de commerce électronique

Plus en détail

Guide d implémentation

Guide d implémentation Guide d implémentation Intégration du moyen de paiement PayPal Paiement immédiat (Mode Sale) Version 1.1 Guide d implémentation - Paypal 1/15 SUIVI, HISTORIQUE Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction

Plus en détail

Demande d allocation de veuvage

Demande d allocation de veuvage Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de veuvage Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter : Vous désirez des

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES Pour la clientèle des Entreprises Conditions applicables au 1er Janvier 2015 Il fait de vous notre priorité. Il nous relie. Il contient,

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

Finalisez votre migration vers le SEPA

Finalisez votre migration vers le SEPA S PA : VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS Finalisez votre migration vers le SEPA entreprises L ambition du projet S PA (Single Payments Area) est de créer une gamme unique de moyens de paiement en euros, commune

Plus en détail

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015)

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015) Conditions Générales Entreprises (en vigueur au 1 er mai 2015) Sommaire Paragraphe Page 1. Définitions...2 2. Conditions...2 3. Gestion du compte courant...4 4. Paiements domestiques & SEPA...6 5. Paiements

Plus en détail

VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS COMPRENDRE LES ENJEUX DU SEPA ET LES ÉTAPES CLÉS D UNE MIGRATION RÉUSSIE

VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS COMPRENDRE LES ENJEUX DU SEPA ET LES ÉTAPES CLÉS D UNE MIGRATION RÉUSSIE VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS COMPRENDRE LES ENJEUX DU SEPA ET LES ÉTAPES CLÉS D UNE MIGRATION RÉUSSIE GUIDE POUR RÉUSSIR SA MIGRATION QUELLES SONT LES ÉTAPES PRÉALABLES? 1 Convertir ses RIB en BIC-IBAN 4

Plus en détail

EXTERIEUR. 2014/2015 Adhésion à l ALEGESSEC

EXTERIEUR. 2014/2015 Adhésion à l ALEGESSEC EXTERIEUR Photo d identité 2014/2015 Adhésion à l ALEGESSEC Vous nous avez connus via : le site ADELE Logement le site HOUSING ANYWHERE un représentant de votre école le site LOCATION ETUDIANT les bâches

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.citroen-europass.com EN CAS D URGENCE / 2015 CITROËN Euro Pass Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 49 93 73 74 Depuis l étranger : +33 1 49 93 73 74 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE

Plus en détail

SOLUTION D ENVOI DE SMS POUR PROFESSIONNELS

SOLUTION D ENVOI DE SMS POUR PROFESSIONNELS 1 Création et gestion de compte 2 Envoi par e-mail 3 Envoi par commande http 4 Publipostage SMS personnalisés 5 Autres fonctionnalités et options SMSvialeweb.com est une solution complète d envoi de SMS

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.peugeot-openeurope.com EN CAS D URGENCE / 2015 Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 47 89 24 24 Depuis l étranger : +33 1 47 89 24 24 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE PANNE, ACCIDENT,

Plus en détail

SOLUTIONS ET MOYENS DE PAIEMENT DU E-COMMERCE : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LES ÉVOLUTIONS DE LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE ET LES PERSPECTIVES MAROCAINES

SOLUTIONS ET MOYENS DE PAIEMENT DU E-COMMERCE : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LES ÉVOLUTIONS DE LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE ET LES PERSPECTIVES MAROCAINES SALON E-COMMERCE.MA DU 30 MAI AU 1 ER JUIN 2012 OFFICE DES CHANGES SOLUTIONS ET MOYENS DE PAIEMENT DU E-COMMERCE : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LES ÉVOLUTIONS DE LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE ET LES PERSPECTIVES

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

Module http MMS AllMySMS.com Manuel d intégration

Module http MMS AllMySMS.com Manuel d intégration Module http MMS AllMySMS.com Manuel d intégration Objectif du document... 3 1 Envoi de MMS par requête http... 4 1.1 Format de la requête utilisée... 4 1.2 Arborescence et explication des balises du flux

Plus en détail

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS Vous avez moins de 36 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité.

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Guide utilisateur du prélèvement bancaire SEPA

Guide utilisateur du prélèvement bancaire SEPA Guide utilisateur du prélèvement bancaire SEPA Version 1.A Payline Monext Propriétaire Page 1 / 20 Historique des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées sur ce document.

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

BMW i MOBILE CARE. LA GARANTIE DE MOBILITÉ PANEUROPÉENNE DE BMW. BMW i Service

BMW i MOBILE CARE. LA GARANTIE DE MOBILITÉ PANEUROPÉENNE DE BMW. BMW i Service BMW i MOBILE CARE. LA GARANTIE DE MOBILITÉ PANEUROPÉENNE DE BMW. BMW i Service Contactez le BMW i Mobile Care Service via l Assistance dans le menu idrive 1) ou par téléphone : Belgique: 2) Luxembourg:

Plus en détail

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare 11/06/2013 12:53 Page i Eurocare 11/06/2013 12:53 Page ii Un problème avec votre Toyota? Contactez Eurocare! Vous êtes en Belgique, formez le n gratuit 0800-12022 Vous êtes à l étranger*, formez le +32-2-773

Plus en détail

pour vos ventes à distance

pour vos ventes à distance professionnels ENTREPRISES ASSOCIATIONS ENCAISSEMENT à distance Découvrez nos solutions d encaissement par carte pour vos ventes à distance L encaissement à distance est un moyen efficace pour vous permettre

Plus en détail

Market Data Feed. Maîtrisez le flux.

Market Data Feed. Maîtrisez le flux. Market Data Feed Maîtrisez le flux. Market Data Feed (MDF) est un service très performant de diffusion de données de marché en temps réel permettant une importante personnalisation dans leur sélection.

Plus en détail

Introduction aux principes de la technologie Internet

Introduction aux principes de la technologie Internet 1 Introduction aux principes de la technologie Internet Je suis impliqué dans le commerce électronique depuis un bon bout de temps : j ai vendu des Casios dans les rues de New York! Il y a à peine quelques

Plus en détail

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s Mickaël Mickaël BLANCHARD BLANCHARD Préface de Sébastien L e p e r s Magento Préface de Sébastien L e p e r s Magento Réussir son site e-commerce Réussir son site e-commerce Groupe Eyrolles, 2010, ISBN

Plus en détail

CONDITIONS CONTRACTUELLES APPLICABLES A L OPERATION «LES BONNES AFFAIRES MICROSOFT OFFRE PRODUIT»

CONDITIONS CONTRACTUELLES APPLICABLES A L OPERATION «LES BONNES AFFAIRES MICROSOFT OFFRE PRODUIT» DEFINITIONS CONDITIONS CONTRACTUELLES APPLICABLES A L OPERATION «LES BONNES AFFAIRES MICROSOFT OFFRE PRODUIT» «Remboursement» (en anglais, Cash Back) désigne la somme versée par Microsoft Ireland Operations

Plus en détail

Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO INFORMATION TELECOM

Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO INFORMATION TELECOM Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO INFORMATION TELECOM Offre applicable à compter du 1 er janvier 2015 EI TELECOM 12, rue Gaillon 75107 PARIS Cedex 02

Plus en détail

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise?

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise? Vous êtes chef d entreprise, profession libérale, professionnel, expert comptable, Directeur Administratif et Financier. L harmonisation de Moyens de Paiement vous concerne Le prélèvement SEPA Quels impacts

Plus en détail

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Opérations bancaires avec l'étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014 OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Virements émis vers l'étranger Frais d émission de virements en euros (3)

Plus en détail

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique!

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! La Banque nationale de Belgique n est pas une banque comme les autres Par exemple, tu ne peux pas y ouvrir de compte bancaire : seules les autres banques y

Plus en détail

Manuel utilisateur du moyen de paiement ANCV / e-chèques-vacances

Manuel utilisateur du moyen de paiement ANCV / e-chèques-vacances Manuel utilisateur du moyen de paiement ANCV / e-chèques-vacances Version 1.A Payline Monext Propriétaire Page 1 / 18 Historique des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées

Plus en détail

FASTCREATHEME DOCUMENTATION TECHNIQUE MODULE DEVIS. Documentation technique. commercial@fastcreatheme.com. contact@fastcreatheme.

FASTCREATHEME DOCUMENTATION TECHNIQUE MODULE DEVIS. Documentation technique. commercial@fastcreatheme.com. contact@fastcreatheme. DOCUMENTATION TECHNIQUE MODULE DEVIS 1 PRÉSENTATION DU MODULE De la demande de prix originelle de vos clients ou visiteurs jusqu à la prise de commande, ce module intègre une fonction commerciale indispensable

Plus en détail

Préparation de commande. En cas d absence du destinataire. Retour des produits/échanges

Préparation de commande. En cas d absence du destinataire. Retour des produits/échanges Kit de démarrage 2014 Ce guide a été conçu pour vous accompagner à chaque étape clé de votre entreprise et tout au long de notre collaboration. Il vous donne un certain nombre de conseils et d informations

Plus en détail

tarifs en vigueur au 2 avril 2015 CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE avec

tarifs en vigueur au 2 avril 2015 CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE avec tarifs en vigueur au 2 avril 2015 4 DE LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine avec Tarifs en vigueur au 02/04/2015 Votre offre prépayée Carrefour Mobile

Plus en détail