Dossier thématique n 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier thématique n 2"

Transcription

1 Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Auteur : Jean-François RÉCOCHÉ Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 1

2 Dossier thématique Sommaire n 2 Une innovation au service de l'énergie. La nouvelle unité de valorisation électrique du biogaz implantée par Travadec, filiale de Sita Dectra, sur l'ecopôle de I SITUATION. II LE SITE. P.3 P.3 III LE CENTRE DE STOCKAGE. P.4 IV L'UNITÉ DE VALORISATION. V la Vallée LES LIXIVIATS. Guerbette à P.5 Allemant (Aisne), accueille un centre de traitement et de valorisation de déchets qui permet la production d'électricité, exportée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur le réseau local de distribution exploité par EDF. V LES LIXIVIATS. VI CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. VII UTILISATION EN COURS. P.7 P.8 P.9 Photos et j.f.récoché Illustrations et données : Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 2

3 I SITUATION. Allemant, petit village de 172 habitants, est situé dans l'arrondissement de Soissons. C'est là que TRAVADEC, entreprise spécialisée dans la traitement (TRA) et la valorisation (VA) des déchets (DEC) a décidé de s'installer et d'ouvrir en 1997 l'ecopôle de la Vallée Guerbette. Centre de stockage, de tri, de compostage et déchèterie, l'ecopôle a ouvert en 2007 une unité de valorisation électrique au biogaz. Pour optimiser cette installation, une unité de cogénération est mise en place en II LE SITE. Rien du bord de la route ne laisse supposer de la présence du site. Seul un panneau nous confirme bien que l'on est bien arrivé. Prendre de l'altitude permet de réaliser l'étendue du site. Notre intérêt va se porter sur la partie du site consacrée à l'unité de valorisation électrique au biogaz. Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 3

4 III LE CENTRE DE STOCKAGE. Terrassement du "casier". Apport d'argile. Compactage de l'argile. Le casier est prêt à être mis en service. Pose d'une géomembrane puis mise en place du drainant. Déversement des déchets. Remblayage et couverture. Couverture finale. Casier en cours d'exploitation. Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 4

5 IV L'UNITÉ DE VALORISATION. Appelée aussi méthanisation. La fermentation en zone confinée du massif de déchets (bactéries qui agissent en l'absence d'air), produit deux sortes d'effluents. Gazeux (Le biogaz) Composé essentiellement de méthane (50%) et de dioxyde de carbone (36%). La proportion de ces 2 gaz dépend de la nature du substrat et précisément de la proportion Carbone - Hydrogène - Oxygène - Azote (CHON). Un substrat riche en carbone et hydrogène peut produire un biogaz à 90% de méthane. Liquides (Les lixiviats) Le lixiviat (ou percolat) est le liquide résiduel qui provient de la percolation de l'eau à travers un matériau. Ce terme désigne notamment tous les «jus» issus de décharges, de déchets, de composts, etc. Remarque : Le café est un lixiviat, d'ailleurs les machines sont des percolateurs. Le méthane est un gaz à effet de serre très puissant. Le dioxyde de carbone aussi, mais son Potentiel de Réchauffement Global est 23 fois inférieur à celui du méthane. Capté et conduit grâce à un réseau de canalisations, le biogaz était durant des années tout simplement brûlé à la sortie d'une torchère. Quand on sait que la production de biogaz est supérieure à 700 Nm 3 / h, on réalise la perte d'énergie occasionnée. Nm 3 (Normaux mètre cube):kesako?? Le volume occupé par un gaz dépendant de la pression et de la température, on ne peut concevoir pouvoir comparer des volumes sans les ramener à une norme. On parle alors de Normaux m 3. Pour faire simple (!) il existe bien sûr deux normes : DIN 1343 : 1013 hpa et 273,15K (0 C) ISO 2533 : 1013 hpa et 288,15K (15 C) Pour les conversions : P 1V 1/T 1 = P 2V 2/T 2 Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 5

6 Depuis juin 2007 un surpresseur amène le biogaz à l'unité de valorisation électrique. La torchère est conservée pour être utilisée en cas de panne de l'unité ou lors d'un surplus de production. Le moteur (2 500 CV) est couplé à une génératrice. 750 m 3 de biogaz sont utilisés pour le moteur. La production est de kwh/j à une tension de 400 V. Une partie est "auto-consommée" pour le fonctionnement du site. Le reste, soit l'énergie nécessaire à la cuisson de dindes, ou, plus sérieusement, l'alimentation d'une ville de habitants, est vendu au réseau EDF. Evacuer la production sur le réseau électrique local nécessite d'élever la tension à V. Un transformateur vient compléter l'unité de valorisation. Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 6

7 V LES LIXIVIATS. Utiliser les gaz de fermentation est une chose, mais qu'en est-il des lixiviats, ces "jus des poubelles" fabriqués par les eaux de pluies qui s'infiltrent dans le sol et qui drainent notamment les métaux lourds? Compte tenu de leur composition (98% d'eau et 2% de matières organiques et minérales), les lixiviats ne peuvent en aucun cas être rejetés directement dans le milieu naturel. Chaque exploitant a l obligation réglementaire de les collecter, de les traiter et parfois de les recycler. In fine, le traitement des lixiviats permet d obtenir des eaux propres. L'Ecopôle de la Vallée Guerbette a produit t de lixiviats en Ces effluents liquides sont pompés puis transportés par camions vers une station d'épuration spécialisée et agrée comme celle de Dijon. Un deuxième projet est sorti des cartons en 2008 : Traiter in situ les lixiviats. LA COGÉNÉRATION Les lixiviats sont dans un premier temps conduits vers des bassins de décantations. L'idée de cogénération se base sur le fait que la production électrique dégage une grande quantité de chaleur à température moyenne, habituellement dissipée dans l'environnement. L'autre partie va être déshydratée en utilisant la chaleur du moteur qui produit l électricité. L eau recondensée pourra être rejetée dans la rivière. Une partie est réinjectée dans le circuit, accélérant ainsi la production de biogaz. (Bioréacteur) Ce procédé permet l'économie de : km par an de trafic poids lourd litres de gasoil t d'émission de CO 2. Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 7

8 VI CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. De 1997 à 2007 Gaz + air Torchère Environnement Energie chimique Energie thermique Avec l'unité de valorisation Gaz + air Moteur Alternateur EDF Energie chimique Travail mécanique Travail électrique Consommé Environnement Energie thermique Avec la cogénération Gaz + air Moteur Alternateur EDF Energie chimique Travail mécanique Travail électrique Consommé Environnement Energie thermique Traitement des lixiviats Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 8

9 VII UTILISATION EN COURS. "Quand le gaz devient électricité" peut servir d'approche à de nombreuses parties des programmes. Moteur Transformateur Distribution Réaction chimique Combustion Réaction chimique Alcanes Photos et j.f.récoché - Illustrations et données : Dossier thématique n 2 Quand le gaz devient électricité Page 9

Les déchets de Ste-Sévère produisent de l énergie. Dossier de presse

Les déchets de Ste-Sévère produisent de l énergie. Dossier de presse Dossier de presse Contact : Alexa BADIN - Responsable communication - Tél : 05 45 05 22 52 - abadin@calitom.com ZE La Braconne - 16600 MORNAC / Tel 05 45 65 82 50 / Fax 05 45 65 82 55 / Numéro vert : 0

Plus en détail

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois CARTE DE VISITE Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois Contacts SITA Centre Est : Florent MAILLY Directeur de l agence traitement Tél : 06 87 76 29 74 / florent.mailly@sita.fr Nicolas

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE NOS ENVIRONNEMENTS

LA MAÎTRISE DE NOS ENVIRONNEMENTS LA MAÎTRISE DE NOS ENVIRONNEMENTS Valorisation énergétique du biogaz produit sur le centre de stockage de déchets ménagers de La Vautubière à La Fare-les-Oliviers (Bouches-du-Rhône) www.sma-environnement.com

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux est chargée de projet scientifique à la direction de l Évaluation des risques de

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Septembre 2007-6 ème Journée «Bus Propre» à Lille - Sandrine

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques DS SPÉCIALITÉ Monsieur Greenroad, dirigeant d une société de taxis, est soucieux de l'environnement. Afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et ainsi améliorer le bilan carbone de son entreprise,

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

LA COGENERATION. Durée : 2 heures. Thème abordé : La cogénération. Objectifs : - A partir de la cogénération de la ville d Amiens

LA COGENERATION. Durée : 2 heures. Thème abordé : La cogénération. Objectifs : - A partir de la cogénération de la ville d Amiens LA COGENERATION Classes : Lycée technique et BTS Durée : 2 heures Disciplines : STI, SSI, Génie Electrique Thème abordé : La cogénération Objectifs : - A partir de la cogénération de la ville d Amiens

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs

Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs RÉFÉRENCE : Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs Ce document a pour objet de décrire la méthode de détermination

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz

RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz 1S Thème : AGIR RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001 DR FORMATION INFOMA DR R.Vezin 15 et 16 décembre 2009 Partie 2 Principe intrants technique Lionel TRICOT Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Lille Métropole Communauté urbaine :

Lille Métropole Communauté urbaine : Lille Métropole Communauté urbaine : Etablissement Public créé par la loi de 1966, la Communauté Urbaine de Lille est née en 1968. Regroupe 85 communes et 1,1 millions d habitants. Une particularité :

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES «La conformité à la réglementation en vigueur, la prévention des pollutions ainsi que la recherche d amélioration continue de la

Plus en détail

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte Menu Méthanisation L innovation au service de l énergie verte Avec la méthanisation, véritable voie d avenir, l innovation est au cœur de la production d énergie verte. LA MÉTHANISATION, C EST QUOI? La

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage

Plus en détail

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier.

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier. Le Centre de Tri Le Centre de Tri a pour but de trier les emballages par types de matériaux (acier, aluminium, plastique, carton et papier) avant leur reprise par des industriels qui en assurent le recyclage.

Plus en détail

Régional Workshop Casablanca Mardi 29 septembre 2105

Régional Workshop Casablanca Mardi 29 septembre 2105 CENTRE D ENFOUISSEMENT TECHNIQUE Oum Azza Régional Workshop Casablanca Mardi 29 septembre 2105 Gérard PRENANT Directeur Maroc Groupe PIZZORNO Présentation du Centre d Enfouissement Technique d Oum Azza

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

La valorisation du biogaz par stations de cogénération

La valorisation du biogaz par stations de cogénération La valorisation du biogaz par stations de cogénération Frank Steenhaut Séminaire sur la BIOMETHANISATION 26 janvier 2006 - TOURNAI Les secteurs d activités Secteurs d'activités Fabrication Ingénierie Stations

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_222

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_222 PAGE 1/14 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature des établissements classés : N 222 Installations de lavage de voitures,

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS Protéger l environnement Produire de l énergie Deux nécessités pour l Afrique, que nous adressons à travers notre système de production non polluant

Plus en détail

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic Sommaire 1. AIDES NATIONALES... 2 1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic... 2 1.2. Economies d'énergie - Aide à la décision - Etude de faisabilité... 4 1.3. Economies d'énergie - Aide

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan général du cours Introduction Les sources d énergie Les vecteurs d énergie Les consommateurs Les systèmes de tension 1 transmission réserve Source : Microsoft 2 1 Source Vecteur d énergie Consommateur

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

La chaîne gazière au service de la transition énergétique

La chaîne gazière au service de la transition énergétique La chaîne gazière au service de la transition énergétique Jean-Michel Figoli Convention AFG «Gaz et climat» 3 novembre 2015 LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Le développement accéléré des énergies nouvelles L EUROPE

Plus en détail

Les économies d eau, l affaire de tous

Les économies d eau, l affaire de tous Les économies d eau, l affaire de tous La robinetterie Les toilettes L électroménager Liens vers sites spécialisé Sources La robinetterie les réducteurs de pression individuel robinets mitigeurs robinets

Plus en détail

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Méthanisation à la ferme intérêts généraux traiter des déchets organiques d un territoire produire une énergie renouvelable réduire les émissions de Gaz

Plus en détail

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables.

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. 1 La société La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. => Conception et fabrication de systèmes de production d ECS pour le tertiaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 4 janvier 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS?

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? Rémy KERVADEC, ETHIS Ingénierie PEUT-ON PARLER RAISONNABLEMENT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE S'AGISSANT DE PISCINES? La piscine est un bâtiment très énergivore

Plus en détail

Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre

Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre Vannes et systèmes de dosage destinés au traitement des gaz d échappement Des gaz d'échappement La contribution de Bürkert purs à pour une utilisation

Plus en détail

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Cyril Lejeune Formation EFE Biomasse pour les usages énergétiques Paris, 19 juin 2008 Sommaire 1.) Caractérisation des biogaz de méthanisation

Plus en détail

Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse. L'énergie est notre avenir, économisons-la!

Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse. L'énergie est notre avenir, économisons-la! Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse L'énergie est notre avenir, économisons-la! Le 02 février 2011 1 Le projet CRE 3 Un projet qui apporte : une contribution significative

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr DOSSIER DE PRESSE COGENTEC, http://www.cogentec.fr, entreprise française spécialisée dans la distribution de solutions de cogénération pour les particuliers et les professionnels, annonce aujourd hui le

Plus en détail

Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation

Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation Classe : Terminale Enseignement : Physique-chimie tronc commun STL/STI2D THEME du programme : Les Transports Résumé

Plus en détail

TRECODEC TRAQUE LES DÉCHETS!

TRECODEC TRAQUE LES DÉCHETS! www.trecodec.nc Apprends en jouant avec Trecoman! TRECODEC TRAQUE LES DÉCHETS! Trecodec est un éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le traitement de déchets dangereux pour l environnement.

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

A B C D E F G. Les premiers logements sociaux passifs, coût d énergie et 0 émission de CO2 de Belgique installations 21

A B C D E F G. Les premiers logements sociaux passifs, coût d énergie et 0 émission de CO2 de Belgique installations 21 installations Le passage d un bâtiment passif à un bâtiment 0 coût d'énergie est réalisé grâce à plusieurs extras : panneaux solaires thermiques pour l eau chaude sanitaire et des panneaux photovoltaïques

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Qu'est-ce que la biométhanisation?

Qu'est-ce que la biométhanisation? Qu'est-ce que la biométhanisation? La biométhanisation consiste en une série d'opérations de dégradations biologiques de matières organiques qui se produisent en l'absence d'oxygène. Les produits résultants

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE

DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE Jacques Haushalter Responsable Commercial France et Suisse, Correspondant pour la Belgique francophone Wärtsilä France sas - Power 1 rue de la Fonderie BP1210

Plus en détail

Exercice d entraînement

Exercice d entraînement Exercice d entraînement En cas de difficulté, ne restez pas bloqué. Gérez votre temps. Plus de 5 min sur une question, c est du temps perdu et un stress qui s installe et qui vous fera perdre des moyens

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

LE RESEAU ELECTRIQUE

LE RESEAU ELECTRIQUE I) LA PRODUCTION EN FRANCE. Quand elle est n est pas d origine chimique (batteries et accumulateurs), ou photovoltaïques (énergie solaire), l électricité «industrielle» est toujours produite selon le même

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013 La micro-biométhanisation Libramont 28 juillet 2013 Plan ValBiom : présentation Biométhanisation Technologies spécifiques à la micro-biométhanisation Micro-biométhanisation : pour qui? Mission : ValBiom

Plus en détail

IDE / EnviroC LG2E Mayrac (46) 2 RESUME DU DOSSIER

IDE / EnviroC LG2E Mayrac (46) 2 RESUME DU DOSSIER 2 RESUME DU DOSSIER 1 INTRODUCTION Le développement des énergies renouvelables, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la valorisation des biodéchets font partie des objectifs prioritaires

Plus en détail

Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»?

Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»? Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»? I. Combustion : définitions. L expérience dans laquelle une substance brûle est appelée combustion. Pour avoir une combustion, il faut 3 éléments

Plus en détail

INSTALLATION BIOGAZ MOBILE ET MODULAIRE

INSTALLATION BIOGAZ MOBILE ET MODULAIRE ONE WORLD FR INSTALLATION BIOGAZ MOBILE ET MODULAIRE Conteneur de fermentation extensible de 3 à 10 conteneurs LE CONCEPT RÉGIONAL POUR LA VALORISATION ÉNERGÉTIQUE RÉGIONALE DE DÉCHETS ORGANIQUES Les déchets

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

Le Centre de Stockage du Jura Courlaoux - Les Repôts

Le Centre de Stockage du Jura Courlaoux - Les Repôts Le Centre de Stockage du Jura Courlaoux - Les Repôts VISITE GUIDÉE Embarquez... Le Centre de Stockage du Jura : CSJ, installation de stockage des déchets non dangereux, a été mis en service en 1998. D

Plus en détail

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Vue rapide des éléments d une installation de méthanisation Biomasse : Effluents d élevage Déchets agro-alimentaires

Plus en détail

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux La question technique est fortement présente lorsqu'il s'agit par exemple d'assurer le transport d'une production aléatoire, tout en permettant une garantie d'approvisionnement aux consommateurs. Ainsi

Plus en détail

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE Plan de la présentation Mise en contexte de la Ville de Victoriaville ; Gestion des matières résiduelles ; Des projets des résultats ; Des

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule.

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule. Glossaire Source : http://www.energie-info.fr/glossaire#top http://www.centreinfo-energie.com/ Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage SOMMAIRE EDELWAY : SUEZ ENVIRONNEMENT s engage aux côtés des collectivités

Plus en détail

LA MÉTHANISATION VALORISER VOS EFFLUENTS. MéthaFast LA PETITE MÉTHANISATION FRANÇAISE. GAMME 30-50 - 80-100 kwe. Groupe

LA MÉTHANISATION VALORISER VOS EFFLUENTS. MéthaFast LA PETITE MÉTHANISATION FRANÇAISE. GAMME 30-50 - 80-100 kwe. Groupe LA MÉTHANISATION VALORISER VOS EFFLUENTS MéthaFast LA PETITE MÉTHANISATION FRANÇAISE GAMME 30-50 - 80-100 kwe V. 04/04/2013 LES + de MéthaFast PRECURSEUR Depuis l installation de l unité de méthanisation

Plus en détail

SPECIALITE ENVIRONNEMENT HYGIENE Durée 1 heure 30 - Coefficient 2

SPECIALITE ENVIRONNEMENT HYGIENE Durée 1 heure 30 - Coefficient 2 Fonction Publique Territoriale EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE MERCREDI 18 JANVIER 2012 EPREUVE : Une épreuve écrite à caractère professionnel, portant sur la spécialité

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie Journée technique méthanisation agricole 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie TITRE CHAPITRE Sous titre Sous titre Principe Contexte Substrats Types d installations Possibilités de valorisation de l

Plus en détail

www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens

www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens COLLOQUE atee - CIBE du 18 et 19 septembre 2007 XYLOWATT, la société XYLOWATT a été crée

Plus en détail

DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL : CHANGER LA MOTORISATION?

DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL : CHANGER LA MOTORISATION? DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL : CHANGER LA MOTORISATION? L'énergie : stockage, distribution, transformation, impact environnemental. .1-2-A Cet objet technique me convient-il? DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Plus en détail

Production de compost au Centre de Valorisation Organique

Production de compost au Centre de Valorisation Organique Gestion des déchets ménagers de Lille Métropole Communauté Urbaine Production de compost au Centre de Valorisation Organique Mustapha MAIMOUNI Conseiller communautaire Lille Métropole Communauté Urbaine

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET

PRESENTATION DU PROJET DSP pour la conception, le financement, la gestion, et l exploitation du Quai de Transfert et du CSDU de la CCCL PRESENTATION DU PROJET Mandataire du Groupement GCC-GOVINDIN-PREVOT 28 octobre 2011 OBJET

Plus en détail

Modernisation de la gestion des déchets urbains

Modernisation de la gestion des déchets urbains Etude de cas Modernisation de la gestion des déchets urbains Manoukra est une ville importante d un pays en transition de la zone méditerranéenne. Peuplée d un million et demi d habitants, cette agglomération

Plus en détail

PrimaGNL LE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ PAR PRIMAGAZ. L énergie est notre avenir, économisons-la!

PrimaGNL LE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ PAR PRIMAGAZ. L énergie est notre avenir, économisons-la! PrimaGNL LE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ PAR PRIMAGAZ L énergie est notre avenir, économisons-la! LE GNL UNE SOLUTION AUX MULTIPLES ATOUTS Avec l arrivée de PrimaGNL, le Gaz Naturel Liquéfié est désormais disponible

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme :

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme : Empreintes Les milieux Le défi de l'énergie L'énergie est indispensable, mais c'est aussi un des secteurs posant les plus grands défis en matière de pollution et de changements climatiques. Il existe plusieurs

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

Amman, 13-15 mai 2014

Amman, 13-15 mai 2014 Quatrième Forum SWEEP-Net Cout de dégradation de l Environnement et la Gouvernance Locale Amman, 13-15 mai 2014 Exposé présenté Par : Mustapha Benbouya Chef de la Division de l Environnement et de l Amélioration

Plus en détail

Transport de l'hydrogène

Transport de l'hydrogène Transport de l'hydrogène Le transport de l'hydrogène dépend de son conditionnement: L'hydrogène peut être liquide à -253 C. Le transport liquide et dépendant d'isolation et de système maintenant de très

Plus en détail

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS ENERALES PAE 1 / 15 REVISION : 0 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE Système de collecte intégré pour la réduction du volume des déchets résiduels grâce à un tri sélectif des matériaux recyclables EnviroMaroc 2007 24

Plus en détail

ecteur de l amique de

ecteur de l amique de ention de la ollution dan Prévention de la pollution dans le secteur de la céramique de construction ecteur de l amique de Le Centre d activités régionales pour la production propre (CAR/PP) du Plan d

Plus en détail

REFLEXIONS AUTOUR DE LA MOTORISATION DES VOITURES PARTIE A : ENERGIE MECANIQUE DES VEHICULES

REFLEXIONS AUTOUR DE LA MOTORISATION DES VOITURES PARTIE A : ENERGIE MECANIQUE DES VEHICULES Sujet bac STL SPCL Martinique Juin 013 (Correction) RFLXIONS AUTOUR D LA MOTORISATION DS VOITURS PARTI A : NRGI MCANIQU DS VHICULS A-1 TUD MCANIQU DU MOUVMNT A-1-1 Caractéristique du mouvement a) Le véhicule

Plus en détail