Directive concernant le travail avec les nanomatériaux : le potentiel d'exposition et les mesures de contrôle LEX 1.5.5

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directive concernant le travail avec les nanomatériaux : le potentiel d'exposition et les mesures de contrôle LEX 1.5.5"

Transcription

1 Directive concernant le travail avec les nanomatériau : le potentiel d'eposition et les mesures de contrôle LEX mai 2013 La Direction de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne arrête : Préambule En octobre 2011, la Commission européenne a défini le "nanomatériau" comme : un matériau naturel, formé accidentellement ou synthétisé de façon industrielle contenant des particules libres, sous forme d agrégat ou sous forme d agglomérat ; dont au moins 50 % des particules, dans la répartition numérique par taille, présentent une ou plusieurs dimensions eternes se situant entre 1 nm et 100 nm. Un matériau devrait être considéré comme rentrant dans cette définition, dès lors qu il présente une surface spécifique en volume supérieure à 60 m2/cm3. (Cependant, tout matériau qui, sur la base de sa répartition numérique par taille, constitue un nanomatériau est à considérer comme correspondant à la définition même s il présente une surface spécifique en volume inférieure à 60 m2/cm3.). Par dérogation à cette définition, les fullerènes, les flocons de graphène et les nanotubes de carbone à paroi simple présentant une ou plusieurs dimensions eternes inférieures à 1 nm sont à considérer comme des nanomatériau. Ce document ne porte que sur les nanomatériau manufacturés (ENM). La directive repose sur le projet développé par «l équipe Nanosafe» impliquant des spécialistes de la sécurité et de la santé, un epert en hygiène du travail, des représentants de la SUVA et du SECO, ainsi que des chercheurs et des utilisateurs des nanoparticules de l EPFL 1. Les publications scientifiques en nano-toicologie indiquent que la taille, la forme, la capacité de production d'oydants, la fonctionnalisation de la surface et le tau de dissolution des nanoparticules sont des facteurs déterminants de la bio-activité des ENM. Les valeurs limites d'eposition n'ont pas encore été établies pour les nanoparticules manufacturées en Suisse ou à l'étranger. Eception faite des nanoparticules de TiO2, dont la limite d'eposition indicative est fiée à 0,3 mg/m3 (fraction alvéolaire) et des nanotubes et des nano fibres de carbone (d une longueur de plus de 5 μm, diamètre inférieur à 3 μm, d un rapport longueur/diamètre supérieur à 3:1), dont la limite est fiée à 0,01 fibre / ml. Jusqu'à ce que des conclusions plus précises soient atteintes concernant les risques potentiels de la manipulation des nanomatériau sur la santé, il est prudent de mettre en oeuvre une combinaison de mesures de protection techniques, organisationnelles et individuelles pour réduire l'eposition potentielle des chercheurs et d autres personnes. Tant que la communauté scientifique continue de recueillir des données pour évaluer les risques en matière de sécurité et de santé liés au nanomatériau, cette directive peut être mise à jour, au fur et à mesure que l'information devient disponible. 1 Ref. Groso A., Petri-Fink A., Magrez A., Riediker M. and Meyer T. 2010, Management of nanomaterials safety in research environment, Particle and Fibre Toicology 7 40 Version 1.0 1/9

2 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Article 1 Instructions 1 Si vous êtes impliqués dans la production et/ou l utilisation d ENM, veuillez utiliser l arbre de décision de l Annee 1 pour déterminer à quelle classe Nano appartient votre laboratoire. L arbre de décision doit être utilisé dans l analyse de chaque étape de processus impliquant des ENM (définis auparavant). Comme résultat de l analyse, différentes étapes de processus seront classifiées en Nano 1, Nano 2 ou Nano 3. En conséquence, le laboratoire (l espace physique) sera donc classifié au niveau ainsi obtenu. L arbre de décision doit être utilisé dans l analyse de chaque étape de processus impliquant des ENM (définis auparavant). Comme résultat de l analyse, différentes étapes de processus seront classifiées en Nano 1, Nano 2 ou Nano 3. En conséquence, le laboratoire (l espace physique) sera donc classifié au niveau ainsi obtenu. 2 Si le laboratoire est classifié comme Nano 2 ou Nano 3, le responsable du laboratoire doit entrer en contact avec le Coordinateur de la Sécurité de la Faculté pour analyser les processus plus en détail et considérer toutes les options de réduction de la classe Nano, voire le regroupement de certaines activités. Le résultat de cette analyse plus détaillée donne la classification du laboratoire dans une classe Nano «définitive». 3 Les mesures techniques, organisationnelles et personnelles de précaution et de protection à prendre pour chaque classe Nano sont précisées dans les Annees 2, 3 et 4. Les mesures liées au transport des ENM et au travail de nettoyage des lieu, sont définies dans l Annee 5. La procédure de surveillance médicale est décrite schématiquement dans l'annee 6. La gestion et l'élimination des déchets sont eposées dans l'annee 7. Article 2 En cas d accident 1 Appelez immédiatement le 115 et essayez de recueillir des informations pertinentes concernant le produit ou le mélange qui a causé l'accident. 2 Feu ou eplosion : les nano-objets ne sont généralement pas eplosifs, ni inflammables en petites quantités en laboratoire, sauf si le matériau est intrinsèquement réactif, mais certaines méthodes de synthèse peuvent utiliser des techniques où l incendie et l'eplosion représentent des dangers potentiels. Article 3 Entrée en vigueur La présente directive entre en vigueur le 13 mai Au nom de la Direction de l'epfl: Le Président : La General Counsel : Patrick Aebischer Susan Killias Version 1.0 2/9

3 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Annee 1 Arbre de décision pour la classification des laboratoires Nano Version 1.0 3/9

4 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Annee 2 Mesures techniques de protection pour les trois classes Nano de laboratoires Mesures Technique Ventilation Sol Manipulation dans chapelle Restriction d accès SAS d entrée Utilisation des aspirateurs Laboratoire Commentaire s Nano 1 Nano 2 Nano 3 Type labo chimie (renouvellement sans recyclage 5-10 X/h) X Avec au moins des filtres F14 étanches (maintenance!) pour l air X sortant Pression basse dans le local < 20 Pa Captage à la source (1) X Revêtement du sol Carrelage ou linoléum Résine Facultative (*) Obligatoire (1) X Restrictif (système de contrôle avec accès par carte magnétique) X Contrôle d accès standard (à clef) Registre des personnes eposées + Tableau de présence X SAS (si > 100 g particules ultrafines) (2) X Douche de sécurité X Type amiante X (3) Type ménager (*) Nano 1 Renforcé: Nano 1 plus la manipulation obligatoire sous une hotte. Commentaires : (1) Selon le type de l'activité/du processus, la captation à la source ou la manipulation sous hotte sera adoptée. (2) SAS sera une zone qui est physiquement séparée du laboratoire où les vêtements de ville peuvent être changés avec les vêtements de laboratoire, empêchant la contamination des premiers. (3) En cas de renversement de poudre, ne pas utiliser un aspirateur normal. Contactez DSPS pour obtenir un aspirateur spécial, avec filtre HEPA, dont l'efficacité de filtration a été vérifiée. Nettoyage humide par la suite en utilisant des chiffons humides avec des savons ou des chiffons humides disponibles dans le commerce. Pour les déversements liquides: appliquer un matériau absorbant approprié pour le solvant dispersé. Pour un nettoyage régulier utiliser le nettoyage humide seulement. Version 1.0 4/9

5 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Annee 3 Mesures organisationnelles de protection, réception et epédition pour les trois classes Nano de laboratoires Organisationnel Réception & Livraison Accès restreint Formation Séparation des vêtements ville/ laboratoire Conditionnement des matériau contaminés par nano Elimination des substances et produits nano Evacuation de déchets et PPE Transport des "nano-objets" Organisation Procédure Stockage Laboratoire Mesures Commentair es Nano 1 Nano 2 Nano 3 Uniquement personnes autorisées Uniquement des activités nano dans le laboratoire Procédures de travail écrites Formation de base (4) Formation continue Standard (poubelle et sac domestiques) Toique (oubelle pour les déchets toiques) Doubles sacs déchets toiques (100 µm d épaisseur) Entreposage des sacs dans un conteneur scellé Déchets liquides Déchets solides (5) Double emballage Filière domestique Filière toique (remettant déchets spéciau) Emballage simple Emballage double (6) Point de réception unique par bâtiment ou Magasin de produits chimiques Procédure de commande Adresse de livraison Procédure de réception Local standard Armoire ventilée Commentaires : (4) La formation de base consiste en l'introduction au notions de risques potentiels et précautions pour les nanomatériau. La formation continue doit répondre à la formation spécifique au laboratoire relative au nanomatériau et au produits chimiques dangereu associés et utilisés dans les processus/epériences. Cette dernière peut inclure la revue des MSDS, si elles sont disponibles, ainsi que les procédures de travail. Les personnes responsables des laboratoires ou les coordinateurs de la sécurité peuvent dispenser ces formations. (5) Voir l Annee 7 pour les détails sur la gestion des déchets. (6) Utiliser un récipient étanche avec suremballage (boîte fermée ou un sac étanche) pour le transport des nanomatériau entre les laboratoires ou les bâtiments. Version 1.0 5/9

6 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Annee 4 Mesures de protection personnelle pour les trois classes Nano de laboratoires Personnel Protection des yeu Protection des voies respiratoires Protection corporelle Protection des mains Laboratoire Mesures Commentaire s Nano 1 Nano 2 Nano 3 Lunettes de laboratoire Masque de laboratoire ou lunettes de laboratoire étanches X Masque à ventilation assistée if > 2h Masque FFP3 if < 2 h Combinaison avec capuche - style Tyvek Blouse de laboratoire non-tissé Blouse de laboratoire simple Surchausses 2 paires de gants adaptés (7) 1 paire de gants adaptés Commentaires : (7) Sélectionner les gants conformément à leur compatibilité avec les matériau et les solvants à utiliser. En outre, selon des études de perméabilité pour certaines catégories d'enm, les recommandations sont les suivantes: nitrile sur late pour les CNT, late, nitrile et néoprène pour TiO2 et Pt; late, nitrile, néoprène et vinyle pour graphite. Version 1.0 6/9

7 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Annee 5 D'autres contrôles pour les trois classes Nano de laboratoires Nettoyage Audit & suivi Qui? Comment? Equipement de protection Supervision Audit Surveillance médicale Laboratoire Mesures Commentaire s Nano 1 Nano 2 Nano 3 Personnel eterne Personnel eterne formé (8) Personnel du laboratoire seulement Uniquement de façon humide Balais Aspirateur ménager Standard Le même que pour le personnel de laboratoire Responsable du laboratoire Sans supervision Seulement par les spécialistes en sécurité et santé (MSST) " L'agent de sécurité " non MSST Pas nécessaire Seulement le personnel régulier du laboratoire (9) Toutes les personnes eposées Femme enceinte Autorisation de travail Uniquement par le médecin du travail (MT) Vérification du lieu de travail obligatoire par le MT Commentaires : (8) Le personnel eterne est le personnel de nettoyage régulier de l'epfl. Le personnel eterne formé fait partie du personnel régulier de nettoyage à qui des instructions/eplications spécifiques relatives au laboratoires sont transmises. (9) L'eamen médical est un eamen préventif obligatoire (avec 2 ans d'intervalle) pour toutes les personnes travaillant avec des nanoparticules. Toutefois, deu critères d'admissibilité eclusifs sont donnés par notre assurance SUVA : le travail dans des zones classées Nano 2 et 3 ; durée annuelle d'eposition de plus de 30 jours ou 200 heures. Le médecin du travail et son équipe vont mener un eamen médical au Point Santé EPFL. Il comprendra: une anamnèse ciblée, un eamen physique, des tests de laboratoire (les paramètres hématologiques, rénau et hépatiques ainsi que le statut urinaire), une spirométrie et un électrocardiogramme. Une radiographie du thora sera également effectuée à la clinique PMU Lausanne-Flon. Version 1.0 7/9

8 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Annee 6 Représentation schématique de la procédure de surveillance médicale Version 1.0 8/9

9 Directive concernant le travail avec les nanomatériau Annee 7 Gestion de déchets des ENM Pour l'étiquetage des déchets, veuillez-vous reporter à l arbre pour l étiquetage des déchets chimiques, qui se trouve sur le site web : En ce qui concerne l'élimination des déchets, suivez ces procédures : matériel contaminé : disposer dans des sacs en plastique pour produits toiques, à l'intérieur des poubelles métalliques destinés au produits toiques (Image 1) ; déchets solides : disposer dans des containers appropriés, une famille de solides par récipient. Marquer le nom des substances ou des mélanges ; déchets liquides : disposer dans des containers en plastique, un type de solvant par récipient. Marquez le nom de la substance ou du mélange. En ce qui concerne le conditionnement de déchets pour le transport vers les magasins de chimie, utiliser un double emballage qui peut être un conteneur secondaire incassable ou un sac en plastique qui peut être scellé (Image 2) ou attaché. Image 1 Image 2 Version 1.0 9/9

Article 3 Délégation à la VPRI

Article 3 Délégation à la VPRI Directive en matière de santé et sécurité LEX 1.5.1 du travail (DSST) 1 er décembre 2012 La Direction de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne arrête : Section 1 Dispositions générales Article 1 Principes

Plus en détail

Prévention des risques dans les unités mettant en œuvre des nanomatériaux. Objet de la note

Prévention des risques dans les unités mettant en œuvre des nanomatériaux. Objet de la note Prévention des risques dans les unités mettant en œuvre des nanomatériaux Objet de la note Cette note décrit les recommandations devant être mises en œuvre par les directeurs d unité pour la maîtrise de

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit Trousse de nettoyage de Formule chimique Famille chimique Utilisations Section II. Composition et information sur les composants

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1/6 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise Synonymes: Polyvinyl Chloride Homopolymer Code du produit: 608, 614, 616K, 622, 622E, 622F, 622R, 622S, 622W, 676,

Plus en détail

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1-

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Médecine nucléaire par Sophie Delisle Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire La gestion des déchets hospitaliers respecte une réglementation très

Plus en détail

Médicaments. cytotoxiques. et soignants. Manipuler avec précaution!

Médicaments. cytotoxiques. et soignants. Manipuler avec précaution! Médicaments cytotoxiques et soignants Manipuler avec précaution! Les médicaments cytotoxiques : de quoi parle-t-on? Les médicaments cytotoxiques sont largement utilisés dans les services d oncologie dans

Plus en détail

1. GES 8 : Fabrication de l'acier au carbone au FEA

1. GES 8 : Fabrication de l'acier au carbone au FEA 1. GES 8 : Fabrication de l'acier au carbone au FEA Cycle de vie Formulation DU de Ni métal Titre libre et court Fabrication de l'acier au carbone au FEA Titre systématique inspiré du descripteur d'utilisation

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et

Plus en détail

CHIMIE et GAZ. EDMS n.848384 Etre TSO au CERN HSE Unit

CHIMIE et GAZ. EDMS n.848384 Etre TSO au CERN HSE Unit CHIMIE et GAZ 1. Achat de produits chimiques 2. Stocker en sécurité 3. Signalisation et dangers des produits chimiques 4. Evaluation des risques 5. Protection chimie et gaz 6. L équipement de protection

Plus en détail

FICHE DE SECURITE AVR80 BA

FICHE DE SECURITE AVR80 BA FICHE DE SECURITE AVR80 BA 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PREPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Nom commercial: AVR80 BA Vernis acrylique réparable Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Information Sécurité du Produit et mise en oeuvre * Selon directive CE 1907/2007 (REACH) 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT & DE LA SOCIETE

Information Sécurité du Produit et mise en oeuvre * Selon directive CE 1907/2007 (REACH) 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT & DE LA SOCIETE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT & DE LA SOCIETE Nom du Produit : Type d'utilisation : ISOVER Feutre roulé ou panneaux de laine de verre Adresse: Saint-Gobain ISOVER SA Tel. : +41 (0)21 906 01 11 Route de

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 3. Parc d'activités des Quatre Routes 35390 GRAND FOUGERAY France

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 3. Parc d'activités des Quatre Routes 35390 GRAND FOUGERAY France Page : 1 ênêc N : Dangereux pour l'environnement C : Corrosif 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Nom commercial Type de produit Usage : : Désinfectant. : Usage

Plus en détail

Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT

Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT - Présentation d un cas réel avec l analyse du Mode Opératoire De la

Plus en détail

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS»

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Philippe Morax, HS&E ADVISOR FIRMENICH & CIE SA, 1211 Genève 1 Présentation Firmenich Règles et

Plus en détail

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser :

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser : Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de bactériologie par le guide Déparis Coordinateur : Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participant : - Médecin

Plus en détail

Conforme au règlement (CE) n 1907/2006 (REACH), Annexe II, modifié conformément au règlement (CE) n 453/2010-Europe

Conforme au règlement (CE) n 1907/2006 (REACH), Annexe II, modifié conformément au règlement (CE) n 453/2010-Europe FICHE DE DONNEES DE SECURITE ITSOCLEAR 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom du produit : Itsoclear Code du produit

Plus en détail

Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2

Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2 Conseils prévention Santé au travail Crée le 25/07/2011 par VK Mise à jour 08/09/2011 par VK Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2 2. PRÉVENTION... 2 2.1. CONCEPTION DES LOCAUX... 2 2.2. ENTRETIEN DES LOCAUX...

Plus en détail

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Rhéologie des Poudres Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Les poudres sont partout et représentent un défi Travailler avec de la poudre peut s avérer difficile, particulièrement

Plus en détail

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS DE LABORATOIRE «ÉTAPE PAR ÉTAPE» FORMATION DU JEUDI 26 NOVEMBRE 2015 BRUXELLES ENVIRONNEMENT SOMMAIRE 1. Retour d expériences 2. Bonnes pratiques pour une gestion

Plus en détail

Sorbonnes à recirculation d'air

Sorbonnes à recirculation d'air GUIDE DE CHOIX Dernière mise à jour avril 2013 Sorbonnes à recirculation d'air Afin d optimiser le choix de votre sorbonne à recirculation d'air, répondez à ce questionnaire et retournez le par mail ou

Plus en détail

PRELUDE. 1 Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise

PRELUDE. 1 Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise Référence : FDS-LEVURE Page 1 sur 5 1 Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise Dénomination commerciale : Utilisation : Œnologie Fournisseur : Œnologie IMMELE SAS - 10,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit Utilisation du produit : : Shampooing pour chiens Société : chemin des Monges 31450 DEYME tel : 33 (0)5 62 71 78

Plus en détail

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS FICHE SIGNALÉTIQUE MORTIER DE RÉPARATION DE BÉTON : KIRC9000 SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT Identification du produit/ Nom commercial : Code du produit / Identification interne : Usage du produit

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

NOVEMBRE 2014 BONNES PRATIQUES GOOD WORKING LAINES D ISOLATION HAUTE TEMPÉRATURE (LIHT) HIGH TEMPERATURE INSULATION WOOLS

NOVEMBRE 2014 BONNES PRATIQUES GOOD WORKING LAINES D ISOLATION HAUTE TEMPÉRATURE (LIHT) HIGH TEMPERATURE INSULATION WOOLS BONNES PRATIQUES GOOD WORKING DE PRACTICES TRAVAIL LAINES D ISOLATION HAUTE TEMPÉRATURE (LIHT) HIGH TEMPERATURE INSULATION WOOLS 2 LES LAINES D ISOLATION HAUTE TEMPÉRATURE: WHAT ARE HIGH TEMPERATURE INSULATION

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HELIUM

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HELIUM Date : 14/11/2011 Page 1 / 5 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial Helium Description chimique Helium No CAS : 007440-59-7 No

Plus en détail

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention NANO MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention Les nano-objets Les nano-objets sont des matériaux produits intentionnellement dont une, deux ou trois dimensions externes se situent à l échelle

Plus en détail

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE)

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE) 1.Identification du produit et de la compagnie 1.1 Nom du Produit: Uniglue 1.2 Constructeur / Fournisseur Compagnie: egger Otoplastik+Labortechnik GmbH Aybühlweg 59 87439 Kempten Téléphone: + 49 8 31 5

Plus en détail

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières Points essentiels en matière de sélection et d utilisation 1 Quand faut-il utiliser des demi-masques de protection respiratoire? Le présent

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1/6 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise Synonymes: Polyvinyl Chloride-Polyvinyl Acetate Copolymer No CAS: 9003-22-9 Emploi de la substance / de la préparation:

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ

1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ Numéro de page: 1 of 5 Fiche signalétique TDH toutes-saisons 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ Nom de la matière : TDH toutes-saisons Fournisseur : ValPar Boîte postale 3856, Route

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Société : JORDAN ENTREPRISE Nom du produit : TRI-DAN - TRAITEMENT TRANSMISSIONS Date de révision : 09/11/2009 Page : 1/5

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Société : JORDAN ENTREPRISE Nom du produit : TRI-DAN - TRAITEMENT TRANSMISSIONS Date de révision : 09/11/2009 Page : 1/5 Page : 1/5 1 - IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Identification de la substance ou de la préparation : Nom: TRI-DAN - TRAITEMENT TRANSMSSIONS Statut REACH = Non concerné

Plus en détail

AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4

AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4 AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4 Amiens le 22 novembre 2012 Lucien ZAJAC Ingénieur Conseil Carsat Nord-Picardie Document unique d évaluation des risques professionnels

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE page 1/5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE DESIGNATION COMMERCIALE : FOURNISSEUR : SAFIC ALCAN 3 Rue Bellini 92806 PUTEAUX CEDEX - FRANCE Tél. : 33/ 1/ 46 92 64

Plus en détail

STOCKAGE DE PRODUITS INFLAMMABLES

STOCKAGE DE PRODUITS INFLAMMABLES R.D. 379/2001 RÈGLEMENT DU STOCKAGE DE PRODUITS CHIMI- QUES Règlement de stockage de produits chimiques et instructions techniques complémentaires dirigées aux produits spécifiques ou à leurs catégories.

Plus en détail

Rénovation d ouvrages d art. un chantier de décapage. Evaluation de l exposition à la N-methylpyrrolidone

Rénovation d ouvrages d art. un chantier de décapage. Evaluation de l exposition à la N-methylpyrrolidone Journées nationales de Santé au Travail dans le BTP BLOIS 11 juin 2009 Rénovation d ouvrages d art Résultats d une étude conduite sur un chantier de décapage Evaluation de l exposition à la N-methylpyrrolidone

Plus en détail

Les Protections Collectives

Les Protections Collectives Les Protections Collectives Le risque d intoxication 4 voies de pénétration des toxiques dans l organisme. Voie pulmonaire : inhalation. Voie oculaire : projection. Voie cutanée : contact avec la peau.

Plus en détail

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 1 PLAN Qu est-ce qu un système de gestion environnementale (SGE)?

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit NET TONDEUSE Page 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit Référence Utilisation commerciale Fournisseur NET TONDEUSE BNETT Aérosol lubrifiant MINERVA-OIL SAS Rue du 11

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon CEE 91/155 Page 1 COLOR-RARE Date d émission : 04/12/09 BLEU SP 7 Date de révision : 05/12/06

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon CEE 91/155 Page 1 COLOR-RARE Date d émission : 04/12/09 BLEU SP 7 Date de révision : 05/12/06 FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon CEE 91/155 Page 1 01 Identification de la substance/préparation et de la société. 01 Dénomination commerciale : BLEU SP 7 02 Utilisation : Peintures aqueuses (acrylique,

Plus en détail

MAXATA Version 1.1 Date de révision: : 24/08/2009

MAXATA Version 1.1 Date de révision: : 24/08/2009 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Informations sur le produit Nom du produit : Utilisation : Herbicide Société : Nufarm S.A.S. 28, Boulevard Camélinat - BP 75 F-92233

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ + (conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006)

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ + (conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006) FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ + (conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006) Sani-Cloth Active 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identification du produit Nom

Plus en détail

L emploi sécuritaire de distillateurs de solvants. Pubalee Bera Gestionnaire, Santé et sécurité Faculté des sciences pbera@uottawa.

L emploi sécuritaire de distillateurs de solvants. Pubalee Bera Gestionnaire, Santé et sécurité Faculté des sciences pbera@uottawa. L emploi sécuritaire de distillateurs de solvants Pubalee Bera Gestionnaire, Santé et sécurité Faculté des sciences pbera@uottawa.ca poste 6425 Aperçu Matériel d urgence Situations d urgence Incendie,

Plus en détail

Travailler au contact de l amiante

Travailler au contact de l amiante Travailler au contact de l amiante 20 SOURCES D INFORMATION Décret n 20-629 du 3 juin 20 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les

Plus en détail

Manuel d utilisation

Manuel d utilisation CHARGEUR DE PILES RECHARGEABLES CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES. VEUILLEZ CONSERVER CES INSTRUCTIONS. AFIN D ÉVITER TOUT RISQUE D INFLAMMATION OU DE DÉCHARGE ÉLECTRIQUE, VEUILLEZ SUIVRE SOIGNEUSEMENT

Plus en détail

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie Version n 4 Mise à jour le 09 octobre 2008 Manuel d utilisation du Laboratoire de chimie Laboratoire Utilisateurs Manuel Utilisateurs pour le Laboratoire de Chimie n 1 1 1 Sommaire 1 Sommaire... 2 2 Avant

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HUILE ESSENTIELLE DE CANNELLE 100% pure et naturelle

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HUILE ESSENTIELLE DE CANNELLE 100% pure et naturelle 1. IDENTIFICATION /PREPARATION FICHE DE DONNEES DE SECURITE HUILE ESSENTIELLE DE CANNELLE 100% pure et naturelle Nom commercial : Huile essentielle de Cannelle (Cinnamomum cassia) Identification de la

Plus en détail

Conseils aux employeurs

Conseils aux employeurs Conseils aux employeurs Les informations que doit contenir le rapport final Décrypter un rapport d essai de mesures d empoussièrement en fibres d amiante 1 Nom et adresse de l organisme ayant réalisé les

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : IOC VEHICULE NET

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : IOC VEHICULE NET Nom du produit : IOC VEHICULE NET Informations sur la société : 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Institut Œnologique de Champagne Z.I. de Mardeuil BP 25 51201 EPERNAY Cedex Tel : + 33 (0)

Plus en détail

ANNEXE À LA RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR MALADIE PROFESSIONNELLE PULMONAIRE

ANNEXE À LA RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR MALADIE PROFESSIONNELLE PULMONAIRE ANNEXE LA RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR Comment remplir le formulaire Vous devez remplir ce formulaire lorsque vous croyez être atteint d une maladie professionnelle pulmonaire causée par votre travail. Ce

Plus en détail

Body. Fit One. www.terraillon.com

Body. Fit One. www.terraillon.com Body Fit One www.terraillon.com A B.1 5 6 7 8 9 10 B.2 2 5 6 7 8 9 10 11 C.1 1 2 5 C.2 5 cf. B.1.9 B.1.10 B.2.9 B.2.11 C. cf. B.1.9 B.1.10 B.2.9 B.2.11 D.1 5 6 7 8 9 10 11 12 1 D.2 5 6 7 8 9 10 11 12 1

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13 CII.13 page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5

Plus en détail

1. Identification de la substance ou du mélange et de la société ou de l entreprise

1. Identification de la substance ou du mélange et de la société ou de l entreprise 1 / 11 1. Identification de la substance ou du mélange et de la société ou de l entreprise 1.1. Identification du produit Dénomination commerciale : 1.2. Usages pertinents connus de la substance ou du

Plus en détail

Préparé près Product Stewardship Group: T 215-355-3300

Préparé près Product Stewardship Group: T 215-355-3300 Fiche Signalétique Date d entrée en vigueur: 20-AUG-2013 Supplanter; 03-JAN-2011 TITRANT POUR MOLYBDÈNE 0.0104M 1 Identification Identification de la substance ou de la préparation TITRANT POUR MOLYBDÈNE

Plus en détail

NANOPARTICULES. Groupe ASMT Toxicologie CISME 2009

NANOPARTICULES. Groupe ASMT Toxicologie CISME 2009 NANOPARTICULES Groupe ASMT Toxicologie CISME 2009 1 NANOPARTICULES: DEFINITIONS Ensemble des particules solides de dimension inférieure à 100 nm ( = 0,1 µ) (US National Nanotechnology Initiative) Nanoparticules

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Page: 1 Date de compilation: 01.03.2012 N révision: 1 Section 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom du produit: Code stock: 111 1.2.

Plus en détail

Fellowes UK Yorkshire Way, West Moor Park Doncaster, South Yorkshire DN3 3FB Royaume-Uni Téléphone : + 44 (0) 1302 836800 Fax : + 44 (0) 1302 836899

Fellowes UK Yorkshire Way, West Moor Park Doncaster, South Yorkshire DN3 3FB Royaume-Uni Téléphone : + 44 (0) 1302 836800 Fax : + 44 (0) 1302 836899 SECTION 1 : IDENTIFICATION DE LA SOCIÉTÉ ET DU PRODUIT Fellowes UK Yorkshire Way, West Moor Park Doncaster, South Yorkshire DN3 3FB Royaume-Uni Téléphone : + 44 (0) 1302 836800 Fax : + 44 (0) 1302 836899

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon (CE) N 1907/2006 - ISO 11014-1

Fiche de données de sécurité selon (CE) N 1907/2006 - ISO 11014-1 Fiche de données de sécurité selon (CE) N 1907/2006 - ISO 11014-1 Page 1 sur 6 5900 HEAVY BODY ULTRA BLACK SILICONE II No. FDS : 152855 V001.2 Révision: 01.05.2009 Date d'impression: 11.05.2009 1. Identification

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Fiche de données de sécurité 1. Identification de la substance/préparation et de la société/l'entreprise Udarbejdet den: 03-01-2008/ MBM Remplace: 08-12-2006 Usage du produit: Huile synthétiquee avec des

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 8 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Nº CAS: Nº CE: 7439-95-4 231-104-6 1.2. Utilisations identifiées pertinentes

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon 91/155/CEE Tirage du 02.08.04 Revue le 29.07.04

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon 91/155/CEE Tirage du 02.08.04 Revue le 29.07.04 FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon 91/155/CEE Tirage du 02.08.04 Revue le 29.07.04 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE 2 VILLE DE NICE DIRECTION DU PATRIMOINE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom du produit : SILICATE DE ZIRCONIUM Application / fonction : Industrie Céramique.

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Date d'impression: 09.12.2014 Page 1 de 5 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de

Plus en détail

DU NOUVEAU SUR LE DECAPAGE CHIMIQUE DES FACADES : LES DECAPANTS «NOUVELLE GENERATION» SANS DCM

DU NOUVEAU SUR LE DECAPAGE CHIMIQUE DES FACADES : LES DECAPANTS «NOUVELLE GENERATION» SANS DCM Le contexte La réglementation sur le décapage chimique des peintures a récemment évoluée. La décision n 455/2009/C E du parlement européen et du conseil du 6 mai 2009 énonce que les décapants de peinture

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 5 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Autres désignations commerciales FE 5116, 5602, 5708, 5717, 5725 FS 6009, 6016

Plus en détail

CLORTOSINT Version 1.0 Date de révision: : 03/07/2008

CLORTOSINT Version 1.0 Date de révision: : 03/07/2008 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Informations sur le produit Nom du produit : Utilisation : Herbicide Société : Nufarm S.A.S. 28, Boulevard Camélinat - BP 75 F-92233

Plus en détail

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 LOCALISATION DE L OPÉRATION : NATURE DE L OPÉRATION : Prestation de service en restauration collective Début de la prestation :... Fin de la prestation

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les Fiche auto-diagnostic É C O - G u i d e M É T I E R S D U B O I S AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger par vous-même Cette fiche vous permet d évaluer rapidement la situation de votre entreprise en matière de prise

Plus en détail

1.2Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées

1.2Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées SECTION 1 : IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ 1.1 Identification du produit : Nom du produit : Autres noms : Numéros de modèles : Pays d application : Alimentation rechargeable Li-ion Fiche de

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Page: 1 Date de compilation: 06/2015 Révision: 06/2018 N révision: 1 Section 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom du produit: Code

Plus en détail

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Le personnel de laboratoire travaillant en contact avec des agents infectieux peut contracter des infections par le biais

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon 91 : 188 : CEE

Fiche de données de sécurité Selon 91 : 188 : CEE Fiche de données de sécurité Selon 91 : 188 : CEE Nom du produit : Code du produit : 107 Date d impression : 10.02.2001 revue le : 10.02.2001 -- 5 Pages 1. Identification de la substance / préparation

Plus en détail

Bayer Environmental Science FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au règlement (CE) N 1907/2006

Bayer Environmental Science FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au règlement (CE) N 1907/2006 MOSCIDE 1/6 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Informations sur le produit Nom commercial MOSCIDE Code du produit (UVP) 79367643 Utilisation Herbicide Société Bayer

Plus en détail

Fabrication Aseptique: Exigences Techniques Applications Pratiques

Fabrication Aseptique: Exigences Techniques Applications Pratiques MAS DE PHARMACIE HOSPITALIERE PREPARATION DES MEDICAMENTS PARENTERAUX A L HOPITAL Fabrication Aseptique: Exigences Techniques Applications Pratiques F. Sadeghipour : 10 avril 2014 1 2 Constat Les pharmacies

Plus en détail

Imperméabilisant. Art, terre cuite, carrelage et tradition. Imperméabilisant : Mode d emploi : 1L = ~ 10m²

Imperméabilisant. Art, terre cuite, carrelage et tradition. Imperméabilisant : Mode d emploi : 1L = ~ 10m² Imperméabilisant Art, terre cuite, carrelage et tradition. Imperméabilisant : Bouche pores sur sols poreux : carrelages, tomettes, marbres et pierres naturelles. Protège vos sols des tâches ménagères de

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 TP n 3 - Session 2000 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur :

Plus en détail

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Infos Prévention SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Activités concernées Les évènements indésirables dus à l utilisation de produits dangereux Les voies de pénétration dans l organisme Les dangers et risques

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Standapol EA-1 Date de révision : 02.03.2013 page: 1/6

Fiche de données de sécurité Standapol EA-1 Date de révision : 02.03.2013 page: 1/6 Date de révision : 02.03.2013 page: 1/6 1. Identification du produit et de la société Société BASF Canada Inc. 100 Milverton Drive Mississauga, ON L5R 4H1, CANADA Information 24 heures en cas d'urgence

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Groupe du produit: Hinterfüll 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page: 1/5 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1 Identificateur de produit REF 90413 Nom commercial PEHANON ph 1,83,8, bte de 200 lang. 1 x 1.2 Utilisations identifiées

Plus en détail

PASTILLES DPD1 (comparateur)

PASTILLES DPD1 (comparateur) 1 - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE 1.1 - Identificateurs de produit Nom commercial Type de produit : reactif chlore pastilles DPD1 : Substance 1.2 - Utilisations identifiées / utilisations

Plus en détail

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) 1 Les déchets Les déchets issus des activités de photographie peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils ne sont pas

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE RENSEIGNEMENTS SUR LA PRÉPARATION

FICHE SIGNALÉTIQUE RENSEIGNEMENTS SUR LA PRÉPARATION FICHE SIGNALÉTIQUE RENSEIGNEMENTS SUR LA PRÉPARATION Entreprise : Topring Adresse : 1020, boulevard Industriel, Granby (Québec) J2J 1A4 Numéro de téléphone : 450-375-1828 Numéro de télécopieur : 450-375-1408

Plus en détail

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES Procédure de travail spécifique (1 de 6) Risques / BLESSURES Mesures préventives En partenariat avec les services d urgence et le maître d œuvre, les employés de ainsi que ses entrepreneurs sous-traitants,

Plus en détail

: ProOne Joint et colle de batiment Pro

: ProOne Joint et colle de batiment Pro Date d'émission: 25/11/2013 Date de révision: 25/11/2013 : Version: 1.0 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Forme du produit

Plus en détail

Liste de contrôle pour les procédures finales de nettoyage et de décontamination des établissements Ebola

Liste de contrôle pour les procédures finales de nettoyage et de décontamination des établissements Ebola LISTE DE CONTRÔLE Liste de contrôle pour les procédures finales de nettoyage et de décontamination des établissements Ebola Mars 2015 Prefecture/ district Emplacement Nom de l établissement Dirigé par

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE, 93/112/CE, 2001/58/CE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE, 93/112/CE, 2001/58/CE Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Application du produit: Produit professionnel de nettoyage / de maintenance pour l'entretien des bâtiments. Producteur/fournisseur:

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1 Identificateur de produit 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise. 2. Identification des dangers. Identificateur de produit Nom commercial

1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise. 2. Identification des dangers. Identificateur de produit Nom commercial 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial Prod-Nr. 617078 Fabricant / fournisseur W. Neudorff GmbH KG (F) An der Mühle 3, D-31860

Plus en détail

Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation

Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation Monica Attinger Béatrice Tremp Eliane Chassot SSSH Morges 02.11.2010 2010 1 BPR novembre 2005 I Chapitre 10 conditionnement Les dispositifs médicaux

Plus en détail

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions;

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions; Arrêté royal du 28 mars 2007 relatif à l agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d enlèvement au cours desquels de grandes quantités d amiante peuvent être libérées

Plus en détail

La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants

La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants Dr. Lechevin Véronique Médecin du travail Dépt Surveillance médicale S.C.P.P. ULB - Erasme - Bordet A. Introduction

Plus en détail