L hygiène corporelle et vestimentaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L hygiène corporelle et vestimentaire"

Transcription

1 6. L hygiène corporelle et vestimentaire Les pratiques d hygiène corporelle et vestimentaire assurent la prévention de l infection et le bien- être corporel. Elles revêtent une importance capitale dans la vie de l être humain pour sa santé et ses relations aux autres. Ce sont des habitudes à prendre dès le plus jeune âge. A. Importance des pratiques d hygiène Les pratiques d hygiène ont pour but d assurer : la santé de la peau (prévention de l infection et de l irritation) ; la détente du corps (le confort et le bien- être de la personne) ; une image positive de soi, essentielle dans la relation aux autres ; de bonnes habitudes éducatives dès le plus jeune âge (les premiers points de repère pour le jeune enfant). B. Caractéristiques des différentes pratiques d hygiène Pratiques d hygiène La douche ou le bain Ils s administrent le soir de préférence afin de débarrasser le corps des souillures avant le long repos de la nuit. Ainsi, la peau peut respirer, le corps se décontracte Le lavage des mains Les mains se salissent beaucoup plus que le reste du corps et véhiculent des microorganismes Il faut donc les laver souvent Réalisation, rythme et moyens adoptés Le savon est indispensable, il débarrasse la peau de l excès de sébum gras et des souillures responsables d odeurs et d irritation Il faut les laver avec du savon et de l eau (en insistant sur le pourtour des ongles, entre les doigts et sur le poignet) et bien les sécher, en particulier : avant les repas après avoir touché des objets souillés 69

2 6 L hygiène corporelle et vestimentaire Pratiques d hygiène Les soins de bouche Le lavage des dents pratiqué matin et soir permet la prévention des caries. Il évite la mauvaise haleine Les soins des cheveux La chevelure doit être lavée au moins 1 ou 2 fois par semaine et brossée tous les jours Les soins des pieds Les soins des pieds doivent s effectuer quotidiennement Les chaussettes doivent être changées tous les jours L hygiène vestimentaire Les vêtements doivent être : propres et renouvelés très souvent (car ils absorbent sueur et poussières) perméables à l air (car il faut permettre à la peau de «respirer») doux au toucher adaptés à la température ambiante et à la saison ne pas provoquer d irritations ne pas provoquer d allergies Réalisation, rythme et moyens adoptés Il faut les laver avec du dentifrice, choisir une brosse à dents adaptée et la renouveler tous les 6 mois Les peignes et brosses doivent être bien entretenus à l eau et au savon. L hygiène participe à la prévention des parasitoses (ex. : les poux) Les ongles des pieds doivent être coupés au carré et brossés de temps en temps La couche cornée doit être adoucie avec une râpe fine (selon les besoins) Toutes les déformations des pieds doivent être soignées en temps voulu. Les chaussures doivent être entretenues (embauchoirs) Les vêtements seront entretenus correctement, pour cela, il faut : utiliser des produits non irritants bien les rincer et ne jamais les ranger humides les repasser (le fer stérilise) les secouer (avant de les mettre dans la penderie) Les vêtements devront être protégés : des mites de la poussière de l humidité lors du rangement saisonnier 70

3 7. L hygiène alimentaire L alimentation doit être équilibrée, c est- à- dire apporter tous les nutriments nécessaires à notre organisme afin : d assurer une bonne croissance pendant l enfance et l adolescence ; de permettre un bon fonctionnement de l organisme ; de prévenir certaines affections de l âge adulte, en particulier les maladies cardiovasculaires, l obésité ou les caries dentaires ; de lutter contre les carences responsables de maladies dites nutritionnelles (carences en calcium, fer, vitamines, etc.) A. Les besoins de l organisme Besoins de l organisme Source alimentaire Rôle Les besoins en aliments énergétiques : glucides lipides Féculents, fruits, céréales, sucre Huiles, beurre, margarine, graisses de constitution Les besoins en aliments plastiques : protéines Les besoins en nutriments non énergétiques : minéraux et oligo- éléments vitamines fibres indigestibles Viande, œuf, poisson, abats Produits laitiers Calcium (produits laitiers et lait), fer (viande et abats), phosphore (œuf et viande) Lait et produits laitiers, poisson, œuf, huile, fruits et crudités, céréales, légumes Légumes et fruits, pain complet, légumes secs Ils sont nécessaires au fonctionnement de l organisme (source d énergie pour l activité des organes, des muscles et des tissus) Ils sont nécessaires à la constitution de l organisme (renouvellement cellulaire) Ils sont nécessaires à la bonne utilisation des nutriments 71

4 7 L hygiène alimentaire B. Les principaux nutriments et les sources alimentaires Principaux nutriments Source alimentaire Rôle Les protéines : animales végétales Les glucides : complexes simples Les lipides : animaux végétaux Lait et produits laitiers, viande, œuf, poisson, abats Céréales, légumes secs Amidon des féculents Lactose du lait Saccharose (sucre ordinaire) Fructose des fruits Beurre Lait et produits laitiers Viande, œuf, poisson Huiles végétales (tournesol, olive, arachide), margarine C. Les groupes d aliments et les équivalences a. Les principaux groupes Fabrication et renouvellement des tissus du corps Croissance (apport d acides aminés) Énergie pour les muscles et les organes Fonctionnement cérébral Source d énergie Absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K) Renouvellement des membranes cellulaires Croissance cérébrale (apport d acide linoléique et linolénique) pour le petit enfant Les aliments sont classés en six grands groupes (le groupe des viandes, poissons et œufs, le groupe du lait et des produits laitiers, le groupe des fruits et légumes, le groupe des féculents, le groupe des matières grasses et enfin le groupe des produits sucrés). Les aliments d un même groupe possèdent des caractéristiques communes, ce qui permet de les remplacer l un par l autre et donc de varier les menus. b. Les principales équivalences Équivalences énergétiques : 1 g de protide fournit environ 17 kj (4 kcal) ; 1 g de glucide fournit environ 17 kj (4 kcal) ; 1 g de lipide fournit environ 38 kj (9 kcal). 72

5 L hygiène alimentaire 7 Équivalences protidiques : 10 g de protéines sont apportés par : 50 g de viande = 50 g de poisson = 40 g de jambon = 1 œuf. Équivalences calciques : 150 mg de calcium sont apportés par 125 ml de lait = 100 g de fromage frais = 1 yaourt = 15 g de gruyère. L utilisation de ces équivalences dans la ration alimentaire journalière permet de varier les menus en remplaçant un aliment par un autre de la même catégorie, afin de respecter les goûts des personnes dont nous avons la charge. D. Les erreurs alimentaires et leurs conséquences Les principales erreurs alimentaires sont le résultat des habitudes concernant l alimentation. Il faut proposer aux convives une alimentation équilibrée, prise régulièrement, sans excès, en fonction des besoins énergétiques, de l âge et de l état de santé. Principales erreurs alimentaires Mauvaise répartition des prises alimentaires dans la journée (pas de petit déjeuner, déjeuner et/ou dîner trop importants) Excès de corps gras d origine animale Conséquences sur la santé Hypoglycémie Fatigue Mauvaise digestion Somnolence Surcharge pondérale Risque d hypercholestérolémie Excès d aliments gras Surcharge pondérale : source d hypertension Pathologies cardiovasculaires Excès de glucides simples Obésité Hyperglycémie Apparition de diabète Recommandations Redonner un bon rythme alimentaire Redonner une bonne hygiène de vie Connaître les règles de l équilibre des repas Diminuer les quantités de charcuteries, de viandes et de fromages gras Limiter la fréquence des frites, croissants, chocolat, charcuterie, mayonnaise, cacahuètes, etc. Éviter les achats de sucreries et de gâteaux en grande quantité Boire de l eau plus souvent que du soda ou des jus de fruits naturels Abus de sel Hypertension artérielle Éviter de manger trop salé 73

6 7 L hygiène alimentaire Principales erreurs alimentaires Excès de protides d origine animale (viandes) Insuffisance de fibres végétales Insuffisance de produits laitiers Conséquences sur la santé Excès de déchets uréiques Constipation Troubles du transit intestinal Carence en calcium (apparition de l ostéoporose chez la personne âgée) Recommandations Varier les sources de protéines animales (privilégier poisson et œufs) Consommer des aliments riches en fibres (fruits et légumes, pain complet) Introduire à chaque repas une crudité Boire au moins 1,5 L d eau par jour Introduire lait et fromage dans des préparations (purée, crème) Proposer à chaque repas des produits laitiers E. La prévention des pathologies alimentaires a. Les régimes alimentaires Quelques exemples de régimes alimentaires adaptés à certaines pathologies. Quels sont les régimes particuliers? Régime désodé Régime en cas de diabète Régime hypolipidique (pour l obésité) Régime riche en fibres (contre la constipation) Régime antidiarrhéique Quelles sont les principales règles d hygiène alimentaire? Contrôler l apport de sodium de l alimentation Répartir les aliments en 3 repas équilibrés, limiter les desserts sucrés Surveiller l apport de tous les aliments riches en lipides visibles ou cachés Enrichir l alimentation en cellulose Supprimer : les aliments gras les produits riches en cellulose les céréales avec le son Exemples Aliments salés supprimés (olives, cacahuètes, etc.) Légumes et fruit à tous les repas Aliments gras supprimés (sauces, huiles, etc.) Légumes et fruits recommandés Pas de friture ni viande en sauce Légumes, fruits crus supprimés Pain complet supprimé 74

7 L hygiène alimentaire 7 b. Les menus diététiques Quelques exemples de menus diététiques. Menu normal Menu hypocalorique Menu en cas de constipation Salade verte Poisson pané Riz et ratatouille Emmental Tarte aux pommes Salade verte Poisson vapeur Riz et tomates au four Yaourt Pomme cuite Salade verte Poisson pané Ratatouille Emmental Pruneaux cuits + eau + pain complet à chaque repas (sauf en cas de diarrhée : suppression du pain complet) Menu en cas de diarrhée Poisson vapeur Riz créole Emmental Pomme cuite F. La réglementation dans le domaine alimentaire Tous les aliments gardent leur saveur et leur valeur nutritionnelle à condition de bien respecter les conditions de stockage et les dates limites de consommation. Il existe différentes gammes de produits alimentaires. a. Les gammes alimentaires Gammes alimentaires Produits concernés Première gamme Les produits frais du marché (bruts) Deuxième gamme Les produits pasteurisés, les produits stérilisés ou appertisés (les conserves) Troisième gamme Les produits surgelés et congelés Quatrième gamme Les produits frais «prêts à l emploi» Cinquième gamme Les produits frais, précuits ou cuits, conservés sous vide b. La conservation des aliments Nature des denrées Denrées congelées et surgelées b Toutes denrées surgelées et poissons congelés Glaces et crèmes glacées Température maximale des denrées a

8 7 L hygiène alimentaire Nature des denrées Denrées réfrigérées c Poissons frais Viandes hachées et préparations de viandes hachées Préparations prêtes à l emploi Œufs Lait (pasteurisé) Plats faits maison, produits entamés Produits laitiers frais Fromages affinés Fruits et légumes à l état brut Température maximale des denrées a 0 à à à a. Il est donc nécessaire de conserver les denrées alimentaires en dessous de cette température. Si le fournisseur indique une température de conservation, elle doit être respectée. b. État congelé : la température de la denrée indiquée est la température maximale sans limite inférieure. c. État réfrigéré : la température de la denrée doit être comprise entre la température maximale indiquée et la température de début de congélation. G. Liaison chaude/liaison froide On parle de liaison chaude lorsque les plats, préparés le jour même de leur consommation, sont conservés par la chaleur. Les plats destinés à être mangés chauds sont maintenus à 63 C au moins à cœur, depuis la fin de la cuisson jusqu au service au consommateur, grâce à des bacs isothermes ou des chariots chauffants. Les plats destinés à être mangés froids (entrées, desserts, etc.) sont conservés à la température qui leur correspond (cf. tableau précédent). Ils peuvent être gardés à + 10 C maximum dans un délai de 2 heures avant le repas. Lorsque le repas doit être consommé à distance dans l espace ou dans le temps de sa fabrication (dans un autre bâtiment ou les jours suivants), on met en œuvre une liaison froide. Les plats sont conservés par le froid, après avoir subi un refroidissement rapide (moins de 2 heures entre la fin de la cuisson et l obtention d une température de 10 C à cœur) grâce à un matériel spécial appelé cellule de refroidissement rapide. La remise en température des plats servis chauds a lieu immédiatement avant leur consommation. H. Les objectifs de la réglementation Les objectifs de la réglementation sont de protéger les consommateurs. Quatre droits fondamentaux sont revendiqués par les consommateurs : la protection de la santé et la sécurité ; 76

9 L hygiène alimentaire 7 la protection des intérêts économiques ; le droit à être informés et éduqués ; le droit à réparation. I. La réglementation de l Union européenne pour l étiquetage des produits alimentaires L étiquetage ne doit pas être trompeur. L information doit être exacte. Les allégations de santé sont interdites (ex. : on ne peut pas indiquer «le fromage est bon contre l ostéoporose»). L étiquetage comporte des mentions obligatoires : la dénomination du produit ; l origine ou la provenance s il y a lieu pour éviter une confusion ; la liste des ingrédients avec la présence éventuelle des allergènes 1 ; la quantité nette du produit ; les conditions de conservation et la date limite de consommation ou la date limite d utilisation optimale ; le mode de préparation s il y a lieu ; l état physique ou le traitement spécifique subi par le produit ; les coordonnées du fabricant. J. Réglementation des eaux préemballées La réglementation des eaux du commerce distingue : l eau de source : c est une eau potable, issue de nappes souterraines profondes, embouteillée sans traitement ; l eau minérale naturelle : c est une eau dotée de propriétés favorables à la santé, en provenance d une source dont l exploitation a été autorisée par décision ministérielle. Elle peut être plate ou gazeuse. 1. La directive européenne désigne 14 allergènes dont la mention est obligatoire : œuf, lait, poisson, crustacés, mollusques, arachide, fruits à coque (noix, etc.), céréales contenant du gluten, lupin, soja, sésame, céleri, moutarde et sulfites (SO 2 ). 77

10 8. L hygiène de vie Sous sa forme traditionnelle, l hygiène de vie reste individuelle. Elle passe par l hygiène de toutes les fonctions de l organisme, c est- à- dire celle de nos «appareils». A. L hygiène de l appareil nerveux L hygiène de l appareil nerveux concerne le sommeil et les loisirs. Il est recommandé de : respecter le sommeil : un bon sommeil combat le stress, réveiller quelqu un pendant son sommeil est déconseillé, un manque de sommeil est nocif ; connaître son rythme de sommeil : le sommeil est caractérisé par des phases successives, communes à l adulte et à l enfant de plus de 2 ans : une phase d endormissement (en début de sommeil), une phase de sommeil lent (réparateur de la fatigue physique), une phase de sommeil paradoxal (réparateur de la fatigue nerveuse), une phase intermédiaire (de disposition à l éveil) ; dormir suffisamment : l adulte dort environ 8 h par nuit, l adolescent 9 à 10 h, l enfant 10 à 12 h en moyenne, la durée peut varier selon les personnes ; choisir une bonne literie, ni trop dure, ni trop molle, pour une bonne position de la colonne vertébrale ; réduire les excitants : éviter la consommation excessive de café, de thé, d alcool ; lutter contre le bruit car il a des effets très néfastes sur le système nerveux ; planifier son temps libre : les promenades et les activités de plein air sont nécessaires à une bonne oxygénation (cf. Hygiène de l appareil locomoteur ci- après), les voyages, les week- ends à la campagne sont très bénéfiques à notre santé : pour profiter pleinement de la détente apportée par le dépaysement, il est conseillé d éviter les jours et les heures de grande affluence sur la route, les sorties culturelles (cinéma, spectacle, exposition, etc.) et les soirées entre amis peuvent participer à la gestion du stress, à condition de rester raisonnable sur le niveau de bruit et la consommation d alcool. 78

11 L hygiène de vie 8 B. L hygiène de l appareil locomoteur Une bonne hygiène consiste à entretenir le corps en fonction de son âge et des besoins de son organisme. Il est recommandé de faire chaque jour l équivalent d une demi- heure de marche à pied, à un rythme plus ou moins soutenu. Les bénéfices de l activité physique sont nombreux 1 : l activité physique protège votre santé : elle diminue le risque de maladies cardiovasculaires et d hypertension artérielle, elle diminue le risque de certains cancers, elle diminue le risque de diabète de type 2, elle diminue le risque d ostéoporose, elle prévient la prise de poids, elle diminue le taux de graisses dans le sang et augmente le bon cholestérol, etc. ; l activité physique améliore la condition physique : elle augmente la force musculaire, elle améliore la souplesse, l équilibre et la coordination, elle améliore les fonctions cardiaque et respiratoire, elle aide à lutter contre le mal de dos, elle permet de rester physiquement plus autonome avec l âge ; l activité physique permet d être en forme : elle améliore la qualité de vie, elle favorise la résistance à la fatigue, elle diminue l anxiété et la dépression, elle aide à se relaxer et à être plus détendu, elle améliore l endormissement et la qualité du sommeil (à confirmer via études), elle favorise la convivialité entre amis ou en famille. 1. Source : La santé vient en bougeant, livret du Plan national Nutrition santé, INPES. 79

12 Contrôle des connaissances 1. Mme D. est enceinte de 8 mois. Elle pèse 66 kg et mesure 1,55 m. Elle vit dans un 2 pièces avec ses 2 enfants et son mari. Elle ne travaille pas. Quels conseils lui donneriez- vous en matière d hygiène vestimentaire? d hygiène corporelle? d hygiène de vie? d hygiène alimentaire? 2. Comment feriez- vous dans une structure d accueil (ex. : crèche) pour entraîner 2 à 3 enfants à se laver les dents? (Détaillez les précautions d hygiène et la technique de brossage des dents.) 3. Le besoin de sommeil est primordial. Pourquoi et comment l adulte doit- il le respecter tout particulièrement? Quel est le rôle de l AS/AP à la crèche auprès de l enfant? 4. Si l enfant n aime pas le sport «Pas de sport, cela signifie ennui, grignotage, obésité qui n incitent pas à faire du sport Le cercle vicieux. Les professeurs d éducation physique ont un rôle essentiel à jouer. Ils doivent former des groupes distincts, adapter la difficulté Tout faire pour que l enfant un peu rond se dépense, sans craindre les moqueries des autres. À cet âge- là, l obésité est réversible. L enfant qui reprend goût à l activité physique a toutes les chances de redémarrer une vie normale. Il faut l encourager.» (Extrait de presse) Donnez votre avis sur ce texte. 5. Dans une structure d accueil de la petite enfance, quelles sont les différentes pratiques d hygiène qui ponctuent la journée? Quel est votre rôle auprès des enfants? 6. Dans une maison de retraite (ou en service de gériatrie), quelles sont les différentes pratiques d hygiène qui ponctuent les journées? Quel est le rôle de l aide- soignant(e)? 7. Peut- on pratiquer une activité physique quand on est âgé? Quel en est l intérêt? 8. Quel lien faites- vous entre l alimentation et la santé? 80

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Mis à jour le 3 avril 2009 Service Enfance/Jeunesse. Service Enfance/Jeunesse La Celle Saint-Cloud 01.30.78.10.36

Mis à jour le 3 avril 2009 Service Enfance/Jeunesse. Service Enfance/Jeunesse La Celle Saint-Cloud 01.30.78.10.36 Mis à jour le 3 avril 2009 Service Enfance/Jeunesse Service Enfance/Jeunesse La Celle Saint-Cloud 01.30.78.10.36 Le temps du repas est aujourd hui conçu comme un moment privilégié de la journée d un enfant.

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION Document réalisé par des médecins et infirmières du travail de l AIST 84, médecin préventionniste et diététicienne, du centre d examen de santé CPAM 84, éducateur pour la santé du Codes 84. Avec le soutien

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé.

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Boissons énergétiques et de récupération garanties sans dopage. www.effinov-sport.fr Optimisez

Plus en détail

Mes nouvelles habitudes!

Mes nouvelles habitudes! Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS?

CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS? CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE LES RÈGLES HYGIÉNO DIÉTÉTIQUES QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS? SEDENTARITE ET TABAGISME LES RÈGLES HYGIÉNO DIÉTÉTIQUES 1- L alimentation est notre première médecine,

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

L ALIMENTATION. Le corps au travail

L ALIMENTATION. Le corps au travail L ALIMENTATION Sommaire 1. Apprendrs à connaitre ton corps 2. Equilibre ton alimentation pour répondre aux besoins de ton organisme 3. Joue la variété, jongle avec tous les aliments Apprends à connaitre

Plus en détail

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION 1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION EQUILIBRE énergétique ( apports/dépenses) nutriments et micro-nutriments entre plaisir et besoins «de tout, un

Plus en détail

Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes :

Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes : DEFINITI ION LE REGIME DIABETIQUE POUR LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes : DNID ou diabète non insulino dépendant Lié à une insulinorésistane,

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

Comment s alimenter avant / après une séance de sport?

Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Rencontre Sport & Santé 26 mai 2015 Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Stéphanie JEAN-ANGELE Diététicienne Point sur l équilibre alimentaire La pyramide alimentaire PRODUITS SUCRES

Plus en détail

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur...

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... 1 Les règles jeu Pour tous ceux qui font sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... Pour être en forme et le rester, pas de solution miracle! Choisis le TRIO GAGNANT : 1 Entraînement régulier

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes»

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» Testez vos connaissances De quoi sont composés les fruits et légumes qui les rendent si bons pour la santé? Quel est le fruit qui apporte le plus de vitamine

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes!

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes! VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le nouveau végétarisme sort ses griffes! De plus en plus de personnes se laissent tenter par le végétarisme. En toile de fond, la conversion a parfois lieu

Plus en détail

Alimentation : grossesse et allaitement

Alimentation : grossesse et allaitement Clinique des Grangettes 7, ch. des Grangettes CH-1224 Chêne-Bougeries Alimentation : grossesse et allaitement Tél. 022 305 01 11 Fax 022 349 80 21 www.grangettes.ch Vous êtes enceinte ou vous allaitez,

Plus en détail

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles 1 1- Les grandes familles d aliments 7 familles (avec boissons). Aliments d une même famille : interchangeables Ä Bol de lait = morceau

Plus en détail

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 NUTRITION DU SPORTIF Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 Bien faits d une Nutrition Optimale Alimentation Quantité Qualité Besoins Nutrition optimale Poids, Composition Corporelle Moins

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Lundi 7 janvier 2013 Gratin quinoa/lentilles corail/poireau Dessert lacté Fruit de saison Lundi 14 janvier 2013 Carottes râpées /orange Vol au vent Fruit Lundi 21 janvier

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS En Normandie La Normandie est une terre d'élevage mais les cultures arables y sont également bien présentes. Plus de la moitié de la Surface Agricole

Plus en détail

Comment bien lire les étiquetages alimentaires?

Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Entre calories, protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras, cholestérol, édulcorants, vitamines, minéraux, additifs, etc. les informations nutritionnelles

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Alimentation : Savoir bien manger

Alimentation : Savoir bien manger Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Collège, lycée Durée : 50 en classe ou 1 h 30 à Epidaure Alimentation : Savoir bien manger Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l

Plus en détail

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne ALIMENTATION DU DIABETIQUE LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne n L alimentation du diabétique est à peu de choses près celle recommandée à une personne de même âge, du même sexe, ayant

Plus en détail

Bien manger pour ta santé

Bien manger pour ta santé Bien manger pour ta santé La pyramide alimentaire est une façon imagée de présenter les aliments indispensables en grande quantité ainsi que ceux dont tu en as le moins besoin. Sa forme te permet de comprendre

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail LE TRAVAIL DE NUIT Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail Sommeil de jour 9:00 Somm 9:00 14:00 Une nuit de sommeil est habituellement

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. PARTIE II : ALIMENTATION, PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : L organisme prélève dans son milieu les aliments qu

Plus en détail

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Organisation Tunisienne de L Éducation et de la Famille Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Elaboré par Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien Docteur PAULE MORARD IBM ECULLY SPORT ET DIETETIQUE BESOINS GLUCIDES : 1g= 4kcal 55% de l apport energétique quotidien Glucides à indice glycémique élevé ( IG) : Pain, purée, riz blanc, corn flakes Glucides

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

MANGER ET BOUGER. pyramide alimentaire : http://www.mycook.fr/la-pyramide-alimentaire/

MANGER ET BOUGER. pyramide alimentaire : http://www.mycook.fr/la-pyramide-alimentaire/ MANGER ET BOUGER Objectifs : - Comprendre l importance de manger de façon équilibrée : identifier de quoi est constitué le corps humain comprendre que chaque aliment a un intérêt pour le corps humain identifier

Plus en détail

Bien manger pour bien grandir, ça s apprend!

Bien manger pour bien grandir, ça s apprend! Bien manger pour bien grandir, ça s apprend! Apprendre à bien manger à votre enfant est tout à fait compatible avec lui faire plaisir. Encouragez-le très tôt à bien choisir ses aliments. Certains doivent

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Tout comme pour les personnes les plus sédentaires, l'alimentation du sportif doit avant tout être équilibrée. Néanmoins pour répondre aux besoins de l'organisme soumis à rude

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Les «pas pareilles» Clafoutis pêche-pistache Fraises sauce chocolat blanc Connaissance de nos recettes : Cake au chocolat maison Fraîch attitude : Vinaigrette au cerfeuil

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

.D abord par l alimentation!

.D abord par l alimentation! Comment préparer un match?.d abord par l alimentation! La spécificité de l alimentation lors de la pratique certains sports d équipe (basketball, handball, rugby ), tient dans la difficulté d alimentation

Plus en détail

Chapitre 3 Malbouffe ou bonne bouffe?

Chapitre 3 Malbouffe ou bonne bouffe? Chapitre 3 Malbouffe ou bonne bouffe? Aujourd hui les gens savent que la santé va de pair avec une alimentation saine. Pourtant, selon les enquêtes nutritionnelles les plus récentes, l alimentation des

Plus en détail

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8 Tableau de diversification alimentaire 1/8 C1 C2 C3 C4 De 4 à 6 mois Début de la diversification De 6 mois à 9 mois A partir de 9 mois A partir de 18 mois selon l'évolution de l'enfant. Texture très lisse

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Déjeuner : Avocat-tomate, poisson en papillote, pommes de terre vapeur, yaourt nature sucré, fruits au sirop léger. Concombre-sauce yaourt*, omelette aux

Plus en détail

L olivier et les sciences L alimentation méditerranéenne

L olivier et les sciences L alimentation méditerranéenne Enseignant 7.1 Les fiches pédagogiques Enseignant vous offrent un diaporama des principales données sur l oivier et les sciences. Notes La fiche Les outils Enseignant vous propose des exercices sous forme

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL La valeur énerétique, késako? La valeur énerétique correspond à l apport calorique de l aliment, affichée en kcal (kilocalories) ou kj (kilojoules). Elle peut

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Les «pas pareilles» Cake à la courgette Fraîcheur framboise au basilic Fraîch attitude : Timbale printanière Salade de melon à la framboise Flan aux saveurs méridionales

Plus en détail

CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE. Livret conseil

CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE. Livret conseil CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE Livret conseil so mmai re Hygiène de vie Hygiène bucco-dentaire Diététique Troubles du transit Conseils capillaires Repousse des cheveux Contraception Sexualité Expositions

Plus en détail

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT ENSEIGNEMENT SECONDAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT NUTRITION SAINE ACTIVITÉS PARASCOLAIRES - PROJETS EUROPÉENS THÉÂTRE SPORTS ARTS PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

LA ROUTINE ALIMENTAIRE D UN ENFANT TDAH

LA ROUTINE ALIMENTAIRE D UN ENFANT TDAH Petite, j ai été une enfant très difficile. Je levais le nez sur plusieurs aliments dont les fruits et surtout les légumes. Souvent, plutôt que d avoir à manger ce que je n avais pas envie, je répondais

Plus en détail

Dialyse et Nutrition en pratique

Dialyse et Nutrition en pratique Dialyse et Nutrition en pratique Mai 2015 Introduction >La prise en charge de l'irc nutritionnelle comporte plusieurs facettes Lutte contre les troubles phospho-calciques et prévention de l ostéodystrophie

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge!

Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge! Encore plus de Plaisir & d équilibre sur Nutrition square http://nutrition-square.foodinaction.com Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge! Calcium, magnésium, zinc Il n en faut que très peu,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali)

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE SUR LES INNOVATIONS- PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE DES FIBRES ETUDE SUR LES INNOVATIONS-PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE

Plus en détail

Comprendre l étiquetage alimentaire

Comprendre l étiquetage alimentaire Comprendre l étiquetage alimentaire Muriel Bégueria, diététicienne 14, rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tél 0563549414 L étiquetage alimentaire Les étiquettes des produits alimentaires comportent de multiples

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée»

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée» Sommaire Les Repas FB.1 FB.1 Sommaire FB.2 Le petit déjeuner FB.4 Le gouter FB.5 Le dîner (souper) FB.6 Assiette Kousmine du sportif Entrainement du matin FB.7 Assiette Kousmine du sportif Entrainement

Plus en détail

LES PROTEINES. Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Pourquoi les protéines ont un rôle fondamental pour la santé? Nos besoins quotidiens en protéines

LES PROTEINES. Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Pourquoi les protéines ont un rôle fondamental pour la santé? Nos besoins quotidiens en protéines LES PROTEINES Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Il existe 3 grands groupes de nutriments à partir desquels l organisme se construit, se renouvelle et tire son énergie pour assurer aussi bien son métabolisme

Plus en détail

Carte d identité : Soins et traitements en cours : Antécédents familiaux (allergies, cancer, diabète, HTA, infarctus ) :

Carte d identité : Soins et traitements en cours : Antécédents familiaux (allergies, cancer, diabète, HTA, infarctus ) : Carte d identité : Nom : Prénom : Adresse et ( : Date de naissance : Combien mesurez vous? Comment m avez-vous connue? : Poids? Date et heure du rendez-vous : Tour de taille en cm? Questionnaire en vue

Plus en détail

Graisses & Huiles Graisses & Huiles

Graisses & Huiles Graisses & Huiles Graisses & Huiles Graisses & Huiles Les dix questions les plus fréquentes Les graisses assurent plusieurs fonctions importantes dans l organisme. Outre leur rôle de fournisseur d énergie, les graisses

Plus en détail

Nouvelles recettes Septembre et octobre 2015

Nouvelles recettes Septembre et octobre 2015 Nouvelles recettes Septembre et octobre 2015 Le repas de Bienvenue La Semaine du Goût Halloween Les recettes «pas pareilles» à partager Les amuse-bouche La Semaine du Goût : Le Pain - Carottes râpées et

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Nov2011 2 Nos besoins quotidiens Protéines Pour aider à construire et à maintenir la masse

Plus en détail

Survol des elements nutritifs

Survol des elements nutritifs NUTRITION Survol des elements nutritifs Comme une voiture, notre corps à besoin de carburant pour fonctionner. Notre essence à nous, ce sont les calories. Celles-ci proviennent des glucides, lipides et

Plus en détail

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS Nous trouvons dans les aliments que nous consommons les substances indispensables au renouvellement des constituants de l organisme et

Plus en détail

Gérer son alimentation avant une compétition est primordiale. Il s agit d établir une stratégie nutritionnelle.

Gérer son alimentation avant une compétition est primordiale. Il s agit d établir une stratégie nutritionnelle. L alimentation à l approche d une compétition Gérer son alimentation avant une compétition est primordiale. Il s agit d établir une stratégie nutritionnelle. Simon GOUÉDARD Diététicien-Nutritionniste Diplôme

Plus en détail